Marquer tous les forums
comme lus

Sujets actifs du jour
Voir les nouveaux
messages depuis
votre dernière
visite
AccueilGinetteJournée à la ferme [Avec Lehya Jinwa]
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Forum RPG Ewilan école Merwyn RP Ellana Edwin Merwyn Vivyan Ts'Liches Marchombre Al-Poll All-Jeit Dessin Académie jdr Poésie RPG école médiéval fantasy Bottero jeu de rôle jeux de rôle RP forum quête monde salim duom
 

Partagez | 
 

 Journée à la ferme [Avec Lehya Jinwa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Rêveur du Premier Cercle
Messages : 13
Inscription le : 29/09/2017
Age IRL : 21


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Journée à la ferme [Avec Lehya Jinwa]   Mer 4 Oct 2017 - 19:36

Il avait de cela quelques jours, un de ces professeurs avait arraché Aethel à son étude des plantes avec empressement. Il déclara avoir quelqu'un à lui présenter et l'entraina par le bras à travers les couloirs de la Confrérie sans ménagements malgré les protestations de Gardien qui n'aimait pas qu'on prenne sa place. C'est ainsi qu'elle rencontra Lehya, spécialisée dans le rêve vétérinaire. Aethel en fut ravie et déçue: elle se pensait en avant-garde mais se trouva tout de même heureuse que tout ne soit pas encore à inventer. Jouir de l'expérience d'une aînée lui serait d'une grande aide et si leur premier échange fut bref, un rendez-vous fut prit pour qu'Aethel puisse venir voir de plus près les travaux de Lehya dans sa ferme. Quelques jours plus tard, sur dispense d'un professeur, la jeune fille put à titre exceptionnel ne pas se rendre à ses cours pour aller effectuer sa visite.

Accompagnée de son chien, elle quitta la Confrérie à l'aube pour entamer le trajet sur un cheval emprunté à l’Académie. Sa cécité rendait son orientation délicate quand elle effectuait un voyage pour la première fois aussi préférait elle partir en avance. Vérifiant sa route auprès de chaque personne qu'elle rencontrait, Aethel réussi à s'éviter trop de détours. Elle savait qu'elle se dirigeait vers les montagnes et cela la mettait en joie: elle adorait depuis son enfance la pleine nature. Cette longue promenade était donc un ravissement, même sa monture un alezan puissant avec une grosse tête, s'était mit à caracoler le long du chemin la tête haute. Gardien, lui, marchait dans l'ombre du cheval sans abandonner son poste de protecteur à défaut de pouvoir assurer celui de guide.

Tout en chevauchant, Aethel prêtait grande attention aux odeurs et aux sons. Chaque troupeau de siffleurs, chaque bosquet, chaque maison le long du chemin regorgeait de caractéristiques qu'elle pourrait utiliser pour mieux s'orienter. Il suffisait qu'une herbe odorante pousse dans un champ pour constituer par la suite un point de repère. Il en allait aussi pour les chants d'oiseaux et les différentes activités humaines telles que les forgerons, les boulangeries ou tout autre échoppe produisant un son ou une odeur caractéristique. Pour le retour toutefois, Aethel n'avait pas trop à s'en faire: Gardien comme Pollen le cheval sauraient rentrer jusqu'à la Confrérie. Enfin, un fermier des environs guida sa monture par la bride jusqu'à l'entrée des terres de Lehya.

La jeune femme sauta de sa selle en douceur et chercha à prendre des repères autour d'elle mais elle était trop excitée et les stimulus trop importants. Elle se trouvait à priori dans la cour et décida donc d'appeler.

"Il y a quelqu'un?"

Seul l'écho de sa voix et quelques cris d'animaux lui répondirent. Un peu mal à l'aise de se retrouver là seule, Aethel se donna une contenance en desserrant la selle de Pollen en attendant de pouvoir le libérer de son harnachement. Un bruit d'eau parvint jusqu'à ses oreilles et elle décida de faire boire ses bêtes en attendant. Elle s'approcha en douceur, ne sachant pas si il s'agissait d'une fontaine, d'un puit ou d'un bras de ruisseau et se mit à tâtonner pour fixer ce qu'elle avait en face d'elle. Aethel n'en eu pas le temps car elle entendit soudain un pas caractéristique derrière elle. Ses béquilles donnaient à Lehya une signature sonore unique et la jeune fille se retourna avec un grand sourire, ravie de l'avoir trouvée.


avatar

Rêveur du Second Cercle
Messages : 74
Inscription le : 18/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Journée à la ferme [Avec Lehya Jinwa]   Ven 6 Oct 2017 - 19:58

La vie de Lehya, bien que loin d'être monotone, lui semblait parfois beaucoup trop routinière. La ferme la changeait de la Confrérie ; elle était beaucoup plus bruyante, beaucoup plus imprévisible, beaucoup plus vivante. Pas un instant n'était silencieux, si ce n'était la nuit, lorsqu'aucun animal et qu'aucune personne n'avait besoin de soin. Mais en quelques mois, elle avait trouvé son rythme. Après son voyage, elle ne rêvait que d'une chose : d'aventure. Ce qu'elle avait perdu aurait pu l'en dégoûter, mais ç'avait été l'inverse ; quand bien même elle perdait ses deux jambes, ou un bras, l'exploration ne saurait lui être interdite. Mais en attendant de pouvoir à nouveau partir, elle continuait à observer les animaux de la ferme. Si les chevaux lui faisaient toujours un peu peur, elle pouvait désormais s'en approcher pour les soigner, même si elle les quittait vite une fois son travail accompli. Elle avait noirci des carnets d'anatomie, et ses recherches étaient pour la plupart déposées à la Confrérie, le temps d'être copiées.

Ce fut d'ailleurs lors d'une visite à la Confrérie qu'elle rencontra Aethel. La demoiselle voulait, elle aussi, se spécialiser dans les soins aux animaux. Lehya en fut ravie – elle serait sûrement quelqu'un avec qui elle pourrait partager ses recherches, discuter de certaines choses, et un second point de vue lui semblait être important. Cependant, la rêveuse avait des obligations et elle ne pouvait rester très longtemps. Elles convinrent donc d'un rendez-vous, un peu plus tard dans la semaine, à la ferme où Lehya habitait désormais.

Le matin-même, elle s'était soudain sentie nerveuse. Si elle cohabitait à présent très bien avec les fermiers et leurs familles, rencontrer quelqu'un lui donnait toujours des bouffées d'angoisse. Aethel ne lui avait pas semblé méchante, au contraire, mais pouvait-on vraiment connaître les gens après une simple discussion ? En tout cas, elle ne pouvait malgré tout pas manquer à son devoir. La sangle de son sac autour de son épaule, elle quitta sa chambre pour vaquer à ses occupations quotidiennes. Elle décida d'attendre la jeune rêveuse en s'occupant de son mouton. Sanaël avait bien grandi. Même si Lehya n'avait aucune raison de s'en faire, elle s'inquiétait toujours pour lui. Il était devenu son compagnon, en quelques sortes. Parfois, elle le laissait même gambader auprès d'elle, et elle savait qu'il ne s'éloignerait pas trop. Néanmoins, lorsqu'un fermier vint la chercher pour lui annoncer que leur invitée était arrivée, Lehya prit soin de remettre Sanaël avec les autres moutons.

Un appel résonna et Lehya reprit ses béquilles, avant de se remettre debout – elle avait pour habitude de s'asseoir lorsqu'elle s'occupait des animaux. Puis elle se déplaça, aussi vite qu'elle le put, vers la jeune femme qui appelait. Bien sûr, elle remarqua vite le cheval. Bien que sa peur ait refait surface brutalement, elle continua son avancée vers Aethel, prenant soin de ne pas passer trop près du cheval. La rêveuse se tourna vers elle, un grand sourire au visage, et Lehya ne put se retenir d'en faire un, elle aussi.

- Bonjour Aethel. Elle lança un regard au cheval. Tu veux peut-être déposer ton cheval ? Tu peux me suivre ? Je pense que je fais assez de bruit avec mes béquilles.

Elle aurait voulu pouvoir l'aider davantage – lui tenir la main, mieux la guider. Ce ne fut qu'à ce moment-là qu'elle remarqua le chien, qui était pourtant énorme. Elle s'arrêta un instant, puis plia le genou, toujours cramponnée à ses béquilles, comme pour se mettre à sa hauteur. Elle aimait les animaux – son sourire s'agrandit.

- Comment s'appelle-t-il ? Hm, le chien, pas le cheval, se sentit-elle obligée de préciser.

Elle se releva, prête à reprendre sa route, lorsqu'elle croisa Léo, l'un des enfants de la ferme. Elle capta son regard, et il se tourna vers elles, puis vers le cheval. Elle savait qu'il adorait les chevaux. A son tour, elle se tourna vers Aethel.

- Ou Léo peut s'en charger, si tu préfères. Il s'occupe bien des chevaux, et cela nous permettrait d'aller voir directement les animaux de la ferme ou de nous installer autour d'un thé pour discuter de nos recherches déjà effectuées.

Léo ne parlait pas, mais elle voyait les étoiles qui brillaient déjà dans ses yeux.



_______________
Enelyë Wind ~ Juliet ~ Lehya Jinwa
avatar

Rêveur du Premier Cercle
Messages : 13
Inscription le : 29/09/2017
Age IRL : 21


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Journée à la ferme [Avec Lehya Jinwa]   Lun 16 Oct 2017 - 16:26

Le bruit des béquilles s'éloigna un peu, si bien qu'Aethel pensa que son hôte ne l'avait pas remarquée. Mais Lehya la salua chaleureusement et la jeune thüle pu localiser l'endroit exact où elle se trouvait. La plupart des Rêveurs sentaient la poussière des bibliothèques et l'odeur de foin caractéristique des herbes séchées, parfois le sang et la maladie au sortir d'une opération mais celle-ci avait plus de nuances. Aethel flaira plusieurs animaux différents, un peu de sueur et les herbes fraiches, le parfum d'une femme d'extérieur. Cela lui plu et la mit en confiance, elle aimait les gens qui n'avaient pas peur de se salir et c'était souvent le seul grief qu'elle pouvait faire à ses professeurs de la Confrérie.

"Bonjour! Merci je pense que ce pauvre Pollen a bien hâte d'être débarrassé de sa selle!" répondit la jeune femme en flattant l'encolure de sa monture. "Je n'aurais aucun problème à vous suivre je suis habituée."

Aethel n'avait aucun moyen de connaitre la nature exacte du handicap de son hôte. En plus des béquilles, elle entendait le bruit d'un pied mais n'avait aucune idée de ce qui l'empêchait d'utiliser l'autre: fracture, malformation... amputation? La curiosité la piquait par moments mais elle était bien loin d'oser poser la question à son ainée. Soudain, la jeune thüle sentit le mouvement d'air qu'entraina Lehya en se penchant en avant. Elle cru un instant qu'elle était tombée mais n'entendit pas le bruit de chute ni ne sentit le léger choc caractéristique sous ses pieds qu'elle aurait été capable de percevoir à cette faible distance. La Rêveuse s'était juste mise à la hauteur de Gardien qui remua la queue, ravi de faire objet de l'attention de quelqu'un. Il flaira consciencieusement Lehya pour mémoriser cette nouvelle odeur amie et se rassit sur son arrière train pour attendre la suite.

"Il s'appelle Gardien, c'est mon guide et mon ami!" précisa elle avec enthousiasme, sans s'interroger sur la précision que son hôte avait accolée à sa question.

Aethel ne précisa pas les circonstances effroyables dans lesquels leurs destins s'étaient liés mais frissonna d'horreur à cette pensée. Lehya détourna son attention de cette sombre pensée en lui proposant de confier Pollen à un certain Léo qui adorait les chevaux. Elle eut une courte hésitation: elle avait toujours du mal à confier à un tiers un animal dont elle avait la responsabilité. Mais son impatience était trop forte, elle mourrait d'envie de visiter les lieux et de discuter en profondeur de Rêve vétérinaire avec Lehya. Elle fit signe à l'individu de s'approcher et le chercha à tâtons jusqu'à poser la main sur son épaule, surprise d'identifier un enfant. Aethel était toujours heureuse d'encourager les vocations et elle lui mit les rênes de Pollen entre les mains.

"Merci beaucoup ça me rends un grand service! Il s'appelle Pollen, ne le laisse pas trop boire tout de suite sinon il aura mal au ventre, n'oublie pas de bien le brosser aux endroits où il a porté sa selle, et..." elle s’interrompit avant de reprendre: "Enfin je suis sûre que tu sais déjà tout ça je te fait confiance!"

Un peu gênée par son évident besoin de contrôle sur les choses elle rosit, craignant de passer pour une harpie. Elle ne doutait pas que Léo était très compétent mais elle ne pouvait pas en être sûre et ce genre de légère hésitation la faisait passer pour quelqu'un de méchant plus souvent qu'à son tour.

"J'adore le thé, mais je suis encore plus impatiente de voir vos animaux!" s'exclama Aethel à l'attention de Lehya pour dissiper son malaise.


avatar

Rêveur du Second Cercle
Messages : 74
Inscription le : 18/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Journée à la ferme [Avec Lehya Jinwa]   Mer 6 Déc 2017 - 17:52

Précautionneusement, elle se baissa afin d'aller caresser la tête du chien. Lehya aimait les animaux – le contraire aurait été étrange, au vu de sa vocation – mais les chiens étaient peut-être ses préférés. Il y en avait tellement de différents, non seulement au niveau de l'apparence mais également au niveau du caractère. Mais ils étaient tous capables de devenir de grands amis pour les hommes. Elle sourit lorsque le chien la flaira, et demanda son nom à Aethel. Elle ne pensait pas avoir besoin de l'appeler, il devait être habitué à toute sorte de situation, mais cela pouvait toujours se montrer utile, et c'était également un moyen de faire la conversation. Si elle parlait beaucoup plus naturellement et facilement, elle avait toujours un peu de mal à se sociabiliser parfois. Les animaux constituaient donc un excellent moyen de faire connaissance.

Lehya apprit donc que le chien se nommait Gardien, et plus qu'un simple guide, il s'agissait de son ami. Lehya s'interrogea sur son rapport aux différents animaux qu'elle côtoyait chaque jour ; pouvait-elle les considérer comme des amis ? Elle ne s'était jamais posé la question. Mais cela ne lui sembla pas si étonnant ; après tout, elle avait rencontré de nombreuses personnes déclarant que leurs animaux étaient leurs amis. C'était une jolie façon de voir les choses, après tout. Elle se releva en souriant, puis reprit son chemin. Elle rencontra alors Léo, un jeune garçon de la ferme. Elle vit ses yeux briller lorsqu'il porta son regard sur le cheval, et Lehya proposa donc à Aethel de le lui confier, ce à quoi elle répondit positivement, donnant quelques directives que Léo écouta patiemment. Il avait l'habitude de travailler avec les chevaux, mais des rappels ne pouvaient pas faire de mal. Il repartit aussi vite qu'il était arrivé, sans dire un mot.

Aethel s'exclama qu'elle voulait donc voir les animaux. Comme Lehya s'était déjà occupée des moutons, elle réfléchit un instant pour savoir où se diriger.

- On va aller voir les lapins, alors ! L'une de nos lapines vient tout juste d'avoir des bébés, ils sont adorables.

Elle se mit donc en direction des clapiers, cherchant quoi dire. Elle mourait d'envie de demander à Aethel la façon dont elle percevait le Rêve ; dans son cas à elle, même si l'image se dissipait vite au profit d'une structure interne, elle avait besoin de visualiser l'animal avant de le soigner. Mais elle ne savait pas si elle pouvait demander ça ainsi, la confronter à son handicap de cette façon, et malgré toute sa douceur, elle n'était pas sûre que la questionner, même gentiment, ne serait pas mal pris. Elle décida donc de partir sur un autre sujet, plus propice peut-être à une conversation tranquille.

- Qu'est-ce qui t'intéresse dans le rêve vétérinaire ? Je veux dire, pourquoi cela plutôt que le soin des humains, thüls ou faëls ?

Peut-être avait-elle des raisons similaires à la sienne ; un contact moins compliqué aux animaux qu'aux êtres humains, une peur moins profondément ancrée des agissements que d'autres pouvaient avoir contre elle si jamais elle ne parvenait pas à soigner les personnes qui leur étaient chères. Mais peut-être était-elle très différente ; peut-être était-ce une simple préférence, une vocation, une envie d'exploration aussi ; car le rêve vétérinaire représentait encore une longue route à parcourir et à découvrir. Peu nombreux étaient les Rêveurs qui s'intéressaient vraiment aux animaux ; quelques-uns s'y étaient intéressés en complément de leur activité principale, et c'était grâce à eux qu'elle avait pu commencer assez vite, sans devoir découvrir d'elle-même les bases, et elle leur en était reconnaissante, même s'ils ne le sauraient jamais.

En arrivant près des clapiers, elle s'arrêta devant de lourdes caisses de bois, contenant tous les aliments qu'ils donnaient aux lapins, un mélange varié de légumes et de plantes. Elle posa l'une de ses béquilles contre le mur, et attrapa la main d'Aethel ; doucement, après un accord silencieux, pour ne pas la brusquer, avant de la poser contre l'une des caisses.

- La nourriture des lapins est juste ici. Penses-tu être capable de m'aider ?



_______________
Enelyë Wind ~ Juliet ~ Lehya Jinwa
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Journée à la ferme [Avec Lehya Jinwa]   



 
Journée à la ferme [Avec Lehya Jinwa]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires
-
» Une journée à la ferme [Partie 1] ~ Super grand mère 8D
» Migus arrive avec la ferme attention de faire du RP
» Une très mauvaise journée...
» Journée porte ouverte
» (alam) n'ayez pas de voisins si vous voulez vivre en paix avec eux.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Académie de Merwyn :: L'Empire de Gwendalavir :: La cité d'Al-Poll et ses environs :: Au pied des montagnes-