Marquer tous les forums
comme lus

Sujets actifs du jour
Voir les nouveaux
messages depuis
votre dernière
visite
AccueilGinetteUne journée autrement, pour changer... [Inachevé]
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Forum RPG Ewilan école Merwyn RP Ellana Edwin Merwyn Vivyan Ts'Liches Marchombre Al-Poll All-Jeit Dessin Académie jdr Poésie RPG école médiéval fantasy Bottero jeu de rôle jeux de rôle RP forum quête monde salim duom
 

Partagez | 
 

 Une journée autrement, pour changer... [Inachevé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Premier Gardien
Messages : 137
Inscription le : 24/11/2009
Age IRL : 26


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Une journée autrement, pour changer... [Inachevé]   Mer 1 Mai 2013 - 10:37

Une petite voix claire et joyeuse emplissait la maison, entre quelques hoquets de joie. Un ravissement pour les oreilles, un bonheur inégalable dans le cœur maternel. Une autre voix adulte celle-ci, lui donnant la réplique, le phénomène merveilleux ne semblait jamais ne prendre fin. La mère soupira d’aise en regardant son fils enthousiaste avoir sa première « conversation » avec une étrangère. Enfin du moins, une autre personne qu’elle-même, ou bien que Gareth ou encore Elera.

_Haabbllllbbl,  hhmbbllaaaAAAA, bblllllbllbllll….
_Blllmm, bbllaaablliiiiii ?
_Ahhaaharrrmmmhh, mmhhhhhma!

Une situation qui la faisait sourire. Allongé dans son couffin posé sur la table, les petits pieds gigotants vers le plafond, il avait un point fermé et la petite bouche édentée toutes baveuses. Il était très concentré, faisant parfois de grands yeux, plissant d’autres fois les sourcils en prenant de grandes inspirations.

_Ahhheuuuuu! hhaaarrrrbbbbmmm bbllllbblllll. Aaaahbbblll, haahheuuu, aaheeeuu,, hhmmbbl.

Au dessus de son couffin était penchée une jeune femme dont le ventre s’arrondissait à une vitesse étonnante, et qui s’ extasiait devant la bonne humeur matinale d’Aidan bien réveillé.
Qui lui en voudrait de vouloir adorer son petit ange à la beauté céleste ? Certainement pas elle !
Qui aurait crut qu’un aussi haut membre de la noblesse viendrait un jour boire un jus de pomme sous son toit, afin de passer quelques moments avec Aidan ?
Julia soupira en continuant à essuyer sa vaisselle, laissant la Première Gardienne avec son fils de bonne humeur. Locktar lui en aura décidément fait voir de toutes les couleurs celui là !

Julia aurait voulu lui décrire à cette femme tout le bonheur à rendre fou, que cela était d’avoir un enfant, mais les mots lui manquaient. Quoi qu’il en fût, Edel venait parfois les voir et poser des questions.
Elle n’était pas très douée ou à l’aise avec Aidan et souvent ne savait pas comment s’y prendre, même pour le prendre dans ses bras par exemple. L’enfant n’aimait d’ailleurs pas qu’elle s’y emplois et pleurait à chaque foi qu’elle tentait quelque chose, ne se calmant qu’au contacte rassurant de sa mère. L’échec de cette épreuve contrariait toujours la future mère qui repartait triste, presque désolée, malgré tous les mots rassurant qu’elle pouvait lui dire.

Elle ne savait même pas si Locktar était au courant qu’Edel venait parfois. Elles ne discutaient guère entre elles, mais la future mère bien qu’étonemment dynamique, était parfois contrariée devant son manque d’assurance avec l’enfant. Contrariée de na pas savoir les choses que Julia avait acquises naturellement sans accrocs ou hésitations.

Cependant, Julia était parfois étonnés elle-même des gestes hésitant et maladroit de la femme de son ami. Elle qui supportait autant de responsabilité, dirigeait autant d’homme, protégeait chaque jour avec assurance et efficacité tous les habitants de l’Académie, semblait parfois totalement désarmée devant la fragilité et la petitesse d’Aidan et ses cris instinctifs. Mais elle avait l’instinct… c’est ce qui faisait que Julia n’avait pas peur de laisser l’épouse de son ami, seule avec le petit pour de courts lapses de temps.

Edel avait fait des progrès et elle en avait conscience ! Tout sourire, la jeune femme conversait joyeusement avec le petit être qui la fixait de ses yeux clairs. Il avait grandit et n’avait plus peur qu’elle le prenne dans ses bras, il savait qu’elle ne retenterait rien de semblable, respectant son désir qu’elle reste à bonne distance de son petit corps fragile. Tant qu’elle ne l’approchait pas de trop trop près, l’enfant produisait ces petits sons cristallins et merveilleux qui sucitait en elle des émotions qu’elle n’avait encore jamais ressentit avant ça. Elle avait même droit à quelques sourires baveux parfois.
Edel rigola à une grimace d’Aidan qui venait d’être chatouillé par une mèche de ses cheveux alors qu’elle vérifiait du regard la présence de la mère silencieuse non loin. Julia semblait être une jeune femme effacée, mais une mère très présente. Elle n’aurait put savoir comment l’amie de Locktar s’y prenait pour s’en sortir seule avec un enfant à charge. Bien sûr il y avait ce fauconnier qui semblait presque faire parti de la famille, mais ce n’était pas pareil…
Vivifiée par ce contacte positif de si bon matin, Edel se leva, le poid de son ventre commençant à lui rappeler qu’elle ne pouvait plus vraiment se mouvoir comme auparavant. Remerciant Julia pour son acceuil et Aidan pour sa conversation, la Première gardienne se retira toute heureuse.

Elle inspira une grande goulée d’air frais en marchant d’un pas vif vers sa prochaine visite, l’excitation faisant vibrer tout son corps. Amir était absent… enfin, elle avait réussis à échapper à sa vigilence plutôt et à quitter son bureau sans qu’aucun garde ne s’en aperçoive. D’ailleurs elle irait réprimander ses hommes bien assez tôt de ce scandaleux manque de vigilence !
Clarysse allait en être toute étonnée elle en était sûr, quand elle lui raconterait tout cela ! Enfin… du moins si elle acceptait de s’enfuir avec elle pour la journée. Locktar travaillait tout le jour et elle était forcée à rester à domicile jusqu’au soir. Un ennui mortel.
Travailler sans bouger de son bureau était pénible. Arrêter de travailler était impossible. C’est donc de bouger dont elle avait besoin, même si l’effort commençait à être difficile avec son ventre qui grossissait à vu d’œil désormais.
Mais elle n’avait pas encore la démarche d’une grosse baleine en sur-poids, non monsieur ! La preuve : le succès de sa fuite. Amir allait en être vert d’inquiétude, mais tant pis !

Objectif de la journée : circuler à sa guise sans se faire repérer par aucun de ses hommes. Une idée incroyablement palpitante !
Etape numéro un : kidnapper Clarysse.

Quelle journée magnifique !

Soudainement, Edel se laissa tomber sur le sol pour se cacher dans les feuillages. Cela lui rappela immédiatement les planques que ses frères et elle faisaient parfois pour piéger quelques uns de leurs cousins, ou encore les exercices de cammoufflage orchestrés par leurs maîtres. C’était tout bonnement et simplement excitant !
Quelqu’un passa juste devant elle sans la voir et elle réalisa qu’elle était déjà en vu de son objectif : les écuries.
La voix de Clarysse s’entretenant avec la personne nouvellement arrivée, retentit plus loin.

La mine déterminée et le sourire malicieux, Edel se mit à quatres pattes et se rapprocha silencieusement au plus prêt de sa cible, tel un fauve à l’affut de sa proie. Son amie était juste là derrière une sorte de charrette en bois inclinée sur le côté car une roue en moins. Elle discutait avec l’individu qui semblait lui poser des questions. Elle était totalement… insouciante…
Dissimulée derrière un arbre, Edel sentit sont sourir enthousiaste s’intensifier. Se tenant son « petit » ventre rond, elle réprima le rire qui lui remontait à la gorge. Ça allait marcher ! Elle avait hâte de voir la tête de Clarysse quand  elle se lancerait !!!

Quand elle jeta à nouveau un coup d’œil dans la direction de sa cible, les deux individus lui tournèrent le dos pour regarder vers l’entré des écuries. Erreur fatale pour eux deux !
Edel saisi sa chance et se précipita discrètement derrière la charrette de bois. Elle retint sa respiration afin d’optimiser sa discrétion, le sourir carnassier des prédateurs victorieux aux lèvres.
Une opportunité en or supplémentaire survint alors à la plus grande satisfaction de la future mère. La personne qui s’entretenait avec Clarysse la devança dans l’intention d’entrer dans son domaine, tout en lui posant encore quelques questions.

Edel surgit soudain de sa cachette et fut sur elle en trois pas. Agrippant son amie fermement en lui plaquant une main sur la bouche, la jeune femme l’attira sèchement derrière le chariot de bois à l’abri de tout regard.
Si bien que se retournant pour quérir une réponse à ses interrogations, la personne ne trouva à la place de Clarysse… que du vide.

La première gardienne fit signe à son amie de garder le silence avant de retirer sa main de sa bouche. La personne derrière elles chercha un moment autour d’elle où avait bien put disparaître son interlocutrice, avant de s’éloigner à nouveau vers l’académie, l’air profondément troublé et marmonant des mots inaudibles.
Quand elle fut suffisamment éloignée, Edel se détendit en tirant sur le bras de Clarysse pour l’attirer sous le couvert des arbres. Elle éclata de rire en baffouillant tant bien que mal :


_Non mais… tu… tu as vu sa… tu as vus sa tête ?? Ne me regarde pas… comme ça toi aussi!


_______________
avatar

Maître des écuries
Messages : 162
Inscription le : 26/04/2010
Age IRL : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une journée autrement, pour changer... [Inachevé]   Lun 6 Mai 2013 - 0:15

Clarysse était en pleine phase de négociations avec les artisants et les commerçants qui venaient ce jour-là à sa demande pour divers achats ou ventes. C’était une journée importante et elle eut l’impression que le temps passait à toute vitesse. Elle enchaînait les rendez-vous. Elle avait déjà vendu du vieux matériel d’harnachement qui trouverait une nouvelle jeunesse avec cet artisan qui travaillait le cuir et le métal. A un autre, elle avait racheté du matériel neuf. Une nouvelle porte pour une des stalles. Elle avait aussi prévu aujourd’hui d’acheter avoine et paille et de vendre ou acheter un nouveau cheval vu qu’un des leurs était parti en retraite tranquille dans un élevage au Sud. Mais bon, son programme était encore long. Là elle serra la main du vendeur de selle en cuir de qualité, qui était ravi, elle lui en avait quand même acheté trois. Mais bon Aziel était prévenu et pour l’instant elle s’en tenait à son budget. Elle alla ensuite vers le marchand suivant, un homme avec un certain embonpoint qui l’attendait devant les écuries. Elle le salua et ils en virent directement au fait, c’était routinier pour eux :


-Bon, vous en voulez combien de chariot de paille ? Et combien de sac d’avoine ?

-Il me faudrait deux chariots de paille et on va dire 3 sacs d’avoine, j’ai de quoi les stocker à l’arrière de l’écurie.

-D’accord, je note ça. Vous serez livrée avant la fin du mois.

-D'accord, vos prix n’ont pas changés depuis la dernière fois ?

-Non, et c’est toujours la moitié à la commande et l’autre moitié à la livraison.

-Merci.


Elle piocha dans la bourse à sa ceinture la somme nécessaire et la tendit à l’homme qui la compta, nota sur deux parchemins, lui fit signer les deux, les signa aussi. Enfin lui en donna un des deux avec un grand sourire. Le commerçant la salua et remonta sur son chariot pour redescendre à Al-Poll où il irait lancer sa commande et certainement démarcher d’autres écuries. Enfin, elle se fournissait chez lui depuis un moment maintenant et n’avait jamais eu de problème. La qualité était toujours au rendez-vous et il ne demandait pas des prix mirobolants. La marchombre entra dans son bureau et elle plaça le parchemin sur le tas avec les autres, en se disant qu’elle les trierait après. Elle consulta sa liste des marchands qu’il lui restait à voir. Un seul, un vendeur de chevaux. Elle ne connaissait pas cet homme et il semblait qu’il était en retard. Elle lui avait demandé de venir avec un cheval de selle dont il lui avait parlé par courrier. Soit disant calme, bien dressé et de taille moyenne. Tout à fait le genre qu’il lui fallait à l’Académie. Même si elle redoutait ses prix.


Lorsqu’il arriva un peu plus tard, elle était en train de ranger ses papiers dans on bureau. Elle le vit arriver par la fenêtre et ce dit immédiatement qu’elle ne l’aimerait pas. Il était monté sur un cheval racé, qui normalement s’utilisait pour les courses et non pas pour la monte comme ça. Habillé un peu trop richement pour faire de l’équitation. Derrière lui arrivait un cheval exactement comme elle voulait, bai foncé, de corpulence moyenne, pas trop racé et qui semblait pas trop fougueux. Clarysse se leva et vint l’accueillir, polie et habituée à ce genre de personnage, elle lui tint son cheval pendant qu’il descendait via le marchepied. Elle attacha la jument pendant qu’il s’époussetait en la saluant, de sa voix de vendeur. Elle lui sourit et l’écouta présenter son maaagnifiiiique chevaaaal. Mais bon, il savait qu’elle était décidée à l’acheter et qu’elle ne l’aurait pas fait monter jusqu’ici autrement. Du coup, elle obtint de l’essayer.


Elle commença par le regarder marcher et comme il ne boitait pas elle le monta. Calme et docile, il répondait bien aux demandes de sa cavalière, sous l’œil ravi du vendeur. Lorsqu’elle redescendit, elle vérifia, ses sabots, ses dents et tâta ses chevilles. Elle demanda son dossier pour vérifier qu’il n’avait pas eu de blessures graves. Rien. Sourire échanger entre les deux. Et négociation de prix. Les deux connaissaient leurs métiers et les ficelles, chacun savait comment faire monter ou baisser les prix. Finalement la marchombre eut le petit avantage qu’il ne voulait pas vraiment redescendre avec ce qui joua en sa faveur. Elle réussit ainsi à avoir une réduction, qui lui permit de rester dans son budget. Ils signèrent les papiers et l’affaire fut rondement menée. Il mit les papiers dans la besace de sa selle. Ils parlèrent encore un peu de tout et de rien. Et alors qu’elle le raccompagnait vers sa jument, elle fut soudainement happée en arrière…


Persuadée que c’était encore un coup de Kylian qui avait l’éviscérer sur place, elle se prépara à frapper. Jusqu’à ce qu’elle vit le visage de son kidnappeur : Edel. Dire qu’elle avait failli frapper dans l’abdomen d’un femme enceinte, heureusement, qu’elle avait de bons réflexes et que la vente l’avait déconcentrée de son environnement. La Première Gardienne l’entraina sous les arbres pendant que le marchant cherchait son interlocutrice d’un air désemparé. La marchombre était assez mal à l’aise de laisser l’homme ainsi mais en même temps, elle ne l’aimait pas trop, et quand Edel lui fit remarquer la tête qu’il avait eu, elle ne put s’empêcher d’éclater de rire avec elle. Mais elle ne put s’empêcher de lui faire une petit remarque, en souriant :


-Nan mais t’es complètement folle ma parole, j’ai failli faire une crise cardiaque et t’attaquer ! Je m’en serai voulu à mort !


Elle continua ainsi :


-Mais tu as raison, sa tête quand j’ai disparu valait bien un kidnapping !


Elle sourit à son amie, passa une main dans ses cheveux courts et interrogea la Gardienne, heureuse de la revoir :


-Alors comment vas-tu ? Les hormones ne te t’embêtent pas trop ? Et Locktar est aux petits soins j’espère ?! Et que me vaut cette visite surprise ?




_______________
Le plus beau, le plus charmant, le plus séduisant c'est bien évidemment Kylian ♥
"Obsessed by a fairytale, we spend our lives searching
for a magic door and a lost kingdom of peace"

Eugene O'Neil




Clarysse Vornang ... Halina Nilsan alias Nymphe Nadorable Nordique I love you
avatar

Premier Gardien
Messages : 137
Inscription le : 24/11/2009
Age IRL : 26


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une journée autrement, pour changer... [Inachevé]   Dim 12 Mai 2013 - 12:34

Véritablement surexcitée au possible, Edel dont les crampes aux joues commençaient à lui faire mal, frappa joyeusement des mains en constatant que son amie partageait sa joie. Et son air surprise ! Tout avait très bien fonctionné, c’était parfait !

_Je suis si fabuleusement heureuse de te revoir enfin !une joie explosive monta soudain en elle et elle enlaça vivement son amie avec enthousiasme. Se relevant enfin en s’époussetant elle tenta de se reprendre en répondant- Hrrm, hhrrrm, hhhrm ! Cette grocesse est en train de me rendre véritablement baaarge Clarysse ! Barge ! Je ne sais plus ce que je fais, j’ai des pulsions de joie et de bonne humeure soudaines quasi incontrôlables ! Je me sens comme… - mains sur les hanches et regard méditatif tourné ver le cielJe me sens comme une bombonne prête à exploser tout d’un seul coup ! interpellant de nouveau son ami elle lui saisit le bras pour l’entraîner un peu plus dans la forêt - Une bomboone Clarysse ! Enooorme bombone, dans laquelle une énergie en fusion qui ne fait qu’un tour dans mon sang toutes les deux minutes, est prête à m’éclater en pleine figure à tout instant! Locktar ? Locktar va bien, il est fatigué. Il est fatigué pour nous deux puisque moi je semble de toute évidence infaaaaaaatiguable ! C’est comme maintenant ! Où est-ce que je vais ? Pourquoi je t’ai kidnappée ? Qu’est-ce que je fais ? Pourquoi ? volte face vers son ami qu’elle entrainait dans le bois en lui tenant toujours le bras. Grands yeux suspicieux et doigt accusateur dirigé vers elle-même.Je-n’en-sais-ri-en-du-tout ! Rien ! Je ne détiens aucune de ces réponses ! Je trouve TOUT merveilleux et fantastique ! J’ai envie de sauter partout, glisser sur les collines en hurlant, courir des cent mètres à cloche-pied, pousser les montagnes pour mieux respirer. Je…

Soupir.
Edel porta une main lasse à son front. C’était reparti, elle recommençait à parler comme une folle avec un débit de parole qui frôlait sans doute la limite de la compréhension. La femme enceinte tapotta nerveusement le sol de la pointe du pied en croisant les bras. Presque boudeuse.


_Tout ce que je veux c’est… me détendre ! Etre avec Locktar tout le temps et lire dans ses yeux qu’il m’aime, même quand je suis une grosse bombonne sur le point d’éclater. Qu’il voit aussi que je l’aime, même si il n’arrive pas à me suivre et qu’il a besoin de dormir plus que moi ! Mais y a ce foutu Aziel qui lui bouffe son espace temps là sans arrêt! C'est MOI qui suis marié avec Locktar aux dernières nouvelles, pas lui! Je veux que Locktar soit là Clarysse, tu entends ?soupir de découragement et reprise de la marche vers le nul part d’un pas décidéOublie tout ce que je viens de te dire, ça n’a aucun rapport ! Je ne pouvais plus être enfermée là-bas c’est tout, j’étais en train de suffoquer. J'entends sans arrête à looongueur de journée « Ne fait pas ça ! Ne fait pas ci ! Pas comme ça ! Attention ! Dans ton état ce n’est pas conseillé ! Madame, restez assise je vous en prit ! Ne marchez pas autant ! Vous devriez vous reposer ! » Et ça n’en fini jamais ! Bon sang, comment espérer faire des enfants tout bien comme il faut dans des conditions pareilles ? J'ai réussi à m'échapper pour souffler un peu. Amir doit certainement me chercher partout en catastrophe, mais tant pis! Je suis en plein travaille moi ! Ving-quatre heure sur ving-quatre ! Je ne suis pas malade quand même, ce sont juste des bébés ! Je ne veux pas rester assise et attendre du matin au soir que Locktar daigne enfin venir me retrouver ! J'ai besoin de respirer!second volte-face, si brusque cette foi-ci qu’elles manquèrent de se cogner l’une dans l’autre. Edel ne s’en formalisa pas. – Tu comprends ? Est-ce que ça fait de moi une égoïste ? Une mauvaise femme ? Je ne suis même pas douée avec les enfants! Tu crois que je devrais consulter un rêveur ?

Regard suppliant.
Je t’en prit répond moi et aide moi à m’évader juste quelques heures ! Juste une foi ou peut-être deux. J’ai besoin de respirer, j’ai besoin de réponses. Dis moi que je ne perd pas la tête!




_______________
avatar

Maître des écuries
Messages : 162
Inscription le : 26/04/2010
Age IRL : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une journée autrement, pour changer... [Inachevé]   Dim 2 Juin 2013 - 19:54

Clarysse était heureuse de voir son amie aussi emballée et en forme. Ça lui faisait plaisir d’observer cette amie habituellement si calme, réfléchie et circonspecte en train de rire et de babiller comme une enfant devant un cadeau d’anniversaire. Elle parlait beaucoup, semblait vouloir courir partout et semblait se réjouir d’un rien. Elle regorgeait d’une telle énergie si peu commune aux femmes enceintes qu’elle avait pu rencontrer. Sa propre mère lors de sa grossesse avait passé tellement de temps alitée que la sage-femme craignait que l’accouchement se passe mal. Mais bon, on lui avait dit que c’était par ce que sa mère avait une petite santé et qu’elle n’était pas assez forte. Elle n’avait jamais cru cette histoire. Sa mère, si rude et pleine de volonté, faible ? Impossible. Petite elle avait toujours vu sa mère comme l’autorité de la maison puisque son père était bien plus laxiste et enclins aux jeux. Mais bon, tout c’était bien déroulé et son père avait été ravi de voir débarquer une autre fille à la maison. Lui, il était ravi d’avoir un fils ainé qui assurait la succession de leur affaire et d’avoir des filles à marier pour étendre son influence et avoir pleins de petits enfants. Etait-il déçu des choix de sa fille ?


Elle tenta d’oublier ces questions idiotes et immatures. Son père était mort, et sa famille lui manquait mais pas question de remuer le passé, il s’agissait aujourd’hui, de distraire Edel, la femme enceinte bouillonnante. La guerrière lui expliqua qu’elle était prête à exploser, qu’elle ne savait absolument pas pourquoi elle avait embarqué la marchombre, qu’elle avait envie de faire des tas de choses. Puis elle se calma un peu et le débit de parole devint totalement compréhensible, ce qui facilitait la discussion. La jeune femme sourit à l’allusion de voir Aziel marié avec Locktar et à l’amour qui ressortait de ses paroles. C’était tellement mignon… Clarysse aimait ce genre de relation parce que ses parents n’avait jamais été aussi expansif et qu’elle avait toujours pensée que les Nobles ne se mariaient que par intérêt et jamais par amour. Edel et Locktar en était le parfait contre-exemple. Ou bien le Trésorier et la Maître Dessinatrice selon quelques rumeurs. Encore que la marchombre ne voyait pas ce qu’elle lui trouvait à ce Fantôme condescendant. Mais bon, l’amour pour un Borgne rendait aveugle semble-t-il.


La jeune femme écouta ensuite la Première Gardienne se plaindre de ne rien pouvoir faire, que tout son entourage redoutait une catastrophe de sa part et que cette grossesse semblait la paralyser. Ah, l’adage des femmes enceintes c’était l’inquiétude des autres à leur égard. Au début ça devait être réconfortant de savoir qu’on s’inquiétait pour sa santé mais elle comprenait Edel, à la longue ça devait en devenir complètement déroutant et énervant. La marchombre comprenait l’énervement de son amie et son envie de prendre l’air. Pour tout dire, ça ne l’étonnait pas trop qu’Edel soit venue la voir elle pour se changer les idées. Parce qu’elle savait qu’elle s’inquièterait de son état mais pas trop. Qu’elle n’avait pas peur de se faire remonter les bretelles pas le Maître d’Armes ou par Amir. Et surtout parce qu’une amie c’était fait pour ça. Puis elle lui posa une série de questions


-Je comprends, ne t’inquiètes pas ! Ils s’inquiètent juste pour toi et pour le bébé ! Ils veulent le meilleur… Quitte à t’étouffer sous leur sollicitude ! En aucun cas, ça ne fait de toi quelqu’un de mauvais de vouloir respirer. C’est même normal et je suis sûre qu’ils comprendront !


-Bon, alors, Clarysse le bol d’air à ton service mon amie ! Je pense qu’une petite promenade s’impose, qui sait quel genre de bêtises on va bien pouvoir faire en route ?...


Et elles se mirent en route, souriantes. Soudainement, la marchombre se figea en se souvenant de quelque chose. Elle déclara :


-…Attends, tu as dit « des bébés » tout à l’heure ! Est-ce que je dois comprendre ce que je crois que je dois comprendre ? Aaaaaah ! C’est trop bieeeen !


Elle lui sauta à moitié dans les bras tant la nouvelle la réjouissait. Elle n’avait pas encore vu la tête un peu étonnée et déconfite de son amie.





_______________
Le plus beau, le plus charmant, le plus séduisant c'est bien évidemment Kylian ♥
"Obsessed by a fairytale, we spend our lives searching
for a magic door and a lost kingdom of peace"

Eugene O'Neil




Clarysse Vornang ... Halina Nilsan alias Nymphe Nadorable Nordique I love you
avatar

Premier Gardien
Messages : 137
Inscription le : 24/11/2009
Age IRL : 26


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une journée autrement, pour changer... [Inachevé]   Ven 7 Juin 2013 - 19:25

_M’étouffer sous leur sollicitude ?!s’emporta Edel poing indigné en l’air tout en suivant son ami d’un pas décidé en se tenant le ventre J’étouffe déjà très bien toute seule merci !puis se rendant compte qu’elle hurlait littéralement elle rougi d’un coup d’un seul en toussotant.Pardon je me laisse un peu emporter...

D’un pas décidé, la femme enceinte débordante d’énergie allait droit devant. C’était bien vrai qu’elle avait du mal à contrôler ses émotions et ça la faisait ruminer maintenant…
Mais déjà son amie était sur elle, suite à une phrase pour le moins suspect. « des bébés » ? Elle avait dit des bébés ? Et alors ? N’importe quoi ! Elle ne pouvait plus faire une seule erreur de language sans que ceux qui l’entourent ne se méprennent sur ses mots ! C’était touuuuuuuuuuujours comme ça ! Avec Locktar c’était pareil ! Il avait le don divin de la mettre totalement hors d’elle-même à chaque foi qu’ils discutaient et certains meubles de leur chambre en savaient long là-dessus, surtout la table de chevet ! Louée était la Dame cela dit, de lui avoir également offert à l’homme de sa vie, le don céleste de la calmer à nouveau quasiment instantanément d’un seul acte affecteux, mais ça… ce type d’insinuation sur la grosseur de son ventre… ces paroles à peine voilés sur la difformité de son corps de mère…
Edel sentit son sang ne faire qu’un tour dans ses veines et elle se rembruni soudain, le regard et la mine subitement sombre, les sourcils froncés.
Comment pouvait-on croire une seule seconde en la voyant, qu’elle pouvait en avoir deux à la foi de bébé dans le tiroir !? Elle n’était pas si…la jeune femme inspira violemment. Comment Clarysse osait-elle penser ça ? Que tentait-elle de lui faire comprendre au juste?

La Première Gardienne serra les mâchoirs de frustration, une lumière combattive scintilla dans ses yeux d’un bleu sombre océan en pleine tempête, comme son corps se rédissait tout entier sous l’émotion destructrice qui montait en elle tel un raz-de-marée pret à fondre sur son interlocutrice.

Bien sûr que non elle n’avait pas «DES bébés »… elle était grosse, oui ! Et alooors ?! Sa respiration s’accéléra alors que ses poings se serraient en réaction à sa colère grandissante. Elle ne l’était sûrement pas à ce point là c’était sûr !
Deux-bé-bés ? Gronda-t-elle intérieurement en retroussant lentement ses manches et fixant sans sciller l’auteur de l’attaque sans pitié.


_Cla-ryyse Vornang ! vrombit-elle entre ses dents serrées d’une voix rendue grave. Ses épaules se mirent à trembler sous l’effet de l’émotion. La femme enceinte ferma les yeux pour tenter de réprimer son exaspération, sans grands résultats. Quand elle les rouvrit l’océan déchainé de son iris jeta des éclairs en direction de son interlocutrice immobile. Et moi… eut-elle de la peine à articuler - j’espère pour toi… que je comprend mal ce qu’il me semble devoir comprendre à travers tes mots… ma vieille ! ses yeux fusillèrent la marchombre du regard Parce que Locktar n’est pas dans le coin et il ne t’entendra pas là d’où il est… alors si tu as un problème avec la balène assez énorme pour avoir deux bébés à la foi qui se tient debout devant toi… ses yeux s’enflamèrent violement d’indignation alors qu’un rouge écarlate éclatait en fleur sur ses pomettes crispées réfléchi bien à deux fois avant de parler à nouveau ! Me cherche pas !

Un groupe d’oiseau s’envola précipitement au dessus de leurs têtes comme elle venait d’hurler ses dernières phrases, faisant bruisser bruyamment les feuillages sur leur passage.
Frappant du poing dans la paume ouverte de son autre main, Edel sentit le Dessin grésiller sous le Gant bleu marine qui l’envelloppait. Il fallait qu’elle se calme ou elle allait faire un malheur ! Une brise vint soulever sa chevelure blonde mais ne parvint pas à rafraichir sa peau fiévreuse. Sa machoir se crispa encore d’avantage. Elle n’arrivait pas à le supporter !
Clarysse avait de la chance qu’elle ait oublié son sabre à l’appartement ! Elle lui aurait montré elle ce qu’elle lui disait la GROSSE ! evil Non mais ! Elle croyait quoi ? Que parce que c’était son amie elle pouvait dire n’importe quoi ? Locktar s’était prit une table à la figure pour moins que ça !


_J'espère que tu as appris à la chevaucher la brume... marchombre. Non mais tu m'as bien regardé?!!

Son regard scintilla au milieu de sa mine sombre. vampire
Elle n’était PAS une BALEIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIINEEEEEEEE !!!!!!!!!!



C'est un peu court désolée! >< je peux éditer si y a un problème! Cool



_______________
avatar

Maître des écuries
Messages : 162
Inscription le : 26/04/2010
Age IRL : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une journée autrement, pour changer... [Inachevé]   Dim 14 Juil 2013 - 0:20

Ce ne fut pas Edel qui fut la plus déconfite par la suite mais bien la marchombre. Elle ne comprenait vraiment pas d’où venait la soudaine colère foudroyante de son amie. Elle ne voyait vraiment pas ce qu’elle avait bien pu dire ou faire pour mériter cette attaque en règle. Puis, au fur et à mesure du discours, elle comprit la source du problème. Elle avait gaffé et sous-entendu des trucs tabous pour Edel. Sa taille. Elle n’en revenait pas à quel point son amie était devenue susceptible depuis sa grossesse. Clarysse soupira fort pour rester elle-même calme avant de répondre :

 

-Eh, mettons les choses au clair mon choux avant que je ne fuis ta colère divine sur un nuage de brume magique.

 
Elle s’avança vers son amie et imita la position combattive de la Première Gardienne, en plaçant même les mains sur ses hanches en une parodie de gouvernante qui gronderait les enfants. Même s’il y avait un petit sourire sur les lèvres de la petite marchombre.

 
-Tout d’abord, il faut que tu te calmes, là maintenant de suite. Sinon j’appelle Amir et tu retournes t’étouffer toute seule, femme enceinte aux nerfs en carton !

 
Clarysse se dit qu’elle allait en prendre une pour ce qu’elle venait de dire mais continua, parce que les hormones n’était pas une excuse pour être méchante avec une amie :
 

-Ensuite, quand quelqu’un te félicite, la décence veuille que tu lui dises « merci », pas que tu t’énerves sur elle.
 
Là elle sourit, vu qu’elles savaient toutes les deux ce qu’elles pensaient de la « décence » et de tout le tintouin. Puis elle déclara, sûre d’elle :
 

-Enfin, je ne faisais aucunement référence à ton poids ou à la taille de ton ventre mais bien à ce que tu venais de me dire, semble-t-il sans t’en rendre compte…

 
Elle soupira légèrement avant de reprendre, un peu énervée par le comportement d’Edel :


-Et je comprends mieux la tête épuisée de Locktar quand je l’ai croisé hier, si tu piques des crises comme ça à chaque fois qu’il ouvre la bouche et parle de la Dame-Baleine, je crois qu’il doit avoir des nerfs d’aciers !

 
Elle tira la langue quand son amie fit mine de lui sauter dessus pour l’attaquer et se venger de ses propos outrageux. Finalement, la Gardienne sembla s’apaiser et la jeune femme sourit en demandant :
 

-Bon, ça y est, tu t’es calmée, ça va mieux, on peut revenir à nos distractions ?
 

Soudain, elle eut une révélation qu’elle partagea de suite avec la combattante :


-Oh, j’ai une idée, si on envoyait des bombes à eau sur le cours en plein air de Dessin ?
 

Et, aussitôt dit, aussitôt fait, la brunette prit son amie par la main et l’entraîna vers l’Académie avec un air satisfait sur le visage.


_______________
Le plus beau, le plus charmant, le plus séduisant c'est bien évidemment Kylian ♥
"Obsessed by a fairytale, we spend our lives searching
for a magic door and a lost kingdom of peace"

Eugene O'Neil




Clarysse Vornang ... Halina Nilsan alias Nymphe Nadorable Nordique I love you
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Une journée autrement, pour changer... [Inachevé]   



 
Une journée autrement, pour changer... [Inachevé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires
-
» Une mission pour changer la face d'Haïti !
» Pour être heureux, il faudrait se persuader qu'on vît quand on rêve, qu'on rêve quand on vît. (Réouverture par Camelle)..
» Formulaire pour changer de rang
» Que faire pour changer Haiti ?
» Match #1 - POUFSOUFFLE vs SERPENTARD

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Académie de Merwyn :: L'enceinte de l'Académie et ses alentours :: Les alentours de l'Académie :: Le parc-