Marquer tous les forums
comme lus

Sujets actifs du jour
Voir les nouveaux
messages depuis
votre dernière
visite
AccueilGinetteSur le bord de la cascade, on peut aller se promener, mais c'est un p'tit peu galére, si on glisse on peut s'noyer [Inachevé]
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Forum RPG Ewilan école Merwyn RP Ellana Edwin Merwyn Vivyan Ts'Liches Marchombre Al-Poll All-Jeit Dessin Académie jdr Poésie RPG école médiéval fantasy Bottero jeu de rôle jeux de rôle RP forum quête monde salim duom
 

Partagez | 
 

 Sur le bord de la cascade, on peut aller se promener, mais c'est un p'tit peu galére, si on glisse on peut s'noyer [Inachevé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Maître Marchombre
...Je crois?
Messages : 1301
Inscription le : 17/04/2007
Age IRL : 25


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Sur le bord de la cascade, on peut aller se promener, mais c'est un p'tit peu galére, si on glisse on peut s'noyer [Inachevé]   Mar 3 Juil 2012 - 15:01

La Kaelem allait partir, apparemment effrayer par le matin. Le marchombre compris rapidement que l'avancée du soleil concordait aussi avec l'arrivée des élèves et accessoirement de Gareth. Elle devait donc ramener Brume avant que son maître ne la gronde. Avant qu'elle ne disparaisse, le marchombre l'invita à aller pêcher... Il aimait bien discuter avec cette jeune demoiselle. Et puis cela faisait longtemps qu'il n'avait pas été à la cascade. Pendant qu'elle se rendait à la volière, lui s'en alla dans son appartement. Rapidement, l'homme attrapa la canne qu'il avait lui-même taillé, elle n'était pas bien grande, mais semblait à la fois solide et souple. Quelque petite décoration s'étendait le long du bois et un fil fin suivait tranquillement la ligne du bois, tenue par des anneaux en fer inséré dans la canne. Au bout de ce fil pendait un bouchon, taillé dans du liège et peint avec des rayures vertes et bleues. En dessous de ce petit bout de bois, on trouvait des plombs et un hameçon simple. Il se pressa de sortir de sa chambre en espérant arriver avant que Lyu n'ai fini sa besogne. Heureusement, Arro était rapide et arriva trente secondes avant la demoiselle, qui ramenait un autre oiseau. Le marchombre contempla le piaf avec un air interrogatif et légèrement apeuré, jusqu'à ce que la Kaelem le rassure.

-Mais, tu n'as pas peur du courroux de Gareth ? Il risque de remarquer que Zéphyr n'est plus la ? Enfin je ne veux pas t'attirer d'ennui non plus quoi...

Ils partirent tous les trois en direction du parc. L'homme discutait, parlait de la beauté de l'endroit.

-Je te jure qu'on entendrait presque chanter des sirènes à certain moment de la journée ! Et les reflets des gouttes d'eau dans la lumière est juste magnifique.

Bientôt ils sortirent de l'Académie et se retrouvèrent dans la grande étendue de verdure qu'était le parc. Arro sifflotait, sa canne à pèche sur son épaule. Zéphyr grattait ses plumes avec son bec, posé sur l'épaule de Lyu qui regardait le paysage. Ils prirent un chemin qui coupait à travers la forêt. Assez fréquenter, l'herbe avait du mal à repousser sur ce passage. Le marchombre espérait que l'endroit serait calme, qu'il n'y aurait personne... Le son de la chute se fit entendre de plus en plus, Arro poussa une branche basse qui leurs cachait la vue et découvrit la cascade dans toute sa splendeur. Les gouttelettes d'eau, expulsée par la puissance du choc, formaient une brume resplendissante, diffractant la lumière pour offrir des éclats d'arc-en-ciel un peu partout. L'endroit brillait d'une infinie douceur. Le lac, qui s'était formé petit à petit autour de cette chute était, plutôt grand, assez en tout cas pour que le son de la cascade ne soit pas insupportable. Le marchombre entraîna Lyu au coin exact où il péchait. Il s'installa sur l'herbe légèrement humide et contempla la beauté du lieu.

-Je t'avait dit hein ! C'est magnifique... Bref trêve de bavardage... On va pécher.

Prenant sa canne, il fouilla dans sa besace pour en sortir un appât en forme de mouche. Arro l'accrocha sur son hameçon. Ensuite, de façon experte, il fit un mouvement rapide et ample, qui envoya la ligne loin dans l'eau. Plantant le bout de bois dans la terre meuble, il s'assit à côté. Le marchombre porta un regard interrogatif sur l'utilité de l'oiseau... Pour parfaire sa connaissance, il s'empressa de demander :

-Zéphyr peut pécher ? Enfin je veux dire que c'est lui qui pêche pour toi ? Comment il fait ?

Avant que Lyu n'ai pu lui expliquer, la canne à pêche d'Arro se courba dangereusement. D'un reflex plus habituel qu'instinctif, le marchombre sauta sur son instrument et tira de toutes ses forces. Le poisson n'étant pas de taille face à l'homme, il fut expulsé de l'eau et atterrie sur la berge. Doucement, le pêcheur lui enleva l'hameçon. Le poisson était plutôt de bonne taille et ferait un parfait repas de midi. L'homme sortit un couteau et trancha le cou de l'animal, pour éviter qu'il n'agonise. Il prit un morceau de bois qui trainait là, ainsi qu'une pelote de fil de sa besace. Il accrocha, la tête en bas le poisson. Puis il posa la branche sur un arbre pas trop loin et revient vers Lyu et Zéphyr.

-Bien bien, ça nous en fait un. Et si tu me montrais de quoi ton oiseau est capable ?


_______________
Arro Skil'Liches / Silind Frandrich / XDieu / Tarus Tal'Oursian / Lyuuna Sil'Celim
avatar

Apprentie fauconnier
Messages : 76
Inscription le : 11/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sur le bord de la cascade, on peut aller se promener, mais c'est un p'tit peu galére, si on glisse on peut s'noyer [Inachevé]   Mer 4 Juil 2012 - 9:10

Une ombre passa dans les yeux de Lyu quand Arro lui demanda si elle n'allait pas s'attirer le courroux de Gareth. C'était sa plus grande peur, et elle ruminait suffisamment d'idée noire pour que le marchombre ait besoin d'en ajouter.

- Non... répondit-elle d'un voix mal assurée... enfin... je ne crois pas... Après tout, dans un sens... je vais m'entrainer...

Oui, c'était cela. C'était exactement cela. Lyu sentit sa tension redescendre d'un cran. Après tout, elle ne faisait rien de mal, si ? Elle allait faire voler Zéphyr, et ce serait un entrainement comme un autre. Ou, peut-être que non... Lyu décida d'écarter cette pensée de son esprit et de se concentrer sur la matinée qui allait suivre. Elle aurait tout son temps pour déculpabiliser après.
Elle emboîta le pas à Arro qui sortait de la cour. Pour suivre son pas, Lyu, beaucoup plus petite, devait presque courir. Il lui fallait trois enjambée quand le marchombre n'en avait besoin que d'une seule. Ce dernier avait sur son épaule une superbe canne à pêche, que le jeune homme avait probablement réalisé lui-même. Sur son épaule, que Lyu avait recouverte d'une protection en cuir pour éviter que les serres du rapaces ne la lui broient, Zéphyr était occupé à lisser ses plumes. Lyu gardait une main prudente sur les lanière de cuir qui pendaient à ses pattes, des fois que le rapaces ne soit épris d'une soudaine envie de liberté et lui échappe. Elle n'avait aucune envie de lui courir après à travers tout le parc.
On sentait la fin de l'hiver approcher, à travers l'herbe qui reverdissait et aux températures qui remontaient peu à peu. Le givre habituel était parfois remplacé par de la rosée, et les arbres se couvraient de bourgeons. Le printemps ne tarderait plus.
Lyu sauta pour tenter d'attraper une libellule qui passait au-dessus de sa tête. L'insecte avait dû éclore il y a peu, peut-être le matin même, en sentant les températures remonter. Il mourrait sans doute dans la nuit, s'il gelait encore, comme le temps clair le présageait.
Enfin, la cascade apparut, et Lyu resta figée sur place, les yeux écarquillés. Toute son enfance, elle avait vagabondé dans les montagnes, mais jamais encore elle n'avait vu un aussi bel endroit. Un été perpétuel semblait flotter sur le lieu. Le bassin de la cascade était survolé de dizaines de libellule, et toute sensation de froid s'évaporait dès que l'on approchait l'eau. Lyu se surprit même à penser qu'elle aimerait se baigner, et que l'eau devait être délicieusement tiè...
elle secoua la tête pour s'éclaircir les idées. Il faisait froid, et l'eau devait être gelée, un point c'est tout.
Lyu se rendit soudain compte qu'Arro l'invitait à la rejoindre sur l'herbe, et qu'elle devait avoir l'air d'une parfaite imbécile, plantée ainsi à la lisière du bois. Elle s'empressa de rejoindre le marchombre, qui avait lancé sa canne à pêche et était déjà aux prises avec un poisson. Lyu se demanda un instant lequel serait le plus fort, puis le poisson jaillit hors de l'eau dans une gerbe d'éclaboussures.
Lyu détourna les yeux lorsque le marchombre lui coupa la tête. Elle avait beau avoir grandi dans une ferme ou l'on abattait des siffleurs tous les mois, la mort l'avais toujours révulsée.
Puis elle se redressa, avec la ferme intention de montrer à Arro ce dont elle était capable. Elle se mit debout, et plaça Zéphyr sur son bras, de manière à ce qu'il puisse observer la surface calme du bassin. Elle le laissait libre de décoller à tout instant, lorsqu'il apercevrait un poisson à la surface de l'eau. Le rapace décolla sans prévenir, et, frôlant la surface de l'eau, il ressortit avec un poisson entre les serres. La créature se débattait de toutes ses forces, mais elle n'avait aucune chance face aux puissantes serres des rapaces.
Lyu n'essaya même pas de siffler Zéphyr. Ce dernier se posa sur une branche, et entreprit de déchiqueter sa proie.

- Oui, désolée, s'excusa-t-elle. Le premier, il le mange, c'est toujours comme ça...

Une fois que l'oiseau se fut rassasié, Lyu le rappela. Maintenant, ils allaient pouvoir réellement commencer. D'un geste du bras, elle fit voler Zéphyr en cercles autour du bassin. Elle leva lentement le bras, surveillant la surface argentée de l'eau. Au moindre reflet, elle baisserait le bras, et Zéphyr plongerait.
Un éclair argenté attira son attention, et Lyu baissa précipitamment le bras. Aussitôt, le jeune balbuzard fondit sur l'étang, disparut un instant sous la surface de l'eau, et reparut un instant plus tard, une petit poisson gris dans les serres. Il revint vers elle, et laissa tomber sa proie à ses pieds, avant d'aller se poser sur une branche pour sécher ses plumes. Lyu se baissa pour ramasser le poisson. Elle constata sans surprise qu'il ne bougeait plus. Les serres d'un rapace étaient un étau mortel, et une griffe avait transpercé le cœur. Lyu, fière, alla accrocher son poisson avec l'autre. Elle constata avec dépit qu'il était un peu plus petit que celui d'Arro, mais la fierté d'avoir réussi à pêcher quelque chose submergeait tout le reste.
Un bruit d'éclaboussure derrière elle là fit se retourner. Zéphyr venait de replonger, sans attendre son ordre. Lyu n'en fut pas surprise : l'instinct de chasseur des oiseaux était souvent plus fort qu'un quelconque ordre, et leur attachement à leur fauconnier n'était rien en comparaison de l'esprit libre et sauvage qui les animait. D'ailleurs, elle ne pouvait pas réellement appeler ça un ordre. Plutôt une invitation. Rien ne pouvait forcer un oiseau à lui obéir, jamais.
Lyu émit un long sifflement modulé, au moment ou Zéphyr crevait la surface des flots, portant un nouveau poisson, qu'il laissa tomber à ses pieds. Lyu le ramassa.

- Sauf que moi, je n'ai aucun mérite... Il se débrouille très bien sans moi, et je n'ai qu'à ramasser ce qu'il a pêché pour moi.

Elle alla suspendre le troisième poisson, encore un peu plus petit que les précédents. Elle rayonnait de bonheur, et n'aurait pu imaginer une journée plus sublime. Quelque chose frôla soudain sa jambe, et Lyu baissa précipitamment les yeux, pour apercevoir une petite créature verte qui sautillait à toute vitesse vers la berge.

- Oh, une grenouille ! s'exclama-t-elle.

Elle se précipita à sa suite, et réussit à attraper le batracien par une patte. Elle éclata de rire, puis le relâcha. Ce dernier se s'empressa de regagner la mare.


_______________

avatar

Maître Marchombre
...Je crois?
Messages : 1301
Inscription le : 17/04/2007
Age IRL : 25


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sur le bord de la cascade, on peut aller se promener, mais c'est un p'tit peu galére, si on glisse on peut s'noyer [Inachevé]   Sam 7 Juil 2012 - 18:11

Arro admirait la jeune dame manier l'oiseau avec une facilité déconcertante. C'était un petit bal joyeux entre Zéphyr et Lyu. Le marchombre se demanda comment Gareth se débrouillait dans la fauconnerie. Parce que la Kaelem était déjà impressionnante, alors le maître fauconnier devait juste être divin ! De nouveau le balbuzard plongeait et à chaque fois c'était pour récupérer un autre poisson, soit pour l'offrit à sa maitresse, soit pour le manger. Gourmand qu'il était, il engloutissait plus de poisson qu'il n'en donnait. De son côté le marchombre regardait son bouchon qui flottait nonchalamment sur l'eau. Rien n'avait mordu depuis tout à l'heure. Il laissa sa canne et se concentra sur la damoiselle. Elle se plaignait de juste ramasser le labeur de son oiseau. Le marchombre sourit à cette remarque et répliqua aussi sec :

-Et bien en ce cas, ma canne fait tout le travail pour moi ! Zéphyr pèche certes, mais tu fais en sorte qu'une partie de ses proies te revienne et ça, c'est du travail... C'est certain !

Et de trois poissons... Bon lui n'avait toujours aucune prise... Cela en devenait presque lassant. Arro soupira et regarda Lyu s'amuser avec une grenouille. Il eut un petit sourire et s'étira. Baillant un petit peu, il posa ses bras sur ses genoux. Ses mains pendaient mollement dans le vide entre ses jambes. Il regarda la surface calme de l'eau et se souvient des différentes péripéties qu'il avait eu ici. En premier lieu, il y avait rencontré sa femme. Le marchombre l'avait sauvé d'une noyade certaine, just like a boss. Il avait eu aussi un cours, durant lequel il avait dû traverser cette cascade, les pieds dans l'eau. Nombres de plongeons avaient suivi chaque essais. Arro se souvenait aussi d'une petite histoire, qu'il avait lui-même vécu ici bas.

-Ne t'approche pas trop de l'eau... On raconte qu'un monstre long de cinq mètres vit dans ses eaux troubles... Il ressemblerait à une sorte d'anguille géante munie de crocs empoisonnés. Dangereuse, car elle entraine ses proies sous l'eau en les paralysant avec son poison. Et elle te déguste alors que tu es entrain d'étouffer.

Le jeune homme avait pris un air machiavélique et faisait des mouvements avec ses bras pour imager, du mieux qu'il pouvait, ce mythe. L'effet était saisissant et il ria quand la jeune dame eu un air effrayé et s'éloigna du rivage en rappelant Zéphyr.

-Ahah ! Ne t'inquiète pas, il y avait bien ce genre de créature dans le lac, mais il eut la malchance de s'attaquer à un groupe de l'Académie, ces élèves l'ont tué... Et j'en faisais partie d'ailleurs. Il était monstrueusement moche d'ailleurs. Exactement com...

Arro s'était tu et regardait fixement le lac où flottait son bouchon, qui avait disparu d'ailleurs. L'homme sauta sur la canne qui se courbait, planta ses pieds dans le sol et tira. Hou, ce poisson devait être énorme. Le marchombre força un peu et dans une nouvelle éclaboussure, une anguille sortie de l'eau en se tortillant autour du fil de pèche. Rapide comme l'éclair, Arro attrapa le poisson glissant, lui enleva l'hameçon. L'Anguilla Anguilla (nom scientifique, sisi j'vous jure) commença à se débattre, voyant sa mort approcher. Elle s'enroulait autour du bras du jeune homme, plus glissante que jamais. Puis d'un coup sec elle se dégagea de la main puissante et replongea dans l'eau. Avant qu'elle ne touche la surface, on put remarquer sa langue sortir de sa bouche, comme si elle narguait le marchombre. Fulminant contre l'impertinence de ce poisson, il attrapa un cailloux et le lança en rageant dans le lac. Nan mais ce n'est pas vrai ! Qu'un simple poisson se foute de sa tronche ! Impossible ! Il relança sa ligne, grommelant que ce satané farceur mériterais une correction. Il se rassit en tailleur, arracha un brin d'herbe et le porta à sa bouche. Il aurait sa vengeance, juré. L'homme reporta son attention vers Lyu qui le regardait grogner tout seul.

-Tu sais que la cascade est approvisionnée en eau par le lac, gigantesque ? Tu as déjà dû y aller... Très certainement... C'est comme ça que les poissons arrivent ici. Ils se font emporter par le courant et hop, ils sont coincés ici, sans espoirs de retrouver la grande étendue là-haut.

L'homme désignait le haut de la cascade qui était une bonne dizaine de mètre au-dessus de leur tête. Plusieurs minutes passèrent, Zéphyr plongeait toujours et le marchombre n'avait plus une seule prise depuis l'épisode de l'anguille. Après une bonne demi-heure, Arro se leva et s'épousseta. Il sortit sa canne de l'eau et s'approcha des quelques poissons pécher par l'oiseau de Lyu. Il devait y en avoir une bonne dizaine, de quoi se restauré pour le repas de midi.

-Bien, il va se faire tard, que dirais-tu de mangé un brin ? C'est pas que j'commence à avoir faim... Mais ils m'ont l'air plutôt succulent ces poissons !

Le marchombre allât chercher du bois sec et bientôt un feu crépitait dans la clairière, juste au bord de la cascade.


_______________
Arro Skil'Liches / Silind Frandrich / XDieu / Tarus Tal'Oursian / Lyuuna Sil'Celim
avatar

Apprentie fauconnier
Messages : 76
Inscription le : 11/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sur le bord de la cascade, on peut aller se promener, mais c'est un p'tit peu galére, si on glisse on peut s'noyer [Inachevé]   Mar 10 Juil 2012 - 14:17

Lyu regardait, amusée, son oiseau dévorer un énième poisson, bien a l'abri sur sa branche, quand Arro parla du monstre.
Une anguille ? Une anguille géante ?
Lyu ouvrit de grands yeux effarés et recula d'un pas, scrutant les eaux du petit bassin, qui, d'un seul coup, lui semblaient noires et effrayantes. Des centaines de questions se bousculaient dans sa tête. Ce monstre était-il dangereux pour les hommes ? Avait-il déjà blessé quelqu'un ? Tué quelqu'un
Elle déglutit, et recula encore un peu plus.
Son regard parcourut tout le bassin, pour s'arrêter sur Plume, qui dévorait tranquillement son poisson, posé un peu plus loin. Et si le monstre s'en prenait à lui aussi ? Il était si petit... Si fragile... Lyu, paniquée, siffla un peu précipitamment. Zéphyr releva un regard intrigué. Le problème, et la principale différence entre elle et Gareth, était que lui pouvait appeler un oiseau d'un seul regard et le guider par sa seule pensée. Elle, avait besoin de toute sa concentration, et généralement d'un petit sifflement et d'un geste du poignet. Elle savait que Gareth lui avait demandé de s'en débarrasser, mais elle n'y parvenait pas encore, ou du moins pas avec des oiseaux qu'elle connaissait à peine, comme Zéphyr.
Pour résumer la situation, Le rapace leva le nez, ou plutôt le bec, de sa proie et dévisagea sa jeune maîtresse avec insistance. Que voulait-elle ?
Lyu réprima un frisson, et se prépara à siffler de nouveau. À cet instant, le marchombre éclata de rire en lui expliquant que tout ceci n'était qu'une plaisanterie. Lyu en en voulait un peu de l'avoir effrayée, mais elle rit avec lui.
Zéphyr retourna à son poisson avec un petit cri indigné. Lyu était repartie à la chasse aux grenouilles quand elle entendit Arro pousser une légère exclamation. Le bouchon de sa canne à pêche venait de s'enfoncer violemment dans les profondeurs du lac, et le marchombre luttait de toutes ses forces pour le remonter. Lyu s'approcha, intriguée, et se pencha pour tenter d'apercevoir la malheureuse proie. À peine en avait-elle deviné la forme qu'elle bondissait en arrière. Une anguille ! Il s'agissait d'une anguille !
Les pensées de la jeune fille imaginèrent aussitôt le pauvre marchombre aux prises avec un monstre de cinq mètres de long, qui le paralyserait avant de l'entrainer au fond du lac pour le manger. Elle poussa un petit cri étouffé et recula précipitamment. Elle allait tirer Arro en arrière pour le mettre a l'abri, quand le poisson jaillit hors de l'eau. Lyu fut surprise de découvrir, une anguille en effet, mais ridiculement petite. Enfin... ridiculement petite par rapport à ce qu'elle avait imaginé, car le combat était loin d'être fini, et Arro tentait bien maladroitement d'immobiliser le vertébré, qui continuait de se tortiller dans tous les sens. Lyu s'approcha de nouveau, et éclata de rire lorsque l'anguille parvint à retourner à l'eau, éclaboussant les deux pêcheurs.
Lyu se tourna aussitôt vers Zéphyr, qui sembla comprendre sa pensée. Il plongea aussitôt là ou le poisson venait de disparaître. Après quelques secondes, il ressortit les serres vides, et revint se percher sur le poing de Lyu, dépité.

- C'est pas grave, mon mignon, le rassura Lyu en lui caressant la tête. Tu as déjà fait du bon travail.

Elle désigna la superbe pile de poisson qui s'entassaient à côté. Lyu en saisit un au hasard et le lui offrit. Il l'avait bien mérité. Puis Lyu entendit Arro parler de repas, et se rendit compte que son estomac gargouillait. Pressée d'aller chercher un oiseau ce matin-là, elle avait négligé un éventuel petit déjeuner, et elle mourait de faim. Elle s'assit dans l'herbe mouillée, laissant tremper sa main gauche dans l'eau. Elle n'était pas si froide, et une petite baignade après avoir mangé n'était pas à exclure. De toute façon, quand on avait grandi au plus haut de la chaîne du Poll, on développait une certaine insensibilité aux températures.
Lyu plongea ses deux pieds dans l'eau, s'amusant des rides qu'ils formaient à la surface. Elle ne parvenait pas à chasser de son esprit l'histoire de l'anguille géante. Arro lui avait bien dit en avoir chassé une, il y a longtemps. Peut-être y en avait-il... peut-être y en avait-il une autre ?
Elle leva la tête vers la cascade. Ainsi, les poissons qui tombaient dans le bassin venaient d'ici... Dans ce cas, peut-être d'autres sombres y avaient-elles élu domicile... Qui savait ce que le lac pouvait abriter ? Il était si vaste... Si profond... Lyu se demanda si un jour quelqu'un prendrait la peine d'en explorer tous les recoins. Il devait y avoir tant à découvrir... peut-être même qu'un trésor y était enfoui, le plus grand des trésor jamais découvert en Gwendalavir... Un trésor, gardé par un gardien... logique. Mais quel gardien ? Lyu ferma les yeux pour mieux se figurer la scène. Le Dragon, peut-être ? Il était très grand, et sans doute très impressionnant. Oui, mais il ne vivait pas sous l'eau. La Dame alors ? Non, elle, elle était vraiment trop grande. Et puis, elle avait sans doute mieux à faire que de garder un trésor dans un lac.
Lyu, plongée dans ses pensées, sursauta lorsqu'Arro surgit derrière elle, les bras chargé de bois. Lyu s'empressa de sortir ses jambes de l'eau pour aller l'aider.

- Regarde ! s'exclama-t-elle, très fière d'elle. Ça, j'y arrive !

Elle ferma les yeux et se concentra, très attentive. Cela faisait longtemps que Lyu savait que son Don pour le dessin ne serait jamais suffisamment puissant pour lui permettre d'étudier dans cette voie. Toutefois, elle était tout à fait capable de s'en servir pour des tâches mineures.
Au bout d'un longue minute, le jeune Kaelem parvint à dessiner une minuscule flammèche au milieu du bois. Elle se redressa, souriant fièrement... une seconde environ avant que le vent n'éteigne sa minuscule œuvre. Dépitée, Lyu laissa Arro allumer le feu par ses propres moyens. Celui-ci ne tarda pas à prendre suffisamment d'ampleur pour pouvoir commencer la cuisson des poissons. Lyu se releva, et marcha jusque dans les sous-bois. Elle ne tarda pas à trouver l'herbe qu'elle cherchait, et prit le temps d'en cueillir quelques plants en bon état. Puis elle revint à la cascade.

- Tiens, dit-elle en lui tendant les herbes. Je ne suis peut-être pas très douée pour allumer un feu, mais je sais au moins reconnaître les herbes qui poussent par ici. Celles-ci sont utilisées en cuisine, elle donnent bon goût à la nourriture.

Lyu se rassit, profitant de la chaleur des flammes. Une délicieuse odeur envahissait les lieux. La jeune fille ramena ses jambes contre ses menton et demanda :

- J'aime beaucoup les histoires. Est-ce que tu pourrais me raconter celle où tu as battu l'anguille géante ?


_______________

avatar

Maître Marchombre
...Je crois?
Messages : 1301
Inscription le : 17/04/2007
Age IRL : 25


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sur le bord de la cascade, on peut aller se promener, mais c'est un p'tit peu galére, si on glisse on peut s'noyer [Inachevé]   Mar 17 Juil 2012 - 12:11

Arro revenait de la forêt, les bras chargés de fagots. Il fit tout d'abord un cercle avec des pierres disséminées ici et là, il y installa les branchages de façon stratégique pour que tout cela flambe rapidement. Lyu tenta un dessin et le marchombre la laissa faire sa petite flamme... L'homme restait fasciné par cette capacité qui lui était interdite... Mais apparemment la demoiselle n'était pas une grande Dessinatrice et la faible flammèche s'éteint après un coup de vent. Le marchombre sortit son briquet à amadou puis il enflamma la partie basse, garnis de feuille, d'herbe sèche. Le feu pris rapidement et s'attaqua au petit branchage qui composait le deuxième niveau du feu. Bientôt il prit plus d'ampleur et flamba sur les grosses buches qui tiendraient longtemps. Pendant que l'apprentie fauconnier partie dans les sous bois, Arro vida les poissons et les écailla. Il récupéra quelques longues branches pour les tailler en brochettes, histoire de mettre les poissons dessus. Alors qu'il arrivait au dernier morceau de bois, Lyu arriva un bouquet d'herbe à la main. Il remercia la demoiselle puis découpa l'aromate en petit morceau pour les disséminés sur la chaire des poissons. Bientôt une odeur douce envahis la cascade. La Kaelem, intrigué par son histoire de monstre anguille, lui demanda de la raconter.

-Eh bien, c'était il y a longtemps... Hmmm je dirais bien bon sept voir huit ans. J'étais ici, à la cascade et je tentais d'inculquer quelque connaissance de natation à Kushumaï, qui n'était pas encore ma femme. Il y avait aussi Galadriel... Une ancienne amie qui a... Disparu.

L'homme se souvenait de la dernière fille, cela remontait à longtemps et il ne s'en souvenait presque plus. Un jour, ne supportant plus sa vie et les poids des douleurs qu'elle portait, elle décida de se suicider... Joyeux n'est-ce pas ? Mais c'était il y a très très longtemps et la souffrance de cette disparition s'est peu à peu diminué.

-Ce monstre avait déjà fait des dégâts avant. Tifen, l'actuelle Maître Chantelame et Mewenne, une amie qui est partie vivre sa vie de marchombre, étaient allées se baigner, sauf que Mewenne s'était aventurée trop loin sous l'eau et l'anguille l'a mordu pour l'attraper dans le fond. Heureusement, Tifen a réagis rapidement... Nous n'entendîmes plus parler de cette bestiole, Valen l'ayant surement exterminé... Sauf que lors de mon cours de nage, Kushumaï à couler. Ni une, ni deux, ne voulant pas que mon élève meurt d'une telle façon je suis aller à son secours. Et la j'ai vu cette énoooorme anguille aussi grosse que mon bras et longue de cinq voir six mètres ! Elle tentait de mordre Kushu alors qu'elle était encore inconsciente. Je me suis lancé sur cette bestiole immonde. Je l'ai attrapée par le cou, elle s'est débattue. J'étais ballotté de part en part, tentant d'empêcher les crocs de cette monstruosité m'atteindre... C'est alors que j'ai sorti ma lame et je lui ai tranché le cou. La bestiole coula.

Arro mimait les gestes, comme s'il y était. Véritable spectacle vivant, l'aventure dans la cascade n'était pas terminée.

-Par la suite, j'ai remonté rapidement Kushumaï qui se noyait. Elle ne respirait plus, je n'ai pu faire qu'une seule chose : le bouche à bouche... Ce qui l'a sauvée. Par la suite on s'est... Déclaré... Oui c'était un peu idiot, un peu rapide... Mais tellement... Génial !

Les yeux du marchombre brillait, repensant à ce moment crucial de sa vie amoureuse... Rêvassant quelques secondes, il repartit dans son récit.

-Je suis ensuite allé voir Valen, au sujet de l'anguille géante. Sans attendre, il se rendit à la cascade, parlant d'oeuf surement caché... La seule raison logique pour que le monstre soit revenu après s'être fait dégommé. Et effectivement, il y avait un nid... Enfin pas comme pour les oiseaux, mais une cache dans la roche, pleine d'algues et d'oeufs. Valen les à tous détruit... On ne s'attaque pas impunément aux élèves de l'Académie. Et ainsi se termina le mythe du monstre de la cascade.

Le marchombre tata les poissons. Il semblait cuit à point, certain était même légèrement grillée. Il tendit une brochette à Lyu.

-C'est près ! Allez régale-toi.

L'homme attaqua avec passion sa propre broche. Oubliant que les poissons possèdent des arêtes. Manquant de s'étouffer avec une plus grosse que les autres, il ralentit son rythme et fit plus attention. Lorsque le premier cadavre de poisson fut posé sur le sol, Arro demanda :


-Dit-moi, dans ta vie, tu as vécue des choses extraordinaires ? Tu as des histoires à raconter ? J'aimerais beaucoup t'entendre m'en conter quelques-unes.


_______________
Arro Skil'Liches / Silind Frandrich / XDieu / Tarus Tal'Oursian / Lyuuna Sil'Celim
avatar

Apprentie fauconnier
Messages : 76
Inscription le : 11/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sur le bord de la cascade, on peut aller se promener, mais c'est un p'tit peu galére, si on glisse on peut s'noyer [Inachevé]   Jeu 19 Juil 2012 - 14:49

Lyu regardait le poisson cuire avec une certaine satisfaction. Ceux qu'elle avait attrapé avec Zéphyr étaient tous plus petit que celui qu'Arro était parvenu à pêcher, mais elle en avait eu plus. Cela compensait un peu.
Le feu qui brûlait devant elle apportait de la chaleur dans cette matinée d'hiver. Les flammes orangées se reflétaient dans les yeux émeraude du marchombre, donnant l'impression d'y danser. Lyu approcha ses pieds nus du feu pour les y réchauffer.

- C'était... il y a sept ou huit ans, commença Arro.

Lyu compta machinalement sur ses doigts. Elle était donc elle-même âgée de sept ou huit ans, et cette scène s'était déroulée bien avant qu'elle ne parte vivre chez son oncle. Que cela lui semblait loin...
Elle regarda le marchombre en penchant légèrement la tête, le voyant soudain beaucoup plus vieux que ce qu'elle n'avait imaginé.
La jeune fille l'écouta attentivement, comprenant au moment ou il évoqua son amie Galadriel que par « disparue » il n'entendait pas « s'est évanouie dans la nature » ou « a déménagé très loin d'ici ». Elle tenta de réprimer le frisson désagréable qui la parcourut. Ce monstre s'en était déjà pris à plusieurs élèves, apparemment. Dont à celle d'Arro... Lyu fut surprise d'entendre que c'était ainsi qu'il était tombé amoureux de sa femme. Elle ne connaissait rien aux relation de couple, sinon que généralement, les hommes finissaient par épouser des femmes, qu'ils les aimaient beaucoup et qu'ensuite ils avaient des enfants.
Elle regardait avec admiration le marchombre mimer son combat contre le monstre, ébahie devant tant de courage. Elle-même, face à un tel monstre, aurait sans doute pris ses jambes à son cou... Lyu avait risqué sa vie pour sauver son élève... Élève dont il était tombé amoureux sur le coup, apparemment.
Curieuse, Lyu demanda d'une voix naïve :

- Est-ce que c'est comme ça qu'on tombe amoureux ? Si je me noie et que quelqu'un me sauve, est-ce qu'on va se marier ? Est-ce que si je me noyais et que tu me sauvais, on devrait se marier ?

Arro était en train de raconter la fin de son histoire, autrement dit, comment Valen, qui, d'après ce qu'elle avait entendu, était l'ancien Magister de l'Académie, avait détruit le nid et tous les autres œufs. Lyu songea un instant à ce qui pourrait se produire si un seul des œufs avait échappé à sa vigilance, mais préféra taire son inquiétude. Cette histoire avait eu lieu il y a bien longtemps. Si un autre monstre avait véritablement éclos, il aurait déjà eu le temps de s'en prendre à un autre élève...
Lyu saisit son poison, et mordit dedans avec appétit, n'oubliant pas, au passage, de retirer toutes les arêtes, contrairement au Marchombre, qui avait l'air de s'étouffer avec.

- Je n'ai pas grand chose de palpitant à raconter, avoua-t-elle, un peu déçue.


Elle n'avait jamais affronté de monstre, elle ne s'était jamais noyé -étais-ce pour cela qu'elle n'était jamais tombé amoureuse ?-.

- Une fois, je suis resté coincée un jour et une nuit dans une canalisation, fit-elle, presque en se parlant à elle même. Elles avaient gelé, et la cuisinier râlait parce qu'il n'avait plus d'eau. Alors on m'a envoyé pour les déboucher parce-que j'étais la seule qui pouvait passer. On m'avait passé une petite torche pour faire fondre la glace et je suis entrée... Il faisait tout noir, mais j'arrivais quand même à dégager un passage. Sauf qu'à force de faire fondre toute cette glace, de l'eau est tombé sur ma torche, et elle s'est éteinte. Et que quand j'ai voulu faire demi-tour, je me suis rendu compte que tout ce que j'avais dégagé derrière moi était gelé de nouveau. J'étais coincée... j'ai pleuré. Beaucoup. Je croyais que j'allais mourir là-dedans. Il faisait tout noir,et je ne voyais plus rien et j'avais peur. Je crois que j'ai dormis, et quand je me suis réveillée, il y avait deux yeux rouges dans le noir... J'ai eu encore plus peur. C'était des rats, et j'ai cru qu'ils allaient me manger.

Sans s'en rendre compte, Lyu s'était recroquevillée sur elle-même. Elle se souvenait de cette scène comme si elle s'était déroulée hier, et il lui semblait encore sentir la glace qui se formait sur ses ongles et sur ses doigts.

- Je me suis rendu compte que les rats avaient pu parvenir jusqu'à moi, alors que je croyais que tout était bouché. Je me suis aperçu qu'il y avait dans le plafond un conduit presque vertical, qui lui n'était pas bouché. J'y ai mis du temps, mais j'ai fini par réussir à grimper. Je suis arrivée dans un conduit d'aération, et j'ai réussi à sortir.

Elle se sentait presque ridicule à raconter cela. Lui, il avait combattu une anguille géante. Elle, elle avait suivi des rats. L'exploit n'était pas tout à fait le même...

- Pardonne-moi, s'excusa-t-elle. Ce n'est pas intéressant.

Elle termina son poisson, remercia Arro au moins une centaine de fois pour l'avoir emmenée ici, puis elle se leva, cherchant Zéphyr des yeux. Elle le repéra, perché sur une branche, surveillant la surface de l'eau. Cela donna envie à Lyu d'aller se baigner. L'eau devait être froide, certes, mais pas plus que ce qu'elle avait connu en haut de ses montagnes.
Elle retira son tee-shirt et son short, les déposant sur le rivage, se retrouvant simplement en sous-vêtement. Pudique, elle ne l'avait jamais été. Elle n'en voyait pas l'intérêt.
Prenant une grande inspiration, elle sauta du rebord, et s'enfonça dans l'eau. Lorsqu'elle refit surface, elle lança :

- Tu viens ? Elle n'est plus si froide une fois qu'on y est !



_______________

avatar

Maître Marchombre
...Je crois?
Messages : 1301
Inscription le : 17/04/2007
Age IRL : 25


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sur le bord de la cascade, on peut aller se promener, mais c'est un p'tit peu galére, si on glisse on peut s'noyer [Inachevé]   Mer 15 Aoû 2012 - 23:19

Arro se retint de rire devant la naïve bêtise de Lyu. Comme si la noyade était un facteur pour tomber amoureux. Ah... La jeunesse et sa candeur. Le marchombre lui répondit aimablement :

-Non, non, l'amour n'est pas aussi facile qu'un sauvetage dans l'eau. C'est beaucoup plus complexe que ça. Il peut te tomber dessus sans que tu y comprennes quelque chose, ou alors il met du temps à s'installer. Le plus important est que tu trouves quelqu'un qui te plait, pour qui ton coeur bat plus vite, qui occupe tes rêves et tes pensées. Là, tu sauras que tu es tombée amoureuse.

L'homme avait un peu rougis à l'explication. C'était tout ce qu'il ressentait pour Kushumaï, tout ce fatras d'inexplicables sensations qui lui imbibait l'esprit, le corps et l'âme. Après quelques minutes de réflexion, la Kaelem commença à raconter un petit pan de sa vie. Comment avait-il put oser faire descendre une si jeune demoiselle dans une canalisation bouché... Il n'avait pas de dessinateur même minime là dedans ? Sérieux quoi... En plus de ça, elle s'était retrouvée bloquer et en plus de cela, des rats étaient venus la visiter... Remarque, bien leur en à pris, car cela lui a permis de s'en sortir. Arro était vraiment impressionné par le courage de la petite dessinatrice. Lorsqu'elle s'excusa de la médiocrité de son histoire, le marchombre fut surpris et lui lança :

-Non, non, c'était très intéressant. Tu as dû faire preuve de courage pour t'en sortir... C'est une petite histoire, mais qui nous en apprend beaucoup sur toi. Tu es courageuse et intelligente... Crois-moi, certain serait resté sur place et n'aurait pas songé à suivre les rats.

Le marchombre tapota la main de la jeune femme avant qu'elle ne s'en fut prendre un bain. Elle se déshabilla sans pudeur, gardant quand même des sous-vêtements, puis invita Arro à la suivre dans l'eau. Il manqua d'ailleurs d'avaler de travers quand elle enleva ses vêtements un à un... Mais qui ne pouvait pas avoir ce petit instinct qui, normalement, empêchait de dévoiler son corps ? C'était vraiment très très étrange...
Enfin bon, l'homme rejoint quand même la Kaelem, n'oubliant pas de se déshabiller avant, il plongea joyeusement dans l'eau légèrement glacée de la cascade. Son corps s'enfonça dans le liquide, ses poils se hérissèrent, maigre protestation de la froideur qui l'entourait. Arro remonta rapidement et pris de l'air. Moui, l'eau était bonne, mais restait vraiment très très très froide.
L'homme plongea sans mots, disparaissant sous la surface, il nagea vers les pieds de Lyu qui battaient pour la maintenir à la surface. Sans une once d'hésitation, il l'attrapa férocement et chatouilla vaillamment la jambe de la Kaelem. Il crut entendre un hurlement et continua d'embêter la jeune femme. Après une bonne dizaine de minute de torture, l'homme remonta, sourire aux lèvres. Lyu semblait furieuse, mais Arro ne lui en laissa pas le temps, un petit coup de chatouille et le combat reprenait.
L'homme était très fort en terme de bataille d'eau... Particulièrement avec les Kaelem d'ailleurs... Mais bref. Après plusieurs minutes de chatouille, gargouillis et techniques de lancement d'eau, la fatigue et l'ennuie se mirent à pointer leur nez. L'homme demanda à Lyu si elle voulait bien sortir puis se rangea sur la berge, légèrement essoufflé. Levant les yeux, le marchombre remarqua la falaise et se rappela l'aventure de se matin avec l'oiseau de l'apprentie fauconnier. Souriant, il lui lança :


-Cela te dirais d'apprendre à grimper ? Histoire que si une autre tête de mule se perche sur une colonne, tu puisses le rattraper sans aucune aide.

L'homme se lança droit sur la falaise, attrapa une prise et monta.

-Tu verra, ce sera pas compliqué, il y a plein d'endroit où poser les mains. Mais je vais t'apprendre à ressentir la parois, entendre ce qu'elle raconte et trouver chaque petit défaut qui te permettra d'y grimper.

Le jeune homme lança un regard plus insistant à Lyu et fini :

-Bon alors, tu te bouges où tu comptes rester là, à me regarder ?



_______________
Arro Skil'Liches / Silind Frandrich / XDieu / Tarus Tal'Oursian / Lyuuna Sil'Celim
avatar

Apprentie fauconnier
Messages : 76
Inscription le : 11/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sur le bord de la cascade, on peut aller se promener, mais c'est un p'tit peu galére, si on glisse on peut s'noyer [Inachevé]   Mar 21 Aoû 2012 - 17:08

Lyu eut à peine le temps de faire quelque brasses qu'Arro plongeait à sa suite. Il eut l'air de trouver l'eau beaucoup plus froide qu'elle. Question d'habitude, certainement. Le bassin, assez profond, ne lui permettait pas d'avoir pied. Elle devait donc nager constamment pour ne pas couler. Ce qui était finalement assez pratique, puisque cela lui permettait aussi de ne pas avoir froid. Soudain, sans prévenir, elle se retrouva entrainée vers le fond. Elle pensa aussitôt à l'anguille géante dont Arro venait de lui conter l'histoire, et, paniquée, elle tenta de regagner la surface. Alors qu'elle pensait qu'elle allait finir noyée dans le ventre de la bête, elle se retrouva soudain libre de ses mouvements. En deux secondes, elle regagna la surface, et inspira une grande goulée d'air. Le monstre ? Où était le monstre ?
Quelque chose frôla son pied, Lyu ouvrit la bouche pour crier, elle...
Explosa de rire.
Arro refit surface sur sa gauche, riant aussi. Il replongea aussi sec, et Lyu tenta sans succès de l'éviter. Elle était abominablement chatouilleuse. Et le marchombre l'avait compris. Il était plus grand qu'elle, et elle avait beau se tortiller dans tous les sens et tenter de nager pour lui échapper, il finissait toujours par la rattraper. À un seul moment, la jeune Kaelem parvint à se faufiler dans son dos, et, au moment où il se retourna, à lui envoyer de l'eau dans la figure. Arro se vengea aussitôt en l'entrainant au fond de l'eau, puis, une fois revenue à la surface, en l'éclaboussant à son tour.
Au bout d'un long moment, Arro lui proposa de sortir.
Lyu se hissa sur la berge, et renfila ses vêtements sans prendre la peine de se sécher. Elle dénoua les deux rubans rouge de ses couettes, et s'ébroua comme l'aurait fait un chien. Puis elle renoua ses cheveux, pour ne pas qu'avec le vent, ils viennent devant ses yeux.
Elle siffla Zéphyr, qui revint en vitesse sur son poing. Rapidement, elle se déposa sur un branche basse, en lui indiquant d'arrêter de bouger. Le rapace étira ses deux ailes, et enfonça la tête dans ses épaules, apparemment partant pour une petite sieste digestive.

-Cela te dirais d'apprendre à grimper ? offrit Arro. Histoire que si une autre tête de mule se perche sur une colonne, tu puisses le rattraper sans aucune aide.

Lyu crut un instant qu'il plaisantait. Lui apprendre à grimper ? À elle ?

- C'est à dire que... Je ne suis pas... enfin... moi, à part la danse...


La danse. Lyu rougit, et se retrouva très abosorbée par la contemplation de ses chaussures.

- Enfin... moi... j'accepte avec beaucoup de plaisir, mais j'ai peur de ne pas être un élève très... douée...

Lyu finit par accepter, et observa le marchombre s'élever le long de la paroi. C'était... tellement beau... Avec un brin d'appréhension, Lyu se saisit d'une prise, un rocher qui dépassait de la paroi. Elle plaça ses deux pieds en grimaçant, et réussit progresser de cinquante centimètres avant de lâcher prise et d'atterrir sur le sol.
Grimaçant, elle se releva, et recommença aussitôt. Son bras gauche, celui qui porte l'oiseau, était bien plus musclé que son bras droit. Et ses jambes, bien que très souples, manquaient cruellement de puissance.
Sur son deuxième essai, Lyu ne fut pas plus brillante. Elle tentait tant bien que mal que copier les mouvements pleins d'agilité du marchombre, toutefois sans y parvenir. À chaque fois, elle se retrouvait en équilibre instable, ou ne parvenait plus à trouver de prises. Et à chaque fois, elle se retrouvait par terre, se demandant combien de chocs son coccyx pourrait encore encaisser avant de céder.
À sa dix-neuvième tentative, elle parvint à gagner une petite plate-forme, à environ deux ou trois mètres de haut. La falaise était bien plus haute, mais elle ne voyais plus aucune prise suffisante. En-dessous, c'était les graviers du rivages. Si elle sautait, elle prenait le risque d'y laisser une jambe.

- Arro ? demanda-t-elle d'une voix incertaine. Comment je fais, là ?

[édition à volonté Smile]


_______________

avatar

Maître Marchombre
...Je crois?
Messages : 1301
Inscription le : 17/04/2007
Age IRL : 25


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sur le bord de la cascade, on peut aller se promener, mais c'est un p'tit peu galére, si on glisse on peut s'noyer [Inachevé]   Lun 12 Nov 2012 - 11:09

Arro était en euphorie, escalader lui procurait, à chaque fois, cette inondation de plaisir. C'était un immense flot de sensation qui s'écoulait dans son corps, l'envahissant peu à peu. Il sentit la froideur de la pierre contre ses paumes chauffées par l'exercice, le souffle qui, emportant une gerbe d'eau fraîche, lui balayait les cheveux et fouettait le visage. Ses sens étaient exacerbés, il pouvait tout voir, tout entendre, même cet appel de détresse venant de Lyu... Pardon ? Le marchombre sortit immédiatement de sa transe, descendit expressément la paroi et se retrouva non loin de la Kaelem. Il avait complètement oublié la jeune dame, trop occupé à jouir de ce sport dont il était plus que fan.

-Prend appuie sur la saillie, juste à tes pieds... Celle là, oui. Tu pousses dessus et tu tends ta main. Tu devrais sentir une prise... C'est bon ? Voilà.

Maudissant sa bêtise, il se positionna juste à côté de Lyu. Il avait une élève pour un cours d'escalade, il allait devoir faire plus qu'attention.

-La base, pour grimper, c'est de ne pas utiliser ses bras en priorité, sinon, tu vas trop te fatiguer. Tu dois d'abord monter tes jambes, pousser dessus et ensuite crocheter une prise avec tes mains. Déjà ce principe aide beaucoup.

Une petite démonstration s'imposait. Raffermissant sa prise de main, il monta sa jambe droite dans une aspérité de la roche. L'homme poussa et, au final, se grandit pour se retrouver les deux jambes tendues. Dans le même mouvement, il avait lâché sa main gauche et l'étendit vers une nouvelle prise.


-Tu vois ? Pas trop compliqué, n'est-ce pas ?

Laissant l'apprentie fauconnier grimper, il continua de lui expliquer des astuces de grimpeur.

-L'escalade n'est pas qu'un sport physique. Il faut aussi utiliser sa tête. Analyser la paroi, trouver un chemin facile, comprendre comment passer certaine étape. Pour cela, il faut se permettre des petites pauses et contempler le mur. Tu dois d'abord avoir de bonnes prises mains et les pieds stables. Ensuite tu t'écarte de la paroi en poussant avec tes jambes.

Aussitôt dit, aussitôt fait. Arro se retrouvait les bras et les jambes tendues, le ventre totalement écarté de la paroi.

-Ainsi tu peux plus facilement regarder ce qui t'attend. La plus-part des grimpeurs débutant ont cette peur de s'éloigner de la paroi, mais il ne faut pas oublier que rester coller à un mur est très dangereux, il faut être à l'aise, ne pas s'effrayer pour un rien, tant que tu es solidement cramponné, rien ne peut t'arriver.

Ils continuèrent de grimper, utilisant bouts de rocher, aspérités, racines et autre prises naturelles. L'homme prodiguant des conseils, lorsque Lyu était en difficulté.

-Quand tu n'arrives plus à avancer, ou que tu ne trouves pas la solution pour passer, le plus simple est de redescendre plus bas et de prendre une autre voie. L'important n'est pas la rapidité du chemin, mais la facilité. Plus le passage sera facile, moins tu seras en danger et plus rapidement tu monteras. De toute façon, il y a toujours un moyen de monter jusqu'en haut, il suffit juste de trouver le meilleur.

Arro était calme et patient, il réconfortait la Kaelem si elle paniquait, l'aidait à passer les pires moments de l'escalade et restait toujours à côté d'elle en cas de chute. La montée fut de plus en plus aisée, d'autant qu'ils apercevaient un surplomb qui leurs promettait une pause bien mérité. Arrivant enfin sur cette plate-forme salvatrice, ils s'assirent et reprirent leur souffle. La montée fut ardue, il ne restait plus que la descente... Arro grimaça à cette idée, mais un franc sourire lui vint sur les lèvres devant le paysage qui leur était offert. De leur perchoirs, il apercevait la cime des arbres dans laquelle se perdait les rayons du soleil. Brillant de mille feux, ils ricochaient dans les gouttelettes de la cascade, donnant un aspect diamanté à cette dernière. Et pour couronner le tout, des arc-en-ciel minuscule se baladaient au rythme des chocs de l'eau contre la pierre.

-Magnifique, n'est-ce pas ?

Arro se pencha sur sa gauche et regarda vers le bas. Il aperçut le lac que formait la chute d'eau, ils étaient franchement haut... Une idée germa dans sa tête folle... Une idée qui fit agrandir son sourire.

-J'avais prévu de te faire désescalader la paroi, mais je viens de trouver un autre moyen, bien plus intéressant, pour descendre.

L'homme pointa du doigt ce qu'il avait sous les yeux, l'air malicieux.

-On va... Sauter !



_______________
Arro Skil'Liches / Silind Frandrich / XDieu / Tarus Tal'Oursian / Lyuuna Sil'Celim
avatar

Apprentie fauconnier
Messages : 76
Inscription le : 11/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sur le bord de la cascade, on peut aller se promener, mais c'est un p'tit peu galére, si on glisse on peut s'noyer [Inachevé]   Mar 13 Nov 2012 - 15:31

Lyu fronça les sourcils. Une saillie ? Il y avait encore une saillie sur cette satanée roche, qui lui semblait parfaitement lisse ? Elle décala son pied d'un quart de millimètre, serrant la paroi contre elle comme si sa vie en dépendait. Enfin, elle senti sous son pied la précieuse pierre qui lui servirait d'appui. Avec autant d'élégance qu'une limace asthmatique sur une vitre mouillée, elle poussa sur sa jambe, parvenant à saisir l'appui au-dessus d'elle.

Par la Dame, qui avait eu l'idée de donner aux marchombres l'envie de grimper ?

- Depuis... depuis quand est-ce que tu
sais grimper comme ça, Arro ?


Depuis toujours, sans doute. Arro aurait pu lui annoncer qu'il est né avec une paire d'ailes dans le dos qu'il ne s'en serait même pas étonné. Lyu avait toujours
admiré les marchombres, mais jamais elle n'aurait voulu en devenir un. Devoir se lever tôt le matin pour apprendre à se battre, quel intérêt ? D'ailleurs, quel était même l'intérêt dans le fait se savoir se battre ? En quoi pouvoir faire du mal aux gens résolvait-il les problèmes ? Lyu savait mieux que personne qu'une personne qui est méchante est souvent elle-même blessée.

Les petites blessures au cœur ne guérissent jamais. Au contraire, elles s'infectent. Mais il y a une méthode très efficaces, pour les aider à se soigner, et pour pas qu'ils ne deviennent méchants.

Il faut leur faire le plus gros des câlins du monde.


Utiliser sa tête ? C'était tellement plus facile à dire qu'à faire... Lyu avait déjà du mal à décoller une main pour s'élever encore de quelques millimètres. Alors, se décoller carrément de la paroi ? Il fallait être fou ?
Où alors, il fallait savoir voler...

C'était peut-être ça, après tout.
Oui, Lyu était convaincue qu'elle venait de percer le secret des marchombres. Ils savaient voler, mais ils ne devaient pas le dire, parce que c'était un secret. La jeune fille lança à Arro un regard plein de mystère. Elle savait parfaitement garder les secrets. Personne ne le saurait jamais, personne n'en entendrait parler. Enfin, sauf peut-être Plume et les autres, mais ce n'était pas pareil. Parce que Plume, lui, n'irait jamais en parler à personne, il ne pouvait pas. Pas pare qu'il ne savait pas parler, mais parce que personne ne savait parler sa langue. Même Lyu avait du mal à le comprendre. Quand il parlait trop vite, elle était sûre que même Gareth ne le comprenait pas.

Non, c'était impossible à savoir. Gareth savait beaucoup de chose. Sans doute qu'il était capable de parler à tout les oiseaux du monde, et sans doute même à tous les oiseaux de l'univers. Mais ça, c'était Gareth, et personne ne lui arrivait la cheville.


À plusieurs reprise, Lyu se retrouva bloquée, un peu paniquée. Elle ne pouvait s'empêcher de se demander ce qu'il se passerait si elle ne pouvait vraiment plus bouger. Parfois, paralysée par la peur, Lyu devait attendre qu'Arro revienne à sa hauteur pour repartir. Le jeune homme ne se décourageait pas, et continuait de la conseiller avec gentillesse.

Enfin, ils arrivèrent en haut.

Lyu était à la fois soulagée d'y être arrivée, et un peu inquiète. Comment ils allaient descendre, au juste ?


- On va... Sauter !


Lyu recula précipitamment. Sauter ?
Sauter ? Mais... Mais...

La Kaelem dit à voix basse, apeurée :


- Mais... mais Arro, tu sais... je ne suis pas comme toi, moi. Je n'ai pas d'ailes, je ne sais pas voler... Il n'y a que Brume, qui sait voler... moi, on ne m'a jamais appris...


Mais peut-être que le marchombre pouvait lui apprendre ? Ou au moins l'aider ? Oui, et s'il pouvait l'emmener voler ? Ce serait tellement beau ?


- Dis, Arro ? Tu pourrais me donner la main ? Et m'aider à voler, moi aussi ? Comment on fait, pour voler ?


Lyu s'avança au rebord de la falaise, prête à sauter...

(pardon, je n'avance pas grand chose >< mais c'est que je ne sais pas comment ils font, les marchombres, pour voler Naif mais si tu veux que j'édite, c'est sans problème. Pardon pour la mise en page pourrie, j'ai vraiment un problème avec cet ordi...)


_______________

avatar

Maître Marchombre
...Je crois?
Messages : 1301
Inscription le : 17/04/2007
Age IRL : 25


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sur le bord de la cascade, on peut aller se promener, mais c'est un p'tit peu galére, si on glisse on peut s'noyer [Inachevé]   Ven 25 Jan 2013 - 15:42

L'homme sourit à la réflexion légèrement enfantine de Lyu... Voler, comme il aimerait, un jour, chevaucher la brume. Peut être, dans longtemps très, très longtemps. Mais là, il était face à une Lyu effrayé, le courage ne tenant qu'à une main et c'était celle du marchombre. Elle allait se poster au rebord de la falaise, c'est à ce moment qu'Arro entra dans son jeu.

-Hop, hop, hop. Tu ne vas pas sauter comme ça. Je vais t'apprendre à voler, tu vas voir. Ce n'est pas bien compliqué.

Le maître était, actuellement, en grande improvisation, qu'allait-il trouver d'assez loufoque pour que cela s'apparente à quelque chose de fantastique ?

-Tout d'abord, il faut faire un peu de magie. Pour ça, souffle dans tes mains, comme ça.

L'homme ferma ses paumes et les porta à sa bouche pour y insuffler de l'air.

-Ensuite frotte vite tes mains avant qu'elle ne s'en aille, puis écarte les bras doucement.

Le marchombre montrait les mouvements totalement incongrus, de façon à ce que Lyu les répète.

-Maintenant tu fais un tour sur toi-même et tu bats l'air comme si tu avais des ailes.

Arro se retrouvait à faire le piaf, sous une cascade hurlante, à une distance non négligeable du sol.

-Oui, c'est bien, on est près maintenant.

L'homme s'approcha du bord de la falaise, pris la main de la jeune fille, recula de quelques pas.

-Allez zou !

D'un mouvement, il souleva Lyu, l'installa contre son torse en utilisant ses bras comme sécurité. Il poussa sur ses jambes atteignant en deux enjambés un élan important. Son genou plia, appuya sur son pied et les deux personnes s'élancèrent dans le vide. L'homme savoura les quelques secondes où ils défiaient l'apesanteur. Oui, ils volaient, sans contrainte, plus libre que les oiseaux... MAIS, personne n'échappe totalement à la gravité. Et cette mécréante vous cueille au creux du ventre et vous attire vers le sol.L'air gifla les joues du marchombre, le vent siffla dans ses oreilles bientôt rejoins par le cri de Lyu et le sien. La surface se rapprochait inexorablement. L'homme se roula en boule, tourna, dos à l'eau. Il protégea la Kaelem contre le choc brutal qui allait subvenir. SPLRAOCH. Le mini-lac s'écrasa contre Arro, la force d'une chute contre le calme de l'eau. Son souffle fut légèrement coupé, mais il ne lâcha pas Lyu pour autant. Sans même avoir le temps de dire ''Ts'Liches '' le mur liquide les engloba. Ils s'enfoncèrent rapidement sous l'eau, la lumière de la surface était une tache blanche. La vitesse diminuait petit à petit. Lorsqu'ils ne coulèrent plus, l'homme lâcha la jeune fille. Lui laissant reprendre le contrôle de ses mouvements. Rapidement, il commença à remonter. L'air allait leur manquer et cela serait vraiment catastrophique. Brasse après brasse, le marchombre avait le regard qui allait de Lyu à la surface. C'est alors que dans un élan, la tête d'Arro creva la surface et sa bouche prit une énorme respiration. Le souffle court, il devait maintenant retourner à la berge. Se lançant dans un crawl, il arriva sur la rive rapidement et s'allongea déçu, les pieds toujours dans l'eau. La Kaelem était maintenant à ses côtés.

-C'était bien de voler alors ? De bonnes sensations non ?

Ses paroles étaient hachées par son souffle.

-Au moins ça te fera une histoire de plus à raconter, n'est-ce pas ?

[HRP : Désolé pour le retard ! Edition à volonté, comme le buffet =) ]



_______________
Arro Skil'Liches / Silind Frandrich / XDieu / Tarus Tal'Oursian / Lyuuna Sil'Celim
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Sur le bord de la cascade, on peut aller se promener, mais c'est un p'tit peu galére, si on glisse on peut s'noyer [Inachevé]   



 
Sur le bord de la cascade, on peut aller se promener, mais c'est un p'tit peu galére, si on glisse on peut s'noyer [Inachevé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires
-
» jusqu'ou peut vous entrainer la colère ?
» On ne peut oublier le passé, mais le futur peut l'enfouir || Vent du Sahara
» Le sous- préfet peut aller aux champs!
» Cimetière
» Tu es le plus beau des bateaux !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Académie de Merwyn :: L'enceinte de l'Académie et ses alentours :: Les alentours de l'Académie :: La cascade-