Marquer tous les forums
comme lus

Sujets actifs du jour
Voir les nouveaux
messages depuis
votre dernière
visite
AccueilGinetteIl est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé] - Page 3
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Forum RPG Ewilan école Merwyn RP Ellana Edwin Merwyn Vivyan Ts'Liches Marchombre Al-Poll All-Jeit Dessin Académie jdr Poésie RPG école médiéval fantasy Bottero jeu de rôle jeux de rôle RP forum quête monde salim duom
 

Partagez | 
 

 Il est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
avatar

La Brute Marchombre
Messages : 895
Inscription le : 26/05/2009
Age IRL : 23


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé]   Dim 1 Mai 2011 - 13:09

Lya venait de parler à son tour, puis s'assit à côté de Lohan. Apparemment, tout le petit monde était d'accord. Puis, une silhouette apparue et s'assit vers les deux amies après les avoir salué. Ichel s'apprêtait à répondre, mais une porte claqua et en se retournant, elle aperçut le maître d'arme revenu de son entretien sans les invités. Il stoppa net les conversations en cours et commença une longue, oh très longue explication. Encore un exercice.
Lorsque Ichel se retourna afin de faire face au maître d'arme qui s'était dirigé vers l'endroit où se trouvait toutes les armes, elle ne vit que des objets qu'elle n'avait jamais utilisé. Locktar prit la première, sans aucun doute la plus prisée des élèves présents, qui était l'épée. Il expliqua rapidement les aspects particuliers de l'arme avant de la reposer et d'en prendre une autre. Ce fut le sabre la suivante, qui au gout de la jeune marchombre était tout aussi encombrant que la première. Contre toute attente, le maître d'arme prit la seule arme qu'elle ne pensait pas voir dans un cours comme celui-là et qu'elle n'avait pas aperçut jusqu'alors, car étant cachées dans un carton. La dague. D'entre les trois, c'était celle avec laquelle Ichel excellait le mieux. Elle trouvait que l'épée et le sabre étaient trop lourds et la gênaient dans ses mouvements.
L'explication interminable de Locktar finie, Ichel se dirigea comme les autres vers les armes. Elle ne prit même pas le temps de réfléchir et soupesa les dagues présentes. Après quelques échecs, elle trouva enfin son bonheur. Une lame d'une trentaine de centimètre, fine comme un rasoir, légère et maniable. Pas extrêmement magnifique, mais pratique et sûrement efficace.

Elle se rappellera toujours du premier jour où elle a tenu une arme comme celle-ci dans ses mains. Dans ses petites mains d'enfant. Son frère était revenu du marché, la main sous sa veste comme un voleur. A ce moment-là, Ichel avait à peine six ans et jouait dehors comme à son habitude pendant que sa mère s'occupait des tâches ménagères. Son frère, Iolan, s'était précipité vers la petite et l'avait tiré par la manche jusque derrière un arbre. Il lui avait d'abord fait promettre de ne rien dire à leur mère, puis avait sorti de sous sa veste un objet métallique. La petite fille avait d'abord cru que c'était les mêmes couteaux que leur mère utilisait pour cuisiner, mais elle s'était vite aperçut qu'ils n'avaient rien en commun. Celui-là était beaucoup plus fin et plus léger. Rien à voir. Iolan lui avait tendu la dague. Elle l'avait observé sous toute ses coutures. Le manche, d'un noir de nuit était orné de petites pierres blanches et la lame d'un gris hypnotique. Son frère lui avait soudain expliqué à quoi cela servait et la petite fille avait lâché l'objet tout en se précipitant dans les bras de son frère en sanglotant.

Les yeux dans le vague, elle repensait à cela lorsque quelqu'un la bouscula. Elle reprit alors ses esprits et s'éloigna un peu des râteliers. Elle attendit quelques instants que les autres élèves se trouvent leurs armes, puis elle demanda à voix haute à tous les élèves.

- Alors on continue comme avant ou on change de partenaire afin de s'amuser un peu ?





_______________
Loving can hurt, loving can hurt sometimes, but it's the only thing that I know, when it gets hard, you know it can get hard sometimes, it is the only thing that makes us feel alive ▵ ©endlesslove.
there's always another secret


ÂneArc-En-CielAdorable ♥
avatar

Apprenti Chantelame
Messages : 312
Inscription le : 22/12/2008
Age IRL : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé]   Dim 1 Mai 2011 - 19:35

Au moment où le jeune garçon allait se lever pour rejoindre le petit groupe comploteur qui avait fini par se regrouper pendant la pause, le maître d’armes revint dans la salle. Mentalement, il se maudit de s’être levé trop tard, il aurait bien aimé savoir ce qui se tramait pour que tout le monde parle avec autant d’animation. Un peu déçu, le Teylus se promit de demander à l’une ou l’autre personne à la sortie du cours ce qui se tramait exactement. Ca pouvait être autant intéressant que dangereux, et il préférait se tenir au courant pour participer ou fuir. Souvent la deuxième solution, mais aujourd’hui, l’autre grande gueule l’avait sorti de ses gonds, et énervé au point qu’il souhaite la violence. De quelque manière que ce soit. Une autre fois.
Là, c’était cours. Enfin. Après s’être passé de l’eau sur le visage une dernière fois et avoir rabattu ses cheveux mouillés en arrière pour ne pas les avoir dans les yeux, Einar reprit sa place attentive. Locktar semblait encore passablement énervé lui aussi, mais il avait repris ses explications.
Et le concept de l’exercice lui plaisait déjà mieux. Être libre de se battre sans aucune autre contrainte que celle de ne pas trop amocher son partenaire, ça lui convenait. Bien sûr, il n’avait pas encore un style de combat particulièrement développé et serait bien incapable de faire spontanément des bottes et des enchainements complexes, mais c’était la pratique qui y parviendrait. Et là c’était de la pure pratique. A force de se taper dessus, il arriverait à intégrer les automatismes du tapage-dessus. Et la manière classe de se taper dessus.

Maintenant, étape complexe, choisir une arme.
Dilemme. En tant qu’apprenti chantelame, son arme de prédilection était le sabre. Une épée était trop lourde pour lui et il n’avait pas l’habitude d’utiliser les deux côtés d’une lame. Et il ne s’était jamais battu au poignard. Même quand il était gosse, c’était une épée en bois qu’il arborait fièrement, pas une dague en bois. Mais bref. Il hésitait entre parfaire sa maitrise du sabre, et tenter de diversifier sa maitrise des armes. Trop complexe pour lui.
Einar se dirigea vers le ratelier des sabres. Il reconnut les lames qu’il empruntait parfois illégalement à l’Académie pour s’entrainer tout seul à ce que Tifen lui enseignait, et se demandait si Locktar ou quelqu’un d’autre remarquait leur absence ponctuelle. Bah, c’était pour un noble but, c’est pas comme s’il les subtilisait pour faire du marché noir avec des trafiquants pourris. Il était gentil, LUI.

Machinalement, le jeune garçon marmonna un « Pardon scuse-moi » lorsqu’il bouscula quelqu’un en allant aux râteliers, mais il ne prit pas la peine de regarder, après tout c’était un peu la ruée vers les râteliers pour éviter de se retrouver avec les moins bonnes armes.
Lui ne prit pas spécialement le temps de choisir une arme. Elles étaient toutes semblables, après tout, et il avait pas encore de sabre chantelame, alors il pouvait taper des gens avec n’importe quelle facture de sabre.

Changer de partenaire le tentait bien. On lui en avait déjà réassigné une, mais nul doute qu’elle préfèrerait être avec une de ses amies… non ? Et puis il venait de se rendre compte qu’il avait bousculé Ichel, sans faire exprès, alors que justement il essayait de pas attirer son attention. Tant pis.

Hestia était restée avec le groupe à papoter joyeusement, et il se trouvait devant Ichel, chacun avait pris son arme –elle avait pris la dague, d’ailleurs. Il hésita. Rougit un peu. Se tourna vers la Kaelem et prit la parole, après qu’elle eut fini de poser sa question à la ronde :

- J’veux bien m’mettre avec toi si tu veux, on est à peu près du même niveau même si t’es pas Bois ou Fer ou Acier ni rien, et comme on a pas les mêmes armes, ça peut être intéressant nan… ?


Au pire, ça le dérangeait pas de se remettre avec Hestia, hein, il prétendait pas être meilleur qu’elle. Et puis si elle s’était mise avec quelqu’un d’autre, il se mettrait avec qui restait. Il pouvait pas tomber sur un pire partenaire qu’Elio. A cette pensée, il massa sa tempe endolorie, là où un bleu commençait à apparaître.



_______________


   

Marlyn Til' Asnil | Duncan Cil' Eternit | Einar Soham | Shannon Seng
avatar

Apprentie Légionnaire
Messages : 569
Inscription le : 03/07/2009
Age IRL : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé]   Dim 1 Mai 2011 - 22:13

Halina écouta chacune d’entre elles discuter du pour et du contre d’une telle proposition avant qu’elles se mettent mutuellement d’accord pour l’abandonner. Irréalisable et rabaissante bien que plus que tentante. Elle ne remarqua pas l’incrédulité et la pointe de déception, qu’avait suscitée leur très courte discussion chez Ichel. Ou alors, elle fit exprès de ne pas chercher à savoir ce qu’elle en pensait. Elle avait peur. Son égo en miette clama un « Comme toujours » retentissant avant qu’elle ne le fasse taire. Une jeune femme blonde vient alors s’assoir à côté du groupe et alors que la guerrière allait répondre à son salut, le prof’ revint. Elle ne fit que lui adresser un grand sourire avant de se relever pour écouter les explications. Elle le savait déjà que la salle d’armes était à leur disposition, tant que bien sûr ils ne volaient rien. Elle venait de temps en temps quand il y avait trop de monde au clos. Il faudrait donc qu’elle réessaie cet exercice, mais avec qui ? Bon, elle se poserait cette question plus tard, puis que le prof embrayait déjà sur une nouvelle explication.


Quoi quoi quoi ? Il allait les juger sur leur manière de combattre ?! C’était pas prévu ça ! Elle ne s’était pas assez entrainée à son goût pour subir une observation d’un maître d’armes qui ignorait tout de sa situation actuelle et de ce qui lui était arrivé. Il avait beau être un Primat, il ne pouvait pas la connaître, il n’était pas partout ! Elle eut un soupir silencieux avant de tenter de se concentrer sur les explications de Sire Guidjek. Elle connaissait bien l’épée et la dague mais n’avait jamais eu l’occasion de se servir des autres, il fallait avouer qu’elle en avait grande envie, elle avait soif de connaissances et d’expériences nouvelles. La lance ou la pique lui semblaient indispensables à connaitre si elle voulait devenir un bon soldat et la masse d’armes ou la hache lui semblaient plus hors de portée mais l’intriguaient en fait.


Halina saisit une épée, c’était l’arme avec laquelle elle avait le plus d’affinités et de techniques et se tourna vers les autres élèves. Ichel proposa de tourner les duos. Hum. Intéressant, ça leur permettrait de rencontrer de nouvelles personnes et de nouveaux niveaux. Einar se proposa alors pour la remplacer et elle se sentit soudainement seule. Une étrange pensée la traversa : et si Ichel avait proposé ça pour ne pas avoir à supporter le poids de sa trahison dans les yeux ? Et si elle lui en voulait vraiment ? Et si elle avait réellement eu raison de s’angoisser à ce sujet ? Et si elle perdait son amie ? Elle serra plus fort la poignée de l’épée pour se calmer : ce n’était absolument pas le moment ! Elle regarda donc avec un sourire qu’elle voulut sincère Lya, la fille aux yeux vides, la blonde et les autres avant de leur demander :


-Quelqu’un pour un combat avec moi ?


Elle se fichait vraiment du niveau de son adversaire ou de son arme, cela ferait un bon entrainement, de savoir faire face à différentes situations.



_______________

             
"Obsessed by a fairytale, we spend our lives searching
for a magic door and a lost kingdom of peace"

Eugene O'Neil

Spoiler:
 


Halina Nilsan ... Clarysse Vornang
avatar

La Brute Marchombre
Messages : 895
Inscription le : 26/05/2009
Age IRL : 23


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé]   Lun 2 Mai 2011 - 22:28

Ichel s'amusait à tournoyer la dague entre ses doigts pendant qu'elle attendait une réponse, elle ne regardait pas vraiment les autres et lorsqu'une voix s'éleva devant elle, elle fut surprise de découvrir à qui elle appartenait. La dernière personne avec laquelle elle ne s'attendait pas à faire l'exercice était bien Einar. Cela faisait si longtemps qu'ils ne s'étaient pas adressé la parole, c'est pourquoi son cœur fit un bond dans sa poitrine au même moment où ses yeux s'étaient relevés du sol et qu'elle avait aperçut son visage. Elle l'avait souvent croisé dans les couloirs, mais elle n'avait jamais réussit à l'aborder. Le courage l'avait lâché à chaque fois.
Elle baissa les yeux, aperçut un sabre étincelant entre ses mains et elle se rendit soudain compte qu'elle ne l'avait jamais vu manier une arme, elle avait même presque oublier qu'il était guerrier. Presque. Elle avait passé son temps à s'inquiéter pour lui, pour la petite guerrière brune et pour les autres. Elle avait oublié tout autres choses.
Un affrontement avec Einar ? Elle hésita un peu, avant de décider que c'était une chance à saisir. Il fallait de toute manière qu'ils se reparlent tôt ou tard et sans le savoir, elle voulait que se soit le plus tôt possible. La kaelem lui adressa un sourire timide.

- Oui, pourquoi pas, ça peu être intéressant...


Elle s'apprêtait à le suivre un peu plus loin afin de commencer l'exercice, puis elle s'aperçut de l'air troublée de Halina à cause de son silence par rapport aux révélations qu'elle avait fait à la kaelem. Elle prévint Einar qu'elle allait arriver et s'en alla vers son amie qui avait déjà trouvé un nouveau partenaire. Sans que la Teylus n'en prenne garde, Ichel s'approcha d'elle et déposa un léger baiser sur la joue de son amie. Lorsqu'elle se redressa, elle put lire la joie dans les yeux de Halina.
Ichel ne pouvait faire plus, elle était encore trop choquée pour le moment, même si elle n'en voulait pas à la petite guerrière.

Elle se retourna et se posta devant Einar qui l'attendait toujours. Alors d'après lui, ils étaient du même niveau. Ils allaient bien voir ça. Elle, elle n'avait pas beaucoup progressé sur la voie, même si elle s'était entraîner en dehors, pour elle. Mais lui, il devait peut-être s'être beaucoup entraîner lorsqu'il était dans la résistance externe. Ils avaient avancés chacun de leur côté, à leur rythme, seul ou avec conseils. Ils allaient bien voir s'il avait raison et qu'ils étaient du même niveau. Les parades, les attaques ? Les réflexes ? Et sans attendre un quelconque signal de départ, Ichel retourna sa dague à l'envers et d'un geste fluide, elle se retrouva aux côtés d'Einar, son arme allant heurter le bras de ce dernier. Une lame plus longue barra soudain la route de la sienne. Pas mal, pour les réflexes. Ils se toisèrent du regard, puis celui-ci étant trop rempli de questions, de peurs, de craintes et de doutes, Ichel fit un léger quart de tour avant de frapper de nouveau, sur le flanc gauche cette fois. Le coup, pas assez fort pour faire mal, mais assez fort afin de faire apparaître un bleu, se vit parer une seconde fois par le sabre. Avant d'enchaîner, elle osa une question habituelle entre deux souffles, la voix pas aussi assurée qu'elle ne l'aurait voulu.

- Ça va ? Ça fait depuis longtemps.

Cette fois, une attaque de son partenaire, trop lente. Ichel en conclu qu'il ne voulait pas aller trop vite et fort, au départ. Bien les mecs ça ^^ Elle n'eut aucune difficulté à éviter le sabre. La marchombre, tout en se concentrant sur le rythme d'Einar, tentait d'écouter sa réponse.


[ Edition à volonté si convient pas ]


_______________
Loving can hurt, loving can hurt sometimes, but it's the only thing that I know, when it gets hard, you know it can get hard sometimes, it is the only thing that makes us feel alive ▵ ©endlesslove.
there's always another secret


ÂneArc-En-CielAdorable ♥
avatar

Marchombre
Messages : 426
Inscription le : 20/11/2009
Age IRL : 22


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé]   Sam 21 Mai 2011 - 18:31

Quelques secondes après que Lya ait terminé de parler, Hestia se joignit au groupe, très vite suivie de Locktar qui fit son retour dans sa salle d'armes emplie de chuchotements. Sa présence imposa le silence et les élèves se rassemblèrent rapidement autour de lui. Lya regretta de ne pas pouvoir poursuivre sa conversation avec Lohan, mais le professeur était arrivé avant que la jeune femme n'ait eu le temps de lui répondre. L'attention de Lya se reporta pourtant rapidement sur les nouvelles consignes. Elle souhaitait progresser et ne pourrait le faire qu'en écoutant les conseils des autres et en s'entrainant.

Locktar ne semblait pas du tout contrarié par l'évènement qui s'était déroulé un peu plus tôt. Il continuait son cours normalement, présentant les armes une à une.
L'épée, le sabre et la dague. Parmi les trois, Lya ignora la première. Elle considérait que cette arme était faite pour les guerriers, pas pour les marchombres. Et de toutes façons, c'était une arme bien trop lourde et encombrante de l'avis de la jeune femme. Elle hésitait donc entre le sabre et la dague. La Kaelem souhaitait apprendre le maniement du sabre et si elle s'était un peu entrainée avec Selhan, elle ne connaissait que quelques mouvements de bases. Elle serait donc incapable de se débrouiller un tant soit peu face à un adversaire. Lya décida qu'elle combattrait donc à la dague, et demanderait au professeur de lui donner des cours pour le sabre.

Aucune question. Parfait. Lya tira son poignard de son fourreau, préférant utiliser le sien plutôt qu'un qu'elle ne connaissait pas, et chercha des yeux un adversaire. Ichel et l'élément perturbateur contre son gré était déjà ensemble et commençait à combattre. Le regard de la Kaelem se posa sur Halina, une épée dans les mains, puis il revint sur Lohan qui semblait indécise. Lya hésita, observa l'épée, puis les mains vide. Choisit l'épée:


-Moi je veux bien!


La voix de Lya résonna un instant dans la pièce avant de s'éteindre. La jeune femme s'approcha d'Halina et se mit en garde. Une garde apprise par Elera. Une garde Marchombre. Elle n'était pas sûre d'être au niveau de son adversaire, car la Teylus était à l'Académie depuis plus longtemps qu'elle et possédait une arme plus longue ce qui l'avantageait. Pourtant, une faille dans son regard rassura Lya. Halina n'était pas sûre d'elle. Pas totalement. L'apprentie marchombre ne la vaincrait pas, mais elle ferait de son mieux. Un acquiescement de la tête et le combat commença.


_______________
 
avatar

Apprentie Légionnaire
Messages : 569
Inscription le : 03/07/2009
Age IRL : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé]   Lun 23 Mai 2011 - 20:12

Halina entendit la réponse positive de Lya et lui sourit de toutes ses dents. Alors qu’elle avait l’esprit ailleurs, pensant qu’Ichel lui en voulait vraiment et que jamais leur amitié ne pourrait reprendre son cours normal, quelqu’un lui fit une bise sur la joue par derrière. Elle se retourna, étonnée. Devant elle, la jeune marchombre lui sourit calmement. Comme si elle avait ce qu’elle pensait, ses troubles et ses inquiétudes. Sa jalousie et sa peur. Depuis qu’elle avait lâché le morceau, elle craignait que tout soit différent mais le regard rassurant de son amie l’apaisa un peu. Elle avait sa promesse qu’elles allaient continuer cette conversation et que la guerrière pourrait s’expliquer et peut-être se faire pardonner de ce qu’elle avait fait.


Elle se concentra de nouveau sur Lya qui la regardait étrangement. Elle aussi voyait ses failles ? C’était la galère décidemment d’être entourée de marchombres aussi douées les unes que les autres. Elle n’arriverait pas à lui cacher que ce n’était pas la forme ces temps-ci mais elle pourrait peut-être la surprendre si elle parvenait à surmonter tout ça. La guerrière refit machinalement sa queue de cheval puis attrapa son épée de la main droite. Ne pas sous-estimer l’adversaire. Alors qu’elles engagèrent le combat, elle se répéta une de ses premières leçons, une des plus importantes.


Lya, dague à la main commença par l’observer, elles se tournèrent autour quelques instants, jugeant la garde de l’autre. Halina avait l’avantage de la portée qui la protégeait d’une certaine façon des coups de la jeune femme au poignard. Cependant, celle-ci était une marchombre et avait normalement l’avantage de la vitesse et de l’agilité. Il fallait qu’elle adapte sa défense à cette technique de combat aussi particulière. Elle s’était déjà battue contre un marchombre mais à cette époque Ichel avait un moins bon niveau qu’aujourd’hui. Et il ne fallait pas qu’elle fasse l’erreur d’associer leurs capacités. Halina réfléchissait à plein régime et Lya du le voir puisqu’elle s’élança la première vers elle. La grande brune para au dernier moment puis commença à prendre son rythme. Elle répliqua d’un coup que l’autre sembla esquiver avec facilité.


Elles déployèrent une palette de techniques pour attaquer ou échapper aux coups. Halina eut l’impression que l’échange de coups dura une heure tant s’était intense ; elle réagissait, prennait des coups et en donnaient ? Elles allaient avoir des bleus partout si cela continuait à une telle fréquence. Elle transpirait et commençait à fatiguer, mais Lya semblait dans le même état. Soudain, elle vit une ouverture dans la garde de la marchombre.


Elle ne vit pas son sourire quand elle s’y engouffra avec enthousiasme.



_______________

             
"Obsessed by a fairytale, we spend our lives searching
for a magic door and a lost kingdom of peace"

Eugene O'Neil

Spoiler:
 


Halina Nilsan ... Clarysse Vornang
avatar

Marchombre
Messages : 426
Inscription le : 20/11/2009
Age IRL : 22


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé]   Sam 28 Mai 2011 - 12:07

Parer, contrer, esquiver, protéger, éviter, attaquer, effleurer, repousser.

Le combat entre les deux jeunes femmes consistait en une étrange danse qui durait depuis quelques minutes déjà. Elles s'étaient d'abord tournées autour, comme deux fauves qui se jaugeaient du regard, examinant les qualités et les faiblesses de l'autre. Halina était une lionne, toute en puissance et en finesse. Lya, un lynx, plus rapide, habile. Ne supportant pas l'attente, l'apprentie marchombre avait attaqué la première, tentant de passer dans le dos de sa partenaire d'un geste vif. Mais celle-ci s'était dégagée souplement. Concentrée, la Kaelem s'attendait à tout de la part d'Halina, aussi parvint-elle à esquiver assez simplement ses coups qui suivirent.

Les esquiver. C'était tout ce qu'elle pouvait faire. La Teylus avait pour elle la longueur de sa lame et Lya ne parvenait pas oublier que c'était une lame. Elle avait beau associer tout les exercices qu'Elera lui avait fait faire, tenter d'imaginer que c'était comme le bâton précédemment, mais avec les yeux ouvert, essayer d'oublier d'avoir peur de la lame, elle n'y arrivait pas. Alors elle restait à l'écart, se contentant d'éviter les coups, n'osant pas en porter. Et soudain, il y eut ce déclic. Lya ne se trouvait pas dans le grand amphithéâtre. Elle n'était pas en tain de combattre une Mercenaire. Elle ne risquait pas sa vie. Non, c'était un exercice, juste un exercice. C'était ce que Locktar avait dit.

Aussitôt, tout parut plus simple. Lya porta son premier coup, facilement esquivé. Elle en reçut un autre en échange, du plat de la lame. Continua de combattre. Petit à petit, son corps se couvrait de sueur et de bleus. Elle s'essoufflait. Un point de côté lui transperçait les côtes. Il fallait qu'elle trouve un moyen pour que le combat cesse. Rapidement. Sourit lorsqu'elle découvrit la solution, malgré le nouveau coup qu'elle reçu. Changea ses appuis. Halina s'engouffra rapidement dans son piège, visant le bras droit de la Kaelem qui sortait de l'axe de son corps. Lya recula d'un pas, s'écarta d'un autre sur la gauche, tendit son pied. Le geste était peu glorieux, mais le résultait stopperait le combat.

Ou pas... Halina sauta prestement par dessus l'obstacle. Étonnée de l'agilité de sa partenaire, Lya suivit tout de même ses mouvements désordonnés par un mauvais atterrissage et parvint, enfin, à glisser sa dague sous la gorge de la Teylus. Elle maintient son geste quelques secondes, puis le relâcha et rangea son poignard. Elle expliqua, essoufflée:


-J'en pouvais plus. Joli combat en tout cas. Ca te dérange si on enchaine avec un autre, mais je prend un sabre cette fois. J'aimerais essayer. Enfin, d'abord, je respire un peu.

Armée d'un sabre, Lya ne pourrais pas battre Halina. C'était une certitude. Mais peu importait. La Kaelem rangea sa courte lame dans son fourreau et choisi un sabre parmi ceux qui étaient proposés. Elle n'était pas encore habituée au poids de l'arme qui était bien plus lourde qu'une dague, ni à son équilibre. Elle revint auprès d'Halina et s'assit quelques instant pour souffler. Lya expirait profondément à chaque respiration dans l'espoir que son point de côté passe. Lorsqu'elle se sentit prête, elle se releva et prévint sa partenaire, avec un sourire:

-Je n'ai aucune chance.


_______________
 
avatar

Apprentie Légionnaire
Messages : 569
Inscription le : 03/07/2009
Age IRL : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé]   Dim 5 Juin 2011 - 19:53

Elle crut pénétrer la garde de la jeune marchombre, pouvoir la toucher au bras. Mais non, c’était une feinte. En réalité elle lui fit un croche-pied qui devrait lui faire perdre l’équilibre. Halina vit la jambe se tendre étrangement au ralenti et parvint à l’enjamber plus ou moins. Par contre, elle n’assura pas du tout niveau réception et finit presque les fesses par terre. Elle se redressa pourtant pour sentir une lame sous sa gorge. Et merde, le combat était fini, Lya avait profité de son déséquilibre pour gagner. L’agilité et l’habilité avaient triomphé de la force et de la portée. Il y avait du boulot pour la guerrière. Elle devrait avoir les compétences de gagner contre un marchombre qualifié. Elle ne pouvait envisager cette option que pour un combat singulier, sinon, elle n’avait évidemment aucune chance. Elle sourit à la jeune femme tout en tentant de reprendre son souffle et de calmer ses battements de cœur.


-C’était physique dis donc ! Belle victoire, je me suis fait avoir comme une bleue !


Elle se tut, les félicitations étaient de mise, puis reprit toujours en souriant


-T’es motivée dis donc ! déjà que je suis à deux doigts de cracher mes poumons, tu veux ma mort ?


Elle eut un petit rire pendant que la jeune femme partait chercher un sabre. Elle s’étira ensuite tout en reprenant son souffle. Elle avait mal aux bras et aux jambes. Demain, elle aurait certainement de grosses courbatures, ce qu’il fallait qu’elle évite maintenant, c’était d’avoir des crampes à cause de la fatigue. Ce cours était le plus épuisant auquel elle n’avait jamais participé. Mais c’était très bien, il lui permettait de se confronter aux autres, de se juger et de savoir ce qu’elle devait améliorer. Ce combat lui apprit qu’il fallait qu’elle apprenne à éviter les feintes et qu’elle améliore ses réceptions et aussi sa garde. Elle observa ensuite la lame de Lya, un sabre donc, cela allait augmenter sa portée mais en même temps elle ne s’en était jamais servie. Apprendre le maniement d’une nouvelle arme était dur et elle aurait besoin de pratique avant de la maitriser pleinement. Cependant, Halina savait à quel point l’ex-Felixia était capable de s’adapter à différentes situations.


Elle n’avait pas du tout fait attention que le maître d’armes pouvait les regarder depuis le début, tellement elle était concentrée sur le combat avec son amie Kaelem. Celle-ci se releva et rejoignit la Teylus, le sabre à la main. Elle la prévint et la guerrière lui sourit.


-Je ne peux pas trop te donner de conseil pour le sabre, je ne connais pas cette lame. Par contre pense que tu as une arme à portée plus grande et que ta garde soit donc être modifiée. Tu vas devoir beaucoup pratiquer pour réussir à la maitriser.


Elle se tut et la laissa se préparer puis engager le combat. Elle était en déséquilibre. Halina ne fit que parer et esquiver au début pour lui donner le temps de s’habituer au poids du sabre. Petit à petit, la marchombre gagna en assurance elles purent commencer un presque vrai combat. En effet, il était certain que la guerrière et son habituelle épée avait le dessus mais elle ne le prenait pas pour l’instant, préférant à casser Lya la guider. Cette arme pourrait à terme devenir le prolongement de son bras et donc de son corps. De faire d’elle une combattante à plusieurs facettes. La grande brune ne voyait absolument pas la jeune fille avec une épée, ce n’était pas l’image qu’elle avait de sa voie. Lorsqu’elle fatigua de parer, attaquer et contrer, elle accéléra tout un coup pour que la pointe de son arme se pose doucement sur sa poitrine mettant ainsi fin au combat. Elle put alors reprendre son souffle puis demander à son amie :


-Alors qu’est-ce que tu en penses ?



_______________

             
"Obsessed by a fairytale, we spend our lives searching
for a magic door and a lost kingdom of peace"

Eugene O'Neil

Spoiler:
 


Halina Nilsan ... Clarysse Vornang
avatar

Marchombre
Messages : 426
Inscription le : 20/11/2009
Age IRL : 22


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé]   Lun 4 Juil 2011 - 15:35

[Désolé pour cet impardonnable retard Embarassed]

La lame était plus longue, bien plus longue que celle d'une dague. Heureusement que Halina lui avait conseillé de prendre ce détail en compte et qu'elle était assez douée pour éviter les attaques maladroites de Lya, car un autre partenaire moins entrainé se serait surement déjà blessé tant la jeune marchombre se servait mal de son arme. Le poids la déséquilibrait plus qu'elle ne s'y attendait et chaque fois que les lames des deux élèves se percutaient, Lya était incapable de savoir si elle devait forcer la pression de l'acier contre l'acier ou au contraire la relâcher. Alors elle reculait toujours en titubant légèrement. Ensuite, le Kaelem ne savait pas comment gérer la longueur de son arme, à tel point qu'Halina serait surement déjà blessée si elle ne se contentait pas de parer et d'esquiver avec la facilité qui était la sienne. Enfin, la légère courbe de la lame importunait Lya plus qui tout le reste. Face à un autre sabre, cela ne l'avait pas dérangé, car les deux lames glissaient l'une sur l'autre sans dommage. Mais face à une épée, la jeune femme se sentait particulièrement désavantagée.

Le combat durait depuis quelques minutes à peine, et il était évident qu'Halina avait l'avantage, même si elle ne faisait qu'esquiver et parer les attaques maladroites de Lya. Mais celle-ci ne se découragea pas et tenta du mieux qu'elle pu d'imiter les mouvements de sa partenaire ainsi que ceux de autres combattants de la salle. Au bout d'un certain temps, la longueur de la lame ne la dérangea plus, et le poids, beaucoup moins. Seule la courbe continuait de l'importuner, mais Lya mettait cela sur le compte de l'inexpérience. Heureusement pour la Kaelem, Halina se mettait à son niveau, si bien que le presque combat était bien plus lent que le précédent, les mouvements plus larges et les gestes plus précis.

Lya ne pensait pas à gagner. Elle se contentait de suivre le combat comme il se déroulait, s'attendant à tout moment de voir Halina faire un geste qui la proclamerait vainqueur. Pourtant, lorsque le pointe de l'épée de la Teylus se trouva sur sa poitrine, l'apprentie marchombre du admettre qu'elle avait beau s'y attendre, elle n'avait rien vu venir. C'est à peine si elle avait eu le temps de sentir la lame ennemie écarter la sienne. le choc provoqué par le coup se répercutait tout juste le long de ses bras qu'elle levait déjà pour une nouvelle que c'était fini. Un immense sourire se dessina sur le visage de Lya. C'était tout simplement impressionnant.


-Ce que j'en pense! Mais t'es incroyable. Je m'attendais à ce que tu gagnes, que tu finisses par prendre le dessus, mais pourtant j'ai vraiment rien vu venir. T'es super douée!

Face à l'expression surprise d'Halina, Lya comprit qu'elle ne parlait pas de sa performance, mais du sabre. Alors elle ajouta, moins enthousiaste:

-Ah... tu parlais du sabre? Bah à vrai dire, je sais pas trop. Dans l'armurerie, ça m'avait semblé être exactement l'arme qu'il me fallait. Mais maintenant que je m'en suis un petit peu servie, je me demande si j'ai bien choisi. Mais au pire, je peux toujours changer. Pis, j'suis pas non plus obligé de savoir me battre qu'au sabre!

Puis, profitant de la pause qu'offrait la fin du combat, Lya rangea le sabre là où elle l'avait pris, et retourna s'asseoir contre un mur de la salle. Autour d'elle, tous combattaient. Certains venait de terminer un premier combat comme les deux jeunes femmes et s'engageait dans un second après quelques instants de repos. D'autres fracassaient leur lames sans relâche, et Lya était incapable de savoir qui aurait le dessus. Certains avaient fini et en sueur, ils discutaient tranquillement assis dans un coin. Et parmi tout ces élèves, Locktar se promenait, corrigeant des postures, donnant des conseils, faisant son boulot de prof. Lya finit par relever la tête vers Halina et demanda:

-Tu crois qu'on peux partir?



_______________
 
avatar

Apprentie Légionnaire
Messages : 569
Inscription le : 03/07/2009
Age IRL : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé]   Jeu 7 Juil 2011 - 16:44

Lya , au lieu de parler de la lame, la complimenta sur sa technique de combat, louant son habilité et sa rapidité à avoir mis fin au combat. Halina, rouge comme une tomate bien mûre, regarda avec étonnement son amie en rangeant son épée dans son fourreau. Puis elle replaça l’arme avec les autres lames. Elle aurait préféré utiliser la sienne mais bon, celle-ci avait largement fait l’affaire. La jeune marchombre comprit le quiproquo et changea un peu d’attitude. Le sabre l’avait déçu c’était certain. Pourquoi donc semblait-elle abandonner aussi vite l’idée de savoir se battre avec un sabre ? Elle ne l’avait utilisé qu’une seule fois et ne savait donc pas ses techniques et ses subtilités. Il fallait un long entrainement pour maîtriser au mieux le potentiel d’une arme.


La guerrière n’avait même pas encore exploré toutes les possibilités de l’épée et de la dague. L’autre brune devait comprendre qu’on apprenait pas à maîtriser une lame vite. Ce n’était pas inné. Elle lui sourit pour la rassurer, cherchant quelque chose à dire pour lui expliquer qui lui faudrait d’autres essais pour savoir si le sabre et elle étaient compatibles. Cet adjectif qualifiait se qu’elle ressentait avec une épée entre les mains. Dès qu’elle changeait, elle se sentait mal à l’aise et déstabilisée. Pourtant, elle avait appris à combattre avec d’autres armes durant ses cours mais jamais à un aussi haut point que l’épée ou, un peu moins, le poignard.


Elle regarda Lya s’assoir avec soulagement alors qu’elle-même s’étira quelques instants avant de la rejoindre contre un mur de la salle. Elles observèrent en silence les combats qui se déroulaient devant leurs yeux. Einar et Ichel rivalisaient d’adresse pour pousser à la faute l’autre. Ichel toute en vitesse et agilité et Einar maîtrisant parfaitement le sabre. C’était très intéressant à regarder, elle voyait enfin le jeune guerrier combattre réellement contre quelqu’un à son niveau et réalisait que son sabre était le prolongement de son bras. C’était déroutant, il suivait pourtant les même cours qu’elle mais l’avait dépassée dans la technique. Elle fronça les sourcils. Il y avait autre chose derrière cette façade de guerrier : une habilité assez proche des marchombres. Elle ne comprenait pas.


Passant à un autre duo par dépit, elle vit qu’eux aussi avaient arrêté de se battre à l’instant. Ils étaient essoufflés et se saluèrent d’une poignée de main amicale puis rejoignirent leurs amis respectifs déjà assis. Le professeur circulait lentement, jugeant le niveau de chacun. Elle se demanda s’il avait observé leur combat de tout à l’heure et s’il ne pourrait pas lui donner des conseils pour qu’elle s’améliore encore. Elle avait l’impression de stagner au même niveau. Fer. Au milieu, ni nulle ni douée. Elle était pressée de pouvoir se mesurer aux plus grands, aux plus doués d’égal à égal. Elle voulait être forte !


Parce qu’actuellement, elle commençait à s’ennuyer, coincée entre un mur et des combats qui s’éternisaient. Elle joua avec une mèche de cheveux jusqu’à ce que Lya arrive au même point qu’elle et propose qu’elles partent. Halina se demanda donc quelle heure il était et si le maître d’armes voulait continuer le cours après les combats individuels. Elle regarda la jeune marchombre et déclara :


-J’en sais rien. Je n’voudrais pas par contre rater la suite si il y en a une de prévue…


Elle réfléchit quelques secondes avant de proposer :


-On va lui demander l’autorisation ? Il a bien vu qu’on avait fini l’exercice demandé !



[ Pardon, ça n'avance pas beaucoup Smile ]


_______________

             
"Obsessed by a fairytale, we spend our lives searching
for a magic door and a lost kingdom of peace"

Eugene O'Neil

Spoiler:
 


Halina Nilsan ... Clarysse Vornang
avatar

Fer
Messages : 195
Inscription le : 27/05/2008
Age IRL : 25


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé]   Mar 19 Juil 2011 - 15:34

Lohan fut d’abord assez déçue du manque d’engouement des autres pour son idée. Ils lui semblèrent bien sages, ceux qu’on surprenaient sur les toits la nuit à braver la consigne, ceux qui avaient participé plus ou moins activement à la défense de l’académie, ceux qui pour la plupart appartenaient à la maison du feu. Surtout, elle se sentait vexée des remarques qui rendaient cette idée de vengeance déshonorante alors que beaucoup auraient voulu en faire de même. Elle aurait voulu qu’un meneur charismatique prenne la parole pour donner suite à un plan qui aurait réveillé le caractère revanchard endormi en ses camarades . Au lieu de cela, chacun avait continuer le cours sur les ordre de Locktar. Tous le monde semblait avoir oublier les trois tyran qui avait voulu régner sur le cours de combat. Seul Lya, dans le geste de réconfort qu’elle avait oser vers elle, réussit à arracher un sourire à la jeune Lotra.

« Tu as sans doute raison, Lya. Mais qui sais jusqu’à ou leur agressivité peut-aller si on les laisse continuer sans rien leur opposer ? Regarde comme Elio s’est acharné sur Einar! Ce sont des techniques de mercenaires, ça, de s’amuser à terroriser les élèves, c’était exactement ce que faisait Tarus ! On se croirait revenue avant la libération de l’académie. et imagine ce qui aurait pu se passer si la résistance n‘était pas intervenue contre cette oppression, on aurait laissé le chaos s‘installer tranquillement dans l‘académie. Je veux bien que le chaos de ces trois là n'ai pas l’ampleur d’une attaque de mercenaire, mais pour moi, ne rien faire, signifie rester leur complice. »


Elle avait soufflé ces dernieres phrases ; la période lui semblait bien trop récente pour être ennoncé sans qu’un certain tabou pèse sur sa voix. Elle se souvint amèrement de sa passivité pendant l’occupation des mercenaires. Elle n’avait rien fait, sinon subit, supporter, elle n’était pas prête à refaire cette même erreur.

Lya n’eut pas le temps de lui faire une réponse, Locktar revint et le cours reprit. Son esprit s’évada alors qu’il parla des armes, peut-être par peur de ce remmémorer l’echec de son redoublement. Des cours de présentations des armes, elle en avait vécu surement plus que tous les apprentis de la salle. Pourtant elle stagnait lamentablement au niveau Fer, et c’était seulement grâce à la mansuétude de Valen qu’elle n’avait jamais atteint le niveau « acier ». Elle eut un sursaut mentale quand le maitre d’arme parla de faire regresser d’un niveau quelques élèves. Elle ne voulait pas redevenir bois! Certainement pas. Elle avait déjà eut tellement de mal à acquerir son rang présent. Et puis, quel ridicule aussi, elle l’élève aux quatre ans d’apprentissages, de redoubler indéfiniment. Un tel échec la clouerait sur place.

Elle alla choisir son arme. Elle aimait bien utiliser l’épée d’habitude, elle trouvait que l’épée correspondait mieux à ce qu’elle voulait devenir que que les autres armes, identification rassurante au guerrier de base. Mais en duel, l’épée était décidément trop lourde pour elle, et seule les rapières pouvaient convenir à son gabarit. La dague appelait forcement à un corps à corps, et bien que ça ne soit pas un domaine,haït, elle lui donnerait un large désavantage au cas ou son adversaire choisissait une lame plus longue. Aussi pour plus de sécurité, elle choisit le sabre. Lohan n’aimait pas cette arme pourtant, le sabre portait dans son prix toute la hauteur de la noblesse et sa supériorité. Le sable était l’arme des nobles et des chantelames. Point
.

« Hestia?  appela-t-elle alors qu’elle sentait son odeur lui parvenir, on y va ? »

Les combats étaient déjà bien entamés et Lohan attendit que sa partenaire ai choisit son arme pour commencer le duel. Elle essaya de chasser l’idée de vengeance qu’elle avait eut à l’encontre du trio pour s’occuper de l’attaque tout en espérant secrètement que l’idée de lancer un plan contre Shawna et compagnie germe dans la tête d’un de ses camarades.


[désolée pour le retard, mais ça je finirai par le mettre en signature --"]
[Hestia, si tu veux avancer le rp, genre jusqu'à la fin du combat pour rattraper les autres je te laisse le libre contrôle de Lohan Smile ]



_______________

Pour t'observer,  Invité, à défaut d'yeux, j'serai Dieu o/
Spoiler:
 

{-Ciléa Ril'Morienval-} {-Lohan Gayana-} {-Mael Lioum-}
avatar

Apprenti Chantelame
Messages : 312
Inscription le : 22/12/2008
Age IRL : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé]   Mar 19 Juil 2011 - 22:55

[Moi, en retard ? Nooon, jamais. Quelle idée saugrenue. ]

Einar n’osait pas vraiment se battre. D’où le fait qu’il avait pris plus de coups que sa partenaire après le début du combat, parce qu’il était complètement déconcentré et qu’il n’osait pas taper plus fort ou plus vite. Ce n’était pas un manque de motivation du tout, mais il avait du mal à vouloir vraiment faire du mal à quelqu’un qu’il appréciait beaucoup, même si la situation avec elle était un peu bizarre… très coincée surtout. Einar fut rapidement essouflé, lui qui n’avait d’ordinaire pas vraiment de problèmes d’endurance, étant de cette catégorie de petits secs qui pouvaient courir des heures sans s’en rendre compte et n’ayant qu’une cinquantaine de kilos à trainer avec eux.
Ichel se battait beaucoup mieux qu’il ne l’aurait cru, et elle avait l’avantage de la rapidité avec sa petite dague, et lui avait été habitué à se battre à armes équivalentes, avec une allonge différente. Il avait donc du mal à faire autre chose que des parades défensives et des esquives sur les premières minutes. Avec son entrainement marchombre, Ichel pouvait en plus évoluer en trois dimensions, avec des pirouettes, des figures, des sauts, alors que lui était plus ou moins cloué au sol, vu qu’il ne savait même pas faire la roue. Il esquivait donc par petits bonds quand il pouvait en en effaçant les épaules, mais rares étaient les attaques qu’il faisait qui touchaient la jeune fille extrêmement agile. Alors qu’il parait encore une fois sa dague et appuyait des deux mains sur son sabre pour la repousser, il profita de cette petite pause dans leur échange pour répondre à sa question :

- Ca va à peu près, maintenant que l’Académie est sauve… même si Elio m’a fait un mal de chien dans la machoire !
fit-il en souriant et en montrant le bleu qui se formait sur le côté de son visage, là où l’espèce de fou furieux l’avait frappé dans sa colère.

Il était content d’avoir réussi à échanger plus de deux phrases avec la jeune marchombre, surtout qu’ils ne s’étaient plus revus depuis leur entrevue ambigue dans la volière… Mais la suite du combat ne lui laissa pas le temps de lui poser les questions qu’il brûlait de prononcer. En effet, avec son sourire, il avait retrouvé un semblant d’esprit combatif, et ils l’avaient tous les deux senti, car les coups s’accéléraient soudain. Il en bloquait la majorité avec la garde de son sabre et répliquait beaucoup mieux qu’avant, maintenant qu’il avait l’assurance qu’il ne pourrait pas faire mal à la marchombre car elle esquivait la plupart de ses coups. Son but principal était de ne pas la laisser lui mettre le poignard sur la gorge, ce qui n’était pas chose facile avec la rapidité de la jeune fille. Alors qu’il esquivait en tournant sur lui-même pour laisser passer le bras de la jeune fille, il percuta de dos une énorme masse, qu’il ne reconnut pas tout de suite comme étant Locktar Guidjek ; Einar s’empêtra dans ses mouvements, soudainement stoppé par cette rencontre, et tomba aux pieds du maitre d’armes, alors que son sabre lui échappa des mains et alla voler à l’autre bout de la salle.

Einar faillit laisser tomber et perdre le combat à cet instant précis, mais il réussit se relever rapidement, juste à temps avant que Ichel ne l’immobilise d’une clé de bras pour lui mettre le poignard sous la gorge. Il décampa aussi vite qu’il put et se jeta littéralement en travers de la salle à la recherche de son sabre qui avait volé sous toute une rangée de rateliers avec des piques d’entrainement. Mais alors qu’il allait le saisir, à plat ventre sur le sol, Ichel lui rentra dedans à nouveau et ils percutèrent tous les deux les rateliers, qui s’effrondrèrent dans un bruit tonitruant, et soulevèrent beaucoup de poussière. Le silence s’abattit sur la salle, alors qu’Einar, et il supposait qu’Ichel en faisait autant, se dépetrait des batons et des morceaux de rateliers qui lui étaient tombés dessus.

Au moins, Einar avait de nouveau son sabre en main.

Il se releva péniblement, en ôtant les derniers débris de bois de sur sa chemise, et regarda Ichel d’un air penaud, qui s’était relevée aussi. Locktar allait surement leur tomber dessus d’un instant à l’autre… Il lui sourit d’un air un peu gêné et parla sur un ton d’excuse :

- J’crois qu’ça arrête le combat, non ? Locktar va pas vraiment nous apprécier si on continue à tout casser dans la salle…

Ils regagnèrent les rangs d’élèves qui avaient fini leur combat dans l’espoir de rester relativement inaperçus malgré le chahut. Einar ne s’était pas rendu compte à quel point leur combat avait duré plus longtemps que celui de la plupart des élèves, car ils étaient parmi les derniers à combattre quand ils avaient détruit la moitié des rateliers de la salle et les batons d’entrainement qui étaient dessus. Y repenser le faisait rire, maintenant que tout allait et qu’il avait retrouvé son sabre. Le jeune Teylus alla se poser sur un banc masqué par un groupe d’élèves en train de bavarder plutôt que de combattre, et reprit son souffle là en enlevant méticuleusement toutes les échardes qui piquaient depuis ses cheveux et les plis de ses vêtements.
Note pour lui-même : s’il voulait se mesurer à Ichel, ils devraient plutôt le faire en plein air, sur une pelouse avec rien de destructible dans les dix kilomètres à la ronde…



_______________


   

Marlyn Til' Asnil | Duncan Cil' Eternit | Einar Soham | Shannon Seng
avatar

Bois
Messages : 130
Inscription le : 13/09/2009

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé]   Jeu 21 Juil 2011 - 2:28

La voix de Lohan la sortit de ses observations, et elle se dirigea vers le râtelier. Hestia hésita un court moment, et se décida finalement pour une rapière, bien adaptée à ce qu'elle était. Légère et fine, son défaut résidait peut-être dans sa taille, légèrement plus courte qu'une épée normale. Son adversaire, sa partenaire, Lohan, la jeune femme aveugle, avait choisi un sabre. Durant le cours, quand Einar avait décidé de faire une pause, elle avait observé les autres élèves. Et d'après elle, cette jeune fille se battait bien. Elle compensait sa cécité par des mouvements agiles et parvenait à parer la plupart des coups, et même à en donner. L'Aequor l'admirait. Elle avait su vaincre son handicap. Elle sourit, soupesa à nouveau sa rapière, et se dirigea vers elle.

Tout d'abord, Hestia lançait de légères attaques, que Lohan parait avec une facilité tout à fait normale. Et le véritable affrontement commença. Hestia avait fondu sur le flanc droit de Lohan, qui avait évité en se décalant, et avait répliqué. L'Aequor avait été touchée, mais s'était rapidement reculée. L'affrontement dura un certain temps. Les deux jeunes femmes furent rapidement en nage. Hestia commençait à avoir mal un peu partout, et les coups évités et parés s'étaient avérés peu nombreux. Elle se protégeait moins qu'elle n'attaquait. Après tout, la meilleure défense est l'attaque ! Mais elle se trompait un peu. Le combat durait, puis soudain, un grand bruit les interrompit.

Einar était tombé, emportant avec lui Ichel et le râtelier. Hestia lâcha la rapière et se précipita vers eux. Elle les vit se relever et émit un petit soupir de soulagement. Elle retourna vers Lohan et lui sourit. Avant de se rappeler qu'elle était aveugle. Tant pis. Sa bonne humeur était contagieuse, il paraît. Du moins, sa mère lui répétait très souvent. Elle alla s'asseoir sur le banc, en l'annonçant à sa partenaire. Le Teylus semblait essouflé et elle se rendit compte qu'elle-même l'était aussi.

- Ça va, rien de cassé ?

Puis s'adressa à Ichel, qui était venue aussi.

- Et toi, ça va aussi ?

Elle leur sourit. Comme elle le faisait toujours.


[Édition possible si problème, comme d'hab'.]


_______________


Enelyë Wind ~~ Hestia Kieran ~~ Lehya Jinwa
avatar

Primat de Teylus et Maître d'Armes
Messages : 634
Inscription le : 26/11/2008
Age IRL : 28


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé]   Mer 27 Juil 2011 - 22:09

Locktar observa la prise des armes par ses élèves. Certains avaient choisis le danger avec la dague tandis que d'autres avaient optés pour la prudence avec des armes plus longues. Lui, il aurait prit une épée. Son arme favorite. Quand il était plus jeune, il ne parvenait qu'à se servir des rapières mais à force d'entraînements, aucune épée ne lui résistait. Sa propre épée, celle avec un pommeau à tête d'aigle, forgée par son défunt frère, était une arme plus lourde que la moyenne des épées utilisées par les soldats de l'armée impériale. Malgré ce poids, le maître d'armes parvenait à l'utiliser à une seule main, tout en ayant la possibilité de la tenir à deux mains pour donner de la force à son coup et briser certaines protections. Avec le temps, son épée était devenu pour lui comme une partie de lui-même. Elle ne le quittait que très rarement et elle lui avait sauvé la vie plusieurs fois depuis qu'elle avait été forgée.

Les groupes se reformèrent mais différemment de la première fois. Les niveaux étaient mélangés. Locktar les observa tous, sans pour autant trop s'attarder pour éviter de délaisser l'un ou l'autre des groupes. Certains se livraient des combats acharnés, comme si leur vie en dépendait. Avec un sourire, le maître d'armes les imaginaient en plein combat sur un vrai champ de batailles. Certains seraient de très solides adversaires pour l'ennemi. Ceux qui s'engageraient dans l'armée après leurs études feraient le bonheur de l'empereur et de la population qu'ils défenderaient. L'ombre de Valen entourait encore la plupart des élèves présents dans la salle. Le maître d'armes qui avait officié entre temps devait être un bel incapable car les élèves que Locktar avait fréquenté quand il était encore élève ne s'était pas beaucoup amélioré. Il s'était sauvé. Si on croyait la rumeur, c'était un mercenaire infiltré pour le compte du Chaos mais ce n'était qu'une rumeur, rien n'était prouvé. Si on croyait toutes les rumeurs, tout le monde serait un mercenaire un jour ou l'autre.

Locktar s'attarda un petit temps tout de même sur le combat qui opposait une marchombre du nom de Lya et une guerrière du nom d'Halina. Ce n'était pas les actions de la marchombre qui l'intéressait, son enseignement ne le concernait pas vraiment. Locktar avait réclamé le nom des prisonniers qui avaient passés de longs mois dans les geoles de l'académie à l'intendant. Le nom d'Halina y était inscrit et le maître d'armes voulait savoir si la guerrière était pénalisé par son séjour. Elle se débrouillait très bien, on avait pas vraiment l'impression qu'elle avait passé tant de temps sans recevoir un entrainement de combat. Le niveau des autres n'était pas au top non plus à cause de l'incapable qui avait succédé à Valen mais Halina se débrouillait quand même très bien. Locktar n'avait donc pas à se préocuper de lui proposer des cours de rattrapage spécial prisonnier. Le maître d'armes continua de se déplacer dans la salle en suivant le fil des combats qui approchaient de la fin pour la majeure partie des élèves.

Il n'en restait que quelques un qui continuaient à se battre quand un immense bruit se fit entendre dans la salle d'armes. Bien évidemment, le boucan stoppa net tous les élèves qui n'avaient pas encore atteint la fin de leur duel. Le bruit, Locktar l'identifia rapidement. Le maître d'armes s'approcha des rateliers pour y trouver un Einar et une Ichel qui se relevaient parmi un amas d'armes et de débris de rateliers. Mais c'est pas vrai, il chassait trois élèves pertubateurs, c'était pas pour que ceux qui restaient se décide de détruire le mobilier de la salle d'armes. Hestia, une autre des élèves de Locktar, s'était approché pour prendre des nouvelles des deux brise-tout. Le maitre d'armes coupa net toute réponse.

- Peu importe qu'ils soient blessés ou non. D'ailleurs, j'aimerais bien que votre corps se souvienne de cette chute pendant plusieurs jours, ça vous apprendra à faire attention à ce qui vous entoure. Ichel, une marchombre doit souvent se battre dans des endroits étroits. Tu crois vraiment que tu prendras le dessus si tu fonces dans les murs et dans les meubles? Et toi, Einar, tu penses vraiment que tu seras le meilleur si tu fauches tous les autres combattants qui t'entourent, qu'ils soient ennemis ou alliés? On est jamais seul dans un combat. Il faut avoir l'oeil partout, pas seulement sur son ou ses adversaires.

Locktar se tourna vers l'ensemble de ses élèves.

- Bien, ce cours est désormais terminé. Vous reposerez vos lames sur le ratelier où elles étaient. Si c'était sur le ratelier détruit, posez les contre le mur. Je tenais à vous dire que l'exercice avec les bandeaux vous sera régulièrement proposés au début de mes cours. Alors pour progresser plus vite, pensez à venir dans la salle d'armes avec un compagnon pour vous entrainer pendant vos heures libres. Je vous souhaite une bonne fin de journée et à la prochaine fois.

Les élèves suivirent ses ordres et certains lancèrent un léger "au revoir" avant de sortir de la salle. Quand Einar et Ichel passèrent devant lui, il les arrêta.

- J'en ai pas finit avec vous. Vous allez réparer les dégâts. Pour le ratelier, vous allez en chercher dans la pièce qui se trouve là-bas. L'intendant a eu la bonne idée d'en mettre un d'avance dans le cas où l'un d'entre eux serait détruit. Vous rangerez ensuite les épées laissées contre le mur. J'espère que, quand je reviendrais, tout sera propre et qu'il n'y aura plus aucune trace de ce que vous avez fait. Si j'en trouve, je vous imposerais de nettoyer une autre pièce de l'académie alors, faites en sorte que la salle soit bien nettoyée.

Le maître d'armes se dirigea vers la sortie. Il poussa la porte et avant de sortir, il se retourna vers les deux élèves.

- Ce nettoyage gravera dans votre mémoire qu'il y a des choses autour de vous quand vous vous combattez. Bon nettoyage et bonne fin de journée à tous les deux.


_______________
Il est plus facile de faire la guerre que la paix







Spoiler:
 
avatar

La Brute Marchombre
Messages : 895
Inscription le : 26/05/2009
Age IRL : 23


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé]   Mer 3 Aoû 2011 - 15:17

[ Si tu veux continuer dans un nouveau sujet ou continuer tout court ^^, vas-y, sinon on fait la suite ici =) ]


Le duel s’éternisa un moment avant qu’Einar ne trouve un instant de répits pour répondre à Ichel. Ca va à peu près. Quelques simples mots. Puis d’autres pour détendre l’atmosphère. Elle fixa le bleu causé par Elio, même si elle sentait bien qu’ils se délectaient du sourire du jeune guerrier. Ses lèvres à elle ne purent s’empêcher d’en faire autant, car le voir sourire ainsi était d’un bonheur inimaginable. Quatre semblants de phrases avaient été prononcés, bien plus que ce que la marchombre aurait pu imaginer. Elle avait tant fait pour l’éviter et ne pas lui parler à cause de l’ambigüité de leur lien, mais voilà que quatre simples phrases avaient fait leur chemin et les avait fait franchir le premier pas. Un pas qu’ils n’auraient sans doute jamais osé faire s’il n’avait pas été effectué à deux.
Ichel sentait les questions se pousser derrières ses lèvres et devinait que les mêmes se frayait un chemin chez le Teylus. Des questions qui restèrent sans réponse pour l’instant. La jeune marchombre sentit le combat s’accélérer et devenir plus sérieux. Sans doute grâce au sourire partagé. Elle accentua ses coups d’estocs en écho à ceux d’Einar et d'un seul coup, plus rien n'existait d'autre que leur échange.
Aucun d’eux n’arrivait à toucher l’autre. Le jeune guerrier avait raison : ils étaient du même niveau. Einar parait d’une adresse formidable et attaquait d’une rapidité fascinante. Ichel quand à elle, faisait preuve d’une grande agilité tout en restant assez proche de son adversaire afin de lui asséner quelques coups. Aucun d’eux ne pouvait gagner. Aucune touche. Pas encore.
Ichel lança son bras de vive allure vers la gorge du Teylus lorsque ce dernier fit un tour sur lui-même avant de percuter… le maître d’arme. Il avait néanmoins réussit à éviter l’attaque de la Kaelem, mais parut soudain confus de cette rencontre plus qu'inattendue et s’emmêla dans ses mouvements avant de tomber aux pieds de Locktar Guidjek en laissant échapper son sabre qui valsa à l’autre bout de la salle. Ichel failli éclater de rire, mais se reprit de justesse après s’être rendue compte que le combat n’était pas encore fini. Elle se mouva d’une démarche souple vers lui afin de lui asséner le coup de grâce, mais fut surprise par son geste. Il se jeta littéralement dans la salle à la recherche de son sabre perdu. La jeune marchombre s’apprêtait à le suivre lorsqu’elle rencontra un objet non identifié à terre. N’ayant même pas su dire de quoi il s’agissait, elle tomba de plein fouet sur Einar qui se trouvait à proximité des râteliers qui bien sûr suivirent les deux élèves dans leur chute dans un bruit tonitruant. La poussière s’élevant dans la salle, le silence se fit entendre. Tous les regards fixés sur eux. *Raaaaah !!* rugit-elle dans sa tête. Elle se dépêtrait tant bien que mal des planches brisées et des bouts de bois, et lorsqu’enfin elle s’en sortit, après s’être vaguement dépoussiéré des derniers copeaux trainant sur ses vêtements, elle regarda Einar d’un air désolé.

- Oui, je crois bien que le combat est fini.

Un sourire d’excuse avant qu’il ne disparaisse derrière une rangée d’élèves assis. La Kaelem regarda enfin autour d’elle et se rendit soudain compte que la plupart des combats étaient terminés. Ils étaient dans les derniers. Le temps s’était déroulé si lentement qu’elle ne savait même plus qui avait combattu qui. A présent que le silence s’était vu remplacé par le chahut habituel, une envie de rire la submergea. Tomber en plein milieu des râteliers. Quel spectacle affligeant. Elle entreprit donc d’aller s’assoir avec les autres sans attirer plus l’attention. Une voix s’éleva soudain à côté d’elle. Mais avant d’avoir ne serais-ce le temps de dire un seul début de phrase, le maître d’arme lui tomba dessus. Sur elle et son partenaire de chute. Écoutant attentivement la réplique du prof, Ichel attendait le dénouement. Une envie de répondre pulsait en elle, mais l’autre envie qui se battait contre la première était plus intense. La jeune marchombre n’avait pas envie de s’éterniser dans ce cours. L’appel des toits et des plaines était bien trop fort pour qu’elle se donne la peine de répondre à un maître d’arme qui ne s’empêcherait pas de l’enquiquiner durant une bonne heure de plus. Non, elle avait autre chose à faire. *Étroits ? Va savoir si ça fonctionnerait pas. Tu veux essayer ??* pensa-t-elle avec un je-m-en-foutisme intense.
Il enchaîna avec un discours ennuyeux de fin de cours avant de congédier les élèves. Des paroles qui ne la concernaient guère. La Kaelem s'aprétait à franchir le pas de la porte lorsqu'elle fut de nouveau stoppée par le maître d'arme. Elle se rendit compte qu'elle n'était visiblement pas la seule. Einar se trouvait à ses côtés. Elle se tourna vers le prof afin d'écouter un interminable nouveau discours. Réparer les dégâts, eh bien voilà qu'elle était fixée, elle n'allait pas pouvoir s'isoler sur les toits de si tôt.

Le maître d'arme ayant fini sa tirade se dirigea vers la sortie, mais s'arrêta afin de leur asséner une dernière phrase. *Bon, ok, il dit pas que des âneries celui-là.* pensa-t-elle tout en réfléchissant à ses paroles. Elle n'avait pas prêté assez attention à l'environnement dans lequel elle se déplaçait et ce manque là pardonnait rarement. Au moins elle n'était pas venu pour rien, elle avait appris quelque chose qui ne concernait pas seulement les guerriers.

- Merci à vous aussi !

*Restons poli tout de même !* se dit-elle en adressant un sourire malicieux au maître d'arme. Mais lorsque ce dernier ferma la porte, elle se retourna et se retrouva nez à nez avec Einar. Son assurance jusque là intact de désintégra dès qu'elle se rendit compte qu'ils étaient seuls dans la salle. Seuls et silencieux. Ils se toisèrent du regard quelques minutes, puis, Ichel ne supportant plus cette intense silence, se dirigea vers le râtelier détruit et commença à ramasser les débris. Ses mains ne s'arrêtaient pas. Elles prenaient, posaient, déplaçaient et rangeaient tout se qu'elles trouvaient. Les quatre phrases échangées étaient sans doute les seules qu'elle avait pu sortir et sans doute les seules de la journées. Ses lèvres voulaient pourtant parler, mais la boule formée dans son ventre les en empêchait. La peur.
Cette foutue peur du futur.
Cette foutue peur des phrases pouvant être prononcées.
Cette foutue peur du vide. Du noir. De l'inconnu.
Pourtant, elle sentait bien que c'était le bon moment pour parler. Le meilleur moment. Sauf que les mots ne franchissaient toujours pas ses lèvres.




_______________
Loving can hurt, loving can hurt sometimes, but it's the only thing that I know, when it gets hard, you know it can get hard sometimes, it is the only thing that makes us feel alive ▵ ©endlesslove.
there's always another secret


ÂneArc-En-CielAdorable ♥
avatar

Marchombre
Messages : 426
Inscription le : 20/11/2009
Age IRL : 22


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé]   Mar 16 Aoû 2011 - 0:09

Lya acquiesça à la proposition d'Halina. Sans attendre une seconde de plus que de quelconques exercices ou ordres soient donnés, la Kaelem se leva et se dirigea d'un pas décidé vers le professeur, avec la ferme intention de lui demander ce qui allait se passer ensuite. Mais avant qu'elle ne puisse l'interpeller, un fracas plutôt sonore retentit à l'autre bout de la salle. Lya se retourna en même temps que le maître d'arme pour constater que ce vacarme provenait de la chute d'un râtelier. En s'approchant, elle s'aperçut qu'il n'était pas tombé tout seul. En effet, on pouvait distinguer deux touffes de cheveux bruns surgir entre les éclats métalliques des armes. Rapidement, les deux élèves se relevèrent tout sourire, avec pourtant une lueur de gêne dans le regard. Lya reconnut la fille qui combattait avec Halina au début du cours. Celle qui s'appelait Ichel. L'autre, le garçon, était celui qui combattait avec ladite Ichel pendant la seconde partie de la leçon. Apparemment, ils devaient prendre le cours très à cœur pour se retrouver les fesses par terre au milieu des armes et d'un râtelier plus ou moins défoncé. Ils avaient eu de la chance de ne pas se blesser.

Locktar semblait assez énervé lorsqu'il s'adressa aux deux perturbateurs. Il fallait avouer qu'il n'avait pas eu un cours de tout repos. D'abord trois pseudos élèves qui voulaient faire la loi. Ensuite, des brise-tout pas très adroits. En même temps, Ichel et son adversaire n'y était pour rien. Ca pouvait arriver à tout le monde d'être tellement pris dans quelque chose et de ne pas faire attention à ce qu'il y a autour de soi. Bien que le fait qu'Ichel soit marchombre ne plaide pas en sa faveur. Mais Lya se refusa de juger les deux élèves et se contenta de retenir le prénom du jeune homme.

Alors que le jeune femme cherchait Halina du regard pour partager avec elle son avis sur les commentaires du maître d'arme, celui-ci se retourna pour s'adresser aux élèves. Au moins, Lya obtenait ainsi sa réponse sans avoir à demander. Le cours était donc fini. La Kaelem s'obligea à écouter la suite, patientant du mieux qu'elle put, ce qui était difficile puisqu'elle avait désormais ce qu'elle voulait. Sa seule envie était de quitter cette salle pour ne plus y revenir. Le cours ne lui avait plus qu'à moitié. Pourtant, la jeune femme ne regretta pas d'être restée. Elle apprit ainsi qu'elle n'aurait pas besoin de revenir dans ce cours pour s'entraîner. Elle murmura pour elle au milieu du brouhaha des élèves qui bavardaient en rangeant leurs armes:


- Tant mieux. J'ai plus qu'à trouver quelqu'un pour s'entraîner avec moi.

Lya pensa brièvement à Ichel, mais pour l'instant, la jeune marchombre était occupée à se faire réprimandée par Locktar. Et apparemment, elle allait avoir pas mal de pain sur la planche pendant quelques temps, ce qui risquait de l'empêcher de penser à ses futurs entrainements. Lya vérifia donc qu'elle avait bien rangé son poignard dans sa manche et quitta la salle juste avant le maître d'arme.


_______________
 
avatar

Apprenti Chantelame
Messages : 312
Inscription le : 22/12/2008
Age IRL : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé]   Mar 16 Aoû 2011 - 1:19

Hé mais il l’avait interrompu, le prof, là ! Il allait répondre à Hestia pour la remercier et lui assurer qu’il n’était pas mort, ni transformé en Echarde-Man. Et l’autre prof, là, il l’avait empêché de répondre ! Nan mais mais mais… mais-euh. Bon, ok. C’était le prof. Et puis, il allait pas râler alors qu’il venait de détruire la moitié de la pièce. Et puis Locktar faisait bien trois mètres de haut et deux cents kilos, lui il faisait la taille et le poids de son bras, alors il allait pas tenter de le provoquer en duel au petit matin non plus…

Einar se releva et se remit avec les autres, sans toutefois trop s’écarter d’Ichel, sa compagnonne de destruction atomique, pour le discours de fin de cours. Oh, ils allaient devoir encore subir l’exercice… non, la tortuuuuuuure du bandeau. La machoire d’Einar ne s’en remettrait probablement jamais. Elle allait rester bleue toute sa vie, et il devrait passer son temps à expliquer qu’il était bien d’ascendance humaine et qu’aucun Na’vi des contrées lointaines ne s’était glissé dans la lignée. Quoique en fait, il en savait absolument rien, c’était peut-être le cas. Enfin bref. Ecouter Locktar. Ouais bon, il avait raison, il avait complètement foiré son observation de l’environnement autour de lui, il avait même complètement oublié qu’il se trouvait dans une pièce fermée. Est-ce que les profs communiquaient entre eux sur leurs élèves ? Est-ce que Tifen serait mise au courant de son mauvais comportement pendant le cours ? Est-ce qu’elle apprendrait qu’il avait misérablement échoué à être en harmonie avec son environnement et non pas contre lui ? Est-ce qu’elle accepterait encore de lui faire cours alors qu’il était extrêmement mal vu de son professeur de combat ?

Ses questions, ses doutes et ses bleus en tête, il s’apprêtait à sortir de la salle en même temps que les autres, à s’eclipser en laissant le capharnaüm au soin des domestiques de l’Académie, mais comme il aurait du s’y attendre, le Maître d’armes ne le voyait pas sous cet angle. Comme il aurait du s’y attendre, il les morigéna et leur donna la corvée de tout ranger. Einar aurait voulu protester, dire que tout était de sa faute, qu’il ne devrait pas punir Ichel alors que c’est lui qui était tombé sans faire attention. Il était même prêt à faire corvée supplémentaire pour éviter d’infliger la corvée à sa camarade, il savait bien qu’une marchombre aurait du mal à rester enfermée dans une sale alors qu’elle aurait pu aller grimper ou courir à l’extérieur avec les autres.
Seulement, il n’avait pas le courage de protester à nouveau contre le Maître d’Armes. Et puis, égoïstement, il était content d’avoir quelqu’un avec qui partager la punition, parce que ça serait peut-être un peu moins ennuyeux et difficile. Et puis c’était l’occasion rêvée de pouvoir parler un peu avec Ichel non ? Même si elle lui en voudrait sûrement à mort pour l’avoir entrainée dans cette sanction…

Il resta coi jusqu’à ce que Locktar Guidjek sorte de la pièce. Il resta coi quelques minutes encore, alors même qu’Ichel s’activait. Le silence était extrêmement lourd et chargé de gêne. Einar se sentait extrêmement bête, et chercha les bons mots pour s’excuser. Il y avait tellement de choses dont il devait s’excuser, et tellement qu’il ne pouvait pas évoquer. Surtout pas après le Bal. Il avait du mal à regarder Ichel en face après ce qui s’était passé au Bal avec Elera. Il ne voulait pas donner l’illusion à Ichel qu’il éprouvait toujours pour elle l’intérêt qu’il avait avant la prise de l’Académie. D’ailleurs, il n’était même plus sûr de ce qu’il éprouvait à l’époque, trop de choses s’étaient passées ces mois derniers pour qu’il ait pu en conserver des souvenirs heureux. Les avait-elles vus, lui et Elera, au bal ?
Ou bien y avait-il déjà des rumeurs fausses qui circulaient sur eux ? Il ne savait même pas quel statut il devait accorder aux évènements du Bal, ni même s’il devait vraiment en accorder un.


- Ginny Ichel.. euh… j’suis désolé. J’m’excuse. Pour la punition. Et puis pour la chute, j’voulais pas te faire mal. Et puis.. et puis pour tout en fait.

Bon, ok, là il se sentait vraiment stupide. Ca voulait rien dire, tout. Elle pouvait interpréter ce qu’elle voulait. Il pouvait signifier ce qu’il voulait, et dissimuler le reste. Mais le pire c’est qu’il se sentait vraiment désolé. Il aimait beaucoup Ichel, c’était une amie très sympathique, et puis il n’aimait pas se faire d’ennemis. Pendant qu’elle ramassait les débris de ratelier, il alla dans la pièce voisine, autant pour aller ramener le neuf que pour dissimuler ses joues un peu rouges de gêne. Locktar avait parlé d’un ratelier neuf dans le débarras, et Einar souleva plusieurs draps protecteurs avant de tomber sur le bon meuble. Fiou, il était plus grand que prévu. Il ne paraissait pas très très lourd, même s’il était en bois massif, mais il était quand même trop grand pour qu’Einar le manœuvre seul. Tant pis. Il demanderait à Ichel de l’aide pour le déplacer tout à l’heure.
Il retourna dans la salle d’armes, et le silence se prolongea encore, tandis que les deux jeunes gens ramassaient les débris, et les armes qui jonchaient le sol pêle-même. Quelques-uns des batons d’entrainement s’étaient cassés dans l’incident. Einar ramassa les morceaux de bâtons, et les mit de côté. Il faudrait les dissimuler, sûrement dans la réserve, pour éviter de recevoir une soufflante supplémentaire. Ichel ne parlait toujours pas. Faut dire qu’elle avait pas vraiment de raison de lui adresser la parole, elle était pas obligée d’accepter ses excuses, et elle avait l’air carrément moins joyeuse que tout à l’heure.
Il ramassa trois débris de bois qui semblaient avoir le même poids et la même taille, et les considéra un instant. Il avait appris à jongler quand il était gosse, avec des vieilles balles en peau de Sylar, son grand frère. Est-ce qu’il saurait encore, courbaturé, plein de bleus, et devant une fille ?
Il se retourna vers Ichel qui était allée à un autre bout de la pièce, hésita un moment. La héla :

- Hey, tu sais jongler ? Y reviendra pas tout de suite sire Guidjek j’pense, faut bien trouver un peu de fun dans sa corvée. Tiens j’ai trois bouts de bois qui ont l’air pas mal pour jongler.

Il traversa la pièce et alla devant Ichel. Il voulait tellement pouvoir retrouver une relation normale avec elle, même si c’était plus une relation amoureuse, et peut-être que ça la ferait sourire un peu, de s’amuser au lieu de ramasser des bouts de bois comme une paysanne. Il lui afficha son sourire le plus espiègle et le plus niais et attendit sa réponse.



_______________


   

Marlyn Til' Asnil | Duncan Cil' Eternit | Einar Soham | Shannon Seng
avatar

La Brute Marchombre
Messages : 895
Inscription le : 26/05/2009
Age IRL : 23


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé]   Dim 2 Oct 2011 - 15:06

[ Aaaaaaah ! Excuses-moi de l'énorme retard que je met en haut de ma collection... Mea culpa Embarassed ]


Le silence ramena Ichel à la réalité. Le maître d’armes avait entièrement raison et elle avait beau essayer de trouver quelques excuses, celles-ci resteraient toujours et à jamais minables. Elle ne savait plus se battre. Les murs, elle ne les voyait plus, les obstacles, elle les oubliait bien trop vite. Ces cours, depuis qu’elle avait fait son premier pas à l’Académie, pouvaient se compter sur les doigts de la main. Et seulement les cours marchombres. Elle ne faisait pas souvent l’effort de s’entraîner aux choses qu’elle ne maîtrisait pas et se passait très volontiers de la gestuelle marchombre pourtant si primordiale. Elle ne savait plus se battre. Ne savait plus ou n’avait jamais su. La jeune femme sentait sa voie s’effriter sous ses pieds. Tout ce en quoi elle croyait appartenir était en train de s’écrouler. Absolument tout.

Elle ramassa un énième morceau de débris qu’elle alla poser sur un tas déjà bien haut. Ils devraient aller y mettre dehors lorsqu’ils auraient remis le nouveau râtelier. Le silence grandissant de plus en plus, son esprit se mit à vagabonder. Dans la mauvaise direction, car une image s’imposa à elle. Une image qui avait eu du mal à se frayer un chemin jusqu’à la jeune marchombre. Une image qu’elle aurait préférer ne jamais voir. Halina. Sa révélation ne l’avait presque pas atteinte lorsque les mots étaient sortis, mais à présent qu’ils étaient arrivés au cœur, elle souffrait. Une lame, ou plutôt des centaines d’aiguilles aiguisées se plantèrent en elle. Le flot de douleur l’envahit et croyant vaciller, elle se retint au mur. Ses yeux révulsés, elle ne voulait pas croire se que pourtant elle savait. Son amie l’avait trahie. Une violente vague de désespoir la submergea. Son frère qu’elle avait cru apercevoir entre les rangs des mercenaires, son apprentissage qui se voyait raté, Halina qui la vendait et pour clore cette liste, ces sentiments à propos d’Einar égarés. Trop d’événements. Ichel croyait devenir folle et si cela ne s’arrêtait pas, elle pourrait bien l’être. Halina. Pourquoi elle ? La kaelem ne pensait à rien d’autre qu’à cette douloureuse trahison. A ces quelques semaines de torture mentale où elle s’était cent fois juré de se rendre une seconde fois dans les sous-sols afin de libérer son amie ou encore ces quelques semaines de stresse intense. Comme une impression d’être observée, car même si l’inconnu dans les cachots lui avait avoué qu’il était de leur côté, celui-ci restait un mercenaire qui connaissait son visage. Et les mercenaires, elle s’en méfiait comme d’une goule.

Ichel avait feinté l’amusement durant son duel avec Einar, mais lorsque celui-ci s’était terminé dans les débris, elle n’avait eu de cesse de penser. Encore et encore. Son cœur explosait et elle ne savait comment contenir les projectiles qui s’en échappaient. Une colère sans nom l'envahissait. Elle se dirigea dans la pièce voisine alors que le teylus ramassait encore d’autres objets et débris. Un énorme sac se dressait devant elle et ne pouvant s'en empêcher, elle frappa avec insistance dedans. Mais lorsque son poing entra en contact avec le tissu, elle sentit des objets d’une dureté inimaginable.
*Par la Dame ! Quelle merde ! Ils ne voudraient pas noter un truc du genre : sac de frappe ou encore sac d’armures de vargelite !!! Ca éviterait la confusion ! Aïïïïïïïïeuh !* Elle agita sa main avec force pour essayer de faire partir la douleur. Elles étaient en effet extrêmement invincibles. Se maudissant encore et encore de sa vigilance plus que basse, elle nota une légère coloration de peau qui commençait à apparaitre. Cela promettait un magnifique bleu, qui serait plus dans les tonds nuit. Elle revint alors dans la grande salle en apercevant du coin de l’œil le râtelier qu’elle cherchait. Mais il restait encore un bon tas de débris à débarrasser. Plus tard ils le mettraient en place.

Elle se pencha pour encore et toujours mettre les bois et autre de côté, lorsque le teylus s’adressa à elle. Une phrase incompréhensible et dénuée de sens. Il s’excusait pour tout. Comment pouvait-on s’excuser pour tout ? Cela n’avait réellement aucun sens. Et puis qu’est-ce que voulait dire le mot tout ? Ichel ne voulait répondre. Ne savait quoi répondre. Comment répondre lorsqu’on n’avait aucun mot en tête, aucun début de phrase ? Elle décida de continuer son rangement dans le silence de départ. Le silence de gène, le silence de réflexion. Toujours et encore les mêmes images qui s’approchaient de son esprit, qui s’y engouffraient et qui établissaient domicile. Einar n’insista pas et lui aussi se rendit dans la pièce jouxtant la principale. Elle put enfin souffler sur sa main en feu. Idiote qu’elle était ! Il revint et leur tâche reprit.

Mais Einar rompit le silence de sa voix hésitante. La détendre. Il voulait détendre son amie et retrouver les sourires lointains partagés. Tout comme elle, mais bien trop préoccupée pour essayer de se réjouir du lien qui commençait à se cicatriser, ses lèvres ne se soulevèrent pas. Aucun sourire. Elle fit cependant un effort afin de lui donner une réponse.


- Ouais, j’me débrouille.

Einar c’était avancé devant elle alors qu’elle lui offrait sa réponse. Son sourire espiègle l’énerva plus qu’autre chose, mais fort heureusement, la naïveté qui s’en dégageait la rasséréna un peu. Paisible, mais toujours son cerveau tournant à cent à l’heure, elle prit les bâtons des mains du teylus. Les soupesant de prime abord, elle finit par les lancer en l’air un par un. Dès que le premier s’envola, elle cru sentir un léger changement dans le silence. Plus un silence de gène, mais un silence de réconciliation. De retrouvailles.

Elle jonglait, regardait en l’air et ne faisait plus attention au jeune combattant. Après quelques passes, quelques unes mal ajustées, elle se sentait mieux. Une esquisse de sourire commençait à illuminer son visage. Commençait seulement, car il s’effaça bien trop vite au gout de la marchombre. Ces quelques bâtons ne pouvaient effacer le trouble en elle. Ces sentiments pour Einar se fondaient et elle ne savait plus les dissocier. Avant, le « boum-boum » de son cœur s’intensifiait lorsqu’elle était près de lui, mais à présent, plus rien. Le calme plat. Certes, elle l’appréciait énormément, mais plus de la même façon. Et les mots qu’il avait prononcés la mettaient hors d’elle. « J’m’excuse pour tout ! ». Sa colère jusqu'alors apaisée revint en force.


- Pourquoi tu crois que c’est ta faute ? Que c’est à toi de t’excuser ?!!

Elle craquait. Trop de force dans sa voix, trop de ressentiments. Accompagnant ces paroles aux gestes, elle balança un des bâtons dans la direction du teylus. Elle ne vit pas se qu’il en fit car elle se prit les deux autres encore dans les airs en pleine figure. Jurant comme personne, elle se dirigea vers Einar qui ne comprenait plus le comportement de son amie.

- Tu t’excuses trop ! Je suis tout aussi fautive que toi, la punition je la mérite tout autant que toi parce que je ne sais pas me battre sans casser quelque chose et pour le reste… Ca ne veut rien dire « pour tout » bon sang !

Elle cru le voir esquisser un geste, mais elle le devança. Le frappant sur le bras de toutes ses forces, elle cria encore.

- Non ! T’as rien à dire, j’aurais très bien pu venir te parler, te voir, après la reprise de l’Académie je savais très bien où te trouver, mais j’suis pas venue. C’est tout autant ma faute alors…

Une douleur attira son attention une seconde au niveau de sa main. L’idiote qu’elle était avait oublié l’incident dans la salle d’à côté et avait frappé Einar avec la même main. La douleur qui s’était évaporé revint alors en masse. Elle fit une grimace, puis, regardant le teylus dans les yeux, elle fini sa phrase.

- …alors c’est moi qui m’excuse.


Ne supportant plus les larmes de fatigue qui voulaient s’échapper, elle tourna le dos à son ami et commença à s’en aller. Elle n’en avait rien à fiche de devoir ranger une seconde salle, elle ne supportait plus la torture que lui faisaient ces visions. Elle voulait sortir de cet endroit clos et respirer l’air des hauteurs. Derrière toutes ces peurs, elle avait besoin de réconfort. Et elle n’avait plus personne pour.





_______________
Loving can hurt, loving can hurt sometimes, but it's the only thing that I know, when it gets hard, you know it can get hard sometimes, it is the only thing that makes us feel alive ▵ ©endlesslove.
there's always another secret


ÂneArc-En-CielAdorable ♥
avatar

Primat de Teylus et Maître d'Armes
Messages : 634
Inscription le : 26/11/2008
Age IRL : 28


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé]   Sam 8 Oct 2011 - 23:38

Locktar ne savait pas combien de temps il avait laissé les deux brise-tout dans la salle d'armes. Quand il l'avait quitté, il était retourné dans son bureau pour noter quelques commentaires sur les élèves dont il avait retenu les noms, afin de ne pas oublier certains détails pour les prochains cours. Ce ne fut qu'une fois tout écrit noir sur blanc qu'il se décida à redescendre dans la salle d'armes pour s'assurer que la salle était bien propre et que toutes traces de débris avaient disparues.

Quand il poussa la porte, il fut surpris de constater qu'il n'y avait plus le nombre normal d'élèves punis. En effet, Einar était seul à faire disparaitre les derniers morceaux de bois. Ichel n'était visible nulle part. Einar leva la tête vers lui.

- Où est Ichel? demanda le maître d'armes.

Le jeune Teylus l'informa que la Kaelem avait déjà quittée la salle. Locktar observa la salle d'armes. Les épées étaient rangées sur le nouveau ratelier, qui n'était pas encore à sa place. Certainement trop lourd pour être déplacé par Einar seul. Locktar l'aidera, ça ce n'était pas un souci. Les morceaux de bois ne jonchaient plus le sol. C'était propre.

Quand le ratelier fut rangé à sa place, Locktar interpella Einar.

- Tu as fait du bon travail. J'accorde 200 points à Teylus pour le rangement de la salle d'armes.

Il marqua une pause avant de poursuivre.

- Mais j'en retire 100 pour la casse pendant le cours. Si tu croises Ichel, annonce lui qu'elle fait gagné 120 points à sa maison mais qu'elle en fait perdre 100 points elle aussi. Pour la même raison que toi. Maintenant, tu es libre. Tu peux t'en aller.

Locktar attendit que le jeune homme se sauve avant de quitter la salle d'armes à son tour. Son premier cours en tant qu'enseignant était terminé. Le bilan était correct. Bon, c'est sûr qu'il aurait préféré que le trio infernal ne se fasse pas remarquer et qu'un ratelier ne soit pas détruit pendant qu'il enseignait. Le nouveau maître d'armes espérait vivement que les autres cours seraient plus calmes..... dans la mesure du possible bien entendu. Car un cours de combat calme, c'était pas vraiment un vrai cours.


_______________
Il est plus facile de faire la guerre que la paix







Spoiler:
 
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Il est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé]   



 
Il est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires
-
» Na jamais réveiller une jument endormis !! {Pv, Black Beauty}
» En ces temps troubles, permettons nous de parler politique.[Altiom][Terminée]
» Un Temps pour chaque chose:Le Choix Judicieux
» "Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices ! ..."{Frédérick & Milena}
» Prix du petrole a travers le temps

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Académie de Merwyn :: Aile ouest de l'Académie :: Le rez-de-chaussée :: La salle d'armes-