Marquer tous les forums
comme lus

Sujets actifs du jour
Voir les nouveaux
messages depuis
votre dernière
visite
AccueilGinetteLe calme et la sagesse [Avec Clarysse Vornang]
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Forum RPG Ewilan école Merwyn RP Ellana Edwin Merwyn Vivyan Ts'Liches Marchombre Al-Poll All-Jeit Dessin Académie jdr Poésie RPG école médiéval fantasy Bottero jeu de rôle jeux de rôle RP forum quête monde salim duom
 

Partagez | 
 

 Le calme et la sagesse [Avec Clarysse Vornang]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Rêveur du Premier Cercle
Messages : 13
Inscription le : 29/09/2017
Age IRL : 21


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Le calme et la sagesse [Avec Clarysse Vornang]   Jeu 5 Oct 2017 - 19:29

Les thüls sont connus pour leur puissance de combat mais derrière chaque grand peuple guerrier se cache une grande race de destriers. Aethel était certainement une de celles qui en avait le plus conscience, après des années passées dans son clan à soigner les chevaux. Les séquelles que certaines montures gardaient du combat étaient celles de soldats plus que celles de simples moyens de transport. Ces vieux guerriers étaient les favoris de la jeune thüle, elle ne montait jamais sur leur dos par respect des aînés, mais aimait marcher à leur coté, une main posée sur leur encolure. Ils avaient le calme et la sérénité de ceux qui mesurent leur chance d'être loin de l'enfer. Tous ne trouvaient pas cette paix immédiatement et Aethel aimait plus que tout les aider à s'apaiser.

Il y a deux retours de la guerre: celui qu'on fait physiquement et celui qu'on fait mentalement. Hommes et chevaux avaient à les faire tous les deux et même si ils revenaient indemnes, le second voyage était toujours plus long. Beaucoup de montures mettaient longtemps à rentrer de la guerre dans leur mentalité et Aethel s'efforçait de les seconder sur cette longue route. Heureusement, les chevaux appartenant à l'Académie ne souffraient que rarement de tels traumatismes et n'auraient pas à en subir mais la jeune thüle entretenait ces réflexions en marchant vers les écuries tirée par Gardien qui lui aussi appréciait la compagnie des chevaux. Au fur et à mesure qu'ils s'en approchaient, l'odeur du foin, de la poussière et du crottin devenait plus fort, de même que le bruits des piétinements et des mouvements des bêtes.

Aethel s'arrêtait devant chaque boxe pour adresser quelques mots à chaque cheval et lui offrir une caresse en l'appelant par son prénom. Son favori, puisqu'il fallait bien qu'elle en eut un, s'appelait Pollen et appartenait à l'Académie. C'était un grand alezan à la grosse tête et au caractère paisible et débonnaire que beaucoup pensaient paresseux et bête. Les autres étudiants préféraient les chevaux nerveux au sang chaud pour faire la course dans les champs mais Aethel appréciait Pollen pour sa sagesse et sa réflexion. Elle aimait le savoir face à un cours d'eau, humant la rivière et en observant longuement le cours avant de décider s'il était prudent ou non de le traverser. Ce goût était orienté bien sûr, car avec sa cécité, elle ne pouvait pas monter un cheval trop enthousiaste à partir à l'aventure.

Aethel s'arrêta enfin devant le boxe de Pollen qui sortit une grosse tête ensommeillée au dessus de la porte. Sans hésitation, elle chercha le loquet et l'ouvrit pour rentrer chez son ami. Gardien la suivi et chien et cheval se saluèrent d'un bref contact de leurs nez. Aussitôt après, Pollen sentit la pomme coupée en quartiers que la jeune thüle avait amené pour lui et la poussa de sa tête pour l'obtenir plus vite. Elle éclata de rire et sortit une des friandises pour apaiser le hongre et lui frictionna l'encolure alors qu'il enfouissait son nez velouté dans sa main. Aethel n'avait pas prévu de monter mais elle aimait profiter de la compagnie des chevaux et surtout renforcer ses liens avec ceux qu'elle préférait par des pansages ou des friandises.

Pour être tranquille elle venait surtout dans ses moments de libre en pleine après midi, alors que tous étaient en cours ou occupés à leurs révisions. Ainsi elle pouvait jouir de moments privilégiés et dans le calme avec les chevaux. Tout au plus croisait elle quelques employés des écuries pour son plus grand plaisir.


avatar

Maître des écuries
Messages : 165
Inscription le : 26/04/2010
Age IRL : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le calme et la sagesse [Avec Clarysse Vornang]   Sam 21 Oct 2017 - 0:26

Il fallut du temps à Clarysse pour adapter son emploi du temps à sa nouvelle fonction. Guider une personne sur la Voie dans ses premiers pas était une responsabilité et cela prenait du temps. Or du temps, elle n’en avait pas beaucoup. Entre son travail aux écuries et les cours d’équitation qu’elle donnait régulièrement, elle avait toujours gardé un créneau pour ses escapades et découvertes en solitaire. Il devenait bien plus compliqué de ne pas se perdre maintenant. Mais elle vivait aussi cette aventure comme une chance, une chance de découvrir une nouvelle facette de sa vie et de la Voie. Il y avait tant de choses à voir. Alors elle avait pris l’habitude de laisser un peu plus de tâches à son assistante et avait négocié avec l’Intendant et le Trésorier – surtout avec le Trésorier d’ailleurs – pour embaucher un nouveau palefrenier à mi-temps. Elle l’avait recruté elle-même parmi une écurie d’une auberge réputée de la ville où il ne travaillait que le soir pour un salaire insuffisant. La petite marchombre n’avait pas vraiment eu besoin d’insister.

Elle le retrouva dans les écuries, un balai à la main entrain de chasser la paille et la saleté vers l’extérieur. Clarysse guida Bella une jument nerveuse qu’elle venait de faire courir au manège vers son box. Tout en la brossant pour chasser la transpiration et la poussière, elle entama la discussion avec son nouvel assistant :


-Renzo, tu as pu sortir Nébuleuse et Rimbo ce matin ?

-Oui ils ont passé la matinée au grand pré.

-Ils ont bien besoin de se défouler, les premières chaleurs des femelles leur mettent les nerfs à vif.

-Il faudra les surveiller les prochains jours, ils pourraient se battre s’ils voient une jument dans les parages.

-On va devoir les séparer bientôt en leur présence…

Chacun reprit sa tâche, concentré et peu causant. Elle appréciait vraiment cet homme plus âgé qu’elle qui savait la valeur des mots et ne les gâchaient pas dans le vent. Ils avaient besoin de communiquer dans leur métier mais aucun des deux n’étaient adeptes des bavardages. Clarysse fit signe de la stalle où elle se trouvait aux différentes personnes qui passèrent. Un élève vint déposer son hongre après une ballade, elle ne l’appréciait pas trop, il considérait un peu trop son animal comme un objet alors elle lui lança un regard désapprobateur quand il le laissa sans le brosser ou même lui retirer sa selle. Il lutta un moment mais finit pas abandonner, nul ne se souscrit aux règles de la Maîtres des Ecuries sans risquer de subir son courroux. Et Clarysse savait être intransigeante et réprimander ceux qui le méritaient, il ne s’agissait pas de négliger le bien-être de ses chères bêtes. Elle salua aussi le professeur de potions qui venait emprunter une monture endurante pour aller faire des achats urgents en dehors d’Al-Poll. Comme il l’avait prévenu, elle lui avait préparé sa jument habituelle. Elle sourit en le voyant, comme à son habitude, charmer Diara avec une carotte. Elle reniflait son sac avec insistante comme s’il en avait caché d’autres à cette endroit, l’homme la flatta puis sortit. Il y eut un ballet d’autres élèves qu’elle reconnut ou nom alors qu’elle vaquait à ses tâches. Après s’être occupée de Bella elle nettoya le box que partageaient deux poneys.

Malgré les passages, l’ambiance générale était calme et détendue en cette après-midi. C’était agréable de profiter de cet instant de répit en se concentrant sur un travail simple, répétitif et habituel. Elle remarqua la jeune rêveuse aux yeux aveugles et son chien qui venaient régulièrement profiter de la compagnie de Pollen. Clarysse voyait passer toutes sortes d’animaux dans cette Académie alors elle n’avait pas été étonnée au début puis elle avait constaté les signes. Elle n’y prêtait pas trop attention, ses règles en matière de rangement étaient claires et respectées. Rien de dangereux ne trainait dans les allées, aucune brouette ou fourches car en dehors des humain, c’était d’abord les animaux qui l’intéressaient. Or, ces derniers étaient très sensibles au désordre. En passant devant la stalle de l’hongre bien accompagné, Clarysse salua simplement la jeune femme, sans l’envahir.


-Bonjour mademoiselle !...

Puis elle s’installa dans un des box suivant pour brosser une jument baie de trait qui se sentait un peu seule ces derniers jours.


_______________
Le plus beau, le plus charmant, le plus séduisant c'est bien évidemment Kylian ♥
"Obsessed by a fairytale, we spend our lives searching
for a magic door and a lost kingdom of peace"

Eugene O'Neil




Clarysse Vornang ... Halina Nilsan alias Nymphe Nadorable Nordique I love you
 
Le calme et la sagesse [Avec Clarysse Vornang]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires
-
» L'Anneau de Barahir
» [Tuto] La kikoo-mule-sagesse (pour les THL, fortunés ou patients)
» La sagesse vient avec l'âge... T'es pas si vieux qu'ça! [PV Libre]
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» Avec ce projet, Alexis pourra donner 100,000 emplois permanents aux Haitiens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Académie de Merwyn :: L'enceinte de l'Académie et ses alentours :: L'enceinte de l'Académie :: Les écuries :: Les écuries-