Marquer tous les forums
comme lus

Sujets actifs du jour
Voir les nouveaux
messages depuis
votre dernière
visite
AccueilGinetteOrage municipal [Inachevé]
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Forum RPG Ewilan école Merwyn RP Ellana Edwin Merwyn Vivyan Ts'Liches Marchombre Al-Poll All-Jeit Dessin Académie jdr Poésie RPG école médiéval fantasy Bottero jeu de rôle jeux de rôle RP forum quête monde salim duom
 

Partagez | 
 

 Orage municipal [Inachevé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Berger
Messages : 14
Inscription le : 17/03/2011

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Orage municipal [Inachevé]   Lun 2 Mai 2011 - 23:28

Vient de ceci.


    Pesel souffla un bon coup. L'eau glacée de la pluie lui dégoulinait dans les yeux, repoussant ses cheveux trempés dans son visage, ruisselant sur sa barbe de quelques jours. Pourquoi venait-il de s'enfuir ? Il était idiot. Il se serait bien envoyé quelques baffes, mais cela ne pouvait avoir que de mauvaises conséquences.Devant lui, dans la rue, passa en courant une silhouette encapuchonnée, tentant tant bien que mal de se protéger du froid. Le fermier se terra dans l'ombre d'une porte cochère, attendant sans véritable espoir que la pluie s'arrête. Les pas de l'autre l'éclaboussèrent de boue, maculant son pantalon qui avait décidément vécu de meilleurs jours. Il avait déjà vécu de meilleurs jours.Pesel se laissa glisser le long de la porte, jusqu'à se retrouver assis sur les marches, les pieds dans le petit courant d'eau de pluie. Il prit sa tête entre ses mains et resta ainsi assis, sans penser à rien. Son cœur tambourinait à ses oreilles, tout comme les gouttes d'eau sur les carreaux des maisons environnantes. Mais l'un était décidément plus bruyant que l'autre, puisque l'orage s'arrêta aussi rapidement qu'il était venu, comme tout orage d'été. Le soleil refit son apparition, réchauffant les rues, et avec lui la foule.Pour le berger, cela ne changeait rien. En fait, il serait resté sans bouger ainsi pendant des heures si quelqu'un ne l'avait pas enjoint à se pousser de façon très aimable.- Eh crétin, tu bouges de là où t'attends que les galettes de niam tombent du ciel ?Il sursauta, avant de se retourner : un colosse chauve, le genre d'aubergiste lutteur qui aurait eu une bonne carrière de Monsieur Muscle à la foire d'Al-Vor. Ne lui manquait que le maillot rayé et la grosse moustache fournie, et il aurait pu défier la moitié des gens présents dans la rue à tordre une épée à mains nues. Et gagner un bras attaché dans le dos.Confus, comme souvent dans ces dernières heures, Pesel se releva et tituba dans la rue, tournant un peu sur lui-même et faisant de son mieux pour ne heurter personne. Malheureusement, la technique de la toupie n'est pas référencée dans les meilleurs moyens de ne pas créer un embouteillage, et il se retrouvait toujours dans le chemin d'un marchand, pressé de préférence.Et enfin, ce qui devait arriver arriva. Il heurta quelqu'un, et se retrouva tout comme lui sur le derrière, dans le chemin boueux. Il devait avoir l'air fin, alors qu'il avait la carrure et l'apparence d'un adulte, à se comporter comme un enfant ayant perdu ses parents. Le flot de la foule se scinda pour ne pas les piétiner, comme une rivière qui rencontrerait un récif.Il reprit ses esprits avant de se rendre compte qu'il avait renversé une jeune fille particulièrement bien habillée, loin des fermières avec lesquelles il vivait. Il se releva tant bien que mal, rassembla ses affaires d'un geste —ramassant une poignée de boue au passage— avant de bafouiller quelques mots :- Désolé euh... Vous allez bien ?


avatar

Dessinatrice
Messages : 602
Inscription le : 06/08/2009
Age IRL : 23


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Orage municipal [Inachevé]   Mer 4 Mai 2011 - 12:03

Enelyë regardait, depuis le matin, la pluie qui tombait. De sa salle commune, c'était encore ce qu'elle pouvait apprécier le plus. Des élèves étaient allongés sur le sol, d'autres jouaient aux cartes sur les tables installés depuis peu... Il y avait même une fille qui décorait la salle. Quand on lui avait demandé pourquoi, elle avait répondu que ça rendrait la salle un peu plus chaleureuse. A voix basse, elle avait ajouté qu'elle espérait que les ex-corbacs n'enlèveraient pas tout. Enelyë n'avait pas réagi, mais deux ou trois de son ancien dortoir avait lancé des regards noirs vers la jeune femme. Elle s'était éclipsée rapidement. La dessinatrice se rapprocha de la fenêtre, pendant que les autres élèves reprenaient leur activité. Puis, l'orage cessa et le Soleil reprit possession du ciel.

Elle ramassa rapidement ses affaires et se rendit à son dortoir. Elle se changea rapidement, pour aller se promener à Al-Poll. Elle récupéra le sac qu'elle avait rangé sous son lit depuis la dernière fois qu'elle l'avait utilisé, et traversa l'Académie avant d'en sortir. A l'allure à laquelle elle allait, elle serait rentrée à l'Académie bien vite après sa promenade. Alors qu'elle se demandait où elle pouvait aller, ses pas la conduisirent vers la rue marchande. Elle regardait autour d'elle les étals des marchands, en souriant. Elle aimait beaucoup ce qu'elle voyait. Elle s'arrêta un instant devant un marchand qui vendait des objets artisanaux. C'était vraiment joli. Elle regarda un petit chat fait dans du bois, se dit qu'en repassant elle l'achèterait, puis s'éloigna, sans cesser de regarder.

Et là, choc.

Enelyë se retrouva par terre avant d'avoir compris quoi que ce soit. Son sac avait été envoyé quelques centimètres plus loin, et elle n'eut qu'à tendre le bras pour le récupérer. La personne qui l'avait bousculé s'était relevé, et avait apparemment récupéré ses affaires. Elle se releva à son tour, époussetant la robe qu'elle portait. Un peu de boue resta accroché au bas de sa robe. Tant pis, elle avait prit l'habitude des habits plein de terre durant son enfance. Elle sourit un instant en se rappellant de cela, puis la voix de l'homme la rappela à l'instant présent.


- Oui, oui, ça va. Et vous, rien de cassé ?

Elle vérifia qu'il y avait encore toutes ses affaires dans son sac, puis, rassurée lorsqu'elle vit que tout était là, elle attendit la réponse du monsieur, en l'observant. Oh, un berger !


_______________



    Papillon Princesse à votre service ! o/


Berger
Messages : 14
Inscription le : 17/03/2011

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Orage municipal [Inachevé]   Jeu 5 Mai 2011 - 22:33

    La jeune fille se releva, n'ayant l'air nullement vexée de s'être faite renversée par un individu aussi perdu que maladroit. Au moment où elle répondit, Pesel en avait presque oublié qu'il lui avait posé une question, et il sursauta presque lorsqu'elle s'adressa à lui.

    - Oui, oui, ça va. Et vous, rien de cassé ?

    Il tourna un peu sur lui-même, son regard passant sur la foule qui arpentait les rues, un marchand qui dépliait son étal, et enfin quatre chevaux montés qui passèrent à quelques mètres de lui. Il avait déjà vu des canassons, mais pour lui leur place étaient devant une charrue, pas sous les fesses d'un bonhomme. Et ceux-là n'avaient rien à voir avec ceux de la ferme : au lieu des animaux patauds qu'il connaissait, il avait là de véritable bête racée, à la robe lustrée.
    L'odeur du siffleur grillée s'élevait de la broche qu'un boucher faisait tourner au dessus-du feu, faisant oublier celle de la pluie dont les derniers vestiges s'écoulaient dans le caniveau. Trop de sons, d'odeurs, de gens... Cela le changeait de ses pâturages immenses et de la ferme, même s'il devait bien y avoir une vingtaine de cousins qui y vivaient.
    Mais son attention revint à la jeune fille qu'il avait renversée. Elle ne semblait pas s'en faire outre-mesure, malgré ses vêtements qui indiquaient qu'elle faisait sans doute partie d'une classe sociale bien plus importante que celle du jeune fermier. Le ferait-elle jeter au cachot pour l'avoir bousculée ? Au point où il en était, plus rien ne l'étonnerait.

    - Hein ? Euh, oui, enfin je veux dire non. Ça va, ça va.

    Elle devait le prendre pour un fou furieux. Est-ce qu'elle allait appeler la garde ? Pourquoi y avait-il si peu d'animaux dans la rue ? Dans la ferme, il y en avait partout. Siffleurs bien sûr, mais chats, chiens, lapins, poules... Là, à part quelques animaux domestiques, il n'y avait que des gens. Des gens, partout, à en devenir dingue.
    Vision fugace, celle de nez retroussé d'une femme qui passa à côté de lui. Si le berger s'était habitué à l'odeur du siffleur mouillé, il fallait bien avouer qu'il devait dégager un léger fumet d'animal de ferme. Le cuir mouillé de sa tunique, la laine du manteau, tout ça devait donner un cocktail... Détonnant.

    Il regarda encore une fois autour de lui, n'en croyant pas ses yeux de se retrouver là. Vite, vite, il fallait qu'il rentre ! Les siffleurs étaient seuls dehors !
    Ah non, c'est vrai. Les siffleurs étaient morts dévorés. Hum.
    Embarrassant.
    Enfin le plus embêtant, c'est qu'il était bel et bien perdu. Pommé. Dans les choux. Il allait être obligé de demander son chemin à celle qu'il venait de renverser... En espérant que son accent paysan n'était pas trop marqué. Il aurait l'air fin... Bah, au point où il en était, après tout.

    - Euh.. Est-ce que vous savez, euh où... baffouilla-t-il sans réussir à organiser ses idées. Euh, où qu'est la sortie ?


avatar

Dessinatrice
Messages : 602
Inscription le : 06/08/2009
Age IRL : 23


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Orage municipal [Inachevé]   Sam 14 Mai 2011 - 5:01

L'homme qui l'avait bousculé avait l'air un peu désorienté. Elle passa une main dans ses cheveux en se demandant sur quel genre de personne elle était encore tombé. Sa réponse la laissa un peu plus perplexe. Il ne savait vraiment pas ce qu'il faisait ici, elle le voyait à son visage. Et ses paroles un peu déboussolés et insensées. Les gens passaient autour d'eux, formant comme un cercle de vide. Elle vit les lèvres de l'homme remuer, n'entendit pas, s'approcha, comprit le mot "sortie", mais c'était tout. Une sortie ? Mais de quoi parlait-il ? La sortie de la rue marchande par exemple ? Enelyë resta pensive un moment, puis commença à expliquer comment sortir de là. Alors monsieur, tu avances tout droit, tu vois ? Non, elle ne pouvait pas dire ça comme ça. Elle le regarda.

- Suivez-moi.

Puis, elle se retourna, puisque c'était le plus court chemin pour s'échapper de la rue marchande. Elle retrouva les étals qu'elle venait de voir. Le petit chat en bois n'était plus là. Oh, sûrement vendu. Enelyë en fut un peu triste, mais après tout, si elle le voulait tant, il aurait fallu qu'elle l'achète directement. Elle ne regardait pas devant elle et rentra dans une personne. Elle tourna la tête, s'excusa, puis se retourna pour voir si le monsieur bizarre la suivait toujours. Et en fait, non. Elle avait réussi à le perdre. C'était ça, de se faufiler entre tout le monde sans faire attention à son objectif ! Elle repartit en sens inverse, persuadée qu'elle ne tarderait pas à le retrouver.

***

- Monsieur, monsieur !

Elle attrapa la manche de sa veste afin de ne pas être emportée par le tourbillon humain qui venait à contre-sens. Enelyë avait réussi à retrouver le berger en une dizaine de minutes, et elle ne savait pas pourquoi, il avait l'air encore plus désorienté. Elle lâcha sa manche, puis se retourna une énième fois.

- Excusez-moi, cette fois-ci je vais essayer de ne pas vous semer.

Elle avança lentement, vérifiant plusieurs fois que l'homme la suivait toujours. Enfin, ils arrivèrent, au bout de nombreuses péripéties, à la périphérie de la rue marchande. C'était déjà nettement plus calme, même si tout de même bien animé. Elle lui sourit.

- C'est ce que vous vouliez dire par "sortie" ? Sinon je dois vous avouer que je n'ai pas vraiment compris !

Elle rit doucement en passant une main dans ses cheveux. Décidément, elle avait beaucoup changé depuis ses débuts à l'Académie ! Elle était bien plus gentille et amicale.


_______________



    Papillon Princesse à votre service ! o/

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Orage municipal [Inachevé]   



 
Orage municipal [Inachevé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires
-
» Orage sur Le Havre
» Orage d'été -TANKA-avec mp3
» L'orage ce présente!
» Nouvelle amitié? (Pv Orage du Matin)
» Baptême d'un Orage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Académie de Merwyn :: L'Empire de Gwendalavir :: La cité d'Al-Poll et ses environs :: La rue marchande-