Marquer tous les forums
comme lus

Sujets actifs du jour
Voir les nouveaux
messages depuis
votre dernière
visite
AccueilGinetteC'est pas de ma faute, c'est de la faute de Cérys [Inachevé]
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Forum RPG Ewilan école Merwyn RP Ellana Edwin Merwyn Vivyan Ts'Liches Marchombre Al-Poll All-Jeit Dessin Académie jdr Poésie RPG école médiéval fantasy Bottero jeu de rôle jeux de rôle RP forum quête monde salim duom
 

Partagez
 

 C'est pas de ma faute, c'est de la faute de Cérys [Inachevé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Einar Soham

Apprenti Chantelame
Messages : 312
Inscription le : 22/12/2008
Age IRL : 26


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: C'est pas de ma faute, c'est de la faute de Cérys [Inachevé]   C'est pas de ma faute, c'est de la faute de Cérys [Inachevé] Icon_minitimeDim 9 Juin 2013 - 20:43

La confrérie d’Eoliane était enfin en vue. Einar avait fait plusieurs fois le voyage depuis l’Académie de Merwyn, voyage qui s’apparentait plutôt à une balade, mais jamais ça ne lui avait semblé aussi long qu’aujourd’hui. Il avait même dû faire des pauses pour se masser le genou.
Car c’était bien son genou le problème. Son genou qu’il s’était brisé lors de l’Epreuve de passage et qui lui avait valu d’être recalé. Son genou qui avait une grosse cicatrice avec une forme abstraite qu’il aimait pas du tout. Ce genou qui lui faisait régulièrement un peu mal, comme s’il avait été mal recollé par les rêveurs. Ou alors c’était peut-être lui qui avait tellement grandi entre temps que les soins s’étaient décalés, M’dame Luinil avait dit que c’était pas exclu.
Ce matin, il s’était réveillé avec le genou un peu en compote, mais sans y faire trop attention, parce que ça arrivait quelques fois. Le truc qu’il aurait pas du faire, c’est la course avec Cérys jusqu’à la Grande Salle parce qu’ils étaient en retard tous les deux pour le petit déjeuner et qu’ils voulaient dire que l’autre était en retard à M’sieur Krysant en premier.
Dans l’escalier, il avait failli glisser, et il s’était tordu le genou encore plus, et ça avait fait super mal. Et puis il y avait eu le croche-pattes qu’il avait fait à Cérys. Certes, si elle s’était étalée par terre, lui ça avait quand même forcé sur sa jambe, et bref, c’était un peu la merde.

Il aurait bien réquisitionné les services d’un dessinateur pour se rendre en deux temps trois mouvements jusqu’à la confrérie, mais on lui avait assuré que s’il tenait encore debout, il était capable de marcher jusqu’ là-bas. Et c’est ce qu’il avait fait.

Il entra dans la cour paisible où plusieurs rêveurs papotaient entre eux. Il voulut interpeller l’attention de l’un d’entre eux, mais tous semblaient très occupés. Madame Luinil était nulle part en vue, et il avait aucune idée de qui l’avait soigné la dernière fois. Il savait juste que c’était Madame Luinil qui lui avait donné la permission de partir et lui avait fait promettre de faire attention dans les mois à venir.

Un peu désespéré d’attirer l’attention d’un rêveur, il se rendit dans le hall et se posa sur un des bancs qui était à la disposition des visiteurs pour les faire patienter. Peut-être que s’il attendait suffisamment longtemps, il finirait par être consulté. Régulièrement, il hélait ceux qui passaient dans le coin, qui grommelaient généralement un « voyez avec mon confrère » sans le regarder. Faut dire qu’il avait l’air en bonne santé et qu’il y avait sûrement des trucs plus graves à régler ailleurs que son problème de genoux.

- Dites, excusez-moi ?
Le rêveur, accompagné d’une jeune confrère, se retourna vers lui. Avant même qu’il ait pu dire son problème, le-dit encapuchonné posa la main sur son acolyte, et dit d’un ton paternel :

- Vous tombez bien, Faolan va s’occuper de vous. Vous êtes entre de bonnes mains,
dit-il avant de s’enfuir lâchement vers des affaires plus importantes.

Einar se tourna vers la jeune femme qui lui faisait face. Elle avait pas l’air bien plus âgée que lui, et inconsciemment, ça le fit un peu  flipper. IL aurait préféré un vieux rêveur qui savait plein de choses, histoire qu’on lui fasse pas disparaître son genou…

- Euh bonjour, ce serait pour… J’ai mal au g’nou, en fait, voilà, alors qu’on m’l’a déjà soigné ici, et.. ben ça fait toujours mal.



_______________
C'est pas de ma faute, c'est de la faute de Cérys [Inachevé] Einar_10

C'est pas de ma faute, c'est de la faute de Cérys [Inachevé] 3o85xwQRevDua9RXqw     C'est pas de ma faute, c'est de la faute de Cérys [Inachevé] Volovent

Marlyn Til' Asnil | Duncan Cil' Eternit | Einar Soham | Shannon Seng
Faolan Elwyn
Anonymous

Invité

MessageSujet: Re: C'est pas de ma faute, c'est de la faute de Cérys [Inachevé]   C'est pas de ma faute, c'est de la faute de Cérys [Inachevé] Icon_minitimeLun 10 Juin 2013 - 18:22

Un doux rayon de soleil illumina la chambre. Faolan s'éveilla, veillant à ne pas réveiller sa colocataire de chambre. Pourtant habituée aux grandes chambres individuelles d'Ondianne, Faolan se sentait parfaitement à l'aise dans cette petite chambre qu'elle partageait avec une femme un peu plus âgée qu'elle. Tout en douceur, elle ouvrit la commode où se trouvait ses vêtements. Le tiroir à chaussettes grinça légèrement, et Faolan s'empressa de le refermer, avant de se diriger vers le salle de bain.

Vêtue d'une simple tunique beige, d'un pantalon et d'une ceinture, elle s'observa un instant dans le miroir . Elle fit une moue désapprobatrice en voyant la touffe mouillée qui s'avérait être ses cheveux. Faolan tira un peigne du tiroir sous l’évier et commença son travail minutieux. De longue minutes s'écoulèrent , avant que quelqu'un martèle la porte.

- Faolan !
- Désolée ! Je sors tout de suite ! S'excusa t'elle

Elle rangea ses affaires, ouvrit la porte et sa colocataire prit sa place dans la salle de bain. Elle posa ses vêtements de nuit sur le lit, noua ses cheveux. La porte de la chambre claqua derrière elle.

Faolan prit un petit déjeuner copieux, avant d'aller se relaxer auprès d'autres rêveurs dans le jardin . Elle se promena un peu, humant l'air parfumé par les plantes médicinales. Quand elle rejoignit les bâtiments, un jeune homme entra dans la cour, mais elle n'y prêta guère attention. Elle préféra aller s'asseoir près des autres et discuter un peu. Quelqu'un s'en occuperais bien après tout...

Quand un de ses acolytes se leva, et qu'il l'invita à le suivre, elle savait qu'ils allaient manger. Elle n'avait pas faim, mais elle se leva tout de même. "L'appétit viens en mangeant ..." Pensa t'elle. Alors qu'ils traversaient le couloir, le jeune homme qu'elle avait vue arriver un peu plus tôt les interpella.

- Dites, excusez-moi ?

Son partenaire posa sa main sur son épaule.

- Vous tombez bien, Faolan va s’occuper de vous. Vous êtes entre de bonnes mains .

Faolan regarda son acolyte s’éloigner, doutant qu'il l'avait amenée là par rien . Elle se tourna vers le jeune homme, qui semblait un peu dubitatif.

- Euh bonjour, ce serait pour… J’ai mal au g’nou, en fait, voilà, alors qu’on m’l’a déjà soigné ici, et.. ben ça fait toujours mal.

Faolan lui sourit, avant de l'inviter à la suivre .

- Allons y! Je n'ai pas envie de rater le repas.
Dit elle en regardant son ami entrer dans le réfectoire.

Veillant à ce que le garçon la suive, elle marcha jusqu'à une salle de soins libre, et désigna un lit où il pouvait s'asseoir. Faolan ferma la porte derrière eux, pour être sûre de ne pas être dérangée. Cela devrait aller vite de soigner ce genoux. En se retournant vers le jeune homme, elle désigna son pantalon du menton .

- Ton pantalon. Dit elle en dissimulant un sourire . Je ne peux pas soigner ton genoux si tu garde ton pantalon .

Elle prit place sur la chaise qui se trouvait sous le bureau... Attendant, la tête tournée vers la fenêtre ...

Einar Soham

Apprenti Chantelame
Messages : 312
Inscription le : 22/12/2008
Age IRL : 26


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: C'est pas de ma faute, c'est de la faute de Cérys [Inachevé]   C'est pas de ma faute, c'est de la faute de Cérys [Inachevé] Icon_minitimeLun 10 Juin 2013 - 23:31

Franchement, être dans une pièce avec une rêveuse qui avait son âge et qui, même si elle était pas rousse, avait l’air vraiment gentille, ça le dérangeait pas. De toute manière, il avait anticipé de se retrouver dans une pièce avec un vieux monsieur plein de rides, donc la situation avait plutôt bien tourné.
Seulement voilà.
Elle venait de fermer la porte. En soi, ça, pareil, il aurait trouvé ça peut-être un peu plus suspect si ça avait été un vieux monsieur plein de rides. Il préférait finalement être soigné par une femme, sans doute parce qu’il avait entendu plein de trucs sur les rêveurs pour les soins lourds, notamment le fait qu’ils avaient une fâcheuse tendance à déshabiller leurs patients inconscients et à les border.

Mais ce qui le gênait le plus, c’était d’ôter son pantalon.
Son pantalon.
Pour un genou.
Il y connaissait rien en rêve, mais elle était probablement capable de soigner son genou sans le voir, juste en le palpant à travers les tissus, non ? Enfin c’était plutôt comme ça qu’il avait visualisé la chose.
Il aurait aussi pu le retrousser. Il était pas gros, son pantalon flottait autour de ses mollets de poulet, ça aurait été facile de rabattre sa jambe de pantalon.
Le problème avec les rêveurs, c’est qu’ils étaient investis de cette espèce d’autorité sacrale, céleste, baleinière et lézardienne qui faisait qu’Einar n’osa pas questionner les ordres de celle qui avait le pouvoir de faire faire trois tours à chacun de ses os et de lui faire pousser de la barbe. Ca le terrifait plus qu’autre chose, d’avoir de la barbe un jour.

Très mal à l’aise, les oreilles rouges flamboyantes, Einar se retourna et défit la ceinture de son pantalon après avoir ôté le baudrier de Bomon. Il posa son sabre Bomon sur la table de chevet, prit une inspiration profonde et ôta son pantalon. Le petit Teylus s’était rarement senti aussi gêné de sa vie, surtout devant une inconnue, ni aussi certain d’être grillé dans sa gêne. Il avait l’impression de bouillir de partout et de tourner pivoine de partout, sans pouvoir contrôler quoi que ce soit.

Quand il osa rouvrir les yeux lui-même, Faolan était déjà en train d’examiner son genou, ce qui eut pour effet de le faire sursauter. Comment était-elle arrivée si près sans qu’il l’entende ?! Son genou était enflé et un peu violet par endroit.

- Dites… vous pensez qu’y’aura moyen aussi… après, je veux dire, de… vous savez, changer un peu la cicatrice, M’dame ? ‘Fin pour faire genre que je l’ai eue en combat, M'sieur Guidjek il a plein de jolies cicatrices de combat, 'fin vous voyez l'genre ?

Les mains de Faolan qui le palpaient lui semblaient glaciales, elle avait genre les mains super froides. Et lui, il avait trop chaud.



_______________
C'est pas de ma faute, c'est de la faute de Cérys [Inachevé] Einar_10

C'est pas de ma faute, c'est de la faute de Cérys [Inachevé] 3o85xwQRevDua9RXqw     C'est pas de ma faute, c'est de la faute de Cérys [Inachevé] Volovent

Marlyn Til' Asnil | Duncan Cil' Eternit | Einar Soham | Shannon Seng
Faolan Elwyn
Anonymous

Invité

MessageSujet: Re: C'est pas de ma faute, c'est de la faute de Cérys [Inachevé]   C'est pas de ma faute, c'est de la faute de Cérys [Inachevé] Icon_minitimeJeu 13 Juin 2013 - 13:28

Quand le garçon eu enlevé son pantalon , Faolan examina son genoux , sans poser sur lui un seul regard . La peau avait tournée au violet , et une longue cicatrice se baladait entre de nombreuses enflures .  

- Dites… vous pensez qu’y’aura moyen aussi… après, je veux dire, de… vous savez, changer un peu la cicatrice, M’dame ? ‘Fin pour faire genre que je l’ai eue en combat, M'sieur Guidjek il a plein de jolies cicatrices de combat, 'fin vous voyez l'genre ?

Faolan palpa la blessure avec douceur avant de répondre au garçon sans daigner lever la tête . Fao' se fichait totalement qu'il soit à moitié nu devant elle , bien que le jeune homme lui , ne s'en fiche absolument pas . Elle ressentait bien qu'il était gêné , et qu'il avait extrêmement chaud .

- Je vais voir si je peux faire quelque chose pour la cicatrice , mais pitié arrêter de m'appeler "Madame" ! S'exclama Faolan en secouant la tête .

  Puis , elle ferma les yeux , et déroula son rêve . Lentement , les enflures se résorbèrent ... Le monde qui s'étendait autour de Faolan était si différent , si étrange . Elle même ne comprenait pas tout de l'art du rêve . La peau reprit une couleur naturelle ... Les traits de la cicatrices devinrent plus net , comme si une épée avait tranché le genoux dans le passé . Le genoux du garçon semblait n'avoir été que touché il y a des année , sectionné par une lame tranchante . Faolan ouvrit ses deux grands yeux bleu . Le rêve se stoppa aussi instantanément qu'il avait commencé . Elle palpa une dernière fois la cicatrice .

- C'est terminé ! Dit elle en se relevant . Tu peux te rhabiller . 

Elle se dirigea vers une bassine remplie à moitié d'eau , se rinça les mains , avant de les essuyer contre son pantalon . Elle se frotta aussi le visage avec ses mains humides .

- Évite de faire trop de conneries , sinon , tu es bon pour revenir ici la semaine prochaine .

Elle observa un instant le garçon . Si un rêveur l'avait déjà soigné au paravent , soit le rêveur était mauvais , soit le jeune homme avait cru qu'il n'aurait plus de soucis avec son genoux . Ou peut être un peu des deux ...

- Tu es venu à pied ?

C'était la pire des idées qu'il rentre à pied après qu'il ai été soigné , la blessure n'étant pas totalement remise ... Elle n'avait toujours pas faim et Niger attendait sagement dans la cour . 


- Ce n'est pas bon que tu marche trop aujourd'hui , je peux te raccompagner à cheval si tu veux .   

De toute façon , elle allait aller faire un tour , alors pourquoi pas ramener le garçon à l'Académie . Il serait à l'Académie en une dizaine de minutes , et pourrait se reposer un peu avant de repartir s’entraîner , puisque apparemment , il avait un maître couvert de "jolies cicatrices de combat" . Faolan ne trouvait pas qu'une cicatrice était particulièrement "jolie" , d'ailleurs , elle avait tenté de faire disparaître celles qu'elle s'était faite en tombant à cheval , mais n'y était jamais parvenue .

- Tiens d'ailleurs , comment t'appelle tu ? Dit elle en enfilant sa longue veste bleue qui était pendue à un crochet près de la porte .

Einar Soham

Apprenti Chantelame
Messages : 312
Inscription le : 22/12/2008
Age IRL : 26


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: C'est pas de ma faute, c'est de la faute de Cérys [Inachevé]   C'est pas de ma faute, c'est de la faute de Cérys [Inachevé] Icon_minitimeDim 16 Juin 2013 - 2:27

Pendant tout le temps que dura l’affaire, Einar ferma les yeux très fort. Pas parce que la rêveuse était moche hein, allez pas confondre, mais le rêve ça le terrifiait un peu, et il avait pas envie de savoir ce qu’elle était en train de faire à son genou. Enfin elle sentait ses mains froides contre la peau, mais au-delà de ça, il préférait pas voir les fameuses tentacules diaphanes de rêve qui s’agrippaient à lui comme un poulpe, il avait lu dans un conte que c’est ça qui se produisait pendant les rêves et que c’est pour ça que généralement, les rêveurs endormaient leurs patients.
Tout fut fini super rapidement, au moins qu’Einar se demanda si finalement, elle avait pas utilisé sa magie pour l’endormir et faire passer le temps plus vite. Il rouvrit les yeux à nouveau, et les garda un long moment fixés sur les armoires dans la pièce avant d’oser les poser sur son ancienne blessure.
Le résultat était complètement improbable, compte tenu du peu de temps que ça avait mis. Son genou avait l’air presque en forme, et la cicatrice, elle était beaucoup plus sympa, blanche comme celles de m’sieur Guidjek, et bien couturée.
C’était à se demander si y’avait pas un prix caché à tout ça, s’il fallait pas qu’il lui donne son âme en échange, ou au moins son sabre.
Même pour une bonne rêveuse, ça semblait quand même un peu trop simple. Et il s’en rendit compte aussitôt qu’il voulut se mettre debout, juste au moment où elle le prévint de faire attention. Une petite gêne restait, une petite douleur sans doute dûe aux soins très rapides et au corps qui réagissait en conséquence. Elle avait l’air d’avoir surtout soigné les hématomes et les inflammations.

Être raccompagné à cheval le ravit tant qu’il manqua de sauter au coup de sa rêveuse surdouée, mais il se retint à temps. Il avait mis tellement de temps à venir avec son genou enflé, l’Académie semblait si loin maintenant.
Einar suivit la rêveuse dans ses préparatifs de départ, la regarda mettre son manteau et sortir dans la cour, puis là où son cheval se trouvait.

- J’m’appelle Einar Soham, juste Soham tout court, sans particules. Vous c’est Faolan c’est ça, M’d… M’d’moiselle ?

Elle enfourcha son cheval avec une aisance qui laissa perplexe le petit guerrier. Dans sa tête, tous les rêveurs et toutes les rêveuses étaient des espèces d’infirmes moteur-cérébraux qui ne savaient que de balader en robes d’un air mystérieux toute la journée et dérouler des tentacules diaphanes sur les gens pour les soigner. Après y’avait des exceptions comme Elisha, qu’on voyait parfois à l’Académie dans son temps libre, mais il n’aurait pas classé Mademoiselle Faolan dans ces exceptions-là au premier abord.

La rêveuse semblait attendre quelque chose de lui. Einar réalisa soudain.

- Ah, vous vouliez dire par me raccompagner à cheval que j’devais monter d’ssus aussi ?

Ca, ça allait poser problème. Ils avaient beau avoir des cours d’équitation à l’Académie, Einar avait pas vraiment eu le temps d’y aller, et M’dame Vornang avait souvent été occupée. Et puis, ça l’angoissait aussi de se rendre à un cours où il y aurait probablement que des nobles qui savaient déjà monter à cheval, alors que lui, il avait juste été posé une fois sur le dos d’une mûle qui faisait le tour de la place pendant les foires quand il était petit, et que Papa regardait.

Il rougit encore plus fort des oreilles qu’auparavant, d’autant plus gêné de la situation. Si Mademoiselle Faolan était une Mademoiselle Particule’Faolan, il allait vraiment passer pour la dernière des nouilles.

- J’sais pas trop comment on fait pour monter dessus… et pis l’cheval, ça risque pas de lui faire mal de porter deux personnes ? Vous êtes sûre que j’peux vraiment pas marcher à côté de vous, M’d’moiselle Faolan ?



_______________
C'est pas de ma faute, c'est de la faute de Cérys [Inachevé] Einar_10

C'est pas de ma faute, c'est de la faute de Cérys [Inachevé] 3o85xwQRevDua9RXqw     C'est pas de ma faute, c'est de la faute de Cérys [Inachevé] Volovent

Marlyn Til' Asnil | Duncan Cil' Eternit | Einar Soham | Shannon Seng
Faolan Elwyn
Anonymous

Invité

MessageSujet: Re: C'est pas de ma faute, c'est de la faute de Cérys [Inachevé]   C'est pas de ma faute, c'est de la faute de Cérys [Inachevé] Icon_minitimeDim 30 Juin 2013 - 19:58

Faolan sortit du bâtiment, suivit par le garçon s'appelant apparemment Einar. Quand Niger aperçu sa maîtresse, il poussa un hennissement joyeux. Elle enfourcha son cheval facilement, et tendit la main à Einar pour l'aider à monter sur la selle . Des rêveurs la regardèrent curieusement , comme si monter à cheval était un énigme pour eux .

- Ah, vous vouliez dire par me raccompagner à cheval que j’devais monter d’ssus aussi ?

Fao' le regarda avec un air perplexe. Il n'allait pas marcher à côté de son cheval, c'était inutile. Vu la tête qu'il fessait, il ne devait pas avoir fait beaucoup de cheval dans sa vie. Encore un pour qui l'équitation restait un mystère. Faolan fessais du cheval depuis ses cinq ans, monter à cheval était pour elle la chose la plus facile au monde. Elle ne se rendait pas toujours que les autres n'avaient pas passer leur vie sur un dos de cheval.

- J’sais pas trop comment on fait pour monter dessus… et pis l’cheval, ça risque pas de lui faire mal de porter deux personnes ? Vous êtes sûre que j’peux vraiment pas marcher à côté de vous, M’d’moiselle Faolan ?



Elle sourit en le voyant rougir.

- Et bien il est temps d'apprendre! Ne t'inquiète pas, mon cheval est résistant, cela ne le dérange pas et puis, si vous marchez, c'est possible que vous ayez mal au genou .

Elle tendit sa main avec une sourire rassurant .

- Tu me prend la main, tu mets ton pied droit dans l'étrier et tu passe ton autre jambe par dessus le dos du cheval. Ensuite il te suffit de t'asseoir !
 
Quand elle senti la main d'Einar dans la sienne, elle le tira sur le dos de Niger. Faire asseoir le garçon sur le cheval fut plus compliqué qu'elle ne l'aurait cru, mais pour finir, Einar se retrouva derrière Faolan. Elle claqua la langue et Niger se mit en marche. Elle ne fit pas accélérer, car elle sentait bien que Einar n'était pas très à l'aise. Ils sortirent de l'enceinte de la confrérie, et débouchèrent sur une grande plaine herbeuse. Faolan voulait faire galoper Niger, mais elle ne voulait pas traumatiser Einar.

- On galope ? Demanda-t-elle en souriant

 Elle observa la plaine qui s'étendait devant sa monture . Un jeu d'enfant de galoper là . Un terrain plat et herbeux . Elle fit juste trotter Niger pour donner un avant goût du galop .

Einar Soham

Apprenti Chantelame
Messages : 312
Inscription le : 22/12/2008
Age IRL : 26


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: C'est pas de ma faute, c'est de la faute de Cérys [Inachevé]   C'est pas de ma faute, c'est de la faute de Cérys [Inachevé] Icon_minitimeVen 19 Juil 2013 - 22:37

[Désolée du temps de réponse, j’étais en vacances]

Il suffit de s’asseoir, il suffit de s’asseoir. Elle en avait des bonnes, Faolan. Genre c’était facile de s’asseoir sur un animal qui dont le bide vous arrive à l’épaule et qui est plus large que Maman ? En plus, fallait arriver à le mettre, le pied dans l’étrier. C’était haut, mine de rien.
Heureusement pour Einar, il avait grandi suffisamment dans les derniers mois pour ne pas trop avoir à lever la jambe, mais ça voulait surtout dire peser de tout son poids sur la jambe avec le genou tout neuf, et ça le rassurait pas des masses.
Einar tenta une première fois de se hisser avec l’aide de Faolan, mais manqua juste de la flanquer par terre aussi parce qu’il n’avait pas pris assez d’élan. La deuxième fois, il avait oublié qu’avec l’autre jambe, il était censé se mettre de l’autre côté du cheval.
La troisième fois, il réussit à se hisser et à se mettre à califourchon, mais comme il n’avait pas de selle, il glissa de l’autre côté sitôt installé. Si Faolan ne l’avait pas tenu des deux mains par la tunique, il aurait embrassé le sol joyeusement.

Et même après, c’était dur. Son short glissait sur la robe du cheval, et il savait pas du tout où se tenir.
Et c’était genre haut, quand même, un cheval.
Et il était pas à l’aise. Et il savait que quand un cheval vous sent pas à l’aise, il vous déteste tout de suite après.
Et il était quand même super super proche de Faolan, d’un seul coup. Ca aussi, ça lui mettait de la gêne dans des endroits où il soupçonnait pas qu’il pourrait être gêné.

Quand le cheval se mit au pas, Einar manqua encore de tomber. Par réflexe, il s’était accroché à Faolan devant lui, mais il n’osait pas la toucher. Du coup, il essayait de s’accrocher à ses vêtements, sans en avoir l’air, mais sans que ça se décroche non plus.

Galoper ?
C’est quand le cheval allait aussi vite que le Dragon dans le ciel, non ? Einar passait alternativement du rouge au blanc à chaque seconde, suivant que le contact avec Faolan le gênait ou que la pensée d’être sur un cheval au galop le terrifiait. D’un autre côté, il sentait bien qu’il était le seul que ça dérangeait. Il commençait à peine à apprendre à tenir sur un cheval au pas, comment allait-il survivre ?
Et s’il tombait ?
Il avait déjà vu quelqu’un mourir sous les sabots d’un cheval. ‘Fin pas mourir, mais il l’avait vu mort. Il était petit, à Al-Far, et les gens qui se faisaient rouler dessus par des chevaux lancés au galop par des nobles puants ou des calèches enragées, c’était monnaie courante à Al-Far. On entendait ça tous les jours, et ça l’avait toujours terrifié.
Intrinsèquement, ça l’aidait clairement pas à avoir moins peur des chevaux. Les chevaux, ils tuaient tout le monde, sans faire gaffe où ils marchaient, comme s’ils étaient les géants des contes qui ne voient pas les fourmis sous leurs plantes de pieds verrues.

- Oui… ‘fin… si tu veux, enfin…

Le cheval qui trottait le terrifiait déjà. Comment faisait Faolan pour ne pas glisser et se fracasser les vertèbres ?
Elle était aidée. Elle avait les rênes, elle avait la selle, elle avait les étriers. Einar, lui, il pouvait que serrer les flancs du cheval très très fort avec ses genoux, et s’accrocher à ce qu’il avait devant lui : la rêveuse.

- J’suis pas sûr, en fait, je crois que j’vais…
Mais Faolan ne l’entendait plus, le martèlement des sabots sur l’herbe était trop fort et il ne parlait pas assez fort. Non non non pas le galop pas le galop pas le galooooOOOOOOOOOOP…

C’était comme se retrouver dans une avalanche, ou un éboulis, ou le bac à lessive de Maman. Einar ferma les yeux compulsivement en sentant le cheval tressauter sous lui et s’arrima de toutes ses forces à la jeune femme, bras, jambes, torse.
Il était comme un petit poulpe. Ses bras entouraient le torse de la jeune femme, s’il avait pu il aurait fait pareil avec les jambes, il avait enfoui la tête dans son dos pour ne plus rien regarder. S’il ouvrait les yeux, il verrait le monde défiler sous ses yeux à une vitesse folle, et ça le tuerait d’angoisse.

- Arrêtearrêtearrêtearrêtearrêtearrêtes’ilteplaitjet’enpriearrêtearrête
, répétait-il de sa voix couinante, étouffé par le bruit du galop fracassant, de milliers d’os brisés sous les sabots, des hennissements, de la mort en furie.

Le monde sembla aller un peu moins vite sous ses supplications, sans qu’il n’ose rouvrir les yeux. Il ne desserrait pas les bras, ni les jambes, ni les dents, ni les paupières, jusqu’à être sûr qu’ils se soient complètement arrêtés.

Einar tremblait comme une feuille.
Le problème qu’il avait, présentement, c’est qu’il savait pas descendre de cheval. Et que ses jambes flageolaient tellement qu’il se ramasserait par terre comme un clampin s’il essayait.

- J’vais vomir
, fit-il d’une toute petite voix, la voix du petit Einar qui avait dix ans, et qui était dans les bras de sa Maman pour essayer d’aller mieux.



_______________
C'est pas de ma faute, c'est de la faute de Cérys [Inachevé] Einar_10

C'est pas de ma faute, c'est de la faute de Cérys [Inachevé] 3o85xwQRevDua9RXqw     C'est pas de ma faute, c'est de la faute de Cérys [Inachevé] Volovent

Marlyn Til' Asnil | Duncan Cil' Eternit | Einar Soham | Shannon Seng
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: C'est pas de ma faute, c'est de la faute de Cérys [Inachevé]   C'est pas de ma faute, c'est de la faute de Cérys [Inachevé] Icon_minitime



 
C'est pas de ma faute, c'est de la faute de Cérys [Inachevé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires
-
» Osm0se c'est pas de ma faute si tu ne vas pas à l'école [o]
» et tu diras que c'est ma faute, que je n'ai jamais su t'aimer
» Zéro faute pour un Saint-Louisien
» 01.02/06.LT - Faute de mieux, on coupe du chorizo
» NONOX ? C'pas ma faute si j'aime les blondes !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Académie de Merwyn :: L'enceinte de l'Académie et ses alentours :: La Confrérie d'Eoliane :: Les jardins-