Marquer tous les forums
comme lus

Sujets actifs du jour
Voir les nouveaux
messages depuis
votre dernière
visite
AccueilGinetteUn joyeux non-anniversaire ! À moi ? À vous ! :cuicui: [Suite de l'anniversaire d'Astra o/] [Inachevé]
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Forum RPG Ewilan école Merwyn RP Ellana Edwin Merwyn Vivyan Ts'Liches Marchombre Al-Poll All-Jeit Dessin Académie jdr Poésie RPG école médiéval fantasy Bottero jeu de rôle jeux de rôle RP forum quête monde salim duom
 

Partagez | 
 

 Un joyeux non-anniversaire ! À moi ? À vous ! :cuicui: [Suite de l'anniversaire d'Astra o/] [Inachevé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Flamme
Messages : 510
Inscription le : 20/07/2010
Age IRL : 22


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Un joyeux non-anniversaire ! À moi ? À vous ! :cuicui: [Suite de l'anniversaire d'Astra o/] [Inachevé]   Dim 9 Mar 2014 - 21:30

Dans leur tête à tous, là, c'était l'hystérie.
D'ailleurs, pas que dans leurs tête. Le coin de cuisine, qu'ils avaient réussi à obtenir ressemblait plus à un champs de bataille après le passage d'une armée Raïe qu'à une vraie cuisine. Mais le pire d'entre tous, c'était Einar. Couvert de farine, des coques de noisettes dans les cheveux, il avait l'air de sortir d'un long combat. Et pas victorieux.

Et puis Loeva était arrivée en courant, dérapant à moitié sur un morceau de beurre qui traînait par terre, rouge, échevelée, elle vociféra ce que tous craignaient par dessus tout. La punition d'Astra était finie, elle était en liberté dans l'Académie, peut être même en train de les chercher. Sûrement, même, en train de les chercher.


- Crotte de siffleur !

Elle vit Halina ouvrir de grands yeux et elle rougit un peu.

- Je veux dire "mince alors !". On fait quoi, du coup ? Parce que là, ça va être dur de décorer la salle commune si elle est là... Faudrait que quelqu'un l'occupe...

Ses yeux balayèrent la salle. Kloa avait les mains plongées dans un grand saladier de pâte, des pépites de chocolat jusqu'aux coudes. Einar était déguisé comme pour partir au combat, recouvert d'un masque épais de farine, de sucre et peut être -fallait espérer pas trop pour lui- d’œuf. Halina avait les ciseaux dans une main et le papier dans l'autre. Et puis Loeva avait déjà été repérée.
Elle posa sa banderole sur la table et le gros feutre à coté du dernier lampion.


- Je vais bien trouver quelque chose, non ? Bon, au pire, je lui dis que j'ai un truc super important à lui montrer !

Kloa avait vivement hoché la tête et ses bras avaient hoché aussi. Heureusement, le saladier avait pas eu le temps de finir sur ses pieds, elle avait été plus rapide.
Déterminée, elle survola la porte, courant presque. Il fallait qu'elle réussisse, sa mission était primordiale. Une surprise loupée, c'était pire que pas de surprise. Elle sortit des cuisines, jeta un œil à droite, un œil à gauche et fit volte face.


- Au fait, Lov', elle était où, Astra, quand tu l'as vue pour la dernière fois ?

Sa tête s'était glissée dans l'entrebâillement de la porte, timidement. La Teylus sourit et lui indiqua la salle des eaux d'Aequor.
Déterminée, elle se faufila entre les couloirs, trottinant vers son but. On comptait sur elle, c'était pas le moment de se louper.


***

Arrivée devant la porte, elle avait pas trop su quelle conduite adopter. La salle était commune à tous et puis en plus, c'était celle de son dortoir, mais bon, Astra était dedans et elle osait pas trop entrer comme ça, parce qu'il y avait son intimité, tout ça et qu'elle l'aimait bien, mais qu'elle était pas assez proche pour se permettre de débarquer comme ça alors qu'elle se douchait.
C'était une sorte de dilemme, mais sans trop en être un, en fait, parce que c'était tout bête, elle poussait la porte, elle mettait un pied devant l'autre et c'était réglé. Mais elle faisait les cent pas devant la salle comme une andouille.

Puis elle prit enfin sa décision, c'était stupide, après tout, Astragal était son amie et puis ça allait, c'était une fille, c'était pas comme si elle débarquait devait Einar ou devant Shaokys.
Elle posa la main sur la poignée et la porte s'ouvrit comme par magie sur une Astragal fumante de vapeur d'eau et les cheveux enturbannés dans une serviette de coton blanc. Elle sursauta.


- Astra ! Je te cherchais, justement, viens, vite !

La Teylus la regarda de travers, comme si elle avait dit quelque chose de très bizarre. Et c'était vrai que son comportement était étrange est suspect, mais elle avait rarement un comportement normal, comme la majorité des élèves de l'académie.
Comme l'autre semblait hésiter, elle lui attrapa le poignet et la traîna dans le couloir. Elle prétexta qu'elle devait déposer ses affaires mouillées.


- Fichtre, quelle crotte.

Astra la regarda d'un air de ne pas saisir ce qu'elle avait dit. Normal, elle avait marmonné exprès pour qu'on comprenne rien. Même si elle savait bien que c'était mal de marmonner.

- Je disais, colle donc ça ici, personne verra rien, mais viiiiite !

En même temps que la Teylus cachait sa serviette dans le vase le plus proche, elle réfléchissait très fort à ce qu'elle pourrait bien lui montrer. Et là, pour le coup, elle séchait. Mais carrément. Genre absolument aucune idée.
Elle se mordit la lèvre.
Se tordit les doigts.
Mâchouilla ses cheveux.
Se rongea les ongles.
Astragale s'excusa platement de mettre autant de temps, mais que c'était la faute au vase qui avait un trop petit col, que si ça avait été un coffre, ça aurait été plus simple et puis, qu'en plus, il était encore mouillé à cause de l'eau des fleurs qui étaient dedans et que ça allait tremper carrément sa serviette, qu'elle espérait bien que c'était super urgent parce que là, si le rouge la découvrait, elle était complètement morte, voire chauve à cause de chevaux.
Sur la fin, elle comprenait plus rien à ce qu'elle entendait, mais elle songea que ça devait bien être l'angoisse de ne rien trouver de valable.
Et puis, la Teylus donna le coup final et la serviette rentra complètement dans le vase. Gwëll planqua les lys dans son dos et elles coururent vers la grande porte.


- Pitié que je trouve quelque chose, pitié que ça arrive à temps !

Et Astra de lui redemander ce qu'elle avait dit que c'était pas possible qu'elle devait avoir un truc dans les oreilles, genre pire que tout et qu'elle entendait rien en ce moment.

- J'disais... Urf, crotte alors, j'ai un point de coté !

Comme Halina avant, elle la regarda avec un air choqué.

- Oh, mince, j'voulais pas être grossière !... Hum, j'disais... Que j'espérais qu'on... Arg ! N'arriverait pas trop tard !

Elle passèrent la grande porte et bousculèrent un peu Ichel au passage qui ouvrait de grands yeux à les voir courir comme ça. D'un coté, fallait pas mentir, Gwëll courait probablement aussi souvent qu'Aziel. Et encore, peut être qu'Aziel courait plus.
Mais bon, là, c'était un cas d'urgence.


- Regarde, là !

Elle pointa un doigt, tout en haut, vers le ciel.
Astragal fronça les sourcils. Un air de ne pas voir. Elles se stoppèrent brutalement, sous le regard encore effaré d'Ichel.


- Bah, si, tu le vois pas ? Il est super trop beau !

Astragal avait un air assez dubitatif.

- Ichel, tu le vois, toi, le papillon ?

Maintenant, fallait la retenir là assez longtemps pour que les autres aient le temps de tout préparer.
Et prier pour vite recevoir un message de Loeva.
[Tadaaaa]


_______________
Minou Merveilleux Magique à votre service I love you
Si c'était une fleur, bleue, pardi.

avatar

Apprenti Chantelame
Messages : 312
Inscription le : 22/12/2008
Age IRL : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un joyeux non-anniversaire ! À moi ? À vous ! :cuicui: [Suite de l'anniversaire d'Astra o/] [Inachevé]   Lun 31 Mar 2014 - 22:35

- Branle-le bas de combat, tout le monde sur le pont !

C’était la merde. Enfin pas vraiment la merde, mais c’était la panique. Enfin pas tout à fait la panique, mais c’était l’urgence. Gwëll venait de partir au galop pour essayer de retenir Astra, et ils n’étaient… pas du tout prêts. Il restait encore plusieurs trucs à préparer. Heureusement, la moitié des gateaux étaient déjà en train de cuire dans le four, et Halina s’occupait de préparer l’accompagnement pour la viande. Einar, lui, était en charge du Gateau. The, gateau. Et c’était plus difficile que prévu. Il avait un certain don pour la cuisine, il avait aidé sa mère depuis tout petit et il aimait préparer des sucreries pour ses amis, mais le fait d’être pressés par le temps n’arrangeait rien. Pas besoin de se voir dans une glace pour savoir qu’il passerait sans doute deux jours à décrotter le tabler recouvert de farine et d’autres ingrédients. Sans parler de ses cheveux, grand dragon.

- Kloa, laisse pas la tarte aux pommes crâmer ! T’es sûre d’avoir bien mis le lait avant la farine pour les gateaux ?
[ Elle le regarda d’un air courroucé qui lui disait d’aller se faire cuire un œuf à l’autre bout de la cuisine, et il n’insista pas trop.

Il avait été promu chef de cuisine pour l’occasion même s’il ne faisait pas grand-chose de plus que tout le monde. Mais il fallait quelqu’un pour essayer de gérer la cuisson de tous les trucs en même temps, tandis que l’autre équipe était dans la salle commune des Teylus en train de la décorer avec toutes les merveilles qu’ils avaient trouvées à Al-Poll. Guirlandes de fruits et d’écorches séchées, drapeaux de Teylus dénichés dans une réserve et qui servaient pour la coupe des trois maisons, remaniement des fauteuils et des tables pour organiser le buffet, bougies partout…

- Loeva, tu en es où de la citronnade ?

Les gens faisaient des allers retours constants entre les cuisines et la salle commune de Teylus. Heureusement que c’était Teylus d’ailleurs, sinon transporter tous les mets aurait été un calvaire, entre les escaliers, les tours, les couloirs et tout ce qui séparait Kaelem et Aequor du reste du monde.
Il leur fallait encore..

Presque tout était prêt, au final. Il fallait juste sortir les viandes du four et les disposer avec leur accompagnement, les biscuits que préparaient Kloa cuiraient en même temps que le Gateau, et le Gateau…
Le dos douloureux par des heures d’effort soutenu, Einar souleva le lourd récipient contenant la pâte et le versa dans les moules. C’était quelque chose en deux pièces, comme il avait vu sa maman faire une fois, et il fallait cuire les deux niveaux séparément, l’ornement viendrait à la fin. Kloa le poussa pour disposer ses biscuits sur les plaques, et les deux se regardèrent avec un œil soulagé quand tout fut enfourné.

Dans une heure grand maximum, tout devait être prêt. Ca laissait pile le temps de ranger, de se débarbouiller…

- C’en est où dans la salle commune ?
Demanda-t-il aux alentours tandis qu’on emmenait tout ce qui trainait pour aller les disposer sur le buffet.

Que Monsieur Krysant soit absent était une bénédiction pour tout le monde. Ca veut dire qu’ils couraient moins de risques à laisser des Kaelem et des Aequor trainer dans la salle commune. L’anniversaire d’Astra, c’était pas juste pour les Teylus. C’était pour Gwëll aussi, et Ichel, et tous les gens, indifféremment de leur couleur d’uniforme. Les amis d’Astra, et les amis des amis d’Astra qui passaient par là et qui avaient faim.

Einar s’essuya le front sur un torchon. Il lui restait encore à préparer les décorations pour le gateau, le temps que ça cuise. Il serait sans doute bon dernier dans la salle.

- Loeva, c’en est où de Gwëll ? Au pire, vu que quasi tout est prêt, et qu’elle arrive pas à la retenir plus longtemps, on peut commencer sans le gâteau, et je l’aménerai quand il sera tout fini et tout décoré.


Kloa sortait tout juste ses biscuits du four, et leur odeur faillit faire chavirer Einar. Par le Dragon, ça sentait si bon !

Mais plutôt mourir qu’affronter le courroux de Kloa en piquant un gateau. C’est pas une claque sur la main qu’elle lui assènerait s’il essayait, ce serait un poing dans la gueule.
[/color]



_______________


   

Marlyn Til' Asnil | Duncan Cil' Eternit | Einar Soham | Shannon Seng
avatar

Acier
Messages : 166
Inscription le : 08/02/2012
Age IRL : 19


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un joyeux non-anniversaire ! À moi ? À vous ! :cuicui: [Suite de l'anniversaire d'Astra o/] [Inachevé]   Mer 9 Avr 2014 - 19:26

Jamais, au grand jamais, Kloa n'avait imaginé semblable situation – même dans ses cauchemars les plus horribles. À quoi avait-elle donc songé lorsqu'elle avait accepté d'aider Einar, Halina et tous les autres à l'organisation de la fête mise en place en l'honneur d'Astragal ? Bon, c'était vrai qu'elle aurait pu difficilement y échapper, même en faisant semblant d'être tellement malade qu'elle pouvait à peine sortir de son lit, en disparaissant toute la journée dans la forêt ou en prétextant qu'elle avait une chose absolument urgente à faire. Parce que, plus urgent que l'anniversaire d'Astragal, dans l'esprit des Teylus, il n'y avait pas. Pourtant, au début, elle s'était pliée d'assez bonne grâce aux règles du jeu. Transporter les décorations, envelopper les cadeaux – jusque là, tout allait bien. À la limite, elle pouvait même trouver cela plutôt amusant. De toute manière, dans son esprit, rien ne pouvait être pire que la séance de shopping chez Ril'Enflazio et son essayage des peut-être futurs habits d'Astra.

Aussi ne vit-elle absolument pas le piège venir quand Halina lui demanda, d'un air tout à fait innocent, si elle savait cuisiner. Tout d'abord légèrement interloquée, elle mit quelques secondes avant d'ouvrir la bouche :


- Euh... oui, ça va... Enfin, un peu... Pourqu...

Et paf, c'était fini. Trop tard pour se reprendre. Les deux pieds dans le plat – c'était le cas de le dire. Kloa s'était donc retrouvée assignée aux fourneaux, à se démener comme une folle entre les louches, les saladiers et les ingrédients, badigeonnant allègrement son plan de travail de beurre, de lait et de farine. Certes, elle se souvenait des leçons et conseils que sa mère lui prodiguait quand celle-ci s'était mis dans la tête de faire de sa fille une parfaite petite ménagère. Sans compter que, dans la vie de la caravane, il lui était arrivée plusieurs fois d'être de corvée repas – à ses yeux, c'était toujours plus enviable que la vaisselle. Seulement, là, dans la précipitation, avec Einar qui n'arrêtait pas d'être sur son dos pour lui dispenser interdictions, ordres, contre-ordres et commentaires sous prétexte que môssieur avait été élu à l'unanimité chef de cuisine, les allers-et-venues des élèves, l'agitation et la tension croissantes et sa désagréable impression de se trouver en plein milieu d'une ruche ou d'une fourmilière un jour de pluie, Kloa ne savait plus où donner de la tête. Elle aurait presque préféré se trouver à la place de Gwëll qui, chargée de la décoration de la salle commune, se débattait avec le papier coloré, les ciseaux, les feutres et sa banderole à moitié achevée. Presque.

Lorsqu'une tornade blonde déboula soudain dans la cuisine, la jeune fille était en train d'essayer de se rappeler s'il fallait rajouter le sucre avant ou après les œufs pour la préparation des cookies. Elle avait plongé les mains dans la pâte saupoudrée de pépites de chocolat et faillit renverser le contenu intégral du saladier sur ses pieds lorsque Loeva, aussi rouge et échevelée qu'elle-même à la fin d'un cours de combat, leur apprit qu'Astragal avait terminé sa punition. Enfer et damnation. Heureusement, Gwëll ne tarda pas à prendre les choses à main et à quitter les cuisines en courant – quoique déraper aurait été un mot plus juste –, annonçant qu'elle allait essayer de l'occuper pour la retenir le temps qu'il faudrait. C'était mieux que rien. Il leur fallait juste espérer qu'elle trouve la guerrière avant que cette dernière ne regagne la salle commune. Sinon, ils étaient cuits. D'ailleurs, à ce propos...


- Mince, la tarte aux pommes !

Einar la rappela à l'ordre au moment même où elle laissait échapper cette exclamation et elle se retourna à demi pour le fusiller du regard. Juste pour bien lui faire comprendre que, cuisinier en chef ou pas, il n'avait qu'à se préparer ses clafoutis aux fruits rouges tout seul s'il n'était pas content de ses services. Et puis aussi parce que ça l'énervait qu'il ait eu raison. Un peu.

Heureusement, malgré la panique générale, tout se déroula à peu près bien. La tarte aux pommes sortit du four simplement légèrement caramélisée sur les bords, les cookies aux pépites de chocolat – dans lesquels elle décida de rajouter de la noisette à la dernière minute, parce qu'ils n'avaient pas fini d'écouler leur stock – n'avaient pas trop mauvaise mine, le pain d'épice terminait de refroidir sur un coin de table en dispensant autour de lui une délicieuse odeur de cannelle, le fondant au chocolat venait d'être emporté par un Teylus en direction de la salle commune... Kloa se glissa près d'Einar pour disposer sur les plaques les madeleines natures qu'elle venait tout juste de finir de préparer à l'instant où il plaçait ses moules dans le fourneau. Le Gâteau, celui avait un grand G, le seul, l'unique – le clou du spectacle. Tous deux échangèrent une œillade soulagée puis la jeune femme se laissa tomber sur une chaise en soupirant. Qui aurait dit que la cuisine pouvait être aussi physique et fatigante ? Elle était encore plus essoufflée que si elle avait dû faire le tour du parc en courant. La Teylus s'essuya vaguement les mains à un torchon qui traînait sur un meuble et se redressa vivement en réalisant qu'il était à présent temps de sortir ses biscuits du four. Ceux-ci paraissaient cuits à point, et leur couleur dorée lui mit l'eau à la bouche. Cependant, pas question d'en subtiliser un. Einar se tenait debout à quelques pas d'elle et, constatant qu'ils n'attendaient plus que le Gâteau, elle l'interrogea après avoir posé les madeleines sur la table :


- Tu veux que je t'aide à faire les ornements, ou tu préfères que je rejoigne les autres pour m'occuper de la salle commune ?

Bon, pas qu'elle eût la prétention de connaître les élaborations et raffinements de ce genre. Mais, savait-on jamais, elle pouvait malgré tout lui être utile.


_______________







Le cerf qui s'unit
Au trèfle de l'automne

On dit

Qu'il n'engendre qu'un faon

Unique et ce faon

Mon garçon solitaire
Part pour un voyage
De l'herbe en guise d'oreiller





Elizia / Kloa Rwanda
avatar

Apprentie Légionnaire
Messages : 569
Inscription le : 03/07/2009
Age IRL : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un joyeux non-anniversaire ! À moi ? À vous ! :cuicui: [Suite de l'anniversaire d'Astra o/] [Inachevé]   Sam 12 Avr 2014 - 18:17

C’était le bordel, le plus gros bordel que l’Académie avait vu depuis longtemps. La cuisine était un champ de bataille où la farine s’acharnait sur toutes les surfaces et le beurre était un piège mortel en cas de course. Halina était déjà tombée deux fois et elle tentait de ne pas penser aux bleus qu’elle allait avoir sur les fesses. Elle se concentrait sur la tâche à laquelle elle avait été assignée. Elle n’avait aucun talents en cuisine et elle savait faire le minimum pour pouvoir se nourrir quand elle était seule quoi. Mais bon, ses talents de ménagère s’arrêtaient à couper, mélanger et surveiller le temps de cuisson. Du coup, elle préparait les légumes, elle les épluchait, coupait et les mettait dans un plat qui irait au four pas trop longtemps. Elle avait aucune idée de combien de temps par contre. Loéva leur appris que la punition d’Astra était finie et ça c’était une nouvelle méga horrible. Parce qu’ils n’étaient pas prêts mais alors pas du tout ! Il fallait finir la déco de la salle, faire cuire le gâteau ! Gwëll se dévoua pour aller occuper la Teylus et elle partit en courant. Il ne fallait pas que la jeune femme découvre le pot aux roses.
 

Elle mit les légumes à cuire, vérifia la cuisson de la viande et aida les autres à préparer ce dont ils avaient besoin. Einar, le chef presque auto-proclamé de l’organisation donnait des ordres par-ci et par là. Il vérifiait tout ce qui se trouvait dans les fours, commentait l’assaisonnement des plats et avait la pression pour le gâteau. On pourrait plutôt dire la pièce montée quoi. Il avait prévu un gâteau à deux étages pour Astra et pour pouvoir mettre pleins de bougies. Il régnait dans la cuisine un mélange d’odeur un peu entêtant. Les gâteaux sucrés, les légumes et la viande se mêlait à une odeur de cramé d’un gâteau oublié dans le four par une tête en l’air.  Elle fit des aller-retour à la salle commune pour amener les plats et surveiller l’avancement de la déco. Halina sortit enfin la viande du four, puis suivirent les légumes et la garniture. Elle mit le tout dans un grand plat qu’elle couvrir d’un couvercle pour que ça ne refroidisse pas. Elle laissa le soin à d’autres plus doués en cuisine de rajouter des épices. Elle se retint de baver devant les petits gâteaux que Kloa sortit du four. Ils donnaient tellement envie ! Eh ben, elle avait bien fait de demander à la jeune fille de se joindre à eux pour la cuisine, elle était douée en pâtisserie.
 

La guerrière se détourna des gâteaux, mit sa vaisselle sale dans l’évier où un tas d’instruments s’entassaient. Elle eut un long moment d’hésitation en regardant la cuisine archi sale. Puis elle se remonta les manches et prit une éponge et le savon. Elle s’attela alors à la lourde charge de faire la vaisselle. Elle laisserait le nettoyage de la cuisine à quelqu’un d’autre. Et puis bon, les gens dans la salle commune géraient  très bien la décoration, Gwëll s’occupait d’Astra, Einar devait gérer le gâteau et ses ornements et Kloa faisait une pause. Loeva vaquait à ses occupations et on la voyait parfois entrer en courant puis repartir sur le même rythme.
 

-Bon, montagne de vaisselle, tu ne me fait pas peuuur ! déclara-t-elle et récurant un plat à tarte récalcitrant.
 

Les deux Teylus la regardèrent un peu bizarrement mais elle les menaça de son éponge pleine de mousse, un grand sourire aux lèvres.
 

-Pas un mot et on ne se moque pas ou je vous attaque vous aussi et vous ne faites pas le poids, moustiques !
 

Elle s’imagina les attaquer avec un plat à gâteau plein d’eau savonneuse ou en leur envoyant de l’eau à l’aide de l’éponge. Mais bon, la cuisine n’en serait plus une si elle commençait à faire ça, elle se transformerait une piscine. Même si on pouvait dira qu’actuellement, il était difficile de reconnaître une cuisine sous la couche de beurre et de farine qui recouvrait tout. Halina se dit aussi qu’elle ferait mieux de menacer Kloa lorsque celle-ci avait une pelle à tarte à portée de main et quand Einar avait le pot de farine juste devant lui. La jeune femme se dit que la pièce était en fait pleine de potentielles armes pour une bataille épique.


Mais bon, faudrait pas non plus qu’ils se déconcentrent trop de l’objectif final.


Mais après tout, il fallait bien s’amuser à une fête d’anniversaire, non ?


_______________

             
"Obsessed by a fairytale, we spend our lives searching
for a magic door and a lost kingdom of peace"

Eugene O'Neil

Spoiler:
 


Halina Nilsan ... Clarysse Vornang
avatar

Bois
Messages : 61
Inscription le : 20/10/2011
Age IRL : 26


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un joyeux non-anniversaire ! À moi ? À vous ! :cuicui: [Suite de l'anniversaire d'Astra o/] [Inachevé]   Jeu 8 Mai 2014 - 11:49

Il s'était passé un million de choses, dans la tête, d'Astragal, depuis la dernière fois.
Un million de choses hors de cette tête aussi, bien sûr, dont la plupart vaudraient d'ailleurs la peine qu'on s'y attarde, ne serait-ce que parce qu'elles posaient un certain nombre de questions purement déontologiques sur le bien, le mal, les spires, ou, comme c'était précisément le cas entre les deux oreilles d'Astra, là où la turbine faisait régulièrement semblant de fonctionner : la longueur des poils et le fait qu'on soit autorisé ou non à foisonner en toute liberté.

Comprendre, pour situer le contexte depuis un repère chronologique stable :
la première punition reçue d'Aziel avait été un soulagement, quelque chose de très léger qui avait néanmoins suffi à ôter une bonne dose de ce qui restait de culpabilité à Astragal pour avoir accidentellement abatu Hestia. Ben, oui, logique Thüll, la mort fait partie de la vie, tuer aussi, ça aurait pu être soi qui était mort, ou bien pire. Alors valait mieux oublier – et de toutes façons, tout le monde le faisait.
Pis, y avait Lohan, et ça, c'était triste, et fallait pas y penser.
Alors, Astra avait fait ce qu'elle faisait le mieux : elle s'était concentrée sur ses petits-problèmes personnels réduits, inconséquents, qu'elle avait rendu énormes très vite.

Comme tout adolescent de 14ans passé, Astragal réalisait posséder des poils aux jambes.
Premier constat : c'était assez inesthétique, et de moins en moins doux, lui semblait-il, quand il fallait se récurer les pattes dans l'eau.
Deuxièmement, pour avoir vu les jambes de Loeva le matin, lorsqu'elle avait enfilé cet uniforme stupide, et qu'il lui avait été comme un gant précieux, parce que Loeva était tellement belle qu'elle aurait pu porter tout juste une chaussette trouée et sembler quand même la plus belle du monde, ouais, et encore : en mieux. Alors, l'uniforme, pour elle, c'était du petit lait, tu vois, elle aurait pu aller à un gala de noble avec. Ce qui nous écarte du sujet de base : les jambes de Loeva, ben, elles étaient lisses et toutes niquelles, et sans poil.
Et ça, c'était...

Pas forcément « joli » le bon mot. Mais ça signifiait qu'elle faisait attention à tout – Astragal n'arrivait pas à formuler clairement et à s'avouer ça, mais aussi qu'elle pouvait et voulait montrer ses jambes – c'était... apprêté. Féminin, comme préoccupation.
Une préoccupation digne d'Astragal cherchant à ne pas penser à Lohan.

Et donc, si ça continuait, et que ça se répendait au delà de son mollet, elle pourrait bientôt sécher les cours de maniement d'arme en se faisant passer pour une vache du nord, mais rousse.
Et ça... c'était pas top.

Alors, pendant la retenue, elle s'était mis à considérer les possibilités d'abattre ses poils : mais ayat grandi en tribu thülle où, franchement, cette question n'était pas centrale ni discutée avec les jeunes garçons, Astra n'avait acquis comme connaissance qu'un certain nombre de légendes urbaines.
Elle savait de source sûre, par exemple, qu'arracher un cheveu blanc faisait qu'il t'en pousserait deux.
Et vu le nombre de poils sur ses jambes : valait mieux pas que ça se produise.
Elle avait regardé longuement les mollets d'Aziel, en se demandant s'ils étaient velu, puis, quand elle l'avait réalisé, elle avait passé son temps à ciller extrêmement vite pour tenter d'effacer l'image qui se dessinait à l'intérieur de son crâne et ça avait tout rendu trèèèès difficile pour sa concentration.

En dessinant des cercles avec l'index sur son genou, elle s'était mis à lister les personnes avec lesquelles elle aurait pu aborder son problème.
Loeva était en tête, à la base, bien sûr. Mais le problème, c'était qu'admettre qu'elle était velue à Loeva, qui peut-être ne l'était naturellement pas, c'était encore renforcer l'écart de beauté qui les caractérisait toutes les deux. Et puis, Loeva, c'était genre la seule personne dans l'univers à considérer qu'Astragal soit une femme féminine et de bon goût. Ca, c'était précieux, Astragal n'aurait pas risqué que ce soit remis en doute, tout ça parce qu'elle ne prenait pas le risque d'arracher ses poils.

Y avait Kloa, Kloa, elle savait, et ça rendait tout étrangement simple, étant donné que Kloa n'en avait absolument rien à faire. Mais quelque chose soufflait dans le crâne d'Astragal que l'idée de transformer ses jambes pour qu'elles aient l'air et la texture d'une peau de bébé dauphin ne rentrait pas dans les centres d'intérêts de la guerrière, et que celle-ci ne pourrait pas du tout l'aider.

En fait, elle en aurait bien parlé avec Einar. Einar aussi, il devait avoir un truc. Parce que bon, à lui non plus, personne n'avait jamais vu ses poils, alors que c'était un garçon, et qu'Astragal parlait en connaissance de cause : les garçons, c'est sûr, en ont.
Mais ce serait tellement tellement tellement bizarre de discuter de ça, même avec une de ses tripelettes de Teylus. Et quelque chose d'instinctif la poussait à ne pas mêler Einar à un soucis qui pourrait... ouais, changer sa manière d'être ?
Mais Halina, c'était inconcevable, elle la jugerait tellement perdue pour l'humanité, en apprenant qu'elle ne pouvait se débrouiller seule pour rien, même rendre jolie ses propres jambes.
Et puis, Halina, elle avait des soucis avec son amoureux. Et d'autres. Fallait pas l'embêter.
Et Lohan c'était pas possible.

Et elle venait de repenser à Lohan, alors c'était pas trop dur d'avoir l'air méga-culpablisée quand Aziel lui demandait si elle avait compris la leçon.
Peut-être, ouais, qu'elle méritait de la retenue et une punition.
Mais on pouvait pas en parler, alors. Elle soupirait en sortant, tête d'enterrement des grands jours.
Envie d'un bain. De se laver des images, et des gens qui avaient ri en la regardant, des gens qui ne la regardaient que comme un machin trop grand, encore en train de grandir.
Elle finirait par exploser les standards des uniformes, c'était sûr.
Pis, elle avait envie de gâteau, mais fallait pas qu'elle en mange trop. Locktar lui ferait faire plus de pompes, si il trouvait qu'elle grossissait.
Et la dernière chose dont son corps avait besoin, c'était que quelqu'un accentue la croissance déjà bien avancée de la charpente des épaules, et de ses muscles de bras, quoi.

Heureusement, y avait pas vraiment de miroirs où on était obligés de se regarder, dans la salle d'eau.
Elle aimait bien l'endroit, les bains pris avec Lohan. En toute innocence, putain. Les discussions, et maintenant, la sollitude, un peu. Le fait de pouvoir se détendre, et que ça sente bon, et de noyer ses contours dans la flotte, et de laver ses cheveux pour qu'ils soient beaux.
Parce que, ça, même si elle n'était pas une très jolie fille, très loin s'en faut, elle le savait : plein de monde lui enviait ses cheveux.
Et pétard, ils pouvaient, c'était des putains de beaux cheveux.
Ouais, elle aimait ses cheveux.
C'est dommage qu''ils soient aussi bêtes qu'elle, et aient décidé de pousser aussi sur ses jambes, quoi.

Après la douche, quand ça allait mieux, qu'elle avait entendu que les personnes qui avaient essayé d'ouvrir la porte à un moment s'étaient cassées, qu'elle s'était bien cachée dans ses serviettes toutes douces, elle avait rouvert la porte. Par acquis de conscience, et peur qu'Aziel vienne, ouvre, et l'engueule, parce qu'on était pas censé vérouiller la porte.
Ca créerait un drame, c'était sûr, et on savait tous que...

Mais la porte s'ouvrit, moins d'une seconde après. Et ça, pas moyen de s'en empêcher, ça l'avait méga-crispée/surpris, ça lui avait fait peur, elle avait replaqué sa serviette, pris un air couroucé, et. C'était Gwëll, quoi, fallait se détendre, mais pas moyen, juste tout de suite.
Quand Gwëll affirma qu'elle voulait la voir, et très vite, Astra se dit que bon. Ca allait être chaud, quoi, bien plus que l'eau du petit bassin de la salle d'eau. Mais qu'elle pouvait pas avoir l'air chelou, et refuser. Pas avec Gwëll, ça le ferait, et pis, si Gwël était là parce que d'autres se posaient des questions... ben, peut-être que se changer vite et bien, pas loin de Gwëll ôterait les doutes qui risquaient de venir à certains.

Vite, et très mal à l'aise, donc, même si elle avait vérifié beaucoup que Gwëll ne regardait pas. Et puis, quitter la salle d'eau avant d'avoir très bien séché ses cheveux ? Et s'ils gelaient, quoi ? Elle se les couperait au carré ? Et s'ils bouclaient, merdouille, elle aurait l'air d'un caniche, ou d'avoir changé ses cheveux avec ses poils de pattes. Poils qui, d'ailleurs, semblaient avoir profondément indifféré Gwëll. Astra se jura de creuser la question du désintérêt de Gwëll.

Si ça se trouvait, Gwëll serait la partenaire de discussion idéale sur la question des poils. Après tout, elles n'avaient que des discussions absurdes ensemble. Et ne vivaient que des choses surnaturelles ensemble.

Mais, réalisa-t-elle après avoir caché sa serviette encore mouillée, Gwëll avait l'air méga cheloue.
Et si c'état un piège ? Que quelqu'un la menaçait ?
L'impression avait méga- été accentuée quand Gwëll avait juré. Ben, quoi, elle avait mangé un morceau de Cérys-disparue au petit déj ? Les petites filles, ça ne devrait jamais jurer. Mais Gwëll disait rien de plus, elle grognait juste bizarrement, et puis elle courrait, alors Astragal courrait derrière un peu par réflexe, un peu en se disant que peut-être quelqu'un faisait peur à Gwëll méchamment, et qu'elle pourrait l'en empêcher.

Puis, Gwëll était cool. Elle venait de pousser une Kaelem en courant.

Mais en arrivant dans le hall /arrêt brusque, cheveux qui volent, froid dans la nuque, du coup, et à la tête, beaucoup, à cause de l'eau / l'aequor pointa le ciel du doigt.
Parce que c'était Gwëll, quand même.
Forcément, l'histoire impliquait... un papillon ?


-Ermh... Ah, ouaiiiis, bêla-t-elle, surtout pour ne pas vexer Gwëll. C'est gentil de me l'avoir montré.
Tu sais ce qui serait cool ? Que ben, les bijoutiers, ils fassent des bijoux qui ressembleraient à des papillons, et qu'on pourrait se mettre dans les cheveux. Ca serait joli, des papillons, dans tes cheveux, en couronne. Euhm, Salut, euh... Ichel. Voilà. Donc, si tu connais un bijoutier qui en fait, ben, achète, pis viens nous voir avec Loeva. On te fera quelque chose de joli.


Mais là, j'ai froid.

-Mais j'le vois plus, là. Alors j'vais rentrer... y fait froid, et j'voudrais pas m'enrhummer maintenant, quoi. On a moins cours ces temps-ci, et tout. Alors, euhm, à plus tard ?

Elle avait l'air tellemen en détresse qu'Astra se remit à froncer les soucils plus fort.


-Y a quelqu'un qui t'ennuie et qui te fait peur, Gwëll ?

Ca l'horrifiait presque autant que le placard où on foutait Cérys quand Astra ne regardait pas, l'idée que quelqu'un intimide Gwëll. Plus bas, pour pas que Ichel entende, elle demanda :


-C'est elle qui t'ennuie ? Tu veux qu'on la maquille au beurre noir pour qu'elle te lâche ?

[Désolée du retard! :> ]


_______________

Lala You're a fraud, and you know it
But it's too good to throw it all away  
Anything that could give you
A sense of reassurance -When you look in the mirror
avatar

Apprenti Chantelame
Messages : 312
Inscription le : 22/12/2008
Age IRL : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un joyeux non-anniversaire ! À moi ? À vous ! :cuicui: [Suite de l'anniversaire d'Astra o/] [Inachevé]   Jeu 12 Juin 2014 - 1:30

Einar se passa la manche sale sur le front pour écarter la sueur.
Ils avaient presque terminé. Presque. Il se brûla le bout des doigts en sortant les deux étages du Gateau avec un grand G du four et en les superposant. Plus qu’à le décorer. Ils s’étaient décidés pour des motifs d’automne et une petite caravane de pate à sucre, pour les itinérants. Ca lui avait pris des plombes à faire et il avait pas trop réussi, la caravane ressemblait pas à grand-chose et le feu de camp non plus, mais les feuilles d’automne de toutes les couleurs étaient toutes jolies.
Il fallait d’abord mettre le glaçage, et ensuite finir avec les décorations et les rebords du gateau, comme il avait mis Maman faire parfois. Pas à tous les anniversaires, surtout qu’il y avait sept anniversaires à fêter par an. Du coup, le gateau, on l’avait le jour de l’anniversaire de l’Empereur, parce que c’était plus simple pour tout le monde et qu’on le fêtait tous en même temps.

Kloa, les cheveux défaits et l’air aussi fatiguée que lui, lui demanda ce qu’elle pouvait faire en plus pour l’aider.

- Si tu veux m’aider pour les décos, ça sera avec plaisir, y’en a tellement à faire..

Un instant, il avait envisagé de lui demander si elle pouvait commencer à nettoyer la cuisine. Mais un rapide coup d’œil autour d’eux lui signifia que s’il émettait la proposition, il serait transformé en serpillère par une Kloa particulièrement énervée.
Halina était restée aussi et commençait la vaisselle. Einar l’admirait. Elle était gigantesque, et elle ne ferait que s’agrandir quand ils rassembleraient tous les pots, une fois fini. C’était ce qui l’impressionnait toujours chez Halina : sa capacité à se mettre au travail sur quelque chose, et à le faire de fond en comble de manière parfaite. Et en donnant des conseils aux autres, parce qu’Halina, c’était quelqu’un de formidable comme ça.
Avec Kloa, ils s’étaient attelés au glacage, montés sur des tabourets et armés de spatules, quand Halina les interpella et les menaça d’une éponge trempée du sang de ses ennemis : les casseroles.

Ca fit sourire Einar, qui descendit de son tabouret pour ne pas tomber sur le gateau.

- En garde !
fit-il avec un grand sourire en brandissant la spatule vers Halina, non sans en avoir lêché le glacage restant avec délice.
Il était grave bon. Le gateau serait grave bon, avec un peu d’espoir.

Spatule pour épée, couvercle de marmite comme bouclier, Einar ferrailla avec l’éponge et la casserole d’Halina pendant quelques minutes.
Il dut s’avouer vaincu quand elle lui asséna un coup meurtrier de savon sur le visage, qui eut l’effet d’ôter le gros de farine, pâte, chocolat, sucre et autres ingrédients qui s’étaient généreusement tartinés dessus pendant la préparation des plats.

Ainsi nettoyé comme un sou neuf, Einar se remit à la décoration, sous l’œil juge de Kloa qui avait tout observé derrière la sécurité du gateau. Personne était venu pour l’instant les prévenir qu’Astragal était arrivée. Elle avait du être retardée encore plus. Ca les arrangeait. Mettre toutes les petites feuilles et les petites branches une à une le long des étages du gâteau était quelque chose de très.
TRES. Fastidieux.

Pendant cette épreuve de patience et de dextérité rendue plus difficile par la fébrilité ambiante, Einar réfléchissait à la cuisine. Ils l’avaient littéralement ravagée. Ce serait impossible de cacher que quelque chose s’était passé. Pouvait-il vraiment y assigner plusieurs personnes au moment où la fête arrivait ? Ou bien laissaient-ils ça au personnel d’entretien quand ils découvriraient le carnage ?

- Bientôt fini…
fit-iil d’un air concentré. VOILA !
|
Il était extatique. Tant que personne ne renversait le gateau sur le chemin entre les cuisines et la salle commune, il aurait la classe.

- Tope-la !
s’exclama-t-il en tendant à Kloa une main tâchée de glacage et de pate. Elle fait la plupart du boulot, fallait dire. Qui eut cru que Kloa saurait si bien cuisiner ?? Certainement pas lui. Pas qu’elle soit bête ou quoi hein, mais… elle était pas super… comment dire… intéressée par les trucs de fille, ou quoi que ce soit en dehors du combat, généralement.

Et toujours personne n’était venu les prévenir qu’Astragal était arrivée. Ils avaient donc un peu de temps pour ranger et nettoyer un minimum.

- Hummm.. ça vous dit qu’on essaie de ranger un peu ? On a un peu de temps je crois, et comme ça, ça nous évitera de tout faire tout à l’heure. Tu peux aller dans la salle commune et envoyer quelqu’un d’autre Hal’ si tu veux, t’as déjà fait une montagne de vaisselle, ‘fin c’est super gentil.

Après avoir transporté le gateau – plus lourd que prévu – à l’abri sur un plan de travail près de la porte, il ôta son tablier, qui était bon à jeter.
Et sa tunique. Qui n’était pas mieux. Le short, faudrait faire avec. Torse nu, un chiffon sur le front, Einar commença à ranger les bocaux à moitié ouverts, les paquets à moitié fermés, à jeter tous les restes inutilisables, à manger les pépites de chocolat et les noisettes sauvages. Quand ils auraient nettoyé les plans de travail, ils pourraient faire les sols.
Et le reste de vaisselle.

Ils allaient rater la fête, à cette allure.

- Kloa, si tu as pas envie de rester non plus, tu pourrais monter la garde dans la salle commune du coup ? ou essayer de trouver Astra et de voir où ça en est ?

Ca le stressait qu’ils n’aient toujours aucune nouvelle.



_______________


   

Marlyn Til' Asnil | Duncan Cil' Eternit | Einar Soham | Shannon Seng
avatar

Acier
Messages : 166
Inscription le : 08/02/2012
Age IRL : 19


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un joyeux non-anniversaire ! À moi ? À vous ! :cuicui: [Suite de l'anniversaire d'Astra o/] [Inachevé]   Dim 29 Juin 2014 - 15:28

Parfois, Kloa s'impressionnait elle-même. En toute modestie, bien sûr. Seulement si, quelques jours plus tôt, on lui avait annoncé qu'elle serait en charge de l'atelier cuisine pour l'anniversaire d'Astra et que, qui plus est, elle ne s'en sortirait pas si mal que ça, elle aurait sans doute éclaté de rire. Ou, encore plus probable, aurait filé s'enfermer dans la salle des eaux, l'écurie, un placard à balais – ou tout autre lieu présentant une retraite sûre, discrète et parfaitement sécurisée – jusqu'à ce que cette menace se fût définitivement écartée.

Einar avait dit oui, et cela ne fit qu'accroître l'auto-admiration de la jeune fille – ainsi que, malheureusement, sa lassitude. Décidément, son grand cœur la perdrait. Enfin, si elle échouait à la formation de combattante, elle pourrait toujours se reconvertir dans la profession de pâtissière ou d'aubergiste. Elle avait toujours su qu'elle possédait des talents insoupçonnés.

Bref, Einar avait dit oui pour le Gâteau et, à son ton, la guerrière avait même deviné que ça lui faisait plutôt plaisir. Alors, elle s'était attelée à la tâche en essayant de faire bonne figure, sans trop râler même si, pour le moment, rien ne lui faisait plus envie que de pousser une bonne grosse gueulante avant de quitter cette maudite cuisine sans se retourner – et en claquant la porte pour faire bonne mesure, aussi, si possible. Et puis, c'était quand même elle qui lui avait proposé son aide, après tout, et elle était certaine qu'il n'aurait pas très bien pris sa démission.

Et. Donc. Le glaçage. Kloa avait ouvert de grands yeux quand elle avait compris ce que son ami attendait d'elle, et son regard s'était encore arrondi en considérant le travail énorme que cela représentait. Mais Einar avait sans doute mal interprété l'expression de son visage puisqu'il lui avait demandé si elle se sentait patraque et si elle voulait sortir quelques instants prendre l'air ; la jeune femme avait failli accepter, d'ailleurs, dans l'espoir de pouvoir prendre ses jambes à son cou sitôt hors de vue du garçon. Pourtant, elle s'était sentie étrangement mal à l'idée de le décevoir – mal pour de vrai, cette fois – et s'était contentée de retrousser les manches de son uniforme à présent plus blanc que noir, de s'essuyer une énième fois les doigts dans son tablier maculé de taches d'origine non identifiée et de prendre son courage à deux mains pour partir à l'assaut de la dernière rangée d'assaillants.

Elle eut l'impression que cela leur prit des heures. Voire plus. Une journée entière, peut-être. Sans compter qu'ils avaient commencé par être interrompus au bout de quelques minutes seulement par une Halina qui s'était momentanément désintéressée de sa vaisselle pour provoquer Einar en duel. En équilibre précaire sur son tabouret, Kloa avait observé les passes d'armes d'un regard critique tout en priant la Dame, le Dragon et la divinité des gâteaux d'anniversaire pour qu'un geste malencontreux de l'un des deux assaillants ne vienne pas réduire tous leurs efforts à néant d'un seul coup de casserole ou de spatule mal placé. Par chance, le Dieu du glaçage avait dû l'entendre car, lorsque les Teylus avait interrompu leur joute, aucun dégât n'était à déplorer et Einar avait pu reprendre son travail avec un sérieux que démentait sa joue savonneuse.

Et puis, comme tout finit par arriver, le jeune homme sauta soudain de son tabouret, un sourire extatique dansant sur son visage poudreux. Il lui topa dans la main et la jeune fille descendit à son tour de son perchoir, vacillant un instant sur ses pieds avant de retrouver son équilibre. Elle était... éreintée. Mais, par dessus-tout, un autre sentiment dominait : du soulagement. Un énorme, un gigantesque, un merveilleux soulagement. Ils avaient fini. Ils avaient réussi.

Quoique... Son enthousiasme fut quelque peu refréné en voyant l'état dans lequel se trouvait la cuisine. En d'autres circonstances, on aurait presque pu la croire ravagée par un cyclone. Rappelée à l'ordre par un Einar malgré tout assez optimiste, elle commença par l'aider à ranger sans grande ardeur, jusqu'à ce que ce dernier la prenne en pitié et lui propose d'aller voir du côté d'Astra et de la salle commune. Reconnaissante, elle hocha vigoureusement la tête.


- Pas d'problème, j'vais voir si j'peux trouver Gwëll et Astragal ! Je vous tiens au courant !

Là-dessus, elle tourna les talons et sortit de la pièce en faisant taire la pointe de culpabilité qu'elle ressentait à l'idée d'abandonner Einar seul dans cet enfer. Dans un premier temps, elle se rendit à la salle commune, agréablement surprise en en franchissant la porte. Les décorateurs avaient vraiment fait du bon boulot. Elle repéra même ses gâteaux, sur un coin de table, mais ne put s'empêcher de froncer le nez. Elle avait sans doute vu assez de pâtisseries pour le restant de ses jours. Cependant, ni d'Astra ni de Gwëll à l'horizon. La deuxième étape fut la salle des eaux, où elle se débarbouilla du mieux qu'elle put et nettoya tant bien que mal son uniforme transformé en pâte à tarte. Rien de tel que de la farine sur le nez ou des marques de chocolat sur les vêtements pour éveiller les soupçons de la Teylus. Enfin, lorsqu'elle estima que ses habits et elle étaient à peu près propres, elle se hâta de rejoindre le couloir et réfléchit un instant. Où Loeva avait-elle dit avoir vu Astragal, déjà ? Ah, oui. La salle des eaux. L'autre, celle de l'aile ouest. Bien qu'elle doutât qu'elles s'y trouvent encore, la jeune femme décida de commencer ses recherches par là. Évidemment, elle ne croisa personne capable de la renseigner – ni sur le chemin ni arrivée à destination. Ayant pris la route de la salle commune des Aequors, juste au cas où, Kloa vit soudain un éclair coloré apparaître dans son champ de vision. L'apprentie s'arrêta net, fronçant les sourcils. Juste à côté d'elle se trouvait un vase. Et, gauchement dissimulée à l'intérieur... Ses sourcils froncés s'envolèrent tandis qu'elle plongeait la main dans le récipient. Pourtant, cela ne faisait aucun doute. C'était bien une serviette qu'elle tenait entre ses doigts. Une serviette mouillée. Son premier réflexe fut de la laisser tomber au sol ; cependant, son mouvement se suspendit. Parce qu'elle connaissait cette serviette. Et pour cause. Si ses souvenirs étaient justes, celle-ci appartenait à Astragal.

Affirmer que cette journée était de plus en plus étrange aurait été un euphémisme – voire une litote. Depuis quand son amie semait-elle ses serviettes de bain dans les vases vides des couloirs de l'Académie ? Après un temps d'hésitation, Kloa décida de la garder. Cela pouvait toujours servir de pièce à conviction si elle ne parvenait pas à trouver les deux fugitives. Et, dans le cas contraire, il s'agissait d'un excellent prétexte pour les aborder. Au moins, elle était à présent pratiquement convaincue que Gwëll se trouvait avec Astra. Il n'y avait qu'elle pour inciter les gens à ranger leurs affaires de toilettes dans la décoration des corridors. Même si ça ne lui disait pas pour autant où elles étaient cachées.

Et puis, pile à ce moment, elle eut une sorte d'illumination. Où Gwëll avait-elle bien pu emmener la rouquine pour être sûre de ne pas tomber sur un des Teylus préparant la fête d'anniversaire ? Dehors. Dans les jardins. En plus, il y avait tout un de trucs qu'elle pouvait lui montrer, à l'extérieur. Connaissant l'Aequor, Kloa était certaine qu'elle pouvait parfaitement palabrer sur la forme d'un nuage, l'inclination d'un brin d'herbe ou le nombre de pétales d'une fleur pendant des heures. Avoir un but la soulagea quelque peu et la jeune fille reprit sa course au petit trot en direction de la grande porte.

La première personne qu'elle vit, une fois passée la porte d'entrée, fut Ichel, reconnaissable à son uniforme écarlate et à ses yeux... ébahis ? Suivant son regard, la jeune femme ne tarda pas à apercevoir ce qui provoquait son ahurissement. Et, sur le coup, elle se sentie tellement rassurée qu'elle chancela. Saluant à peine la Kaelem qui l'avait repérée, Kloa fonça vers les deux silhouettes au visage unanimement tourné vers le ciel. Des bribes de conversion lui parvinrent – ça parlait de beurre et de papillon, mais elle décida de ne pas s'attarder sur le côté bizarre de la chose.


- Eh !

Elles se retournèrent comme un seul homme, et la jeune femme eut le temps de noter l'air désespéré de Gwëll et les sourcils froncés d'Astra avant d'accélérer encore. Une fois arrivée auprès d'elles, elle s'arrêta net, essayant de ne pas faire attention au sourire reconnaissant qui s'étirait de seconde en seconde sur les lèvres de la Dessinatrice.

- Salut, vous deux. Vous faites quoi ? Vous trouvez pas qu'il commence à faire froid, là ?

Parce que c'était vrai que, après la touffeur des cuisines, elle avait du mal à s'empêcher de claquer des dents. Puis elle se souvint de son alibi et tendit fièrement sa serviette à Astragal qui écarquilla les yeux.

- Tiens, Astra, j'crois qu'elle est à toi, non ? J'l'ai trouvée dans un vase près d'la salle des eaux d'Aequor, c'est toi qui l'avait mise ici ?

Là-dessus, elle échangea un regard avec Gwëll tout en lui décochant un coup d'œil appuyé. Pourvu qu'elle comprenne.


_______________







Le cerf qui s'unit
Au trèfle de l'automne

On dit

Qu'il n'engendre qu'un faon

Unique et ce faon

Mon garçon solitaire
Part pour un voyage
De l'herbe en guise d'oreiller





Elizia / Kloa Rwanda
avatar

Flamme
Messages : 510
Inscription le : 20/07/2010
Age IRL : 22


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un joyeux non-anniversaire ! À moi ? À vous ! :cuicui: [Suite de l'anniversaire d'Astra o/] [Inachevé]   Ven 29 Aoû 2014 - 20:01

Elle osait juste pas regarder Astra dans les yeux. Parce qu'elle était en train de mentir et puis de manipuler quelqu'un et que c'était très mal, en plus qu'elle avait déjà juré avant. Elle était en train de filer un mauvais coton et ça, ça, elle assumait pas. Mais alors là, pas du tout.
Elle baissa les yeux alors que la Teylus scrutait le ciel et elle vit des gouttes tomber à leurs pieds. Et si en plus Astragal pleurait, ça n'allait plus du tout et même que si ça continuait, elle serait forcée de tout lui dire et de lâcher le secret parce que c'était plus qu'horrible de voir quelqu'un pleurer à cause de soi alors qu'on voulait juste lui faire plaisir.

La combattante parla et sa voix tremblait. Gwëll prit une grande inspiration et elle releva la tête, prête à faire face aux yeux embués et aux lèvres tremblantes. Mais à la fois, elle pensait que les gens tristes parlaient assez rarement de bijoux papillons à se mettre dans les cheveux. Elle risqua un œil, discrètement et soupira d'aise.
En vrai, Astragal pleurait des cheveux parce qu'ils étaient pas secs, mais pas du tout des yeux, parce qu'elle avait pas du tout l'air triste. Probablement qu'elle savait rien de tout ce qui tourmentait Gwëll, même si elle avait un air un peu bizarre avec les yeux qui balayaient autour d'elle comme si elle avait peur d'être espionnée ou si elle craignait quelque chose d'autre. Mais malgré ça, son discours était complètement cohérent et ça mettait plein de paillettes dans les yeux, rien qu'en imaginant toutes les petites pinces qu'elle pourrait mettre sur sa tête, vu sa masse capillaire. Ça valait carrément le coup de se renseigner, parce que probablement que ça rendrait super bien. Voire même mieux que ça.


Oh, tu sais, ça me donne une idée ! Il y a le forgeron, il pourra sûrement en faire, je pense, et puis si on lui apporte des pierres colorées, il pourra les mettre dedans, non ? Je suis sûre que des papillons verts, ça ferait merveilleux, dans tes cheveux.

Elle tira un peu sur une mèche qui tombait entre les yeux de la rousse et lui rangea derrière l'oreille. Loeva saurait sûrement faire une tresse qui ferait le tour de sa tête avec plein de papillons verts dedans et ça rendrait super bien avec une belle robe en soie. C'était certain et elle crevait d'envie de courir voir Silind pour lui demander.
Sauf que dans le dos d'Astra, il y avait Kloa et qu'elle avait déjà un regard étrange. Aucun risque qu'elle accepte, Kloa, les papillons dans les cheveux. Même en l'attachant. Même en demandant à Locktar de la tenir et en la bâillonnant. Même en lui demandant poliment. Non, c'était carrément foutu.

Et puis Astra suggéra de repartir parce qu'elle avait froid. Et qui disait froid disait chaud et qui disait chaud disait feu et qui disait feu disait cheminée et qui disait cheminée disait salle commune et qui disait salle commune disait qu'Astra allait tout faire planter en arrivant trop tôt et que ça serait sa faute. Et ça, vu les efforts qu'il leur avait fallu, ce serait la plus terrible des catastrophes. Au moins.
Elle paniqua. Retourna le contenu de son crâne à la recherche d'une idée brillante. Rien. Fichtre rien.
Elle commença à pâlir, à trembler, à claquer des dents.
Astra fronça les sourcils. Être plus subtile, plus discrète. Elle sourit, mais elle camouflait mal sa gêne.


Ich... ? Non, non, non, non non !

Elle secouait la tête frénétiquement.
Kloa s'approcha un peu plus et Gwëll ouvrit de grands yeux pour lui dire de pas venir que c'était pas encore prêt et tout ça. Mais Kloa devait être bouchée, parce qu'elle passa à coté d'Ichel et qu'elle vient leur parler. Astra fronça les sourcils encore plus et Gwëll étira son sourire encore plus. À force, elle avait carrément mal aux joues, mais il fallait se donner une contenance et surtout ne rien laisser paraître.

Puis Kloa faillit tout faire planter. Bien sûr, qu'il faisait froid, mais fallait pas en parler, parce que c'était comme le noir, suffisait de fermer les yeux et ça disparaissait. Là, en donnant froid à Astragal, elle lui donnait surtout envie de rentre et c'était mal. Très très mal.


Non, non, non, non non, pas froid du tout. Regarde, j'enlève même mon pull !

Faire abstraction du froid, ne pas croiser les yeux exorbités d'Ichel qui ne suivait plus rien du tout, ne pas penser qu'elle était dehors en débardeur alors qu'il caillait à fendre des pierres.
Kloa tendit sa serviette à Astra. Oui, bon, ben super, maintenant, retournons à nos papillons, on a une rousse à distraire. Gwëll passa son pull autour de ses hanches et son bras en dessous de celui d'Astra pour l'entraîner un peu plus loin, vers les fleurs.


Moi, quand j'étais petite, je pensais que les papillons, quand ils se posaient sur les arbres, ça donnait des fleurs...

Kloa fit mine de les suivre et Gwëll accéléra le pas.

...D'ailleurs, les pétales, ça ressemble beaucoup à des papillons posés, non ?

Mais Kloa courait plus vite et elle se planta devant elles avec les poings sur les hanches. Là, c'était clairement loupé, en plus, elle continuait à trouver qu'il faisait froid et Astragal grelottait. Enfin, de toutes façons, si tout capotait, maintenant, ce serait la faute de Kloa et plus la sienne.
Elle lâcha l'affaire et le bras d'Astragal.

Toute la troupe repassa la porte principale où le menton d'Ichel était à deux doigts de toucher terre tellement elle était bouche bée. Puis Astragal prit vers son escalier et Gwëll se retrouva comme deux ronds de flan. Elle avait strictement aucune excuse, en fait, pour pouvoir aller dans le dortoir de Teylus et en plus, c'était interdit.


Euum, Astra ?

La rousse pivota promptement sur une jambe et lui fit face.

Dis moi, tu crois pas que tu pourrais me mettre des perles dans les cheveux ? Enfin, je sais pas si t'en as des bleues, pour aller avec ma robe ?

Astragal sourit.
Au moins, elle aurait un peu de gâteau, dans tout ça.



_______________
Minou Merveilleux Magique à votre service I love you
Si c'était une fleur, bleue, pardi.

avatar

Brasier
Messages : 139
Inscription le : 09/08/2009
Age IRL : 22


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un joyeux non-anniversaire ! À moi ? À vous ! :cuicui: [Suite de l'anniversaire d'Astra o/] [Inachevé]   Jeu 25 Sep 2014 - 22:39


Il y avait définitivement trop de choses à faire. Beaucoup trop. Bien trop.
Heureusement ils pouvaient compter sur la punition d'Astra pour la retenir un peu, sinon, même en se relayant ils n'auraient jamais pu la tenir éloignée de l'Académie suffisament longtemps pour organiser une si grande fête.
Oh, elle en avait déjà organisée des fêtes, beaucoup, vraiment. Mais avec d'autres personnes qui savaient s'y prendre, et pas pour autant d'ados d'un coup. Pas de manière aussi peu organisée. Pas au dernier moment comme celle-ci.

Elle courait dans tous les sens, vérifiant que tout allait bien, que tout avançait comme il le fallait, aidant quand le besoin s'en faisait ressentir. C'était du sport d'organiser un anniversaire à l'Académie. Vraiment. Vous ne me croyez pas ? Mettez vous à la place d'Einar, d'Halina ou de Loeva et vous verrez. Ou même de Kloa, elle s'occupait du grand gateau, la pauvre.

Elle prit le temps de sortir deux secondes, pour contacter un autre dessinateur qui s'assurait de surveiller Astra, voir si elle sortait pas plus tôt de sa punition. Elle le connaissait à peine, et le contacter était pas des plus faciles. En plus il était pas très habitué à être contacté par le dessin, donc elle avait besoin de toute sa concentration pour pouvoir lui parler. Elle finit finalement par réussir à le joindre, il lui annonça d'un coup que ça faisait déjà cinq minutes qu'il essayait de la contacter mais, manque d'habitude, et sous le stress, il n'y était pas arrivé.
Astra avait terminé sa punition. Elle avait fini. Fini.

Ça n'allait pas le faire. Ça ne pourrait jamais le faire. Ils allaient se foirer. Lamentablement. Et Astra aurait une fête toute pourrie. Et tout serait de sa faute.
Déjà elle allait les cramer. C'était pas possible autrement. La surprise était foutue. Elle avait fini sa punition, et rien n'était encore prêt.

Elle rentra de nouveau dans la cuisine en trombe, annonçant la nouvelle en criant. L'effet n'aurait pas été différent si elle venait d'électrocuter tout le monde. Gwëll sortit immédiatement, se pétant presque la gueule au passage, pour essayer de la retenir.

Gwëll était donc censée l'occuper, mais malgré toute la volonté qu'elle pouvait y mettre elle ne réussirait jamais à la retenir suffisamment longtemps pour que tout soit prêt. Et Loeva voulait que tout soit parfaitement prêt.
Tout.
Et ça n'allait jamais être possible.
C'est foutu. Juste foutu.
Malgré tout elle se força à se calmer, à continuer à aider le plus qu'elle pouvait. Elle ne comptait plus le nombre d'allers-retours qu'elle faisait, qu'ils faisaient tous entre les cuisines et la salle commune des Teylus. Heureusement qu'ils s'y étaient tous mis. Sinon, il n'aurait jamais pu y arriver. Einar passa dans le coin, l'interpella.


- Citronnade finie ! Plus qu'à l'emmener !

Et elle réquisitionna aussitôt un quelconque pauvre Teylus qui passait par là pour s'occuper de cette tâche.
Et du côté de Gwëll, pour l'instant elle n'avait pas de nouvelles, c'était donc qu'à priori tout allait bien, tout avançait comme il le fallait. Elle en fit part à Einar, sans savoir s'il l'entendit réellement tellement il était surmené. En même temps elle venait à peine de partir, la retenir quelques minutes ne devrait pas être compliqué. Ce qui risquait d'être galère c'était de la tenir éloigner sans éveiller le moindre soupçons. Et même si Gwëll était adorable elle pouvait très bien laisser échapper un indice sans le vouloir.

Sans plus s'en inquiéter, sachant qu'elle la préviendrait quand l'instant deviendrait critique, elle vaqua à ses occupations. Elle avait suffisament de choses à faire ici pour s'occuper l'esprit inutilement avec ses craintes idiotes. Elle courait entre la cuisine et la salle commune, aidant pour les décorations autant que pour la nourriture, et plus particulièrement donnant des conseils sur la décoration des plats. Tant qu'à faire, autant faire ça bien et harmoniser un peu tout ça. Elle engueula un pauvre garçon qui avait fait une faute au prénom d'Astra, puis se reprit en lui montrant comment corriger son erreur. Elle oubliait parfois que tous n'avaient pas appris à lire et à écrire comme elle, petite. Ce n'était pas le moment de se mettre des gens sur le dos. Ils avaient trop besoin de cette entraide.

La cuisine se vidait peu à peu, découvrant le carnage qui avait été plus ou moins masqué par le nombre de personnes qui s'y trouvaient, et surtout le peu de temps qu'ils avaient pour y faire réellement attention. Elle remarqua du coin de l'oeil que la décoration du dernier gateau était en cours et en profita pour s'eclipser. Il y avait encore beaucoup de travail à faire dans la salle commune, et ils devaient tous se préparer et se changer aussi. Ça allait prendre du temps ça, mine de rien. Au moins pour elle. Elle voulait pas ressembler à une pauvre roturière à l'anniversaire d'Astra quand même.

Gwëll ne donnait toujours pas signe de vie. C'était rassurant et en même temps pas trop. Rassurant parce que si elle ne lui disait rien, c'était que tout se passait bien. Pas trop parce que si ça se trouve, elle galèrait à occuper Astra et du coup elle avait même pas le temps de lui envoyer un message mental. Et ça... C'était pas top.
Elle espérait de tout son petit coeur de Teylus qu'elle s'en sortait quand même. Et surtout qu'elle avait réussie à attendre la salle des eaux avant qu'elle n'en sorte. Mais connaissant Astra, elle n'y allait pas que pour une douche rapide, elle profitait probablement de l'eau chaude. Donc ça devrait aller. Non ?
Il fallait qu'elle la contacte. Il le fallait. Elle rentra en trombe dans les dortoirs, ignorant le bruit ambiant, enfilant la robe qu'elle avait déjà préparée, sans remarquer les regards de jalousie des filles alentours. Oui, les robes lui allait bien, et alors ? Elles aussi, si elles cherchaient un peu, elles trouvaient des robes qui les mettrait bien en valeur. Mais c'était pas le moment de s'engueuler avec les filles du dortoir, il lui fallait un peu de calme. Elle enleva l'élastique qui avait tenu ses cheveux en chignon haut tout en essayant de se concentrer.

Alleeeer. Gwëll...
Et enfin, elle sentit qu'elle avait réussit à la contacter. Elle ne prit pas la peine de raconter les détails.


Presque prêt. Cuisine en train d'être nettoyée. Les gens finissent de se préparer. Retiens-là encore un peu. Quoi, Kloa a fait QUOI ?! Merde ! Je t'apporte ses perles, elle m'a montrée où elle les rangeait la dernière fois. Attends 30 secondes. Emmène la vers la salle d'eau la plus loin. Oui, celle avec des miroirs. Et si t'en trouve pas, dessines-en-un. On a besoin d'encore un peu de temps.

Elle se releva : PANIQUE. Abandonnant la robe qu'elle venait d'enfiler, elle remit son uniforme, attrapa sa serviette pour se donner une excuse, et alla chercher quelques unes des perles bleues d'Astra. Elle en profita pour prendre sa propre trousse de toilette. Elle savait que si elle proposait une session coiffure dans la salle des eaux à Astra elle ne refuserait pas. Et ça pouvait leur gagner beaucoup de temps.

En passant par la salle commune elle apostropha quelques personnes qui ne s'étaient pas encore changés, et donc qui pouvait encore donner un coup de main dans la cuisine :


- Toi, toi et toi, allez aider Einar à nettoyer la cuisine. Dites-lui que je vais nous faire gagner un peu de temps.

Sans plus un regard en arrière elle se précipita vers la sortie. Avant de ralentir. Ça paraitrait trop suspect si elle arrivait en trombe. Alors que si elle venait tranquillement, parce que Gwëll lui avait proposé via le dessin de faire une petite scéance coiffure, ça passait. Non ? En se dirigeant vers la salle des eaux elle croisa Kloa, qui a priori n'avait pas l'air très intéressée par le fait de se mettre des perles dans les cheveux. Fallait dire que c'était pas trop son genre. Elle la briefa rapidement quant à la situation. Elle retrouva les filles seulement quelques mètres plus loin, Gwëll essayait de convaincre Astra que non, c'était pas la peine d'aller les chercher dans les dortoirs, que Lov arrivait avec. Et Astra demandant pourquoi Lov prenait la peine de faire ça, alors qu'elle était surement ocuppée à s'entrainer à dessin, ou autre chose. Et Gwëll, prise au dépourvue...

- Parce que je devais justement passer dans la salle des eaux. Donc tant qu'à faire, autant se coiffer toutes ensembles ? Comme la dernière fois ?, fit Loeva en arrivant avec un petit sourire.La salle des eaux, ça vous va ? On pourra discuter tranquillement sans subir les regards de Kloa se demandant quel est l'intérêt de passer tant de temps sur des cheveux ?

Sans cesser de sourire, elle les entraina vers la salle des eaux. Bon, les autres auraient au moins un peu de répit. Mais quand est-ce qu'elle allait trouver un moment pour réenfiler sa robe elle ? Elle l'avait enlevée pour ne pas éveiller les soupçons d'Astra, mais finalement ce n'était peut-être pas une si bonne idée...

Faites qu'elle ne se doute de rien...

[Y a p'tet des incohérences. J'ai pris quelques libertés sur la fin. J'édite si vous voulez !]



_______________
Marmotte Ménestrel Merveilleuse à votre service !
avatar

Apprentie Légionnaire
Messages : 569
Inscription le : 03/07/2009
Age IRL : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un joyeux non-anniversaire ! À moi ? À vous ! :cuicui: [Suite de l'anniversaire d'Astra o/] [Inachevé]   Dim 22 Mar 2015 - 18:52

Halina subit les assauts endiablés de son camarade mais elle avait le savon et lui les spatules alors le combat n’était pas très équilibré. Ils finirent par rendre le sol encore plus glissant qu’il ne l’était avant et ça s’était pas mal. Elle réussit aussi à laver une partie du visage d’Einar et ça c’était carrément un exploit vu la couche de nourriture qu’il avait dessus. Il était bien plus présentable comme ça. Elle salua ses adversaires et se remis à combattre son véritable ennemis : la vaisselle. Pendant ce temps-là Einar décorait le gâteau sous l’œil averti de Kloa. Lorsqu’ils eurent fini, Halina avait fini sa vaisselle et commençait à envisager de nettoyer et ranger la cuisine. Mais Einar lui dit qu’elle pouvait aller dans la salle commune si elle préférait.
 

-T’inquiètes, je t’aide un peu à ranger ça et je file après dans la salle commune.


Aussitôt dit, aussitôt fait, elle rangea les bocaux, les outils, les ustensiles et passa un rapide coup d’éponge sur les plans de travail avec Einar. A deux, ils allaient assez vite et ils ne pouvaient s’empêcher de se taquiner même si Halina sentait que le garçon commençait à stresser que tout ne se passe pas comme prévu. Mais la jeune femme était confiante, tout se passerait bien. Lorsqu’ils eurent redonné vie à la cuisine, la guerrière laissa le jeune homme finir son organisation et elle se rendit dans la salle commune où elle fut très agréablement surprise.
 

La salle était superbe, décorée de ballons, de guirlandes dont une énorme qui disait : « Bon anniversaire Astragal ! », il y avait des rubans de couleur partout. Il y avait pleins de coussins aussi. Et puis, les tables étaient garnies de petits paquets et de nourritures. C’était incroyable. Et il y avait du monde dans la salle. Tout le monde attendait la guerrière en papotant avec animation. Comme en cuisine, l’ambiance était fébrile. Elle trouva dans un groupe la personne qui avait été chargée de la décoration parmi les Teylus et lui lança :
 

-Vous avez cartonné les gars ! C’est magnifique, elle va adorer !
 

L’intéressé sourit et la remercia du compliment, ils avaient dû vachement travailler pour en arriver à ce résultat alors ils avaient de quoi être fiers. La guerrière adorait l’ambiance chaleureuse et colorée qui se dégageait de la pièce. Astragal aimait tellement les couleurs et se plaignait parfois de l’aspect sombre du dortoir que ça ne faisait aucun doute qu’elle n’allait pas être déçue. De toute façon, c’était sa fête alors, ils feraient tout pour qu’elle soit contente et heureuse. Halina sourit et déclara à la ronde :
 

[color=darkblue}-Bon, le gâteau est prêt et Einar arrive bientôt ![/color]
 

Les gens semblèrent un peu soulagés, le gâteau c’était quand même la partie un peu tendue de la fête, il ne fallait pas le rater. Surtout qu’Einar avait dit qu’il le ferait sans l’aide des cuisiniers. Donc tout le monde avait eu un peu peur qu’il ne se rate là-dessus. Même si on voulait lui faire confiance. Après cette déclaration, tout le monde réalisa que la fête était prête, mais il y avait une évidence encore à résoudre, Halina posa la question la première :
 

-Du coup, il manque plus qu’Astra’ ! Quelqu’un sait où elle est ?
 

[Booon, aucune idée si ce rp est encore actif mais j’avais envie de répondre donc voilààà :arrow : ]


_______________

             
"Obsessed by a fairytale, we spend our lives searching
for a magic door and a lost kingdom of peace"

Eugene O'Neil

Spoiler:
 


Halina Nilsan ... Clarysse Vornang
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Un joyeux non-anniversaire ! À moi ? À vous ! :cuicui: [Suite de l'anniversaire d'Astra o/] [Inachevé]   



 
Un joyeux non-anniversaire ! À moi ? À vous ! :cuicui: [Suite de l'anniversaire d'Astra o/] [Inachevé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires
-
» Je vous souhaite un joyeux non-anniversaire ! A qui ? A vous ! A moi ? Mais oui ! (Oui bon je sais c'est mon DOC-DAY mais j'aime la chanson joyeux non-anniversaire)
» Anniversaire d'une personne exceptionnelle...
» Jouer au chat et a la souris dans un tunnel, ça vous tente ? (Suite du rp studio)
» Collègues à amis (Caroline/Teruki, suite de l'anniversaire de Seth)
» Joyeux anniversaire au chef adoré

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Académie de Merwyn :: L'enceinte de l'Académie et ses alentours :: L'enceinte de l'Académie :: Les jardins-