Marquer tous les forums
comme lus

Sujets actifs du jour
Voir les nouveaux
messages depuis
votre dernière
visite
AccueilGinetteCours de civilisation : leçon n°1 (RP inachevé) - Page 2
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Forum RPG Ewilan école Merwyn RP Ellana Edwin Merwyn Vivyan Ts'Liches Marchombre Al-Poll All-Jeit Dessin Académie jdr Poésie RPG école médiéval fantasy Bottero jeu de rôle jeux de rôle RP forum quête monde salim duom
 

Partagez | 
 

 Cours de civilisation : leçon n°1 (RP inachevé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar

Marchombre
Messages : 1576
Inscription le : 12/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Cours de civilisation : leçon n°1 (RP inachevé)   Dim 17 Aoû 2008 - 19:37

Elera lança un regard triste à Julia. La lupus était tellement perceptive… Mais elle lui sourit, et tout son corps lui répondit qu’elle allait bien ; elle s’était perdue, elle s’était retrouvée, et pourtant les révélations avaient ébranlé sa confiance sans limite et sa joie enfantine. Mais malgré la douleur, elle continuerait à avancer en souriant. Elle porta instinctivement sa main vers son œil, avant de reprendre conscience de son geste et d’éloigner sa main rapidement. Elle fixa toute son attention sur la réponse du professeur, trop effrayée par ce qui arriverait si elle se replongeait dans Les Souvenirs. Elle ne devait pas y penser. Pas maintenant. Elle ne pouvait pas oublier, c’était impossible, mais elle n’avait aucune raison d’y penser pour le moment.
L’imagination, plus importante que la vérité ? La réponse l’étonna et la fascina en même temps. Peut-être avait-il raison… non, pas peut-être, il avait raison. Qu’était-elle sans ses rêves, rêves d’un monde meilleur, rêves d’harmonie, rêves d’envol ? Si elle n’y croyait pas, ils ne seraient jamais. Elle y croyait, même si elle avait maintenant compris l’ampleur de la tâche qu’elle s’était procurée. Et pourtant elle la mènerait à bien. Elle tendrait toujours et encore vers l’Harmonie. Toujours. Et si elle n’avait pas sa place dans ce monde de souffrances, et bien elle lui en formerait une.

- Merci, Maître Cil’ Eternit.

Murmure où perçait l’honnêteté. Elle fut soulagée que le professeur passe immédiatement à la question suivante. L’Île des Nimurdes… La carte était étonnante. Elle avait du mal à croire qu’un bout de parchemin de cette taille puisse représenter tout Gwendalavir. Et qu’en plus, des aventuriers avaient bravé tous les obstacles pour arriver sur une île aussi peu engageante. Le N’Ralaï ? Elle n’en avait jamais entendu parler, pourtant rien qu’aux paroles du professeur, elle devina que c’était une horrible bestiole qui devait être mortelle. Heureusement, si elle était immortelle en plus ! Les mots d’Alunia confirmèrent son impression première. Non, c’était pire que ce qu’elle avait imaginé. Manger de l’intérieur ? Brrr. Décidément, elle n’irait pas prendre des vacances là-bas…

avatar

Maître des légendes et d'animisme et primat d'Aequor
Messages : 250
Inscription le : 13/07/2008
Age IRL : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Cours de civilisation : leçon n°1 (RP inachevé)   Mar 19 Aoû 2008 - 2:48

Bien qu’il fut surpris qu’une main se lève pour répondre à une question dont il n’attendit aucune réponse, Duncan le fut positivement. Cela pourrait jeter les bases de ses explications concernant le N’ Ralaï, et il avait vaguement espéré intérieurement ne pas avoir à tout expliquer. Aussi accueillit-il avec respect et soulagement la main de la jeune Lotra, laquelle prit instamment la parole concernant ce parasite que, malheureusement, il avait dû étudier, voilà longtemps..
Et d’ailleurs, il ne s’attendait pas à ce que ce fut une réponse juste, ce qui fut a contrario le cas, concernant les informations que mademoiselle Kaldi sur la bestiole. Où avait-elle donc trouvé une description qui bien que courte, se révélait authentique ? Si les livres de la bibliothèque de l’Académie traitaient de ce sujet, il faudrait qu’il aille parler à la bibliothécaire ou à la personne responsable, en tout cas. Aussi, le professeur rebondit sur son intervention en désignant sur la carte l’Île des Nimurdes :


- Ainsi que vient de nous décrire sommairement mademoiselle Kaldi, le N’Ralaï est un parasite. Elle n’a pas de forme précise au départ, et peut changer d’apparence ; c’est d’ailleurs ce qui la rend si dangereuse, car elle est indétectable dans la nature. Mais cependant, j’ajouterai une précision à la description de votre camarade : en général, ce parasite ne se développe pas dans l’être humain, et cela pour une bonne raison. Se reproduisant par piqûre pour infester un corps étranger, il faut doit qu’il ait au préalable infesté un corps doté d’un dard. De plus, il ne peut la plupart du temps pénétrer qu’un organisme de la même taille que lui, afin de le modeler et de l’infester de l’intérieur en se liant à toutes ses terminaisons nerveuses, formant ainsi son futur squelette. Quelques jours après la prolifération de ce parasite dans le corps, l’hote n’est plus qu’un cocon vide, déjà mort. Une fois toutes les chairs dévorées de l’intérieur, le N’Ralaï sort de la peau vide, sous la forme de l’hôte qu’il aura infesté avant..

Duncan fit une pause dans ses explications, devenant pâle à mesure que les mots se succédaient, ravivant certains souvenirs qu’il préférait ne pas évoquer en temps normal. Chassant négligemment ces images d’un geste agacé de la main, le professeur reprit ses explications, toujours entouré des autres élèves :

- Cet instant est peut-être ce que certains appelleraient la lutte déchirante pour la vie.. Une fois le N’Ralaï complètement grandi, il est extrêmement dur de le différencier de son ancien hôte. Cependant, il n’est pas directement dangereux pour l’être humain, n’infectant généralement que des insectes ou petits mammifères. Et.. il n’existe aucune moyen de sauver un hôte infesté – car de rares cas où un N’Ralaï avait pris possession d’un être humains arrivèrent. Ils furent bien sûrs étouffés pour n’alerter personne.

Arrêtant là ses explications, préférant passer certains détails qu’il n’était pas nécessaire de savoir lorsque l’on était encore jeune, Duncan espérait ne pas être trop pâle, et recomposa rapidement un visage sérieux et plus professionnel, pour reprendre :

- Une des créatures les plus démoniaques de la création, me direz-vous. Mais elles sont utiles au cycle, ont leur place. Même si N’Ralaï signifie « mort » dans l’ancien langage. Et je compte sur chacun d’entre vous pour taire ce petit secret, car il m’est normalement interdit de parler de cette satanée bestiole en classe !
A présent..


Levant alors la tête vers la fenêtre, Duncan poussa une petite exclamation en apercevant la course du soleil. Il avait donc pris tant de temps que cela..

- A présent, il semblerait que mon cours se tire sur sa fin. Mais avant de vous donner mes instructions pour le prochain cours, il y a toujours quelques minutes que je laissais aux élèves avant de les quitter, et c’est quelques minutes durant lesquelles vous pouvez me poser vos questions. N’importe lesquelles. Donc, si vous avez des questions, c’est le moment avant de passer aux devoirs.


_______________


"“Je manquais de mémoire - plus encore de l'habitude d'une mémoire
qui fut prégnante, à cran et à croc, apte à extravaser dans ma gorge,
pour salive, le sang des moments vécus ensembles."


Marlyn Til' Asnil | Duncan Cil' Eternit | Einar Soham
Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Cours de civilisation : leçon n°1 (RP inachevé)   Mer 20 Aoû 2008 - 13:39

Eryn avait écouté en silence les remontances de certains élèves face à la légende qui était sorti de sa bouche. Elle ne savait pas elle même si cette légende était véridique ou non, elle avait parlé, laissant l'histoire atteindre les quatres coins de la salle. Elle ne se sentait que simple intermédiaire entre la pierre et la légende. Le professeur dériva sur un autre sujet, au plus grand soulagement de la jeune félixia. Elle ne tenait pas à s'expliquer, on l'avait assez remarqué comme cela.
Le N'Ralaï...Elle ne savait ce qu'était cette créature, et écouta attentivement la description.
Le professeur sembla palir à fur et à mesure qu'il expliquait en détail de qu'était cette créature.
Eryn frissona, elle sentit son corps se raidire et la crainte l'envahire.
N'Railaï....rien que le nom, porteur de mort, lui inspirait la plus grande peur...
Soudain la salle ne lui parut plus sure et chaleureuse. Un froid inexpliqué l'envahit.
La jeune fille secoua la tête, pourquoi avait elle si peur, il ne s'agisait que d'unecréature qu'elle avait fort peu de chance de la croiser et encore moins de se faire contaminer d'apres les dires du professeur.
Et pourtant elle ressentait le mal aise de celui-ci à en parler...et ce mal aise augmentait sa crainte...
Il n'aurait pas du en parler en cour...pourtant il l'avait fait....pourquoi?
Baissant la tête lorsqu'il demanda si question il y avait, elle préféra se taire. Elle ne comprenait pas pourquoi il en avait parlé mais il devait avoir une bonne raison...
Une question lui trotta dans la tête mais elle n'osait pas la formuler. Elle attendrais que tous soient sorti pour la dire personnellement au professeur.

avatar

Marchombre
Messages : 1576
Inscription le : 12/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Cours de civilisation : leçon n°1 (RP inachevé)   Jeu 21 Aoû 2008 - 21:17

Oui ; oui, elle avait des questions. Plein, tout plein… et même si elle voyait bien que le professeur n’avait aucune envie de parler plus profondément du N’Ralaï, elle comptait bien en savoir plus. Après tout, quel meilleur moyen de s’en protéger que d’en connaître toutes les facettes ?

- J’ai… beaucoup de questions. Excusez-moi d’avance de reprendre un sujet peu plaisant… Avez-vous déjà vu un N’Ralaï ? Comment peut-il infecter les humains ? Est-ce que les Rêveurs ont déjà essayé de soigner un animal atteint du N’Ralaï ? S’il ressemble tellement à l’hôte, comment avons-nous découvert son existence ? Et puis, si on se retrouve face à un N’Ralaï, y a-t-il un moyen de le reconnaître, et de s’en… débarrasser ? Est-ce qu’il vit ailleurs que sur l’Ile des Nimurdes ? Et comment va-t-on sur cette Ile ? Notre ancienne professeur de civilisation nous avait dit qu’il était presque impossible de survivre au nord de la chaîne du Poll, et l’Ile se trouve encore plus loin…

Pause. Avec un peu de chance, Duncan Cil’ Eternit connaîtrait la réponse à la plus grande partie de ses questions, parce qu’elle se doutait que les connaissances sur ce parasite qui ne devait pas faire parti des cours normaux étaient limitées. Elle compta mentalement ses questions. Un siffleur, deux siffleurs, trois siffleurs, quatre siffleurs, cinq siffleurs, six siffleurs, sept siffleurs… Elle avait du endormir toute la classe ! Heureusement que le professeur ne somnolait pas encore (et qu’il avait bonne mémoire), parce qu’elle n’avait pas terminé -.-

- …Est-ce qu’on va avoir des devoirs pour chaque cours ?

Parce que là, elle avait très bien entendu les soupirs qui avaient parcouru la classe comme une vague de désolation, et elle non plus n’avait pas envie de plonger son nez dans une encyclopédie sur Gwendalavir. Mais après tout, ce professeur était tout sauf habituel. Il donnerait des devoirs… mais quelque chose en elle lui disait que ce n’était pas du tout ce à quoi ils s’attendaient tous.

avatar

Maître des légendes et d'animisme et primat d'Aequor
Messages : 250
Inscription le : 13/07/2008
Age IRL : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Cours de civilisation : leçon n°1 (RP inachevé)   Ven 22 Aoû 2008 - 20:58

Duncan voyait bien que certains d’entre eux avaient des questions qui ne pouvaient pas se poser en cours, aussi se prépara-t-il mentalement à avoir une file d’élèves à la fin de son cours pour lui poser une question qui ne devait pas être entendue des autres. Peut-être devrait-il faire une liste, les femmes et les enfants d’abord, ce genre de choses.. Ou alors ils voulaient des autographes. Nan, là il divaguait un peu. Revenons à nos siffleurs. Une main s’était levée et le professeur donna la parole au bras, qui était raccordé à Elera. A la grande inspiration qu’elle prit, Duncan se prépara au pire.
Une question… deux questions... trois questions... quatre.. cinq.. six.. quarante-douze.. Ah, elle avait fini. Duncan enleva mentalement son bonnet de nuit, ses pantoufles et son pyjama, et ôta à regret l’oreiller fictif qui était apparu dans son esprit sur le bureau. Quoi, elle avait encore des questions ?! Un coin de l’oreiller réapparut dans sa tête, mais elle s’arrêté. *Pouf* fit l’illusion du dodo, alors que le professeur reprit toute contenance en se remémorant toutes les questions que la Lotra avaient dites. Puis, d’une voix qu’il fit porter dans toute la classe, il s’apprêta à y répondre. A toutes, même si cela devait lui rappeler certains mauvais souvenirs.


- Je vais répondre à tes questions dans l’ordre, pour la compréhension. Oui.. Oui j’ai déjà vu un N’ Ralaï, bien que cela ne fut pas un choix de ma part. Pour infester les humains.. Il n’existe pas d’animal possédant un dard assez gros pour l’implanter. Une seule manière, cependant.. Il peut être implanté par un autre humain, consciemment, s’il est fait une blessure assez grande pour y mettre un N’ Ralaï. Son existence fut découverte par erreur, lorsqu’un Alavirien tua un siffleur contaminé dans le but de se nourrir, et en y découvrant seulement le parasite infesté dans tout le corps.
Il n’y a aucun moyen de reconnaître un N’ Ralaï de son hôte infesté, malheureusement. Et il n’est pas invulnérable ; si son enveloppe est détruite ou hors d’état, il ne vit pas longtemps seul et finira par mourir.
Le N’ Ralaï ne vit d’ordinaire pas ailleurs que l’Île des Nimurdes, sauf s’il a été apporté en Gwendalavir par des humains dans un but néfaste.
Effectivement, il est dur de rester vivant au Nord de la Chaîne, pour la simple et bonne raison que vous vous retrouvez en territoire Raï. Mais certains des plus courageux ont traversé ce royaume vivant et ont atteint l’Île. D’autres prennent un navire pour tenter d’atteindre les Nimurdes par la mer, mais peu réussirent.


Duncan se tut, préférant ne plus évoquer d’autres souvenirs, ceux qui étaient enfouis au plus profond de lui pour ne pas l’empêcher de vivre, ceux qu’ils n’avaient jamais évoqués. Heureusement, la dernière question lui permit de changer un peu de sujet et il reprit plus rapidement qu’escompté, affichant son sempiternel sourire :

- A quoi serviraient les cours si vous ne vous cultiviez pas après ? C’est comme de remplir une outre percée, ça ne sert à rien ! Mais rassurez-vous, je ne vous demanderai pas un pamphlet ou une dissertation sur le N’ Ralaï, je pense que ce qui s’est dit en classe devrait vous suffire à vous.. vous en protéger. Personne ne mérite de.. mourir du N’ Ralaï.

Et voilà que ça recommençait, que le sujet dérivait.. Il s’arrêta. Puis reprit :

- Y’a-t-il d’autres questions de la part de vous autres ? Pour le moment, seule une élève s’est exprimée !


_______________


"“Je manquais de mémoire - plus encore de l'habitude d'une mémoire
qui fut prégnante, à cran et à croc, apte à extravaser dans ma gorge,
pour salive, le sang des moments vécus ensembles."


Marlyn Til' Asnil | Duncan Cil' Eternit | Einar Soham
avatar

Messages : 180
Inscription le : 23/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Cours de civilisation : leçon n°1 (RP inachevé)   Ven 22 Aoû 2008 - 22:33

Quand elle quitta enfin des yeux la pierre, Elera parlait. L'image de l'étrange cercle et des deux pierres inversées s'imposaient dans son esprit, l'empêchant de se concentrer sur les paroles de la jeune fille. Qui Posait des questions à propos de ... Et voila, elle n'avait strictement rien écouté, une fois de plus. Sa surprise fut totale quand subitement, les paroles d'Elera prirent un sens. Les paroles de Duncan lui revinrent à l'esprit, comme si elle les avait écouté avec concentration. Elle grimaça mentalement et grogna un merci dans le vide de sa tête. Difficile de la remercier...Toutefois, elle avait bien compris qu'elle lui rendait un service. Alors la remercier restait la moindre des chose...Elle ressentit un vague. Contentement? Elle ne le savait pas. Elle se reconcentra, et reprit les paroles du Maître à leur début. Le N'Ralaï. La pensée que l'on puisse infester comme cela son corps là fit frissonner. Mangée de l'Intérieur. Brrr...Elle écouta la rafale de question d'Elera, puis les réponses du Maître. Il paraissait mal à l'aise. Comme s'il ne voulait pas penser à cela. Regrettai-t'il d'avoir abordé le sujet? Après tout, il avait dérivé seul sur les Nirmudes avec sa légende, au lieu de continuer tranquillement le cour en demandant à chacun de décrire ce qu'il avait vu...Mais elle n'allait pas s'en pleindre, cela lui avait évité de devoir...parler. Toutefois, quelque chose là dérangeait dans les explications du professeur. Pendant qu'il parlait des devoirs qu'il allait leur donner, elle tenta de comprendre quoi. Quand elle mit enfin le doigts dessus, se remémorant les paroles qu'elle n'avait pas entendu, elle se demanda si elle n'avait pas été aidée, une fois de plus...
Elle retourna auprès de son bureau, pour en utiliser la surface plane. Elle saisit un morceau de papier, et tenta d'écrire, de son éciture rude et hachée. Quand elle eut terminé, elle s'approcha du professeur et tendit le papier. Quelques regards éttonés se tournèrent vers elle, inconscient de son handicap, et elle s'appliqua à les ignorer.

Vous dites que le N'Ralaï fait parti du cycle...Comment cela est-il possible, puisqu'il n'a apparemment pas de prédateur défini, et en revanche un grand nombre de proie?



_______________
Sÿa est Muette


Ena Nel'Atan - Sÿa -  Elhya Il'Dune - Yiewël Feclya - Anael
avatar

Maître des légendes et d'animisme et primat d'Aequor
Messages : 250
Inscription le : 13/07/2008
Age IRL : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Cours de civilisation : leçon n°1 (RP inachevé)   Dim 24 Aoû 2008 - 1:40

Alors qu’il attendait de nouvelles questions, l’attention du professeur fut retenue par la jeune Sÿa. Sous les yeux de tous les autres, elle écrivit quelques choses sur un morceau de parchemin, probablement une question à son attention. Attendant patiemment qu’elle vienne le lui remettre en main propre. Lorsqu’enfin elle le fit, Duncan perçut les regards perçants de certains élèves envers la jeune Corbac. Etait-il un des seuls à avoir été mis au courant de son petit problème de vocalises ? Probablement, ce n’est pas le genre de choses que l’on crie sur tous les toits ou toutes les Académies ; mais loin de s’en formaliser, le jeune homme reporta son attention sur le bout de palimpseste qu’il tenait à présent entre ses doigts.

Avait-il dit que le N’ Ralaï faisait partie du cycle ? Il ne se rappelait pas avoir précisé cette information.. Pourtant, en prenant la chose sous divers aspects, cela pouvait s’avérer vrai. En tenant compte de ce fait-là, la question de la jeune fille devenait pertinente. Cependant, le sieur Cil’ Eternit aurait aimé arrêté de parler du N’ Ralaï mais ne broncha pas. Après avoir relu la question à voix haute pour que toute la classe en ait connaissance, il se lança dans des explications plus abstraites :

- Et bien, le N’ Ralaï ne fait pas vraiment partie du cycle à part entière. Il a sa place, comme tout le monde, puisqu’il attaquera de préférence une bête blessée ou en fin de vie. Cependant, il est vrai qu’il n’est pas entièrement dans le cycle de la vie, comme la plupart des gens l’appellent. Un peu excentré, dirons-nous. En attente sur les bords pour happer toute proie qui se présente sur son sillage.. Mais depuis qu’il sert les humains dans un but purement chaotique, je crois qu’on ne peut plus le ranger dans le cycle de la vie. C’est du moins mon avis, même s’il peut différer de celui de la plupart des spécialistes.. un peu plus objectifs que je ne le suis.

Alors qu’il allait se taire une nouvelle fois, quelques mots écrits lui revinrent en tête, et il reprit la parole d’un air un peu triste malgré toute la bonne volonté qu’il mettait dans son cours :

- Il existe bien un prédateur au N’ Ralaï, pourtant.. mais cela signifie l’annihilation de l’hôte, pour pouvoir éliminer la créature.


_______________


"“Je manquais de mémoire - plus encore de l'habitude d'une mémoire
qui fut prégnante, à cran et à croc, apte à extravaser dans ma gorge,
pour salive, le sang des moments vécus ensembles."


Marlyn Til' Asnil | Duncan Cil' Eternit | Einar Soham
avatar

Marchombre
Messages : 1576
Inscription le : 12/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Cours de civilisation : leçon n°1 (RP inachevé)   Jeu 28 Aoû 2008 - 0:33

Elle releva la main. Et quand elle vu le visage de Duncan tomber, comme s’il s’attendait déjà à une rivière, non, un fleuve, une cascade, un océan de questions, un sourire se refléta dans ses deux yeux violets (deux oui, si elle en avait trois elle aurait l’air maligne !).

- Vous êtes allé sur l’Ile des Nimurdes ?

Il avait vu un N’Ralaï… il avait traversé le pays des Raïs en chaussettes, en se battant avec une plume à la main !? Ou quelqu’un en avait apporté un vers lui, là où il avait appris tout de ce parasite ? Lorsque cela serait éclairé dans son esprit nébuleux Idea, elle pourrait passer aux mots de Sya, et à la réponse du professeur.

- Puis-je faire part de mon opinion sur le cycle de vie ?

A l’hochement de tête de Duncan Cil’ Eternit, elle commença.

- Plus dans le cycle parce qu’il sert les humains dans un but chaotique… Mais qu’est-ce qui est chaotique, professeur ? Ce qui est bien pour l’un est mauvais pour l’autre… Et puis, les N’Ralai ont des limitations, comme tous les autres êtres vivants. Si pour les uns, se sont des prédateurs, pour d’autres, se sont le manque d’eau ou de nourriture… Pour le N’Ralai, la taille de l’hôte et l’endroit géographique. Les enjôleuses d’Hulm aussi attendent que leurs proies se présentent sur leur sillage, cela ne les fait pas sortir du cycle. Je suis donc de l’avis des autres, euh… spécialistes…

Elle se tut. Elle se demandait si d’autres allaient donner son avis, ou si le professeur allait passer aux devoirs et les laisser sortir…

avatar

Maître des légendes et d'animisme et primat d'Aequor
Messages : 250
Inscription le : 13/07/2008
Age IRL : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Cours de civilisation : leçon n°1 (RP inachevé)   Jeu 28 Aoû 2008 - 3:41

- Non, bien heureusement, je ne suis pas allé sur l’Île des Nimurdes.. je laisse cela aux aventuriers suicidaires et casse-cou en tout genre !

Même si le cœur y était, il avait bien du mal à sourire, le Duncan. Evoquer tout cela, sachant qu’il se devait d’être toujours radieux devant ses élèves.. quel idiot il avait été, d’avoir commencé à parler de cette maudite île ! Tandis que le professeur reprenait contenance, il accorda une nouvelle fois la parole à la jeune Elera, qui exposa alors son point de vue sur le cycle de la vie. Ces quelques minutes durant lesquelles le centre de l’attention dériva de l’homme nostalgique, qui se passa la langue sur les lèvres avant de jouer avec un compas sur la table.. ce qui eut pour effet de le calmer un peu et de le reconcentrer sur son cours, qui de toute manière tirait sur sa fin. Heureusement, il aurait un peu de temps avant le prochain pour aller oublier tout.. tout cela, dans ses appartements.


- Tout ceci est d’une pertinence qui me ravit, Mademoiselle Elera. Qu’est-ce que le Chaos.. voilà une question tout à fait intéressante, n’est-ce pas. Permettez-moi à nouveau de rebondir sur vos paroles. Vous dites que l’Enjôleuse d’Hulm est similaire au N’ Ralaï. Je réponds que non. Toute la différence réside dans.. la durée et le degré de souffrance de la proie. Alors que l’Enjôleuse tue quasi instantanément des insectes, le N’Ralaï parasite toutes sortes d’animaux, les faisant souffrir durant des jours et des mois, avant de les laisser mourir honteusement. Je pense, mais je suis peut-être le seul, que ceci fait une différence fondamentale entre ces deux prédateurs.



S’arrêtant de nouveau pour reprendre son souffle, le professeur termina par un geste nonchalant de la main, comme s’il chassait un insecte dérangeant, et reprit, avec un sourire moins factice :

- Mais je pense que l’heure est aux devoirs ! Vous m’en voyez le regret, mais un petit changement de destination s’impose, et votre jeune amie m’a donné une autre idée de devoirs à vous donner pour mon prochain cours ! J’aimerais que vous soyez tous présents, la prochaine fois, avec VOTRE réponse à la question « Qu’est-ce que le chaos ? » . De façon précise si possible, car après tout, c’est le genre de question sur lesquelles on ne planche pas assez. Maintenant, vous pouvez partir.. ou rester, ou sauter par la fenêtre, ou grimper au plafond.. Comme vous voulez, mais mon cours est terminé ! La prochaine fois, nous parlerons justement de la Guilde du Chaos, de sa fondation, de ses us et coutumes.


S’asseyant à son bureau, pour ouvrir un carnet dans lequel Duncan nota le déroulement du cours et les devoirs qu’il avait donné à faire à ses élèves, ou bien tout simplement d’annotations qu’il souhaitait garder en mémoire. Dans un coin de page, il ratura un prénom, qu’il avait marqué dans un moment de nostalgie ; le sieur Cil’ Eternit raya, et reraya ce nom, déposant une imposante quantité d’encre sur le parchemin. Mais qu’importait, personne ne pourrait le voir, à présent.
Ne relevant pas les yeux, mais entendant le bruit de bancs que l’on râcle sur le sol, l’homme de lettres attendit que tous soient sortis, ou qu’on vînt lui poser une question, car après tout, certains semblaient en avoir l’envie..



_______________


"“Je manquais de mémoire - plus encore de l'habitude d'une mémoire
qui fut prégnante, à cran et à croc, apte à extravaser dans ma gorge,
pour salive, le sang des moments vécus ensembles."


Marlyn Til' Asnil | Duncan Cil' Eternit | Einar Soham
avatar

Messages : 180
Inscription le : 23/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Cours de civilisation : leçon n°1 (RP inachevé)   Mar 2 Sep 2008 - 13:28

La jeune fille considéra la question avec effarement. Qu'est-ce que le Chaos? Rien que ça? Était-ce un devoir facile, et les suivants seraient plus corsés? Ou commençait-il par des devoirs compliqués et ardus afin d'impressionner? Le professeur avait-il seulement ces pensées là? Peut-être donnait il juste les devoirs sans se poser de question quant à la suite. Mais elle se promit de travailler sur la question. Oui, elle le ferai. Les élèves sortirent un à un de la pièce, et Sÿa attendit. Il y avait quelque chose qu'elle devait savoir. Elle regarda la salle, attendant qu'elle se vide. Elle avait changé depuis les cours avec l'ancienne professeur. Moins...Froide, sans doute. Les tables étaient positionées différements. Un peu plus proche, et dans une forme un peu courbé, de façon à créer une atmosphère conviviale. Elle s'attarda sur les murs de pierre, décorés d'étranges objets, certains locaux et d'autre qui semblaient venir d'univers différents. Il y avait des bibelots taillés grossièrement qui ne ressemblait à rien qu'elle puisse connaître, des masque de bois, quelques cartes, peut-être anciennes, de Gwendalavir ou d'autres pays, qu'elle ne connaissait pas. Elle prit un morceau de palimpestre usé et très éclairci, et traça quelques mots, de son écriture saccadée:

- Et l'autre pierre? La Noire...D'ou vient-elle?

Elle avait envie de connaître cette légende...Elle voulait savoir si, d'une manière ou d'une autre, elle avait un rapport avec l'Esprit. Si, vraiment, il y avait quelquechose à chercher de ce coté là...L'Entité sembla approuver son geste, mais très discrètement, se faisant à peine sentir. Plus le temps passait, et plus Sÿa s'habituait à ressentir plusieurs sentiments, parfois complètement opposés, qu'elle s'appliquait à départager. Mais cela ne l'aidait pas. Elle avait besoin de savoir plus. De savoir encore...Elle ignorait qu'Elera se tenait non loin, et écouterait sans doute la réponse. Elle s'approcha enfin du professeur, et tendit son morceau de papier...


_______________
Sÿa est Muette


Ena Nel'Atan - Sÿa -  Elhya Il'Dune - Yiewël Feclya - Anael
avatar

Maître des légendes et d'animisme et primat d'Aequor
Messages : 250
Inscription le : 13/07/2008
Age IRL : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Cours de civilisation : leçon n°1 (RP inachevé)   Dim 14 Sep 2008 - 20:11

Il l'avait bien senti, que certains élèves étaient restés, et après tout, il s'y était attendu. Feignant de relever la tête surpris, il le fut pourtant bel et bien ; car il ne s'attendait pas à voir devant lui la jeune Corbac Sÿa, avec un morceau de parchemin que l'homme prit entre ses doigts délicats.
La pierre noire ? Sacrebleu, il avait oublié d'en parler, avec tout ce bazar ! Ils avaient tellement dérivé de son idée principale, qui finalement n'avait pas du tout été abordée. Songeant à ce qu'il avait prévu de faire en jetant un oeil sur le programme de la journée, qu'il avait religieusement recopié sur une feuille de parchemin propre.. Il eut presque une attaque. Il faudrait rattraper cela au prochain cours, sans quoi l'Empereur lui taperait sur les doigts ! pale

Quoique, au finale.. Il avait bien causé du N' Ralaï. Et puis il s'en tamponnait la figue avec une pelle à gâteaux, de l'Empereur ! S'il avait dû suivre les directives de papî gâteau, cela ferait longtemps qu'il aurait démissionné, tant les programmes étaient ennuyeux.. Même pour le prof.
Mais revenons-en aux choses sérieuses, il fallait donc conter la légende de la pierre noire.
S'en souvenait-il encore, au moins... ? Le vieil homme qui lui avait conté l'histoire, cela remontait à quelques temps déjà, et beaucoup de choses s'étaient produites, occupant l'esprit de l'homme de lettres, le faisant ranger cette information notoire dans un petit endroit de son esprit que pour l'instant, il ne parvenait pas à retrouver.
Il faudrait mettre des post-its sur son front, partout partout, pour retrouver le bon tiroir, décidément..
Allez Jimmy, réfléchis, réfléchiiiis, réfléchiiiiis.. *Ding!*


- Ah, oui, la pierre noire.. et bien, la légende me fut contée voilà des années de cela, elle risque donc d'avoir quelques imperfections dans la version que je m'en vais vous narrer.
Quand l'homme qui effectua le premier pas sur le côté brisa l'osmose des deux mondes, il advint que son âme fût damné. L'on raconte que des fragments de cette âme furent dispersés au loin, emportant sa faute vers les flots. Mais seulement, la poussière de l'osmose déchira fusionna avec les lambeaux d'âme. Par une réaction dont j'ignore l'existence, ils se mêlèrent pour former la pierre blanche, avant qu'elle n'eut été séparée en deux, laissant une moitié grise.
Au fil du temps, la pierre anthracite s'est teinte d'infinies limbes de vieillesse, et changea en ébène plus noir que l'abysse de l'âme des Mercenaires du Chaos. En observant bien, on observe encore, à sa surface, des fissures blanches et grises, qui disparaîtront dans cent ans, mille ans..


Duncan se tut, satisfait d'avoir réussi à raccomoder les souvenirs qui gisaient dans la fange de légendes oubliées, dans sa tête. Puis, d'une voix tranquille, avec un sourire, il reprit :


- Cela répond-il à votre question, mademoiselle Sÿa ? Et pourquoi un tel intérêt vers la pierre noire ?


_______________


"“Je manquais de mémoire - plus encore de l'habitude d'une mémoire
qui fut prégnante, à cran et à croc, apte à extravaser dans ma gorge,
pour salive, le sang des moments vécus ensembles."


Marlyn Til' Asnil | Duncan Cil' Eternit | Einar Soham
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Cours de civilisation : leçon n°1 (RP inachevé)   



 
Cours de civilisation : leçon n°1 (RP inachevé)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires
-
» Cours de civilisation : leçon n°1 (RP inachevé)
» Les cours de techniques marchombres (1ère année) (RP inachevé)
» cours de latin
» Cours informatique
» Amphi pour les cours de Ninjutsu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Académie de Merwyn :: Partie RP :: 2008-