Marquer tous les forums
comme lus

Sujets actifs du jour
Voir les nouveaux
messages depuis
votre dernière
visite
AccueilGinetteQuel choix s'offre à nous ?
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Forum RPG Ewilan école Merwyn RP Ellana Edwin Merwyn Vivyan Ts'Liches Marchombre Al-Poll All-Jeit Dessin Académie jdr Poésie RPG école médiéval fantasy Bottero jeu de rôle jeux de rôle RP forum quête monde salim duom
 

Partagez | 
 

 Quel choix s'offre à nous ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Apprentie Légionnaire
Messages : 561
Inscription le : 03/07/2009
Age IRL : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Quel choix s'offre à nous ?   Lun 20 Avr 2015 - 1:45

Halina courrait ce matin, comme tous les matins me direz-vous. Mais là c’était différent, elle n’avait pas l’esprit vide comme d’habitude, elle essayait mais n’arrivait pas à se calmer. Elle devait parler avec Kirfdéin. Leur situation ne devait pas rester comme elle l’était. Elle ne supportait plus cette tension et les non-dits. Ils étaient ensemble hein, mais ils ne parlaient pas des choses importantes. Ils s’aimaient comme avant mais ils ne parlaient pas de la crise d‘Halina. Ils ne parlaient pas de Dylan. Ils ne parlaient pas du fait qu’ils se voyaient moins puisque les deux étaient de plus en plus occupés. Bon, Halina savait que Kirfdéin était vraiment occupés. Mais elle s’inventait parfois des excuses pour ne pas le voir plutôt que le voir et déclencher une nouvelle crise.
 

La guerrière tenta de se concentrer sur sa respiration mais elle ne parvenait pas à se détendre et à oublier. Du coup, elle due s’arrêter plus tôt que prévu pour reprendre son souffle et calmer son esprit agité. Elle aimait Kirfdéin. Elle aimait chaque instant qu’ils passaient ensembles. Elle n’en voulait plus vraiment à Dylan. Elle était juste jalouse du temps qu’elle passait avec le marchombre. Son marchombre. Kirfdéin était à Halina et Halina était à Kirfdéin. Du coup, elle voulait plus de temps avec lui,  mais il était toujours occupé avec son élève. Et c’était frustrant. Savoir qu’il passait plus de temps avec la Kaelem qu’avec elle, c’était dur.
 

Oh, elle avait bien compris que son amant ne faisait rien de compromettant avec la jeune femme. Ils étaient juste prof et élève. C’était Ichel qui l’avait calmé après son coup de sang plusieurs semaines plus tôt. Elle l’avait rassurée sur la relation maître/élève particulière aux marchombres. Elle ne s’était pas trop étalée mais bon, Halina avait appris que c’était commun que les deux soient nus dans l’eau sans qu’ils ne se passent rien de tendancieux. Et Halina voulait faire confiance à son amie et à son aimé. Mais, Ichel était de plus en plus dévergondée avec les garçons, alors la guerrière avait quand même encore un léger doute sur la relation platonique marchombre. Toujours était-il que la jeune femme était encore un peu en colère par principe puisqu’elle n’était pas au courant de cet aspect du boulot de Kirdfdéin. Oui, c’est vrai, les marchombres sont secrets toussa mais bon Halina ne voulait pas l’entendre.
 

Elle rentra à l’Académie un peu morose et frustrée. Elle prit une longue douche, s’habilla un peu mieux que d’habitude, mit un peu de maquillage et se coiffa. Oui, faut pas se laisser aller les filles non plus, surtout quand on considère qu’une autre fille peut être en concurrence avec nous. Puis, elle se rendit au rendez-vous avec Kirfdéin. Ils avaient convenu  des jardins afin de se promener et de discuter tranquillement. Souvent, ils se retrouvaient dans les appartements de Kirfdéin. Parfois ils sortaient aussi en ville pour diner ou juste se promener. Il était toujours aussi beau que la première fois lorsqu’elle le retrouva devant l’Académie, elle l’embrassa puis le salua avec un sourire doux. Ah, par la Dame, ce qu’elle l’aimait ! et la distance entre eux la mettait au supplice.
 

-B’jour ! Tu vas bien ce matin ?
 

Il lui répondit puis elle déclara alors qu’ils commençaient à marcher, main dans la main :

 
-J’sais pas pourquoi mais j’ai pas couru loin ce matin ! Mais bon M’sieur Hil’ Guidjek nous a épuisé hier et comme d’habitude j’ai des bleus partout !

 
Elle souriait, hier avait été intense, elle s’était battue avec Tinh Waïn, un Kaelem, Acier lui aussi, qui se battait super bien. Du coup, le combat avait été équitable et chacun en avait bavé. Du coup, elle avait plein d’hématomes et des courbatures de fou. Mais c’était satisfaisant cette sensation d’avoir bien travaillé.


-Et toi, quoi de neuf ?


_______________

             
"Obsessed by a fairytale, we spend our lives searching
for a magic door and a lost kingdom of peace"

Eugene O'Neil

Spoiler:
 


Halina Nilsan ... Clarysse Vornang
avatar

Marchombre
Messages : 266
Inscription le : 22/12/2008
Age IRL : 28


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Quel choix s'offre à nous ?   Mer 6 Mai 2015 - 1:13

La journée était belle en ce matin. Aujourd'hui, il n'y avait pas de cours pour Dylan. Kirfdéin n'allait même pas la voir de la journée. Le voyage vers la capitale approchait et l'apprentie avait eu le droit à un peu de repos. Mais ce n'était pas la raison principale.



Ce matin, il avait rendez-vous avec Halina. C'était le premier véritable rendez-vous depuis la dispute. Oh bien sur, ils n'avaient pas cessé de se voir mais ce n'était jamais prévu à l'avance. Une promenade prévue parce qu'il s'était croisée dans les couloirs. Un dîner ensemble parce qu'aucun n'avait quelque chose de prévu pour la soirée. C'était toujours pris sur l'instant. Mais aujourd'hui, c'était différent. Halina lui avait donné rendez-vous. Kirfdéin était à la fois inquiet et heureux. Heureux de la revoir. Mais inquiet de ce qui allait se dire. Pendant leurs rendez-vous, ils avaient eu tendance à ne pas aborder l'incident qui s'était passé à la cascade. Ce rendez-vous allait-il marquer la véritable discussion sur cet évènement?

Il arriva le premier au lieu de rendez-vous, les jardins. Lorsqu'elle arriva, il ne pu s'empêcher de sourire. Ce qu'elle était belle. Elle avait troquer son éternel uniforme d'élève contre une tenue bien plus seyante. Ils s'embrassèrent.


-B’jour ! Tu vas bien ce matin ?

- Ca va pas trop mal.


Ils se mirent à marcher main dans la main pendant que la guerrière expliquait sa journée d'hier. Encore ce maître d'armes. D'après ce que Kirfdéin entendait dans les couloirs, les élèves sortaient rarement sans bleus de ses cours. Et encore, c'était souvent le moindre mal. Le marchombre comprenait que les cours de combat pouvaient être violents mais quand même... Dylan sortait courbaturée des cours qu'il lui enseignait mais jamais avec des bleus, même quand il lui apprenait à se défendre.



Vint la question du programme de Kirfdéin. Que devait-il dire? Parler de Dylan? Serait-ce rouvrir une cicatrice à peine refermée? Après tout, il ne pouvait mentir. Halina savait très bien qu'il n'avait pas abandonné l'enseignement marchombre. Pas pour l'instant du moins...

- Pas grand chose à vrai dire. Dyl... J'ai laissé un peu de repos à mon élève. Nous...

Fallait-il tout de suite parler du voyage prévu? Oui, il ne pouvait faire autrement. En parler plus tard risquerait de faire comme s'il avait voulu le cacher.


- Nous partons pour Al-Jeit dans quelques jours. Je la pense prête pour son Ahn-Ju.


Tout cela tombait tellement mal... Allait-elle prendre ce départ loin de l'académie avec Dylan pour une occasion de se trouver tous les deux? ou pire allait-elle prendre ça pour un abandon?



Il fallait qu'elle comprenne... Mais comprendre quoi? Il était si compliqué d'expliquer la philosophie des marchombres pour ceux qui n'avançaient pas sur la Voie de l'Harmonie.


(j'espère que tu auras assez pour répondre)



_______________
Ce qui ne nous tue pas nous rends plus fort. Suis-je vraiment vivant? Suis-je vraiment devenu plus fort?





avatar

Apprentie Légionnaire
Messages : 561
Inscription le : 03/07/2009
Age IRL : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Quel choix s'offre à nous ?   Mer 6 Mai 2015 - 19:44

Machinalement, elle lui prit la main et se tint près de lui, elle en avait besoin. Elle voulait sentir sa peau et le sentir proche d’elle. Et sa main rendue calleuse par l’exercice était une ancre pour ne pas dériver. En ce lieu, en ce moment, elle se sentait entière. La partie d’elle-même qu’elle avait laissée à Kirfdéin se trouvait près d’elle. Et c’était la meilleure sensation du monde. Etre proche de son âme sœur la faisait se sentir mieux. Elle avait l’impression d’avoir plus d’importance, d’appartenir à quelque chose de plus grand. Elle ne voulait pas laisser passer ça. Elle n’était plus très sûre de vouloir parler avec son ami. Elle ne voulait pas déclencher d’histoire ou de dispute. Elle l’aimait et il l’aimait semble-t-il, alors ne pouvait-elle pas se contenter de ça ? N’était-ce pas suffisant ? Ne pouvaient-ils pas juste savourer le moment présent et faire comme si rien ne s’était passé entre eux ? Ne pouvaient-ils pas juste faire table rase et continuer à s’aimer sous le regard bienveillant de la Dame et du Dragon ?
 

Alors il répondit à sa question. Et elle regretta immédiatement de l’avoir poser. Et son ressentiment enfoui depuis des semaines revint à la surface. Ne pouvait-il pas parler d’autre chose que de son élève ? C’était toujours comme ça. Son monde semblait, aux yeux d’Halina, tourner autour de cette fille. Et c’était frustrant pour elle parce qu’elle avait l’impression d’être à l’écart de sa vie. Elle se sentait en dehors et il avait une relation si exclusive avec son élève. Comme Arro et Ichel. Pourtant, Ichel arrivait à voir ses amis aussi et elle passait du temps avec Halina et les autres tant que possible. Et même s’il lui arrivait de disparaître subitement, elle avait une vie sociale bien fournie. Alors qu’on ne lui dise pas que le maître marchombre n’avait pas plus de temps à consacrer à la femme qu’il aimait...
 

Et le voilà qui partait à Al-Jeit. Bon, Halina avait bien conscience que c’était elle qui était partie la dernière fois. Elle l’avait à peine prévenue et avait disparu. Elle était partie à Al-Chen puis al-Jeit sans lui en parler pour tenter de sauver Jehan. Elle aurait dû lui dire avant, ça aurait été la bonne chose à faire. La guerrière avait aussi eu besoin de prendre l’air et de réfléchir après la crise de jalousie qu’elle avait eu mais ce n’était pas une excuse. Le voyage était dangereux et elle en aurait voulu à Kirfdéin ou à n’importe lequel de ses amis s’il lui avait fait ce coup-là. Alors elle ne lui en voulait pas trop. Il pouvait partir sans problème. Depuis qu'elle avait eu un petit peu plus d'informations sur les marchombres par Ichel, elle était un peu plus compréhensive. Elle voulait le rassurer à ce sujet, elle lui dit donc :
 

-Je comprends, allez-y. Ichel m’a expliquée que c’était une étape importante pour un marchombre, elle a été à Al-Jeit pour ça il me semble. Merci de me prévenir.

 
Elle sourit en le regardant. Ils marchèrent quelques instants en silence puis la jeune femme n’y tint plus, elle s’arrêta ce qui fit s’arrêter Kirfdéin. Il l’a regardait d’un air interrogatif quand elle déclara avec un sourire pâle :
 

-Bon, ce que voulais te dire c’est d’abord que je suis désolée de mon comportement la dernière fois, je n’aurai pas dû m’énerver comme ça…

 
Enfin, elle le disait. Elle entrait dans le vif du sujet. C’était important qu’ils aient cette conversation puisqu’elle mettait un frein à leur relation. Ce problème pesait beaucoup à la guerrière et elle ne savait pas si le jeune homme c’était rendu compte de ça. Halina n’était plus sûre de pouvoir continuer comme ça. Il fallait qu’ils fassent quelque chose tous les deux pour que ça fonctionne. Ça ne pouvait plus durer. Halina n’avait jamais été le genre de fille possessive qui empêchait Kirfdéin de voir qui il voulait avant. Lorsqu’il était étudiant, il avait des amies filles et ça ne dérangeait pas la jeune femme, elle lui faisait confiance. Mais là c’était différent, elle ne comprenait pas sa relation avec Dylan, elle ne pouvait pas comprendre qu’il passe plus de temps avec son élève qu’avec sa petite amie. Et ça durait depuis des mois. Elle continua donc, la voix un peu brisée, les mots avaient du mal à sortir :


-Mais avant que tu dises quoi que ce soit je voulais aussi te dire que je suis un peu jalouse du temps que tu passes avec Dylan et de la relation que tu as avec elle…


_______________

             
"Obsessed by a fairytale, we spend our lives searching
for a magic door and a lost kingdom of peace"

Eugene O'Neil

Spoiler:
 


Halina Nilsan ... Clarysse Vornang
avatar

Marchombre
Messages : 266
Inscription le : 22/12/2008
Age IRL : 28


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Quel choix s'offre à nous ?   Lun 13 Juil 2015 - 22:28

Jalouse? Oui, c'était peu dire. Et cela, il s'en était bien rendu compte. Il n'avait jamais vu Halina autant en fureur que lorsqu'elle les avait surpris pendant le cours à la cascade. Il faut dire qu'Halina n'était pas le genre à se mettre en colère, en tout cas, pas en sa présence. C'est là qu'il avait compris qu'il faisait véritablement souffrir Halina. Mais qu'aurait-il pu faire pour améliorer la situation? A l'époque, il n'était pas prêt à abandonner l'apprentissage de Dylan. Et même aujourd'hui où il savait qu'il avait proposé trop tôt à devenir maître marchombre, il était probable qu'un jour il redeviendrait maître, peut-être d'une élève. Il fallait donc résoudre ce problème maintenant. Mais il ne pouvait lui mentir en assurant que Dylan allait rester à ses côtés.

- Tu vas avoir moins de raisons d'être jalouse à mon retour... Je me rends compte que je ne suis pas assez qualifié pour assurer l'apprentissage de Dylan. Elle ne le sait pas encore mais je vais lui proposer de suivre les pas d'un maître marchombre plus doué que moi... qui saura la mener là où j'en serais bien incapable.

Tout le monde de la Voie de l'Harmonie. Une voie. Et pourtant le singulier ne méritait pas d'être là. L'Harmonie offrait autant de voies que de maîtres marchombres. Pour le moment, Dylan avait progressé sur la même voie que Kirfdéin mais dans quelques semaines leurs deux chemins allaient se séparer, celui de Dylan se rapprochant de celui de son futur maître.



- Mais on doit en profiter pour mettre les choses au clair. C'est toi que j'aime. Je comprends ta jalouse envers Dylan mais tu dois savoir que jamais je ne ressentirais pour une autre ce que j'éprouve pour toi. On a vécu tellement de choses que personne ne pourra nous les enlever.

Elle avait discuté avec Ichel. Peut-être que la marchombre lui avait ouvert les yeux sur la relation maître/élève chez les marchombres?

- Je ne sais pas comment t'expliquer cela, c'est très certainement difficile à voir de l'extérieur pour une personne qui ne l'a jamais vécu... Un maître est beaucoup de choses pour son élève. Un père, un frère, un ami, un professeur mais jamais un amant ewall et anaiel, c'est pas un exemple. Réunis toutes ces personnes en une et peut-être que tu comprendras la relation que j'ai avec Dylan.

Il aimerait tellement qu'elle soit marchombre, ça serait tellement si simple. L'Harmonie avait ses secrets, jamais il ne pourrait lui montrer ce que c'était si elle restait une guerrière. Mais non, chacun avait choisit sa voie. Leur couple devait surmonter cette différence. Ils en sortiraient grandit.



- Aujourd'hui, je me rends compte que je ne suis pas prêt à mener un élève pour qu'il devienne un marchombre accomplit. Je vais continuer à progresser et un jour viendra où je serais prêt et où je serais de nouveau amené à entraîner un élève. Et si cet élève est une fille, je ne veux pas que tu te refasse du mauvais sang sur notre couple.

Il l'embrassa.

- C'est toi que j'aime, ne l'oublie jamais


_______________
Ce qui ne nous tue pas nous rends plus fort. Suis-je vraiment vivant? Suis-je vraiment devenu plus fort?





avatar

Apprentie Légionnaire
Messages : 561
Inscription le : 03/07/2009
Age IRL : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Quel choix s'offre à nous ?   Jeu 16 Juil 2015 - 21:28

Halina écouta Kirfdéin lui expliquer qu’il se sentait incapable de guider Dylan plus loin. Ça fit un choc à la jeune guerrière. Elle ne comprenait pas la décision du jeune homme. Comment pouvait-on prendre sous son aile quelqu’un et commencer à lui apprendre quelque chose puis s’arrêter et lâcher cette personne ? Maintenant qu’elle savait à quel point la relation maître-élève marchombre était fusionnelle, elle imaginait mal un maître laisser tomber son élève. Ça paraissait surréaliste. Et puis Dylan allait vraiment être déchirée par cette décision… Mais bon, de toute façon, Halina ne comprenait pas grand-chose à leurs histoires bizarres. Un guerrier était habitué à changer régulièrement de professeur. Et c’était la décision de Kirfdéin, ça ne la regardait pas et elle n’avait pas à s’en mêler. Bon, il fallait avouer qu’à la fois elle était contente de ne plus avoir Dylan dans ses pattes à son retour. Elle ne la détestait pas mais bon, elle ne l’aimait pas. Par contre, il fallait qu’elle clarifie un point à ce sujet. Elle demanda alors :
 

-J’espère que ce n’est pas à cause de moi que tu arrêtes sa formation ! Je ne voudrai pas que tu l’abandonnes juste parce que j’ai une jalousie mal placée…

 
Bon, elle avait une conscience, elle ne voulait pas être la cause la séparation du maître et de l’élève. Parce qu’en effet, sa crise pouvait avoir eu des conséquences sur leur relation et elle trouverait ça dommage si la jeune femme perdait son maître à cause de sa colère qu’elle n’avait pas su gérer. Elle s’en voudrait quand même un peu…
 

Lorsque le jeune homme eut fini de s’exprimer, Halina allait mieux. Un poids avait quitté ses épaules et celles-ci avaient un peu perdu de leur tension habituelle depuis la crise. Ses muscles s’étaient détendus sous l’effet des mots de son âme sœur. En effet, certains de ses soucis semblaient s’envoler doucement. Elle n’était pas complètement satisfaite pour le moment mais elle se disait qu’elle avait bien fait de chercher à avoir cette conversation avec lui. Il avait beau lui avoir dit des choses qu’elle savait déjà et qu’il lui avait déjà dit auparavant, ça faisait quand même plaisir. Elle exprima donc son ressenti :
 

-Ça me fait du bien de te l’entendre dire…
 

Avant qu’il ne réponde, elle continua, il avait parlé, elle voulait aussi pouvoir lui dire ce qu’elle pensait et ses émotions :
 

-Je sais bien que je n’aurai pas dû réagir comme ça mais je n’avais pas vraiment compris votre lien et je pense que je ne pourrai jamais complètement comprendre ce genre de chose.
 

Halina avait la sensation de devoir se justifier alors que Kirfdéin ne lui avait rien demandé et qu’il semblait avoir compris sa réaction. Mais ça lui faisait du bien de le dire. Mettre des mots sur ce qu’elle ressentait était important pour elle. Ça lui permettait d’avancer et de dépasser cet événement et d’accepter les futures situations similaires avec plus de sérénité. Elle continua sur sa lancée :
 

-Mais je suis persuadée d’être capable de te faire confiance à l’avenir...
 

C’était vrai, elle savait qu’il l’aimait et qu’il ne ferait rien qui pourrait la blesser. Alors elle pouvait être plus tranquille et ne plus douter comme ça de lui. Elle se corrigea un peu, un grand sourire aux lèvres afin de le taquiner un peu :
 

-M’enfin, je vais surtout éviter de te revoir lors de tes cours, ça m’évitera de faire une nouvelle crise !
 

Enfin, elle clôtura :

 
-Et, je t’aime aussi, malgré les mots blessants que je t’ai dit… Je ne le pensais pas vraiment… C’était juste de la colère…


Et elle l’embrassa pour bien marquer ce qu’elle disait.


_______________

             
"Obsessed by a fairytale, we spend our lives searching
for a magic door and a lost kingdom of peace"

Eugene O'Neil

Spoiler:
 


Halina Nilsan ... Clarysse Vornang
avatar

Marchombre
Messages : 266
Inscription le : 22/12/2008
Age IRL : 28


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Quel choix s'offre à nous ?   Mar 8 Déc 2015 - 1:42

Plus il écoutait Halina et plus il se demandait comment ils avaient pu en arriver là tous les deux. Ils avaient débuté dans la douleur, au milieu des prisons de l'académie. Malgré les souffrances, ils avaient choisit de s'aimer. Non, ils n'avaient pas choisit. Leurs cœurs avaient choisis de les lier. Sortis de là, ils avaient pu vivre leur amour au grand jour. Lui, Kirfdéin avait repris son apprentissage auprès d'Elera et avait vu l'arrivée de Lya. Halina avait-elle été jalouse des deux marchombres? Si oui, pourquoi ne l'avait-elle pas dit? Et si non, pourquoi Dylan et pas elles? Avec Lya, c'était compréhensible. Ils avaient été proche mais comme un frère et une soeur, rien de plus. Mais avec Elera? Elle avait été sa maître marchombre, le même rôle qu'il avait pour Dylan... Ou alors... Avait-il une relation plus forte avec Dylan qu'avec Elera? Aujourd'hui, il se sentait bien sûr plus proche de Dylan que d'Elera mais il avait toujours cru que c'était l'abandon d'Elera qui avait cassé quelque chose entre eux. Mais finalement, est-ce que leur relation était si solide avant qu'elle ne se casse? Kirfdéin n'avait pas les réponses à ces questions. Le seul moyen de les avoir serait de retrouver Elera et pour le moment, il n'en avait aucune envie.

- Ca serait une solution de se continuer les cours loin de ton regard. En plus, les marchombres ont leurs secrets et c'est toujours mieux de le faire loin de tous les regards. Mais je n'ai pas envie de tout faire pour te cacher une partie de ma vie.

Il ne voulait rien lui cacher mais il y avait une autre vérité, c'est qu'il ne cherchait pas à la rejoindre dans ses cours de combat. Cette partie de la vie d'Halina ne le concernait pas. Il était bon que chacun garde son univers. Un forgeron invite-t-il sa femme dans sa forge quand il maniait le marteau? Une couturière demanda-t-elle à son mari de l'observer quand elle tenait l'aiguille et le fil?

- Je ne vais bien sûr pas t'inviter à mes cours mais si un jour, tu tombes par hasard sur nous, dans une cascade, sur une montagne ou dans une forêt, retiens ta colère. Oui, retiens-la le temps de nous observer. Tu verras que ta jalousie n'a pas lieu d'être, que notre relation n'est pas la même, que mes gestes pour Dylan ne sont pas ceux que je t'offre.

Deux pans de sa vie. Harmonie et Amour. Les deux étaient compatibles. Il le savait, il avait vu des marchombres vivent leur amour. Mais Marchombre et Guerrier étaient-ils compatibles? Il l'espérait vraiment. Il progressait sur la Voie de l'Harmonie, il était impossible pour lui de la quitter. Ca ne serait plus le véritable Kirfdéin. Halina progressait sur la Voie du Guerrier, il était impossible pour elle de la quitter. Elle ne serait plus la véritable Halina. Kirfdéin aimait la véritable Halina et Halina aimait le véritable Kirfdéin. S'il changeait pour ne plus faire souffrir l'autre, s'aimeraient-ils toujours autant? Ce n'était pas sûr.

- Comme je te l'ai dit, je pars pour Al-Jeit avec Dylan. J'ai une proposition à te faire. Quand je reviendrais, nous pourrions partir quelques jours ensemble. Aucun prof, aucune élève. Juste toi et moi. Qu'est-ce que tu en dis?

Kirfdéin savait que la fin de l'apprentissage d'Halina approchait. Peut-être qu'elle n'aurait pas le temps tout de suite mais après son passage, ça changerait, il le savait. Elle lui avait souvent parler de ses envies de voyage. Peut-être qu'ils pourraient utiliser cette envie pour renouveler leur amour. Se retrouver.


_______________
Ce qui ne nous tue pas nous rends plus fort. Suis-je vraiment vivant? Suis-je vraiment devenu plus fort?





avatar

Apprentie Légionnaire
Messages : 561
Inscription le : 03/07/2009
Age IRL : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Quel choix s'offre à nous ?   Sam 30 Jan 2016 - 19:08

Halina appréciait la proposition de Kirfdéin. Partir rien que tous les deux. Loin de toutes ces histoires compliquées. Quitter l’Académie et les cours contraignants. Retourner parcourir les routes poussiéreuses de l’Empire. Avoir de nouveau mal aux pieds et des ampoules à force de marcher. Sentir le vent jouer avec ses cheveux. Sentir les muscles de ses jambes revivre. Rencontrer les habitants de nouveaux territoires. Apprendre leur façon de vivre. Découvrir des paysages grandioses. Se baigner dans la mer. S’asseoir et simplement la regarder s’agiter. Redécouvrir les belles cités du pays. Apprécier le seul bruit de leurs pas dans la terre et de leurs souffles mêlés. Vivre au jour le jour. Frissonner la nuit l’un contre l’autre sous les étoiles. Se laver dans les rivières fraiches des montagnes. Ne plus avoir besoin de parler tout le temps, de tout s’expliquer. Juste profiter du moment présent et du cadeau que leur a fait la vie. Etre ensemble, malgré tout, encore ensemble.
 

Rien ne lui ferait plus plaisir en fait. Elle avait envie de retrouver les grands espaces qui avaient fait sa vie après le décès de son père et avant qu’elle rentre à l’Académie. Elle avait tellement aimé cette partie de son histoire et désirait le partager avec lui. Même si au fond, elle se demandait si rompre avec son habituelle solitude ne la dérangerait pas. Et la dernière fois qu’elle avait partagé sa route avec quelqu’un c’était avec Lian, enfin Kylian, il lui avait volé son cœur. Alors elle n’était pas vraiment sûre de vouloir revivre ça. Et est-ce que fuir leur permettrait de régler les problèmes dans leur couple ? Elle ne savait plus quoi penser.
 

-J’en serai ravie… Prendre l’air nous ferait le plus grand bien !
 

Elle avait envie de croire en lui. De croire en eux deux. Elle voulait croire en leur couple et leur amour. Ils s’étaient construit et reconstruit sur la plus grande  épreuve de leur vie et ils avaient survécu depuis. Halina se disait que ce n’était pas après tout ça qu’ils allaient rompre pour une histoire de jalousie. Bon, les deux amoureux avaient du boulot avant de se faire à nouveau confiance mais ils allaient y arriver. Ils étaient si bien ensemble et ils pourraient dépasser les difficultés, c’était ça qui montrait la force d’un couple. Surmonter les problèmes. Communiquer en cas de difficultés. Croire en l’autre. Et si possible se pardonner. Ils y arriveraient ensemble.
 

-Par contre, il y a une rumeur qui circule ces temps-ci, les Passages devraient se tenir bientôt, donc tu seras certainement en voyage…

 
En effet, les académiciens étaient en effervescence, il avait été entendu à la table des professeurs de la Grande Salle que les épreuves de Passages étaient en cours d’organisation. Et ça faisait flipper la majorité des gens qui avaient peur de ne pas passer en classe supérieure. Pour Halina ses examens avaient une autre signification.
 

-Donc si je réussi, j’aurai fini ma formation à l’Académie…
 

Kirfdéin savait très bien ce que cela signifiait. Le rêve de toute la vie d’Halina était d’intégrer la Garde Noire alors, sitôt son diplôme et ses lettres de recommandations en poche, la jeune guerrière se rendrait à Al-Jeit pour y postuler. Si cela s’avérait nécessaire, elle irait avant s’engager dans l’armée de l’Empire. Avec ses années de formations à l’Académie, la Teylus aurait droit à un poste un peu gradé au sein de l’armée régulière mais elle ne voulait pas se contenter de ça. Elle avait de l’ambition pour la suite de sa carrière. Elle avait à la fois hâte de partir et peur de quitter ses amis et ce qui avait été sa maison durant tout ce temps. Elle resterait quelques temps à Al-Poll le temps de régler quelques affaires et de dire au revoir à tout le monde mais elle avait bien comme projet de quitter la cité. Elle espérait donc que le marchombre serait rentré à ce moment-là. Sinon, elle lui enverrait des lettres, elle savait où il habitait et ils se retrouveraient toujours. Même si leurs chemins allaient se séparer un peu plus…


[J'espère que ça te convient ! Pelle ]


_______________

             
"Obsessed by a fairytale, we spend our lives searching
for a magic door and a lost kingdom of peace"

Eugene O'Neil

Spoiler:
 


Halina Nilsan ... Clarysse Vornang
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Quel choix s'offre à nous ?   



 
Quel choix s'offre à nous ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires
-
» L'armée full boîte de conserve du métalkramé
» citrouille et bonbon, mais quel merveilleux mélange avons nous la ?[pv Cléa]
» Sio { ? Je paris qu'il est plus difficile de se procurer la pilule que de la drogue, ce qui prouve à quel point ce monde où nous vivons est dingue ! ?
» Ce sont nos choix qui montrent qui nous sommes | Ft. Byakuya
» ?La vie nous laisse le choix d’en faire un accident ou une aventure. ? CALLIE&DONOVAN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Académie de Merwyn :: L'enceinte de l'Académie et ses alentours :: Les alentours de l'Académie :: Le parc-