Marquer tous les forums
comme lus

Sujets actifs du jour
Voir les nouveaux
messages depuis
votre dernière
visite
AccueilGinetteEt un et deux et trois et quatre, allez Monsieur encore un petit effort, et un et deux [Terminé]
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Forum RPG Ewilan école Merwyn RP Ellana Edwin Merwyn Vivyan Ts'Liches Marchombre Al-Poll All-Jeit Dessin Académie jdr Poésie RPG école médiéval fantasy Bottero jeu de rôle jeux de rôle RP forum quête monde salim duom
 

Partagez | 
 

 Et un et deux et trois et quatre, allez Monsieur encore un petit effort, et un et deux [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Directrice d'Eoliane
Messages : 422
Inscription le : 09/05/2009
Age IRL : 22


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Et un et deux et trois et quatre, allez Monsieur encore un petit effort, et un et deux [Terminé]   Ven 10 Oct 2014 - 0:52


La nuit avait été plutôt courte mais elle s'en fichait. Elle passait une grande partie de son temps à s'occuper des patients d'Amarylis. Elle les appelait comme ça à défaut d'un autre nom. Elle ne faisait pas beaucoup d'expérience sur eux, c'était plutôt son Maître qui s'occupait de cela. Elle se contentait de relever les changements, ou non. De compter les scores. Et ils n'étaient franchement pas fameux. Ils n'avaient guère de résultats. Mais elle ne déséspérait pas. A elles deux elles réussiraient à faire avancer la voie de la guérison. La voie du Rêve. Qu'importait les conséquences possible. Au moins, elle avait un but dans la vie, autre que de connaître l'ensemble des livres de la bibliothèque par coeur. Et même si Eliott râlait de peu la voir sortir, se plaignait lorsqu'elle ne l'accompagnait pas dans les jardins qu'il affectionnait tant, elle savait que ce n'était qu'une façade. Il savait qu'elle était épanouie. Il savait qu'elle ne se contentait pas de s'enfermer dans la bibliothèque. Il savait qu'il devait la laisser faire. Il était probablement frustré de ne pas savoir à quoi elle occupait ses journées.

Aujourd'hui elle avait son après-midi de libre. Enfin, de libre... Elle n'était pas prise par les expériences. Amarylis l'avait libérée. Lui disant qu'elle devait bien se changer un peu les idées, voir des patients éveillés, pour lesquels elle pouvait faire quelque chose et en voir les effets. Réellement. Elle la soupçonnait de l'avoir volontairement fait partir pour d'autres raisons. En dehors de celle, évidente, qu'elle avait probablement peur qu'elle déséspère du manque de résultats. Elle avait un patient qu'elle voyait parfois. Il n'était pas comateux lui. Il venait la voir. Pour quelle raison ? Elle n'en savait rien. N'avait pas réellement cherché à le découvrir. Elle ne savait même pas qui était le patient. Si c'était un il ou une elle. Juste qu'elle s'absentait parfois, soudainement. Et ce n'était pas pour voir Jun.

Elle en avait profité pour planifier un rendez-vous de suivi avec le professeur de légendes. Oui, celui qui avait fait un arrêt cardiaque pendant un de ses cours. Oui, ça remontait à des mois. Elle le voyait régulièrement. Les personnes qui faisaient des arrêts cardiaques n'en faisait généralement pas qu'un dans leur vie. Et un suivi régulier permettait, dans la mesure du possible, de leur éviter de se retrouver dans une situation similaire.

Elle avait lu pas mal sur le sujet dernièrement, elle continuait de fréquenter assidument la bibliothèque. Que voulez-vous, les habitudes ont la peau dure. Elle s'était intéressée à des thèses, disant qu'une alimentation différente pouvait remettre un homme en état. Ou presque.

Elle se dépécha, c'était bientôt l'heure du rendez-vous, et elle détéstait être en retard. Elle avait prévu tout un programme. D'abord une batterie de tests, avec toute une multitude de questions. Ils allaient avoir un après-midi chargé... Elle arriva avant son patient mais ne l'attendit pas longtemps, elle s'approcha un sourire amical aux lèvres :


- Bonjour Maître Cil'Eternit, comment vous sentez-vous aujourd'hui ?



_______________

Marmotte Ménestrel Merveilleuse à votre service !
avatar

Maître des légendes et d'animisme et primat d'Aequor
Messages : 250
Inscription le : 13/07/2008
Age IRL : 23


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Et un et deux et trois et quatre, allez Monsieur encore un petit effort, et un et deux [Terminé]   Ven 10 Oct 2014 - 1:51

Le Conseil des Primats s’était terminé extrêmement tard la veille, si bien qu’Aziel et ses collègues avaient raté le repas du soir et le coucher du soleil. Ce qui navrait Duncan Cil’ Eternit, qui n’était couche-tard que quand il avait le loisir de se lever tard le lendemain matin. De plus, depuis son accident, Amarilys lui avait recommandé de ne pas suivre des horaires trop nocturnes, même lorsqu’il s’agissait de lire.
Mais il n’allait pas voir Amarylis, aujourd’hui. Amarylis avait moins de temps, ces derniers temps, et si les deux collègues aimaient se retrouver régulièrement pour faire le bilan et lorsqu’il y avait vraiment urgence, elle déléguait beaucoup des soins quotidiens, des routines et des suivis à ses rêveurs et rêveuses moins occupées, autant pour les former que pour leur apprendre à être autonomes. Et il semblait logique que la jeune Elisha soit celle en charge de son suivi…

Après tout, c’est à elle qu’il devait la vie.

Un homme ingrat dirait que c’était aussi à elle qu’il devait la fatigue chronique, les douleurs régulières, la maladie qui ne s’en allait jamais et les risques perpétuels, mais Duncan ne pensait pas comme ça. La Dame lui avait redonné une chance, ce n’était pas pour cracher sur les détails.

- Allons, combien de fois vous ai-je dit de m’appeler Duncan, Miss Elisha ?
dit-il en souriant lorsqu’ils s’installèrent, lui sur le siège du patient, elle à ses côtés. Nous nous connaissons assez pour ça… Vous en particulier, vu le temps que vous passez littéralement dans mon cœur.

Elisha commença sa routine, lui prendre le pouls, au poignet, dans le cou, dans l’épaule, directement sur le cœur.

- Une certaine douleur dans la poitrine en me réveillant ce matin, mais rien d’anormal, les affaires de l’école nous ont tenu éveillés jusqu’à tard dans la nuit. Quelques vertiges, généralement après avoir marché. Juste notre suivi habituel, aujourd’hui ?
demanda-t-il par curiosité, régulièrement surpris par l’inventivité d’Elisha en terme de nouveaux tests et de nouvelles expériences.



_______________


"“Je manquais de mémoire - plus encore de l'habitude d'une mémoire
qui fut prégnante, à cran et à croc, apte à extravaser dans ma gorge,
pour salive, le sang des moments vécus ensembles."


Marlyn Til' Asnil | Duncan Cil' Eternit | Einar Soham
avatar

Directrice d'Eoliane
Messages : 422
Inscription le : 09/05/2009
Age IRL : 22


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Et un et deux et trois et quatre, allez Monsieur encore un petit effort, et un et deux [Terminé]   Ven 10 Oct 2014 - 2:25

Elle sourit. Elle n'avait pas toujours la chance d'avoir des patients aussi sympathiques, aussi aimables. Elle avait déjà eu un patient qui avait tenté de la tuer. D'inombrables patients qui lui avaient crié dessus et s'étaient tortillés dans tous les sens, rendant la guérison presque impossible. D'autres encore qui pensaient simplement que tout leur était du, qui venait « J'ai mal là », se faisaient soigner, et repartaient. Pas un bonjour, pas un merci, pas un au revoir. Et ce n'était généralement pas les roturiers qui agissaient ainsi, au contraire... C'était presque étrange, presque choquant, d'avoir quelqu'un d'aussi aimable. De tout simplement connaître le nom d'un de ses patients, et pas parce qu'elle lui avait demandé pour les fiches de soins et toute la paperasse.

- D'accord... Duncan.

Elle allait probablement recommencer à l'appeler Maître Cil'Eternit peu de temps après, et ils le savaient tous les deux. C'était toujours comme ça. Il l'appelait bien Miss après tout. Et pour elle, dès qu'elle vouvoyait quelqu'un elle ne l'appelait pas par son prénom. C'était un vieux réflexe.

Elle commença sa routine habituelle, pendant qu'il répondait à sa question. C'était ainsi que se déroulait chacun de leurs rendez-vous. Mais aujourd'hui, elle avait prévu autre chose.
Une douleur à la poitrine. Soit. Ça semblait bénin à ce qu'elle voyait, à ce que son léger rêve lui disait. Pas de répercussion. C'était probablement dû à la nuit trop courte. Ils savaient tous deux qu'il devait se coucher tôt. Comme ils savaient tous deux que ce n'était pas toujours de son ressort.

Elle déroula un léger rêve au niveau du coeur, pour pouvoir explorer le coeur plus en profondeur. Si elle s'aventurait un peu plus... Elle pourrait presque... Si elle poussait un peu plus... Ce serait comme si elle avait déroulé ce rêve au moment de la douleur. Si elle cherchait un peu plus elle pourrait presque tout savoir de ses habitudes alimentaires et sportives. Mais elle ignorait les répercussions que ça pourrait avoir sur lui.

Elle savait que la question n'était probablement que de la curiosité. Mais pour une fois la réponse allait être différente :


- A vrai dire...

Elle lui fit signe de se relever, de s'assoir. Et en fit de même.

- Je voulais, si vous êtes d'accord bien sur, vous faire essayer un régime alimentaire. Il est connu pour réduire les risques cardiaques et améliorer l'état physique en général.



_______________

Marmotte Ménestrel Merveilleuse à votre service !
avatar

Maître des légendes et d'animisme et primat d'Aequor
Messages : 250
Inscription le : 13/07/2008
Age IRL : 23


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Et un et deux et trois et quatre, allez Monsieur encore un petit effort, et un et deux [Terminé]   Ven 10 Oct 2014 - 2:41

Tiens, l’hésitation n’était généralement pas ce qu’il entendait la plupart du temps dans la bouche d’Elisha. En général, quand il posait cette question, elle répondait par « Rien que l’habituel », et ils passaient à d’autres sujets de conversation, les élèves turbulents de l’Académie, les nouvelles règles arbitraires de Sire Ril’ Krysant, les lectures d’Elisha, les patients les plus énervants ou les plus amusants, tout ce qui faisait la force de l’habitude et qui les confortaient tous les deux. Quand on n’a rien de grave à se raconter,  c’est que rien de grave n’est arrivé.
Mais aujourd’hui, Elisha avait commencé de répondre autrement et  Duncan fronça les sourcils, intrigué. Etait-ce en rapport avec ces vertiges ? La douleur dans la poitrine ? Ils lui avaient pourtant semblés anodins, et la rêveuse n’avait pas affiché de visage alarmé lorsqu’il lui avait annoncé. Remarque, même si elle l’était, elle ne le laisserait probablement pas transparaitre.

Mais lorsqu’il lui annonça la sentence, Duncan ne put s’empêcher de faire échapper un petit rire, pour masquer les échos d’inquiétude qui avaient manqué de percer sur son visage.

Un régime alimentaire !
Allons allons, avait-il donc tant pris que ça lors des derniers mois ? Certes, il avait perdu la silhouette de sa jeunesse et son ventre n’était plus tout à fait plat, sa machoire plus tout à fait marquée, mais  il avait mis ça sur le compte de la maladie et de la vieillesse.

- Vous savez que je ne sais jamais dire non aux petits plats de notre cuisinière… Surtout quand elle prend la peine de les apporter dans mes appartements quand je suis trop occupé pour descendre diner. Belle Dame Gertrude…

Il reboutonna la chemise qu’il avait du défaire pour qu’elle puisse atteindre son cœur, pensif.

- Cela a-t-il un rapport avec le fait que je ne mange plus de viande depuis des années ? Vous savez comme beaucoup de gens croient que la force vitale vient directement des fibres de ce que nous consommons et que c’est dans la mort d’autres bêtes que nous restons en vie.
Il soupira. Je n’ai pas hâte de subir le courroux de la cuisinière lorsque je devrai refuser ses gateaux de cannelle si délicieux…



_______________


"“Je manquais de mémoire - plus encore de l'habitude d'une mémoire
qui fut prégnante, à cran et à croc, apte à extravaser dans ma gorge,
pour salive, le sang des moments vécus ensembles."


Marlyn Til' Asnil | Duncan Cil' Eternit | Einar Soham
avatar

Directrice d'Eoliane
Messages : 422
Inscription le : 09/05/2009
Age IRL : 22


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Et un et deux et trois et quatre, allez Monsieur encore un petit effort, et un et deux [Terminé]   Ven 10 Oct 2014 - 3:08

Il rit. Allons bon. C'était probablement qu'il acceptait de se prêter au jeu. Tant mieux. Beaucoup de personne n'acceptait pas facilement de remettre leur régime alimentaire en question. Même si on leur disait que c'était bien meilleur pour la santé. Elle eu un petit rire lorsqu'il lui annonça qu'il avait du mal à resister aux petits plats de la cuisinière. Aaah, elle en avait tant entendu parler. Mais elle ne les avait jamais goutés. Elle résidait à la Confrérie, et non à l'Académie. Elle se préparait généralement ses propres repas. Ce qui était à vrai dire bien plus pratique pour la majorité des rêveurs au vu du nombre de croyances en tout genre qui existaient sur ce sujet, et du nombre de régimes alimentaires différents qui en découlaient.

Elle ne pu s'empêcher d'être un peu étonnée lorsqu'il lui annonça qu'il ne mangeait plus de viandes depuis des années. Ce n'était pas très courant.


- Non. Pour le coup c'est même une très bonne chose. Les viandes apportent plus de méfaits que de bienfaits. Et on peut trouver les mêmes bienfaits dans d'autres aliments. Une grande majorité de rêveurs choisissent de ne pas manger de viande, je pense que vous pouvez nous croire sur ce point.

Elle réflechit un instant. Généralement la viande était le premier élément à éliminer. Mais ça, c'était déjà fait.

- Si vous consommez encore du poisson il faudrait mieux arrêter. De même pour le fromage, et autres produits laitiers. S'ils sont incorporés dans une préparation ça peut aller. Evitez le trop sucré, comme le trop salé. Pour le gâteau à la cannelle, désolée mais ça va être compliqué, ça risque d'être trop sucré. Misez au maximum sur les fruits pendant quelques jours, n'hesitez pas à en manger beaucoup. Si les gateaux vous manquent trop, il existe des recettes de gateaux sans produits d'origine animale.

Globalement c'était un régime se reposant uniquement sur des produits d'origine non-animales. De nombreuses études avaient prouvées que les produits d'origine animale étaient les causes de beaucoup de maladies. Dont les cardiaques.

- Je pourrais vous en donner quelques unes. Je vous assure qu'ils sont tout autant délicieux, si ce n'est plus. Evitez le café, misez sur les jus de fruits, ça vous réveillera mieux, et sans abimer le coeur. Et... Je pense que c'est l'essentiel. Dans l'ensemble évitez les produits d'origine animal, et pas uniquement les chaires.



_______________

Marmotte Ménestrel Merveilleuse à votre service !
avatar

Maître des légendes et d'animisme et primat d'Aequor
Messages : 250
Inscription le : 13/07/2008
Age IRL : 23


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Et un et deux et trois et quatre, allez Monsieur encore un petit effort, et un et deux [Terminé]   Ven 10 Oct 2014 - 3:36

- C’est un vrai régime militaire que vous m’imposez là Elisha ! s’exclama-t-il avec amusement lorsqu’elle eut fini de lui dénombrer les multiples consignes et conseils qu’elle avait pour ce régime drastique qu’il devait entreprendre.

Duncan n’avait jamais envisagé que les produits laitiers aient pu également lui être proscrits, peu de gens pensaient que c’était également exploiter la force vitale d’autres êtres vivants. Et même malgré cela, il était difficile de trouver des produits alaviriens en nombre suffisant qui ne requéraient pas l’intervention d’une vache à un moment du processus.
Beaucoup de fruits… Ca pourrait s’avérer problématique, comme ça au Nord de l’Empire, avec les difficultés commerciales que le pays connaissait depuis la mort de l’Empereur. Quelques rébellions et émeutes avaient paralysé Al-Chen pendant plusieurs jours, et aucun convoi n’était à l’abri des bandits qui pullulaient sur les routes.

- Pas de produits laitiers, ni de poisson, ni trop de sucre ou de sel,
lista-t-il à voix haute pour vérifier qu’il n’avait rien oublié, les fruits et les légumes et jus, pas de café… Je serai ravi de faire parvenir vos recettes à notre cuisinière, même si je pense qu’elle est déjà suffisamment débordée comme ça. Il faudra probablement que je fasse importer des produits moi-même ou que je demande à un serviteur de préparer mes repas à côté, tant ces restrictions correspondent si peu aux besoins d’une Académie si nombreuse. Permettez que je vous fasse écrire une autorisation écrite, histoire que Sire Ril’ Krysant ait son compte de formalités ?

Puis soudain, il se remémora quelque chose de crucial, et d’important. Elisha avait parlé de café et ça ne le concernait pas trop, mais…

- Les Dieux me gardent, j’espère que vous ne considérez pas le thé au même rang que le café. J’en consomme bien trop pour pouvoir passer plus d’une heure sans une tasse à la main. Vous me feriez un bien grand mal en me privant de thé, ma chère… Vous n’êtes pas sérieuse ?

Se priver de gateaux à la cannelle et de nombreux autres mets délicats, il pouvait encore le faire pour le bien de son vieux coeur. Mais le thé ? Il en avait littéralement dans les veines à la place du sang, et son rythme quotidien était tellement calqué sur les heures de thé qu'il ne pouvait pas s'imaginer fonctionner sans.



_______________


"“Je manquais de mémoire - plus encore de l'habitude d'une mémoire
qui fut prégnante, à cran et à croc, apte à extravaser dans ma gorge,
pour salive, le sang des moments vécus ensembles."


Marlyn Til' Asnil | Duncan Cil' Eternit | Einar Soham
avatar

Directrice d'Eoliane
Messages : 422
Inscription le : 09/05/2009
Age IRL : 22


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Et un et deux et trois et quatre, allez Monsieur encore un petit effort, et un et deux [Terminé]   Ven 10 Oct 2014 - 3:53


Elle se rendait compte que ce n'était pas le régime des plus faciles. Même s'il était finalement très simple. Il s'agissait simplement de revenir aux sources, de revenir à l'essentiel. Mais avec la situation actuelle, vu l'endroit où ils se trouvaient, ça rendait les choses plus compliquées. Elle n'y avait pas forcément penser. Les rêveurs cultivaient leurs propres fruits, légumes et graines. C'était plus simple ainsi. Au pire des cas, il pouvait toujours puiser sur la réserve des rêveurs. Nourrir une bouche de plus n'allaient pas les ruiner, surtout si c'était dans le cadre d'une guérison, ou d'une tentative d'amélioration.

- Ce n'est pas si compliqué que ça, si on y réfléchit. Il suffit de revenir à l'essentiel, dit-elle en riant.

Au moins, il ne le prenait pas mal. Il ne refusait pas toute possibilité. C'était probablement l'un des seuls qui auraient pu réagir comme ça, parmis tous les patients auxquels elle avait à faire.

- Pour l'autorisation écrite, bien sur, je comprends. Je vous l'écris tout de suite si vous le voulez.

Elle allait chercher une plume et un papier, quand il l'en empêcha en recommençant à parler. Elle sourit, amusé de son attachement au thé. Elle le comprenait. Elle adorait savourer une tasse de thé bien chaude, enroulée dans une couverture. C'était... Reposant. Revigorant. Heureusement pour lui, le thé était bien moins nocif que le café. Surtout lorsqu'on savait le choisir.

- Non, vous pouvez boire du thé. Préférez juste les infusions et autres thés verts aux thés noirs bien corsés. Même si vous pouvez boire de ces dernières. Juste à plus petite dose.

Elle s'interrompit. Elle irait chercher de quoi écrire plus tard.

- Vous pouvez commencer par un repas de fruits par jour. Tentez d'éviter le trop salé et trop sucré. Et le poisson. Ce n'est pas toujours facile d'arriver à se fournir je suppose. Si vous manquez d'ingrédients vous pouvez venir m'en demander ici. Nous avons largement de quoi faire pour vous aider. Et puis... C'est sur ordre de rêveuse que vous allez devoir suivre ce régime, je peux bien vous aider à en avoir les moyens. Sinon, miser sur les légumineuses, graines et autres céréales peut être un bon compromis. Et ça supporte mieux le transport. Si vous avez la moindre question, quoi que ce soit, n'hesitez pas.



_______________

Marmotte Ménestrel Merveilleuse à votre service !
avatar

Maître des légendes et d'animisme et primat d'Aequor
Messages : 250
Inscription le : 13/07/2008
Age IRL : 23


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Et un et deux et trois et quatre, allez Monsieur encore un petit effort, et un et deux [Terminé]   Mar 14 Oct 2014 - 17:23

]- Tant que tout peut être mangé accompagné par une tasse de thé, je pense que je pourrai supporter de restreindre les habitudes alimentaires pour quelques temps, fit Duncan avec un léger soupir de soulagement.

Pendant un moment, il resta silencieux en laissant Elisha égrainer ses derniers conseils, qui se tournaient principalement vers les ingrédients et les recettes qu’il pouvait utiliser. Réduire le thé noir tout de même… A vrai dire, il était plutôt friand d’infusions, surtout lorsqu’il récoltait lui-même les fleurs des jardins de l’Académie pour les compresser, les sécher et en faire ses infusions. Elles avaient un gout du nord, du soleil bas sur l’horizon et des ciels blancs comme la neige, quand il faisait si froid que tous les végétaux étaient recouverts d’une fine, très fine gangue de glace.
Maintenant qu’il avait l’autorisation de venir parfois se servir dans les réserves et les jardins de la confrérie, qui cultivait des fleurs et des plantes qu’on ne trouvait nulle part ailleurs… Toutes ces nouvelles infusions qu’il pouvait préparer pour quand l’hiver arriverait, Duncan en avait la tête qui tournait de tant de possibles.

- Il ne reste plus qu’à rédiger cette autorisation, si je ne m’abuse !

Lorsqu’Elisha revint avec du parchemin et le matériel nécessaire, Duncan lui emprunta une de ses plumes, sortir son précieux carnet relié de cuir des poches de son manteau, et se mit à tracer scrupuleusement les consignes de la jeune fille pour ne pas les oublier, ainsi que les idées de recette qu’il soumettrait, les plantes disponibles à la confrérie, et toutes ces choses que les adultes responsables marquent lorsqu’ils tiennent à la vie.
Avec entrain, il referma le carnet, prit l’autorisation et la plia dans la couverture.

- Aviez-vous d’autres nouvelles expériences pour aujourd’hui à part tenter de faire fondre mon gras, Elisha ? Quand bien même j’aimerais y croire, je doute que le simple fait de manger des graines me rendra la vie que j’avais avant.

La vie où les promenades n’étaient pas ponctuées par des essoufflements, des vertiges, où il ne se réveillait pas au matin avec une douleur violente au cœur, où il pouvait monter les marches de l’Académie toute la journée sans se fatiguer, la vie où il n’avait pas toutes ces rides qui affaissaient son visage, ses cheveux qui grisonnaient aux tempes. La vie où il était jeune.



_______________


"“Je manquais de mémoire - plus encore de l'habitude d'une mémoire
qui fut prégnante, à cran et à croc, apte à extravaser dans ma gorge,
pour salive, le sang des moments vécus ensembles."


Marlyn Til' Asnil | Duncan Cil' Eternit | Einar Soham
avatar

Directrice d'Eoliane
Messages : 422
Inscription le : 09/05/2009
Age IRL : 22


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Et un et deux et trois et quatre, allez Monsieur encore un petit effort, et un et deux [Terminé]   Sam 20 Déc 2014 - 2:23

Elle se reprit soudainement, se rappelant des derniers résultats qu'ils avaient eu :

- Si vous préferez vous pouvez remplacer les fruits par des pommes de terre ou du riz, ça vous tiendra plus longtemps au ventre, mais les fruits vous donneront généralement plus d'énergie. Cela dit, quand il fait froid ça peut être bien agréable de manger chaud. Si vous avez une grosse journée devant vous, tentez de manger un peu plus de fruit. Si vous savez que vous allez avoir des élèves turbulents par exemple, termina-t-elle avec un clin d'oeil.

Même s'il restait assis toute la journée à son breau, le simple fait d'avoir des élèves turbulents pouvait parfois s'avérer bien fatigant. Et il en avait forcément, des cas comme cela. Il y en avait toujours. Même parmis les rêveurs. Il y en avait partout. Elle lui redit rapidement les éléments les plus importants, plus pour vérifier qu'elle n'avait rien oublié, que parce qu'elle avait peur que lui ait oublié quelque chose.
Et puis elle alla chercher le matériel nécessaire pour rédiger l'autorisation, prêtant volontier une de ses plumes au maître des légendes pour qu'il puisse noter ses instructions. Rares étaient ceux qui notaient les instructions qu'on leur donnait. Il fallait dire aussi que, malheureusement, beaucoup de personnes ne pouvaient pas lire encore à l'heure actuelle, alors leur donner des instructions écrites ne s'avérait pas très utile.
Quel dommage. Quel gâchis. Ce n'était pourtant pas si compliqué d'apprendre à lire ou à écrire. Mais le matériel coutait trop cher, tout le monde ne pouvait avoir cette chance.

Lorsqu'il lui parla de nouvelles expériences, elle hésita un instant, l'examina de la tête aux pieds. Non, c'était trop tôt pour tenter de lui faire faire, ne serait-ce qu'un peu d'exercice. Peut-être après quelques semaines, ou quelques mois, en mangeant de cette manière, quand il trouverait lui-même qu'il avait plus d'énergie.

Retrouver la vie qu'il avait avant... Elle était trop jeune pour se rendre compte de ce que cela représentait également, mais pouvait au moins tenter de l'imaginer.


- A vrai dire... J'avais une idée mais je pense qu'il vaut mieux attendre de voir les résultats de cette alimentation d'abord.

Elle s'arrêta, réfléchit.

- Cela dit je vous proposerais bien une balade dans les jardins, ne serait-ce que pour vous rendre compte par vous mêmes des plantes et fruits auxquels vous pouvez avoir accès ici. Qu'en pensez-vous ?



_______________

Marmotte Ménestrel Merveilleuse à votre service !
avatar

Maître des légendes et d'animisme et primat d'Aequor
Messages : 250
Inscription le : 13/07/2008
Age IRL : 23


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Et un et deux et trois et quatre, allez Monsieur encore un petit effort, et un et deux [Terminé]   Sam 14 Fév 2015 - 0:04

- Bonne idée, allons-y dès maintenant ! dit-il d’un ton faussement enjoué en sautant de la table et en saisissant son manteau.

A vrai dire, s’il avait le choix entre rester dans une salle d’observation qui ne sentait que la maladie et les plantes médicinales, et se promener dans les jardins à une saison où tout commençait à refleurir et où les rêveurs s’activaient pour faire pousser tout ce dont ils avaient besoin, il n’hésitait pas une seule seconde. Elisha dut même trotter un peu pour le rattraper, car il était déjà à moitié dehors alors qu’elle prenait sa propre cape. Il ignora le regard à moitié courroucé qu’elle lui lança, et ne ralentit que lorsqu’ils se trouvèrent dans les allées parfumées du jardin intérieur de la confrérie.
Lentement, ils remontèrent les allées, Elisha commentant sur telle ou telle plante, tel légume, telle graminée, Duncan écoutant avec attention lorsque ça l’intéressait, surtout quand elle lui montrait des races de plante qui pouvaient, une fois séchées, faire des tisanes qu’il n’avait jamais testées. L’après-midi se déroula lentement comme ça, à discuter de tout et de rien.

Ils marchaient à présent sans but dans les plaines autour de la confrérie, en suivant les sentiers de terre maintes fois parcourues par les résidents d’Eoliane.

- Dites-moi, Elisha…

Il s’arrêta, le temps de poser chacun de ses mots.

- Êtes-vous heureuse, ici ? Vous avez connu de temps difficiles, mais vous continuez à aider les gens de l’Académie en complète abnégation de vos propres envies et de votre bien-être. Vous êtes isolées de la plupart des gens de votre âge.

Il soupira.

- Vous seriez étonnés de ce qu’un professeur peut apprendre des murmures d’élève, ils se croient discrets mais c’est tout le contraire. Je m’inquiète pour vous, et je me sens coupable de vous obliger à vous occuper de ma santé en permanence, sans vous proposer mon aide en retour.



_______________


"“Je manquais de mémoire - plus encore de l'habitude d'une mémoire
qui fut prégnante, à cran et à croc, apte à extravaser dans ma gorge,
pour salive, le sang des moments vécus ensembles."


Marlyn Til' Asnil | Duncan Cil' Eternit | Einar Soham
avatar

Directrice d'Eoliane
Messages : 422
Inscription le : 09/05/2009
Age IRL : 22


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Et un et deux et trois et quatre, allez Monsieur encore un petit effort, et un et deux [Terminé]   Sam 14 Fév 2015 - 23:03


L'idée avait l'air de lui plaire. Il failli même la semer tellement il se dépêcha de se diriger vers les jardins. Et bien dis-donc, quand c'était pour faire quelque chose qui lui plaisait, il se sentait tout de suite mieux. Elle attrapa sa cape rapidement et se dépêcha de le rattraper. Il serait capable de la perdre dans les jardins s'il continuait. Il décida finalement de ralentir un peu le rythme, une fois qu'il y avait quelque chose à voir et à sentir.

Elle aimait bien le jardin intérieur, elle n'y passait malheureusement que trop peu de temps. Oh, elle sortait bien plus qu'avant. Mais tout de même... Malgré tout elle le connaissait suffisamment bien pour pouvoir conseiller le maître des légendes. Elle s'attarda un peu plus sur les plantes qu'elle avait l'habitude d'utiliser en tisane et en thé, puisqu'il semblait en raffoler – au moins autant qu'elle, si ce n'était plus.

Elle ne vit pas l'après-midi passer. Et pour une fois, ce n'était pas parce qu'elle s'était oubliée dans les pages d'un livre sans fin parlant d'une sorte de médecine peu connue ou tout autre chose similaire. Non, elle n'avait pas vu le temps passer, parce que ç'avait été un après-midi agréable. Ils avaient fini par discuter de tout et de rien, après être sortis de la Confrérie, mais jamais de sujet important. Alors elle ne s'attendait pas à la question qui allait venir.

Elle prit un instant pour y réfléchir. Avait-elle seulement déjà été heureuse ? Oui, elle avait été heureuse quand elle était arrivée à la Confrérie pour la première fois, quand elle avait eu la force de s'opposer à son père, de tout quitter, pour poursuivre ses rêves. Mais avec tout ce qui s'était passé depuis... Malgré le sourire qu'elle tentait de coller sur son visage... Pouvait-elle réellement répondre oui, à cette question ?


- Je l'ignore... Et, ici est l'un des endroits où je pourrais trouver le plus de gens de mon âge. Eoliane est toujours mieux que les autres Confréries de Rêveurs. Et je suis une Rêveuse, où est-ce que je pourrais aller si ce n'est Fériane, ou Ondiane ?

Etre Rêveuse est mon travail. Si je ne rêve pas, je ne suis plus moi-même. Je ne peux pas juste m'en aller ainsi, du jour au lendemain, dans l'espoir de trouver un utopique bonheur.

Il lui disait qu'elle était en complète abnégation de ses propres envies, mais elle ignorait qu'elles étaient ces envies, ces rêves et ces désirs. Elle avait eu des rêves, un jour, qui semblait si lointain. Ils avaient été réduits à néant.

- Ainsi les élèves murmurent sur moi ? Où est-ce juste une intuition que vous avez suivi ?

Il n'y avait pas de méchanceté dans son ton, plus de l'étonnement peut-être. A part sa propre cousine, quel élève pouvait bien se soucier d'elle ? Quel élève pouvait bien, ne serait-ce que de se rappeler de son nom ?

- Votre inquiétude est touchante, mais inutile. Vous ne m'obligez à rien du tout, c'est un choix personnel que j'ai fait de rester ici.

Elle n'était même pas froide, et plus fatiguée de devoir se justifier que distante. Elle entendait presque Amarylis, se sentant coupable de son isolement passé, et Eliott, complètement démuni à tenter de la faire sourire. Elle allait mieux, c'était déjà bien, non ?

- Nous avons tous connu des temps difficile, ne le tentez pas de le nier. Ce n'est pas pour autant que nous avons le droit de tout chambouler. On doit juste... continuer.

Non ?

[J'espère que ça te laisse plus de quoi répondre, je voulais trop trop dépasser non plus]



_______________

Marmotte Ménestrel Merveilleuse à votre service !
avatar

Maître des légendes et d'animisme et primat d'Aequor
Messages : 250
Inscription le : 13/07/2008
Age IRL : 23


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Et un et deux et trois et quatre, allez Monsieur encore un petit effort, et un et deux [Terminé]   Dim 1 Mar 2015 - 21:44

- Vous connaissez les jeunes gens… ils parlent de tout le monde sur tout le monde, et vous avez plus de gens qui s’inquiètent pour vous que vous ne le pensez, murmura-t-il d’un ton bienveillant.

Ecouter les commérages était un de ses passe-temps préférés, bien qu’il n’y prêtât pas la valeur que d’autres lui donnaient. Si ça ne l’intéressait pas de savoir qui sortait avec qui, il préférait entendre qui avait eu une crise de larmes, qui n’était pas venu au petit-déjeuner, qui était particulièrement froid, distant ou distrait… Tous ces petits signes qu’une oreille exercée pouvait repérer pour agir ensuite, et aider au mieux.

Les dernières paroles d’Elisha eurent pour effet de lui glacer le sang, lentement, comme une intraveineuse. Bien qu’il ne put renier la véracité de ses paroles… il le pensait lui-même, après tout, il aurait voulu tout sauf l’entendre dans la bouche d’une jeune personne dont l’avenir était encore peuplé de rêves et de projets.

- On doit juste continuer,
répéta-t-il d’une voix rauque, comme pour s’en persuader lui-même. Les temps difficiles.. ils en avaient connu tellement.

- Cependant…
commença-t-il d’un ton précautionneux, tant ce qu’il voulait exprimer était difficile à mettre en mots. Même si.. il ne faut pas nier ce qui est arrivé…

Il regardait la jeune femme de biais – ça lui paraissait étrange de parler à cœur ouvert avec quelqu’un qui avait l’âge d’être sa fille, mais ce serait insulter sa maturité que de lui parler d’un ton démagogique.

- Il ne faut pas forcément les laisser nous définir entièrement. Continuer, oui, mais ne pas oublier que ce n’est qu’un horizon possible. Que ce qui est derrière vous ne conditionne pas toujours ce qui sera devant vous.


Il se râcla la gorge.

- A trop vouloir rendre hommage aux.. « temps difficiles », on finit par oublier. Que nous avons toujours le choix. Changer, ce n’est pas les trahir. Passer toute sa vie à pleurer les morts… on le regrette, toujours.


Il regarda quelques fleurs, pensivement. Ses préférées, songea-t-il avec ironie.

- Ils ne voudraient pas que nous arrêtions de vivre, Elisha. Les Dieux vous ont donné cette chance. Ne la laissez pas s’échapper.

[Si ça avance pas assez.. @@]


_______________


"“Je manquais de mémoire - plus encore de l'habitude d'une mémoire
qui fut prégnante, à cran et à croc, apte à extravaser dans ma gorge,
pour salive, le sang des moments vécus ensembles."


Marlyn Til' Asnil | Duncan Cil' Eternit | Einar Soham
avatar

Directrice d'Eoliane
Messages : 422
Inscription le : 09/05/2009
Age IRL : 22


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Et un et deux et trois et quatre, allez Monsieur encore un petit effort, et un et deux [Terminé]   Mer 11 Mar 2015 - 16:18

Second étonnement. Plus de personnes qui s'inquiétaient que ce qu'elle ne pensait ? Oh, elle se rendait bien compte qu'elle avait tendance à inquiêter quelques rêveurs – qui n'agissaient pourtant pas forcément très différement d'elle – mais en dehors de la Confrérie... Et s'il avait entendu quelque chose, ce n'était surement pas lors du peu de temps qu'il passait à la Confrérie, trop peu de jeunes la peuplait, et elle les voyait mal parler avec le Maître des Légendes dans les parages. Qui donc alors ?

Il eu la décence de ne pas nier ses dernières paroles. Mais pas le tact et la délicatesse de changer le sujet. L'inverse l'aurait d'ailleurs étonné, même si elle l'aurait apprécié. Bien plus en tout cas que le tournant que prenait la conversation.

Qui était-il pour dire qu'elle avait le choix ?
Elle ne pouvait pas partir, elle n'en avait pas le droit. Pas à cause d'Ael, ou de Mael, ou même pour prouver quelque chose à celui qui, un jour, avait été son père... Non, elle devait rester pour ceux qui étaient, eux aussi, restés. Pour Amarylis, pour Aiden, pour Julia notamment. Et, aussi soudainement que cela, elle se sentit coupable. Elle s'était jurée de veiller sur l'enfant de son ami disparu, mais avait à peine réussi à trouver le courage pour aller le voir. Comment allait-il ?

Elle ne tenta pas de cacher la froideur de son ton lorsqu'elle prit la parole. Mais à son grand étonnement, ce n'était pas une froideur distante qui en ressortait, ni même une fatigue. Juste... un sentiment d'évidence.


- Je n'ai pas arrêté de vivre. Qu'importe ces rumeurs que vous avez pu entendre de je-ne-sais-où, vous vous trompez.

Elle s'arrêta, le temps de prendre une grande inspiration. Elle ne savait pas trop où elle allait là, et n'était pas sûre de l'apprécier.

- Si je reste, si je suis toujours là, ce n'est pas tant pour honorer les morts, que pour supporter ceux qui sont toujours là.

Sa voix se brisa. Elle avait voulu changer. Elle avait tenté. Elle n'avait réussi qu'à se mentir à elle-même, et à blesser Amarylis.

- Je le sais. Je sais que changer ce n'est pas les trahir. J'ai même pensé à changer de voie. A reprendre le combat.

Si ça, ce n'est pas une idée ridicule.

- Mais vous en avez probablement déjà entendu parler.

[Dur dur de faire avancer en fast, si ce n'est pas assez...]



_______________

Marmotte Ménestrel Merveilleuse à votre service !
avatar

Maître des légendes et d'animisme et primat d'Aequor
Messages : 250
Inscription le : 13/07/2008
Age IRL : 23


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Et un et deux et trois et quatre, allez Monsieur encore un petit effort, et un et deux [Terminé]   Jeu 12 Mar 2015 - 21:46

Supporter ceux qui sont encore là.

Belle ironie que le choix de ces mots. Supporter. Soutenir, peut-être, être un soutien, mais en même temps.. L’autre sens que l’on pouvait porter à ce mot donnait tout son sens à l’amertume qu’il sentait dans les paroles d’Elisha. Il la comprenait : partir, c’était aussi briser tous les liens qu’on tissait, qui nous supportaient, et qu’on supportait aussi, comme retirer la colonne d’un édifice et le voir s’effondrer sous tous les angles.

- Oui, j’en ai entendu quelques bribes
, dit-il pour ne pas se mouiller.

En vérité, il en avait entendu toute une diatribe. Amarilys et lui étaient proches et passaient parfois de longs après-midi autour de thés et de gateaux secs lorsque son emploi du temps lui permettait de sortir un peu de la confrérie. Elle était souvent silencieuse sur le progrès de ses rêveurs, et évitait souvent de parler de ceux qui lui posaient problème. Mais il suffisait d’un après-midi où elle était fatiguée, où Duncan était attentif, et parfois, la discussion lui échappait, et il se retrouvait confident de tout un tas de choses. Locktar aussi, dont il était proche malgré leurs disciplines différentes, lui parlait parfois d’élèves atypiques, comme une rêveuse dans un cours de combat.

- Et.. bien que mon avis puisse sembler futile en la matière, je ne pense pas que cela soit une mauvaise chose. Parfois, la seule manière de vraiment comprendre ceux que nous voulons aider est de nous mettre à leur place. Parfois… et bien, il semble injuste que d’autres meurent l’épée au poing à notre place.

Il laissa échapper un petit rire, qui n’était ni tout à fait chaleureux, ni tout à fait amer.

- Vous ne me croirez peut-être pas, Elisha, mais vous n’êtes pas la seule à avoir tenté d’apprendre quelques bribes de combat. J’ai approché certains de nos professeurs de combat à ce sujet avant… l’accident. Imaginez ? Moi, fleuret au poing et livre sous le bras !

Il disait ça principalement pour lui changer les idées, pour les détourner de pensées plus sombres, et il lui semblait voir le fantôme d’un sourire sur les lèvres de sa soignante dédiée.

- Qu’en dites-vous ? Vous et moi, nous partons d’ici sans un regard en arrière, et nous devenons des héros de l’ombre, prêts à dispenser la justice à quiconque mérite de la prendre en pleine face !



_______________


"“Je manquais de mémoire - plus encore de l'habitude d'une mémoire
qui fut prégnante, à cran et à croc, apte à extravaser dans ma gorge,
pour salive, le sang des moments vécus ensembles."


Marlyn Til' Asnil | Duncan Cil' Eternit | Einar Soham
avatar

Directrice d'Eoliane
Messages : 422
Inscription le : 09/05/2009
Age IRL : 22


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Et un et deux et trois et quatre, allez Monsieur encore un petit effort, et un et deux [Terminé]   Ven 13 Mar 2015 - 0:07


Que d’autres meurent l’épée au poing à notre place.
Je suis censée être neutre, pacifique. Je ne suis pas censée intervenir dans aucun type de conflit. Je ne devrai jamais avoir affaire à une épée. Et pourtant...

Là était le paradoxe du rêveur. Comment rester neutre lorsque l'on est toujours confronté aux conflits, lorsque l'on voit les personnes que l'on connait, que l'on cotoie, se déchirer entre elles ? Comment ne pas vouloir agir, intervenir ? Fallait-it donc ne pas avoir d'âme, de regrets, de sentiments, pour pouvoir effectuer cette profession en respectant toutes les règles qui allaient avec ? Peut-être était-ce cela, ce sentiment d'impuissance, qui l'avait en partie pousser à se tourner vers sa vieille vocation ?

- Et avec tout ce qui arrive parfois, on aimerait pouvoir savoir se défendre. Ne serait-ce que pour se rassurer.

Elle n'avait pas fini d'être étonnée. Ainsi, elle n'était pas la seule à avoir voulu tenter les arts du combat. Bien qu'elle doutait du fait que le maître de légendes avait un jour été destiné à en faire son métier. Elle ne put retenir ses lèvres de s'étirer quelque peu en imaginant le maître de légendes tentant de combattre quelqu'un. S'il tentait de frapper ses assaillants à coup d'encyclopédies, peut-être...

Sa dernière remarque fit naître un sourire sur ses lèvres. C'était presque tentant. Impossible mais tentant.


- Il faudrait trouver des noms, pour garder notre anonymat... Que pensez-vous de... EncycloepédieMan et PacifiqueWoman ?

Ridicule, vraiment. Mais amusant au moins. Ils seraient tellement inefficaces que c'en serait presque comique. En près de dix ans d'inactivité elle avait largement eu le temps d'oublier presque l'intégralité de son apprentissage. Et ce qu'elle n'avait pas oublié, elle était désormais incapable de réaliser. Entraînée depuis son plus jeune âge, pour que, finalement, elle gâche tout cela. Non. Pas gâcher. Elle n'avait jamais demandé à devenir combattante.

- Dites-moi, Duncan, comment vous est venue l'idée, comment êtes-vous devenu maître des légendes ?

Parlons d'autre chose, évitons les sujets qui fâchent, ceux qui font pleurer, ceux qui font souffrir. Ignorons jusqu'à l'idée même qu'elle puisse avoir un quelconque choix. C'était tellement plus facile de laisser juste les évènements arriver. C'était tellement plus simple de ne pas se questionner, des heures durant, sur le pourquoi de la vie, le pourquoi du destin, et les choix à effectuer... C'est tellement plus facile, de ne pas parler de soi, d'écouter les autres.



_______________

Marmotte Ménestrel Merveilleuse à votre service !
avatar

Maître des légendes et d'animisme et primat d'Aequor
Messages : 250
Inscription le : 13/07/2008
Age IRL : 23


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Et un et deux et trois et quatre, allez Monsieur encore un petit effort, et un et deux [Terminé]   Ven 13 Mar 2015 - 22:10

EncyclopédieMan…

Ses moustaches pointèrent sous le sourire qui lui étirait le visage. Ah ça, il serait beau, armé des plus lourdes encyclopédies botaniques que l’on pouvait trouver dans les réserves de la bibliothèque, une au bras comme une rondache et l’autre comme un projectile pour écraser les Raïs.

Etrangement, aucune des légendes qui parlaient d’une bande d’aventuriers n’évoquait un rêveur au sein de leur troupe. Pourtant, ça lui semblait un membre crucial de tout groupe d’aventuriers, les talents des rêveurs étaient sans pareil pour soigner les blessures et éviter les catastrophes. Un jour, peut-être…

- Oh, ce n’était pas par vocation, loin s’en faut
, dit-il d’un ton un peu abrupt qu’il essaya de rattraper tout de suite.

Il était à l’Académie de Merwyn depuis presque… douze ans, maintenant ? C’était difficile de se rappeler qu’il avait passé plus de vingt ans à enseigner d’autres matières avant.

- J’étais professeur à l’Académie d’Al-Jeit pendant de nombreuses années, lorsque Sire Ril’ Krysant y présidait et que Jeh- Hil’ Jildwin suivait ses traces. L’enseignement y est… différent est un mot faible. J’enseignais l’histoire, la poésie et l’étiquette dans les premières années, et un séminaire de politique pour ceux qui se destinent à devenir Sentinelles.

La transition à professeur de légendes à l’Académie de Merwyn était brutale, lorsqu’on le formulait comme ça, et il en était conscient.

- J’aurais pu y rester, et avoir une carrière confortable, probablement finir au Conseil des Doyens, mais… et bien, disons qu’il ne manque pas d’érudits capables d’enseigner la politique à des jeunes nobles talentueux, mais que peu de gens se dévoueraient à apprendre à des roturiers du Nord à lire et écrire. Voyez ça comme un appel des Dieux, peut-être, un serment d’aider ceux qui en ont besoin. Lorsque Sire Hil’ Jildwin est devenu Intendant de l’Académie, il m’a contacté pour me proposer un poste à l’Académie de Merwyn, sachant que j’avais tout à y perdre.

Son regard devint fuyant.

- Et bien, disons qu’à l’époque, je ne pouvais rien refuser à quelqu’un que je prenais pour un estimé collègue.



_______________


"“Je manquais de mémoire - plus encore de l'habitude d'une mémoire
qui fut prégnante, à cran et à croc, apte à extravaser dans ma gorge,
pour salive, le sang des moments vécus ensembles."


Marlyn Til' Asnil | Duncan Cil' Eternit | Einar Soham
avatar

Directrice d'Eoliane
Messages : 422
Inscription le : 09/05/2009
Age IRL : 22


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Et un et deux et trois et quatre, allez Monsieur encore un petit effort, et un et deux [Terminé]   Sam 14 Mar 2015 - 20:33


Pourquoi avait-elle posée cette question déjà ? Ah oui, pour changer de sujet, pour ne plus avoir à parler d'elle. C'était plutôt efficace. Elle voulait également éviter les sujets qui fâchaient. Elle avait réussi pour elle-même, mais apparemment pas pour le maître des légendes, si elle en croyait le ton presque abrupt qu'il commença à utiliser. Y en avait-il plus derrière cette histoire, qu'il ne voulait en raconter ? Et bien, si c'était le cas, ce n'était pas la Rêveuse qui allait tenter de lui sortir les vers du nez.

Il lui révéla, néanmoins, une histoire de comment il était arrivé ici, à occuper ce post. Etait-ce l'entière vérité ? Elle n'en savait rien, et n'était pas convaincue que ça l'intéressait de savoir s'il lui cachait quelque chose ou non. Que l'on garde ses secrets pour soi, pour une fois. C'est lorsqu'ils sont révélés qu'ils blessent le plus de monde. Pourquoi chercher à tout point à les savoir alors ?

Elle se doutait que l'Académie d'Al-Jeit et celle d'Al-Poll devaient surement être aussi différentes l'une de l'autre, que l'était Eoliane des autres confréries. Il y avait, en ces lieux, comme un air de rébellion, de changement, de nouveauté, qui n'était pas présent, ou alors étouffé, dans les établissements plus anciens, plus... traditionnels. Il avait tiqué sur le nom de l'ancien intendant. Il aurait dit Jehan, qu'elle aurait pu comprendre – n'était-ce pas habituel, entre professeurs et autres figures d'autorité, de se servir du prénom ?

En voulant changer de discussion, rendre la conversation plus légère, elle l'avait alourdie encore plus. Oh, ce n'était plus elle qui était dans cette situation gênante, mais tout de même. Elle ignorait qu'il connaissait l'ancien intendant avant d'arriver ici. Avait-il était, plus touché encore qu'elle n'aurait pu le penser, par les derniers événements ? Sachant qu'elle se dirigeait potentiellement vers une pente glissante, elle tenta néanmoins.


- Vous n'avez jamais pensé à y retourner ? A l'Académie d'Al-Jeit je veux dire. Vous pourriez surement y retrouver un poste facilement. Et quelqu'un d'autre pourrait apprendre aux roturiers du Nord à lire et à écrire.

Elle ne savait pas trop où elle allait ainsi. A force de rester enfermer avec ses livres, elle avait perdu tout art de conversation qu'elle avait un jour pu maîtriser ou non.

- Vous m'avez parlé de changements, de choix. Mais y avez-vous, vous même, déjà réfléchi ?



_______________

Marmotte Ménestrel Merveilleuse à votre service !
avatar

Maître des légendes et d'animisme et primat d'Aequor
Messages : 250
Inscription le : 13/07/2008
Age IRL : 23


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Et un et deux et trois et quatre, allez Monsieur encore un petit effort, et un et deux [Terminé]   Mar 31 Mar 2015 - 2:14

- Bien sûr que j’y ai songé, de nombreuses fois.

Lorsque l’Académie avait été prise par les mercenaires du Chaos et que tous les professeurs étaient sous leur joug, il avait songé à fuir. Il avait songé à en partir après la reprise, trop secoué par tous les morts et tous ces visages traumatisés. Il avait songé à y retourner prendre sa retraite après son accident cardiaque, lorsqu’il avait passé quelques semaines malade et déprimé à ne pas faire cours. Il y avait songé au départ de Jehan, pensant que l’Académie serait entre de bonnes mains. Il y avait songé toutes les fois où il baissait les bras à chaque élève qui lui rendait une copie bourrée de fautes, ou quand la moitié de ses élèves étaient dans le parc au lieu d’être à son cours un jour de beau temps.

- C’est toujours difficile d’abandonner tout le confort que vous considérez comme acquis, et les amis que vous avez connus toute votre vie. Néanmoins…

Il l’avait entendu dans la bouche de certains élèves, parfois de certains professeurs, et maintenant, cette phrase lui semblait plus vraie que jamais.

- L’Académie de Merwyn est comme une seconde famille, parfois. C’est ce qui aide à tenir dans les coups durs, et les élèves ici ont besoin de nous.

Lorsqu’il réalisa que c’est ce qu’Elisha avait dit plus tôt dans leur discussion avec d’autres mots, il sourit.

- Vous aviez raison. Je comprends, maintenant… Continuer est la meilleure chose que nous pouvons offrir aux autres. Nous sommes tous une famille, ici, oubliés et méprisés par le reste de l’Empire pour l’idéal d’un homme que beaucoup héroïsent mais que peu comprennent…

L’héritage de Merwyn Ril’Avalon… un fardeau oh combien si lourd, mais si important, et qu’il ne laisserait tomber pour rien au monde.

- Je vous remercie pour cette discussion, Elisha, il est rare que nous prenions le temps alors que nous nous voyions si souvent. Les Dieux ne m’ont donné qu’un seul cœur, et j’ai oublié trop souvent comment m’en servir ces derniers temps. Vous m’avez ouvert les yeux, et je vous en remercie. Me ferez-vous le plaisir de me raccompagner jusqu’à la cour, au moins ? Je préfèrerais rentrer avant qu’il ne fasse complètement nuit.

( Ca te va qu’on le termine ici, quitte à en rouvrir un genre après le bal de l’aca / les truc importants entre Ama et Elisha ? )



_______________


"“Je manquais de mémoire - plus encore de l'habitude d'une mémoire
qui fut prégnante, à cran et à croc, apte à extravaser dans ma gorge,
pour salive, le sang des moments vécus ensembles."


Marlyn Til' Asnil | Duncan Cil' Eternit | Einar Soham
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Et un et deux et trois et quatre, allez Monsieur encore un petit effort, et un et deux [Terminé]   



 
Et un et deux et trois et quatre, allez Monsieur encore un petit effort, et un et deux [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires
-
» Et un, et deux, et trois ! C'est l'histoire du pirate de l'îleuuuuuuuuuuuh ?
» Quatre Chemins, Trois Chatons [PV Petite Perle et Petit Courage]
» Jamais deux sans trois... Choose your colors
» [GE] Piece numero deux, trois et quatre.
» Ensuite je lis un livre, et même deux ou trois.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Académie de Merwyn :: L'enceinte de l'Académie et ses alentours :: La Confrérie d'Eoliane :: Les salles de soins-