Marquer tous les forums
comme lus

Sujets actifs du jour
Voir les nouveaux
messages depuis
votre dernière
visite
AccueilGinetteEscapade nocturne [Inachevé]
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Forum RPG Ewilan école Merwyn RP Ellana Edwin Merwyn Vivyan Ts'Liches Marchombre Al-Poll All-Jeit Dessin Académie jdr Poésie RPG école médiéval fantasy Bottero jeu de rôle jeux de rôle RP forum quête monde salim duom
 

Partagez | 
 

 Escapade nocturne [Inachevé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Larbin-en-Chef
Messages : 59
Inscription le : 07/02/2012
Age IRL : 28


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Escapade nocturne [Inachevé]   Ven 5 Juil 2013 - 21:33

La rumeur avait enflée dans toute l'académie en un rien de temps. Aziel aurait réunit les élèves dans la Grande Salle pour l'annoncer officiellement que ça aurait certainement mis plus de temps. Jehan, l'ancien intendant, avait été arrêté. En fait non, la première rumeur que Shaokys apprit, c'était la mort de l'empereur. Ce n'est qu'ensuite qu'on lui avoua que c'était Jehan qui l'avait fait, mais vraiment tout de suite après quoi. Genre "Oh tu sais, l'empereur est mort et en plus, ça serait Jehan qui l'aurait assassiné". Au départ, Shaokys ne l'avait pas cru. Il faut dire qu'il était un habitué des plaisanteries et il avait cru qu'on lui rendait la pareille. Qui aurait pu croire que Jehan avait commis un tel acte? Mais, quand il avait remarqué que tout le monde en parlait et que tout le monde se posait des questions, il avait finit par comprendre que c'était vrai - ou alors toute l'académie s'était liguée pour le piéger ce qui aurait été une sacrée performance.

Passé la surprise de la nouvelle, cette annonce n'avait fait ni chaud ni froid à Shaokys. Il est vrai que des deux intendants qu'il avait connu, il avait préféré Jehan à Aziel. Il avait espéré les premiers temps de son départ qu'il reviendrait mais il avait commencé à se faire une raison et il avait continué à vivre sa vie comme il l'entendait, en faisant simplement un peu plus attention quand il faisait le mur. Heureusement, les gardes n'étaient pas tous aussi stricts qu'Aziel et il arrivait à passer quand c'était eux qui étaient de patrouille. Il suffisait simplement de bien connaître leur emploi du temps. Du coup, apprendre que Jehan était en prison ou en train de se dorer la pillule au soleil du sud l'importait peu. La situation était telle qu'il devait s'occuper à s'en sortir face à un intendant très à cheval sur les règles. Avec un peu de chance, la fille de l'empereur défunt déciderait de ramener Aziel à la capitale et de nommer un nouvel intendant à sa place, un intendant moins désireux de faire régner l'ordre par exemple.

Ce soir-là, le tricheur avait pointé son calendrier. C'était une soirée où ses "amis" gardes étaient de patrouille. Il était donc sortit discrètement de son dortoir. Oui, même s'il savait qu'il pouvait passer devant quelques gardes sans être inquiéter, ils n'étaient pas tous ainsi et surtout, il y avait des balances dans tous les dortoirs. Kaelem y comprit. Une fois à Al-Poll, Shaokys était dans son élément. C'est à dire dans une auberge la nuit assis à une table en train de jouer aux cartes. Bon, ok, il était en train de tricher en fait. Mais du moment que personne ne s'en rendait compte, il ne faisait simplement que de jouer. Il avait d'ailleurs récolté un bon pactole au poker quand il repéra une tête qui ne lui était pas inconnu dans l'assistance qui se trouvait dans l'auberge.

Shaokys le fixa un instant.

- C'est qui ce type? se demandait intérieurement le jeune joueur.

Pourtant, il était certain qu'il l'avait déjà vu. Le jeu qui se déroulait à sa table ne semblait pas l'intéresser si bien que Shaokys mis de côté l'idée de l'avoir rencontré dans un des différents cercles de jeux qu'il avait visité. Il fit quelques tours de poker supplémentaires sans pour autant quitter le jeune inconnu qu'il avait déjà rencontré des yeux. Soudain, alors qu'il récoltait encore plus d'argent, il eut une illumination. C'était à l'académie. Pourquoi n'y avait-il pas pensé plus tôt? C'était presque une évidence pourtant. Il ramassa son argent en s'excusant auprès de ses compagnons de jeu et il s'approcha de la table du jeune homme. Sans demander la permission, il s'installa à l'une des chaises libres. Il commanda une bouteille auprès de la serveuse.

- Tu as réussi à sortir de l'académie toi aussi?


_______________

avatar

Apprenti Marchombre
Messages : 101
Inscription le : 31/08/2010
Age IRL : 25


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Escapade nocturne [Inachevé]   Jeu 11 Juil 2013 - 16:43

Un. Deux. Trois. Si je partais avec Ciléa ? Quatre. Cinq. Six. Quelle voie est la plus destructrice ? Sept. Huit. Neuf. De quoi ais-je l’étoffe ?
Il comptait ses pas, faute de pouvoir faire autre chose. Il ne regardait que ses pieds, se laissant porter par le hasard qu’il haïssait tant. Ses sens développés par l’entrainement marchombre lui permettait d’éviter toute collision. Lui. Ewall, le survivant, le dernier en vie qui condamnait le hasard à mort, était en train de suivre ce dernier, en fantôme. Parfois, il en venait à se demander s’il n’était pas vraiment mort dans ce massacre, et que ce parcours sans arrivée n’était que le cheminement des enfers.
Il faisait plutôt chaud, un beau soir d’été où l’on pouvait aisément sortir sans manches. Le ciel devait certainement être dégagé, mais le jeune homme ne le regardait pas. Il sentait juste le vent inexistant et la douceur de la nuit qui peinait à tomber. Il ne savait pas où il allait. Ses pieds s’arrêteraient lorsqu’ils en auraient envie. Point. Et pour l’instant, la seule chose dont il avait la force d’y penser était de mettre un pied devant l’autre. Et de compter.


Ses talons finirent par prendre pose dans un bâtiment de pierre duquel résonnaient des rires et des chants. Il perçut même le tintement des chopes entre elles. Alors, il leva la tête, sentant la douleur musculaire de sa nuque grincer d’avoir été trop longtemps abaissée. Ses pupilles vertes étaient vitreuses et fixaient sans intérêt la pancarte annonçant le nom de l’établissement. Au Dragon Vert. Il n’y avait jamais mis les pieds. Peut-être était-ce pour cela que les siens l’avaient mené jusqu’ici ?
Il n’était pas un grand adepte des bars. Il s’y autorisait de rares excursions avec Dofenn, fut un temps, lorsque les pourboires étaient plus généreux qu’à l’habitude. Mais il n’y restait guère longtemps, car son ami trouvait toujours une femme à monter à l’étage. Et lui, se retrouvait seul, aguiché du regard par d’autres jeunes filles éméchées ou par des filles de joie en manque de client. Alors il quittait place, et allait retrouver Galoudryelle qui ne dormait jamais vraiment tant que son acrobate n’était pas rentré.


La porte grinça un peu lorsqu’il entra, mais personne n’y prit garde. Le tavernier se contenta de lui adresser un bonjour enjoué, le laissant rejoindre seul une table isolée dans le fond. Il n’avait jamais été seul pour boire ou grignoter. Mais qui aurait bien pu l’accompagner ce soir, à part sa Dépression ? Il se laissa tomber sur la chaise plus qu’il ne s’y assit, balayant la salle d’un regard qui ne voyait rien. Une serveuse vint prendre sa commande, se penchant avec grossièreté pour lui faire voir un décolleté inexistant. Il lui répondit dans un grognement qui la refroidit bien vite de toute tentative. Elle revint quelques minutes plus tard avec un gobelet empli d’un liquide transparent, mais qui n’était nullement de l’eau.
La première gorgée lui brûla la gorge et lui déclencha une toux discrète. La deuxième s’infiltra avec difficulté jusqu’à l’estomac. La troisième coula avec l’aisance d’un habitué.


Le raclement d’une chaise non loin lui présagea qu’il ne serait sans doute bientôt plus seul. Il n’en leva pas pour autant les yeux, les lèvres plongées dans son verre. Un deuxième raclement lui indiqua que le nouveau venu venait de s’installer face à lui. Il décida, alors, curieux, de mettre un visage sur ces sons. Au moment même le jeune homme commanda une bouteille à la même serveuse vulgaire et s’adressa à lui sans la moindre timidité. Il fronça un instant ses sourcils broussailleux, cherchant d’où ils pouvaient se connaitre. Le lien était facile, il n’y avait que l’Académie. Mais quelle maison ? Avaient-ils déjà parlé ? La réponse lui vint assez vite, il n’avait pas encore assez bu. Il était chez Kaelem, et ils n’avaient fait que se croiser. Toutefois, si ses souvenirs étaient bons, il avait cru entendre des bruits de couloir spéculant que cet élève était du genre « débauché ». Qu’importe. Les mêmes bruits pouvaient bien dire qu’il allait être à la rue, ou héritier des Ril’Morienval.

-Aziel nous sous-estimes bien trop. Il ignore ce dont je suis capable. Et je vois qu’il en est de même pour toi.

Un léger sourire commun se dessina sur les lèvres. La bouteille en main, son compagnon de table la lui tendit, lui proposant ainsi de boire avec lui. Ewall jeta un coup d’œil rapide à son verre encore plein, et le vida d’une traite, le laissant ainsi libre d’être de nouveau rempli. Sa gorge cria grâce et son ventre se tordit en deux, mais il ignora la douleur. Il en connaissait une toute autre qui plaçait celle-ci au rang de simple chatouille.

-A quoi trinque-t-on…Rappelle-moi ton nom ?

Les chopes s’entrechoquèrent et l’apprenti marchombre se sentit homme. Viril comme disait Dofenn.

-A ta santé, donc, Shaokys. Moi c’est Ewall.

Le nouveau liquide ne tarda pas à envahir son gosier.

-Tu viens souvent, ici ?

La question le taraudait pour une seule raison. Que font les hommes, habituellement, le soir ? Que devrait-il faire ? Coupé d’Anaïel et de l’influence marchombre, il prenait comme conscience de sa situation et se sentait comme émasculé. Il voulait réagir en homme à tout cela, mais ne savait absolument pas comment faire.



[Moi j'dis qu'il faut trinquer au fait que c'est notre premier post juste tous les deux !]


_______________

Et toi, Invité, veux-tu connaitre mon histoire ?



avatar

Larbin-en-Chef
Messages : 59
Inscription le : 07/02/2012
Age IRL : 28


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Escapade nocturne [Inachevé]   Lun 15 Juil 2013 - 12:46

[On a pas déjà fait un rp juste lock et ama? je pense notamment quand lock sauve ama qui se fait agressé par un brigand]

- Non, pour moi, c'est différent. Aziel ne me sous-estime pas. Il sait parfaitement que je sors la nuit. Le souci, c'est qu'il sait pas comment m'arrêter. Et pourtant, crois moi, il a essayé beaucoup de choses pour m'arrêter.

Des choses qui rimaient avec punitions, menaces et enfermement. Heureusement qu'il avait de solides connaissances à l'académie. Etrangement, c'était surtout de jolies demoiselles qui, s'ennuyant de lui, venaient l'aider. Mais il y avait aussi des hommes qui, voyant que Shaokys était punit, se disaient que le jeune tricheur ne pourrait pas organiser d'autres fêtes (non, Shao n'a pas de relations homosexuelles, LUI :na:). En parlant de fête, Shaokys n'en avait plus organisée depuis qu'Aziel était à la salle des loisirs, c'était trop dangereux mais il continuait d'y réfléchir sérieusement. Faire la fête au sein même de l'académie pendant qu'Aziel dormait non loin serait le sommet de la jouissance pour Shaokys. L'ultime pied de nez à un être qu'il détestait. Il donnerait tout pour voir la tête de l'intendant quand, lors de sa cérémonie d'appel, tous les élèves auraient la gueule de bois.

Les deux élèves se présentèrent et ils trinquèrent au fait d'avoir été deux à berner Monsieur Chaperon Rouge Premier du nom.

- Tout dépend de ce que tu veux dire par "ici". Si tu parles d'Al-Poll, je viens très souvent oui, mais si tu parles de cette taverne, je viens seulement souvent, c'est totalement différent.

Il y avait tellement d'activités nocturnes la nuit dans une cité comme Al-Poll. Beaucoup moins que dans les villes du Sud, surtout si on parlait de la capitale. Certainement ce stupide froid qui empêchait les filles de se vêtir légèrement et qui renvoyait tout le monde de bonheur dans la chaleur de leurs draps. Shaokys avait tenté d'y trouver un avantage en accostant certaines filles dans le genre "Ca te dirait que je te réchauffe un peu?" mais à part pour des filles faciles, qu'il aurait amené dans son lit même sans cette phrase, ça ne fonctionnait pas. Heureusement qu'il était beau gosse.

- Toi, par contre, t'as pas l'air d'être un habitué.

Shaokys, maintenant il s'en souvenait, l'avait prit pour un mec coincé quand il l'avait croisé. Mais il faut dire qu'il prenait la plupart des mecs pour des coincés. Sauf Kylian, mais lui, c'était différent, il l'avait vu à l'oeuvre de nombreuses fois. Notamment le soir de sa première fête à l'académie.

- Qu'est ce qui t'amène ici?... Non, attends, laisse moi deviner.


Il fit semblant de faire appel à des forces magiques de grand devin.

- Tu as subit un chagrin d'amour et tu espères le noyer dans un grand....

Il se ravisa en voyant la bouteille à moitié entamée d'Ewall.

- Pardon, dans plusieurs grands verres d'alcool. J'ai bon?

Shaokys avait l'habitude de voir ce genre de gars. Perdu au milieu des autres qui faisaient la fête, qui chantaient et qui hurlaient. Lui, il était seul avec ses pensées noires. Et à chaque fois qu'il voulait oublier une pensée, il levait le coude et se vidait une rasade au fond de la gorge. Ewall avait tout à fait le profil de ce genre de gars. Shaokys, lui, n'avait jamais connu ça. Faut dire qu'il n'avait aucune envie de tomber amoureux. Etre fidèle à une seule femme alors qu'il y en avait tellement de jolies autour de lui? Ca serait sa plus belle bêtise.

Ewall mettant du temps à lui répondre, Shaokys le devança.

- Le meilleur moyen pour oublier ton ex, c'est de tout de suite aller en voir une. Même si tu l'aimes pas. Juste pour un soir quoi.

Avec les filles qui commençaient à être saoules autour d'eux, Ewall trouverait sans souci une qui accepterait de le suivre.

[Edition possible]



_______________

avatar

Apprenti Marchombre
Messages : 101
Inscription le : 31/08/2010
Age IRL : 25


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Escapade nocturne [Inachevé]   Jeu 18 Juil 2013 - 16:41

[Me semble que Julia était avec nous pour ce rp. Peut-être pas dès le début En tous cas, ça faisait un moment o/]


Ewall eut un sourire de sympathie face à la réponse de Shaokys. Ce ne devait pas être un homme commun pour faire une si grande différence entre le « souvent » et le « très souvent ». Cela ne renvoyait, certes, à rien de spirituel comme les différences de termes chez les marchombres, mais ça lui plaisait. Sa réputation le précédait et il ne s’en cachait pas. Il n’avait rien à cacher : pas de sœur, pas de maitre-amante, pas de nom impliquant de trop grandes choses. Rien. Il était lui. Shaokys, coureur de ces dames, tirant à profit tout ce qui pouvait apporter du plaisir à Al Poll. Pouvait-on réellement le condamner pour cela ? Ne devrait-on pas au contraire l’admirer ? Ne serait-ce pas cela, la liberté ? Plus que toutes ces règles et entrainements marchombres ?


Il fut vite démasquer comme le petit nouveau. Celui qui n’a jamais mis les pieds dans un bar, ou presque. Sûrement que lui aussi sa réputation devait le précéder, et il s’interrogea sur l’image qu’on pouvait bien avoir de lui. Coincé ? Absent ? Grognon ? Tête en l’air ? Amical ? Général ? Hormis les Teylus, il ne parlait pas à grand monde, et le regrettait d’autant plus à présent qu’il savait qu’il n’allait pas pouvoir rester à l’Académie. S’il avait su, il aurait sûrement fait autrement. Aurait peut-être plus combattu la Dépression pour se montrer plus ouvert et partir sans rien regretter. Peut-être. Ou peut-être pas. En réalité, se connaissant un minimum, il aurait fait la même chose, même en sachant. Dans toute école qu’il puisse entrer, il y sortait bien un jour, et ne prenait jamais garde à en garder un bon souvenir de fin. Quel gâchis.  

Il s’apprêtait à bafouiller une réponse pour justifier sa venue, mais le jeune homme le devança, jouant les devins. Il le laissa donc faire, curieux de voir ce qu’il en penserait, sans doute en rapport avec la vision qu’il se faisait de lui. Il ne s’attendait pas à ce qu’il touche juste en parlant de chagrin d’amour. Il eut d’ailleurs un silence en contemplant la bouteille à moitié vide. Ou à moitié pleine, comme on préfère. Voir de ses propres yeux ce qu’ils avaient déjà pu boire en si peu de temps lui déclencha un début de mal de crâne. Qu’il conjura par une nouvelle gorgée. Au point où il en était. Soignons le mal par le mal.
Il ne voulait pas répondre. Il ne voulait pas parler d’Anaïel, c’était bien trop compliqué. C’était plus qu’un simple chagrin d’amour. Tout était toujours plus qu’une simple histoire chez lui. Il but un nouveau verre en guise de réponse et Shaokys, en bon compagnon de boisson, lui proposa un remède.
Remède qui le fit grimacer. Aller voir une autre fille ? Juste comme ça, sans la connaitre, sans l’aimer ?
Et puis soudain, ce fut un autre visage face à lui. Un sourire de clown fendu qui lui proposait exactement le même remède. Pas face à une désillusion amoureuse, mais face à l’inconnu. Dofenn. Dofenn qui alors ne savait pas pourquoi le jeune nouveau était si triste. Dofenn et ses femmes. Dofenn et ses bouteilles. A l’époque déjà il n’avait pas suivi son conseil, ou très peu. Mais le clown était alors devenu son meilleur ami.


-C’est…un peu plus compliqué. C’pas à cause de la fille. Hum. De la femme.

C’était terriblement gênant d’en parler ainsi. Même aux Teylus il n’avait pas parlé d’Anaïel. Mais le premier jour où il était tombé sur Alen, le magicien, ce dernier lui avait certifié qu’il était bien plus facile de se confier à un inconnu qu’à une personne proche. Alen était alors devenu son confident. Ni vraiment ami, ni vraiment frère. Juste une oreille attentive aux bonnes paroles dans les moments les plus durs.

-Enfin si, c’est à cause d’elle. Mais pas de son amour. Le problème chez elle, c’est…que c’est mon maître.

Il voulut vider de nouveau son verre, mais il était vide. Encore. Alors il se resservit, prenant soin de servir le jeune habitué au passage, et put soigner son mal comme il put.

-Alors j’crois pas qu’en trouver une autre rectifie ce léger…problème. 

Et là, sans prendre réellement conscience de ce qu’il faisait, il se mit à rire. Il prit un fou rire incontrôlable, sans se soucier de qui le suivait ou pas.

-Non, mais, c’pas hilarant, ça ?! Tomber amoureux de son maître. Comme ça si tu perds l’un, tu perds l’autre ! Deux en un, c’est super pratique ! Faut être con, quand  même ! Un peu sado-maso, tu crois pas ?

L’alcool commençait à faire largement effet, lui, qui n’avait pas grande habitude. Il riait comme un imbécile heureux.

-Tiens. Toi, c’quoi qu’t’as fait de plus con dans ta vie ?

Il ne le laissa même pas répondre, finissant la bouteille en remplissant à ras-bord les verres déjà pleins, et levant la main pour en commander une autre.

-Ooooh, attends ! J’ai une idée ! SERVEUSE ! On fait un jeu. Chaqu’ notre tour, on cite un truc con qu’on a fait. –Une autr’ bouteille siouplait. Et plus grosse que ça, hein, faut pas nous prendre pour des puceaux ! – Et si l’autre l’a fait aussi, il boit. Sinon c’est celui qui parlait qui boit. T’as compris ?

Parce que moi, j’ai du mal à me comprendre, alors…J’t’en voudrais pas, quoi, si tu ne me comprends pas.


[De même, édition à volonté.]


_______________

Et toi, Invité, veux-tu connaitre mon histoire ?



avatar

Larbin-en-Chef
Messages : 59
Inscription le : 07/02/2012
Age IRL : 28


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Escapade nocturne [Inachevé]   Sam 20 Juil 2013 - 16:45

Son quoi? Shaokys manqua de cracher le vin, qu'il venait tout juste de boire, sous l'effet de la surprise. Son maître genre cuir et tout? Dans l'esprit pervers de Shaokys, un fouet venait de claquer. Il n'aurait jamais imaginé Ewall ainsi. C'était une preuve qu'on ne connaissait pas vraiment les personnes que l'on côtoyait. En tout cas, avec Shaokys, le secret d'Ewall serait bien gardé. D'ailleurs, les paroles du jeune homme confirmèrent que le joueur ne se trompait pas. Il avait parlé de "sado-maso" après tout. Mais il faisait ce qu'il voulait après tout. Shaokys, lui-même, avait ce qu'on pouvait appeler des mœurs étranges, qu'on pouvait même qualifier de perverses. Après tout, coucher avec une fille différente presque tous les soirs et s'amuser à faire des jeux pour les déshabiller, c'était assez tendancieux. Mais pour Shaokys, c'était très plaisant. Et le jeune joueur était persuadé que beaucoup d'hommes l'enviaient sans vraiment l'avouer.

Ewall lui demanda alors ce qu'il avait fait de plus con dans sa vie. Shaokys avait fait tellement de choses connes dans sa courte vie qu'il mis du temps à répondre. Son compagnon de beuverie du soir en profita pour reprendre la parole et lui proposer un jeu. Pas un de ceux que Shaokys avait l'habitude de pratiquer. D'ailleurs, le jeune pervers n'aurait pas accepter de faire les Yeux du Serpent uniquement avec Ewall, il aurait fallu inviter plusieurs filles, comme la serveuse par exemple qui était très jolie. En fait, le jeu d'Ewall pouvait être comparé à une moitié des Yeux du Serpent. Un jeu à boire sans le côté déshabillage, ce qui était le plus intéressant pour Shaokys. Mais tant pis, il aurait d'autres occasions de pratiquer son jeu préféré.

Le jeu ne dérangeait pas Shaokys. Il n'avait rien d'autre à faire de la soirée. Malheureusement pour lui, aucune femme ne l'attendait ce soir-là. Il allait donc consacrer sa soirée à un homme, ce qui était une véritable première. Il allait tout de même être prudent. Avec son coup de "mon maître", Shaokys avait un peu peur. Il faudrait pas non plus qu'il se consacre trop à cet homme. Il était hétéro et fier de l'être alors pas touche. Mais heureusement, Shaokys avait eu une vie tellement débridée qu'il avait de fortes chances de ne pas boire beaucoup.

- J'ai compris et j'accepte ton jeu.

Les deux hommes attendirent que la serveuse ramène une bouteille et ils se servirent tout deux un verre.

- Je commence

Pendant quelques instants, Shaokys resta silencieux, cherchant ce qu'il pourrait dire. Soudain, il trouva.

-
J'ai déjà couché avec plusieurs femmes, le même soir.

Le jeune pervers fixa Ewall dans l'espoir qu'il lève son coude pour boire son verre. Avec un peu de chance, il n'avait eu que "son maître" dans son lit.

[Au fait, c'est ShaokYs pas Shaokis ^^]


_______________

avatar

Apprenti Marchombre
Messages : 101
Inscription le : 31/08/2010
Age IRL : 25


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Escapade nocturne [Inachevé]   Lun 5 Aoû 2013 - 18:43

Tandis qu’ Ewall réfléchissait à il ne savait trop quoi, il se mordait la lèvre inférieur, trouvant curieusement qu’elle était pâteuse au possible. Était-ce toujours pâteux une lèvre ? Il ne savait pas bien si à l’habitude elles étaient comme ça, ses lèvres. Et puis sa tête tournait un peu, par moment, et un truc à l’oreille lui chatouillait qu’il ne vaudrait mieux pas essayer de se lever de sa chaise maintenant. A moins que ce ne soit les poils de Noukas, qui s’était perché sur son épaule pour superviser le jeu, le chatouillis d’oreille. Oui, c’était peut-être bien ça. Bien plus logique qu’un truc qui lui parle. Soyons raisonnable.
L’apprenti marchombre avait fortement délaissé son chuchoteur ces derniers jours, agacé par sa manie de sautiller sans cesse pour lui « redonner la force de se battre », semblait-il. Le pauvre animal s’était donc retrouvé enfermé dans le dortoir teylus, à attendre que son maître daigne revenir, la mine toujours plus sombre. Ce soir là, le jeune homme avait donc décidé de s’excuser en l’emmenant avec lui.


En mal de concentration, il écouta la première phrase de son jeu fraichement inventé. Gobelet en main, il s’apprêtait à boire avec ardeur, mais ne put le faire. Ah. Deux femmes. En même temps ! Il ouvrit de grands yeux : deux femmes ! Mais ça devait être dur ! Et puis comment qu’on fait pour les combler en même temps ? A la rigueur chacune son tour, il veut bien comprendre. Mais à la fois…Il était donc vraiment novice en la chose. Pas de quoi être fier. Il reposa son verre et se pencha vers Shaokys.

-Mais en même temps, en même temps ? Genre à la fois ? Les deux qui…

Il jeta un coup d’œil autour de lui, soudain rouge de honte. Il reprit donc en chuchotant.

-…qui tu sais quoi…en même temps ?

Il failli rajouter « mais comment tu fais ? », mais se ravisa, conscient qu’il en devenait pitoyable. Il se redressa, gêné, et chercha une phrase à dire à son tour. Qu’avait-il bien pu faire de con que le jeune homme n’aurait pas fait. Ou fait. Qu’importe. Le but était de boire.

-J’ai déjà…d’jà…fait croire que j’me mariai avec une fille qu’j’aime pas du tout pour t’nir tête à ma sœur. Naaan, parce que tu vois, ma sœur elle est un tantinet…c’est une Ril’Morienval quoi. Com’ moi. Et l’autr’ c’était une roturière pas très polie. Alors la hoooonte pour ma chère sœurette d’amouur. 

Il but sans même savoir si c’était à son tour ou pas. Sa première rencontre avec sa sœur avait été catastrophique, c’était le cas de le dire. En même temps elle était sensée être morte, hein.

-‘Fin faut dire elle m’a vu en collant, aussi. Alors. C’pas glorieux glorieux.

En constatant l’air effaré de Shaokys, il capta l’énorme quiproquo.

-Naan, mais pas des collants de femme et tout hein ! C’sont des collants d’acrobate. Parce que j’étais acrobate et funuma-funami-funamu-funambule. Avant.

Il n’était pas sûr de l’avoir convaincu. Quelle piètre image de lui. Il n’était vraiment pas prêt d’être un homme, un vrai. Il plongea sa tête dans les mains.

-Pitié, trouve un truc aussi pitoyable que moi. Parce que j’ai vraiment l’impression d’être une merde, là.

On dit que le ridicule ne tue pas. Pourtant, à ce moment précis, il aurait voulu plus que tout au monde que le ridicule le tue sur place, d’un coup d’éclair.
Bordel, mais pourquoi était-il encore vivant ? Une honte à sa famille. Famille qui devait à l’instant se retourner dans sa tombe.


-Si mon père était là, il me prendrait par la peau du cul pour me ramener illico et me foutre la leeeeçon d’ma vie. Ça oui ! J’te l’dis !

La vision de l’autorité paternelle touchant à son arrière train eut pour effet de lui déclencher un fou rire en totale contradiction avec sa dépression.


[Ce n'est pas terrible, comme post. Toutes mes excuses. Édition à volonté, plus que jamais !]


_______________

Et toi, Invité, veux-tu connaitre mon histoire ?



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Escapade nocturne [Inachevé]   



 
Escapade nocturne [Inachevé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires
-
» Escapade nocturne [Galyana]
» Escapade nocturne [RP Commun à ceux qui voudront]
» Escapade Nocturne
» Escapade nocturne [Pv Shadow] TERMINé
» Escapade nocturne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Académie de Merwyn :: L'Empire de Gwendalavir :: La cité d'Al-Poll et ses environs :: Au Dragon Vert-