Marquer tous les forums
comme lus

Sujets actifs du jour
Voir les nouveaux
messages depuis
votre dernière
visite
AccueilGinetteUne ancienne ritournelle, autrefois en décembre. [Inachevé]
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Forum RPG Ewilan école Merwyn RP Ellana Edwin Merwyn Vivyan Ts'Liches Marchombre Al-Poll All-Jeit Dessin Académie jdr Poésie RPG école médiéval fantasy Bottero jeu de rôle jeux de rôle RP forum quête monde salim duom
 

Partagez | 
 

 Une ancienne ritournelle, autrefois en décembre. [Inachevé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Maître rêveur
Messages : 231
Inscription le : 30/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Une ancienne ritournelle, autrefois en décembre. [Inachevé]   Dim 2 Juin 2013 - 11:54

-De par l’incapacité des parents biologique de…Non. Au vu du refus des pa…Non plus.

Deux mains se posèrent sur les épaules tendues de la rêveuse, avec la douceur d’un baiser.


-Cesse de te tourmenter. Tu seras parfaite, et il n’y a aucune raison qu’on te refuse la garde de Gwëll. Tu es faite pour être mère.

Face à son miroir, Amarylis sourit, et se retourna pour poser un baiser sur les lèvres de son amant. La volonté de devenir mère et son entente avec Gwëll l’avait rendu étrangement bien plus à l’aise avec Jùn.

-Loin de moi l’idée de te contredire, Jùn, mais…Tu n’es pas le plus objectif qui soit, dans l’affaire. D’ailleurs…que dire si on me demande une figure paternelle ? Dois-je parler de notre relation ?

L’inquiétude la rongeait tant qu’elle en dormait fort peu, entre entrainements de discours et la suite de ses expériences. Quoi que les expériences n’avançaient pas des masses. Trop prise par ce procès qui venait bien trop vite à son goût, elle n’avait pas encore eut le temps de se fixer un nouveau rendez-vous avec Gareth. Et cela valait peut-être mieux. Ainsi il n’y avait aucun risque que l‘on parle de cela dans le procès. Les choses sérieuses n’avaient pas commencé, et donc les preuves étaient inexistantes. Il lui faudrait toutefois faire attention, par la suite. Si garde accordée, elle serait sans doute temporaire. Plus que jamais, il fallait que ses expérimentations restent secrètes. Il ne s’agissait plus que de son ordre de rêveur. Elle avait une fille, à présent.

-Il n’y aucun paragraphe sur l’interdiction d’une relation amoureuse dans l’Ordre des rêveurs, me semble-t-il.

-Mais c’est généralement mal vu.

Jùn soupira.

-Alors dis qu’au vu de tous les rêveurs présents dans cette Confrérie, elle ne manquera pas de figures paternelles.

Amarylis grimaça. Il serait bénéfique dans son argumentation de présenter un père à Gwëll. Mais elle ne savait pas réellement qui serait juge ou avocat, qui sera présent dans l’assemblée. Et les stéréotypes étaient tellement ancrés dans leur société qu’il lui serait difficile de démonter celui qui dit qu’un rêveur doit être célibataire.

-Sinon j’ai de quoi te faire changer les idées.

La directrice jeta un coup d’œil septique à son compagnon.

-Nous avons une nouvelle recrue.

La récente grimace de la jeune femme se transforma en un immense sourire.

-Qui vient d’ailleurs d’Ondiane ! Tout comme toi !

Le sourire s’évanouit quelque peu. Le souvenir d’Ondiane lui donnait encore des frissons et des sanglots bloqués dans la gorge. Elle hocha la tête et lui demanda quelques renseignements sur cette nouvelle venue, et où elle pouvait la trouver.

Tentant de faire fuir les fantômes associés au nom de sa Confrérie d’enfance, Amarylis se dirigea vers la salle d’étude où l’attendait la dénommée Faolan Elwyn. De nom, elle ne lui indiquait rien de familier. Mais la jeune femme était partie d’Ondiane depuis plusieurs années à présent, et la Confrérie était gigantesque. Peut-être qu’au visuel elle se souviendrait l’avoir croisé. Mais ce qui l’angoissait le plus était de savoir qu’elle devait forcément connaitre Ewen.
Elle entra après trois petits coups frappés à la porte déjà ouverte, afin de ne pas lui faire peur en surgissant derrière elle. Elle devait l’attendre, car elle se retourna sans surprise apparente. La Maitre rêveuse s’avança, souriante, à son habitude, et tendit une main amicale envers la rêveuse. Fine, élancée, la vingtaine bien passée, il s’agissait d’une femme. Et elle devait encore être jeune fille lors de leur séjour ensembles à Ondiane. Il n’y avait donc aucune chance qu’elle la reconnaisse. Quoi que. Ces magnifiques yeux bleus pâles lui parlaient, peut-être une ou deux fois au détour d’un couloir. Peut-être lors de la cérémonie de son septième cercle, qui sait ?

-Enchantée de te voir parmi nous, Faolan. Je suis Amarylis Luinïl, directrice de cette Confrérie.

Elle l’invita d’un geste de la main à s’assoir près d’un bureau.


-J’espère tout d’abord que tu as fait bon voyage et que l’on t’a déjà offert de quoi te désaltérer.

Elle prenait un point d’honneur à toujours bien accueillir quiconque rentre dans sa confrérie.

-On m’a dit que tu venais d’Ondiane. J’ai moi-même fait mon enseignement rêveur là-bas. Je suis donc curieuse de savoir combien de temps tu y as passé. Et quel était ton maitre principal.

Et je meurs de peur de devoir prononcer le nom de feu Ewen. Il me manque tant, si tu savais. Vous manque-t-il tout autant là-bas ? A quoi peut bien donc ressembler la Confrérie sans lui ? Pour moi elle n’en devient que simple bâtisse fade, aux hivers bien moins étincelants.


_______________

            Et toi, Invité, veux-tu connaitre mon histoire ?







Faolan Elwyn
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Une ancienne ritournelle, autrefois en décembre. [Inachevé]   Sam 8 Juin 2013 - 19:37

Les coudes posés sur l’appui d'une fenêtre, Faolan souriait à la vue du paysage qui s'offrait à elle . Un doux soleil illuminait l'Académie qui se trouvait un peu plus loin et les nuages gris avaient désertés le ciel. Elle ne savait pas exactement depuis combien de temps elle était là, dans la pièce où on lui avait demander de patienter. Elle s'en fichait d'ailleurs... Elle était parfaitement détendue, et cette sensation n'était plus survenue depuis longtemps. Quand la porte vibra sous quelques coups, Faolan se retourna sans sursauter, et s'avança doucement vers la femme qui venait d'entrer. Elle plissa les yeux... Ce visage lui disait quelque chose... On l'invita à s'asseoir et elle prit place sur une chaise placée derrière le bureau avec un grand sourire.

-Enchantée de te voir parmi nous, Faolan. Je suis Amarylis Luinïl, directrice de cette Confrérie.

Elle failli se taper la main contre la tête, tellement elle se trouva stupide . Bien sûr qu'elle la connaissait. Enfin connaître était peu être un grand mot.

-J’espère tout d’abord que tu as fait bon voyage et que l’on t’a déjà offert de quoi te désaltérer.

Faolan détourna les yeux vers le verre posé sur l'appui de fenêtre où elle s'était trouvé quelques minutes auparavant.

-"Mon voyage s'est très bien passer, merci de vous en soucier." Dit elle d'un ton courtois et désigna du menton le verre avec un sourire .

-On m’a dit que tu venais d’Ondiane. J’ai moi-même fait mon enseignement rêveur là-bas. Je suis donc curieuse de savoir combien de temps tu y as passé. Et quel était ton maitre principal.

Elle hocha la tête, puis répondit à la question qu'on lui avait posée .

- J'y ai passer six ans, et mon maître a changé il y a 4 ans, je crains donc qu'il vous soit inconnu.

Elle n'avait pas trop envie de parler de son enseignement à Ondianne, puisque son premier maître était partit avec une caravane, et celui qui le remplaçait était froid et silencieux. Elle ne l'aimait pas. Pas du tout. Faolan passa sa main dans ses cheveux blond, un peu nerveuse, ne sachant pas trop quoi dire. Le hennissement de Niger se fit entendre à l'extérieur .

- Y a t'il une écurie à Eoliane ou à l'académie ?

Soucieuse que Niger se détache de l'arbre où Faolan l'avait attaché en vitesse, elle souhaitait, dés que l'entretien soit terminé, elle aille le placer dans l'écurie la plus proche. C'était malgré tout complètement hors sujet, mais Faolan ne s'en rendit compte qu'après avoir posé sa
question...

avatar

Maître rêveur
Messages : 231
Inscription le : 30/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une ancienne ritournelle, autrefois en décembre. [Inachevé]   Ven 21 Juin 2013 - 15:20

Six ans à Ondiane. Ce n’était pas rien. Elle connaissait donc forcément Ewen. Du moins de nom. Amarylis tâcha de ne pas montrer son malaise avec cette similitude, qui, auparavant, l’aurait enchanté. Si le visage de Faolan lui disait quelque chose, il y avait effectivement peu de chances qu’elle connaisse ses précédents maîtres. Ondiane était une confrérie immense, et il en demeurait même assez étrange de savoir qu’elle pouvait ne rencontrer Faolan que par pur hasard. Qu’importe. Ou tant mieux. Ainsi elles n’auraient pas à parler des sujets délicats. D’ailleurs, il ne semblait pas que la nouvelle recrue veuille parler de cela non plus, car elle changea brusquement de sujet. Ce qui lui fit penser à Gwëll et Jingle. Et Dijwëlle, jument héritée de son mentor. Elle sourit donc, tout en acquiesçant.

-Nous disposons d’une petite écurie, puisque nous recevons souvent des voyageurs à cheval, et que moi-même je possède une jument en cas de voyage. Ta monture y sera donc la bienvenue.

La rêveuse en sembla soulagée, ou du moins apaisée. La maître rêveuse ne savait trop que dire, aussi se contenta-t-elle des premières formalités.

-Loin de moi l’idée de te retenir indéfiniment. Tu as sans doute hâte de découvrir tes appartements et la confrérie. Mais dis-moi, à quel cercle te situes-tu ? Ton enseignement est-il terminé et tu souhaites prendre des élèves, ou viens-tu ici pour continuer à apprendre ?

Elle ne pouvait que se montrer curieuse, voyant en Faolan  sa vie à Ondiane. Elle mourait d’envie de lui poser milles questions, tant les rêveurs de son ancienne confrérie lui manquaient. Mais le deuil d’Ewen la bloquait encore. Elle ne voulait pas s’effondrer. Par alors qu’elle remontait la pente et dynamisait sa confrérie.
Elle se mordit donc la lèvre, et ne put s’empêcher de poser une autre question, sous le sourire de celle qui retrouve son enfance.


-Maitre Doutre organise-t-il toujours ses conférences interminables sur l’origine des rêveurs ? Avec lui, j’avais l’impression que les rêveurs étaient les premiers êtres sur terre et qu’on devait tout autant les vénérer que la Dame et le Dragon !

Elle rit un peu. Plus une exclamation qu’un rire à vrai dire. Parfois elle voudrait pouvoir retourner en arrière. N’être à nouveau qu’une enfant, et écouter les cours barbants de ses professeurs avant de fuir dans le jardin pour retrouver ses chouettes des neiges. Sous le sourire tendre et amusé d’Ewen.


_______________

            Et toi, Invité, veux-tu connaitre mon histoire ?







Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Une ancienne ritournelle, autrefois en décembre. [Inachevé]   



 
Une ancienne ritournelle, autrefois en décembre. [Inachevé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires
-
» WWE TLC - 13 décembre 2009 (Résultats)
» Un Mentor!! (PV Poil d'autrefois)
» Friday Night Smackdown - 23 Décembre 2011 (Carte)
» Le silm sans les contes inachevés
» Complicité avec Victor Hugo " Chanson d'autrefois""

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Académie de Merwyn :: L'enceinte de l'Académie et ses alentours :: La Confrérie d'Eoliane :: Les salles d'études-