Marquer tous les forums
comme lus

Sujets actifs du jour
Voir les nouveaux
messages depuis
votre dernière
visite
AccueilGinetteRencontre naturelle, ou presque [Inachevé]
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Forum RPG Ewilan école Merwyn RP Ellana Edwin Merwyn Vivyan Ts'Liches Marchombre Al-Poll All-Jeit Dessin Académie jdr Poésie RPG école médiéval fantasy Bottero jeu de rôle jeux de rôle RP forum quête monde salim duom
 

Partagez | 
 

 Rencontre naturelle, ou presque [Inachevé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Clywe Daestal

Invité

MessageSujet: Rencontre naturelle, ou presque [Inachevé]   Dim 21 Oct 2012 - 11:26

Encombré de tout ce que lui avait donné l'intendant, Clywe se décida à retourner dehors pour tout remettre dans le sac qu'il avait laissé au pied d'un arbre. Il ne contenait rien appart d'autres dessins, qui aurait bien pu lui voler ça ? Il trouva donc ce qu'il cherchait, rangea ses affaires en pensant rencontrer son professeur plus tard et s'enfonça dans la forêt pour y trouver un peu de calme avant d'entamer ses premiers cours.

Il songea sur le chemin à la première chose qu'il ferait à la fin de sa journée : Il lui fallait raccommoder certains de ses vêtements, usés par le voyage mais sa soeur lui manquait tellement... Il devait aussi prévenir sa tante.

Arrivé dans une clairière qui lui sembla bon endroit pour entamer une méditation, il s'asseya lourdement dans le creux d'un arbre et sortit de son sac de toile un aiguille et du fil. Tout en chantonnant, il se donna à son travail, sentant un vent chaud lui caresser le visage tout en composant une mélodie avec les feuilles des arbres qui l'entourait.

Un bruit de feuilles le fit brusquement sursauter et il se piqua avec son aiguille en laissant échapper un cri assez peu viril. Puis il regarda au loin, des choses avaient changé...

- Il y a quelqu'un ? cria-t-il en songeant que si on l'avait vu coudre en chantant, son secret ne serait plus en sécurité. Il tenait à apparaître d'abord en homme fort plutôt qu'en poète sensible.

Bien évidemment, ce fut un silence qui lui répondit. IL se leva, rangea ses affaires et se mit à suivre le bruit qui semblait maintenant plus lointain.

-Je sais que je ne suis pas seul, montrez vous ! retenta-t-il.

Aucune voix fit réponse à son appel mais le bruit de pas se rapprocha en écho.  Jetant des regard de tous coté, Clywe se sentit d'abord observé. Puis il songea que s'il ne voyait que des feuilles, c'est qu'il commençait à devenir parano. A moins que les arbres ne s'étaient mis à avoir des yeux. Certaines légendes disaient qu'il possédaient déjà des oreilles...

Un craquement de bois résonna dans son dos. Clywe fit alors volte face comme si sa vie en dépendait, le coeur palpitant et les sens à l’affût. IL tomba nez à nez avec une jeune fille qui semblait le regarder de manière à lui faire comprendre qu'il était vraiment pitoyable. Le message ne fut pas immédiatement reçu. Apeuré, Clywe se mit à reculer ne faisant pas attention à la où il venait de poser sa botte et s'étala littéralement par terre. Pour tenter de passer pour un homme, le projet était maintenant assez foutu.
La jeune femme aux yeux bicolores et aux cheveux dorés par la lumière ne bougea pas d'un pouce. C'est alors que Clywe remarqua un nouveau-né qu'elle tenait au chaud dans ses bras parmi quelques couvertures de laine. IL se releva épousseta son pantalon et s'approcha de la jeune femme qu'il dépassait d'une bonne tête. Il se sentit d'abord stupide puis se souvint des multiples attaques qu'il avait connu pendant son voyage. Voyant que personne ne parlait, il bafouilla une phrase inutile mais suffisamment explicite pour décrire la situation :


- Je suis désolé... Vous m'avez effrayé. *et tu es aussi la personne la plus stupide du monde* pensa-t-il ensuite.


Maître forestier
Messages : 449
Inscription le : 14/02/2008
Age IRL : 25


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Rencontre naturelle, ou presque [Inachevé]   Dim 21 Oct 2012 - 17:46

Hm encore un petit peu…
D’une main appliquée Julia préleva encore plusieurs feuilles du petit arbuste qui avait attiré son attention. Les rangeant en un petit paquet elle s’apprêtait à les ranger dans sa sacoche quand elle se souvint pourquoi elle avait l’habitude de cueillir ce type de plante médicinal… enfin, du moins pour qui.
Son cœur se serra et son geste toujours en suspension alla finalement choir le long de son corps, pour quelques secondes.
Elle se ressaisie enfin en repoussant le plus loin qu’elle put le souvenir de Mael. Elle n’avait pas encore la force de se rendre à Eoliane, alors ainsi récolter des feuilles ne servait à rien… enfin, c’est vrai qu’elle pourrait les remettre aux botanistes de l’Académie, toujours aussi friand de petits échantillons à faire observer leurs élèves.

Julia sourit finalement faiblement en rangeant son butin et Aidan qui l’observait d’une mine attentive resserra sa petite poigne sur sa tunique. Ce porte bébé de fortune qui le tenait tout contre elle en lui laissant les mains totalement libre, était une véritable bénédiction. La jeune mère sourit à sa jeune progéniture encore toute frêle par son jeune âge. Mais elle le trouvait tellement beau…
Humant affectueusement le parfum de son enfant, la jeune femme lui effleura doucement la joue en soupirant rêveusement. La balade pouvait reprendre.
Elle voulut réaliser son projet, mais le bruit de quelqu’un qui approchait la fit s’immobiliser totalement.
Le bruissement de l’écart des pas, et sa duré lui indiquèrent qu’il s’agissait sûrement d’un individu de sexe masculin de grande taille. Du moins d’une taille plus importante que la sienne. La personne s’arrêta dans la petite clairière située juste à quelques mètres de son emplacement à elle. Il ne l’avait pas vu puisqu’il commença à s’installer prêt de la sacoche qu’elle s’était promis de ramasser quand elle se dirigerais vers l’Académie. Certains élèves tête en l’air oubliaient parfois leurs affaires sans s’en rendre compte lors de leurs excursions.
Comme il s’asseyait en fouillant dedans c’est qu’il avait eu le projet de revenir ici visiblement. Oui, car c’était bien un jeune homme de grande taille, son oreille ne l’avait pas trompé. C ’était certainement un élève venant retrouver clandestinement son amie du moment, comme le faisaient tant de jeunes tourtereaux… elle tairait bien sûr les noms et les « habitudes » de certaines personnes. C’est pour cette raison d’ailleurs qu’elle ne s’attarderait pas plus et…

Julia ouvrit de grands yeux étonnés en réalisant qu’un petit matériel de couture était sorti avec précaution en même temps que le ton faible d’une voix fredonnant une mélodie.
Sous ses yeux ébahis le jeune homme commença à rafistoler patiemment des pièces de vêtements. Etrange…
Julia s’avança pour regarder un peu mieux voir, vérifiant que ses yeux ne la trompaient pas… et puis se dit que c’était inconvenant d’espionner comme ça les gens. Froissant bruyamment un buisson pour signaler sa présence, amusée elle s’approcha de l’individu aux portes de la panique. Dans son agitation quand elle arriva à découvert, il lui avait tourné le dos.


_C’est ma faute.répondit-elle simplement en souriant. Elle zyeuta le vêtement et l’aiguille tombés au sol J’ai été surprise par… votre activité. Si bien que j’ai oublié que vous ne pouviez me voir de là.

Aidan s’agita contre elle et un petit sanglot s’échappa de ses lèvres minuscules. Les petits yeux plissés et humides, Julia devina qu’il avait gardé trop longtemps la même position. Elle regarda l’individu en face d’elle, en berçant avec douceur son petit cœur en tristesse. L'enfant s'apaisa quelque peu. Il ne faudrait pas qu'elle tarde trop.
La jeune femme tendit une main amicale à l’étranger visiblement moins angoissé.


_Je m’appelle Julia. Et je ne voulais pas vous faire peur. C’est juste que… vous êtes sur mon territoire si je puis dire. Enfin, j’entends par là que ma présence est légitime. sourireJe fais aussi un peu de couture, mais je ne connais pas les points que vous utilisez. Ça vous dérange si je regarde un court instant comment vous faites ?



_______________
Chacune de nos vies est importante, ne l'oublions jamais.
[Youhouuuhouu!! mon avatar est reeee, mon avatar est ree!!!!! :DMerci Beaucoup Ama!!]
Clywe Daestal

Invité

MessageSujet: Re: Rencontre naturelle, ou presque [Inachevé]   Dim 21 Oct 2012 - 21:16

Lorsque l'enfant pleura, Clywe ne pus s'empêcher d'être ému. Cette petite frimousse et cette peau si claire... Il repensa à son enfance passée caché avec sa tante et sa soeur, jouant sur le parquet. Mais c'était loin tout ça. C'était bien à deux mois de marche d'ici. Il en sentait encore ses jambes engourdies.  

C'est la main de la jeune fille -qui lui atterrit sous le nez- qui lui fit reprendre ses esprits. Il la saisit et se releva.

-Enchanté, je suis Clywe. Je viens d'arriver ici et je suis un peu... déstabilisé. Je crois que c'est le mot. Marmonna-t-il en ramassant ses affaires.. Il n'y a pas de souci pour la couture a condition que cela reste un secret entre nous.

elle semblait intriguée face à cette demande mais accepta de garder le silence. Clywe lui précisa qu'il ne tenait pas à ce qu'on se moque de lui à l'académie parce qu'il avait des passe-temps... peu virils. Face à son rire, il se détendit un peu et l'invita à s'asseoir sur une large souche d'arbre. L'enfant qu'elle tenait dans ses bras semblait calme mais ne dormait pas pour autant.

- Alors que voulez vous savoir ?

Elle lui montra quelques morceaux de tissus raccommodés avec plus ou moins de précision tandis que Clywe commença à lui expliquer les techniques -simples mais efficaces- pour raccommoder quoi que ce soit.

-D'ailleurs, pousuivit-il entre deux indications, si ,vous faisiez un point comme celui-ci sur votre porte-bébé ici (il pointa son épaule) vous pourriez facilement lui allonger sa durée de vie. Mais je suppose que vous vous en doutiez...

Tandis qu'il parlait, il regarda à nouveau l'enfant, collé contre sa...
- Vous êtes sa mère ? demanda-t-il.

Elle ne semblait pas comprendre cette question qui tronquait la conversation comme un cheveu dans une soupe. Clywe toussota comme pour effacer ce qu'il venait de dire et posa sa couture sur ses genoux :

- C'est votre enfant ?

Elle mit un moment avant de répondre tandis que le vent passait toujours entre les feuilles répétant toujours cette même mélodie naturelle. Il leva les yeux au ciel comme pour regarder les rayons de lumière qui s'introduisaient entre l'épais feuillage. Losque Julia soupira non pas d'agacement mais -à ce que l'on pouvait en déduire- une certaine nostalgie. Le visage de Clywe se tourna alors immédiatement vers celui de son interlocutrice, attendant sa réponse.


Maître forestier
Messages : 449
Inscription le : 14/02/2008
Age IRL : 25


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Rencontre naturelle, ou presque [Inachevé]   Lun 22 Oct 2012 - 19:29

Un secret… Julia eu un faible sourire. Elle n’en était pas à un seul prêt. Tout le monde avait des secrets… L’étranger était aimable. Il acceptât qu’elle regarde rapidement les astuces qu’il utilisait. Une chose bien agréable, seule on avait tendance à s’ennuyer et puis bien que très débrouillarde, elle n’était jamais contre apprendre de nouvelles choses.
C’est donc avec attention qu’elle regarda le travail du jeune homme à la chevelure de feu. Il avait les doigts fins et d’une grande dextérité, préservés des travaux trop manuels, les mains d’un intellectuel, comme celles de Mael… ce n’était donc pas un nouvel élève pour Locktar. Un dessinateur peut-être.
Un point supplémentaire sur le porte-bébé ?


_Hm, je n’y avais pas pensé, cet œuvre n’est pas le mienne. elle sourit. C’est un rêveur à Eoliane qui l’a faite pour moi, une acquisition récente. Je fait toujours le même point moi s’entendit-elle dire soudainement alors qu’elle fixait des yeux la diversité de ceux exploités par le jeune homme.J’en connais seulement deux, mais ma préférence reviens toujours sur le même.la jeune femme lui montra un raccommodage qu’elle avait opéré sur l’une de ses manches au niveau du coude.C’est simple et rapide. Je m’en accommodais, jusqu’il y a quelques mois. elle dorlota doucement Aidan qui marmonnait doucement des litanies de sons en fixant la poitrine maternelle de ses grands yeux. Il agitait furieusement les bras… qu’est-ce qu’elle aimait l’entendre cette petite voix. Un regard affectueux caressa le nouveau né, avant qu’elle ne poursuive. - Faire des vêtements pour une si petite chose devient vite très laid avec des coutures grossières…

La jeune femme écouta les explications, en sortant de sa sacoche un petit bout de tissus sur lequel elle travaillait pour en faire quelque chose pour Aidan quand il aurait quelques mois de plus . Il grandirait très vite lui avait-on dit.
La question de l’inconnu la prit de court. Sa mère ? Oui elle était sa mère… bien sûr que ce petit bout de chair était son œuvre ! Elle l’avait porté avec amour et patience, pendant huit mois difficile, son corps avait façonné ce bébé tout en entier. Du petit duvet noir qui recouvrait la frêle petite tête, jusqu’à l’extrémité du dernier de ses minuscules petits orteils. Et elle n’était pas peu fière du résultat.
La jeune femme posa une main affectueuse sur le petit toujours agité :


_Oui. répondit-elle en souriant à l’enfant Ce chef-d’œuvre ci est bien le mien. C’est mon fils.


Son fils… elle ne cesserait jamais d’aimer à se répéter cela. Son fils… son fils ! Elle avait un fils…
C’était une chose tellement incroyable…

La jeune femme eu du mal à revenir au jeune homme qui lui faisait face. C’était la première foi qu’on lui posait cette question. Pour d’autres cela était parut évident. Mais il était vrai que ce Clywe était nouveau dans les parages. Elle lui sourit, en remarquant la couleur d’yeux particulière qu’il avait. Elle n’avait encore jamais vu cette couleur… l’Académie avait décidément le don d’attirer des personnes qui sortent de l’ordinaire.
Julia espérait seulement pour ce jeune homme qu’il n’ait pas grandit dans un village comme le sien, où avoir des yeux trop différent comme les leurs, était une tare et une malédiction.
Le silence s’installa et elle lui tendit les premiers pas de ses travaux de coutures. Et pour le grand bonheur d’Aidan, sa mère ôta la chose qui le portait contre elle, pour le libérer enfin. L’enfant gigota d’excitation en fourrant son petit poing dans sa bouche, faisant des grimaces paresseuses.
La jeune femme avait longuement hésité à le sortir ainsi de la protection de son giron en présence de cet étranger, mais malgré sa taille imposante ce n'était visiblement pas un guerrier... elle savait d'instinct être capable de réagir en une fraction de seconde si l'étranger calme venait à se transformer en espion impitoyable.
Elle l'observa encore, peu convaincue qu'il en soit un mais il ne faudrait simplement pas qu'il l'a tente. Cela faisait des mois qu'elle ne s'était battue à cause de la grossesse, mais elle sentait encore dans son corps des restes suffisant d'énergie pour terrasser un homme de cette carrure ou même deux si ils devenaient des dangers potentiels pour Aidan. Même sans armes.
Pour l'heure le nouvel élève semblait pacifique et elle préférait suivre cet impression pour l'instant.

Julia enleva le nourrisson du grand tissu vert pour l’amener au creux de son bras gauche, pour lui faire de sa main libre, une petite place au sol prêt d’elle. Avec milles précautions la jeune mère coucha lentement la petite chose sur le douillet porte bébé soigneusement entreposé à cet effet.
Plus libre de ses mouvements, Aidan tout à fait calmé à présent s’adonna à son activité favorite après le sommeil : plonger son regard curieux dans l’inconnu qui le surplombait.


_Tu es un dessinateur? Julia dégagea la zone du porte-bébé que Clewey avait désigné, pour qu’il lui montre comment faire le fameux point augmentant la durée de vie de cet accessoire qui lui était bien utile. Elle regarda encore les mains du jeune homme qui lui rappelait celles de Mael, avant de revenir à son visage. Certaines choses étaient plus difficiles que d’autre à faire taire. Et ce souvenir là en faisait partie. Pour penser à autre chose elle poursuivit ses suppositions.Noble ? Je demande parce qu’en général les nobles ont du mal à supporter le tutoiement.elle sourit faiblementTu viens d’où? une question intéressante lui traversa soudain l’espritSi tu es nouveau c’est que tu es passé devant le nouvel intendant il y a peu n’est-ce pas ? Comment est-il ? Est-il aussi insupportable que cela se dit?

Julia suivit avec attention les gestes de couture, volontairement ralentis pour qu’elle puisse le refaire. Voilà qui était curieux comme rencontre. Ils s’étaient arrêté ici dans cette clairière à l’improviste alors qu’ils ne se connaissait absolument pas, pour une pause couture. Un chose totalement improbable… surtout qu’elle le retardait sûrement sur ce qu’il avait à faire de sa journée.
Une main rassurante posée sur le petit ventre d’Aidan qui la regardait la tête inclinée sur le côté, Julia prit bien soin de noter dans sa mémoire le plus d’éléments possible quand à la technique du point en pleine démonstration. Tout pouvait s’arrêter à tout moment pour un départ précipité de son professeur de fortune, alors elle devait en retenir le maximum.
Et puis Aidan était si sage… elle lui sourit furtivement en balançant de la main, de gauche à droite, son petit corps avec douceur.
Son fils… c’était son fils.




_______________
Chacune de nos vies est importante, ne l'oublions jamais.
[Youhouuuhouu!! mon avatar est reeee, mon avatar est ree!!!!! :DMerci Beaucoup Ama!!]
Clywe Daestal

Invité

MessageSujet: Re: Rencontre naturelle, ou presque [Inachevé]   Lun 5 Nov 2012 - 16:58

Clywe était à la foi confiant et mal à l'aise. Il savait qu'il posait des questions stupides à en juger l'étonnement de son interlocutrice. Il était néanmoins fier de pouvoir lui proposer ses conseils. Tandis qu'il cousait, il regardait l'enfant avec ses deux yeux de hibou, impossible de ne pas penser à sa soeur restée là bas. Jamais il n'avait choisi d'être séparé d'elle c'est juste que... c'est juste qu'il avait besoin de préparer son avenir. Voilà ce qu'il disait sans arrêt. Son avenir... Avenir qu'il n'avait pas d'ailleurs ! Mais il avait marché pendant deux mois. Oui, deux longs mois dans le chaud des journée et le vent des nuits. Il scruta à nouveau le bébé, il était merveilleux avec sa petite bouille. Lorsque la question du fait qu'il était dessinateur le tira de ses rêveries :

- En fait, je suis ici pour suivre ce genre d'enseignement mais je suis un peu perdu. Disons que j'ai un sens de l'orientation... D'occasion.  Rit-il. Mais une fois avoir rencontré mon professeur, je ne pourrais bientôt plus sortir et me perdre ... Enfin, j'en sais trop rien.

Clywe continua à sourire lorsque le mon ''noble'' heurta ses tympans. Il se crispa légèrement et perdit son sourire :

- Noble ? Moi ? Pas le moins du monde. Je suis juste poli.

Elle semblait septique face à son anxiété alors il décida de vider son sac.

- En fait mon père l'était mais il est mort en emportant le secret de sa fortune avec lui. J'ai juste l'éducation d'un noble, pas sa fortune et puis si tu n'aimes pas le vouvoiement, autant se tutoyer. Renchérit-il d'un clin d'oeil amical. Je viens en réalité d'une petite cabane en bois paumée dans la forêt de Barral où j'y ai été élevé avec ma soeur par mon oncle et ma tante après la mort de mes parents, une bien longue histoire... Et pour l'intendant, je le trouve plutôt classique. Il suffit de lui parler poliement et tout se passe bien du moins je l'espère...

Clywe pensait ce qu'il disait, l'intendant n'avait pas l'air si terrible et il ne comprenait même pas pourquoi il aurait une réputation de tyran. En même temps, il semblait très calme et posé et on lui avait appris à se méfier de l'eau qui dort. En parlant de dormir, l'enfant qui gigotait tout à l'heure s'était assoupi. Il désigna l'enfant du bout de ses doigts et chuchota :

-Je peux le tenir un instant ?


Maître forestier
Messages : 449
Inscription le : 14/02/2008
Age IRL : 25


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Rencontre naturelle, ou presque [Inachevé]   Mer 14 Nov 2012 - 14:26

Un sens d’orientation d’occasion hein ? Julia sourit encore aimablement. Surtout pour dissimuler son émotion surtout. Pourquoi Mael ne disparaissait-il simplement pas de ses pensés, simplement ?
Julia se concentra sur la suite de ses paroles. Dans une cabane perdue ? Comme elle ! Par son oncle et sa tante, comme elle aussi ! Incroyable histoire…


_J’ai la même histoire que toi à peu chose près. Je ne sais rien du tout sur mes parents décédés et je n’ai pas de sœur. Ha aussi mon coin perdu était quand même un relais pour les voyageurs, donc pas si totalement et complètement perdu finalement. Mon histoire doit donc être au moins aussi longue que la tienne.

Elle sourit encore distraitement, en s’appliquant a imiter le point de couture démontré.
Aidan somnolait à présent, ses paupières lourdes s’entrouvraient encore parfois alors qu’il mâchouillait mollement ses petits poings, mais il s’endormait progressivement.
Il était adorable avec ses petits pieds repliés sur lui et ses grimaces paresseuses ponctués de petits bâillements énergiques. Elle l’observait quand ce Clywe rompit le silence :


-Je peux le tenir un instant ?

La demande la prit un peu au dépourvus et cela dut se voir mais peut importe. Prendre Aidan ? Curieuse demande. La plupart des gens était impressionné par la petitesse du nourrisson et craintif face à sa fragilité. Mais l’individu aux yeux orange…

Julia récupéra Aidan qui dormait paisiblement près d’elle, le serra tendrement tout contre son buste et déposa l’enfant dans les bras du nouvel élève. Il ne savait certainement pas que tous ses gestes étaient et seraient épiés, tous avec la plus grande attention. Il ignorait sûrement qu’au moindre geste suspect il se retrouverait dans une situation périlleuse. Mais pourquoi voudrait-on lui prendre Aidan ? Et puis il semblait gentil et surtout elle était curieuse de savoir pourquoi il n’était pas impressionné par Aidan, comme tous les autres.


_Tu as aussi un fils ? demanda-t-elle interloquée. -



_______________
Chacune de nos vies est importante, ne l'oublions jamais.
[Youhouuuhouu!! mon avatar est reeee, mon avatar est ree!!!!! :DMerci Beaucoup Ama!!]
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Rencontre naturelle, ou presque [Inachevé]   



 
Rencontre naturelle, ou presque [Inachevé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires
-
» Un dîner presque parfait
» Catastrophe naturelle en perspective a Petion-Ville
» Teinture naturelle
» Il suffirait de presque rien ...
» Un dîner presque parfait

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Académie de Merwyn :: L'enceinte de l'Académie et ses alentours :: Les alentours de l'Académie :: La forêt-