Marquer tous les forums
comme lus

Sujets actifs du jour
Voir les nouveaux
messages depuis
votre dernière
visite
AccueilGinetteOghan Haldor
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Forum RPG Ewilan école Merwyn RP Ellana Edwin Merwyn Vivyan Ts'Liches Marchombre Al-Poll All-Jeit Dessin Académie jdr Poésie RPG école médiéval fantasy Bottero jeu de rôle jeux de rôle RP forum quête monde salim duom
 

Partagez | 
 

 Oghan Haldor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Thül
Messages : 15
Inscription le : 18/04/2016
Age IRL : 22


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Oghan Haldor   Lun 18 Avr 2016 - 21:37


Oghan Haldor


Race - Classe

Nom - Haldor

Prénom - Oghan

Race - Humain

Age - 26 ans

Classe - Thüll


Description Physique et Mentale

- Description physique -

Oghan est un Thül. Comme tous les Thüls, il a suivi une éducation de Thül. Cette éducation peut varier d'un clan à l'autre mais il inclut obligatoirement un entraînement physique intensif. Les jeunes Thüls en ressortent donc bien bâtis, avec de gros muscles noueux et une stature guerrière imposante, ainsi qu'avec un minimum d'éducation : les bases du commerce alavirien, une instruction de stratège, les mathématiques, la lecture et l'écriture. Oghan ne fait pas exception à la règle, si ce n'est que malgré ses 90kg de muscles, il reste chétif pour un Thül. Il a su compenser cette carence par une attitude presque bestiale, féline, et une agilité fulgurante. Pour un Thül, toutes proportions gardées. Alors que la plupart de ses compagnons manient une hache massive, Oghan préfère utiliser une épée standard et tirer profit de sa rapidité.
Oghan appartient au Clan des Marais, à l'ouest du lac Chen. Il porte de longs cheveux épais, très sombres, nattés selon la tradition de son clan. Il arbore des tatouages noirs sur les biceps et les pectoraux qui indiquent l'appartenance à son clan, son rôle au sein de la communauté et son dévouement envers la divinité du Clan – la Grande Bête, un esprit guerrier bestial. D'une hauteur d'1m85, il reste assez fin et peu massif pour un Thül. Ses yeux ne sont que deux fentes noires et une barbe de trois jours lui mange le menton et les joues. Il porte la plupart du temps une tunique blanche en-dessous d'une armure de cuir brune, des brassards du même cuir et des bandages en tissus autour de ses mains pour prévenir les blessures dues au maniement de son épée ou du combat à mains nues. Une épaisse ceinture noire, d'où pend son épée, est nouée autour de sa taille et une jupe en tissu beige et bleue lui couvre les cuisses. Il se tient souvent les genoux fléchis, le dos un peu voûté, ce qui lui donne cette attitude un peu sauvage.
En bref, c'est un fier guerrier Thül avec une épée.

- Description du caractère -

Ne vous y trompez pas, Oghan n'est pas le cliché du guerrier bourru et obtus. En vérité, aucun Thül ne l'est réellement. Bien que leur culture soit guerrière par essence, elle s'avère beaucoup plus subtile que ça. Il existe de nombreuses différences entre les clans, mais tous promeuvent l'honneur, le respect de l'adversaire et la diplomatie, très utile lors des voyages commerciaux en caravane. Tous les clans ont des traditions, des habitudes et des cultures différentes, mais s'accordent tous sur des valeurs communes. La violence gratuite et la cruauté n'en font pas partie.
Le Clan du Marais, qui est l'un des clan Thül les plus septentrional, à la particularité d'être dirigé par une femme depuis de nombreuses années, et tous les membres du Clan lui voue un respect immense. Bien que tous les Thüls ont un sens de l'honneur particulièrement développé, rares sont les clans dirigés par des femmes. En ce domaine-là, le Clan des Marais est un précurseur.
L'autre particularité de ce clan consiste en leur croyance en une sorte de divinité bestiale, un esprit guerrier qu'ils appellent « la Grande Bête ». Dans des temps reculés, à l'origine de la création du Clan, un Thül aurait été sauvé d'une attaque par une énorme créature poilue qui se serait ensuite enfuie dans les marais. Toute leur croyance et leur culture est essentiellement basée sur ce mythe de la Grande Bête. Les Thüls des Marais sont plus petits et plus fins que les autres Thüls, plus poilus aussi, et adoptent un style et une philosophie de combat plus animale. Ils se battent rarement avec des armes lourdes, souvent à mains nues, et privilégient la rapidité et la force brute. Et comme ils habitent dans des marais, sur les rives du lac Chen, ce sont de très bons nageurs.
La personnalité d'Oghan s'est donc forgée autour de la culture de son clan. Il pousse parfois la bestialité un peu loin dans sa posture qui rappelle immanquablement un grand félin a l’affût. Il part régulièrement dans de longues excursions méditatives dans les marais ou s'immerge pendant plusieurs heures dans les eaux du lac Chen. Il est silencieux pour un Thül mais n'est ni froid ni distant pour autant. Il sait être diplomate lorsque son statut de guerrier Thül l'exige mais il n'est pas très à l'aise en société et préfère sillonner le plateau d'Astariul plutôt que de se rendre dans une grande ville. C'est un homme discret, plutôt introverti, mais toujours respectueux.

- Principale(s) qualité(s) -

Oghan est un très bon guerrier (comme tous les Thüls, certes.) Il maîtrise très bien le combat à mains nues, ce qui est très pratique lorsqu'on a pas d'armes. Passées ces évidences, Oghan est un pisteur efficace et un compagnon de voyage accommodant. Il est discret mais partage volontiers ses connaissances des territoires sauvages, et apprécie particulièrement d'enseigner les croyances de son clan.

- Principal(s) défaut(s) -

Parfois, sa bestialité menace de prendre le dessus. Il n'est pas violent mais son attitude un peu sauvage est tellement profondément ancrée dans sa personnalité qu'elle empiète sur sa sociabilité. Lors de ses longues escapades, une fois ses devoirs de Thüls accomplis, il passe plusieurs jours sans aucune présence humaine, mais son clan assure le lien entre lui et le reste de Gwendalavir.

- Particularité(s) -

L'épée que porte Oghan, il l'a prise au premier ennemi qu'il a tué de ses mains. Cette mort l'a traumatisé, mais lorsqu'on est un guerrier Thül, il semble presque inévitable de devoir tuer à un moment ou à un autre, et chacun doit surmonter cette épreuve à sa manière. Cette épée pèse lourdement à sa ceinture et lui rappelle à chaque instant les sensations épouvantables qu'il a ressenti à ce moment-là. Ôter la vie est un acte irréversible aux conséquences graves qui doit être évité autant que possible. Cette épée est là pour lui empêcher de franchir cette ligne.

- Capacité(s) -

Oghan a un instinct très développé, il sait éviter les zones de chasse des prédateurs et flairer l'imminence d'une attaque. C'est un trappeur très efficace qui sait suivre une piste de quelques jours. Cependant, il est myope. Ces yeux sont souvent réduits à deux fentes noires et Oghan a dû développer ses autres sens pour compenser.


Vécu et Situation Sociale

- Situation familiale -

Chez les Thüls, il est courant de mourir au combat. C'est le cas des parents d'Oghan, morts alors qu'il avait à peine un an. Mais un bébé n'est jamais abandonné dans un clan. Oghan a grandi avec les enfants de sa génération, orphelins ou non, a été élevé dans la culture de son clan, et ses différents tuteurs et instructeurs lui ont servi de figures parentales.

- Situation sociale -

Lorsqu'il est dans son Clan, Oghan est un chasseur. Lorsqu'il est engagé à bord d'une caravane, il est généralement éclaireur. Dans tous les cas, en tant que Thül, il n'a pas besoin d'un statut social particulier pour se faire respecter.

- Histoire -

« Ah ça y est. Tu te réveilles enfin. Comment te sens-tu ? Oui j'ai du te bander la tête, ne l'enlève pas surtout. Je vais devoir le changer tous les jours. Arrête de le tripoter enfin ! Laisse-le un peu tranquille ! Et arrête de gigoter. Tu vas devoir tenir le lit un bon moment le temps de récupérer, tu reviens de loin mon ami ! Quand je t'ai récupéré sur une civière, inconscient, avec cette énorme plaie qui te barrait le front, j'ai vraiment cru qu'on allait te perdre. Je l'ai nettoyée, pansée, j'ai tenté de guérir ta fièvre du mieux que je pouvais, j'ai fait tout ce qui était en mon pouvoir pour te maintenir en vie, j'ai imploré la Grande Bête de te sauver, j'ai attendu une semaine en espérant que tu te réveilles, alors maintenant tu te tiens tranquille et tu arrêtes de toucher ton bandage !

Ah bah oui, tu m'étonnes que tu te souviens plus de rien, avec le coup que t'as pris ! Tu étais parti chasser pour le Clan avec Alarik et Kerin. Comme d'habitude vous vous êtes séparé. Au bout de quelques heures de chasse, Kerin a entendu des bruits de combat. Tu t'es fait prendre en embuscade par des brigands alors que tu rentrais au Clan. Tes prises t'encombraient et ils avaient l'avantage du nombre, ils t'ont probablement chargé sans que tu ais le temps de dégainer ton épée. Kerin s'est donc précipitée vers le combat. Quand elle est arrivée, il était trop tard. Les brigands s'étaient enfuis en te laissant pour mort. Une énorme plaie barrait ton front, et ton gibier avait disparu. Ça l'a étonné bien sûr, d'habitude tu te débrouilles mieux que ça en combat. Mais bon, on est jamais à l'abri d'un coup de malchance. Elle t'a ramené au Clan, et comme tu respirait encore faiblement je t'ai pris en charge. Ça te revient ?

… J'aurais du m'en douter. C'était impossible qu'il n'y ait pas de séquelles. Avec une telle blessure, c'est déjà miraculeux que tu te sois réveillé. Non s'il te plaît, reste calme, n'essaie pas de t'asseoir. Hhh. Bon. Tu te rappelles ton nom. Tu te rappelles du mien. Tu te rappelles du Clan, de ton enfance ? Tu te rappelle de la garderie du clan où tu as grandi, cette grande tente beige au centre du clan ? Tu te rappelles des entrainements de Gurdh chaque matin, chaque soir ? De tes premières excursions dans les plaines ? Tes premiers plongeons dans le lac Chen ? Tes premières chasses ? De tes premiers flirts ? Non, oui je suis content que tu t'en souviennes mais je ne veux pas savoir les détails. Oui je sais, ta vie n'a rien d'extraordinaire, mais ce serait dommage que tu ais oublié jusqu'à ton identité.

Bon, bien. Quel est ton souvenir le plus ancien ? Bon. C'était il y a trois semaines. Tu venais de rentrer d'une mission d'éclaireur pour une caravane qui reliait Al-Far à Al-Poll à travers le plateau d'Astariul. Tu as pris ton temps pour rentrer, comme d'habitude. Tu es revenu au clan il n'y a que trois semaines.Voilà, tu te rappelles de ton retour. Ensuite tu sais plus ? Ce n'est pas très étonnant. Il ne s'est rien passé de marquant durant ces trois semaines. La vie quotidienne du Clan. Tu t'es reposé après plusieurs mois de voyage en caravane, tu as chassé, et il paraît que tu aurais flirté avec Livia.

Bon. Je vais tenter de t'expliquer. Tu as ce qu'on appelle une amnésie lacunaire. Le violent coup que tu as pris au front a endommagé ta mémoire, tu ne te rappelles pas de l'accident ni de ce qu'il s'est passé ces dernières semaines. Ce n'est pas très étonnant, ta mémoire a du se raccrocher au dernier événement marquant, à savoir ton retour de mission. Tu as un trou de mémoire de quatre semaines. Il m'est hélas impossible de te dire si c'est définitif où si la mémoire te reviendra plus tard. Tout est possible.

… Mais ce n'est pas tout, il y a un autre problème. À l'inverse, il n'est pas impossible non plus que ton amnésie évolue vers une amnésie rétrograde. En gros, il est possible que tu perdes petit à petit la mémoire à partir de ton dernier souvenir d'avant l'accident. Certains de tes savoirs sont a priori sauvés quoi qu'il arrive, tu sauras toujours lire et écrire, tu te souviendras de ton Clan et de ton éducation, mais ta mémoire peut se déliter. Je suis désolé, je ne suis sûr de rien, je ne suis pas un Rêveur.

Voilà, je suis navré. Mais sache qu'on est tous ravis que tu ais repris connaissance ! La Chef organise un festin ce soir pour fêter ça, mais je te déconseille fortement d'y assister ! Tu es encore très faible, tu as besoin de beaucoup, beaucoup de repos. Plus longtemps tu restes allongé, mieux c'est. Et ne touche pas à ton bandage ! »




« Alors, comment va notre miraculé ? Non tu n'es pas obligé de te lever pour me saluer, reste donc assis. Je suis venue quelques fois pendant ton long sommeil, je suis ravie de te voir conscient et en meilleure forme ! Bien que tu sois encore un peu pâle. Tiens, mange, je t'ai apporté de la cuisse de siffleur. C'est un peu ironique n'est-ce pas ? Organiser un festin pour ton réveil sans que tu puisses y assister. J'ai réussi à obtenir d'Egil, notre guérisseur, qu'on laisse ta tente ouverte pour que tu puisses profiter un peu de la fête. J'ai du négocier dur, il est têtu, il voulait absolument que tu dormes le plus possible. Je crois des fois qu'il regrette que tu te sois réveillé, haha. Heureusement que je suis la Chef, sinon il n'aurait pas accepté que je vienne te rendre visite ce soir. Il a quand même posé deux conditions, que je ne m'éternise pas et que je t'apporte à manger en passant.

Il m'a parlé aussi de tes problèmes de mémoire. Tu as un trou de quatre semaines, c'est ça ? Ils ne t'ont pas raté, les fils de Raïs. Il m'a dit aussi que tu risquais de perdre encore plus de souvenirs. Je suis vraiment désolée Oghan. On aurait bien besoin de tes talents de pisteur en ce moment, les bons chasseurs se font rares, mais il faut impérativement que tu récupères. Egil a l'air vraiment inquiet. Mange. Dors. Récupère. Mais n'oublie pas le Clan. N'oublie pas qui tu es.

J'y retourne, ils vont finir par m'attendre. Profite du feu et de nos chants ! Je compte sur toi pour ne pas nous oublier pendant ton sommeil. »




« Salut Oghan. Ça va aujourd'hui ? Tu as déjà meilleure mine ! J'ai bien fait de te clouer au lit pendant toutes ces semaines ! Alors voyons ça… Ah, parfait, la plaie a bien cicatrisé. Une balafre en plus, hein ! Tu verras, une belle ligne rouge te barre le front. Ça peut avoir l'air impressionnant comme ça, mais crois-moi, c'est rien par rapport à l'effroyable blessure que tu avais quand je t'ai récupéré il y a quelques mois ! Bon, je te refais un bandage par précaution. Tu feras attention, la peau à cet endroit est toute neuve et plus fragile. Idem pour le crâne, l'os a été fragilisé, il a du se renforcer. N'utilise pas trop ta tête, haha. Non, sans rire, je te libère aujourd'hui mais je te garde à l’œil. Tu es encore bien fatigué alors ne force pas ! De toute façon je veux te voir tous les soirs pour voir comment ta mémoire évolue. Compris ? Allez, file ! »




« Écoute Oghan, je ne sais vraiment pas quoi te dire. Il semblerait que mes craintes étaient fondées. J'imagine à peine ce que tu dois ressentir. Je suis impuissant à te guérir, mais j'ai quelques explications. Il semblerait que ta perte de mémoire soit liée à des efforts physiques intenses. Je ne comprends pas encore dans quelles proportions ces efforts influent sur ta mémoire, mais il y a corrélation, c'est une évidence. C'était la première fois que tu chassais depuis l'accident, tu pistais un troupeau de siffleurs qui filaient à vive allure, et tu as eu un malaise, c'est ça ? Tu sens que tu as perdu des souvenirs ? Beaucoup ? Bon. Je n'aurais pas du t'autoriser à chasser si tôt.

Personnellement je ne peux rien faire pour toi. J'ai cependant deux solutions à t'offrir. Soit tu passes le reste de ta vie tranquille, en évitant tout effort violent. Ouais. Je me doutais que ça ne te plairait pas. L'autre solution serait de t'envoyer chez les Rêveurs, à Tintiane. C'est la confrérie la plus proche du Clan. Eux seuls peuvent trouver une solution à ton problème. Mais j'aime autant te prévenir, ce sera un voyage fatiguant et risqué. Pas par les dangers que tu pourras croiser sur ta route, tu as l'habitude, mais il te coûtera de la mémoire.

Tu es sûr de ton choix ? Bon. Je demanderai au Chef qu'un Thül ou deux t'escortent jusque là. Pas de risques inutiles. Ils seront là pour te défendre en cas de danger. Il faudra que tu te ménages pendant le trajet et que tu te reposes avant ! Je sais que tu trouves ça pénible mais c'est comme ça ! Je vais voir ça avec la Chef, on va essayer d'organiser ton départ pour la semaine prochaine. D'ici-là, pas de chasse ! Repose-toi, c'est un ordre ! »




« Allez Oghan. On y va. Tu es en forme ? Tu as fait tes bagages ? La route n'est pas très longue, quelques semaines tout au plus, surtout qu'il faut te ménager. Tu penses que tu pourras monter à cheval ? Bien, ça m'arrange. Tiens, monte Brun-de-crin, il est très docile. C'est un bon cheval. T'es prêt ? Eh bien allons-y.

Tu sais, j'étais pas censé t'escorter. Au départ, la Chef et Egil voulait que ce soit Gurdh. C'est l'un des guerrier les plus massif et les plus endurant du Clan. Ils pensaient que tu serais plus en sécurité avec lui. Mais j'ai insisté pour t'accompagner. Après tout, c'est un peu de ma faute, si t'es dans cet état. J'aurais du arriver plus tôt. Enfin bref. Je suis désolée.

Tu as raison. Une longue route nous attend. »


Partie RPG

Je m'appelle Oghan Haldor. Je suis un Thül. Je viens du Clan des Marais.

Oghan s'allongea dans l'herbe alors que le jour déclinait. Kerine était partie chasser. Comme tous les soirs depuis leur départ. Elle ne voulait pas qu'il chasse. La Chef non plus. Le guérisseur non plus. Effort minimum. Risque minimum. Cette convalescence lui pesait. Il avait grommelé quand elle avait pris son arc et qu'elle était partie chercher leur repas du soir, comme d'habitude. Il avait installé le camp et allumé le feu, comme d'habitude. Et comme d'habitude, il récitait sa liste mentale. Pour se souvenir. Pour ne pas oublier. Estimer fébrilement les dégâts.

Je m'appelle Oghan Haldor. Je suis un Thül. Je viens du Clan des Marais.

Oghan avait peur. Il n'aimait pas ça. Oghan avait déjà eu peur. À de nombreuses reprises. Il connaissait ces sueurs froides. Cette douloureuse boule dans le ventre. L'adrénaline qui coule dans les veines, malgré la paralysie qui envahit soudainement chaque muscle. Les mains qui deviennent fébriles. Les jambes qui flageolent. Il connaissait toues ces sensations par cœur. Il les avait ressenties lorsqu'il avait du combattre un tigre des prairies qui l'avait surpris en pleine chasse. Il s'était senti fondre lorsqu'il avait entendu le cri d'un brûleur et qu'il avait dû rebrousser chemin en étant le plus discret possible pour ne pas se faire prendre en chasse. Il avait déjà eu envie de fuir lorsqu'une déferlante de Raïs hideux et beuglards avait attaqué le convoi qu'il protégeait. Il avait même tremblé à l'idée d'affronter un Frontalier lorsqu'il l'avait observé défaire une vingtaine de guerriers cochons à lui seul (mais il ne l'aurait jamais avoué). Il connaissait bien cette peur-là. Il y était habitué. Il savait comment la surmonter et il aimait ça.
Mais la peur qu'il ressentait à présent et depuis plusieurs mois était toute différente. Elle était plus vicieuse. Et il n'aimait pas ça du tout. Ce n'était pas une peur panique, ou physique. C'était une angoisse sourde. Une vague d'inquiétude qui déferlait lentement, inexorablement, continuellement. De temps en tant il pouvait profiter du vent frais, de la douce odeur des plaines, des grandes étendues sauvages qui s'ouvraient devant lui ; la vague refluait un peu mais elle revenait inévitablement le soir, lorsqu'il s'allongeait. Il avait du mal à s'endormir. Ses nuits étaient agitées.

Je m'appelle Oghan Haldor. Je suis un Thül. Je viens du Clan des Marais.

Se souvenir. Ne pas oublier. Combien de souvenirs avait-il perdus ? Combien d'autres en perdrait-il encore ? Que restera-t-il à la fin ?

Je m'appelle Oghan Haldor. Je suis un Thül. Je viens du Clan des Marais.

Il avait peur. Il n'aimait pas cette cicatrice qui barrait son front et d'où s'échappait sa mémoire en lambeau. Tous ses espoirs était entre les mains des Rêveurs, des gars en bure cloîtrés dans une confrérie. Il n'aimait pas ça non plus. Et il souffrait de ne pas pouvoir chasser. Il souffrait. Il souffla.

Je m'appelle Oghan Haldor. Je suis un Thül. Je viens du Clan des Marais.

Kerin revint. Elle avait eu un beau siffleur. Une flèche fichée dans le cou. Un beau tir. Propre. Efficace. La viande serait bonne une fois cuite. Manger. Dormir. Reprendre le voyage. Paisiblement. Jusqu'à Tintiane.

Je m'appelle Oghan Haldor. Je suis un Thül. Je viens du Clan des Marais.


Autre ?

- Comment avez-vous connu le forum ?
Un Petit m’en a parlé.
- Un petit commentaire sur le forum ?
J’aime bien.
- Autre chose à nous dire ?
Franchement, je saurais pas dire.
- Code de validation :


avatar

Intendant de l'Académie
Messages : 552
Inscription le : 13/07/2008
Age IRL : 77


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Oghan Haldor   Lun 18 Avr 2016 - 23:09

Validé !



_______________
Jehan Hil' Jildwin, Intendant de l'Académie de Merwyn, personnalité multiple et indivisible.
avatar

Lanceur de Sort
Messages : 58
Inscription le : 29/12/2015
Age IRL : 22


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Oghan Haldor   Mar 19 Avr 2016 - 16:30

Oh un nouveau, ça fait plaisir ! Very Happy Bienvenue et amuse-toi bien ! Batman


_______________
Batman
avatar

Thül
Messages : 15
Inscription le : 18/04/2016
Age IRL : 22


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Oghan Haldor   Mar 19 Avr 2016 - 16:31

Haha merci, toit aussi !

avatar

La Brute Marchombre
Messages : 895
Inscription le : 26/05/2009
Age IRL : 23


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Oghan Haldor   Mar 19 Avr 2016 - 16:42

.... Je peux dire quelque chose ?

BIENVENUE encore A TOI !!!!!!! PomPom

J'ai rien à redire à la validation de ma Lisha, on a parlé de ta fiche direct sur la chatbox, donc tout est ok et tu peux commencer à rp !! o/

Tu peux faire des missions si tu veux, hein, n'oublies pas ! Et faire une demande de rp !


_______________
Loving can hurt, loving can hurt sometimes, but it's the only thing that I know, when it gets hard, you know it can get hard sometimes, it is the only thing that makes us feel alive ▵ ©endlesslove.
there's always another secret


ÂneArc-En-CielAdorable ♥
avatar

Thül
Messages : 15
Inscription le : 18/04/2016
Age IRL : 22


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Oghan Haldor   Mar 19 Avr 2016 - 16:47

Oh ouais les missions ont l'air chouette ! Mais je peux participer même si je suis un simple alavirien, pas un académicien ?


_______________
Superman
avatar

La Brute Marchombre
Messages : 895
Inscription le : 26/05/2009
Age IRL : 23


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Oghan Haldor   Mar 19 Avr 2016 - 16:49

J'imagine que si tu trouves des gens qui font une missions, tu peux les rencontrer par hasard et les aider, c'est toujours possible quand on y réfléchit un peu


_______________
Loving can hurt, loving can hurt sometimes, but it's the only thing that I know, when it gets hard, you know it can get hard sometimes, it is the only thing that makes us feel alive ▵ ©endlesslove.
there's always another secret


ÂneArc-En-CielAdorable ♥
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Oghan Haldor   



 
Oghan Haldor
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires
-
» [Fin juillet 550] En quête d'acier (Vigdis et Haldor - Libre aux Berserkers)
» [444] Une lame pour un ami (Haldor)
» [6 mai 550] Le colosse du nord [PV Haldor]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Académie de Merwyn :: Arrivée à l'Académie :: Présentations - Répartitions :: Présentations terminées-