Marquer tous les forums
comme lus

Sujets actifs du jour
Voir les nouveaux
messages depuis
votre dernière
visite
AccueilGinetteBiographie : Vie d'Elio Tharön
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Forum RPG Ewilan école Merwyn RP Ellana Edwin Merwyn Vivyan Ts'Liches Marchombre Al-Poll All-Jeit Dessin Académie jdr Poésie RPG école médiéval fantasy Bottero jeu de rôle jeux de rôle RP forum quête monde salim duom
 

Partagez | 
 

 Biographie : Vie d'Elio Tharön

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Mercenaire du Chaos et Maître de la boutique du Talion
Messages : 306
Inscription le : 06/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Biographie : Vie d'Elio Tharön    Lun 7 Oct 2013 - 14:43

Like a Star @ heaven Aux questions indiscrètes, réponds par le mensonge Like a Star @ heaven 
[Proverbe espagnol]

Elio Tharön est fils d’Héliane Cÿa’Wel, faëlle, et de Cyprian Tharön, humain. Et être l’entre deux, le batard, sera le fardeau de sa vie.


Il perd sa mère alors qu’il n’a pas trois ans, et n’en garde donc aucun souvenir. Il ne peut que s’appuyer sur les dires de son père, et ces derniers ne sont pas solides. Cyprian est un homme imposant, à la voix grave qui n’accepte pas qu’on lui tienne tête. Gérant d’une boutique d’arme, il élève son fils en déclarant le sujet d’Héliane tabou. La seule chose qu’il accepte de céder à Elio est qu’il ressemble beaucoup à sa mère. Mais ça, le garçon ne peut que s’en douter : son père a la chevelure noire charbon, la peau pâle et des yeux marrons, tandis que lui est blond platine, la peau mate et des yeux bleus qui virent au gris lors d’émotions intenses.

Durant toute son enfance, Elio va tenter de questionner son père, en vain. Il n’apprend rien et cela le frustre. Il se promet donc, par tous les moyens de découvrir ce qui a tué sa mère et pourquoi. Et le fait que son géniteur soit si secret ne peut que développer de la méfiance et de la rancœur envers lui.
Fatigué des interrogations de plus en plus nombreuses de son fils, Cyprian l’envoie à l’Académie de Merwyn, espérant ainsi éloigner le sujet trop délicat et calmer le tempérament rebelle du garçon. Ce qui n’échappe pas au dernier, qui dans un au revoir lui fait la promesse glacial de déterrer ce secret.


Like a Star @ heaven La cruauté demande un long apprentissage Like a Star @ heaven 
[Pierre Turgeon]

Elio entre ainsi à l’Académie à l'âge de 17 ans avec pour seule idée en tête que de percer à jour les mensonges de son père. Se faire des amis est donc une option qu’il ne prend pas. Dès lors de sa répartition, nerveux, il ne peut qu’insulter les futurs élèves attendant avec lui et se montre à la limite de l’insolence envers Jehan, l’intendant, critiquant le système des maisons. Incapable de tenir une conversation aimable, il évite soigneusement les autres, et se met à l’écart durant les cours de combat, préférant s’appliquer afin de devenir le meilleur. Il le sait, ce n’est pas la chance qui fera de lui un guerrier accompli, mais uniquement la persévérance. S’il connait les armes grâce à la profession de son père, certaines pratiques lui sont inconnues, et il a beaucoup de mal aux pas de « danse » que lui enseigne Hisae Til’Illan. Son premier ami est un cheval, rencontré aux écuries de l’école : un hongre nommé Eolwyn avec qui le courant passe et auquel il peut se confier sans que quiconque ne l’entende. La monture ne le quittera pas durant toutes ses années à l’Académie.

Il est encore nouveau lorsque l’attaque de raïs visant à placer l’Académie sous le joug du Chaos retentit. La plupart de ses nuits étant ponctuées de cauchemars sur sa mère, Elio est persuadé que l’agitation autour de lui est dû au fait qu’il a encore réveillé ses camarades de chambre avec ses cris. Grognon, il les envoie bouler, et se recouche, n’imaginant pas une seule seconde que l’école est en ébullition. N’ayant pas d’amis, personne ne vient le chercher, et il loupe ainsi la bataille. N’avoir pas participé à la protection de l’Académie, ou plutôt avoir laissé passer l’occasion de se battre lui fait honte et il n’en parle à personne.

Pas même à Elera, rencontré peu avant. Elera est une jeune fille rencontré dans les caves de l’Académie, alors qu’Elio se baladait seul, pour changer. Une fille qui n’a pas peur de son caractère, bien au contraire. Elle a su l’apprivoiser, il ne sait pas trop comment, mais elle l’a fait. A coup de chauves souris et d’âmes perdues. Elle est la première personne à le voir pleurer, à percer ce qu’il est vraiment : un gamin à qui sa mère manque de trop. Est-ce parce qu’elle est doté de cet instinct maternel absent ou parce qu’elle semble le comprendre, il ne le sit, mais toujours est-il qu’il en tombe amoureux. La chose est difficile à assimiler, lui qui n’a jamais connu pareil sentiment et qui évite toute relation humaine. Elle est marchombre, il ne peut que l’admirer, mais plus que cela, elle est son ancre. A ses côtés, il devient un tout autre garçon : attentionné, maladroit et ampli de bonnes intentions. Ce qui change radicalement de son comportement avec les autres.

En s’entrainant dans le clos d’exercice Elio découvre qu’il possède un don, gage de l’héritage de sa mère : le tir à l’arc. Lui qui a rarement tenu un arc, voilà qu’il ne manque aucun cible, comme s’il l’avait toujours fait. Il le sait, c’est le sang faël. Et quel bonheur ! Il n’a rien reçu de ce peuple, tout juste la peau un peu halée, mais pas noire, des cheveux qui virent au blanc tant ils sont blonds, mais la ressemblance s’arrête là. Ses oreilles ne sont pas pointues, il n’est pas petit et ne parle pas la langue. Il a donc bien du sang faël qui coule en lui, un peu de sa mère. Il veut partager cette découverte à Elera, mais il est dérangé par une inconnue, qui se prétend être première gardienne de l’Académie. Elle ne lui inspire pas confiance, et son amie l’appuie en le présentant sous un autre nom. Elles divergent alors sur la défense de l’Académie, et encore honteux il ne peut que se faire tout petit. Que va penser Elera de lui ? Qu’il est un lâche ? Les évènements se bousculent lorsqu’ Evaine Derkan, la gardienne, gifle la marchombre, puis lui enserre la gorge et plonge donc Elio dans un état de colère qu’il peine à contrôler. La venue de Julia, apparemment élève en fuite, n’arrange pas vraiment les choses et l’embrouille encore plus. Maël, rêveur, intervient lui aussi, et se joint à Julia et Elera pour l’empêcher de se jeter sur la femme. Cette dernière part donc avec orgueil, mais Elio lui jure qu’elle répondra de ses actes. Et ce n’est pas une promesse en l’air. Quelques jours plus tard, Evaine se retrouve entourée d’ennemis, mais ce n’est pas de leurs mains qu’elle meurt. Une flèche venue d’un arbre l’achève. Arbre dans lequel est tapis Elio.

L’Académie est prise par le Chaos et Elio fait parti des endoctrinés, n’y ayant vu que du feu. Il est bien trop sombre de nature pour réagir à l’ombre grandissante. Ainsi, lors d’un cours, il est appelé par une voix ressemblant fortement au souvenir qu’il en a de sa mère. Complètement obsédé par ses souvenirs il obéit à cette voix et se rend dans les anciens cachots, même lieu de rencontre avec Elera. Il y voit un signe non négligeable. Il fait donc ainsi la rencontre de Marlyn, qui a connu Elera, d’ailleurs, et qui lui offre la possibilité de venger sa mère. Il ne réfléchit pas, prêt à tout, et accepte la formation proposée. Marlyn est son maître et qu’il est évident qu’elle fasse partie du Chaos ne le gêne nullement. A ses yeux il n’y a ni Chaos, ni Harmonie, il y a juste des choix à assumer. Et tuer est loin de le révulser, il l’a déjà fait, après tout. Il se fout qu’elle le manipule, tant qu’il arrive au but promis : la vérité et la vengeance. Respectant sa promesse envers son nouveau mentor, il n’en dit rien à Elera et s’entraine en dehors de ses cours. De fait ses journées sont longues et lui amènent un corps meurtri. Qu’importe, avec un double enseignement, il ne peut que devenir plus fort.

Alors qu’il enquête sur le passé de sa mère dans la bibliothèque, espérant y découvrir les mœurs de son peuple, il rencontre Athesto, jeune demi-faël, aussi. Obnubilé par ses origines il perd contrôle et la menace physiquement pour en savoir plus lorsqu’il comprend qu’elle connait le nom de sa mère. Mais il est interrompu par une élève aveugle, Lohan, et surtout par la bibliothécaire. Après cela, il ne recroise plus Athesto, et reste donc sans réponse, frustré.

Le temps passe et sa relation avec Elera s’officialise, malgré les mises en garde de Marlyn. Il mène une double vie et pense encore pouvoir la gérer avec facilité. Pourquoi devrait-il renoncer à l’amour ? Et la rouquine l’aide vraiment à combattre son complexe du batard. Il voudrait être faël, détestant l’homme, associé à l’image de son père.

A côté de ses roucoulades, il est toujours le même gamin insupportable qui fait mener la vie dure aux professeurs et élèves. Ainsi il rencontre Kylian Holin, garde. Le malheureux le bouscule dans un escalier lors d’un mauvais jour. Il n’en faut pas plus au guerrier pour déclarer une bagarre. Et lorsque Locktar Hil’Guidjek, maître d’armes intervient, il n’hésite pas à s’allier avec Kylian pour le battre, très vite rejoint par une espèce de saltimbanque garçon manqué au nom de Shawna. Il n’y croit pas de suite, mais c’est bel et bien une nouvelle amitié qui se crée dans ce capharnaüm. Le garde et la fille prennent autant de plaisir que lui à se battre, et cela devient un jeu. Jeu, hélas, de courte durée, par l’intervention de la nouvelle Première Gardienne, Edel Hil’Meredine. Elio en sort puni, mais heureux d’avoir trouvé des compagnons de conneries pour mettre un peu d’ambiance dans cette école.

L’entrainement avec Marlyn se poursuit, et Elio devient plus fort, petit à petit, mais pas plus mûr. La Borgne le tient en halène avec l’image dessinée de sa mère qu’elle lui fait apparaitre comme une drogue, et qu’il réclame. Avec elle, il comprend mieux les évènements, le Chaos, la prise de l’Académie, et son admiration pour Elera se détériore. Il n’admire plus les marchombres, bien au contraire. Et quand vient la reprise de l’Académie, il joue double jeu, sous les ordres et conseils de la mercenaire. Il se porte au service de l’Académie, tout en brouillant le combat pour aider le Chaos. Car s’il doit tomber, il n’en renaitra que plus fort. Pas sous forme d’une seule guilde, mais sous forme de réseaux indépendants que Marlyn gère et connait pas cœur. Tous deux ont un avenir bien plus précis que de simples mercenaires du Chaos. Lors de la reprise de l’Académie, le demi-faël découvre qu’il n’est pas le seul à jouer double jeu : Kylian aussi ! Ils se battent donc côté à côte, sans se dévoiler mutuellement leur affiliation au Chaos. Le garde est sévèrement blessé et Elio se surprend à réellement s’inquiéter pour lui. Il se montre même jaloux en voyant une jolie rêveuse venir le secourir avec niaiserie. Voyant qu’elle s’en sort et qu’elle semble être sa petite amie du moment, il fait bande à part et se retrouve acculé par un mercenaire du Chaos. Mercenaire qui semble bien le connaitre. Ou du moins connaitre son nom et son histoire. Il lui fait comprendre que c’est le Chaos qui a tué sa mère, mais n’en dit pas plus. Elio le tue sauvagement, s’acharnant sur son corps avec rage.

Déterminé à trouver la vérité, il ne condamne pas Marlyn pour autant. Ce qu’elle est et ce qu’est le Chaos sont deux choses différentes. Les mercenaires sont utilisés par trop de gens pour qu’il décide de se venger d’une guilde entière. S’ils ont tué sa mère, c’est pour une raison précise, car d’ordinaire les faëls vivent en recul, à l’abri de tout cela, et personne ne vient les déranger. Il ne lui reste plus qu’à trouver le pourquoi, à présent qu’il la sait assassinée.

Entre temps il rencontre Enelyë, gamine pleurnicharde qui court après une lettre de sa famille et va jusqu’à se noyer dans la grande fontaine pour récupérer ce bout de papier. Exaspéré, Elio se montre dur et méchant avec elle, mais n’a pas le cœur à la laisser mourir et la sort de l’eau. C’est le début d’une amitié toute particulière dont il n’a pas encore conscience.

Si son amour pour Elera est inconditionnel, la relation entre eux est de plus en plus chaotique. La marchombre reproche les absences de son petit ami, et se doute de quelque chose, tandis que le guerrier ne supporte plus les idées bisounoursiennes de sa compagne. Ils ne cessent de se disputer et de se fuir. Pourtant, dans l’espoir de se retrouver et d’en finir avec les secrets, c’est ensembles qu’ils partent pour Illuin, le pays natal d’Elio.

Mais son retour n’est pas des plus simples. Les faëls voient en lui le fils de son père et non le fils de sa mère, et ne le considèrent donc pas comme bienvenu. Une vieille femme lui vient en aide, et il est mis à l’épreuve. Il démontre donc ce que lui a légué sa mère : son don à l’arc, sous les encouragements d’Elera. Aloun, un des faëls les plus réticents à sa venue, le condamne comme indésirable. Mais Lys, la doyenne, qui se révèle être la grand-mère d’Elio le protège et le déclare à sa place à Illuin, pour toujours. Elle et Aloun vont donc lui donner ce qu’il est venu chercher : la vérité.
Des assassins, mercenaires du Chaos, sont venus une nuit à Illuin et ont massacré Héliane dans son sommeil, ne touchant pas un cheveu ni de Cyprian, ni d’Elio. Ils ont laissé derrière eux une lettre pour Cyprian disant « Chose promis, chose due ». Le lendemain son père s’enfuyait avec lui, sans un mot. Dans la culture faëlle, Cyprian aurait dû mourir de son amour. Mais plutôt que cela, il a fui, en coupable.
Accablé par la culpabilité de son père, il quitte le pays faël avec l’arc de sa mère en cadeau et en écoutant qu’à moitié l’avertissement de sa grand-mère : l’histoire ne doit pas se répéter.  

En revenant d’Illuin, Elio est un garçon enragé, aveuglé par la colère et le besoin de vengeance. Il n’a jamais autant haï son père et se rend directement chez lui. Violent, il le confronte à la réalité, prenant le dessus sur son père, qu’il voit pour la première fois tremblant, craintif et soumis. Il le dégoûte. Cyprian avoue ainsi avoir fait affaire avec des mercenaires pour augmenter son commerce et s’enrichir. Mais il s’est endetté. Puis il a rencontré Héliane et est parti avec elle, croyant qu’ils ne viendraient pas le chercher en pays faël. Il a pourtant reçu un avertissement, qu’il a ignoré pour ne pas dire la vérité à sa femme. Ils sont donc venus acquitter sa dette à leur façon. En tuant sa femme.
Et ça, Elio ne le supporte pas. Il met Elera à l’écart et tue son père de sang froid. Il ressort, tâché du sang de son père, mettant par là fin à sa relation avec la marchombre qui fuit tout cela.

L’après est un trou noir pour Elio. Le parricide et la fin de ce but de vengeance le rendent fou. Le bal de l’Académie lui donne l’occasion de se soûler pour oublier. Ivre, il passe la soirée dans un couloir avec Kylian et Clarysse, et s’adonne à des jeux à boire avec eux. Une attirance sexuelle se développe entre lui et le garde. Au lendemain il ne garde que des souvenirs très flous et ne se souvient pas de ce qu’il s’est passé exactement avec le rouquin. Rejetant la possibilité de son homosexualité, il nie cette soirée en bloc et en veut à Kylian.
Il devient infernal, notamment aux cours de combat durant lesquels il s’amuse à traumatiser Einar Soham, jeune combattant à l’aspect craintif. Il pète un câble lors d’un de ces cours, insultant tout le monde. De fait Locktar le vire, ainsi que Kylian et Shawna qui étaient avec lui.

Ses deux « amis » lui en veulent, ce qui irrite encore plus Elio. Il cherche à provoquer Kylian, à se battre. Ils se retrouvent au théâtre et le guerrier incite le garde à le frapper en l’insultant. Comme prévu, le jeune homme se défoule, mais le demi-faël ne répond pas aux coups, se laissant battre. Tout ce qu’il veut c’est être battu, puni, et mourir. Il finit donc à l’infirmerie, inconscient, sous la garde de Shawna et Kylian. C’est d’ailleurs la jeune fille qui va formuler à voix haute l’évidence de l’attirance autre que sexuelle entre les deux hommes. A son réveil, Elio ne peut que pardonner Kylian et se confie à lui sur le meurtre de son père. Sous les émotions, ils échangent leur premier baiser avant que l’infirmière ne les interrompe et demande à Kylian de laisser Elio se reposer.

Plus tard, il revoit Marlyn et lui raconte tout. Il doit alors faire face à ses actes. Sa mère n’aurait jamais voulu ça. Jamais. En tuant son père il était devenu son égal à lui, un Tharön, et pas un Cÿa’Wel. Perdu, il demande à reprendre un entrainement plus intensif encore, pour se donner un nouveau but. Marlyn ne peut l’aider de suite, étant enceinte, mais lui promet qu’ils détruiront le monde. Elio est d’ailleurs surpris de la grossesse de son mentor, persuadé que l’attachement n’est pas permis pour eux, mais elle lui explique que ce n’est qu’une bouée de secour.

Encore en état de choc, le guerrier fait des recherches sur les inscriptions faëlles gravées sur l’arc de sa mère. Et la traduction qui en découle l’achève : « Et jamais de ton arc tu n’ôteras le cœur de ton propre sang. Car le seul qui puisse être vaincu n’est que celui qui, en ton sein, te devient encombrant ». Alors, se trouvant lui-même trop encombrant, honteux, il se rend sur les toits pour mettre fin à sa vie. Mais il y croise Enelyë, elle aussi sur le point de faire une connerie. En découle un échange propre à leur personnalité, mais qui renforce leur relation. Ils s’empêchent mutuellement d’en finir, surtout elle pour lui, mais se promettent, un jour, de se retrouver sur ce même toit et de sauter ensembles. Quand ce sera vraiment leur fin. Deux caractères opposés qui s’attirent par la mort.

Il la retrouve au mariage de Locktar, le maître d’arme, et d’Edel, la première gardienne. Deux personnes qu’il ne porte pas dans son cœur, il veut donc y mettre une ambiance tout autre. Il enjoint Enelyë à faire les quatre cent coups avec lui, et la trouve vêtue d’une robe de princesse, adoptée récemment par un noble au nom de Varsgorn Ril’Enflazio. Elio voue un mépris pour les nobles, mais ne dit rien, par amitié. La fête tourne au vinaigre quand une fillette se fait maltraitée par un noble prétentieux. Elio le provoque en duel, et est soutenu par le père adoptif d’Enelyë qui lui donne l’occasion de partir afin de ne pas être pris par Locktar, puisque considéré comme indésirable à son mariage. Le demi-faël continue donc les festivités avec la fillette, Miaelle, qui se trouve être la deuxième fille adoptive de ce Varsgorn, et Enelyë dans le hall vide de l’Académie.

Les remords se sont effacés avec le temps, et Elio est devenu un parfait calculateur. Les commerçant de la rue marchande sachant que Cyprian avait eut affaire aux mercenaires du Chaos ont mis son crime sur ce compte là, et sont compatissants envers Elio, fils unique, orphelin, venu hériter de la boutique. Il a tout nettoyé, organisé l’enterrement de son père, touché l’héritage, et laissé la boutique en attendant sa sortie de l’Académie. Sortie qu’il espère proche. Entré à 17 ans, le voilà à présent sur ses 24 ans et souhaite faire de grandes choses. Son double entrainement a été un succès et il possède un corps d’homme. Il a mûri, aussi. Plus sûr de lui, il sait comment manipuler les autres pour arriver à ses fins.
C’est en revenant de la boutique de son père, qu’il croise Elera. Le choc est rude. Il ne l’a pas revu depuis le meurtre, et cela fait un moment à présent. Il ne sait pas quoi faire, l’éviter est le mieux. Elle le sait coupable et n’a rien dit, rien ne lui assure qu’elle se taise une deuxième fois. Mais alors qu’elle l’ignore, il ne le supporte pas et se montre, la provoque. Le ton est froid, mais ils s’installent à une table pour discuter. A sa grande surprise Elera a changé. Beaucoup. Elle est moins douce, plus cisaillante. L’aurait-il détruite au point qu’elle se reconstruise en toute autre ? Elle lui affirme aller mieux, avoir refait sa vie, avoir connu un homme – Kylian. Le sang d’Elio ne fait qu’un tour. Kylian et Elera. De quoi réveiller sa colère. Elle l’accuse de ne pas savoir aimer, et le menace de ne pas faire de mal à Kylian. Surchauffé il lui jure pouvoir l’aimer mieux que quiconque, et se moque intérieurement d’elle (pour être tombé sur un mercenaire, encore), lui indiquant juste qu’elle devrait mieux choisir ses personnes. La rencontre s’achève ainsi, et tous deux savent que c’était la dernière.

A l’école il passage les épreuves avec plus ou moins de succès, fort de son évolution. Il se mêle d’ailleurs à un groupe désirant affronter le labyrinthe d’entrainement, en mode peur, afin de chercher des sensations nouvelles. Il en ressort traumatisé, ayant dû faire face à son double, à ses actes depuis son arrivée à Al Poll. Une fois amené à Eoliane, il agresse la rêveuse anciennement amoureuse de Kylian sous l’effet de la paranoïa.
Outre cet incident, il devient plus calme lors des cours, cesse de se battre à tout bout de champ et prépare mentalement son départ, désireux d’autres horizons.  

Marlyn, quant à elle, lui donne de plus grandes responsabilités et des missions de plus grandes envergures, ce qui enthousiasme Elio. Ensembles ils partent pour Al Vor, et la demeure des Hil’Muran. La mission du jeune homme et de son mentor: tuer le seigneur Bonifaste Hil’Muran, et faire croire à la culpabilité de son frère ainé. Ils y parviennent, non sans embuches de taille, et se réfugient chez Khal, un tavernier infiltré dans le Chaos en attendant la pendaison du frère inculpé. Lors de ses agissements, le guerrier a rencontré Charlize, une suivante abusée et battue, qu’il a ainsi libérée.
Lors de leur repos, Elio commence à poser des questions à Marlyn, et lui demande un moyen de voir sa mère par lui-même, de continuer cette drogue, mais elle refuse, lui indiquant qu’il devait grandir et s’en passer à présent. Le garçon n’apprécie pas et l’attaque verbalement, lui faisant affront, l’accusant de l’avoir manipulé et se disant dégouté d’elle. En punition à cela, la mentaï fait capturer Elio comme complice du frère Hil’Muran et condamné à la pendaison. En prison il a donc le temps de repenser à ses paroles, ses actes, et regrette. Il rencontre Finnegan, un dealer, avec qui il sympathise pour sa capacité à ne jamais se laisser abattre. Le lendemain, sur le poteau d’exécution il tente d’envoyer un message mental à Marlyn pour s’excuser. Elle devait s’y attendre car elle le sauve d’extrême justesse, maquillant son geste afin que personne ne s’en aperçoive, notamment en plaçant le corps d’un inconnu à la place du sien. Ils repartent ainsi sur de bonnes bases.

A l’Académie Jehan est remplacé par un intendant du nom d’Aziel Ril’Krysant. Ce dernier supposément envoyé par l’Empereur est d’une toute autre morale, et annule le tournoi des maisons, affirmant remettre en place le Code Merwynien et d’autres règles qui pourraient entraver la liberté d’Elio. Le choix est pris : il doit partir. Sa formation arrive à terme, il doit en obtenir l’accord. Chose faite, à son grand soulagement, il convoque Enelyë dans la mezzanine de leur salle commune pour lui dire au revoir. Il ne pensait pas s’y être attaché autant et passe la nuit à ses côtés, lui promettant de revenir, et lui filant quelques tuyaux. Elle va lui manquer, comme d’autres, finalement. Mais il abien plus important à faire.
Il dit également au revoir à Kylian, cherchant par là des réponses. Comme promis à la rage à Elera, il veut l’aimer bien. Il lui propose donc de le suivre, mais le rouquin refuse. Il lui parle enfin de ses missions pour le Chaos et ne peut donc pas bouger. Ils s’engueulent un peu, pour changer (surtout sur le fait que Kylian ait eu une relation avec Elera), et finisse par passer une nuit d’amour torride qui certifie à Elio que rien n’est terminé entre eux, malgré son départ.
Enfin, Elio passe aux écuries voire Clarysse. Eolwyn se fait vieux, et surtout il est voyant par sa robe. Il lui faut une monture plus jeune pour ses missions périlleuses et sombre pour se fondre dans la nuit. La maître des écuries lui rachète donc l’hongre et lui vend Requiem, étalon têtu qui donne beaucoup de fil à retordre au jeune homme, mais qui n’a peur de rien.

Il quitte donc l'école, à 24 ans, soit après 7 ans d'enseignements.



Like a Star @ heaven Œil pour œil, dent pour dent, telle est la loi du Talion Like a Star @ heaven 


Elio n’a pas quitté l’Académie sans idées derrière la tête. Officiellement il reprend la boutique de son père, en fils aimant et offre ses services à l’empire. Officieusement il monte un réseau appelé le Talion, nom qu’il prend également comme pseudonyme lors de ses missions afin de cacher sa véritable identité. Ce réseau consiste dans l’accomplissement de vengeances personnelles. Toute personne désirant se venger n’a qu’à poser un papier dans un recoin de la rue marchande, et moyennant une somme, n’aura pas à se salir les mains. Elio ou ses employés s’occuperont de la vengeance.

Ainsi il emploie Eileen Nil’Lewan et Maena Greenleaf pour sortir Finnegan de prison, afin qu’il devienne son complice officiel. Par la même occasion il récupère Charlize, alors envoyée dans un bordel mal famé et très dangereux. Il en fait sa servante. Elle, très amoureuse de ce « sauveur » s’occupe de la boutique, de la maison, de la cuisine et va même chercher les requêtes du Talion.
Il s’associe également avec Fell Antaris, une artiste forgeronne, qui lui confectionne un gant pourvu de lames-griffes en argent.

Il ne quitte pour autant pas Marlyn, et l’invite lors de l’une de ses missions. Mais sa cible est allié à la « bouée de sauvetage » de la Borgne. Il souhaite détrôner Sa Majesté, homme considéré comme maître du Chaos, bien qu’il n’y ait plus de Chaos officiel, et qui se trouve être l’amant de Marlyn, et son mentor. Elio en déduit qu’il doit être aussi le père de son enfant. Enfant dont il ne sait pas même s’il vit encore. La mission se passe mal et ils manquent d’y laisser la vie. Son maître se retrouve enfermé et perd tout contrôle. Elle croit Elio coupable et est prête à le tuer, ayant commis une boucherie avec leurs ennemis. Il arrive à la raisonner et la ramène chez lui pour qu’elle se repose. Le lendemain elle lui explique les raisons de sa perte de contrôle et ses liens à la Majesté. Elio lui indique qu’il ne veut pas être mêlé à cette personne.

Entre temps, Ichel Calwin, élève qu’il n’a quasiment pas cotoyé à l’Académie, le croise par hasard en passant à sa boutique. Elio en profite pour demander des nouvelles d’Enelyë. Elle, désireuse de tester une arme, lui propose un combat à l’amiable. Sauf que le jeune homme n’a plus combattu à l’amiable depuis longtemps, plus habitué à tuer, particulièrement avec son réseau. Il lui est donc difficile de se contrôler, et lors d’un coup bas de la part de la marchombre, il perd contrôle et la blesse gravement. Il se reprend à temps et l’emmène à Eoliane se soigner. A sa grande surprise elle ne lui en veut pas du tout, et ne cherche pas à savoir quoi que ce soit de ses activités. Ce qui la place au rang d’alliée, voire même d’amie.

Elio ne voulait pas avoir affaire à Sa Majesté. Mais Sa Majesté voulait avoir affaire à lui, puisque Marlyn lui en avait parlé. Dolohov, puissant noble, agit donc sous couverture. Il le contacte et le rencontre, lui donnant comme mission celle de tuer Enelyë. Choqué et colérique Elio refuse, mais l’homme le menace de la faire tuer par quelqu’un d’autre. Le Talion ne sait pas qui est cet homme, n’ayant jamais vu le visage de Dolohov ou de sa majesté, et ce dernier arrive à lui faire croire qu’il n’est qu’un émissaire venant de la part de Marlyn. Elio se sent trahi. Il parvient cependant à négocier. Enelyë aura la vie sauve s’il l’épouse et prive ainsi Varsgorn d’héritage noble pour sa fille. Car Varsgorn est celui à venger à travers la jeune fille.
Charlize, qui n’aimait déjà pas Marlyn, se sent humiliée, ayant des relations sexuelles avec Elio, bien que celui-ci ne soit pas amoureux. Il avait trouvé en elle une couverture idéale, et l’apprécie, veut la protéger. Elio s’étant emporté sur Dolohov lors de l’échange, Charlize en fait les frais, en guise d’avertissement et de punition. Effectivement le mentaï lui grave à la lame une couronne sur le front et un bandeau de borgne autour de l’œil droit.      

Actuellement Elio tente donc de convaincre Enelyë de fuir avec lui, pour faire croire à une fugue amoureuse. Le contrat stipule effectivement que le père ne doit pas être au courant immédiatement, et qu’ils doivent se marier au temple du Dragon, incluant donc une longue route.


_______________

                 Et toi, Invité, veux-tu connaitre mon histoire ?

                           Gérant de l'Arma Gauche et du Talion


 
Biographie : Vie d'Elio Tharön
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires
-
» Biographie de Desaix
» Biographie De Sénarmont
» Une biographie édifiante de Sarkozy
» Biographie de Jack Krauser
» Biographie de Rebecca Chambers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Académie de Merwyn :: Arrivée à l'Académie :: Présentations - Répartitions :: Gestion du personnage :: Biographies-