Marquer tous les forums
comme lus

Sujets actifs du jour
Voir les nouveaux
messages depuis
votre dernière
visite
AccueilGinetteNa na na na na na na na na na SuperSiffleur ! [Terminé]
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Forum RPG Ewilan école Merwyn RP Ellana Edwin Merwyn Vivyan Ts'Liches Marchombre Al-Poll All-Jeit Dessin Académie jdr Poésie RPG école médiéval fantasy Bottero jeu de rôle jeux de rôle RP forum quête monde salim duom
 

Partagez | 
 

 Na na na na na na na na na na SuperSiffleur ! [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Apprenti Chantelame
Messages : 312
Inscription le : 22/12/2008
Age IRL : 23


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Na na na na na na na na na na SuperSiffleur ! [Terminé]   Ven 28 Déc 2012 - 1:10

Non mais sérieux, dafuq ?
Des champignons ?
Genre il savait distinguer les pas bons de ceux qui tuaient, en plus.
Non mais Tifen, j’vous jure.

Et que j’te revois pas avant le coucher du soleil et le panier rempli de petits bolets et de grandes cêpes.
Oui oui. Bien sûr. Et tu veux des chataignes pour assaisonner tes amanites, aussi ?


*

Einar grognassait fortement, les pieds dans l’humus, penché comme une petite vieille à ausculter des champignons sous toutes les coutures pour essayer de déterminer s’ils avaient une tête d’assassins ou non. Genre les petits marrons racornis tout moches, sur le coup, ça lui disait rien, mais les jolis plein de couleurs, ils les auraient bien pris. Sauf que Tifen lui avait dit de se méfier et que c’était traitre les champignons, du coup il galérait un peu.
Et puis il croisa une autre petite vieille avec un panier au bras occupée à fouiller les champignons aussi.

- ... Toi aussi Ichel, t’as été envoyée en mission bizarre pour ratiboiser tous les champignons de la journée ?  … Ouais, t’as raison, j’suis sûr que c’est un complot de la part de nos deux maîtres réunis, ils sont copains comme coureurs. Ca t’dit, on fait équipe ? j’y connais rien aux champignons, mais j’peux ramasser des chataignes en attendant.


*

A la fin de la journée, leur équipe de gagnants avait tout déchiré. Genre ils avaient un panier plein de chataignes, marrons, glands, baies et tout un tas de machins super bons pour rajouter avec les champignons, et dans l’autre, le plus lourd, qu’ils portaient à tour de rôle, il y avait des tonnes de champignons. Ils avaient réuni leurs connaissances respectives pour faire un duo champignon d’enfer, et ça avait marché. Et puis c’était clairement plus agréable de pouvoir discuter avec quelqu’un que t’aimes bien quand t’es d’astreinte cueillette que quand t’es tout seul comme un demeuré.


*

Y’avait un problème.
Ils n’étaient pas seuls.

- Ichel, y’a un truc qui cloche… Y’a plus d’oiseaux. Et tu trouves pas que ça pue, tout d’un coup ? … Ouais, t’as raison, c’est suspect.

Un bruit énorme derrière eux. Comme une charge de cavalerie. En plus monstrueux. La seule chose dont se souvint Einar, c’est la puanteur extrême, un juron d’Ichel, un grincement immonde, et un énorme. Giga. Über. Coup de masse dans le crâne.
Et puis ce fut tout noir.


*

Quand il se réveilla, il était assis par terre, attaché à un arbre. Et quand je dis attaché à un arbre, c’est saucissonné, hein, entouré de tellement de cordes qu’il aurait pas pu bouger un doigt s’il avait tenté. Il avait super mal au crâne. Et la puanteur s’en allait pas. Par contre, la peur, elle, le prit. Quand il percuta qu’un groin énorme se trouvait juste devant ses yeux. Un machin purulent dégueulasse. Et qu’il y en avait plein.
Des Raïs. Ils avaient été capturés par des Raïs. Il y en avait au moins.. bon, il avait jamais bien su compter, mais bien dix mille. Ou alors dix. ‘Fin, quelques zéros en plus ou en moins…

Paniqué, il se débattit. Ichel était pas loin, à ruer dans les bras d’un Raï, et à l’assommer des jurons les plus fleuris, tandis qu’un autre Raï tentait de l’attacher à son tour à un arbre. Ils durent s’y mettre à quatre pour finir par la vaincre, et ça, ça s’annonçait pas très bien pour eux. Entre deux grognements porcins, il arriva à discerner leur  conversation vaguement humaine.
Et de ce qu’il en discerna, ils allaient être tués.
Et mangés.
Fourrés aux chataignes.
Assaisonnés aux champignons.


Einar se mit à prier la Dame très très très fort. Il pouvait rien faire dans la situation présente, et Ichel était aussi ligotée que lui. Ils échangèrent un regard paniqué.

- A l’aaaaaaaaaide ! Au secoouuuuuuuuuurs ! A l’AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAIDE !

Réflexe du condamné. Crier le plus fort possible au cas où quelqu’un passerait par là et pourrait les sauver. Il cria le plus fort possible… jusqu’à ce qu’un Raï lui mette un baillon dégueulasse dans la bouche.
Là, il ne put plus que prier.



_______________


   

Marlyn Til' Asnil | Duncan Cil' Eternit | Einar Soham | Shannon Seng

La Brute Marchombre
Messages : 864
Inscription le : 26/05/2009
Age IRL : 22


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Na na na na na na na na na na SuperSiffleur ! [Terminé]   Ven 28 Déc 2012 - 2:20

Des champignons, des champignons. Que voulait-il lui montrer grâce à cet exercice complètement inutile hein ? Ramasser des champignons. Son maître se moquait-il d'elle ? Après tout, il le faisait continuellement, cela n'avait donc rien d'étonnant. Mais pourquoi ramasser des champignons ? C'était pas comme si elle n'avait que ça à faire, non, elle devait finir les dernières retouches sur son arc, s'entraîner au tir à l'arc, au combat, à se fondre dans le courant, bref, elle devait faire ce qu'un apprenti marchombre était censé faire. Et donc, aller à la cueillette aux champignons n'en faisait largement pas parti. Ichel avait beau s'être acharnée à trouver le comment du pourquoi, il n'avait rien voulu dire. Il s'était contenté de l'observer avec son autorité légendaire tout en lui répétant la même phrase.

- Va me chercher ces foutus champignons, et que ça saute !!

La kaelem avait donc fini par courber l'échine et à se mettre en route, un panier à la main. Elle avait trainé les pieds tout au long du chemin jusque dans la forêt. En grommelant bien sûr. Elle arriva donc dans cette forêt le plus vite possible afin de finir cette corvée eh bien... le plus vite possible. Elle n'avait pas que ça à faire non d'un raïs en culotte courte !
Trouvant le coin indiqué par le marchombre, elle commença à fouiller dans les herbes, trouvant quelques bons champignons par-ci par-là. Encore heureux qu'elle savait différencier les bons des mauvais, sinon elle aurait retrouvé un Arro complètement recouvert de pustules et à la mine verdâtre après qu'il ait mangé ses crêpes. Plus les minutes passaient, plus elle commençait à ressentir des courbatures dans son dos.
Elle se releva et tomba soudain nez à nez avec... Einar. Que faisait-il là lui ? Pourquoi il ramassait aussi des champignons?


- Eh bah ça ! Ouais, ils sont sûrement de mèches ces deux-là. Eh bah tant pis pour eux, on la fera pas seul tiens, leur corvée ! Ok, ça marche. Moi j'sais m'débrouiller avec les champignons, j'vais t'en trouver des hyper comestible, tu vas voir !

Elle qui était partie pour ramasser deux ou trois champignons, filer à l'anglaise pour faire autre chose et dire à son maître qu'elle n'en avait pas trouvé plus. C'était mal parti. Tant pis, au moins elle n'était pas seule. C'était toujours plus sympa de ramasser des champignons avec un ami à qui parler. Ils passèrent donc toute la journée à se tordre le cou, le dos et tout autre appendice afin de ramasser le plus de champignons, châtaignes, framboises et autres. Ichel aurait pu s'effondrer sur son lit si elle l'avait à portée de main.
Les deux amis contemplèrent leur butin et, tout fière d'avoir uni leur force pour terrasser leur maître respectif, entreprirent de rentrer enfin à l'Académie.
Ils s'apprêtèrent à passer par dessus un tronc effondré lorsque quelque chose attira leur attention. Quelque chose clochait. Ichel tendit l'oreille, rien. Le silence. Inquiétant. Einar prit la parole. Il avait remarqué lui aussi. Plus d'oiseaux. Le pire, une odeur épouvantable, une puanteur digne des plus grands ogres de tout le Septentrion.
Soudain, un bruit énorme de pas. Non, ce n'était même pas des pas, c'était un brouhaha infernal qui ne semblait pas le moins du monde s'atténuer. Einar regardait dans le sens opposé d'Ichel, ce fut donc elle qui perçut en première la source de ce son – surtout de cette puanteur atroce.
Des raïs ! Une cinquantaine de raïs !
La marchombre ne put retenir un énorme juron avant de sortir ses dagues. Elle eut à peine le temps de se mettre en position de combat que la horde se rua sur eux. Einar reçut immédiatement un coup sur le crâne, il n'avait pas vu le coup venir. Quand à Ichel, elle tenta de se défendre face au premier raï qui se présenta à elle, mais fut bien trop vite dépassée par le nombre. Un des raïs lui asséna alors un coup sur l'arrière du crâne.

* * *

Ichel se réveilla dans les bras d'un immonde raï recouvert de pustules difformes. Elle repéra alors Einar non loin de là, attaché à un arbre. La marchombre n'était pas réputée pour son calme légendaire ni pour sa courtoisie à toute épreuve envers ses assaillants. Loin de là. Elle commença donc à se débattre – bah oui, s'il fallait qu'ils se fassent tuer aujourd'hui, au moins ne pas leur facilité la tache à ces porcs – et poussa des jurons tous aussi ignobles les uns que les autres. Puis, quelques phrases un peu plus complètes.


- Saletés de porcs, vous allez le regretter ! Quand j'vais m'libérer j'vais vous ratatiner, vous écraser comme des cafards purulents, vous saigner comme les porcs que vous êtes !! J'vais vous massacrer !!!

Les insultes s'enchaînaient de plus en plus même si elle savait que ça ne les aidait pas le moins du monde. Tant pis, ça avait au moins le mérite de la calmer un peu. Enfin, calmer était un bien grand mot. Ils réussirent enfin à la maitriser en s'y mettant à cinq alors qu'un sixième l'attachait contre un arbre qui se trouvait juste à côté de celui d'Einar. Ce dernier hurla soudain à l'aide, mais fut bien vite coupé par un bâillon. Un raï voulut faire de même pour Ichel, mais fini la main ensanglantée. Pourquoi ? Ichel savait mordre voyons et même si leur peau verdâtre immonde la dégoutait, elle refusait qu'ils la bâillonnent. Tout sauf ça ! Il fit une seconde tentative, mais les marques des dents de la kaelem marquèrent sa chair une seconde fois.

- T'as pas intérêt à retenter le coup sinon j'te chope la main entière, vu ?!

L'autre imbécile de raï sembla comprendre et s'en alla vers le feu que les autres avaient entre temps préparé. Un feu ? Mais ma parole, ils comptaient les manger ! Ichel, soudain paniquée, se retourna vers Einar et lu dans son regard qu'il avait compris la même chose qu'elle. La horde avait même préparé deux pieux sur lesquels ils allaient... cuir. Non ! Elle se refusait de se faire dévorer par des raïs ! Tout en tentant de faire passer ses mains à travers ses liens pour se libérer, elle commença à hurler.

- A L'AIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIDE !! VENEZ NOUS AIDER !! A L'AIIIIIIIIIDE !!!!!

C'était peine perdue, ils se trouvaient au beau milieu de la forêt et jamais personne ne venait ici. Ils allaient finir dans l'estomac de ces saletés de raïs.
En plus, voilà l'autre idiot qui revenait avec son bâillon. Ses mains se rapprochèrent lentement et sa tête aussi. Beaucoup trop près. Dommage pour lui. Ichel lui asséna un coup de boule monumental en plein dans les dents et il s'effondra sur le coup. Un sourire s'afficha sur le visage de la kaelem.


- J't'avais prévenu pourtant, t'as pas voulu m'écouter. Maintenant tu vas même pas pouvoir gouter à ma chair si succulente.

Il y eut soudain du mouvement non loin d'eux...




_______________
...hanter la tempête et rire de l'archer ??...
Que devient la neige quand elle fond ? Symphonie du printemps.
Que devient un rire qui se brise ? L'ébauche d'une nouvelle farce.



Le secret réside dans les lettres du mot MAGIE
Un brin de bravoure pour cinq-cent-vingt-sept grains de folie o>
Âne Arc-En-Ciel Adorable à votre service, les ptits loups =3

Primat de Teylus et Maître d'Armes
Messages : 622
Inscription le : 26/11/2008
Age IRL : 27


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Na na na na na na na na na na SuperSiffleur ! [Terminé]   Dim 30 Déc 2012 - 0:51

La journée s'était passée comme d'habitude. Une journée normale d'un maître d'armes à l'académie de Merwyn. Des cours espacés par des pauses. Depuis qu'il avait Eileen comme assistante, Locktar s'accordait plus de temps de répit, notamment pour passer du temps avec Edel.

Mais ce jour-là, il s'était aussi reposé car cette nuit-là, il avait prévu de reprendre sa tenue de garde pour une patrouille. En effet, Edel refusait toujours d'engager un nouveau garde pour la remplacer entièrement. Elle continuait de travailler malgré son ventre qui s'arrondissait. Mais ce soir-là, Locktar avait réussit à faire en sorte qu'elle reste au lit pour se reposer. Vu qu'il ne voulait pas surcharger encore plus le pauvre Amir, le maître d'armes se chargerait de patrouiller cette nuit-là.

C'était donc ce qu'il avait fait.

Une patrouille tranquille au départ. Il avait salué des gardes qu'il connaissait et il avait continué d'arpenter les couloirs qui se vidaient de plus en plus au fur et à mesure de la nuit, pour finir par n'être visité que par les gardes. Alors que la lune était déjà bien haute dans le ciel, il sortit de l'enceinte de l'académie.

Ce fut là que tout se compliqua. Quand il s'approcha de la forêt, une horrible odeur lui prit le nez. Une odeur qu'il connaissait malheureusement trop bien. Des Raïs. Les horribles guerriers cochons étaient dans le coin? Les Marches du Nord ne faisaient décidément par leur boulot. Dire que quand il était soldat, tout le monde vantait les mérites des Frontaliers. Ils étaient peut-être puissant, rien n'empêchait que leur boulot était de protéger l'empire des Raïs. Et s'il y en avait dans le coin, c'était qu'ils avaient encore faillit à la tâche.

Locktar s'empara de son épée et il s'engouffra dans la forêt. Il n'eut pas trop de mal à trouver les Raïs, il suffisait de les suivre à l'odeur. Mais quand il tomba dessus, il ne s'attendit pas à ce qu'il trouva. En plus de la cinquantaine de guerriers cochons, il y avait deux élèves saucissonnés à des arbres.

Einar et Ichel.

Qu'est ce qu'ils faisaient là? Ils avaient cru qu'ils parviendraient à tuer les Raïs? C'était inconscient.

Locktar n'avait pas le choix, il devait agir et vite. Il n'avait pas le temps de rebrousser chemin pour aller chercher de l'aide. Le feu crépitait déjà et les Raïs auraient le temps de s'occuper de leur "dîner" avant le retour du maître d'armes.

Le combat allait être serré.

Locktar sortit du couvert des arbres et il chargea. Un premier Raïs tomba, décapité. Le maître d'armes ne s'arrêta pas. Il fonça, se frayant un passage vers les deux élèves. Trois Raïs tombèrent avant qu'il n'arrive à son but. Un coup d'épée à droite. Un coup d'épée à gauche. Les cordes liant les élèves aux arbres tombèrent au sol.

- Sauvez-vous et allez chercher de l'aide.

Locktar repartit au combat.


Le maître d'armes n'aurait jamais cru qu'une simple patrouille allait se transformer en combat avec autant de Raïs.


[Je ne savais pas si vous vouliez participer au combat ou si je devais tuer tous les Raïs en un post. Donc si ça va pas, MP ^^]



_______________
Il est plus facile de faire la guerre que la paix







Spoiler:
 

Apprenti Chantelame
Messages : 312
Inscription le : 22/12/2008
Age IRL : 23


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Na na na na na na na na na na SuperSiffleur ! [Terminé]   Jeu 10 Jan 2013 - 22:57

Rôti aux champignons.
Il ne ferait même pas un bon rôti. Il n’avait pas un gramme de graisse sur le corps, et il n’était pas sûr qu’il aurait bon goût avec les champignons.
Ichel, par contre, elle ferait un rôti bien graisseux. Naif

Et puis tout bascula dans une apocalypse digne de celle que menait Gertrude dans les cuisines quand sa louche fétiche avait disparu et qu’elle retournait tous les chaudrons pour la retrouver.
Les fourrés bougèrent. Puis les Raïs bougèrent.
Puis la tête d’un Raï bougea.
Toute seule.

Genre, elle se détacha de son corps, en exhalant du sang putride, et elle vint rouler aux pieds d’Einar. Qui, s’il n’y avait eu son baillon, aurait poussé un hurlement de dégoût et de terreur mêlée, parce qu’une ombre furieuse avait décapité un Raï et commençait à moissonner les autres. Mais son hurlement se noya dans son baillon et dans les autres hurlements des porcins qui s’affolaient tous. Les uns prenaient leurs armes, les autres prenaient ce qui leur tombait sous les mains. Einar et Ichel échangèrent un regard entre la stupeur et la panique.
Et c’est alors qu’il reconnut leur sauveur, quand celui-cit fit un grand moulinet de son épée pour trancher les cordes qui les liaient aux arbres.
Locktar.
Locktar était venu les sauver.
Locktar, à la chemise déjà dégoulinante de sang Raï, était en train de mettre à mal toute une armée de Raïs. Grand siffleur était venu les sauver d’une mort certaine. Einar en aurait pleuré de reconnaissance.

- Gmmm Smmfllmr !


Il se rappela alors qu’il avait oublié d’ôter son baillon, et ôta le tissu graisseux et puant de sa bouche. Ichel et lui, libres, échangèrent un autre regard.

Ils n’auraient pas le temps d’aller chercher de l’aide. Aucun des deux n’était dessinateur, ils ne pouvaient pas faire un pas sur le côté pour aller appeler les gardes, et courir jusqu’au poste de gardes le plus proche serait déjà trop tard.
Einar voulait pas que M’sieur Guidjek se fasse tuer par leur faute. Et il avait le pressentiment que s’ils le laissaient tout seul pour affronter une armée de RaÏs, ils allaient le retrouver mort quand ils reviendraient. C’est sûr, M’sieur Guidjek, pouvait poutrer une patrouille de Raïs à lui tout seul, et il le ferait sûrement, mais il voulait pas tenter les dieux.

Avec un cri perçant, Einar s’aplatit au sol.
Un Raï éviscéré par l’épée du maître d’armes vola par desssus lui en l’évitant de justesse et retomba dans un tas de gargouillis et de viscères immondes.

C’était sa chance de briller aux yeux de son maître d’armes. Il avait la chance de lui prouver qu’il savait se battre à ses côtés aussi. Einar rampa jusqu’au Raï éventré et ôta sa ceinture dégoulinante de sang et de viscères, pour trouver ce qu’il cherchait : les armes du monstre.

- Ichel, attrape !
cria-t-il en lui lançant une dague qu’il avait trouvée, mais elle se contenta de lui sourire en lui montrant deux dagues qu’elle avait déjà récupérées sur un autre cadavres. Les Raïs ne se battaient pas à l’épée.
Restaient la masse.

Einar soupesa le gourdin plein de piques, mais n’eut pas le temps de choisir une meilleure arme qu’un Raï échappé à la surveillance de Locktar fonçait sur lui. Paniqué, Einar tourna sur lui-même en balançant la masse de toutes ses forces, et le cräne du Raï produisit un bruit dégueulasse quand les piques se plantèrent dedans en écrabouillant son museau de porcin.
OK, la masse c’était trop cool.

- M’sieur Siffleur, attention !!!
Il n’eut pas le temps de venir au secours de M’sieur Guidjek qu’un Raï contournait par derrière pendant que trois autres le gardaient occupé devant. Mais M’sieur Guidjek n’avait pas besoin de lui.
Les quatre Raïs tombèrent morts avant même qu’Einar cligne des yeux.

Mais venir verbalement au cours de M’sieur Locktar l’avait déconcentré.
Il sentit soudain qu’une main aggripait ses cheveux et tira violemment sa tête en arrière, dans un éclair de douleur fulgurant.



_______________


   

Marlyn Til' Asnil | Duncan Cil' Eternit | Einar Soham | Shannon Seng

La Brute Marchombre
Messages : 864
Inscription le : 26/05/2009
Age IRL : 22


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Na na na na na na na na na na SuperSiffleur ! [Terminé]   Sam 12 Jan 2013 - 23:48

Un déchirement dans les arbres, puis un énorme bruit de fracas. Les raïs perdus tentant de récupérer leurs armes dans un brouhaha digne de leur race. Plusieurs cris d'agonies, des gerbes de sang et une seule ruée. Soudain, une silhouette. Grande, imposante. Ichel n'en crut pas ses yeux.
Locktar.
Les avait-il entendu ? Passait-il simplement par là par pur hasard ? La marchombre chassa ces questions de son esprit avant de croiser le regard d'Einar. Qu'en avait-elle à faire, il était là et allait les sauver même si elle n'aimait pas cela, se faire sauver. A cet instant elle n'avait pas d'autre choix que d'accepter cette aide sans broncher, mais qu'il ne croit pas une seule seconde qu'elle allait s'en aller sans s'amuser avec quelques uns de ces foutus raïs.
Le maître d'armes se perdait dans sa danse de mort alors qu'Ichel se débattait encore afin de se libérer de ses liens. Les cordes tombèrent soudain au sol sans qu'elle n'y soit pour rien. Elle releva les yeux à l'instant même où elle perçut la voix du guerrier.
Un léger rire sortit des lèvres de la jeune femme. Inaudible. Aller chercher de l'aide ? Hors de question. Premièrement, le temps qu'ils aillent la chercher cette aide, il serait mort sous les décombres des raïs. Il ne pourrait se débarrasser autant de guerriers cochons, c'était purement et vraisemblablement impossible. Deuxièmement, elle ne voulait pas partir. Ces foutus monstres avaient eu l'envie de la dévorer, elle ne laisserait jamais passer une telle chose. Et puis elle avait envie de se battre, rien que ça. D'essayer les nouvelles techniques que son maître lui avait enseigner récemment.
Elle tourna à nouveau son regard vers le teylus et vit qu'ils en étaient arrivés tous deux à la même conclusion. Ichel se fondit alors en direction d'un raï déjà achevé par le maître d'armes et récupéra ses deux dagues. Certes pas réellement seyantes, mais d'un poids respectable pour ce qu'elle comptait en faire. Einar l'appela soudain, lui lançant une dague. Elle lui sourit en lui montrant les siennes. Elle cala cependant une des deux armes dans sa ceinture et attrapa celle du teylus au vol. Elle vit Einar abattre un raï et elle ne tarda pas à s'y mettre à son tour.

La marchombre vit quelques raïs qui cherchaient encore leurs armes. Elle se précipita alors à leur rencontre. Trois. Elle lança une première dague qui alla transpercer le cou du premier ennemi. Il s'effondra dans la seconde alors que les deux autres guerriers cochons se retournèrent vivement afin de voir qui était l'auteur de ceci. La jeune femme n'attendit pas une minute de plus et dans un mouvement ample, fit un saut périlleux au dessus de leur tête avant de se rattraper souplement dans leur dos. L'effet de surprise, il n'y avait que ça de vrai. Egorgeant le second dans le même temps, elle n'eut que le temps d'éviter la lame du troisième. Un rictus déformait le visage du raï déjà hideux de nature. Il se rua sur elle, commençant un coup d'estoc destiné aux côtes de la marchombre. Cette dernière évita l'attaque – bien lente ma fois – avant de lancer sa deuxième lame en plein visage. Raté. Il ne lui restait qu'une seule dague. Le raï se rua à nouveau sur elle. Force brute. Courant dans sa direction, lame au clair, la marchombre glissa soudain au sol entre les jambes du monstre. Se relevant souplement, elle égorgea celui-ci qui n'eut pas le temps de se retourner. L'effet de surprise. Elle ne pouvait compter que sur cela. Elle n'était pas combattante, elle ne se ruait pas sur ses ennemis tel un tigre des prairies sûr d'avoir sa proie à tous les coups. Elle utilisait bien plus la ruse que la force elle-même.

Ichel ramassa sa lame qui gisait dans le cou du premier raï abattu et se retourna pour voir où en était le combat. Le plus gros de la bande se jetait continuellement sur le maître d'armes sans le laisser souffler ne serait-ce qu'une seconde. Comment arrivait-il à tenir un tel rythme sans défaillir ? Elle aperçut soudain Einar, plus loin. Un malin venait de se glisser dans son dos afin de lui asséner un coup fatal.
Sans plus de réflexion, elle se rua à son secours. Einar n'avait toujours pas vu le raï qui se profilait derrière lui avec l'intention de planter sa lame dans son dos. Il empoigna les cheveux du teylus, releva sa lame et l'abaissa.


- Einaaaar !

Elle ne put s'empêcher d'hurler. Tirant une de ses dagues, elle se positionna difficilement entre le raï et sa proie, bloquant son arme. Elle sentit le poids phénoménal de l'arme conjuguée à la force titanesque du guerrier cochon. Sa jambe droite céda et elle posa un genou à terre. Einar derrière elle, libéré de l'emprise du raï, ce dernier faisant pression sur elle. Un sourire carnassier s'afficha sur le visage du monstre.
Dans un souffle à peine audible, elle réussit à prononcer quelques mots.


- J'suis aussi coriace que toi, mon gros...

Fermant les yeux afin de canaliser cette pression qui devenait de plus en plus forte, elle se concentra sur son but. Se débarrasser de ce raï. Ses bras tremblaient plus que la normale et elle sentait qu'elle allait bientôt céder. Trouver une solution, et vite. Sa petite dague n'allait pas longtemps faire le poids face à sa grosse lame, elle était déjà impressionnée du fait qu'elle ait réussi à la stopper.
Soudain, une brèche. Il avait été absorbé par quelque chose qui se déroulait dans son dos. Quoi ? Peu importe, elle avait trouvé sa brèche. Tentant le tout pour le tout, elle rassembla ses dernières forces et repoussa la lame du raï de quelques centimètres afin de se dégager. Elle recula de plusieurs pas alors que l'élan du monstre l'entraîna au sol. La jeune femme n'hésita pas une seconde. Elle prit une masse qui reposait à terre près d'elle et l'empoigna à deux mains avant de l'abattre sur le raï qui tentait alors de se relever. En vain. La masse l'en empêcha.

Elle se retourna et ne put éviter la lame qui se dirigeait vers elle. Trop essoufflée par son intervention, elle ne put que barrer la route de l'arme de son bras gauche. Elle entendit un os craquer avant de sortir une dague qu'elle planta dans l'artère fémorale du raï. Il s'écroula. Un rictus de douleur sur le visage, elle porta son bras vers son corps, instinctivement.
Locktar combattait encore, les corps s’amoncelant à ses côtés. Einar, elle ne le trouvait pas. Elle commença donc à courir à l'aveuglette afin de retrouver sa trace.





_______________
...hanter la tempête et rire de l'archer ??...
Que devient la neige quand elle fond ? Symphonie du printemps.
Que devient un rire qui se brise ? L'ébauche d'une nouvelle farce.



Le secret réside dans les lettres du mot MAGIE
Un brin de bravoure pour cinq-cent-vingt-sept grains de folie o>
Âne Arc-En-Ciel Adorable à votre service, les ptits loups =3

Primat de Teylus et Maître d'Armes
Messages : 622
Inscription le : 26/11/2008
Age IRL : 27


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Na na na na na na na na na na SuperSiffleur ! [Terminé]   Mar 12 Fév 2013 - 6:32

Le dernier Raïs s'effondra devant lui. Sa lame était couverte de sang. Il déchira un morceau de vêtement de l'un des cadavres et il nettoya son arme. Puis il resta silencieux.

Il écouta les bruits aux alentours. Rien de suspect. Seulement les bruits habituels d'une forêt. L'intrus avait été éliminé et la nature reprenait ses droits. Locktar jeta un coup d'oeil aux corps étendus. Un vrai amoncellement. Il préviendrait un dessinateur à son retour à l'académie afin que les corps soient brulés avant qu'ils ne pourrissent.

Les deux élèves avaient disparus. Rentrés certainement à l'académie. Le maître d'armes rangea son arme et il prit la direction de l'académie. Il avait mérité une bonne nuit de sommeil désormais.

Dans le hall, il croisa un garde qu'il connaissait. Un garde avec justement un peu de Don. Il lui expliqua la situation ainsi que l'endroit où était les cadavres et il prit la direction de ses appartements. Il jeta ses vêtements poisseux dans un coin et il se coucha. Ereinté. Voilà bien longtemps qu'il n'avait pas combattu avec autant d'acharnement.



_______________
Il est plus facile de faire la guerre que la paix







Spoiler:
 
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Na na na na na na na na na na SuperSiffleur ! [Terminé]   



 
Na na na na na na na na na na SuperSiffleur ! [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires
-
» [SORTIE] L'Abîme invitation chez Kanaxai [Terminé]
» La justice de Raphael [Terminé]
» [TERMINÉ] Gurdal Gloignus, Nain de la Moria...
» Alkar Sen'tetsu( Terminé)
» Sur les traces d'une BSH {PV Yuki} (FINI)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Académie de Merwyn :: L'enceinte de l'Académie et ses alentours :: Les alentours de l'Académie :: La forêt-