Marquer tous les forums
comme lus

Sujets actifs du jour
Voir les nouveaux
messages depuis
votre dernière
visite
AccueilGinetteQue la fête commence ! - Page 3
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Forum RPG Ewilan école Merwyn RP Ellana Edwin Merwyn Vivyan Ts'Liches Marchombre Al-Poll All-Jeit Dessin Académie jdr Poésie RPG école médiéval fantasy Bottero jeu de rôle jeux de rôle RP forum quête monde salim duom
 

Partagez | 
 

 Que la fête commence !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
avatar

Marchombre
Messages : 139
Inscription le : 06/10/2014
Age IRL : 24


Voir le profil de l'utilisateur http://hatithenorn.tumblr.com/
MessageSujet: Re: Que la fête commence !   Jeu 31 Aoû 2017 - 19:26

Elle n’avait pas répondu à son baiser. Un peu désorienté Danatael s’était reculé. Il regarda Dylan, se demandant ce qu’il venait de faire. Pourquoi j’ai voulu l’embrasser ? Elle ne voulait pas ? Qu’est-ce qui va se passer maintenant ? Je comprends plus, je suis perdu. Il y eut ensuite un moment de flottement, et de nouveau Danatael ne comprit plus rien.

Dylan venait de prononcer son prénom, ou du moins, le diminutif de son prénom, ce qui sonnait un peu bizarre mais pas déplaisant. Alors qu’il tournait la tête vers elle, il vit que son regard avait changé, un sourire un peu incertain mais très déroutant. Elle se mit sur la pointe des pieds et attrapa la nuque de Danatael afin de pouvoir l’embrasser.

A ce moment, le temps ralentit, de la même manière que le pouls de Danatael accéléra. Un flot continu d’émotions et de pensées passèrent par son cerveau : tous ses sens étaient éveillés à la fois, d’une manière presque douloureuse et pourtant entêtante, comme si son corps entier voulait tout connaître de la femme qui réveillait ses émotions. Son odorat percevait toutes les douces fragrances de Dylan, sa vue voyait toutes les émotions dans le regard, son toucher lui rapportait la chaleur de son corps…  Les premiers baisers, timides et explorateurs, laissèrent place à la passion du jeune homme qui entoura sa compagne de ses bras, la déséquilibrant peu à peu, la forçant à reculer petit à petit, jusqu’à ce qu’ils atteignent le rebord du bassin.

Tout à coup, des mouvements se firent sentir dans l’eau, et Danatael mit quelques secondes à comprendre ce qu’il se passait. Ils venaient de percuter le bord et donc sûrement d’activer un des interrupteurs du bassin. Différentes odeurs de la nature commençaient à se mélanger dans le bassin au fur et à mesure qu’une épaisse mousse blanche se formait à la surface de l’eau, tandis que des courants venaient créer des remous dans le bassin.

Amusé, Danatael éclata d’un grand rire puis replongea son regard dans celui de sa partenaire. Tous les deux espiègles, il déposa un dernier baiser avant de s’écarter et de disparaître dans l’eau sous la mousse, pour se relever un peu plus loin, la mousse dégoulinant de partout sur sa tête et ses épaules. Toujours l’esprit espiègle, il s’approcha de Dylan.


- Toi aussi tu veux de la mousse ? demanda-t-il, le sourire jusqu’aux oreilles, les bras écartés comme pour faire un grand câlin.


_______________
Perdu dans la brume
Il ne voit que la Lune
Le loup sourit
avatar

Apprentie Marchombre
Messages : 109
Inscription le : 04/01/2012
Age IRL : 19


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Que la fête commence !   Jeu 7 Sep 2017 - 22:48

L'odeur montait peu à peu, suave, fruitée et entêtante. Un parfum rosé et volatile, légèrement violacé par endroits, aux éclats irisés d'or, d'orangé et de turquoise. Certaines notes, dont les nuances moins fruitées évoquaient davantage la fragrance de la sève, de l'herbe fraîchement coupée et de la terre après la pluie, étaient d'un vert de lichen, d'humus ou de sous-bois. Quelques reflets de pourpre et d'océan, parfois, lorsque la senteur se faisait plus lourde, plus profonde. D'une densité presque sensible, qui trouvait son écho dans la mousse dont les filaments de coton s'allongeaient peu à peu à la surface de l'eau. Fleurs blanches, bulles brumeuses, flocons de neige et perles nacrées étoilaient à présent le bassin en une vaste étendue parfumée.

L'éclat de rire de Danatael ne la surprit pas et elle sentit bientôt, presque malgré elle, un sourire naître sur ses lèvres. Le jeune homme devant elle rayonnait littéralement et elle se rendit compte pour la toute première fois – en une sorte de fulgurance – à quel point sa joie de vivre et son espièglerie pouvaient se révéler communicatives. Était-ce pour cela qu'elle s'était soudain découverte si joueuse, si facétieuse ? La seule présence du marchombre avait-elle avivé sa propre gaieté ?
Les lèvres de son compagnon caressèrent les siennes une dernière fois puis il s'écarta, s'éloigna de quelques pas avant de plonger sous l'eau. Il en ressortit couvert de mousse et arborant un large sourire. Dylan ne l'avait jamais vu aussi radieux.


- De la mousse ?

La jeune femme arqua un sourcil amusé en détaillant le maître marchombre, qui était pratiquement devenu blanc des pieds à la tête. Même son visage paraissait ruisselant d'écume.

- Dans cet état, je dirais plutôt que tu ressembles à un bonhomme de neige...

Le sourire de Danatael s'accentua et, au moment où leurs regards se croisèrent, elle comprit soudain à quoi il venait de penser. L'étincelle malicieuse qui scintillait au fond de ses yeux était suffisamment explicite pour qu'elle fronce brusquement les sourcils, tout en secouant lentement la tête.

- Le terme « bonhomme de neige » n'implique pas forcément celui de « bataille de boules de neige », tu sais... L'un n'inclut pas l'autre...

Elle fit mine de reculer mais se figea dès que le jeune homme esquissa un geste menaçant en direction de la mousse qui flottait à la surface de l'eau. Les yeux plissés, elle retint son mouvement. Immobilité partagée entre les deux marchombres qui se jaugeaient à présent du regard, sans ciller, tous les deux attentifs au moindre tressaillement qui aurait pu effleurer le corps qui leur faisait face. Le silence se prolongeait tandis que chacun attendait que l'autre, le premier, commît une erreur, rompît cet accord tacite qui s'était établi entre eux, cette trêve de proie et de prédateur qui s'était instaurée.
Ce fut finalement Dylan qui se décida.

Elle bondit tout à coup, tendue à l'extrême. Avec le plus de vivacité possible, elle s'efforça de se mettre hors de portée de son compagnon dégoulinant de mousse – faire volte-face, prendre appui sur le bord du bassin, s'y hisser...
Un bras s'enroula autour de son taille et elle se sentit basculer en arrière. Son dos contre un torse, puis l'eau, partout. L'eau et la mousse. Lorsqu'elle refit surface, la première chose qu'elle vit fut le visage rieur et triomphant de Danatael qui la tenait à présent par les épaules. La jeune fille, à son tour recouverte par la mousse, se dégagea en se mordant les lèvres, mais sans pouvoir les empêcher d'être effleurées d'un sourire.


- J'imagine que tu es fier de toi ?


Puis une idée, et une résolution soudaine.

- Je prendrai ma revanche hors de l'eau, à la surface, de toute façon.

Son compagnon haussa un sourcil et, cette fois, elle ne retint pas son sourire. Un sourire assuré, doté d'une pointe de défi.

- Tu veux vérifier ?


[Éditable si quoi que ce soit au niveau des réactions que je prête à ton perso ne te convient pas !]


_______________
La terre est aujourd'hui comme un radeau qui sombre...
avatar

Marchombre
Messages : 139
Inscription le : 06/10/2014
Age IRL : 24


Voir le profil de l'utilisateur http://hatithenorn.tumblr.com/
MessageSujet: Re: Que la fête commence !   Dim 10 Sep 2017 - 19:16

*BOOM BOOM* *BOOM BOOM*

Le cœur du jeune homme battait si fort qu’il résonnait à ses oreilles. Les jeux des deux marchombres mettaient toutes ses émotions sens dessus dessous, plus rien n’existait en dehors de cette salle de bain mystérieuse hors du temps. Alors qu’il venait de la rattraper et de se laisser tomber en arrière avec elle, elle venait de se dégager et le regardait intensément avec une pointe de défi dans les yeux.

Elle voulait donc prendre sa revanche en dehors de l’eau. Curieux, Danatael s’approcha du bord et se hissa en dehors, apportant avec lui pas mal d’eau et de mousse. Dans un geste de galanterie il se retourna pour offrir sa main à Dylan qui refusa poliment avant de se hisser elle-même sur le rebord, apportant encore plus d’eau sur le sol de la salle de bain. Sa robe détrempée collait à sa peau, laissant peu de place à l’imagination, la mousse accumulée sur elle n’occultant finalement pas grand-chose. Bouillonnant, Danatael se demandait ce qu’elle avait en tête pour cette revanche hors de l’eau. Voulait-elle un combat singulier ? Alors qu’il se posait la question, il vit le regard de la jeune femme changer. Sa posture avait changé également, elle était prête à s’engager dans une lutte sans merci.

Alors ça allait être comme ça ? Une éternelle succession de moments où ils étaient des marchombres et d’autres moments où ils n’étaient plus que de simples hommes et femmes ? Cela plaisait beaucoup aux deux parts de Danatael concernées. Il adapta également sa posture, prêt à combattre la féroce lutteuse qu’il devinait en face de lui. Une tension inhabituelle s’était créée entre les deux adversaires, il y avait bien les intentions de combattre, ça Danatael pouvait le ressentir, mais la tension était également d’un ordre beaucoup moins belliqueux. Evidemment aucun des deux marchombres ne voulait se battre sérieusement. Alors qu’il ne parvenait pas à mettre des mots sur ce qu’il se passait, Dylan dût percevoir l’ouverture dans l’attention de Danatael car c’est à ce moment qu’elle passa à l’attaque.

Perdu dans ses pensées, Danatael avait encore une fois oublié perdu de vu le monde qui l’entourait et encaissa un premier coup dans l’abdomen et eut juste le temps de parer le deuxième coup, le souffle court. Sur la défensive, il recula d’un pas, et tenta de riposter mais sans vraiment de force.
Bon, apparemment, je n’arriverai pas à la frapper, je n’ai vraiment pas envie de lui faire de mal. Je vais devoir essayer de la maîtriser avec des prises. Dylan quant à elle semblait déterminée à prouver qu’elle aurait sa revanche et ne relâchait pas ses efforts pour essayer de le mettre à terre. Poussé par ses émotions à la défensive, il ne cessait de se déplacer pour éviter les coups de la fougueuse guerrière. Avisant une ouverture, il attrapa le bras de Dylan et tenta de l’immobiliser mais le sol détrempé sous leurs pieds le fit glisser et la seconde d’après il était sur le dos, ayant emporté Dylan avec lui dans sa chute qui se retrouva donc au-dessus de lui. A ce moment, le temps se figea pour Danatael alors qu’une tension toute autre se créait.

[De même, si j'ai prêté de mauvaises réactions à Dylan c'est éditable à volonté Wink ]


_______________
Perdu dans la brume
Il ne voit que la Lune
Le loup sourit
avatar

Majordome et Gardienne des Clés
Messages : 177
Inscription le : 03/12/2011
Age IRL : 19


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Que la fête commence !   Dim 17 Sep 2017 - 14:04

- Alors comme ça, vous êtes réellement la majordome de l'Académie de Merwyn ? Si jeune ? Mais quel âge avez-vous... Même pas vingt ans, je suppose ? C'est tout simplement prodigieux... Et vous vous en sortez bien ? Je veux dire, il s'agit d'une très lourde tâche pour une personne encore si peu expérimentée – tant de responsabilités... Vous devez vraiment être quelqu'un d'exception, Elizia... Je peux vous appeler Elizia ?

La jeune fille croqua dans une madeleine en s'efforçant de ne pas se départir de son sourire courtois. Elle avait rencontré cet homme – un professeur assistant d'Al-Vor, si elle avait bien compris, qui devait avoir entre vingt et vingt-cinq ans – alors qu'elle venait d'atteindre le buffet. Elle était en train de piocher dans un plateau de petits-fours lorsque celui-ci lui avait proposé à boire, et c'était de cette manière qu'ils avaient commencé à discuter. Cependant si, dans un premier temps, elle avait été reconnaissante à cet inconnu de sa gentillesse et de sa prévenance – il lui avait adressé la parole et lui tenait compagnie au milieu d'une foule au sein de laquelle elle n'avait aucun repère –, son regard insistant l'avait mise peu à peu mal à l'aise, et elle en était venue à considérer avec méfiance les mains moites qui lui tendaient son verre et son sourire légèrement tordu. À présent, elle ne cherchait rien tant que se défaire de la présence de cet homme un peu trop collant à son goût, qui ne cessait de lui postillonner ses compliments au visage.

- Il ne s'agit pas d'un travail fondamentalement différent d'un autre, vous savez. Je me contente de remplir au mieux les tâches qui me sont imparties, comme chacun d'entre nous.


Elle avait conscience d'avoir été un peu sèche dans son ton et dans sa réponse, mais cela ne sembla pas décourager son interlocuteur qui se rapprocha encore. Elizia détourna légèrement la tête afin de balayer la foule qui l'entourait du regard – tous ces invités rieurs et fardés, qui se balançaient dans un tourbillon de robes, de cheveux, de dents blanches et de masques... Soudain, son visage s'éclaira. Devant, pas très loin d'elle, un petit groupe dont elle identifia aussitôt certains membres : quelques élèves de l'Académie accompagnés de Clarysse Vornang, maître des écuries, et Arro Skil'Liches. Si elle n'avait jamais directement adressé la parole à ce dernier, qui avait une curieuse tendance à se volatiliser régulièrement, elle le connaissait de nom et de vue, comme la plupart des Académiciens. Quant à Clarysse, son nouveau poste l'avait amenée à la rencontrer plusieurs fois, et elle appréciait cette jeune femme brune et douce. Ce fut donc sans la moindre hésitation qu'elle se tourna vers son compagnon pour prendre la parole d'une voix cordiale mais ferme :


- J'ai vraiment apprécié votre compagnie, mais je vais devoir à présent vous quitter. Des gens qu'il serait inconvenant pour moi de ne pas aller saluer
– et elle ne put s'empêcher de rajouter avec une once d'ironie : Ma nouvelle fonction est tellement prenante, vous comprenez...

L'homme parut sur le point d'ouvrir la bouche mais elle le prit de court en concluant avec son plus charmant sourire – et faisant taire la pointe de culpabilité qu'elle ressentait à l'idée d'abandonner ainsi une personne qui s'était tout de même montrée si serviable :


- Si vous voulez bien m'excuser...

Elle s'éloigna sans attendre de réponse, tâchant de se frayer un passage à travers la cohue en évitant les pieds et les coudes qui se présentaient à elle. Quelques minutes plus tard, enfin parvenue à son objectif, elle ébaucha un sourire. Sourire qui s'agrandit lorsqu'elle reconnut Attalys au milieu du petit groupe d'étudiants – cette Aequor qu'elle avait rencontrée il y avait si longtemps de cela dans les cuisines, une éternité lui semblait-il, mais dont elle se souvenait encore si bien –, laquelle lui rendit son salut d'un air à la fois étonné et radieux quand elle l'aperçut à son tour.

- Bonsoir.


Arro et Clarysse se retournèrent d'un même mouvement et elle les salua d'un large sourire – si heureuse d'avoir enfin trouvé des visages amis qu'elle en oubliait presque toute sa timidité. Puis elle remarqua la femme blonde qui se tenait à leurs côtés – silhouette absolument inconnue, et qui en conséquence n'appartenait certainement pas à l'Académie de Merwyn dont les résidents lui étaient à présent tous devenus plus ou moins familiers. Comme celle-ci posait sur elle un regard interrogateur, elle se décida à faire poliment les présentations :

- Elizia Lÿr, majordome et gardienne des clefs de l'Académie de Merwyn. Enchantée.

[Si je puis m'agréger Naif ]


_______________
« On ne connaît que les choses que l'on apprivoise, dit le renard. Les hommes n'ont plus le temps de rien connaître. Ils achètent des choses toutes faites chez les marchands. Mais comme il n'existe point de marchands d'amis, les hommes n'ont plus d'amis. »













Elizia / Kloa Rwanda
avatar

Maître des écuries
Messages : 165
Inscription le : 26/04/2010
Age IRL : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Que la fête commence !   Lun 2 Oct 2017 - 16:20

Le groupe compara les temps de préparation des deux Académie pour ce Bal pendant un moment. Tout semblait plus léger dans cette atmosphère un peu étrange. Alors que le début de la soirée avait semblé très guindé à la marchombre, maintenant elle avait l’impression que l’ambiance se détendait. Etaient-ce les effets de l’alcool ? Ou cela venait-il simplement du fait que leur hôte ne semblait finalement pas avoir prévu une soirée à thème un peu flippante comme tout le monde se l’était imaginé ? Le Noble se contentait de passer entre les groupes en discutant de manière égale. L’ensemble des convives s’attendaient à une surprise qui ne venait pas. Tous semblaient lentement mais sûrement laisser tomber leur garde et profitaient simplement d’une soirée en bonne compagnie. Clarysse se prêtait au jeu elle aussi. Seulement elle n’avait bu qu’un seul verre d’alcool, se sentant responsable des élèves présents dans la salle. Elle savait maintenant perdre pied mais préférait rester attentive au cas où on aurait besoin d’elle plus tard. Et puis bon, elle préférait grignoter les délicieux petits fours que lui tendaient de discrets serveurs. Un bonheur gustatif que ses papilles savourent avec plaisir. Si le repas était à la hauteur de cet apéritif, vraiment elle cesserait de regretter d’être venue.

Soudainement un bruit de pas et une voix familière retentit dans le dos de Clarysse. Elle se retourna immédiatement avec un sourire enjoué. Un nouveau visage connu qui devait lui aussi regretter d’avoir accepté de venir représentait l’Académie de Merwyn auprès des Nobles. La marchombre et la Gardienne des Clefs se connaissaient assez peu mais il lui semblait avoir cerné la personne en face d’elle. Et celle-ci ne semblait pas être du genre à adorer les soirées mondaines et surtout à se montrer face à du monde. Cependant son nouveau rôle confié par Jehan semblait avoir aidé la jeune Elizia à sortir de sa timidité en lui confiant des responsabilités et en l’obligeant à prendre des décisions importantes. Et elle s’en sortait parfaitement bien dans son nouveau travail, l’Intendant avait une nouvelle fois misé sur la bonne personne.

-Ravie de faire votre connaissance, je suis Isyss Jil’Hem, Professeur de Lettres à l’Académie d’Al-Jeit.

La Noble avait répondu avec un sourire sincère et poli. Toujours aussi douée pour les discussions de salon, elle ajouta, un peu plus spontanée et sur un ton plus léger pour détendre un peu la situation :

-Et accessoirement amie de longue date de Clarysse. Rejoignez nous, nous nous échangions sur les différences entre nos deux Académie...

En effet, il en avait des choses à dire sur les deux écoles un peu rivales de l’Empire. Surtout que personne ici n’était dupe, s’ils avaient été réunis ici en même temps c’était bien pour une raison précise. Un organisateur du rang de Malkolm ne faisait pas les choses au hasard et ils finiraient bien pas en découvrir la raison.

-Bonsoir Elizia, j’espère que cette soirée est à ton goût !


_______________
Le plus beau, le plus charmant, le plus séduisant c'est bien évidemment Kylian ♥
"Obsessed by a fairytale, we spend our lives searching
for a magic door and a lost kingdom of peace"

Eugene O'Neil




Clarysse Vornang ... Halina Nilsan alias Nymphe Nadorable Nordique I love you
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Que la fête commence !   



 
Que la fête commence !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Académie de Merwyn :: L'Empire de Gwendalavir :: La cité d'Al-Chen et ses environs :: Les plateaux de l'Est-