Marquer tous les forums
comme lus

Sujets actifs du jour
Voir les nouveaux
messages depuis
votre dernière
visite
AccueilGinetteWho do you think you are? [Terminé]
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Forum RPG Ewilan école Merwyn RP Ellana Edwin Merwyn Vivyan Ts'Liches Marchombre Al-Poll All-Jeit Dessin Académie jdr Poésie RPG école médiéval fantasy Bottero jeu de rôle jeux de rôle RP forum quête monde salim duom
 

Partagez | 
 

 Who do you think you are? [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

La Brute Marchombre
Messages : 878
Inscription le : 26/05/2009
Age IRL : 22


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Who do you think you are? [Terminé]   Lun 20 Avr 2015 - 19:45

Sourire aux lèvres, Ichel écoutait son maître d'une oreille distraite. Elle était à Al-Jeit, la présentation était passée, elle avait obtenu l'Ahn-Ju. Et elle était à Al-Jeit pour quelques jours encore. Arro devait aller régler quelques “affaires“ et la laissait seule pour quelques heures. Ils partiraient le lendemain pour rentrer à l'Académie.

- Ok, ça marche, chef ! Alors à toute !

Elle voulut le planter là comme un piquet, mais elle n'en eut pas le temps. Il l'attrapa par le bras, l'empêchant toute fuite. Levant les yeux au ciel, elle se retourna et lui fit face, un air las sur le visage. Il la connaissait, il savait qu'elle allait sûrement s'attirer des ennuis s'il ne la mettait pas en garde. Ce qu'il fit alors. Les petites recommandations de bases finies, il la menaça de lui tirer les oreilles et la laissa enfin partir.

- * - * - * -

Les rues étaient bondées de monde, comme toujours. Enfin, elle le pensait qu'elles étaient toujours autant remplies de monde. C'en était presque étouffant. Les toits ? Quelle discrétion... En plein jour, une jeune femme arpentant les toits, ce n'était pas ce qu'elle pouvait qualifier de discret. Et Arro lui avait demandé de ne pas se faire remarquer. Bien, elle avait un autre projet pour son après-midi, de toute façon.
Au début, elle voulait le suivre pour voir ce qu'il avait en tête. Mais elle le perdit bien vite de vue et dû se rabattre sur la deuxième option. Passer son après-midi seule. Visiter Al-Jeit ? Elle y était passée deux fois. Une lorsqu'elle était enfant et l'autre deux mois plus tôt pour innocenter Jehan. La ville semblait de nouveau fonctionner normalement et la place de l'exécution paraissait si calme. Comme si les incidents d'y a deux mois n'avaient pas eu lieu.
On peut imaginer que la marchombre n'avait pas eu réellement l'occasion de visiter la grande capitale ou qu'elle ne pouvait s'en souvenir.

Ce n'était cependant pas les projets qu'elle avait en tête pour cet après-midi. Visiter la ville, elle pourrait le faire un peu plus tard. D'abord, elle était irrésistiblement attirée par les sous-terrains. Par le siège de la Guilde. La jeune femme avait une envie insurmontable de retrouver le chemin qui y menait, voir ce qui s'y passait à l'instant même, visiter le reste des galeries. La tentation était bien trop forte...
Ichel commença donc à chercher la route, certains détails lui sautaient aux yeux alors que d'autres devaient sûrement passer devant elle sans qu'elle ne les remarque. Une bonne heure passa alors qu'elle tournait en rond, revenant sans cesse sur ses pas. L'homme qui rangeait ses cageots au coin de la rue, elle s'en souvenait. Deux caisses avaient disparues depuis son dernier passage. Et la patience de la marchombre s'était évaporée avec ces caisses.

Par les baloches du Dragon ! J'suis certaine que c'est par là !...

Ce fut à cet instant même qu'elle... non, elle ne trouva pas le passage. Malheureusement. Mais elle tomba sur un rassemblement dans un coin d'une rue. Rassemblement plutôt animé. Des cris s'en échappaient, des exclamations de joie, quelques soupirs de désespoir. Plus d'hommes que de femmes, par ailleurs. Les âges différaient. Quarantaine ou vingtaine, ces hommes avaient des âges bien différents. Pourquoi criaient-ils, pourquoi ce rassemblement ?
La curiosité d'Ichel remporta sur l'envie de retrouver ce passage vers la Guilde. Elle pourrait se remettre à ses recherches plus tard. Pour l'instant, elle n'avait qu'une envie. Voir ce qui se passait par ici.

La kaelem s'avança donc vers le petit groupe, se fraya un passage vers le coeur. Quelques coups de coudes, elle y parvint finalement. Deux hommes s'affrontaient. Ils jouaient au haïk. Un jeu qu'Ichel avait toujours adoré. Un homme semblait plus sûr de lui que le second, sûrement parce qu'il gagnait. Sa main bougea, vite. Les mains se refermèrent, les sourires s'étirèrent. La bille n'était plus dans la main de l'autre joueur. Gagné. L'homme se retourna alors et leva les bras au ciel.


- Alors ? Qui ose encore m'affronter après seize victoires ? Qui ?

Tellement sûr de lui... Tellement arrogant... Tellement... Tellement tout ce qu'Ichel ne supportait pas. Plus encore que la curiosité, son envie de le remettre à sa place lui fit faire un pas en avant. De taille moyenne et frêle, elle se dressa face à l'homme. Deux grands yeux verts se posèrent sur elle, étonnés. Un mètre quatre-vingt-neuf, il la dominait en taille. Elle lui offrit un grand sourire, pencha la tête de côté.

- Moi. Je relève ton défi.

L'homme partit dans un éclat de rire. Les autres le suivirent.

- Toi ? Hahahahah soyons sérieux, franchement.

Il lui tourna alors le dos pour s'adresser à nouveau à la foule agglutinée. Elle lui mit un léger coup de pied dans la rotule, il trébucha légèrement sans pour autant tomber dans la poussière. Se retournant vivement, il retint de justesse sa main qui partait droit vers le visage de l'impertinente. Ichel le coupa avant qu'il ne puisse dire un mot, toujours un sourire aux lèvres.

- Moi, je relève ton défi.

- Bien, comme tu veux. Tu as de quoi parier, gamine ?

Elle sortit une petite bourse.

- J'ai de quoi parier, mais je pense que ma bourse retournera vite dans ma poche. Quand à ce petit surnom que tu trouves sûrement approprié, ne l'utilise plus ou je te le fais bouffer.

Calme, Ichel semblait presque parler à un ami. L'homme l'observa quelques secondes. Il était trop sûr de lui. Son sourire face à la fausse incrédulité d'Ichel le montrait si bien. Il pensait avoir à faire à une simple gamine effrontée.

- Ha ! On dirait que tu ignores qui je suis ! Sache que Kl...

- Bon, on joue ?

L'homme parut choqué de ne pouvoir finir sa phrase. Et la colère montait chez lui, elle le sentait.

- Connais-tu le haïk ?

- Rappelle-moi les règles.

L'homme plaça une bille métallique dans sa paume, ouverte vers le ciel.

- Place ta main à côté de la mienne, paume tournée vers le bas. Ton seul but : t'emparer de la bille avant que je ne referme ma main. Aucune feinte n'est admise, tout geste amorcé compte pour un essai. On a droit à cinq essais, chacun son tour. Tu commences.

Ichel ne dit plus un mot, elle souriait toujours. Elle posa sa main à côté de celle de l'homme, paume tournée vers le bas. Le silence se fit autour d'eux. La jeune femme frêle face au géant costaud.
La main d'Ichel bougea. Imperceptiblement.


- * - * - * -

- Je crois que tu me dois un peu d'argent, non ?

Un oeil fermé, Ichel regardait la bille à la lumière du soleil. L'homme observait sa main vide, tremblotante. Il avait perdu. Cinq à zéro. Il avait perdu, lui. Perdu. Battu par une gamine. Une... gamine. Une sale teigne à qui il devait donner une bourse d'argent. Il réalisa cette évidence et se retourna vivement. Les sourcils froncés, une haine profonde dans son regard. Elle l'avait ridiculisé et lui demandait son argent. Devant tous les autres. Devant sa bande.

- T'as intérêt à filer, gamine, et vite. J'te donnerais rien du tout.

Ichel l'observa quelques secondes en silence, le regard implacable. Elle ne bougea pas d'un pouce, rangeant simplement la petite bille dans sa poche.

- En plus de réitérer ce surnom tu ne tiens pas parole ? Qui que tu sois, tu vas me donner ce que tu me dois.

Elle sourit. Rapide, elle s'élança vers lui, chipa sa bourse au passage avant de s'esquiver à travers la petite foule. Elle entendit le cri, les bruits de course. Elle ne fit pas quinze mètres que deux costauds lui barrèrent la route.

Et crotte...

Se stoppant net, elle se retourna et vit l'idiot qu'elle venait de battre à plate couture se diriger en courant vers elle. Lorsqu'il arriva à quelques mètres d'elle, il grogna.


- Personne ne vole Kliv Mans. Personne.

Ichel comptabilisa treize hommes. Pour la discrétion en ville, on repassera. Heureusement qu'Arro n'était pas là pour voir la scène.
Se ramassant au sol pour prendre son envol, elle rit.


- Il faut bien une première à tout !

Elle se rua alors sur un des hommes de Kliv – vu que ce nom lui était apparemment attribué – et lui envoya son pied en plein visage. Relevant la tête, elle vit trois autres hommes se jeter dans sa direction.

Discrétion : 0.
Imprudence : 1.



_______________
Loving can hurt, loving can hurt sometimes, but it's the only thing that I know, when it gets hard, you know it can get hard sometimes, it is the only thing that makes us feel alive ▵ ©endlesslove.
there's always another secret


ÂneArc-En-CielAdorable ♥
avatar

Maître des écuries
Messages : 162
Inscription le : 26/04/2010
Age IRL : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Who do you think you are? [Terminé]   Lun 20 Avr 2015 - 20:39

Clarysse était en voyage. Elle était très loin de l’Académie et ça lui faisait du bien. Elle avait eu vent de quelques affaires qui requéraient son attention et sa présence à Al-Jeit. Elle avait une maison à la capitale et des possessions qu’il fallait judicieusement gérer pour les faire fructifier. Elle avait de l’aide d’un intendant pour cela lorsqu’elle n’était pas présente. Du coup, il fallait qu’elle se rende au moins une fois par an en ville pour pouvoir s’assurer que tout allait bien et s’occuper de différentes affaires courantes. De plus, il fallait qu’elle se monte à la Guilde des marchombre. Elle n’y manquait jamais d’y aller lorsqu’elle se rendait à la capitale. Elle y retrouvait certains de ses contacts et de ses amis et se tenait informée des nouvelles du Conseil. Leur guilde avait beau être très individuelle, le Conseil était une référence et les meilleurs d’entre eux y siégeaient. Elle avait regrettée de ne pas y avoir été durant la période de l’assassinat de l’Empereur parce qu’il devait s’y chuchoter des informations intéressantes…
 

Ainsi, elle avait laissé l’Académie derrière elle, après avoir demandé l’accord de l’Intendant qui semblait d’humeur à tout accepter ces dernières semaines. Elle avait donc laissé les écuries entre de bonnes mains en qui elle avait confiance et était partie seule à cheval avec Poussière d‘Etoile, puis elle avait rejoint le Pollimage où elle avait pris un bateau pour descendre le fleuve. Poussière d’Etoile lui en voulait beaucoup de se retrouver enfermée en soute mais elle n’avait pas trop le choix. Elle avait changé à Al-Chen de bateau jusqu’à l’Arche puis elle avait fini son trajet seule à cheval. Le voyage lui faisait un bien fou. Elle adorait cette sensation de liberté que le départ d’Al-Poll lui donnait. Elle n’avait pas réalisé avant à quel point son poste à l’Académie l’enfermait, elle qui avait toujours beaucoup voyagé partout dans l’Empire. Oh, elle l’aimait ce boulot mais il était restrictif pour une marchombre. Heureusement, ces derniers temps, elle s’échappait avant l’aube pour continuer d’avancer sur la Voie et imaginer un jour chevaucher la brume.
 

A Al-Jeit, elle se rendit dans sa maison, s’occupa de panser et nourrir Poussière d’Etoile dans son écurie puis elle monta à la maison, salua l’intendant qui l’y attendait, il n’était pas toujours là, mais elle avait annoncé son arrivée en lui envoyant une missive. Il souriait, gérer l’argent des autres avait l’air d’être une activité plaisante pour lui, surtout quand on est bien payé par ses clients. Ils travaillaient ensembles depuis des années maintenant et il lui avait été adressé par Jiwan alors elle lui faisait confiance maintenant. Il avait aéré la maison pour son arrivé et il lui servit à boire lorsqu’ils s’installèrent pour discuter :
 

-Alors, quelles sont les nouvelles de la Capitale ?
 
-Oh, ma Dame, ça commence à rentrer dans l’ordre ici après les évènements regrettables qui l’ont agitée deux mois plus tôt. Les affaires reprennent comme on dit. J’ai appris que c’était des membres de votre Académie du Nord qui ont sauvé la situation ?
 
-Il semblerait oui, je n’étais pas au courant des détails. Ah, ça a dû jaser dans les salons, les Barbares du Nord qui déjouent un complot ce n’était pas très prévisible…
 
-Ça vous pouvez le dire, Al-Jeit n’a parlé que de ça pendant quelques jours puis a oublié, comme toujours…
 

Ils souriaient tous les deux et ils discutèrent pendant un moment puis ils en vinrent aux choses sérieuses. Le temps s’étira un moment, et lorsqu’ils se séparèrent, Clarysse prit une douche, se changea de propre et se rendit en ville. Elle salua quelques amis commerçants puis se rendit au Conseil de la Guilde. Elle assista à présentations et Anh-Ju d’apprentis, écouta les nouvelles, renoua quelques contacts, fut présentée à des nouveaux marchombres et cela pendant quelques jours suivants. A l’occasion, elle revit des amis et découvrit de nouveaux membres. La nuit étai aussi sa compagne et elle aimait ces quelques jours qu’elle passa à la capitale. Deux jours avant de repartir pour Al-Poll, alors qu’elle se rendait au siège de la Guilde, elle croisa un attroupement inhabituel. Les habitants étaient réunis autour d’un homme très grand et d’une jeune femme d’apparence frêle. D’après le murmure qui agitait la foule, la fille venait de battre l’homme au haïk et il ne voulait pas lui donner son argent. La marchombre sourit en reconnaissant la demoiselle comme une des apprentis qui avaient passé et réussi l’Anh-Ju la veille. Eh ben, une marchombre fidèle à sa réputation qui n’était jamais loin des problèmes.
 

Soudain, elle la vit filer en vitesse vers une ruelle perpendiculaire poursuivie par l’homme et son groupe. Une douzaine de personne au bas mot. Ah oui, pour être dans les problèmes, elle l’était, jusqu’au cou. Clarysse réfléchit quelques minutes puis prit une décision, elle s’en voudrait si elle ne faisait rien pour aider la jeune femme. Du coup, elle allait la suivre, voir comment elle gérait la situation et intervenir si nécessaire. C’était aussi simple que ça. La jeune femme suivit donc le groupe trottinant, elle vérifia en chemin que ses dagues coulissaient bien  dans leur fourreau. Elle parvint dans la ruelle d’où émanaient des cris et des clameurs. Elle se fraya un chemin à travers les badauds grâce à sa petite taille et à son habilité. Elle se retrouva au premier rang pour assister à la scène. La jeune femme était entourée par treize hommes armés et très en colère. Pas des enfants de cœur. Comment une partie de haïk pouvait-elle dégénérer à ce point ?
 

Oh, la jeune fille se défendait très bien, elle dansait contre ses adversaires, rendait les coups et utilisait tous les outils à sa disposition. Elle utilisait deux dagues et tout son corps contre des couteaux, des coutelas, des petites haches et de la force brute. L’apprenti marchombre se débrouillait très bien. Mais, car il y avait bien un mais, elle ne pouvait pas battre treize personnes à elle toute seule. En effet, même si la jeune femme leur était supérieure en technique, les hommes avaient l’avantage du nombre. Clarysse soupira, puis elle s’avança vers le cercle formé par les combattants. Elle passa un mouvement fluide entre deux hommes et se retrouva face à la marchombre et à ses adversaires qui s’interrompirent soudainement. Tous la regardèrent d’un air mi-étonné mi-énervé. Elle ne payait pas de mine la petite marchombre qui semblait si frêle et vulnérables. Le chef brandit son couteau et cria :
 

-Tu vois pas qu’tu gènes gamine ? On est un peu au milieu d’un truc là. Dégage !
 
-Oh pardon ! Mais j’ai trouvé qu’une fille contre treize hommes c‘était un peu déséquilibré, du coup, je me suis dit que j’allais rétablir l’équilibre de ce combat.
 
-Mêle toi de c'qui t’regardes gamine !
 
-Je fais ce que je veux, et en se tournant vers la jeune femme essoufflée elle ajouta : Tu permets ?
 

L’autre acquiesça et la marchombre sortit ses deux dagues de leur fourreau et se plaça nonchalamment à côté d’elle. Rien ne valait l’effet de surprise et d’être sous-estimée pour commencer un combat. Et deux filles d’aspect vulnérables contre treize hommes d’âge mur ça ne paraissait pas du tout équilibré. Pourtant la balance venait vraiment de changer. Les deux jeunes femmes étaient marchombres et ce genre de défi ne leur faisait vraiment pas peur.


_______________
Le plus beau, le plus charmant, le plus séduisant c'est bien évidemment Kylian ♥
"Obsessed by a fairytale, we spend our lives searching
for a magic door and a lost kingdom of peace"

Eugene O'Neil




Clarysse Vornang ... Halina Nilsan alias Nymphe Nadorable Nordique I love you
avatar

La Brute Marchombre
Messages : 878
Inscription le : 26/05/2009
Age IRL : 22


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Who do you think you are? [Terminé]   Lun 20 Avr 2015 - 22:02

Ichel se stoppa net lorsqu'une silhouette se glissa entre elle et ses adversaires. Cette femme était-elle folle ? Se mettre devant des hommes armés jusqu'aux dents ? La marchombre n'apercevait que son dos, son visage lui était encore invisible. Elle entendit seulement sa voix s'adresser à Kliv. Ichel haussa un sourcil. De l'aide ? Pourquoi pas. Mais tant qu'elle était utile ! Ce fut à cet instant que la petite inconnue se retourna vers elle. Elle la reconnut immédiatement. Cette femme, elle avait vu son visage la veille. Au siège de la Guilde, pendant la présentation. La kaelem avait une très bonne mémoire des visages. Et elle reconnut celui-ci.
Marchombre.
Ichel lui offrit un sourire avant d'incliner légèrement la tête.


- Mais je t'en prie !

Instantanément, la femme dégaina deux dagues et se plaça à ses côtés. Deux marchombres se confrontant à treize voleurs. Etait-ce équitable ? Bien évidemment.
La kaelem brûlait d'un feu ardent depuis la veille, elle pouvait déplacer des montagnes. Et maintenant, elle avait l'occasion de montrer à une autre arpenteuse de la Voie de quoi elle était capable. Elle n'allait pas se faire prier.
Kliv se redressa derrière ses sous-fifres, ricana.


- Très bien, comme tu veux. Tu mêles ton destin à cette sale garce de voleuse.

Le sang d'Ichel ne fit qu'un tour. Kliv serait à elle. Rapide, elle se jeta sur l'adversaire le plus proche. Son coude heurta son bras pour le déséquilibré, sa dague alla se planter dans une cuisse. Hurlement de douleur. L'homme s'écroula à terre, un de moins. Vu sa capacité à encaisser, il n'allait pas se relever de sitôt. Elle se retourna alors vivement, faisant face à un petit teigneux qui fonçait droit sur elle, une lame au clair. Salto avant, elle passa au-dessus de lui aussi simplement qu'un cheval au-dessus d'une haie. Un coup de pied au derrière, elle le fit tomber en avant, le nez dans les pavés. Un bruit d'os brisé lui confirma que le nez venait d'être cassé. Il se releva difficilement, laissant une tache rougie sur le sol. Se retournant vers elle la rage au poing, il se rua à nouveau sur elle. Rapide et teigneux, le nain. Elle esquiva un coup fatal destiné à sa gorge, lui entailla l'avant-bras. Du coin de l'oeil, elle vit un des hommes se diriger vers l'inconnue qui se battait déjà comme une furie contre cinq adversaires.
Ichel plongea ses yeux dans ceux du nain teigneux.


- Tu dois pas être très lourd, non, toi ?

Il répondit par un grognement avant de se lancer sur elle. La marchombre passa sous la garde de l'homme, glissa contre son bras, attrapa ce dernier par le poignet et commença à le faire tourner autour d'elle. Et soudain, elle le lâcha en direction de l'autre femme. Non, en direction de l'homme qui tentait de se faufiler dans son dos. Le nain percuta de plein fouet son ami et tous deux allèrent se ramasser dans un coin de la ruelle, un grand bruit de fracas en fond sonore. La femme se retourna, remercia la kaelem d'un regard.

- Pas de quoi !

Et elle évita de justesse une lame.





[ RP fast maintenant Pelle ]


_______________
Loving can hurt, loving can hurt sometimes, but it's the only thing that I know, when it gets hard, you know it can get hard sometimes, it is the only thing that makes us feel alive ▵ ©endlesslove.
there's always another secret


ÂneArc-En-CielAdorable ♥
avatar

Maître des écuries
Messages : 162
Inscription le : 26/04/2010
Age IRL : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Who do you think you are? [Terminé]   Lun 20 Avr 2015 - 22:50

Le chef donna le signal à ses hommes de commencer à se battre. La marchombre respira un grand coup et se lança dans le combat. Au début les hommes venaient un par un, puis voyant que les deux femmes se battaient très bien et qu’elles éliminaient leurs adversaires, ils firent marcher leurs deux neurones et les attaquèrent à plusieurs à la fois. La marchombre se retrouva alors rapidement isolée de sa nouvelle amie et due se battre contre cinq hommes armés de couteaux. Elle assena un coup de pied dans le genou d’un d’entre eux, qui émit un craquement audible. De sa main gauche elle para l’attaque d’un autre homme et riposta de sa main droite avec un coup de couteau sur le flanc. Elle élimina le suivant d’un coup de coude au niveau du nez puis d’un coup de poing dans le ventre. Elle dansait, feu follet agile et rapide. Elle se déconcentra un court instant pour voir comment se débrouillait l’autre jeune femme. Celle-ci lui sauva la mise en balançant son ennemi sur l’homme qui voulait la poignarder dans son dos.
 

Elle la remercia d’un clin d’œil avant de planter une de ses lames dans l’épaule d’un adversaire qui venait de tenter de la tuer d’un coup dans  la nuque. Ses ennemis tombaient à terre mais d’autres n’arrêtaient pas d’arriver, elle avait l’impression que ça ne finirait jamais. Mais pour le moment, elle n’avait pas été touchée une seule fois, elle ne se sentait pas en difficulté. Elle avait appris à danser et utilisait ses talents comme elle savait si bien le faire. Le combat n’était plus équitable, les deux femmes étaient vraiment douées et leurs adversaires blessés s’accumulaient sur la place. Les hommes ne savaient pas à qui ils s’étaient frottés. La petite marchombre sourit en donnant un coup de genou dans les parties intime d’un homme qu’il venait de la toucher au bras. Il lâcha son coutelas qui tomba sur les pavés, il se mit à crier et tomba à genou. Elle le finit d’un coup avec la garde de son poignard sur sa tempe. Il tomba au sol lui aussi. Elle esquiva la chute de son corps en bondissant sur le côté.

 
Elle n’avait fait que blesser ses ennemis, aucun n’allait mourir des suites de ce combat, elle avait fait en sorte de seulement blesser ses adversaires. Clarysse n’aimait pas tuer, elle ne voulait pas prendre cette responsabilité. Elle laissait les exécutions à la justice et aux moments où elle n’avait vraiment pas le choix.  Elle n’allait pas éliminer les gens, juste les rendre incapables de se battre. Lassée de ce combat, elle sourit et demanda d’une voix claire :
 

-C’est tout ce que vous avez ?
 

Les hommes redoublèrent d’ardeur au combat, heurtés dans leur sensibilité de combattant. En même temps, un groupe d’hommes d’âge mur, musclés et vaillants étaient en train de perdre face à deux jeunes femmes, fines et sveltes. Clarysse recula jusqu’à se rapprocher de la marchombre et demanda assez fort, à celle-ci en riant :
 

-Bon, on commence à s’ennuyer ici, ton ami le perdant va bientôt nous rejoindre tu penses ?
 

Le chef du groupe grogna et appela les derniers hommes présents qui vinrent l’encadrer. Puis ceux-ci attaquèrent les deux femmes.


_______________
Le plus beau, le plus charmant, le plus séduisant c'est bien évidemment Kylian ♥
"Obsessed by a fairytale, we spend our lives searching
for a magic door and a lost kingdom of peace"

Eugene O'Neil




Clarysse Vornang ... Halina Nilsan alias Nymphe Nadorable Nordique I love you
avatar

La Brute Marchombre
Messages : 878
Inscription le : 26/05/2009
Age IRL : 22


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Who do you think you are? [Terminé]   Mar 21 Avr 2015 - 0:35

Coup de poing dans l'estomac, tranche de la paume contre une tempe, Ichel envoyait valser ses adversaires dans la poussière. Kliv et deux de ses gardes du corps restaient cependant en arrière, observant la scène. Elle sentait la haine de l'homme à travers les vibrations du combat.
Deux hommes s'écroulèrent en même temps alors que la marchombre sautait dans les airs. Percutés de plein fouet l'un sur l'autre, ils venaient de rebondir à plusieurs mètres de distance. La jeune femme se ramassa et vit l'inconnue se rapprocher d'elle. Fort, elle lui adressa la parole, un rire aux lèvres. Elle rit à son tour.


- J'espère, je n'attend que ça !

Oh oui, elle l'attendait, ce Kliv. Elle l'attendait de pied ferme et sentait qu'il n'allait pas tarder à la rejoindre dans la danse. Comme preuve de son impatience, il envoya les deux derniers gorilles qui l'entouraient. Ichel tourna sur elle-même, faucha une paire de jambes, envoya une petite pierre sur le front d'un adversaire, ce qui le déstabilisa plus que ce qu'elle n'aurait cru, dévia une lame destinée à ses côtes avant de se ruer sur un des gorilles. Elle eut cependant la mauvaise surprise de constater que celui-ci était bien plus rapide que les précédents. Sûrement dû au fait qu'il restait proche de leur chef et que ce dernier devait sans aucun doute garder ses hommes les plus forts à ses côtés.
La marchombre évita plusieurs coups puissants avant de comprendre le temps de son adversaire. Il était rapide, mais pas assez pour réussir à l'atteindre réellement. Parce qu'il ne fallait pas mentir, Ichel commençait à avoir quelques jolis bleus. Ces hommes étaient peut-être lents et grossiers, mais c'étaient tout de même des guerriers. Ils savaient se battre. Et ils atteignaient tout de même parfois leur cible.

La jeune femme trébucha sur un pied, se rattrapa en roulant sur le sol pour se retrouver entre les deux colosses. Une seule solution. Elle fila entre les jambes de l'un des deux, se retourna, et couchée sur le sol, lança ses deux pieds contre l'arrière-train de celui-ci, le faisant tomber lourdement sur le sol. D'un geste du buste, elle se releva – et sans les mains !
L'inconnue s'était rapprochée et s'occupait déjà du deuxième colosse. Ichel fit un rapide tour des lieux pour compter les adversaires restant. Six. Sans compter leur chef lâche. Elle se retourna alors vers lui.


- Trop lâche pour venir te battre toi-même ?

La provocation n'était sûrement pas la meilleure des solutions, mais Ichel aimait ce procédé. Bien souvent, l'homme provoqué réfléchissait beaucoup moins bien et d'une lenteur incroyable. Être provoqué par une jeune femme aidait souvent l'homme à se lancer dans le combat. Et ça ne manqua pas.

- Le grand Kliv Mans se lance enfin ?

La Dame seule savait comment la marchombre avait bien pu retenir le nom complet de l'homme. Ce dernier dégaina une grande épée et se lança dans le combat. Sa cible ? Notre marchombre effrontée. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'elle venait de le provoquer et qu'en plus de cela elle brandissait sa bourse sous son nez. Sa colère grandissante menait ses gestes. Ichel n'eut donc aucune difficulté à esquiver son premier coup. Elle dansait littéralement autour de lui, se moquant de ses accès de colère, de ses cris acharnés. Evitant ou assommant ceux qui osaient s'approcher d'elle, elle riait presque.
Jusqu'au moment où elle trébucha. Un éclat métallique brilla au soleil, elle n'eut que le temps de protéger son visage à l'aide de son bras. La lame glissa dans sa chair, laissant une longue et profonde trace de feu. Ses yeux se posèrent sur l'homme alors qu'elle se relevait en reculant.
Kliv.
Peut-être n'était-il pas si empoté qu'elle ne l'avait cru ? Et ses hommes étaient-ils également moins empotés que ce qu'elle pensait ?



_______________
Loving can hurt, loving can hurt sometimes, but it's the only thing that I know, when it gets hard, you know it can get hard sometimes, it is the only thing that makes us feel alive ▵ ©endlesslove.
there's always another secret


ÂneArc-En-CielAdorable ♥
avatar

Maître des écuries
Messages : 162
Inscription le : 26/04/2010
Age IRL : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Who do you think you are? [Terminé]   Mar 21 Avr 2015 - 1:18

La provocation avait eu l’effet escompté, les deux gorilles du chef les rejoignirent dans la mêlée. Et ce n’étaient pas des tendres. Ils s’y connaissaient beaucoup en techniques de combat et semblaient avoir beaucoup plus de pratique que les autres. Logique pour les personnes sensées protéger un chef de bande d’Al-Jeit. Il avait besoin d’être entouré de personnes compétentes et de confiance. Bon, franchement, la jeune femme n’aurait-elle pas pu se frotter à des personnes moins dangereuses ? Avait-elle été obligée de s’en prendre au gang du quartier ? Nan mais franchement quand elles auraient fini ici, Clarysse allait devoir tirer les oreilles de cette fille. Et engueuler son maître, il y avait un problème de discipline par ici. La provocation c’était bien mais mourir c’était pas top quand même. Avait-elle bien fait d’intervenir aussi tôt ? Elle aurait peut-être dû laisser la fille se prendre un raclée et intervenir au dernier moment…
 

Toujours était-il que les deux marchombres se battaient bec et ongles contre les deux hommes de main du chef. Ils étaient doués mais s’ils touchaient l’apprentie, ils ne touchaient pas Clarysse. Oh, elle avait les bras en compote et les muscles endoloris à force de parer avec seulement ses poignards mais elle n’avait pas été touchée. Elle maintenait toujours une distance entre eux, mais là elle avait plus de difficultés à prendre rapidement le dessus. Mais elle finit par dominer son adversaire. Profitant d’une ouverture dans sa garde, Clarysse traça un une nouvelle plaie sur l'homme au niveau de sa cuisse, ce qui lui fit momentanément perdre l’équilibre et permit de lui asséner un coup de manche de poignard juste sous le sternum. L’homme s’effondra en tentant de reprendre son souffle, elle l’assomma d’un coup de pied et éloigna sa hache de sa main pour ensuite aller aider la jeune marchombre qui venait de provoquer le chef et de le faire entrer dans la danse. Super idée !... Nan mais franchement, elle adorait ça les conneries la brunette ?


Elle choisit de laisser la fille gérer le chef puisqu’elle semblait si décidée à le mettre en rogne et à les mettre toutes les deux dans la galère. Pour se donner du courage, elle déclara en commençant à se battre avec le second homme de main :


-Bon, on va enfin s’amuser on dirait.
 

Et elle dansa, plus vite qu’avant, elle joua avec son adversaire. Feu-follet, elle ne parvint cependant pas à éviter la lame qui la toucha à la cuisse, transperçant sa peau. Elle ignora la douleur et profita d’avoir le bras tendu de son adversaire juste devant elle pour le poignarder dans le bras, la lame s’enfonça jusqu’à heurter l’os. L’homme cria et laissa soudain pendre son bras, inerte. Elle le fit tomber en lui fauchant les jambes. Il se tenait le bras en criant des insultes. Il n’était semble-t-il plus une menace. Pendant ce temps-là, l’autre arpenteuse de la Voie était en train de se débarrasser de son adversaire, Clarysse la laissa faire, préférant essuyer ses lames sur la tunique d’un homme évanoui, puis elle évalua sa blessure à la jambe. C’était superficiel mais ça méritait d’être nettoyé pour éviter d’attraper une infection. Oh, elle aurait pu aider la jeune femme mais elle considérait que c’était à elle de se sortir du pétrin et de vaincre le chef. Et si en passant, elle récoltait plus de bleus, ça lui mettrai peut-être un peu de plomb dans le crane.
 

Quand la marchombre eut fini et qu’elle reprenait son souffle, la jeune femme vint la voir et déclara, un sourire aux lèvres :


-Ah, provoquer un chef de bande, c’est la meilleure idée du siècle…


_______________
Le plus beau, le plus charmant, le plus séduisant c'est bien évidemment Kylian ♥
"Obsessed by a fairytale, we spend our lives searching
for a magic door and a lost kingdom of peace"

Eugene O'Neil




Clarysse Vornang ... Halina Nilsan alias Nymphe Nadorable Nordique I love you
avatar

La Brute Marchombre
Messages : 878
Inscription le : 26/05/2009
Age IRL : 22


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Who do you think you are? [Terminé]   Jeu 30 Avr 2015 - 14:25

La haine qu'il ressentait tenta d'envahir la jeune femme. Cette dernière refusa seulement de se laisser emporter, pour la première fois de sa vie, elle écoutait la raison et non ses instincts. La présentation, l'Ahn-Ju, elle était marchombre, pas thül. Elle était marchombre et savait calmer ses ardeurs lorsqu'il le fallait. Et à cet instant même, il le fallait.
Du coin de l'oeil, elle vit l'autre femme qui finissait son combat. Son second oeil l'avertit alors du danger. Kliv se jeta sur elle, toutes lames dehors.

Il n'était que pure colère, il mourrait d'envie de la tuer. Cette gamine venait de le ridiculiser, de le voler, et à présent, elle venait de démolir toute sa petite bande de voleurs avec l'aide d'une autre femme en l'espace de quelques minutes. Un affront envers sa personne qu'il prenait déjà pour le centre de son monde.
Il était ridiculisé et comptait bien y remédier en la tuant.
Lames au clair, il se jeta sur elle, l'acier tournoyant dans le vide. Elle était rapide, cette garce... Sautillant autour de lui, elle ne tentait même pas de l'atteindre, elle se contentait de fuir. Et il la traitait de lâche ?


- Arrêtes de sautiller et bats-toi !

La jeune femme se posa sur le sol, jeta son regard dans celui de son adversaire. Et se rua sur lui. Le seul problème, il était plus rapide que ses sous-fifres. Sûrement la raison pour laquelle il était le chef.
Ichel évita une lame, parant la seconde de sa dague. Envoyant valser le bras de son ennemi en arrière, elle en profita pour se glisser dans son dos. Elle engendra un mouvement, mais il fut bien plus rapide qu'elle ne le pensait. Il se retourna tout en envoyant sa dague dans les airs, dans la direction de la marchombre. L'évitant in extremis, elle n'eut d'autre choix que de reculer. L'homme n'entendait pas la laisser respirer. Se précipitant vers elle, sa rage fit fonctionner chacun de ses muscles, rendant ses gestes complètement irrationnels. Peut-être rapide, mais pas forcément doué pour autant. Un simple chef de bande d'Al-Jeit.

Ses gestes irrationnels étaient malheureusement trop absurdes pour être interprétés, aucune logique n'existait. Ichel ne pouvait qu'esquiver, tentant de trouver une ouverture dans cet amalgame de lames et de bras. Il avait lancé sa dague, il n'avait donc que son unique épée. Une ouverture devait être aisément trouvée... Tête baissée, roulade, parade de sa dague...
Là.
Glissant sous son bras tendu, elle l'attrapa en route, tira d'un coup sec, ce qui envoya valser Kliv dans un monticule de caisses. Sonné, il prit quelques secondes pour reprendre ses esprits avant de tenter de reprendre son épée à quelques pas de lui. Trop tard. Le pied de la marchombre se posa sur la lame, les yeux de l'homme se posèrent sur celle qui avait détruit sa journée de larcins. Elle se pencha vers lui.


- Tu réfléchiras à deux fois avant de ne pas payer tes dettes, bonhomme. Ta seule erreur a été de ne pas me payer ce que tu me devais.

Elle prit la lame, l'observa quelques secondes avant de la lever haut dans le ciel. Et la planta solidement dans le sol. Kliv ne se releva pas. Pourquoi continuer à se ridiculiser ?
La marchombre se détourna, partant quelques mètres plus loin pour essuyer ses dagues. Un peu essoufflée, tout de même. Elle observa quelques secondes sa lame noire avant de la ranger délicatement dans son dos. Ce fut à cet instant qu'elle vit l'autre marchombre s'approcher d'elle. La kaelem entreprit de s'occuper de son bras tout en répondant à la femme.


- J'ai gagné à la loyale et il n'a pas voulu tenir parole en me donnant ce qu'il me devait. J'ai horreur des menteurs.

Elle jeta un coup d'oeil rapide dans la ruelle et sur les hommes qui se relevaient difficilement. Elle sourit.

- Je pense qu'on ferait bien de s’éclipser avant qu'ils ne reprennent tous leurs esprits, les pauvres, ils en ont déjà bien bavé, tout ça à cause de leur chef.

Tranquille, la marchombre se dirigea vers la rue principale, suivie de sa nouvelle amie.


[ Enfin interneeeeeeeeeeeet ]


_______________
Loving can hurt, loving can hurt sometimes, but it's the only thing that I know, when it gets hard, you know it can get hard sometimes, it is the only thing that makes us feel alive ▵ ©endlesslove.
there's always another secret


ÂneArc-En-CielAdorable ♥
avatar

Maître des écuries
Messages : 162
Inscription le : 26/04/2010
Age IRL : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Who do you think you are? [Terminé]   Jeu 30 Avr 2015 - 23:04

Alors que la petite marchombre ironisait sur la bonne idée de la jeune femme, celle-ci s’occupa de sa blessure au bras. Bon les deux femmes étaient blessées et avaient besoin de soins. Il fallait nettoyer les plaies et mettre un pansement sur les plus ouvertes. Clarysse avait fait ce qu’elle pouvait avec sa blessure à la cuisse mais si elle la laissait en l’état, elle risquait de s’infecter. Alors que si elle s’en occupait vite, elle n’aurait pas besoin d’aller voir un rêveur. Et elle ferait tout pour éviter de devoir aller les voir. Elle avait beaucoup trop de choses à faire et avoir quelques cicatrices s’était important aussi. Elles témoignaient de la vie que l’on avait eu. Même si certains en avaient plus que d’autres des cicatrices. Ainsi, la petite femme était persuadée que la jeune effrontée avait bien plus des cicatrices alors qu’elle était plus jeune.

 
La jeune femme lui répondit d’ailleurs. Elle disait avoir gagné à la loyale et qu’il ne lui avait pas donné son gain. Elle n’aimait donc pas les menteurs. Eh ben, elle n’avait pas fini de voler des bourses et de distribuer des tatanes aux gens. La majorité des gens mentait. Tout le temps. Les gens trichent, les gens mentent et pourtant on ne doit pas les frapper à chaque fois. Le marchand embellit sa marchandise et négocie, l’enfant fait des caprices, la femme vante ses charmes et le guerrier soulève de la fonte pour développer ses muscles. Cela en fait-il tous des menteurs ? Bon, au fond la marchombre comprenait sa nouvelle amie et elle approuvait son choix de punir celui qui ne paie pas son dû. Mais ce qu’elle n’approuvait pas c’était sa méthode. Cette marchombre était talentueuse, elle aurait été capable de récupérer son argent avec beaucoup plus de finesse. Alors peut-être qu’elle avait envie de ce combat. Était-elle accro à l’adrénaline ?
 

Clarysse acquiesça à la proposition et la suivit dans la rue principale. Les badauds témoins de l’altercation avaient commencé à se disperser, encore choqués de la scène, les blessés se relevaient péniblement et les gardes ne tarderaient pas à arriver, il fallait donc disparaître. Les deux femmes se fondirent avec grâce dans la foule bigarrée de la capitale. Bientôt tout le monde les aurait oubliées et elles seraient loin. Elles marchèrent dans la ville un peu au hasard. Clarysse ne savait pas trop quoi dire à cette fille qu’elle connaissait à peine et qui ne semblait pas avoir du tout le même caractère qu’elle. Mais elle l’intriguait quand même. Rencontrer et pouvoir se lier à de nouveaux arpenteurs de la Voie était vraiment intéressant et même enrichissant. Chaque Voie était différente et c'était ça aussi ça force. Les marchombres avaient beau être très individualistes, peu l’étaient au point de fuir la compagnie. Et la petite brunette ne faisait pas partie du lot. Elle demanda donc :
 

-Ça te dit de boire un verre ? Je connais une bonne taverne juste à deux pas.
 

Comme l’autre semblait d’accord, elle la guida jusqu’à une taverne à la devanture colorée et au patron affable. Un groupe de musiciens jouaient un air grivois entraînant au fond de la salle pour un public enthousiaste. La jeune femme aimait autant la tranquillité des toits que l’animation des bars. et Al-Jeit pouvait offrir tout ça. Elles s’installèrent à une table et la marchombre commanda un vin de noix. Puis la jeune femme tenta de commencer la conversation, sourire aux lèvres :
 

-Bon, je crois qu’on a pas eu le temps de se présenter là-bas... Je suis Clarysse.


_______________
Le plus beau, le plus charmant, le plus séduisant c'est bien évidemment Kylian ♥
"Obsessed by a fairytale, we spend our lives searching
for a magic door and a lost kingdom of peace"

Eugene O'Neil




Clarysse Vornang ... Halina Nilsan alias Nymphe Nadorable Nordique I love you
avatar

La Brute Marchombre
Messages : 878
Inscription le : 26/05/2009
Age IRL : 22


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Who do you think you are? [Terminé]   Jeu 7 Mai 2015 - 18:00

La bourse rangée, elle marchait tranquillement aux côtés de l'autre marchombre. D'ailleurs, qui était-elle ? Il lui semblait avoir déjà vu ce visage quelque part... Elle l'avait vu au conseil quelques jours plus tôt, mais ce n'était pas ça. C'était autre chose. Elle n'aurait cependant pas su dire quoi. Ce visage ne lui était pas inconnu.
Hormis ce léger détail qui torturait sa mémoire, elle observait la femme. La kaelem avait vu son style de combat, elle n'était déjà plus élève depuis un moment. Quel âge pouvait-elle bien avoir ? Elle était plus âgée, c'était certain. Pas beaucoup plus qu'elle. De ce qu'elle avait pu constater, la Voie était leur seul point commun. La femme était moins effrontée et plus raisonnable. Elle semblait calme et ne devait pas posséder la même grande gueule que l'apprentie.
Elles étaient extrêmement différentes, et pourtant, elles évoluaient toutes deux dans ce monde qui appartenait aux arpenteurs de la Voie.
La femme prit soudain la parole, son analyse d'Ichel faite de son côté. La kaelem ne doutait pas de ce fait.


- Avec plaisir ! Je meurs de soif après tout ça.

La femme les menèrent alors dans les rues d'Al-Jeit, s'éloignant du lieu de l'incident. Elles s'arrêtèrent enfin, Ichel manqua de se cogner contre un passant alors qu'elle observait la devanture de la taverne. Colorée, très colorée. Du bruit s'échappait du lieu, un bruit qui plaisait bien à la marchombre. De la musique.
Elles entrèrent. Le patron s'affairait derrière son comptoir, hurlant sur ses employés. Ou ses sous-fifres ? Ichel n'aurait su faire la différence. Malgré tout, elle suivit la marchombre qui s'installa à une des rares tables libres. Un jeune garçon arriva après quelques coups de coudes et, timide, leur demanda d'une petite voix ce qu'elles désiraient. Un vin de noix pour la femme et une simple bière pour la kaelem. Il disparut entre deux tables alors que la jeune femme tournait son regard dans la salle.
La taverne était pleine à craquer, la musique résonnait fort au fond de la salle, les hommes hurlaient les paroles des chansons, un verre de trop dans le nez à n'en pas douter. Les musiciens étaient trois. Un flutiste, un joueur de luth et un chanteur brandissant un joyeux tambourin à clochettes. Leur rythme était bon, même très bon. Dommage qu'ils devaient se contenter de ce genre de public.
La voix de la femme ramena l'attention de la brune sur leur table.


- En effet, je regrette de ne pas avoir pu faire les présentations en bonne et due forme.

La kaelem pencha légèrement la tête en avant comme pour faire une révérence.

- Enchantée, Clarysse. Moi, tu peux m'appeler Ichel.

Les présentations faites, elles s'observèrent encore quelques secondes.

- Ah, au fait ! Merci pour tout à l'heure, je dois bien avouer que j'ignorais comment j'allais me sortir de ce pétrin.

Elle rit.

- Tu dois me penser bien inconsciente pour provoquer un gars comme celui-là ! Je te rassure, j'ai une très bonne étoile.

Mon maître, la plupart du temps...

- Bon, pas qu'une bonne étoile, c'est un peu dangereux de compter uniquement sur elles. J'suis moins inconsciente que tu ne peux le penser.

Ca sonnait faux et pourtant c'était vrai. Ichel avait grandi depuis cette époque où elle n'écoutait personne. Elle avait toujours vécu sous ses propres lois, privée d'autorité au-dessus d'elle. Ni de parents ni de frère. Mais elle avait grandit et n'était plus aussi... idiote. Ou elle l'était beaucoup moins.


_______________
Loving can hurt, loving can hurt sometimes, but it's the only thing that I know, when it gets hard, you know it can get hard sometimes, it is the only thing that makes us feel alive ▵ ©endlesslove.
there's always another secret


ÂneArc-En-CielAdorable ♥
avatar

Maître des écuries
Messages : 162
Inscription le : 26/04/2010
Age IRL : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Who do you think you are? [Terminé]   Dim 17 Mai 2015 - 19:09

Ainsi, elle s’appelait Ichel. Elle se souvenait un peu plus d’elle. Elle l’avait vu à la cérémonie au Conseil de la Guilde. Elle avait été présentée par son maître pour l’Anh-Ju mais la petite marchombre n’avait pas vu son maître marchombre. Elle n’était pas restée après le retour des élèves qui avaient soit réussis soit raté leurs épreuves. Elle savait l’épuisement qui suivait l’Anh-Ju et n’avait pas voulu envahir les apprentis ni se mêler à eux. Elle avait déjà assisté à plusieurs réunions et avait revu pas mal de ses amis marchombres, elle n’avait pas eu besoin de plus. Du coup, Clarysse ne savait pas grand-chose de cette jeune femme en face d’elle. Et c’était aussi bien. Elle pouvait avoir un regard neutre sur elle non entaché par la possible réputation de son maître.

 
La petite marchombre était rassurée de voir que la jeune femme était reconnaissante de son intervention dans la ruelle. De plus, elle disait aussi ne pas avoir su comment s’en sortir seule. Et c’était bon signe pour elle. La jeune marchombre n’était donc par prétentieuse, elle avait conscience de ne pas être un surhomme. Enfin, une surfemme. Elle n’était pas non plus une figure d’humilité mais au moins elle savait qu’elle aurait été dépassée tout à l’heure. Et il ne lui était pas demandé plus. Elle lui parla de sa bonne étoile qui la protégeait quand elle s’engageait sur des terrains glissant puis elle se reprit, elle ne pouvait pas seulement compter sur celle-ci.


-Oh de rien, ça a été un plaisir !


Elle était sincère, elle était contente d’avoir pu aider. Elle aurait fait de même face à n’importe qui. Une fois passé la colère de savoir qu’Ichel s’était mise dans cette situation par fierté, elle reconnaissait s’être bien amusée. Mettre une raclée à une bande d’Al-Jeit était plutôt réjouissant. Elle sourit en réponse au rire de la jeune femme et déclara :


-Oui, je crois que tu dois avoir une bonne étoile parce que là tu as eu de la chance…
 

Mais la bonne étoile ne faisait pas tout. La jeune marchombre semblait aussi plus que compétente et il n’était pas impossible qu’elle aurait certainement pu se sortir seule de cette situation avec un peu plus de réflexion que de muscles. Mais c’était la jeunesse qui avait parlé aujourd’hui. La fougue est importante mais le marchombre n’utilise pas seulement cet instrument.
 

-Mais tu as aussi il me semble de solides talents pour te sortir du pétrin.
 

En effet, la jeune femme s’était très bien battue contre ses adversaires. Ils étaient plus forts, plus lourdement armés et paraissaient plus dangereux qu’elle. Pourtant, elle avait réussi à les mettre au tapis avec seulement ses lames et son entrainement. Elle était coriace et ces hommes réfléchiraient à deux fois maintenant avant de se moquer d’une femme ou de crier à la tricherie. Elle leur avait donner une bonne leçon et avait certainement récupéré un beau pactole.
 

-Je t’avoue que je n’aime pas non plus les mauvais joueurs et encore moins les mauvais perdants. C’est impressionnant comment l’attitude d’un homme change lorsqu’il est face à une femme…


_______________
Le plus beau, le plus charmant, le plus séduisant c'est bien évidemment Kylian ♥
"Obsessed by a fairytale, we spend our lives searching
for a magic door and a lost kingdom of peace"

Eugene O'Neil




Clarysse Vornang ... Halina Nilsan alias Nymphe Nadorable Nordique I love you
avatar

La Brute Marchombre
Messages : 878
Inscription le : 26/05/2009
Age IRL : 22


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Who do you think you are? [Terminé]   Dim 31 Mai 2015 - 16:31

Leurs boissons leur furent enfin apportée. Les bulles de sa bière grimpaient vers la mousse, avides d'air. Ichel observa quelques secondes sa boisson avant de la prendre entre ses mains et de la lever vers Clarysse. Sourire aux lèvres, elle porta un toast.

- Aux talents pour se sortir du pétrin et aux femmes qui ne se laissent pas marcher sur les pieds !

L'autre marchombre lui offrit un sourire et elles trinquèrent. De solides talents pour se sortir du pétrin. La femme ne pouvait pas taper mieux dans le vrai. Ichel avait toujours eu, de mémoire, un talent fou à se dépêtrer des situations les plus embarrassantes à celles des plus difficiles. Toute jeune, elle faisait tourner ses parents en bourrique lorsqu'elle faisait une bêtise, ils savaient que c'était elle, mais jamais elle ne se faisait punir. Son frère en devenait fou malgré l'amour qu'il lui portait. Après leur mort, Ichel n'avait cessé de s'en sortir quoiqu'il pouvait bien lui arriver. Son frère parti, elle continua. Un véritable félin retombant sans cesse sur ses pattes. Oui, Clarysse avait trouvé la phrase qui définissait la jeune Calwin. Elle avait un solide talent pour se sortir des situations délicates.

Même lorsqu'elle observait son passé, elle ne pouvait que soupirer. Ichel Calwin était chanceuse. Combien de fois aurait-elle pu se faire battre ? Combien de fois aurait-elle pu se faire tuer ? Gamine de treize ans seule dans une taverne à servir des ivrognes jusqu'à tard dans la nuit. En effet, elle était chanceuse. Davantage que ce que l'on pourrait croire.


- Un talent que j'exerce depuis des années !

Sourire. Et elle ? Quels talents pouvait bien cacher la petite marchombre qu'elle venait de rencontrer ? La curiosité de la kaelem s'arrêta là, elle aimait les mystères et les cultivait elle-même. Pousser les gens à conter leur passé, très peu pour elle. S'ils se confiaient, qu'ils le fassent de leur propre chef. Ichel n'allait jamais chercher les secrets. Elle en avait déjà bien assez elle-même pour se contenter de ceux-ci.

- Ne m'en parles pas. Mais je prend un malin plaisir à les remettre à leur place lorsqu'il le faut !

C'était certain, la jeune marchombre n'était pas quelqu'un sur qui l'on pouvait marcher ou pire, s'essuyer les bottes. Venez la provoquer, on verra bien comment elle réagira. Une marchombre, une Calwin, un esprit libre, je vous laisse imaginer. En plus d'être chanceuse, elle ne se laissait pas marcher sur les pieds. Encore moins par un homme. Elle haïssait en particulier ceux qui la comparaient à ces fragiles petites choses qui peuplaient les grandes cités telle qu'Al-Jeit. Ces petites choses enrobées de velours et de dentelle, enfermées dans leurs tours d'ivoire.
Elle n'était pas une fillette, elle n'était pas une fille fragile. Tout sauf ça. Demandez à ceux qui ont la chance – ou le malheur – de la côtoyer ! Ichel serait plutôt sauvage que douce, plutôt bruyante que sage.
Ichel but une gorgée fraiche de sa bière. Elle cherchait encore où elle avait bien pu voir cette femme.


- Excuse-moi de te dévisager ainsi, mais quelque chose me taraude depuis tout à l'heure... Ton visage ne m'est pas inconnu. J'ai l'impression de t'avoir déjà vue quelque part, mais ma mémoire refuse de me redonner l'information.




[ 600 messaaaaaaaaaaaaaaaaaaaages ]


_______________
Loving can hurt, loving can hurt sometimes, but it's the only thing that I know, when it gets hard, you know it can get hard sometimes, it is the only thing that makes us feel alive ▵ ©endlesslove.
there's always another secret


ÂneArc-En-CielAdorable ♥
avatar

Maître des écuries
Messages : 162
Inscription le : 26/04/2010
Age IRL : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Who do you think you are? [Terminé]   Dim 21 Juin 2015 - 20:47

Ça n’étonnait pas Clarysse que le jeune marchombre prenne du plaisir à remettre à leur place les hommes qui ne pouvaient pas s’empêcher de vouloir rouler des mécaniques face aux femmes. Il fallait toujours que ceux-ci prouvent qu’ils étaient meilleurs que leurs homonymes féminins. Et il fallait aussi qu’ils défendent la demoiselle qu’ils supposaient en détresse. Même si celles-ci ne voulaient pas de leur aide et n’en avaient pas besoin. La fille pour ces hommes-là était toujours  faible et vulnérable. Mais bon,  les mentalités étaient longues à changer et Clarysse avait bien conscience que la place pour leur génération de la femme se trouvait encore auprès de son mari et de ses enfants et non pas à parcourir les routes poussiéreuses à cheval ou à se battre contre des malfrats. Et ce n’était pas prêt de changer si vous vouliez son avis.
 

La petite marchombre sirotait son verre alors que sa compagne de bataille l’interrogeait. Son visage lui semblait familier et elle se demandait où elle l’avait vue. Clarysse sourit et répondit :


-Hum, j’étais présente hier soir au Conseil, toutes mes félicitations d’ailleurs ! Tu m’as peut-être vue à ce moment-là !

 
Il y eu un moment de silence où les deux réfléchissaient à la soirée de la veille, puis elle eu une révélation eu remontant dans le fil de ses souvenirs de la soirée. Le nom du maître de la jeune femme avait été prononcé et la petite femme n’y avait pas prêté attention. Pourtant, ce nom lui aurait été familier si elle avait été plus attentive. Elle se frappa mentalement, si elle avait assisté à ces Conseils de la Guilde c’était bien pour y observer ce qui s’y passait et pour revoir des contacts et des amis. Elle avait fait la connaissance de son maître quelques mois plus tôt et elle n’avait même pas fait le rapprochement, quelle bécasse ! Nan mais sérieusement, ça craignait ça. Même si elle était certaine qu’il se fichait qu’elle soit venue ou non le voir. Elle soupira intérieurement, c’était de la politesse de base. Côtoyer des chevaux à longueur de journée lui faisait oublier les bases élémentaires de la vie en société.  Elle déclara donc, heureuse d’avoir pu résoudre ce mystère mais aussi dépitée de ne pas avoir compris plus tôt :
 

-Eh, mais je me souviens maintenant ! Ton maître c’est Arro Skil’Liches c’est ça ? Ça ne m’étonne pas, tu lui ressembles en fait et tu as l‘esprit vif des gens du Nord !

 
Oh oui, elle ne faisait pas que complimenter la jeune femme, elle s’auto congratulait aussi en s’incluant dans le tas. Mais bon, c’était une remarque assez courante à l’Académie. Tout l’Empire traitait les habitant d’Al-Poll comme des sauvages sans cervelle et ceux-ci venaient de sauver l’Empire alors ils avaient de quoi se vanter un peu les barbares. Et bon, la réputation d'Arro Skil'Liches n'était plus à faire. C'était un très bon marchombre extraverti. Ça changeait vraiment de l'archétype mystérieux et sombre. Enfin, il lui semblait que l'homme était un peu plus réservé au sein de la Guilde qu'au sein de l'Académie. Mais elle n'arrivait pas à comprendre les détracteurs au système de maître-élève en place à l'Académie de Merwyn. C'était toujours les maîtres qui choisissaient les élèves et l'Intendant ne forçait pas la main. Alors pourquoi les élèves issus de l'école étaient toujours autant sous-estimés ? Elle continua de réunir les pièces du puzzle et dit :
 

-Je t’ai déjà vu à l’Académie et notamment aux écuries il me semble !


_______________
Le plus beau, le plus charmant, le plus séduisant c'est bien évidemment Kylian ♥
"Obsessed by a fairytale, we spend our lives searching
for a magic door and a lost kingdom of peace"

Eugene O'Neil




Clarysse Vornang ... Halina Nilsan alias Nymphe Nadorable Nordique I love you
avatar

La Brute Marchombre
Messages : 878
Inscription le : 26/05/2009
Age IRL : 22


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Who do you think you are? [Terminé]   Dim 28 Juin 2015 - 16:11

Oui, Ichel se souvenait avoir croisé son visage au Conseil, la veille. Mais étrangement, ce n'était pas ça. Elle ne l'avait croisée que brièvement, de loin. Rien qu'un regard passé sur plusieurs visages inconnus, sur des marchombres de toutes les horizons. Des marchombres dont elle ignorait jusqu'à l'existence. Des petits, des grands, des jeunes, des vieux, des femmes, des hommes. Souriants, grincheux, confiants, empreints de doutes, tous étaient différents. Leur démarche cependant les réunissait tous, leur Voie se ressemblaient alors qu'ils étaient tous si différents les uns des autres. Et elle avait croisé le regard de la petite marchombre parmi tous ces arpenteurs de la Voie venus assister aux débuts de certains apprentis qui deviendraient bientôt des leurs.
Mais son souvenir ne remontait pas d'hier, il paraissait plus vieux. Clarysse... Ce prénom ne lui était pas inconnu, mais l'apprentie peinait à remettre un événement dessus. L'avait-elle déjà croisée à Al-Poll ? Ou était-elle une amie de Arro qu'il lui avait brièvement présenté un jour ? Ou... Non, elle n'arrivait décidément pas à mettre le doigt dessus.

Ce fut la petite brune qui trouva la solution. Ichel releva la tête, surprise. Elle hocha la tête, acquiesçant au fait qu'elle était bien l'élève de Arro Skil'Liches, haussa un sourcil lorsqu'elle lui dit que cela ne l'étonnait pas le moins du monde. Pourquoi ? Parce qu'elle lui ressemblait et qu'elle avait l'esprit vif des gens du Nord. Pourtant, Ichel était du Sud...
Alors comme ça elle ressemblait à Arro ? La jeune femme faillit partir dans un fou rire tant elle était surprise par cette remarque.
Puis elle se ravisa. Elle-même s'en rendait parfois compte. Quelques traits de caractère de l'homme s'étaient insinués en elle. Son amour pour la musique s'était éveillé une seconde fois grâce à lui. Leurs Voies se chevauchaient et même si elle redoutait le jour où elles se sépareraient, la marchombre était persuadée qu'elles évolueraient côte à côte. Il avait été ce père qu'elle avait perdu trop tôt, il l'était encore aujourd'hui. A lui tirer les oreilles lorsqu'elle faisait des bêtises, à lui enseigner la Voie qu'elle avait choisi. Son père, elle ne l'oublierait jamais. Il était tout pour elle. Mais son maître s'était peu à peu substitué à lui. Reprenant là où il s'était arrêté plusieurs années auparavant.
Oui, elle était presque fière de lui ressembler.

Ichel revint à la réalité lorsque la femme parla de l'Académie, mais plus principalement des écuries de celle-ci.


- Attends. L'Académie ? L'Académie de Merwyn, tu dis ?

Les rouages commencèrent à fumer dans son esprit, lassée de chercher cette solution qui lui échappait. Pourtant, elle reconnaissait ce visage. Et soudain, elle revit ses traits au milieu des écuries. Les chevaux hennissant autour d'elles. La marchombre se précipitant vers le box de Brume, pour en sortir tout aussi vite.

- Mais oui, je me souviens, je t'ai vue plusieurs fois dans les écuries !

Elle fronça les sourcils, tourna la tête quelques secondes. Comment s'appelait-elle déjà... L'apprentie s'était proposé un jour pour les cours d'équitation, pour voir ce qu'elle valait réellement – il fallait avouer que son maître n'avait rien à lui apprendre à ce sujet, lui qui découvrait seulement qu'il avait moins peur des chevaux que ce qu'il ne pensait... Ichel ne s'était cependant jamais présentée, lassée des cours à l'Académie. Mais cette maître des écuries, quel était son nom déjà... Elle se souvenait maintenant, avoir vu cette femme à plusieurs reprises dans les écuries, mais elle n'était jamais près d'un unique cheval. Elle s'occupait de tous les protégés des écuries. Y compris son Brume.

- Nous nous sommes croisées plus d'une fois dans les écuries, je me trompe ? Clarysse... Clarysse comme la maître des écuries ?! Tu es maître des écuries !

Et la lumière fut. La femme sourit, lui confirma ce qu'elle venait de trouver, un sourire vainqueur aux lèvres.

- Comme quoi, on ne connait pas tout le monde à l'Académie, malgré qu'elle ne soit pas si grande que ça !

L'apprentie but une longue gorgée de bière, reposa la chope devant elle avant de continuer la conversation.

- Tu donnes des cours, non ?

Peut-être se souvenait-elle d'elle comme la kaelem qui ne se présentait jamais au cours d'équitation. Ou simplement par les ragots fuyant dans les couloirs...





_______________
Loving can hurt, loving can hurt sometimes, but it's the only thing that I know, when it gets hard, you know it can get hard sometimes, it is the only thing that makes us feel alive ▵ ©endlesslove.
there's always another secret


ÂneArc-En-CielAdorable ♥
avatar

Maître des écuries
Messages : 162
Inscription le : 26/04/2010
Age IRL : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Who do you think you are? [Terminé]   Jeu 16 Juil 2015 - 16:43

La petite marchombre voyait le cerveau de l’apprenti fonctionner à plein régime alors qu’elle cherchait une explication rationnelle. Elle ne l’avait pas encore reconnue. C’était marrant de savoir quelque chose que l’autre de savait pas. Clarysse sourit à cette pensée et se demanda combien de temps il faudrait à Ichel pour comprendre. Ce n’était pas évident de se souvenir d’une personne en dehors de son contexte. Si elle l’avait vue à cheval ou une fourche pleine de paille à la main, elle l’aurait certainement reconnue immédiatement. Mais là c’était différent, elle n’avait aucun attribut reconnaissable de sa situation à l’Académie. Tout était resté à l’Académie. Sauf sa jument et le matériel en cuir qui patientaient dans une écurie renommée d’Al-Jeit. On pouvait juste deviner son appartenance à la Guilde des Marchombres si l’on savait où regarder. Mais ça Ichel le savait déjà.
 

Puis, la lumière se fit sur le visage de la jeune femme et Clarysse comprit qu’elle avait compris. L’exclamation qui suivie confirma cette supposition. Elle répondit donc, un sourire aux lèvres :

 
-Oui c’est moi, bien trouvé !

 
Les deux femmes souriaient. De parfaites inconnues elles étaient arrivées à visages familiers puis elles s’étaient enfin reconnues. Bon elles ne se connaissaient pas très bien pour autant mais ça leur donnait un point de départ pour la suite. Et puis bon, se battre ensemble contre une bande de malfrats c’était aussi un très bon moyen de faire connaissance. Quoique que peu habituel pour toute personne normalement constituée. Mais bon, lorsqu’on était marchombre, on quittait largement les limites de la normalité.
 

-Elle n’est pas très grande mais il y a du monde qui circule, c’est difficile de s’y retrouver !
 

Bon, la petite marchombre détestait l’uniforme qui avait été imposé par Aziel, au moins celui-ci avait le mérite de permettre de reconnaître qui était qui. Surtout pour Clarysse qui ne connaissait que peu d’élèves et de professeurs personnellement à cause de son emploi du temps assez chargé. Au moins avec ce système elle pouvait deviner qui était la personne en face d’elle lorsqu’on venait lui demander quelque chose. Mais lorsqu’il n’y avait pas d’uniforme, elle ne parvenait pas toujours à distinguer les différents élèves de certains profs ou gardes ou encore des visiteurs qui ne faisaient que passer à l’Académie. Elle répondit à la question d’Ichel en souriant, c’était presque une question piège pour elle :


-Je suis sensée donner des cours collectifs régulièrement. Mais bon, je privilégie plutôt les cours individuels à ceux qui sont vraiment motivés parce que les cours collectifs obligatoires ça me prend beaucoup de temps pour pas grand-chose…
 

En effet, lors de ses cours obligatoires, elle passait plus de temps à faire de la discipline qu’autre chose. Et les élèves motivés venaient de toute façon la voir pour avoir des conseils lorsqu’elle était seule. Alors elle préférait faire au cas par cas pour ceux-là. Pour les plus jeunes, elle proposait des cours d’initiation ou de niveaux différents mais ne les mettait plus en obligatoire pour favoriser la motivation des élèves. Et puis bon, elle n’avait pas non plus le temps et la patience de gérer trop d’élèves à la fois. Elle n’avait cependant pas dit son dernier mot en ce qui concernait les cours obligatoires. Elle en avait un peu discuter avec d’autres prof et elle avait quelques idées à développer. Elle continua, un sourire énigmatiques sur les lèvres :
 

-Mais bon, j’ai quelques idées pour des cours futurs, un peu différents de ce que je fais d’habitude, qui s’adresseront à tous les élèves…


Elle n'en ajouta pas plus mais changea de sujet pour se concentrer sur l'apprentie devant elle :


-Les cours se passent bien pour toi ?


La question était volontairement large pour laisser Ichel parlait de ce qu'elle souhaitait. Si elle voulait de l'enseignement marchombre, elle pourrait mais elle pouvait aussi se contenter de parler de profs de l'Académie. Les différentes options convenaient à Clarysse, elle respecterait le choix de la jeune femme et n'insisterait pas.


_______________
Le plus beau, le plus charmant, le plus séduisant c'est bien évidemment Kylian ♥
"Obsessed by a fairytale, we spend our lives searching
for a magic door and a lost kingdom of peace"

Eugene O'Neil




Clarysse Vornang ... Halina Nilsan alias Nymphe Nadorable Nordique I love you
avatar

La Brute Marchombre
Messages : 878
Inscription le : 26/05/2009
Age IRL : 22


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Who do you think you are? [Terminé]   Jeu 16 Juil 2015 - 19:49

[ Pardon... je t'aime I love you ]



Des cours d'équitation un peu différents ? La femme venait de piquer la curiosité d'Ichel au vif. A vrai dire, et elle n'allait pas l'avouer à Clarysse, elle était sensée prendre des cours avec elle. Elle ne s'était jamais présentée. Elle savait monter depuis des années, elle avait toujours eu ça dans le sang. Brume et elle se connaissaient, savaient comment l'un et l'autre fonctionnaient. Alors pourquoi prendre des cours d'équitation ? Elle n'en avait pas besoin. Elle avouait cependant que la femme venait de lui donner l'eau à la bouche en parlant de ses idées. Des cours différents de ce qu'elle faisait d'habitude, s'adressant à tous les élèves... Peut-être y participera-t-elle !

Et Clarysse frappa au bon endroit. Oh, elle ne l'avait sans doute pas fait exprès, elle désirait simplement s'intéresser à la jeune marchombre, rien d'autre. Mais elle frappa tout de même au bon endroit. Celui qui torturait la jeune femme depuis plus d'un mois.
Elle ne se rendait plus en cours. La réforme de Ril'Krysant n'avait pas aidé son envie de quitter l'Académie. Plus elle se rendait aux cours, plus elle pensait à les fuir. Au début, elle se forçait. Parce qu'elle voulait tout de même finir ce qu'elle avait commencé. Mais petit à petit, l'appel de l'extérieur fut plus intense, plus pressant. Elle ne supportait plus de rester enfermée entre quatre murs, elle ne supportait plus d'entendre encore et toujours les mêmes voix exposer leurs leçons. La kaelem voulait foncer sur la Voie, passer son temps à y déambuler, et elle sentait qu'elle perdait son temps à demeurer assise sur une chaise devant un Hil'Guidjek ou un Cil'Eternit.
Elle voulait être marchombre et voyager. Elle avait la désagréable impression que l'Académie la retenait, qu'elle ne pourrait pas avancer sans se débarrasser de ce poids. Et ça lui faisait mal. C'était comme si elle considérait sa seule véritable famille comme un poids.

Sauf que ce n'était pas ça le problème. Au début, elle ne le ressentait pas, ce vide. Ou elle ne le ressentait plus. Mais à présent qu'une nouvelle page était en train de tourner, qu'elle sentait que sa place ne serait bientôt plus au sein de l'Académie, elle le sentait revenir. Ce trou. Cette blessure en elle qui refusait de cicatriser.
Peu connaissaient réellement la raison de sa venue à l'Académie. Non... Personne ne connaissait la raison de sa venue. Elle s'était refusée à en parler, trop fière pour montrer sa faiblesse. Halina était sans doute celle qui se rapprochait le plus de la vérité. Sans toutefois la posséder.
Elle était venue à l'Académie de Merwyn pour obtenir les capacités dont elle avait besoin. Pour retrouver cette famille perdue. Et en venant dans le nord, elle trouva une seconde famille. Qu'elle brûlait de quitter pour retrouver l'ancienne. Ceci était la vérité simple qu'elle cachait à tous ceux qu'elle aimait. Et elle délaissait les cours. Elle se haissait. Et elle mentirait.


- Ca va pas trop mal, des deux côtés. Les cours de l'Académie sont bientôt finis, mais je n'ai pas à me plaindre. Même si les yeux sont plus rivés sur moi qu'auparavant...

Aziel possédait tous les noms des troubles-fêtes et... elle en faisait parti, bien évidemment. Halina et elle avaient découvert leur dossier un jour qu'elles s'étaient faites chopées dans la salle d'armes. Elles étaient seulement bien plus malignes que cet imbécile de Jahl et l'Intendant. Elles s'en étaient sorties haut la main, ayant eu l'opportunité de voir leur dossier plutôt... chargé. Ils ne devaient pas l'être de la même manière, malheureusement. Halina était une très bonne élève, consciencieuse, elle travaillait dur et les professeurs savaient qu'elle était l'une des plus prometteurs de cette Académie. Le dossier d'Ichel... devait être tout autre. Plus dans le genre “bêtises en tous genre“. Son maître ne devait pas faire de rapports, donc ses meilleurs efforts ne devaient pas être pris en compte... Malgré tout, elle s'en fichait royalement. Elle resterait une kaelem turbulente et serait qui elle voudrait être. Marchombre.
Son dossier devait être davantage volumineux à présent qu'elle ratait des cours...


- Disons que je ne suis pas la plus docile des élèves !

Un léger sourire malicieux vint se dessiner sur son visage.

- Sinon le reste de mon apprentissage se déroule plutôt bien, compte tenu de la soirée dernière. Ca va faire deux ans et demi.

L'apprentie eut un pincement au coeur en pensant à ce jour futur où son maître lui apprendrait que trois ans s'étaient déjà écoulés... Elle reprit contenance bien plus rapidement qu'elle ne l'aurait pensé.

- D'ailleurs... Ne pourrais-tu pas me parler davantage de ces fameux cours qui s'adresseraient à tout les élèves ? Ca pique ma curiosité depuis que tu en as fait référence.

Ichel arborait un grand sourire intéressé.




_______________
Loving can hurt, loving can hurt sometimes, but it's the only thing that I know, when it gets hard, you know it can get hard sometimes, it is the only thing that makes us feel alive ▵ ©endlesslove.
there's always another secret


ÂneArc-En-CielAdorable ♥
avatar

Maître des écuries
Messages : 162
Inscription le : 26/04/2010
Age IRL : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Who do you think you are? [Terminé]   Lun 3 Aoû 2015 - 13:31

Ichel lui dit que les cours se passaient bien et qu’elle n’en avait plus pour longtemps avec les cours de l’Académie. Ce qui était une très bonne nouvelle. Enfin, elle avait un peu de mal à savoir quel cours pouvaient vraiment être plus bénéfiques s’ils étaient dispensés par l’école plutôt que par le maître marchombre. Elle voyait mal l’intérêt de ce système de formation. Et c’était un peu pour ça qu’elle n’avait pas encore pris d’élève à l’Académie. Elle se voyait mal choisir un élève dans l’Académie, normalement, un élève se choisissait au hasard d’une rencontre et non pas parce qu’un dirigeant d’une école le proposait. C’était étrange. Bon, le système de l’Académie n’était pas la seule raison qui faisait que Clarysse ne prenait pas d’élève. La raison principale étant qu’elle ne se sentait pas encore prête à passer le cap. Elle ne voulait pas prendre la responsabilité que quelqu’un dépende d’elle pendant trois longues années. Elle ne voulait pas de ça pour le moment. Elle savait qu’elle devait encore avancer un peu sur la Voie avant de permettre à quelqu’un de trouver sa Voie. C’était dans l’ordre des choses pour elle. Lorsque la jeune femme eut fini, la petite marchombre lui répondit avec un petit sourire sur les lèvres :

 
-Ah tu es donc une élève indisciplinée à l’Académie ? Ce n’est pas très bien ça Mademoiselle !


Puis elle se corrigea vu qu’elle savait ce que ressentait Ichel. Elle aurait été pareille à l’époque.

 
-Bon, en même temps je comprends, rester enfermée dans une salle de classe alors qu’on pourrait être en train de de prendre un bain glacé ou de s’écorcher les doigts contre une montagne, ce n’est pas très motivant !

 
Ah oui, l’enseignement marchombre pouvait parfois ressembler à de la torture d’un point de vue extérieur mais au fond, c’était un véritable bonheur. Alors en effet, comparer un cours à l’Académie et un cours en plein air n’était pas très difficile. Et encore, s’il n’y avait que les cours de passionnant ce serait peut-être moins attirant, mais là, c’était aussi un style de vie d’être marchombre. Vouloir s’échapper d’un moule était la base. Et l’Académie était un très gros moule qui pouvait donner la sensation d’enfermer les gens. Heureusement, Clarysse avait suffisamment de liberté dans son travail pour ne pas avoir cette sensation. Elle pouvait aller et venir à sa guise et elle n’avait pas de supérieur hiérarchique trop encombrant. Elle continua, un sourire pensif sur le visage :

 
-Ah oui, tu n’es pas loin de la fin de ta formation alors… Il y a aussi l’appel du large…


Elle se souvenait de la sensation. L’envie de quitter son maître, de voler de ses propres ailes mais avec cette appréhension pour la suite. La peur de la rupture avec ce qui semblait habituel et normal était vraiment ancrée en elle. Mais comme beaucoup d’autres élèves avant elle et après elle, Clarysse avait surmonté ça. Et sa Voie pleine de promesse de liberté avait jailli devant ses pas. Elle se reconcentra un peu sur la discussion et répondit à Ichel avec un air franchement espiègle :
 

-Oh, si je t’en parle ce sera moins drôle. Et j’ai comme l’impression que j’aurai plus de chance de te voir à mon cours si je te laisse dans le suspense…


_______________
Le plus beau, le plus charmant, le plus séduisant c'est bien évidemment Kylian ♥
"Obsessed by a fairytale, we spend our lives searching
for a magic door and a lost kingdom of peace"

Eugene O'Neil




Clarysse Vornang ... Halina Nilsan alias Nymphe Nadorable Nordique I love you
avatar

La Brute Marchombre
Messages : 878
Inscription le : 26/05/2009
Age IRL : 22


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Who do you think you are? [Terminé]   Sam 22 Aoû 2015 - 14:01

Clarysse n'avait pas tord. Si elle répondait à la question de la jeune marchombre, elle aurait moins de chance de la trouver à son cours. Ichel n'en pouvait plus des cours à l'Académie, toujours les mêmes. Ennuyeux, redondants, longs. Très longs, trop même. Elle avait besoin d'autre chose, l'Académie ne lui suffisait plus. Oui, elle aimait ses amis, elle aimait l'Académie, avec le temps, elle était devenue sa deuxième famille. Peut-être la seule qu'elle n'aurait jamais. La sienne s'étant volatilisée, détruite un jour de printemps d'un coup de baguette. Et la Dame savait que la kaelem refusait de rester coincer dans une maison un enfant dans les bras et un époux au-dessus d'elle. Ichel n'était pas faite pour la famille. Pourquoi en avoir une alors qu'elle s'était si bien débrouillée jusqu'ici, seule ?
Elle se mentait à elle-même. Mais lorsque la détresse atteint des sommets, comment réagir autrement ? Elle niait au lieu de souffrir plus encore. Elle niait le fait que sa famille lui manquait, elle niait le fait que son frère était un traitre. Elle niait ces images qui tournoyaient dans sa tête, celles de son frère au milieu de ce champ de bataille... Au milieu de l'Académie, retirant sa lame du corps de Many pour l'essuyer distraitement sur ses vêtements... Et ce regard qu'il lui jeta... Jamais elle ne l'oublierait. Et pourtant, elle essayait de se mentir.

Elle avait besoin de fuir l'Académie. Elle se mentait également sur la raison de cette fuite. Son envie de liberté ? Excuse bidon. Elle avait peur de perdre à nouveau cette famille, peur de la voir disparaître sous ses yeux. Elle ne le supporterait pas deux fois. Elle prenait alors peu à peu la décision de partir avant que cela n'arrive.
Et dans son envie de fuir l'Académie, elle ne supportait plus les cours. Clarysse avait donc tout intérêt à se taire si elle voulait voir l'apprentie dans son cours. Bien qu'elle ait davantage de chances de la voir que Hil'Guidjek ou Cil'Eternit, car elle n'avait encore jamais assisté à un seul des cours de la maître des écuries.

Ichel fit une petite moue déçue, suppliante.


- Alleeeez, s'il te plait ! Je dirais rien à personne.

Retroussant ses lèvres comme si elle s'apprêtait à pleurer, elle renifla une fois. Deux fois, trois. Avant d'arrêter sa comédie et de se remettre droite sur sa chaise.

- Ca a aucun effet, hein ? Je suis pas très bonne comédienne, il parait...

La kaelem éclata de rire.

- De toute façon, j'avais peu de chance de te faire cracher le morceau !

L'apprentie avait plutôt la mauvaise habitude de foncer dans le tas au lieu d'utiliser ses neurones. Son maître mettait tout en oeuvre pour essayer d'éradiquer cette mauvaise habitude. Mais quand c'est ancré, que voulez-vous faire. On ne pouvait tout de même pas la menacer, un couteau sous la gorge. Elle réagirait comme elle a toujours réagi. A l'aide de ses instincts, en fonçant dans le tas. Peut-être qu'un jour elle comprendrait.

- Tiens j'y pense... Ca vient juste de me venir en tête, mais... Enfaite tu connais Brume, un étalon gris pommelé, le mien, vu qu'il crèche dans les écuries ! Il te donne pas trop de fil à retordre ? Faut dire que l'expression "l'animal ressemble à son maître" est assez explicite dans ce cas-ci.

Brume et Oeil-de-Tigre avaient pris du caractère de la jeune marchombre, c'était certain. Etait-ce bien ? Peut-être pas...

- D'ailleurs, depuis que je suis à Al-Jeit, il n'a pas réellement bougé des écuries de l'auberge...

Pensive, elle continua sa phrase.

- Je devrais peut-être lui dégourdir les pattes un moment...






_______________
Loving can hurt, loving can hurt sometimes, but it's the only thing that I know, when it gets hard, you know it can get hard sometimes, it is the only thing that makes us feel alive ▵ ©endlesslove.
there's always another secret


ÂneArc-En-CielAdorable ♥
avatar

Maître des écuries
Messages : 162
Inscription le : 26/04/2010
Age IRL : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Who do you think you are? [Terminé]   Dim 20 Sep 2015 - 14:49

Ichel voulait savoir ce que contiendrait le cours. Elle voulait connaître les idées de Clarysse mais celle-ci resterait lèvres closes. En fait, il s’agissait d’une idée qu’elle avait déjà eu plusieurs fois en voyant certains élèves sur leurs chevaux. Ceux qui montaient bien avaient tendance à parader mais elle se demandait si leur équilibre serait le même en situation réelle. En tous cas, elle ne pouvait rien faire sans avoir demandé au professeur de combat. Mais elle était persuadé qu’il accepterait. Ça changerait un peu des cours habituel. Ça ne serait pas vraiment adressé aux débutants mais plutôt aux cavaliers qui voulaient un peu pousser plus loin leur technique. Et avec ce genre d’exercice, il était indispensable de bien communiquer avec sa monture. Mais la petite marchombre ne dirait rien de ce projet à sa nouvelle amie. Elle sourit en lui répondant :
 

-Tu es tenace toi dis donc ! Je préfère te laisser la surprise…

 
La marchombre changea totalement de sujet en parlant de son étalon, Brume. Elle se demandait s’il n’était pas trop turbulent et s’il ne s’agitait pas trop dans les écuries de Clarysse. Pour être tout à fait sincère, il lui avait un moment cassé les oreilles à taper sur la porte de son box et à saluer toutes les juments qui passaient près de lui. Elle avait dû user de tout son charme et de sa persuasion pour l’apaiser et pour limiter un peu son agitation. Bon, c’était un étalon alors elle ne pouvait pas l’empêcher de reluquer les juments en chaleur mais au moins, elle avait réussi à ce que ce ne soit plus tous les jours à longueur de temps.
 

-Oh il a été assez difficile au début mais bon, à la différence des hommes, les chevaux sont assez simples à calmer quand on sait leur parler…
 

Elle taquinait amicalement  la jeune femme sur le caractère de sa monture :
 

-Il a de qui tenir en effet !
 

Ichel lui expliqua que Brume était resté à l’auberge depuis qu’elle était arrivée à Al-Jeit et Clarysse se dit que Poussière d’Etoile devait elle aussi en avoir marre d’être entre quatre murs. Il fallait donc leur trouver une occupation. Quoi de mieux qu’une ballade autour d’Al-Jeit ? Clarysse confirma donc :
 

-Ah oui, il doit tourner en rond ! Allons chercher nos chères montures pour leur faire un peu prendre l’air !
 

Il leur fallu peu de temps pour payer leurs consommations, sortir de la taverne, parcourir les rues d’Al-Jeit jusqu’à l’auberge où était Brume puis jusque celle où était Poussière d’Etoile. En effet, l’appel de la liberté était vraiment trop fort pour les deux nouvelles amies. Elles passèrent les portes de la ville avec un grand sourire aux lèvres. Poussière d’Etoile piaffait d’impatience lorsque Clarysse l’enfourcha. Elle n’avait pas pris sa selle, mais cela n’avait aucune importance pour les deux compagnons de longue date. Ils avaient tellement l'habitude d'être ensemble que Clarysse aurait pu dormir sur son dos sans que ça ne dérange la jument. La petite marchombre aurait peut-être juste un peu plus de courbatures demain. Elle chouchouta un peu sa jument en lui chuchotant quelques mots doux pour l’apaiser le temps qu’Ichel grimpe sur Brume. Mais il ne fallait pas partir trop vite pour ne pas les blesser. En plus la route pavée était assez traître pour les chevaux. Elle proposa alors :
 

-Une petite marche jusqu’aux arbres là-bas ? Puis, une fois qu’ils seront bien échauffés, que dirais-tu d’une course ?


_______________
Le plus beau, le plus charmant, le plus séduisant c'est bien évidemment Kylian ♥
"Obsessed by a fairytale, we spend our lives searching
for a magic door and a lost kingdom of peace"

Eugene O'Neil




Clarysse Vornang ... Halina Nilsan alias Nymphe Nadorable Nordique I love you
avatar

La Brute Marchombre
Messages : 878
Inscription le : 26/05/2009
Age IRL : 22


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Who do you think you are? [Terminé]   Ven 22 Juil 2016 - 17:01

Et elle proposa d'aller chercher leurs montures. Le visage de la kaelem s'illumina instantanément. Elle se releva alors vivement, presque trop, puis accepta la proposition dans la seconde. Comment refuser !
Elles prirent quelques minutes pour payer leurs consommations avant de se diriger vers la sortie de la taverne. Une fois dehors, Ichel les firent prendre la route vers l'écurie où Brume passait la plupart des derniers jours.
Quelle ne fut pas la fête qu'il lui fit lorsqu'elle pénétra dans l'écurie, le palefrenier à sa suite ! Brume était un étalon un peu étrange, élevé par la grand-mère de la marchombre et elle-même. La jument qui l'avait mis au monde était morte peu après. Le petit étalon s'était donc retrouvé orphelin. Et la grand-mère Calwin offrit un compagnon à sa petite fille en même temps qu'un foyer et une amie pour le petit poulain. Depuis, ils sont un peu comme frère et soeur. Une relation fusionnelle, que l'on dirait. Et même si ça semble impossible ou tiré par les cheveux, c'est bien le cas. Pour elle.

Après avoir payé l'écurie et s'être mises en route, il ne leur fallut que peu de temps avant de récupérer la monture de Clarysse. Peut-être tout autant pour passer les portes de la ville.
La jument de sa nouvelle amie piaffait d'impatience, excitant par la même occasion celle de Brume. La marchombre observa d'un oeil l'autre chevaucheuse grimper sur le dos dénudé de sa monture. Elle sourit. La selle, elle l'avait prise. Même si elle-même avait déjà chevauché Brume dos nu, elle préférait de loin ne pas se retrouver avec de terribles courbatures le lendemain. Si c'était pour que son maître en profite pour le lui briser plus encore avec une de ses leçons excentriques... Elle avait donc choisi de prendre la selle pour préserver au mieux possible son corps des courbatures.

A son tour, Ichel se retrouva juchée sur le dos de sa monture. Il piaffa plus encore, sachant bien que son amie ne craignait pas de tomber, le laissant bien souvent aller seul, les brides lâchées.
Ichel dut donc le calmer, malgré son envie de le lancer. Sauf qu'il pourrait se faire plus de mal qu'autre chose sur ces routes pavées sortant de la capitale. Mieux valait attendre, d'autant plus qu'il venait de passer plusieurs jours sans bouger la moindre patte.
Clarysse fit une proposition à la kaelem. Celle-ci se retourna vers elle, la toisant d'un sourire amical.


- Ca me parait être le programme idéal !

Sur ces paroles, les deux animaux marchèrent au pas en direction des arbres indiqués. L'impatience se lisait en eux comme en leurs cavalières.
Alors qu'ils évoluaient lentement, le silence s'installa. Et Ichel se mit à penser, son regard perdu dans la crinière noire de Brume... Sa main droite tenant les rênes, l'autre se posant délicatement sur la robe pommelée du puissant animal.
Et elle souriait sans même s'en rendre compte.
Le souvenir de ce jour où il était venu au monde. Celui de s'être réveillée chaque nuit pour voir s'il allait bien. Cet autre de toutes ces nuits, enfant, à dormir dans l'écurie avec le petit poulain. Celui encore de revoir ce visage la couver sans rien dire aux parents de ses nuits dans la grange...
Tout revenait à lui. Toujours. Inévitablement, son visage lui apparaissait. A chacun de ses actes, chacun de ses pas. Il était là, debout devant elle, un fantôme. Hantant ses nuits, incessants cauchemars.
Cet homme qu'elle croyait connaître, cet homme qui n'était plus que l'ombre d'un souvenir passé. Cet homme qu'elle rêvait depuis toujours de retrouver.
Ichel ne pleurait pas. Jamais. Ou elle s'efforçait de le cacher.
Elle gardait ses larmes pour ce frère. Pour cet homme. Cet inconnu d'aujourd'hui.

Sans même qu'elle ne s'en rende compte, les chevaux venaient d'atteindre les deux grands arbres. Ichel chassa toutes ses pensées malsaines, elle voulait pouvoir recommencer sa vie. Et les oublier. Tous. Ces visages inoubliables du passé. Les effacer pour ne plus souffrir de leur absence, de leur trahison. De leur perte, simplement.

La kaelem se tourna alors vers Clarysse, presque sereine. Toujours le sourire aux lèvres, masquer les tourments toujours. Et lorsqu'elle parla, son regard se posa sur la vue qui se profilait derrière les deux arbres. Grande plaine verte dénudée de toute trace humaine. Et son coeur tressauta, oublia tout. Brume réagit, fit comprendre à sa cavalière son impatience grandissante.
Maintenant. Courir loin. Sans plus même s'arrêter.
La marchombre se retourna vers sa nouvelle amie.


- Prête ?

Les montures se mirent presque d'elles-mêmes en position entre les deux arbres. Ligne de départ imaginaire d'une course. Quand trouverait-elle celle de sa nouvelle vie ? Peut-être bientôt... Qui sait.

Trois... deux... un...






[ Je suis IMPARDONNABLE.... je suis désolée du gros gros gros gros retard T.T Mais je me disais qu'on pourrait potentiellement le conclure ? Etant donné qu'il date.... beauuucoup /PAN Dis-moi ce que t'en pense, mon petit chat I love you ]


_______________
Loving can hurt, loving can hurt sometimes, but it's the only thing that I know, when it gets hard, you know it can get hard sometimes, it is the only thing that makes us feel alive ▵ ©endlesslove.
there's always another secret


ÂneArc-En-CielAdorable ♥
avatar

Maître des écuries
Messages : 162
Inscription le : 26/04/2010
Age IRL : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Who do you think you are? [Terminé]   Mer 10 Aoû 2016 - 16:47

La marche aux côtés de l’élève marchombre fit un bien fou à Clarysse, elle préférait depuis toujours les grands espaces vides aux rues encombrées. Le haras dans lequel elle avait grandi correspondait totalement à ce critère. Elle sentait entre ses jambes que les muscles de Poussière se déliaient, se détendaient. Le couple avait tellement l’habitude de ne faire qu’un que la jument savait que sa cavalière avait une bonne raison de ne pas la laisser se lancer au galop immédiatement, alors elle patientait. La petite marchombre observa du coin de l’œil sa voisine qui semblait perdue dans ses pensées. Ne voulant pas l’interrompre, elle resta silencieuse, observant le paysage. Elle ne sortait pas souvent par cette porte de l’enceinte d’Al-Poll et  ne connaissait donc pas vraiment ce coin. Elles avaient quitté la zone avec des bâtiments de la périphérie de la cité et se trouvaient donc dans la campagne sur une route entourée de champs. On distinguait la ligne de la chaîne du Poll sur leur droite et le ciel était dégagé.


Lorsqu’elles parvinrent aux arbres, la route bifurquait sur la droite mais en face d’elles se trouvaient un champ d’herbe verte. Certainement un endroit où les cultivateurs laissaient le champ en jachère pour y planter plus tard des légumes ou des céréales. Mais pour l’instant, il s’agissait d’un terrain de jeux parfait car il ne semblait pas y avoir de trou où les chevaux pourraient se blesser et l’herbe n’était pas trop haute. Une invitation à la course et à la liberté. Les deux chevaux sentirent l’excitation de leurs cavaliers et piaffèrent à nouveau. Ichel demanda à Clarysse si elle était prête, cette dernière lui répondit, avec un grand sourire :



-Toujours !


Puis elle ajouta, en lançant Poussière d'étoiles :


-On va vous mettre la pâté !


Rien de mieux qu’un défi avant une course pour y ajouter un peu d’excitation. Les deux jeunes femmes lâchèrent la bride à leur monture et celles-ci partirent. Clarysse serrait les jambes autour de sa petite jument qui était déterminée à remporter cette course, elle donnait des coups de nez en direction de l’étalon à ses côtés, ce n’était pas un jeunot qui allait la distancer. Mais elle semblait aussi contente de ne pas être seule à courir, elle aimait depuis toujours la présence des autres autour d’elle. Contrairement à sa cavalière qui avait une préférence pour les ballades en solo. Même si elle devait avouer que c’était agréable d’être accompagnée et de pouvoir surveiller la progression de l’autre tout en chuchotant des encouragements dans les grandes oreilles dressées de son amie équine.


Puis, sans vraiment comprendre à quel moment le changement s’opéra, elle se rendit compte, qu’elle n’avait plus grand-chose à faire de gagner ou de perdre cette course. Tout ce qui l’intéressait c’était l’ivresse de la vitesse, le vent sur son visage, la force de sa jument entre ses jambes et le bonheur d’être là. Alors elle lâcha les rênes entremêlés de crins qu’elle tenait depuis le début de la course et elle leva les bras au ciel et éclata de rire comme elle ne l’avait plus fait depuis longtemps.


Souvenir d’une petite fille qui galopait pour la première fois avec sa jument.




[Merci pour ce rp c'était super cool ! Et désolée pour l'attente I love you Donc, officiellement : RP TERMINE   ]


_______________
Le plus beau, le plus charmant, le plus séduisant c'est bien évidemment Kylian ♥
"Obsessed by a fairytale, we spend our lives searching
for a magic door and a lost kingdom of peace"

Eugene O'Neil




Clarysse Vornang ... Halina Nilsan alias Nymphe Nadorable Nordique I love you
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Who do you think you are? [Terminé]   



 
Who do you think you are? [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires
-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Académie de Merwyn :: L'Empire de Gwendalavir :: La capitale Al-Jeit et ses environs :: Ruelles-