Marquer tous les forums
comme lus

Sujets actifs du jour
Voir les nouveaux
messages depuis
votre dernière
visite
AccueilGinetteTrop de question, pas assez de réponses... [Inachevé]
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Forum RPG Ewilan école Merwyn RP Ellana Edwin Merwyn Vivyan Ts'Liches Marchombre Al-Poll All-Jeit Dessin Académie jdr Poésie RPG école médiéval fantasy Bottero jeu de rôle jeux de rôle RP forum quête monde salim duom
 

Partagez | 
 

 Trop de question, pas assez de réponses... [Inachevé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Bois
Messages : 13
Inscription le : 19/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Trop de question, pas assez de réponses... [Inachevé]    Dim 24 Fév 2013 - 1:41




Je suis heureux. J'ai été accepter à l'Académie dans la maison Aequor. Et si la veille je n'avais pas vraiment réalisé ce qui m'arrivé, aujourd'hui je prenais conscience que j'allais devenir un guerrier. Bon, pas tout de suite certes, mais un guerrier quand même. Le seul problème, c'était ce fichu règlement extremement stricte. Le code Merwynien. On ne pouvait rien faire ! Voir sa famille ? Interdit. Cela me semblait être la règle la plus stupide de toutes. En quoi voir sa famille pouvait avoir un effet négatif ? Au contraire. Au moins, ca allait me motiver encore plus que je ne l'étais déjà. Plus vite je deviendrais un guerrier, plus vite je pourrais revoir ma mère. C'est elle qui m'à élevé, elle qui s'est occupé de moi toute mon enfance. Je lui ai fait une promesse, je compte bien la tenir. 

Je repousse les draps qui me couvrent et m'assoie dans le lit en m'étirant. Il fait beau dehors, c'est une belle journée qui s'annonce. L'occasion d'aller courir. De toute façon, qu'il neige, qu'il pleuve ou qu'il vente, tous les matins je cours. Et puis, les cours de combat était pour l'instant interrompu. Je jete un regard à la petite horloge accrochée sur le mur. Cinq heures trentes. Ce qui me laisse le temps de prendre une douche. Aussitôt dit, aussitôt fait, je saisis une serviette que je pose sur mon épaule et ma MA-GNI-FIQUE tenue bleu cyan que je suis obligé de porter. Encore une règle de ce code. L'eau froide finit de me réveiller et je me sèche les cheveux avant d'enfiler juste le pantalon et la tunique que je resserre avec la ceinture noir assortie aux bottes. J'étouffe un baillement en sortant dans les couloirs. Quelle idée de se rassembler à six heures dans la grande salle ...

Je sors dans la cour après un rapide déjeuner et me dirige vers les jardins ou je commence à courir à petites foulées. Courir est un très bonne entraînement, cela fait travailler tous les muscles et rend endurant. Si j'arretais de faire mon philosophe moi ? Courir est avant tout un plaisir et ce n'est pas parce-que je viens d'arriver dans le lieu le plus stricte que je connaisse que je vais m'en priver.

Les rayons chauds du soleil sur ma peau étaient agréables et la légère brise matinal empechait d'avoir trop chaud. Les jardins étaient pratiquement desert et le petit nombre des membres de ma maison me frappa encore plus. J'avais appris la veille que en effet, Aequor était assez vide et que j'étais aussi le seul apprenti guerrier de cette maison. J'avais aussi constater la drôle d'ambiance qui régnait içi. J'essaierais d'en savoir plus par la suite, mais il à du arriver quelque chose et ce quelque chose a apparement changer les habitudes de l'école.

Je sortis de mes pensées et me concentrais sur ma course tout en détaillant les lieux. Les jardins étaient plutôt agréable, surtout en cette journée ensoleillée. L'herbe qui couvrait le sol était bien verte, ainsi que les nombreux bosquets parfaitement taillés et les feuilles des grands arbres. A certains endroits, il y avait aussi des bancs de bois sombres en parfait états, comme-ci personne n'avait eu l'idée de s'assoir dessus. Aux dernières nouvelles, c'était à cela que servais un banc, non ? Cet endroit m'ammener à me poser trop de questions à mon goût. Habituellement, je faisais les choses, point final en n'en parle plus ! Mais là ... Trop de questions sans réponses. 

Je croisais quelques personnes que je détaillait et qui firent de même de manière ... Appuyée. En même temps ... On ne croise pas tout le temps des gens vétu de bleu comme celui que je porte. Pas vétu, déguisé était plus le mot. Les Teylus avaient droit a une tenue noire eux ! Mais quitte à devoir porter cet uniforme, autant le faire avec fierté ! Et puis à bien y réflechir, il s'accordait avec mes yeux bleus/gris. Comme quoi, il n'y avait pas que des points négatifs dans cette affaire.

Je laissais tomber cette affaire de vêtements et me remit à marcher. En passant dans une allée, j'aperçus un banc sur la droite. Je me dirigeais vers celui-ci avec l'intention de m'y installer pour récuperer après mon jogging, mais alors que je n'étais plus qu'à quelques mètres, une jeune femme toute de noir vetue sortit de nul part et s'y assit. Non non, pas une sorcière, mais une Teylus aux longs cheveux noirs qui devait avoir une vingtaine d'années. Le banc pouvait bien accueillir deux personnes non ? Je n'ai fait pas deux mètres de large ! Et puis, si elle est d'humeur à discuter, je pourrais faire une nouvelle rencontre. Elle pourrait peut-être me renseigner sur la situation actuelle de l'Académie par la même occasion. Je m'approche donc vers elle et prend la parole.


Bonjour ! Je m'appelle Lewän ! Ca ne dérange pas si je m'installe ici ?


Ici, signifiait le banc bien sur, mais inutile de le préciser, elle ne devait pas être bête. Je l'espérais car sinon, à par parler du petit déjeuner, je ne vois pas ce que je pourrais faire ...




_______________


"Tuez un homme, vous êtes un meurtrier
Tuez en des centaines, vous êtes un héros"
avatar

Apprentie Légionnaire
Messages : 561
Inscription le : 03/07/2009
Age IRL : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Trop de question, pas assez de réponses... [Inachevé]    Dim 3 Mar 2013 - 20:45

a jeune guerrière se leva tôt ce jour-là, comme tous les jours depuis maintenant un certain temps. Et comme tous les jours, elle enfila son pantalon, ses bottes puis son uniforme. Il faisait encore frais le matin mais en courant elle se réchaufferait. Elle partit courir aux aurores. Maintenant, elle arrivait à avoir un rythme de sommeil plus réglé et beaucoup moins random ou peuplé de rêves glauques ou de gens qui lui parlaient dans sa tête. Sa santé mentale et celle de ses camarades de dortoir ne s’en portaient que mieux. Elle sortit alors de la salle commune, s’attacha les cheveux en montant les escaliers, traversa le hall et sortit en direction du parc. Elle courut presque une heure en faisant bien attention de rester dans les limites de l’Académie ; s’arrêta à la cascade où elle but quelques gorgées d’eau en se rafraîchissant un peu, au risque de s’enrhumer et enfin, elle prit un autre chemin pour revenir vers l’Académie. Les chemins auparavant vides se remplissaient petit à petit. Elle croisa William et Jarod deux gardes sympathique qui faisaient leur ronde ensemble. William l’aborda, alors elle se mit à marcher à côté d’eux le temps de discuter un peu :


-Eh la coureuse ! Ça va ? T’as fait combien de temps aujourd’hui ?


-Salut les gars ! répondit-elle, son éternel sourire aux lèvres. J’ai la pèche et vous ? Là ça va faire une heure et demi mais je rentre sinon je vais, encore, rater l’appel.


-Tant que ça ? fit mine de s’étonner celui qui se nommait Jarod en rigolant. Nan mais ça s’améliore pas le sommeil chez toi ! Tu peux pas faire comme tout le monde et dormir ? C’est qu’on va se lasser de te croiser.


-Naaan, vous pourriez pas vous en lasser, j’suis la seule distraction de votre longue et monotone ronde !


-C’est ça, rétorqua William tentant de contenir son rire, dans tes rêves, gamine ! Allez, file vite sinon, on va devoir te traîner de force à l’appel et douche-toi, tu sens pas la rose !


-A vos ordres Chef ! s’exclama-t-elle avant de repartir mort de rire au pas de courses vers l’Académie.


Il ne lui fallut pas longtemps avant de rejoindre les jardins où elle savait qu’elle trouverait des bancs pour s’étirer. Arrivée dans le jardin, elle se remit à marcher, fit rouler sa tête d’un côté puis de l’autre et tourna ses épaule avant d’étirer son muscle trapèze en rapprochant son bras de sa poitrine. Elle parvint enfin à son banc habituel et s’y assit pour étirer ses fessiers et ses cuisses. Manque de chance, elle n’était pas seule, un jeune Aequor, apparemment épuisé de sa propre course la suivit. Ça ne la dérangeait aucunement, même si bon, il avait l’air charmant et elle devait faire peine à voir, transpirante et en train de s’étirer. Elle tenta de faire ça la plus gracieusement possible mais c’était peine perdue, elle ressemblait à rien. Elle rattacha ses cheveux pour donner le change avant de recommencer ses exercices d’étirement. Et merde il décidait de lui parler. Est-ce que parler essoufflée était une bonne technique pour se faire des amis ? Pas sûr. Mais bon, il avait bien du comprendre qu’elle venait de courir même s’il ne savait pas combien de temps. Tant pis, elle tenta de reprendre son souffle avant de répondre :


-Salut ! Moi c’est Halina, ne te gène surtout pas, je dois juste m’étirer !


Elle lui sourit et se leva, posa sa jambe sur le banc et descendit le buste sur sa cuisse pour étirer son dos et l’arrière de sa cuisse. Elle resta un moment dans cette position peu classe et passa à l’autre jambe. Puis elle reposa ses deux pieds par terre et étira ses mollets. Elle se rassit enfin et continua d’étirer divers muscles. C’était une habitude qu’elle avait depuis qu’elle avait appris le bienfait de la course et la douleur du lendemain. Depuis, elle n’avait jamais oublié de s’étirer. Ils restèrent donc silencieux un moment puis dans le haut de l’Académie, une cloche sonna une fois pour indiquer qu’il était la demi et donc qu’il ne lui restait plus qu’une demi-heure pour être prête. Elle pesta à haute voix :


-Ah, je vais pas avoir le temps de passer à la salle d’eau avant l’appel ! ‘Fais chier !


Halina grimaça, joua avec les muscles de ses bras en se disant qu’aujourd’hui à l’heure du cours de combat, elle irait taper dans des mannequins pour ne pas qu’elle se ramollisse trop. Elle tourna la tête vers son voisin qui la regardait bizarrement et lui demanda en rigolant :


-Pourquoi tu me regardes soudainement comme ça ? J’ai un truc sur le nez ?


Prise d'un doute, elle joignit le geste à la parole, elle se frotta le nez, fronça les sourcils et demanda, engageante :


-T’es nouveau toi, non ? Tu sais ce que c’est l’appel ou personne t’a expliqué ?



[Edition évidemment possible \o/ ]


_______________

             
"Obsessed by a fairytale, we spend our lives searching
for a magic door and a lost kingdom of peace"

Eugene O'Neil

Spoiler:
 


Halina Nilsan ... Clarysse Vornang
 
Trop de question, pas assez de réponses... [Inachevé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires
-
» Suzy ~ « La fierté a rarement un juste milieu, on en a trop ou pas assez. » [TOXIC]
» Personne n’est trop occupé. Ce n’est qu’une question de priorités | Naora
» Haïti : La question de couleur et Michel Martelly.
» Petite question [Assez redondant comme titre...]
» [Théorie] 4 fausses réponses évidentes à des questions trop posées

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Académie de Merwyn :: L'enceinte de l'Académie et ses alentours :: L'enceinte de l'Académie :: Les jardins-