Marquer tous les forums
comme lus

Sujets actifs du jour
Voir les nouveaux
messages depuis
votre dernière
visite
AccueilGinetteKleyran Kil'Eliam [Combattante - Aequor]
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Forum RPG Ewilan école Merwyn RP Ellana Edwin Merwyn Vivyan Ts'Liches Marchombre Al-Poll All-Jeit Dessin Académie jdr Poésie RPG école médiéval fantasy Bottero jeu de rôle jeux de rôle RP forum quête monde salim duom
 

Partagez | 
 

 Kleyran Kil'Eliam [Combattante - Aequor]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Bois
Messages : 12
Inscription le : 18/05/2013
Age IRL : 25


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Kleyran Kil'Eliam [Combattante - Aequor]   Sam 18 Mai 2013 - 3:08

Description générale


- Nom -
Kil'Eliam

- Prénom -
Kleyran (prononcer Clairanne)

- Race -
Humaine.

- Age -
20 ans

- Classe (primaire) -
Navigateur (au départ: combattant)

Description physique et mentale


- Description physique -

Kleyran jeta un coup d'oeil à son reflet dans le miroir. Même après plusieurs jours, la transformation lui paraissait toujours aussi saisissante. En poussant ses cheveux blonds avaient bouclés et ils atteignaient à présent son ventre. Il n'avait jamais eu la mâchoire très carré, mais là, avec sa nouvelle coiffure, son visage paraissait vraiment fin et féminin. Néanmoins, il pouvait reconnaître son petit nez pointus et ses lèvres. Au moins quelque chose qui n'avait pas changé. Un point de repère, pour garder les pieds sur terre. Terra lui avait appris à souligner ses yeux d'un trait noir qui les faisait ressortir. Et au milieu de sa peau légèrement halée, on ne voyait qu'eux. Deux yeux verts émeraudes, aussi brillant que des pierres précieuses. Et la jeune femme ne lui avait pas appris que ca. Elle lui avait montré un nombre incroyable de coiffures et lui avait offert tout autant de broches. « De vieux cadeaux qui ne me servent plus » lui avait-elle dit. Ses yeux descendirent sur le reste de son corps. Il n'avait jamais été très grand, 1m65 tout au plus. Terra lui avait donné un une brassière rembourré dont l'effet était bluffant. On aurait dit qu'il avait véritablement de la poitrine. Avec son corps mince, il ressemblait vraiment à une fille. Ventre plat, mains délicates, hanches et cuisses un peu plus généreuse. Il n'aurait jamais cru que sa vie l'aurait taillé ainsi. Et là quand il se regardait dans la glace, il y croyait presque. Oui, s'il n'avait pas su lui même qu'il était un homme, il aurait cru à l'illusion.
Oui dans son reflet, il était une vraie fille. Et la pierre d'Ambre qui pendait à son cou, symbole de toute une lignée de femme, n'allait pas dire le contraire.

- Description du caractère -

Terra regarda le jeune homme qui se tenait prêt à partir. C'était fou comme il était différent de sa soeur. Là ou Eiluun était obéissance, le jeune homme était liberté. Elle ne comptait plus le nombre de fois où elle l'avait trouvé dehors en pleine nuit, à contempler la lune. Comme s'il ne supportait pas de rester enfermé. Et c'était sans doute le cas. Il ne fallait pas oublier que le jeune homme avait passé ses deux dernières années sur un bateau. Néanmoins, elle l'aurait pensé plus calme, plus posé à première vu. Mais non, le jeune homme aimait courir, combattre, se dépenser. Bien loin de l'image barbante qu'elle se faisait des Navigateurs coincés dans leur cabine. En fait Kleyran était pareil à l'eau. Pareil à la mer ou au lac Chen. Tantôt sérieux, calme et concentré, tantôt bouillonnant, agité et imprévisible Elle l'avait déjà vu plongé dans un livre, ou juste se reposer, allongé dans l'herbe. Il s'était montré curieux envers ses connaissances en botanique et en alchimie et lui avait même suggéré quelques idées plutôt bien pensées. Si elle devait continuer à décrire le jeune homme, elle l'aurait qualifié de buté. Lorsqu'il avait une idée en tête, il s'arrangeait pour qu'elle se réalise. Son projet fou d'aller chercher sa soeur ou le fait qu'il l'avait convaincu à aller voir sa mère à Fériane malgré les risques qu'ils courraient en étaient la preuve. Oui le jeune homme fonçait souvent avant de réfléchir. Et savait convaincre les gens pour qu'ils le suivent. Mais lorsqu'on le stoppait, il savait aussi écouter les conseils et en tirer le meilleur. Même si parfois son côté buté le rendait un peu égoïste. Même s'il ne faisait pas toujours attention aux autres, la jeune femme s'était attachée à lui. Étrangement, Terra avait confiance en lui. Il croyait tellement fort en ce qu'il faisait qu'il le rendait possible. Elle espérait juste qu'il s'ouvrirait un peu plus aux autres.


- Principale(s) qualité(s) -
Dévoué, curieux, malin, ingénieux, actif, persuasif...

- Principal(s) défaut(s) -
Buté, fonceur, un peu égoïste, irréfléchi...

- Particularité(s) -
Derrière son apparence de jeune femme, Kleyran est en réalité un jeune homme.

- Capacité(s) -

Kleyran sait lire et écrire. Il pratique également l'art de la Navigation, et possède de nombreuses connaissances sur la navigation en général. Il sait nager, mais ne sait pas monter à cheval. Il possède les bases du combat nécessaire en cas d'abordage et quelques autres notions mais il lui reste beaucoup à apprendre dans ce domaine. Il a aussi de bonnes connaissances sur la géographie mais aussi la faune et la flore de Gwendalavir.


Vécu et situation sociale


- Situation familiale -

Kleyran Kil'Eliam est né de l'union consanguine et non consentie de Ambre Kil'Eliam et de son oncle ou de son cousin. Néanmoins, le jeune homme ignore totalement le véritable visage de son père et est persuadé d'être le fils d'Agarte Gil'Lindblum, ancien camarade et petit ami de sa mère lors de ses études à l'Académie de Merwyn. Il a une soeur jumelle Eiluun dont il s'est toujours senti très proche malgré les circonstances de leur enfance.

- Situation sociale -

Kleyran descend d'une famille noble, les Kil'Eliam. Néanmoins, ayant grandit loin de cet univers, d'abord à Fériane, puis sur les fleuves et les mers de l'empire, il ne s'est jamais considéré ni comporté comme tel. De plus, il adoptera lors de sa couverture (nouveau nom de son apparence féminine) un nom de roturier.

- Histoire -

Deux bébés endormis. Deux poupons. Se ressemblant comme se ressemblaient tous les bébés. Ou peut-être même un peu plus. Et pourtant, lorsqu'on y regardait d'un peu plus prêt, on pouvait aussi voir des différences. Déjà sur le sexe. Le premier était une petite fille. L'autre, un petit garçon. La première avait aussi la peau un peu plus pâle. Un peu plus blanche. Oui, ils étaient différents, mais déjà unis par quelque chose que l'on ne saurait expliquer. Car si on s'approchait, juste entre leurs deux corps, on pouvait apercevoir leurs petits poings. Serrés. L'un autour de l'autre. Liés.

Une jeune fille blonde s'approcha et les contempla avec amour. Avec cet amour que l'on ne trouvait que dans certains regards. Dans le regard d'une mère.

L'un des deux bébés ouvrit les yeux et deux émeraudes éclatantes firent échos à deux autres.

- Bonjour Kleyran, murmura la jeune femme en tendant les bras vers son fils.

☽ * ☾


Deux petits enfants jouaient dans la cour de la citadelle. Deux petits anges blonds. Ils s'amusaient avec des cailloux qu'ils avaient peint et leurs inventaient des aventures. De dos, ils se ressemblaient avec leurs cheveux courts et clairs. Ce n'est que lorsqu'on s'approchait que l'on remarquait que la petite fille avait les cheveux plus blanc que blond. Ils étaient là tout les deux, comme protégés dans une bulle d'innocence. Ils pensaient que ce serait toujours ainsi. Qu'ils seraient toujours là tous les deux. Que rien ne les séparera jamais.
Un homme s'approcha d'eux, en souriant. Alerter par le bruit, les deux enfants se retournèrent dans une synchronisation parfaite. Le premier avait des yeux verts émeraudes. La seconde rouge rubis. Ce fut à cette dernière que l'homme s'adressa.
Et sans qu'ils le comprennent leur monde bascula.


☽ * ☾


Deux enfants dans un champ de fleur. Ils avaient grandit mais restaient toujours dans ce que l'on appelle l'enfance. Ou presque. Leurs vies étaient différentes à présent. Différentes de ce qu'ils avaient pu imaginer. Eiluun ne vivait plus vraiment avec lui maintenant. Elle restait souvent avec l'homme qui était venu la chercher. L'homme qui ne l'aimait pas beaucoup lui. Mais ils s'arrangeaient pour se voir toujours. Parce que pour eux c'était important. Surtout un jour comme celui-là.
Le jeune garçon tendit à sa soeur un collier de fleurs violettes.

- Joyeux anniversaire Eiluun.
La jeune fille lui sourit, attrapant le présent comme le plus précieux des trésors.
- Joyeux anniversaire Kleyran.
Oui même si elle ne comprenait pas trop pourquoi, elle savait que c'était important pour son frère.
Oui leurs vies étaient déjà différentes. Dans quelques minutes, Eiluun retournerait vers celui qui l'élevait. Kleyran, lui retournerait vers sa mère. En espérant qu'elle soit là.
Ca aussi c'était différent. Comment expliquer à des enfants que leur mère est parfois une autre. Celle qu'elle était avant eux. Celle qu'elle serait sans eux. C'est simple, ca ne s'expliquait pas. Et Kleyran essayait de comprendre du mieux qu'il pouvait.


☽ * ☾


Un jeune garcon s'approcha d'une chambre et frappa à la porte timidement. Comme effrayer par ce qu'il pourrait trouver derrière. Une jeune femme ouvrit, empressée, ses cheveux volants autour d'elle.
- Kleyran ! Dis tu n'as pas vu Agarte aujourd'hui ?
Le jeune homme ravala un soupir. Ce n'était pas sa mère qui avait ouvert, c'était Ambre. La différence était subtile mais présente. Ambre. C'est comme ca qu'il appelait la jeune femme lorsqu'elle avait ses crises. Lorsqu'elle était persuadé d'avoir encore 14-15 ans. D'être encore à l'académie. Oui car la plupart du temps Ambre vivait dans un rêve, dans une hallucination. Sans avoir conscience de l'existence de ses enfants. Ni de sa présence à Fériane. Et puis parfois Ambre redevenait sa mère, aimante, s'excusant pour  son comportement dont elle avait conscience sans pouvoir l'empêcher.
Alors Kleyran s'était adapté. Aux deux Ambre. Pour sa mère, il était son fils. Pour Ambre, son meilleur ami, son confident. Là pour conserver l'illusion, parce qu'il savait que sans elle, il pourrait perdre sa mère à jamais.

- Non, il est partie voir de la famille. Tu as oublié ? Je te propose une ballade dans la forêt, tu viens ?
- Ca marche cousin !
Cousin. Il n'avait pu lui cacher son nom de famille et la jeune femme avait fini par en conclure qu'ils étaient cousins. Et cela valait mieux que la vérité.

☽ * ☾


Le chariot avançait dans la forêt entourant Fériane. A l'intérieur Kleyran et Ambre papotait comme deux vieux amis. Ce qu'ils étaient sans l'être. Le jeune homme aurait bien aimé qu'Eiluun se joigne à eux, mais elle n'avait pas pu se libérer. Même si elle vivait avec lui, sa soeur lui manquait. Ils ne se croisaient que le soir, avant de dormir. Et leur complicité ressemblait plus à un souvenir. Il aurait aimait qu'il puisse être amis tous les trois. Comme une famille étrange mais une famille quand même. Mais Eiluun ne passait presque pas de temps avec Ambre.
Alors ils se baladaient à deux au lieu d'être à trois dans leur monde d'illusions.

Soudain le cheval pila. Sur le bord du chemin, un corps d'homme.
Le jeune garcon sauta par dessus le chariot et se précipita vers le corps.

- Il vit encore ! Vite Ambre ! Il faut l'amener à Fériane !

☽ * ☾


Kleyran s'approcha lentement du lit d'opération.
- C'est toi qui m'a trouvé petit ?
- Oui, monsieur.
Le jeune homme ne pu s'empêcher de sourire, il avait 17 ans bien révolus et ne se sentait plus vraiment petit malgré sa taille.
- Je te dois la vie petit ! Alors je tiens à te récompenser. J'ai un bateau pas loin. Si tu veux, je t'emmène faire un petit tour de l'empire. Je te dois bien ca.

Quitter Fériane ? Il en rêvait depuis toujours. Sortir de ces murs et voir le monde. Mais quitter Fériane signifiait aussi laisser Ambre et Eiluun. Et ca il n'était pas sur de vouloir ni de pouvoir le faire.

☽ * ☾


Un jeune homme s'approcha d'une chambre et frappa à la porte. Une jeune femme ouvrit calmement.
- Bonjour Kleyran.
- Bonjour maman.
Il avait toujours su les différencier. Leur façon d'agir, leur intonation, la lueur au fond de leurs yeux.
Il était content d'être tombé sur elle. C'est à elle qu'il voulait parler. A elle qu'il voulait tenter de dire au revoir.

- Je sais pour l'homme que tu as trouvé.
- Co... comment ?
- N'oublie pas que je me souviens de tout ce qu'elle vit.
Elle lui lanca un de ces sourires complices qu'il y avait toujours eux entre eux.
- Pars Kleyran, c'est une chance unique de quitter cet endroit. Et je sais combien tu en rêves.
- Mais et toi ? Et Eiluun ?
- Moi ? Je ne pourrais jamais quitter Fériane et tu le sais aussi bien que moi. Quand à ta soeur monsieur Vil' Vilayn, prend soin d'elle. Elle aura un grand destin grâce à lui, j'en suis sure.
Lui, il n'en était pas si sur, mais il avait envie d'y croire.
- Tu vas me manquer maman.
- Toi aussi mon fils. Mais je sais que tu reviendras.
- Oui, je reviendrais vous chercher. Toutes les deux. Je vous le promets.

☽ * ☾


- Eiluun attend, j'ai quelque chose d'important à te dire !
- Je suis en retard Kleyran, je peux pas là. Tu me le diras après.
- Je ne pourrais pas après... Eiluun je...
- J'ai un entraînement. Promis après je t'écoute !
Il voulu la retenir, mais il voyait déjà sa silhouette s'éloigner. A l'entrée de la citadelle, son destin l'attendait. Alors il lanca juste un dernier cri à l'intention de sa soeur. De sa jumelle. De sa moitié.
- Je t'aime Eiluun, ne l'oublie jamais !

☽ * ☾


- Je peux venir avec vous pour voir ?
- Si tu veux, mais ce n'est pas très passionnant tu sais. Je reste assis là à me concentrer et tu vas t'ennuyer.
Cela faisait quelques jours que Kleyran était sur le bateau. Il aidait en jouant les mousses. Le bateau appartenait à Narik Meridor, l'homme qu'il avait découvert dans les bois. Il en était à la fois le propriétaire et le Navigateur. C'était la première fois que Kleyran en voyait un, et il était curieux de voir et de comprendre comment tout cela fonctionnait. Assis dans sa cabine, Narik ferma les yeux. Presque inconsciemment, le jeune homme l'imita.

Lorsqu'il rouvrit les yeux, l'homme le regardait.

- C'est magnifique ce que vous faites ! Ce mouvement. C'est comme si vous deveniez le bateau et...
- Tu as pu voir ce que j'ai fait ?
- Oui, j'ai pu sentir chaque goutte comme si elles coulaient sur ma peau, c'était juste magique... pourquoi ?
- C'est impossible ! Même les dessinateurs ne perçoivent pas notre don... A moins que. Viens avec moi !
Oui Kleyran, va avec lui, dans la cabine. Dans ses spires à lui. Son monde deviendra ton monde.
- Je crois que tu es un Navigateur Kleyran.
- C'est impossible !
- La preuve est là que rien n'est impossible.
Le jeune homme eut alors un immense sourire. Il n'avait jamais développé le Don du Dessin contrairement à sa soeur. Et il s'était fait à l'idée de ne jamais avoir de Don. Et voilà que c'était son Don qui venait le chercher. Navigateur. Cela sonnait si doux à son oreille.
- Je te propose de te prendre comme apprenti. Comme Elo. Donne moi deux ans de ta vie et je ferais de tout un Navigateur capable aussi bien de voguer sur les fleuves qu'en plein océan !
Ce coup-ci, Kleyran n'hésita pas.
- J'accepte !

☽ * ☾


Cela faisait deux ans maintenant qu'il était là, sur ce bateau. Que ce soit dans la cabine ou sur le pont, il vivait et respirait à travers le navire. Il le ressentait jusqu'au fond de son âme, de son art. A ses côtés se tenait son maître navigateur, son capitaine, l'homme qu'il avait découvert dans les bois il y a si longtemps. Son ami.
Pendant ses années, il en avait vu des choses, avait vogué sur les fleuves comme sur les mers. Il avait parcouru le monde et surtout appris à l'observer. Il n'était plus le jeune garçon qui avait quitté Fériane. Il était presque devenu un homme.

- Ton apprentissage est fini Kleyran ! Ici, sur le lac Chen, là où il a commencé. Tu es comme libre à présent. Libre comme l'air et l'eau, nos deux éléments à nous navigateurs.
Narik sourit. Il était fier de ce que son apprenti avait accompli. Fier de ce jeune garçon qui était petit à petit devenu quelqu'un de précieux pour lui.
- Que vas-tu faire maintenant ? Si tu veux tu peux rester avec nous, mais je pense que d'autres sont prêt à profiter de ton don.
- Je pense que je vais rester avec toi, mais avant j'ai quelques choses à faire.
- Des choses à faire ? Quel genre de choses ?
- Lorsque je suis venu sur ton bateau, j'ai laissé derrière moi, ma soeur jumelle Eiluun. Elle est sous l'emprise d'un homme qui ne lui veux pas que du bien, même s'il m'aura fallu voir tout ce que j'ai vu pour le comprendre. J'ai laissé ma mère aussi, que tout le monde considère comme folle, sans chercher à comprendre. Ce sont les deux femmes de ma vie, et je veux retourner les chercher.
- Je comprends Kleyran, et mon bateau t'attendra toujours !
- Tant mieux, j'aurais besoin de lui pour aller chercher une dernière personne.
- Qui ?
- Mon père, Agarte Gil'Lindblum.
Il fit une pause, regardant les rives du lac Chen, ce lieu auquel il s'était particulièrement attaché.
- Je veux à présent reconstruire ma famille.

☽ * ☾


La nuit était tombée sur le pont, et on entendait juste le bruit des grillons qui chantaient depuis la rive. Kleyran n'arrivait pas à dormir, trop excité pour cela. Demain, il reprendrait la route de Fériane. Accoudée au bastingage, il aperçu la silhouette de son maître et lentement s'approcha. La nuit était plus douce à deux pour les insomniaques.
- Tu n'arrives pas à dormir non plus Narik ?

Pas de réponse. Kleyran s'approcha et la vérité le frappa. D'un simple contact, il avait fait tombé le corps sur le pont. Corps froid, gorge humide d'un liquide sombre. Il ne lui fallait pas longtemps pour comprendre. Pour que la réalité lui glace le dos.
Derrière lui, deux autres insomniaques, le rejoignirent. Et virent.

- Qu'est ce que tu as fait Kleyran ?
- Je... je... pas moi.
Les mots se bloquèrent dans sa gorge et déjà les deux autres s'approchaient menaçants. Et le bruit, la nouvelle, la rumeur qui se répandait comme une traînée de poudre entre les planches. Il savait déjà qu'il était l'innocent que tout accuse. Il savait déjà qu'il était trop tard.
Et il sauta par dessus bord, plongeant dans les eaux glacées du lac. Glacée comme son coeur à cet instant. Mais il ferait son deuil plus tard. Pour l'instant, il devait juste fuir.


☽ * ☾


Il était assis sur un rocher. Il ne savait même pas depuis combien d'heures. Il n'arrivait pas à réfléchir. Pas à bouger. Pas à agir. Il restait là, à laisser le froid l'envahir alors que le soleil lui brûlait presque la peau.
Une jeune femme s'approcha. Elle avait de longs cheveux bruns, et un chapeau étrange. Elle avait l'air sortie d'un conte ou d'une autre histoire.

- Dis jeune homme, je cherche le bateau de Narik Meridor, tu en l'auras pas vu par hasard ?
- Si, il est accosté un peu plus loin, mais vous ne devriez pas y aller.
- Et pourquoi ?
- Narik est mort.
La nouvelle tomba comme un couperet. C'était la première fois qu'il osait le dire. La jeune femme sembla encaisser le choc. Il réalisa alors qu Narik était peut être un de ses amis. Qu'il l'avait peut être blessé. Il ouvrit la bouche pour s'excuser mais elle le devança.
- Il a de la marchandise pour moi dans sa soute. Je devais la faire passer en douce. Une histoire compliqué. Il faut que je la récupère par contre. A défaut de pouvoir annuler sa mort, je veux au moins éviter qu'on salisse sa mémoire. Tu m'aiderais ? Je sens que tu es lié à tous ca.
- Je ne l'ai pas tué ! C'est ce qu'ils croient tous, mais je ne l'ai pas tué !
- Du calme, je n'ai jamais dit ca jeune homme. Je voyais plus un lien de base vu que tu connais son nom et l'emplacement de son bateau. De toute façon, je te crois, tu n'as clairement pas la carrure d'un assassin.
Kleyran commençait à se demander ce qu'il devait comprendre tandis qu'elle s'avançait vers lui.
- Et quel est ton nom, toi qui sera bientôt sur tous les murs des villages malgré ton innocence évidente ?
- Kleyran Kil'Eliam.
Ce coup-ci, ses yeux s'agrandirent et elle arrêta de plaisanter.
- Kil'Eliam ? Comme dans Eiluun Kil'Eliam ?
- Vous connaissez ma soeur ? Elle va bien ? Elle est toujours à Fériane ?

Dès qu'il eut fini ses questions, la jeune femme lui lança un sourire plus qu'étrange.
- Je te propose un marché, Kleyran Kil'Eliam, tu m'aides à récupérer ma marchandise et en échange je t'aide à devenir un autre, à échapper à la justice.
- Et pourquoi j'accepterais ?
- Parce que je m'appelle Terra Kylawe et que je suis une des seules à savoir où est Eiluun Kil'Eliam.

☽ * ☾


Deux silhouettes apparurent sur le pont, dans l'obscurité offerte par un nuage masquant la lune. La première, un peu plus petite guidait la seconde jusqu'aux soutes. Ils prirent quelques affaires et disparurent. D'un coup. Pour revenir presque aussitôt. Et ainsi, Pas après Pas, ils vidèrent le navire. Deux ombres. Liées. Par un pacte. Par le souvenir d'une jeune fille.

☽ * ☾


Terra soupira. Elle n'arrivait pas à croire qu'elle s'était laissé convaincre de faire une chose aussi dangereuse. Plus pour lui que pour elle d'ailleurs. Le garçon était décidément un peu trop persuasif à son goût. Heureusement, elle avait déjà visité Fériane, et pouvait leur offrir une arrivée discrète plutôt qu'un entrée en force.
Kleyran frappa à la porte de la chambre. Et dès qu'elle ouvrit, il su. C'était elle. Sa mère. Celle qu'il avait envie de voir ce soir. Et doucement, la jeune femme le prit dans les bras. Comme s'il était encore un enfant.

- Je vais chercher Eiluun.
Une phrase suffisait. Ils se connaissaient tant. Il ne parla pas d'Agarte, il n'était pas sur encore de le retrouver. Mais sa soeur oui, il la ramènerait.

La jeune femme blonde lui sourit et alla chercher quelque chose dans son armoire. Éclat de lumière au milieu de la nuit. Un pierre de jour, presque aussi brillante qu'un soleil de minuit. Une pierre d'ambre, une pierre de feu.

- Donne là à Eiluun quand tu la trouveras. La pierre parlera d'elle même.
Elle lui tendit le pendentif avant de continuer.
- C'est une tradition, dans la famille de ma mère. Une pierre est offerte à chaque fille. Eiluun t'expliquera lorsqu'elle aura passé le bijou autour du cou. Parce que je suis sure que vous serez ensemble à ce moment là. Par contre, ne laisse jamais personne d'autre la porter, seules les filles de notre famille le peuvent.
Elle fit une pause et l'invita à s'asseoir sur le lit.
- Ma mère Aöpal, m'a offert un bijou elle aussi. Tu lui ressembles tellement si tu savais. Ta soeur aussi. Il ne se passait pas un jour sans que je la vois à travers vous ? J'aurais tellement aimé qu'elle vous connaisse.
- J'aurais aimé la connaître aussi, Ambre m'en a tellement parlé, de ma grand mère marchombre.
- Oui, et j'espère que comme elle tu sauras cultiver ta liberté.

A la porte, Terra les pressa. Au loin, on entendait des voix qui pourraient les surprendre.
Une dernière étreinte, un dernier au revoir.

- Je t'aime Kleyran, ne l'oublie jamais.
Les mots qu'il avait lui même criés à Eiluun en la quittant lui revinrent en mémoire. Oui, il devait absolument la retrouver.

☽ * ☾


- Kleyran écoute moi pour une fois ! Tu penses vraiment que tu vas te pointer là bas la bouche en coeur, embarquer Eiluun alors qu'elle sera certainement sous l'emprise de quelqu'un et repartir tranquillement alors que tu as ton portrait placardé un peu partout.
Le jeune homme soupira. Il savait qu'elle avait raison, mais son envie de revoir sa moitié était si grande... Terra s'assit à ses côtés et reprit calmement.
- Déjà occupons nous d'entrer. Il faut te créer un rôle, changer de nom et d'apparence.  Dans l'idéal, il faudrait que même Eiluun ne te reconnaisse pas. J'ai peur qu'elle se braque si tu t'approches tel quel d'elle. Elle est si... Je ne trouve même pas de bon mot.
- Je comprends ce que tu veux dire. Qui sait ce qu'on a pu lui raconter sur les siens là bas. Je dois d'abord gagner sa confiance avant de lui révéler la vérité.
- Mais c'est ta soeur jumelle, elle te reconnaîtra forcément ! Peut importe ton nom ou ta couleur de cheveux.
- Oui, je ne vois aucune solution à moins que...
Leurs regards se croisèrent et ils surent qu'ils avaient la même idée. Un peu absurde, un peu étrange, mais après tout pourquoi pas. Ce n'est pas comme si ce détail représentait vraiment quelque chose. Comme si cette différence avait une influence sur ce qu'était réellement les gens pour Kleyran.
- Une fille. Si je deviens une fille, Eiluun ne fera pas le lien. Ce n'est pas dans la logique qu'on lui a enseigné. Surtout si je change de nom. Et en fille, même ceux qui me cherchent ne me trouveront jamais ! Par contre je t'interdit d'utiliser tes mixtures colorées sur moi, je veux pas finir avec les cheveux roses.

Ils rirent ensemble. Lentement, les choses avancaient et le deuil se faisait. Les nouveaux projets font souvent les meilleurs remèdes.
- Mais comment entrer à l'académie, je ne sais pas Dessiner, et je ne compte pas m'engager sur la voie marchombre, je sais ce qu'elle implique.
- Combattant. La couverture idéale.
- Mais je sais à peine me battre.
- Tout s'apprend Monsieur Kil'Eliam. Et plus vite on commencera, plus vite tu pourras retrouver Eiluun !

☽ * ☾


Ca y est, il était prêt. Et la transformation était bluffante. Les élixirs de Terra avaient fait pousser ses cheveux en un rien de temps, affinant son visage. Sa peau avait perdue un peu de son bronzage même s'il savait qu'il le retrouverait vite. Sa poitrine, avait l'air vraie, alors qu'elle n'était que rembourrage. De plus, sans être devenu un véritable combattant, il avait approfondit les bases acquises auprès de son maître, pour lutter contre les pirates, qui lui permettrait de jouer son rôle. Enfin, Terra lui avait aussi appris plein d'astuces pour pouvoir vivre comme une fille.
Ainsi, il ressemblait à Ambre et cela le faisait sourire, sachant qu'il allait enfin vivre dans son rêve éveillé.

- Tu es magnifique Kleyran, même moi, je pourrais m'y méprendre.
Terra venait d'arriver derrière lui.
- J'ai une mauvaise nouvelle pour toi. Tu as tué deux autres personnes. Ton grand oncle et son fils. Enfin d'après ceux qui savent mieux que tout le monde bien sur.
Elle sourit, mais Kleyran sentit qu'elle se forcait.
- Même si tu es méconnaissable, fait attention à toi.
- Je te le promets.

Il se pencha sur la table et attrapa la pierre d'Ambre. Il sourit et la passa lentement autour de son cou. Oui, à présent, il était une fille comme sa mère et sa grand mère. Et il vivrait comme tel jusqu'à ce qu'il retrouve Eiluun.
- Tu es prêt ?
- Oui !
- Alors je te déposerais là où j'ai déposé Eiluun, et te laisserais écrire ta propre histoire. Raconte là moi quand même hein !
- Bien sur que je le ferais Terra.
Elle lui sourit, sincèrement cette fois.
- Et même si Eiluun est ton trésor, n'oublie pas de t'ouvrir au autre.
- Oui tante Terra ! La taquina-t-il.
Décidément, elle n'oublierait jamais ses deux enfants. Et l'impact qu'ils avaient eu dans sa vie. Parce qu'en dépit de toute attente, elle s'était attaché à eux. Véritablement.


☽ * ☾RPG☽ * ☾

Citation :

Le jeune homme parcourrait des couloirs qu'il n'avait jamais vu et pourtant il avait l'impression de les avoir déjà arpentés des centaines de fois, accompagnée d'une jeune fille blonde enjouée. Il se trouvait en plein dans les illusions d'Ambre et cela était à la fois passionnant et terrifiant. Ce rendre compte que l'on connaît un lieu inconnu était clairement perturbant et Kleyran tentait de ne pas s'attarder sur ces détails. Ca y était, il ne pouvait plus reculer. Oui, même s'il était en train d'évoluer dans le monde fantasmagorique qui avait bercé son enfance, il ne devait pas oublié pourquoi il est là. Il avait sa propre illusion à jouer. Un tout nouveau rôle. Une fois franchit la porte devant laquelle il était arrivé, il n'aurait qu'une seule chance. S'il n'était pas assez crédible, pas assez fille, si l'illusion échouée, il avait énormément à perdre. Parce qu'il ne retrouverait jamais Eiluun en étant derrière des barreaux ou même condamné à mort.
Prenant une grande inspiration comme pour se donner du courage, le jeune homme frappa contre le panneau de bois. N'étant pas sur d'avoir entendu une réponse ou non, il prit la décision d'entrer. Il ne pouvait pas douter à chaque étape ! Face à lui, se trouvait un homme. Un homme qui ne ressemblait absolument pas à Merwyn, pas à cet homme merveilleux qu'Ambre lui avait décrit. Il se demanda s'il avait frappé à la bonne porte, mais il était sur que oui. Il hésita à prendre ses jambes à son cou, persuadé que tous ses stratagèmes allaient voler en éclats. Mais il était trop tard pour faire demi tour.
Il n'avait plus le choix. Pour que cela marche, il fallait avant tout qu'il y croit. Parce que si lui même arrivait à se persuader qu'il était bien une fille, alors l'homme y croirait aussi. Résolu, il s'avanca vers le bureau.


- Bonjour, je m'appelle Kleyre, Kleyre pour ne pas se tromper, pouvoir se rattraper si un Kleyran sort malencontreusement, Kleyre Kylawe, et son nom à elle, cette femme qui l'a tant aidé. Je souhaiterais m'inscrire dans cette académie pour devenir combattante.

Rester fort. Ne pas trembler. Ca y était les dés étaient jetés. Kleyran Kil'Eliam était devenu Kleyre Kyawe. Et si l'illusion marchait, alors c'est une nouvelle aventure qui s'offrirait à elle.


Autres :


- Comment avez vous connus ce site ?
J'y étais la mère de mon propre personnage, et j'y suis sa soeur.

- Autre chose à nous dire ?
PomPom 234579 Pelle


_______________
A E. parce qu'il y a toujours un après...

"Then we should feed our jewelry to the sea,
For diamonds do appear to be,
Just like broken glass to me "

Northern Downpour - P!ATD

N'oubliez pas que vous voyez Kleyre et non Kleyran

Kleyran Kil'Eliam (Kleyre Kylawe) / Eiluun Kil'Eliam / Ambre Kil'Eliam
avatar

Intendant de l'Académie
Messages : 62
Inscription le : 14/09/2012
Age IRL : 45


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Kleyran Kil'Eliam [Combattante - Aequor]   Lun 20 Mai 2013 - 16:44

Citation :
Aziel Ril’ Krysant retournait à son bureau, une lettre dans la main. Il songea à ne pas laisser traîner ce message, cette fois. Sa démarche active reflétait clairement son envie de mettre la main sur les personnes ayant fouillés ses affaires. Si jamais il les retrouvait … Mais il ne devait pas penser à ça. Il devait tenir son rôle d’Intendant. D’autant que l’ordre était réellement l’une de ses propriétés. Et il était fier, fier que les élèves suivent les règles. Fier que cette école retourne peu à peu dans le droit chemin. Même s’il n’avait pas encore le pouvoir de savoir qui désobéissait particulièrement, il commençait à établir des listes. Bizarrement, les Kaelems semblaient les plus perturbateurs. Il faudrait qu’il parvienne à leur faire comprendre que personne, ici, n’avait le droit de défier son autorité.

Il ouvrit la porte de son bureau, un peu plus brusquement qu’il ne l’aurait voulu puisqu’elle fut repoussée par le mur en arrivant dessus. Il eut le temps de passer, cependant, et appuya contre la porte pour la refermer aussitôt. Il alla s’asseoir à son bureau, osant enfin déplier le message. Mais ce fut le moment choisi par la personne de l’autre côté de la porte pour toquer. Il l’avait vu vaguement au fond du couloir, mais n’avait pas fait le rapprochement. Avec un soupir mécontent, il rangea la missive dans son tiroir et demanda – ordonna – d’entrer.

Une jeune femme était entrée, déclinant tout de suite son identité et son ambition. Au moins, cela n’aurait pas été long ; discussion claire et concise, sans superflu et sans trop de formalités. L’Intendant appréciait cela, même s’il estimait que l’on devait s’adresser à lui avec un peu plus de … formalité, justement. Bien, au moins n’était-ce pas l’une de ces personnes indécises ou terriblement pipelettes. Il jeta un œil à son regard, qu’elle avait franc et curieux. Dans quelle maison pouvait-elle bien aller ? Il choisit Aequor, sur un coup de tête, parce que d’après ses registres, peu de personnes actives s’y trouvaient. Il sortit un écrin de son tiroir à bagues, et lui tendit.


- Bienvenue à l’Académie de Merwyn, demoiselle Kilawe. Votre maison sera désormais Aequor. Votre salle commune se trouve ainsi au deuxième étage de l’Aile Ouest. Si vous n’avez pas de questions, vous pouvez disposer.

Il attendit que la demoiselle tourne les talons avant de reprendre sa lettre. Ne sait-on jamais …


 
Kleyran Kil'Eliam [Combattante - Aequor]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires
-
» Une combattante de l'UFC bientôt à la WWE ?
» Roxane (personnage abandonné)
» Tête-à-tête forcé...
» Réveil eracien
» Maryse vs Michelle McCool vs Kaitlyn

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Académie de Merwyn :: Arrivée à l'Académie :: Présentations - Répartitions :: Présentations terminées-