Marquer tous les forums
comme lus

Sujets actifs du jour
Voir les nouveaux
messages depuis
votre dernière
visite
AccueilGinetteCeux qu'on endommage sont les plus dangereux [Terminé]
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Forum RPG Ewilan école Merwyn RP Ellana Edwin Merwyn Vivyan Ts'Liches Marchombre Al-Poll All-Jeit Dessin Académie jdr Poésie RPG école médiéval fantasy Bottero jeu de rôle jeux de rôle RP forum quête monde salim duom
 

Partagez | 
 

 Ceux qu'on endommage sont les plus dangereux [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Assassin
Messages : 42
Inscription le : 01/11/2008
Age IRL : 25


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Ceux qu'on endommage sont les plus dangereux [Terminé]   Sam 27 Sep 2014 - 20:55


Al-Poll. Tarus pensait ne pouvoir jamais y remettre les pieds. Mais, on pouvait dire qu'il avait eu un peu de chance. Enfin, si c'était vraiment de la chance... Cela avait vraiment vraiment mal débuté. Déjà, il avait été presque, mais vraiment presque tué. Si une dessinatrice n'avait pas eu l'idée de créer de l'eau, il aurait été sûrement mort à l'heure qu'il était. L'eau s'était mélangée à la terre, rendant le terrain boueux. Et ce fut cette boue qui se colla à la plaie qu'il avait eue, l'empêchant de perdre tout son sang. Ceci dit, il était quand même tombé inconscient et ce n'est que plusieurs jours plus tard qu'il s'était réveillé dans un lit d'une confrérie de rêveur et qu'on lui avait tout expliqué. De la boue jusqu'au rêveur. On lui expliqua aussi que malgré le fait que la boue l'avait sauvé, elle avait aussi causé une terrible infection et que les rêveurs n'avaient pu empêcher qu'il y ait des séquelles.

Ainsi, Tarus était moins leste qu'avant, ses mouvements étaient plus lents et par moment il sentait une douleur dans le milieu de son ventre, comme si la lame qui l'avait transpercé était toujours là. Cela lui avait pris plusieurs semaines pour contrôler cette souffrance et bien plus de mois pour retrouver un peu de ses anciennes capacités de combat.

Lors de son retour dans la base de sa Comedia, il avait immédiatement repris les rênes. Les attaques se réorganisaient et Tarus eut le plaisir de découvrir que tout Gwendalavir le croyait mort. Sa prime avait été effacé, il était donc libre d'aller où bon le semblait, tant qu'il ne se faisait pas remarquer. Du coup, cela lui ouvrait de nouvelle porte qu'il comptait bien emprunter. C'est pour cela qu'il s'était rendu à Al-Poll.

Il avait décidé d'étendre ses actions dans les villes de son pays. Et les activités criminelles dans les zones habités demandaient beaucoup plus de doigtés que pouvait avoir les brutes qu'il avait dans sa Comedia Del'Arte. Il avait donc décidé de recruter. Pour s'assurer de la qualité de ses nouveaux membres, il avait fait lui-même passer les entretiens. Et aujourd'hui, il en avait un dans Al-Poll. Un homme avec plusieurs noms, mais une réputation et des plus intéressantes. C'était un illusionniste qui n'utilisait pas le Dessin... C'était vraiment rare et Tarus aimait avoir des raretés dans sa troupe.

Après plusieurs recherches, il avait trouvé l'adresse où résidait cet homme. Et actuellement il l'attendait patiemment, sur une chaise devant la porte qu'il avait crocheté pour entrer. Oui, il aimait soigner ses entrées, cela permettait d'installer une ambiance vraiment particulière que le bandit appréciait. Il revérifia une énième fois ses habits, son pantalon de velours noir n'avait pas un plis, le tissu qui lui serrait légèrement le coup tombait délicatement sur sa veste pourpre. Sa chemise blanche le grattait un peu, mais il en avait l'habitude. Sur le dossier de sa chaise était posé avec beaucoup de précaution un manteau de fourrure noir. Devant ses jambes pliées se trouvait une canne qui soutenait ses bras. Lorsqu'il eut finit, la porte s'ouvrit doucement, alors, Tarus parla à la silhouette qui apparaissait dans l'entrebaîllement :


-Bonjour Monsieur Kelahan, nous avons à parler voulez-vous ?

Et le sourire carnassier du Tueur Del Arte fit place sur son visage.



_______________

Arro Skil'Liches / Silind Frandrich / XDieu /Tarus Tal'Oursian / Lyuuna Sil'Celim
avatar

Arnaqueur-illusioniste
Messages : 51
Inscription le : 20/06/2014
Age IRL : 23


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Ceux qu'on endommage sont les plus dangereux [Terminé]   Mar 30 Sep 2014 - 23:30

Ces gens étaient idiots. Ils s'arrêtaient à ce qu'ils voyaient, ce qu'ils croyaient, mais il y avait toujours un autre secret. Lorsqu'ils croyaient en découvrir un, ils ne se doutaient pas qu'il y en avait un autre caché derrière. Cet idiot de noble avait cru comprendre le secret du tour, il n'avait gagné que la perte de sa bourse. Ces gens étaient idiots.
Kay n'aurait pas cru que les habitants d'Al-Poll seraient aussi facile à arnaquer. Quel ennui... Depuis quelques semaines déjà qu'il était arrivé ici, il ne faisait que cela. Des petits larcins. Son égo était de loin rassasié. Il avait besoin de faire quelque chose de plus grand, quelque chose de plus... lui. L'illusionniste et arnaqueur qu'il était avait besoin de faire des vagues dans cette ville. Sous n'importe lequel de ses noms, mais il en avait besoin. Sinon il allait devenir fou, si ce n'était pas déjà le cas.

Cependant, il rentrait chez lui, lassé de sa journée de petits larcins. Demain, il réfléchirait à un grand coup. Les nobles de cette ville devaient bien organiser des soirées mondaines de temps à autre, et il savait que Kelsier Kil'Vahl était plutôt connu parmi les nobles pour son excentricité particulière. Il pourrait facilement prendre part à un de leurs diners. Et pour une fois, il s'amuserait réellement.

Il aperçut enfin la façade du bâtiment dans lequel il habitait. Il entra par la porte de devant, gravit les escaliers, arriva enfin à son étage. Mais une fois arrivé devant la porte de ses appartements, il sentit une atmosphère étrange. Le silence n'était pas complet, tout son corps lui hurlait que quelque chose clochait. Et il avait raison. Lorsqu'il mit la clé dans la porte, il ne put l'ouvrir. Elle l'était déjà. Lentement, il rangea sa clé et ouvrit la porte. Une silhouette était assise à côté de la-dite porte, attendant apparemment le maître des lieux. Sa voix résonna et la phrase qu'il prononça confirma ses pensées. Kay avança dans la pièce pour faire face à l'intrus. Il vit tout d'abord ses cheveux verts, puis son regard et enfin son sourire carnassier. L'illusionniste haussa un sourcil avant de se retourner pour aller poser son haut de forme sur une table non loin de là. Flocon dormant sur sa tête, enfoui dans les dreads de l'homme, il ne bougea même pas lorsque l'intrus se leva derrière Kay.


- Vous connaissez apparemment déjà mon nom, mais je n'ai l'honneur de connaître le vôtre. Alors avant d'entamer toute discussion, ayez la décence de vous présenter.

L'inconnu s'exécuta alors.

- Bien. Enchanté, Monsieur. Que me voulez-vous donc ?

L'illusionniste se retourna pour faire face à son invité surprise. Son sourire de comédien aux lèvres.





[14° eeeet... FINIII LE BOUUUUM Pelle]


_______________



Plus vous vous approcherez... et moins vous en verrez.
Laissez la MAGIE guider votre souris ...


Trois étapes. La promesse, le tour, le prestige.
avatar

Assassin
Messages : 42
Inscription le : 01/11/2008
Age IRL : 25


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Ceux qu'on endommage sont les plus dangereux [Terminé]   Jeu 2 Oct 2014 - 0:59

Tarus se releva en s'appuyant sur sa canne, il regarda l'homme qui lui demandait de se présenter. Il avait bien choisi son potentiel premier employé d'Al-Poll. Ce dernier ne semblait pas troublé par sa présence ainsi que la connaissance de son nom. Soit il jouait la comédie, soit il pensait pouvoir s'en tirer s'il y avait bagarre. Cela fit sourire le bandit.

-J'ai eu bien des noms, mais vous pouvez m'appeler Tarus.

Il lui avait dit son vrai nom, car ce dernier n'avait plus de véritable valeur, il était censé être mort après tout. Et c'était vraiment tout bénef pour lui. Lorsque Kay lui demanda sa raison d'être ici, il lui fit un sourire... Faux. Si Tarus savait reconnaître quelque chose, c'était la comédie... Ce n'était pas pour rien qu'il était le patron de la Comedia Del Arte. Il se mit à marcher doucement dans l'appartement, tournant autour de l'homme.

-Vous n'avez pas besoin de tout ces faux semblants, Monsieur Kelahan. Je vous connais, je vous ai observé et fait observer. J'ai enquêter, si vous saviez à quel point l'argent pouvait vous ouvrir toutes les portes. Encore plus quand vous faites dans le banditisme.

Tarus venait de poser carte sur table. « Je sais tout de toi, Kay, ton nom, ton passé, ton présent.. ».

-Mais ne vous inquiétez pas. Je ne suis pas ici pour vous tuer ou vous arrêter. Non, je suis là pour parler affaire. En effet, si j'ai fait toutes ces recherches, c'est parce que j'aime savoir qui vais-je rencontrer.

Le Tueur Del Arte s'arrêta entre la porte et son interlocuteur.

-Je suis le chef de la Comedia Del'Arte, si vous connaissez. Je cherche à m'étendre dans les villes de Gwendalavir... Et j'aurais besoin d'homme comme vous. Je vous offre mon aide, une certaine protection dans les villes où vous avez des comptes à régler. En échange, vous continuer vos larcins et un maigre pourcentage vous sera demandé à chaque fin de mois. Bien sûr, je prévois aussi de faire de plus gros coups. Votre assistance sera naturellement requise et une partie du butin vous sera reversée. Il va naturellement de soit que vous pourriez aussi nous servir d'informateur, de temps à autre.

Tarus avança vers l'arnaqueur et finit son discours.

-En bref, je vous offre un poste important dans notre belle famille.



_______________

Arro Skil'Liches / Silind Frandrich / XDieu /Tarus Tal'Oursian / Lyuuna Sil'Celim
avatar

Arnaqueur-illusioniste
Messages : 51
Inscription le : 20/06/2014
Age IRL : 23


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Ceux qu'on endommage sont les plus dangereux [Terminé]   Ven 3 Oct 2014 - 16:52

Ce nom lui disait vaguement quelque chose, mais l'illusionniste ne chercha pas plus loin. Son attention pour l'homme qui se tenait en face de lui s'arrêtait au fait qu'il s'était introduit chez lui pendant son absence. Rien d'étonnant à ce que sa seule envie soit de le mettre dehors le plus rapidement possible afin de se reposer de sa longue nuit.
La suite le surprit plus que tout. L'homme aurait pu prononcer n'importe quel discours que Kay n'aurait pas bronché, sauf celui-ci. Il avait percé son masque, il savait.
Kay abandonna son sourire pour une grimace presque menaçante.
Il l'avait observé, suivi. Une enquête approfondie sur l'homme aux milles illusions. Que lui voulait-il, à la fin ? L'illusionniste s'impatientait et n'allait pas tarder à jeter l'intrus par la fenêtre s'il n'en venait pas aux faits. Ce Tarus venait de parler de banditisme, il faisait donc parti de ces voleurs qui couraient en Gwendalavir. C'était donc dans ce monde-là qu'il avait entendu son nom. Peut-être à Al-Jeit ? Faisait-il parti de la bande de Janarle ? Si c'était le cas, notre homme aux dreads était particulièrement dans les ennuis. Jusqu'au cou. S'ils l'avaient retrouvé jusqu'ici, qu'en était-il des autres bandes à qui il avait des comptes à rendre ? Peut-être...

Il n'était pas un des hommes de Janarle. Cet homme connaissait tout de lui, mais il n'était pas ici pour l'arrêter ni pour le tuer. Pourquoi alors ? Et s'il désirait quelque chose, qu'il le demande vite avant que Kay ne décide qu'il en avait assez. S'il n'était là ni pour le tuer ni pour lui mettre les fers, il n'avait pas besoin d'hésiter avant de le jeter dehors.

Aller, parles, que je sois vite débarrassé de toi...

Comme si ce Tarus avait entendu les pensées du demi-faël, il parla enfin de ce qui l'amenait... Il voulait le rencontrer pour lui proposer un poste dans sa Comedia Del'Arte ? Dans sa “bande“, si l'on pouvait appeler cela comme ça ? Et en contrepartie il lui offrait une certaine protection dans les villes où il était recherché...


- En sommes, vous vous introduisez chez moi pour me proposer de travailler pour vous... Si vous dites m'avoir observé pour savoir qui vous rencontrez, vous savez qu'il en faut bien plus pour m'intéresser. Ce n'est pas votre protection qui me décidera. Je suis plus dur à acheter que les petits voleurs des rues qui se prennent pour de grands escrocs.

Je travaille seul, jeunot. Sauras-tu me convaincre ? J'en doute. Tu ne m'offres rien de plus que je n'ai déjà.





_______________



Plus vous vous approcherez... et moins vous en verrez.
Laissez la MAGIE guider votre souris ...


Trois étapes. La promesse, le tour, le prestige.
avatar

Assassin
Messages : 42
Inscription le : 01/11/2008
Age IRL : 25


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Ceux qu'on endommage sont les plus dangereux [Terminé]   Mer 8 Oct 2014 - 10:26

Tarus était amusé, l'escroc qui lui faisait face se débattait. Tant mieux, les entretiens trop court et trop facile n'était pas amusant, c'était comme une chasse. Quand la proie était trop facile à atteindre, on n'éprouve aucun goût du travail bien fait. Son sourire carnassier se mua en rire terrifiant après que Kay lui répondit. Il lui fallait absolument cet homme dans ses rangs.

-Bien sûr que vous n'êtes pas un petit voleur des rues... Sinon je ne serais jamais venu vous voir. Cependant, je pense que vous n'avez pas compris ce que je vous offrais.

Tarus s'avança, s'approchant doucement de son interlocuteur.

-Je vous propose de devenir le roi de la ville. Celui qui tire les ficelles dans l'ombre, que tout le monde craint. Je vous propose de faire le plus gros coup de votre vie. Un casse tellement énorme qu'il demandera chaque centième de seconde du temps qu'il vous reste. Ce que je vous offre va bien plus loin que vos simples escroqueries. Plus personne n'osera bouger le petit doigt sans que vous n'en donniez l'ordre.

Le Tueur Del Arte s'arrêta de marcher, se retrouvant nez à nez avec Kay.

-Il n'y aura qu'une personne au-dessus de vous... Moi. Je sais bien que vous n'avez pas l'habitude de recevoir d'ordre, mais je n'ai pas l'habitude d'en donner aux gens de votre trempe. Je sais qu'avec des gens qui ont vos... Qualifications, le travail sera toujours bien fait.

Tarus se retourna, marchant vers la chaise tout en continuant à discourir.

-Il y a plein de choses que j'arrive à reconnaître chez un homme, ses qualités et surtout son ambition.

Son torse fit un quart de tour tandis que sa main droite pointait le prestidigitateur.

-Et vous Monsieur Kelahan, vous avez beaucoup des deux.

Continuant son chemin vers le siège où était posé sa veste, il la récupéra et la posa sur son bras, puis refit face à Kay.

-Alors, ma proposition vous semble toujours aussi inintéressante ?

[HRP : 328 mots o/ Si y'a un détail qui te gène, dit moi ! ]



_______________

Arro Skil'Liches / Silind Frandrich / XDieu /Tarus Tal'Oursian / Lyuuna Sil'Celim
avatar

Arnaqueur-illusioniste
Messages : 51
Inscription le : 20/06/2014
Age IRL : 23


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Ceux qu'on endommage sont les plus dangereux [Terminé]   Dim 12 Oct 2014 - 17:52

Tout en s'avançant à pas légers, l'étranger parlait. Ce qu'il pouvait en prononcer, des mots ! Se pouvait-il qu'il soit aussi baratineur que l'illusionniste ? Peut-être. Sauf que Kay avait plus d'expérience dans ce domaine que lui, l'âge le voulait.
Le roi de la ville. Tirer les ficelles dans l'ombre. Celui que tout le monde craint.
Chacun de ses mots paraissaient mesurés, réfléchis. Ils l'étaient sans doute. Mais ce fut lorsqu'il parla d'un énorme casse que l'oreille de l'homme se dressa.
Problème. Kay ne supportait pas recevoir d'ordres. Depuis qu'il avait quitté Galen, il se refusait à redevenir le subordonné de quelqu'un. Les ordres... Il en était allergique. Surtout lorsqu'ils venaient d'un alavirien... Mais il ne pouvait nier que son offre était intéressante.
Et les compliments qu'il lui faisait... Il n'y croyait pas. Trop de compliments, trop de tentatives de ralliement. Il voulait Kay à tout prix dans sa petite équipe. A vrai dire, c'était flatteur. Et la Dame savait que l'illusionniste aimait attirer l'attention et être flatter ainsi. Surtout en ce qui concernait son art.

Ce qui était certain, c'était que cet homme, ce Tarus, savait soigner ses entrées et ses discours. Une des raisons pour lesquelles son petit club s'appelait la Comedia Del'Arte, sans doute.
L'homme aux cheveux verts s'apprêtait à sortir de la pièce, mais fit soudainement volte face vers Kay, son manteau sur le bras. Il était habillé d'une élégance étonnante, par ailleurs. Et il posa à nouveau la question.


- Vous parlez bien, pour un voleur.

A lui de discourir.

- Je me pose seulement quelques questions.

Kay se mit à marcher vers la fenêtre, regarda sitôt à l'extérieur. Son regard était froid. Plus de masques.

- Comment un homme pourrait-il se fier à quelqu'un qui s'introduit chez lui ? Voyez, j'ai un petit problème de confiance depuis un certain temps. Comment puis-je être sûr de ne pas m'associer avec des amateurs ?

Se retournant vivement, il s'avança jusqu'à l'homme.

- Je ne nie pas que votre proposition est intéressante, bien évidemment. Mais comprenez que je ne peux qu'être méfiant compte tenu de certains rapports que j'entretiens dans certaines villes. Peut-être êtes-vous en train de me tromper et que vous travaillez pour ces gens à qui je dois quelques petites explications. Je suis certain que nous nous ressemblons plus que ce qui ne parait, alors j'imagine que vous comprenez ma méfiance qui n'est pas contre vous. Ce n'est qu'une précaution.

L'illusionniste pencha la tête, sourit.

- Sachez simplement que je peux n'en faire qu'à ma tête.

Son regard d'or jouait la carte du défi.

- Prouvez-moi que vous n'êtes pas un amateur et je rejoindrai votre belle famille.


_______________



Plus vous vous approcherez... et moins vous en verrez.
Laissez la MAGIE guider votre souris ...


Trois étapes. La promesse, le tour, le prestige.
avatar

Assassin
Messages : 42
Inscription le : 01/11/2008
Age IRL : 25


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Ceux qu'on endommage sont les plus dangereux [Terminé]   Ven 19 Déc 2014 - 6:13

Son manteau allait se froisser. C'était triste, un si beau manteau. Mais s'il allait se chiffonner, c'était à cause de l'homme que Tarus avait en face de lui. Lorsque Kay sortit sa première phrase, le « Voleur » serra ses poings. Lui, considéré comme un simple tire-laine ! Bon, simple méprise, mais cela énerva un peu le Tueur Del Arte. Il tenta de se calmer, mais le pickpocket continua son discours. Cette fois-ci ce fur les dents qui se serrèrent et les articulations de ses mains devaient être blanches sous ses gants.

Maintenant, il était un amateur. La rage que Tarus avait tenter d'éteindre bouillonnait. Il avait du culot ce vieil homme. Et le pire c'est que cet idiot continua sur sa lancée ! Mais comment pouvait-il être aussi inconscient ? N'avait-il jamais entendu parler de lui ? De toutes les personnes qu'il avait tuées et dépouillées ? Il n'avait pas compris que ce n'était pas bon de subir l'ire de Tarus ? 

Kay était entrain de considérer l'homme qui venait de lui faire la proposition de sa vie comme un simple subalterne ? Le chef de la Comedia, un danger pour Gwendalavir, rabaisser au rang d'un PUTAIN de SOUS FIFRE ? Non, il ne comprenait pas la méfiance de ceux... Vieillard. S'il avait voulu le tuer, il serait déjà mort ! Tarus n'aurait même pas eu à discuter, il aurait juste suffit de lui sauter dessus dès qu'il était rentré. Le bouillon de colère se transforma en tempête.

Il lâcha son manteau, sa main droite attrapa sa cane comme un manche, appuyant si fort que deux des formes taillées dans le bois s'enfonça dans le manche. D'un mouvement de poignet rapide, il tourna la hampe et dégaina une lame cachée, le reste de la cane tomba sur le sol. Sa main gauche se referma sur le col du vieux. Le fil de la rapière se posa sur la gorge. Le sourire carnassier de Tarus avait disparu, remplacer par un rictus haineux. D'une voix qui ne montrait aucune hésitation, il cracha :


-Ecoute bien, vieux con, si j'avais été envoyé pour vous tuer ou vous amener chez tes ennemis, je n'aurais jamais choisi la voie douce. Si j'avais été un petit exécutant de MERDE, pour appuyer son mot, il pressa un peu plus la lame sur la gorge, je vous aurais butté au moment où vous entriez dans la pièce. Vous n'auriez même pas remarqué ma présence. Tarus rapprocha son visage de celui de Kay, un amateur ne serait même pas donné une once de peine pour vous rencontrer. Un PUTAIN de FUMISTE, il raffermit sa prise sur le col du voleur, n'aurait jamais pris connaissance de votre nom, ni de votre passé ! Alors, ne vous faites pas plus idiots, Monsieur Kelahan et soyez un peu plus logique avant de froisser votre futur employeur.

Mais son manteau l'était, malheureusement.

[HRP: Je t'avais prévenu que Tarus serait violent xD Edition à volonté of course o/]



_______________

Arro Skil'Liches / Silind Frandrich / XDieu /Tarus Tal'Oursian / Lyuuna Sil'Celim
avatar

Arnaqueur-illusioniste
Messages : 51
Inscription le : 20/06/2014
Age IRL : 23


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Ceux qu'on endommage sont les plus dangereux [Terminé]   Ven 19 Déc 2014 - 19:38

Kay éclata de rire. Un rire gras, tonitruant. De celui qui montrait le ridicule de la situation. L'illusionniste avait toujours su se mettre dans de belles positions, il ne tenait pas sa langue lorsqu'il était Esitkay. Il ne la domptait plus. Lorsqu'il ne jouait plus de rôle, il n'avait plus aucun contrôle sur ses faits et gestes. Et bien moins encore sur ses mots. Il connaissait bien mieux ses masques que son propre visage.
Et il riait toujours, la lame menaçant de percer sa gorge. Sauf qu'il n'était pas un pantin entre les doigts de ce Tarus. Sa propre main ne restait pas sans agir. Sur le qui-vive, à quelques cheveux du corps de l'homme, elle était prête à faire son oeuvre. A rêver. A couper des artères, arrêter des muscles. Ce don... Il frissonnait à chacune de ses utilisations.
Et il stoppa son rire pour pouvoir parler à nouveau.


- Eh bien, on a le sang chaud, mon bonhomme ? Baissez cette arme avant que quelqu'un ne soit blessé.

L'homme parut peu convaincu, il ne baissait toujours pas son arme.

- Je crois que vous me sous-estimez un peu, pensez-vous réellement que je vais me laisser tuer sans laisser des dégâts derrière moi ? Il existe une facette de moi que vous ne connaissez pas encore, à vrai dire, je ne sais pas comment vous le pourriez. Tous ceux qui savent sont morts... Et ce n'est pas Flocon qui va cracher le morceau !

Son rire repartit alors. Un coup d'oeil en direction du petit lapin blanc, il ne riait plus.

- Soyons sérieux. Retirez votre lame. Voyez-vous, le vieux con que je suis, il insista sur le terme “vieux con“, a de la peine avec les échanges durant lesquels sa gorge se retrouve menacée par une lame, magnifique soit-elle.

Le fameux Tarus ne parut toujours pas décidé.

- Fort bien.

Kay se tut. Il attendait patiemment que l'homme daigne retirer son arme. Une mauvaise idée ? Sans aucun doute, je vous l'affirme. Et pourtant, il parla à nouveau.

- Ce qui est certain, c'est qu'il manque de la finesse dans votre famille. S'énerver ainsi lorsqu'on vous barre la route... Avez-vous des rancunes ? De quelconques rancoeurs ? Que je suis bête, sans aucun doute. Ah non, excusez-moi... Idiot, selon vos termes.

Il s'éclaircit la gorge, sa main un peu plus près de l'épaule qui soutenait le bras à l'arme.

- J'vous aime bien, capitaine. Ma gorge a plus de mal, je dois vous l'avouer. Vous tombez par ailleurs plutôt bien, je n'ai pas de projets ces temps-ci.

Et l'homme relâcha enfin son emprise. L'illusionniste massa son cou, jeta un coup d'oeil par sa fenêtre, plongea à nouveau ses yeux or dans ceux de son invité surprise. Son attitude avait changé. Son regard était dur, froid. Son sourire inquiétant.

- Ne me parlez seulement plus comme vous venez de le faire. Je ne suis pas un vieux con et idiot de subalterne.

Et son sourire revint. Son masque aussi.

- Recommençons.

Kay tendit sa main.

- Enchanté, Kay Kelahan, illusionniste et cambrioleur de génie à ses heures perdues.






[ Editable, si demande en bonne et due forme o/ ]


_______________



Plus vous vous approcherez... et moins vous en verrez.
Laissez la MAGIE guider votre souris ...


Trois étapes. La promesse, le tour, le prestige.
avatar

Assassin
Messages : 42
Inscription le : 01/11/2008
Age IRL : 25


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Ceux qu'on endommage sont les plus dangereux [Terminé]   Dim 3 Mai 2015 - 17:35

Tarus grogna un peu en baissant son épée du cou de son interlocuteur. Il avait l'impression de voir un gamin en face de lui. Et dire qu'il pensait que quelqu'un de plus expérimenté serait plus sage... Il se trompait, mais bon, les compétences de Kay étaient intéressantes... Alors, le mercenaire allait devoir faire avec.

D'un geste, l'homme recoiffa ses cheveux verts, ramassa son manteau et l'épousseta. L'illusionniste avait beau prendre des airs pour l'inquiéter, ce n'était pas ça qui allait faire peur à Tarus. Il rangea sa lame dans son fourreau, la transformant de nouveau en canne. Reprenant appuie sur cette troisième jambe, il regarda la main qu'on lui tendait.


-Et bien, si vous ne souhaitez plus être traité ainsi, prenez garde à vos mots. Pour ce qui est de l'idiot de subalterne, nous savons bien que vous n'en avez pas l'étoffe. Non, vous êtes... autre chose de bien plus intéressant.

Un petit sourire s'afficha sur les lèvres du Tueur.

-Et ce qui est pour le vieux con, je crains que malheureusement cela soit ancré en vous. Je ne peux malheureusement rien y faire.

Tarus rit de manière inquiétante et s'avança pour prendre la main qu'il lui était tendu.

-En tout cas, ce n'était vraiment pas une perte de temps de vous rencontrer, Monsieur Kelahan. Je suis Tarus, brigand et tueur professionnel... Et mort-vivant si vous croyez l'empire.

Lâchant la main, il se recula

-J'espère que nous irons loin ensemble et que vous apprécierez perdre du temps avec la Comedia.

Réajustant son manteau, Tarus ferma les boutons.

-Malheureusement, je vais devoir y aller. Je vous contacterais. En attendant, rester tel quel... Vous êtes... parfait... Mademoiselle Loyal, retour au camp je vous pris.

Le noble claqua des doigts. Le son résonna dans l'air de l'appartement. Une femme apparu. Elle portait un haut de forme, une redingote rouge, une chemise blanche, un noeud papillon, un pantalon et des bottes noirs. Des gants blancs se posèrent sur l'épaule de Tarus. Sur le visage de ladite Mademoiselle Loyal était un masque couvrant le haut de son visage, laissant apparaître le menton et la lèvre inférieure. Des moustaches étaient dessinées sur la surface blanche de ce faux visage. Il y avait aussi en équilibre sur le nez, un monocle. C'était Elyne qui le surveillait depuis les Spires, si quoi que ce soit se passait mal, elle était chargée d'intervenir... Avec autant de force que nécessaire. Le Tueur fit une révérence et ils disparurent sans un mot, laissant Kay seul.

[HRP : Voilà, j'propose de commencer un autre RP genre Kay qui arrive au camp de la Comedia, un truc du genre enfin, éditable à volonté bien sur. Et bientôt le costume de Mademoiselle Loyal o/]



_______________

Arro Skil'Liches / Silind Frandrich / XDieu /Tarus Tal'Oursian / Lyuuna Sil'Celim
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Ceux qu'on endommage sont les plus dangereux [Terminé]   



 
Ceux qu'on endommage sont les plus dangereux [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires
-
» Niriel Lúinwë • Tout ceux qui errent ne sont pas perdus •
» Niriel Lúinwë • Tout ceux qui errent ne sont pas perdus •
» CEUX QUI ERRENT NE SONT PAS PERDUS ? eresys&edwyn
» Ellenroh ? Tout ce qui est or ne brille pas. Tout ceux qui errent ne sont pas perdus.
» ? Les races

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Académie de Merwyn :: L'Empire de Gwendalavir :: La cité d'Al-Poll et ses environs :: La rue marchande-