Marquer tous les forums
comme lus

Sujets actifs du jour
Voir les nouveaux
messages depuis
votre dernière
visite
AccueilGinetteVous êtes repérée, les mains sur la tête ! [Terminé]
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Forum RPG Ewilan école Merwyn RP Ellana Edwin Merwyn Vivyan Ts'Liches Marchombre Al-Poll All-Jeit Dessin Académie jdr Poésie RPG école médiéval fantasy Bottero jeu de rôle jeux de rôle RP forum quête monde salim duom
 

Partagez | 
 

 Vous êtes repérée, les mains sur la tête ! [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

La Brute Marchombre
Messages : 895
Inscription le : 26/05/2009
Age IRL : 23


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Vous êtes repérée, les mains sur la tête ! [Terminé]   Lun 21 Déc 2009 - 21:26

Un Lupus passa devant l'escalier, suivi par un groupe de jeune fille qui piaillaient comme un groupe de moineaux et enfin, le silence. Plus âme qui vive dans le hall, plus une seule ombre pour surprendre un chenapant venu rôder dans les parages pour causer des problèmes, pas de trace de l'Intendant. Alors Ichel sortie de derièrre un escalier et s'approcha d'un mur bien dégagé, elle s'assura que l'on voyait bien se pan de murs depuis tous les angles. La jeune marchombre avait réfléchie longuement avant de passer à l'acte, elle pourrait se faire repérer, quelqu'un pourrait arriver à tout moment et un mercenaire doué pourrait facilement retrouver la trace de celui qui avait commis le crime. Toute la journée elle avait pensé à tous ces détails qui pouvaient faire tomber à l'eau son plan, elle s'était tracassé et ne s'était pas assez bien concentré pendant son entraînement. Son maître avait sûrement remarqué qu'elle n'était pas comme d'habitude, que son humeur n'était pas la même, qu'elle n'avait pas la même joie débordante qu'elle avait à chaques leçon. Mais comme à son habitude, Ichel ne put se résoudre à abandonner sa décision, alors elle était là, devant ce mur. Elle sortie enfin sa dague de son foureau et commença à graver une poésie marchombre sur la face dure du mur :

Le mal échoue dans sa certitude
Personnes vagabondantes
Encore libres .

Elle n'avait jamais vraiment été doué pour la poésie, mais avait essayé de s'appliquer du mieux qu'elle put. Quand Ichel regarda le mur, elle se dit qu'il manquait quelque chose, il y avait comme un vide. Elle mit son doigt sur son menton pour réfléchir à se qui manquait sur son oeuvre d'art, et en quelques secondes elle trouva. Le bout de sa dague commenca à effleurer le mur, des morceaux de lambris tombaient par terre et quand la Félixia eut fini, elle se recula pour contempler son chef d'oeuvre. Sous la poésie, elle avait inscrit un magnifique aigle qui étendait ses ailes jusqu'à toucher les mots qu'elle vait écrit. On aurait dit qu'il allait s'envoler pour reprendre sa liberté. La liberté. Elle avait chercher quelque chose qui pourrait mieux representer se mot, et elle avait trouvé. Un aigle. Qu'est-ce qui existait de plus libre qu'un rapace, volant dans le ciel les plumes étendues vers le dieu soleil ? Elle était contente d'elle, la poésie passait et le dessin était pas trop mal pour quelqu'un qui était nul pour ça. Entre temps, elle avait rangé son arme dans son foureau et elle s'apprétait à repartir dans son dortoir, quand une main se posa sur son épaule.
Les yeux révulsé par la surprise et par l'horreur d'avoir été découverte, elle se retourna et fit face à son interlocuteur.


_______________
Loving can hurt, loving can hurt sometimes, but it's the only thing that I know, when it gets hard, you know it can get hard sometimes, it is the only thing that makes us feel alive ▵ ©endlesslove.
there's always another secret


ÂneArc-En-CielAdorable ♥
avatar

Trésorier de l'Académie
Messages : 301
Inscription le : 12/05/2009
Age IRL : 28


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Vous êtes repérée, les mains sur la tête ! [Terminé]   Mar 22 Déc 2009 - 20:27

Pour une fois, Varsgorn était resté au sein de l'academie cette nuit-là. On lui avait reproché de ne pas surveiller suffisamment les agissements des élèves de l'académie. Surveiller cette bande d'incapables, quelle baisse besogne! S'il s'éloignait le soir, c'était pas pour rien. Il allait devoir faire avec. Errer sans but dans les couloirs sombres de l'académie, c'était pas pour lui. Il aurait bien aimé être ailleurs. Vu qu'il ne souhaitait pas s'attirer les foudres de ses suppérieurs Chaotiques, il avait décidé de rester et de se faire violence.

Même s'il ne voulait pas surveiller les couloirs, il avait prit la décision de faire son boulot à la perfection. Il avait rêvetu sa cape noire, dissimulé des couteaux sur lui et fixé son épée à sa ceinture. Ombre parmi les ombres. Il était sortit de ses appartements alors que la nuit était déjà tombée. Il avait commencé son "inspection". Penser à ces imbéciles de gamins qui roupillaient pendant qu'il s'ennuyait à en mourir le faisait rager. Ses bonnes résolutions d'obéir sagement s'envolèrent. Il s'installa sur un banc et il ferma les yeux, ouvrant son esprit à ce qu'il l'entourait. Il gardait parfois son esprit marchombre lors de phase de méditation. La nuit offrait une multitude de bruits qu'on ne pouvait entendre le jour à cause des piaillements continuels des jeunes donzelles en recherche d'amour et les vantardises des mâles sans cervelle. Il passa de longues minutes ainsi, sans bouger et sans être dérangé.

Soudain, il entendit un bruit de pas qui tranchait avec le reste. Qui était-ce? Un autre garde? Un autre mercenaire? Un élève? Dans le doute, Varsgorn se leva et il se dirigea dans la direction du bruit. Il mit un temps avant de trouver la personne qui en était la cause. Il la trouva finalement. Une jeune fille. Pas une mercenaire, c'était certain. Elle semblait trop jeune pour être garde. La troisième solution était donc la bonne. Une élève qui aurait du se trouver au lit au lieu de se balader à cette heure tardive. Varsgorn regarda ce qu'elle était venue faire. Elle avait sortit un couteau et elle gravait le mur. Une poésie marchombre. Une immonde poésie marchombre. Cette élève était une marchombre. Elle était bien peu discrete pour une fille de l'Harmonie. Elle devait être encore une apprentie. Varsgorn la vit dessiner un aigle sous les mots qu'elle venait d'écrire. C'est à ce moment là que Varsgorn se décida d'intervenir. Il s'approcha silencieusement et il posa tranquillement la main sur l'épaule de la jeune fille. Elle se retourna et le mercenaire pu lire la peur dans les yeux de l'élève.

- Il va falloir trouver une belle explication pour vos actes, jeune fille. Je compte pas moins de deux infractions. Couvre-feu et écriture sur les murs. Allez, demoiselle, j'attends vos explications.

Il se tint devant elle, jetant un regard noir sur cette élève. S'il la présentait devant ses suppérieurs, il prouverait qu'il n'était pas inutile et peut être pourrait-il retourner faire ses escapades dans la chaîne de montagnes en toute tranquilité.


_______________
Méfiez vous d'un tueur désarmé, il ne l'est pas forcément

avatar

La Brute Marchombre
Messages : 895
Inscription le : 26/05/2009
Age IRL : 23


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Vous êtes repérée, les mains sur la tête ! [Terminé]   Dim 27 Déc 2009 - 19:07

Tout se qu'Ichel voyait c'était deux grands yeux noirs qui la fixaient en recherche d'une quelquonc réponse. Son coeur avait failli exploser quand elle c'était retourné en voyant l'homme, qui apparrement n'avait pas l'air très content de trouver une élève rôder dans les couloirs à cette heure çi de la nuit. Les élèves n'avaient pas le droit de rester dans les couloirs après une certaine heure. La félixia n'avait donc rien à faire ici, surtout pour venir détruir un mur en inscrivant des poèmes. Pas tout le monde aimait cela, mais elle n'en avait rien à faire. Elle était libre de ses actes. Mais elle n'avait pas très envie de se faire choper, avec un peu de chance elle n'aurait pas une punition trop sévère. Peut-être deux semaines à aider le cuisinier aux fourneaux. Ou était-elle tombé sur une âme charitable, mais par le visage qu'Ichel devinait dans l'ombre, il ne devait pas être de ceux là.
Elle envisagea une folle seconde de prendre la fuite, mais il devait être bien plus rapide qu'elle et plus doué. Elle n'était qu'une apprentie face à un adulte qui avait de l'expérience.
Elle opta pour la deuxième option : mentir. Elle cherchait, son cerveau cogitait à une vitesse fénoménale, mais elle ne trouvait rien. Le néant. Tout était noir, rien ne déniait sortir de sa petite tête. Soudain, après un effort monumentale, une idée germa. Pas très inventive, mais cela pourrait peut-être marcher. Elle décida de se lancer :

- Euh.... Je... C'était un pari.

*Mais quelle andouille ! Un pari, j'aurais pu trouver mieux, qui voudrait croire une chose pareille !* pensa-t-elle en se frappant mentalement le front. Ichel croisa les doigts quand même et elle essayait en vain de garder son sang-froid, car elle ne voulait pas qu'il voit qu'elle ne croyait pas en se qu'elle disait. Elle ne tenait plus, il fallait qu'elle dise autre chose pour rendre son mensonge plus plausible. Alors elle continua :

- J'ai fait un pari. Si je n'écrivais pas quelque chose sur se mur, j'avais un gage, et il est encore plus horrible que se retrouver coincé avec un Ts'liche, croyez-moi.

Elle venait de signer son arrêt de mort. Vandalisme, infraction du couvre-feu et mensonge, elle était dans de beaux draps. *Espèce de cruche, t'aurais mieux fait de te taire, ou mieux de dire que c'était pour la vente d'un nouveau parfum, andouille !* Se donner une gifle mentalement ? C'est se qu'Ichel faisait en ce moment même. Un mensonge aussi gros, même un gra's pouvait le remarquer tellement il avait la taille du palais de l'Empereur.


_______________
Loving can hurt, loving can hurt sometimes, but it's the only thing that I know, when it gets hard, you know it can get hard sometimes, it is the only thing that makes us feel alive ▵ ©endlesslove.
there's always another secret


ÂneArc-En-CielAdorable ♥
avatar

Trésorier de l'Académie
Messages : 301
Inscription le : 12/05/2009
Age IRL : 28


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Vous êtes repérée, les mains sur la tête ! [Terminé]   Jeu 31 Déc 2009 - 14:43

Au départ, Varsgorn n'avait pas reconnu la jeune fille qui se tenait devant lui. Elle lui rappelait juste vaguement quelque chose. Il n'avait pas cherché plus loin. Il avait rencontré de nombreuses personnes au cours de sa vie, c'était normal que certaines possèdent une légère ressemblance avec d'autres. Quand elle se mit à parler par contre, le mercenaire l'identifia immédiatement. Cette jeune marchombre était présente à la bibliothèque lors de cette réunion étrange. C'était même elle qui avait parlé la première de ce soit-disant cadeau pour un ami. Déjà, il avait eu du mal à y croire mais il n'avait pas pu le prouver oh là, je tente de prédir ce qui se passera lors de notre autre rp, c'est pas sur que ça soit comme ça ^^. Les pestes réunies à la bibliothèque s'étaient liguées contre lui et il n'avait pas pu faire mieux que de s'incliner. Là, elle était seule face à lui et il voyait bien qu'elle mentait. Mais Varsgorn aimait jouer avec ses victimes. Il allait faire durer son plaisir avant de la mener devant sa Primat pour la punition.

- Un pari, voyez-vous ça. Et le but, c'était de gribouiller des inepties sur un mur de l'académie? Pourquoi n'as-tu pas choisit la tour des marchombres? Y a tellement de choses écrites là-bas que ton gribouillis serait passé inaperçu.

Varsgorn posa une nouvelle fois son regard sur les paroles gravées sur le mur. Il n'était pas dupe. Cette poésie marchombre s'en prenait aux mercenaires. Cette peste avait compris qu'ils étaient là. Elle représentait un danger pour le Chaos. Pendant un moment, le mercenaire pensa tuer la jeune fille et dissimuler son corps mais il changea d'avis. La disparition d'un élève éveillerait certains soupsons. Il y avait bien d'autres manières d'éloigner le danger. Les mercenaires allaient devoir mater cette marchombre avant qu'elle ne contamine toute l'académie.

- Tu as conscience que ta futile explication est difficile à croire, j'imagine. Je ne suis pas un idiot mais toi, tu dois être bien sotte pour penser me duper avec ton mensonge.

Il posa sa main sur le mur. Cette pourriture avait gravé le mur suffisamment profondément pour oublier le fait d'effacer les traces du méfait.

- Mais peut-être que je me trompe et que tu dis la vérité. Parle moi un peu de ce gage. Qu'est-ce qui est peut être bien pire qu'un Ts'Liche dans ce bas-monde?

Varsgorn s'imaginait déjà la jeune fille en train de répondre: "un mercenaire". Elle se trompait si elle pensait que le Chaos était pire que les Ts'Liches. Un mercenaire en tue pas forcément ses victimes. Varsgorn en était la preuve. Il y avait bien longtemps qu'il n'avait plus tué. Cette académie était vraiment en train de le transformer en une chose qu'il n'aimait pas. En arrivant içi, il avait imaginé plusieurs meurtres. Celui d'Elhya Il'Dune notamment. Mais cette stupide marchombre était morte avant même que Varsgorn arrive. Sa vengeance n'était pas apaisée et il le regrettait. Jamais il reprendrait le chemin de la Voie des marchombres. Il avait fait une énorme erreur en souhaitant devenir un arpenteur de la Voie.

- Je commence à perdre patience, jeune marchombre. Défends un peu ta cause si tu ne veux pas que ta maison perde tous ses points en une soirée.


_______________
Méfiez vous d'un tueur désarmé, il ne l'est pas forcément

avatar

La Brute Marchombre
Messages : 895
Inscription le : 26/05/2009
Age IRL : 23


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Vous êtes repérée, les mains sur la tête ! [Terminé]   Mer 6 Jan 2010 - 15:53

Un rayon de lumière illumina un instant le visage de l'homme avant de le replonger dans la pénombre. Ichel avait déjà vu se visage, elle le savait au plus profond de son être, elle l'avait déjà rencontré. Où ? Elle ne le savait pas. Sûrement pas pendant un cours, il n'avait pas la tête d'un élève et surtout pas d'un marchombre. Donc dans la salle de méditation, sûrement pas. Ses yeux, sa bouche, son nez, tout en lui rappellait à la jeune marchombre une personne qu'elle avait déjà croisé, non en coup de vent dans un couloir, mais bien assis au fond d'un fauteuil. Elle se rappellait lui avoir adressé la parole, mais pour quoi ? Elle réfléchissait depuis bien dix minutes, pendant que son interlocuteur lui parlait, et là, elle trouva. Ichel savait où elle avait déjà vu l'homme, à la bibliothèque pendant la réunion de la résistance. Il était entré et avait interompu leur discution. Toutes les personnes présentes s'étaient tue et c'était elle, Ichel, qui avait pris la parole pour faire la même chose qu'elle venait de faire : mentir. Déjà deux mensonge qu'elle disait à cet homme. Il devait quand même se douter de quelque chose, en si peu de temps, il la croisait deux fois, juste au moment où elle faisait des trucs louches. Il fallait qu'elle se montre un peu plus discrette et qu'elle trouve une explication un peu plus logique à son délit. Ichel tentait vaguement de se souvenir de son prénom, c'était quelque chose comme Var... Ril'quelque chose. Bon, se n'était pas si grave, elle s'en souviendrait au moment venu.

- Non, parce que dans la tour marchombre, ces inepties comme vous dîtes, seront passé inaperçu bien sûr et se n'était pas le but du pari. Je sais que cela reste difficile à croire, mais il le faudrait bien car c'est la stricte vérité et si cela ne l'était pas je ne saurait duper un homme bien plus âgé que moi, qui a en plus de cela bien plus d'expérience qu'une adolescente de mon âge.

Varsgorn Ril'Enflazio ! Il s'appellait Varsgorn Ril'Enflazio ! Voilà, elle savait que sa mémoire n'allait pas tarder à trouver le nom de l'inconnu qui l'avait surprise. Ichel essayait de renforcer son mensonge, de le rendre encore plus crédible. Elle éspérait que ça allait marcher, mais elle allait quand même avoir une punition. Elle espérait seulement que se n'était pas aux fourneaux, car elle était plus que nul dans se domaine là. La voilà l'idée !!

- Euh ben, pour moi c'est pire qu'un Ts'liche, mais pour vous je ne crois pas, mais bon. Enfaite, si je n'avait pas écrit ça j'aurais dû passer la serpière dans tout le dortoir des Félixia pendant deux mois et je préfére vraiment me faire prendre pour avoir écrit sur un mur que de faire ça.

Maintenant, il fallait que sa marche, il fallait qu'il croie à se qu'elle venait de lui raconter, sinon elle n'allait plus avoir de ressources. Varsgorn avait l'air de ne pas aimer la poésie qu'elle avait écrite, peut-être n'était-il pas l'un des leurs, peut-être qu'il était quelqu'un en qui on devait se méfier. Elle ne l'avait jamais croisé à part ce jour à la bibliothèque, mais dès qu'elle l'avait vu rentré, elle ne l'avait pas senti. La jeune marchombre voyait qu'il y avait quelque chose qui clochait.

- Et puis de toute façon, les points vous pouvez nous les enlever,je ne me fais pas de soucis pour ça.


_______________
Loving can hurt, loving can hurt sometimes, but it's the only thing that I know, when it gets hard, you know it can get hard sometimes, it is the only thing that makes us feel alive ▵ ©endlesslove.
there's always another secret


ÂneArc-En-CielAdorable ♥
avatar

Trésorier de l'Académie
Messages : 301
Inscription le : 12/05/2009
Age IRL : 28


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Vous êtes repérée, les mains sur la tête ! [Terminé]   Dim 10 Jan 2010 - 13:28

La jeune fille s'obstinait dans son mensonge, Varsgorn le voyait bien. Nettoyer un dortoir....... Quelle bêtise! Il y avait des domestiques pour ça. On ne demandait jamais à un élève de le faire. A moins qu'il soit punit par le corps enseignant et c'était sûrement ce qui allait arriver si Varsgorn conduisait cette petite devant sa Primat.

Felixia. Qui était donc le Primat de Felixia? Le mercenaire tentait de se souvenir de ses années d'étudiants. Lupus, c'était le maitre d'armes, Corbac, c'était la maitre marchombre et Lotra, c'était le grand maitre des reveurs. Il ne restait donc que la maitre dessinatrice pour Felixia. Une certaine Nil'Sorya ou une chose dans le même genre. Une seule chose dont Varsgorn était sûr, c'était qu'elle n'était pas mercenaire. Le garde préférait largement la conduire devant Beitiris Ar'Kriss. La punition serait peut être bien plus sévère si elle venait d'un membre du Chaos.

- Une perte de points? Tu penses que ça sera la seule chose dont tu écoperas ce soir? Je ne pense pas. Les professeurs de cette académie n'ont pas besoin d'un pari pour donner des punitions. Tu vas peut être te retrouver à nettoyer ton dortoir même si tu as écrit sur le mur.

Varsgorn se racla la gorge. Son combat dans l'eau froide avec cette marchombre lui avait causé un immonde mal de gorge, en plus de cette cicatrice qui resterait désormais sur son visage pour l'éternité.

- Heureusement pour toi, ce n'est pas moi qui décide des punitions. Je vais t'amener à Dame Ar'Kriss. Elle sera certainement très en colère d'être réveiller à cause d'une petite imbécile dans ton genre. Allez, viens et ne traîne pas.

Sans ménagement, Varsgorn agrippa la jeune fille par sa tenue marchombre et il la conduisit vers le bureau du Magister que Beitiris occupait depuis que les mercenaires avaient leur emprise sur l'académie.

Pendant le trajet, la marchombre marcha en silence. Varsgorn, lui, jubilait. Dans sa tendre enfance, il avait tant de fois été conduit devant son Primat ou devant le Magister qu'il ne pouvait les dénonbrer. Aujourd'hui, il était passé de l'autre côté. Il punissait au lieu d'être punit. Il se vengeait en quelques sortes. C'était tombé sur cette marchombre qui ne lui avait rien fait, dommage pour elle.

Ils étaient arrivés devant le bureau du Magister. La marchombre resta sans bouger.

- Allez, frappe, c'est trop tard pour regretter ce que tu as fait.


[A toi de répondre ^^. J'ai prévenu Beitiris pour savoir si on fait l'entretien dans ce rp ou si on le fait pas du tout ^^]


_______________
Méfiez vous d'un tueur désarmé, il ne l'est pas forcément

avatar

La Brute Marchombre
Messages : 895
Inscription le : 26/05/2009
Age IRL : 23


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Vous êtes repérée, les mains sur la tête ! [Terminé]   Mer 13 Jan 2010 - 15:56

Quand l'homme qu'elle avait toujours pas réussi à placer dans les enseignants ou résidants de l'Académie prit Ichel par ses habits, elle voulu riposter en envoyant à son interlocuteur un poingt dans la figure, mais elle s'abstint pour ne pas avoir plus d'ennuie qu'elle n'en avait déjà. La jeune marchombre n'avait pas intéret à agraver sa situation. Pendant les deux dernières tirades de l'inconnu, elle se tue le laissant parler tout seul, elle en avait assez de parler à un homme dont elle ne devait aucune explication, d'un homme trop curieux. Dans son enfance on lui avait toujours dit que cela était un vilain défaut, mais elle avait toujours contourné ces paroles. Ichel était dans ses pensées quand un nom prononcé par l'homme la fit revenir à la réalité. Beitiris Ar'Kriss. Il lui semblait avoir déjà entendu se nom et après une courte réfléction elle se souviens. C'était la femme qui remplaçait le Magister. Elle se demandait pourquoi ne l'emmenait-il pas chez sa primat ? C'était normalement elle qui devait lui donner ses punitions ! Le personnage était vraiment bizarre, il avait la tête de quelqu'un qui n'apprécie guère les enfants et il avait l'air de ne pas tellement vénérer l'Académie. La jeune fille le trouvait louche.

Ils marchaient maintenant dans une longue série de couloirs, ils bifurquaient souvent et l'idée d'envoyer valser l'homme qui lui faisait un mal de chien passa plusieur fois dans son esprit. Ichel n'avait jamais mit les pieds dans cette partie de l'Académie alors elle décida de ne pas en perdre une miette, d'observer chaques recoins pour réussir à les connaître comme sa poche. Peut-être qu'un jour elle reviendrait ici, qui sait. Ils arrivèrent enfin devant une grande porte. Suite aux bruit de pas, le silence était revenu et l'homme n'avait pas l'air de se décider à frapper.

- Allez, frappe, c'est trop tard pour regretter ce que tu as fait.

Ichel n'avait jamais vu autant d'anneries dans une seule phrase. Regetter ne faisait pas partie de son vocabulaire et il n'avait aucun droit à lui donner des ordres, ils n'était sûrement pas un enseignant ni un habitant de l'Académie. Elle n'avait donc aucune raison de l'écouter, mais elle se résolut. Elle hésitait encore un poil, elle ne savait pas se qu'elle trouverait derrière, une vieille femme, jeune, cheveux brun, noir ou blond, les yeux de quel couleur ? Elle était peut-être déjà endormie et le fait de la réveiller allait sûrement la mettre en colère pour se décider à montrer à la jeune éffrontée de quel bois elle se chauffe quand elle se fait réveiller. La jeune marchombre s'imaginait des centaines de choses, mais dans sa nature elle n'était sûrement pas trouillarde, donc elle s'avança et se décida à frapper. On entendit des bruit de pas, puis la poingnée se tourner et enfin une silhouette apparue sur le seuil. La femme était grande et élancée, avait des cheveux et des yeux noirs. La marchombre l'aurait presque trouvé sympatique, mais quelque chose venait désharmonire le tout. Ses yeux. Aussi froid que la glace provenant de la chaine du Poll, on voyait qu'une seule chose évidente dans ses yeux, la noirceur. Sa mère lui disait souvent que les yeux étaient le reflet de l'âme et Ichel l'avait toujours cru du plus profond de son coeur.

- Bonjour madame !



[ Ok, tiens moi au courant ]


_______________
Loving can hurt, loving can hurt sometimes, but it's the only thing that I know, when it gets hard, you know it can get hard sometimes, it is the only thing that makes us feel alive ▵ ©endlesslove.
there's always another secret


ÂneArc-En-CielAdorable ♥
avatar

Mentaï
Messages : 61
Inscription le : 16/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Vous êtes repérée, les mains sur la tête ! [Terminé]   Ven 26 Fév 2010 - 14:18

RP redirigé dans les appartements de Slynn Ar' Kriss

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Vous êtes repérée, les mains sur la tête ! [Terminé]   



 
Vous êtes repérée, les mains sur la tête ! [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires
-
» Sigyn Hel ~ Méfiez-vous de l'agneau, il n'a rien à envier au loup... [Terminé]
» Perdu dans la nuit? Repérez-vous!
» Et vous, vous ecoutez quoi souvent?
» Quel sport faite vous?
» A QUAND UN DEBAT SERIEUX ? LES ANTI-PARLMENTEURS LEVEZ-VOUS ! DEMASQUEZ-VOUS !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Académie de Merwyn :: L'aile principale de l'Académie :: Le rez-de-chaussée :: Le hall d'entrée-