Marquer tous les forums
comme lus

Sujets actifs du jour
Voir les nouveaux
messages depuis
votre dernière
visite
AccueilGinetteAëhl Campbelle (Maître guérisseur de l'Académie)
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Forum RPG Ewilan école Merwyn RP Ellana Edwin Merwyn Vivyan Ts'Liches Marchombre Al-Poll All-Jeit Dessin Académie jdr Poésie RPG école médiéval fantasy Bottero jeu de rôle jeux de rôle RP forum quête monde salim duom
 

Partagez
 

 Aëhl Campbelle (Maître guérisseur de l'Académie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aëhl Campbelle

Maître guérisseur
Messages : 8
Inscription le : 17/08/2009

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Aëhl Campbelle (Maître guérisseur de l'Académie)   Aëhl Campbelle (Maître guérisseur de l'Académie) Icon_minitimeVen 23 Oct 2009 - 23:03

C'est Anaïel qui a posté, je précise pour la petite dedicasse ds le titre ^^)


Nom : Campbelle
Prénom: Aëhl
Race: humain
Age : 27 ans
Alignement: Neutre

Classe (primaire): médecin, herboriste itinérant

Classe secondaire: /
professeur de : herboriste
Enseignement suivi : /
Enseignement dispensé: herboriste - guérisseur


Description physique et mentale:

Description physique:


De taille respectable (environ 1m75) Aëhl Campbelle et quelqu’un qu’on pourrait définir de commun et qui passe facilement inaperçu tel une ombre dansante dans un noir d’encre. A part sa chevelure de couleur argentée ses caractéristiques sont des plus banales, il n’est ni beau ni laid juste « quelqu’un » qu’on pourrait croiser sur n’importe quel chemin. Sa tête est régulièrement inclinée vers l’avant comme s’il souhaitait s’excuser d’être là parmi le commun des mortels…comme si il n’y avait pas sa place. Une aura de gentillesse et de simplicité danse autour de lui et les gens lui accordent facilement leur confiance. C’est extraordinaire tout ce que l’on peut accomplir à l’aide d’un sourire bien placé. Bien entendu il faut que ce sourire soit agréable a contempler mais qu’il ne soit pas trop ostentatoire non plus, tout est une question d’équilibre et ça Aëhl l'a bien comprit en entretenant ce petit mouvement de lèvres avec talent. En dessous de ses vêtements ternes et passe partout se cache un corps robuste quoique svelte qui démontre une passivité feinte pour les activités physiques. De multiples cicatrices constellent son corps, chacune ayant sa propre histoire ses propres larmes. Pour se remémorer le mal il n’a qu’a passer délicatement sa main sur les petites crevasse et monticule de peau que forment ses ex maîtresses obscène, déchues au rang de souvenir macabre. Ses yeux de couleur mauve ne sont jamais complètement ouverts ni complètement fermés et ne s’écarquillent vraiment que pour contempler la magnificence de sa fille adoptive Miaelle. On remarque également ses mains, abîmées certes par les divers produit et matière qu’il a du utiliser durant sa vie, mais d’une dextérité peu commune due à l’expérience gagner au fil des années a soigner de nombreuses personnes. Ses outils de travail comme il aime à les appeler.


Description du caractère:

Aëhl et quelqu’un de calme et posé. Il aime méditer sur les choses de la vie surtout sur ce qui touche la flore, sa grande passion. Les plantes sont tellement plus intéressantes que les humains… Seulement il y a toujours une exception à la règle et cette petite exception s’appelle Miaelle. Combler sa fille adoptive et devenu sa seule et unique raison de vivre et pour ça il ferait n’importe quoi et serait prêt à tout sacrifier sans aucune retenue. On pourrait comparer Miaelle à une bouée de sauvetage ballottée par les vents tumultueux de la vie, alors qu'il s’y accrocherait avec fougue essayant de sauver l’âme de l’enfant tout en essayant de sortir lui même de l’abîme infinis de sa triste vie. Que ce soit dans sa vie social ou professionnelle il aime à maîtriser chaque situation en tout point , de A jusqu’à Z , ce qui peut le rendre maniaque au yeux de certain. Au fil de ses voyages, Aëhl a du se frotter à de nombreux dangers et embûches de la vie, de ses expériences douloureuses et tragiques il en a tiré une grande force mentale. Peu de chose le font frémir a présent a part peut être la perte de sa perle rare, sa fille….

Principales qualités : très patient il garde toujours un total contrôle sur son esprit et ses émotions.


Principaux défauts : insensible face aux hommes (sauf avec sa fille)


Particularité(s) : de nombreuses cicatrices sur une grande partie de son corps.



Vécu et Histoire sociale:



Situation familiale:

Fils de Aldhaley Campbelle jardinier de renom , père de Miaelle Campbelle.

Situation sociale: Itinérant avec sa fille Miaelle.

Histoire :


Peu de gens savent écouter la nature, ce chant continuel vibrants au rythme des battements de cœur et des respirations saccadés d’âmes aussi nombreuses qu’irréelles, ce regroupement de bruits et de pensées qui se chamaillent tout en restant dans une osmose parfaite pleine de saveur. Pourtant la vie serait beaucoup plus belle si l’Homme pouvait se rendre compte du trésor intarissable qui regorge à ses pieds. Tout jeune déjà Aëhl se passionnait pour tout ce qui touchait la nature et ses bienfaits. Son père Jardinier en chef d’un riche Noble de Gwendalavire ne fit rien pour décourager son fils vers se qu’il considérait lui aussi comme une chose primordiale de l ‘existence. « Un arbre, disais t-il, peut t’abriter, te nourrir, te fournir tout sorte d’aide fasse à tes peurs et jamais il ne te trahira ! il n’y a rien de plus noble sur cette terre ! » et en effet ce ne fut pas un arbre qui lui enroula la corde autour du coup et qui le poussa vers une mort certaine. Le Noble pour qui le père d’Aëhl travaillait avait des vue sur la jeune Hallibelle fille Campbelle joyaux étincellent de la maisonnée. Mais au grand désarroi du sirupeux serpent, le patriarche de la famille protégeait sa fille des égards malsains de son employeur malgré toutes les tentatives infructueuse de celui ci pour s’en emparer. Ronger par le désir et humilié de se voir refuser l’objet de ses obsessions il fit accuser le père Campbelle de vol et fit en sorte qu’il soit condamné à mort. Une fois l’obstacle écarté il ne lui suffisait plus qu’a cueillir la jeune plante de ses long doigt crochus. Bien que le pommier soit fort et bien garnit de fruit, il suffit de couper le tronc pour que tout pourrisse dans le néant. Sa mère étant morte en lui donnant naissance, Aëhl, fils cadet de la famille et n’ayant personne d’assez vieux ou d’assez fou pour contrecarrer les plans du fourbe serpent, fut séparé de sa sœur et de ses trois frères. S’étant retrouvé dans les mains sombre du démon on dit qu’après avoir subis de multiple sévices, sa sœur au cœur pur se serait suicidée. Son bourreau la suivit pourtant de près dans la mort, étouffé par un vulgaire noyaux de cerise...Tant de gâchis. Aussi haute soit la feuille du chêne elle finira par retomber à la terre qui l'a vu naître sans avoir put caresser les anges étoilés. Ses frères et lui furent ainsi séparés et envoyés dans divers coin du monde, écartelés comme de petites brindilles virevoltant dans les spirales de l'espace et du temps.

La graine floral sortira du sol et peu a peu s’ouvrira au monde. Puis forgée par le vent et le soleil elle prendra sa forme propre qui lui est due. Un monde dur et tranchant, voilà ce que connu Aëhl Campbelle durant son apprentissage au camp militaire de la Roche-écarlate .On l’avait envoyé là pour qu’il puisse apprendre à servir son pays aussi détestable soit t-il a ses yeux. La haine et la bêtise… des attributs que l’être humain dans sa grande impétuosité n’oubliera jamais. Réduire, détruire, tuer, supprimer tout se méli-mélo de mots de grande envergure voilà se qu’était obligé d’apprendre Aëhl. C’était devenu sa vie. Il fut rejeté avec autant de force par ses camarades que lui même rejetait la violence instruite par les coups et la brutalité. Le temps passa et la jeune pousse se transforma en un arbre aux branches saillante garnis de feuilles acérées. Soldat de métier mais guérisseur dans l’âme, Aëhl avais réussit a trouver un compromit avec son cœur et s’était adapté à sa situation en étant devenu l’aide soigneur attitré de sa compagnie.


Un jours de sombre hiver il fut envoyer lui et son unité dans un village ou des troubles avaient été rapportés. Un groupuscule inconnu terrorisait les villageois. L’ordre et le calme devaient revenir a tout prix.. même au prix du sang, tel étaient les ordres. La violence par la violence. Pour Aëhl ce genre de mission n’était pas nouveau et en général cela se terminait toujours dans la peine et la souffrance.

Le voilà près des lieux et déjà un mauvais pressentiment surgit en lui tel un avertissement venu de la terre nourricière. Un frisson prit naissance dans sa nuque et se propagea le long de son corps, le froids persiste à lui mordre la peau tel une amante farouche désireuse de laisser ses traces au plus profonds de son âme. Soudain des flammes apparaissent, éternelles héroïnes annonciatrices d’un malheur à présent visible. Tout se passe très vite, le chef beugle ses ordres, on fonce, on se posera des questions après. Le petit village brûle dans un brasier a rendre jaloux l’enfer lui même. Des cadavres jonchent ce triste paysage tel un champs de mort. Aucun bruit a part celui des corbeaux toujours désireux de se nourrir de l’horreur du monde. Curieusement les flammes ne semblent pas les effrayer. Aëhl Grimasse. L’odeur de la mort suit les homme aussi fidèlement que leurs bêtises. Un craquement sinistre, une poutre sur le point de se briser sous la torture des flammes. Mais il y a autre chose… des pleurs. Une enfant sans doute prisonnière d’une des battisses en train de brûler. D’abord apparait la peur primitive puis vient le doute, puis le remord des erreurs passées. Il n’avait pas put sauver sa famille il sauverait cette enfant et s'il échouait, la mort ne serait que sa juste récompense. Vint la décision irrévocable. Il saute vers un destin plus que précoce sous le regard ahuris des soldats qui l’accompagnaient. Aucun ne fait un geste, Aucun ne dit mot, pour eux il a cessé de vivre au moment ou il s’est élancé avec la conviction qui animait ses prunelles flamboyantes. Changement de décors tout se trouble sous la chaleur infernale. Il n’y a rien a faire a part se diriger vers les pleurs intarissables de l’enfant. Peur, douleur, incertitude, son esprit reçoit trop d’informations et commence à s’éteindre, overdosé d’émotions et de ressentis. Mais elle se tient finalement devant lui le regard perdu. Il la prends dans ses bras et elle se sert contre lui, instinctivement, enfouissant son visage brûlant dans son torse. Une chaleur radicalement opposé mais pourtant si proche du feu qui s’acharne contre lui irradie son cœur. Pas d’issus à par celle d’une mort se rapprochant a grand pas. Il n'a plus peur pour lui mais il ne peut laisser l’enfant périr. Son pieds tape dans une déformation au sol. Une trappe. Il l’ouvre et se jette dedans avec un espoir retrouvé . Un couloir s’étend devant lui. Qui l 'a crée et pourquoi, cette incrédulité ne lui passe même pas par la tête. Seul l’idée de d’amener son précieux trésor a l'abri le fait encore tenir sur ses jambes. Soudain le noir complet et un soulagement qu’il n’est pas capable d’expliquer s’empare de lui.


Une caresse furtive emplit de douceur…. Aëhl se lève d’un bon en position de défense. Des mois d’entraînement ont conditionner son corps à agir instinctivement. Assise près de lui, les genoux entourés de ses bras et le menton posé sur les rotules, elle le regarde, de grands yeux, dont la bleutée ferait pâlir l’océan et le ciel à la fois, vrillés sur lui, tout en gardant le silence. La tête d’Aëhl tourne et lui fait un mal de tous les diables. Ses yeux se voilèrent et il manqua de peu de défaillir.

« Je …tu n’as rien ? » sa voix sonne étrangement à ses oreilles, depuis combien de temps n’a t-il pas parlé ? Elle ne réponds pas et se contente de le regarder. Ils se fixent tout deux et comme si le vent l’avait poussé elle se jette dans ses bras. Aëhl prit de cout se laisse guidé par son cœur qu’il pensait avoir oublié, et lui rendit son étreinte. « Tu porte un nom ? » elle ne réponds pas, comme il s’y attendait et enfouit son visage contre lui. « Je veille sur toi à présent je te protégerais de ce monde gangrené par la folie humaine. Tu peux avoir confiance en moi...Miaelle » la petite releva vers lui un regard intensément indescriptible . Miaelle… c’est comme si les anges lui avaient soufflé ce prénom, il résonnait en lui propageant une compassion peu commune pour la petite chose blottit dans ses bras. « allons y, un long chemin nous attends »

On dit d’Aëhl qu’il est né les yeux grand ouverts, plein d’espoir, mais qu’en apercevant la laideur du monde qui l’entourait, il les referma ne laissant s’échapper qu’une seule larme débordante de peines et de désespoirs.


et voilaaaaa !! (vais enfin pouvoir poster avec Miaelle >

Autre chose a nous dire? Smile

Elera

Marchombre
Messages : 1576
Inscription le : 12/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Aëhl Campbelle (Maître guérisseur de l'Académie)   Aëhl Campbelle (Maître guérisseur de l'Académie) Icon_minitimeDim 25 Oct 2009 - 11:11

Bienvenue !

Oui, vous allez bientôt pouvoir poster, mais il manque un petit truc.. Allez faire un tour à la fin du règlement !

Aëhl Campbelle

Maître guérisseur
Messages : 8
Inscription le : 17/08/2009

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Aëhl Campbelle (Maître guérisseur de l'Académie)   Aëhl Campbelle (Maître guérisseur de l'Académie) Icon_minitimeDim 25 Oct 2009 - 17:56

et voila normalement c'est les bons ! mais y'a t'il a un ordre pour les mettre et si oui est ce que c'est le bon!

Elera

Marchombre
Messages : 1576
Inscription le : 12/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Aëhl Campbelle (Maître guérisseur de l'Académie)   Aëhl Campbelle (Maître guérisseur de l'Académie) Icon_minitimeDim 25 Oct 2009 - 23:15

Pas d'ordre précis^^ Validé, plus qu'à poster avec Jehan pour ta demande et tu deviens Maitre Guérisseur ! Smile

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Aëhl Campbelle (Maître guérisseur de l'Académie)   Aëhl Campbelle (Maître guérisseur de l'Académie) Icon_minitime



 
Aëhl Campbelle (Maître guérisseur de l'Académie)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires
-
» De guérisseur à guérisseur
» Marche vers Embouchure...
» Le Lac, un Chef et son Guérisseur, 2 Chiens. [ PV Miki-Trahi-Choux ? ]
» Cécil Heiler - Guérisseur, alchimiste
» Un nouveau guérisseur, Flambe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Académie de Merwyn :: Arrivée à l'Académie :: Présentations - Répartitions :: Présentations terminées :: Anciennes présentations et répartitions validées-