Marquer tous les forums
comme lus

Sujets actifs du jour
Voir les nouveaux
messages depuis
votre dernière
visite
AccueilGinetteTrois petites notes et puis s'en vont
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Forum RPG Ewilan école Merwyn RP Ellana Edwin Merwyn Vivyan Ts'Liches Marchombre Al-Poll All-Jeit Dessin Académie jdr Poésie RPG école médiéval fantasy Bottero jeu de rôle jeux de rôle RP forum quête monde salim duom
 

Partagez | 
 

 Trois petites notes et puis s'en vont

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Apprentie fauconnier
Messages : 9
Inscription le : 30/04/2017
Age IRL : 19


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Trois petites notes et puis s'en vont   Dim 18 Juin 2017 - 20:15

- C'est une mandoline ?

Cela faisait plusieurs que Ruby avait remarqué l'étui qui trônait à côté du lit d'Isallys – et au moins autant qu'elle avait envie de lui poser la question. Mais celle-ci était souvent absente, occupée, ou bien elle-même oubliait... Hormis ce soir-là.
La jeune fille revenait de la salle des eaux, où elle s'était rendue dès la fin du cours de combat auquel elle avait accompagné sa cousine. Ils avaient travaillé les techniques de corps à corps et elle en était sortie aussi trempée qu'après une baignade dans le Pollimage – sous les commentaires moqueurs de Liho et Khili qui avaient failli s'étrangler de rire quand, en voulant esquiver le coup de son adversaire, elle s'était à moitié assommée contre le râtelier d'épées et s'était retrouvée à terre sans même comprendre ce qui venait de se passer. Et le maître d'armes qui s'était fâché à cause du désordre qu'elle avait créé... Décidément, s'il n'y avait pas eu Gaïa...
Toujours est-il que Ruby pénétrait dans le dortoir lorsqu'elle avait aperçu Isallys, apprentie Dessinatrice à la chevelure flamboyante, de dos, en train de ranger des affaires dans son armoire. Et, juste à ses pieds, le fameux étui. C'était le moment idéal pour poser la question qui lui brûlait les lèvres – même si elle ne doutait guère de la réponse.


- C'est bien ça, oui !


Isallys se retourna, une paire de chaussettes à la main. Lueur d'étonnement au fond du regard, sourire dans la voix et sur les lèvres.

- Tu connais la musique ?
- Un peu, oui, et j'adore ça ! C'est ma mère qui m'a appris... J'ai apporté avec moi ma flûte et ma viole...

Ruby se rapprocha en souriant à son tour.

- … et je sais aussi jouer de la mandoline, d'ailleurs !

- Vraiment ?

La Dessinatrice l'observa un instant avant de se baisser pour s'emparer de l'étui, qu'elle déposa sur son lit. Elle attendit que Ruby fût arrivée à sa hauteur pour l'ouvrir avec délicatesse, révélant à ses yeux le bois vernis de l'instrument. Elle sembla hésiter légèrement avant de proposer sur un ton enjoué :

- Tu veux l'essayer ?

Les yeux sombres de l'apprentie fauconnière s'arrondirent tandis qu'elle scrutait le visage de son interlocutrice, cherchant à s'assurer qu'elle ne plaisantait pas. Puis un immense sourire étira ses lèvres :

- Je peux ? Tu accepterais que...

La jeune femme rousse éclata de rire devant la surprise et l'enthousiasme de sa camarade.

- Puisque je te le propose !

Il n'en fallait pas plus à Ruby, qui se hâta de s'installer sur le bord du lit avant de se saisir précautionneusement de la mandoline. Dès que ses doigts en effleurèrent les cordes, des souvenirs resurgirent. Les mains de sa mère qui caressaient l'instrument, la voix dont elle s'accompagnait parfois... Le soleil qui pénétrait par la fenêtre de la petite chambre, la rumeur du fleuve qui grondait au dehors... Les pas lourds de son père qui résonnaient dans les couloirs de la maison, les prières de son petit frère qui réclamait un autre morceau ou une autre chanson...
Lorsqu'elle s'arrêta de jouer et que la dernière note éclata dans le dortoir comme une bulle de savon, le regard d'Isallys brillait.


- Ça te plairait de pouvoir en faire autant que tu en as envie ?

Ruby arqua les sourcils, incrédule.

- Tu veux dire... Avoir le droit de jouer de ta mandoline ? Vraiment ?

Le sourire de la Dessinatrice se teinta de malice.


- Il se trouve que, depuis que je suis devenue Brasier, je travaille tellement que j'ai du mal à continuer à jouer régulièrement de la musique, et j'ai peur que ma bonne vieille mandoline ne finisse par se rouiller... Alors, si tu as parfois le temps de la faire sonner un peu... Ce serait presque me rendre service, en fait... Qu'est-ce que tu en dis ?


L'expression de Ruby parlait pour elle.


*

- Isa ?

Ruby ouvrit à la volée la porte du dortoir, et son visage s'éclaira lorsqu'elle vit la jeune fille se tourner vers elle en secouant sa crinière rousse. Au fil des jours, elle avait fini par se lier d'amitié avec cette dernière et toutes deux s'étaient rendues compte que leur passion commune pour la musique n'était pas la seule chose à même de les rapprocher, à commencer par un solide sens de l'humour.

- Ah, te voilà enfin ! Ça fait des heures que je tourne dans l'Académie pour te trouver... Un peu plus et je lançais un avis de recherche !
- Que veux-tu, c'est comme ça, quand on est élève, lui rétorqua l'apprentie Dessinatrice d'un air taquin. Il y en a qui ont cours, ici...

En d'autres circonstances, Ruby lui aurait sans doute répondu par une pique ou une autre plaisanterie, mais elle n'en avait pas le temps. Il lui restait exactement une heure avant le repas du soir et elle voulait pouvoir jouer un peu de musique avant d'aller manger. Elle avait déjà fait de la flûte et de la viole dans la matinée, profitant des cours de combat ou de Dessin pour jouer dans une salle commune déserte, mais à présent que les différents étudiants étaient rentrés, cela se révélerait plus compliqué, car un certain nombre d'entre eux profitait de la pause qui précédait le dîner pour travailler un peu...

- Je voulais te demander... Est-ce que je peux emprunter ta mandoline ? S'il-te-plaît ?

Question purement formelle, bien sûr. Isallys se contenta de faire la moue.

- Essaie juste de ne pas oublier le repas... Tu serais capable d'arriver pour le dessert et de me reprocher de n'être pas allée te chercher, en plus... Et de voler mon flanc au caramel ou ma mousse au chocolat pour te venger...

Ruby lui décocha un clin d'œil tout en s'emparant de l'étui de l'instrument. Elle commençait à bien la connaître.


- Merci, Isa ! Je savais que je pouvais compter sur toi pour la mousse au chocolat !

*

Puisqu'elle ne pouvait rester ni dans les dortoirs ni dans la salle commune, qui étaient décidément trop peuplés, elle opta finalement pour la salle des loisirs. Elle se souvenait de la manière dont Liho la lui avait présentée, le premier jour, et du sentiment qui l'avait alors envahie : celui que ce lieu serait parfait pour sa pratique des instruments. C'était le moment de le vérifier.

La pièce était déserte, lorsqu'elle y pénétra, et exactement semblable à ses souvenirs, avec ses coussins, ses fauteuils, ses tables et ses canapés colorés et confortables. Elle s'installa sur une chaise et sortit la mandoline de son étui, admirant un instant le bois finement ouvragé et en savourant la douceur sous ses doigts. Puis la jeune femme entreprit d'accorder l'instrument tandis qu'un mélange de paix et de bien-être l'envahissait. Les notes se mirent à monter autour d'elle, claires, légères, sautillantes, et elle-même, concentrée sur la musique, ne ressentait plus à présent qu'une formidable harmonie. Une harmonie qui valsait.


avatar

Flamme
Messages : 90
Inscription le : 17/03/2013
Age IRL : 26


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Trois petites notes et puis s'en vont   Lun 26 Juin 2017 - 5:22

Si je vous décrivais les aventures d'un certain marchombre, je dirais que la musique est une chose magnifique qui apparait quand on arrive dans cette vie. Elle est là, dans chaque battement de notre cœur, dans chaque parole de nos parents, partout, tout autour de nous, chaque son, chaque petit bruit, tout cela est une musique en soit.
Seulement, c'est actuellement les pas de Lyuuna que nous suivons. Pour elle, la musique est quelque chose de fantastique aussi. Ces grands morceaux qui ont un pouvoir sur les émotions, ils peuvent vous faire pleurer, vous rendre joyeux, parfois même vous inspirer. Mais c'est bien tout et le reste, ce n'est que du bruit. Et le problème avec le bruit, c'est qu'il peut y en avoir des très ennuyants comme de très jolis. Voir même les deux. Comment cela se peut ? Et bien c'est simple. Prenons, en exemple totalement choisi au hasard, le chant d'un moineau. C'est joli, presque musicale, mais lorsque vous l'entendez au matin et que cela vous réveille, il devient vite ennuyeux.

C'est d'ailleurs ce qui est arrivé à Lyuuna dans ses premières années de l'Académie. Voyez-vous, avant de venir à l'Académie, elle vivait en ville, dans un petit cocon conçu par sa mère. Du coup, les bruits de la campagne, de la nature et compagnie, elle ne connaissait pas vraiment. Donc lors de sa première nuit dans le dortoir des Kaelems, ce fut compliqué de s'endormir au milieu des chants des oiseaux nocturnes, du vent dans les arbres et d'autres sons bien étranges.
Depuis un an, elle s'était habituée, les bruits ne la gênaient plus vraiment. Il n'y avait que cette satanée porte grinçante du dortoir qui arrivait à faire fuir son sommeil. Mais généralement, personne ne sort ou n'entre la nuit, en tout cas, pas avant qu'elle ne se soit endormit. C'était une chose assez intéressante d'ailleurs. La Kaelem avait la particularité de ne pas se réveiller pour quoi que ce soit. Bon, sauf si quelqu'un la secouait fortement ou lui lançait de l'eau. Mais sinon, aucun bruit ne la réveillait.

C'était surement une des raisons qui lui donnait tant d'énergie le matin. Et ce matin-là, elle était particulièrement de bonne humeur, ce qui lui donnait encore plus de peps. Pourquoi était-elle joyeuse ? Rien de plus simple, aujourd'hui, c'était temps libre. Toute une journée sans obligation ! L'occasion de faire plein de choses, de découvrir des tas de trucs… En bref, toute une aventure !
Vous pensiez peut-être qu'elle en aurait profité pour prendre son temps, faire une grasse matinée ? Non, elle s'était levée aussi tôt que d'habitude et s'était préparé avec sa rapidité et son enthousiasme que tout le monde lui connaissait. Elle ne voulait pas perdre de temps sur ce jour où elle pourrait s'entrainer, lire, écrire, se balader, aller à Al-Poll ou encore faire un plongeon dans le lac. En sommes, tout un programme qui nécessitait de commencer sans plus attendre.

Tout d'abord, le petit déjeuner, consistant et bien remplie, comme tout bon petit déjeuner doit l'être. Elle partit ensuite faire une petite balade dans le parc. Elle s'efforçait de faire son parcours en trottinant. C'était une astuce qu'on lui avait dit pour entrainer son endurance. Faire un peu de course tous les jours, ça permettait de se garder en forme. La Kaelem s'arrêta près du lac pour se rafraichir. Ensuite, elle s'installa confortablement et sortit un livre de son sac. L'endroit était parfait pour bouquiner tranquillement, le vent, soufflant dans l'eau, rendait l'atmosphère calme, le soleil, finissant de se lever, réchauffait avec douceur.
Lyuuna dévora plusieurs chapitres de sa lecture. Une autre de ces histoires de légendaires chevaliers, combattant des monstres imaginaires, sauvant une énième fois leurs contrées d'un maléfique être aux divers pouvoirs et ambitions. Ce livre ne sortait pas de l'ordinaire, c'était sûr. Mais elle aimait lire des styles un peu classique et qui avaient fait leurs preuves.
Le soleil commença à monter et la Kaelem ferma son bouquin avant qu'il ne soit à son zénith. Elle devait rentrer avant le déjeuner, déposer son sac et récupérer d'autre affaire avant d'aller manger. Reprenant une marche rapide, elle retourna à l'Académie et commença à remonter les escaliers pour aller dans la salle commune.

Lorsqu'elle passa dans les couloirs du deuxième étage, elle s'arrêta un instant quand elle entendit des notes de musique. Une mélodie sautillante, toute en légèreté. L'air semblait tourner sur lui-même. Lyuuna reconnu une valse, comme celle que sa mère lui avait apprise. Cela lui fit remonter des souvenirs d'avant l'Académie. C'était bien une des choses qui lui manquait depuis qu'elle était à l'Académie, la danse, l'expression de l'émotion transmises par la musique. Bien sûr, c'était très cadrée, les pas, les mouvements tout devaient être parfaits à l'époque. Mais c'était si bien de virevolté sur une douce mélopée.
Sortant de ses souvenirs, elle remarqua alors que ses jambes avaient suivi la musique jusqu'à son point d'origine. C'était la salle des loisirs. Elle y allait de temps en temps avec ses camarades pour jouer à des jeux ou écouter de la musique. C'était vraiment de bon moment.
La Dessinatrice ouvrit la porte en douceur, sans trop faire de bruit, ne voulant pas gâcher la prestation de l'artiste. Elle observa un instant la musicienne qui se tenait là, une Kaelem comme elle. Elle avait le souvenir d'une nouvelle, mais elle n'avait pas pu lui souhaiter la bienvenue et avait complétement oublié de le faire ensuite. La joueuse de mandoline avait les yeux fermés, absorbée dans sa musique.

Lyuuna entra et referma derrière elle tout aussi calmement qu'à l'ouverture. Elle s'avança pour écouter un peu mieux la belle musique. Instinctivement, ses pas se déplacèrent, suivant les temps qui tournoyaient. Sans vraiment y prêter gare, la jeune femme se mettait à danser. Petit à petit, son corps tournait d'instinct, réagissait aux notes, aux mesures. Elle se rappelait des mouvements et de ces magnifiques émotions qui leur étaient liées. Plus les noirs et les croches se suivaient, plus elle se synchronisait avec la mesure. Arriva l'apothéose, l'impression d'être parfaitement alignée avec la musique, ce sentiment de faire partie d'une véritable harmonie. Un duo parfait entre le musicien et le danseur. Ce moment grisant où le corps n'est plus qu'un réceptacle pour les impressions que laissait la mélodie. Cette joie de les exprimer aussi parfaitement que possible. Ce moment de pur bonheur, montré par ses mouvements. Tellement de félicité qu'elle ne put retenir un rire. Un son cristallin et pur, qui était le reflet du plaisir qu'elle ressentait.



_______________
Arro Skil'Liches / Silind Frandrich / XDieu / Tarus Tal'Oursian / Lyuuna Sil'Celim
avatar

Apprentie fauconnier
Messages : 9
Inscription le : 30/04/2017
Age IRL : 19


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Trois petites notes et puis s'en vont   Mar 27 Juin 2017 - 10:57

Les notes virevoltaient autour d'elle, comme autant de rayons de soleil ou de pétales de fleurs portés par le vent. D'abord bulles de savon irisées de couleurs, elles s'étaient peu à peu muées en une mélodie plus douce, plus caressante, de la délicatesse d'une plume. Et la musique chantait, flottait, dansait, volait, légère et entraînante, tournoyant dans la pièce dans un tourbillon de lumière...

Un nouveau son se joignit soudain à la valse. Pur, limpide, scintillant – éblouissant de clarté. Un éclat de rire. Ruby, qui avait fermé les yeux, les rouvrit brusquement. Une jeune fille aux cheveux si blonds qu'elle semblait auréolée de soleil se tenait à présent devant elle, se balançant au rythme de la mélodie. Elle dansait bien, indiscutablement – la Kaelem en savait elle-même assez là-dessus pour être capable de reconnaître les bons valseurs. Emportée par la musique, elle lui tournait à demi le dos, c'est pourquoi elle ne parut pas s'apercevoir que l'instrumentiste avait à présent ouvert les yeux. Sans la quitter du regard, Ruby modifia alors imperceptiblement la mélopée qu'elle jouait. Les accords et la tonalité se transformèrent, le tempo s'accéléra, les rythmes se métamorphosèrent... La valse était devenue menuet – vif et joyeux. Comme la jeune femme s'y attendait, la danseuse ne tarda pas à percevoir la différence et marqua un temps d'arrêt, avant de se retourner. Ruby interrompit aussitôt sa musique pour lui offrir un large sourire. Lumineux et sincère.


- Tu danses vraiment bien, dis-moi !


À présent que la jeune fille lui faisait face, elle pouvait constater que son visage ne lui était pas inconnu, au contraire, puisque cette dernière appartenait aussi à la Maison Kaelem. Elle ne lui avait jamais parlé, mais elle croyait se souvenir qu'il s'agissait d'une Dessinatrice – d'un niveau inférieur à celui d'Isa – et qu'elle l'avait également déjà croisée en cours de combat. Quant à son nom...

- Tu ne t'appelles pas... Attends, ne me dis rien...


Elle avait plissé les yeux, concentrée.


- Lou, non ? Ou bien Lina...

Elle était sûre de connaître son nom, pourtant – elle l'avait déjà entendu prononcé au cours des repas, pendant les conversations que menait sa nouvelle interlocutrice avec la timide Elya ou les jumeaux Mayart. Des sonorités qui coulent, à la fois aériennes et onctueuses...

- Lyuuna ! C'est bien ça ?

La jeune femme blonde acquiesça avec enthousiasme et Ruby, devançant son interrogation, reprit la parole sur un ton enjoué :

- Moi, c'est Ruby, je suis arrivée à l'Académie il y a peu ! Enfin, ça, tu le sais sans doute déjà...

Pendant ses tout premiers jours à l'Académie de Merwyn, la jeune métisse avait en effet remarqué que de nombreux élèves de sa Maison se contentaient de la désigner sous le terme « la nouvelle ». Raison pour laquelle elle s'était hâtée de faire connaissance avec la plupart d'entre eux le plus rapidement possible : autant leur apprendre son prénom une bonne fois pour toutes...

- Je suis ici en tant qu'apprentie fauconnière... Et chanteuse, musicienne et danseuse à mes heures perdues !

Elle lui lança un clin d'œil complice.

avatar

Flamme
Messages : 90
Inscription le : 17/03/2013
Age IRL : 26


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Trois petites notes et puis s'en vont   Jeu 13 Juil 2017 - 5:22

La danse, c'est quand même quelque chose de magnifique. Un moyen d'expression qu'offre le corps. Et cela peut être utilisé de bien des manières. De la danse de salon à la véritable expression artistique. Elle pouvait être autant banale et commune que fantastique et nouvelle. Tout un univers, vaste et toujours à explorer.

Lyuuna tournait sur elle-même, emporter par l'élan de ses pas, réagissant aux notes qui virevoltaient dans les airs. Ses pieds avançaient, ses bras l'élançaient, son bassin ondulait, tout son corps jouait avec la musique. Harmonie si belle. Jusqu'au faux pas. Non… Pas faux pas. Mauvais rythme. La mélopée avait changé. L'opération n'avait pas été remarquable. Cela c'était fait en douceur. Mais après un instant, ses mouvements n'était plus en accord avec le tempo.
La Dessinatrice se retourna alors, que faisait la musicienne pour changer ainsi sa rythmique. Elle rougit un peu quand elle aperçut les yeux grands ouverts qui la regardaient. Lyuuna n'avait pas voulu se donner en spectacle, sa danse était venue d'instinct. Un large sourire barrait le visage de la nouvelle Kaelem. Pas moqueur, non, chaleureux plutôt… Les joues de la danseuse passèrent du légèrement rosé au rouge presque écarlate quand on la complimenta.


-M… Merci… Cela fait longtemps que je n'ai pas pratiqué…

Alors que la jeune Dessinatrice allait se présenter, son interlocutrice tenta de se rappeler son nom. Laissant le petit jeu se faire, elle valida la réponse en applaudissant et en disant bravo. Et avant même d'avoir pu lui demander le nom de la nouvelle Kaelem, elle lui répondit rapidement. Décidément, c'était la deuxième fois qu'elle coupait la parole à Lyuuna, la pauvre n'en avait pas vraiment l'habitude. Un brin d'agacement pointa, même si elle était contente de rencontrer une nouvelle personne dans l'Académie et une collègue Kaelem qui plus est !
C'était une apprentie fauconnière, c'était trop génial ! Gareth le fauconnier était trop canon, dans le genre beau mystérieux qui ne parlait pas beaucoup. Ils y avaient plein d'oiseaux différents dans la volière, ça devait être dur de retenir toutes les races et tous les prénoms… Et puis s'occuper de ces animaux devait demander un véritable savoir-faire !


-Et bien enchanté Ruby ! Permet moi de te souhaiter la bienvenue à l'Académie et chez les Kaelem… Bon un peu en retard, je suis d'accord. Elle rit un peu de sa blague avant de reprendre.[.i] Tu joues trop bien ! Tu as appris où ? Parce que je n'ai jamais entendu une aussi belle mélodie… Même les musiciens que Maman faisait venir dans ses soirées ne t'arrivent pas à la cheville ! Cela à du demander beaucoup d'entrainement ! Et tu connais d'autre instrument ? Je connais d'autres personnes qui jouent de la musique vachement bien… Un jour il faudra monter un groupe de ménestrel ! Ça serait trop cool ! Je trouve dommage qu'on ne donne pas de cours de musique à l'Académie. T'en pense quoi ?

[i]Et ainsi le flot de parole lyuunesque avait débuté. Les questions qu'elle posait n'avaient même pas reçu leurs réponses qu'elle embrayait déjà sur un autre sujet et d'autres questions. Puis lorsque la Dessinatrice remarqua qu'elle était la seule à parler et que Ruby était plus assaillit par ses questions qu'autre chose, elle s'arrêta.


-Pardon… Je… parle beaucoup. Certain Kaelem dirait que tu t'es fait lyuuniser… Quand je commence, on ne m'arrête plus. Donc… Désolé.

Elle rougit un peu de sa propre bêtise et regarda ses pieds un instant. Puis elle regarda l'instrument que la musicienne tenait dans ses mains. Elle l'avait déjà vu quelque part, dans les dortoirs Kaelem… Ou dans la salle commune… Mais où… Ah, mais oui !

-C'est la mandoline d'Isallys non ? Je l'ai déjà vu en jouer, mais pas si souvent que ça… C'est dommage, c'est un bel instrument ! Enfin, si tu es là pour l'utiliser, tant mieux… C'est toujours triste un si bel objet qui prend la poussière.

Elle continua de contempler un instant les gravures et diverses finitions de l'instrument. Cela devait être vraiment beaucoup de travail. Être luthier ne devait pas être de tout repos… Et puis en jouer cela ne devait pas être facile non plus. Accorder, savoir positionner ses doigts… Dame qu'elle rêvait un jour de pouvoir créer de la musique à partir d'un instrument.
Dans un sursaut, causé par une idée soudaine lui étant venue à l'esprit, elle demanda :


-Dit… Tu pourrais m'apprendre à en jouer ? J'aimerais bien savoir faire de la musique aussi ! Enfin… Si ça ne te dérange pas hein.



_______________
Arro Skil'Liches / Silind Frandrich / XDieu / Tarus Tal'Oursian / Lyuuna Sil'Celim
avatar

Apprentie fauconnier
Messages : 9
Inscription le : 30/04/2017
Age IRL : 19


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Trois petites notes et puis s'en vont   Mer 19 Juil 2017 - 16:11

Ruby réprima le sourire qui lui montait aux lèvres devant le flot de paroles de la jeune femme. Les questions s'enchaînaient, presque aussi harmonieuses et entraînantes que la valse qui résonnait un peu plus tôt dans la pièce, la voix coulait – sonorités douces, rythmes souples, musique toute de joie et de légèreté...

Puis Lyuuna finit par s'interrompre, le rouge aux joues. Un bref silence. Avant de repartir de plus belle. Elle avait reconnu la mandoline d'Isallys et l'admirait à présent sans retenue, absorbée par la contemplation du bois verni et finement ouvragé. Et enfin, une dernière interrogation. Celle qui, visiblement, lui tenait le plus à cœur – tellement à cœur qu'elle devint soudain toute rose et excitée, avec des yeux de petite fille à laquelle on vient de proposer un gros morceau de gâteau au chocolat ou une part de tarte aux fraises toute dégoulinante de jus bien sucré.
Alors, devant ce regard pétillant, Ruby, cette fois, sourit franchement, laissant même échapper un petit rire. Lyuuna lui faisait un peu penser à Gaïa, et cela lui plaisait.


- Alors, si ça ne te dérange pas, je vais commencer par répondre à toutes tes questions dans l'ordre, d'accord ? Même s'il y en avait tellement que je ne peux pas certifier toutes me les rappeler...

Son interlocutrice ébaucha une moue gênée, mais le but de l'apprentie fauconnière n'était absolument pas de la mettre mal à l'aise : elle-même parlait beaucoup et avait vécu entourée d'un certain nombre de bavards incorrigibles ; le babillage de sa camarade, ainsi, était loin de l'incommoder – bien au contraire.

- J'ai appris la musique avec ma mère, c'est la meilleure musicienne que je connaisse, et elle est également luthière et factrice d'instruments. Je joue aussi surtout de la flûte et de la viole, je les ai d'ailleurs emmenées avec moi à l'Académie, si tu veux un jour je pourrai te faire une démonstration ! Et ce serait trop chouette si on pouvait se rassembler avec d'autres personnes pour jouer de la musique, oui, peut-être aussi avec des chanteurs et des danseurs... Tu en connais beaucoup ? Ce serait carrément super !

L'enthousiasme la saisissait à son tour tandis qu'elle s'imaginait ce petit groupe d'instrumentistes se réunissant parfois dans la salle des loisirs, voire dans les jardins lorsque le temps le permettait, pour faire valser les uns et fredonner les autres.

- Et sinon c'est bien la mandoline d'Isa, en effet. Comme elle a beaucoup de travail, trop pour en jouer régulièrement, elle accepte de me la prêter quand j'en ai envie... Et tu as raison, il s'agit d'un superbe instrument. Même celle de ma mère n'est pas aussi jolie !

Et, pour finir, l'ultime demande... Ruby offrit à l'autre Kaelem un large sourire.


- Quant à t'apprendre à en jouer, pas de souci, bien sûr, c'est même une très bonne idée ! Et je ne pense pas que ça poserait problème à Isa non plus... Tant que tu ne mets pas sa mandoline en morceaux !

Un éclat de rire lui échappa – puis elle reprit la parole :

- Par contre, je suis novice dans le rôle de professeur... Alors j'espère ne pas faire trop de maladresses, mais je ne te garantis rien.

Là-dessus, la jeune fille se leva et invita Lyuuna à prendre sa place. Cette dernière s'assit après une très légère hésitation, et Ruby lui donna l'instrument avec délicatesse :

- Alors, pour commencer, il faut travailler la position... Tu cales bien la mandoline sur tes genoux, un peu en diagonale – voilà, comme ça. Tiens-toi droite. Tout en parlant, elle guidait doucement les gestes de la Dessinatrice. Tu n'es pas obligée de la tenir aussi fermement tu sais, elle ne va pas s'envoler... Et si tu la presses trop fort contre ta poitrine, ça risque d'amortir le son... Maintenant, au tour des bras... Voilà, c'est bien comme ça, essaie de te détendre un peu... Tu peux placer tes mains de cette manière, sans trop serrer encore une fois...

Elle finit par reculer de quelques pas pour observer sa nouvelle amie d'un regard critique.

- C'est bon, tu te sens à l'aise ?

Et, avec un sourire en coin qui jeta des étincelles dans ses yeux noirs :

- On va pouvoir commencer à jouer ?

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Trois petites notes et puis s'en vont   



 
Trois petites notes et puis s'en vont
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires
-
» Trois petites notes et puis s'en vont
» Un p'tit tour et puis s'en vont !
» Un p'tit tour et puis s'en vont
» louis&demyan&isaac ? trois petits tours et puis s'en vont.
» "Ainsi, font, font, font, trois p'tits tours et puis s'en vont." (Avec Isa)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Académie de Merwyn :: L'aile principale de l'Académie :: Le deuxième étage :: La salle des loisirs-