Marquer tous les forums
comme lus

Sujets actifs du jour
Voir les nouveaux
messages depuis
votre dernière
visite
AccueilGinetteIl est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé]
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Forum RPG Ewilan école Merwyn RP Ellana Edwin Merwyn Vivyan Ts'Liches Marchombre Al-Poll All-Jeit Dessin Académie jdr Poésie RPG école médiéval fantasy Bottero jeu de rôle jeux de rôle RP forum quête monde salim duom
 

Partagez | 
 

 Il est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
avatar

Primat de Teylus et Maître d'Armes
Messages : 634
Inscription le : 26/11/2008
Age IRL : 28


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Il est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé]   Mer 16 Mar 2011 - 0:33

Locktar avait du mal à se faire à ses nouvelles fonctions. Maître d'armes dans la plus prestigieuse école de Gwendalavir. Il n'arrivait pas à y croire. Quelques jours avant qu'il soit nommé, Jehan était venu le voir et lui avait proposé le poste laissé vacant. L'intendant lui avait demandé s'il acceptait. Comme si le jeune homme aurait pu refuser une telle marque de confiance. Il avait accepté bien entendu, et sans hésiter une seule seconde. Il avait vraiment eu une bonne idée en entrant dans cette académie. Depuis qu'il avait posé le pied dans cet immense édifice, il avait eu de nombreux bonheurs. Il était incapable de tous les dénombrer mais le plus important était bien sûr sa rencontre avec Edel. En tout cas, deux nouveaux bonheurs s'ajoutaient à la liste: le poste de maître d'armes et la médaille qu'on venait de lui décerner. Médaillé! Il était médaillé. Pendant toutes ses années de soldats, il n'avait jamais été récompensé mais voilà que ça arrivait. Il avait beaucoup de mal à y croire. Mais pourtant c'était bien réel, et désormais, c'était à lui d'assurer l'enseignement de l'art guerrier aux futures recrues.

C'était d'ailleurs pour son premier cours qu'il se dirigeait vers la salle d'armes de l'académie. Deux jours après le bal. La veille, Locktar avait laissé ses élèves se reposer. Pour la plupart, ils s'étaient couchés tard dans la nuit, ou plutôt très tôt le matin. Assuré un premier cours dans ses conditions aurait été une tâche très ardue voire impossible. Il avait donc préféré remettre son premier cours au lendemain. Le guerrier mis de longues minutes à préparer la salle d'armes pour son cours. Il aligna les rateliers d'armes. Les élèves n'allaient pas se servir de lames pour leur premier cours mais il comptait bien toutes les présenter afin que les plus jeunes en sache autant que les plus anciens. Il entreposa également des bandeaux et des longs bâtons de bois, sorte de lance sans lame, derrière les rataliers d'armes. Quand ce fut fait, il se rendit compte qu'il avait encore de l'avance. Son cours ne débuterait que dans plusieurs minutes. Il avait donc le temps de s'échauffer un peu. Il attrapa son épée et il se concentra. Yeux fermés, il visualisait autour de lui des ennemis, qu'ils soient Raïs ou mercenaires du Chaos. Il était seul face à des centaines d'ennemis virtuels. Il resta quelques secondes totalement immobile. Soudain, il ouvrit les yeux et l'inaction fit place à la bataille. Il enchaînait des attaques, des parades, des feintes. Tout ce qu'il avait appris. Son combat dura pendant de longues minutes. Il s'arrêta que quand il entendit un bruit qui ne lui était pas inconnu. Une porte qu'on ouvrait. Ses élèves. Etaient-ils en avance ou c'est lui qui n'avait pas vu le temps passé? Quand il s'entrainait, il ne s'arrêtait que quand il était éreinté. Peut-être qu'aujourd'hui son endurance était plus longue et que le temps avait filé plus vite que prévu. Non, c'était sûrement l'élève qui était en avance. C'est d'ailleurs pour cette option que Locktar opta quand il ouvrit la bouche:

- Vous êtes en avance. C'est une très bonne chose.

Il ne s'était pas retourné pour saluer la personne qui venait d'arriver. Il ne l'avait pas encore regardé. Il se dirigea vers l'endroit où il avait laissé une serviette et il s'épongea le visage. La douche serait pour tout à l'heure. Maître Locktar entraînait en scène. Ce fut uniquement à ce moment qu'il leva les yeux vers la personne qui l'avait interrompu dans son entrainement.

- Je me présente, je suis Locktar Guidjek, votre nouveau maître d'armes.


[Pour le premier posteur: à toi de voir si tu veux que ton perso soit en avance ou à l'heure]


_______________
Il est plus facile de faire la guerre que la paix







Spoiler:
 

Acier
Messages : 154
Inscription le : 08/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé]   Mer 16 Mar 2011 - 1:13

[HJ j'ai rien a faire donc je répond a mon premier cour ^^ Je laisse mon perso en avance ^^]

L’académie...elle m’avait manqué, et pourtant j’avais mis du temps à y revenir. J’avais eu vent des changements qui avaient troublé l’harmonie de cette école, mais tout semblait revenu à la normale. Je m’en voulais un peu...je les avais tous laissé tomber au moment le plus critique, mais je devais absolument m’éloigner, changer d’air. Et c’est ce que j’avais fait. Maintenant j’étais revenue, mais sans plus rien reconnaitre. Pas mal de chose avait changé. Certaines personnes que j’avais connu n’était plus là, parties ou décédé. Certains locaux avaient été détruit...les maisons n’étaient plus les mêmes, j’avais d’ailleurs dû être à nouveau répartie. Tout avait changé. Peut-être que ce n’était pas plus mal finalement. J’avais changé moi aussi. Je n’étais plus la jeune fille aussi souriante qu’autrefois. Maintenant mon regard était dur, froid... j’étais plus calme qu’avant aussi je savais garder mon sang froid...la Elicia d’avant n’était plus.
J’avais eu de la chance de pouvoir reprendre ma formation là où je l’avais laissé. En revenant, j’avais cru que jamais on me laisserait réintégrer l’école mais en fait si.
Je m’étais levée tôt ce matin-là. Je n’avais pas vraiment envie de rester au lit plus longtemps, et puis j’étais quand même impatiente d’avoir de nouveau une cour. Et justement, j’avais une cour d’art guerrier. Je m’étais donc habillé, fixée soigneusement mon sabre dans mon dos comme j’en avais l’habitude et était partie vers la salle de cour. J’étais en avance, je le savais, et je n’étais pas certaine que le professeur serait déjà là. Arrivée derrière la porte, le bruit d’une lame que l’on maniait m’informa que quelqu’un était déjà là. J’ouvris alors la porte et me figeait sur place. Locktar s’échauffait...je ne m’attendais pas à le voir, des souvenirs refirent surface dans mon esprit, des souvenirs que je rejetais. Si le voir me surprenait, en revanche, question émotion, ça ne me fit ni chaud ni froid. Tant de temps était passé, j’avais appris à l’oublier. J’avançais dans la pièce, il ne m’avait pas regardé, ne s’était même pas retourné. Il m’annonça simplement que j’étais en avance, que c’était bien et sur ce il se présenta. Je me recomposais un visage neutre, quoi qu’un petit sourire en coin reste sur mes lèvres. Il n’avait pas tellement changé...à part qu’il enseignait à présent. Il leva enfin les yeux vers moi.


-Maitre d’arme...est ce que cela signifie que le vouvoiement est de mise ?

Je me tenais droite, les bras croisés, posant un regard sans sentiments sur lui. J’attendais simplement qu’il me réponde où que d’autres élèves arrivent. j'avais beau avoir changé, il me restait encore une petite pointe d'insolence, je n'aimait toujours pas vouvoyer les gens.


_______________


Une vie ne vaut rien, mais rien ne vaut une vie.
avatar

La Brute Marchombre
Messages : 882
Inscription le : 26/05/2009
Age IRL : 22


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé]   Mer 16 Mar 2011 - 18:55

En attendant des nouvelles de ses entraînements marchombres avec Arro, Ichel avait décidé de s'initier aux autres cours que l'Académie proposait aux élèves, comme le cours d'art guerrier. Elle ne savait pas qui avait été désigné comme nouveau maître d'arme, mais elle avait entendu quelques rumeurs sur lui. Malgré celle-ci, elle ne voyait pas qui ca pouvait être.
Ce matin, la marchombre avait fait la grasse matinée, jusqu'à se qu'il lui reste à peine le temps d'enfiler en hâte son uniforme, de caler ses poignards à l'endroit voulu et de descendre en vitesse afin de choper un croissant et de filer vers la salle d'armes. Pour une fois depuis bien longtemps, elle n'avait pas prit son luth et l'avait soigneusement ranger sous son lit dans sa boite. Elle n'avait pas non plus juger bon d'emporter son arc, vu que ce n'était pas trop le sujet du cours. Ainsi, elle avait quitté sa chambre avec ses deux poignards, affutés comme d'habitude. Elle n'utilisait pas d'épée, car elle trouvait cela trop lourd et elle préférait se battre avec des armes légères, mais tout aussi destructrices entre ses mains. En réalité, pour ne pas mentir, une autre raison, un peu plus vraisemblable, était qu'elle avait déjà essayé l'épée, mais elle était ridicule avec cette arme entre les mains. Elle n'avait jamais réussi à s'y faire. Ichel était donc partie en direction de la salle d'armes avec ses deux poignards et une volonté à toute épreuve pour donner tout se qu'elle avait durant ce cours.

Elle croqua dans un pain moelleux tout en se dirigeant vers l'aile ouest de l'Académie. La marchombre était allée une seule fois dans la salle d'armes, c'était depuis bien longtemps, mais elle se souvenait parfaitement de la rencontre qu'elle avait faite. Halina et elle s'était fait plaisir et s'étaient battue, combattante contre marchombre. Cela avait donné un combat intéressant. Elles avaient dérouler sur un match nul et de cette journée avait débutée une grande amitié. Elles avaient été toutes les deux dans la maison Félixia, mais elles avaient malheureusement été séparées après la modification des maisons. Certes, elles pouvaient encore se voir, mais Ichel ressentait parfois un vide quand elle se réveillait.
Arrivée dans l'aile ouest, la jeune fille pris un peu de temps à se remémorer le trajet, mais elle réussit enfin à atteindre la fameuse salle. Elle entendit deux voix, mais elle avait de la peine à entendre se qu'elles disaient. Soudain, deux mots retinrent son attention. Un prénom et un nom. Locktar Guidjek. Ce nom lui disait quelque chose, mais elle avait un peu de peine à se remémorer l'origine de sa connaissance.

Ichel arriva devant la porte et entra voyant qu'elle était ouverte. A l'intérieur se trouvait déjà une fille et un homme. Un souvenir remonta alors de la mémoire de Ichel. Le visage de l'homme en était la cause. Mais bien sûr, c'était le garde qui l'avait emmené à Eoliane et à qui elle avait confié ses doutes. Et bien sûr l'intrusion qu'elle avait tenté dans les sous-sols avec Xzar, Halina et Lorek. Bien sûr, comment oublié cet homme. C'était grâce à lui qu'elle avait rencontrer la résistance externe. Alors comme ça c'était le nouveau maître d'armes ! Avec une tête de circonstance, elle s'approcha et les salua.

- Bonjour !





_______________
Loving can hurt, loving can hurt sometimes, but it's the only thing that I know, when it gets hard, you know it can get hard sometimes, it is the only thing that makes us feel alive ▵ ©endlesslove.
there's always another secret


ÂneArc-En-CielAdorable ♥

Bois
Messages : 175
Inscription le : 08/12/2009

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé]   Sam 19 Mar 2011 - 13:16

Shawna était crevée. Elle n’avait pas dormi de toute la nuit du bal, n’avait pas arrêté de bouger, la veille, rapportant ses affaires laissées chez Mérustis dans son dortoir, petit déménagement qui n’avait pas été de tout repos. Pas qu’elle ait grand-chose à ramener ; elle avait mis son sac en bandoulière, dans lequel se trouvait juste quelques vêtements et ses lettres, sa bourse et sa flûte à sa ceinture, son luth dans son dos et la boîte dans laquelle elle rangeait son cluejan à la main. Elle était chargée, tout de même, et la marche d’Al Poll à l’Académie ne lui avait jamais semblé aussi longue. Et puis elle avait grimpé les escaliers, vers ses nouveaux dortoirs, et posé tout ça à côté de son nouveau lit.

Encore un. Elle ne comptait plus le nombre d’endroits où elle s’était allongée pour finir la nuit, à présent ; ce n’en était qu’un de plus, et elle ne s’y attarda pas. Se contenta de jeter un regard agacé à l’uniforme qu’elle trouva plié sur les draps. Aucune envie de mettre un truc pareil. Elle l’avait ignoré, et était partie passer la journée à Al Poll. Elle était rentrée tard, après une soirée passée au Dragon Vert, alors que les amis qu’elle s’y était fait la charriaient en lui disant qu’elle allait les oublier, à présent qu’elle avait une vie officielle à l’Académie. Qu’elle passerait son temps à se battre, à Dessiner, à devenir « l’élite de l’Empire » et qu’elle en oublierait la musique, et eux, aussi, petits roturiers insignifiants. Elle les avait gentiment frappés les uns après les autres pour qu’ils arrêtent de dire des âneries pareilles, et elle était partie sans dire au revoir, comme d’habitude – elle les reverrait de toute façon bientôt, ils pouvaient toujours rêver pour se débarrasser d’elle si facilement. N’empêche que c’était vrai, qu’elle aurait moins de temps pour vagabonder en leur compagnie ; surtout le soir, apparemment, vu les règles strictes de l’Académie. Il faudrait qu’elle demande une dispense à l’Intendant, à l’occasion.

Elle s’était endormie vite, mais la nuit n’avait pas été assez longue pour rattraper le sommeil perdu lors de la nuit blanche précédente, et elle eut un mal fou à se lever. Ce qu’elle fit, pourtant, en grommelant. Premier cours de combat avec son nouvel enseignant, aujourd’hui. Et elle avait beau avoir besoin de dormir davantage, c’était cela, qu’elle voulait depuis plus d’un an déjà. Devoir se lever tôt, avoir les muscles endoloris, tomber exténuer, le soir, et sentir son corps devenir une arme vivante. Comme Lui. Elle ne se plaindrait pas. Ou si peu. Elle n’était peut-être pas ravie de l’identité de son professeur, non plus, mais elle ferait avec ; Locktar avait de l’expérience, et beaucoup à lui apprendre. Elle devrait jongler entre ses ressentiments personnels et ses rêves. Hors de question qu’elle l’appelle Maître, qu’elle le vouvoie ou qu’elle lui fasse des honneurs qu’il croirait sûrement devoir recevoir de part son rang ; elle continuerait à se chamailler avec lui, tout simplement parce que c’était dans sa nature de provoquer, et dans la sienne de s’en vexer. Mais elle avait le mors aux dents, et comptait bien se freiner. Jouer, d’accord. Se faire virer, non. Parce qu’elle avait beau avoir des principes immuables et un égo à ménager, elle était l’élève et il était le maître, ce qui la mettait malheureusement en situation d’infériorité. Elle avait besoin de son savoir. Lui n’avait besoin de rien.

Par les Thüls ce qu’elle détestait cette situation. Etre redevable à quelqu’un, dépendant, même. Quoique si la situation devenait trop insupportable, elle pouvait toujours partir, il y aurait d’autres maîtres, beaucoup d’autres en Gwendalavir. Elle en trouverait bien un qui la satisferait, non ? Mais en attendant, elle fourra sa fierté au fond de ses bottes, et se contenta de se rendre à la salle d’armes. On pouvait la traiter de tous les noms, l’affubler de tous les défauts, mais elle était ponctuelle, la gitane. Elle poussa la porte, assurée, et jeta un œil dans la salle.

- S’lut, Ichel. T’vas bien, Lolo ?

Autant que ce soit elle qui pose les bases.


_______________
"C'est une brise-burnes, une casse-burettes, un cauchemar diurne une trouble fête" ( 8 )
avatar

Apprentie Légionnaire
Messages : 566
Inscription le : 03/07/2009
Age IRL : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé]   Sam 19 Mar 2011 - 19:26

Comment peut-on être aussi stupide?! Se coucher aussi tard après le bal, devoir se lever comme d'habitude pour s'entraîner et espérer avoir la pêche? C'était techniquement impossible. Oui oui, leur nouveau prof leur avait laisser le lendemain de la fête pour roupiller mais, quand on a peur de se taper la honte de se vie en arrivant à un cours sans plus savoir rien, ça craint un peu vous ne trouvez pas? C'est pour cette raison débile qu'après un voyage exténuant de trois semaines, une soirée qui avait durée jusqu'au petit matin et un entraînement intensif, Halina s'était senti vidée, à sec et complètement idiote. N'était-ce pas encore plus la honte d'être fatiguée au point de ne plus tenir debout et de s'acharner inutilement? Elle le réalisa en allant déjeuner, elle se senti un peu seule, il n'y avait presque personne dans la Grande Salle, juste quelques lèves-tôt ou ceux qui n'avaient pas fait la fête, préférant rester dans leur coin. Elle vit trembler sa main tenant son morceau de pain et le lâcha de surprise. Que lui arrivait-il? Elle n'eut pas à réfléchir longtemps et retourna se coucher. Vu comment commençait la journée autant l'empêcher de tourner au désastre.


Elle dormit toute l'après-midi et une bonne partie de la nuit. Lorsqu'elle se réveilla, elle chercha une fenêtre des yeux pour voir la supposée lumière du Soleil et ne rencontra que la lumière diffuse d'une bougie. Comprit à temps où elle était et se redressa sur son lit, guidée par la semi-clarté, elle récupéra ses affaires et sortit du dortoir direction les bains. Elle croisa une fenêtre et comprit qu'elle avait encore pas mal de temps, ce qui la motiva pour passer trois plombes dans l'eau chaude du bassin. La jeune guerrière sortit fraîche et en forme de ce moment de détente: elle était prête pour ce premier cours avec le nouveau prof. Elle ne connaissait pas sa tête mais les rumeurs circulaient: il prenait toutes les formes possibles, du vieux sage rabougri au jeune sexy. Personnellement, elle n'en avait rien à faire tant qu'il lui permettait d'améliorer son art et de progresser. Tal'Oursian, celui qui enseignait avant sa capture, était un bon combattant mais absolument pas pédagogue, elle avait l'impression qu'il se faisait chier à ces moments là. Halina priait pour que le suivant soit meilleur, passionné si possible.


Elle prit son petit déjeuner avec les autres élèves, discutant de la soirée, des cuites que certains avaient pris malgré l'interdiction, des nouveaux couples, des ruptures et des petites anecdotes croustillantes. Il était tôt et pourtant il y avait foule, les cours reprenaient normalement et ça en faisait paniquer plus d'un. Elle la première. Allait-elle être à la hauteur? Sa volonté lui répondit à l'affirmative immédiatement. Suffit, soit forte et apprend à les protéger, se dit-elle en balayant du regard le groupe attablé. Quelques minutes plus tard, elle salua ses amies en leur souhaitant bon courage et alla vérifier la salle prévue pour le cours sur la liste affichée sur un couloir. Salle d'armes. Elle eut un petit sourire, que de bons souvenirs... Avec Ichel en premier puis le nombre de fois où elle était venu s'entraîner avec un groupe d'amis durant cette époque révolue où elle ignorait la noirceur de l'Humanité. Elle redescendit dans les dortoirs et récupéra ses poignards et son épée qu'elle avait été récupérer à l'armurerie. Ce poids la rassurait, elle hésitait cependant entre la fixer entre ses omoplates ou à sa ceinture. Question à poser au Maître d'armes. Lorsqu'elle rejoint la salle, elle était à l'heure et remarqua qu'elle n'était pas la première. Un homme imposant se dressait face à trois filles, dont Ichel, une femme qui semblait musclée et une autre qui en semblait dépourvue. Elle entendit le salut de la dernière et se retint de rire, quelle manière de parler à son prof. Ta stratégie d'approche est étrange tout de même. C'était de l’impertinence non camouflée. C'était son tour.


- Bonjour tout l'monde !


Elle salua le Maître d'armes d'un hochement de tête en signe de respect et gratifia un grand sourire à son amie marchombre et aux deux autres jeunes femmes.


_______________

             
"Obsessed by a fairytale, we spend our lives searching
for a magic door and a lost kingdom of peace"

Eugene O'Neil

Spoiler:
 


Halina Nilsan ... Clarysse Vornang
avatar

Bois
Messages : 130
Inscription le : 13/09/2009

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé]   Dim 20 Mar 2011 - 2:56

Elle nattait ses longs cheveux, en regardant le Soleil se lever par la fenêtre de son dortoir. Hestia se sentait désorientée, l'angle de vue n'était pas du tout le même que du dortoir des Lotras. Pour commencer, on était dans une aile différente. Puis à des étages différents. Mais pour le moment, elle ne s'en occupait pas. Elle devrait se rendre à un cours d'armes. Le premier, pour ainsi dire, car les derniers cours avaient été oubliés par la jeune combattante. Le caractère du professeur lui avait fait horreur, et elle avait pris le plaisir de sécher les cours, se rendant à la bibliothèque. Un esprit sain dans un corps sain. S'occuper du corps, sans oublier l'esprit. Et puis, lire était peu à peu devenue une passion. Avec un sourire, elle se rendit à la Grande Salle, où il n'y avait, pour ainsi dire, personne. Quelques personnes ici et là, mais personne qu'elle ne connaissait.

La veille, elle avait dormi. Beaucoup. Elle avait passé la soirée à danser et à rire. La nuit, elle avait eu mal à la tête. Des paris stupides l'avait conduit à boire un peu trop. Mais l'après-midi, lorsqu'elle s'était réveillée à peu près en forme, elle avait décidé de passer un moment à la salle d'armes, pour reprendre de bonnes habitudes. Elle était en proie à un effroi total lorsqu'elle se rendit compte qu'elle avait perdu beaucoup de ses capacités, mais les autres combattants s'entraînant aussi lui rendirent confiance à coup de mots réconfortants et de combats amicaux. L'Aequor se sentait prête pour le lendemain.

Néanmoins, lorsqu'elle ouvrit la porte, elle eut comme une boule au creux du ventre. Et si elle n'était pas à la hauteur des autres ? Elle ne voulait pas qu'on la trouve nulle. Son petit côté superficiel ressortait souvent dans ses situations où les autres peuvent vous juger. Même si elle faisait semblant de ne pas s'en occuper, cela la mettait mal à l'aise. Elle observa rapidement les personnes déjà présentes dans la salle. Le professeur était un homme qui avait l'air très sûr de lui, et Hestia s'assénait que si elle séchait des cours, il ne serait sûrement pas aussi négligent que l'autre et qu'il ne manquerait pas de signaler ses absences. Autour de lui se tenait des jeunes femmes, dont certaines avaient déjà l'air de se connaître. Elle s'avança, déterminé, dans la salle.


- Bonjour.

avatar

Marchombre
Messages : 426
Inscription le : 20/11/2009
Age IRL : 22


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé]   Dim 20 Mar 2011 - 11:20

Lya se redressa brusquement sur son lit, en ouvrant des grands yeux bleus à la pupille dilatée par la terreur. Elle venait de faire un rêve. Ou plutôt un cauchemar dont les images floues erraient encore dans son esprit. Elle se trouvait dans un souterrain, un boyau assez étroit, et elle était poursuivie par trois I.N.I (individus non identifiés). La jeune femme se rappelait qu'elle courrait sans savoir où aller, mais qu'elle ne parvenait pas à semer ses poursuivants. Elle savait que si elle grimpait le long des murs du souterrain, ils ne pourrait plus la suivre. Elle voulait le faire, s'apprêtait à le faire, mais au moment où la Kaelem tentait de crocheter une prise, elle se rendit compte qu'elle n'avait plus de mains. Ce qui l'avait réveillé, le souffle court et le dos humide de transpiration, comme après une course.

Se reprenant, Lya se leva et remarqua que le dortoir était déjà presque vide. Soit il était déjà tard, soit tout le monde avait cours tôt. Un regard vers le soleil permit à la jeune femme de constater que c'était la deuxième option qui l'emportait. Bien, elle ne serait pas en retard pour son cours de combat. La Kaelem prit ses vêtements et marcha jusqu'à la salle d'eau qui côtoyait son dortoir, avec l'intention de prendre une bonne douche pour laver ses émotions de la nuit. Elle descendit ensuite dans la Grande Salle presque pleine et déjeuna seule. L'heure du cours approchait, et avec elle, l'angoisse de ne pas être à la hauteur. Lya avait beau se dire qu'elle était là pour apprendre, que chacun avait son niveau et qu'il n'y avait pas de quoi en faire toute une histoire, mettre ces idées en pratique était un peu plus compliqué. Donc, elle stressait.

Retardant comme elle le pouvait le moment de quitter la Grande Salle, Lya eu soudain une illumination. Elle voulait savoir comment allait se passer le cours? Et bien elle n'avait cas l'observer. Réconfortée par cette idée, la jeune femme quitta les lieux et courut jusqu'aux jardin où trainait ça et là quelques restes du bal. Elle repéra la fenêtre de la salle d'arme et s'y installa. Ce qu'elle voyait rassasiait sa curiosité. Il y avait là déjà cinq personnes. Un homme qui, à sa carrure, devait être le maître d'arme, donc le professeur. Autour de lui, quatre jeunes femmes venant apparemment d'arriver. Lya en reconnut deux qui étaient à Kaelem avec elle. L'un d'elle avait d'ailleurs fait une jolie impression au début du bal en criant à tire larigot. L'apprentie marchombre décida qu'elle l'aimait bien. L'autre lui était inconnue. Il y avait aussi Halina, évidement, et la dernière, Lya ne la connaissait pas. La porte s'ouvrit et Hestia entra à son tour. Lya sourit. L'entrée de la passionnée de lecture et la peur d'arriver en retard la décida enfin à descendre de son perchoir, rassurée. Elle contourna la salle d'arme pour trouver la porte laissé entre-ouverte par la dernière entré, l'ouvrit et fit quelques pas pour se joindre au groupe.


- Hum... Bonjour.

Lya tenta un sourire, échoua. Elle chercha du regard les yeux émeraude et rassurants d'Hestia. Les trouva. Sourit.


_______________
 
avatar

Mercenaire du Chaos et Maître de la boutique du Talion
Messages : 306
Inscription le : 06/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé]   Dim 20 Mar 2011 - 13:06

Le bal avait été une rude soirée. Très rude.
Il s’ensuivait à de nombreux événements, tous plus noirs les uns que les autres. Et Elio l’avait mal digéré, tout comme la dose importante d’alcool fort qu’il avait ingurgité.
Malgré le jour de relâche donné par leur nouveau maître d’arme, il avait toujours un mal de crâne lancinant qui harcelait ses tympans avec acharnement.
Le pire n’était pas franchement les maux, il avait l’habitude de se faire mal, volontairement ou non. Non, le pire, ce qui craignait vraiment pour le garçon, c’était le manque de souvenirs quand à ce soir là. Il y avait une sorte de trou noir dans sa mémoire, et lorsqu’il forçait celle-ci, se criblant de flèches dans le cerveau à s’en faire saigner le nez, ce qu’il y entrevoyait n’était pas franchement glorieux, et même honteux. Alors, il préférait même faire comme s’il ne se souvenait de rien, car les brides de soirée lui revenant étaient trop étranges, trop irréelles. Ce n’était pas lui.
Et en même temps, il ne savait plus du tout qui il était. Ce qui était certain, c’est qu’il n’était plus le petit Elio, fripon et colérique, mais tout doux au fond de son cœur. Non. Ça il ne l’était plus. Plus depuis la vérité, ou avant, il ne saurait le dire. Mais plus l’Elio d’Elera.
Elera.
Penser à la belle rouquine doublait, voire triplait son mal de crâne. Les regrets l’assaillaient encore. Moins, mais encore. Il devait l’oublier. Ce n’était que juste chose, et ce n’était que nécessité.
Il aurait voulu comater encore, rester sous sa couette à tenter de réfléchir sur le vide, à essayer de se trouver, ou retrouver en vain. Il était vide. Vide de toutes émotions, vide de tout but.
Il l’avait atteint son but. La vérité avait fait surface. Le coupable était mort. Sa mère vengée. Et pourtant il y avait un grand creux dans son ventre, un trou béant impossible à combler. Qu’est-ce qui pourrait donc l’animer à présent ? Quel but poursuivre ? Sans cela, il devenait amorphe, sans intérêt. Il n’était plus rien qu’une coquille vide.

Il entra en trainant des pieds dans la salle de combat. Il espérait que le prof ne serait pas un abruti de première qui le ferait chier, et qu’il pourrait défouler son vide sur le combat aujourd’hui. Il avait apporté avec lui l’arc de sa mère. Il ne savait s’il aurait l’autorisation de s’en servir, mais il détestait s’en séparer ! Et il avait hâte de découvrir ce que voulait dire les runes faëls.
Il se figea de suite en reconnaissant le cher abruti de première qui allait dès à présent lui enseigner les cours de combat. Locktar Guidjek.
Le kaelem serra des poings devant cette nouvelle ô combien réjouissante.

*Et meeeeerde ! J’vais m’amuser, tiens.*

Se défouler sur l’art du combat ? Pouvoir enfin être bien quelque part ? Eh ben non, fallait qu’il soit là, lui. Et prof en plus.


*C’est quoi ? Le p’tit dragon qui me punit pour l’acte trop méchant que j’ai fait ?*


Il souffla, se préparant d’avance à l’heure de supplice qu’il allait subir.
Locktar se tourna vers lui. Elio lui décerna un regard noir en guise de bonjour, et alla rejoindre ses camarades. Il aperçu alors Shawna et esquissa une grimace en guise de sourire. Depuis le départ d’Elera, il ne savait plus sourire. Le cours allait être animé, il ne manquait plus que Kylian pour reformer le trio infernal.
Kylian.
Des images jaillirent dans l’esprit de l’apprenti guerrier et il secoua en vitesse la tête, retournant à grande vitesse son mal, pour les chasser au plus vite.
Non. C’était tout à fait impossible.
Alors, pour se divertir, il donna un coup de coude dans l’épaule de Shawna.

-Qu’est-ce que tu fous ici, face de goule ?


Manière tout à fait amicale de l’aborder, soyons d’accord.

-T’as vu qui va nous apprendre à nous battre ? On est pas dans la merde, on l’a mis K.O en deux deux, et c’est sa p’tite copine qui nous a arrêté.

Il voulut rire, mais ça non plus il ne savait plus le faire. En vérité il n’avait jamais vraiment su le faire. A part avec…

*Ta gueule.*



_______________

                 Et toi, Invité, veux-tu connaitre mon histoire ?

                           Gérant de l'Arma Gauche et du Talion


avatar

Apprenti Chantelame
Messages : 75
Inscription le : 30/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé]   Dim 20 Mar 2011 - 17:02

Zéphyr avait été matinal, comme d'habitude.
Heureusement qu'il tenait l'acool, car avec la quantité ingurgité le soir du bal, celà en aurait terrassé plus d'un. Et puis il y avait eu les multiples danses avec Hestia, les nombreux baisers échangers, les caresses faîtes entres eux, touts ses mots doux prononcés et murmurés. Tout avait été presque parfait. Le seul regret avait été que celà n'avait guére duré longtemps.
Zéphyr lui avait réussi à se réveiller suffisament tôt pour regarder le soleil en face.
Son éternel rite du matin.
Il avait pu regarder dans les yeux, l'astre brulant embraser les collines et les montagnes, étincelant en se reflétant sur les rivières et les lacs, et dont les rayons balayaient doucementt tout ce qu'il y avait autour.

Zéphyr se prépara en vue du cours d'armes , bien que le jeune Demi-Faël n'ai aucune du idée du professeur enseignant. Il s'habilla avec ses vêtements préférés pour le combat. La tenue de cuir des frontaliers avec des bottes souples et légéres. Il passa ses sabres à sa taille et rangea sa cape dans son coffre d'affaires personnel. Il préférait être à l'aise et plus dans l'ésprit frontalier dans l'art du Combat. Son métissage était plus pratique dans l'art Chantelame, lui permettant une finesse d'esprit qui faisait chanter ses lames. Pour tout petit déjeuner, il prit un fruit, un pain aux termites et de l'eau. Et il descendit.

Lorsque le Demi-Faël arriva dans la salle, il vit déjà que plusieurs élèves étaient déjà arrivés. Et que la plupart était des filles.
Celà n'interloqua pas le jeune homme qui avait l'habitude des femmes combattantes. Il Salua son professeur, un homme de taille moyenne et à l'allure martiale, puissante. Un véritable guerrier. Un homme qui méritait le respect. Zéphyr aperçut aussi Elicia Til'Illan, une amie qu'il s'était faîte depuis peu et bien sur Hestia. Il s'avança jusqu'à elle, lui carressa le dos, lui écrivant un "je t'aime".

-Bonjour tout le monde.


_______________
avatar

Fer
Messages : 195
Inscription le : 27/05/2008
Age IRL : 25


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé]   Dim 20 Mar 2011 - 17:15

Le soleil revenait au dessus de l’académie et Lohan en ressentit un immense soulagement. Le beau temps effaçait l’hiver passé, la neige et les cris, les raïs et les morts. Et son ignorance coupable surtout. Comment avait-elle pu faire abstraction de la menace du chaos, comment avait-elle pu ommettre de rejoindre la résistance interne pendant l’occupation? Les médailles remisent à ceux qui avaient défendu l’académie avait intensifié l’amertume. Même Ciléa, la noble arrogante de la resistance externe avait participé à la défense de l’académie! Mais aujourd’hui, alors que le bal avait redonner de la bonne humeur et de l’espoir aux académiciens, l’heure n’étaient pas aux lamentations sur le passé. Les cours avaient repris bon train, avec de nouveaux enseignants qui accompagnaient cette nouvelle ère de l’académie. Lohan avait raté lamentablement, une seconde fois, son épreuve de passage en troisième année mais aujourd’hui cette pensée ne lui semblait pas desespérante. Il y avait eu cette entrevue avec Anaïel qui lui avait fait douté de l’orientation de sa vie, et qui lui restait en tête. Maintenant, elle attendait dans ses possibilités une issue, quelque chose qui ne l’obligeait pas à tuer pour vivre, quelque chose de conforme à elle.

Mais après tout, si elle continuait comme ça la sortie d’étude était encore loin, et elle avait tout le temps de se préocuper de choisir de quoi gagner sa vie. Aujourd’hui, aurevoir les pensées désespérantes, envolée la déprime de l’académicien moyen. Aujourd’hui il faisait beau, le soleil lui caressait le visage depuis le matin, autant de douceur ne pouvait que lui faire aimer l’instant présent. Et là c’était cours avec le nouveau maître d’arme qui n’était plus Tarus. Soulagement immense. Elle avait trop enduré avec le mercenaire du chaos, aujourd’hui reprendait le bonheur d’aller en cours, de se sentir las mais heureux dans son corps, le ressentir comme un élan et non pas comme une pauvre besace qu’elle trainait derrière elle.

Elle entra dans la salle en même temps que plusieurs autres élèves, les maisons avaient été brassés, ce qui était une bonne chose en somme puisqu’elle avait fait la connaissance d’autres camarades. Les Teylus, plus les anciens Lotra, elle commençait à connaitre bien l’ensemble de l’académie. Elle adressa un mince sourire en direction du maitre d’arme et hocha doucement la tête en guise de salut.

Une voix la fit sursauter. Shawna! Qu’Est-ce qu’elle faisait là avec sa voix de négligence et de raillerie permanente. Et puis depuis quand l’appellait-elle « lolo ? .Une nouvelle façon de la ridiculiser, trouver des surnoms débiles? Comment prendre le comment ça va? Il semblait impossible de penser Shawna s’interesse à son humeur. Une remarque à prendre sur un registre de m’a-tu-vu Shawneen à merveille. Alors définitivement, tu as choisi de rentrer à l’académie, ce n’est pas une blague? Et ils t’ont accepter -mondieuquelleerreureellevatoucasser-. Mais j’ai vu que tu étais là Shawna Djee, pas besoin de te faire remarquer --..


« Oui je vais bien et t..? »

Mais un garçon qui rentrait passa devant elle et interpella Shawna avec plus de véhémence. Tant mieux, parce qu’avec un peu de réflexion, elle ne s’adressait pas forcemment à elle. D’abord elle était tournée dans le sens inverse, en plus il y avait surement plusieurs personnes au nom commençant par Lo.

Lohan se désinterresa de Shawna pour reporter son attention sur le cours


_______________

Pour t'observer,  Invité, à défaut d'yeux, j'serai Dieu o/
Spoiler:
 

{-Ciléa Ril'Morienval-} {-Lohan Gayana-} {-Mael Lioum-}
avatar

Apprenti Chantelame
Messages : 312
Inscription le : 22/12/2008
Age IRL : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé]   Dim 20 Mar 2011 - 18:27

Nan mais c’est pas vrai, mais c’était quoi cette manie de mettre les cours à n’importe quelle heure, aussi ? ! Il allait ENCORE être en retard ! Et ce serait la faute de ce nouveau professeur dont il ne se souvenait plus le long, mais qu’il se rappelait avoir trainé à l’infirmerie, y’a très longtemps, dans un état assez pitoyable. Enfin bref, de toute manière, c’était soit lui, soit personne, ou encore pire, Maître Cil’ Eternit qui se découvrait une vocation de bretteur… Non, c’était trop horrible.
Einar secoua ses cheveux en bataille devant le miroir du dortoir, attentif à ne pas renverser les objets par erreur. Il était en retard, alors tant pis. Autant être carrément en retard. De toute manière, les cours de combat, il y allait simplement pour avoir l’occasion de s’entrainer avec les autres et d’aborder des armes qu’il ne pouvait pas apprendre avec Tifen, parce qu’elles ne faisaient pas partie de l’enseignement Chantelame. Et puis, il était certain que le grand-monsieur-dont-le-nom-lui-échappait… Logar ? Locker ?, bref qu’il allait leur apprendre l’offensive directe, comme l’avaient fait tous les anciens maitres. Par sa carrure, il savait qu’il ne serait jamais un grand guerrier tout ruisselant de sueur et du sang de ses ennemis, mais avec l’entrainement Chantelame couplé aux cours de combat, il pouvait arriver à avoir son propre style évasif, plus acrobatique que bourrin, d’ailleurs.

Il voyait des élèves dans les couloirs converger vers la salle d’armes, des visages qu’il ne connaissaient pas pour la plupart, ou des gens qui étaient arrivés à l’Académie alors qu’il était en train de résistanter à l’extérieur et à qui il n’avait que vaguement parlé durant le Bal. Il n’avait toujours pas de sabre particulier, mais tant pis. Il y alla les mains dans les poches.

Pfiou, y’avait du monde dans la salle. Et le pire, c’est que c’était, finalement, des gens qu’il connaissait. Dont Face-de-Suie. Il l’avait quittée un peu abruptement lors de leur première rencontre, et il ne savait pas qu’elle était à l’Académie. Diantre. Elle lui aurait menti…. Mais bon, au moins, elle était tellement occupée à s’agiter ailleurs qu’il pouvait aller fuir à l’autre bout de la salle, en essayant de ne pas se faire trop remarquer. Ils étaient pas mal de combattants, en fait, dans cette Académie… Et pas beaucoup de mecs. Tant pis. Au moins le Maître d’armes, Locktar ! voilà, comptait pour dix mecs, avec sa virilité débordante et la sueur qui lui couvrait déjà le front.
Mais son lobe d’oreille le tirailla quand il surprit une conversation entre la face de suie et un autre élève qu’il ne connaissait pas vraiment, mais qu’il n’aimait déjà pas. Il se prenait pour qui, avec son teint chaotico insolent et ses cernes de pseudo ténébreux du Chaos, là ? Einar acceptait qu’on rigole gentiment d’un professeur, parce qu’il passait la plupart de son temps avec son groupe d’amis à le faire, mais PAS en sa présence, quoi. Surtout pour parler de lui en des termes aussi dégradants, ni pour insulter sa fiancée. Car mince ,quoi, en plus il parlait mal.
Einar s’avança d’un pas, et prit la parole, les yeux délibérément posés dans la région approximative ou se trouvaient les deux perturbateurs, et demanda au professeur :

- Monsieur, la diffamation d’enseignants est punie par le règlement, je me trompe ?



_______________


   

Marlyn Til' Asnil | Duncan Cil' Eternit | Einar Soham | Shannon Seng

Bois
Messages : 175
Inscription le : 08/12/2009

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé]   Dim 20 Mar 2011 - 20:33

Shawna tourna la tête vers la porte alors que l’élève suivant entrait, puis le suivant, puis le suivant.

- Mais ma parole, il n’y a que des gonzesses, dans ce cours !

Quoique c’était peut-être normal, si ici était l’un des seuls endroits où les femmes avaient le droit d’apprendre à se battre, et que les hommes pouvaient aller n’importe où dans l’Empire… Quoique non, elles avaient le droit ailleurs, aussi. Les frontalières étaient extrêmement douées. Et s’il y en avait moins dans l’armée de l’Empire, elle en avait remarqué quelques unes, à l’occasion. Elle ne s’était pas attendue à ça, n’empêche. Ichel, elle était quand même jolie, comme fille. Celle qui était déjà dans la salle avait de jolies boucles blondes. La suivante, brune, tatouée. Puis encore une jolie blonde à l’air réservée, et… Mais c’était un défilé de mode. Elles pensaient sûrement que parce qu’elles étaient bien foutues, on taperait moins fort sur leur joli minois ? Qu’elles crèvent. Le coup sur son épaule fit apparaitre un sourire illuminant sur son visage tordu.

- Hé, mais si c’est pas ma poupée préférée qui vient s’ajouter à la salle déjà remplie de figurines en porcelaine ! On va crever, j’suis sûre qu’il va être plus dur avec nous qu’avec les autres. Mais t’sais quoi, tant mieux, c’est comme ça qu’on s’améliore, même si c’est en maudissant haut et fort…

Elle allait ajouter quelque chose, mais le commentaire qu’elle entendit sur le côté lui fit lever la tête. Einar. Tiens donc, elle ne pensait pas le retrouver, lui.

- Tiens, t’es là aussi, moustique ?

Maintenant qu’elle avait relevé la tête, ses yeux furent attirés par Lohan, et elle leva les sourcils en la reconnaissant. Marmonna dans sa barbe pour elle-même.

- Ma parole, à croire que je connais tout le monde dans le coin. J’vais même pas avoir le droit au surnom « la nouvelle », dis donc, ça me manquait tellement, pourtant.

Elle ne comptait plus le nombre de personnes qui s’étaient pris des coups de poing dans la figure à cause dudit surnom parce qu’elles avaient parlé un peu trop fort, dans les différentes académies où elle avait mis les pieds. Oh, tiens, y avait des amoureux, aussi. Faites qu’ils soient ensemble pour les combats et qu’ils aient à se taper dessus, ce serait drôle. Elle releva de suite les yeux sur Einar, répondit du tac au tac, avant que leur professeur ne puisse intervenir.

- Tous les apprentis aux quatre coins de l’empire et entre les quatre médisent sur leurs professeurs. Si « Sire Guidjek » veut pas qu’on parle de lui, bah il a qu’à partir de suite, parce qu’il arrivera jamais à faire taire tout le monde. Et puis de quoi tu t’mêles ? T’sais même pas de quoi on parle, t’étais pas là. On peut bien parler du bon vieux temps tranquille, oui ? C’pas comme si on l’insultait, non plus.

Qu’est-ce que ça pouvait l’énerver, quand les gens se mêlaient de ce qui ne les regardait pas… Que Locktar, s’il les avait entendu, vienne faire un commentaire, elle pouvait comprendre, mais Einar ? Et puis Locktar savait très bien qu’au fond, ni Elio ni elle n’avait rien contre lui. C’était juste dans leur nature, c’était comme ça qu’ils parlaient, ils s’insultaient entre eux et ne ménageaient pas les sentiments des autres. Locktar ne supportait ni l’un ni l’autre, mais elle espérait qu’il aurait l’intelligence de ne pas s’énerver pour si peu. Surtout que, s’il avait le pouvoir de lui faire faire des pompes en plus, il n’avait sûrement pas celui de la faire taire… Il n’y pouvait rien, si Elio et Shawna avait une petite dent contre lui. S’ils étaient fiers de l’avoir battu dans les escaliers, même si c’était complètement à la déloyale. S’ils l’avaient toujours vu comme le rabat-joie de service qui vient leurs mettre des bâtons dans les roues parce qu’il n’aime pas leurs jeux…

Le commentaire d’Einar, c’était de la pure provocation. Un moyen de les mettre dans le pétrin, de manière complètement gratuite, juste parce qu’ils avaient dit ce qu’ils pensaient. Le jeune homme était officiellement promu et passait du rang de « moustique » à celui de « cafard. » Elle l’avait trouvé sympa, dans les montagnes. Ils s’étaient baladés ensemble, elle lui avait rendu sa bourse, il lui avait piqué un foulard, et ils avaient bien rigolés. Il était un peu pâlot, un peu pusillanime à son goût, mais il avait bon fond. Mais il respectait tellement l’autorité, les adultes… Il n’avait pas voulu voler les marchands exécrables, et maintenant, il faisait son lèche-cul devant leur enseignant… Et ben tant mieux pour lui, mais il n’allait sûrement pas se faire des amis parmi ses camarades. Shawna haussa les épaules. C’était son choix, en fait. Qu’il assume, après. Elle se tourna vers Elio.

- J’pensais pas te retrouver, toi non plus. J’ai croisé Kylian y a un ptit bout de temps, à mon arrivée, c’était sympa. Tu crois qu’il va v'nir ? C’est quoi ton nom, aussi ? Poupée t’va à merveille, mais bon, ce s’rait sympa si j’connaissais ton identité officielle, aussi.


_______________
"C'est une brise-burnes, une casse-burettes, un cauchemar diurne une trouble fête" ( 8 )
avatar

Primat de Teylus et Maître d'Armes
Messages : 634
Inscription le : 26/11/2008
Age IRL : 28


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé]   Dim 20 Mar 2011 - 21:17

Grande fut la surprise de Locktar quand il vit que c'était Elicia qui était entré la première. Ca faisait de nombreuses années qu'il l'avait plus vu. Elle n'avait pas beaucoup changé. Enfin si, une chose avait changée: la flamme dans son regard ne brulait pas de la même manière.

- Non, tu n'es pas obligé de me vouvoyer, assura-t-il avec un sourire. Avec ce qu'on a vécu, ça serait bien étrange de se vouvoyer. En tout cas, ça fait plaisir de te revoir ici.

Ils n'eurent pas le temps de parlementer beaucoup plus. Les autres élèves arrivaient déjà. La première, il la connaissait aussi. Ichel Calwin. L'élève qu'il avait conduit à Eoliane et qui lui avait appris ce qui se passait vraiment à l'académie. Mais elle était marchombre! C'était bien étrange de la voir dans la salle d'armes, une salle qui rimait plutot avec "brute" plutot qu'avec "harmonie". La personne qui arriva ensuite, il la connaissait également, même s'il aurait préféré ne jamais croiser sa route. Shawna. Il fallait espérer qu'elle suive un peu plus ses directives désormais. Il n'était plus un simple garde qu'elle pouvait embêter à sa guise. Maintenant, il était son professeur et si elle se montrait insolente, il pouvait la chasser de son cours. "Lolo"? Elle commençait déjà? Il allait devoir mettre les choses au clair et vite. Les filles qui arrivèrent ensuite, il ne les connaissait pas. Le premier élève masculin entra. Et lui aussi, Locktar aurait aimé ne pas le connaître. Elio. L'un des trois membres du trio infernal de l'escalier. Manquait plus que Kylian.

La salle d'armes se remplissait peu à peu et les discussions allaient bon train en attendant que le cours commence. Locktar les laissait faire, autant qu'ils se détendent avant le début des hostilités. Enfin, il les laissa faire jusqu'à ce que Shawna répondit à Einar.

- Shawna, tu vas me faire le plaisir d'arrêter avec les surnoms. Je m'appelle Locktar, pas Lolo ou Sire Guidjek. Si tu m'appelles par mon prénom, tu peux en effet parler de moi tant que tu m'insultes pas. Ensuite, Einar, tu as raison, la diffamation est punie par le règlement, mais si tu veux pas t'attirer les foudres des autres élèves, je pense qu'il faut mieux que tu me laisses faire dans ses cas-là. Et finalement pour Elio, si tu souhaites tellement montré ta supériorité dans un combat à deux contre deux, je serais ravi de te faire mordre la poussière après le cours.

Il se plaça face à l'ensemble des élèves.

- Bien, maintenant que l'incident est clos, je vais me présenter pour ceux qui ne me connaissent pas. Je m'appelle Locktar Guidjek et je suis votre nouveau maitre d'armes. Vous pouvez m'appeler par mon prénom, me dire Monsieur ou Maître. Vous pouvez également me tutoyer ou me vouvoyer. Tout autre forme de dénomination seront considéré comme une insulte.

Il jeta un regard en direction de Shawna et d'Elio.

- Pour ce premier cours, nous ne débuterons pas aussi gentillement qu'il le faudrait en temps normal. La plupart d'entre vous sont déjà au rang "Fer", il est donc normal qu'on ne commence pas par un petit cours de maniement de l'épée ou de toute forme d'armes. D'ailleurs, les armes que vous voyez sur ses rateliers, vous allez apprendre à toutes les utiliser. Vous vous spécialiserez par la suite.

Il marqua une pause.

- Pour commencer, vous allez vous mettre en groupe de deux. Je vous laisse le choix du duo, sauf pour Shawna et Hestia. Vous êtes toutes les deux d'un rang plus faible que les autres alors vous serez ensemble. Quand vous aurez choisit votre partenaire, l'un de vous prendra l'un de ses bâtons de bois et l'autre prendra le foulard. Inutile de vous battre, vous ferez l'échange après le premier exercice. Quand tout ceci sera fait, vous vous placerez l'un en face de l'autre. L'un de vous placera le bandeau sur ses yeux. Le but de l'exercice est simple, celui qui a le bandeau devra éviter les coups portés par l'autre. Je vous demanderais donc le plus grand silence pendant l'exercice car c'est avec le son que vous vous repérerez.

Il s'éloigna pour laisser les élèves suivre ses directives.


_______________
Il est plus facile de faire la guerre que la paix







Spoiler:
 

Acier
Messages : 154
Inscription le : 08/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé]   Dim 20 Mar 2011 - 22:42

Oui avec ce qu’on a vécu ça serait effectivement bizarre. Ça me faisait quand même énormément plaisir de le revoir après toutes ces années. Même si je faisais ma fière, au fond il m’avait pas mal manqué. Je lui répondis par un simple petit sourire. Les choses du genre « je suis également heureuse de te voir...tu m’as manqué » et compagnie n’était plus vraiment mon fort, alors je préférais ne pas répondre directement. D’autres élèves entrèrent. Je les regardai tour à tour, les observait, et décréta les têtes que je n’aimais pas beaucoup.
Apparemment, la grande gueule s’appelait Shawna. Je n’avais pas du tout aimé ça façon de parler, ni le regard qu’elle avait posé sur mes cheveux blond. Ce n’est pas parce que je suis blonde que je suis délicate et que je vais hésiter à frapper le moment venu. Le petit rapporteur qui me donnait l’impression de lécher les bottes du prof s’appelait Einar donc. Il me rappelait vaguement une histoire d’infirmerie avec Locktar, mais ça remontait à trop loin pour que je puisse m’en souvenir avec exactitude. Elio enfin, qui pensait pouvoir mettre facilement battre Locktar se fit remettre a sa place proprement et simplement. Il y avait encore 4 personnes que je ne connaissais pas, et enfin Zéphyr, un ami que j’avais rencontré il n’y a pas si longtemps. Je m’entendais bien avec lui, c’est donc tout naturellement que je lui adressais un sourire.


-Pour ce premier cours, nous ne débuterons pas aussi gentiment qu'il le faudrait en temps normal. La plupart d'entre vous sont déjà au rang "Fer", il est donc normal qu'on ne commence pas par un petit cours de maniement de l'épée ou de toute forme d'armes. D'ailleurs, les armes que vous voyez sur ses râteliers, vous allez apprendre à toutes les utiliser. Vous vous spécialiserez par la suite.

Fer ? Aucun Acier ? Tant pis...personnellement la mienne me suffisait amplement, mais c’était lui le professeur, il fallait donc l’écouter.

- Pour commencer, vous allez vous mettre en groupe de deux. Je vous laisse le choix du duo, sauf pour Shawna et Hestia. Vous êtes toutes les deux d'un rang plus faible que les autres alors vous serez ensemble. Quand vous aurez choisit votre partenaire, l'un de vous prendra l'un de ses bâtons de bois et l'autre prendra le foulard. Inutile de vous battre, vous ferez l'échange après le premier exercice. Quand tout ceci sera fait, vous vous placerez l'un en face de l'autre. L'un de vous placera le bandeau sur ses yeux. Le but de l'exercice est simple, celui qui a le bandeau devra éviter les coups portés par l'autre. Je vous demanderais donc le plus grand silence pendant l'exercice car c'est avec le son que vous vous repérerez.

Bandeau, bâton... ça promettait d’être intéressant. Il fallait faire des groupes de deux, mais je ne connaissais pas grand monde...en fait Zéphyr était le seul. Pendant que les autres choisissaient leur partenaire, je me tournais vers mon ami, un petit sourire malicieux sur les lèvres.

-Zéphyr ? T’est partant ?


_______________


Une vie ne vaut rien, mais rien ne vaut une vie.
avatar

Apprenti Chantelame
Messages : 75
Inscription le : 30/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé]   Lun 21 Mar 2011 - 11:41

Zéphyr sourit.

Il remarqua l’entrain de cette classe, et en fut content, même s’il remarqua les éléments perturbateurs, qui se moquaient du prof, ainsi qu’un des élèves qui le défendit, un élève dont Zéphyr avait déjà entendu parler, Einar Soham, l’autre apprenti Chantelame de Tifen, avec lui-même. Zéphyr éspérait faire sa connaissance au plus vite, comme avec les autres élèves, même si certains avaient l’air d’être des combattants qui voulaient apprendre l’art du combat seulement pour écraser les autres. Cela Demi-Faël ne pouvaient le supporter.

Le Frontalier baissa la tête quand il apprit qu’il ne pourrait pas affronter sa chérie, mais cela était compréhensible quand le professeur argumenta qu’elle n’était pas du même niveau que les autres élèves, même si il aurait bien aimé affronter sa petite amie en duel, et en plus il y serait aller doucement Le professeur donna un exercice que le jeune homme connaissait bien, le bandeau et le bâton. Le principe était fort simple car il s’agissait d’augmenter l’esquive et l’ouïe. Zéphyr commença à sonder la salle pour essayer de trouver un adversaire, ou plutôt un partenaire pour se battre quand Elicia l’interpella.

Il aimait beaucoup la jeune fille et accepta sa proposition. Il prit un long bâton qui ressemblait dans le poids et le maniement aux sabres auxquels le Demi-Faël était habitué, tout en tendant le foulard à la Frontalière qui le mit sans besoin de l’aide du Kaelem. Zéphyr fit tourner un moment son arme, essayant de percevoir le chant du bois, et il l’entendit, même si ce dernier était plus ténu que celui de ses lames.

-Bien, tu est prête maintenant ? Demanda le jeune homme.



_______________
avatar

Mercenaire du Chaos et Maître de la boutique du Talion
Messages : 306
Inscription le : 06/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé]   Lun 21 Mar 2011 - 18:16

- Hé, mais si c’est pas ma poupée préférée qui vient s’ajouter à la salle déjà remplie de figurines en porcelaine ! On va crever, j’suis sûre qu’il va être plus dur avec nous qu’avec les autres. Mais t’sais quoi, tant mieux, c’est comme ça qu’on s’améliore, même si c’est en maudissant haut et fort…

Elio leva les yeux au ciel. Poupée. Et ma main dans ta gueule, c’est une poupée ?
N’empêche, elle le fit presque rire. Oh oui, ils allaient en baver, Locktar ne se ferait pas prier pour les achever plus que tous les autres élèves réunis. Mais jamais, au grand jamais, Elio ne s’abaisserait à se plaindre. Il s’était entrainé depuis la dernière fois dans les escaliers. Sa formation avec Marlyn avait longuement continuée, jusqu’à la chute de l’Académie. Et même après, ils se voyaient, en secret. Et puis, il avait tué. Et ça, mine de rien, ça rentre dans le crâne comme une force plus puissante que celle physique. Une détermination sans limite. Pas d’épuisement pour un guerrier.

Un garçon haussa la voix, critiquant ouvertement les commentaires de Shawna et lui. Il se prenait pour qui le morpion ? Le lèche-cul de service ? Il cherchait quoi ? Que son p’tit Lolo l’attendre ce soir après l’entrainement ? Non, mais quelle tafiole !

Déjà la jeune fille à la peau cuivrée ouvrait sa grande gueule, au grand plaisir d’Elio. Le cours n’allait pas être une si terrible torture finalement. L’attention des élèves se braquaient sur eux. Comme il aurait aimé que Kylian soit là.
Kylian.

*Arrête de penser à cet abruti, putain !*


Il se ressaisit, soudain devenu écarlate. Pas d’place pour les faibles et les sentimentales ici. Kylian n’avait été que le lot de consolation sous effet d’une dose bien trop importante d’alcool pour oublier sa douce Elera.
Elera.

*On a dit, pas d’place pour les faibles et sentimentales !*


L’abruti de première qui leur servait de professeur prit la parole, de son air pompeux et ridicule. Comme s’il inspirait du respect, ce bouffon.

- Shawna, tu vas me faire le plaisir d'arrêter avec les surnoms. Je m'appelle Locktar, pas Lolo ou Sire Guidjek. Si tu m'appelles par mon prénom, tu peux en effet parler de moi tant que tu m'insultes pas. Ensuite, Einar, tu as raison, la diffamation est punie par le règlement, mais si tu veux pas t'attirer les foudres des autres élèves, je pense qu'il faut mieux que tu me laisses faire dans ses cas-là. Et finalement pour Elio, si tu souhaites tellement montré ta supériorité dans un combat à deux contre deux, je serais ravi de te faire mordre la poussière après le cours.

Elio répondit par une exclamation narquoise. Mais quelle tâche ce mec !
Il donna ensuite les directives, et Elio fut quelque peu déçu. Il ne pourrait pas se mettre avec Shawna, puisqu’elle était Bois. Il allait devoir se trouver un autre abruti pour lui taper dessus. Génial !


- J’pensais pas te retrouver, toi non plus. J’ai croisé Kylian y a un ptit bout de temps, à mon arrivée, c’était sympa. Tu crois qu’il va v'nir ? C’est quoi ton nom, aussi ? Poupée t’va à merveille, mais bon, ce s’rait sympa si j’connaissais ton identité officielle, aussi.

Kylian ! Ils s’étaient croisés ? Ils avaient du s’amuser…sans lui. Elio eut une grosse pointe de jalousie qui s’enfonça dans son ventre, et dans son crâne, histoire d’augmenter la gueule de bois. Pourquoi manquait-il toujours les meilleurs moments ?

*Bah, après tout, j’l’ai vu avant-hier…ou hier, vu l’heure…*

Mais ce n’était pas la même chose. Oh non !
L’ancien corbac la fusilla du regard.

-Tu m’appelles encore une fois Poupée et je t’éclate ta porcelaine cramée !

Il lui décrocha une grimace, guise de semi sourire, histoire de dire *nan j’t’aime bien j’te jure, en fait non, mais c’était pas méchant, j’suis juste un agressif de première !*

-Comme…

Il se baissa vers son oreille, pour que le maître d’arme ne l’entende pas.


-…Lolo l’a si bien dit, je m’appelle Elio. Toi, j’le sais, maintenant, pas d’doutes !


Puis il se permit d’hausser un peu plus la voix, le danger était loin.

-J’sais pas pour Kylian…


Après hier…voudra-t-il se retrouver dans la même pièce que lui ?

-Ce serait cool, on reformerait le « trio infernal » et on lui mettrait sa pâtée devant toute la classe !

Il n’eut pas le temps d’en dire plus. Tout le monde se divisait en groupe.

*Et merde !*

Qui prendre ? Sur qui taper ?
Ses yeux se tournèrent vers l’avorton brun. Le dénommé Einar.

-Toi.

Les deux lames d’Elio le menacèrent, moqueurs.


-Tu t’bats aussi bien qu’tu lèches le cul des profs ?

En scène le morpion.



_______________

                 Et toi, Invité, veux-tu connaitre mon histoire ?

                           Gérant de l'Arma Gauche et du Talion


avatar

La Brute Marchombre
Messages : 882
Inscription le : 26/05/2009
Age IRL : 22


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé]   Lun 21 Mar 2011 - 21:30

Appuyée contre le mur du fond, Ichel regardait les élèves arriver peu à peu. Halina arriva alors et salua la marchombre qui le lui rendit avec un sourire. Einar ensuite, puis vint Shawna la musicienne qu'elle venait de rencontrer quelques jours plus tôt. Quelques élèves des Kaelems qu'elle avait croisé dans leur salle commune et d'autres visages inconnus pour pas longtemps.
Toujours contre le mur, elle avait observé toute la scène qui avait opposé Shawna et un Kaelem à Einar. Ils n'appréciaient apparemment pas énormément le nouveau maître d'arme qui n'avait pas tardé à les remettre à leur place pour enchaîner directement avec son cours. Le jeu du bâton et du foulard. Elle en avait entendu parler, mais seulement entendu parler. Jamais testé.
Ichel n'aimait pas vraiment la brutalité des guerriers, mais avait l'intention de se perfectionner grâce à d'autres enseignements. La voie qu'elle s'était choisie était que harmonie alors que dans ce cours d'art guerriers, il était question de frapper, certes au bon endroit, mais frapper. Le marchombre ressentait les objets, les armes, les ennemis. Le temps du marchombre précieux était quelque chose de magique. Elle s'était choisie une voie qui ne collait pas avec ce cours, mais avait tout de même voulu y participer afin de voir leurs tactiques, leurs entraînements et autres. Elle voulait tout simplement élargir ses connaissances.

Choisir un partenaire ? Elle fit un tour de la salle des yeux et remarqua Shawna, mais ne l'ayant vu que très peu, ne voulait pas tout de suite l'affronter. Einar ? Non, elle ne lui avait pas reparlé depuis l'épisode de l'infirmerie et n'avait pas envie de se lancer dans un combat avec quelqu'un de déjà énervé. Ah ! Ses yeux se posèrent alors sur celle qu'elle cherchait depuis le début. Elles s'étaient déjà battues amicalement, mais en étaient ressorties ex-e-quo. Elles s'étaient bien amusées et Ichel avait bien envie de revivre cela.
La marchombre se dégagea enfin de son mur et s'approcha de son amie.

- Hey Halina ! Ca te dis de remettre ca ? Seulement cette fois, se sera pas pareil.


Un clin d'oeil plus tard, elle attrapa un foulard et un bâton. Elle préférait commencer par le foulard alors elle lança le bout de bois dans les mains de Halina





_______________
Loving can hurt, loving can hurt sometimes, but it's the only thing that I know, when it gets hard, you know it can get hard sometimes, it is the only thing that makes us feel alive ▵ ©endlesslove.
there's always another secret


ÂneArc-En-CielAdorable ♥
avatar

Apprentie Légionnaire
Messages : 566
Inscription le : 03/07/2009
Age IRL : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé]   Mar 22 Mar 2011 - 18:51

Elle observa l'échange entre un de ses camarades Teylus et deux Kaelems. Il commençait fort et risquait de se faire mal voir, mais en même temps, il n'avait pas vraiment tort. Critiquer ouvertement un prof c'est le chic de l'impertinence. Si t'aime pas quelqu'un il y a d'autres moyens de le montrer mais pas devant tout le monde. Ils n'avaient aucuns respect pour personne ou quoi? Il y en avait dans cette salle que le cours intéressaient et qui avaient envie que ça avance... M'enfin, pas ses oignons. Elle sentait juste que la Maison Kaelem allait avoir bonne réputation, ce qui les ferait peut-être gagné le Concours des Trois-Maisons. Elle se concentra ensuite sur le discours du grand baraqué qui leur servait de professeur. Il rétorqua avec calme et l'air impassible aux trois troubles-fête et embraya sur les consignes pour le cours. Bâton et bandeau? Elle était dans la merde: elle qui supportait mal l'obscurité allait en pâtir. Sa claustrophobie c'était muée et amplifiée, plus de paramètres entraient en jeu. Elle ne paniquerait pas puisqu'elle entendrait du bruit mais risquait d'être déroutée et moins capable que d'habitude.


Mais ça, personne ne le saurait. C'était son problème à elle, c'était à elle seule de le gérer et de faire avec.


Elle croisa le regard de son amie marchombre et acquiesça à sa proposition. Si elle savait à quel point se serait différent. Elle-même ne pouvait le mesurer, elles avaient toutes les deux changées, l'une avait fièrement avancé sur sa Voie et l'autre était restée un moment au sol comme après un coup durant un combat. Elle lui sourit en attrapant le bâton à la volée. Ne rien laisser transparaître. Tout va bien. Ichel mit le bandeau en place une fois qu'elles se furent placées à une distance respectable des autres. Halina ne savait pas trop comment se comporter avec, fallait-il frapper comme durant un combat normal, retenir un peu ses coups ou faire vraiment lentement? Devait-elle faire du bruits en arrivant vers elle ou rester normale? Elle opta pour la seconde option puis en y réfléchissant choisit les coups normaux mais retenus. Elle se mit en garde et déclara à son amie:


-Tu es prête?


Un acquiescement et c'était partit. Elle commença doucement et son bâton vient toucher sa jambe droite sans causer le moindre mal, c'était juste des essais de façons à ce qu'elle puisse entendre le moment où elle était sensée savoir que le bois de bois lui arrivait dessus. Elle enchaîna quelques touches à différents endroit, principalement où elle était sûre de ne pas la blesser. Elle descendait son bras pour un nouveau coup aux jambes quand elle vit la marchombre parer mais comme si elle était attaquée aux côtes. Elle avait senti le bon moment. La guerrière était impressionnée et laissa sortir une exclamation de surprise. Elle ne pensait pas que ce serait aussi rapide. La suite vint plus vite. Elle para une de ses attaques lentes, certes maladroitement mais c'était tout de même rudement époustouflant. Quelle progression ! Arriverait-elle à en parer d'autres ou était-ce juste de la chance?



_______________

             
"Obsessed by a fairytale, we spend our lives searching
for a magic door and a lost kingdom of peace"

Eugene O'Neil

Spoiler:
 


Halina Nilsan ... Clarysse Vornang
avatar

Apprenti Chantelame
Messages : 312
Inscription le : 22/12/2008
Age IRL : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé]   Mar 22 Mar 2011 - 20:34

C’était incroyable comme il avait l’impression d’être civilisé, à côté des deux jem’enfoutistes. Il ne demandait pas à ce qu’ils soient remis dans le droit chemin, ou même à ce qu’ils soient polis, attentifs et serviables. Mais tout de même, ils pouvaient avoir un minimum de respect pour leur prochain, même s’ils ne l’aimaient pas. La première fois qu’Einar avait eu affaire à Locktar ne s’était pas très bien passée non plus, mais ce n’était pas une raison pour être gratuitement méchant. On pouvait ne pas aimer un professeur, dans son esprit, mais il restait quand même la déférence due à un adulte et à un supérieur hiérarchique qui se donnait la peine de leur dispenser son art, quelqu’art qu’il fut. Et cette insolence basée sur du vent, Einar n’arrivait pas à la comprendre.
Il savait que Locktar ne pouvait pas faire grand-chose pour tenter de ramener un peu le calme dans son cours, et il savait lui-même qu’il n’aurait pas la main haute. Il savait également qu’il attirerait l’attention des deux furies sur lui et qu’il risquerait de le payer, comme tous les cassos qui hantent les couloirs poursuivaient leurs proie. Mais il assumait. Einar n’irait pas jusqu’à dire qu’il n’en avait pas peur, car il savait que le Kaelem était un marchombre grande gueule qui tapait sur un peu tout ce qui bougeait, et qui d’allure n’engageait pas à inviter à un pique-nique, il savait que s’il devait se retrouver acculé dans un coin par lui, ça ferait mal, il savait que ça lui faisait peur. Mais comme lui disait un de ses oncles, dont c’était le métier de soigner les Siffleurs enragés, c’est la peur qui fait l’homme.

Il devait se concentrer. Ne pas faire attention aux insolences que se lançaient les deux perturbateurs. Ne pas regarder Ichel. Surtout ne pas regarder Ichel. Il s’en voulait toujours mortellement de l’avoir un peu laissée tomber depuis la reprise, et il culpabilisait deux fois plus de ne plus rien éprouver d’autre qu’une amitié distante pour elle. Et s’il croisait son regard, il se mettrait à rougir, et ça serait mauvais pour l’ambiance du cours, vu les têtes brûlées qui s’y trouvaient.
Quoiqu’à tout prendre, tout compte fait, il aurait encore préféré faire l’exercice avec Ichel, même si ça signifiait explication, et règlement de comptes amoureux. Être avec le dénommé Elio, ça voulait dire qu’il ne travaillerait pas. L’autre, vu ses interpellations et le ton sur lequel il méprisait Einar, le prenait sûrement pour une crevette, et se considérait sûrement comme un grand marchombre bidule. Et puis, il ne pouvait, concrètement, rien lui faire tant que Locktar gardait un peu d’autorité. Son seul souci, à Einar, c’est que l’exercice ne serait pas convenablement fait. Elio allait sûrement chercher à se venger, ou à l’insulter encore plus. Tant pis. Au moins, ils changeraient peut-être de partenaires, et puis il était habitué au harcèlement, avec sa carrure de moustique, son air enfantin et les gros durs qui trainaient dans les rues d’Al-Far. Ca ne pouvait pas être pire. Ses oreilles étaient devenues rouges, comme lorsqu'il se trouvait en situation un tant soit peu difficile. Et ça le frustrait beaucoup, alors qu'il essayait justement de rester impassible, qu'un signe aussi voyant trahisse son agitation.
Il resterait correct. Il n’avait pas envie de prendre la mouche pour un élève aussi instable, alors que tout ce qu’il demandait, c’était le calme nécessaire pour s’entrainer correctement. Il fit face à son partenaire, un peu récalcitrant, et tendit la main qui tenait le bandeau pour les yeux :


- Tu commences ou je commence ? Ca m’est égal, du moment que tu n'essaies pas de me tuer quand c'est mon tour.

Il savait très bien qu’on ne pouvait pas demander à un caïd pareil d’être impliqué. Mais au moins, toute la salle était témoin, ce n’était pas lui qui cherchait la bagarre. Advienne que pourra. Au pire, il n’était pas démuni. Tifen l’avait bien entrainé.



_______________


   

Marlyn Til' Asnil | Duncan Cil' Eternit | Einar Soham | Shannon Seng
avatar

Marchombre
Messages : 426
Inscription le : 20/11/2009
Age IRL : 22


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé]   Mar 22 Mar 2011 - 21:07

Lya observait les élèves autour d'elle. A part Hestia et Halina, elle ne connaissait personne. Déjà, la fille à la peau noire, un garçon à l'air assez ténébreux et un autre grand, fin et qui semblait dénué de muscles jouait leur petite pièce de théâtre, en se fichant complètement des autres élèves. Cela fit sourire Lya. Au moins, pendant qu'ils faisaient leur fouillis, la Kaelem était plus occupée à les regarder qu'à se ronger les ongles en se demandant ce qu'elle faisait dans ce cours. Enfin, jusqu'au moment où le professeur, un certain Locktar, mit les choses aux points. A ce moment, la jeune femme hésita entre se mordre les doigts ou frémir d'impatience. Comment ça, ils n'allaient pas débuter gentiment? Non mais ça devait vraiment pas aller bien dans sa tête, à lui. Son excuse était: "La plupart d'entre vous sont déjà au rang fer". D'accord, mais les autres, hein? Les autres, ils faisaient comment? Non, mais parce que s'il s'agissait de se taper dessus avec des haches et des épées, ça allait surement mal se passer.

Lya fut rassurée lorsque le reste de la consigne lui parvint. Bien, le foulard et le bâton, ça lui convenait parfaitement. La Kaelem aurait bien fait cet exercice en compagnie d'Hestia, cela lui aurait permis de se sentir moins seule parmi tout ces combattants. Mais la jeune guerrière n'avait eut le loisir de pouvoir choisir son partenaire. Elle allait combattre avec celle que Lya surnommait "La bohémienne". Alors Halina peut-être. Non, celle-ci était déjà avec une Kaelem que Lya ne connaissait pas, mais qui semblait se débrouiller vraiment bien. Autour de Lya, tout les élèves étaient par groupe de deux. Il ne restait plus qu'elle, ainsi qu'une jeune femme, petite, frêle, le regard perdu dans le vague. Et bien, c'était le moment de faire une nouvelle connaissance. Lya s'approcha d'elle et demanda:

-Heu, je voudrais pas interrompre le cours de tes pensées, mais j'suis toute seule, et toi aussi. Alors, tu veux bien qu'on se mette ensemble?


Le jeune femme tourna un regard vide vers Lya. Un regard aux reflets gris, verts et marron. Un regard qui, bien que vivant, en rappela un autre à Lya. Deux yeux couleur herbe ensoleillée. Deux yeux morts qu'elle voulait oublier autant qu'elle voulait s'en souvenir toute sa vie. Lya amena une de ses courtes mèche brune dans sa bouche et la mâchouilla pour changer ses pensées. Elle prononça à toute vitesse, un peu gênée par les yeux absents qui l'observaient toujours, mais tiraillée par sa curiosité et sa franchise qui la poussait à poser toujours plus de question:

-Juste comme ça, j'm'appelle Lya, et toi? Dis, tu vois... enfin, t'es aveugle? Parce que t'es yeux sont... étrangement beaux, mais vide.



_______________
 

Acier
Messages : 154
Inscription le : 08/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé]   Mer 23 Mar 2011 - 18:10

Pendant que zéphyr prenne le bâton et le bandeau, je regardais les autres élèves se mètres par deux. Tous avaient l’air plus ou moins enjoué par cet exercice, et certaine se chamaillaient. Je me désintéressais d’eux pour prendre le bandeau que Zéphyr me tendait. Je le pris docilement, ça ne me dérangeait pas d’être la première à devoir éviter les coups.

C’était un exercice assez courant chez les frontaliers. En fait c’était une base, personne n’y échappait. Mais à présent, cela ne me posait plus spécialement de problème, il me fallait juste assez de concentration pour éviter de me faire faucher par ce bâton. Je fixais le bandeau sur mes yeux et me focalisait entièrement sur le son de l’arme, je savais que l’astuce résidait là. J’oubliais tout ce qui était extérieur. Je respirais un bon coup et me tint prête.


Va-y...

[HJ j'ai pu avoir une conexion internet finalement ^^]


_______________


Une vie ne vaut rien, mais rien ne vaut une vie.
avatar
Ultra BG

Ultra BG
Messages : 251
Inscription le : 27/06/2010
Age IRL : 23


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé]   Sam 26 Mar 2011 - 15:27

    Fatigué, fatigué, fatigué...
    Le soleil éclairait la journée depuis quelques heures déjà et pourtant le jeune garde ne parvenait toujours pas à se réveiller correctement. Et pour cause ! Sous prétexte qu' il n' avait pas participé au bal, ou du moins pas dans son intégralité, il devait " être le moins fatigué de tous " et donc, le plus "apte à faire sa garde ce matin". Tôt, il va de soit.
    Très tôt. Trop tôt pour celui qui n' avait en réalité pas beaucoup profité de son temps libre pour récupérer ses heures de sommeil égarées. Pire.
    Bien sur, il y avait eu cette journée de repos pour tous, officiellement pour 'reprendre un rythme normal' , officieusement pour se remettre de la soirée de la veille qui n' avait pas été très tendre pour tout les foies.
    N' empêche qu' une journée c' est jamais vraiment suffisant pour se remettre si on ne la passe pas à flemmarder dans son lit ou à se mouvoir avec la capacité d' activité d' un légume.
    Oui sauf que non. Ces deux états étant incompatibles avec l' activité de garde, Kylian ne s' était pas totalement remit de sa soirée et, bien qu' il se soit couché tôt le soir suivant, le manque de sommeil n' avait pas été comblé par le réveil à l' aube.

    Abandonnant sa garde au pigeon suivant, Kylian se traina jusqu' au douches dans l' espoir qu' elles le réveillent un peu plus que le levé du soleil.
    Après avoir passé un bon quart d' heure à somnoler sous l' eau chaude, le garde actionna par mégarde la poignée de l' eau froide.
    D' un coup il était sacrement plus réveillé tient.
    S'ébrouant comme un chien, le jeune homme s' habilla et se glissa hors de l' enceinte du bâtiment.
    Youpi, youpi, il avait quelques heures devant lui pour pouvoir flemmarder ♥
    A moins que...Merde...C' était aujourd' hui que reprenait officiellement les cours et idiot qu' il était il c' était inscrit à celui de combat.
    Bon, cela lui permettrait d' évacuer un peu la nuit dernière et de se défouler, mais encore fallait-il qu' il y arrive à ce cours ! Vu comme il était parti, il avait au moins loupé le début. Bof...Pas grave...

    Kylian se dirigea vers la salle d' arme, les bras derrière la tête, pas vraiment pressé par le temps, - Au pire, il dirait qu' il était de garde ce qui n' était pas totalement un mensonge- la ponctualité n' était vraiment pas son fort.
    Le jeune homme s' introduit discrètement dans la salle et resta quelques secondes à considérer l' activité et le nombres des combattants. Formant des duos, les élèves s' entrainaient à anticiper les coups un bandeau sur les yeux mais aucune trace d' un quelconque professeur.
    Ah, un banc.
    Le jeune homme se laissa tomber dessus,complètement allongé et somnola à demi, observant les élèves s' acharner les uns sur les autres.
    Sa reine ? Elle combattait ici ! Génial, ca allait être plus sympa qu' il ne l' espérait finalement !
    Et c' était qui ce gros tas d'muscles derrière qui lui tournait le dos ? Locktar !? Ah la blague ! Lui aussi prenait des cours de combat !? Héhéhé il allait pouvoir le taquiner a ce sujet maintenant.
    Son regard fut finalement attiré par une silhouette élancé et à la peau sombre.
    El...?
    Non. Il combattait contre une jeune fille blonde et le Elio qu' il connaissait se serait plus certainement mit avec la fille-foulards qu' avec cette midinette blonde. Non et puis finalement il ne voyait vraiment pas comment il avait pu l' espace d' un instant le confondre avec lui, Elio n' était vraiment pas comme ca ! Il était beaucoup plus...


    * Crétincrétincrétincrétincrétincrétincrétincrétincrétin ! *


    Kylian ferma les yeux, essaya de chasser les images d' une soirée pas si lointaine qui dansaient devant ses yeux, n' y parvint pas. Son cœur battit un peu plus fort dans sa poitrine.


    * Merde ! Penses pas à ca ! *


    Le jeune homme tourna finalement la tête coté mur. Autant dire que la vue n' était pas des plus sublimes mais cela lui permit malgré tout de se changer les idées, ou du moins partiellement.
    Soupirant, le jeune homme ferma les yeux, s' obligea à se concentrer sur les bruits qui l' entouraient et puis, sa concentration s' amenuisa, toujours un peu plus jusqu' à presque somnoler, bercé par les cris et les discutions dans son dos.




_______________
avatar

Mercenaire du Chaos et Maître de la boutique du Talion
Messages : 306
Inscription le : 06/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé]   Sam 26 Mar 2011 - 18:32

Le morpion le fixait de ses yeux sombres. Sa tignasse de petit prince à papa lui tombaient en mèches trop bien coiffées sur son visage de premier d’la classe.
Elio avait hâte d’en finir avec lui. S’amuser avec le p’tit faux-cul l’amusait, et il en aurait prit un plaisir malsain il y a quelques jours. Mais là, ce matin, ce n’était vraiment pas le jour. Ni pour sourire, ni pour rire, ni pour pleurer ou jouer.
Il y avait cette barrière, cette retenue soudainement levée depuis la rupture avec Elera. Comme si sa bonne conscience lui formalisant un « Et si Elera te voyait, que dirait-elle ? » se taisait soudain. Elera ne dirait rien. Car elle ne lui parlerait sans doute plus jamais.

*ça vaux mieux comme ça.*


Ouaip. Ça valait bien mieux, et il l’avait choisi.
N’empêche…Qu’est-ce qu’elle était belle, et qu’est-ce que…

Et merde à la fin !
Cette journée ne finirait-elle donc jamais ? Avec ses pensées pathétiques à souhait ?
Il voudrait juste arrêter de penser, l’espace de quelques minutes au moins. Pouvoir respirer de lui-même, sans chercher des yeux un masque à oxygène.
Alors, il se concentra sur le p’tit morveux qui croyait faire ami-amant avec le prof.

- Tu commences ou je commence ? Ca m’est égal, du moment que tu n'essaies pas de me tuer quand c'est mon tour.

Il lui tendait le bandeau, tentant vainement de paraitre insoucieux et sérieux. Ses oreilles devenaient écrevisses, et si Elio était d’humeur, il aurait éclaté de rire pour se foutre royalement de sa gueule. Mais aujourd’hui, Elio ne riait pas. Il lui jeta tout de même un regard goguenard, pointant des yeux ses oreilles pour lui faire comprendre qu’il n’avait en rien loupé ce détail ridicule.
L’ancien corbac lui décrocha cette fois-ci un grand sourire carnassier. Il lui tendait le bâton pour se faire battre, c’était le cas de le dire ! Et il allait se faire une joie de répondre à sa demande.

-Tu commences le minus, avec le foulard. Je suis sûr que tu vas aimer avoir mal. Tu aimes les brutes comme Locktar, hein ?

Il leva un sourcil moqueur et laissa le foulard dans la main de son partenaire de jeu. Il chopa un bâton, regrettant presque que ce ne soit qu’un bâton.
Ses yeux gris ne déviaient pas du visage pâle du dénommé Einar, insistant l’intimidation.
Toi, tu seras mon souffre-douleur, tu m’plais bien en souffre-douleur.

Il commença l’exercice en douceur, sentant les yeux du ô grand maître des abrutis en armure sur lui. Locktar ne laisserait échapper aucune occasion de le coller. Et Elio ne lui laisserait pas cette joie. Alors il donna des coups dans le vide, réguliers, qu’Einar évitait avec justesse. Mine de rien, il n’était pas incapable non plus. Qu’il attende les vrais coups, il allait se pisser dessus le p’tit !

Mais une entrée dans la salle d’arme l’interrompit dans son projet de mauvais garçon. Il détourna son regard, une demi-seconde.
Même en une demi-seconde il pouvait le reconnaitre.
Elio stoppa de suite son mouvement, le bâton en l’air, le corps soudain tremblant et brulant. Il n’entendait plus rien autours de lui, mis à part son cœur qui battait à une allure bien trop folle à son goût. Les mouvements des autres élèves se battant devenaient soudainement très lents, et saccadés.
Il baissa ses bras prêts à frapper, et planta ses yeux dans ceux de Kylian.

*Toi, ici.*


C’était parfaitement logique. On était en cours de combats, donc Kylian se devait d’être présent. Pourtant en ne le voyant pas arriver de suite, lorsqu’il était avec Shawna, il avait presque espéré qu’il ne viendrait pas.
Le trio, c’était cool, ce serait la joie et le gros bordel en cours. Le top quoi !
Mais après le bal…Il n’était plus tellement sûr de vouloir le voir. Il n’aimait pas du tout les brides de souvenir qui lui survenaient, et ce trou noir qui l’obsédait.
Ses joues se tintèrent de roses, et il déglutit, fixant toujours son ami. Que lui avait-il dit, cette nuit là ? Qu’avait-il fait ? Kylian était-il au courant de son apprentissage avec Marlyn ? Du meurtre de son père ?
Son crâne le lancina de nouveau, férocement. Il avait du mal à respirer, et ne pouvait plus le regarder encore ainsi.
Alors il frappa.

Il se remit en mouvement, à toute vitesse, et avec toute sa force, abattant le bâton dans tous les coins, obligeant Einar à user de toutes ses forces vitales. Il ne se contrôlait même plus et ne s’amusait plus. Il n’était que furie, défouloir. Et le pauvre morpion dégustait, prit par surprise après le long moment d’attente.
Mais Elio n’en avait que faire.



_______________

                 Et toi, Invité, veux-tu connaitre mon histoire ?

                           Gérant de l'Arma Gauche et du Talion


avatar

Primat de Teylus et Maître d'Armes
Messages : 634
Inscription le : 26/11/2008
Age IRL : 28


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé]   Sam 26 Mar 2011 - 21:53

Les duos se formaient et les combats s'engageaient. Locktar observait la salle. Il apprenait le tempérament de ses élèves en les surveillant. Ils y avaient des calmes qui se souciaient de leur partenaire en le ménageant, en ralentissant les coups et en ne portant pas de coups piégeux. Ces élèves-là, ils les appréciaient, même s'il n'était pas comme eux. Locktar faisait de l'autre catégorie. Les teigneux. Ceux qui frappent fort. Ceux qui écoutent la colère et la rage au lieu de la tranquilité. Il y en avait des élèves comme ça dans son cours, bien évidemment. Le comble, c'est qu'il allait devoir les calmer. Leur apprendre à canaliser leur rage. Tout ce qu'il avait eu beaucoup de mal à faire, en gros. Le maître d'armes surveillait avec plus d'attention un duo en particulier. Elio et Einar. Il aurait préféré que ces deux-là prennent chacun un partenaire différent. Mais non, ils avaient choisit de s'affronter. Oui, s'affronter car dans leur cas, on pouvait pas parler d'un exercice. C'était un combat qu'ils avaient entrepris. Celui qui sortirait vainqueur serait celui avec le moins de bleus. Locktar ne voulait pas intervenir, pas tout de suite. Même si les coups étaient violents, le sang n'avait pas coulé. Donc pour l'instant, il n'avait pas de raison de stopper les deux furieux. En plus, il se disait que, s'il stoppait Elio dans sa fougue, Einar passera pour un protégé, un chouchou, et, connaissant les caractères d'Elio et de Shawna, ils se feraient un plaisir de le brutaliser. Il allait donc les laisser faire. Enfin, jusqu'à un certain point.

Le maître d'armes jeta également un coup d'oeil vers les autres duos. La plupart des élèves aux yeux bandés ne pouvait empêcher le baton de les toucher. Logique. Ce n'était pas un exercice facile et ils étaient certains tous des débutants dans ce genre d'art. Les marchombres venus jeter un coup d'oeil dans le cours se débrouillaient assez bien. Logique aussi. Leur maître devaient proposer des exercices plus compliqués encore. Il les laissa faire. Au moins eux, ils ne cherchaient pas à faire mal à l'élève aux yeux bandés. Le seul duo qui posait problème, finalement, c'était Elio et Einar.

Un bruit de porte qu'on ouvre dans le quasi-silence qui s'était installé dans la salle d'armes. Locktar jeta un coup d'oeil vers la porte. Il reconnut immédiatement l'homme qui venait d'entrer. Kylian. Il venait lui aussi suivre le cours? C'est possible. Les gardes n'étaient pas interdit dans les cours, et surtout pas dans ceux consacrés au combat. Le jeune homme était en retard. Comme à son habitude. Locktar l'avait cotoyé suffisamment quand Edel les avait mis dans la même équipe. Le garde s'était installé sur un banc. Il venait pour regarder ou pour participer? Locktar décida d'aller lui demander précision. Il s'approcha de lui.

- Salut Kylian. Dis-moi, tu es venu pour participer à mon cours ou simplement pour regarder les élèves se battre? Tu peux faire l'un ou l'autre bien entendu, mais sache que si tu souhaites participer, c'est moi qui manierait le baton pour t'entrainer et toi tu auras les yeux bandés.

Si Kylian participerait, il n'utiliserait pas le baton évidemment. Locktar n'était pas là pour apprendre. Il ne prendrait pas le foulard. Pour une raison bien précise: s'il se rendait aveugle pendant quelques minutes, ça risquait d'être le foutoir dans le cours. Par exemple, Elio et Einar pouvaient décider de prendre des armes beaucoup plus dangereuses que des batons.


_______________
Il est plus facile de faire la guerre que la paix







Spoiler:
 
avatar

Fer
Messages : 195
Inscription le : 27/05/2008
Age IRL : 25


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé]   Dim 27 Mar 2011 - 0:41


Elle n’avait jamais vu autant d’animation dans un cour de combat. Les élèves étaient à peu près disciplinés en temps normal. Surtout depuis l’ère tarus et sa discipline intransigeante, cruelle-même, il n’était permis à personne de sortir du rang. Mais il y avait des nouveaux comme sa…cousine éloignée qui n’avait pas vécu l’opression de la même façon et qui débarquait naïvement en imposant leur rêgles. Appeler le maître d’arme, Lolo ! A la place de Locktar, elle lui aurait au moins mit une claque histoire de lui rappeller sa place. L’autre voix, le complice de Shawna dépassait l’insolence; son intonation était plutôt franchement béliqueuse. Elle ne s’y frotterait pas. En dehors de l’espace familiale-et encore- elle avait l’intention de marquer une nette distance entre le monde de Shawna et le sien. Pour une fois l’autre semblait d’accord sur ce point.

Une jeune fille l’interpella et elle dirigea sa tête vers elle, histoire de laisser le suspens de sa cécité à l’élève inconue qui lui adresser la parôle. Peine perdue, l’artifice ne fonctionnait décidemment pas. L’autre vit tout de suite qu’elle était aveugle. Ils étaient si étranges que ça ses yeux? Elle aurait voulu les contempler, une fois dans sa vie. C’était primordiale des yeux pour un voyant, c’était en plein sur la figure, ça reflétait les émotions , d’après les témoignages et les histoires. C’était la première impression, le coup de foudre ou le toisement déférent . Ou la méfiance. Ou pleins de choses. Il y avait la voix aussi, les muscle qui se tendaient, la chaleur des corps qui se propageait…Mais ça, les voyants s’en fichait completement. Savoir qu’elle avait une odeur savoureuse ou que son corps était à une température qui clamait sa sérénité ne les intéressait pas. Seuls comptaient ces deux globes poisseux qui donnaient à peu près toute signification à l’être. Et elle ne pouvait pas les voir. Frustration.

Elle sourit légèrement à Lya .


« J’ai d’autres moyen d’expression disons…mais tu as bien deviné..Tu te doutes que ça me laisses plus qu’un léger avantage pour ce genre d’exercice. Puis voyant la masse d’élève qui s’ammassait autour du matériel. J’vais chercher le foulard et le baton .»

Ou peut-être que non, tu n‘y pensais pas. Mais tu auras tout le temps de méditer là-dessus.

« Je te laisse l’honneur de commencer » fit elle à son interlocutrice en rammenant le matériel et en lui tendant le foulard « Ah en fait, je m’appelle Lohan. Et tu as une voix agréable, Lya, vraiment jolie, plus que mes yeux, je crois. »

Le silence se fit dans la salle alors que les premiers assauts commençaient. Lohan se concentra pour repérer le corps de Lya à l’odeur, entendre le son du baton fendre l’air. Elle savait se faire discrète, moduler sa respiration, être légère dans sa marche mais ce n’était pas la place ou elle aurait le plus d’avantage. Les yeux voilés ou à l’air libre, quelle importance? Elle reculait doucement pour échapper à Lya quand elle entendit le fou furieux derrière elle,. Coinçé qu’elle était entre Lya et lui, étant donné la vitesse à laquelle il arrivait, elle ne pu éviter un coup sur le bras. Mais il tapait trop fort, il allait blessé sérieusement quelqu’un ! Elle se tint l’avant bras, grimaça, puis gémit à Elio.

« Tu te trompes de cible, idiot, il est de l’autre côté ton copain. Fais attention à ce que tu fais et arrête de frapper aussi fort ! »

Il l’impressionnait trop pour qu’elle ai pu l'apostropher d'une manière shawnaenne mais la douleur lui avait donné la témérité de ces quelques mots. Elle s’apperçu soudain qu’elle s ‘était trahie en parlant. Inutile d’user de trop de discrétion, Lya savait maintenant exactement ou elle était…

[edition à volonté]


_______________

Pour t'observer,  Invité, à défaut d'yeux, j'serai Dieu o/
Spoiler:
 

{-Ciléa Ril'Morienval-} {-Lohan Gayana-} {-Mael Lioum-}
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Il est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé]   



 
Il est temps de réveiller les muscles endormis :na: [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires
-
» Na jamais réveiller une jument endormis !! {Pv, Black Beauty}
» En ces temps troubles, permettons nous de parler politique.[Altiom][Terminée]
» Un Temps pour chaque chose:Le Choix Judicieux
» "Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices ! ..."{Frédérick & Milena}
» Prix du petrole a travers le temps

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Académie de Merwyn :: Aile ouest de l'Académie :: Le rez-de-chaussée :: La salle d'armes-