Marquer tous les forums
comme lus

Sujets actifs du jour
Voir les nouveaux
messages depuis
votre dernière
visite
AccueilGinetteRencontre. [Inachevé]
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Forum RPG Ewilan école Merwyn RP Ellana Edwin Merwyn Vivyan Ts'Liches Marchombre Al-Poll All-Jeit Dessin Académie jdr Poésie RPG école médiéval fantasy Bottero jeu de rôle jeux de rôle RP forum quête monde salim duom
 

Partagez | 
 

 Rencontre. [Inachevé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Apprentie Marchombre
Messages : 52
Inscription le : 26/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Rencontre. [Inachevé]   Jeu 23 Déc 2010 - 14:21

Haine et Souffrance, du haut de la tête jusqu'au bout des orteils.
            Peu avant l'Aube, au plus haut de la tour marchombre, une jeune fille pleure. Des larmes de diamant roulent sur ses joues, ruisseau de tristesse et sel de vie. Elles continuent leur chemin, et, sans que leur créatrice daigne les essuyer, tombent et sont absorbées par un tapis aux couleurs sobres.
             Un sanglot secoue les fines épaules de la fille au cheveux d'ébène. Épuisée par la nuit blanche que lui avait fait passer Ena, Elina n'en pouvait plus.
             Cela faisait un mois.
Un mois que l'Académie était libre. Un mois qu' Harlem était mort, comme sa famille, un tout petit peu après. Un mois qu'elle le pleurait, chaque matin, chaque soir. Tellement de choses en un tout petit mois.
             Encore un sanglot, plus fort que les précédents.

Doucement elle s'immergea dans la gestuelle marchombre. Intensément. Bien plus intensément qu'elle ne l'avait jamais fait.
             Inspiration. Les mains qui montent à l'infini, paumes vers la voute.
             Expiration. Les mains qui redescendent vers le centre, deux doigts sous le nombril, paumes tournées vers l'intérieur.
             Encore et encore. Combien de temps? Une heure? Deux heures? Trois heures? Peu importe. Elle avait oublié son nom, son âge, où elle se trouvait, et tellement plus.
             Elle était Harmonie. Presque. Une fêlure persistait: Harlem. Une fêlure que le gestuelle n'avait pu combler, qu'elle ne comblerait peut-être jamais.


             Quand Elina ouvrit les yeux, le soleil, grand astre brillant, avait déjà entamé sa course.
"Que le temps passe vite."Songeât elle en s'avançant vers un mur dénudé. Dans un glissement feutré, elle sortit son poignard et de la pointe de la lame, grava une poésie dans la pierre. Reflet de son âme.

                                         Le Chaos mène la danse
                                            Mais l'harmonie s'élève.
                                            Équilibre.


              Seule jusqu'à présent, Elina n'eut aucun mal à percevoir le souffle de celui qui était rentré pendant qu'elle écrivait. En prenant son temps, elle se retourna.
-Bonjour.
Elle avait toujours les yeux rouges, et ses joues mouillées témoignait qu'elle avait pleuré. Mais sa voix ne tremblait pas.

[Un peu court, pardon. Edit à volonté.]


_______________

Eclair Fugace


Lune pleine


Promesse.

avatar

Apprenti Marchombre
Messages : 101
Inscription le : 31/08/2010
Age IRL : 25


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Rencontre. [Inachevé]   Mer 5 Jan 2011 - 21:44


Ewall parcourait l’Académie, encore curieux de ce lieux dans lequel il passerait les prochains jours. Il avait découvert avec surprise qu’il existait une tour marchombre, et s’y était de suite engouffré.
Ainsi il montait les escaliers de pierre, tandis que Noukas, le chuchoteur rouge, s’amusait à faire un bond sur son épaule chaque fois qu’il passait une marche. Ewall loucha pour le regarder en coin, riant du peu qu’il suffisait à l’animal pour s’amuser comme un petit fou. Comme un petit clown.
Son sourire doubla en pensant à Dofenn et ses inombrables pitreries, qui provoquaient un arrêt cardiaque à Noukas à chaque fois, s’écroulant sur le socle sur lequel il se trouvait, ou faisant des bonds impressionnants en couinant. Les premières fois, le jeune apprenti marchombre avait vraiment pris peur, croyant que son meilleur ami avait bel et bien tué le chuchoteur orphelin !
Il s’arrêta en cours de route, positionnant sa main, paume ouverte vers le plafond, près de son animal, l’invitant ainsi à s’y loger. Il sautilla, tout content d’un nouveau jeu venant. Ewall se prit à l’instant d’euphorie et lui fit faire quelques galipettes, le lançant, montant lui-même les marches sur les mains, tandis que Noukas dansait sur ses pieds, et autres pitreries du genre.

Une fois arrivée devant une grande porte, il reprit son sérieux et reposa Noukas sur son épaule. La dernière fois qu’il avait croisé quelqu’un en faisant l’idiot, il avait tourné au ridicule, et la conversation au vinaigre. Le chuchoteur lui, ne semblait pas vouloir en finir et grimpa sur les épis acajou de son maitre, sautillant sur son crâne.
Ewall rit, puis tourna la poignée de la porte de bois.

Une fille aux mèches d’ébènes écrivait avec un poignard sur le mur. On avait le droit d’écrire sur les murs dans cette école ?
Mais c’est génial !
Noukas dut penser la même chose car il s’excita plus encore sur sa tête, semblant l’inviter à gribouiller des couleurs à son tour sur les murs de l’Académie. C’est vrai qu’ils étaient un peu gris et tristes. Un peu de couleur de leur ferait pas de mal !

-Bonjour.

Son visage fin était tiré par des yeux rougis de larmes. Le jeune homme se raidit. Face aux larmes il ne savait pas quoi faire. Ça, c’était la spécialité de Dofenn, pas la sienne ! C’était Dofenn qui lui avait rendu le sourire !

-Bonjour…Répondit-il poliment.

Les yeux brillants de Noukas devaient fixer la jeune fille, car elle leva la tête vers le dessus de son crâne. Ewall rit doucement, et fit descendre le chuchoteur sur la table de bois qui se tenait à leurs côtés.
La boule de poil rouge vit les yeux tristes de la jeune fille, scruta Ewall et lui fit un regard tout meugnon à la manière du chat Potté dans Schrek ! L’apprenti marchombre éclata d’un grand rire grave et chaleureux.

-Tu veux voir quelque chose de drôle ? Sourit-il à la jeune fille.

Aussitôt dit, aussitôt fait.
Noukas grimpa sur Ewall qui reprit ses acrobaties dans les escaliers.

Il marcha sur les mains, le chuchoteur faisant ses propres galipettes rocambolesque sur ses pieds, puis fit des roues, sans se soucier du tournis occasionné à son nouveau partenaire de cirque qui offrait une mine plus que comique.
Ils continuèrent ainsi, jusqu’à entendre le petit rire féminin se joindre aux leurs, communicatifs.

Dans une pirouette pleine d’adresse, Ewall se posta devant la jeune fille, apprentie marchombre sûrement, vue son jeune âge, sensiblement le même que le sien, plus jeune même à ses yeux. Voire que ses lèvres formaient un grand sourire et que ses yeux étaient un peu moins rouges, ravie Ewall, content de faire enfin une impression positive à un membre de cette école !
Il tendit la main d’un air majestueux, se présentant.

-Je me nomme Ewall Ril’Morienval.

Il profita de sa main pour la baiser de façon noble, tel un vrai gentleman terminant son numéro.

-Et à quel plaisant nom appartient ce minois si souillé de tristesse ?

Ses yeux rieurs indiquaient sa volonté de connaissance, et aucune trace de moquerie dans son numéro de noble charmeur. Si Dofenn le voyait, il l’applaudirait et rirait aux éclats, avant de s’empresser de faire plus ample connaissance avec la demoiselle avant lui. La course aux filles, quoi. Dommage que le garçon ne soit plus là pour jouer. Leurs joutes lui manquaient vraiment. Sa présence encore plus.
Ici, il ne connaissait personne.



[Si tu trouves que j'ai trop "joué" ton personnage, ayant anticipé quelques réactions, n'hésite pas à me le signaler! Ce n'était que dans le but d'aller plus loin pour avoir plus d'éléments! Mais je peux éditer =)]


_______________

Et toi, Invité, veux-tu connaitre mon histoire ?



avatar

Apprentie Marchombre
Messages : 52
Inscription le : 26/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Rencontre. [Inachevé]   Ven 14 Jan 2011 - 18:33

-Bonjour. Répondit un jeune homme, ou plutôt LE jeune homme, celui qui était rentré il y a quelques secondes. Il avait un joli visage, un petit sourire charmeur et semblait presque aussi jeune qu'elle. Sur ses cheveux bruns se trouvait une petite bestiole poilue et rouge, dotée d'un regard intelligent et tout a fait... craquant.

-Tu veux voir quelque chose de drôle ?


Elina aurait répondu non que mais le garçon ne lui laissa même pas le temps de placer un petit bout de ce non. Il fit un bond en arrière et commença a faire des acrobaties, effectuant des saltos, galipettes et autres acrobaties dignes d'un maître, tandis que la boule de poils, tout aussi étonnante, "dansait" sur le corps de son ami.
Elina souri.
Premier pas vers son équilibre.
Il se passa encore quelques minutes, pendant lesquelles Elina sentit se délier un muscle appelé zygomatique, un tout petit muscle qui pouvait changer tant de choses.
Et puis elle ri.
Un rire qui sonnait d'abord faux et rugueux. Puis franc et clair, comme celui d'un enfant face à un clown aux grimaces particulièrement réussies.
Deuxième pas.
Le garçon exécuta une figure a faire pâlir un équilibriste et se retrouva devant la jeune marchombre.
Dans un geste ample, il tendit sa main droite vers la jeune fille qui la serra vigoureusement, et se présenta:

-Je me nomme Ewall Ril’Morienval.

Et, à la manière d'un grand homme, il déposa un baiser sur la main d'Elina. Sans remarquer le rouge qui montait aux oreilles de cette dernière.

-Et à quel plaisant nom appartient ce minois si souillé de tristesse ?

Elina ne décela dans ses yeux aucune trace de moquerie, juste cette curiosité qui faisait que, un jour chacun ou chacune trouvait un ami, un véritable ami. Ami qu' Elina croyait avoir perdu.
Elle aurait quand même put lui mettre une patate et lui dire de se mêler de ses affaires.
Mais Ewall l'avait fait rire, elle lui devait bien cela... Voir plus.
Et puis elle aussi rentrait aussi dans la catégorie des curieux.

-Je m'appelle Bond. James Bond. Elina.

D'une main, elle repoussa derrière ses oreilles la mèche de cheveux qui lui cachait la vue, découvrant ainsi la cicatrice qui lui barrait la joue droite, souvenir d'un ours élastique un peu antipathique qui avait manqué la tuer.
Habituellement elle avait les cheveux détachés, mais elle les nouaient en une longue queue de cheval lors de ses entrainements avec Ena.
Cette fois ci elle voulait seulement observer Ewall.
Dans un geste souple elle s'assit, faisant signe au jeune homme de l'imiter.
Elle avait besoin de parler, peu importe de quoi.

- Depuis combien de temps est-tu dans cette académie?

Et voilà elle aussi faisait preuve de curiosité. Stupide, les affaires et la vie du garçon ne la concernaient en aucun cas. Ils ne se connaissaient pas, et il n'avait certainement pas de temps a perdre avec elle.
Mais on ne revient pas en arrière.




_______________

Eclair Fugace


Lune pleine


Promesse.

avatar

Apprenti Marchombre
Messages : 101
Inscription le : 31/08/2010
Age IRL : 25


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Rencontre. [Inachevé]   Dim 6 Fév 2011 - 19:02

Elina.
De l’ancien grec « helê », « éclat de soleil ».
Il avait déjà par le passé rencontré une Elina. Et Ewall était un garçon qui aimait par-dessus tout les anciennes langues. Alors, dès qu’il rencontrait une fille sympathique à ses yeux, il s’empressait de se faufiler en douce dans une bibliothèque de la ville la plus proche pour consulter les étymologies et figures auquel le prénom ramenait.
Ainsi, il avait appris qu’Ewall venait des celtes antiques et manifestait la bonté et le courage.
Il n’y croyait pas vraiment à tout cela, mais il s’amusait beaucoup à décortiquer les prénoms, et avait hâte de trouver les livres de langues anciennes à la bibliothèque de cette Académie.

D’une main elle repoussa le rideau de jais qui masquait son visage et ses yeux. Ce geste eut un effet exhibitionniste sur une cicatrice plutôt vilaine qui barrait sa joue droite. Peu discret comme avertissement. Ça veut dire quoi ? Fais gaffe j’suis dangereuse, regarde, j’me suis déjà blessée ? Ou je pleure, je suis une pauvre fille abattue, ai pitié de moi ? Elle semblait trop transparente et trop « m’as-tu vu » à la fois.
Mais bon. Elle était plutôt mignonne, et avait l’air sympathique.
Elle s’assit avec souplesse sur l’un des coussins qui ornait la salle. Avec souplesse. Marchombre quoi. Apprenti sûrement. Comme lui. Ça lui faisait déjà un sujet de conversation à aborder, à moins qu’elle ne se braque comme l’autre Naeëlios. Elle lui fit signe de faire de même, et le jeune homme obtempéra sans trop de simagrées. Après tout, pourquoi pas ?
Il prit place juste à côté d’elle, afin de scruter ses petits yeux encore rougis par les larmes, et de sentir son parfum de jeune fille seule.



- Depuis combien de temps es-tu dans cette académie?


Question banale. Sans grand intérêt. Mais question à réponse tout de même.
Cela n’expliquait pas ses pleurs, mais qui voudrait expliquer la raison de sa faiblesse à un inconnu ?
Elle avait envie de parler, c’était déjà ça.
Et puis, il avait réussi à la faire rire, et ça, c’était une grande fierté pour Noukas et Ewall !


-C’est mon deuxième jour seulement. Je viens tout juste d’arriver, guidé par mon maître, récent lui aussi.


Pour trois ans.
Trois ans de magie et de passion, à peine entachée par les rencontres désagréables.
A peine entachée par le passé.

-Je vivais comme acrobate dans la Troupe Fillibulle avant la rencontre avec Anaïel. Elle m’a cueilli à Al Jeit, ma ville natale.


Et ma ville de sang, morcelée des corps inertes de ma famille.
Sept corps.
Sept corps éparpillés dans les tapis de sang.
Et un dessin souillé retrouvé.
Dessin qu’ Ewall prenait soin de garder constamment avec lui, de même que son médaillon emblême de sa famille. De peur de les perdre. Il avait déjà tant perdu…Noukas se frotta contre sa main, discernant les pensées noires qui envahissaient à présent l'esprit de son maître. Maitre qui se reprit de suite.

-Et toi ? Depuis combien de temps enjolives-tu ces murs ? D’où venais-tu, avant de rencontrer ton maître ? Comment s’appelle-t-il d’ailleurs ? Ou s’appelle-t-elle, peut-être ?


Raconte-moi, toi.
Raconte-moi tes yeux, tes lèvres, ta cicatrice, ton nez, ton sourire qui cache les
larmes de tout à l’heure.
Chiche, on passe des heures ensembles, on devient amis ? Allez, pas chiche ?



_______________

Et toi, Invité, veux-tu connaitre mon histoire ?



avatar

Apprentie Marchombre
Messages : 52
Inscription le : 26/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Rencontre. [Inachevé]   Dim 13 Mar 2011 - 10:53

Il lui répondit, ce qui tout compte fait était une réaction tout a fait paranormale.

-C’est mon deuxième jour seulement. Je viens tout juste d’arriver, guidé par mon maître,
récent lui aussi.


Elle le laissa poursuivre, consciente que sa phrase n'était pas encore finie.

-Je vivais comme acrobate dans la Troupe Fillibulle avant la rencontre avec Anaïel. Elle m’a cueilli à Al Jeit, ma ville natale.

Les yeux du jeune marchombre se voilèrent d'un coup. Elina ne dit pas un mot. Cela ne dura guère plus d'une seconde. La drôle de bestiole se glissa dans la main d'Ewall qui se reprit aussitôt. Faisant semblant de rien, il continua:

-Et toi ? Depuis combien de temps enjolives-tu ces murs ? D’où venais-tu, avant de rencontrer ton maître ? Comment s’appelle-t-il d’ailleurs ? Ou s’appelle-t-elle, peut-être ?

A ce moment, Elina se rendit compte combien elle avait changé depuis son arrivée ici. Premièrement, elle avait dit bonjour à une personne qu'elle n'avait jamais vu, et dont elle ne connaissait pas encore le nom. Deuxièmement elle avait ri, presque trop facilement. Et troisièmement elle s'apprêtait à répondre à des questions qui la concernait, ELLE, la fille intouchable et hautaine qu'elle avait été dans son enfance et au début de son adolescence.
Qu'elle avait été mais qu'elle n'était plus. Esquissant un sourire, elle lui répondit:

-Je suis arrivée ici il y a un mois, peu avant la reprise. Souvenir douloureux. Elina ferma les yeux pendant un court instant, sans dissimuler sa tristesse. J'ai passé mon enfance dans les montagnes de l'Est, c'est également là que j'ai appris a grimper. Et un jour je suis partie. En compagnie de Harlem. Je me suis présentée à l'Académie et j'ai été acceptée parmi les Lupus. Elle sourit en se souvenant du jour ou elle avait rencontré le fameux intendant, qui l'avait répartie de manière assez spéciale Ena, à commencé à s'occuper de moi dès la fin de la bataille. Elle ne me lâche plus d'ailleurs, dit elle en souriant.

Profitant du silence qui s'offrait à elle, elle admira le spectacle du soleil levant pendant quelques instant, puis se tourna a nouveau vers Ewal.

-C'est quoi la mignonne petite bête rouge dans tes mains? J'avais jamais vu des animaux comme ça avant.

D'une main hésitante, elle caressa le dos du petit animal, frissonnant au contact doux des poils roux de celui-çi. Lentement elle retira sa main.

-Il... il est très mignon, comment s'appel t'il? dit-elle.


[un peu court :/ édit à volonté Wink]


_______________

Eclair Fugace


Lune pleine


Promesse.

avatar

Apprenti Marchombre
Messages : 101
Inscription le : 31/08/2010
Age IRL : 25


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Rencontre. [Inachevé]   Dim 27 Mar 2011 - 20:14

Elina l’écoutait, et Ewall perçut clairement l’hésitation de la jeune fille avant de répondre. On le voyait dans ses yeux sombres qu’elle n’avait pas l’habitude de se confier, ou même d’échanger de simples mots avec un inconnu.
Elle avait rit, alors qu’elle pleurait. Ce n’était déjà pas si mal, et puis qui sait ce que pouvait cacher une cicatrice comme celle en lune sur sa joue ?
L’apprenti marchombre n’aimait pas les gens tristes. Ils lui rappelaient trop lui, il y a quelques temps, et voulait, tout comme Dofenn avait réussi à le faire pour lui, leur rendre leur joie de vivre. Mais il était acrobate, pas magicien ou clown.
Magicien.
Il repensa de suite à Alen, qui avait très mal prit son départ et avait clarifié que son retour serait une grave erreur. Il reviendrait vers les Fillibulle, il ne pouvait pas ne pas revenir. Ils étaient son unique famille à présent. Mais Alen…Il n’avait pas vraiment compris cette réaction si violente. Que se passerait-il lors de son retour ? Alen le chasserait-il ? Pourtant le magicien et lui s’étaient toujours très bien entendu, buvant et riant ensembles.
Il secoua la tête, effaçant son ami, car il refusait de changer le terme malgré l’accrochage, de son esprit, afin de mieux se concentrer sur Elina.

-Je suis arrivée ici il y a un mois, peu avant la reprise.


Il hôcha la tête, comprenant qu’elle aussi était en quelque sorte nouvelle. Tout comme pour lui, la notion du combat et de l’occupation qui s’était déroulé entre ses murs lui était floue. Quoi que. Elle, elle avait du participer à la reprise. Un exploit en soit. Et de très mauvais souvenirs sûrement. Des blessures multiples en tout genre qui avait dû affecter son joli minois.

Les montagnes de l’est. Ewall ne les connaissait pas, sa famille n’étant pas du style à beaucoup voyager. Toutefois il savait, par son éducation, les situer sur une carte. L’endroit parfait pour grimper. Elle devait le surpasser à l’épreuve d’escalader une tour. En même temps, ce n’était pas chose compliquée vu sa première fois. Un échec humiliant, indigne du maître qui l’avait choisi ! Mais en même temps, la clé d’un secret, et d’un premier vol !

-Ena, à commencé à s'occuper de moi dès la fin de la bataille. Elle ne me lâche plus d'ailleurs.

Ena. Il en avait déjà entendu parler…Et ne savait que trop penser d’elle. C’était le maître de cette Naeëlios, et cette dernière semblait bien loin de l’idéal marchombre promis, comme dégoutée, en colère contre cette femme. Mais il préféra se taire. La jeune fille brouillonne aux cheveux courts n’était pas une référence, ou un exemple. Et il n’avait pas à juger un maître qu’il ne connaissait pas.

-C'est quoi la mignonne petite bête rouge dans tes mains? J'avais jamais vu des animaux comme ça avant.

Ewall sourit en regardant Noukas roucouler sous la caresse de la jeune fille. Alors en riant il lui dit tout haut :

-Petit veinard, c’est toujours toi qui l’emporte sur les demoiselles, hein ?


Le chuchoteur émit un petit gémissement que l’on aurait pu prendre pour un rire et sautilla autours d’eux, narguant son maître de sa popularité.

L’acrobate éclata de rire, levant les yeux au ciel.

-C’est ça, fais-nous ton numéro !


Puis il couva de ses émeraudes le visage d’Elina.


-Il s’appelle Noukas. C’est un chuchoteur. En principe ces bestioles ne se lient pas aux hommes et sont uniquement utilisés comme messagers par les dessinateurs.

Il se rappelait avec exactitude leur rencontre. Il avait trouvé la troupe Fillibulle, mais pas encore sa volonté de vivre. Avec ses premiers salaires, il avait pu trouver le compagnon qui l’aiderait. A deux, ils s’étaient forgé une nouvelle envie de vivre.

-Mais il avait été trouvé blessé par un marchand. Il n’est plus capable de faire le travail de chuchoteur, il n’en a même plus la mémoire de base, je pense. Je l’ai acheté, car…il était soudainement livré au monde des hommes qui voulaient le tuer pour son inefficacité, et tout comme moi était orphelin, seul.

Noukas arrêta de suite sa petite danse de séduction, et plongea ses yeux globuleux dans ceux d’Ewall. Les deux se regardèrent avec une complicité touchante, se remémorant les premiers instants difficiles, leur combat pour s’en sortir, leur amitié naissante.

-Et on a fait notre chemin ensembles.

Le chuchoteur se lova dans la paume d’Ewall, se frottant de sa touffe rouge, en guise de reconnaissance.
Le regard tendre du jeune homme bascula entre son animal de compagnie et celui curieux et apparemment attendri de la jeune fille.


-Il me rassure, c’est un peu une ancre à laquelle se raccrocher quand je ne sais plus où je suis et où je vais. Il sait ce que j’ai vécu, ce que je ressens, et a fait une bonne partie de mon parcours avec moi. Lorsque j’ai le mal du pays, il me suffit de le regarder, de lui parler, même s’il ne peut pas me répondre, ou de jouer avec lui.

Noukas fit un petit saut, retrouvant le sol pour de nouvelles cabrioles.

-C’est le seul confident que je puisse avoir, maintenant que j’ai quitté les miens.

Et le seul qu’il avait réellement eu. Car jamais il n’avait révélé à la troupe sa véritable identité et son histoire.

-En fait c’est le seul tout court. C’est étrange, n’est-ce pas ? J’étais entouré d’amis merveilleux, et le seul à qui je pouvais tout dire, c’était une petite boule de poil muette.

Forcément, la vérité est toujours plus en sécurité dans la bouche des muets. Mais ce n’était pas tant cela, la peur d’un secret révélé, qui l’avait empêché d’en parler à la troupe. Alors quoi ?

-Peut-être que les animaux n’ont pas besoin de mots pour comprendre. Les émotions, les regards, les tremblements du corps, leurs suffisent. Alors que les hommes doivent avoir besoin de concret. Les mots leurs sont indispensables, et pourtant ils sont trop restreints, insuffisants à décrire ce qu’ils ressentent. Alors ils ne parlent pas, parce que les mots leur manque et qu’ils n’ont aucune autre manière de communiquer…

Il fixait le sol, cherchant une solution. Un « mais » à ajouter, mais n’en trouva pas.

-ça t’es déjà arrivé ? De ne pas trouver des mots tout simples à mettre sur tes émotions, et du coup te retrouver incapable de parler, alors que tu voudrais le crier, le hurler pour t’en libérer ?

Moi oui, tous les jours. Tous les jours je voudrais hurler mes sentiments pour m’en débarrasser une bonne fois pour toutes. Mais je ne peux pas. Je ne peux pas, car je n’ai pas de mots qui suffisent. Alors je me bloque, et je m’enferme dans mon silence, à souffrir, à me créer ma bulle. Ça commence comme ça.


[Edition à volonté, si tu ne trouves pas de quoi répondre Smile ]


_______________

Et toi, Invité, veux-tu connaitre mon histoire ?



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Rencontre. [Inachevé]   



 
Rencontre. [Inachevé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires
-
» Le silm sans les contes inachevés
» Tour de Jeu
» Un marche public inacheve a Petion-Ville...
» [Pastorale/Inachevée] Musiangel
» Une Mitsuki désespérée, et un Matthias qui tombe à pic [inachevé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Académie de Merwyn :: L'enceinte de l'Académie et ses alentours :: La Tour marchombre :: La salle de méditation-