Marquer tous les forums
comme lus

Sujets actifs du jour
Voir les nouveaux
messages depuis
votre dernière
visite
AccueilGinetteLe calme et la sagesse [Avec Clarysse Vornang]
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Forum RPG Ewilan école Merwyn RP Ellana Edwin Merwyn Vivyan Ts'Liches Marchombre Al-Poll All-Jeit Dessin Académie jdr Poésie RPG école médiéval fantasy Bottero jeu de rôle jeux de rôle RP forum quête monde salim duom
 

Partagez | 
 

 Le calme et la sagesse [Avec Clarysse Vornang]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Rêveur du Premier Cercle
Messages : 13
Inscription le : 29/09/2017
Age IRL : 20


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Le calme et la sagesse [Avec Clarysse Vornang]   Jeu 5 Oct 2017 - 19:29

Les thüls sont connus pour leur puissance de combat mais derrière chaque grand peuple guerrier se cache une grande race de destriers. Aethel était certainement une de celles qui en avait le plus conscience, après des années passées dans son clan à soigner les chevaux. Les séquelles que certaines montures gardaient du combat étaient celles de soldats plus que celles de simples moyens de transport. Ces vieux guerriers étaient les favoris de la jeune thüle, elle ne montait jamais sur leur dos par respect des aînés, mais aimait marcher à leur coté, une main posée sur leur encolure. Ils avaient le calme et la sérénité de ceux qui mesurent leur chance d'être loin de l'enfer. Tous ne trouvaient pas cette paix immédiatement et Aethel aimait plus que tout les aider à s'apaiser.

Il y a deux retours de la guerre: celui qu'on fait physiquement et celui qu'on fait mentalement. Hommes et chevaux avaient à les faire tous les deux et même si ils revenaient indemnes, le second voyage était toujours plus long. Beaucoup de montures mettaient longtemps à rentrer de la guerre dans leur mentalité et Aethel s'efforçait de les seconder sur cette longue route. Heureusement, les chevaux appartenant à l'Académie ne souffraient que rarement de tels traumatismes et n'auraient pas à en subir mais la jeune thüle entretenait ces réflexions en marchant vers les écuries tirée par Gardien qui lui aussi appréciait la compagnie des chevaux. Au fur et à mesure qu'ils s'en approchaient, l'odeur du foin, de la poussière et du crottin devenait plus fort, de même que le bruits des piétinements et des mouvements des bêtes.

Aethel s'arrêtait devant chaque boxe pour adresser quelques mots à chaque cheval et lui offrir une caresse en l'appelant par son prénom. Son favori, puisqu'il fallait bien qu'elle en eut un, s'appelait Pollen et appartenait à l'Académie. C'était un grand alezan à la grosse tête et au caractère paisible et débonnaire que beaucoup pensaient paresseux et bête. Les autres étudiants préféraient les chevaux nerveux au sang chaud pour faire la course dans les champs mais Aethel appréciait Pollen pour sa sagesse et sa réflexion. Elle aimait le savoir face à un cours d'eau, humant la rivière et en observant longuement le cours avant de décider s'il était prudent ou non de le traverser. Ce goût était orienté bien sûr, car avec sa cécité, elle ne pouvait pas monter un cheval trop enthousiaste à partir à l'aventure.

Aethel s'arrêta enfin devant le boxe de Pollen qui sortit une grosse tête ensommeillée au dessus de la porte. Sans hésitation, elle chercha le loquet et l'ouvrit pour rentrer chez son ami. Gardien la suivi et chien et cheval se saluèrent d'un bref contact de leurs nez. Aussitôt après, Pollen sentit la pomme coupée en quartiers que la jeune thüle avait amené pour lui et la poussa de sa tête pour l'obtenir plus vite. Elle éclata de rire et sortit une des friandises pour apaiser le hongre et lui frictionna l'encolure alors qu'il enfouissait son nez velouté dans sa main. Aethel n'avait pas prévu de monter mais elle aimait profiter de la compagnie des chevaux et surtout renforcer ses liens avec ceux qu'elle préférait par des pansages ou des friandises.

Pour être tranquille elle venait surtout dans ses moments de libre en pleine après midi, alors que tous étaient en cours ou occupés à leurs révisions. Ainsi elle pouvait jouir de moments privilégiés et dans le calme avec les chevaux. Tout au plus croisait elle quelques employés des écuries pour son plus grand plaisir.


 
Le calme et la sagesse [Avec Clarysse Vornang]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires
-
» L'Anneau de Barahir
» [Tuto] La kikoo-mule-sagesse (pour les THL, fortunés ou patients)
» La sagesse vient avec l'âge... T'es pas si vieux qu'ça! [PV Libre]
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» Avec ce projet, Alexis pourra donner 100,000 emplois permanents aux Haitiens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Académie de Merwyn :: L'enceinte de l'Académie et ses alentours :: L'enceinte de l'Académie :: Les écuries :: Les écuries-