Marquer tous les forums
comme lus

Sujets actifs du jour
Voir les nouveaux
messages depuis
votre dernière
visite
AccueilGinetteAinsi se lève le rideau sur la scéne de ta nouvelle vie [PV Ichel]
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Forum RPG Ewilan école Merwyn RP Ellana Edwin Merwyn Vivyan Ts'Liches Marchombre Al-Poll All-Jeit Dessin Académie jdr Poésie RPG école médiéval fantasy Bottero jeu de rôle jeux de rôle RP forum quête monde salim duom
 

Partagez | 
 

 Ainsi se lève le rideau sur la scéne de ta nouvelle vie [PV Ichel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Maître Marchombre
...Je crois?
Messages : 1301
Inscription le : 17/04/2007
Age IRL : 25


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Ainsi se lève le rideau sur la scéne de ta nouvelle vie [PV Ichel]   Sam 3 Juin 2017 - 18:10

Beaucoup de gens voie la vie comme un fleuve, parfois tranquille, parfois tumultueux, mais qui va toujours dans le même sens. Les marchombres savaient que c'était faux. La vie est un immense océan dans lequel on est noyé depuis notre naissance. Les vagues que l'on y fait nous pousse dans un sens et se répercute sur les autres. On y est piégé, on s'y perd facilement, l'océan est vaste, aussi vaste qu'une vie.
Depuis toujours les chevaucheurs de brume cherchent à survoler cette mer sans fin. Devenant ainsi de véritables légendes. Mais jamais ils n'oublient qu'ils sont nés dans l'eau et qu'un oiseau à toujours besoin de se poser un jour. Ils font juste en sorte que ce jour n'arrive pas dans l'immédiat.
Mais avant de s'envoler dans les cieux, il faut déjà déployer ses ailes et s'entrainer à se mouvoir dans le ciel. C'est une des raisons de l'existence des trois années d'apprentissage, trois ans à subir les ordres et demandes d'un maître. Tout ça pour préparer les jeunes marchombres à un moment précis. Le moment où ils prendront leur premier tremplin.

Aujourd'hui, un maître allait devenir l'un de ces tremplins. Pour pouvoir voir et aider son apprentie à s'envoler dans sa nouvelle vie. Aujourd'hui, une marchombre allait déployer pour de bon ses ailes. Aujourd'hui, Ichel partirait dans les cieux, sous les yeux attentifs et protecteurs d'Arro.

Le maitre avait tout prévu pour la dernière épreuve, celle qui ouvrirait les yeux de la jeune femme sur ce qu'elle est devenue, que dorénavant elle est marchombre. Il avait voyagé assez longtemps pour trouver l'endroit idéale, pris le temps d'installer pour que tout corresponde à ses idées. C'était la dernière épreuve qu'il lui ferait subir, il fallait que ça soit fantastique, magnifique, une merveille d'ingéniosité, de difficulté. Il fallait qu'il se donne à fond, pour elle, pour ces années passées à lui enseigner, pour lui-même, pour ces années passées à apprendre d'elle.

Cela lui prit plusieurs mois de recherche dans les environs de l'Académie pour enfin trouver ce qu'il voulait. Une zone qui correspondait à sa volonté. Il lui fallut au moins le double pour l'aménager comme il le souhaitait. Nombre de cordes, de barreaux en fer et de coups de pioche furent nécessaire. Il aurait largement pu demander de l'aide à des professionnels, mais cela n'aurait pas été respectueux de son apprentie, il devait créer l'épreuve de ses mains.

Lorsque tout fut prêt, vérifier, revérifier et vérifier de nouveau, il se considéra content et retourna à l'Académie et laissa quelque jour passer.


***

Une porte s'entrouvrit. Rien, pendant quelque minute. Puis une ombre, rapide, discrète. Sautant de cachette en cachette, elle s'infiltra dans la salle. Parfois sous un lit, à d'autre moment derrière une malle. Son parcours pouvait sembler aléatoire, se trouvant à un bout de la pièce puis quelque seconde dans un autre recoin sombre. Mais il s'approchait de son objectif, petit à petit. Le maraudeur s'arrêta à proximité d'un des lits. Sa proie était là, endormi, sans avoir une véritable connaissance de sa présence. En même temps, c'était normal, avec les somnifères qu'il lui avait glissé dans sa nourriture, sa cible ne se réveillerait pas avant le lendemain. Rapidement, il la fit passer sur son épaule, pris les affaires de l'endormie. Puis, tout aussi discrètement qu'il était arrivé, il repartit. Toujours sans un bruit, il récupéra les chevaux qui l'attendaient et ainsi, il repartit avec son « paquet ». Plusieurs heures plus tard, il s'arrêta pour monter son campement, installant sa kidnappée sur une couche. Des mois qu'il préparait ce coup, rien ne pouvait échouer.


Le soleil venait juste de se lever alors qu'Ichel se réveillait devant ses yeux. Il était tranquillement installé sur une souche, le visage caché sous une capuche en cuir, en train de préparer un petit-déjeuner composée de lard, d'œuf et de pain.

-Et bien, on dort comme une marmotte à ce que je vois !

Après avoir fait tourner le lard de l'autre côté, il pointa de la spatule une assiette posée dans la direction de la jeune femme.

-Installe toi que j'te serve, on n'a pas qu'ça à fout'. On va avoir du boulot, j'espère que tu n'as rien prévu dans le mois à venir, parce que sinon, considère que c'est annulé.

Le ton d'Arro était sec, presque froid. Avant même qu'elle n'ait commencé à se plaindre, il la coupa sèchement.

-Hop, pas de plainte, j'suis ton maître, tu m'obéis. Si tu n'es pas contente, tu peux t'barrer et dire adieu à la Voie. Maintenant mange !

Et ceci conclu la discussion. Dès qu'elle commençait à dire quoi que ce soit, l'homme la coupait avec des « chut » ou des « nan ».
Le voyage qui suivit fut aussi désagréable que ce moment. Contrairement à son habitude, le marchombre était quasiment muet, il ne disait rien d'autre que des ordres, il se contentait d'être mesquin, sec et froid. Ils ne firent que peu de pause dans leurs périples et à chaque fois il n'arrêtait pas d'être agressif, d'ordonner qu'elle fasse ses quatre volontés. Si jamais elle commençait à exploser, tout balancer à la gueule d'Arro, il lui rabâchait la même phrase :


-Si tu n'es pas contente, tu peux t'barrer et dire adieu à la Voie.

Tout ceci n'avait qu'un but, mettre la volonté d'Ichel à vif, qu'elle se pose des questions et surtout qu'elle se rebelle dans le bon sens. Pas juste parce que ce que faisait Arro était stupide et qu'elle ne voulait pas obéir, mais parce que tout ce qu'il faisait n'avait rien à voir avec sa Voie, il fallait qu'elle commence à entrevoir l'idée qu'elle n'avait plus besoin de lui pour la parcourir. Il fallait que ce plante dans son esprit la graine d'un fait. Celui qu'elle était une marchombre.



_______________
Arro Skil'Liches / Silind Frandrich / XDieu / Tarus Tal'Oursian / Lyuuna Sil'Celim
 
Ainsi se lève le rideau sur la scéne de ta nouvelle vie [PV Ichel]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires
-
» [FB] Quand le rideau se lève
» Kaynan, Élève d'Émeraude
» Derrière le rideau d'eau...{Pv Fleur de Brume, Coeur Sauvage, et libre ^^}
» • Une nouvelle Rentrée, Une nouvelle élève. || Validée.
» Ainsi sera ta vie [PV Mistral Glacé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Académie de Merwyn :: L'Empire de Gwendalavir :: La cité d'Al-Chen et ses environs :: Les plateaux de l'Est-