Marquer tous les forums
comme lus

Sujets actifs du jour
Voir les nouveaux
messages depuis
votre dernière
visite
AccueilGinette/!\ +18 | A little party never killed nobody [Inachevé] - Page 2
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Forum RPG Ewilan école Merwyn RP Ellana Edwin Merwyn Vivyan Ts'Liches Marchombre Al-Poll All-Jeit Dessin Académie jdr Poésie RPG école médiéval fantasy Bottero jeu de rôle jeux de rôle RP forum quête monde salim duom
 

Partagez | 
 

 /!\ +18 | A little party never killed nobody [Inachevé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar

Mercenaire du Chaos et Maître de la boutique du Talion
Messages : 306
Inscription le : 06/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: /!\ +18 | A little party never killed nobody [Inachevé]   Dim 28 Sep 2014 - 15:33


On lui avouerait qu'une drogue quelconque d'euphorie sexuelle ait été déposé dans leurs verres, qu'il n'en serait pas le moins du monde étonné. L'ambiance actuelle pourrait faire exploser des milliers de thermomètres en l'espace de deux secondes. Les vêtements tombaient comme des mouches et toute pudeur avait été mise à la porte. Elio s'imagina pareille situation quelques années auparavant, lors de leurs années d'études communes à l'Académie. Le fou rire en se croisant le lendemain matin dans les couloirs...Quoi que. Kylian et lui n'avait pas tellement rit la première fois. Et puis à cette époque là, le jeune mercenaire avait encore de la retenue Arrow

Le rouquin venait de le prendre en otage dans ses bras, et il cessa de penser. Avec un étalon pareil, la seule solution pour profiter pleinement de la situation était de poser son cerveau le plus loin possible de son corps. Si on pouvait appeler cela un corps. Une entité. Un délicieux fruit tentateur. Aaaaah les tablettes bien définies et le triangle parfait qui amenait plus bas. Biiiien plus bas. Le pêché c'est le bien. Si si. Leurs bassins entraient en collision dans un mouvement frénétique si pressant qu'ils durent se séparer pour se rendre à l'évidence que les canapés prenaient tous leur sens, à présent. Mains jointes, ils rejoignirent donc les assises, tout en gardant leurs regards enfiévrés maintenus. Il lui boufferait les yeux à ce mec ! Et le reste avec.
Le plus magique avec son poney, ce n'était pas tant les hormones en ébullition et la symbiose de leurs corps échauffés. Non. C'était les milliers de "je t'aime" que se hurlaient leurs pupilles. Le garde ne le lui avait encore jamais dis. Elio en rêvait pourtant, surtout à présent que ses jours étaient comptés. Mais il ne lui en voulait pas. Car il savait le lire, dans ses éclats d'iris, dans ses sourires, sa façon de l'enlacer si tendrement. Ils étaient des amants maudits, destinés à vivre dans le silence et le masque de simples partenaires sexuels. Mais l'un comme l'autre savait bien que c'était bien plus que ça. Si les moeurs l'avaient permis, c'est lui que l'ancien kaelem aurait voulu prendre pour époux.
Il y eut quelques secondes de rien, de tout, de cet amour. Juste à se fixer, à se dévorer sans bouger. Et puis l'explosion. Leurs lèvres se fightèrent ( Pelle ), et leurs langues se délièrent avec passion. Ni une ni deux, le roux fut sur le blond, oubliant le reste du monde. Mais le monde ne les oublia pas. Hélas ! Alors qu'on lui proposait un diner plus que gourmand, les filles les interrompirent. Encore. Putain, mais qu'elles se prennent une chambre, ne serait-ce que pour les laisser le faire au moins une fois. C'était épuisant, à la fin, de se retenir, merde !

Bon. Pardonnables. Elles étaient dénudées, délurées et très belles. Donc pardonnables. Surtout à se mettre à califourchon sur eux de la sorte. Pas mal du tout la vue. Mais bordel les sensations quoi ! Eh oh, je suis nu, moi. C'est difficilement contrôlable, l'engin, là ! Alors que d'une main il enlaçait la taille d'Ichel pour la rapprocher de son bassin il perçu un cliquetis du côté de son autre bras.


-Non, me dis pas que...PUTAIN PAS ENCORE !

Attaché. Encore. Encore. Encore. Encore. Et toujours pas maître de ses mouvements. Sérieusement ? Il allait finir par devenir méchant. Une fois ça passe, surtout quand il réclame. Deux fois, pourquoi pas. Mais trois ? Non. Blablabla le jamais deux sans trois. Ce proverbe là, c'était d'une toute autre manière qu'il voulait le réaliser. Ichel-Loeva-Kylian, trois. Et pour cela il avait besoin de TOUS ses membres. J'ai dis TOUS ! 
Levant les yeux au ciel, il laissa la brune, puis la blonde s'amuser de son sort, presque blasé. A force, elles allaient faire retomber l'excitation. Qu'elles s'échangent donc. Qu'elles profitent. Leur tour viendrait et vengeance sera faite !

Sa paume plaquée dans le dos nu de sa formatrice, il l'amena avec force tout contre lui. Lui-même se redressa pour coller son torse bouillant contre sa poitrine à elle. Sa main remonta le long de sa colonne pour venir dégrafer sa lingerie et la faire glisser jusqu'au sol.


-Je retiens très bien mes leçons. Susurra-t-il.

Elle sourit, visiblement fière de lui. Lui, s'appliqua du mieux qu'il put à enlever le reste. Mais à une main, tandis qu'elle gardait la même position, ce n'était pas simple.


-Mais là, si tu refuses de me détacher, il va me falloir un coup de main...

Sa langue lui chatouilla l'oreille.

-Histoire que je te mette un coup de rein.

En rime en plus, applaudissez monsieur ! Cool Cela suffit à convaincre la blonde sulfureuse, car elle se pencha pour le libérer, plaquant au passage ses seins contre son visage. Enivré, il resserra son étreinte et commença un mouvement de bassin bien calculé pour l'inciter à se dépêcher. Ce bout de tissu restant n'était plus le bienvenu. Plus du tout. Enfin, il fut libre ! Libéréééééé, délivréééééé Lala Le reste de lingerie vola dans la pièce et il reprit à deux mains les hanches de sa partenaire pour la remettre en place. La bloqua de toute sa force, en suspens au dessus de lui. Sourire vengeur.

-Tu crois que je vais me contenter de ça ?

Sa main vint la torturer au niveau de ses parties intimes, afin que la belle ait le souffle coupé.

-Demande à ta copine de libérer mon copain. Fini les duos, je vous veux tous. C'est moi le roi de la soirée, après tout !

La pression se fit un peu plus forte, plus demandeuse et il sentit le corps de la Teylus réclamer.

-Tu veux ? Prends !

Deux mains à nouveau sur les hanches il la fit s'assoir, de manière à la posséder totalement. Elle ne put retenir un petit cri, et il lui répondit par un grognement. Ses doigts vinrent crocheter sa chevelure platine.

-Maintenant partage. S'il te plait.

Son visage se tourna vers son étalon et la marchombre. Demi sourire, sa langue vint les provoquer d'un petit coup sur le côté. (Migueeel  I love you ) A nous quatre !




_______________

                 Et toi, Invité, veux-tu connaitre mon histoire ?

                           Gérant de l'Arma Gauche et du Talion


avatar

Brasier
Messages : 139
Inscription le : 09/08/2009
Age IRL : 22


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: /!\ +18 | A little party never killed nobody [Inachevé]   Dim 28 Sep 2014 - 18:08

Décidément, le sexe était sa pire drogue, celle à laquelle elle était la plus attachée, celle à laquelle elle pouvait le moins se séparer. Pire que l'alcool, pire que les herbes, pire que tout ce qu'elle avait pu essayer. Et c'était peut-être la moins dangereuse pour sa santé. Mais de ça, elle s'en fichait. Elle n'avait pas l'intention de trop vieillir. Elle ne le supporterait pas. Elle se connaissait trop bien pour cela. Perdre de sa beauté, perdre ses cheveux, perdre de sa souplesse et de son endurance... Non, elle ne le pourrait pas.

Elle aimait jouer. Elle ne pouvait plus s'en passer. Elle adorait les faire rager, ils fallaient bien qu'ils apprennent à se contenir, au moins un peu. Et puis, c'était eux qui ne cessaient d'interrompre les deux filles. S'ils voulaient rester seuls, qu'ils se prennent une chambre, qu'ils cessent de les chauffer, et les laissent toutes les deux. Elles se débrouilleraient très bien toutes seules, croyez-moi. Mais elle aimait jouer... Alors elle ne râlait pas trop. C'était elle, cette fois, qui avait proposé de les interrompre. Le regard qu'Ichel avait lorsque ces yeux descendirent sur son corps la fit regretter un instant cette décision. Mais il était trop tard, et puis, elle aurait bien un moment où elle pourrait s'occuper d'elle. La soirée ne faisait que débuter...

Elle acquiesça lorsque la jeune femme lui proposa de s'occuper du garde, regrettant que ses lèvres ne soient pas descendues plus bas que son cou... Mm... Décidément, aucun homme n'arrivait à lui faire autant d'effet que cela. Elle ignorait ce que cela voulait dire sur elle. Et n'était pas sure de vouloir le savoir. Elle souhaitait juste en profiter. Le plus qu'elle pouvait.

La jeune dessinatrice s'assit sur les jambes du garde, l'attirant un peu contre elle pour qu'elle puisse passer ses jambes derrière lui. Il passa ses bras dans son dos au moment même où Ichel posait une main baladeuse sur l'une des jambes de la jeune femme. Attrapant le bras du garde, elle le releva, de manière à ce qu'il ne se doute de rien. Ichel s'était emparé des menottes, et les attacha. Ne prettant plus attention à l'homme sur lequel elle était assis, elle se tourna vers la jeune femme, s'embrassèrent, échangeant caresses, leurs corps se rapprochaient inlassablement, pour le plus grand plaisir de la dessinatrice. La position n'était pas la plus agréable, mais elle s'en arrangeait. Jusqu'à ce qu'Ichel lui propose d'échanger. Pourquoi pas après tout.

Elle se leva donc, lança un regard amusé au jeune homme nu sur lequel elle s'assit. Il était déjà nu, c'était trop facile...
Elle se rappela alors, la dernière fois qu'il s'était retrouvé dans une position similaire. La première fois du jeune homme. Avec une femme au moins, avec un homme elle n'en était pas si sure. S'était-il entrainé depuis ? S'était-il amélioré ? Il avait été plutôt bon élève, alors il n'y avait pas de raison. Mais s'il ne s'était pas trop entrainé, il risquerait d'être un peu rouillé.

Il l'attira contre elle, se redressant pour pouvoir se coller à elle, tandis que, d'un geste expert, il dégrafa sa lingerie. Mm... Oui, effectivement, il s'était entrainé...
Elle sourit à sa remarque, fière de son ancien élève. Il tentait de sa seule main libre de la dévétir complètement, n'y arrivait pas. Il se rapprocha encore un peu, lui sussurant des mots à l'oreille, lui chatouillant l'oreille. Elle se laissa convaincre. Elle voulait savoir de quoi il était capable désormais.
Elle se redressa pour le détacher. Elle n'avait même pas besoin d'une vraie clé, s'il l'avait voulu, s'il l'avait su, il aurait même pu se détacher lui-même. Mais c'était tellement plus drôle ainsi.
Sa poitrine était contre son visage, elle sentit qu'il se rapprochait, sursauta de plaisir... Le détacha. Enfin, il n'attendait que ça. En une seconde, elle se retrouva nue. Il l'empêcha de bouger de nouveau. Elle comprenait presque maintenant, l'effet que ça faisait de se retrouver attachée, incapable du moindre mouvement.

Mais il n'en avait pas fini avec elle. Décidément, il avait bien appris sa leçon.


Non. Ne te contente pas que de cela.

Son souffle devint rauque, s'accéléra. On lui aurait annoncé qu'un incendie venait de se déclencher dans la pièce que ça ne l'aurait pas étonnée, tant la température était élevée. Elle était nue mais elle avait chaud, beaucoup trop chaud. L'alcool jouait probablement. Et même s'il amoindrissait les sens, elle ressentait parfaitement la torture que lui faisait subir l'ancien kaelem. Elle tentait de bouger comme elle le pouvait, son corps priait pour qu'il la libère, qu'il la laisse agir aussi, un peu. L'une de ses mains s'aggripait à la chevelure platine du jeune homme, le suppliant de ne pas la laisser ainsi. L'autre descendait péniblement vers ses cuisses, de manière aussi contrôlée qu'elle en était capable, dans cet état là. Il cessa de la torturer, finalement, la fit se rassoir sur lui. Il savait viser le bougre.

Elle ne put retenir un petit cri d'étonnement. La musique avait totalement cessé désormais. Elle était incapable de la concentration suffisante que ça lui demandait. Elle n'avait pas envie de se concentrer sur la musique. Ne pouvant plus continuer ce qu'elle avait l'intention de commencer avec sa main qui n'était pas prise dans la chevelure du blond, elle la dévia. Griffa l'intérieur des cuisses de la jeune femme. La pression se faisant demandante. Elle se demandait presque comment elle y arrivait. Comme ils allaient pouvoir se débrouiller, tous les quatre. Elle lui lança un regard, sans cesser d'enlacer Elio. Un regard empreint de supplication et d'envie. Elle lui répondit d'un sourire. Et d'un regard également plein d'envie. Elle se rapprocha d'elle pour l'embrasser langoureusement avant de consentir à détacher Kylian également.

La soirée pouvait enfin commencer...

Elle se retourna vers Elio avant qu'il ne lui soit volé. Elle ne doutait pas que Kylian, maintenant libéré, ne mettrait pas longtemps à vouloir profiter du blond aussi. Plaquant sa poitrine contre son torse elle l'embrassa presque violemment. Ses ongles lachaient son crâne pour griffer son dos tandis qu'elle répondait à ses coups de bassins.


Ne m'abandonne pas tout de suite toi. Ne pars pas maintenant. Attends, juste un peu...

Elle sentit un bras autre que celui du blond descendre le long de son dos. Les deux mains du jeune homme étant toujours aggripés à ses hanches presqu'inexistantes.

Oui, la soirée pouvait enfin débuter. Ils avaient encore toute la nuit devant eux...



_______________
Marmotte Ménestrel Merveilleuse à votre service !
avatar

La Brute Marchombre
Messages : 878
Inscription le : 26/05/2009
Age IRL : 22


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: /!\ +18 | A little party never killed nobody [Inachevé]   Mar 30 Sep 2014 - 23:14

Kylian ne se fit pas prier. Sa main remonta le long du corps de la marchombre pour se poser sur un de ses seins nus. Ses lèvres et son visage ne purent s'empêcher de suivre la courbe vers cette poitrine généreuse qu'elle lui offrait. Soudain, elle sentit le bras du rouquin glisser dans son dos. Il lui fit une clé de bras, l'attirant vers elle d'un unique geste. Il gérait encore bien ses mouvements pour un homme imbibé d'alcool...
Le garde enfouit son visage dans le cou de la marchombre, dans sa longue chevelure sauvage. Ses lèvres glissèrent vers son oreille pour murmurer quelques mots. Du mouvement. Ni une ni deux, il embrassa fougueusement la kaelem dans le creux de son cou, remontant jusqu'à son oreille. La tête relevée, les yeux mis-clos, elle sentait son corps hurler de désir.
Il fallait les détacher... Tout de suite...
Chacun un bras libre de mouvement, elle ne pourrait le supporter plus longtemps. Son désir n'était pas encore assouvi, elle ne pouvait plus résister.
Il fallait les détacher...
Elle entendit le cliquetis des menottes à côté d'elle. Fini les prémices, il était temps. Ils étaient tous à cran, ils avaient tous faim.

A table.

Kylian relâcha quelque peu la main de la jeune femme qui s'empressa de se libérer de son emprise pour se relever. Pour déboutonner le pantalon du garde. Seulement ? Non, elle retira le tout en quelques secondes. Les corps étaient à présent tous dénudés. Elio ne portait plus aucun vêtement, Loeva n'avait plus de lingerie – merde... elle aurait voulu s'en occuper elle-même... – et Kylian était également entièrement dévêtu.
Ichel se releva, le regard planté dans celui du garde. Ce dernier ne bougea pas d'un poil. Il la regardait. Et il avait entièrement raison de le faire ! Pourquoi ? Regardez seulement.
La belle brune, sensuelle, commença à déboutonner son propre pantalon de cuir. Elle était la dernière qui possédait encore des vêtements. Ses bottes retirées et jetées en arrière, elle fit glisser son pantalon à terre, son regard de braise toujours connecté à celui du roux. Retirant ses pieds, elle était nue. Enfin, presque. Il ne lui restait que sa petite culotte. Qu'elle retira aussi souplement qu'elle en était encore capable.
Kylian n'avait pas bougé, elle se rua sur lui. Agenouillée au-dessus, elle colla son corps contre le sien.
Il était temps. Plus aucuns vêtements, plus aucune pudeur, plus de prémices.

Les mains du garde se posèrent sur les courbes de la marchombre, celle-ci s'abandonnant totalement à l'homme. La tête relevée, les yeux clos, ses mains posées sur les épaules du rouquin, elle sentit leurs corps s'emballer. Le mouvement, lent, saccadé, sensuel de leurs corps... Elle poussa un cri en écho à celui de Loeva. La marchombre se pencha alors vers le roux pour profiter de ses lèvres si douces, si agréables. Si désirables... Et elle les dévora. Elle dévorait son corps entier. Chaque parcelle recevait des baisers fougueux, mais pas seulement. Elle mordillait, léchait. Ichel venait d'être relâchée, folle. Désirante et désireuse.
Sa passion était à son apogée.
L'homme et la femme ne faisaient plus qu'un, ils se dévoraient littéralement. Et elle les sentit. Ces ongles contre sa peau, ces griffures brulantes contre sa chair. Ses yeux s'ouvrirent et se posèrent sur Loeva, sans qu'elle ne cesse ses caresses envers le rouquin.
Loeva avait envie d'elle. Son regard suppliant, envieux. Rien d'autre n'aurait pu être plus évident. Rien. Ce regard verdoyant... Ichel lui sourit. Son sourire charmeur, enjôleur, sauvage. La blonde se rapprocha alors sensiblement de la kaelem qui délaissa le cou de Kylian pour embrasser la jeune femme avec toute la passion qu'elle avait.
Lov détacha le garde. Ils avaient tous repris leurs corps. Pour les redonner aussitôt.

Let's go...

A présent qu'ils étaient tous deux détachés, elle devait en profiter... Avant que les deux hommes ne se jettent à nouveau l'un sur l'autre et qu'elle ne veuille plus lâcher la somptueuse dessinatrice. Ils se désiraient tant...
Elle se donna alors corps et âme au rouquin chaud comme la braise. Son bassin dansait sur lui, elle devenait sauvage.
Plus rien ne pourrait l'arrêter.
Ils étaient tous si proches... Elle pouvait sentir les cheveux de la teylus contre sa peau, la peau douce du blond contre la sienne. Ils étaient si proches et pourtant, elle sentait qu'ils ne l'étaient pas assez. Elle avait faim... Faim de ces trois apollons qui l'entouraient.
Elle cria. Ils arrivaient, elle les sentait. Ces orgasmes qu'elle attendait, qu'ils attendaient. Elle les sentait vibrer chez eux comme chez elle alors qu'ils se chevauchaient les uns les autres.

La marchombre posa alors sa main dans le dos de celle qu'elle rêvait d'enlacer. Sensuelle. Et ce fut la fin de leur retenue. La proximité dont ils jouissaient ne fut plus. Ils se jetèrent les uns sur les autres, s'enlaçant, embrassant la peau qu'ils trouvaient, jouissant ensemble.
Ichel passait ses mains dans des masses de cheveux, elle soufflait pour respirer de temps à autre avant de retourner danser. Ces corps dénudés... Ce rose pâle... Ces bassins qui dansaient... Ces mains, ces bras, ces lèvres... Ils formaient un tas informe de chair et de folie fougueuse, l'alcool brouillait leur vision. Ichel ne percevait plus rien. Plus rien hormis ce plaisir intense qu'elle ressentait. Ce puissant orgasme qui l'envahissait de toutes parts.

Et soudain, elle en eut marre. Elle la voulait. Elle. Et ils se voulaient. Pourquoi ne pas se laisser aller, pourquoi ne pas les laisser. La soirée l'avait montré, les hommes se voulaient, les femmes se cherchaient...
Elle voyait dans leurs yeux... Et elle s'en était étonnée durant quelques secondes avant d'aimer cela. Elle avait lu du désir. Un désir si intense, si palpable !
C'était bien plus que du désir... Kylian et Elio...
La marchombre leur laissa ce moment pour eux. Un moment qu'ils ne pourraient pas revivre de sitôt. Elle les aimait et leur laissa cet instant. Elles ne les dérangeraient pas. Loeva n'en aurait pas le temps... Trop occupée par celle qu'elle dévorait des yeux.

Je le vois, ma belle... Tu me veux... Et je te veux.

Elle se retira de la masse bouillonnante, attirant la belle tout contre elle. Sa poitrine se colla contre la sienne, petite. Ichel n'arrêtait pas de se repaître de la vue de son corps. Fine, élancée, elle était si menue... Elle semblait être tellement sans défense... Ichel s'empara de ses lèvres. Derrière, elle pouvait entendre les deux hommes se retrouver.
Et elle, elle trouvait cette fleur fragile. Fleur qui sera tout à elle. A elle seule.


- Prends-moi, je suis à toi...



[1°]


_______________
Loving can hurt, loving can hurt sometimes, but it's the only thing that I know, when it gets hard, you know it can get hard sometimes, it is the only thing that makes us feel alive ▵ ©endlesslove.
there's always another secret


ÂneArc-En-CielAdorable ♥
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: /!\ +18 | A little party never killed nobody [Inachevé]   



 
/!\ +18 | A little party never killed nobody [Inachevé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires
-
» I.03 A little party never killed nobody. (Pv. Luke Castellan) [Terminé]
» A little party never killed nobody | &Marley Mayers + Déesse Artémis
» A little party never killed nobody
» a little party never killed nobody (maxia)
» [Mai 96] A little party never killed nobody (Fe. Alex)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Académie de Merwyn :: L'Empire de Gwendalavir :: La cité d'Al-Poll et ses environs :: Au Dragon Vert-