Marquer tous les forums
comme lus

Sujets actifs du jour
Voir les nouveaux
messages depuis
votre dernière
visite
AccueilGinetteIl est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé] - Page 2
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Forum RPG Ewilan école Merwyn RP Ellana Edwin Merwyn Vivyan Ts'Liches Marchombre Al-Poll All-Jeit Dessin Académie jdr Poésie RPG école médiéval fantasy Bottero jeu de rôle jeux de rôle RP forum quête monde salim duom
 

Partagez | 
 

 Il est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
avatar

La Brute Marchombre
Messages : 882
Inscription le : 26/05/2009
Age IRL : 22


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé]   Lun 28 Mar 2011 - 21:50

C'était parti ! Ichel s'était bandé les yeux, se concentrant sur Halina. La distinguer de tous les autres élèves présents dans la salle, entendre son souffle, percevoir son corps dans l'espace, sa main tenant le bâton en bois. Ichel avait vaguement eu quelques conseilles sur l'espace et les personnes qui se trouvaient à l'intérieur avec son maître, mais ils n'avaient pas encore réellement abordé le sujet. Elle allait voir se qu'elle avait compris.

La marchombre s'immobilisa et arrêta enfin le cours de ses pensées afin de capter toute son attention sur le combat à venir. Tant de bruits étaient présents dans la salle, qu'elle ne savait plus trop où se situait la guerrière. Elle inspira profondément, tenta en vain d'éloigner les sons qui ne l'intéressaient pas. Sans qu'elle ne s'en rende compte, le bois vint la taper sur la jambe droite. La marchombre fut surprise. Un léger coup, retenu bien sûr, comme elle s'y attendait. C'était bon. Grâce au coup que lui avait donné Halina, qui s'était donc rapprocher, Ichel avait pu sentir son léger souffle et savait maintenant le reconnaître. Elle se positionna correctement et attendit le second coup qui la surpris encore une fois. Un troisième l'atteignit à l'avant-bras sans la blesser, puis encore un à l'autre bras. Ichel commençait à percevoir les bruissements de l'air sur les courbes de la jeune guerrière, elle commençait à comprendre.
Vint le coup suivant, mais cette fois-ci ce fut différent. Elle entendit le bruissement de la courbe du bois dans l'air qui visait encore sa jambe droite. Elle visualisa toute la scène et réussit à esquiver le coup d'une manière déconcertante qui la laissa bouche bée. Une seconde attaque qu'elle réussit in extrémis à parer. C'était bon, elle avait enfin compris. Elle avait senti le temps et commençait à le connaître.

Halina, continuant sur sa lancée pour ne laisser aucun répits à son amie, car son but étant de la toucher, passa à une autre attaque comme les suivantes. Ichel décrivit un arc de cercle pour éviter le bois qui lui arrivait dans la cuisse, para l'arme d'une main et se remit en place. La marchombre étant déçue, elle sourit en parlant à son amie.

- Dis donc, je ne suis pas faite de pain d'épice, tu peux y aller !


Elle avait sans doute compris, car le coup parti plus rapide et précis, cependant grâce à son ouïe qui s'était habituée et à une feinte de côté, elle l'évita. Halina décida soudain d'accélérer encore le rythme voyant que la marchombre se débrouillait mieux. Le sifflement du bois parvint aux oreilles d'Ichel de la droite, elle se baissa, puis de la gauche, encore manquée, deux autres attaques vaines, puis le coup la chopa enfin dans les côtes gauches. Ichel s'arrêta et souffla. Elle n'avait pas encore pu voir de quoi Halina était capable avec une lame ou quelque chose qui y ressemblait, mais cet aperçu lui fit deviner qu'elle n'avait pas envie de se retrouver face à la guerrière. Son coup, précis et silencieux l'avait presque prise au dépourvu. Elle leva la tête avec un large sourire sur les lèvres.

- Pas mal, j'avoue.





_______________
Loving can hurt, loving can hurt sometimes, but it's the only thing that I know, when it gets hard, you know it can get hard sometimes, it is the only thing that makes us feel alive ▵ ©endlesslove.
there's always another secret


ÂneArc-En-CielAdorable ♥
avatar

Marchombre
Messages : 426
Inscription le : 20/11/2009
Age IRL : 22


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé]   Mer 30 Mar 2011 - 13:33

Plus qu'un léger avantage! Évidement, si c'était elle qui avait le foulard. Mais si elle prenait le bâton, Lya aurait une bonne chance de réussir correctement l'exercice. Car cela reviendrait à ce que la jeune non-voyante en face d'elle tente de la toucher sans la voir, ce qui n'était surement pas facile. Et Lya savait ne pas faire de bruit lorsqu'elle se déplaçait, mais pour le moment, elle avait décidé de cacher ce petit atout. De toutes manières, la Teylus se rendrait vite compte que Lya n'était pas une guerrière. Cela entrainerait surement plusieurs questions, et ce n'était pas le moment d'y répondre. En effet, si la Kaelem avait décidé de venir dans ce cours, c'était au départ pour s'améliorer et pour apprendre le maniement du sabre. Les questions/réponses pour faire connaissance ne viendrait qu'après l'exercice.

La jeune femme était partie chercher le matériel. En la voyant marcher, Lya se demanda comment elle faisait pour ne percuter personne et savoir où aller. Elle se promit de lui poser la question. Après. La Teylus revint et tendit le foulard à Lya. Celle-ci la remercia d'un signe de tête, le prit, le plaça sur ses yeux et le noua du mieux qu'elle put. Sous le tissu, ses paupières à demi-fermées ne voyaient que du noir. Autour d'elle, des souffles, des murmures, des éclats de voix, des pas et des frôlements de bâton contre les vêtements ou la peau. Les combats avaient commencé et parmi tout ces sons, Lya était bien incapable de retrouver ceux produits par Lohan. Histoire de se donner une contenance, elle lança:

-Merci, pour ma voix. J'crois bien que t'es la première à me dire ça. En même temps, les gens ne sont pas vraiment habitués à écouter alors...

Comme si ça expliquait tout. Lya se tut et écouta sans parvenir à trouver Lohan parmi la multitude de sons qui l'entourait. Heureusement que la jeune Teylus était face à elle. L'apprentie marchombre se mit en garde, attendant le premier coup, lorsqu'un éclat de voix retentit sur sa droite. La voix de Lohan. Immédiatement, Lya fit volte-face, sans comprendre pourquoi son adversaire s'était montrée alors qu'elle aurait pu la toucher le plus simplement du monde. Cette fois, elle était prête. Un premier coup l'atteint à l'épaule. Pas fort, juste pour l'effleurer, lui faire comprendre que ça avait commencer. Avant que la jeune femme n'ai le temps de bouger, un deuxième atterrit au même endroit. Puis un troisième au ventre, un autre près du cou, encore un au genou, à la cuisse, l'épaule à nouveau, le long de la jambe... Les coups s'enchaînèrent sans la blesser, exaspérant Lya. Sous le voile noir qui recouvrait ses yeux, elle s'imagina debout dans la salle d'arme, les bras ballants, Lohan armée de son bâton ne cessant de l'atteindre. Ils devaient tous la regarder et se moquer d'elle. Ils étaient en train de... Non, les bruits de combats continuaient de ruisseler autour de la Kaelem, les bruits qui l'empêchaient d'entendre celui du bâton. Un autre coup, à la hanche cette fois. Un petit gémissement, presque inaudible, franchit les lèvres de Lya. Sans le savoir, Lohan venait de frapper sa cicatrice, souvenir d'Al-Jeit. Souvenir de l'affrontement dans le grand amphithéâtre. Souvenir des respirations que la jeune marchombre était parvenue à entendre avant même qui leurs propriétaires ne se révèlent.

Elle décida de faire comme à Al-Jeit. Oublier tous les sons qui voletaient dans la salle d'arme. Ce n'était pas un horrible vacarme. Non, juste des murmures et des frôlements, mais cela suffisait à ce que Lya n'évite pas le bâton, ne pouvant l'entendre. Elle se concentra, visionna la scène. Autour d'elle, les autres élèves. Ils n'existaient plus. Devant elle, Lohan. Non, pas devant. Légèrement sur la gauche. Un doux sifflement retentit, visant le haut de son corps. La Kaelem se baissa. Le sifflement la suivit, elle roula, percuta un autre élève, s'excusa et se releva. La bâton l'atteint au milieu du dos. Lya se reconcentra. Un autre bruissement, plus bas cette fois. Elle se décala, évita le bâton. Une sorte de danse s'installa alors entre les deux jeunes femmes. L'une écoutait et frappait. L'autre écoutait et évitait. Les secondes et les minutes s'écoulèrent ainsi. Puis Lya intervint, brisant la valse:

-Et je crois que c'est dommage, de ne pas écouter, elle évita une nouvelle fois le bâton. On échange?

[Si ça te va pas, j'peux éditer!]



_______________
 
avatar

Apprentie Légionnaire
Messages : 566
Inscription le : 03/07/2009
Age IRL : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé]   Ven 1 Avr 2011 - 19:13

Ichel para finalement tous les coups simples qu’Halina lui porta. Cela semblait facile vu de derrière le bâton et quand on regarde une marchombre en pleine action. C’était impressionnant. Elle avait vraiment progressé en son absence, son maître faisait du bon boulot. Elle la regarda esquiver ou arrêter les coups faciles puis elle réclama plus dur. Du pain d’épice ? Dôle d’expression. Il n’y avait vraiment qu’elle pour inventer des trucs pareils. Ça lui avait manqué ces petites réflexions, et puis les piques que chacune se lançaient régulièrement. Ne plus chuchoter dans les dortoirs. Ne plus discuter de tout et de rien dans la salle commune. Mais bon, cela n’empêchait pas qu’elles se voient à l’extérieur lorsqu’elles en auraient le temps. Elle accéléra donc, tout en cherchant à ne pas faire trop de bruits en inspirant ou en bougeant avant d’attaquer. Cela porta ses fruits, alors qu’elle esquiva les premiers, un coup l’atteignit dans les côtes.


Elle rompit alors l’échange et Halina pu souffler. Le sourire et le compliment d’Ichel la touchèrent beaucoup. Elle avait l’impression d’avoir tant perdu, de n’être plus capable d’exécuter des choses qui lui semblaient si simples auparavant. Elle sourit en réponse.


-Et toi, c’était plus que pas mal ! Comment tu fais ça ?


C’était plus un compliment qu’une question réelle mais elle aurait bien aimé savoir vraiment son secret. Ce n’était pas sûr qu’elle accepte de la révéler si ça entrait dans son enseignement. Enfin, elle pouvait aussi se faire des films, elle ne savait pas du tout à quoi s’attendre. Elle attendit que son amis retire son bandeau et lui envoya le bâton. Elle récupéra le tissu à son tour. Elle eut une seconde d’hésitation qu’elle tenta de camoufler sous un sourire crispé et un échauffement de chevilles. Elle se retrouva dans le noir. Coupée de la réalité et de ses repères. Elle entendait le bruit de fond, les souffles des autres élèves, le son mat du bois sur le sol ou sur les peaux. Mais elle n’arrivait pas à percevoir ce qui l’intéressait, le souffle d’Ichel et le bâton sur l’air. Elle déclara :


-On va dire que je suis prête.


Le premier coup lui arriva lentement, presque doucement sur le bras gauche et pourtant, elle ne l’avait pas senti arriver. Elle ne parvenait pas à oublier cette sensation d’oppression, de peur face à l’obscurité. Il n’y avait pas les bras de Kirfdéin pour la protéger de la panique qui la guettait. Elle était seule face à sa peur. Ses poings se crispèrent trahissant sa tension intérieure puis elle se mordit les lèvres contre son inaction face aux coups répétés de son amie marchombre. Elle faillit renoncer mais ce dit que ce serait vraiment trop bête et se concentra sur la silhouettes imaginaire de la brunette. La fit approximativement bouger, cherchant les mouvements possibles, étudiant les parades en conséquence. Elle trouva le son qu’elle cherchait parmi les autres, le bois sifflant dans l’air. Il lui fallut un certain temps avant de comprendre. L’obscurité ne lui faisait plus peur à partir de ce moment et elle para maladroitement un coup. Elle sourit. Ça rentrait. Elle parvint à esquiver le suivant puis elle réagissait plus vite aux autres. Ichel le sentit et accéléra petit à petit. Elle prit quelques coups mais en para ou esquiva un bon nombre. Lorsqu’elle rompit l’échange, elle se sentait mieux, plus légère.


-C’est dur cet exercice quand même, j’avais jamais fait ça avant.



_______________

             
"Obsessed by a fairytale, we spend our lives searching
for a magic door and a lost kingdom of peace"

Eugene O'Neil

Spoiler:
 


Halina Nilsan ... Clarysse Vornang
avatar

La Brute Marchombre
Messages : 882
Inscription le : 26/05/2009
Age IRL : 22


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé]   Sam 2 Avr 2011 - 12:53

C'était plus qu'évident, les deux jeunes filles avaient progressé chacune de leurs côtés, à leur manière. Mais elles avaient évoluées sur leur voie respective. L'une en affinant ses coup, ses gestes et sa précision, et l'autre en augmentant sa finesse, son silence et sa maîtrise. Ce n'était plus le stade de leur première rencontre dans ce même lieu. Alors qu'elles étaient débutantes, grossières dans leurs gestes, elles avaient commencer à développer leur potentiel. Ichel fut impressionnée de sentir le corps de la guerrière se mouver ainsi dans l'espace. Cela n'avait plus rien à voir avec leur premier combat.
Halina avait sans doute aussi remarqué ceci, d'après le compliment qu'elle lui envoya, mais la question que posa son amie fit sourire la marchombre. Tout en ôtant son bandeau, elle lui répondit d'un seul et unique mot.

- Secret !


La kaelem déchiffra une pointe de regret sur le visage de la teilus, mais elle savait que cela n'allait pas durer. Son amie lui envoya le bâton et le tissu vola en échange.
La marchombre soupesa le bois, observa la longueur et jaugea la puissance qu'elle pourrait mettre dedans. Pas très efficace pour un combat réel, mais pour l'exercice demandé, c'était suffisant pour ne pas blesser gravement, même les deux là bas, apparemment sur les nerfs, Einar et son adversaire. Le bout de bois ressemblait plus à une épée, une longue lame. Elle n'avait jamais réellement apprécié ce genre d'armes, elle préférait les plus petite, légères, silencieuses. Elle ne savait pas trop comment manier ce genre là. Mais un bâton, cela ne devait pas être très complexe.

Halina avait déjà enfiler le bandeau et se prépara. Elle prévint Ichel qu'elle était fin prête. Elle regarda une dernière fois le bois, puis concentra toute son attention sur son amie et le combat à venir. D'un geste fluide, elle se déplaça vers la gauche et lui tapa légèrement le bras. La marchombre continua ses attaques, cependant toujours petite, voyant que la guerrière ne la retrouvait pas dans tous ces sons. Un coup sur la cuisse, puis elle passa derrière elle et toucha ses fesses niahaha. Ichel se sentait encombrée par le bâton, trop long à son goût, mais essayait toutefois de faire avec. Après quelques attaques, elle vit que la façon d'agir de Halina changeait. Elle avait enfin compris. Elle para maladroitement une attaque, mais les coup suivant elle s'améliora. Toutes les attaques légères que la kaelem essayait en vain de lui asséner, elle les stoppait. Alors Ichel accéléra le rythme. Elle passait de droite à gauche, en changeant toujours de côté, mais son amie parait quand même ces attaques. Pas toutes, heureusement pour le moral de la marchombre. La teilus stoppa enfin le combat. Les deux jeunes filles se sentaient bien mieux qu'au début du cours et avaient toute deux le sourire.

- Moi non plus, je te l'avoue et... je suis beaucoup plus à l'aise les yeux bandés.




_______________
Loving can hurt, loving can hurt sometimes, but it's the only thing that I know, when it gets hard, you know it can get hard sometimes, it is the only thing that makes us feel alive ▵ ©endlesslove.
there's always another secret


ÂneArc-En-CielAdorable ♥
avatar

Bois
Messages : 130
Inscription le : 13/09/2009

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé]   Sam 2 Avr 2011 - 18:42

[Désolée à tous pour le retard ^^']

Hestia vit entrer Lya, qui lança un "bonjour" peu rassuré. Puis elle lui sourit, et Lya sembla se sentir un peu mieux. Ensuite, un jeune homme entra, l'air assez bizarre. Il lui semblait l'avoir déjà vu... Mais où ? Elle n'arrivait pas à s'en souvenir. Il insulta le professeur, mais Hestia s'en fichait. Après tout, chacun pensait ce qu'il voulait, non ? Puis elle sentit la main de Zéphyr dans son dos, se rapprochant de lui. Puis encore plusieurs arrivèrent, qu'elle ne connaissait pas. Lorsque le professeur décida que tout le monde était là, il se présenta et expliqua comment le cours allait être. Locktar, donc. Elle écouta attentivement. Shawna... Elle la trouva assez rapidement, étant donné qu'après avoir demandé, on lui avait désigné. Hestia la rejoint en souriant, comme elle souriait toujours. Elle détailla la dénommée Shawna. Est-ce qu'elle était faëlle ? Non, ses cheveux étaient bruns. Hestia arrêta de penser et se présenta.

- Je m'appelle Hestia. Et toi c'est Shawna, c'est bien ça ?

Oui, c'était ça. Elle avait entendu le nom au moins deux fois en 5 minutes, et c'était bien clair dans sa tête. On dira que c'est des politesses. Elle attendit la réponse de l'autre fille puis alla chercher un foulard et un bâton. Au passage, elle regarda ceux qui se mettaient déjà en action. Il n'y avait qu'une autre Aequor. Mais Hestia ne la connaissait pas. Elle se promit de la rencontrer, et puis c'était Zéphyr qui se battait avec elle. Ils avaient l'air amis. Hestia détourna le regard, les joues légèrement rougies, puis revient vers Shawna.

- Tu préfères avoir d'abord le foulard ou le bâton ?

Hestia lui laissait le choix par pure politesse, mais elle aurait préférer commencer avec le bâton entre les mains. Le foulard ne l'inspirait pas vraiment, ne sachant pas quel genre de personne était Shawna. Enfin, avec ses remarques au début du cours, elle avait cru comprendre qu'elle était plutôt du genre à se moquer des autres. Elle eut un léger haussement d'épaule pendant que Shawna choississait.


Bois
Messages : 175
Inscription le : 08/12/2009

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé]   Sam 2 Avr 2011 - 20:59

[Hestia, je m'excuse d'avance pour l'inconsidération et l'insolence de Shawna à ton égard, elle est malheureusement bourrée de préjugés et n'y va pas de main morte...]

- Moi aussi, tu peux me faire mordre la poussière à la fin du cours ?

Elle s’était déjà battue contre Locktar, à trois contre un, et à la déloyale. Elle s’était déjà battue à ses côtés, et avait déjà vu ce qu’il donnait en tant que compagnon d’armes face à un véritable ennemi entraîné. Mais un duel, jamais. Et il fallait avouer qu’elle était curieuse de savoir combien de temps elle pourrait tenir debout face à lui… Et si Elio avait le droit à un combat avant, lui aussi, ça promettait d’être intéressant. Voir comment il se battait, en vrai. Voir si elle tenait plus longtemps que lui contre l’ancien garde. Quoique probablement pas ; Elio était plus grand, plus musclé, et plus entraîné. Elle n’appela plus Locktar par des surnoms ; elle appelait rarement les gens par leur nom et il ne ferait pas exception à la règle, mais autant éviter en cours, elle ne tenait pas à se faire virer. De toute manière, elle ne comptait pas l’appeler du tout, ça lui économiserait de la salive. Elio pouvait toujours crever, par contre, il serait toujours sa poupée. Pendant que le professeur donnait ses explications, et qu’Elio lui répondait, elle lui glissa :

- Vivement qu’il arrive, alors.

Le trio infernal. C’est vrai que ça avait été drôle. Ca pourrait être sympa, de traîner tous les trois, après le cours, s’ils trouvaient Kylian. Mais Locktar finissait de donner ses instructions, et la prospective de cette sortie éventuelle fut mouchée comme une chandelle alors que Shawna, outrée, s’offensait :

- Quoi ? Mais c’est pas juste !

Pourquoi était-elle la seule à ne pas pouvoir choisir son partenaire ? Elle voulait se battre avec Elio, elle. Ou avec Einar, limite, voir ce qu’il valait vraiment, le cafard. Ou avec l’autre, là, celui qui ressemblait aussi à un faël, comme elle, au moins il avait l’air d’être un bon guerrier et elle apprendrait quelque chose. Elle n’avait aucune envie d’être avec une nouvelle, et n’avait pas peur de se battre contre plus fort qu’elle. C’était tellement injuste ; elle était sûre que Locktar faisait ça pour ne pas qu’elle s’améliore, traitement spécial dès le début pour se venger, hop, bien discrètement… Quand elle vit la tête d’Hestia, sa déception redescendit encore d’un cran au creux de son ventre. Vlam. Comme une brique qui tombe d’un étage. Hestia ne pouvait-elle pas être n’importe quelle autre personne dans la salle ? Non, ça devait être la jolie blonde, la belle amoureuse, qui pensait sûrement plus à son petit copain qu’à apprendre quelque chose. Elle avait sûrement décidé de devenir guerrière dans le seul but de suivre ses traces. Elle ferait mieux de rentrer directement chez elle. Enervée, Shawna lui répondit hargneusement :

- Je sais, j’suis pas sourde. Toi si, apparemment.

Colère passagère, déception ruminée, mauvaise humeur transmise, inutilement, mais elle ne pouvait pas s’en empêcher. Pourquoi demandait-elle son nom, aussi, alors que Locktar venait clairement de le lui dire ? Il fallait vraiment avoir un cerveau de moineau pour sortir des inepties pareilles. Elle resta un instant à regarder bâton et foulard, fixement, sans répondre. Les autres autour d’elle choisissait, et elle, elle se contentait de respirer. Elle ne voulait pas s’énerver avant même d’avoir commencé. Elle se battrait contre les autres plus tard, et se débrouillerait pour apprendre quelque chose malgré l’handicap qui lui était donné. Bâton, foulard ? Elle avait envie de frapper. Mais autant garder le meilleur pour la fin… Et puis Elio avait choisi le bâton, et elle avait envie de le voir lorsqu’il aurait un bandeau sur les yeux. Non seulement ça pourrait être drôle, mais elle pourrait en profiter pour lui jouer un mauvais tour ou un autre… Alors elle prit – arracha – le foulard des mains d’Hestia, et se le noua hâtivement sur les yeux.

- J’suis prête.

Pensait-elle. Les voix, les mouvements parvenaient à ses oreilles de musicienne, et elle aurait aimé échanger l’obscurité colorée de ses paupières contre sa vision. Quelqu’un venait d’entrer. Qui est-ce que ça pouvait être ? Le bâton la frappa au bras. Elle recula d’un pas. Lohan se plaignait. Shawna eut un sourire maussade en entendant sa voix s’élever au dessus des autres, pour parler à l’idiot qui tapait trop fort. Ils étaient du côté d’El… Mais aïeuh ! Comment était-elle censée se concentrer sur Hestia alors qu’il se passait tant de choses intéressantes dans la salle ? Elle voulait savoir comment se débrouillaient sa poupée et son moustique, pourquoi sa cousine était de mauvaise humeur, comment se débrouillait le faël, et où regardait Locktar. Savoir quelle tête avait le nouveau ou la nouvelle venu(e). Il y avait trop de bruit. Et puis les bâtons ne sont pas bruyants, et les mistinguettes non plus. Hestia ne parlait pas, contrairement aux autres. Cuisse gauche. Shawna se tourna vers l’endroit supposé où se trouvait son ennemi, les bras en l’air, en position de garde. Elle entendit Hestia marcher vers sa droite, et tourna avec elle, pour continuer à lui faire face. Il était facile de savoir où elle se trouvait ; les pas, le frottement des vêtements, son souffle. Aucun problème pour cette partie là. Savoir où elle allait frapper, par contre, était une autre paire de manches. Shawna se fit toucher à nouveau. Et à nouveau. Et à nouveau.

- Raah, mais c’est IMPOSSIBLE !

Enervée, la gitane retira brusquement le foulard, et le jeta par terre. Leva les yeux pour remarquer Locktar, qui n’était pas loin, et commença à s’énerver, parlant autant à sa partenaire qu’au Maitre d’armes.

- En plus il sert à rien, cet exercice ! Qui est assez débile pour se foutre un foulard sur les yeux et se laisser massacrer par son ennemi ? S’il fait nuit et qu’on voit rien, l’autre non plus ne peut pas nous voir, y a absolument aucun intérêt à apprendre à se battre seul les yeux fermés ! Bon si on est aveugle je dis pas mais c’est pas comme si c’était le genre de choses qui arrive tous les jours, si ? J’vois vraiment pas pourquoi on fait ça, encore si on avait tous un foulard et un bâton pourquoi pas mais là c’est complètement débile.

Elle regarda Locktar d’un air renfrogné, avant de remarquer Kylian assis sur le banc derrière lui, et d'ajouter, sur un ton toujours aussi défensif.

- Ah ben c’est pas trop tôt.

T’es en retard, crevette. T’aurais pu arriver à temps, quand même, au lieu de faire ton flemmard, mais j’suis contente que tu sois venu tout court.



_______________
"C'est une brise-burnes, une casse-burettes, un cauchemar diurne une trouble fête" ( 8 )
avatar
Ultra BG

Ultra BG
Messages : 251
Inscription le : 27/06/2010
Age IRL : 23


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé]   Dim 3 Avr 2011 - 16:33

    Ses yeux balayaient machinalement la salle d' entrainement. Il ne savait pas trop ce qu' il cherchait des yeux, ne tenait pas non plus vraiment compte de ce que lui apprenait son observation, il regardait sans voir, trop occupé à ne penser à rien.
    Jusqu' à ce qu' il croise son regard.
    Elio.
    Ses deux iris d' un bleu glacial le transpercent d' un simple coup d' oeil. Sa respiration s' accéléra en même temps que ses yeux se fichèrent dans les siens. Complètement électrisé par son regard, Kylian se figea net, incapable de la moindre réaction. Il aurait voulu lui sourire, dire quelque chose, n' importe quoi ! Il en était totalement incapable, son corps refusait en bloc d' exécuter le moindre mouvement. Alors il restait la, immobile et con, dans l' incapacité total de se soutirer à l' emprise de son regard.


    * Merde, merde ! Mais qu' est c' qui me prend ? *

    Enfin il le quitta des yeux et retourna à son combat. Kylian se remit tout à coup à respirer. Tient ? Depuis combien de temps retenait-il son souffle ? Et pourquoi diable réagissait-il comme ça ? Ou plutôt non, pourquoi justement ne réagissait -il pas ? Elio était son ami alors pourquoi c' était-il sentit si désamorcé par son regard ?
    Comme réponse à tous ses questionnements, des fragments de souvenirs s' immiscèrent dans son esprit. Brutalement.
    Le garde sentit alors une étrange chaleur courir le long de son dos.
    Bordel mais qu'il était con ! Déjà deux jours qu'il essayait d' occulter ces visions et voila que.. Rha merde...
    Couché coté mur, la au moins il penserait moins.

    Tandis qu' il s' assoupissait, une voix bourrue qu' il ne connaissait que trop bien vint le couper dans ses hallucinations. Ne prenant pas la peine de se redresser, Kylian se contenta de tourner la tête de son coté.
    "Mon cours" ?
    Kylian lui adressa un sourire narquois et lui répliqua:


    - "Ton cours" ? Hahaha très drôle ! Si toi t' es prof' de combat alors moi j' suis Merwyn 'Ril Avalon !

    Un élève se retourna et lui jeta un regard consterné.
    Locktar le regarda avec accablement.
    Ah...
    Kylian bondit littéralement face à son coéquipier et le considéra avec stupeur, frayeur et étonnement, le pointant du doigts par réflexe.

    - AAAAAAAH !!!

    Abandonnant sa position pour le moins ridicule, Kylian se rapprocha de son coéquipier, ou plutôt ex-coéquipier, avant de reprendre sur un ton entre l' affolement et l' indignation.

    - T' es pas sérieux la ? Et puis pourquoi t' es prof' de combat ? Et depuis quand d' abord ? Il fronca les sourcils. Et pourquoi ça serait à moi de me taper le bandeau ? 'Pis c' est vraiment trop naze comme exercice et jl' ai déja fait jsais pas combien de fois, me prends pas pour un bleu !

    Grognant face au professionnalisme de son interlocuteur, le jeune homme abdiqua et s' empara d' un bandeau en marmonnant. Il ne pu s' empêcher de jeter un rapide coup d' oeil à l' autre bout de la salle, la où se trouvait son ami avant de nouer le bandeau autour de sa tête.
    Il avait horreur de ça. Se faire taper dessus ok, du moment qu' il en ait lui aussi la possibilité. Mais la, se faire frapper dans le seul but de devoir "prévoir" et "éviter" les coups c' était juste rageant. Une idée germa dans son esprit et il esquiva un bref sourire avant de se mettre en garde.
    C' est qu' on y voyait vraiment rien avec ce truc sur les yeux.

    Tandis qu' il sentait Locktar se préparer à frapper, Kylian le stoppa de sa voix, posant son index contre ses lèvres.


    - Chuuuuut !... T' entends ? Devant le silence significatif de son partenaire qui devait bien se demander ce qu' il fichait, Kylian pointa du doigt un endroit un peu au hasard sur sa droite.

    - Une mouche vole.

    Et, sur ces dernières paroles totalement absurdes, il se jeta sur lui et balança son poing en avant, Locktar n' avait pas du avoir le temps d' anticiper ce coup la.
    Touché.
    Il ne savait pas trop ce qu' il avait frappé mais en tout cas il l' avait touché.
    Le jeune homme se repositionna face à lui, un petit sourire en coin.

    Ne dit-on pas que la meilleure défense reste l' attaque ?
    Seul problème à l' horizon, Locktar n' avait pas du beaucoup apprécier, du coup il risquait de prendre cher, très cher.
    Même pas peur, il était bien trop fier des conséquences de sa feinte ridicule pour ça.


    Rageuse et frustrée, la voix de sa reine s' éleva tout à coup dans la salle comme une tempête sur le point d' exploser.
    En premier lieu assez surprit le jeune homme tourna la tête dans sa direction et abaissa son bandeau autour de son cou. Pourquoi râlait-elle donc ?
    Kylian la regarda et l' écouta déballer son flot de parole d' une traite le sourire au lèvres. Lorsqu' elle s' adressa à lui, il se contenta de lui sourire et de la fixer, les yeux pétillant de malice. Il était vraiment content de la retrouver et de constater qu' elle n' avait en rien changée ses habitudes.



_______________
avatar

Apprenti Chantelame
Messages : 75
Inscription le : 30/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé]   Dim 3 Avr 2011 - 16:54

Zéphyr avait commencé son assaut. Bien qu'Elicia soit, d'une certaine manière, l'une de ses cousines, c'était une Frontalière, et la ménager serait une tache sur cet honneur si fier qui faisait la Légende des Combattants du Nord.
Il laissa ses lames de bois exprimer leurs chant, et même s'il était moins fort que celui des sabres d'aciers de Zéphyr, le Demi-Faël ne put s'empecher de trouver le sifflement du bois, beau. Il commença à frapper de toutes ses forces, mais Elicia esquiva. Puis il se mit à faire tournoyer ses bâtons, combinants les moulinets, les feintes, les estocs.
Elicia ésquivait toujours. Normal, pensa Zéphyr. Elle était frontalière, et le Kaelem faisait trop de bruit avec ses armes pour espérer la toucher.

Mais la véritable raison de tout ces faux mouvements, de ses erreurs voulues; était que le jeune homme gardait un oeil sur Hestia. Il espérait que tout irait bien pour elle, que son adversaire ne soit pas trop dur envers elle. Mais ce fut à ce moment que le jeune homme décida de mettre la gomme. Il fit lui même taire ses lames et sourit en voyant la jeune femme froncer les sourcils, lorsque le son des armes ne se faisait plus entendre. Il commença à frapper, il la toucha à la jambe, puis aux épaules.

Il lui permit d'esquiver quelques assauts avant de la désorienter encore plus, en faisant taire ses lames et refrappant la jeune fille. Puis il conclut que cet aussaut était fini. Il abaissa ses lames et regarda la jeune femme brune, Shawna Djee exploser en traitant l'exercice d'inutile. Mais ce qu'elle oubliat, c'était que cet exercice affutait justement les autres sens autre que la vue, le sens le plus trompeur de tous.

Le jeune homme regarda Elicia enlever son bandeau et s'adressa à elle.

-On continue, ou on regarde le professeur regler la chose.


_______________
avatar

Apprenti Chantelame
Messages : 312
Inscription le : 22/12/2008
Age IRL : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé]   Dim 3 Avr 2011 - 20:32

Einar serra les dents. Il n’aimait vraiment, vraiment pas les humiliations gratuites. Il savait les supporter avec patience, peut-être parce qu’il se savait incapable de gagner s’il se mettait en colère, mais ce n’est pas pour autant qu’il appréciait. Il restait, malgré tout, un jeune garçon relativement innocent, et qui pensait que le monde irait pour le mieux si chacun savait rester à sa place et respectait son prochain. Il n’était pas aussi éloigné que les harmonieux un peu aveugles, qui pensaient qu’on pouvait –et devait aimer tout le monde-, parce qu’il savait qu’il n’aimerait jamais Elio, même pour tout l’or de l’Empire, mais au moins, il pouvait rester respectueux.
Elio pas. Et ça lui faisait mal. Et il n’appréciait pas d’être aveuglé face à quelqu’un d’aussi félon et peu respectueux qu’Elio. Il savait qu’il n’en ressortirait pas intact. Mais que le droit serait de son côté. Pour ce que ça lui apportait.

Le monde devint noir, et il fut surpris quand il entendit le baton siffler dans les airs, de pouvoir esquiver ce qui paraissait être des coups normaux, portés avec mesure et diligence. Elio, respecter les règles ? Il était bien trop ancré dans son image de jem’enfoutiste pour tenir la cadence aussi gentiment. Ca cachait quelque chose. Enfin. Einar profita donc de pouvoir s’impliquer correctement dans l’exercice, à tenter de repérer auditivement le sifflement du bois dans l’air, le glissement des semelles de cuir sur la pierre et le froissement des étoffes que causaient les mouvements brusques. Il s’en tirait plutôt bien compte tenu de la perfidie qui le rendait paranoiaque ; à tous moments, il s’attendait à un croc-en-jambe de la part de Face-de-suie, à un coup dans le dos de la part de quelqu’un d’autre… Il n’aimait décidément pas être aveuglé. Mais c’était partie intégrale de l’entrainement d’un combattant, donc bon.

Il fut tout d’abord surpris qu’Elio arrête. Il s’attendait à devoir se le coltiner pendant encore de longues minutes, et s’étonnait de ce qu’Elio gâche la moindre seconde de pouvoir lui taper dessus. Mais après, Einar n’était pas du tout un expert en relations humaines ,alors allez savoir ce qui lui trottait dans la tête. Et il s’en foutait.
Il était sur le point d’ôter son bandeau pour voir de quoi il en retournait quand un coup brusque sur le côté du crâne lui arracha une exclamation de stupéfaction. Saleté, il avait profité de son relachement ! Et il semblait avoir complètement perdu les pédales, ses coups allaient n’importe où avec une force démesurée, et il était impossible à Einar, les yeux bandés, d’en esquiver la moitié, surtout quand l’autre s’amusait à frapper avec les deux bouts du baton. Il tenta quand même deux minutes, histoire de ne pas passer pour un sans-entrailles. Pour un Aïe-nar. Il ne supportait pas ce surnom. Il pouvait encore entendre les grands de la bande l’insulter avec ce sobriquet de leurs airs goguenards, parce qu’il était freluquet, parce qu’il n’était pas aussi résistants et sans peur que la plupart des gamins de rue, parce qu’il était incapable de retenir les larmes qui lui venaient systématiquement quand il se mettait en colère, ni les cris quand on le frappait –même gentiment.
Et s’il voulait devenir chantelame, c’était pour qu’on ne puisse plus jamais l’appeler Aïe-nar.

Mais là, c’était trop. Sa machoire le lançait énormément, et il avait plusieurs bleus sur les bras, quand il les avait dressés pour se protéger des coups d’Elio. Il n’avait même plus le temps d’écouter ce qui se passait, ni rien. D’un geste rageur, il ôta son bandeau et saisit des deux mains le baton qu’Elio s’apprêtait à lui abattre de nouveau dans le ventre.
C’est à ce moment, alors qu’il allait s’énerver, que la voix de Shawna retentit vivement dans la salle. Pas encore elle. Mais on pouvait pas avoir un cours de combat tranquille et paisible ? Si les deux viraient, ce serait concevable. Mais avec Face-de-suie qui braillait pour attirer l’attention à nouveau, Einar sentit sa patience légendaire flancher. Oui, l’exercice était dur. Surtout quand on avait un fou furieux qui se prenait pour le roi du monde comme partenaire… non, adversaire. Oui, c’était pas très plausible dans la vraie vie. Oui, ce serait plus simple avec un baton. Mais zut, elle avait un cerveau, non ? Ce n’était pas non plus réaliste de tirer des flèches dans un sac de paille à 10 m, dans des conditions stériles, c’était pas non plus plausible d’exécuter une acrobatie sur un tapis mou, avec du temps pour se préparer, alors que dans la vraie vie il y avait un Raï affamé qui voulait vous éventrer.

Gueuler pour gueuler, il supportait pas. Il supportait pas les gens qui se prenaient pas pour rien, qui pensaient savoir comment tournait le monde et pourquoi les pommes tombaient des arbres, ou comment on faisait un cours de combat. On commençait toujours par des exercices plutôt tutoriaux, qui n’apportaient rien en eux-même sinon un point très précis d’une technique, mais qu’on ne referait jamais dans la vraie vie. Et si Locktar avait choisi de leur faire faire ça, c’était qu’il avait un but en tête.
Les tempes rouges et agitées, sous le bleu qui commençait à apparaitre, Einar poussa rageusement Elio pour éviter de rester à proximité et haussa la voix en direction de Shawna, les gonds à moitié sortis :

- Avec tous les foulards que t’as sur la tête, tu devrais pourtant être habituée à évoluer dans le noir, au nom de la Dame !Si tu te crois plus maline que tout le monde, t’as qu’à prendre la place de Locktar, et nous montrer en quoi ton exercice serait bien mieux que le sien !

Ras le bol, ras le bol. Les gens prétentieux, il supportait pas.
Parce qu’il était plus faible qu’eux.



_______________


   

Marlyn Til' Asnil | Duncan Cil' Eternit | Einar Soham | Shannon Seng
avatar

Mercenaire du Chaos et Maître de la boutique du Talion
Messages : 306
Inscription le : 06/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé]   Lun 4 Avr 2011 - 15:30

« Tu te trompes de cible, idiot, il est de l’autre côté ton copain. Fais attention à ce que tu fais et arrête de frapper aussi fort ! »

Elio se retourna à peine, hurlant un :


-Mais ta gueule !

Il croyait la connaitre, l’avait déjà vu. Peu importe, elle gênait, et râlait de surcroit ! Une vraie fille !
Il continuait de taper, jusqu’au moment ou le microbe dut en avoir marre et enleva le bandeau, stoppant le bâton dans sa courses avec ses deux mains. Il était agile, n’empêche, et semblait doué. Mais affreusement lèche-cul.
Il allait lui lancer une remarque, une moquerie sur sa lâcheté, mais la grande gueule de service, alias Shawna, explosa. Elio se retourna, pas si surpris que cela, du tempérament de la jeune fille. Elle allait foutre un sacré bordel à ce cours. Et tant mieux !

Elle descendit l’exercice de Locktar avec un acharnement qui montrait qu’elle ne rigolait pas. Ce n’était pas histoire de dire de mettre de l’ambiance, c’était de la réelle colère, et l’ancien corbac observa avec curiosité ce nouvel aspect de sa camarade.
Mais l’apprenti guerrier ne l’écoutait pas vraiment, maintenant qu’il ne pouvait plus frapper sur l’autre morpion, il n’avait plus aucune excuse pour fuir les yeux de Kylian. Il le détaillait, de haut, en bas…Qu’allait-il faire ? Shawna le vit aussi. Le trio pouvait-il vraiment se reformer après la nuit du bal ? Serait-il capable de faire semblant, d’oublier ce qui s’était passé ? Ou du moins ce dont il se souvenait.
Tiens, d’ailleurs, Kylian portait le bandeau autours du cou, et…mais ! Locktar avait un œil bien rouge ! Elio chercha le regard de Kylian pour comprendre, pour être sûr. Son ami lui confirma la chose, dans son agitation pour éviter de le recroiser, il venait le louper le premier coup de Kylian. Le coup d’envoi.

Alors qu’il voulait intervenir, faire quelque chose de constructif pour ses amis, Einar s’en prit à Shawna. Mauvaise idée.
Très mauvaise idée.

-Toi, le microbe, tu fermes ta gueule une bonne fois pour toutes, on s’en portera bien mieux.


Il regarda Shawna qui allait, elle aussi, lui rabattre son caquet.

-C’est collant et trop bavard ces trucs là, hein ? Quelqu’un a du scotch ? :arrow :

Puis, il osa enfin regarder Kylian, baissant toutefois ses yeux bleus vers ses chaussures. Autant éviter d’être rouge comme une écrevisse à ce moment précis.

-T’y croyais, toi, qu’une coquille sans cervelle pouvait d’venir prof ?

Rire. Forcé. Plus que forcé, même. Il en avait marre. Marre de se forcer. Marre de tout ce bordel. Et n’avait même plus envie de se battre, ni de foutre le bordel. Il voulait juste être seul et arrêter de penser, décuver en paix. Que tout cela se termine, enfin.


-Bon, on s’tape ou quoi ? Nan, mais que c’cours serve à quelque chose, quoi.

Vous voulez vous taper ? Tapez-vous. Mais laissez-moi tranquille merde.
Et puis, arrête de me regarder.
Et toi aussi.
Et toi aussi.
Et toi, t’as quoi ?


-MAIS MERDE A LA FIN !

Il poussa Einar en arrière qui le dévisageait.

-T’as quoi, toi ? Tu m’reluques ? J’te plais ? MAIS VA TE FAIRE FOUTRE ! Regarde ailleurs, lèche-cul, et touche pas au mien ! Va faire ton poltron ailleurs, t’es pas un homme, t’as rien à foutre ici.

Il entendit des murmures, des exclamations des autres élèves dans son dos. Ce qui redoubla sa colère. Ce n’était vraiment pas le moment, pas là, ça décuplait sa crise.


-QUOI ?! VOUS AVEZ UN PROBLÈME ? C’est quoi l’soucis chez vous ? Vous avez jamais vu quelqu’un ouvrir sa gueule. Aaaah vade retro satanas ceux qui parlent, comme Shawna, Kylian ou moi, hein ? N’empêche, si on était plus comme ça, jamais le Chaos aurait pu prendre l’Académie sans que personne s’en aperçoive. Ça vous arrange vachement de la fermer, bande de trouillards. En fait, ils étaient bien plus intelligents que vous.

Il n’en pouvait plus. Le jeu devenait bien plus dur. Sans Elera. Et puis, sans but, sans vengeance à présent.
Il lui semblait que le rideau était tombé avec le meurtre de son père. Et à présent il ne supportait plus ceux qui l’entouraient. Plus encore, depuis que Marlyn avait du fuir. Ses entrainements lui manquaient.
Et si à présent, ils fermaient enfin leurs gueules, les regards redoublaient d'insistance.

-Oooh ben oui, pauvre petit Elio, il ne va pas bien, sa copine l'a quitté, c'est ça? Ah bah, oui, mais qu'est-ce qu'ils foutaient ensemble, hein? Comment une gentille fille comme Elera pouvait être avec ce mauvais garçon, celui dont on a peur, celui que l'on évite dans les couloirs? Mais vous avez raison, évitez-moi, ça vaut mieux pour vous.

Il ne supportait vraiment plus les commérages et les yeux de merlans fris qui en disaient encore plus.


-Maintenant LÂCHEZ-MOI, ou j'vous jure que je vais tenir ma réputation!

Il soupira, prêt à sauter à la gorge d'un des élèves, puis se tourna vers Shawna.

-Tu sais à quoi il sert ton putain d’exercice, Shawna ? A te battre contre les hommes, parce que même sans bandeau, ils sont aveugles !



_______________

                 Et toi, Invité, veux-tu connaitre mon histoire ?

                           Gérant de l'Arma Gauche et du Talion


avatar

Primat de Teylus et Maître d'Armes
Messages : 634
Inscription le : 26/11/2008
Age IRL : 28


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé]   Lun 4 Avr 2011 - 16:44

Kylian s'était d'abord moqué de lui. Locktar n'avait pas réagit. Pas la peine. Il connaissait bien le tempéramment du garde. Si Locktar lui répondait, ça risquait de partir en rixe, c'était pas ce que le guerrier voulait pour son premier cours. Il avait donc laissé le jeune homme se rendre compte de son erreur, et surtout de se faire fusiller du regard par l'un des élèves qui n'était pas loin d'eux. Finalement, Kylian avait accepté, en criant, bien entendu. Bon sang, Elio, Shawna et lui faisait un trio parfait. Ils se ressemblaient beaucoup. Tous les trois aussi gueulards. Tous les trois aussi gamins. Tous les trois aussi... chiants. Ca promettait, ces trois-là dans le même cours. Bien, après avoir fait connaître son envie de ne pas se battre, de pas porter le bandeau, etc.... Kylian posa le bandeau sur ses yeux et il sortit une autre de ses blagues vaseuses. Non mais franchement, il pouvait pas être sérieux pendant le temps du cours? Et là, avant même que Locktar ait eu le temps de dire "ouf", Kylian lui sauta dessus, poing en avant. Le maître d'armes n'eut même pas le temps de se pencher, il reçut le poing dans l'oeil. La petite ordure. Il tentait de retourner la situation dans son sens. Il allait voir ce que c'était de le chercher. Le maître d'armes s'appretait à envoyer son premier coup sur Kylian quand la "douce et suave" voix de Shawna s'éleva dans la salle.

Et voilà, alors qu'il croyait être tranquille, il fallait que Shawna en rajoute un coup. Non mais franchement, ce trio allait lui mener la vie dure pendant ses cours. Quand un se calmait et suivait la leçon, un autre se mettait à faire des siennes. Il aurait du étudier la liste des élèves avant d'accepter le poster de maître d'armes. Einar se mêla à la discussion en intervenant auprès de Shawna. Et bien, le jeune homme allait se faire des ennemis auprès du trio infernal mais au moins, Locktar voyait qu'il avait quelqu'un sur qui compter parmi ses élèves. L'ancien garde voulut répondre à Shawna mais Elio fut plus rapide que lui. L'explosion de Shawna, c'était rien à côté de celle du blondinet. Une bombe pareille aurait détruit l'académie entière. Le maître d'armes l'écouta sans réagir, laissant le jeune homme déverser son flot d'insultes. Mais quand il parla du Chaos, Locktar s'approcha du blondinet. Il ne pouvait supporter d'entendre quelqu'un parler des mercenaires avec autant de sympathie. Depuis le début du cours, il avait essayé de garder son calme face aux crises de ses élèves mais là, c'était trop. Ils avaient été trop loin. Ce fut donc la voix de Locktar qui s'éleva pour répondre à Elio:

- LA FERME, ELIO.

Le maître d'armes fit face au blondinet.

- Tu veux tenir ta réputation? Et bien vas-y. Montre moi ce que tu sais faire. Moi aussi j'avais une réputation quand j'étais élève, alors montre moi ce que le pauvre petit Elio sait faire.

Elio n'attendit pas bien longtemps pour réagir. Il fonça vers Locktar. Réaction prévisible. Le maître d'armes savait que le jeune homme tenterait de le frapper. Locktar l'évita sans trop de problème et pour ajouter à la leçon, il flanqua un violent coup dans le dos d'Elio. Le jeune homme s'écrasa au sol.

- Ah oui forcément, quand on est tout seul, ça se passe pas aussi facilement que quand tu joues avec tes petits copains. Tu traites les autres élèves de trouillard mais c'est toi qui en est un. Incapable de m'affronter sans tes petits copains. S'il y aura plus de personne comme toi, Shawna ou Kylian, on n'aurait jamais pu se libérer du Chaos. Ce n'est pas ceux qui parlent le plus qui sont les plus méritant. C'est par les actes qu'on juge une personne. Et toi, à part, ouvrir ton clapet, tu n'as pas l'air de savoir faire grand chose. Ce cours n'est pas l'endroit pour régler tes problèmes avec tous les élèves de cette académie. Tes problèmes, tu les garde pour toi, ils restent à la porte de cette salle quand tu rentres pour le cours. Je me moque de ce qui se passe dans ta vie en dehors de cette salle. Je me moque de ta séparation avec Elera. La seule chose que je désire, c'est que tu te taises et que tu suives les directives du cours.

Il se tourna ensuite vers Kylian et Shawna.

- C'est valable pour vous deux aussi. Shawna, si tu juges mes cours inutiles, tu peux quitter l'établissement, personne ne te retiens içi. Kylian, recommences à me frapper comme tu l'as fait et je te t'interdis l'accès à mes cours. C'est compris?

Il regarda les trois membres du trio infernal, un par un.

- J'espère que vous retiendrez la leçon pour les prochains. Maintenant, tous les trois, vous sortez de la salle. Le cours est fini pour vous. Vous m'attendez devant la salle, j'ai encore des choses à vous dire.

Ils mirent un temps à réagir, mais ils obéirent, en colère à la vue de leur visage. Quand ils furent sortis, Locktar regarda les autres élèves.

- Bien. Je vais vous laisser quelques minutes, le temps de discuter avec les trois qui viennent de sortir. Pendant ce temps, vous continuez l'exercice mais en inversant les rôles, pour ceux qui ne l'on pas encore fait. Pour les autres, vous pouvez vous asseoir sur l'un des bancs pour vous reposez un peu. A mon retour, on fera un autre exercice. Einar, tu te mets avec Hestia.

Locktar quitta ensuite la salle et il retrouva le trio infernal qui discutait.

- Elio, Shawna, je vous attends ce soir après le dîner pour votre punition. Je serais dans mon bureau. Kylian, puisque tu es sous les ordres d'Edel, jje lui parlerais de ton comportement et je lui demanderais qu'elle multiplie tes tours de gardes. Vous n'êtes pas encore interdits de venir aux prochains cours de combat mais si vous recommencez à critiquer mes exercices ou à m'insulter, je parlerais de vous à l'intendant et vous n'aurez plus le droit de venir dans mes cours. J'espère que je me suis bien fait comprendre. Maintenant, déguerpissez.


[Et oui, fallait pas chercher locktar ^^]


_______________
Il est plus facile de faire la guerre que la paix







Spoiler:
 

Bois
Messages : 175
Inscription le : 08/12/2009

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé]   Lun 4 Avr 2011 - 20:45

Shawna attendait. Elle ne comprenait pas l’intérêt de ce cours, et elle attendait, simplement, que quelqu’un, n’importe qui, le lui explique.

Ce fut Einar qui s’en prit à elle, et elle jeta un regard dans sa direction. Trouvait-il véritablement l’exercice utile, franchement ? Elle n’aurait aucun mal à répliquer. Elle ouvrit la bouche, pour lui dire ce qu’elle pensait de la chose, à savoir que non, elle ne se croyait pas aussi douée que Locktar, mais que oui, elle avait mieux comme exercice, ou en tout cas plus logique - quitte à se battre dans le noir, ce serait beaucoup plus utiles si les deux personnes avaient un bandeau et les deux personnes un bâton. Même si l’une d’entre elle devait se défendre et l’autre attaquer, cela serait déjà nettement plus fructuant que de se faire rouer de coups, simplement parce qu’il est impossible d’éviter un bâton rapide avec pour seul indice la position de son partenaire. Déjà parer c’était dur, elle ne voyait pas comment éviter, à part à se mettre à courir dans tous les sens autour de la salle comme un coureur sur le point d’être farci. Au moins, un bâton permettait de parer l’éventualité d’une attaque venant d’une certaine direction. Et franchement, si elle devait un jour se retrouver sans arme, dans le noir, face à un adversaire qui lui pouvait voir, elle n’hésiterait pas un instant à courir dans la direction opposée aussi vite que possible. Elle tenait à sa peau, elle, et ce n’était pas pour ça qu’elle était venue à ce cours de combat, mais pour apprendre à se battre. Elle allait l’expliquer, calme mais moqueuse, mais Elio explosa avant qu’elle ne puisse dire un mot.

Elle fronça les sourcils, et sa bouche se tordit de réprobation. Ce n’était pas à lui qu’on parlait, mais à elle, et elle ne supportait pas les gens qui voulaient parler à sa place… Elle finit par comprendre, pourtant, en entendant Elio éparpiller sa rage sur toutes les personnes environnantes. La poupée était en colère. Très en colère. Et apparemment, pour une tonne de raisons qui lui pesaient sur les épaules et qu’il ne tenait plus. Einar venait de lui faire lâcher son sac de malheurs, et ils explosaient dans tous les sens comme des feux d’artifice. Shawna jeta un regard vers Kylian, vers Elio, vers Kylian. Leva un sourcil à la mention de l’ancienne petite amie d’Elio. Qu’est-ce qu’il avait, à la fin ? C’était un cours de combat, pas un défouloir, ici. Il n’y avait sûrement absolument personne qui en avait quoique ce soit à faire, de ses petites histoires de cœur, si seulement la moitié en connaissait l’existence – ce n’était pas son cas, déjà. Ca virait en n’importe quoi. Ses insultes envers Einar ne tenaient même pas debout, il se contentait de dire ce qui lui passait par la tête, et il se ridiculisait plus qu’autre chose. Le moustique avait à peine bougé d’un millimètre. Il allait falloir lui remettre les idées en place, à sa poupée. Il n’était pas le centre du monde. Ca n’allait pas, c’était évident, ça criait par sa bouche, ses narines, ses yeux, ses oreilles et ses pores, mais ce n’était ni l’endroit ni le moment. Elle aurait voulu qu’il crache sa haine en privé, l’écouter, mais pas maintenant, pas ici. Il fallait savoir séparer sa vie personnelle de son enseignement, quand même.

Elle ouvrit la bouche à nouveau, pour tenter de calmer le jeu, se délectant mentalement de l’ironie – elle, calmer quoique ce soit, franchement ? – mais n’en eut, à nouveau, pas le temps. Elle laissa échapper un long soupir exaspéré en entendant Locktar essayer de raisonner Elio. Etait-il stupide à ce point ? Ne voyait-il pas qu’il y avait un problème ? Il était pourtant énorme, gros comme un brûleur, étonnant qu’il passe invisible aux yeux du maître d’armes. Celui-ci devait regarder ses pieds. Ou regarder tellement l’arbre qu’il ne voyait plus la forêt, comme disait parfois sa tante Yelana. Il se posait encore en ennemi, en maître incontestable, en moralisateur, c’était insupportable.

Elle obéit, pourtant, lorsqu’il leurs demanda de sortir. Parce qu’elle attendait toujours son explication, et qu’elle l’aurait peut-être dehors. Qu’Elio avait évidemment besoin de sortir, et que faire une scène ne servirait qu’à empêcher les autres d’apprendre, ce qui n’était en rien le but. Quand elle entendit ce qu’il avait à dire, pourtant, elle s’insurgea contre cette nouvelle injustice. La frustration lui noyait les lèvres, et elle tapa du pied contre le sol, brutalement, énervée. Se faire virer était la seule chose qu’elle ne voulait pas. Elle n’avait pas passé dix minutes dans la salle qu’elle était déjà dehors, qu’il écrabouillait déjà son rêve, alors qu’il n’avait rien compris. Il mélangeait le coup de poing de Kylian avec la colère d’Elio et avec son incompréhension. Il les avait tagué « ennemis », et était incapable de comprendre ni les uns ni les autres, ou de leurs laisser passer quoique ce soit. Seulement capable d’apprendre à se battre aux moutons. Il était son professeur, il était le Maître d’Armes, c’était son travail de leurs apprendre, à TOUS, à être des combattants dignes de ce nom. Et quoi, il virait les apprentis à la première difficulté ? Non, non et non !

- J’en sais rien, s’ils sont inutiles, tes cours. Ils le paraissent, en tout cas. Mais si t’es même pas fichu d’expliquer l’intérêt de tes exercices à tes élèves, tu peux bien être le meilleur combattant de tout Gwendalavir, tu s’ras jamais un bon maître d’armes ! J’en ai marre, marre, marre de ces guerriers coincés qui se croient meilleurs que les autres, qui comprennent tout et méprisent ceux qui ne comprennent pas, qui croient que c’est en suivant bêtement que l’on devient bon ! Tu sais quoi, je sais même pas comment j’ai pu envisagé que ça marche. J’aurais dû m’en douter, que t’étais incapable d’être impartial, que parce que tu m’aimes pas, dès le départ, tu attendrais la première occasion pour me mettre dehors, et interpréterais tout de travers. Tu sais quoi ? Moi, j’ai envie d’apprendre. Moi, j’étais prête à laisser passer la stupide petite haine que tu as pour moi rien que parce que j’ai osé monopoliser l’attention de ta tourterelle pendant quelques minutes. Alors si j’apprends pas, c’est pas ma faute, c’est la tienne, la tienne et celle de tes méthodes de… merde. J’ai rien fait, moi, à part pas comprendre à quoi ça servait de se laisser rouer de coup les yeux fermés, mais soit, tu veux que je déguerpisse pour aujourd’hui, je déguerpis. Mais si y a rien qui change au prochain cours, j’trouverai un autre prof. Un qui explique, et qui se lâche pas pour rien. Me fais pas croire que c’est juste moi qui suis mauvaise élève, j’ai déjà eu un maître, et j’arrivais très bien à rester concentrée avec elle. Mais ça t’arrange de pas m’avoir, hein ? Alors va rejoindre les gentils toutous qui te servent d’apprentis, et qui taperont dans les règles sur leur ennemi, et auront le temps de mourir trois fois d’une dague dans le dos.

Elle se tourna brutalement vers Elio, sa colère s’épuisant contre Locktar, et cherchant un nouveau tremplin sur lequel rebondir :

- Et toi, Elio, t’es chiant. P’t’être que si tu avais pu te la fermer, j’serais encore à l’intérieur. Mais soit, t’es en colère, alors tu sais quoi, ça tombe bien, moi aussi, alors on va se battre. T’vas te défouler sur moi et moi sur toi, ça te fera du bien et j'tiendrais plus longtemps à tes coups que le minus qui te sert de punching ball depuis tout à l'heure. Mais pas ici, on pourrait encore se faire engueuler pour chahut dans les couloirs. Théâtre, là bas au moins c’est permis.

Elle l’attrapa par la manche pour le tirer derrière elle, et plaça sa paume sur le dos de Kylian pour l’entraîner avec elle aussi.


_______________
"C'est une brise-burnes, une casse-burettes, un cauchemar diurne une trouble fête" ( 8 )
avatar
Ultra BG

Ultra BG
Messages : 251
Inscription le : 27/06/2010
Age IRL : 23


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé]   Mar 5 Avr 2011 - 21:19

    Les élèves se stoppaient peu à peu sur leur lancée pour jeter de rapides coups d' oeil perplexes au petit attroupement qui commençait à se former au centre de la salle, attiré par les cris de Shawna qui ne semblait pas vouloir se calmer. D' abord hésitant, la plupart d' entre eux finirent toutefois par s' approcher, bien trop avide de connaitre les détails croustillants qui avait amené le professeur à se rapprocher.
    Bien content d' être au premier rang pour cette petite entrevue qui promettait d' être volcanique, Kylian ne bougea pas d' un pouce, ce contentant d' aborder un petit sourire en coin lorsqu' un petit brun vint s'ajouter à la rixte verbale, contrariant les propos de sa reine. Il n'aurait pas du, il allait se faire bouffer tout cru celui la et elle risquait de ne pas mâcher ses mots.
    Sauf que, contrairement à ce à quoi il s' attendait, ce ne fut pas elle qui reprit la parole mais Elio.
    Et pour le coup c' était vraiment pire, il ne le ménageait vraiment pas.


    *Finalement t' aurais pt'être eu plus de chance avec elle mon pt' tit gars.*

    Il se retourna vers lui, leurs regards ne se captèrent qu' une demi seconde. Elio semblait être gêné autant que lui de le regarder dans les yeux. Et quoi ? Devait il en rire ? En pleurer ? Ce n' était pas vraiment un soulagement non, plutôt la preuve accablante que lui aussi n' avait pas oublié la nuit dernière, impossible donc de faire comme si rien de tout cela ne c' était véritablement passé.
    Impossible de passer outre. Impossible retour à la normal.
    Impossible.
    Kylian réprima un frisson.

    A ces propos suivirent un rire complètement faux, ainsi qu' une proposition que le jeune homme approuvait complètement. Était-ce l' ambiance électrique ? Ou bien la nervosité de son ami qui l' échauffait ? Une chose était sure, il ne tenait plus en place et la perspective d' une bagarre, qu' elle soit générale ou non, le tentait carrément, voir lui devenait vital.
    Enfin ! Frapper sans réfléchir, se défouler, ressentir ses muscles douloureux, ne plus penser à rien, enfin oublier cette putain de crainte qui lui dévorait les entrailles.
    Mais personne ne tiqua, personne ne réagit et ils se contentèrent tous de dévisager son ami comme s' il était devenu fou. Bande de con.
    Kylian aurait bien lancé les hostilités si les paroles qu' adressa le blondinet au lèche-cul ne l' avait pas stoppé net.
    Elles ne lui étaient absolument pas adressé et pourtant... Pourtant il ne pouvait s' empêcher de les prendre pour lui, du moins, ses premiers mots.
    Merde...

    Loin de se calmer, Elio continua sur sa lancée, plus sarcastique que jamais, ses propos devenaient plus durs, plus personnels aussi, il s' écartait complètement du sujet, il pétait littéralement un câble.
    Elera c' est ca hein ?
    C' est elle qui t' a mit dans cet état, c' est elle qui...
    Sa gorge s' assécha et son énervement grimpa d' un cran.
    Bordel il fallait vraiment qu' il se défoule.

    Locktar intervint, de sa grosse voix autoritaire il mit fin en trois mots à l' emportement de son ami, c' était temporaire bien sur, n' empêche que le temps que dura ses trois mots, le silence tomba dans la salle aussi brusquement qu' il avait disparut.
    La suite de ces propos l' enflamma davantage.
    Les poings du jeune homme se serrèrent, une brusque envie de se jeter sur lui le tenaillait, son énervement venait d' atteindre son paroxysme, il n' était plus capable de se contenir.


    - MAIS TA GUEULE BORDEL !

    Il ne pu toutefois pas mener ses pensées à bout, Elio avait déjà enchaîné, le laissant légèrement frustré.
    Le jeune garde poussa un rugissement de rage et assassina Locktar des yeux lorsqu' il les pria de rejoindre l' extérieur. Putain mais pour qui se prenait-il ! Il les virait ? Comme ca ? Pour.. trois fois rien ? Quel con ! Mais quel con !
    S' il n' avait pas été à fleur de peau, sans doute se serait-il rendu compte que leur comportement valaient bien ca, il était toutefois bien trop énervé pour le comprendre. Énervé et terrifié à l' idée d' avoir brisé tout ce qui le reliait à Elio en une seule soirée. Peut être était-ce cette panique qui le rendait si perméable à l' énervement finalement.

    Dès lors qu' ils se retrouvèrent tout les trois dehors, le jeune homme se calma légèrement.
    Y' avait pas de bruit, c' était vraiment trop silencieux...
    Locktar ne tarda pas à les rejoindre et il fut tout de suite prit d' assaut par sa reine.
    'Tain mais depuis quand elle essayait de parlementer elle ?
    Et puis qu' elle arrête de parler autant ça lui donnait mal à la tête !
    Merde, il avait finit dans un état de nervosité incroyable et ce en un temps record !
    La simple présence d' Elio suffisait à ca.

    La ferme Shawna, tu vois pas que tu nous laisses tout les deux la.

    Sans prendre le temps d' attendre leur approbation, elle attrapa le blondinet par la manche et le poussa par la main. dans un grognement, Kylian se dégagea et la suivit quelques pas derrière.
    Il n' avait rien à faire la bas lui, absolument rien.
    Aucune envie d' assister à leur combat, d' y participer non plus.
    Cela signifierait qu' il devrait affronter son regard.
    Aussi il les laissa entrer les premiers, attrapa la poignée, fit deux pas dans l' enceinte du bâtiment et en ressortit aussi sec, claquant la porte derrière lui. Il avait bien 30 secondes de répit avant que ses amis ne se rendent compte du subterfuge, c' était bien assez.
    Le jeune homme bifurqua sur la gauche, contourna le bâtiment avant de finalement se laisser glisser au sol, dos au mur. Aucune chance qu' ils viennent le cherche ici, ils penseraient certainement qu' il serait déjà parti.

    Le jeune homme ferma les yeux et expira, son coeur battant encore des évènements passés. Son ami n' allait pas bien. Elio n' allait pas bien et lui tout ce qu' il trouvait à faire c' était fuir ? Il était pitoyable, pathétique, même le boulet de tout à l' heure devait avoir plus de courage que lui.
    Le jeune homme prit sa tête entre ses mains. Il était ridicule, ridicule mais c' étiat plus fort que lui, il avait peur, vraiment trop peur des conséquences pour attaquer le problème à la source.


    *Tu parles d' un guerrier...*

    [ Edit possible, surtout en ce qui concerne le truc plus haut ^^ ]




_______________
avatar

Mercenaire du Chaos et Maître de la boutique du Talion
Messages : 306
Inscription le : 06/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé]   Mar 5 Avr 2011 - 22:26

- LA FERME, ELIO.

Non, toi, ta gueule.

- Tu veux tenir ta réputation? Et bien vas-y. Montre moi ce que tu sais faire. Moi aussi j'avais une réputation quand j'étais élève, alors montre moi ce que le pauvre petit Elio sait faire.

Il ne fallait pas le lui dire deux fois. Pas même une.
Elio sauta à la gorge de Locktar dans un rugissement rauque, avec une seule envie lui bouffant l’estomac : faire le plus de mal possible à cette ordure. Le tuer même, s’il le fallait.
Il l’avait déjà fait.
Mais l’abruti qui lui servait de professeur avait anticipé la réaction de l’ancien corbac, et il évita facilement le coup, lui assenant une bourrade dans le dos qui envoya le blond à terre. Violemment. Très violemment.
Son corps claqua contre la pierre dans un grand fracas, l’assommant à moitié et il sentit les os de sa colonne vertébrale craquer dangereusement.
Il se releva à moitié, ses coudes tremblant, son crâne bouillonnant de rage. De la bave coulait même légèrement de ses lèvres retroussées sur ses dents serrées, et son visage virait au rouge. Pas rouge écrevisse comme Kylian le colorait. Rouge de colère, prêt à commettre une deuxième fois le meurtre de son père.

Il devenait fou.
Complètement fou.
Aucun acte n’était contrôlé, il venait de perdre toutes les leçons apprises par Marlyn.
De carapace il était devenu hypersensible, nu.
Il lui fallait se reprendre, ou l’enseignement intensif de son maître ne lui servirait à rien. Et il échouerait.
Mais échouer à quoi ?
Il avait déjà atteint son but.
Et maintenant, il faisait quoi ? A part crever en silence.

Alors que Locktar défoulait son manque d’autorité sur ses camarades, il se releva, sous les yeux d’hiboux des élèves trop sages à son goût. Il jeta un regard noir à Einar, puis à Lohan, qu’il reconnut soudain.
-Toi. Chuchota-t-il.

Lohan. La bibliothèque. Athesto.
Si cette garce n’était pas arrivée, Athesto aurait parlé. Elle connaissait l’histoire de sa mère. Elle connaissait sa famille. Mais Lohan s’en était mêlé, et Athesto n’était plus à l’Académie.
L’aurait-il su avant, à cette époque où tout juste il arrivait à l’Académie, jamais tout ceci ne se serait passé. Il l’aurait raconté de suite à Elera, ne connaissant pas Marlyn. Et Elera se serait chargé de tout, il n’y aurait pas eu de coup de tête. Ni sa grand-mère. Ni Alen. Ni Kylian.
Juste Elera.
Il ne serait pas fou.


-C’est ta faute. Sans toi, rien de tout ça ne serait arrivé. Ta faute, salope !
Cracha-t-il.

Il se leva, sortant forcé par Locktar avec Shawna et Kylian.
Tant mieux d’un côté. Ça évitait d’autres crises en vue, et le gâchis du travail de la mercenaire.
Ils se retrouvèrent tout trois dehors, sans piper mot. Et pour la toute première fois de sa vie, Elio eut hâte de voir Locktar arriver. Parce que se retrouver seul avec Shawna, et surtout avec Kylian…dans son état ça revenait au supplice !
Il venait de péter un câble, devant ses seuls amis. Heureusement qu’il n’était pas aller plus loin. Qui sait ce qu’il aurait dit ?!
Enfin le maitre d’armes sortit, visiblement mécontent. Elio ne baissa pas le regard, fixant avec acier son professeur. Il ne s’excuserait jamais. Ça, jamais.

- Elio, Shawna, je vous attends ce soir après le dîner pour votre punition. Je serais dans mon bureau. Kylian, puisque tu es sous les ordres d'Edel, jje lui parlerais de ton comportement et je lui demanderais qu'elle multiplie tes tours de gardes. Vous n'êtes pas encore interdits de venir aux prochains cours de combat mais si vous recommencez à critiquer mes exercices ou à m'insulter, je parlerais de vous à l'intendant et vous n'aurez plus le droit de venir dans mes cours. J'espère que je me suis bien fait comprendre. Maintenant, déguerpissez.

Et voilà. Punis. Comme des gamins. Un vrai maître de garderie, ce Locktar. On pouvait presque l’applaudir.
La punition en elle-même, il n’en avait rien à foutre. C’était plutôt avec Shawna qui l’emmerdait. Il voyait bien au visage de la cramée qu’il allait s’en prendre une pour cette crise, et ne voulait pas vraiment s’expliquer. Il se sentait nu, complètement nu, et il avait envie de vomir, de s’enfuir et de ne plus voir personne. Shawna comprise.
Heureusement Kylian n’était pas puni avec eux. Elio ne savait comment il aurait réagi le cas échéant. Il allait s’en prendre une bonne aussi par Edel. Elio espérait que ce n’était pas à cause de lui.
Mais à lui, il ne devait pas faire d’effets. Kylian était un homme. Et normal, lui.


Shawna gueula un bon coup. Sur Locktar, des mots et des mots. Si nombreux que le jeune homme en perdit le sens.
Puis elle s’en prit à lui.


- Et toi, Elio, t’es chiant. P’t’être que si tu avais pu te la fermer, j’serais encore à l’intérieur. Mais soit, t’es en colère, alors tu sais quoi, ça tombe bien, moi aussi, alors on va se battre. T’vas te défouler sur moi et moi sur toi, ça te fera du bien et j'tiendrais plus longtemps à tes coups que le minus qui te sert de punching ball depuis tout à l'heure. Mais pas ici, on pourrait encore se faire engueuler pour chahut dans les couloirs. Théâtre, là bas au moins c’est permis.

Et voilà. Tout le monde lui en voulait. Ça ne changeait pas de d’habitude, on ne l’avait jamais aimé. Mais avant on ne lui en voulait pas, car il n’avait pas le pouvoir de blesser les gens, puisqu’aucun sentiment ne passait entre eux. Là, si.
Pourquoi avait-il cherché à se faire de Kylian et de Shawna des amis ? Il savait pertinemment qu’il était incapable d’avoir des amis. Pour quoi ? Pour les tuer un jour, après une déception, comme il avait tué son père ?

Sans attendre de réponse, elle le prit par la manche, l’entrainant avec elle en direction du théâtre. Kylian les suivit.



[Je continue au théâtre =)]


_______________

                 Et toi, Invité, veux-tu connaitre mon histoire ?

                           Gérant de l'Arma Gauche et du Talion


avatar

Apprentie Légionnaire
Messages : 566
Inscription le : 03/07/2009
Age IRL : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé]   Sam 9 Avr 2011 - 12:33

Halina sourit à son amie, les marchombres étaient si secrets et énigmatiques. Pourtant, leur Voie n'était pas compatible avec la sienne qui était trop violente, trop terre à terre. Elle préférait voir clairement où elle allait plutôt qu'errer sur un mot à majuscule. Elle ne comprenait pas trop ce concept étrange que l'on ne voulait pas lui expliquer. Sa curiosité la poussait à poser des questions sur pleins de sujets différents mais toutes n'avaient pas de réponses. Ainsi, Ichel préférait le foulard... Drôle de choix, perdre un sens lui paressait être un inconvénient majeur et elle se sentait plus à l'aise lorsqu'elle voyait et entendait pour ce battre.


-Personnellement, je préfère avoir tous mes sens à disposition !


Elle regarda autour d'elle: elles étaient en avance, les deux premières à avoir fini l'exercice. Certains n'avaient même pas commencé, préférant discuter ou se disputer. Elle entendit soudain des éclats de voix. Ne s'intéressa pas trop à leur sens. C'étaient de toutes façons toujours les mêmes qui se faisaient remarquer, critiquant, se moquant au lieu de chercher à progresser. Elle soupira bruyamment et adressa un regard blasé à son amie? Elle n'aimait pas intervenir dans les conflits, ce n'était pas son devoir de gérer des gamins, c'était plutôt celui du prof. Elle vit Ichel serrer les poings et se contracter comme si elle allait bondir sur le mec au cheveux blancs qui faisait son speech. Passionnant soit-dit en passant... Qu'est ce qu'on en avait à foutre de sa vie, de ses problèmes à la noix? Il voulait qu'on pleure, qu'on s’apitoie sur son sort? Et puis, s'il était fatigué des ragots, il n'avait qu'à changer d'attitude.


La suite s'enchaîna rapidement. Le prof intervint et sembla calmer le jeu. Pfff, être obligé d'en arriver là, virer des élèves, si c'est pas malheureux. Elle trouva ça ridicule de faire l'intéressant comme ça devant tout le monde, de se faire remarquer par les profs. M'enfin, elle n'en n'avait que faire, ce n'était pas ses oignons. Par contre, réalisa-t-elle, s'il s'agissait d'uns de ses amis, elle n'aurait pas hésité à sauter toutes griffes dehors contre eux. L'amitié d'abord. D'faons, ils étaient tous là pour apprendre et non pas s'engueuler entre eux. Elle se demanda que faire maintenant. Fallait-il qu'elles suivent la recommandation du prof' ou de recommencer l'exercice plus rapidement.


-Tu veux qu'on se repose ou on recommence?


Cela ne leur ferait aucun mal, et elles pourraient apprendre plus. Prévoir des coups de plus en plus rapides. Anticiper le choc sur sa peau pour l'esquiver. Savoir se battre dans le noir de la nuit. Etre plus réactive en combat le jour. Etre plus à l'aise fasse à un ennemi qui en devient prévisible. Elle voyait les avantages de l'exercice mais devait avouer que cela ne l'enchantait guère. Elle se sentait fatiguée. Halina joua avec le tissu du bandeau quelques secondes, observant le filage grossier qui le constituait. La couleur était passée et témoignait qu'il avait donc beaucoup servi. La décision revenait à Ichel.



_______________

             
"Obsessed by a fairytale, we spend our lives searching
for a magic door and a lost kingdom of peace"

Eugene O'Neil

Spoiler:
 


Halina Nilsan ... Clarysse Vornang
avatar

Bois
Messages : 130
Inscription le : 13/09/2009

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé]   Sam 9 Avr 2011 - 15:34

Shawna arracha le foulard des mains d'Hestia, ce qui ne l'enchanta guère. Qu'est-ce qu'il lui prenait à cette fille, de se conduire comme ça ? Elle fronça les sourcils pendant que l'autre fille attachait le foulard sur ses yeux. Lorsqu'elle fut prête, Hestia s'en donna à coeur joie. Oh, elle n'était pas méchante et ne frappait pas fort, mais la fille semblait être tellement plus à l'écoute des autres que l'Aequor n'eut aucun mal à la toucher. Ce qui n'eut pas l'air de plaire à Shawna, qui arracha le foulard de ses yeux en criant. Hestia vit le foulard tomber à terre.

- Hey, qu'est-ce que tu...

Son amorce de phrase fut interrompue par les cris de la fille. Hestia en fut agacée. Elle n'avait jamais connu de personne aussi colérique ! Même Luna se contrôlait mieux. Elle fronça encore les sourcils, puis chercha un regard connu. Elle trouva le regard de Lya, lui sourit tristement. C'était quoi ce cours ? Elle croisa les bras, lâcha un soupir, et laissa crier la fille. De toutes façons, elle n'y pouvait rien. Le jeune homme qui avait demandé au prof si les insultes ne devaient pas être punis répliqua à ses propos. Il semblait passablement énervé. L'autre, avec qui il se battait, se mit alors à hurler.

Hestia n'avait jamais ressenti autant d'énervement dans une pièce et elle avait du mal à garder son calme. Son pied s'agita tout seul, se mettant à taper le sol de la salle, néanmoins inentendable sous les hurlements des élèves. Elle, elle s'en fichait de la façon dont ils parlaient, mais ils pouvaient se montrer un peu plus civilisés, non, et ne pas se mettre à hurler dès que quelque chose ne leur plaisait pas, tout de même ? Au final, Locktar les vira du cours. Bien fait pour eux. Hestia se retrouva donc avec Einar.

Son pied se calma, et elle se dirigea vers le jeune homme qui n'avait pas l'air vraiment serein. Elle lui adressa un sourire timide, en lui tendant le baton et le foulard qu'elle avait ramassé
.

- Je ne sais pas si tu veux continuer l'exercice après ça, surtout avec moi qui ne suis qu'une débutante. Mais si tu veux continuer, choisis.

Elle s'en fichait de la réponse, elle suivrait ce qu'il voudrait. Mais elle n'avait pas vraiment envie de continuer le cours. La salle était imprégnée d'énervement, et ça la dégoûtait.

avatar

La Brute Marchombre
Messages : 882
Inscription le : 26/05/2009
Age IRL : 22


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé]   Sam 9 Avr 2011 - 18:32

Tous ses sens. Ichel aimait exercer chacun d'entre eux afin de les affiner, de les rendre encore plus performant, plus affutés. Elle aimait entendre les sons, écouter le vent, le comprendre. Voir était fascinant, les couleurs toutes plus belles les unes que les autres, les gestes fluides, les danses et les formes. Les odeurs ne la laissaient pas indifférente et toucher une matière, l'herbe ou un visage était comme respirer. Tout simplement unique. Bien sûr, tout comme Halina, elle préférait les avoir tous à disposition, mais pour cet exercice, elle se sentait beaucoup moins à l'aise avec le bâton, trop grand à son gout, et était dans son élément les yeux bandés. Les marchombres avaient besoin des cinq sens, mais se déplaçaient beaucoup dans la nuit, le noir. L'ouïe était donc un instrument essentiel au marchombre.

La kaelem allait répondre à son amie, quand elle entendit des éclats de voix connus. Shawna criait encore. Ichel ne prit pas en considération les cris, mais elle entendit bien vite d'autres voix dans son dos. Quoi ?? Quand est-ce qu'il était arrivé lui ? Son cavalier fantôme d'un soir se tenait là, debout devant le maître d'arme qui... Quoi ? Kylian lui avait apparemment bien refait le portrait. Einar intervint et le garçon aux cheveux blanc commença bien vite à jacasser. Il remarqua que quelques élèves les observaient et il perdit réellement les pédales. *Putain, mais c'est quoi ton problème face de trodd !! Qu'est-ce qu'on t'as fais nous ?? On ne fait que regarder un bouffon péter un câble sans aucunes raisons valables !* pensa-t-elle avant qu'ils sortent tous les quatre. Sans s'en rendre compte, elle l'observait d'un regard noir, serrait ses dents et ses poings jusqu'à se qu'il deviennent blancs. Elle les relâcha enfin lorsqu'elle entendit la voix de Halina. Elle ne répondit pas à sa question, mais commença à s'énerver tout en gardant son calme, avec cependant une voix correcte.

- Mais putain, ce gamin sans cervelle croit qu'on en a quelque chose à foutre de sa vie personnelle ? Non mais merde, les trois quart des personnes présente dans la salle n'en avait même pas conscience de sa séparation. Il réfléchit un peu avant de parler ou il fais exprès ? Il s'est rendu compte qu'il n'y avait pas que lui seul, ce sale petit égoïste, qui avait souffert non ? Il n'a quand même pas libéré l'Académie à lui tout seul, j'aurais bien aimé le voir devant ces mercenaires assoiffés de sang, se débattre pour sauver l'Académie.


Elle s'arrêta deux minutes, puis continua dans sa barbe.

- Il y a vraiment des baffes qui se perdent.


La teilus paraissait stupéfaite et ne s'attendait apparemment pas à cette réponse-ci. Elle la regardait l'air interrogateur.

- Non mais c'est vrai quoi, ce pauvre petit rat croit être seul au monde et non-aimé, mais merde à la fin. C'est pas le seul qui a souffert de tout ça !

*Toi aussi* pensa-t-elle. La marchombre s'en était voulu longtemps de ne pas avoir pu libéré son amie plus tôt de ses satanés cachots et elle s'en voulais toujours de ne pas savoir comment allait l'ancienne félixia. Elle aurait voulu partager ses peines, voir la soulager d'un poids, mais elle n'osait lui faire repenser à ses événements. Elle continua en un seul murmure.

- Je suis désolée de ne pas être venue plus tôt. Je n'ai pas tenu ma promesse.


Sa vois tremblait mais elle réussit finalement à la contrôler.




_______________
Loving can hurt, loving can hurt sometimes, but it's the only thing that I know, when it gets hard, you know it can get hard sometimes, it is the only thing that makes us feel alive ▵ ©endlesslove.
there's always another secret


ÂneArc-En-CielAdorable ♥
avatar

Fer
Messages : 195
Inscription le : 27/05/2008
Age IRL : 25


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé]   Dim 10 Avr 2011 - 17:43

Le « mais ta gueule » illumina la salle, brouillant surement les élèves en pleine concentration. Lohan tenta de l‘ignorer, sans avoir vraiment ni la répartie necessaire, ni le courage de répondre à Elio. L’Exercice repris, et le bruit ambiant, qui semblait désorienté sensiblement son adversaire, lui permis à elle, entrainée à distinguer les sons de toucher quelquefois son adversaire.

Lya se débrouillait pourtant bien pour une voyante. Elle avait une bonne capacité de concentration et une ouie assez affuté qui lui permettait d‘éviter des coups de Lohan . La jeune aveugle se rendit compte bientôt, que si les données étaient un peu faussées pour elle, l’exercice était bien plus difficile pour celui qui avait les yeux bandés que pour celui, en pleine possession de ses moyens et qui avait le baton en plus. Même elle, en position du foulard, risquait de se prendre le bâton, un sacré nombre de fois. Avant que les cris véhéments de Shawna s’élèvent dans la salle, Lya eut un moment de stupéfiante réactivité. D’un coup, comme si quelque chose avait changé, elle se mit à éviter tout les coups de Lohan . Elle semblait avoir compris le mécanisme, une compréhension fulgurante! C’était là l’écoute, elle avait appris le pas de Lohan, elle avait appris, la rapidité de son coup, en un temps record. Cette capacité impressionna Lohan qui adressa un sourire à sa partenaire quand elles échangèrent et mis le foulard, pour la forme.

Mais en plein exercice, la voix de Shawna s’eleva dans la salle. Une de ses voix inssuportable et criarde, qui vient s’interposer à l’harmonie du monde. D’exaspération, Lohan s’arreta. Et sentit le baton heurter sa jambe. Cela faisait trois fois qu’elle le recevait dans les jambes, et dans l’idée, Shawna n’avait sans doute pas tort quand elle proclamait que l’exercice était impossible. Pourtant, cette prétention de mieux savoir que le maître, cette façon de tout contester lui hérissait le poil. Le deuxième Félixia, fut plus violent, plus direct, et à la voix haletante d’Einar, Lohan sembla discerner qu’il s’était hacharné sur son partenaire. La Teylus s’était arreté completement et Lya semblait en avoir fait de même puisqu’elle ne sentait plus le bâton contre sa jambe. Les échanges acerbes étaient médusants d’orgueils. Que les élèves se critiques entre eux passait encore, mais aller se dresser contre le maître d’arme lui-même, il y avait des limites ! Elle acquiesça silencieusement aux dires d’Einar, puis à ceux d’Ichel qui lui semblaient pleins de bon sens. Savoir qu’elle n’était pas la seule révoltée par la situation lui faisait du bien. Elio sortit en l’insultant, alors qu’elle ne se souvenait même pas avoir eut affaire à lui pendant ses deux années. Qu’avait-elle tout gacher? Rien ne pouvait expliquer le sale caractère d’Elio, surtout pas une de ses interventions. Il fallait qu’il s’en prenne à lui-même avant de commencer à insulter tous les autres.


« Voilà le genre de personnes qui ne savent pas écouter. Ils resteront bornés toute leur vie à jacasser comme des oies dans leur petit monde. » fit elle à Lya.

Quand Locktar sortit, elle arracha le bandeau, cette aggréssivité d’Elio lui avait fait mal, lui rappelant qu’elle n’arrivait rien à réppliquer quand on l’attaquer verbalement. Elle alla choir sur le banc, assez remontée.

« Je suis d’accord avec toi Ichel »fit elle de sa voix claire « Et j’en ai marre d’être insultée, j’en ai marre d’avoir peur de me recevoir un coup à chaque cour de combat de la part de ces crétins orgeuilleux. »

Puis une idée germa, spontanée.

« Il n’y a personne qui voudrait leur donner une leçon? Je sais que toute seule je ne pourrais jamais faire face à Shawna et ses grands mots ou Elio et sa violence. Mais à plusieurs, y-aurait moyen de leur faire ravaler leur prétention, non? »

Elle tourna son visage vers l’endroit ou elle sentait l’odeur de Lya, cherchant l’aquiescement. Sans vraiment réaliser dans quoi elle voulait se lancer…



_______________

Pour t'observer,  Invité, à défaut d'yeux, j'serai Dieu o/
Spoiler:
 

{-Ciléa Ril'Morienval-} {-Lohan Gayana-} {-Mael Lioum-}
avatar

Apprentie Légionnaire
Messages : 566
Inscription le : 03/07/2009
Age IRL : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé]   Dim 10 Avr 2011 - 22:15

Halina comprit à l’attitude butée d’Ichel qu’elle n’en avait que faire de sa question, obnubilée par l’affrontement qui avait eu quelques secondes plus tôt. Elle vit l’énervement de son amie enfler jusqu’à éclater verbalement. Elle osait dire ce que tout le monde pensait tout bas. La jeune guerrière n’en n’avait sérieusement que faire de ce que pensaient les autres d’elle-même. Elle était comme elle était et il ne savait pas ce qu’ils avaient tous vécus. Tous les élèves de cette Académie étaient actuellement dans la même galère : faire face à leurs fantômes envahissant. Ce mec les avait traités de trouillards alors que c’était lui qui avait pété un câble pour rien, s’en prenant à ceux qui l’avaient observé dans sa crise. Il lui manquait une case au blond, s’en prendre à un prof c’était vraiment gamin. Et puis, c’était vrai qu’il avait une sale réputation mais il semblait prendre un malin plaisir à l’entretenir. Rien qu’au Bal, son apparition débraillé et déchiré avait encore une fois fait parler de lui. Il avait des problèmes ? Soit. Mais comme le disait Ichel, ils en avaient tous.


La réplique de son amie la laissa stupéfaite, elle ne se souvenait pas qu’elle était aussi violente. Avant les évènements, cette déclaration était plutôt la sienne, elle en voulait à tout le monde, s’emportant facilement contre les crétins superficiels. Aujourd’hui elle n’avait pas senti le besoin de s’en prendre à eux. Ce n’était pas son problème. Elle n’était pas concernée pas ses problèmes à lui qu’il hurlait à la face du monde. Est-ce qu’elle criait sous les toits ses remords par rapport à sa lâcheté ou sa peur des ténèbres ? Cherchait-elle la pitié des autres ? Non elle préférait atteindre leur respect ou leur amitié. Elle préférait offrir son mépris à des gens comme lui et était d’accord avec la marchombre. Ses yeux s’embuèrent soudainement et son souffle s’accéléra. Avait-elle rêvé ces mots soufflés ? Ceux qu’elle ne voulait pas entendre, ceux qui alourdissaient sa colère contre elle-même et la confortaient dans l’idée qu’elle avait été une idiote. Cette promesse, affirmation au creux de son oreille alors que l’ennemi approchait qui l’avait maintenu lucide alors qu’elle risquait de sombrer. « J’aimerai te récupérer en un seul morceau. » Combien de fois avait-elle répété cette phrase pour garder le moral ? Son amie réalisait-elle à quel point elle avait su lui donner du courage et la volonté de vivre ? Elle murmura pour Ichel seule.


-Tu n’avais pas promis de venir me chercher, ça c’était irréalisable sachant que je vous avais dit de vous cacher. Ce que tu avais promis c'était de mettre tout en œuvre pour que la Résistance vienne me libérer. Tout est gravé ici, elle montra sa poitrine pensivement, et j’ai cru comprendre que tu avais tenu cette promesse.


Un nuage de regrets voila un instant ses yeux mais elle le chassa par un sourire rassurant destiné seulement à son amie. Elle avait encore une chose à dire, le moment était venu.


-J’ai tout fait foirer. Tu m’as demandée de revenir entière et j'y ai laissé mon innocence et récupéré un bon paquet d’angoisses là-bas. Pire, souffla-t-elle alors plus déconfite que jamais, lorsqu’il m’ont eu, je vous ai balancés par peur de la torture.


Longue inspiration suivit par de fines larmes qui coulèrent sur ses joues. Ca y était, elle l’avait dit et pourtant le poids sur ses épaules ne voulait pas partir. Elle craignait encore la réaction d’Ichel. Elle conclut, toujours en chuchotant :


-La Dame sait combien je le regrette, combien j’ai eu peur qu’ils t’attrapent et qu’il ne t’arrive quelque chose…


Elle ferma les yeux un instant et se calma, les larmes cessèrent. Les remords la rongeaient depuis sa libération et elle espérait que son amie ne lui en voudrait pas trop. Son regard la rassura. Leur échange fut interrompu par une nouvelle intervention. Une jeune fille aux yeux étrangement vides soutint la remarque d’Ichel. Et fit par leur proposer quelque chose. La guerrière échangea un regard complice avec son amie marchombre et se dit que ce n’était pas une mauvaise idée. Mais pas maintenant que le prof risquait de rentrer à tout moment. En plus, qui savait où ils étaient partis. Elle hocha la tête avec un sourire narquois. Ravaler leur prétention. Cette fille avait des idées bizarres mais intéressantes.




_______________

             
"Obsessed by a fairytale, we spend our lives searching
for a magic door and a lost kingdom of peace"

Eugene O'Neil

Spoiler:
 


Halina Nilsan ... Clarysse Vornang
avatar

Apprenti Chantelame
Messages : 312
Inscription le : 22/12/2008
Age IRL : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé]   Lun 11 Avr 2011 - 0:00

Mon dieu, mais c’était vraiment trop loin. Pourquoi le monde ne tournait-il pas rond ? Pourquoi fallait-il que tout aille mal ? Elio avait complètement pêté les plombs, et il n’avait même pas du remarquer qu’il avait jeté Einar au sol en le frappant, ce qui, pour le Teylus n’était pas plus mal étant donné qu’il préférait éviter les moqueries supplémentaires. Il n’avait même pas envie de se relever.
Même quand Locktar décida –ENFIN- de faire quelque chose, le Teylus resta interdit sur le sol, à regarder les échanges violents. Il pensa seulement à respirer quand la dispute fut transférée dehors et qu’un calme relatif revint dans la pièce. C’était dingue, quand même. De pas savoir se contrôler à ce point-là. Ca lui rappelait une histoire qui trainait encore dans les couloirs, une histoire sombre de quelqu’un qui avait tellement peu de contrôle sur elle-même qu’elle avait tourné mal, mais concrètement, il préférait ne pas écouter les ragots. Einar se releva tant bien que mal en se massant le plexus là où le Kaelem l’avait poussé par colère, et aurait voulu avoir vingt bras pour masser tous les bleus qui apparaissaient sur ses bras et son visage, à cause de la stupidité de son « partenaire ». Merci les cours de combat utiles. Il avait presque envie de pleurer, tellement il était enervé. Mais il voulait passer le reste du cours de combat dans le calme, et repartir en ayant appris quelque chose plutôt qu’avec simplement des bleus et des hématomes.
Il était maintenant partenaire d’Hestia. Une fille qu’il connaissait un peu, mais à qui il n’avait jamais vraiment parlé. ‘Fin, elle semblait civilisée et calme, au moins, et n’était pas sur le point de sauter à la gorge de tout le monde. C’était déjà une amélioration. Il lui sourit en retour, faiblement, quand elle lui adressa la parole. Ca le dérangeait absolument pas d’être avec une Bois. C’était avec les gens moins entrainés qu’on apprenait le plus, lui disait toujours sa tante, parce qu’on doit toujours penser à comment leur donner des conseils même sans le faire vraiment, et à veiller à ne pas se relâcher soi-même. Mais il avait vraiment besoin d’une pause, là. Tant pour ses nerfs que pour aller se passer de l’eau sur le visage.

- … J’suis désolé, j’crois que j’vais faire juste une pause un instant, il m’a dégouté de l’exercice, Elio, à me frapper n’importe comment. Mais j’te promets qu’au prochain exercice, j’travaille sérieusement, ça te dérange pas ?

Lâchant son propre foulard, il alla mollement là où un bassin d’eau claire reflétait le soleil, dans un coin isolé de la pièce, et, les mains en coupe, se mouilla le visage, la nuque et les cheveux. Il était là pour travailler. Pas pour être le punching ball des gens. Ni pour semer le trouble, et encore moins pour déranger ses partenaires. Et l’énervement, c’était mauvais dans tous les cas. Les cheveux détrempés et collés sur les tempes, il prit quelques minutes pour respirer sur un banc et observer avec curiosité l’évolution chromatique d’un bleu sur son coude, qui, il espérait, disparaitrait dans quelques jours.
A Hestia qui s’était assise à côté de lui avec patience et politesse, il reprit :

- Tu penses qu’ils auront des problèmes ? ‘Fin, pas juste le trio insolent, mais aussi Locktar. J’y crois pas trop, mais paraît que y’a quelques années, on fouettait les gens, ici, en guise de sanction. C'est horrible, tu crois pas ?



_______________


   

Marlyn Til' Asnil | Duncan Cil' Eternit | Einar Soham | Shannon Seng

Acier
Messages : 154
Inscription le : 08/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé]   Lun 11 Avr 2011 - 16:42

Le début de l’entrainement se passa sans que j’aie de réelles difficultés. J’entendais le son du bois, je savais d’où il venait, je n’avais donc aucun mal à esquiver les coups que me portaient Zéphyr, mais je sentais qu’il n’était pas à fond dans cet exercice. Quelque chose le perturbait. Je ne me laissais pas déconcentrer, jusqu’as ce qu’il reprenne du poil de la bête en quelque sorte. A partir de là, j’eus plus de difficultés à éviter ces coups. Je n’entendais plus le son des bâtons, ce qui me perturba assez il faut l’avouer. Il me toucha une première fois à la jambe, ce qui me déséquilibra un peu, puis aux épaules. Le souci que j’avais, c’est que plus je m’énervais parce que je n’y arrivais pas, et moins j’y arrivais, alors forcément, ça ne pouvait pas marcher, et j’étais profondément vexée. Pourtant j’y arrivais à la citadelle...ce n’était peut-être pas mon jour. J’enlevais le bandeau, et regarda Zéphyr me demander si je voulais qu’on continu ou qu’on regarde Locktar mettre une correction aux fauteurs de trouble. Je ne compris pas tout de suite, puis m’aperçut qu’effectivement il y avait un problème. Je n’avais même pas entendu...incroyable comme la concentration peut vous déconnecter de la réalité.

-Non attend je veux voir ce qui va se passer...

Et je ne fus pas déçut. Deux des élèves se firent mettre dehors. Il faut dire qu’ils avaient exagéré aussi. Et ça se disait des guerriers ? Bref je me retournais vers mon camarade, un petit sourire aux lèvres.

Bon...à toi cette fois !

J’échangeais avec lui le foulard contre les bâtons. Je le laissais fixer le foulard sur ses yeux, et commença à manier doucement ces bâtons. Je le laissais prendre une certaine concentration puis quand je fus sure qu’il était prêt, je commençais l’assaut. Il esquivait avec souplesse chacun de mes coups...je ne le lâchais pas pour autant, je n’y allais pas doucement avec lui, au contraire, je mettais la gomme dès le début...et il s’en sortait pas mal, très bien même. Je ne réussis qu’as le toucher une seule fois la cuisse.


_______________


Une vie ne vaut rien, mais rien ne vaut une vie.
avatar

La Brute Marchombre
Messages : 882
Inscription le : 26/05/2009
Age IRL : 22


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé]   Dim 17 Avr 2011 - 17:11

Alors c'était elle. Ichel n'en croyait pas ses oreilles, c'était Halina qui l'avait balancé. Lorek, Xzar et elle. Halina. Elle avait avouer les noms de ses complices avant la torture. Durant les semaines qui avaient suivi leur escapade dans les sous-sols, Ichel s'était sentie observée, surveillée. Elle ne dormait plus de peur que quelqu'un pénètre derrière elle pendant son sommeil, de peur de se faire prendre. Elle se déplaçait sans cesse furtivement, dans les ombres. A chaque bruits de pas elle se cachait et attendait que ceux-ci s'éloignent. Un jour, elle avait entendu deux soldats qui s'étaient révélés par la suite des mercenaires, parler d'élèves qui s'étaient introduits dans les cachots et elle avait vite détallée sur les toits, où personne, elle le savait, ne la trouverait. Elle s'était rendue compte qu'ils connaissaient son nom, pas son physique. C'est alors qu'elle avait commencé à ne plus aller en cours, ne plus se rendre dans son dortoir, de peur qu'ils y soient.
La peur. La peur l'avait alors envahi, elle contrôlait toutes ses pulsions, tous ses gestes. Elle ne pouvait marcher sans se retourner et elle n'arrêtait pas de penser aux autres. A Lorek, qu'elle avait cesser de croiser dans le dortoir, n'y dormant plus. Partout sauf là. A Xzar qu'elle avait commencé à apprécier, malgré son immonde puanteur. Comment allaient-ils ? S'étaient-t-ils déjà fait prendre ou se terraient-ils comme elle ? Et surtout, elle pensait à Halina. Jour et nuit. L'amie qui s'était sacrifiée pour que la résistance continue d'exister.
L'amie qui les avait trahi.
La peur qu'elle avait ressenti, n'avait pas été principalement pour elle-même. Non. Pour la petite guerrière qu'elle appréciait tant. Sa plus proche amie qui avait dû tant souffrir. Seule dans le noir, avec pour seul réconfort une promesse.
Sa phrase lui revint alors en mémoire. Bien sûr. Elle n'avait pas prononcé les même mots, mais Ichel pensait tout de même à revenir la chercher.
Revenir entière.
Comment cela son innocence ? Des angoisses ? La marchombre ne savait quoi dire, ne savait quoi faire. Elle n'était pas très douée pour les mots, ne l'avait jamais été. Prenant soudain conscience du silence pesant régnant entre elle et Halina, et remarquant enfin les traces de larmes de douleur et d'angoisse de la Teylus, Ichel fit un pas vers elle. Elle aurait voulu la serrer dans ses bras, la réconforter, lui dire qu'elle ne lui en voudrait jamais malgré les peurs qu'elle avait eu, qu'elle pouvait tout lui dire quand elle sentirait le moment opportun, mais les mots restèrent dans sa gorge.

Une autre élève, Lohan, vint soudain troubler le silence et Ichel sortit enfin de ses pensées. Elle se retourna afin d'écouter, vu que la fille s'adressait à elle. Leur donner une leçon ? Ichel se retourna vers Halina qui afficha un sourire complice. Ses larmes avaient disparues et un sourire les remplaçait. On aurait dit que la discution entre les deux anciennes félixias n'avait pas eu lieu. Or, elle n'était pas finie, loin de là.
La Kaelem afficha un sourire en retour et prit la parole.

- Se serait amusant, mais... On ne vaudrait pas mieux que le petit prétentieux blond. Même s'ils le méritent un peu. Et en plus de cela... Qui sait où ils peuvent être à présent. Celui qui me le dit, je lui tire mon chapeau !




_______________
Loving can hurt, loving can hurt sometimes, but it's the only thing that I know, when it gets hard, you know it can get hard sometimes, it is the only thing that makes us feel alive ▵ ©endlesslove.
there's always another secret


ÂneArc-En-CielAdorable ♥
avatar

Marchombre
Messages : 426
Inscription le : 20/11/2009
Age IRL : 22


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé]   Dim 17 Avr 2011 - 20:58

Lya attrapa le bâton que lui lançait Lohan, et celle-ci récupéra le foulard qu'elle banda autour de ses yeux, bien qu'elle n'en n'eut pas besoin. La Kaelem s'adapta rapidement à la forme de son arme. Qui n'a jamais joué, enfant, à faire la guerre en se servant d'un bâton pas toujours droit en guise d'épée? Elle ne le maniait pas aussi bien qu'Halina ou que ce jeune homme aux longs cheveux ivoires, mais à vrai dire, elle s'en fichait. Son objectif était de toucher Lohan, pas de devenir professionnelle au maniement du bâton. Le duel commença par le petit rituel du "je te touche pour te montrer, tu te laisses faire pour voir, et on commence vraiment après". Mais Lya se rendit compte que la cécité de la Teylus lui donnait vraiment un avantage dans cet exercice. Elle ne parvint qu'à l'effleurer quatre fois du bout de son bâton. Trois fois aux jambes, et une fois à l'épaule. Et encore, la dernière fois ne comptait pas, car Lohan s'était arrêté au moment ou Lya portait son coup. Celle-ci n'avait donc pu que le freiner, et pas le stopper.

Complétement imprégnée par l'exercice, l'apprentie marchombre n'avait pas senti la tension monter dans la salle d'arme. Ce n'était que maintenant qu'elle s'apercevait que presque tout les élèves en observaient deux autres. La Bohémienne, à qui l'exercice ne plaisait apparemment pas, et un blondinet qui semblait un tout p'tit peu énervé. Ah, et aussi le garde rouquin qui dansait meeeeeerveilleusement bien. Lya n'écoutait pas la conversation, ce fut lorsqu'elle entendit qu'on parlait d'Elera qu'elle y prêta attention. Son Maître ne devait pas aller bien. On ne pouvait pas aller bien après une séparation. Même si on y met fin intentionnellement. La Kaelem avait au moins appris cela à Al-Jeit. Il y a toujours ce petit sentiment de culpabilité qui vient vous titiller, ce regret à peine perceptible, ce "peut-être que si" qui reste au fond de soi et qui ne finit pas s'estomper qu'avec le temps, et parfois avec les mots. Et d'une certaine façon, Lya comprenait la réaction du blondinet, Elio. Au bout d'un moment, on en peut plus, et ça pète sans qu'on n'y puisse rien. Ca vient tout seul, d'un coup, déclenché par un quelconque évènement, même minime. Et alors on crie ou on pleure ou en cours.
Ca dépend.

L'intervention de Locktar tira la jeune femme de ses réflexions. Ils sortirent tous les quatre, et quelques groupes reprirent l'exercice, pendant que les autres discutaient, tout émoustillé de l'évènement qui venait de se dérouler. Avant de franchir la porte, Elio avait, pour une raison inconnue, insulté la partenaire de Lya. Celle-ci arracha son foulard après quelques paroles que la Kaelem approuva, puis abandonna l'exercice pour aller s'asseoir sur un des bancs de la salle. Elle proposa de se venger. Lya allait lui répondre, mais la fille qui combattait avec Halina la devança. A son tour, elle lança:


-C'est vrai, on vaudrait pas mieux, et puis ça servirait à rien à par leur donner une raison de s'énerver contre nous.

Et de décevoir Elera.

-Quand à les retrouver, leurs cris doivent s'entendre dans toute l'Académie.

Lya s'assit à côté de Lohan et passa un bras autour d'elle dans un geste de réconfort. Elle prononça d'une voix plus basse, juste à son intention, essayant de trouver les bons mots:

-Aller Lohan... J'sais pas ce que tu lui as fait pour qu'il te parle comme ça, et à vrai dire j'm'en fou, et j'sais pas non plus comment tu pourrais te venger de lui. Mais si t'as besoin de moi, j't'aiderais, j'te promet. En tout cas, c'que j'sais, c'est qu'pour le moment ça sert à rien de se morfondre comme un vieux chien moisi. Alors j'te propose de préparer un plan de vengeance totalement impossible à réaliser. Comme ça, t'as la satisfaction d'avoir fait ton plan, et t'as pas la deg' de pas pouvoir le faire, ok?



_______________
 
avatar

Bois
Messages : 130
Inscription le : 13/09/2009

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé]   Lun 18 Avr 2011 - 11:33

Hestia posa le foulard à côté d'elle tout en parlant. Pensa à aider Einar à se relever, mais il le fit avant qu'elle n'ait esquissé le moindre geste. Il lui sourit tristement. Il s'excusa, disant préférer une pause. Lui promit qu'au prochain exercice il serait sérieux. Elle lui offrit un sourire en acquiesant. Il lâcha son foulard, et pendant ce temps Hestia se promena un peu dans la salle. Elle aperçut Lya, qui semblait en grande discussion avec d'autres filles qu'elle ne connaissait pas. Peut-être qu'elle demanderait à Lya de faire les présentations plus tard, mais tout de suite, elle observait simplement. Puis l'Aequor vit Zéphyr, qui se battait avec une jeune femme blonde. Leurs mouvements, aux deux, étaient empreints de finesse et d'élégance, tout en donnant une impression de force, de puissance, et Hestia se mit à penser qu'elle voulait un jour se battre comme eux.

Elle finit lentement son tour de salle et aperçut finalement Einar, qui s'était assis sur un banc. Elle décida d'aller le rejoindre. Elle ne parla pas, s'installant juste. De toutes façons, qu'avait-elle à dire ? Ce fut lui qui brisa le silence entre eux deux. Pas que la salle était silencieuse, au contraire, mais pas de paroles. Le Teylus lui demanda si elle pensait que "le trio insolent" auraient des problèmes, et raconta une rumeur. On fouettait les gens dans cette Académie ? Hestia ouvrit de grands yeux horrifiés.

- Non, c'est pas possible ! Enfin, je crois pas... T'imagine si ils faisaient vraiment ça ? ça se saurait, y aurait plus personne...

Elle resta songeuse un moment. Et si ils étaient forcés au silence ? Et emprisonné dans l'Académie ? Non, ce n'était pas possible. Elle secoua légèrement la tête, ses cheveux suivant doucement ce mouvement. Elle se rendit compte que quelques mèches s'étaient échappées de sa longue tresse. Tant pis. Néanmoins, elle avait tout de même à répondre à la question d'Einar, ce qu'elle avait dit ne répondant pas vraiment.

- Mais je pense qu'ils auront quand même des problèmes. J'veux dire, on peut pas perturber des cours sans rien avoir après. 'Fin j'pense... Quelques instants de silence. Bon, moi j'vais parler avec les filles, elles ont l'air de raconter des trucs intéressants. Tu viens ?

Elle lui sourit, puis se dirigea vers le petit groupe, d'où venait quelques éclats de voix. Elle chercha le regard de Lya, le trouva rapidement et se posa à côté d'elle.

- Salut !

avatar

Primat de Teylus et Maître d'Armes
Messages : 634
Inscription le : 26/11/2008
Age IRL : 28


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé]   Lun 18 Avr 2011 - 17:20

Le trio venait de le quitter. Locktar se laissa tomber contre le mur. C'était son premier jour en temps que maître d'armes et il y avait déjà des complications. Il l'avait dit à Shawna quand il l'avait rencontré peu de temps après la bataille: "je plains celui qui sera ton maître". Et bien, il avait raison. Ce n'était pas aisé de la cadrer la peste à la peau noire. Même quand elle était en faute, elle rejetait tout sur un autre. Si elle n'avait pas compris l'exercice, c'était parce qu'il ne servait à rien et que Locktar n'était pas un bon professeur. Si elle avait été viré, c'était parce qu'Elio avait ouvert son clapet. Il fallait vraiment qu'elle apprenne à se remettre en cause. C'était ainsi qu'elle progresserait. Là, elle était butée, sûre d'avoir raison. Locktar tenterait de remedier à cela lors de la punition qu'il avait programmé le soir-même. Il discuterait un peu avec elle. Il allait devoir lui expliquer que ce n'était pas lui le fautif, qu'il ne la jugeait pas en fonction de leur différent, qu'elle était un élève comme les autres pour lui. Et bien, en devenant maître d'armes, il s'était engagé dans une bien belle galère. C'était la même chose pour Elio, voir même plus compliqué dans le cas du jeune blondinet. Sa crise était difficilement explicable. Ce n'était pas une simple altercation qu'il avait eu avec Einar. C'était un trop plein de colère. Comme si son embrouille avec Einar et les regards des autres élèves avaient fait exploser la fine protection qui maintenait sa colère enfermé en lui. Il allait vraiment devoir discuter avec les deux excités pour tirer tout ça au clair. Et surtout, pour les calmer un peu.

Bon allez, il était temps de retourner dans la salle d'armes. Elio et Shawna n'était pas ses seuls élèves, il ne fallait pas qu'il délaisse les bons élèves pour perdre son temps avec un duo de rebelles.

Il retourna dans la salle d'armes. Très peu d'élèves avaient continué le cours pendant son absence. Beaucoup s'était réunit en petits groupes pour discuter. Le premier cours de Locktar Guidjek en temps que maître d'armes allait créer de nombreuses discussions dans les dortoirs. Le guerrier ne serait pas surpris si le lendemain, tous les élèves, qu'ils soient dessinateurs, combattants ou marchombres, seraient au courant de ce qui s'était passé pendant le premier cours de combat depuis la reprise. Il ne serait pas non plus étonné si des curieux venaient au prochain cours, pas pour apprendre, juste pour être là s'il se passait à nouveau quelques choses d'intéressants.

- Allez, finis les discussions, on reprends le cours maintenant.

Les élèves se rassemblèrent.

- L'exercice avec les bandeaux est terminé pour aujourd'hui. On le répètera souvent pour que votre esquive s'améliore et que votre oreille s'affine. Je vous conseille d'ailleurs de le pratiquer même en dehors de mes cours. La salle d'armes est toujours ouverte, les batons de bois sont rangés sur les rateliers d'armes et les bandeaux sont dans le tiroir là-bas. Il suffit que vous veniez à deux et vous pourrez vous entrainez sans problèmes. En plus, si vous êtes seuls dans la salle, l'exercice sera plus aisé.

Il marqua une pause.

- Pour la suite de l'exercice, vous allez être libre. J'aimerais me faire une idée sur votre façon de vous battre. Je ne connais de vous que le rang que mon prédecesseur vous a assigné. Un rang ne désigne finalement pas grand chose. Peut-être que certains fer méritent de passer acier selon mon barème ou de redevenir bois. Je vais donc vous observer vous affronter et je pourrais ainsi juger des forces et des faiblesses de chacun. Vous allez donc choisir parmi les armes présentes dans cette salle, celle que vous appréciez le mieux, celle que vous savez le mieux utiliser. Laissez moi vous présentez un peu ces armes.

Il s'empara d'une première lame.

- La plus facile à reconnaître: l'épée. Une arme à double tranchant. Une arme très utilisée par les soldats. Il y a différentes sortes. Certaines sont plus longues et plus fines comme les rapières tandis que d'autres sont plus lourdes et doivent être utilisés à deux mains comme les épées batardes.

Il reposa l'épée et il prit une nouvelle arme.

- Cette arme-là, c'est un sabre. Il n'a qu'à seul tranchant et en temps normal, il est légèrement courbé au bout de la lame. Il est généralement plus petit que l'épée donc moins lourd. Un défaut de ce genre d'armes: c'est son inefficacité face aux armures. Vous serez incapables de blesser quelqu'un en armure mais avec un sabre, vous pourrez faire de lourds dégats à vos adversaires sans protection.

Nouvelle arme.

- Voici une dague. En temps normal, la dague est utilisé en soutient avec une autre arme plus longue. Beaucoup de personnes dissimulent une ou plusieurs dagues dans leurs vêtements pour parer à une éventuelle attaque et ainsi surprendre l'agresseur.

Il reposa la dague.

- C'est les principales armes utilisées. Mais ce n'est pas les seules. Vous avez également la masse d'armes, la lance, la hache ou encore la pique, dit-il en montrant chacune des armes qu'il avait cité. Ces armes-là sont très moins utilisé car elles ne sont fortes que contre un ennemi bien précis, comme les piques par exemple qui sont utilisées pour stopper les charges de cavaliers. Je vous apprendrais bien entendu à vous servir de ses armes-là mais je vous demande de choisir l'une des trois armes que j'ai présenté précédemment, pour aujourd'hui. Mais attention, ce n'est pas comme les batons, ces armes sont dangereuses alors éviter de faire des mouvements qui peuvent tuer l'adversaire. Vous affrontez votre partenaire jusqu'à ce que l'un d'entre vous place sa lame sous la gorge ou sur le coeur de l'autre. Si vous avez des questions, n'hésitez pas. Sinon vous pouvez commencez l'exercice.


_______________
Il est plus facile de faire la guerre que la paix







Spoiler:
 
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Il est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé]   



 
Il est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires
-
» Na jamais réveiller une jument endormis !! {Pv, Black Beauty}
» En ces temps troubles, permettons nous de parler politique.[Altiom][Terminée]
» Un Temps pour chaque chose:Le Choix Judicieux
» "Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices ! ..."{Frédérick & Milena}
» Prix du petrole a travers le temps

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Académie de Merwyn :: Aile ouest de l'Académie :: Le rez-de-chaussée :: La salle d'armes-