Marquer tous les forums
comme lus

Sujets actifs du jour
Voir les nouveaux
messages depuis
votre dernière
visite
AccueilGinetteJe te pardonne [Terminé]
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Forum RPG Ewilan école Merwyn RP Ellana Edwin Merwyn Vivyan Ts'Liches Marchombre Al-Poll All-Jeit Dessin Académie jdr Poésie RPG école médiéval fantasy Bottero jeu de rôle jeux de rôle RP forum quête monde salim duom
 

Partagez | 
 

 Je te pardonne [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Dessinatrice
Messages : 603
Inscription le : 06/08/2009
Age IRL : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Je te pardonne [Terminé]   Mer 28 Juil 2010 - 12:04

Enelyë ne pouvait plus supporter le fait de ne pas pouvoir se confier. Arrachée à deux êtres qui comptait énormément pour elle, même Elisha ne parvenait pas à lui faire oublier leurs absences. C'est ainsi qu'un matin, la jeune dessinatrice décida d'aller retrouver Varsgorn. Elle sortit de la salle commune des Corbacs, qui était devenue son antre, lui appartenant presque exclusivement depuis quelques semaines. Le Soleil l'éblouit. Enelyë ne savait absolument pas où trouver son maître. Ses pas la guidèrent au hasard dans l'aile principale de l'Académie, où elle entreprit de vérifier toutes les portes.

Troisième étage. Elle passa devant des appartements gigantesques, à ce qu'elle put en deviner. Les plaques indiquaient les appartements de Merwyn Ril'Avalon & Vivyan Ril'Lake, celui de l'Intendant Jehan Hil'Jildwin ( au passage, elle se demanda si son bureau était toujours aussi mal rangé, et envisagea un instant d'entrer pour vérifier, mais elle balaya bien vite cette idée : elle n'était pas là pour faire le ménage, actuellement ) puis, enfin, elle trouva LA plaque : Varsgorn Ril'Enflazio, Trésorier de l'Académie. Elle tapa trois coups brefs à la porte et entra, sans attendre qu'on lui réponde.

Enelyë fit quelques pas timides dans la salle. Elle chercha son maître du regard dans le bureau, ne le trouvant pas. Apparemment, il n'était pas là pour le moment. Elle s'assit confortablement dans un des fauteuils, touchant du bout des doigts la plupart des objets posés sur le bureau. Un encrier se renversa. Enelyë se leva d'un bond, alla le ramasser en espérant qu'il ne s'était pas cassé, puis le reposa sur la table. Une bonne partie de l'encre s'était déversé sur ce qui semblait être des papiers...

* Oh la poisse ! Je suis vraiment maladroite ! *

Ne trouvant rien pour éponger quelque peu les papiers, elle essaya sans succès de faire en sorte que l'encre retombe dans l'encrier, en les tenant bien droit pour qu'elle coule. Cela n'eut pour effet que tâcher encore plus les documents. Enelyë pesta contre elle-même, sa maladresse et ses mauvaises idées, puis entendit des pas dans le couloir. Elle releva la tête pendant que la porte s'ouvrait. Varsgorn la regardait, alors qu'elle tenait encore les papiers dans ses mains. Le visage d'Enelyë rougit, et elle reposa tout.

- Euh... bonjour...


_______________



    Papillon Princesse à votre service ! o/

avatar

Trésorier de l'Académie
Messages : 301
Inscription le : 12/05/2009
Age IRL : 29


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Je te pardonne [Terminé]   Jeu 29 Juil 2010 - 22:56

Varsgorn remontait dans ses appartements. Il avait été faire un petit tour au lac pour se baigner. L'eau n'était pas exceptionnellement chaude mais c'était suffisant pour le mercenaire. Une pause de détente loin du tracas et des chiffres de son travail de trésorier. Après sa baignade, il s'était allongé au soleil pour se laisser sécher aux rayons bienfaiteurs de l'astre du jour. Il s'était ensuite rhabiller. Sa tenue s'était allegée depuis qu'il s'éloignait du Chaos. Fini la capuche sur la tête. Maintenant, il était toujours aussi richement vêtu mais il portait une chemise sur un simple pantalon. Il portait toujours une ceinture de couteaux pour prévenir de tout danger. Ses gants avaient également deux trous pour permettre à ses lames de sortir sans souci de ses poignets. Ses bottes étaient noires avec des symboles argentés dessus. Forcément, dans cette tenue, tout était là pour montrer qu'il n'était pas un pauvre homme. Il ne s'affichait pas souvent mais il aimait les belles choses alors autant les porter.

Varsgorn remontait vers son bureau en pensant à la montagne de chiffres qui l'attendait. C'est sûr qu'il avait plus de moments de liberté en étant trésorier mais il avait beaucoup de boulot aussi. Il s'arrangerait comme il le voulait, il était son propre patron. Mais sans les pauses qu'il s'autorisait chaque jour, il serait surement devenu fou.

Quand il arriva à l'étage où se trouvait son bureau, il trouva la porte entrouverte. Bon sang, il fallait qu'il apprenne à fermer sa porte à clé quand il partait au bord du lac. Même dans une académie, il y avait des voleurs. Varsgorn s'approcha doucement et il poussa la porte. Et la scène qu'il le vit le fit éclater de rire. Enelye avec une feuille pleine d'encre à la main. Elle était tout penaude mais le mercenaire se moquait bien des feuilles tachées. C'était des brouillons. Les papiers importants, ils étaient soigneusement rangés dans ses tiroirs ou dans son armoire.

- Ne fais pas cette tête, les papiers n'étaient pas importants, tu peux les jeter.

Il tendit la poubelle à Enelye, il termina d'éponger son bureau et il s'installa sur son fauteuil.

- Alors dis-moi, qu'est ce qui t'ai arrivé depuis qu'on ne s'est plus vu. Je veux tout savoir, n'oublie aucun détail.

Varsgorn n'avait pas demandé pourquoi elle venait. Il le savait. Enfin, il se doutait bien de sa présence ici. Il avait dit qu'elle devait revenir dans son bureau le jour où elle serait prête à le suivre de nouveau. Elle devait l'être désormais, sinon elle ne serait pas là. Pendant plusieurs jours, il ne l'avait pas croisé, pas vu. Elle l'évitait sûrement et lui aussi, il l'évitait, il ne voulait interférer dans sa décision. Maintenant qu'elle était là, il était heureux et ses comptes pouvaient bien attendre.


_______________
Méfiez vous d'un tueur désarmé, il ne l'est pas forcément

avatar

Dessinatrice
Messages : 603
Inscription le : 06/08/2009
Age IRL : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Je te pardonne [Terminé]   Ven 30 Juil 2010 - 2:18

Varsgorn éclata de rire, puis lui tendit la poubelle pour qu'elle jette ces papiers, qui n'étaient pas importants. Elle s'en débarasser et alla s'installer dans un fauteuil pendant que son maître finissait de nettoyer. Lorsqu'il s'assit, il lui demanda de lui raconter tout ce qui lui était arrivé. Mais elle ne savait pas trop par quoi commencer. Lui parler de son père, parti elle ne savait trop où, ou parler de ces étranges garçons qu'elle avait rencontré ? Elle décida, après une courte hésitation, cependant bien marqué, de commencer par les rencontres. Elle ne pouvait pas s'empêcher, dans le même temps, de toucher du bout des doigts les objets sur le bureau de Varsgorn. C'était plus fort qu'elle. Enelyë se rendit compte que ce geste était une simple répétition de ce qu'elle faisait en face de son père, et elle changea brutalement d'avis.

- Mon père est parti.

Elle avait lâché les mots, comme ça, comme si ce n'était pas important pour elle et qu'elle n'y voyait aucun inconvénient. Mais elle laissa les objets tranquilles, s'installant dans son fauteuil comme une enfant, s'agenouillant et posant ses mains sur les accoudoirs. Elle mordit doucement sa lèvre. Elle ne savait pas quand son père reviendrai, elle ne savait pas si il reviendrait... elle se mit à toucher machinalement son poignet, où le bracelet de son père avait trouvé une place accueillante, mais elle l'avait cassé, et il reposait au dortoir. Enelyë posa une main sur son front et baissa la tête.

- Je suis vraiment très très inquiète. Je ne sais pas du tout où il est maintenant.

La dessinatrice reposa doucement sa main sur l'accoudoir, et releva la tête. Même si cela lui rongeait le coeur, elle ne devait pas s'emprisonner dans cette pensée. Après tout, elle avait Elisha comme famille si près d'elle... Elle afficha un sourire. Elle s'apprêtait à parler de ses rencontres, et ses doigts retrouvèrent machinalement les places des objets. Cette fois, elle les prenait dans ses mains, les tournant et les retournant comme si elle voyait tout ça pour la première fois. Enelyë ne regardait pas son maître, depuis qu'elle avait parlé de son père. Elle savait que le sien était mort, et elle ne voulait pas lui avoir rappellé de mauvais souvenirs.

- Sinon, j'ai rencontré trois garçons. Et ils étaient tous aussi étranges. Enfin, surtout les deux Corbacs. Le premier a été vraiment odieux. Mais il a fini par se calmer... Le deuxième, c'est un noble. Hmm... Eliaz Sil'Elerian, je crois. Il a essayé de se brûler puis il s'est mis à me fixer... L'autre, c'était un Lupus. Un noble aussi. Lothan Fil'Peltrow, elle n'avait eu aucune hésitation, cette fois. Il était mignon.

Entre ses doigts étaient passés des encriers, des plumes et un bon paquet d'instruments dont elle ne connaissait pas le nom. Elle leva un de ces objets à la hauteur de ses yeux, se demandant à quoi ça pouvait bien servir.

- Qu'est-ce que c'est ?

Enelyë avait l'impression d'être une enfant. Une enfant qui ne connaissait rien. Mais après tout, peut-être était-ce qu'elle était...


_______________



    Papillon Princesse à votre service ! o/

avatar

Trésorier de l'Académie
Messages : 301
Inscription le : 12/05/2009
Age IRL : 29


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Je te pardonne [Terminé]   Lun 2 Aoû 2010 - 22:20

Varsgorn écouta Enelye sans bouger, pas même un cil. Il avait observé son apprentie qui jouait avec ses nombreux instruments laissés sur son bureau. Elle semblait vraiment inquiète pour son père, elle ne cachait pas son inquiétude. D'ailleurs, elle avait arrêté de toucher aux objets posés sur la table devant elle pendant qu'elle avait pensé à celui qui l'avait vu grandir pendant tant d'années. Varsgorn se promit d'envoyer un ou deux mercenaires à la recherche du père d'Enelye. Le trésorier ne faisait pas partit des chefs du Chaos mais son expérience le plaçait bien dans la hiérarchie. Il pouvait envoyer deux ou trois hommes pour des missions. Il trouverait bien une raison de lancer des mercenaires à la recherche du père de son apprentie. Il n'aurait qu'à dire qu'il avait besoin d'informations que seul Mr Wind connaissait. Les mercenaires qu'ils enverraient ne poseraient pas de questions.

Enelye recommença ensuite à bouger les objets, les prenant dans ses mains cette fois-ci. Cela ne dérangeait pas Varsgorn. Elle pouvait les casser, le trésorier n'était attaché aux instruments qu'il utilisait. S'il le falait, il en rachèterait d'autres et puis c'est tout. La Corbac lui parla de rencontres qu'elle avait faite. Des garçons, dont un qu'elle trouvait mignon. Varsgorn ne put s'empêcher de sourire. Elle se mettait à penser aux garçons. Logique, c'était de son âge. Le trésorier n'y voyait à rien à redire. Le seul problème, c'était, que si elle pensait trop à ses amourettes, elle allait avoir du mal à se concentrer pendant les cours.

Finalement, la jeune apprentie s'empara d'un objet et elle lui demanda ce que c'était. Varsgorn sortit alors de son silence.

- Cet objet, c'est un boulier. Il me sert dans mes comptes. Tu vois, chaque boule représente un chiffre. C'est plus facile quand on doit manipuler des chiffres qui s'étalent sur plusieurs dizaines.

Il reprit l'instrument et il lui montra comment il fonctionnait en comptant à voix haute à chaque déplacement de boule. Il reposa ensuite le boulier sur son bureau.

- Tu as été bien occupé à ce que je vois. Alors dis-moi, es-tu venu simplement me prévenir que tu désirais reprendre les cours où es-tu prête à me suivre pour une leçon en extérieur?

Au diable les chiffres et les calculs qui l'attendaient sur son armoire. Au diable l'intendant qui lui ferait une réfléxion sur son retard. Il avait envie de passer du temps avec Enelye. Il prendrait tout son après-midi et la soirée même si la Corbac le désirait.


_______________
Méfiez vous d'un tueur désarmé, il ne l'est pas forcément

avatar

Dessinatrice
Messages : 603
Inscription le : 06/08/2009
Age IRL : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Je te pardonne [Terminé]   Jeu 5 Aoû 2010 - 12:46

Enelyë avait envie de sortir du bureau, pouvant observer derrière Varsgorn la fenêtre qui offrait une douce lumière. Symbole de ciel ensoleillé quoique légèrement nuageux. Elle aurait donné n'importe quoi pour le vérifier, mais jugea que se lever ainsi était un manque de politesse effarant. Son maître lui indiqua que l'objet qu'elle tenait encore était un boulier. La dessinatrice songea un instant que les personnes qui l'avaient ainsi baptisé n'étaient pas très imaginatifs. Il le reprit afin de lui expliquer son fonctionnement. Elle réussit à comprendre un minimum, remerciant la Dame que son père lui ait appris à compter. Décidément, elle préférait, et de loin, les lettres. Les Hommes s'étaient-ils jamais compris avec des chiffres ? Enelyë mit cette interrogation de côté lorsque Varsgorn lui demanda si elle était prête à une leçon extérieure, dans l'immédiat, d'après ce qu'elle comprenait. Un seul élément la chiffonnait.

- En plein jour ?

La dessinatrice avait levé un sourcil, signe d'une incompréhension. L'après-midi avait commencé depuis peu, et le soleil ne se coucherait pas avant plusieurs heures. Et il lui semblait que généralement, leurs cours appartenaient à la nuit. Elle se leva, cependant, prête à recommencer les cours à n'importe quel moment. Elle souriait. La Corbac s'arrêta devant la porte, attendant que son maître la rejoigne. Puis, se rendant soudain compte qu'elle n'avait pas répondu à la question, elle se retourna vers Varsgorn. Vers Varsgorn, son bureau et ses papiers qui attendaient sagement dans les tiroirs. Il lui semblait qu'il ne pouvait pas partir comme ça, abandonnant tout ce qu'il avait à faire simplement pour lui donner une leçon. Elle retourna près du bureau, sans se rasseoir.

- Mais, et ton travail ?

Elle refusait d'être la cause d'un retard dans le travail de Varsgorn. D'un autre côté, Enelyë état impatiente de reprendre les cours. D'autant plus que lorsqu'elle avait rencontré Lothan, sa langue avait fourché. La Corbac en avait déduit que son maître et ses leçons lui manquaient. Et c'était aussi pour ça qu'elle était revenue. Pour que ce genre d'incident ne lui arrive plus.


_______________



    Papillon Princesse à votre service ! o/

avatar

Trésorier de l'Académie
Messages : 301
Inscription le : 12/05/2009
Age IRL : 29


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Je te pardonne [Terminé]   Jeu 14 Oct 2010 - 19:33

Quand Enelye s'interrogea sur l'heure inhabituelle du cours, Varsgorn ne répondit pas. C'est vrai que normalement, il aimait enseigner avec la lune pour amie mais aujourd'hui, c'était différent. Il était impatient de retrouver le statut de maître de la jeune dessinatrice. Etant donné qu'il avait prévu d'aller dans les montagnes entourant l'académie, il n'avait pas à craindre des regards indiscrets qui auraient pu aller prévenir l'intendant et les autres enseignants du prestigieux établissement. Le trésorier n'avait pas le droit d'enseigner ce qu'il savait. Il n'était ni un maître marchombre ni un professeur. Mais l'homme se disait qu'on ne lui en tiendrait pour l'instant pas rigueur. Pour les mercenaires, il faisait encore partit de leur rang. La formation de nouveaux fils du Chaos était primordiale alors les supérieurs du trésorier n'interviendrait pas dans les cours de Varsgorn. Les autres professeurs étaient contrôlés et surveillés par les mercenaires donc ils n'agiraient pas non plus. Ce que le trésorier craignait, c'était qu'un enseignant opposé au Chaos décide de forcer Enelye à changer d'avis. La jeune Corbac avait eu déjà beaucoup de mal à revenir vers son maître. Varsgorn ne voulait surtout risquer de voir son apprentie s'éloigner une nouvelle fois.

- Ne t'inquiète pas pour mon travail, dit le trésorier. L'avantage d'être trésorier, c'est que je peux remettre au lendemain ce que j'ai à faire. Même s'il ne sait pas combien il y a dans les coffres de l'académie, ça n'empêchera pas l'intendant de dépenser l'argent de l'établissement, crois moi.

Il se leva et ceignit sa ceinture de couteaux, déposée non loin de son bureau. Il laissa Enelye seule dans le bureau le temps d'aller chercher sa cape et les bâtons qui avaient servis lors du premier cours de la jeune fille. Quand il revint dans le bureau, ce n'était plus le trésorier qui était présent. Quand il retirait sa cape, c'était un déguisement, son vrai visage était devenu un véritable masque. Son véritable identité, c'était celle-ci. L'homme encapuchonné. L'homme sans visage. Fantôme.

- Alors jeune fille, prête?

Enelye répondit par l'affirmative et ils sortirent du bureau pour se diriger vers l'extérieur de l'académie. Varsgorn savait où il allait. Il se rappelait d'un petit endroit dissimulé aux regards et parfait pour s'entrainer au combat. Il avait découvert ce lieu pendant ses patrouilles nocturnes aux abords de l'académie, alors qu'il n'était encore qu'un garde. La marche ne dura pas plus de 10 minutes.

Quand ils arrivèrent, Varsgorn tendit l'un des bâtons à Enelye.

- J'espère que tu te rappelles de ta toute première leçon avec moi.

Varsgorn n'avait jamais vérifié que la dessinatrice travaillait en dehors de ses cours, c'était le moment de le vérifier. Le trésorier espérait ne pas être déçu.


_______________
Méfiez vous d'un tueur désarmé, il ne l'est pas forcément

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Je te pardonne [Terminé]   



 
Je te pardonne [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires
-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» Prise en flagrant délit [pv] [terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Académie de Merwyn :: L'aile principale de l'Académie :: Le troisième étage :: Les appartements du Trésorier Varsgorn Ril' Enflazio-