Marquer tous les forums
comme lus

Sujets actifs du jour
Voir les nouveaux
messages depuis
votre dernière
visite
AccueilGinetteEliott Lirzhin
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Forum RPG Ewilan école Merwyn RP Ellana Edwin Merwyn Vivyan Ts'Liches Marchombre Al-Poll All-Jeit Dessin Académie jdr Poésie RPG école médiéval fantasy Bottero jeu de rôle jeux de rôle RP forum quête monde salim duom
 

Partagez | 
 

 Eliott Lirzhin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Rêveur du Quatrième Cercle
Messages : 7
Inscription le : 19/06/2016
Age IRL : 21


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Eliott Lirzhin    Sam 2 Juil 2016 - 20:41


Eliott Lirzhin


Humain - Rêveur

Nom - Lirzhin

Prénom - Eliott

Race - Humain

Age - 22 ans

Classe - Rêveur

Description Physique et Mentale

- Description physique -

Me décrire ? On ne m'avait jamais demandé une telle chose, ça peut être intéressant. Quoique je suis plutôt critique vis à vis de mon corps, je risque de ne pas être très neutre dans le choix de mes mots... Je me demande quel horrible portrait tu vas aller imaginer avec ça ! Oui, je me doute que tu préférerais que je sois un minimum objectif, ne t'en fais pas. Je sens que je vais passer des heures à chercher le juste milieu entre humilité et honnêteté mais... Disons que c'est pour la bonne cause. Je ne te cache pas que ça m'arrangerait si tu pouvais simplement me regarder par toi-même. Hélas, si j'ai bien compris ton problème, tu ne peux pas me voir. Ni me toucher, me sentir, m'entendre... On dirait que tu ne peux rejoindre mon monde que par les mots, j'ai raison ? Bien, ma plume sera tes yeux. J'espère que je peux compter sur ton imagination pour combler les trous !

Je suis actuellement affalé sur mon matelas dans mes quartiers de la Confrérie, tu vas donc pouvoir m'admirer sous mon plus beau jour... Je ne sais pas vraiment par quoi commencer, le fait est que je n'ai rien d'exceptionnel ou de particulièrement remarquable. Quand je daigne fermer ma grande bouche, je suis de ceux qui se confondent avec le décor et qui se font rapidement oublier. Certains matins où je ne suis pas très causant, je peux rester une bonne demi-heure dans un coin avant que les gens s'étonnent de ne pas m'avoir remarqué plus tôt. Pour la défense de mes confrères, il est vrai que je pèse 60 kilos tout mouillé malgré ma taille convenable et que j'ai tendance à me faire très discret lorsque je n'ai rien à dire. Je n'ai pas une carrure imposante, loin s'en faut. J'ai hésité quelques minutes à me qualifier de maigre mais finalement je vais opter pour chétif. Je ne pense pas être disproportionné mais je reste faible, c'est indéniable...

Sinon j'ai des cheveux bruns... Et puis voilà, ils sont juste bruns. Ils sont assez long pour recouvrir mes oreilles et mon front. Ils sont plutôt fins mais ils sont aussi secs que la paille. Tout ceci est passionnant n'est-ce pas ? J'ai l'impression de t'endormir, est-ce que ça passerait mieux avec un style plus romancé ? Je possède une chevelure étonnante de banalité dont la couleur rappelle indéniablement celle du... des rameaux de l’arbre dont les feuilles se meuvent au gré de l’humeur capricieuse du vent. Souvent emportées par ce dernier, mes fines mèches prennent parfois quelques reflets plus clairs et ont la fâcheuse habitude de s’emmêler et de me donner ainsi un air de sauvageon. J'essaie toutefois d'en prendre soin, afin de ne pas effrayer mes pauvres patients.... Mouais... Je suis brun. Et rappelle moi de ne plus me prendre pour un homme de lettre.

Tout ça c'est bien beau mais je parle beaucoup trop et on ne peut pas dire que ça soit pour te noyer sous les détails. Passons à mon doux visage, à présent... C'est vrai qu'il est doux. Dans tous les sens du terme. Je ne sais pas si je suis imberbe ou en retard par rapport aux autres mais pour l'instant, la virilité me fuit. Ça ne me dérange pas tellement, je ne m'imagine pas avec de la barbe. J'ai un visage un peu trop enfantin pour ça. Voire féminin. Un nez fin, des pommettes hautes. N'étant pas un grand guerrier et étant d'un naturel optimiste, je ne suis marqué que par une mine réjouie. Pas de cicatrice ou de rides d'inquiétude, juste quelques plis au coin de mes yeux bleus et des fossettes rieuses aux joues. Je trouve mes lèvres un peu trop épaisses mais je les étire presque continuellement d'un sourire. Un enfant je te dis.

Quoi d'autre ?... Je porte des vêtements décontractés, mélange de cuir et de tissu, un peu comme tout le monde ici. Et... Je ne sais plus quoi dire. Je pense qu'on a fait le tour, non ? Tu permets que je fasse une pause, mon poignet commence à me faire souffrir.


- Description du caractère -

Me revoilà ! J’ai mis du temps mais je suis là. J’ai honte de t’avoir laissé si longtemps mais il y a toujours un milliard de trucs à faire ici. Je sais que je pourrais avoir plus de temps libre si je le voulais.... Mais il faudrait que j’arrête de partir dans tous les sens lorsque je travaille, je n’ai jamais réussi à suivre un programme à la lettre.

D’ailleurs, je n’en ai pas vraiment envie, j’aime beaucoup ma vie comme elle est. Certains diront que je suis beaucoup trop actif pour mon propre bien et que mon cœur lâchera avant la quarantaine mais je pense que je suis juste quelqu’un d’enthousiaste. J’ai peur d’un jour perdre cette « passion », d’avoir du mal à me lever le matin, de faire le strict minimum et de ne plus savoir comment occuper mes journées vides. Je préfère courir partout du lever au coucher du soleil, en étudiant entre deux services rendus. J’aurais tout le temps de fondre sur une chaise quand je serai vieux.

Et puis, ceux qui me répètent tous les jours d’aller me reposer sont ceux qui ont le plus souvent besoin de mon aide. Parfois, j’ai l’impression qu’ils se sentent coupables de m’en demander autant. C’est idiot, ils ne me forcent à rien… D’ailleurs, même si c’était le cas, je ne penserais pas vraiment à me plaindre. C’est mon travail, c’est tout, il pourrait être pire. J’ai accès à la culture, à la connaissance, je suis logé et nourri, je ne risque pas ma vie, je n’aurai pas le corps démoli et déformé par mes tâches… Dans ce monde je n’ai pas une place très importante, je n’ai pas de poste à haute responsabilité, je ne détermine pas l’avenir du pays. Mais mon travail peut faire la différence dans la vie de certaines personnes et peut même en sauver d’autres, alors autant le faire bien !

Non, vraiment, je n’ai pas à me plaindre. Alors j’écoute les autres. La plupart du temps je ne peux pas arranger leurs problèmes mais ça les soulage un peu. C’est facile d’écouter. Et intéressant aussi. Les gens ont l’air de pouvoir me parler facilement, je dois avoir une bonne tête. Ou alors je ressemble à un enfant à qui on a envie de raconter des histoires. Ça me permet d’apprendre un peu la vie par procuration, même si en étant couvé comme je le suis, je vais mettre un moment pour devenir un adulte respectable. Tout ce que je connais de ce monde, je l’ai lu, entendu, ou imaginé à partir de récits. Souvent, lorsque je compare ma petite vie dorée à celle des autres, je me sens un peu écrasé par toute mon inexpérience. J’ai l’impression d’être un petit poussin et je ne me sens pas légitime d’ennuyer les autres avec mes problèmes.

Pourtant, ça arrive parfois, de se sentir triste. Mais j’ai le sentiment de ne pas avoir de bonnes raisons pour ça. Tu as le droit d’être triste lorsque tu perds quelqu’un. Tu as le droit d’être triste lorsqu’un ami est blessé. Tu ne peux pas juste te lever en étant triste, comme ça, un matin, sans raison particulière. Pas vrai ? Est-ce que ce que je raconte a du sens ? Je pense simplement que je me fais trop de soucis pour tout le monde. Je n’ai jamais de véritables épreuves à surmonter, mais les autres n’ont pas cette chance. J’ai toujours cette énorme boule dans le ventre. Quand des amis rentrent de situations que je sais au minimum délicates, j’ai toujours l'impression que je vais pleurer. D’accord, je l’ai peut-être fait une ou deux fois. Mais tout seul, parce que j’aurais dû juste me sentir heureux, pas heureux-mais-surtout-soulagé-à-en-mourir.

Voilà, maintenant que j’ai l’air extrêmement viril, je considère que mon rôle est rempli, bonne nuit !


- Principale(s) qualité(s) -

Je suis lucide – sans quoi je n’aurais jamais pu répondre fidèlement à tes questions – sur moi et sur le monde. Je pense également que ma légendaire générosité et ma grandeur d’âme méritent d’être acclamées… Mais tu peux juste retenir « gentil ».

- Principal(s) défaut(s) -

Hmm, je dirais que je suis beaucoup trop « bonne pomme » pour mon propre bien. Je précise que je sais très bien reconnaître si un collègue se sert de moi pour faire son travail à sa place, mais que ça ne me dérange pas. Ajoute donc « crétin » et « faible » à ta liste.

- Particularité(s) -

J’adore travailler le bois, ma chambre est remplie de petites (ou grosses) sculptures. Je suis loin d’être un professionnel, c’est un métier que je respecte beaucoup, mais je me débrouille. Je fabriquais souvent des petits personnages qui me servaient de jouets, maintenant je les donne aux très jeunes patients ou je les garde chez moi. Il faudrait que je me débarrasse de tout ça un jour, je commence à manquer de place.

- Capacité(s) -

Mes capacités physiques se résument à mon petit passe-temps et à mon Rêve. Pas la peine de me parler de force, d’aptitude au combat ou de manipulation d’armes. Pour le reste, mis à part toutes les connaissances liées à ma formation, j’accumule beaucoup de savoir sur des sujets variés, qui ne me sert pas vraiment. C’est toujours bon à prendre, tout ce que j’ignore me fait envie. Mais j’ai beau énormément lire depuis mon plus jeune âge, ça ne fait pas de moi un érudit. Sinon, je suis plutôt doué avec les gens malgré une timidité ridicule face à ceux que j’admire ou ceux qui sont un peu trop impressionnants pour quelqu’un d’impressionnable comme moi.

Vécu et Situation Sociale

- Situation familiale -

Je suis surtout proche de ma mère, beaucoup moins de ma grande sœur depuis quelques temps. C'est à dire que je ne l'ai pas revue depuis plusieurs années. Ma mère est une Rêveuse et c’est définitivement grâce à elle que j’ai pu intégrer la Confrérie. Lorsque nous étions enfants, elle était toujours très occupée mais malgré cela, elle trouvait le temps de nous raconter ses voyages, de nous apprendre à lire, à écrire, à réfléchir. Tandis que j’étais pleinement satisfait de rester assis à étudier les livres qu’elle nous ramenait, Lyne se retrouvait plus dans l’aventure et l’exploration. Elle échappait souvent à la surveillance de ma grand-mère pour aller se promener dans la ville ou en dehors, me faisant promettre de ne rien dire. Ma grand mère était une femme adorable. Douce mais forte. Elle nous a élevé tous les deux, bien qu'éternellement désespérée par mon manque de tempérament et par le trop plein d'obstination de ma sœur. Depuis sa mort il y a 8 ans, je n'ai revu Lyne qu'une dizaine de fois. J'imagine que le regard triste de ma grand-mère à chacune de ses escapades, toujours plus lointaines et plus dangereuses, était la seule chose qui l'empêchait de mettre définitivement les voiles. A l'heure qu'il est, Lyne doit avoir exploré une bonne partie du pays.

- Situation sociale -

J'ai passé mon enfance à Al-Poll. Je m'y suis fait quelques amis mais je n'ai encore de contact qu'avec un seul d'entre eux, mon cher Hida. Il était plus vieux que moi et essayait de m'apprendre à résoudre mes problèmes à coups de poings, comme il l'avait appris en s’entraînant avec ma sœur. Il faut croire qu'avant de partir elle lui avait confié la lourde tâche de m'apprendre à me défendre seul. J'ai eu droit à une période assez pénible, jusqu'à ce que j'accumule assez de raclées et d’ecchymoses pour qu'il finisse par s'avouer vaincu. C'est une forme de victoire qui consiste à désespérer son adversaire par son incompétence et j'en suis le maître. Une fois l'idée de faire de moi une force de la nature abandonnée, il est devenu quelqu'un à qui je pouvais parler et sur qui je pouvais compter. J'ignore pourquoi il a continué de venir me conseiller après sa défaite cuisante. Apparemment, mettre des patates dans la tête d'un enfant permet de tisser un lien affectif avec lui.

A la Confrérie, j'ai beaucoup de liens très différents avec plein de monde. Beaucoup d'aînés que je respecte, beaucoup de patients à qui parler, beaucoup de connaissances amicales, quelques amis. Je suis rarement seul, voire jamais. Ça ne me dérange pas, à part lire et travailler je ne sais pas comment occuper mon temps lorsque je suis livré à moi même. Pourtant, il y a une personne que j'aimerai voir plus souvent, Elisha. Je la croisais parfois lorsque j'étais enfant et que je traînais à la Confrérie pour aider ma mère. Nous sommes devenus vraiment proches lorsque je suis venu vivre là bas après la mort de ma grand-mère. Je devais avoir 14 ans il me semble. Il y a eu un tas de problèmes, un tas de drames et je suis loin d'être au courant de tout. Elisha doit gérer beaucoup de choses, je l'admire beaucoup pour ça.

- Histoire -

… Après tout ça je me rends compte que je t'ai déjà raconté une grosse partie de mon histoire. Enfin des morceaux. Pas toujours dans l'ordre. Pardonne ce désordre ! Je pense qu'un petit résumé s'impose...

J'ai grandi à Al-Poll avec ma grand-mère et ma sœur, de 4 ans mon aînée. Ma mère passait la plupart de son temps à la Confrérie ou en déplacement pour ses responsabilités de Rêveuse. Lyne ne se sentait pas spécialement proche d'elle, en tous cas après sa prise d'autonomie. Je ne pense pas qu'elle lui reproche ses absences et je ne pense pas non plus que maman ne soit pas importante pour elle. Mais elles sont très différentes et Lyne ne voulait pas suivre son chemin. Enfin bref, aucune des deux ne se reprochent rien, c'est une séparation douce qui les a conduite vers des vies différentes. Pas de problème. Moi elles me manquent toutes les deux. Je me demande si elles pensent un peu à moi parfois. Si ma sœur et ma mère ont un point commun c'est qu'elles vivent selon leurs propres désirs. Ce n'est pas forcément une mauvaise chose, elles font toutes les deux beaucoup de bien autour d'elles. Moi, j'ai tendance à vivre pour les autres, parfois trop en fonction des besoins des autres. Je pense que c'est pour ça que ma vie se résume à la Confrérie.

Du moins c'est devenu le cas après la mort de ma grand-mère. Je n'ai pas trop envie d'en parler. Disons simplement que c'était la seule personne qui faisait partie de ma vie de façon stable. Et qui m'a appris à sculpter. Et à cuisiner. Et à ne pas manger trop de dessert en cachette. Qui m'a élevé presque toute seule. J'aurais aimé lui montrer plus de reconnaissance et faire plus attention à elle. A la fin je n'étais même pas là et quand je repense à elle je me rends compte que je ne savais pas grand chose de sa vie.

Ce n'était pas la première fois que je faisais face à la mort. Avant cet incident, ma mère m'emmenait parfois en voyage avec des caravanes qui avaient besoin de son aide. Ma sœur venait aussi, je crois que ce sont les rares moments de complicité qu'elle avait avec ma mère. J'ai découvert un monde très beau mais aussi trop violent à mon goût. On a essuyé quelques attaques, qui ont fait quelques blessés, un mort ou deux. Ce n'est que lorsque j'ai vu ma mère sauver ces blessés que j'ai réellement compris son travail.

Bref, on a enterré mémé. Ma sœur a quitté la ville. J'ai rejoins ma mère à la Confrérie. Mais elle est repartie quelques mois plus tard en vadrouille. Je me sentais un peu seul, cependant j'avais déjà décidé que je deviendrai Rêveur. Les gens ici me connaissaient un peu, ils me laissaient aller à la bibliothèque, ils acceptaient que je rende quelques services. J'avais encore beaucoup de choses à apprendre avant de passer apprenti. Ou je ne me sentais pas encore prêt, pas assez confiant, je ne sais plus vraiment. Et c'est là que j'ai vraiment appris à connaître Elisha ! Et Maël aussi !

La vie a continué sans réelles embûches. Enfin, des problèmes il y en a eu mais puisque je n'étais pas encore un apprenti rêveur officiel, je ne pouvais pas vraiment m'en mêler. Des histoires avec l'Académie, des attaques de Mercenaires, des Mercenaires infiltrés et des professeurs endoctrinés... On ne m'a pas tout raconté mais ça avait l'air sordide... A 17 ans, je deviens enfin apprenti. Et puis, tu connais la chanson ; étude, étude, étude, étude... J'ai commencé à voyager un peu, pour rejoindre l'infirmerie de l'Académie en renfort. J'ai pris goûts aux trajets. Je comprends pourquoi ma mère aime tant la vie itinérante.

L'année de mes 19 ans. Il s'est autant passé de choses que dans toutes les autres années de ma vie réunies. Encore une fois, je n'étais pas le principal concerné. Je suis le gentil compagnon secondaire dans les livres d'aventures. Je ne sais pas comment raconter ça, alors allons y : Maël est mort, il a laissé un enfant et sa compagne derrière lui, Elisha était dévastée et j'étais au milieu de tout ça, sans comprendre comment cela a pu arriver ni savoir quoi faire... En y repensant, si, j'étais concerné. Je le connaissais bien. J'étais triste. J'ai passé des jours à errer dans la Confrérie sans pouvoir me concentrer sur quoi que ce soit. J'ai fini par tomber sur Elisha, terrée dans la bibliothèque. A vrai dire, j'avais l'intention de m'enraciner là aussi pour quelques semaines mais en la voyant je me suis dis qu'on ferait mieux de s’entraider. Enfin, vu son état, c'était à moi de l'aider.

A la suite de ça, d'autres problèmes sont arrivés. Je soupçonne fortement de ne pas être courant de la moitié des événements. J'imagine qu'on ne peut pas tout me dire mais je déteste la sensation d'être certain que quelque chose va mal mais de ne pas pouvoir obtenir de réponses et de ne rien pouvoir faire. J'ai réussi à aider au cours d'une grosse dispute cependant ! Elisha s'est demandée si une carrière guerrière ne lui conviendrait pas mieux. Ça n'a pas plus à Amarylis. Je ne sais pas trop ce qu'elles se sont dit. En bref... Elisha s'est faite virée et c'était trop pour moi. J'ai décidé de mettre les pieds dans le plat. Ce que je fais toujours, plus ou moins volontairement. Quand les gens ne sont pas capables de se parler, un personnage secondaire plutôt apprécié peut désamorcer des tensions.

Donc j'ai respiré un grand coup et je suis allé voir la grande patronne. Bon. C'est Amarylis. J'ai bégayé. Beaucoup. Je voulais juste lui dire qu'Elisha allait mal et qu'on devait s'en occuper. Parce qu'on est ses amis. Elle s'est mise à crier, à dire des choses insensées sur la trahison, le déshonneur et pour être sincère... J'étais totalement effrayé ET complètement en colère. J'ai donc bégayé de plus belle mais je me suis permis de lui faire un sermon. Oui. A la directrice de la Confrérie. Et ça a marché. Je tenais à partager ce moment, parce que je n'y crois pas encore vraiment. Ma grand-mère aurait été fière que je m'affirme un peu. J'étais un peu fier de moi aussi, ça ne fait pas de mal de temps en temps.

La situation s'est un peu calmée depuis. J'espère que cet espèce d'équilibre va durer, malgré les milliers de raisons qui pourraient le faire basculer. Je te tiendrai au courant. Tenir ce journal m'a fait plus de bien que je ne le pensais. Espérons que personne ne tombe dessus, j'aurais assez honte pour les deux décennies à venir. Je te dis à la prochaine fois, dans le plus longtemps possible j'espère !


Partie RPG


Hnghng... Des rayons de soleil insidieux ont eu l'audace de s'introduire dans ma chambre. J'essaie de les repousser de la main avant de m'avouer vaincu et de m'asseoir sur le bord de mon lit. Apparemment, c'est l'heure de la routine matinale. Je me prépare et m'apprête à ouvrir la porte avant de me souvenir que Gil m'a réclamé son livre toute la matinée hier. Livre que j'ai perdu. Perdu dans ma propre chambre.

Je soupire et pousse quelques bouts de bois du pied pour essayer d'accéder à mon bureau. Je dois presque nager pour y parvenir. Me connaissant, j'ai du me dire que ce livre était important et je l'ai donc rangé, dans un endroit inconnu et oublié de mon esprit puisque je ne range jamais rien. Je fouille mes tiroirs et en profite pour mettre par terre ce qui n'a rien à y faire. Promis ce soir, je remets cette pièce en état. Je me fais souvent cette promesse cela dit...

Je finis par retrouver le fameux livre. Il y a quelque chose d'autre avec. Je soulève avec précaution un petit livret rouge, qui a l'air d'être là depuis plusieurs années si j'en juge par la poussière. Oh. Je me souviens. J'avais écris toutes ces choses gênantes et privées dedans. Je m'étais dis que je continuerai à le mettre à jour mais j'ai complètement oublié. Je m'assoie et l'ouvre à la dernière page rédigée. La dispute entre Amarylis et Elisha. Cela remonte à loin. J'attrape une plume et commence à écrire.

« Je viens juste de te retrouver. Cela fait 2 ans que tu étais tombé dans l'oubli, j'en suis désolé. Il s'est passé beaucoup de choses entre temps. Elisha est la nouvelle directrice maintenant. Amarylis a été renvoyée à cause d'expériences interdites... J'imagine que l'on doit tous continuer à avancer sur nos propres chemins et en assumer les responsabilités.

Je suis passé au 4e cercle très récemment. Moi aussi je continue à avancer. J'essaie de voyager dès que j'ai l'opportunité. Je me sens de plus en plus étouffé par les murs de la Confrérie, et je supporte de moins en moins de ne pas encore avoir vu grand chose du monde. J'ai un peu plus confiance en moi. Je m'affirme un peu plus. Enfin, ce sont des progrès petits pas par petits pas. On ne change pas sa nature d'un claquement de doigts. Mais je suppose que je quitte doucement l'âge de l'innocence. Rassure toi, je suis toujours aus- »


Je sursaute tandis que j'entends des frappements énervés à ma porte.

- Eliott ? On t'a pas vu en cuisine et tu vas être en retard, dépêche toi de bouger.
- Eeeuh, oui ! Oui j'arrive, merci de me prévenir.
- Je peux savoir ce que tu fais ?


Un grincement me fait tourner la tête. Paniqué, je jette le livret dans un coin.

- Non attends, ne rentre pas !

La porte s'ouvre mais finit bloquée par un tas de... choses diverses et variées. Une tête blonde dépasse de l'encadrement, son regard lourd de jugement l'accompagnant. Je rougis et brandis la fausse raison de mon retard en guise d'excuse :

- J'ai retrouvé ton livre !
- … Ce qui implique de l'avoir perdu en premier lieu. Ramène toi.


Je lâche un rire nerveux et le rejoins, prenant soin de fermer la porte à clé derrière moi. Nouvelle journée, qui commence par un bon sentiment de honte, voyons voir ce qu'elle me réserve pour la suite. Je te tiens au courant.

...

Enfin, si je retrouve le livret.


Autre ?

- Comment avez-vous connu le forum ? Par Elisha!
- Un petit commentaire sur le forum ? Il est tout beau :3
- Autre chose à nous dire ?   :wolverine: :3


avatar

La Brute Marchombre
Messages : 897
Inscription le : 26/05/2009
Age IRL : 23


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Eliott Lirzhin    Lun 4 Juil 2016 - 13:54

J'adore ton style d'écriture, c'est officiel, j'aime te lire ! *.*

Re-bienvenue hein, on s'est déjà croisées, mais je te le redis !! Si t'as des questions, hésites pas, fais un signe, j'accours dans la seconde (enfin, dans la mesure du possible /PAN) Mais voilà dans l'idée Naif

Hâte de voir la suite de ta fiche Et ton vava est superbe, contente que t'en ai trouvé un !! I love you


_______________
Loving can hurt, loving can hurt sometimes, but it's the only thing that I know, when it gets hard, you know it can get hard sometimes, it is the only thing that makes us feel alive ▵ ©endlesslove.
there's always another secret


ÂneArc-En-CielAdorable ♥
avatar

Directrice d'Eoliane
Messages : 431
Inscription le : 09/05/2009
Age IRL : 23


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Eliott Lirzhin    Lun 4 Juil 2016 - 14:24

Ouijeplussoietonvavaesttropcanon

J'en profite pour te resouhaiter la bienvenueeeee o/

ça faisait beaucoup trop longtemps que je t'ai pas lu, j'ai trop trop hâte de lire la suite :3

Et pis ma Lisha est en mode gshdkfjdskjfldhsfkjesdtropbieeeeeen là x')

Bon courage pour la suite de la fiche, j'ai beaucoup trop hâte que tu la finisses o/

I love you I love you I love you sur toi

(Pis ça fait du bien de voir ce code de fiche utilisé :3)


_______________

Marmotte Ménestrel Merveilleuse à votre service !
avatar

Rêveur du Quatrième Cercle
Messages : 7
Inscription le : 19/06/2016
Age IRL : 21


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Eliott Lirzhin    Lun 4 Juil 2016 - 15:41

Merci beaucoup, ça me fait plaisir

Je peaufine le mental et je le poste dans la semaine, c'est sur et certain mais je ne sais pas trop quand arrivera l'histoire, je vais essayer d'éviter le gros pavé '-'

Etouilevavaesttoutbeau :3

avatar

Lanceur de Sort
Messages : 60
Inscription le : 29/12/2015
Age IRL : 23


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Eliott Lirzhin    Jeu 7 Juil 2016 - 14:58

Bonjour et officiellement bienvenue !

J'comptais pas vraiment lire ta fiche, j'avais la flemme de le faire, mais le code est trop beau, du coup je commence à la lire quand même !


_______________
Batman
avatar

Rêveur du Quatrième Cercle
Messages : 7
Inscription le : 19/06/2016
Age IRL : 21


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Eliott Lirzhin    Ven 1 Juin 2018 - 16:36

... Terminé :ene:

avatar

Directrice d'Eoliane
Messages : 431
Inscription le : 09/05/2009
Age IRL : 23


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Eliott Lirzhin    Ven 1 Juin 2018 - 19:52

TROP BIEEEEEN !!!

On s'occupe de toi rapidement :3


_______________

Marmotte Ménestrel Merveilleuse à votre service !
avatar

Rêveur du Quatrième Cercle
Messages : 7
Inscription le : 19/06/2016
Age IRL : 21


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Eliott Lirzhin    Ven 1 Juin 2018 - 20:15

Merciiii

avatar

Directrice d'Eoliane
Messages : 431
Inscription le : 09/05/2009
Age IRL : 23


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Eliott Lirzhin    Dim 17 Juin 2018 - 22:45

Bon, on va p'têt pas te faire poireauter jusqu'au 2 juillet pour que ça fasse deux ans tout pile, donc :
VALIDÉE


_______________

Marmotte Ménestrel Merveilleuse à votre service !
avatar

Apprentie Légionnaire
Messages : 571
Inscription le : 03/07/2009
Age IRL : 25


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Eliott Lirzhin    Dim 17 Juin 2018 - 22:51

Bienvenue à l'Académie !!!! PomPom


_______________

             
"Obsessed by a fairytale, we spend our lives searching
for a magic door and a lost kingdom of peace"

Eugene O'Neil

Spoiler:
 


Halina Nilsan ... Clarysse Vornang
avatar

Rêveur du Quatrième Cercle
Messages : 7
Inscription le : 19/06/2016
Age IRL : 21


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Eliott Lirzhin    Dim 17 Juin 2018 - 22:53

Merci !!!!

Je suis violeeeeet *-*


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Eliott Lirzhin    



 
Eliott Lirzhin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires
-
» Eliott Tyler
» Toc, toc. C'est l'technicien. ft Eliott
» Eliott Martin Petit : Mauvais garçon
» Présentation Eliott-so-Swagg
» Elliott Durts

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Académie de Merwyn :: Arrivée à l'Académie :: Présentations - Répartitions :: Présentations terminées-