Marquer tous les forums
comme lus

Sujets actifs du jour
Voir les nouveaux
messages depuis
votre dernière
visite
AccueilGinetteRencontre entre professeurs
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Forum RPG Ewilan école Merwyn RP Ellana Edwin Merwyn Vivyan Ts'Liches Marchombre Al-Poll All-Jeit Dessin Académie jdr Poésie RPG école médiéval fantasy Bottero jeu de rôle jeux de rôle RP forum quête monde salim duom
 

Partagez | 
 

 Rencontre entre professeurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Marchombre
Messages : 122
Inscription le : 06/10/2014
Age IRL : 23


Voir le profil de l'utilisateur http://hatithenorn.tumblr.com/
MessageSujet: Rencontre entre professeurs   Mer 15 Oct 2014 - 3:21

Sortant du bureau de l’intendant après avoir parlé à ce garde qui ne semblait pas trop savoir ce qu’il faisait là, Danatael se demanda où il pouvait bien aller avant de rejoindre son dortoir. De nature très littéraire, et puisqu’il n’avait pas d’élève attribué, il décida qu’il serait très instructif d’explorer la bibliothèque de l’Académie, afin de voir si des libres pouvaient l’intéresser : peut-être y trouverait-il des recueils de poèmes, des manuscrits qui pourraient contenir des bribes de l’histoire des marchombres ou tenter de comprendre mieux le fonctionnement du Dessin, même si il ne possédait aucun talent dans cette matière.

Ayant déjà fait un repérage des lieux, il se dirigea dans le dédale de couloirs de l’Académie sans hésitation pour rejoindre une grande porte sur laquelle était inscrit « Bibliothèque ».

Plusieurs personnes arpentaient déjà les rayons de la bibliothèque à la recherche de l’ouvrage nécessaire à leurs études ou étaient installés à des tables prévues à cet effet, éclairées par des lampes spécialement conçues pour ne pas risquer de provoquer d’incendie. Au fond de la pièce se trouvait une autre porte, menant à une salle réservée à la lecture, où les usagers pouvaient emmener leurs livres pour des lectures plus approfondies de leur ouvrage, dans un calme bien plus grand. 

Revenant sur ses pas, Danatael flâna entre les rayons à la recherche d’un titre d’ouvrage qui lui attirerait l’attention. Tandis qu’il regardait les couvertures de tous ces livres, il sentait que quelqu’un le regardait avec insistance. Faisant comme si il ne s’en rendait pas compte, il poursuivit ses recherches jusqu’à ce qu’il tombe sur un manuscrit qui lui semblait intéressant. Sur la couverture on pouvait lire Réflexions sur le bien et le mal mais le nom de l’auteur lui était inconnu ; il tourna la couverture et lut sur la première page un poème qui servait d’introduction à l’ouvrage.

Cliquez pour tourner la couverture du livre et découvrir le poème !:
 

Danatael appréciait de voir une inversion des rôles entre la lumière et l’ombre, car dans l’esprit des gens c’étaient deux notions bien trop souvent reliées au bien et au mal. L’ombre et la lumière ne sont que des outils, le bien ou le mal ne dépendent que des intentions de celui qui manie les outils, en tant que marchombre, il le savait bien.

Décidé à prendre ce livre, il se dirigea vers la table de l’homme qui l’observait :
 
Bonjour, il me semble avoir senti que vous me regardiez depuis tout à l’heure. Je me présente, je m’appelle Danatael Qil’Reddan, maître marchombre, je viens d’arriver à l’Académie.

Il posa le livre sur la table, prit une chaise et s’assit face à son nouvel interlocuteur avant de reprendre avec un ton un peu ironique :

Vous semblez intéressé, je peux vous aider ?


_______________

Perdu dans la brume
Il ne voit que la Lune
Le loup sourit
avatar

Maître des légendes et d'animisme et primat d'Aequor
Messages : 250
Inscription le : 13/07/2008
Age IRL : 23


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Rencontre entre professeurs   Mar 28 Oct 2014 - 1:52

- Généralement, c’est pour me demander mon aide ou un conseil que les gens m’approchent, il est rare que ça soit la contraire, répondit Duncan dans la surprise, un sourcil légèrement haussé lorsque Danatael s’adressa à lui aussi directement.

A vrai dire, il ne pouvait pas en vouloir à son interlocuteur, il avait été difficile de masquer le fait qu’il l’avait observé depuis l’entrée dans la bibliothèque. Duncan y passait plus de temps qu’à l’ordinaire ces derniers temps, la faute aux appartements qui lui semblaient étouffants et confinés.
Ou juste trop silencieux, trop bien apprêtés, trop connus. Parfois, retrouver le fourmillement habituel des élèves lui plaisait même en dehors des cours, quand bien même la bibliothèque n’était pas le lieu de fréquentation favori des… perturbateurs.

Ils lui manquaient, parfois. L’Acadaémie était bien trop tranquille. Ironique, considérant ce qu’ils avaient traversé… Mais les bagarres qui éclataient entre les têtes brulées comme Elio Tharön ou Shawna Djee, si elles leur pesaient sur le moment, faisaient partie de ce pour quoi il était venu enseigner à Al-Poll. Maintenant que la plupart des élèves dangereux étaient partis ou étaient sur la fin de leur parcours, l’Académie se peuplait surtout de petite noblesse, d’élèves qui, s’ils étaient un véritable plaisir à enseigner, manquaient de…
De quoi, exactement ?
Cette étincelle si particulière, cette flamme qui rongeait jusqu’à l’os les cas perdus, ceux qui l’insultaient ouvertement en cours, ceux qui le défiaient, qui ne voyaient en la théorie qu’une perte de temps ? Ceux qui pensaient que leur seul moyen de s’en sortir dans le monde était d’apprendre à se battre le plus vite possible, le plus fort possible. Et de rendre ses coups au monde qui les ballotait depuis la naissance.

Peut-être que trainer à la bibliothèque n’était pas la meilleure solution pour trouver cette flamme à nouveau, mais Duncan ne se voyait pas entrer dans la salle d’armes lorsqu’il n’avait rien à y faire.

Aussi avait-il été extrêmement perturbé dans ses réflexions lorsqu’un visage inconnu était apparu entre les rayonnages, plus vieux que la plupart des autres élèves… et l’air dangereux. Au jugé, Duncan aurait dit mercenaire.

Qui, ayant traversé ce qu’ils avaient traversé, n’auraient pas dit mercenaire au moindre visage nouveau ?

Intrigué, sur ses gardes sans pouvoir s’en empêcher, Duncan observait l’individu derrière ses lunettes, pour essayer de déterminer qui il était et ce qu’il faisait à l’Académie. Un nouveau professeur, en l’absence d’Aziel Ril’ Krysant ? Peu probable… Un élève ? Il était vieux, plus vieux que la plupart, mais ce n’était pas forcément un critère. Combattant, au moins, vu la démarche et la musculature.
D’autant plus étrange de trouver ce genre de personnes dans la bibliothèque, elle qui n’était généralement fréquentée que par les dessinateurs ou les élèves qui avaient un devoir en retard à lui rendre.

Lorque l’individu avait saisi un livre dont Duncan savait être l’auteur – il n’y en avait que très peu dans la bibliothèque et il n’avait jamais réussi à persuader Khelia de les mettre au moins à la Réserve ou dans son bureau- le vieux professeur plissa les yeux. Vieille poésie de jeunesse qu’il n’avait pas osé relire depuis de très nombreuses années, et écrites dans des circonstances si particulières…

Et maintenant, le jeune homme, manifestement plus jeune lorsqu’il était proche et que Duncan pouvait voir son visage plus net grâce à ses lunettes s’était présenté à lui et lui avait proposé son aide.  

- Pardonnez mon ton cavalier,
reprit Duncan après l’instant de surprise passé, ce n’est pas tous les jours que nous avons de nouvelles têtes dans le corps professoral. Il reprit ses manières habituelles, et tendit une main chaleureuse à son nouvel interlocuteur, lui offrant une poignée de main ferme.Duncan Cil’ Eternit, Primat de nos chers Aequors et professeur de légendes et de lettres. Soyez le bienvenu à l’Académie de Merwyn.

Un marchombre. Ces êtres si difficiles à comprendre, et dont il existait si peu d’écrits… Peut-être était-ce enfin l’occasion de se rapprocher de l’un d’entre eux et de satisfaire cette curiosité jamais étanchée à leur sujet, un jour. Duncan jeta un œil sur la tranche du livre que Danatael tenait toujours :

- Si vous voulez un avis biaisé, vous trouverez d’autres lectures bien plus intéressantes que cette œuvre là. La forme doit paraitre bien trop rigide à vous autres marchombres, ne préférez-vous pas les structures libres ?
sonda-t-il précautionneusement. La poésie marchombre était un sujet qu’il n’avait jamais réussi à élucider, puisqu’il était rare d’en avoir à l’écrit, et elle lui était souvent difficile d’accès, ne possédant pas les clefs de leur compréhension.

Peut-être que son envie de se trouver à la bibliothèque ce jour-là était un signe de la Dame, une augure, une permission. Peut-être qu’il pouvait enfin toucher à ces secrets qui lui avaient échappé depuis tant d’années.



_______________


"“Je manquais de mémoire - plus encore de l'habitude d'une mémoire
qui fut prégnante, à cran et à croc, apte à extravaser dans ma gorge,
pour salive, le sang des moments vécus ensembles."


Marlyn Til' Asnil | Duncan Cil' Eternit | Einar Soham
avatar

Marchombre
Messages : 122
Inscription le : 06/10/2014
Age IRL : 23


Voir le profil de l'utilisateur http://hatithenorn.tumblr.com/
MessageSujet: Re: Rencontre entre professeurs   Mer 19 Nov 2014 - 1:33

Danatael prit un temps pour penser à ce que venait de lui dire Duncan avant de répondre.

- Eh bien, je dois avouer que je n’ai pris que le temps de lire le poème en première page de ce livre. Comme je l’ai trouvé intéressant j’allais feuilleter le reste à la lumière d’une bougie. Pour ce qui est de la forme, je ne sais pas si c’est le cas pour mes autres collègues marchombres, mais je suis plutôt du type à m’intéresser au fond. Après tout la liberté prend la forme qu’on veut bien lui donner, vous ne pensez pas ?

Danatael crut remarquer une étincelle dans le regard de Duncan, suite à la question. Il s’agissait sans doute un sujet qui intéressait fortement le professeur, qui semblait très attentif à ce que son interlocuteur marchombre lui disait. Danatael se perdit quelques instants dans ses pensées. Que voulait ce personnage si curieux ? Qu’avait-il dit à propos du livre déjà ? Ah oui, qu’il existait des écrits plus intéressants …

- Vous semblez connaître ce livre.

Prit un peu plus de temps pour observer le livre qui était devant lui. Il y voyait bien le titre Réflexions sur le bien et le mal mais pas d’auteur. Puis il eut l’idée de regarder à la dernière page du manuscrit, pour vérifier s’il n’y avait pas les informations qu’il cherchait. Là, en bas de la page il vit le nom de Duncan Cil’Eternit.

- Vous êtes donc l’auteur de ce livre. Pourquoi avoir publié ce livre si vous ne trouvez pas qu’il faille que je me donne la peine de le lire ? Vous n’en êtes pas fier ? Ou peut-être …. Non rien.

Danatael se rappelait comment Duncan l’avait regardé arpenter la bibliothèque. Il avait l’air tellement curieux. Et si le professeur voulait tout simplement avoir une conversation avec Danatael avant qu’il ait pu lire le livre ? Non, il pensait forcément trop loin… Non ?

- Quoi qu’il en soit, si vous ne pensez pas que votre livre me convienne, que me conseillez-vous donc à la place ?

Cette fois-ci c'était dans le regard de Danatael que l'étincelle de curiosité s'illuminait.


_______________

Perdu dans la brume
Il ne voit que la Lune
Le loup sourit
avatar

Maître des légendes et d'animisme et primat d'Aequor
Messages : 250
Inscription le : 13/07/2008
Age IRL : 23


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Rencontre entre professeurs   Mar 2 Déc 2014 - 3:54

C’était fascinant. Vraiment fascinant.

Il s’était attendu évidemment à ce que Danatael évite de répondre directement à sa question sur la poésie marchombre, mais pas à ce que sa réponse soit si… marchombre, en elle-même ? Cette philosophie le fascinait tellement elle fonctionnait sur elle-même et s’adaptait à toutes les circonstances. Peut-être était ce ça, la vraie liberté ? L’absence de véritable forme – et donc la liberté d’en mettre ou de ne pas en mettre selon l’envie, plutôt que de se cantonner à un style précis.
Mais dans ce cas, toute poésie serait par définition marchombre… ou bien fallait-il une volition spécifique ? Encrer son texte du tampon de la liberté ? Mais dès lors, si la liberté est forcée dans un texte  posteriori, est-elle vraiment libre… ?

Danatael avait réalisé à quel il parlait, et Duncan se trouva un peu confus.
C’était toujours difficile d’expliquer à quelqu’un de vingt-cinq ans pourquoi son futur-soi de quarante ans pouvait détester son soi-de-vingt-cinq ans.

- Et bien, à l’époque évidemment, j’y trouvais un grand intérêt, mais comprenez qu’avec les années, les goûts changent, l’esprit critique se développe, et le contexte varie, je ne regarde plus du même œil ce que j’ai pu écrire à une époque où… tout était différent.

Où mon cœur explosait tellement de deuil que j’écrivais de la poésie jour et nuit pour tenter d’accoucher de cette douleur sur la page.
Ses yeux se posèrent sur les rayons, pour regarder si, à côté de ses œuvres, se trouvaient d’autres ouvrages de poésie mieux recommandées.

- Et bien, je ne saurais que trop vous conseiller « Le Siffleur ivre » par Gonza Lil’ Quevÿn, ses poèmes sur la nature sont d’une rare sensibilité… quand il n’écrit pas des satyres politiques absolument pas délicieuses. Mer Lil’Streep, dans ses « Considérations métempsychées » tisse un portrait à la fois juste et osé des femmes, en particulier les guerrières de la Légion Noire, je vous le conseille si vous aimez être touché au plus profond de votre cœur. J’ai eu l’honneur de la rencontrer en personne lorsque j’étais à Al-Jeit, et elle a cette capacité fascinante de trouver la vérité sur vous d’un seul regard.


Il promena son regard sur tous ces livres, ces reliures de cuir qu’il affectionnait tant.

- Connaitriez-vous un recueil, ou un quelconque traité par l’un de vos poètes marchombres ? Je dois avouer qu’il est grandement difficile de trouver les moindres écrits sur votre Guilde, et je trouve particulièrement dommage que cet art soit si méconnu du public. Peut-être pourriez-vous m’éclairer à ce sujet ?



_______________


"“Je manquais de mémoire - plus encore de l'habitude d'une mémoire
qui fut prégnante, à cran et à croc, apte à extravaser dans ma gorge,
pour salive, le sang des moments vécus ensembles."


Marlyn Til' Asnil | Duncan Cil' Eternit | Einar Soham
avatar

Marchombre
Messages : 122
Inscription le : 06/10/2014
Age IRL : 23


Voir le profil de l'utilisateur http://hatithenorn.tumblr.com/
MessageSujet: Re: Rencontre entre professeurs   Ven 5 Déc 2014 - 5:20

Danatael sortit un parchemin de sa besace pour prendre en note les quelques auteurs que lui conseillait Duncan, mais en vérité c’était plus par politesse  que par réel intérêt pour ces écrits, car ce n’était pas vraiment les thèmes qu’il affectionnait à lire. J’aime la philosophie, la nature, la liberté, ce qui fait vivre des aventures ... Peut-être « Le Siffleur ivre » quand même alors, si ce sont des poèmes sur la nature.
 
Duncan semblait vraiment dans son élément dans ce lieu, entouré de livres qui étaient peut-être les trésors les plus chers qu’il lui restait, Danatael pouvait le lire dans ses yeux, et c’était quelque chose qu’il pouvait respecter, bien que lui-même n’avait que très peu de possessions.
 
Alors, Duncan s’intéressait aux marchombres ? Du moins à leur poésie. Danatael ne se rappelait pas avoir entendu Adrianne parler de quelque écrit marchombre. En général, la poésie marchombre s’écrivait sur l’instant, sur des murs, des tables, dans l’écorce d’un arbre, ou même sur la buée d’une vitre. De plus Danatael était l’un des rares marchombres à s’encombrer de ses propres écrits. Qui n’étaient pas forcément ce qu’on pouvait appeler de la « poésie marchombre », d’ailleurs.
 
- Je ne crois pas me souvenir d’un quelconque ouvrage sur la poésie marchombre, désolé. Je dois avouer que la poésie marchombre est plutôt une poésie de l’instant, le marchombre qui l’écrit tente de capturer un moment précis, dans de courtes phrases. Comme si, paradoxalement, on tentait de capturer un peu de liberté dans des mots. Du coup, le support est très rarement un papier ou un manuscrit, et les poèmes sont ainsi perdus dans la nature ou n’importe où d’ailleurs.
 
Duncan semblait boire toutes les paroles de Danatael, comme si il avait peur de rater l’occasion d’apprendre tout ce qu’il voulait, que ce moment passe et que plus jamais une discussion avec un marchombre ne se représenterait. Danatael eut alors une idée.
 
- J’ai l’impression que votre soif de connaissance sera difficile à étancher, et tout cela à cause d’une simple absence d’informations dans les livres et autres recueils. Peut-être seriez-vous intéressé si je vous accordais un jour un moment pour que vous puissiez poser des questions, prendre des notes, sur les propos du marchombre que je suis, afin de récolter des informations, grâce auxquelles vous pourriez commencer à écrire votre propre ouvrage ? Oh, bien sûr je ne prétend pas représenter la majorité de mes confrères, d’ailleurs je dois même être un original, même à leurs yeux, mais je pourrais être le premier à vous fournir un entretien et peut-être arriverez-vous à trouver d’autres marchombres assez bavards pour ça.
 

Danatael sentit que sa proposition faisait réfléchir son interlocuteur.


_______________

Perdu dans la brume
Il ne voit que la Lune
Le loup sourit
avatar

Maître des légendes et d'animisme et primat d'Aequor
Messages : 250
Inscription le : 13/07/2008
Age IRL : 23


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Rencontre entre professeurs   Mar 9 Déc 2014 - 23:01

Ecrire son propre ouvrage sur les marchombres ?

Ca n’avait toujours été qu’à l’état de rêves, de chimères. Ils disposaient de si peu d’informations sur les marchombres et le secret était leur arme… Pouvait-il seulement se permettre de publier un ouvrage, basé sur une expérience différente de la sienne ?
Danatael n’avait pas l’air de s’en formaliser et il fallait dire que ça le surprenait. Aucun des marchombres qu’il connaissait ne parlait aussi ouvertement de leurs dogmes et de la Voie, leur poésie…

Tout ce qu’il connaissait de la poésie, de l’art poétique et de ses propres expériences étaient tellement contraires à ce que Danatael lui décrivait de la poésie marchombre que ça le fascinait. Une poésie sans support fixe, au gré de l’inspiration, sans structure, ou avec, qui venait des tripes, sans planification préalable… Et qui ne durait pas. Qui disparaissait sitôt énoncée. Sans que personne ne la lise, ne l’entende, ne la tienne contre son cœur… Voilà longtemps qu’il n’avait plus été aussi perturbé par sa propre ignorance, et cette découverte le ravissait.

- Ce serait un grand plaisir et un grand honneur d’être mis dans le secret de certains aspects de la Voie marchombre. Vous êtes bien le premier marchombre que je rencontre à être aussi ouvert sur vos pratiques, tous ceux que je connais en ces lieux sont aussi fermés que des huitres un jour de récolte.

Ils s’étaient séparés là-dessus, en convenant de trouver un peu de temps dans leurs emplois du temps respectifs pour discuter des marchombres, et apprendre plus généralement à faire connaissance vu que Danatael n’était arrivé que depuis peu à l’Académie et n’en connaissait peut-être pas forcément les coutumes ou l’histoire.


*


- Danatael, mon ami !

Duncan allongea le pas pour rejoindre le marchombre qu’il avait croisé de manière fortuite dans le parc alors qu’il s’y promenait lui-même.

- Je tenais à m’excuser pour ne pas m’être rendu à l’entrevue que nous nous étions fixée il y a deux jours, des.. complications de santé m’ont obligé à me rendre à Eoliane sans avoir le temps de vous faire prévenir.


Complications, le mot était faible. Il s’était évanoui en plein cours après s’être senti mal toute la journée, et tout le monde avait craint à un nouvel infarctus. Amarylis avait insisté pour lui faire passer la nuit en observation à la confrérie et avait fini par déceler un amas dans son cœur qu’elle avait dissous. Il fallait croire que dès qu’il se sentait sorti d’affaire, les Dieux lui rappelaient qu’ils tenaient son cœur entre leurs griffes. Il n’était revenu à l’Académie que le matin-même et était obligé de réutiliser sa canne pour se déplacer pendant quelques jours, à sa plus grande frustration.

- Votre adaptation se passe toujours bien, j’imagine ? D’expérience, nos élèves marchombres sont parmi les plus turbulents et ont le chic pour faire tourner les nouvelles têtes en bourrique. J’ose croire que vous n’êtes pas revenus sur votre idée de me divulguer certains des arts marchombres, vous feriez de moi un vieil homme bien malheureux.



_______________


"“Je manquais de mémoire - plus encore de l'habitude d'une mémoire
qui fut prégnante, à cran et à croc, apte à extravaser dans ma gorge,
pour salive, le sang des moments vécus ensembles."


Marlyn Til' Asnil | Duncan Cil' Eternit | Einar Soham
avatar

Marchombre
Messages : 122
Inscription le : 06/10/2014
Age IRL : 23


Voir le profil de l'utilisateur http://hatithenorn.tumblr.com/
MessageSujet: Re: Rencontre entre professeurs   Mer 12 Aoû 2015 - 1:33

Danatael était en train de flâner dans le parc lorsqu'une voix familière l'interpella. En tourna la tête en direction de l'homme qui venait de l'appeler, il reconnut Duncan, l'érudit dont les fonctions dans l'Académie lui avaient échappé même s'il était certain que c'était quelqu'un d'important.
Duncan était venu s'excuser d'avoir loupé le rendez-vous convenu il y a deux jours. Danatael ne s'en était pas formalisé, se doutant que c'était pour une bonne raison, au vu la curiosité qu'il avait pu lire dans les yeux de l'écrivain.

- Des problèmes de santé ? Rien de grave j'espère ! Pour mon intégration, disons que je n'ai pas eu trop de mal étant donné que je n'ai toujours pas d'élève attitré, mais l'Académie reste pour moi une grande source de distraction et de découvertes. Tellement de gens différents parcourent les couloirs de cette école, ça laisse rêveur sur toutes les choses que je n'ai pas encore apprises !

Danatael avait fait exprès de laisser la dernière question en suspens, l'espace de quelques secondes.

- Ne vous en faîtes pas mon ami, je vous parlerai de ma guilde, dans la limite du possible bien entendu. Si vous voulez bien qu'on se trouve un banc ou une table pour discuter …

Joignant le geste à la parole, il partit en quête d'un banc, mais commença tout de même :

- Que dire sur les marchombres … Il y a tellement de choses à dire et pourtant on ne sait jamais vraiment par où commencer ! Tout d'abord, il faut savoir que les marchombres recherchent toujours l'harmonie, dans leurs mouvements, dans leur coeur, dans leurs finalités. Et pourtant il y a aussi la liberté, le marchombre ne se laisse rien dicter. Je crois que notre guilde, en vérité, est pleine de paradoxe.

Danatael prit une petite pause pour s'installer à l'une des tables extérieurs du parc. Il pensait que c'était plus pratique pour Duncan s'il voulait à tout hasard prendre des notes sur ce qu'il disait.

- C'est vrai non ? Est-ce qu'on peut vraiment être entièrement libres de nos actes et de nos faits si notre finalité est l'harmonie ? Et puis, comment peut-on vraiment être libres, si nous avons des préceptes à observer ? Je suis encore un jeune marchombre, même si je suis déjà passé au rang de maître, j'apprends et me questionne encore tous les jours sur les paradoxes de ma guilde, sur les sens profonds, et la finalité de tout ça. Oh, bien sur je commence à me faire mes propres idées et observations, mais je ne suis qu'un marchombre parmi les marchombres, et je ne pense pas que ce soit ma personne qui vous intéresse. D'ailleurs, vous voudriez que je parle de quelque chose en particulier ?


Danatael ne pouvait évidemment pas parler des secrets de la guilde, mais peut-être qu'il arriverait à contenter l'érudit en restant un peu évasif sur les questions trop indiscrètes.


_______________

Perdu dans la brume
Il ne voit que la Lune
Le loup sourit
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Rencontre entre professeurs   



 
Rencontre entre professeurs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires
-
» Discussion entre professeurs [PV' Hatlatis]
» Les relations entre élèves de Durmstrang
» Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan
» Conflits entre les syndicats au sujet du CEP et des elections.
» Atelier de travail entre entrepreneurs dominicains et haïtiens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Académie de Merwyn :: L'aile principale de l'Académie :: Le premier étage :: La bibliothèque :: La salle des Lectures-