Marquer tous les forums
comme lus

Sujets actifs du jour
Voir les nouveaux
messages depuis
votre dernière
visite
AccueilGinetteEntre Guerre et Paix [Terminé]
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion


Forum RPG Ewilan école Merwyn RP Ellana Edwin Merwyn Vivyan Ts'Liches Marchombre Al-Poll All-Jeit Dessin Académie jdr Poésie RPG école médiéval fantasy Bottero jeu de rôle jeux de rôle RP forum quête monde salim duom
 

Partagez
 

 Entre Guerre et Paix [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Shawna Djee
avatar

Bois
Messages : 175
Inscription le : 08/12/2009

MessageSujet: Entre Guerre et Paix [Terminé]   Entre Guerre et Paix [Terminé] Icon_minitimeDim 29 Mai 2011 - 16:44

Shawna laissa échapper un énorme soupir. Son apprentissage n’aurait pas pu commencer plus mal, en fait. Premier cours, et Locktar leurs donnait un exercice impossible, inutile et incompréhensible. Elle se débrouillait pour se faire virer sans avoir rien appris alors qu’elle s’était promis que ça n’arriverait pas, et maintenant, elle avait un œuf à la place de l’œil, mal au mollet et une punition à laquelle se rendre. Elio s’était retrouvé à l’infirmerie, et elle n’avait pas eu le courage de rester à ses côtés. Moqueuse, malgré les paroles de l’infirmière, elle n’était pas certaine qu’Elio ait compris que, malgré sa méchanceté, elle s’était énormément inquiétée pour lui. Il était con, mais il était devenu un ami, quand même… Il fallait qu’il ait compris. Que si elle était partie, c’est parce qu’elle ne savait pas faire, dans ce genre de situations, était incapable de lui adresser des paroles sympathiques. Elle espérait seulement que Kylian avait su quoi lui dire, lui. Et parlons-en, de Kylian, justement… Il n’avait pas réagi aux insinuations de Shawna, ce qui ne voulait rien dire, au fond. Il ne les avait pas reniées, non plus. Elle espérait seulement qu’ils allaient régler leurs problèmes, tous les deux… La journée ne s’était pas améliorée. Elle avait eu le droit à des regards indiscrets pendant tout le déjeuner, et avait quitté la Grande Salle sans finir son assiette. Le dîner ne s’était guère mieux passé, et l’humeur de Shawna ne s’améliorait pas au fur et à mesure que se rapprochait la fin du repas.

Elle avait passé l’après-midi à se convaincre que Locktar n’avait aucun droit de la punir, qu’elle n’avait rien fait de mal, que c’était Elio qui avait dépassé les bornes, et qu’elle n’avait fait qu’émettre des doutes sur les techniques d’apprentissage du maître d’armes. S’il n’était pas capable d’expliquer à quoi servaient ses exercices et se vexait pour si peu, ils ne tiendraient pas trois jours d’apprentissage. Cette punition, elle ne la méritait pas, et c’était pour ça qu’elle avait décidé de ne pas s’y rendre.

Mais plus le soleil descendait, et plus c’était l’effervescence dans son ventre, la bile, l’estomac, et toutes ces sensations en vrac. Comme si sa tête avait décidé non, mais que son corps avait décidé oui quand même. Elle aboya sur tous ceux qui lui adressèrent la parole, et on la laissa vite tranquille, comme on laisse tranquille un chien qui pourrait avoir la rage. Elle se moquait des conséquences. Si Locktar refusait de lui enseigner après sa désobéissance, et bien tant pis, il n’était pas le seul guerrier ici. Vu son niveau actuel, elle pourrait même demander à Elio et Kylian de lui apprendre. Ils n’étaient pas des maîtres, peut-être, mais ils en savaient plus qu’elle, et ça pourrait suffire pour un début.

Shawna n’avait aucun mal à désobéir. Elle savait ce qu’elle voulait, et elle ne laissait personne croire qu’il pouvait contrôler sa vie à sa place. Mais il y avait ce petit quelque chose au fond d’elle qui jonglait avec sa fierté, ce petit quelque chose qui lui soufflait que, peut-être, elle n’aurait pas dû hurler, que Locktar commençait à peine ses cours et était bien obligé de poser son autorité, qu’elle n’était pas l’apprentie la plus obéissante qu’il puisse avoir, et que si elle voulait apprendre bien, c’était un vrai maître qu’il lui fallait. Qu’elle pouvait peut-être menacé de trouver un autre enseignant, mais qu’en trouver un ne serait pas aussi facile qu’elle voulait bien le hurler sur tous les toits. Ehena l’avait quittée en chemin, et quand elle était arrivée ici, ça avait été pour trouver l’absence de maître d’armes. Les gardes n’avaient pas que ça à faire. Les Frontaliers la refuseraient sûrement, et se rendre à la Citadelle, si cela restait une option, serait contre le marché qu’elle avait passé avec son père. C’était quand même beaucoup, beaucoup plus simple de mettre sa fierté au placard et de donner une autre chance à Locktar.

Qu’est-ce qu’elle le détestait, ce petit quelque chose qui lui soufflait d’être raisonnable. Ce petit quelque chose qui l’avait poussée vers le bureau de son enseignant comme il l’avait prévu et obligé à frapper à la porte sans une hésitation, sans même un retard, les lèvres tout de même extrêmement pincées. Elle attendit même qu’on le lui permette avant d’entrer, puis se contenta de rester debout dans la salle, les bras croisés, les yeux brûlants, extrêmement droite. Son œil avait gonflé et tourné au violet, mais sa peau noire le rendait plus discret qu’il n’aurait jamais pu l’être sur un blanc. Mur de silence hostile. Elle était là, mais ça ne voulait pas dire qu’elle en était contente. Elle fronça les sourcils, mais finit par créer une brèche dans le silence qu’elle avait instaurée.

- Elio ne viendra pas, il est cloîtré à l’infirmerie.

Lèvres à nouveau serrées, et bien décidées à ne plus s’ouvrir. Elle, elle ne parlerait pas à Locktar en son nom, parce qu’elle avait eu raison, qu’il avait tort, et qu’elle n’avait rien à faire là. Si elle avait parlé, c’était seulement pour son ami, pour lui donner une excuse et lui éviter de s’en prendre encore plein la figure. Elle ne savait pas vraiment s’il était encore à l’infirmerie ou s’il avait eu le droit de sortir dans l’après-midi, ni s’il comptait venir voir Locktar comme celui-ci le leurs avait demandé ; peut-être arriverait-il plus tard, en fait, mais peu importait. S’il ne comptait pas venir, elle lui avait donné une excuse en or, et s’il venait, elle pourrait toujours dire qu’elle ne savait pas qu’il était sorti, ce qui était parfaitement vrai. En ce qui la concernait… immobilisme total. Locktar l’avait appelée ? Et bien c’est lui qui parlerait.


_______________
"C'est une brise-burnes, une casse-burettes, un cauchemar diurne une trouble fête" ( 8 )
Locktar Hil'Guidjek
Locktar Hil'Guidjek

Primat de Teylus et Maître d'Armes
Messages : 634
Inscription le : 26/11/2008
Age IRL : 30


MessageSujet: Re: Entre Guerre et Paix [Terminé]   Entre Guerre et Paix [Terminé] Icon_minitimeLun 30 Mai 2011 - 6:49

Locktar était remonté dans ses appartements tout de suite après avoir diné. Il avait donné rendez-vous à deux des troubles-fêtes qui avaient perturbé son cours de la journée. Le troisième, c'était Edel qui devait s'en occuper. Le maître d'armes s'était installé derrière son bureau et il avait entreprit de noter ses impressions sur chacun des élèves qui étaient venus participer à son cours, histoire de ne pas oublier qui avait fait quoi. Les plus vieux, ceux qui avaient eu l'honneur de suivre les cours de Valen, étaient très doué et ils ne leur restaient plus beaucoup de temps avant que Locktar ne leur propose une épreuve de passage afin qu'ils quittent les rangs des élèves. Les deux marchombres qui étaient venus, Lya et Ichel, étaient très douées, il nota qu'il devrait en parler à leur maître respectif, deux marchombres qu'il connaissait bien d'ailleurs. Il se rappelait très bien de sa lutte contre Rigden et ses mercenaires. Arro et Elera n'avaient pas hésité à l'aider. Enfin, ses autres élèves avaient encore du travail en vue.

Il entendit alors des coups sourds frappés à la porte de son bureau. Si tôt? Shawna et Elio étaient donc à l'heure? Locktar s'était pourtant attendu à ce qu'ils ne se pressent pas, voir meme qu'ils ne viennent pas du tout. C'était une belle surprise. Un bon point pour eux.

- Entrez

Shawna entra dans son bureau. Seule... Bon finalement, un seul bon point pour la terreur noire. Le blondinet avait esquivé la punition. A l'infirmerie? Shawna protégeait-elle son ami? Ou alors avait-il vraiment été à l'infirmerie? Locktar allait devoir se renseigner. Après tout, c'était possible, le maître d'armes avait entendu Shawna dire qu'ils allaient continuer à se battre ailleurs. Le trio s'était peut-être un peu trop frappé et ça c'était mal terminé pour Elio.... et pour Shawna, car son oeil semblait bien gonflé.

- Je m'occuperais de son cas plus tard alors. Assieds-toi, j'aimerais te parler.

La journée passée, Locktar avait eu le temps de réfléchir sur son trio rebelle. Au départ, il avait réfléchit à une punition. Puis, il avait finalement décidé que, s'ils venaient à son rendez-vous, il leur donnerait une nouvelle chance. Elio n'était pas venu. Si son excuse était véridique, il aurait lui aussi sa chance, sinon, le maître d'armes parlerait avec Jehan du cas Elio.

- Tu as pris tes responsabilités en venant içi et c'est une bonne chose. Tu ne seras pas punie ce soir. Je te donne une chance de te racheter. On oublie le cours de ce matin et on recommence à zéro. Mais j'aimerais que tu m'expliques pourquoi tu as remis en cause mon enseignement. Je suis ton maître d'armes. Tu dois faire les exercices. Sans mes leçons, tu ne progresseras pas.

Il avait emprunté un ton calme. Il voulait montrer à l'intrépide élève qu'il n'avait aucun a-priori sur elle, et qu'elle restait une élève comme une autre même après leurs affrontements passés.

[Si pb ----> MP]


_______________
Il est plus facile de faire la guerre que la paix

Entre Guerre et Paix [Terminé] Sign_l10





Spoiler:
 
Shawna Djee
avatar

Bois
Messages : 175
Inscription le : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Entre Guerre et Paix [Terminé]   Entre Guerre et Paix [Terminé] Icon_minitimeSam 4 Juin 2011 - 23:18

Shawna obéit comme un automate. Quelle que soit la punition qui tomberait, quoiqu’il puisse demander… Elle ferait. Elle ferait exactement ce qui était demandé d’elle. Rien de plus, rien de moins. Elle pouvait bien faire et dire tout ce qui pouvait passer dans la tête du maître d’armes – il ne pourrait jamais, jamais brider ses pensées. Elle obéirait. Mais elle n’en penserait pas moins. Alors elle s’assit, correctement, les jambes droites, elle qui avait horreur de s’asseoir et encore moins encore dans le bureau d’un adulte, pour se faire taper sur les doigts comme si elle était encore une gamine. Elle n’avait probablement jamais haï Locktar avec autant de force qu’au moment où son derrière entra en contact avec la surface dure de la chaise. Trop de souvenirs. Ce n’était plus lui et son esprit dramatiquement héroïque, cette tête de mule, cet égoïste incapable de partager Edel pour quelques secondes et souvent d’humeur maussade, qu’elle détestait, c’était tout ce qu’il représentait. L’autorité. Son bureau se superposait à d’autres, nombreux, dans lesquels elle s’était retrouvée à de nombreuses reprises.

Al Jeit. Renvoyée. « Toutes nos excuses, mais certains de nos apprentis ont un… problème, avec votre fille, et nous ne pouvons pas nous permettre de les perdre… » Des apprentis haut placés, des familles les plus nobles, et la bourse bien pleine, bien entendu. Al Vor. Renvoyée. « Elle n’écoute rien, est remplie de mauvaise volonté, et ne veut apparemment pas apprendre. Irrespectueuse avec ses professeurs, elle passe son temps à leur répondre et à les dénigrer. Nous ne pouvons pas accepter ce genre de comportement dans notre établissement. Je serais étonné que qui que ce soit réussisse à faire rentrer quoique ce soit dans son esprit borné ! » Al Chen. Renvoyée. « Elle a cassé le bras de son camarade, sir. » Al Far. « Vous savez quoi ? Je vais partir avant que vous ne me mettiez à la porte, hein. Je sais, je sais, on ne casse pas les pots de fleurs contre les murs, on ne s’amuse pas à jeter des noix des toits et on ne fait pas des croche-pieds aux autres à la sortie des cours, mais vous en avez vu d’autres, c’est pas que votre Académie est celle à avoir la plus mauvaise réputation, mais presque. » Al Poll. « Laisse tomber, P’pa, je préfère brûler vive pendue par mes cheveux que d’y mettre les pieds. » Alors elle en avait vu d’autres. Elle pouvait sans mal rajouter Merwyn à la liste. Locktar ne lui faisait pas peur, et il avait sûrement moins d’imagination que d’autres énergumènes qui…

…Quoi ?

Pas de punition ?

Elle pouvait continuer à suivre les cours, elle n’était même pas renvoyée ?

Rien de rien de rien de rien ?

Shawna tenta de garder son expression figée et dure, mais n’y réussit qu’à moitié. Locktar lui donnait une nouvelle chance. Elle s’était attendue à tout… Sauf à ça. Tant et si bien qu’elle, habituellement si rapide à répondre, s’en retrouva muette. Sa langue pendue était morte dans sa grotte. Elle prit encore quelques secondes, pour comprendre ce que ça voulait dire, et pour lâcher ce trop plein de courroux qui bouillonnait à la frontière de sa peau, contrôlé par sa détermination ; pour le lâcher, non pas dans une tirade haineuse ou par des gestes physiques, mais par une respiration plus large, comme s’il s’évaporait au fur et à mesure. Shawna n’était pas calme. Mais Locktar lui offrait une seconde chance, alors elle pouvait faire un effort, et lui en donner une aussi. Peut-être n’était-il pas aussi terrible qu’elle avait voulu le croire. Ils n’arrivaient pas à se comprendre, têtus chacun dans leur opinion et sourd à tout ce que pouvait dire l’autre, mais… S’il lui fallait apprendre, et s’il fallait que Locktar lui enseigne, il leurs faudrait signer une trêve. Et c’était exactement ce qu’il lui offrait. Alors elle fut calme. Butée, mais calme.

- Quand je fais quelque chose, j’aime comprendre pourquoi. J’obéis pas aveuglément, j’suis pas un siffleur, en tout cas je l’étais pas la dernière fois que j’ai vérifié. Je refuse de faire des exercices sans queue ni tête qui ne mènent à rien… Alors oui, j’veux suivre tes leçons, j’veux progresser, mais j’veux pas me laisser manipuler, non plus. J’serais jamais un soldat. J’avancerai jamais sur le champ de bataille, vers la mort, juste parce qu’un idiot l’aura ordonné. J’veux savoir à quoi ça sert, ce que je fais. Et j’vois pas à quoi ça sert de se laisser battre les yeux fermés.


_______________
"C'est une brise-burnes, une casse-burettes, un cauchemar diurne une trouble fête" ( 8 )
Locktar Hil'Guidjek
Locktar Hil'Guidjek

Primat de Teylus et Maître d'Armes
Messages : 634
Inscription le : 26/11/2008
Age IRL : 30


MessageSujet: Re: Entre Guerre et Paix [Terminé]   Entre Guerre et Paix [Terminé] Icon_minitimeMer 8 Juin 2011 - 15:19

Locktar ne put s'empecher de sourire quand Shawna annonça qu'elle ne serait pas soldat. Le maître d'armes savait très bien que la Kaelem ne ferait jamais partit des rangs de l'armée impériale. Sa façon de discuter les ordres et de n'en faire qu'à sa tête n'aurait convenu à aucun des généraux de l'armée. Déjà que Locktar avait connu quelques problèmes quand il était lui-même un soldat.

- Pour progresser, tu vas devoir remettre ton jugement en cause. Ce n'est pas parce que tu as décidé que mes exercices étaient inutiles qu'ils le sont réellement. Ce n'est pas parce que tu as décidé qu'une règle était ridicule que tu as le droit de la contourner. Ce n'est pas parce que tu dois voir quelqu'un qu'il faut que cette personne laisse tout tomber pour t'écouter. Tu n'es pas le centre du monde Shawna. Il faut que tu te rendes compte de ça. Il y a des règles dans cette académie que tu dois suivre. Celle par exemple de ne pas insulter un professeur. Je ne cherche pas à te manipuler, je cherche à t'apprendre mon savoir. Peu m'importe ce que tu feras de tes connaissances après. Ce qui m'importe, c'est que tu suives mes cours sans déranger les autres élèves. Si tu es capable de faire ça, alors il n'y aura plus de soucis entre nous et tu ne reviendras certainement plus dans ce bureau.

Il garda le silence quelques instants pour que ses paroles rentrent bien dans la tête de Shawna.

- Pour les exercices, il va falloir que tu fasses avec. Les raisons, je ne les donnerais pas toujours. Parfois tu devras attendre plusieurs cours, le temps que tu assimiles l'exercice, pour que je t'explique à quoi cette leçon peut te servir. Parfois, ce sera à toi de déterminer cette raison. Mais je vais tout de même t'expliquer l'exercice de ce matin. Je sais bien que tu ne seras jamais dans un endroit où toi tu ne vois rien et que ton ennemi voit parfaitement, mais cet exercice ne sert pas à ça. Avec le bandeau sur les yeux, tu ne vois pas les coups arrivés et tu dois les éviter au dernier moment. Avec de l'entrainement, et quand tu te battras avec les yeux grands ouverts, tu veras que tes réflexes auront augmentés. Quand tu arriveras à éviter la plupart des coups que tu ne vois pas, tu n'auras aucun problème pour éviter les coups que tu vois. Tu auras souvent droit à cet exercice au début de mes cours. C'est comme ça et pas autrement. Si ça ne te plait pas, je te retiendrais pas.

Nouveau silence.

- Après votre départ, l'exercice a changé. J'ai laissé mes élèves se battrent avec l'arme de leur choix pour voir leur niveau. J'aimerais pouvoir juger de tes capacités. Si tu n'as pas de questions et si tu souhaites toujours continuer de suivre mes cours, je te propose d'aller maintenant dans la salle d'armes pour que je vois ce dont tu es capable. Alors des questions? Ma proposition te tente?


[Edition à volonté]


_______________
Il est plus facile de faire la guerre que la paix

Entre Guerre et Paix [Terminé] Sign_l10





Spoiler:
 
Shawna Djee
avatar

Bois
Messages : 175
Inscription le : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Entre Guerre et Paix [Terminé]   Entre Guerre et Paix [Terminé] Icon_minitimeLun 13 Juin 2011 - 14:42

Et s’il n’y avait personne pour contourner les règles, comment ciel quiconque prendrait conscience qu’elles sont absurdes ? Les contourner, c’était prouver qu’elles n’avaient aucune raison d’être, et ajouter un peu de bon sens dans ce monde comme on rajoute du sel et du poivre sur un repas trop fade. Par le Dragon, pourquoi attendrait-elle qu’on daigne lui accorder de l’attention, alors qu’il était tellement plus facile de l’attirer à soi, et de ne pas perdre son temps à attendre ? L’attente était insupportable. Déraisonnable. Ceux qui attendaient étaient pitoyables. Elle avait trop d’envies, trop de choses à faire pour perdre son temps à attendre des gens qui ne s’intéressaient pas à elle, et auxquels elle ne s’intéressait pas. Elle le savait parfaitement, qu’elle n’était pas le centre du monde ; mais elle était le centre de sa vie, et ne comptait pas la vivre sur la ligne de touche. Elle se tut, pourtant ; les discours moralisateurs de cette veine, elle en avait entendu des centaines, et aucun n’était allé plus loin que son lobe. Ce n’était même pas que ça entrait par une oreille et sortait par l’autre, c’est que ça ne rentrait pas du tout. Elle voulait apprendre. Alors elle irait au cours, et ne dérangerait pas les autres élèves. Si l’exercice lui semblait futile, elle partirait d’elle-même avant la fin sans déranger personne, et si ça lui plaisait, elle resterait… Après tout, son assiduité en cours ne regardait personne d’autre qu’elle. Quitte à utiliser le temps où elle était censée faire les nouveaux exercices à s’entraîner seule dans la salle d’armes ou le clos d’exercice, selon l’endroit où étaient les autres. Elle suivrait l’apprentissage qu’elle voudrait suivre, en aucun cas celui qu’on lui imposerait. Ca avait été comme ça pour le Dessin… Et ce serait pareil pour le combat. Si elle comprenait plus tard à quoi servait l’exercice, comme il disait… Alors elle le ferait. Elle aurait un train de retard, mais tant pis pour elle.

Elle écouta l’explication pour l’exercice de ce matin ; ricana, vaguement, avant de répondre :

- J’aurais aimé que vous me demandiez comment je comptais faire, si mon adversaire m’envoyait de la poussière à la figure et que je ne voyais plus rien.

Mais c’était trop tard pour ça, et il n’aurait pas la réponse. Réflexes, alors. C’était pour les réflexes qu’il avait instauré cet exercice. Mais il devait y avoir un autre moyen d’améliorer ses réflexes que de se laisser tabasser les yeux fermés. Les yeux ouverts, ça marchait aussi. Voire venir les coups, et réagir. Ou les voir arriver au dernier moment. Elle pourrait peut-être demander à un Dessinateur de s’entraîner avec elle, de faire apparaître des trucs pour l’attaquer, qu’elle ne pourrait pas voir venir avant le dernier moment… Ce serait sûrement plus utile que d’avancer à l’aveuglette. Elle était toujours persuadée de l’impossibilité de réussir cet exercice. On ne peut pas prévoir l’arrivée de coups qu’on ne voit pas…

- Bien. Je ne dérangerai pas les autres élèves, si c’est la condition pour continuer à apprendre.

C’est tout ce qu’il voulait, au fond, et c’est tout ce qu’elle lui donnerait.

La suite lui fit lever vivement la tête. Il lui proposait de finir le cours duquel elle avait été virée ? D’effacer, de repartir à zéro ? De ne pas prendre du retard dès le premier jour ? Une nouvelle chance ?

Ca, c’était nouveau.

Elle se leva, et hocha la tête de manière affirmative. Hors de question qu’elle laisse échapper une telle opportunité. Surtout qu’on apprenait mieux en se battant contre un maître que contre un élève malhabile, et que vu le nombre d’apprentis, elle aurait rarement l’occasion d’avoir toute l’attention, et de progresser plus vite. Elle passa devant, poussant la porte pour se rendre à la salle d’armes, et lâcha dans le couloir :

- L’arme de mon choix, ce sont mes poings.

Elle ne s’était jamais battue avec une lame.

[Happy Birthday.]


_______________
"C'est une brise-burnes, une casse-burettes, un cauchemar diurne une trouble fête" ( 8 )
Locktar Hil'Guidjek
Locktar Hil'Guidjek

Primat de Teylus et Maître d'Armes
Messages : 634
Inscription le : 26/11/2008
Age IRL : 30


MessageSujet: Re: Entre Guerre et Paix [Terminé]   Entre Guerre et Paix [Terminé] Icon_minitimeLun 8 Aoû 2011 - 4:17

- L’arme de mon choix, ce sont mes poings

Ses poings? Locktar n'arriverait jamais à la comprendre celle-là. Elle était déjà dans un sale état et elle choisissait une forme de combat qui risquait de la rendre encore plus blessée. Surtout qu'elle connaissait la façon de se battre de Locktar. Elle savait qu'il n'était pas un guerrier n'ayant pour seul talent le combat à l'épée. Depuis l'altercation dans les escaliers, le maître d'armes aussi savait comment la jeune Kaelem se servait de ses poings mais il n'était pas contre l'idée de l'affronter de nouveau, sans ses deux inséparables amis. Dans l'escalier, la loi du nombre avait primée et le trio ne cherchait pas vraiment les gestes techniques mais plutôt le meilleur moyen de faire le plus mal, même si l'action pourrait se solder par une blessure bien pire sur l'attaquant. Là, ça serait différent. Shawna serait obligée de montrer le meilleur d'elle-même. De son côté, Locktar tenterait au maximum de ne pas se servir de son bras droit, protégé par son brassard de fer. Il se savait plus fort que la jeune fille en combat, alors le désavantage de l'utilisation d'un seul bras, et son mauvais bras en plus, devrait remettre les forces sur un pied d'égalité.

Ils entrèrent dans la salle d'armes, vide en cette heure tardive. Locktar retira la ceinture qui maintenait son fourreau à son côté et il posa l'épée sur un banc. C'était rare quand il ne sentait pas le poids de son épée à son côté gauche. Le plus souvent, c'était quand il se couchait, car sinon en plein jour, son épée toujours là, prête à l'emploi. Le maître d'armes se tourna vers Shawna:

- Allon.......

Locktar n'eut même pas le temps de finir sa phrase, la jeune fille avait chargée. Par réflexe, le jeune homme leva son bras droit pour se protéger, avant de se rendre compte de son erreur et de le rabaisser. Ce temps d'hésitation eut pour conséquence de la première "douleur" de Locktar: au creux de l'estomac. Et bien, lui qui s'attendait à un combat dans les règles, voilà que Shawna venait de prouver que même en duel, elle n'en faisait qu'à sa tête. Une qualité pour quand elle quittera les rangs de l'académie, imprévisible à ce point, la jeune fille ne devrait pas avoir trop de mal à se sortir de nombreux mauvais pas. Mais un défaut pour une jeune élève étudiant dans une académie remplie de règles à respecter.

C'est de nouveau Shawna qui porta la seconde attaque, mais cette fois-ci, Locktar ne se fit pas surprendre. Il esquiva la charge de la jeune fille, pivotant vers la gauche quand l'élève arriva à sa hauteur. Le maître d'armes ne la frappa pas. Il voulait voir ce qu'elle savait faire, pas l'humilier. Pour tester sa manière de se défendre, il lança la troisième attaque. Avec une rapidité et une agilité quasiement digne d'une marchombre, Shawna l'évita et elle le frappa dans les côtes. Son passé de danseuse l'avait beaucoup aidée. Au corps à corps, cette petite était douée. La technique n'était certes pas aussi réglementaire que les luttes organisées dans les tournois mais ce n'était pas ce que Locktar demandait à ses élèves. Le but d'un affrontement, c'était généralement de tuer son adversaire ou de l'amocher suffisament pour fuir sans être suivi. Et à ce petit jeu, Shawna devait certainement faire partie de ses meilleures recrues. Par contre, serait-elle aussi douée avec une arme dans la main? C'était délicat de le dire si tôt, seul l'avenir pourrait le dire.

Locktar se plaça en position d'attente, le combat n'était pas finit. Shawna avait certainement d'autres choses à montrer.



[Mp si souci]


_______________
Il est plus facile de faire la guerre que la paix

Entre Guerre et Paix [Terminé] Sign_l10





Spoiler:
 
Shawna Djee
avatar

Bois
Messages : 175
Inscription le : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Entre Guerre et Paix [Terminé]   Entre Guerre et Paix [Terminé] Icon_minitimeLun 8 Aoû 2011 - 19:28

Il voulait voir ce dont elle était capable, il avait dit. Et bien elle lui montrerait. Locktar était un bon combattant, elle le savait ; elle l’avait vu se battre contre Meryndre, s’était battu contre lui avec Elio et Kylian, et il n’était pas devenu maître d’armes pour rien. Elle ne lui ferait pas l’insulte de ne pas faire de son mieux, et de croire qu’elle pourrait véritablement le blesser. Elle n’avait pas un égo démesuré, et savait qu’elle avait encore tout à apprendre. Elle avait la volonté, elle avait la force, elle n’hésitait pas à frapper fort et n’avait pas peur de tenter, de se lancer ; beaucoup passaient leur temps à analyser la situation et ne commençaient jamais à se battre, parce que chaque coup leurs semblait trop risqués. Elle, elle se lançait ; elle savait qu’elle se ferait mal, si elle n’y était pas prête elle n’avait qu’à rester assise au coin du feu plutôt que d’apprendre. Elle savait qu’elle se ferait mal, alors elle ne craignait pas les coups, et s’occupait plutôt des siens. Sa tempe battait déjà, son œil droit un peu fermé depuis la matinée, et un coup d’œil à son mollet, un peu plus tôt, lui avait dévoilé une peau bleuie par les coups. Cela ne la ralentirait pas. Peut-être aurait-elle mal en marchant pendant les prochains jours, mais elle refusait de ne pas donner le meilleur d’elle-même.

Elle attaqua sans prévenir dès que Locktar fut prêt et l’arme posée à terre. Elle connaissait le rituel des duels, avait vu nombre de fois les Frontaliers et les Thüls se saluer, chacun à leur manière, avant un combat, et de même, entre apprentis. Ils se mettaient en position, puis se lançaient ; parfois, se toisaient pendant de longues secondes, avant que le premier ne se décide enfin à bouger. Mais dans les combats des rues, dans ses combats, c’était à celui qui courait le plus vite, à celui qui hurlait le plus fort, et à celui qui frapperait le premier. C’était la jungle, un clan contre l’autre, on se fait mal, on tombe et on rit. Ils oubliaient vite qu’elle était une fille. Elle lui montrerait ce qu’elle savait faire, sur son terrain, à sa manière ; parce que dans les règles, dans un duel au corps à corps jonché d’interdictions, de manière de gagner des points et de coups de disqualification, elle ne connaissait rien, puisqu’elle n’en avait jamais appris les usages. Elle aimait regarder les tournois, pourtant ; il y en avait tous les ans à Al Jeit, et les meilleurs entraient la compétition dans toutes les disciplines. C’était comme des danses, des danses dangereuses, dont le rythme seuls les combattants réussissaient à suivre. Dans ses danses, il y avait des pas ; ils changeaient d’ordre, elle improvisait, faisait des pieds et des mains, changeait les mouvements en fonction du rythme. Les combattants agissaient de même, en un sens ; ils apprenaient des gardes, des feintes et des coups, et réagissaient avec les unes ou les autres, en fonction de leur opposant, et des coups choisis par leur adversaire. Il lui suffirait d’apprendre les pas. Elle était bonne danseuse, elle serait bonne combattante.

Quand elle dansait, elle dansait de tout son corps, y mettait toute son énergie, et en puisait dans celle qu’elle dépensait ; en combat, elle y mettait toute sa force, aussi, et c’était elle qui décidait du rythme. Elle ne voulait pas suivre, peiner à rester dans l’optique d’un autre ; c’est elle qui imposait, elle qui décidait de la musique. Alors elle attaquait, sans attendre, ne laissait pas à l’autre le temps de se reposer, ou de réagir, pour les plus lents. Elle prit Locktar par surprise ; ne se reposa pas sur ses lauriers, et refrappa dans la foulée. Elle dansait. Sans aucune retenue. Parce qu’elle savait que Locktar était plus doué qu’elle, et qu’elle avait enfin une chance d’apprendre. Il lui fallut un certain temps avant de remarquer qu’il n’utilisait pas son bras droit ; l’analyse n’était pas vraiment son fort. Mais quand elle le remarqua enfin, elle en profita sans hésiter, essayant de tourner pour l’attaquer en priorité de ce côté-là. Elle frappa, souvent, le rata, souvent aussi, n’arrêta pas un seul instant, toujours en mouvement, jamais de pause. Elle avait de la force là où il lui manquait de la précision, de la rapidité là où il manquait les connaissances; attaquait bien, ne savait pas esquiver, bloquait rarement et mal. Elle fronça les sourcils. Il n’avait pas besoin d’utiliser son bras droit pour se défendre, alors qu’elle faisait de son mieux. Elle accéléra. Elle voulait qu’il utilise son bras droit, qu’il ait besoin d’utiliser son bras droit. Si elle n’était pas assez forte pour l’obliger à utiliser ses deux bras, c’était… pitoyable. Alors elle accéléra, y mit toute sa volonté. Elle n’y arrivait pas.

- Tu vas utiliser ton bras droit, oui ?

Sa respiration se fit plus bruyante, ses gestes plus lents, et elle touchait Locktar de moins en moins souvent ; mais elle serra les dents, et continua, refusant d’arrêter avant qu’il ne lui en donne l’ordre. Elle était beaucoup trop fière pour ça.


_______________
"C'est une brise-burnes, une casse-burettes, un cauchemar diurne une trouble fête" ( 8 )
Locktar Hil'Guidjek
Locktar Hil'Guidjek

Primat de Teylus et Maître d'Armes
Messages : 634
Inscription le : 26/11/2008
Age IRL : 30


MessageSujet: Re: Entre Guerre et Paix [Terminé]   Entre Guerre et Paix [Terminé] Icon_minitimeMer 10 Aoû 2011 - 1:27

Les coups pleuvaient. Aussi bien d'un côté comme de l'autre. Si les exigences du maître d'armes pour les rangs ne se limitaient qu'au combat au corps à corps, Shawna n'aurait pas son rang actuel mais celui de Fer. Il lui restait des choses à apprendre mais son niveau était très correct. Locktar aurait aimé la tester sur son habileté avec une arme dans le creux du poing mais elle avait fait un tout autre choix. Mais finalement, ce choix n'avait étonné Locktar qu'à moitié. Shawna n'était pas une combattante comme Locktar l'avait été. Ce que la jeune fille connaissait, c'était les combats de rues, pas les champs de batailles en formation serrée. Et à part des petits poignards, c'était rare de trouver des armes dans les luttes de rues.



Rapidement, Shawna porta ses attaques sur la droite, côté que Locktar n'utilisait pas. Un autre bon point pour la demoiselle. Elle savait exploiter les failles dans les attaques et les défenses de son adversaire. De nombreux apprentis se seraient contenté d'attaquer en espérant que l'adversaire faiblisse avant eux. Finalement, quand la jeune Kaelem laissait son côté rebelle à la porte de la salle d'armes, elle prouvait ses talents. D'ailleurs, Locktar devrait penser à proposer à certains de ses élèves de faire quelques cours individuels. Ca permettrait à certains, comme Shawna, de révéler des talents jusqu'alors insoupsonnés.



Les assauts de la jeune élève commençait à faiblir et Locktar sentait également un léger énervement dans le regard de Shawna. Il ne le comprit seulement quand l'énervement se signala par la bouche de son élève.



- Tu vas utiliser ton bras droit, oui ?



Ainsi donc, c'était le fait qu'il n'utilisait qu'un bras pour l'affronter qui la dérangeait? D'un geste, il fit comprendre à Shawna que le combat était désormais finit.



- Si je n'utilisais pas mon bras droit, ce n'était pour t'insulter, simplement pour éviter de t'envoyer dans un sale état chez les rêveurs. Et sache qu'au lieu de t'énerver sur ce point-là, tu dois t'en servir, comme tu l'as fait au départ. Si un homme en face de toi n'utilise pas toutes ses capacités, c'est son problème pas le tien.



Il marqua une pause avant d'ajouter:



- Et si c'est le fait d'avoir perdu contre une personne n'utilisant qu'un bras qui te déplait, sache que j'ai plus de 10 ans d'expérience au combat derrière moi. Il est normal que j'en sache plus que toi. Mais ça n'empêche pas que tu te bats très bien. Avec du temps, tu deviendras une solide combattante.


_______________
Il est plus facile de faire la guerre que la paix

Entre Guerre et Paix [Terminé] Sign_l10





Spoiler:
 
Shawna Djee
avatar

Bois
Messages : 175
Inscription le : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Entre Guerre et Paix [Terminé]   Entre Guerre et Paix [Terminé] Icon_minitimeJeu 11 Aoû 2011 - 21:15

Shawna s’arrêta, en nage, et fronça les sourcils.

Elle allait répliquer, mais ce qu’il venait de dire était exactement le genre de répliques qu’elle sortait habituellement, et elle ne trouva rien à y redire. Si la personne en face d’elle s’handicapait, c’était tant mieux pour elle, et elle n’avait aucun scrupule à en profiter pleinement, contrairement à d’autres. Mais elle n’était pas sur le champ de bataille. Elle n’était pas en train de se battre contre un véritable ennemi, malgré le fait que Locktar semblait l’être parfois. Elle était là pour apprendre – et il lui semblait logique de se battre contre quelqu’un qui donnait le meilleur de lui-même. Il n’y avait que comme ça qu’elle pourrait progresser. Gagner contre quelqu’un de beaucoup moins fort qu’elle n’avait absolument aucun mérite. Gagner contre quelqu’un qui se limitait lui-même était en plus humiliant. D’un autre côté, si elle ne pouvait pas le battre quand il n’utilisait qu’un bras, comment pourrait-elle le battre avec ses deux bras ? Elle prenait conscience de ses limites, et ses sourcils plissèrent son front encore un peu plus.

Elle le ferait utiliser son deuxième bras, un jour.

Mais pas aujourd’hui.

Locktar l’étonnait, de plus en plus. Depuis le début, il avait été une source de moquerie. Il était l’homme chevaleresque qui se mettait stupidement en danger pour donner une chance à sa princesse de se sauver. Il était l’homme aux principes d’acier qui n’appréciait pas qu’elle s’installe confortablement chez sa princesse alors qu’il voulait être seul avec elle, et qui lui faisait clairement comprendre que sa présence était indésirable. Il était l’homme droit, incapable de comprendre ses détours, ses valeurs un peu trop obtuses et son absence flagrante de gêne. L’aplomb n’était pas pour lui. Il était l’homme aux idéaux, qui voulait voir les gens en rang, et n’appréciait pas du tout d’être humilié par trois gamins qui s’amusent dans les escaliers. Il était l’homme qui donne les ordres et qui attend qu’on lui obéisse, sans condition, sans limite, et qui mettait les garnements dehors, lorsqu’ils osaient dire un mot de trop. Il était l’autorité, et elle, elle se moquait de ses mots comme elle se moquait du vent. Mais aujourd’hui, il était le maître d’armes pour lequel elle avait traversé tout Gwendalavir, celui qui était là pour lui enseigner comment placer son corps pour rester en vie dans la plus mortelle des danses. Et ça… Elle appréciait grandement.

- Ces compliments doivent t’écorcher la gorge.

Et les remerciements écorchaient la sienne, alors elle n’en fit pas. Il ne lui avait rien appris, encore, de toute façon.

- Apprends-moi quelque chose, plutôt. Tout à l’heure, tu m’as frappée avec le plat du pouce, là, sur l’épaule, et j’ai fini par terre. Et puis plusieurs fois, j'ai failli perdre l'équilibre, et tu aurais pu me jeter par terre comme tu voulais. Comment je fais, pour garder l’équilibre ?

[Si tu veux finir le rp, tu peux juste faire une partie "cours" et dire que la punition est finie, sinon on peut aussi continuer Wink]


_______________
"C'est une brise-burnes, une casse-burettes, un cauchemar diurne une trouble fête" ( 8 )
Locktar Hil'Guidjek
Locktar Hil'Guidjek

Primat de Teylus et Maître d'Armes
Messages : 634
Inscription le : 26/11/2008
Age IRL : 30


MessageSujet: Re: Entre Guerre et Paix [Terminé]   Entre Guerre et Paix [Terminé] Icon_minitimeSam 13 Aoû 2011 - 23:26

Il voulut répondre à l'élève mais il se ravisa. Pas la peine de lui dire ce qu'il pensait. Il n'avait aucun problème à lui offrir des compliments, il préférait d'ailleurs cela que de lui faire des remarques. Ca signifiait qu'elle suivait les règles mises en place. Il ne ferait pas un soldat de Shawna mais s'il arrivait à lui apprendre le respect des règles, ça sera un grand succès dans sa carrière de maître d'armes qui débutait à peine.

- Je suis étonné d'apprendre qu'une danseuse de rue ne sache pas tenir sur ses deux pieds. Je croyais que c'était bien une chose que je n'aurais pas à t'enseigner mais apparement je me trompais.

Locktar se rappelait encore de ses entrainements pour améliorer son équilibre. Quand il avait commencé, il était bien incapable de porter un coup sans chuter après que son attaque ait été esquivée. C'était l'une des choses qu'il avait le plus travaillé afin d'être, comme il le voulait à l'époque, le meilleur combattant que l'empire de Gwendalavir ait connu. Il avait mis du temps pour arriver au niveau qu'il avait à l'heure actuelle. Et même du haut de ses 27 ans, Locktar savait très bien que certains combattants, et surtout les Marchombres, étaient encore capable de le déséquilibrer.

- Pour améliorer ton équilibre, il n'y a qu'un secret: le travail et encore le travail. Je vais t'apprendre un exercice simple à mettre en place. Tu pourras le pratiquer seule tous les jours. Il te permettra également de muscler tes jambes.

Locktar tendit les deux bras à la verticale, leva la jambe gauche tendue devant lui. Il plia la jambe droite puis la déplia. Il reproduisit l'exercice cinq fois de suite avant de reposer le pied gauche à terre et de baisser les bras.

La première fois qu'on lui avait présenté cet exercice, Locktar avait éclaté de rire, le trouvant d'une simplicité enfantine. Le soldat, plus expérimenté que lui, avait fait l'exercice dix fois de suite en défiant le jeune soldat de faire la même. Locktar s'était mis en place, en chancelant un peu. Il avait commencé à plié la jambe qui s'était dérobée sous son poids et il avait chuté. Il s'était relevé, blessé lourdement à l'ego.

- C'est avec cet exercice que tu pourras améliorer ton équilibre. Il m'a permis de progresser alors que je tenais moins solidement que toi sur mes jambes. Ce n'est pas le seul qui permet de progresser, mais les autres, je les réserve pour le cours en compagnie des autres élèves.

Il marqua une pause.

- Bien, maintenant que je t'ai montré comment faire, autant voir ce dont tu es capable. Allez, vas-y, je te regarde.



[Edition à volonté]


_______________
Il est plus facile de faire la guerre que la paix

Entre Guerre et Paix [Terminé] Sign_l10





Spoiler:
 
Shawna Djee
avatar

Bois
Messages : 175
Inscription le : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Entre Guerre et Paix [Terminé]   Entre Guerre et Paix [Terminé] Icon_minitimeDim 14 Aoû 2011 - 18:09

Shawna fronça les sourcils.

- Quand on danse, on est souvent en équilibre sur un appui seulement, et on passe d’un appui à l’autre – mais si quelqu’un vient taper dans cet appui, et ben on tombe. Sauf que ça n’arrive jamais, quand on danse seul, et que quand on danse à plusieurs, l’autre nous aide à nous équilibrer, au lieu de nous faire tomber. On s'appuie. C’est différent, en combat. Alors ouais, j’ai encore des choses à apprendre, niveau équilibre.

Genre l’autarcie. Ses mouvements étaient trop amples, et l’entraînaient trop loin ; elle s’élançait sans se retenir, laissant à son adversaire de nombreuses opportunités de la faire chuter. Parce qu’en danse, justement, elle pouvait se lancer dans ses mouvements sans que rien ne vienne l’empêcher de s’appuyer au dernier moment. Là, d’un geste, il lui volait l’appui, cognait dans le membre qui devait, en se posant, lui permettre de rester debout. Elle ne savait pas se retenir, se mesurer. Il lui faudrait apprendre. Plutôt avec les autres, d’ailleurs. Elle pinça les lèvres. Elle avait toujours préféré danser seule, ou « à côté » des autres. Les autres étaient gênants, marchaient sur les pieds, bougeaient dans la mauvaise direction, souvent, et cassaient la musique. Quoique ça dépendait avec qui, ses plus belles danses avaient aussi été accompagnées… Il fallait simplement tomber sur des gens qui savaient danser aussi. Les appuis en danse n’étaient pas les mêmes que dans un combat ; et dans les combats des rues, personne n’était assez doué pour faire quelque chose de moins grossier qu’un vulgaire croche-pied. Se battre contre Locktar, ou Kylian, ou Elio, n’avait absolument rien à voir. Comme la différence entre une ronde et une valse. Même si elle y allait de la même manière bourrine, les poings en avant, ils ne réagissaient pas du tout pareil, savaient ce qu’elle comptait faire, réagissaient de manière moins maladroite. Elle aussi, elle voulait apprendre à se battre correctement – qu’elle puisse ne pas être l’un de ceux qui dansaient sans savoir comment et qu’elle méprisait toujours un peu.

Alors elle écouta les explications de Locktar, et le regarda faire, un peu sceptique. Lorsqu’il lui proposa de faire l’exercice à son tour, elle déclina la proposition, un peu distante.

- Ouais, non, ça ira, je ferais ça toute seule comme une grande.

Elle se sentirait trop stupide, à faire le flamand rose devant lui. Elle s’entraînerait – mais seule, puisque c’était un exercice qui le permettait. Et puis elle avait toujours mal au genou et au mollet, à cause de son combat de ce matin, et n’était pas sûre de pouvoir la plier ainsi plusieurs fois de suite sans empirer son état. Le combat avec Locktar avait en partie relancé la douleur, et elle avait peur de boîter. Mieux vaudrait qu’elle y aille doucement pour les prochains jours, au moins. En tout cas, cette… punition avait été intéressante. Non seulement Locktar était plus approchable qu’elle ne l’avait cru, mais en plus, elle avait appris quelque chose, au lieu de se retrouvé à mettre des lettres dans des enveloppes, nettoyer les salles d’eau ou autre tâche peu gratifiante. Elle s’en sortait bien, et elle en avait fortement conscience. N’empêche qu’il n’était pas dans ses habitudes de le dire à haute voix, et qu’elle ne comptait pas commencer maintenant. Elle tenterait quand même d’être moins… bruyante en cours, maintenant. Elle s’appuya sur un pied, puis sur l’autre, et regarda Locktar en biais.

- J’peux partir, maintenant ?


_______________
"C'est une brise-burnes, une casse-burettes, un cauchemar diurne une trouble fête" ( 8 )
Locktar Hil'Guidjek
Locktar Hil'Guidjek

Primat de Teylus et Maître d'Armes
Messages : 634
Inscription le : 26/11/2008
Age IRL : 30


MessageSujet: Re: Entre Guerre et Paix [Terminé]   Entre Guerre et Paix [Terminé] Icon_minitimeDim 14 Aoû 2011 - 19:06

- Comme tu veux, je ne te forces pas. Je constaterais tes progrès pendant les cours.

Il ne savait si Shawna serait assidue à s'entrainer mais c'était elle qui avait demandé à s'améliorer, c'était une bonne chose. Logiquement, elle devrait se tenir à suivre ce qu'il venait de lui montrer. Enfin, ce n'était pas son problème. Si elle voulait s'entrainer, tant mieux pour elle, sinon, elle devrait faire plus de boulot pendant les cours. C'était aussi simple que cela.

- Tu peux partir, oui. Ta punition est levée. On oublie tout ce qui s'est passé aujourd'hui. Si tu ne provoques plus de chahut pendant mes cours, tu n'auras plus de problème avec moi.

Locktar regarda Shawna sortir en boitillant. En boitillant? Il n'avait pourtant pas l'air d'avoir trop forcé pendant ce combat. Avait-il frappé plus fort que prévu ou Shawna faisait-elle semblait d'être blessée? En repassant le fil du combat dans sa tête, il ne se rappelait pas l'avoir frappé à la jambe. La Kaelem avait peut-être fait un faux mouvement qui la faisait désormais souffrir. Elle ne se plaignit pas, le maître d'armes fit comme s'il n'avait rien vu. Shawna avait un ego fort, elle ne voulait pas admettre qu'elle était blessée. Locktar ne voulait pas la peiner, c'est pour cela qu'il ne fit aucune remarque, qu'il ne lui proposa même pas d'aller voir les rêveurs.

Quand Shawna fut sortit, Locktar ramassa son épée et il rattacha sa ceinture. Il retrouvait le poids rassurant de son épée à sa taille. Puis il sortit à son tour de la salle d'armes, direction ses appartements.


_______________
Il est plus facile de faire la guerre que la paix

Entre Guerre et Paix [Terminé] Sign_l10





Spoiler:
 
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Entre Guerre et Paix [Terminé]   Entre Guerre et Paix [Terminé] Icon_minitime



 
Entre Guerre et Paix [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires
-
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» [UPTOBOX] Cheval de Guerre [DVDRiP]
» Doux moment en forêt (PV Yuko) [Hentaï] [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Académie de Merwyn :: Aile ouest de l'Académie :: Le premier étage :: Les appartements de Locktar et Edel Hil'Guidjek-