Marquer tous les forums
comme lus

Sujets actifs du jour
Voir les nouveaux
messages depuis
votre dernière
visite
AccueilGinetteMéline Hil'Natane [Marchombre - Teylus]
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Forum RPG Ewilan école Merwyn RP Ellana Edwin Merwyn Vivyan Ts'Liches Marchombre Al-Poll All-Jeit Dessin Académie jdr Poésie RPG école médiéval fantasy Bottero jeu de rôle jeux de rôle RP forum quête monde salim duom
 

Partagez | 
 

 Méline Hil'Natane [Marchombre - Teylus]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Apprentie Marchombre
Messages : 66
Inscription le : 12/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Méline Hil'Natane [Marchombre - Teylus]   Mar 12 Juin 2012 - 16:37

Description générale

- Nom -
Hil'Natane

- Prénom -
Méline

- Race -
Une gentille petite humaine toute mimi.

- Age -
17 ans

- Classe - (primaire)

Marchombre.


Description physique et mentale

- Description physique -
        Méline est assez ronde, pas grosse non, mais elle a de larges hanches, des belles cuisse et un peu de ventre. Certainement la faute au chocolat dont elle raffole. Ses pommettes sont hautes, rebondies et rosées, témoignant de sa bonne santé.
        Des cheveux bruns foncés mi-longs et légèrement bouclés, qui volent de droite à gauche au rythme de sa course. Une bouche rouge et charnue qui expire régulièrement des bouffées de gaz carbonique. Un petit nez droit dont les ailes palpitent à chaque inspiration. Une poitrine généreuse qui se soulève puis s'affaisse, dans un cycle d'éternel recommencement.
         Elle a de grands yeux d'un brun velouté qui fixent le chemin sur lequel elle trottine et ses cils battent de temps en temps pour chasser une goutte de sueur salée .
         Méline est jolie. Pas vraiment belle... mais ses formes attirent le regard avide de nombreux hommes et celui, jaloux, de quelques femmes .

- Description du caractère -

         Méline n'est pas atteinte d'une maladie grave qui détruit ses neurones, du moins jusqu'à dernier ordre.
    Elle aime les animaux, les humains, les plantes, les insectes -sauf les coccinelles, ne me demandez pas pourquoi-, mais à développé un aversion sans faille pour ces @#%& de Raïs, qui n'entrent ni dans la case "humain", ce serait une insulte pour ces pauvres humains innocents, ni dans la case "animal", ce serait également une insulte pour ces animaux si choupinets -du point de vue de Méline. En effet, les guerriers cochons, qui se trouvent aujourd'hui encore dans certaines contrées lointaines de Gwendalavir, ont un jour croisé la route de Lorio le grand frère de Mel, et lui ont fait subir un sort plutôt.....déplaisant. Les restes de ce derniers ainsi que ceux des gardes ont été retrouvés entassés pele-mêles, sans aucune marque de combat : un massacre nocturne par pur plaisir, oeuvre tout à fait normale de la part des ces ramassis de fientes.
        Sinon elle aime beaucoup la philosophie et adore lancer des sujets de conversation autre que "A votre avis, le manteau que l'Empereur à porté cet après-midi fera-t-il scandale?"
 
- Principale(s) qualité(s) -
         Une intelligence hors du commun doublée d'une capacité de déduction assez surprenante.

- Principal(s) défaut(s) -
    Elle est un peu trop gentille -sauf envers les coccinelles et les Raïs- et on peut profiter d'elle facilement, bien qu'elle s'en rende compte.

- Particularité(s) -
N'aime pas les coccinelles.

- Capacité(s) -
    Méline, vous l'avez compris, est brillante, elle peut cerner quelqu'un assez rapidement, mais ne veut de mal à personne et n'a pas un esprit de psychopathe vengeur avide de sang et de mort... Sinon, elle se débrouille avec les armes en tout genre - éducation oblige- aime monter cheval et adore courir.


Vécu et situation sociale

- Situation familiale -
    Méline a été élevée par ses deux parents (Valerina et Occio), mais a perdu son frère peu après ses 13 ans, car celui-çi, âgé de 23 printemps à cette époque a tenté de découvrir les secrets de la forêt des Petits, et a été transformé en chair à pâté par une horde de Raïs pendant qu'il traversait une contrée peu surveillée par les soldats de l'Empire.


- Situation sociale -
    Sa famille fait partie des "Grands" d'Al-Jeit. Elle a déjà rencontré l'Empereur plusieurs fois lors de bals, de fêtes et de réceptions.

- Histoire -

-C'est une fille!
Un cri retenti, le nouveau-né chasse l'air de ses poumons et respire sa première bouffée d'oxygène.
-Ma petite Méline, susurre sa mère à son oreille.
Le bébé cesse de pleurer et se retourne vers la jeune femme puis vers l'homme qui la fixe d'un regard embué. Discrètement la sage-femme ainsi que son assistante se retirent de la pièce pour laisser tranquille la petite famille.

°o0o°

Une fillette de 3 ans court dans un salon. Elle est vêtue d'une simple robe blanche et porte des petits chaussons de soie. Son visage affiche un immense sourire. Elle se précipite sur sa mère.
-Dit, m'man, c'est vrai que j'vais voir l'Empereur?
La femme soulève la petite fille et l'installe sur ses genoux.
-Évidemment que c'est vrai, mais il va falloir te tenir très bien, n'est-ce-pas ?
-Oh oui, promis!
Méline
ri, elle descend des genoux de Valerina et se précipite sur la terrasse de la maison. Cette dernière est taillée dans un matériau semblable à du diamant et la petite fille regarde en contrebas. Elle n'a plu peur du vide depuis quelques temps et elle s'est habituée à voir la ville, suspendue à quelques centaines de mètres de hauteur. En certains endroit, le sol de la terrasse est incurvé et l'eau dont il est rempli sert de bassin pour quelques poissons aux teintes pastels.
Lorio, le grand frère de Meline, s'approche d'elle et la chatouille par surprise
-Stop...STOP! hurle Méline après avoir tenté de résister quelques secondes. Son frère s'arrête et la regarde avec un sourire en coin.
-Cette fois tu y échappe, mais c'est parce que maman veux que tu sois prête dans moins de deux heure. Tu dois te laver et te changer. La petite fille hoche la tête et se dirige vers sa chambre.

Une heure et demie plus tard elle en ressort avec Valerina. Ses cheveux bruns rassemblés en un chignon, un petit diadème en perle sur le somme du crâne et vêtue d'une longue robe mauve pâle, elle à tout l'air d'une princesse. Elle rayonne.

°o0o°

-Arrête un peu de lire Méline, tu ne préfères pas sortir un peu ?
La petite fille de six ans secoue la tête, jète un coup d'oeil à son père et replonge dans sa lecture.
Elle est couchée sur un immense canapé au centre du grand salon familial. Dans la cheminée près d'elle brûle un feu allumé par sa mère. C'est est une dessinatrice médiocre, mais qui sait quand même faire apparaître des belles flammes dorées. Méline,elle, ne veux pas avoir ce Don. Elle préfère de loin les aventures et les quêtes qu'on peut trouver dans les livres.
-Chérie,insiste Valerina.Allez, ferme ce roman et viens avec nous en ville. Tu pourras voir les dompteurs d'Ours élastiques! Et puis j'aimerais vraiment que tu me montres la robe que tu veux pour le prochain bal.  
La jeune fille hausse les épaules avant de fermer "20000 yeux sous terre". Elle se fiche éperdument des saltimbanques et de la robe ,mais ne refusera jamais de faire plaisir à sa mère.

°o0o°

Extrait du journal intime de Mélin Hil'Natane:
Cher Journal.
Il y a bientôt deux mois que j'ai eu mes 10 ans, et donc que j'ai reçu ce journal.  Désolé de ne pas m'être servi de toi plus tôt, mais je n'avais rien à dire, alors qu'aujourd'hui, si. Ce matin, j'ai eu mon cours particulier de mathématiques et nous avons commencé les inéquation. Mon professeur est très content de moi, et je me rends compte que je sais beaucoup plus de choses que mes amies. Cela ne m'étonne pas beaucoup, car j'ai toujours tout compris mieux qu'elles. Mais je suis très triste car je vois qu'elles sont jalouses. A chaque fois que je les vois, elles font comme si elles m'aimaient mais j'entends leurs murmures dans mon dos, et leurs rires en ma présence sonnent faux. La seule personne qui me comprend -hormis mes parents-, c'est Lorio. Mon grand frère chéri. Il est très beau: brun aux yeux bleu,comme mon père. Alors que moi je suis le portrait de ma mère -c'est ce qu'on me dit. D'ailleurs, à propos de mon frère, j'ai appris une terrible nouvelle: il planifie un départ dans sept ou huit mois, pour trouver la forêt des Petits, une forêt invisible soit-disant. Je n'y crois pas, mais Lorio, si. Je vois son excitation quand il en parle, il a vraiment hâte de partir de la maison. Je le comprends, moi aussi j'aimerais voir un peu ce qu'il se passe en dehors des grandes villes comme Al-Jeit ou Al-Poll. Il me manquera, mais je suis heureuse qu'il puisse réaliser ses rêves.

°o0o°

Ce matin, Meline a douze ans. Elle est assise sur une chaise confortable de la salle à manger. Sa mère et son père sont à ses côtés. Devant elle, un gâteau d'anniversaire fourré au chocolat et à la crème pâtissière est recouvert d'une substance sirupeuse dorée. Il a été fait par le meilleure pâtissier d'Al Jeit, et donne très faim.
La scène est presque parfaite. Il manque juste un personnage, le plus important aux yeux de Méline. C'est son deuxième anniversaire sans lui. Lorio. Elle reçoit des messages de sa part, transmis par l'intermédiaire d'un dessinateur. Mais ça ne change rien à la sensation de vide dans son cœur. Méline sourit malgré tout. Pour faire plaisir à ses parents.
-Tu veux voir ton cadeau d'anniversaire? Lui demande son père, en échangeant un clin d’œil complice avec Valerina. Méline hoche la tête, intriguée, et à l'instant même, un homme apparait à sa droite. Un dessinateur qui a fait le pas sur le côté, mais il est accompagné  ... d'un cheval !
Méline ouvre grand les yeux et se les frotte vigoureusement. Non, elle ne rêve pas. Un cheval. Un sourire, un vrai cette fois, lui illumine le visage.
- Oh! Merci,merci,merci,merci, il est magnifique, s'écrie-t-elle, en se tournant vers la créature à robe grise.
-Elle, précise Valérine. C'est une jument qui vient de finir son apprentissage. Tu devras t'en occuper correctement, elle vient d'avoir cinq ans et elle est très douce, tu verras. Elle t'attend dans nos écuries quand tu veux.
Meline aime les chevaux. Pas comme une folle qui y pense 24 heure sur 24 mais elle aime ces bêtes sensibles et amicales. Ce qu'elle préfère c'est la vitesse. C'est pour ça qu'elle court, qu'elle fait de l'équitation : pour sentir le vent dans ses cheveux et sa caresse sur la peau.

°o0o°

Meline a eu treize ans il y a moins de quatre mois. La fin d'une année magnifique. Elle a un petit ami: blond aux yeux bleu et les cheveux en bataille, surdoué, il est agé de quatorze ans et c'est le filleul de l'Empereur. Le meilleur parti qu'il soit selon Valerina et Occio, les parents de la jeune fille.

Aujourd'hui il pleut. Méline est dans son bain et regarde la pluie qui frappe aux carreau de la vitre au-dessus d'elle. L'eau chaude délie ses muscles. Elle ferme les yeux. Plusieurs heures passent avant qu'elle décide d'en sortir. Elle enfile un peignoir bleu en soie qui la réchauffe instantanément. Elle se brosse les cheveux et sort de la salle de bain en jetant un coup d'oeil à l'horloge. Huit heure et demie, ses parents sont entrain de parler avec quelqu'un dans le salon. Intriguée Méline s'approche et entre dans la pièce. Elle remarque tout de suite que quelque chose cloche. Sa mère pleure.
- Maman ! L'interpelée se retourne. Les larmes qui coulent sur son visage ne présage rien de bon. Méline se tourne vers son père. Il résiste mais ses yeux brillent, il est sur le point de craquer.
- Que se passe t'il? Elle n'aurait jamais du poser la question. La réponse semble évident. Valerine se tourne vers sa fille et lui dit d'une voix tremblante:
- C'est Lorio.Un frisson secoue Méline.Il a été retrouvé mort il y a trois heures. Un convoi de pionniers a repéré ses restes et ceux des ses gardes . Un dessinateur qui se trouvait dans le convoi a pu contacter le jeune homme içi présent.

Merde. C'est stupide mais c'est la première chose à laquelle je pense. Merde. Il  a pas pu réaliser son rêve, il a pas pu me revoir. Merde.
Et après il y a la douleur. Ca fait mal je vous dit. Très mal. Mais je pleure pas, je m'assied, ne dit pas bonjour à l'inconnu en face de moi, et puis de toute façon j'en ai rien à foutre de ce mec. Je le connais pas et il viens me dire que mon frère est mort. Mort pour toujours. Mais qu'est-ce j'ai mal.


°o0o°

Extrait du journal intime de Méline Hil'Natane:
Quand on perd quelqu'un, on le perd. Et mon frère me manque à chaque seconde, mais j'ai appris a vivre avec. Pendant plus un an j'ai vécu renfermée sur moi même et j'ai coupé les ponts avec ceux et celles qui se prétendaient mes amis. Ca suffit. Demain je sors.

°o0o°

Une jeune fille d'environ 16 ans marche dans les rues marchandes d'Al-Jeit, sous la protection efficace et discrète de trois gardes habillés en civil.
- Je vais m'arrêter dans cette échoppe, glisse-t-elle à l'homme derrière elle en désignant une auberge de luxueuse. Je commence a avoir soif.
-Bien mademoiselle Hil'Natane.Répond le garde sur le même ton.
Méline rentre dans le petit bâtiment et s'installe à le seule table qu'il reste, à coté d'un homme dans la trentaine, une petite barbe et les cheveux coupés courts. Le genre à pas se faire remarquer.
- Bonjour monsieur.
L'inconnu lève la tête, comme si il ne l'avait pas remarqué avant.
- Mademoiselle, selon vous, du soleil ou de la nuit, qui triomphera ?
Méline s'apprête à appeler ses gardes à la rescousse, mais se retiens. Quelque chose dans l'homme l'en empêche, quelque chose qui lui fait sentir que cet homme pourrait liquider les gardes en moins de deux. Si elle lui en donnait l'occasion.
-La nuit je pense, car le soleil s'éteint alors que la nuit reste, car la nuit est l'absence de soleil.
Une réflexion à la va-vite, qui pourrait être discutée, mais l'homme sourit et d'un geste  rapide, il saisit une dague, grave un mot dans la table en bois, et s'en va.
Marchombre.
Méline connait ce mot, elle l'a apprit durant un cours sur la vie en Gwendalavir. Elle en avait compris le sens. Elle croyait en avoir compris le sens.
Maintenant elle sait :Marchombre.
Déclic.


RPG[/right]

Citation :
Cela fait maintenant trois semaines que Méline est en route pour Al-Poll. Dire au revoir aux parents a été dur mais c'est fait, et c'est accompagnée de toute une escouade de soldats et de Gribouille, sa jument, que la jeune fille a traversé la Gwendalavir.

La grande porte en fer domine Méline de toute sa hauteur. Rien ne se passe pendant quelques secondes puis un grincement strident retentit, accompagnant l'ouverture de la grille. Le jeune fille fait signe aux gardes derrière elle que tout va bien et qu'ils peuvent s'en aller. Mais le commandant la regarde d'un air froid et détaché avent de nier par une secousse de la tête.
Méline hausse les épaules et talonne se jument pour qu'elle entre dans la cour intérieur.     Deux jeunes gens ont l'air de l'attendre. Elle met pied à terre et tends les rênes à un des garçons.
- Prenez-en soin, je vous prie.
- Evidemment mademoiselle, lui répond-il avec un sourire aimable.
Méline caresse une dernière fois l'encolure robuste de sa jument, et entre dans l'Académie. Derrière elle, les guerriers rebroussent chemin.

Après une bonne heure recherche, Méline trouve enfin le bureau du digne Intendant Jehan Hil'Jildwin, signalé par une plaque couleur bronze. Elle toque trois coup puissant à la porte, attend quelques secondes et pousse le lourd battant. Elle entre.
La pièce est d'une taille raisonnable, rangée et propre. En son centre trone un bureau en bois massif et un fauteuil d'allure confortable sur lequel est installé un homme. Il pourrait presque passer pour une femme, d'ailleurs, si il n'avait pas ce petit bouc au menton   ; il a les cheveux longs et un peu bouclés, et son regard d'un vert surprenant fixe la nouvelle arrivante comme si il la passait au scanner. Méline se rabroue mentalement.
Un peu de nerf, mademoiselle, secouez-vous
- Messire Jehan, dit la jeune fille d'un ton qu'elle voulait calme. Je m'appelle Méline Hil'Natane et suis içi pour commencer mon apprentissage. Je souhaite être répartie dans une de vos maisons et devenir marchombre .
Un sourire aimable apparait sur le visage efféminé de l'intendant. Méline apaise sa respiration, personne ne lui veux de mal, elle va réussir, il ne peux en être autrement.
Une fois toute trace d'anxiété effacée, la jeune fille sourit elle aussi en attendant une réponse.

Autres.



- Comment avez vous connus ce site ?
En cherchant un site de rpg sur les Mondes d'Ewilan.

- Autre chose à nous dire ?
Spoiler:
 

Pendant son apprentissage, Meline va évidemment perdre ses quelques kilos en trop.
J'ai aussi prévu de la faire passer "de l'autre côté"un moment après la fin de son apprentissage, suite à un choc indéfini... Après avoir obtenu la greffe du Rentai.

avatar

Intendant de l'Académie
Messages : 552
Inscription le : 13/07/2008
Age IRL : 77


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Méline Hil'Natane [Marchombre - Teylus]   Dim 17 Juin 2012 - 18:05

Citation :
Jehan entra dans son bureau. Un air suspicieux se peint sur son visage. Que s'était-il passé ici, par la Dame ?

En effet, comprenez sa surprise lorsqu'il entra dans une salle RANGÉE. Parfaitement, Monsieur, rangée ! Plusieurs explications se succédèrent dans sa tête. La première fut de penser que les Raïs avait envahi l'Académie : ne pouvant mettre plus de bazar dans son bureau, ils avaient probablement décidé de le ranger. Quoique, à la réflexion, l'agencement était trop parfait pour être l'oeuvre d'un guerrier-cochon. Option suivante. Une tornade était passé dans son bureau, dispersant avec elle tout les documents importants. Il se précipita alors vers la fenêtre ouverte, mais constatant qu'aucun document ne semblait s'être perdu devant l'Académie. Donc, la dernière explication : malgré ses incessantes interdictions, Duncan avait QUAND MÊME nettoyé son bureau. Alors là, il allait l'entendre. Non mais, comment pouvait-il s'y retrouver, après ?

Il caressa son bouc, confortablement installé dans son fauteuil. D'ailleurs, il découvrait seulement qu'il avait un fauteuil, et supposa qu'il était auparavant noyé sous les tonnes de parchemin. Il ouvrit les différents tiroirs, se rendant compte que tout était classé. Quelle horreur ... Il n'arriverait jamais à s'y retrouver, vraiment ! Il aperçut alors une liste, coincée sous un pot de fleurs arrangé par ses soins. Oh il s'agissait sans nul doute de la liste des nouveaux élèves. Et au moment même où il la reposait, trois coups forts furent frappés à sa porte. Et bien ... Elle entre. Elle, car il s'agit d'une demoiselle. Il active alors les rayons X de ses yeux l'observe, attendant qu'elle se présente, et dise pourquoi elle est là. Même s'il le sait déjà, car il est Jehan, et il le vaut bien ne l'oublions pas.

Et bien, elle n'y allait par quatre chemins. Il réfléchit un instant, faisant la plouf dans sa tête. Dernièrement, il envoyait beaucoup de monde à Aequor pour donner du travail à Duncan pour cause de sous-effectif. Néanmoins, il commençait doucement à se combler. Et puis les autres devaient se lasser, finalement, de ne pas avoir de nouveau. Non ? Il ouvrit un nouveau tiroir - celui sur lequel était écrit "Bagues", en fait. Il en sortit un écrin, avec le symbole de ... Kaelem. Le Destin avait donc décidé de l'envoyer chez les rouges.


- Bienvenue à l'Académie, Damoiselle Hil'Natane. Vous allez rejoindre la maison du bonheur du feu, Kaelem. Votre dortoir se trouve au quatrième étage de l'aile Principale. Quant à vôtre maître ... Et bien, je suppose qu'il se manifestera en vous envoyant une missive. Vous êtes tellement mystérieux, vous les marchombres, finit-il sur un sourire.

Il se leva, donnant l'écrin renfermant la bague rubis à la demoiselle.


- Des questions, peut-être ?



_______________
Jehan Hil' Jildwin, Intendant de l'Académie de Merwyn, personnalité multiple et indivisible.
avatar

Apprentie Marchombre
Messages : 66
Inscription le : 12/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Méline Hil'Natane [Marchombre - Teylus]   Dim 17 Juin 2012 - 18:26

Citation :
L'homme devant lequel se trouvait Meline fouille dans un tiroir, et en ressort un écrin noir. Il l'inspecte un instant, semble réfléchir, puis fixe ses yeux dans ceux de la jeune fille et lui dit d'une voix mélodieuse:

- Bienvenue à l'Académie, Damoiselle Hil'Natane. Vous allez rejoindre la maison du feu, Kaelem. Votre dortoir se trouve au quatrième étage de l'aile Principale. Quant à vôtre maître ... Et bien, je suppose qu'il se manifestera en vous envoyant une missive. Vous êtes tellement mystérieux, vous les marchombres

La maison du feu. Elle ne s'était pas réellement attendue à ça mais cela lui convenait. Elle aimait bien le feu. D'un geste souple, l'homme se leva et lui tendit l'écrin ouvert où reposait une bague sertie d'une pierre rouge.
Un rubis certainement, pensa Méline, une Académie ne lui donnerait probablement pas une bague en toc.
Et puis se posait la question du maître. Mais en ce qui concernait ce point là, Méline n'était pas anxieuse. Elle avait tout son temps.

- Des questions, peut-être ?

La jeune fille secoua la tête. Non, elle n'avait pas de question, la seule chose à laquelle elle pensait c'était prendre un bain, se débarrasser de la crasse du voyage et faire connaissance avec ses nouveaux camarades. Jehan lui indiqua la porte et elle sortit.
Elle allait pouvoir commencer sa nouvelle vie.


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Méline Hil'Natane [Marchombre - Teylus]   



 
Méline Hil'Natane [Marchombre - Teylus]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires
-
» la fiche de Méline Laura
» Aëline
» Education féline
» Virginie vient raconter ce qu'elle a vu au bar (pv Céline)
» Virginie passe Chez Céline

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Académie de Merwyn :: Arrivée à l'Académie :: Présentations - Répartitions :: Présentations terminées-