Marquer tous les forums
comme lus

Sujets actifs du jour
Voir les nouveaux
messages depuis
votre dernière
visite
AccueilGinetteLes Mondes de Laniel
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Forum RPG Ewilan école Merwyn RP Ellana Edwin Merwyn Vivyan Ts'Liches Marchombre Al-Poll All-Jeit Dessin Académie jdr Poésie RPG école médiéval fantasy Bottero jeu de rôle jeux de rôle RP forum quête monde salim duom
 

Partagez
 

 Les Mondes de Laniel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Sélicia
Anonymous

Invité

MessageSujet: Les Mondes de Laniel   Les Mondes de Laniel Icon_minitimeLun 12 Déc 2005 - 4:35

( Bon il y a pleins de fautes.. désolée. Ce n'est pas encore la version finale. )


Prologue


C’était une nuit glaciale. La tempête faisait rage. Le château d’aspect lugubre semblait encore plus terrifiant qu’à l’ordinaire. Un vieil homme au dos courbé s’y engagea néanmoins. Il n’avait plus rien à perdre que la misérable vie qu’il menait. Il cognait trois grand coup, resserra sa cape sur ses épaules et attendit. La pluie était forte, pinçant même lorsqu’elle touchait la peau. Un éclair fendit le ciel, se qui fit sursauter le vieillard. La porte s’ouvrit alors, laissant apparaître un homme petit, aux cheveux noirs. Le regard absent, il invita le visiteur à entrer.
Le vieillard fit quelques pas et remercia l’homme de son hospitalité. Un second éclair alluma pendant un moment le hall où il se tenait. Le valet claqua la porte brusquement puis fit apparaître une flamme au creux de sa main. Un Elmaf, pensa le vieillard. Il n'en avait jamais rencontré après le désâtre qui frappa le peuple du feu. Il restait un instant sur place à regarder d’un air presque idiot la flamme danser dans la paume de l’Elmaf, un survivant d'un peuple presque éteint.
-Mon maître souhaite vous voir, ajouta l'Elmaf d’un ton monotone.
-Je le rencontrais volontiers, répondit-il en cachant son désarrois.
-Suivez-moi.
Puis s’avança dans le grand hall. Tenant sa main haute pour éclairer mon chemin.
-Cette tempête fait rage, on croirait que les dieux sont furieux, dit-il alors qu’il s’engageait dans un grand escalier en colimaçon.
Le vieillard ne répondit pas. Il essaya de mémoriser le chemin qu’ils prenaient. Au bout de l’escalier se trouvait une énorme porte de bois sombre. Le valet se dégagea pour laisser entrer le vieil homme.
-Il veut vous voir seul à seul, chuchota-t-il en l’incitant à entrer.
Le vieillard acquiesça d’un signe de tête. Il posa une main sur la porte, caressant du bout des doigts le sombre bois. Les grands arbres de la forêt d’Asmel, analysa-t-il. Il poussa un soupire et finalement poussa les portes et entra.
Il jeta un coup d’œil derrière lui. Déjà les portes s’étaient refermé. Le vieillard jura intérieurement en pensant qu’elles seraient certainement verrouillées. Puis il se redressa fièrement, prêt à faire face au maître, son ennemie. Lentement, il se retourna. Assis au fond de la pièce, sur un grand trône d’argent, le roi Irnath. Ses longs cheveux noirs cachait une partie de son visage qui était à peine éclairé par la faible lueur des chandeliers. Le roi éclata d’un rire froid et sans plaisir.
-Gortak, brave homme, tu oses entrer dans ma demeure après toute ces années où tu t’ai caché ?
-Où j’ai survécue serait plus juste, mon roi, répliqua le vieil homme. Vous avez envoyé tellement d'hommes à mes trousses...
Le roi éclata de rire un seconde fois, rejetant ses cheveux noirs à l’arrière. Il se redressa sur son trône.
-Pauvre homme, regardes ce que tu es devenu ! , lança-t-il.
-Je ne plus le même âge qu’avant certes, mais il faut apprendre à faire des sacrifices pour notre monde.
-Notre monde ? et en quoi la vie d’un vieillard comme toi servirait ?
-Tu le sauras bien assez tôt, jeune apprentit.
Le roi ouvrit la bouche puis la referma. Il y avait tellement longtemps qu’il n’avait pas entendue ces mots. Surtout de la bouche de son ancien maître. Il secoua la tête. Il avait surpassé le maître, il était plus fort, plus fort que lui !! Un sourire apparut sur les lèvres du vieil homme, son apprentit avait toujours voulu être le plus fort.
-Le peuple se souvient. Il se souvient des chevaliers qui jadis l’on sauvé maintes fois. Un roi ne peut tuer ces grands chevaliers qui lui ont déjà sauvé la vie…
Le vieillard examina longuement le roi qui paraissait troublé et perdre de son assurance. Il avait touché un point sensible. Irnath avait une dette envers lui. Le roi se leva, rouge de colère.
- Misérable ! Tu fait peine à voir !
- Pas autant que vous, mon roi.
Cette fois s'en fut trop pour sa majesté. Il ne suportait pas qu'on le critique et par desssus tout, ne supportait pas ce vieil homme qui croyait toujours au chevaliers d'antan.
- Je te tuerais ! Je te tuerais comme tu as tué mon père, le grand roi ! Surtout, sache que les grands chevaliers que tu parles sont morts !
Il sortit son épée de son fourreau et s’avança vers le vieillard. Ce dernier n’avait pas bougé, un sourire était toujours dessiné sur ses lèvres.
- Votre père s’était grandement éloigné du droit chemin. C’était le pire des assassins…, lui chutat-il en souriant.
Le vieillard porta son regard sur les yeux brillants de colère du roi.
-Mais la Grande Reine reviendra. Un nouveau chevalier, L’Élue, beaucoup plus puissant que nous le fûmes, sera formé. Les temps sombres finiront enfin. Et vous ne serez plus là.
L’épée du roi fendit l’air. Le vieillard s’effondra, sa tête gisant un peu plus loin. Un marre de sang apparut bien vite. Le roi recula de plusieurs pas, troublé par la déclaration du vieillard. La prophétie se réalisera ? Non, il ne le fallait pas !
Cette nuit là, le ciel s’était déchaîné comme si eût pleurer toute la nuit cette tragique mort.
[center]Cette nuit là, le dernier des 12 guerriers de Laniel s’était éteint.
¤¤¤
center]


Kellyra
Anonymous

Invité

MessageSujet: Re: Les Mondes de Laniel   Les Mondes de Laniel Icon_minitimeLun 12 Déc 2005 - 17:58

WOW trop cool, j'ai hate de voir la suite! L'histoire est vraiment bonne et entrainante!

Krystal
Anonymous

Invité

MessageSujet: Re: Les Mondes de Laniel   Les Mondes de Laniel Icon_minitimeLun 12 Déc 2005 - 18:20

Je n'ai qu'un mot à dire : Génial !!
L'histoire est vraiment prenante, l'ortho ça va, pas trop de fautes, beaucoup de descriptions bref, que du bonheur ! J'attends avec impatience la suite.


Sélicia
Anonymous

Invité

MessageSujet: Re: Les Mondes de Laniel   Les Mondes de Laniel Icon_minitimeLun 12 Déc 2005 - 18:26

Merci à vous ! Ça me fait plaisir de lire ces commentaires . J'écris présentement la suite. Bientôt vous pourrez la lire.

Sélicia
Anonymous

Invité

MessageSujet: Re: Les Mondes de Laniel   Les Mondes de Laniel Icon_minitimeLun 12 Déc 2005 - 19:51

Chapitre premier.


Le village Darma était situé près des grandes montagnes d’Asmel et à côté de la forêt du même nom. Le printemps avait fait venir les fleurs, le soleil et les oiseaux. L’herbe commençait a se teinter de vert. Les journée était plus longue et plus chaude. L’hiver avait été dure, mais le printemps amenait de l’espoir au gens. Les villageois s’entendait à merveille avec les Forbis, peuple des forêts. Comme ils avaient prêté serment de ne pas chasser dans la Forêt D’Asmel, les Forbis les leur donna en échange de leur nourriture, qui était excellente et très rassasiante. Ces peuples vivaient en paix, encore loin des troubles du royaumes et du nouveau roi.
Markiel, jeune garçon intrépide et curieux, fuyait, comme à son habitude, les grands garçons qu’il semblait de nouveau les avoir mit en colère. Ce petit était rapide, souple, mais pas encore très fort. Il courait, tourna dans une rue, retourna sur ses pas, se cacha et finalement sema les trois garçons à sa poursuite. Il retourna au marché en chantonnant un ballade, les mains dans les poches. Il retrouva sa mère après un moment qui le prit dans ses bras, en l’emprisonnant ainsi. Markiel essaya de se dégager mais sa mère resserra son étreinte.
-Petit garnement ! Je me faisais tant de soucis pour toi ! Il y a beaucoup de monde ici. La prochaine fois, je ne t’emmènera pas avec moi !
-Non maman, je n’était pas loin et je savais parfaitement où tu étais !, protesta-t-il.
-Tu n’avais qu’à rester avec moi ! C’est la troisième fois cette semaine. Je ne savais même pas où tu étais !
Le garçon n’insista pas. Il était mieux pour lui de se soumettre et d’être écoutant quelques temps. Sa mère le ramènera certainement dans ce cas. Elle lui ébourrifa ses cheveux noirs en bataille.
Markiel se dégagea enfin de sa mère puis la suivit comme son ombre tout le reste de la journée. Ils rentrèrent chez eux un peu avant leur du dîner. Ils habitaient une petite maison, en lisière de la Forêt d’Asmel. Un bon feu brûlait dans la cheminée. Son père et son grand frère était déjà rentrés des champs. Sa mère s’empressa de préparer le repas du soir. Markiel prit son livre et s’assit devant le feu. Autrefois, le peuple se devait d’être instruit. C’est pourquoi, chaque village possédait un sage qui montra aux enfants à lire, écrire et compter. C’était il y a bien longtemps, plusieurs familles avait oublier ces traditions mais celle de Markiel, les n’avait jamais cesser de la transmettre de générations en génération. À neuf ans, chaque enfant de la famille des Tarvon devaient apprendre à lire, écrire et compter. Markiel, maintenant âgé de douze ans adorait ce passe-temps. Il pouvait apprendre tant d’histoire en lisant.
Ce soir là, Markiel ne dormit pas beaucoup. Il fit un cauchemar horrible où des hommes rouges aux grands dents pointus comme celle des loups et portant des cornes sur la tête tuaient les villageois et détruisaient les demeures de son village. Il se reveilla en sueur alors qu’un de ces monstres s’attaquait à son amie, Yalyanna. Ne pouvant plus rester dans le noir, seul dans sa chambre, il enfila un manteau des bottes et sortit de la maison. Markiel atteignit la forêt et marcha un moment. Les rayons des trois lunes éclairait son chemin. La nuit était calme et tous dormaient certainement. Il monta sur un rocher, s’assit et attendit en scrutant les profondeurs des bois comme s’il cherchait quelque chose ou quelqu’un.
Il n’eût pas à attendre bien longtemps que son amie Yalyanna arriva. Une jeune Forbis de douze printemps, c’était ainsi qu’ils comptaient leur âge car les Forbis naissent tous au printemps. Ses long cheveux châtains lui descendait au milieu du dos. Comme tous les Forbis, sa peau était blanche et avait de grands yeux noirs brillants de curiosité. Elle sauta souplement sur le rocher et sourit à son ami.
-Que viens-tu faire ici la nuit ?, demanda-t-elle de sa voix douce.
Elle sauta sur une branche d’un arbre près d’elle et ajouta :
-As-tu remarqué les trois lunes ? Trois pleines lunes.
Markiel leva les yeux au ciel. Pour mieux voir les lunes étincelantes.
-Et alors ?, la questionna-t-il.
La jeune Forbis sourit. Yalyanna savait semer le doutes dans son esprit. Elle connaissait beaucoup d’ancien conte, de légende oublier par les humains mais qui se transmettaient de générations en générations par les Forbis. Avec un sourire malicieux elle poursuivit en faisant des gestes théâtrales.
-La nuit des trois lunes ? Tu en as pas entendue parler ? , le taquina-t-elle. Lorsque les sept dieux formèrent notre monde, ils confièrent aux lunes de trouver l’Élu. Celui qui sauvera notre monde. Lorsque les temps sont sombres, le peuple affaiblit, la guerre règne partout et que l’ennemie est puissant, L’Élu sera choisit. C’est cette nuit que ça se passera. L’Élu est formé des douze guerriers d’antan, les guerriers de Laniel. Ils doivent tous être morts par la main de l’ennemie maintenant car l’Élu sera nommé.
Markiel resta un moment sans parler.
-La guerre règne ? ajouta-t-il à voix basse après un moment.
-Un voyageur est venue nous visiter, il y a de cela deux semaines. Mon père l’a accueillit disant que c’était un vieil ami. C’était un vieil homme… Gortak, c’est ça. Il se rendait au château du roi. J’ai écouté leur conversation « confidentiel ». Les temps ont changé, disait-il. C’est lui qui a raconter cette légende. Il a décrit la guerre dans les pays du sud. Les Efmal sont presque tous morts en combattants l’ennemies. Des Targoth, les avait-il appelé. Des hommes rouges qui tuent sans pitié hommes, femmes et enfants. Nul n’est en sécurité maintenant, avait-il ajouté.
Les deux se turent. Markiel pensa à son rêve. Les hommes en rouges… Étaient-ils en danger ? Yalyanna descendit de son arbre pour aller près de son ami et posa une main sur son épaule. En tant que Forbis, elle était très sensible aux émotions des autres et ressentait leur craintes et douleur.
-Les rêves n’apporte pas toujours de mauvaise nouvelle…, ajouta-t-elle pour le rassurer et se convaincre elle même.
-Tu as certainement raison, soupira-t-il.
Elle eût un faible sourire. Markiel leva son regard vers elle. Yalyanna était toujours là lorsqu’il avait besoin d’aide ou juste de parler.
-Merci, dit-il.
Puis il sauta du rocher.
-Tu reviendras me voir !, lui lança-t-elle.
-Avec grand…
Il ne termina pas sa phrase. Un cri perçant se fit entendre. Tous les deux se redressèrent et scrutèrent la forêt. Yalyanna sauta dans un arbre et y grimpa avec agilité. Les arbres de la forêt d’Asmel mesurait des centaines de mètres. Yalyanna arriva néanmoins rapidement au sommet.
-Ton village ! hurla-t-elle. Il faut faire vite. Les hommes de ton rêve ! Ils sont là !
Elle descendit rapidement et arriva devant lui.
-Suis-moi !
Yalyanna lui prit le bras sans qu’il puisse dire quoi que ce soit et l’entraîna avec elle dans les profondeurs de la forêt. Markiel protesta mais Yalyana ne voulut pas lâcher prise. Ils arrivèrent enfin devant une petite chaumière faite en bois. Yalyanna y entra et Markiel décida de la suivre.
-Père, les Targoth attaquent le Darma ! , hurla la Forbis.
Son père se leva du fauteuil où il était assis. Il s’avança vers sa fille et posa une main sur son épaule.
-Reste ici. Tu es en sécurité dans cette forêt.
Puis il sortit précipitamment de la maison. C’est à se moment que Markiel remarqua se qui se passa vraiment. Comme dans un rêve, il ragarda par l’ouverture de la porte. Les Forbis se rassemblait pour porter de l’aide aux humains puis partirent. Markiel ne savait quoi faire. Il restait sur place pendant longtemps en se trouvant idiot d’être ici alors que les autres combattaient. Après un moment, il sortit de la maison et se dirigea à travers les maisons des Forbis pour arriver finalement devant ce qui semblait être un temple. Une lueur argentée se dégageait de l’intérieur du temple. Il s’y engagea sans réfléchir. L’intérieur n’avait rien de spectaculaire mais au centre de la salle ou il se tenait, il y avait une épée flottant dans les airs répandant la douce lueur partout. Markiel s’avança doucement. Il admira un instant l’épée. Son manche était ornée d’un fil d’or. Une étoiles à six branches y était gravée. Markiel leva le bras pour la prendre, toucha son manche. Une éclair argentée lui foudroya la main. Markiel recula, non pas par douleur mais par surprise. Il regarda sa main, une étoile à six branches était apparue. Une énergie nouvelle semblait se répandre en lui. Il prit l’épée d’une main. Celle-ci, étrangement, semblait légère. Il lui fit décrire des cercles avec une agilité qu’il ne se connaissait pas.
-Markiel !
Yalyanna arrivait. Elle ouvrit la bouche et recula en voyant son ami baignant dans une lueur argentée.
-Les Lunes ont jugé. Tu es L’Élu… , chuchota-t-elle dans un souffle.
-Quoi ? , s’exclama Markiel.
-Tu es L’Élu ! , ajouta-t-elle plus fort cette fois-ci.
Markiel remarqua alors la lumière argentée qui se répandait de son corps. C’est impossible, s’alarma-t-il. Mais l’évidence était flagrante. Il leva fièrement la tête se redressant ainsi.
-Les Lunes ont fait une erreur. Mais avant qu’il reprenne mes pouvoirs je dois aider mon village.
Il partit en courant le plus rapidement qu’il pue. Tenant fermemant son épée, il était prêt à affronter n’importe quoi pour les aider. Il repensa à sa famille et accéléra la cadence. Il devait les sauver. Il le fallait. L’idée de les voir morts lui traversa l’esprit. Il s’efforça de la chasser. Une odeur de chair brûlée lui monta aux narines. Il eût un haut-le-cœur et plaqua ses mains sur sa bouches. Il continua toutefois d’avancer. Puis après un moment, il arriva au village. Les gens couraient dans tous les sens. Des demeures brûlaient. Les enfants pleuraient. Les hommes et Forbis s’efforçait d’éloigner les ennemies rouges qui les tuaient sans pitié. Les femmes hurlaient et défendait leur enfants. La scène était terrifiante.
¤¤¤
Yalyanna resta longtemps dans le temple. Répétant sans cesse les mêmes mots : « Pourquoi ? Pourquoi lui ? ». Ses paroles était sans importance puisque les Lunes avait rendue leur verdict. Un larme coula le long de sa joie. Après un instant, elle se releva, essuya ses larmes d’un revers de manche et partit rejoindre son ami et son père. Elle voulait combattre.
¤¤¤


Krystal
Anonymous

Invité

MessageSujet: Re: Les Mondes de Laniel   Les Mondes de Laniel Icon_minitimeMar 13 Déc 2005 - 7:27

Bah, encore une fois super !!!
Vivement la suite ! l'histoire est prenante, j'ai vraiment envie de savoir ce qui va arriver à Markiel.
P.S : pour un mec c'est Elu pas Elue tournette


Sélicia
Anonymous

Invité

MessageSujet: Re: Les Mondes de Laniel   Les Mondes de Laniel Icon_minitimeMar 13 Déc 2005 - 17:26

( p.s: oups.. Embarassed c'est vrai ! Faut je corrige ça !
Et merci encore pour vos commentaires !
Donc, voici la suite !! )


Markiel était poursuivit par un Targoth lorsqu’il aperçut Yalyanna. Elle combattait avec deux poignards et évitait agilement les coups que portait son adversaire. Mais ne réussissait pas toujours à le frapper.
Markiel s’arrêta net. Le Targoth fonça sur lui et sur son épée. Le garçon lui la enfonça dans le cœur en hurlant. Puis la retira et sans jeter un coup d’œil à l’homme rouge par terre, partit porter secours à Yalyanna. Il tua le Targoth qui l’attaquait en le fendant en deux puis lorsqu’il s’écroula Markiel pus apercevoir Yalyanna. Étrangement, elle souriait.
-Heureuse de te revoir, mon vieux ! lui lança-t-elle.
Markiel ne put lui répondre. Un Targoth l’attaqua et il le tua. L’énergie qu’il avait reçut et son épée le rendait plus puissant. Il repartit vers les Forbis et les humains qui se battaient avec courage et les aida à combattre. Yalyanna, elle, alla vers les enfants et les femmes, les regroupa avec elle et s’enfuit avec eux dans la forêt vers les demeure des Forbis ou les femmes pourraient les aider et les soigner.
Le combat dura toute la nuit. Sanglant et plusieurs y perdirent la vie. Les Targoth furent finalement tué. Il restait environ 35 hommes et plus de Forbis. Beaucoup de maisons avaient été détruites. Markiel ne perdit rien pour attendre et se dirigea vers sa demeure. Ce qu’il y découvrit lui fit mal au cœur. Sa maison était compétemment effondrée, brûlée. Il s’avança dans ce carnage et y découvrit sa mère. Morte. Des larmes coulèrent sur les joues du garçon. Il s’avança un peu plus pour y apercevoir la tête de son frère et son père, une épée dans le corps.
Markiel poussa une longue plainte déchirante qui vit vibrer les arbres et maisons restantes. Son aura argentée s’envola en fumée. La douleur qui ressentait le paralysait. Il tomba à genou au milieu des ruines et pleura. Ce fut Yalyanna qui le retrouva. La Forbis revenait avec les femmes et enfants et avait ressentit sa douleur. Elle s’avança vers lui et le prit dans c’est bras. Elle aussi avait perdue sa famille. Enfin, son père mais il était son seul parent. Ils pleurèrent tous les deux la perte des êtres qu’ils aimaient et restèrent longtemps ainsi.
Markiel se dégagea doucement. Il se leva et prit les mains de son amie pour l’aider. Puis il retourna vers sa mère et prit le collier qu’elle avait toujours sur elle.
-Partons, partons loin d’ici , souffla-t-il.
-Nous ne pouvons partir et d’ailleurs, ou irais-tu ?
-N’importe ou mais loin d’ici, répondit-il en s’éloignant.
Puis il partit vers la forêt. Les villageois sur son chemin l’acclamèrent en tant qu’héros. Markiel ne les entendait même pas. Il continua son chemin, la tête basse. Personne ne le retint bien que tous auraient souhaiter le voir rester. Yalyanna regarda autour d’elle une nouvelle fois avant de le suivre. De toute façon, elle n’avait plus rien à perdre.


thazar T
Anonymous

Invité

MessageSujet: Re: Les Mondes de Laniel   Les Mondes de Laniel Icon_minitimeMar 13 Déc 2005 - 17:29

Markiel s’arrêta net. Le Targoth fonça sur lui et sur son épée. Il lui a enfonça dans le cœur en hurlant. Puis la retira et sans jeter un coup d’œil à l’homme rouge par terre, partit porter secours à Yalyanna

Je ne comprend pa trau se qu'il y a marquer en rouge ese le targhot ou markiel qui frappe?


Sinon ses super on veut toujour la suite je vais impremmer ton texte et le faire lire a pierre boterro il me dira se qu'il en pense tournette tournette

Sélicia
Anonymous

Invité

MessageSujet: Re: Les Mondes de Laniel   Les Mondes de Laniel Icon_minitimeMar 13 Déc 2005 - 17:34

lol ce n'est qu'une histoire que j'ai inventé pour m'amuser... Wink

Ouais et bien c'est Markiel qui le tue.. Mais je dois trouver un autre moyen de le dire. scratch J'ai édité.. c'est peut-être mieux...

Et merci pour c'est commentaires ! Very Happy


Kellyra
Anonymous

Invité

MessageSujet: Re: Les Mondes de Laniel   Les Mondes de Laniel Icon_minitimeMer 14 Déc 2005 - 20:08

WOOOOOWWW Trop bon!!!! Est-ce que tu va prendre cette histoire la pour la production écrite en français...comme tu avait dit? Wink

(La au moin il n'y a pas de crevette géante Razz )

Sélicia
Anonymous

Invité

MessageSujet: Re: Les Mondes de Laniel   Les Mondes de Laniel Icon_minitimeJeu 15 Déc 2005 - 1:15

( Non, c'est un projet plus long que la production écrite.. Razz
Mais bon.. Voici la suite ! )



Au château noir, c’est ainsi que le nommait les villages environnants, un Targoth visiblement plus grand que les autres se tenait agenouillé devant le roi. Il gardait la tête basse.
-Mes troupes ont périt ! , s’exclama le roi, furieux.
-Nous avons tué plusieurs humains. L’Élu est mort. Il était dans la maison avec ses parents. Ils ont tous fait pour le protéger, ce devaient donc être lui.
-Les humains protége leur progéniture ! Que ce soit L’Élu ou pas , idiot !
-Enfin, les Forbis sont arrivé peu après et ont décimé la plupart des guerriers. Il y avait aussi un chevalier argenté…
Le roi arqua les sourcils. Un chevalier argenté ? Ce ne pouvait qu’être lui, L’Élu.
-Vous l’avez tué bien sûr ?, le questionna-t-il.
Le Targoth hésita.
-Non, mon maître. Il était trop fort et nos guerriers non rien puis faire.
-IDIOT ! IL DOIT MOURIR !, hurla le roi, hors de lui même.
-Je m’en excuse, majesté. Il était fort et…
-TAIS-TOI !
Le roi s’était levé. Il était rouge de colère. Il comprenait maintenant son erreur. Les douze chevaliers de Laniel était mort. Il les avait tous tué. Tout s’expliqua alors.
-Lancer des troupes à sa poursuite. Il doit être partit pour ne pas donner d’ennuie à son village. L’Élu doit être tué !
Il leva la main, faisant geste au Targoth de partir. Le guerrier se leva, s’inclina et s’exécuta. Le roi retomba sur son siège et se prit la tête entre les mains. Mon règne ne doit pas s’achever. Il ne le doit surtout pas, pensa-t-il. Je tuerais cet Élu.


Kellyra
Anonymous

Invité

MessageSujet: Re: Les Mondes de Laniel   Les Mondes de Laniel Icon_minitimeSam 17 Déc 2005 - 18:26

Cool, continue vite ton histoire on veut veux la suite!!

Sélicia
Anonymous

Invité

MessageSujet: Re: Les Mondes de Laniel   Les Mondes de Laniel Icon_minitimeVen 30 Déc 2005 - 22:21

Bon voici la fin du chapitre 1 !

Markiel marchait depuis près d’une demi-journée. Yalyanna, qui le suivait, n’avait pas prononcé un mot. Ils avançait dans la forêt calme. Même si aucun des deux n’avait dormit cette nuit là, ils continuaient d’avancer sans arrêter. Yalyanna avait passé chez elle en pleurant et avait ramassé de quoi ce nourrir et de la monnaie. Puis ils avaient marché et marché rapidement, comme fuyant quelque chose. Le soleil était au zénith lorsque Markiel annonça enfin qu’il prenait une pause. Yalyanna ne dit rien et sortit quelques galettes de blé et de la viande séché pour se rassasier. Il mangèrent en silence. Aucun n’osait dire quoi que ce soit. Les deux souffraient. Puis Yalyanna éclata en sanglot. Markiel la prit dans ses bras en s’efforçant de ne pas pleurer lui aussi. Il devait rester fort. Il ne trouva rien de consolant à lui dire et se contenta de la bercer doucement. Après un moment, Yalyanna réussit à contrôler ses pleurs et ils reprirent la route.
La journée se poursuivit ainsi. Il marchait sans s’arrêter. Vers la fin de l’après-midi, Yalyanna, qui connaissait ces bois, annonça qu’il devaient certainement dormir dans la forêt mais le lendemain ils arriveraient dans un petit village. En tant que Forbis, elle connaissait tout de ces lieux et trouva bien vite un abris où dormir.
Une petite maisonnée abandonnée se trouvait entre deux gigantesque arbres. Ils y dénichèrent des couvertures chaudes mais un peu moisies puis se couchèrent. Tous les deux s’endormirent aussitôt, épuisés par leur dure journée.
¤¤¤
Au loin, très loin, des troupes de Targoth partaient. Ayant comme mission de retrouver L’Élu.


Kellyra
Anonymous

Invité

MessageSujet: Re: Les Mondes de Laniel   Les Mondes de Laniel Icon_minitimeVen 30 Déc 2005 - 22:28

Waouh trop cool
tu es vraiment bonne, tu ma cacher ton talent je le prend pas Razz


Sélicia
Anonymous

Invité

MessageSujet: Re: Les Mondes de Laniel   Les Mondes de Laniel Icon_minitimeMer 18 Jan 2006 - 16:10

Chapitre second

Yalyanna se réveilla dès l’aube. Les événements de la vieille lui semblait comme un mauvais rêve, pourtant ils avaient bien arrivés puisqu’elle était ici et non chez elle. La Forbis laissa son ami dormir encore un moment et sauta dans un qui semblait légèrement plus grands que les autres. Elle voulait avoir une idée d’où ils étaient bien qu’elle en soit plus ou moins sûr. Elle escalada l’arbre rapidement, sautant de branches en branches. Des oiseaux s’envolaient à son approche. Yalyanna arriva finalement au sommet.
Il était environ à un lieux du village Lirkon et du fleuve d’Asmel. La Forbis se réjouit d’apprendre qu’il pourrait dormir bien au chaud dans un lit confortable la prochaine nuit. Elle s’empressa de redescendre pour avertir son compagnon.
Markiel était déjà réveillé. Il semblait plus en forme qu’hier bien qu’il gardait la tête basse. Il s’était convenue de ne plus pleurer pour cela mais la blessure était encore bien présente, douloureuse.
-Le village est proche. Nous l’atteindrons vers le milieu de la journée.
Cette nouvelle laissa Markiel indifférent. Yalyanna le regarda tristement.
-Ce n’est pas facile, Markiel. Mais les dieux en ont décidé ainsi. Tu avais les qualités requises. Tu ne peux plus reculer maintenant. Cesse, de vivre malheureusement pour cela car tu sauras malheureux toute ta vie.
La Forbis avait raison bien raison même si ce n’était pas ce que Markiel aurait voulut entendre.
-Très bien. Mais je n’ai aucune idée de ce que je dois faire ! Je n’ai que douze ans !
-Commençons par nous rendre au village. Ensuite nous verrons pour la suite , le conseilla la Forbis.
-Très bien…
Markiel sortit de quoi mangé. L’idée de foncer vers l’inconnue sans tâche ni mission précise ne l’enchantait guère. Yalyanna, elle, semblait apprécier cette idée. Ils mangèrent en silence encore une fois puis éteignirent le feu et effacèrent les traces de leur venue.
Ils reprirent la route quelques temps après, marchant d’un bon train, ils arrivèrent comme prévue, en milieu de journée, au village. Personne au Lirkon ne semblait être au courant de l’attaque des Targoth dans le petit village de l’autre côté de la forêt. Ils trouvèrent une auberge ou avoir un bon repas chaud et passer une nuit.
Yalyanna fut choquée en apprenant qu’ils mangeraient au bon ragoût de bœuf. L’idée de manger un animal lui leva le cœur et elle refusa de manger quoi que ce soit ressemblait à cette viande. Elle mangea tout de même le pain.
-Les humains manges de la viande d’animaux, la prévient Markiel. Comme nous sommes en leurs terres, tu devras t’y habituer ou mourir de faim.
Cette remarque décrocha un regard noir de Yalyanna.
-Tuer des animaux pour manger ! Quelle idée !, pesta-t-elle en repoussant son assiette.
-Les humains sont vraiment de sales bête, plaisanta Markiel.
Il réussit à lui tirer un faible sourire. Puis le reste du repas se poursuivit sur toutes sortes de sujets. Comme avant.
Ils passèrent le reste de l’après-midi à marcher dans les rues. Yalyanna appréciait beaucoup d’en apprendre d’avantage sur les coutumes des humains et leur mode de vie bien qu’ils tuaient les animaux.
Le soir, ils rentrèrent à l’auberge pour le dîner. Yalyanna mangea avec appétit la soupe que l’aubergiste leur servit après s’être assurer qu’il n’y avait pas de viande. Markiel la regarda un sourire aux lèvres.
-Quoi ? s’exclama-t-elle entre deux bouchées.
-Je savais que tu étais affamée ! Même si tu ne t’en plaignais pas, ton estomac, lui, faisait du bruit !
-Bon, ça va là… ajouta-t-elle en agitant la main comme si un moustique la dérangeait.
Markiel haussa les épaules, toujours en souriant. Puis attaqua son repas.
Durant la soirée, un ménestrel de talent racontait une histoire captivante de dragon et d’un chevalier courageux. Markiel écouta l’histoire jusqu’à la toute fin. Lorsque les gens commencèrent à quitter l’auberge, le garçon réveilla Yalyanna qui dormait sur la table puis il montèrent dans leur chambre.
Deux lits étaient disposés. Les draps étaient chaud. Yalyanna ne tarda pas à s’endormir. Markiel lui n’y parvient pas. Il se leva pour prendre l’air. Il glissa hors de son lit, prit un chandelier et sortit à pas de loup. Toute l’auberge était calme. On entendait parfois des ronflements d’une des chambres mais rien de plus. Les couloirs étaient sombres, les flammes dansantes du chandelier éclairaient plus ou moins le chemin.
Une main forte se posa sur l’épaule de Markiel. Il sentit un grand frisson parcourir son dos et étouffa un cri. Il hésita à se retourner peur de voir de qui il s’agissait. Une sueur froide lui descendit le long du dos.
-Suivez-moi, dit une voix d’homme derrière lui.
Markiel hésita, puis se retourna. Une homme grand vêtu de noir déjà s’en allait. Sa curiosité l’emporta et le garçon le suivit. Ils parcoururent le couloir, descendirent l’escalier et sortirent de l’auberge.
La nuit était froide. Markiel frissonna. Mille étoiles étincelaient dans le ciel noir de la nuit. Les flammes du chandelier s’éteignirent lorsqu’une rafale de vent les toucha. L’homme se retourna vers Markiel et l’examina. Il lui prit la tête, regarda ses yeux, exmina la force des ses bras puis finalement recula. Il alluma une flamme au creux de sa main pour que Markiel puisse l’apercevoir. Il était certainement dans la trentaine, grand, il avait des cheveux marrons descendant sur ses épaules et des yeux gris, perçants.
-L’élu… murmura-t-il. Comment t’appelles-tu ?
-Markiel, répondit-il sur un ton de défis.
-Tu n’as pas à t’inquiéter, Markiel. Je souhaite t’aider. Des Targoth sont à ta poursuite. Tout ce que je veux c’est t’aider. Je suis Arnor. Je vous ai juré allégeance.
-Euh… Pardon ?
Markiel ne comprenait plus ce qui se passait. Cela tira un sourire à l’homme.
-Mon père fut un chevalier de Laniel. Ses amis et lui amis t’ont choisit. Voilà, la raison de son sacrifice. ( Il s’arrêta un moment de parler puis reprit d’un ton plus enjoué. ) Tu n’as pas l’air si musclé mais tu es néanmoins solide. Nous travaillerons cela. Tu sembles futé. C’est important chez un combattant. ( Arnor baissa le ton. ) Ces Targoth sont partout mais nous devons nous rendre à Mirnya. On la surnomme la cité d’Or. Là bas, nous trouverons de l’aide.
Markiel, qui s’était abstenu de parler s’exclama alors :
-Vous me croyez l’Élu !
-Il n’y a pas de doute la dessus, trancha Arnor. Mais dit-moi, tu n’as pas trouvé la reine d’Argent ?
-La reine ? , s’interrogea Markiel, surpris.
-C’est ce que je pensais. Elle ne se manifestera que plus tard. Bon, va dormir maintenant ! Demain, nous partirons de bonne heure.
Markiel ne sut quoi ajouter. Quelle était cette cité d’Or ? Quelle était ça mission et cet homme ? Voyant qu’Anor rentrait dans l’auberge. Il décida de le suivre.
Markiel retourna dans sa chambre. L’air frais ne l’avait pas aider à mieux dormir. Beaucoup de questions se bousculait dans son esprit. Beaucoup trop à son goût. Yalyanna ne s’était pas réveillé et dormait toujours paisiblement. Markiel regarda son amie avant de se mettre au lit. Elle semblait se soucier de rien. Markiel aurait aimé en faire autant. Il passa de longues heures dans son lit sans réussir à s’en dormir. Lorsque le sommeil le trouva, le ciel commençait déjà à s’éclaircir.


Kellyra
Anonymous

Invité

MessageSujet: Re: Les Mondes de Laniel   Les Mondes de Laniel Icon_minitimeJeu 2 Mar 2006 - 22:43

Wow trop cool , sérieusement je suis impressionné!
La suite et vite !

Sélicia
Anonymous

Invité

MessageSujet: Re: Les Mondes de Laniel   Les Mondes de Laniel Icon_minitimeMar 11 Juil 2006 - 0:49

( La suite enfin ! loOll ! )

Markiel se fit tirer de son sommeil par Arnor. Yalyanna était derrière lui et lui donnait de grands coups d’oreiller.
-Laissez-le tranquille ! Et qui êtes vous ?, gronda-t-elle.
-Markiel, dit à ta garde du corps que je ne suis pas un ennemie, je t’en prie. Elle ne veut rien entendre. Ça fait une heure qu’elle me tape dessus, lui chuchota-il.
Le jeune garçon eut un sourire.
-Yalyanna, je le connais ça va. Il est la pour nous aider.
-Oh… , dit-elle en reposant son oreiller. Dans ce cas, bonjour monsieur.
-Enfin… soupira Arnor.
Il se retourna vers Yalyanna.
-Néanmoins, vous faites bien de vous méfier. Plus personne n’est sûr ces temps-ci, jeune Forbis.
-Et bien… , ajouta celle-ci sans savoir quoi répondre.
Arnor n’avait pas écouter la réponse de la Forbis. Il se retourna vers Markiel.
-Il faut partir bientôt, nous avons perdue bien assez de temps.
-Partir ? Partir ou ? , demanda Yalyanna.
-Nous allons à la cité d’Or, Mirnya. , répondit Markiel.
-Exacte ! Alors nous devons tout de suite allez prendre notre petit-déjeuner !, ajouta Arnor.
-Mais pourquoi ?
-Pour ne pas mourir de fin pendant le voyage !
Yalyanna croisa les bras et se rassit sur son lit. Elle bougonna quelque chose qui ressemblait à : « nonmaisonmeditrienamoi… ».
-Je préviens l’aubergiste pour qu’il prépare nos chevaux !
Il sortit de la pièce. Markiel se redressa dans son lit.
-Nos chevaux ?
Yalyanna haussa les épaules, décidée à faire la moue. Markiel sourit à son amie.
-Je t’expliquerai tout ça en route !
-C’est ça…, répliqua-t-elle pour le rendre coupable.
-Écoute, arrête de vivre malheureusement sinon tu seras malheureuse toute ta vie !
Cette fois-ci un sourire apparut sur les lèvres de son amie. Elle se leva sur son lit et lui lança une oreiller par la tête. Markiel prit l’oreiller et lui la renvoya en pleine face.
-Tu oses t’attaquer à L’Élu !, la réprimanda-t-il le sourire aux lèvres.
-À Markiel avant tout !, répliqua-t-elle en lui renvoyant son oreiller.
-Gare à toi !
Il reprit le coussin et poussa un cri de guerre puis fonça sur Yalyanna. Il la frappa avec l’oreiller. Cette fois-ci, les plumes s’envolèrent et atterrirent un peu partout dans la chambre. Les deux amis se mirent à rire.
-On devrait peut-être se préparer pour le voyage, suggéra alors Markiel.
-Ouais, sinon ce Arnor… , commença-t-elle.
-Ce Arnor m’aidera, trancha Markiel.
-Comme tu le dis..
Ils retrouvèrent leur habits propres et bien pliés au pied de leur lit. Yalyanna fila à la salle des bains pour les enfiler. Markiel resta dans la chambre. Ses habits avaient été recousus à quelques endroits. Il les enfila puis sortit dans le couloir pour descendre à la salle commune.
Markiel retrouva Arnor. Il mangeait avec appétit à une table. Le garçon alla s’asseoir devant lui. Son repas fut vite arrivé.
-Que dois faire L’Élu ? demanda-t-il après un moment entre deux bouchés.
-Faire revenir la paix dans les Mondes de Laniel, répondit Arnor comme si rien n’était plus facile que cela.
-Comment ?
Arnor termina son assiette. Puis plongea ses yeux gris dans ceux de Markiel.
-La tâche qui t’attend est difficile. Tes ennemies sont nombreux mais tes alliés le sont encore plus. Le roi Irnath qui règne sur ce monde est puissant mais tu as la force des douze chevaliers avec toi. Tu devras le détruire. Il te faut te préparer pour cela et c’est pour cette raison que nous allons à Mirnya. Là bas, plusieurs personnes t’aiderons.
Markiel n’ajouta rien. Combattre le roi Irnath ? Le détruire même ! Il n’avait pas la force. Ses pensées furent interrompue par Yalyanna qui arriva.
-Bonjour ! , dit-elle visiblement plus joyeuse qu’à l’heure du lever.
-Bonjour mademoiselle, répondit Arnor. Peut-être voulait-il prouver qu’il pouvait être un gentleman.
Yalyanna sourit. Une des servantes vint lui porter un plat chaud. Yalyanna mangea, prenant soins de ne rien toucher à ce qui ressemblait à de la viande. Arnor ne posa pas de question.
Ils payèrent leur facture et se rendirent à l’écurie. Trois magnifiques chevaux étaient scellés. Arnor sourit en les voyant.
-Un cadeau pour vous, annonça-t-il.
Yalyanna poussa un cri de joie. Elle courut vers les chevaux. Arnor lui montra Alyniel, une jument blanche et assez intelligente. Puis présenta Nador à Markiel.
-C’est une bonne monture, lui expliqua-t-il en lui montrant l’étalon noir. C’est un rusée et curieux qui n’a pas froid aux yeux !
Markiel ne sut comment le remercier. Il bafouilla quelques mots. Arnor lui sourit et posa sa main sur l’épaule du garçon.
-Ça me fais plaisir, lui assura-t-il en souriant.
Ils prirent la route vers l’est, longeant le fleuve d’Asmel. Arnor expliqua à Yalyanna comment tenir sa monture qui avait tendance à s’égarer du chemin. La Forbis accepta ses conseils de bonne grâce.
Ce fut en après-midi que Yalyanna demanda alors où ils allaient. Elle avait passer toute la matinée à s’émerveillé des paysages différents de sa forêt et n’avait pas pensé à leur itinéraire.
-Nous nous rendons à Myrnia, la cité d’Or. La reine de la cité vous aideras dans votre tâche.
Yalyanna n’en demanda pas plus sur ce sujet mais poursuivit sur les origines d’Arnor.
-Et vous ? Nous ne savons rien de vous…, le questionna-t-elle.
-Et bien… Je suis Arnor de Myrnia, fils de Gortak et de Mielna.
-Mais encore ?
Puis Yalyanna plaqua une main sur sa bouche. Gortak ! L’ami de son père, celui qui était venue les voir.
-Votre père, je le connais !
-Il est fort probable, il fut un des douze guerriers de Laniel. Mais il est mort maintenant… puisque vous êtes ici, ajouta-il en regardant Markiel.
-Je…je suis désolé, balbutia ce dernier.
-Son temps était venu, ajouta-t-il malgré une teinte de tristesse dans sa voix. Il est mort en héros, et vous sauverez ces mondes donc son sacrifice n’était pas inutile.
Markiel ne sut quoi ajouter. Comment un étranger pouvait-il croire autant en lui ? Il acquiesça d’un signe de tête et garda le silence. Ce fut Yalyanna qui le rompit.
-Votre mère ? Qui était-elle ?
-Une Elmaf. Mon père l’a rencontré lors de la guerre qui a ravagé les siens. Les Elmaf sont presque tous disparut aujourd’hui. Mon père ne s’est jamais pardonné de ne pas avoir pu les sauver. Il s’est toujours crut responsable de la destruction de ce peuple car lui et sa troupe d’élite ne sont pas arrivé à temps. Mais ils ont pu en sauver quelque uns. Bref, il est tombé amoureux de ma mère et il l’emmena avec lui une dizaine des siens. Puis elle est morte deux ans plus tard.
Arnor n’ajouta rien. Markiel et Yalianna n’insistèrent pas.
-J’ai juré à mon père de seconder l’Élu et de venger ma mère, reprit-il après un moment. C’est pourquoi vous pouvez toujours compter sur moi.
Arnor sourit aux deux jeunes. Sa vie avait un sens maintenant.


Tifen Layan

Maître chantelame et marchombre
Messages : 1043
Inscription le : 26/02/2007
Age IRL : 27


Voir le profil de l'utilisateur http://magiccandle.hotgoo.net
MessageSujet: Les Mondes de Laniel   Les Mondes de Laniel Icon_minitimeMer 7 Mar 2007 - 16:42

Ouais c'est excellent-génial-géant-fantastique-tropcool-tropbien-formidable-sensationnel
clapping clapping clapping clapping clapping clapping clapping clapping clapping clapping
Tu peux mettre la suite stp

Sélicia
Anonymous

Invité

MessageSujet: Re: Les Mondes de Laniel   Les Mondes de Laniel Icon_minitimeDim 10 Juin 2007 - 0:47

Bonn alors j'écris présentement la suite lah! Ca fait longtemps que je ne suis pas venu donc.. Elle est pas complète mais ca va venir lah! Wink Merci pour les commentaires! Very Happy

Valen Til' Lleldoryn

Messages : 1460
Inscription le : 25/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les Mondes de Laniel   Les Mondes de Laniel Icon_minitimeDim 10 Juin 2007 - 9:40

Ce n'est pas mal du tout!


_______________
Valen Til' Lleldoryn, Magister de l'Académie et Maître d'armes
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Les Mondes de Laniel   Les Mondes de Laniel Icon_minitime



 
Les Mondes de Laniel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires
-
» LES MONDES DE MYST
» *Armurerie Marchombre*
» Les Mondes d'Aastra ~ Là où l'esprit s'envole ... ~
» Quand deux mondes s'entrechoquent !
» [EVENT] Le Choc des Mondes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Académie de Merwyn :: Un hiatus :: Tout et n'importe quoi :: Côté art-