Marquer tous les forums
comme lus

Sujets actifs du jour
Voir les nouveaux
messages depuis
votre dernière
visite
AccueilGinetteFile, petite abeille [Terminé]
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Forum RPG Ewilan école Merwyn RP Ellana Edwin Merwyn Vivyan Ts'Liches Marchombre Al-Poll All-Jeit Dessin Académie jdr Poésie RPG école médiéval fantasy Bottero jeu de rôle jeux de rôle RP forum quête monde salim duom
 

Partagez | 
 

 File, petite abeille [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Primat de Kaelem et Maître dessinateur
Messages : 238
Inscription le : 17/07/2009
Age IRL : 22


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: File, petite abeille [Terminé]   Sam 7 Nov 2015 - 12:32

Quelle heure était-il ? Trop tôt. Fainéante ? Ce mot ne saurait être exact. Myra Ril'Otrin était loin de la fainéantise, mais le fait était qu'elle arrivait au huitième mois de grossesse. Et elle était bien vite fatiguée. Trop vite. Son ventre avait quadruplé de volume durant les trois derniers mois. Il avait davantage la même taille que celui qu'avait eu Edel. Et la dessinatrice commençait à se poser quelques questions... La fatigue l'empêchait toutefois ce matin-ci de trop se les tourner et retourner dans l'esprit.
La fatigue, pas la fainéantise. Elle avait de nouveau presque rien dormi, bien trop surexcitée par les événements du jour. Les cours étaient tous assurés par son assistant, sans exception. Car aujourd'hui, c'était un jour un peu spécial, pour ne pas dire beaucoup. Car aujourd'hui était venu l'heure...
Des célèbres passages de l'Académie de Merwyn !
Secouée une fois de plus par un désastre, l'Académie se relevait tout juste, son précieux Intendant de nouveau à sa tête. Ils avaient besoin de changement, ils avaient besoin de sentir que les choses continuaient malgré tout, que les incidents n'avaient en rien modifié ce que représentait leur école. Aziel était passé, modifiant à sa guise l'essence même de l'Académie, mais Jehan revenait, les choses ne pouvaient qu'aller en s'arrangeant.
Les passages seraient ce premier pas vers la reconstruction de l'Académie, vers leur avenir à eux.

Les passages... Myra souriait alors qu'elle descendait les marches du grand escalier principal. Des élèves se dirigeaient vers leurs salles de cours, parlant si fort, riant parfois. La primat avait retrouvé cette Académie pour laquelle elle était venue. Elle était heureuse. Ril'Krysant avait jeté un tel froid entre ces murs, elle qui aimait ses élèves heureux, cette période avait été douloureuse pour elle aussi.
Les passages... Les élèves passant l'examen pensaient se rendre à un cours spécial, sans la moindre idée de ce qui les attendait. Ils seraient surpris.
La femme arriva enfin en vue du labyrinthe. Locktar l'y attendait, toujours si matinal. Sourire, yeux à demi-plissés par cette joie à peine contenue. Enfin à ses côtés, elle le salua, ils commencèrent à parler de choses et d'autres avant qu'une première silhouette n'apparaisse devant eux. Silhouette au visage plutôt étonné d'apercevoir le maître d'armes accompagné du professeur de dessin.
Lorsqu'ils furent enfin au complet, les maîtres échangèrent un regard avant que les premiers mots ne furent prononcés.


- Comme vous pouvez vous en douter, ceci n'est pas un cours ordinaire. Il ne s'agit tout simplement pas d'un cours. Aujourd'hui est un jour unique dans l'année, aujourd'hui est le jour des Passages !

Myra se tut, offrant un large sourire aux jeunes gens alignés face à eux. Par la Dame ce qu'elle les aimait...

- Nous nous sommes longuement concertés et en sommes venus à la conclusion suivante. Vous êtes prêts à passer au niveau supérieur. Le croyez-vous aussi ? Aujourd'hui, c'est à vous de nous en persuader définitivement. Les passages sont des épreuves visant à évaluer vos capacités, toutes vos capacités. C'est un cap important de votre apprentissage, celui-ci vous menant au but final : l'aboutissement de vos études à l'Académie.

Myra couva quelques élèves du regard, soudainement émue. Certains parmi ces jeunes joueraient leur dernier passage ce matin-même. Et bientôt franchiraient la grande porte, diplômés.

- A présent, en quoi consiste les passages de cette année ?

La primat tendit le bras vers le grand bâtiment s'élevant dans son dos.

- Le labyrinthe sera votre examinateur !

Les différentes réactions firent rire la femme. Surpris, contents, impatients, effrayés, toutes les émotions se mélangeaient face à elle.

- Les explications. Une fois à l'intérieur, vous affronterez les pièges du labyrinthe jusqu'à atteindre une première salle. Votre premier examinateur se tiendra là. Une fois la première épreuve terminée, il vous laissera passer. Vous affronterez une nouvelle fois les dangers du labyrinthe, un handicap mystère en bonus, jusqu'à atteindre une deuxième salle. Votre second examinateur vous y attendra. Une fois la deuxième épreuve terminée, il vous faudra alors retrouver le chemin de la sortie. Simple comme bonjour, n'est-ce pas ?

Son air mystérieux et machiavélique ne trompait pas les élèves, ils savaient tous que les heures à venir seraient longues. Ils connaissaient leurs professeurs...

- Locktar et moi-même seront dans la salle des commandes, nous observerons le moindre de vos gestes, le moindre de vos regards, nous analyserons chaque décision prise.

Elle marqua une pause. Sa main alla se poser sur l'épaule de son ami.

- Nous sommes fières de vous. Bonne chance.

Ils disparurent d'un pas sur le côté.


_______________
Ne fuyez pas la MAGIE...


avatar

Apprentie Légionnaire
Messages : 568
Inscription le : 03/07/2009
Age IRL : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: File, petite abeille [Terminé]   Dim 8 Nov 2015 - 17:24

Halina se réveilla en sursaut ce matin-là. Dehors, il faisait encore nuit et les filles dans le dortoir semblaient dormir profondément. Fidèle à ses habitudes de lève-tôt, la jeune guerrière attrapa ses affaires dans le noir et s’habilla en vitesse. Chaussures à la main, elle fila hors de la salle commune. Dans le couloir éclairé, elle arrangea ses vêtements et se chaussa. Ensuite elle remonta les marches quatre à quatre pour rejoindre la sortie. Une fois dehors, elle commença à courir. Il y avait rien de tel qu’un footing le matin avant les cours pour se remettre les idées en place et pour commencer la journée du bon pied. Ce plaisir la suivait depuis qu’elle était à l’Académie d’Al-Poll et ne la lâchait plus.
 

De retour, bien réveillée et heureuse, elle alla prendre sa douche et se prépara pour son premier cours du matin. Elle ne savait pas à quoi s’attendre avec ce cours spécial concocté par les professeurs. Elle se demandait vraiment ce qui avait bien pu germer dans leurs têtes pleines d’imagination. Et comme Halina aimait les surprises, elle était excitée comme une puce à l’idée d’un nouveau cours surprise. Elle avait un très bon souvenir du jeu des Drapeaux par exemple. Ça changeait des cours habituels. La jeune femme suivit les autres membres de sa maison qui avaient été invités à ce cours en spéculant sur ce qu’allait être le cours. On leur avait donné rendez-vous au Labyrinthe ce qui leur donnait déjà un indice sur leur surprise. Halina adorait ce lieu et avait hâte de découvrir le programme du Maître d’armes.
 

-Ça va être trop cool si le cours de combat a lieu au Labyrinthe !
 
-Ouais j’espère juste que ça va pas être trop dur, j’suis pas vraiment d’humeur…
 
-Haut les cœurs Yahem, tu vas très bien t’en sortir !
 
-Mouais on verra…
 

Yahem venait de rompre avec sa copine et même s’il faisait le mec  insensible, il semblait touché par l’évènement. Son couple avec la Kaelem du cours de combat  n’avait fonctionné qu’un mois. Elle se doutait qu’il lui faudrait un peu de temps pour se remettre et pour redevenir le garçon enjoué qu’il était avant.  Il avait en effet l’habitude de s’attacher vite aux gens et il souffrait ensuite de la séparation. La guerrière était un peu comme lui au niveau des relations sociales et se liait rapidement aux autres. Lorsque le groupe arriva sur place elle fut étonnée d’y reconnaître les deux Primats. Dame Ril’Otrin leur expliqua les tenants du cours et Halina manqua de tomber à la renverse de surprise. Ce cours était un Passage.
 

C’était son troisième et dernier Passage.

C’était la clôture de longues années d’études à l’Académie.

C’était la fin de l’enfance.

C’était de début de sa vie d’adulte.

C’était exaltant.

C’était terrifiant.
 

A l’appel de son nom, comme dans un rêve, Halina franchit les portes du Labyrinthe. L’obscurité l’accueillit pendant que ses yeux tentaient de faire la mise au point. Elle connaissait bien le Labyrinthe pour s’y être entraînée à de très multiples reprises. Elle lui devait un certain nombre de ses hématomes et de ses visites à l’infirmerie. La difficulté était en fonction du niveau de la personne qui en franchissait le seuil alors la guerrière ne se berçait pas d’illusions, elle n’aurait pas de traitement de faveur. Elle allait être poussée dans ses derniers retranchements durant ce dernier Passage. Ils allaient évaluer son niveau général à la fin de ses années d’études. Ils allaient estimer si elle était apte à représenter l’établissement. Ils allaient lui dire si elle pourrait intégrer l’armée. Allait-elle pouvoir réaliser ses rêves ?
 

La Teylus se devait de réussir. Elle avait besoin de changer de cap. Elle avait besoin de découvrir de nouvelles choses. Elle avait besoin de tester ses connaissances théoriques dans des situations réelles. Halina avait hâte de terminer sa formation mais en même temps elle avait peur de ce qui l’attendait en dehors de ce qui avait été sa seule maison durant ces dernières années. Sa seule famille se trouvait entre les murs de se lieux. Elle n’était pas sûre d’avoir envie de réussir ce Passage. C’était bien plus simple de rester encore un an à l’Académie. Mais qu’est-ce que ça lui apporterait ? Serait-elle heureuse ? Rien n’était moins sûr. Il fallait qu’elle réussisse. 
 

Elle franchit la seconde porte du sas d’entrée, un peu fébrile de voir ce que lui réservait la première salle.


_______________

             
"Obsessed by a fairytale, we spend our lives searching
for a magic door and a lost kingdom of peace"

Eugene O'Neil

Spoiler:
 


Halina Nilsan ... Clarysse Vornang
avatar

Primat de Teylus et Maître d'Armes
Messages : 634
Inscription le : 26/11/2008
Age IRL : 28


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: File, petite abeille [Terminé]   Lun 9 Nov 2015 - 22:55

Ce matin-là, Locktar se réveilla en même temps que le soleil. Ce n'était plus vraiment dans ses habitudes. Depuis que les jumeaux étaient nés, il avait fait en sorte de ne pas avoir de cours à la première heure du jour. Au début, les élèves combattants en avaient été soulagés et avaient vu cela comme un moyen de dormir plus longtemps... jusqu'à ce qu'un autre professeur ne prenne ce créneau horaire.


Les jumeaux grandissaient à vue d’œil. Au grand soulagement des parents, ils faisaient désormais leurs nuits. Edel avait activement repris son rôle de première gardienne et Locktar s'était découvert papa poule. Il faisait beaucoup moins de zèle dans son rôle de maître d'armes et, alors qu'avant on avait plus de chance de le trouver dans la salle d'armes ou en vadrouille dans l'académie, il restait souvent dans ses appartements quand il n'avait pas cours. D'ailleurs, la nounou avait plusieurs fois plaisanter sur le fait qu'elle n'était pas si utile que cela au final. Il faut dire qu'en plus des deux parents, les jumeaux avaient le droit à un "papy" qui se montrait de plus en plus présent. En effet, Duncan passait beaucoup de temps avec eux et Locktar ne serait pas étonné si, quand Méric et Orlane seraient suffisamment grand pour cela, ils se retrouvent régulièrement chez "papy Duncan" qui les gâteraient comme si c'était ses petits enfants biologiques.


Si Locktar s'était éveillé aux aurores ce matin-là, c'était qu'il devait se dérouler un moment important dans l'enseignement de ses élèves. Pas un simple cours, mais les Passages. Ceux qui déterminaient de l'habitude à passer au niveau supérieur de l'enseignement. De plus, ce jour marquait une autre étape importante pour une de ses élèves. Halina en était rendu à son troisième Passage. Si elle réussissait, c'était le signe que son enseignement était terminé. Le maître d'armes ne doutait pas des capacités de la Teylus. Elle allait réussir, c'était évident.

Halina n'était pas la seule à passer l'épreuve aujourd'hui. Il y avait également Kloa pour les combattants. Une autre talentueuse élève venue de la maison des Teylus. Parfois, Locktar avait des doutes sur la réussite de ses élèves mais ce jour-là, il était certain qu'aucun combattant n'échouerait. S'il précisait le terme combattant, c'était que les Passages de la journée se faisait en collaboration avec les élèves de Myra Ril'Otrin. Tous les élèves allaient subir la dure loi du Labyrinthe. C'était assez étrange de voir que les dessinateurs allaient affronter cela. Le Labyrinthe était connu pour être dur et violent et les dessinateurs n'étaient pas le genre à affronter ce genre de choses mais c'était Myra qui avait eu l'idée. Locktar avait d'abord été surpris et avait prévenu des dangers auxquels elle exposait ses élèves et, même après cela, elle avait persévéré dans son idée. Le maître d'armes n'avait pas insisté. Après tout, elle était responsable de ses élèves et puis, le Labyrinthe pouvait être stoppé à tout moment depuis la salle de contrôle.

Comme à son habitude, Locktar s'installa à la fenêtre de son bureau, son café fumant à la main. Il aimait voir l'académie et le paysage s'éveiller doucement. Il passa de nombreuses minutes ainsi, sirotant son café le regard fixé vers l'extérieur. Depuis la naissance des jumeaux, il n'ouvrait plus sa fenêtre quand ils étaient dans les appartements. Même si Méric et Orlane dormaient dans une autre pièce, il ne voulait pas que la fraîcheur matinale s'infiltre dans la pièce. Derrière lui, une porte s'ouvrit. Il se retourna pour voir Edel, déjà entièrement vêtue de son uniforme de Première Gardienne.

- Toujours aussi matinale? Tu sais que tu devrais faire plus confiance à tes gardes, ils savent se débrouiller sans toi.

Edel ne lui répondit pas, elle se contenta de sourire et de lui offrir un baiser avant de sortir du bureau. Toujours aussi incorrigible. Comme si l'académie ne pouvait pas se garder sans elle. Locktar posa sa tasse vide sur son bureau et il enfila une tunique. Il entra d'un pas léger dans la chambre de ses enfants. Ils dormaient à poings fermés. Avec un petit sourire, il les embrassa sur le front et il sortit de ses appartements. Il était temps de rejoindre le Labyrinthe.

L'air était frais et des élèves étaient déjà réunis devant le Labyrinthe quand il arriva. Il y avait plus de curieux que d'élèves qui allaient passé leur épreuve mais c'était souvent comme ça quand le Labyrinthe entrait dans la danse. C'était un spectacle que les élèves adoraient voir. Même s'ils ne voyaient pas ce qui se passaient à l'intérieur, Locktar les entendait parier sur la tête que ferait l'élève en ressortant, sur le temps qu'il allait mettre, s'il allait abandonner avant la fin, etc... Les Passages ne changeraient pas la tradition.

Ce fut Myra qui expliqua tous les tenants et aboutissants de l'épreuve qui attendait les élèves. Elle termina son discours par le clou du spectacle, une disparition avec un pas sur le côté qui les conduisit directement dans la salle de contrôle, tirant un cri de surprise de la part de celui qui gérait le Labyrinthe et dont Locktar n'avait jamais vraiment retenu le prénom. Le maître d'armes n'eut pas le temps d'attendre bien longtemps que les élèves entraient déjà. C'était fascinant de voir le Labyrinthe en action. Les élèves pouvaient entrer à une minute d'intervalles et pourtant, ils ne se croisaient que lorsque le contrôleur le décidait, en l’occurrence, les primats avaient convenu que les élèves se retrouvent dans une salle lorsqu'il en aurait terminé avec un premier parcours du combattant.

Les élèves entrèrent donc chacun leur tour. Au premier de leur pas, le Labyrinthe entra en action.



_______________
Il est plus facile de faire la guerre que la paix







Spoiler:
 
avatar

Apprentie Légionnaire
Messages : 568
Inscription le : 03/07/2009
Age IRL : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: File, petite abeille [Terminé]   Lun 7 Déc 2015 - 0:11

Fidèle à son habitude, dès qu’elle posa le pied au sol, le Labyrinthe entra en action et elle dut se jeter au sol pour éviter un rondin de bois qui tombait du plafond. Halina ne savait pas si la difficulté irait croissante mais elle savait que cette épreuve ne serait pas de tout repos. Elle avait tant de fois arpenté le Labyrinthe qu’elle savait à quel point il était imprévisible. Elle respira un bon coup, prit appui sur ses bras pour se redresser et se releva d’un bond en évitant le balancement du rondin. Si elle se l’était pris, elle aurait été bonne pour avoir quelques côtes cassées en plus de sa fierté. Elle reprit donc son parcours semé d’embûches. Au pas de course, elle dut sauter par-dessus des trous dans le sol, slalomer entre des obstacles qui apparaissaient au dernier moment, ramper au sol et éviter des projectiles en tous genre. Elle se pris plusieurs fois des coups mais rien de grave. La guerrière récolterait quelques douloureux hématomes. Soudainement le couloir se rétrécit et elle vit la lumière de la porte pour la première sortie. Son soupir de soulagement lui resta au milieu de son souffle coupé par le vide sous son pied droit et le poids de son corps qui l’entraînait dans ce vide. Elle n’évita la chute au fond du gouffre que par ses réflexes acérés. La jeune femme crocheta ses doigts contre le rebord de la faille. Il lui fallut un moment pour réaliser que tout son corps était dans le gouffre et que seules ses mains la retenaient.
 

Ses muscles se crispaient et elle commençait à transpirer mais elle ne se laissa pas déconcentrer. Elle savait qu’elle ne pouvait pas utiliser la force brute, sa prise était bien trop légère pour ça. Il lui fallait faire preuve d’un peu plus de finesse que d’habitude. Elle utilisa le poids de son corps pour faire balancier et pour l’aider à tirer sur ses bras pour remonter. Elle y parvint plus simplement qu’elle ne pensait au début. Halina ne ressentait pas pour le moment les effets de la fatigue, il ne s’agissait que de la première allée du Labyrinthe. et seuls les profs savaient combien d'entre elles l'attendaient. Elle n’était même pas encore dans la première salle. D’ailleurs la porte de celle-ci l’attendait juste derrière l'abime qu’elle venait d’éviter. Ce piège était de la largeur de la salle et plusieurs mètres de vide séparaient Halina de son objectif. La guerrière eut son premier moment de découragement, contrecoup de sa chute.
 

-Allez Halina, réfléchis vite et bien !

 
Ça y est, elle devenait folle, elle parlait toute seule. C’était le premier pas vers la folie mais ça lui permettait surtout de réorganiser ses pensées pour pouvoir réfléchir à comment traverser cette faille. Elle observa bien la situation pour ne pas foncer tête baissée. Vu la largeur de la faille, elle ne pouvait pas se contenter de sauter  par-dessus, même avec de l’élan. Halina s’approcha du bord et l’observa de long en large. Elle finit par repérer un moyen : contre les deux murs de la salle, il y avait une fine bordure qu’elle allait pouvoir utiliser pour traverser la faille. Elle se demanda si ses pieds passeraient pour qu’elle puisse marcher dessus mais elle y renonça, elle ne se sentirait pas assez stable. L’équilibre n’était pas son fort, elle n’était pas une funambule ou une marchombre pour qui se genre d’exercice serait un jeu d’enfant. Elle soupira, fit rouler ses poignets pour les échauffer ainsi que ces épaules et ses coudes. Halina allait devoir faire appel à ses ressources.
 

Elle s’accroupit au bord du trou dans le sol et contre le mur de la salle. Puis elle se suspendit par les mains à la petite corniche qui suivait le mur et commença à avancer en s’aidant du balancement du poids de son corps et en procédant centimètre par centimètre une main par une main. C'était un exercice long et fastidieux et elle manqua plusieurs fois de lâcher et de tomber. Lorsqu’elle parvint enfin de l’autre côté, elle ne sentait plus ses doigts et ses avant-bras lui faisaient terriblement mal. Halina se dit que, vraiment, elle allait demander des cours d’escalade à Ichel. Juste après avoir pensé ça, elle réalisa qu’elle n’aurait plus aucun cours si elle validait cette Épreuve et son cœur se serra un peu. Elle se releva avec difficulté et fit rouler ses articulations en avançant vers la porte. Il fallait absolument qu’elle se prépare à ce qui l’attendait de l’autre côté. Il fallait qu’elle soit au mieux de sa forme pour la suite.
 

Elle ouvrit la porte, le cœur battant la chamade, guettant la surprise que ses profs lui avaient préparé. Devant elle se tenait un homme en noir dont elle ne distinguait pas les trait du visage mais il lui semblait familier, elle l’avait déjà vu à l’Académie. Ou alors, était-ce elle qui délirait ? Dans tous les cas, il représentait sa première épreuve, comme si ce qui c’était passé avant cette salle n’était qu’un échauffement. Elle sourit, quoi qu’il se passe, elle avait acquis des connaissances et des compétences sur lesquelles elle pouvait compter, elle se sentait prête à affronter les obstacles concoctés par le Maître d'Armes, la Dessinatrice ou le Labyrinthe lui même.
 

-Bonjour ! Alors, qu’est-ce que vous m’avez concocté ?


[Ah j'aime déjà ce rp I love you A ton tour Dan et merci de participer au Passage de ma petite Hal qui devient grande ! ]


_______________

             
"Obsessed by a fairytale, we spend our lives searching
for a magic door and a lost kingdom of peace"

Eugene O'Neil

Spoiler:
 


Halina Nilsan ... Clarysse Vornang
avatar

Marchombre
Messages : 136
Inscription le : 06/10/2014
Age IRL : 23


Voir le profil de l'utilisateur http://hatithenorn.tumblr.com/
MessageSujet: Re: File, petite abeille [Terminé]   Mer 9 Déc 2015 - 22:57

Danatael avait dû se lever tôt ce jour-là. La Lune était encore pleinement visible quand il regarda par la fenêtre de sa chambre, mais après tout comme il adorait voir l'astre argenté, il trouva que c'était une belle façon de démarrer la journée. Il se doucha rapidement à l'eau froide pour finir de se réveiller et s'habilla de son habituelle tenue de marchombre.

Une fois les préparé, il prit quelques pommes et du pain à manger pendant qu'il se dirigeait vers l'armurerie. Il devait aller emprunter une épée pour la tâche qui l'attendait, comme il n'avait plus vraiment l'utilité d'en posséder depuis qu'il avait sa greffe. Mais il préférait ne pas s'en servir étant donné que cette fois il ne devait pas tuer sa cible, et que tout bon marchombre essayait toujours de garder un atout dans sa manche.

En effet, il y a quelques jours Locktar et Myra, à la fois deux primats et deux professeurs, lui avaient proposé un rôle dans le passage des élèves, il devait attendre deux élèves – Kloa et Halina ? - et leur faire passer un test au combat. Un peu désœuvré et content de pouvoir rendre service à l'Académie, Danatael avait très vite accepté. De plus, il avait vraiment envie de tester les talents de ces élèves.

Il se dirigea donc vers le labyrinthe où se déroulait l'épreuve et retrouva à l'intérieur la salle qui lui était assignée pour faire passer l'épreuve à ces deux élèves.

Quelques minutes après le départ on entendait déjà quelques cris épars dans le labyrinthes, quand les élèves se retrouvaient confrontés aux différents pièges du labyrinthe. Des cris de peur, de surprise, de douleur parfois, mais logiquement -en fait, Danatael n'en était pas vraiment sûr- ils ne devaient pas pouvoir mourir. En principe. Si Myra et Locktar veillaient bien au grain depuis leur tour de contrôle.



La première élève avait été une farouche combattante, elle venait tout juste de quitter la salle, donc Danatael ferma à clé la porte qu'elle avait emprunté, ne laissant plus qu'un choix pour la combattante suivante, puis retourna s'asseoir au milieu du cercle de combat qu'il avait dessiné afin d'attendre la seconde élève : Halina.

- Bonjour ! Alors, qu'est-ce que vous m'avez concocté ?

A peine avait-il eu le temps de se réinstaller que la deuxième participante arrivait. Eh bien, c'était rapide ! Son rôle allait être rempli assez vite. Danatael se demanda si les élèves dessinateurs étaient plus aptes que les deux combattantes pour passer les épreuves du labyrinthe. Après tout c'étaient des parties qui pouvaient s'avérer physiques. M'enfin, il n'avait pas encore répondu à Halina et il fallait qu'il se dépêche s'il ne voulait pas passer pour un attardé …

- Bonjour, je suis Danatael, nouveau maître marchombre à l'Académie ! Comme cette épreuve fait partie de ton tout dernier passage, tu livreras un combat contre moi. Seulement, je veux que tu combattes comme si ta vie en dépendait, que tu livres tout ce que tu as contre moi. Le combat finira si l'un de nous deux est incapable de continuer ou si je décide que le combat est terminé.

Danatael se leva en ramassant son épée et se mit en garde juste à temps pour parer un coup puissant que son adversaire assénait sans même prévenir. Le choc se répercuta jusque l'épaule de Danatael qui dut reculer pour récupérer une garde potable. Elle frappe fort, celle-ci ! Je vais pas pouvoir parer tous ses coups, d'habitude je m'arrange pour éviter que les brutes aient tout leur avantage … Il décida donc de dévier les coups plutôt que de les parer de plein fouet, ce qui réduisit beaucoup l'impact des coups de son adversaire sur ses bras.
D'ailleurs, Halina était plutôt fougueuse, il devait trouver un moyen pour inverser la situation, il ne pouvait pas continuer comme ça trop longtemps, Danatael était plus habitué aux combats courts et meurtriers qu'aux combats de longue haleine, et il avait à peine eu le temps de se remettre de son combat contre Kloa. Il décida donc d'affirmer ses appuis et commença à riposter aux coups de son adversaire pour qu'elle perde son avantage d'agressivité.

- Eh bien, on dirait que c'est pas sur la force brute que je vais pouvoir prendre le dessus. Heureusement c'est loin d'être la seule façon de se battre !

Les mouvements de Danatael se firent plus fluides et plus rapides et, bien que moins puissants, ses coups étaient bien plus durs à suivre.

[J'te laisse la relève du combat Wink J'espère que le début te plait Pelle]


_______________
Perdu dans la brume
Il ne voit que la Lune
Le loup sourit
avatar

Apprentie Légionnaire
Messages : 568
Inscription le : 03/07/2009
Age IRL : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: File, petite abeille [Terminé]   Sam 30 Jan 2016 - 14:35

Ainsi donc l’épreuve était un combat contre le nouveau maître marchombre de l’Académie. Et il n’allait pas la ménager. Eh bien, c’était un défi intéressant pour la jeune guerrière qui s’était plusieurs fois frottée à des marchombres au cours de sa formation. Combattre avec Ichel était une  habitude qu’elles avaient prise toutes les deux et elles avaient progressé ensemble. Elle avait affronté Kirfdéin aussi mais elle le suspectait de l’avoir protégée. Enfin, son exercice avec Arro Skil’Liches avait été passionnant. Halina ne se faisait pas vraiment d’illusions, elle ne le battrait pas facilement et n’était pas sûre du tout de pouvoir le battre tout court. Mais elle supposait que le défi était de le convaincre qu’elle savait combattre.
 

Elle lui sourit, le laissa se relever et lui asséna un premier coup. Il lui avait bien dit qu’elle devait se battre comme si ça vie en dépendait alors elle n’allait pas s’embarrasser de manières inutiles. Un combat est un combat peut importe la façon dont on le commence et d’ailleurs, il valait mieux pour elle qu’elle fasse vite parce qu’il pouvait très facilement l’épuiser s’il était aussi feux follet qu’Ichel ou Arro. Ainsi, elle se dit qu’il ne fallait pas qu’elle lui laisse l’avantage et qu’elle devait lui montrer ce dont elle était capable dès le début de l’échange. Elle enchaîna donc les coups avec force et détermination et tenta de ne pas lui laisser de répit. Elle ne savait pas cependant si cette technique allait fonctionner avec le maître marchombre. Mais qui ne tente rien n’a rien alors elle se mettait à fond dans le combat.
 

-D’accord, je vous suis, enfin, j’espère pouvoir…
 

Lorsque l’homme changea ses appuis après lui avoir dit que la force brute n’était pas la seule solution pour vaincre, Halina se dit que le combat allait se corser. Elle modifia sa garde et son style de combat. Elle quitta son mode guerrière pure pour mettre en pratique les années de combat avec Ichel. Mais Ichel n’avait pas encore le niveau du maître marchombre et Halina n’avait pas l’habitude de suivre des attaques aussi rapides. Au début, elle se laissa déborder, il avait repris le dessus et elle se contentait de se défendre en parant et en évitant les coups et puis, petit à petit, elle commença à visualiser le rythme de leur affrontement. Elle entrapercevait le temps de son adversaire. Elle n’était plus totalement déboussolée par ses attaques d’une fluidité impressionnante. La jeune femme pouvait anticiper certains de ses coups et commençait à contre-attaquer. Oh, elle était loin de l’égaler mais elle n’était plus noyée. Elle se dit qu’il avait un grand avantage puisque lui devait parfaitement saisir son temps à elle. Mais elle ne désespérait pas, il fallait qu’elle lui montre qu’elle pouvait au moins le toucher alors elle tenta de le pousser. Elle dansa contre lui avec le peu de grâce et de fluidité qu’elle possédait et y mêla une bonne dose de force et de détermination guerrière. Son style de combat ne devait ressembler à rien mais elle espérait le déstabiliser un peu.
 

-Eh bien, on dirait qu’il faut que j’improvise…

 
Toute concentrée qu’elle l’était sur leur échange, elle en perdait la notion du temps et elle sentait qu’elle transpirait. Ça lui faisait craindre que sa main ne glisse sur son pommeau d’épée. Il fallait donc qu’elle change la donne. Elle finit par repérer une ouverture dans sa garde au niveau de son flanc gauche, sachant parfaitement qu’il pouvait s’agir d’un piège, elle s’y engouffra, il était temps de tenter quelque chose. Elle ne pouvait pas laisser durer le combat, pas avec le reste du Labyrinthe qui l’attendait. Alors, elle s’engouffra dans la gueule du loup, l’épée tendue en avant, mais alors qu’il s’apprêtait à lui assener un coup circulaire, elle libéra son piège à elle et le frappa de son poing libre dans le flanc ce qui le fit grogner. Elle récolta quant à elle une belle estafilade sur ses côtes.
 

Elle l’avait surpris. Puisque Halina savait que ce moment ne durerait pas, elle tenta alors d’en profiter pour le désarmer d’un coup de pommeau dans la main qui tenait son épée…


[J'espère que ça te convient, je te laisse le soin de clôturer le combat ! Wink I love you ]


_______________

             
"Obsessed by a fairytale, we spend our lives searching
for a magic door and a lost kingdom of peace"

Eugene O'Neil

Spoiler:
 


Halina Nilsan ... Clarysse Vornang
avatar

Marchombre
Messages : 136
Inscription le : 06/10/2014
Age IRL : 23


Voir le profil de l'utilisateur http://hatithenorn.tumblr.com/
MessageSujet: Re: File, petite abeille [Terminé]   Sam 30 Jan 2016 - 23:30

Décidément il avait pris trop d'assurance et avait fini par baisser sa garde et sous-estimer son adversaire. Danatael ne s'attendait pas à ce coup de poing. Heureusement, il avait juste eu le temps de le voir arriver et de se préparer à recevoir le coup, ce qui lui permit de garder son souffle. Seulement, ça l'avait déstabilisé suffisamment pour qu'il néglige sa prise sur son épée. Halina semblait avoir vu ce moment de faiblesse car elle en profita directement pour envoyer un coup de pommeau pour le désarmer.

L'épée de Danatael s'envola pour atterrir quelques pas plus loin. Halina s'était arrêtée car l'estafilade laissée deux secondes plus tôt par Danatael devait la gêner un peu. Il était désarmé, il devait trouver une solution. Il n'avait que très peu de temps pour trouver une solution... Okay, soit je suis assez rapide et j'arrive à récupérer mon épée pour me défendre, soit je lui annonce qu'elle a gagné le combat, soit je sors ma botte secrète. Non, hors de question de me rendre contre une élève ou d'utiliser ma greffe contre elle.

La décision était prise. Il décocha un coup de pied fulgurant qui atteint les côtes de Halina à sa blessure et profita de son avantage pour sauter sur son épée. Il finit sa manœuvre en roulade, l'épée à la main droite, une dague en main gauche qu'il avait retiré de sa botte, puis profita de la fin de sa roulade pour se propulser vers Halina qui avait encore une main sur sa blessure. Très rapidement, il se retrouva dans le dos de son adversaire, la lame placée son sa gorge et la dague pointée dans son dos. Elle ne peut plus bouger, je l'ai eue.

Tu es reçue.

Danatael laissa quelques secondes à Halina pour qu'elle comprenne ce qu'il venait de dire.

- J'ai gagné ce combat, mais tu m'as désarmé. Ca ne m'était pas arrivé depuis longtemps, alors bravo, vraiment ! Félicitations. C'est ma fierté qui m'a poussé à terminer le combat de cette façon, encore désolé de t'avoir frappé si durement.

Suite à ça, Danatael libéra Halina de son emprise.

- Tu devrais soigner tes quelques blessures avant de repartir vers les épreuves suivantes. Elles ne seront pas de tout repos non plus.

Danatael se dirigea donc vers la bassine d'eau pour s'y désaltérer et invita Halina à le rejoindre.

[Houlà, j'vais l'impression d'avoir écrit un RP un peu plus long moi ^^ Bon bah si c'est trop court vous me dites et je verrai si je peux faire plus long !]


_______________
Perdu dans la brume
Il ne voit que la Lune
Le loup sourit
avatar

Apprentie Légionnaire
Messages : 568
Inscription le : 03/07/2009
Age IRL : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: File, petite abeille [Terminé]   Mar 19 Avr 2016 - 22:24

Son astuce avait suffi pour le désarmer mais la douleur l’avait empêchée de réagir assez vite pour utiliser cet avantage et l’immobiliser. Du coup, il utilisa le temps de repos d’Halina pour l’écarter d’un coup de pied volontairement moins fort qu’il en était capable. Halina tomba donc à la renverse sur les fesses et eu juste le temps de voir le maître marchombre récupérer son arme avant qu’il ne la menace avec celle-ci. Et merde, elle n’avait pas réussi à le vaincre ! Bon, elle s’en doutait aussi mais elle était un peu fière d’avoir réussi à le toucher et à lui retirer son arme des mains. Et si elle avait été un peu plus attentive et un peu moins focalisée sur sa douleur, elle aurait pu le vaincre ou du moins l’immobiliser. Elle avait eu une chance durant ce combat et elle l’avait en partie saisie. La guerrière pouvait être fière d’elle-même. Elle progressait. Elle continuait de progresser. Ce Passage ne serait pas une fin en soi. La route qu’elle avait choisie lui permettait de continuellement rencontrer de nouveaux adversaires et de se forger auprès d’eux. Elle n’avait plus peur du résultat de ce Passage. Quoi qu’il se passe aujourd’hui cela marquerait une progression, une amélioration.
 

Elle sourit en réponse au compliment du maître marchombre. Il avait l’avantage de ne pas s’être énervé de cet affront qu’elle lui avait fait en le désarmant et de reconnaître ce qu’elle avait fait comme une réussite. Et comme se doutait Halina, il en avait encore sous le coude pour défendre sa fierté. Il saluait la valeur de la jeune guerrière. Ce combat n’avait pas été si simple pour lui et il le disait. Rare étaient les combattants qui savaient avouer une faiblesse. Par son comportement, il venait de gagner son respect. Elle espérait qu’il avait un élève pour lui enseigner ce qu’il savait. Elle en était convaincue maintenant, le savoir devait être partagé. L’Académie lui avait appris ça. Elle répondit donc, toujours souriante :
 

-Merci beaucoup pour ce combat. Oh, ne vous inquiétez pas pour cette plaie j’ai connu pire.


Elle avait peut-être connu pire mais elle n’était pas totalement idiote, alors elle s’avança vers la bassine et utilisa une des serviettes qui était posée à côté pour l’humidifier. Puis elle osa enfin soulever délicatement sa chemise. La plaie était fine, nette et ne saignait déjà plus, preuve de la redoutable efficacité de son adversaire. Halina passa le linge mouillé dessus afin de retirer le sang séché et la sueur. Elle nettoya aussi sa chemise lacérée du mieux qu’elle pouvait et se rafraîchit. Elle ne pouvait pas faire beaucoup mieux que ça sans bandages pour éviter que la plaie ne se ré-ouvre. La guerrière testa un peu ses muscles et sa douleur pour ne pas être surprise durant les épreuves suivantes. Elle voulait connaître ses faiblesses pour les protéger. En effet, lever le bras gauche s’avérait douloureux ainsi que l’inspiration profonde ou l’expiration forcée. Elle pourrait faire avec.
 
Elle remit sa chemise en place et la serviette à côté des serviettes déjà utilisées par le maître marchombre puis elle prit congé de celui-ci, heureuse et souriante :


-Je vous remercie à nouveau de m’avoir reçue et je vais maintenant passer cette porte et me rendre à la suite des épreuves. Soyez sympa avec les suivants s’il vous plait…
 

Elle s’assura que son épée coulissait bien dans son fourreau, comme à son habitude. Puis, elle ouvrit donc la porte et sans un regard en arrière, la traversa puis la referma derrière elle. Devant elle un couloir identique au premier avec une porte au fond, bien éclairé mais vide. La jeune femme prit son courage à deux mains et s’avança d’un pas. C’était obligatoire pour déclencher le premier piège et donc savoir de quoi il allait s’agir. La lumière s’éteignit et elle sentit le sol bouger sous ses pieds, tandis que les murs se déplaçaient. Lorsque la lumière se ralluma, il n’y avait qu’une mince pénombre et un embranchement devant elle. Droite ou gauche. Plus aucune porte visible. Le Labyrinthe  avait revêtu sa première forme et Halina se trouvait au cœur d’un dédale. Elle n’aimait pas trop ce type d’épreuve et l’avait souvent évitée durant ses entraînements. Réfléchir à trouver une sortie n’était pas sa tasse de thé. Elle soupira bruyamment, ce qui diffusa immédiatement une sourde douleur sans ses côtes à gauche. Elle s’en voulu. Quelle idiote !
 

-Bon allez, t’as pas trop le choix, à un moment faut se décider ! Droite ou gauche ? Droite !

 
Elle prit donc à droite à cette intersection et marqua son choix dans le mur avec la pointe de son couteau d’un chiffre 1. Elle procéda de la même façon à l’intersection suivante où elle prit à droite et la marqua d’un 2. Elle rencontra des dizaines de culs de sac, tourna en rond une bonne vingtaine de fois. Et s’énerva, pesta ou râla contre le Labyrinthe un millier de fois. Lorsqu'elle arriva pour la sixième fois de suite devant le 9 elle n'y tint plus:
 

-Naaaan ! Je suis encore retournée sur mes pas ?! C’est pas possible ! Qui a conçu cette Épreuve pourrie ! Quel est l’intérêt de me faire tourner en rond pendant des heures ! Je déteste ça ! La patience c’est VRAIMENT pas mon fort !….

 
Elle grogna à nouveau, shoota dans une pierre invisible juste pour calmer ses nerfs et faire redescendre la tension puis elle se mit à réfléchir à nouveau.
 

-Bon, il me reste quoi là ? Au 6 j’ai pas encore tourné à gauche je crois… Bon comment j’y retourne déjà ?
 

Elle s’en voulait de ne pas avoir amené des feuilles comme elle avait vu faire certains élèves. Elle aurait pu tracer une carte et donc gagner du temps. Halina se perdit encore une dizaine de fois avant de trouver un nouveau chemin inexploré. Elle tourna un peu en rond et dû revenir sur ses pas deux fois avant qu’elle ne parvienne jusqu’à la porte de sortie. Avec un « c’est pas trop tôt !  » très enthousiaste, elle franchit la porte jusqu’à une nouvelle salle où l’attendait sûrement une nouvelle épreuve.


_______________

             
"Obsessed by a fairytale, we spend our lives searching
for a magic door and a lost kingdom of peace"

Eugene O'Neil

Spoiler:
 


Halina Nilsan ... Clarysse Vornang
avatar

Primat de Teylus et Maître d'Armes
Messages : 634
Inscription le : 26/11/2008
Age IRL : 28


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: File, petite abeille [Terminé]   Ven 24 Juin 2016 - 18:52

Kloa venait tout juste de sortir. Le maître d'armes n'eut pas besoin de refermer la porte derrière elle, le Labyrinthe s'en chargea lui-même. Le Passage de la jeune guerrière était terminée désormais.



Locktar aurait du retourner dans la salle de commande pour observer son autre élève qui passait son Passage, à savoir Halina. Mais il préférait attendre. Il ne doutait pas que la jeune guerrière ne tarderait pas à le rejoindre. Pendant que Kloa affrontait la deuxième partie du Labyrinthe pour rejoindre la salle de l'affrontement contre Locktar, Halina, elle, combattait Danatael. Bien sûr, le maître d'armes l'avait observé tout en surveillant l'avancée de Kloa. Tout comme sa compagnonne de Teylus, elle s'était bien battue, résistant aux assauts du maître marchombre. Elle avait même été à deux doigts de réussir à le battre, désarmant Danatael. Une véritable performance. Le maître d'armes n'avait eu le temps que de voir que le Labyrinthe prenait la fonction première de son nom en lui offrant un dédale à affronter avant de devoir rejoindre la seconde salle pour y affronter Kloa.



Pendant tout le combat, il s'était presque attendu à voir débarquer une Halina ayant triomphé rapidement de son épreuve mais non, le combat s'était déroulé normalement et désormais Locktar attendait son élève.



Cette fois-ci, il n'avait pas déposé son épée dans le coin de la salle. Cette fois-ci, il n'affronterait pas son élève à mains nues. Cette fois-ci, il y aurait un vrai combat. Un vrai duel épée contre épée. Halina ne passait qu'un simple niveau dans sa progression à l'académie. Cette épreuve était celle qui validerait son enseignement. Quand elle sortirait du Labyrinthe, elle saurait si elle restait une élève à l'académie pour apprendre les quelques lacunes qui lui manquaient pour triompher de son Passage ou si elle ne serait plus élève car elle aurait réussie.



Dans un petit coin de sa tête, Locktar envisageait de proposer un poste d'assistante à Halina si elle triomphait de son Passage. Mais pour le moment, il y avait trop de conditions à remplir pour y penser vraiment. La première étant bien évidemment qu'Halina devait réussir son combat.



D'ailleurs, il entendait du bruit de l'autre côté de la porte.



Locktar se tenait debout au centre de la pièce, la pointe de sa lame posée au sol. Ses mains jointes étaient posées sur le pommeau de son épée. Il avait le regard fixé sur la porte qui s'ouvrait.



- Je suis content de te voir arriver jusqu'ici, Halina. La porte qui se trouve derrière moi, c'est la sortie du Labyrinthe. Je suppose que tu sais ce que cela veut dire.

D'un signe de tête, la jeune guerrière confirma.



- Je serais ton adversaire pour cet ultime combat. Ne te ménage pas et ne retiens pas tes coups, c'est ton avenir qui se joue.

Trois rêveurs avaient été contactés et attendaient juste de l'autre côté de la porte extérieure. Le gardien du Labyrinthe n'avait qu'à appuyer sur un bouton pour leur permettre de pénétrer dans la pièce et soigner les éventuelles blessures, graves ou non. Il était donc inutile de se retenir de peur de blesser son adversaire.


D'ailleurs, en parlant de blessure...


- Des rêveurs sont à l'extérieur du Labyrinthe. Souhaite-tu que l'un d'entre eux vienne s'occuper de toi?

Il n'avait qu'un signe à faire et elle retrouvait la pleine mesure de ces capacités.



La jeune guerrière refusa, sortant simplement son épée de son fourreau. Un léger sourire se dessina sur le visage de marbre du maître d'armes. Ainsi donc elle refusait de se remettre d’aplomb, préférant affronter son adversaire comme si elle était sur un champ de bataille. On est soigné que lorsque l'adversaire est vaincu.



Locktar n'avait pas bougé, fixe comme une statue. Il attendait une réaction de la Teylus, c'est elle qui débuterait son ultime combat. Pendant un bon laps de temps, Halina ne bougea pas elle non plus, semblant attendre le top de départ de la part de son professeur. Puis, se rendant compte qu'il ne viendrait pas, elle chargea, l'épée en avant.



Le maître d'armes se déplaça sur sa droite, empoignant son épée en même temps que le mouvement. Le premier coup de la guerrière n'avait que peu de chance de l'atteindre. On ne surprends pas un adversaire qui attends. La Teylus se reprit bien rapidement de sa charge manquée. Très rapidement. Trop rapidement pour avoir été surprise par le mouvement du maître d'armes. Son attaque n'avait servit qu'à déclencher les hostilités. Les chocs d'épées résonnèrent immédiatement, emplissant la salle. Locktar était sur qu'on les entendait également à l'extérieur et dans les pièces aux alentours. Halina était plus rapide que le maître d'armes mais Locktar avait la force de son côté. Ses parades repoussaient le bras de la guerrière qui devait défendre en catastrophe pour ne pas être touchée.


Esquivant une attaque de la Teylus, Locktar ne répliqua pas par une attaque d'épée, il percuta le pied de la guerrière qui, déséquilibrée, posa un genou à terre. Le maître d'armes en profita pour attaquer. Sa lame tinta en touchant le sol, Halina s'était esquivée.


_______________
Il est plus facile de faire la guerre que la paix







Spoiler:
 
avatar

Apprentie Légionnaire
Messages : 568
Inscription le : 03/07/2009
Age IRL : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: File, petite abeille [Terminé]   Mar 5 Juil 2016 - 23:52

Alors, que la porte du Labyrinthe se refermait derrière elle, Halina observa la salle et l’épreuve qui l’attendait : au centre de la pièce se tenait Locktar Hil’Guidjek, Maître d’Armes et Primat de Teylus. La guerrière ne fut donc pas étonnée. Au fond d’elle, elle le savait depuis le début de ce Passage. Il était logique que l’homme qui la formait depuis maintenant quelques années, soit celui qui la testerait et validerait ou non sa formation. Il était celui qui l’avait vu évoluée, presque depuis le début. Il était pour elle à la fois un modèle pour le combat mais aussi une figure paternelle qui avait été là pour elle dans les moments difficiles. Il ne l’avait jamais laissée tomber. A sa façon, il l’avait aidée à se relever des épreuves qu’elle avait traversées durant la Prise de l’Académie. Il ne lui avait jamais offert de traitements de faveur lorsqu’elle allait mal, ni ne l’avait sous-estimée et l’avait toujours poussée dans ses retranchements. Ces cours, ainsi que les courses qu’elle s’imposait, lui avait offert un pilier fort et solide autour duquel elle avait pu se reconstruire. La fille traumatisée a fini par grandir. Sans ça, elle aurait certainement finie au fond de son lit à se lamenter sur son sort….


Ainsi, Halina vouait à l’homme qui se tenait en face d’elle, un respect et une reconnaissance sans limite. Elle avait l’impression de lui devoir beaucoup et ne souhaitait pas le décevoir. Elle voulait qu’il soit fier de son parcours et de sa réussite. La jeune femme attendait donc beaucoup de cette épreuve qui serait la dernière. De la réussite de celle-ci dépendait la fin de sa formation à l’Académie. Elle n’hésita qu’une seconde au sujet des Rêveurs et refusa leur aide. Ce Passage devait se faire dans la continuité, elle avait la sensation qu’elle devait l’affronter comme elle était maintenant. Leur intervention fausserait l’état d’esprit dans lequel se trouvait la jeune femme et elle n’avait pas l’impression que sa blessure serait un énorme handicap, elle ne l’empêchait pas de se battre. Une fois sa décision prise, elle se contenta de dégainer son épée du fourreau qui pendait à sa ceinture.


La guerrière se mit en position et attendit que le Maître d’Armes face le premier pas, elle était certaine que ce serait lui qui s’avancerait vu qu’il était l’épreuve mais lorsqu’elle vit qu’il ne bougeait pas, elle comprit. Il symbolisait le Gardien du Passage et comme elle désirait passer, il était en effet logique qu’elle soit celle qui attaque en premier. Il était prêt, elle l’était aussi, alors elle se décida à attaquer. Il saisit son épée et esquiva par la droite le coup qu’elle venait de lui asséner. Elle se recula alors d’un pas pour parer sa contre-attaque et le combat s’engagea réellement. Les coups pleuvaient d’un côté et de l’autre et la salle résonnait des chocs et de leur respiration saccadée. Halina évaluait ses avantages par rapport à ceux du guerrier. Il avait la force brute et l’expérience de celui qui a souvent combattu. Elle avait la vitesse et l’innovation de la jeunesse. En effet, la jeune femme avait une technique particulière, forgée par ses entraînements avec différentes personnalités. Elle n’affrontait pas de la même façon Ichel la marchombre ou Tihn le guerrier. Ainsi, elle n’avait jamais combattu de la manière dont elle combattait Locktar. Il lui fallait ruser pour éviter des coups tellement puissants qu’elle n’était pas sûre d’avoir assez de force pour les parer. Elle était en difficulté face à lui, et ses muscles étaient au martyr.


Cette impression se concrétisa quand il profita d’une ouverture pour, non pas l’attaquer à l’épée, mais pour lui asséner un coup au pied. Incapable de réagir assez vite, elle sentit son pied se dérober sous elle et elle réussit à limiter sa chute en se contentant de poser un genou au sol. Halina vit le coup de l’homme s’abattre sur elle et elle roula sur le côté pour l’éviter. Ainsi, lorsque l’épée  frappa le sol de la salle, Halina en profita pour frapper de son épée la cuisse de son maître en se relevant. Il ne put l’éviter mais dévia le coup en remontant sa lame. Halina recula ensuite d’un bond et observa le fin chemin que sa lame avait tracée dans la cuisse de l’homme, ce n’était qu’une plaie qui ne le gênerai nullement. Cependant, elle en retirait une certaine fierté : elle avait fait couler le premier sang, dans certains duels anciens, le premier sang était le signe de la victoire. Mais ici, il ne fallait pas qu’elle se déconcentre, il lui avait bien amoché la cheville et elle sentait que son appui était moins fiable, il ne fallait pas que le combat dure trop longtemps.


La Teylus n’attendit donc pas qu’il se remette et attaqua de nouveau. Elle ne pouvait pas se permettre qu’il voit sa faiblesse et l’utilise. Même s’il devait déjà s’en douter vu la force qu’il avait mise dans le coup. L’échange reprit et il s’apparentait aussi à une danse. Une danse moins fluide que celle que se livraient les marchombres, mais une danse tout de même. Les deux partenaires se tournaient autour, se jaugeaient et se testaient. Halina se demandait si elle pourrait avoir l’homme à l’usure, il était plus massif et chaque déplacement lui demandait plus d’énergie. Il semblait avoir une bonne endurance mais avait-il suffisamment de réserve depuis qu’il était père ? Ses enfants lui prenaient certainement une grande partie de ses journées et de ces nuits ? Était-il fatigué par ce rythme enfants/cours et autres obligations ? Mais avait-il une nourrice qui lui évitait cet épuisement? Et elle, avait-elle assez de ressources en énergie pour tenter cette méthode? Ne risquait-elle pas justement de se mettre toute seule en danger ?


Elle n’en avait aucune idée, mais c’était la seule piste qu’elle avait pour tenter de le vaincre, à part un coup de chance.  La jeune femme y vit une stratégie potentielle qu’elle tenta donc de mettre en place : toujours en attaquant, en parant et en évitant les coups, elle accéléra le rythme du combat. Celui-ci s'étira dans le temps. Mais elle avait l’impression d’être une mouche qui tourne autour du bœuf sans pouvoir se poser. Aucun de ses coups de le touchaient alors qu’il l’avait blessé durant l’échange au bras gauche, au mollet et bien évidemment à la cheville. Et alors qu’Halina continuait sa stratégie d’épuisement, il profita d’un de ses déplacements pour la frapper du pommeau de son épée dans les côtes, à l’endroit même où elle s’était blessée contre Danatael. Le souffle coupé, elle se plia en deux par réflexe et elle sentit sa cheville se dérober sous elle. Il en profita pour tenter de la désarmer mais elle s’était crispée de douleur et ne lâcha pas son épée. Derrière le voile rouge de la douleur qui se posait sur ses yeux, elle distingua l’homme se rapprocher pour la mettre au sol et terminer le combat.


Dans un dernier élan de survie, elle se campa sur son pied valide et elle envoya un coup avec l’autre pied en direction de l’entrejambe du Maître d’Armes, en espérant à moitié toucher sa cible, il était si près mais si concentré, qu’elle n’était sûre de rien. Elle ne savait même pas ce qu’elle pourrait faire après si elle le frappait, elle était si déséquilibrée et si proche de s’évanouir…



_______________

             
"Obsessed by a fairytale, we spend our lives searching
for a magic door and a lost kingdom of peace"

Eugene O'Neil

Spoiler:
 


Halina Nilsan ... Clarysse Vornang
avatar

Primat de Teylus et Maître d'Armes
Messages : 634
Inscription le : 26/11/2008
Age IRL : 28


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: File, petite abeille [Terminé]   Dim 24 Juil 2016 - 17:45

Locktar jeta un regard rapide vers sa jambe dont le pantalon s'était imbibé de sang. Un étrange sentiment lui parcourait l'esprit. Le premier était celui du combattant qui se maudissait d'avoir été ainsi touché alors qu'il avait réussit son attaque. Le second était celui du professeur, fier de voir les progrès de son élève. Car Halina avait parfaitement réagit à une attaque qui l'avait touchée. Elle avait répliqué immédiatement devant l'ouverture qui se présentait à elle.



A elle le bénéfice du premier sang. A lui l'avantage de la blessure handicapante. Car l'estafilade à la jambe n'était pas bien méchante, Locktar avait connu bien pire lors des différents affrontements qu'il avait eu dans sa vie. Mais l'attaque à la jambe avait plus sérieusement blessé la guerrière. Halina essayait tant bien que mal à dissimuler sa faiblesse mais l'oeil aguerrit de Locktar l'avait repéré. Elle évitait de prendre appui sur ce pied et quand elle tentait finalement le coup, ses attaques étaient moins fluides.



Pourtant, la Teylus n'avait pas renoncé à vaincre. Elle attaquait avec autant de hargne qu'avant. Elle commençait même à mettre plus de vitesse dans ses coups. Le combat s'éternisait. Habituellement, Locktar n'était pas friand des affrontements qui s'éternisaient. Il fatiguait souvent plus rapidement que son adversaire mais aujourd'hui, la donne était différente. Halina avait plus combattu que lui, elle était plus blessée que lui et surtout, c'était elle qui lui tournait autour. Les mouvements de Locktar étaient plus limités, restant la plupart du temps dans une position fixe. Les ouvertures se faisaient de plus en plus nombreuses mais Halina parvenait toujours à parer en catastrophe.



Une attaque tout de même fit mouche. Locktar frappa du pommeau dans les côtes de la guerrière. Celle-ci, par réflexe, se plia en deux. Le primat en profita pour tenter de la désarmer en vain. La prise d'Halina était ferme et son arme resta bien calée dans son poing. Tant pis, il mettrait fin au combat sans l'avoir désarmée. Il s'approcha d'elle avec l'intention de placer son épée presque au contact de la gorge de la Teylus, marquant ainsi sa victoire.



Mais ce n'est pas ce qu'il se passa...


Dans ce qui apparu comme une tentative désespérée, Halina se tint sur son pied valide et envoya son pied blessé en direction de son adversaire. Pour Locktar, la défense fut très approximative. Il était trop tard pour reculer. Il se jeta sur le côté. Le primat était un guerrier pas un marchombre. Là où un marchombre aurait souplement évité le pied d'Halina et se serait réceptionné en douceur, le genou de Locktar buta contre le pied blessé de la guerrière. Le professeur fut déséquilibré et il s'écrasa au sol. Il se mordit même la langue quand ce fut son menton qui toucha le sol. Pour compléter le tout, il lâcha son épée.



Il s'était lancé dans une attaque qui aurait du conclure le combat et il se retrouvait à terre avec un goût de sang dans la bouche et sans son épée. Il se releva et jeta un coup d'oeil vers Halina qui n'était pas en meilleur position que lui. Il faut dire que son pied blessé s'était pris une charge d'un homme bien bâti. Elle serait désormais incapable de l'utiliser. D'ailleurs, elle avait beaucoup de mal à se relever. Locktar en profita pour reprendre son épée.



Halina ne cachait même plus sa blessure, elle posait à peine le pied à terre mais son regard restait déterminé. Il fallait mettre fin à ce combat, il avait trop duré et Halina avait besoin de soin.



L'attaque de la guerrière fut lente et Locktar n'eut aucun mal à la stopper. Elle se permit tout de même en pivotant de lui offrir une nouvelle estafilade, au ventre cette fois-ci. Il y eu de nouvelles attaques mais le professeur sentait que lui aussi fatiguait et que ces attaques n'étaient plus aussi puissantes qu'avant. Il parvint tout de même à désarmer la guerrière et à lui placer sa lame sous la gorge.



Le combat était terminé.


- Ton Passage est désormais terminé et validé.

Il marqua une pause en rangeant son épée dans son fourreau.


- Je suis assez fier de vivre cet instant avec toi. Aujourd'hui marque la fin de ton apprentissage. Tu peux désormais voguer vers de nouvelles aventures en dehors de l'académie. Tu as été une élève brillante et je serais ravi de te recommander à des institutions telles que la légion noire.

Il s'approcha d'elle pour l'aider à sortir en clopinant du Labyrinthe.



- Si tu souhaites rester à l'académie, je peux même te proposer de devenir mon assistante dans mes cours. Enfin, tu as le temps d'y réfléchir.







[J'espère que ça te convient Wink ]


_______________
Il est plus facile de faire la guerre que la paix







Spoiler:
 
avatar

Apprentie Légionnaire
Messages : 568
Inscription le : 03/07/2009
Age IRL : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: File, petite abeille [Terminé]   Jeu 11 Aoû 2016 - 22:37

Halina vit son Primat éviter le coup à son entrejambe mais il ne put éviter les conséquences de ce coup, il fut déséquilibré et chuta lourdement sur le sol. Mais la jeune guerrière n’eut pas l’occasion de profiter de cet avantage puisqu’elle tomba elle aussi, directement sur les fesses. Elle eut un moment où elle resta au sol, sonnée, puis dans un effort important, elle se releva mais des étoiles dansaient devant ses yeux et elle ne pouvait pas poser son pied au sol. Lorsqu’elle eut le malheur de tester, une onde de douleur pure la traversa de part en part et elle ne parvint plus à respirer. Une fois son pied relevé, la douleur vive se dissipa alors qu’une douleur lancinante s’installait insidieusement dans sa cheville. Elle respirait rapidement sans parvenir à calmer les battements effrénés de son cœur. Mais elle se remit en garde et tenta une nouvelle attaque sans grande conviction. L’échange se termina rapidement comme s’en doutait Halina et le maître d’arme la désarma avant de la menacer de son arme. Elle avait perdu.


Locktar lui valida tout de même son Passage et elle ne put retenir l’immense sourire qui lui barra le visage. Si elle n’avait pas été aussi épuisée, elle aurait réalisé une danse de la joie immédiatement. Elle hésita même à sauter dans les bras de l'homme devant elle. Mais déjà que le coup à l'entrejambe était limite, alors le câlin le serait encore plus. Halina avait réussi ! Elle avait fini sa formation à l’Académie ! Cette dernière l’avait accueillie, lui avait appris des tas de nouvelles choses et maintenant la reconnaissait comme une guerrière accomplie. Elle pouvait donc choisi n’importe quel chemin qui s’ouvrirait devant elle. Son rêve d’intégrer la Légion Noire se rapprochait de plus en plus. Et le Maître d’Armes de l’Académie lui proposait même de la recommander dans cette institution. Il lui faisait donc vraiment confiance et ne mentait pas en disant qu’il était fier. Pour en rajouter, il lui proposait un poste d’assistante ici. Cela fit chaud au cœur de la jeune femme qui récupéra son épée puis s’appuya sur l’épaule de son ancien maître pour sortir une dernière fois du Labyrinthe.


Devant la porte, elle s’arrêta et lui répondit en le regardant dans les yeux et en souriant sincèrement :



-Milles fois merci pour tout ce que vous avez fait pour moi… Mon rêve est d’intégrer la Légion Noire, alors je ne serai pas contre une recommandation en effet ! Pour votre proposition, je vous remercie mais je ne pense pas être prête à enseigner mais qui sait, je changerai certainement d’avis dans quelques années !


Il lui sourit en retour et il poussa les portes pour l’entraîner dehors. Halina leva le visage vers soleil et lâcha un court rire sans se préoccuper des autres élèves qui l’assaillaient de questions. Elle était libre. Puis elle se laissa guider par les rêveurs présents qui la firent s’asseoir sur un banc à l’écart pour observer ses blessures. Elle les laissa faire leur travail, habituée à leurs soins attentifs. Elle se serait bien contenter d’un baume pour ses plaies et d’une attelle pour sa cheville vu qu’elle n’aurait plus forcément le luxe de pouvoir utiliser leurs services une fois en dehors de l’Académie. Une petite cicatrice ne la dérangerait pas. Mais ça aurait été idiot de ne pas profiter de leurs talents et de rester affaiblie des semaines alors que là, elle serait remise sur pied en un rien de temps. Elle observa l’homme d’une quarantaine d’année, ses yeux sombres dans le vague, il tenait sa cheville entre ses mains expertes. La douleur devenait de plus en plus importante alors que l'adrénaline s'effaçait de son organisme. Puis, il revint à lui, fit un signe à une collègue plus jeune et dit à sa patiente :


-Nous allons devoir remettre en place votre cheville Mademoiselle Nilsan, ça risque d’être un peu douloureux. Ensuite nous nous occuperons de vos autres blessures.


Elle hocha la tête et se prépara mentalement. La douleur fut intense mais brève, Halina serra les poings, se mordit la langue mais n’émit pas un son. Une fois que la cheville fut de nouveau dans son axe, la douleur diminua et lorsque le rêveur eut finit son travail, elle disparut complètement. Il s’occupa ensuite de sa blessure au torse mais également à toutes les autres, heureusement légères mais il y mit beaucoup d’application. La jeune guerrière se laissa docilement faire, elle reconnaissait sa chance. Son cœur reprit un rythme normal durant les soins et elle en fut soulagée, la douleur et la fatigue avaient dû causer cette accélération. Plusieurs minutes s’écoulèrent pour Halina sans qu’elle ne sorte de sa bulle. Le rêveur l’en tira, lorsqu’il eut fini, en déclarant :


-Bon, j’ai soigné ce qui le nécessitait. Ne forcez pas sur votre cheville durant la prochaine semaine et dans les jours prochains évitez de tirer sur les cicatrices sinon, elles risquent de se rouvrir.


Elle le remercia chaleureusement et se releva, libérant la place pour le prochain élève qui sortirait du Labyrinthe. Cherchant des yeux le Maître d’armes, elle repéra son dos alors qu’il pénétrait de nouveau dans la salle d’où il était sorti avec elle, un nouveau Passage l’attendait.  La jeune guerrière s’autorisa un autre sourire et alla rejoindre ses amis qui attendaient la fin des Passages. Les résultats de chacun fut un grand sujet de conversation pour tout le monde. Elle y participa, heureuse de ce moment si particulier. Elle encouragea les élèves qui entraient dans la Labyrinthe, félicita ceux qui réussirent et réconforta ceux qui échouèrent. Elle était là pour eux.


La nostalgie la rattrapa quelques instants plus tard. Halina réalisa qu’elle allait quitter l’Académie et ses amis. Sa famille depuis ces quatre années de formation. Elle partait. Seule.



[RP TERMINE I love you]


_______________

             
"Obsessed by a fairytale, we spend our lives searching
for a magic door and a lost kingdom of peace"

Eugene O'Neil

Spoiler:
 


Halina Nilsan ... Clarysse Vornang
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: File, petite abeille [Terminé]   



 
File, petite abeille [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires
-
» Petite Abeille
» Une si petite fugue (Terminé)
» Avatar et signature pour une petite nouvelle ! =) [Terminé]
» Petite savonnette [Terminé]
» April Lylie Burns, la petite dernière [Terminée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Académie de Merwyn :: L'enceinte de l'Académie et ses alentours :: L'enceinte de l'Académie :: Le labyrinthe-