Marquer tous les forums
comme lus

Sujets actifs du jour
Voir les nouveaux
messages depuis
votre dernière
visite
AccueilGinetteUne aube parmis les plumes... [Terminé]
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion


Forum RPG Ewilan école Merwyn RP Ellana Edwin Merwyn Vivyan Ts'Liches Marchombre Al-Poll All-Jeit Dessin Académie jdr Poésie RPG école médiéval fantasy Bottero jeu de rôle jeux de rôle RP forum quête monde salim duom
 

Partagez
 

 Une aube parmis les plumes... [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Lyu Wenynn
Lyu Wenynn

Apprentie fauconnier
Messages : 76
Inscription le : 11/04/2012

MessageSujet: Une aube parmis les plumes... [Terminé]   Une aube parmis les plumes... [Terminé] Icon_minitimeLun 4 Juin 2012 - 18:54

- Plume... tu me fais mal...

   Lyu ouvrit des yeux ensommeillés. Plume passait ses nuits attaché sur son perchoir, à côté de son lit, mais il arrivait qu'il parvienne à grignotter sa corde, et à se libérer. Dans ce cas, sa plus grande passion était de venir marcher sur la couverture de sa jeune maitresse, quitte à lui enfoncer ses serres dans les côtes.

- Pluuume...

   À tatons, Lyu attrapa son rapace par la patte, et le força à descendre de son lit. Puis elle se retourna et s'enveloppa dans sa couette.

- Laisse-moi dormir !


   Entêté ou amusé, l'oiseau revint à la charge. Lyu se redressa en soupirant.

- Tu ne me laissera pas dormir, hein ?


   Si Plume avait pu parler, il aurait sans doute répondu que non, mais il se contenta de pencher la tête. Et de contracter un peu plus ses serres.

- Aïe ! C'est bon, c'est bon, tu as gagné...

   Tentant de ne pas faire plus de bruit que ce qu'elle avait déjà fait, Lyu s'habilla en silence. Gareth avait dit qu'il voulait la voir « À l'aube ». Apparemment, c'était une mode assez répandue parmi les professeurs puisque la plupart des lits étaient déjà vide.
   La jeune kaelem choisit dans son placard un gant en cuir et une sacoche assortie. Puis elle noua ses couettes noires à l'aide de deux rubans rouge, et s'engagea dans les escaliers. Après un passage éclair sous une douche glacée, Lyu grimpa quatre à quatre les marches menant à la volière, et en profita pour remplir sa sacoche de viande. Puis elle réfléchit quelques instant. Gareth n'avait pas précisé avec quels oiseaux elle devait venir. Bon... autant en prendre plus que pas assez... L'apprentie sortit quatre caisses en bois, et les nettoya rapidement. Puis elle installa Plume dans l'une d'elle. Même si Gareth ne voulait pas qu'il vole, il serait confortablement installé pendant toute la séance. Dans la seconde caisse, Lyu plaça Myrtille, la femelle crécerelle qui tournait autour de son Plume depuis leur arrivée. Autant que son oiseau ait un peu de compagnie...
   Son regard se posa ensuite sur Espoir, la chevêche, et Brume, le petit-duc qui lui tenait compagnie. Mais elle préféra ne pas les emmener. Espoir était un des oiseaux préféré de gareth. S'il voulait la prendre, il le ferait.
   Lyu choisit ensuite une petite buse de Harris, une jeune femelle dont l'affaitage venait tout juste de se terminer, et nommée, d'après sa bague, Noisette. Cela ferait trois oiseaux avec lesquels elle pourrait travailler, et Gareth pourrait en amener d'autre s'il le souhaitait.
   Satisfaite, Lyu quitta la volière pour gagner le lac. Il ne faisait pas encore jour, elle était en avance. Il faisait plutôt froid, mais Lyu ne paraissait pas s'en soucier. Elle avait depuis longtemps remarqué que les températures ne l'affectaient guère.
   Jetant un coup d'œil de part et d'autre du parc, Lyu ne vit personne. Soit Gareth n'était pas encore là, soit il se cachait bien. La Kaelem choisit de profiter de l'occasion pour s'entrainer un peu. Elle sortit Plume de sa caisse et l'installa sur une petite branche. Puis elle recula.
   En un instant, elle fit le vide dans sa tête, et d'un simple mouvement du poignet, invitait son oiseau à la rejoindre.
   Ce genre d'exercice était pour elle de plus en plus facile -facile avec Plume, en tout cas-. C'était autrement plus difficile avec d'autres oiseaux. Et si Gareth lui avait demandé de se débarrasser complètement des gestes, elle avait du mal à ne pas bouger. Il suffisait d'un rien. Une révérence, un doigt en avant, un battement de paupière...
   Lyu sourit, puis remit Plume sur sa branche. Autant s'entrainer jusqu'à l'arrivée de son maitre...

Gareth Wilth
Gareth Wilth

Maître fauconnier
Messages : 164
Inscription le : 16/05/2011
Age IRL : 25


MessageSujet: Re: Une aube parmis les plumes... [Terminé]   Une aube parmis les plumes... [Terminé] Icon_minitimeLun 11 Juin 2012 - 23:56

Un doux vent hivernal vint réveiller Gareth. Couché entre les branchages d'un arbre, il avait préféré dormir dans l'air frais de la nuit qu'entre les murs de ses appartements et les feux qui brûlaient partout dans l'Académie. Ca faisait depuis bien longtemps qu'il n'avait pas passé une nuit aussi agréable que celle-ci. Frais, reposé, un sourire s'étirant sur son visage, il se sentait bien. Parfaitement apte à s'occuper de ses taches journalières. Le soleil ne s'était même pas encore levé, qu'il décida de descendre de son perchoir et de rejoindre sa volière. Les rapaces devaient déjà être en train de hurler leur faim. Le fauconnier savait qu'il avait énormément à faire aujourd'hui, la veille il n'avait pas eu le temps de faire le sol qui dépassait la décence. Une odeur immonde occupait les lieux et il devait laver la volière le plus vite possible, car l'Intendant ne laisserait pas passer cela. Après tout, l'homme était payé pour s'occuper de la volière et de ses habitants, il n'était pas là pour se préoccuper de ses petits problèmes. Même s'il s'occupait plus des oiseaux que de lui-même, mais l'Intendant avait la fâcheuse manie d'oublier le véritable but d'un fauconnier. Ce n'était pas une bonne, mais un spécialiste des plumes en tout genre. Mais généralement, Gareth se soumettait aux caprices de l'Intendant. Il était vrai aussi que c'était pour son bien, mais personne n'aimait faire le ménage. C'était bien connu.
Il descendit donc de son perchoir avec souplesse et commença à se diriger vers l'établissement. Le soleil commença à montrer ses premiers rayons. Soudain, le fauconnier fronça les sourcils. Il était en train d'oublier quelque chose, un petit truc pourtant si important. Ca avait un rapport avec l'aube mais qu'est-ce que cela pouvait-il bien être ? Une image se fraya soudain un passage jusqu'à son esprit ; une jeune fille. Lyu. L'homme se frappa le front du plat de la main. Pas encore habituer à devoir se préoccuper d'un autre être humain, il avait oublié sa jeune apprentie. Bon, ce n'était pas grave, il allait seulement être en retard de quelques minutes, rien de plus. Il commença donc à courir tout en réfléchissant au cours qu'il avait eu en tête la veille. Petit à petit tout lui revenait. Toutes les pièces du puzzle de la journée se mettaient en place et un cours se créait dans son esprit, un cours qui le faisait sourire.
Il passa d'abord dans les cuisines et prit le sac des restes de viande de la veille et le jeta sur son épaule. Quelle puanteur ! Le cuisto ne s'était même pas donné la peine de mettre la viande dans un bac propre. Il sortit des cuisines avec une moue au visage et se dirigea vers les escaliers. Atteignant enfin la volière après une montée des marches quatre à quatre, il ouvrit la porte qu'il avait laissé libre afin que Lyu puisse venir comme elle l'entendait. Il entra enfin et commença à distribuer la ration du matin. Ah, il manquait Myrtille et Noisette. Deux caisses avaient disparues aussi. Un sourire apparut alors sur le visage du fauconnier ; Lyu était déjà passée et avait embarqué les deux rapaces. Entreprenante, parfait. Même si durant ce cours ils n'allaient pas forcément avoir besoin de deux oiseaux de plus, car il était sûr que son Plume était avec elle, Gareth voulait qu'elle s'entraîne avec lui aujourd'hui. Mais bon, au moins ils seront sortis un peu.
Gareth posa le sac quelques secondes plus tard. Pas besoin de s'attarder sur la tournée de nourriture du matin, donner, c'était tout. Il se prépara à appeler un des rapaces, mais il se repris à deux fois avant. La veille il avait commis une grosse erreur ; il n'avait pas porté de gant. Personne ne pouvait supporter les serres d'un rapace sur sa peau, personne de normal. Il en prit donc un qui trônait sur son post de travail et se retourna pour appeler un des grands oiseaux de la volière. Un vautour fauve. La volière ne contenait que quelques vautours, mais ils étaient tous gigantesques. Gareth aimait bien ces charognards, ils étaient différents des autres rapaces. Ouvrant la fenêtre, il le fit s'envoler. Sharo – oui, il avait un nom – se déposa à quelques mètres du lac et commença à se lisser les plumes. Le fauconnier libérait souvent certains de ses protégés ; chacun leur tour, cela valait de soit. De toute manière, il savait pouvoir les retrouver à la trace s'il ne parvenait pas à les rappeler de la manière habituelle.
Il prit un sac qu'il avait préparé la veille pour cette journée et le cala sur son épaule. Il se retourna et d'un simple regard, appela Espoir. Elle vola difficilement, mais se posa finalement sur l'épaule du fauconnier. Il avait oeuvré toute la fin de la journée de la veille afin de lui confectionner une nouvelle aile avec du tissu et des rémiges. Plus légère, cette aile confectionnée avec grand soin, était plus performante que la précédente. Espoir semblait être plus apte à se débrouiller avec celle-ci qu'avec l'autre. Quoi qu'il en soit, Gareth s'était attaché à la petite chevêche et depuis la veille, avait décidé de la prendre le plus souvent à l'extérieur afin qu'elle puisse se réhabituer à l'extérieur.
La chevêche calée dans le cou de l'homme, il sortit de la volière et dévala les escaliers. Il devait se rendre au plus vite au lac, quelle image donnerait-il à sa nouvelle apprentie s'il était en retard ? Commençant à courir en faisant attention à la petite chouette, il aperçut au loin la grande silhouette du vautour et, au bord du lac, celle plus fine de Lyu. La kaelem attendait Gareth patiemment en s'entraînant avec Plume. Ce dernier arriva enfin à sa hauteur et après avoir déposé le lourd sac, la salua d'un mouvement de tête.


- Eh bien, je vois que tu es du matin !

Il lui fit un clin d'oeil, car ce n'était bien sûr pas elle qui avait décidé de se lever si tôt. Non, c'était bien le fauconnier qui avait eu envie de donner son cours à l'aube. Il commença à sortir des objets de son sac sans émettre une seule explication par rapport à se qu'il faisait. Des bouées. Il attacha fermement plusieurs paquets sur chaque bouée avant de les lancer à l'eau. Il avait tout de même auparavant relié une corde entre chaque extrémité des objets et le rivage. Lorsqu'il eut abandonné ses cinq bouées dans le lac et qu'il se soit assuré qu'elles flottaient parfaitement, il se retourna vers la jeune fille.

- Bien, j'espère que tu as passé une bonne nuit, la matinée va être dure. Tout d'abord, je vais te parler de quelques bases qui comptent pour moi, car comme tu l'as sans doute remarqué, je n'utilise pas la même pensée que celle des autres fauconniers. Je n'ai pas le même fonctionnement ni les mêmes méthodes. Tu apprendras à t'y habituer.

Il lui sourit et commença la leçon qu'il avait réalisé pour elle.

- Les rapaces ne sont pas des animaux de compagnie, ne l'oublie jamais. Un oiseau même né en captivité et habitué à l'homme restera un oiseau sauvage avec ses instincts et il ne sera jamais dressé. Jamais ! Un rapace tolère la présence du fauconnier ; c'est une association, non un rapport de soumission. Il faut instaurer un climat de confiance, seule cette dernière prime dans la fauconnerie. Les rapaces ne sont en aucun cas l'équivalent de simples chiens, ils n'obéiront pas à des ordres. Comme je te l'ai expliqué hier, se sont des demandes que tu leur fait, se sont des invitations à des danses. Non des ordres. Ce n'est pas un coup de tête que de vouloir devenir fauconnier, il faut avoir la passion, là, dans les tripes, dans le coeur. Mais tout cela, tu l'as sans aucun doute remarquer durant la petite leçon improvisée d'hier.

Il s'avança vers les caisses où se trouvaient Myrtille et Noisette. Il prit cette dernière sur son bras et caressa quelques instants la crécerelle toujours dans sa caisse.

- Je vois que tu as emporté ces deux ravissantes femelles ! Très bon choix, je te l'avoue.

Il se releva, toujours Noisette sur le bras. Se retournant, il pointa les objets qu'il avait semé dans le lac.

-Tu vois ces bouées, j'aimerais que tu demandes à Plume d'aller chercher un des paquets. Bien sûr, le vent est plus fort sur le lac, il te faudra être vigilante et ne pas emmener ton oiseau n'importe où. Les vagues sont puissantes et ton rapace risque de se faire mouiller à plusieurs reprises, et même peut-être se faire submerger. Je préfère que tu fasse cet exercice avec un oiseau que tu connais, car ayant plus d'affinités avec Plume, tu risque moins d'avoir des problèmes de connexion avec lui. Le but est que tu entretienne la confiance que te donne ton compagnon...

Le fauconnier s'écarta du lac et laissa la place à son apprentie. Caressant Noisette, il observa Lyu.

- Prévoie chaque mouvement de l'eau, chaque remous, chaque reliefs du vent...




[ Désolé du petit retard, j'avais une semaine très chargée en examens, mais voilà, maintenant... enjoy !! =D ]


_______________
Ronronner sur les genoux de Kylian ♥
Une aube parmis les plumes... [Terminé] Jhfp

Ne chuchotez plus le mot MAGIE, grognez-le !
Une aube parmis les plumes... [Terminé] F64e19464e98a3f7ba1dbc71e348fff8
Lyu Wenynn
Lyu Wenynn

Apprentie fauconnier
Messages : 76
Inscription le : 11/04/2012

MessageSujet: Re: Une aube parmis les plumes... [Terminé]   Une aube parmis les plumes... [Terminé] Icon_minitimeLun 18 Juin 2012 - 18:12

Lyu fixait les bouées d'un air inquiet. Lorsqu'elle étudiait avec son oncle, les exercices de fauconneries les plus difficiles qu'elle ait eu à faire consistaient à faire revenir un oiseau alors qu'il était perché sur arbre de quelques mètres de hauteur, ou les faire voler malgré la présence d'une ou deux personnes à proximité. Cet exercice dépassait de loin tout ce qu'elle avait pu imaginer !
Les eaux du lac étaient loin d'être agitées, mais la surface était régulièrement ridée par le vent, provoquant de petits remous, trop faibles pour êtres dangereux, mais suffisamment puissant pour entrainer son précieux Plume sous l'eau.
C'était à elle de l'éviter. Elle devait guider Plume, faire en sorte qu'il lui fasse suffisamment confiance pour qu'il suive le moindre de ses ordres. Mais que se passerait-il si le rapace manquait de se noyer ?
La jeune élève inspira un grand coup et décida de faire confiance à Gareth. Après tout, il était son maître, et il devait bien savoir ce qu'il faisait... Lyu réarangea donc son gant, et réinstalla calmement son Plume dessus. Enfin... calmement... disons : en tentant de maîtriser les tremblements de sa main et de son bras... La kaelem sentait derrière elle le regard de Gareth, qui attendait patiemment qu'elle se décide, et ce regard pesait sur elle comme l'ombre de la guillotine sur la la nuque d'un condamné.
Il n'y avait pourtant rien de compliqué dans cet exercice. Et Lyu se doutait bien que si elle n'y parvenait pas, Gareth n'allait pas lui en vouloir. Il serait peut-être déçu, mais... Lyu poussa un profond soupir. Voilà ce qui la hantait. La peur de décevoir. Pour éviter cela, elle était prête à tout, et aurait vendu son âme au Dragon s'il en avait voulu. Elle ne voulait pas être rejetée, elle voulait que les regards que l'on porte sur elle soient des regards admiratifs, elle voulait qu'on l'apprécie.
Elle ne voulait pas être rejetée.
À cette pensée, le cœur de Lyu se serra. Ce n'était pas tout à fait le moment d'y penser, sinon, elle y était encore d'ici deux ou trois jours.
La jeune fille se tourna vers le lac, sondant de ses yeux bleus sa surface agitée. Le vent venait d'en face – elle le sentait à ses cheveux, rejetés en arrière par la brise – Il serait donc plus difficile pour Plume d'aller jusqu'au paquet que d'en revenir. Enfin... à l'aller, il lui faudrait lutter à chaque seconde pour progresser de quelques centimètres, alors qu'au retour, il serait porté par les courants d'air. Mais le vent aurait la même force dans les deux sens, et, Plume étant naturellement petit, il lui faudrait lutter pour ne pas se faire balayer comme un fétu de paille.
Inspirant un grand coup, Lyu fit le vide dans son esprit, tentant de trouver la calme qui l'envahissait lorsqu'elle s'entrainait avec ses oiseaux. Cela ne fut pas évident, avec le vent qui agitait ses cheveux, et l'eau,qui venait régulièrement arroser ses pieds, mais elle finit par trouver une sorte de calme relatif, ou l'unique bruit qui la troublait encore était le battement de son cœur affolé.
Puis, puisant dans son esprit, Lyu leva le poing, et Plume décolla en poussant un petit cri plaintif. Il n'avait visiblement pas très envie de se mouiller les pattes. Lyu l'encouragea de la voix, l'enjoignant à aller de l'avant.
Mais cette première tentative fut un échec complet. Le crécerelle était bien moins puissant que ce que Lyu avait imaginé, et le vent, beaucoup plus fort. En un instant, le rapace, balayé, revenait s'échouer sur le sable. Lyu le ramassa aussitôt, et le serra contre elle. Il n'avait rien (il n'avait d'ailleurs pas été assez loin pour se blesser), mais la jeune fille avait eu suffisamment peur pour y réfléchir deux fois avant de recommencer. Elle étudia un long moment les rides à la surface de l'eau, et leva son poing de nouveau. Elle s'était placée légèrement de biais, de manière à ce que Plume ait à supporter les courant d'air sans les affronter directement, quitte à ralonger un peu la trajectoire qu'il allait devoir suivre.

- Allez, Plume ! Allez !

Cette fois-ci, Plume semblait mieux parti. Il peinait un peu, et ses battements d'ailes étaient légèrement désordonnés, mais il parvenait à progresser. Lyu lui cria un ordre bref, lui indiquant de changer de cap, et le crécerelle vira sur l'aile.
Une demi-seconde avant de se faire submerger.
Une vague que Lyu n'avait pas vu venir éclaboussa le pauvre oiseau, qui revint aussitôt vers Lyu en piaillant. Cette dernière le reprit sur son poing, et entreprit de sécher son plumage trempé. Elle sentait qu'il lui manquait quelque chose. Elle s'était contentée de faire voler Plume de la manière la plus intelligente possible, mais elle n'avait pas cherché à exploiter les lien qui les unissait tous les deux.
La Kaelem leva ses yeux bleus vers Gareth :

- Excuse-moi... est-ce que tu pourrais me montrer... Juste une fois ?

(Mille excuses pour le retard ^^" je devrais être plus présente à partir de cette semaine, je vais essayer de me rattraper Smile édition à volonté)


_______________
Une aube parmis les plumes... [Terminé] Petitechouette
Une aube parmis les plumes... [Terminé] Url%5D
Gareth Wilth
Gareth Wilth

Maître fauconnier
Messages : 164
Inscription le : 16/05/2011
Age IRL : 25


MessageSujet: Re: Une aube parmis les plumes... [Terminé]   Une aube parmis les plumes... [Terminé] Icon_minitimeJeu 21 Juin 2012 - 16:18

Gareth gardait un oeil vigilant sur Plume et Lyu, prêt à envoyer Noisette à tout instant afin de repêcher le crécerelle. Sauf que la jeune apprentie ne semblait pas se décider à débuter l'exercice. Elle restait là avec son rapace sur son gant, le caressant. Elle réfléchissait. Fronçant les sourcils, le fauconnier se demandait quand est-ce qu'elle allait enfin se décider. Ils allaient pas y passer la journée non plus, il avait d'autres projets. Mais aucun envol, aucun bruissement d'ailes, aucune intrusion dans le vent. Lyu semblait comme paralysée par une peur qu'il ignorait.
Elle se tourna enfin vers l'eau, mais attendit tout de même quelques instants avant de lancer Plume dans les bras des vents. Gareth pouvait presque entendre son coeur battre la chamade, tant elle avait sans doute peur de risquer la vie de son ami à plumes. Peut-être penserait-elle qu'elle n'était pas assez forte, pas assez expérimentée pour un tel exercice, mais le fauconnier lui en réservait des bien plus complexes. Tout ceci n'était qu'une affaire de confiance entre l'oiseau et la fille. La confiance était quelque chose que certains donnaient trop facilement, que d'autres hésitaient longuement à offrir. Gareth faisait parti de cette deuxième catégorie, tout comme les rapaces. Des animaux libres qui ne faisaient confiance qu'aux vents et nuages. Ils n'étaient pas habitués aux humains et peinaient à leur faire confiance. Tout comme le fauconnier. Il était sans doute un des hommes les plus méfiants de Gwendalavir. La preuve en était qu'il connaissait que trois ou quatre personnes dans cette Académie depuis son arrivée - plusieurs mois - et personne n'était réellement son ami. Il n'aimait pas les inconnus, mais il y avait une autre raison à son isolement. Il avait peur que L'autre ne blesse un jour quelqu'un qui comptait pour lui. Il ne pourrait jamais l'accepter si quelqu'un mourrait par sa faute. Parce qu'il n'aurait pu La contrôler.

Plume ne voulait pas aller chercher les paquets. Gareth fut étonné de ce refus, mais ne s'en formalisa pas. Lyu venait à peine d'arriver à l'Académie, c'était seulement sa deuxième leçon et c'était donc normal qu'elle ne soit pas une as du vol. Surtout avec les maîtres qu'elle avait dû avoir avant de venir ici. Plume ne l'obéissait donc pas encore aveuglement.
La jeune fille encouragea son oiseau, mais le vent eut bien vite raison d'eux en repoussant le petit crécerelle sur la plage. Elle attendit quelques minutes avant de recommencer. Mêmes encouragements. Même échec. Non, ce n'était pas un échec, elle apprenait. Et comment pouvait-on mieux apprendre que par ses échecs ?
Elle leva soudain son regard vers le fauconnier avant de lui demander une démonstration. Gareth lui offrit un sourire.


- Bien sûr, je peux bien te le montrer une fois, après tout.

Il s'avança, sans pour autant poser un seul des deux rapaces qui se reposaient sur lui. Espoir toujours logé sur son épaule, bien au chaud, Gareth jeta son regard océan dans celui noir intense de Noisette.
Ils se comprirent. Le fauconnier dirigea son visage en direction du vent et durant quelques instants, écouta les trilles de la brise. Le lac lui répondait avec ferveur et une sonate incroyable se déroulait devant eux. Les vents et les vagues. Les cuivres et les cordes. Leur intensité n'était pas énorme, il avait connu des vagues beaucoup plus grandes et des vents bien plus violents lorsqu'il allait sur le navire de son père étant enfant. Un léger geste du bras, presque indécelable, et la buse s'envola.
Jouer avec les vents.
Ne faire qu'un avec eux.
Gareth ferma les yeux un instant et se joignit au bal effréné du rapace. Pas encore au dessus du lac, il volait sur leur tête. Le fauconnier ressentait chaque mouvement, chaque bruissement, chaque piaillement. Il l'accompagnait dans son vol. L'homme ouvrit enfin les yeux et, d'un sifflement, montra la route à l'oiseau.
Une danse débuta. Changeant de cap sans cesse, le rapace chevauchait les vents avec plaisir et ne passait pas plus de quelques secondes sur le même courant. Gareth lui montrait le chemin et l'oiseau le parcourait. Ce dernier se fit soudain prendre par un courant remontant vers le ciel, mais aucune réaction. Aucun réflexe ni de la part de Noisette ni de la part du fauconnier. Car il n'y avait rien à faire, simplement suivre le chemin qu'offraient les courants d'air. Chaque brise, chaque vent, il fallait tous les utiliser. Ils étaient là pour être chevauchés, pas pour être apprivoisés. Le respect de tout était un art tout comme la fauconnerie. La jeune fille devrait respecter le choix des vent si elle ne voulait pas risquer la vie de Plume. Tout comme Gareth laissait libre cours aux brises. Il ne faisait que repérer les chemins pour son oiseau. Un travail pas si compliqué lorsqu'on en connaissait les moindres parcelles.
Gareth siffla une nouvelle fois, mais l'intonation était tout autre. Noisette compris. Vrillant sur elle-même, elle piqua vers un autre courant. Tout prêt de l'eau, bien plus prêt que l'aurait voulu la raison. Les vagues frôlaient les plumes de l'oiseau, mais ne les touchaient pas. Il n'y avait pas que le vent qu'il fallait comprendre. Analyser les mouvements de l'eau, les comprendre. Tout cela était peut-être un peu trop compliqué pour la jeune fille, mais il fallait bien commencer quelque part et comprendre les éléments était une base fondamentale du vol. Une base que beaucoup de fauconniers oubliaient. Trop concentrés sur les proies au sol ou au ciel.
Le rapace joua quelques instants avec les vagues et piailla plusieurs fois avant que Gareth ne lui montre d'un nouveau sifflement – on aurait presque dit qu'il piaillait lui aussi – l'emplacement des paquets. Sans autre, l'oiseau se jeta dans un courant et en récupéra un qu'il rapporta aussitôt à l'homme. Se posant avec délicatesse sur son bras, Noisette donna l'objet et prit avec avidité le bout de viande que lui tendait à présent le fauconnier.
Se retournant vers Lyu, il lui sourit.


- Etre fauconnier ne signifie pas montrer à un rapace l'endroit même vers lequel il doit se diriger afin de capturer sa proie, non, tu dois accompagner l'animal. Tu dois aller chercher la proie avec lui et cela implique que tu sache exactement où se trouve la cible, que tu le suive du début à la fin du parcours. Même si celui-ci doit se prolonger par un obstacle quelconque. Il faut que tu sache tout, que tu possède les mêmes réflexes que l'oiseau avec qui tu vole. Laisse le vent s'exprimer. Toi, tu dois simplement repérer les courants que ton oiseau doit emprunter et les prendre avec lui.

Le fauconnier posa Noisette dans la caisse et s'approcha de son apprentie. Levant le bras, il lui montra les feuilles, les poussières et autres qui volaient dans les courants.

- Tu vois, se sont les routes des vents. Connais ces courants et tu sauras guider Plume à travers n'importe quelle brise. Sois capable de les voir, de les reconnaître. Connais en l'intensité, connais en la couleur, connais en la vitesse. Tu dois t'imprégner du vent, devenir le vent tout en suivant le parcours de ton oiseau. Cela peut te paraître encore difficile, mais après plusieurs essais, tu verras que ce ne sera pas si complexe en fin de compte.

Gareth s'éloigna afin de laisser la place à son apprentie.

- Maintenant, accompagne Plume dans son vol, analyse son parcours comme si tu possédait ses plumes et que c'était toi qui parcourait les vents. Tu lui trouve un chemin, tu le fais avec lui. Je sais que tu en est capable. Tous les deux.

Gareth attendait. Il savait qu'elle pouvait réussir.




_______________
Ronronner sur les genoux de Kylian ♥
Une aube parmis les plumes... [Terminé] Jhfp

Ne chuchotez plus le mot MAGIE, grognez-le !
Une aube parmis les plumes... [Terminé] F64e19464e98a3f7ba1dbc71e348fff8
Lyu Wenynn
Lyu Wenynn

Apprentie fauconnier
Messages : 76
Inscription le : 11/04/2012

MessageSujet: Re: Une aube parmis les plumes... [Terminé]   Une aube parmis les plumes... [Terminé] Icon_minitimeMer 27 Juin 2012 - 10:57

Lyu fixait la surface miroitante du lac argenté avec un calme presque impressionnant. La démonstration de Gareth venait de lui redonner confiance. Il était difficile de ressentir autre chose que de l'émerveillement en voyant l'oiseau et son fauconnier accomplir l'exercice avec une telle aisance. C'était... magique. Oui, magique. Y avait-il un autre mot pour décrire l'harmonie parfaite entre le fauconnier et son rapace ? Ils volaient ensemble, et tout ce vol n'était qu'un sublime bal entre l'oiseau, l'homme, et l'eau.
Un bal qu'elle allait devoir reproduire.
Lyu, refusant de perdre confiance, inspira un grand coup. Elle se sentait plus rassurée que tout à l'heure. Peut-être parce qu'elle savait que Gareth ne laisserait pas Plume se noyer, ou peut-être parce le lac l'effrayait moins. Ce qu'elle avait en face d'elle n'était pas une tempête. C'était une danse.
La jeune apprentie modifia légèrement sa position et leva le poing. Plume avait lui aussi cessé de lancer de petits cris inquiets. Il faisait confiance à sa maîtresse. Si Lyu pensait qu'il n'y avait pas danger à réaliser cet exercice, alors il n'y en avait pas.
Puis, sans une parole, et simplement à l'aide d'un petit mouvement du poignet, Lyu lança Plume vers le lac. Il n'était plus question d'affronter le vent de face, ou de le prendre de biais, il fallait le suivre. Profiter de chaque courant, de chaque minuscule brise.
À plusieurs reprise, Plume effleura les flots, ne reprenant de l'altitude qu'à l'instant précis où il allait se faire engloutir. Lyu volait avec lui, les yeux fixés sur son compagnon. Le reste du monde était pour elle plongé dans une sorte de brume blanche et épaisse. Même son professeur, pourtant tout proche, lui semblait à plusieurs kilomètres d'elle.
Plume approchait des bouées, et tenta une première fois de saisir un des paquets. Hélas, une bourrasque un peu plus puissante le balaya aussitôt, et Lyu crut un instant qu'il ne parviendrait pas à retrouver son équilibre. Heureusement pour lui, le petit faucon parvint à se redresser, et à s'approcher des paquets de nouveau. Il réalisait des cercles de taille inégale au-dessus, attendant l'ordre de Lyu se plonger pour s'en saisir. C'était un passage délicat, car il fallait descendre pratiquement au niveau de la surface du lac, à la merci des vagues les plus puissantes. Profitant d'une courte accalmie, Lyu inclina brièvement la tête, et Plume fondit sur la bouée. Une rafale de vent aveugla Lyu une courte seconde, puis elle aperçut son oiseau qui s'élevait de nouveau, une petit paquet entre les serres. Le cœur de l'apprentie fauconnier se souleva. Il avait réussis ! Il avait réus...
À cet instant précis, Plume, qui volait un peu plus bas, sans doute à cause du poids de l'objet qu'il transportait, fut submergé par une vague d'eau mêlée de boue. Lyu, ravie de l'avoir vu soulever le paquet, avait un instant relâché son attention, et oublié de le guider. Elle en payait le prix.
La Kaelem plissa les yeux, dans l'espoir de distinguer la silhouette de son compagnon, et elle sentit une multitude de gouttelettes glacée venir gifler son visage. Soit il pleuvait, soit le vent avait encore gagné en puissance, au point que les embruns des vagues venant se briser sur les rochers atteignent son visage. Lyu essuya rapidement ses yeux, puis releva la tête. Il lui semblait avoir vu... Oui ! Plume revenait vers elle, agitant ses petites ailes de toutes ses forces. Lyu se reconcentra immédiatement sur lui, et le guida sain et sauf jusqu'à la plage.
Et remarqua alors qu'il n'avait plus le paquet.
Plume avait dû le perdre lorsque la vague l'avait entrainé, ou bien il l'avait simplement lâché pour se débarrasser de ce poids supplémentaire. Dans tous les cas, il ne l'avait plus. Lyu le serra contre elle, sentant contre sa poitrine le cœur de l'oiseau battre plus vite que ce qu'elle n'aurait cru possible :

- Tu vas devoir y retourner, tu sais...

Elle lui laissa quelques secondes pour se sécher et se calmer, puis releva le poing. Elle pouvait le faire. Il pouvait le faire. Ils y arriveraient.
Jamais, jamais elle ne décevrais Gareth.
Le même manège recommença, mais cette fois-ci avec un peu plus d'aisance. Et d'appréhension. Les deux se comprenaient mieux, mais Lyu faisait faire à Plume plus de détour, afin de l'exposer au moins de risque possible. Alors que le faucon était sur le point de se saisir d'un deuxième paquet, Lyu sentit un objet venir taper contre son pied. Elle voulut l'ignorer, mais la curiosité fut la plus forte. Elle baissa les yeux.
C'est ce qui perdit Plume.
Privé des indications de Lyu, l'oiseau paniqua, et se fit happer par une énième vague, sans doute un peu plus grosse et un peu plus puissante que les précédentes. Lyu avait relevé la tête, mais il était trop tard. Plume avait disparu dans les eaux noires.

- Plume ! Non !

Lyu ne sut jamais si c'était la Dame, le Dragon ou simplement la chance qui avaient exaucé son souhait, mais son oiseau refit brusquement surface. Il était trempé, et son vol était lourd et pataud. Il réussis malgré tout à se poser sur une des bouées et à y enfoncer ses serres. Il paraissait terrorisé, et ouvrit le bec pour pousser un long cri plaintif.

- Plume ! Mais qu'est-ce que j'ai fait ?


Horrifiée, Lyu porta ses mains à sa bouche. Presque malgré elle, ses yeux revinrent se poser sur l'objet qui avait provoqué tout cela.
Il s'agissait d'un paquet.
Le paquet que Plume avait perdu, et que les vagues avaient ramené sur la rive.
Le hasard est parfois bien cruel...


_______________
Une aube parmis les plumes... [Terminé] Petitechouette
Une aube parmis les plumes... [Terminé] Url%5D
Gareth Wilth
Gareth Wilth

Maître fauconnier
Messages : 164
Inscription le : 16/05/2011
Age IRL : 25


MessageSujet: Re: Une aube parmis les plumes... [Terminé]   Une aube parmis les plumes... [Terminé] Icon_minitimeMar 3 Juil 2012 - 15:12

Gareth vit l'expression sur le visage de son apprentie changer du tout au tout. Auparavant effrayée par les dangers que courrait Plume, à présent elle avait confiance en elle. A présent, elle savait qu'elle pouvait le faire, que c'était à sa portée. Gareth le savait lui aussi, depuis le début. Cet exercice n'avait rien de compliqué en somme, il fallait juste être maître de soi-même et savoir où se diriger. Il fallait faire qu'un avec l'oiseau. Avec le partenaire.
Lyu modifia sa position. Un changement infime, mais qui pouvait tout changer. Un changement comme la promesse d'une nouvelle confiance. Elle leva enfin le poing et Gareth remarqua que Plume était aussi calme que son amie. C'était normal, il ressentait se qu'elle ressentait. Ils ne faisaient qu'un.
*Vas -y Lyu, Vas-y. Je sais que tu peux le faire, tu y arriveras.* pensa-t-il lorsqu'un sourire s'étira sur son visage. Plume s'envola enfin vers le lac. Elle ne fonçait plus tête baissée vers les paquets, elle suivait les vents. Ils suivaient les brises. Son sourire s'accentua de plus belle, elle avait enfin compris. Elle savait se qu'elle avait à faire. Elle apprenait vite, ça il n'y avait pas de doute.
Plume effleura les flots sans se faire emporter par les vagues, ils volaient ensemble. Ils tentèrent une première fois d'attraper un paquet. Gareth sourit encore. Il avait vu la bourrasque arriver, mais pas la jeune apprentie. Ce n'était pas bien grave, ce n'était que son deuxième ou troisième essai. Il fallait tout de même du temps pour comprendre parfaitement les vents. Le faucon se redressa et recommença une nouvelle décente vers les bouées. Lyu lisait les brises comme elle pouvait, mais n'y arrivait pas toujours. Cela allait prendre du temps et beaucoup d'exercices, beaucoup de vols. Le vent se calma quelques instants et Lyu montra le chemin à Plume qui n'hésita pas une seconde. Ce dernier avait enfin saisi un paquet et s'envolait plus haut, à l’abri des vagues.
Gareth observa la réaction de Lyu qui parut presque sauter de joie. Le sourire du fauconnier disparu ; elle venait de perdre son attention et de ce fait, Plume se perdait aussi. Ce n'était pas fini. Plume ne possédait pas la force de Noisette, étant plus petit, et donc le poids du paquet le gênait plus que la buse. Le petit faucon fut submergé par une vague d'eau et de boue, car Lyu avait omis de penser au voyage de retour. A présent, le rapace avait disparu. Gareth allait envoyé la buse lorsqu'une boule de plume sortit en trombe de l'eau.
L'homme sentit le vent se renforcer. Le duo que formait la jeune fille et l'oiseau allait devoir lutter contre la puissance nouvelle de la bourrasque. Plume peinait à revenir, ses ailes n'étaient pas assez fortes et il devait faire plus de battements qu'à son habitude. La kaelem se concentra enfin. Les sourcils froncés, le fauconnier surveillait la scène avec inquiétude. Oserait-elle à nouveau risquer la vie de son ami ? Ou abandonnerait-elle là ses études de l'art de la fauconnerie ? Il espérait que non, car il fallait avouer que la jeune fille avait un peu égaillé les journées mornes de l'homme.
Plume arriva enfin sur la plage, mais n'avait plus le paquet. Quelques secondes plus tard, elle relança Plume à l'assaut des vents. La danse recommença. Ils étaient plus sûr d'eux-mêmes qu'avant, mais le fauconnier sentait que quelque chose encore allait tout faire trébucher. Il ne savait simplement pas quoi. Plume faisait pleins de détours inutiles, mais c'était sans doute la peur qu'éprouvait Lyu à l'idée de perdre une seconde fois le rapace dans les eaux. Soudain, Plume parut s'affoler. Perdu, il se fit happer encore une fois par les vagues. Gareth se retourna, sourcils froncés, vers son apprentie afin de voir se qui clochait. Il vit soudain le paquet perdu qui venait de se cogner contre la cheville de la jeune fille, une vague l'ayant rapporté sur le sable. Un bruit de plumes mouillées rassura le fauconnier ; Plume n'avait rien. Même si il avait dû avoir la peur de sa vie. Relevant la tête, Gareth vit le rapace posé, ou plutôt crispé, sur une des bouées. Terrorisé, il suppliait Lyu d'arrêter tout cela. Sauf que ce n'était pas à elle de décider, c'était à son maître. Et ce dernier voulait à tout prix qu'ils finissent – Plume et Lyu – cet exercice. Il était important. La confiance se créait lors des vols et rien de tel qu'une situation comme celle ci afin de resserrer les liens entre la fille et l'oiseau.

Gareth se retourna soudain et vit l'horreur sur le visage de la jeune fille. Elle était découragée, désorientée, horrifiée, perdue. La phrase qu'elle prononça fut celle de trop. Il fallait qu'il intervienne, malgré son envie de la laisser se débrouiller seule. Même s'il ne voulait pas lui venir en aide, à présent il en valait de la sécurité de Plume. Il savait que c'était mieux qu'elle le fasse, mais si elle tentait quoi que ce soit avec un esprit aussi embrouillé et terrorisé que le sien, la situation ne pouvait qu'empirer. Elle risquait fort de noyer son Plume pour de bon. Il devait agir. Pour le faucon, pour elle. Même si cela valait à l'encontre de son enseignement. Et puis de toute façon, c'était bien lui qui décidait se qu'il pouvait tenter de lui apprendre. Pour le moment, elle avait compris à quoi servaient les vents et surtout qu'il ne fallait pas aller contre. Mais à présent, il devait la soulagée.
Il fit s'envoler Noisette, mais cette dernière alla se poser dans une des caisses. La buse n'était pas assez forte pour porter le poids du faucon, même s'il était petit. Gareth ne voulait prendre aucun risque.
Pendant ce temps, il s'approcha de Lyu et lui mit Espoir entre ses mains. Il savait qu'elle allait faire attention et il fallait qu'il l'occupe. Qu'elle n'ait pas le regard rivé sur son oiseau, qu'elle pense à autre chose qu'à la perte possible de son ami.
Il s'avança vers la berge et, levant le bras, un sifflement rauque sortit de ses lèvres. Un grand bruissement se fit bien vite entendre et l'on vit Sharo apparaître en moins de deux. Survolant le fauconnier et son apprentie de sa grande stature, il attendit le regard de Gareth. Quatre yeux qui se comprirent dans la seconde. Il n'était plus temps de montrer à Lyu comment il fallait utiliser les vents, il fallait faire au plus vite. Gareth voyait bien que Plume n'allait pas tenir une seconde de plus sur la bouée qui tanguait bien plus qu'au début de la journée. Les vents s'affolaient et le petit faucon aussi. Le fauconnier repéra bien vite une bourrasque qui rejoignait le faucon et la montra au vautour. Se dernier fondit en piqué dans le vent et atteignit très vite Plume qui commençait à lâcher prise. Il glissait et allait tomber lorsque les grosses serres du vautour vinrent entourer son petit corps fatigué avec délicatesse. Se faufilant à travers un nouveau courant indiqué par l'homme, Sharo remonta bien vite au ciel. Il fit quelques tours d'horizon avant de venir se poser d'une patte sur le sol. Dans l'autre, recroquevillée sous lui, se trouvait Plume, affaibli par l'exercice. Gareth se pencha vers le rapace, le caressa et tendit la main afin qu'il dépose le faucon dans ses paumes. Le vautour commença à se lisser les plumes lorsque Gareth se retourna vers Lyu sans réellement la regarder. Il vérifia si l'oiseau n'avait rien et à part son corps secoué de tremblements, il semblait ne pas avoir de blessures. Sans trop tardé, il regarda la kaelem dans les yeux et lui demanda :


- On échange ?

Elle ne demanda pas son reste. Elle lui tendit Espoir qu'il mit sur son épaule et à son tour, il lui déposa Plume avec délicatesse dans les mains. Il se retourna et regarda le lac qui commençait à s'agiter de plus en plus. Une tempête se préparait pour bientôt, mais la question était : pour demain ou ce soir ?
Gareth regardait toujours en direction de l'horizon. Il n'avait pas l'intention de l'épargner et encore moins de lui mentir. Il ne la rassurerait pas, bien au contraire. Pourtant, il savait que c'était difficile au début, mais si elle voulait continuer à apprendre à ses côtés, il faudrait qu'elle réussisse à se faire à la défaite. Cette dernière allait être bien plus présente que ce qu'elle ne pensait. Elle serait là sans cesse, car la fauconnerie n'était pas quelque chose de facile à apprendre. Ce n'était pas sous le coup d'une idée saugrenue que l'on pouvait apprendre l'art du vol. Pas celui, négligé, des amateurs de l'empire, mais celui qu'il avait appris auprès des rapaces eux-mêmes. Cela paraissait peut-être stupide ou prétentieux de sa part, mais c'était réel. Il respectait les âmes des oiseaux bien plus que n'importe qui et c'était bien se qui comptait le plus. Le respect. Beaucoup oubliaient se que c'était, beaucoup oubliaient jusqu'à son fondement. Même les animaux avait le droit de l'avoir, Gareth était bien placé pour le savoir.

Il fallait qu'il soit honnête, qu'il tienne sa promesse. Qu'il tienne ses paroles. Il avait dit, rien que la veille, qu'il n'allait pas la laisser respirer et c'était se qu'il comptait faire. Ou en tout cas, il serait ferme et précis dans ses commentaires. Positifs et négatifs. Et ceux-ci commençaient dès à présent. Il ne se retourna pas.


- Sharo et moi ne serons pas toujours là pour sauver l'oiseau avec qui tu voles de tes erreurs de calculs.

Ses yeux se durcirent lorsqu'il se retourna face à son apprentie. Il n'allait pas y aller par quatre chemins.

- Lorsque tu voles avec un rapace, tu ne te mets pas en danger, lui si. Vous dansez ensemble, mais seul lui affronte le danger de face. En tant que partenaire, tu te dois de lui assurer son chemin, c'est à toi qu'il remet toute sa confiance et sa vie. Si tu ne sais pas lire les vents, tu le mets en danger. Parfois mortel. Il mets sa vie entre tes mains et j'attend de toi que tu respecte cette confiance qu'il te donne.

Il s'approcha d'elle sans pour autant que ses yeux ne changent.

- Sharo était là pour une seule et unique raison ; je savais que tu n'arriverais pas à faire l'exercice sans fausses notes. Comme je savais que tu risquais de paniquer.

Il la regarda droit dans les yeux en lui offrant enfin un demi-sourire.

- Malgré tout, j'avais tout de même l'espoir que tu y arrives et tu t'es bien débrouillée pour un premier essai. Ce n'était pas encore ça, mais tu as vu les vents, c'était le but de cet exercice. Je t'en montrerais un peu plus sur eux un autre jour, car les vents sont le fondement même du vol. L'air est ton allié, il est l'ami du fauconnier. Ne l'oublie jamais. Ne lutte pas contre lui, apprend à vivre avec lui.

Gareth s'assit enfin et invita Lyu à faire de même, comme un signe montrant la fin de la leçon. Mais pas de la journée. Il sortit un pain d'herbe de son sac et en offrit à la jeune fille. Le fauconnier jeta à un coup d'oeil sur le paquet que Plume avait rapporté grâce à l’intermédiaire des vagues. Il sourit en pensant à se qui se trouvait à l'intérieur. Jetant un regard à Lyu, il lui montra le paquet.

- Vous en avez tout de même ramené un, Plume et toi. Bravo, même si ce n'était pas cette tactique là que j'avais en tête. N'es-tu pas curieuse de savoir se qui se trouve à l'intérieur ?

Un brin de malice se faufila dans son regard. La jeune fille prit le paquet brun encore trempé et l'ouvrit. A l'intérieur, un gant. Mais pas n'importe quel gant. L'homme, n'arrivant pas à dormir la veille, s'était mis sur sa table de travail dans la volière et s'était mis à confectionner des gants pour Lyu. Il savait qu'elle n'en prendrait qu'un seul et que les autres resteraient dans l'eau, mais c'était le visage de la jeune fille qui lui faisait plaisir.
Il y avait passé toute la nuit et les gants n'étaient pas de simples tissus de cuir. Non, Gareth partait du principe que le gant d'un fauconnier était unique et qu'il reflétait la personne qui le portait. Les traces du passage des serres des rapaces étaient des marques qui reflétaient le fauconnier et sa valeur. Un gant usé par les griffes montrait bien plus sa valeur que celui qui ne possédait aucune lacération. Il avait croché des perles, des plumes et autres sur chacun des gants, mais Lyu pouvait en faire se qu'elle voulait.


- Eh bien, pour un nouveau départ, un nouveau gant. Tu ne veux pas l'essayer ?

Grand sourire. Il avait dit qu'il serait dur dans son enseignement, pas dans la vie, bon sang.





[ Désolé du léger retard =S ]


_______________
Ronronner sur les genoux de Kylian ♥
Une aube parmis les plumes... [Terminé] Jhfp

Ne chuchotez plus le mot MAGIE, grognez-le !
Une aube parmis les plumes... [Terminé] F64e19464e98a3f7ba1dbc71e348fff8
Lyu Wenynn
Lyu Wenynn

Apprentie fauconnier
Messages : 76
Inscription le : 11/04/2012

MessageSujet: Re: Une aube parmis les plumes... [Terminé]   Une aube parmis les plumes... [Terminé] Icon_minitimeMer 4 Juil 2012 - 11:28

Lyu était pétrifiée de peur par la seule vue de son oiseau bien-aimé, instable sur la bouée. Il s'y cramponnait de toutes ses forces, laissant échapper de temps à autre un petit cri plaintif. Plume était tout ce qui lui restait de sa vie avant son arrivée à l'Académie. La simple idée de le perdre l'insupportait. Elle restait crispée, incapable d'esquisser le moindre geste. Gareth fit tout d'abord s'envoler Noisette. Lyu cru qu'il allait l'envoyer rejoindre Plume, mais la buse se contenta de retourner s'abriter dans sa caisse.
Lyu, les larmes aux yeux, marmonnait des paroles inintelligibles, parmi lesquelles on pouvait reconnaître de longues phrases d'excuses, des prières adressées à la Dame, et des suites de mots sans lien apparent. Elle fixait ses pieds, et le paquet qui y était toujours, avec des yeux vides et glacés.
La jeune apprentie se rendit soudain compte que son professeur lui avait mis Espoir entre les mains. Elle lui en fut infiniment reconnaissante. Elle avait besoin de se concentrer sur n'importe quoi d'autre que le lac en furie, et Plume, son pauvre petit Plume qui...
Non, non et non. Elle devait penser à autre chose. Penser à autre chose. Elle tourna résolument le dos au lac, et focalisa toute son attention sur la chevêche, qu'elle tenait blottie contre elle. Espoir ne semblait, heureusement pour Lyu, pas trop agacé de servir de doudou, bien que ses plumes soient un peu plus ébouriffées qu'à l'ordinaire. Lyu continuait de marmonner, mais beaucoup plus calmement. Quelques secondes plus tard, Gareth lui tapotait l'épaule.

- On échange ?

Incapable d'articuler un mot, Lyu secoua vivement la tête. Échanger quoi, au juste ? En apercevant Plume, effrayé mais indemne, Lyu sentit son cœur faire un bon dans sa poitrine. Elle tendit aussitôt Espoir à son maître, qui lui rendit son rapace. Plume était trempé, et ses plumes collées à sa peau le faisaient paraître encore plus petit que d'habitude. La Kaelem était tellement soulagée d'avoir retrouvé son protégé sain et sauf, qu'elle ne se demanda pas tout de suite comment Gareth s'y était pris pour aller le chercher. Il était très peu probable qu'il y ait été à la nage...
Ses yeux se posèrent alors sur le vautour, non loin de là, qui finissait de se lisser les Plumes. Lyu n'avait jamais beaucoup apprécié ces grands oiseaux, à qui elle trouvait un air méchant. Mais si celui-ci avait réellement sauvé le vie de Plume, elle était prête à le serre dans ses bras pendant dix bonnes minutes pour le remercier...
Lyu se rendit soudain compte que Gareth lui parlait. Il se s'était pas retourné, ce qui expliquait qu'elle ne s'en était pas rendu compte tout de suite. Mais malgré le vent qui rugissait de plus en plus fort, elle entendit parfaitement ses paroles. Et ces mots lui firent plus mal qu'une armée de poignard qui seraient entrés dans son cœur.
Non, Gareth ne serait pas toujours là pour réparer ses erreurs. Mais Lyu espérait de tout son cœur qu'elle ne ferait bientôt plus d'erreur. Pas tout de suite, bien sûr. Elle était encore jeune et avait tout le temps d'apprendre. Mais chaque nuit, elle rêvait du jour où enfin elle atteindrait le véritable niveau d'un fauconnier, du jour ou elle serait capable d'appeler un oiseau d'un seul regard... Un jour encore loin d'arriver, si elle en croyait les remontrances de son professeur. Lyu se recroquevillait au fur et à mesure que celui-ci parlait.
Et plus elle l'écoutait parler, plus un horrible doute l'envahissait. Était-elle réellement digne d'être l'apprentie d'un maître fauconnier ? Elle avait toujours imaginé sa vie auprès des oiseaux, mais avait-elle raison ? Et si... et si elle n'était pas faite pour cet apprentissage ? Mais alors, à quoi pouvait-elle être destinée ? Elle savait posséder le don du dessin. Un don faible, et qu'elle n'avait absolument pas cherché à améliorer, mais un don existant. Mais cela ne suffirait sans doute pas pour devenir dessinateur... et ce n'était même pas la peine de parler de faire d'elle une combattante. Elle n'était même pas sûre de savoir tenir une épée dans le bon sens, alors s'en servir...
Lyu fixait le lac en furie d'un regard éteint. Plume aurait pu mourir, et tout était de sa faute. Si elle était restée concentrée, si elle avait écouté les consignes de Gareth, elle aurait ramené son paquet sans problème. Jamais un exercice n'aurait dû lui poser autant de problèmes.
Lyu remarqua alors que Gareth lui adressait un faible sourire. Elle détourna le regard, gênée.
*Je ne le mérite pas. Je suis une incapable. Une incapable.*
Le sentiment qui l'envahissait était encore pire que la honte. Comment le décrire ? Lyu aurait voulu disparaître.
Sa main se posa machinalement sur Plume, qu'elle caressa gentiment. Le contact des Plumes soyeuse la calma un peu.
*Il a raison, pensa-t-elle en continuant de l'écouter, tout cela aurait pu être pire, tout compte fait. Et puis, ce n'était qu'un premier essai...*
Elle releva la tête, ses yeux bleus empreints de chaleur. Comment avait-elle pu doûter ? Les oiseaux étaient pour elle plus qu'une passion. Ils représentaient toute sa vie. Et elle n'avait que quinze ans, et donc tout son temps pour progresser encore !
Gareth ne savait rien du combat mental auquel se livrait son aprentie tandis qu'il lui parlait. Lyu, fière de sa décision, lui adressa un sourire resplendissant.
Gareth l'invita à s'asseoir, et lui offrit un pain aux herbes. Lyu réalisa qu'elle n'avait rien mangé de la journée, et que son estomac réclamait sa pitance à l'aide de grands gargouillis sonores. Elle se saisit donc donc du pain et mordit dedans avec appétit. De sa main libre, elle nourrit Plume, et Noisette, qui s'était approchée mine de rien. Sharo n'était pas loin non plus, mais Lyu n'osait rien lui donner tant que Gareth ne lui en aurait pas donné l'ordre, et elle n'était pas sûre du régime du charognard. Elle se contenta donc de faire signe à Myrtille se s'approcher, et de la nourrir aussi.
Le temps ne s'était pas éclairci, mais il semblait au moins qu'il ne pleuvait pas. Seul le vent se faisait de plus en plus fort, et de temps à autre, une vague se brisait sur les rochers, et quelques goutelettes d'eau les atteignaient.
Les mains de Lyu tremblaient alors qu'elle dénouait la ficelle qui maintenait. Elle avait la vague impression d'avoir triché pour l'obtenir -après tout, Plume l'avait lâché, et seul le hasard l'avait fait s'échouer sur la plage- mais Lyu s'empressa de rejeter au loin ces pensées, et d'apprécier à sa juste valeur le cadeau que lui faisait Gareth.
Elle réussit enfin à retirer l'emballage, et ses yeux s'écarquillèrent. Il s'agissait d'un simple gant. Mais « simple » n'était pas le mot adéquat. Lyu n'avait jamais vu un gant aussi beau. Celui qu'elle utilisait habituellement lui avait été donné par son oncle, mais appartenait auparanvant à un fauconnier itinérant qui l'avait acheté d'occasion à Al-Jeit et le lui avait revendu pour une bouchée de pain. Il était fait dans un cuir rigide, usé, et un peu trop grand pour elle. Celui que Gareth venait de lui offrir avait l'air d'un gant en soie, à côté. Elle le prit, le retourna, l'examina sous toutes les coutures.

- C'est pour... moi ? demanda-t-elle sans trop y croire.

C'était un cadeau d'une immense valeur, tant pour la beauté de l'objet que pour ce qu'il représentait. Pour un fauconnier, un gant était plus qu'un outil de travail. Il était l'objet qui reliait l'homme et l'oiseau. Et celui-ci était particulièrement beau. Le fauconnier y avait crocheté des perles et des plumes, que Lyu fit glisser entre ses doigts. Elle glissa le gant sur sa main. Comme elle s'y attendant, la taille était parfaite. Le gant ne gênait en rien ses mouvements, et Lyu se leva. Elle avait l'intention de l'essayer. Et par plus tard que tout de suite. Elle siffla Plume, qui vint se poser dessus illico, puis elle se tourna pour faire face au lac de nouveau. Le vent n'était pas retombé, mais il lui semblait que les vagues étaient un peu moins puissante. Peut-être n'étais-ce qu'une impression... Les bouées étaient toujours en place, Plume était sur son poing. Elle savait qu'ils en étaient capable. Ce n'était qu'une question d'entrainement.
Lyu attendit encore une fraction de seconde, puis lança Plume au-dessus des flots. Ce dernier semblait faire preuve d'une légère apréhension, mais Lyu le guida tranquillement au dessus des flots, plus calme que jamais. Ce n'était pas si compliqué, après tout. Il suffisait de repérer le vent, et d'indiquer à Plume quelle voie suivre. Oui, c'était si simple... Il suffisait d'avoir confiance. D'avoir confiance en soi, et surtout d'avoir confiance en son oiseau.
Monter, descendre, flotter, se laisser porter...
Voler.
Plume frôla la surface de l'eau, reçut une gerbe d'éclaboussure. Il poursuivit sa route comme si de rien n'était. L'air était son élément, il volait avec lui. Lyu avait comprit que ce n'était pas à elle de tout ordonner. Ce n'était pas elle qui était en ce moment même au dessus des flots, c'était lui. Et lui mieux que personne ressentait les courants d'air qui troublaient la surface du lac. Lyu devait l'aider, pas tout lui ordonner.
Trente seconde plus tard, il avait récupéré un second paquet. Il prit de l'altitude, se laissa tranquillement porter. Il n'avait pas besoin de se battre contre le vent. Le vent devait l'aider, pas l'affronter. Le rapace acheva son arc de cercle, et revint se poser sur le gant. Ses serres, lorsqu'il se posa, éraflèrent légèrement le cuir. Lyu passa la main sur ce qui ressemblait un peu à une cicatrice. Cette blessure était la marque d'une épreuve que Lyu avait traversé -et réussit- Elle décrocha le paquet des serres de Plume, s'approcha de Gareth et s'inclina.
Elle avait réussi.


_______________
Une aube parmis les plumes... [Terminé] Petitechouette
Une aube parmis les plumes... [Terminé] Url%5D
Gareth Wilth
Gareth Wilth

Maître fauconnier
Messages : 164
Inscription le : 16/05/2011
Age IRL : 25


MessageSujet: Re: Une aube parmis les plumes... [Terminé]   Une aube parmis les plumes... [Terminé] Icon_minitimeVen 6 Juil 2012 - 22:41

Lyu se leva très vite après avoir enfilé le gant et s'être émerveillée de la sensation qu'il lui procurait. Gareth avait fait en sorte que rien ne retienne ses mouvements, que le gant prenne la forme de sa main et c'était le cas. Le gant était comme une deuxième peau. L'apprentie s'était mise face au lac, un air nouveau sur son visage. Le fauconnier ne put retenir un sourire. Elle était résolue. Ayant sifflé Plume, ce dernier s'était posé immédiatement sur le gant.
Face aux bouées, le duo n'était plus. Ils ne faisaient qu'un.
La kaelem lança le faucon dans les airs. Elle n'était plus aussi pressée qu'au premier essai et semblait être bien plus sereine. Les remarques tranchantes du fauconnier paraissaient avoir portées leurs fruits. Se qui se passa ensuite dépassa toutes les espérances de Gareth. Plume et Lyu volaient, mais il n'y avait pas que cela. Ils ne volaient pas contre les vents, ils ne luttaient plus. Ils progressaient avec les bourrasques. La première fois qu'elle avait tenté l'exercice, cela lui avait pris énormément de temps. Elle ne savait alors pas comment s'y prendre, elle luttait contre l'air. Mais à présent, Plume ne prit qu'une minute à peine afin de revenir vers la jeune fille.
Son gant venait de recevoir sa première marque. Le début d'un apprentissage prometteur.
Lyu s'approcha de Gareth – qui s'était levé depuis longtemps – avec un paquet dans les mains. Elle s'inclina. Il sourit. Il l'observait toujours et ne savait que dire. Après tout, peut-être n'était-il pas aussi mauvais pédagogue qu'il le croyait, peut-être était-il un professeur né ? Dans tous les cas, Lyu venait de lui prouver quelque chose. Elle venait de lui montrer qu'elle était faite pour devenir fauconnier. Qu'elle le voulait vraiment et qu'elle le pouvait. Il n'avait pas vu cette étincelle de passion conquérir un regard depuis bien longtemps.
Lyu venait de se redresser et Gareth ne put s'empêcher de rire.


- Eh bien voilà ! A croire qu'il suffit d'un nouveau gant pour que tout te réussisse.

Il observa son apprentie durant quelques instants avant de prendre une décision. La journée venait à peine de commencer et ils auraient pu s'entraîner encore longtemps. Se balader autour du lac en discutant oiseaux, mais Gareth ne le voulait pas. Déjà parce que son âme solitaire le tiraillait et puis parce qu'il avait autre chose à faire. Son esprit animal, son esprit libre n'aimait pas rester trop longtemps sur place. Il voulait bouger.
Gareth se tourna vers Sharo et d'un regard, lui ordonna de rentrer. Se qu'il fit sans ronchonner. Avant de regarder les deux rapaces que Lyu avait emmené avec elle. Après tout, elle les avait prit, elle allait les ramener. Espoir sur son épaule, il se remit face à la kaelem.


- Bon, c'est fini pour aujourd'hui. Je te donne quartier libre pour cet après-midi. En revanche, médite bien les paroles que je t'ai offertes pour le prochain vol que tu tenteras !

Il lui offrit un clin d'oeil et se retourna afin de retourner vers l'Académie. Avant de se souvenir d'un léger détail. Il refit face à Lyu avec un sourire aux lèvres.

- Ah oui, j'oubliais un truc. Je t'ai donné ton après-midi, pas le reste de la matinée. J'aimerais que tu rentre Noisette et Myrtille. Et en même temps, vu qu'ils n'ont pas encore mangé, nourrit les, il doit rester quelque chose dans le sac en toile qui se trouve à côté de mon bureau. Et puis... Si tu pouvais laver le sol et les cages, je pense que je t'en serais très reconnaissant.

Sans un autre mot, il s'en alla. Changeant soudain de cap pour la forêt, il pensa à ses dernières paroles. C'était le meilleur moyen afin de voir si Lyu était prête à faire tout se qu'il lui demandait. Réellement tout.
Il rentra dans la forêt.







[ Fin du rp !! Si tu veux poster une dernière réponse, vas-y ! J'aurais grand plaisir à lire Wink ]


_______________
Ronronner sur les genoux de Kylian ♥
Une aube parmis les plumes... [Terminé] Jhfp

Ne chuchotez plus le mot MAGIE, grognez-le !
Une aube parmis les plumes... [Terminé] F64e19464e98a3f7ba1dbc71e348fff8
Lyu Wenynn
Lyu Wenynn

Apprentie fauconnier
Messages : 76
Inscription le : 11/04/2012

MessageSujet: Re: Une aube parmis les plumes... [Terminé]   Une aube parmis les plumes... [Terminé] Icon_minitimeMar 10 Juil 2012 - 18:28

Lyu rayonnait purement et simplement. La fierté d'avoir enfin réussi dominait toutes ses autres émotions. Plume, bien qu'un peu mouillé, semblait aussi heureux que sa maîtresse, qui le serra contre elle. Elle écouta Gareth d'une oreille distraite, comprit que sa journée était finie. Elle s'apprêtait à partir travailler un peu plus loin, quand Gareth lui demanda de rapporter Myrtille et Noisette. Lyu s'appliqua à ne pas soupirer. La journée commençait à peine, un aller retour à la volière ne lui coûterait rien. Posant Plume quelques instants, elle reprit Noisette et la posa dans sa caisse. La buse de Harris eut l'air déçue de rentrer si vite, sans même avoir eu le temps de voler un peu, et Lyu se promit de l'entrainer un peu. Myrtille fit un peu plus de difficultés. Elle avait apparemment un peu de mal à comprendre pourquoi elle devait rentrer dans la caisse, et Plume voler librement à côté.
Puis, comme les deux caisses, et le crécerelle perché sur son épaule pesaient tout de même lourd, elle décida de ne transporter qu'un seul oiseau à la fois, et commença par Plume. Il était celui qui avait le plus besoin de repos, d'un nid chaud, et de nourriture. Lyu le cala gentiment sur son gant tout neuf, et retourna vers la volière. Elle vit Gareth partir en sens inverse, et se demanda un instant ce qu'il avait l'intention de faire. Puis elle chassa cette question de son esprit et pénétra dans le bâtiment.
Un rapide coup d'œil dans la volière lui permit de confirmer que tous les oiseaux se trouvaient à leur place. C'était déjà ça. Elle était bien placée pour savoir que les rapaces étaient loin de tous s'entendre. Les plus belliqueux possédaient une volière personnelle, mais il n'y en avait pas assez pour tous. Lyu replaça donc Plume dans la caisse qu'elle avait aménagée pour lui. Elle l'avait tapissée de plumes pour la lui rendre plus confortable, et ce dernier semblait l'avoir adopté. Il se blottis dans son nid avec la ferme intention de ne plus en sortir. Lyu caressa son plumage ébouriffé et le nourrit gentiment, puis elle redescendit chercher Myrtille.
Elle mit un peu plus de temps à monter les escaliers, la caisse étant non seulement lourde mais également volumineuse. Une fois en haut, Lyu libéra la femelle, qui, au lieu de rejoindre son propre perchoir, fila vers la caisse de Plume. Lyu soupira, renonçant à les séparer. Au lieu de cela, elle attrapa un balais, et ramassa les plumes qui jonchaient le sol. Un fois qu'elle eut fini, elle vida la fontaine, au milieu, et la nettoya à son tour, grimaçant de temps à autres. Les rapaces semblaient avoir une prédilection pour la salir, s'en étant presque effrayant.
Soucieuse de ne pas faire attendre Noisette, toujours dans sa caisse près du lac, Lyu redescendit la chercher, maudissant pour la millième fois au moins ceux qui avaient eu la bonne idée de bâtir leur volière tout en haut d'une tour. Une fois la buse de retour dans la volière, Lyu attrapa un seau métallique, et redescendit à l'étage précédent pour le remplir dans la salle des eaux. Il lui fallut pas moins de cinq aller-retour pour remplir le bassin entièrement, et, lorsqu'elle eut fini, il y avait autant d'eau dans les escaliers que dans la fontaine. Fière de son travail, Lyu décida de s'atteler aux caisses. Il lui fallut dix bonnes minutes pour décider Hook, le faucon pèlerin, à sortir de la sienne, mais dans l'ensemble, la plupart des rapaces se montrèrent coopératifs. Ce qui était loin de lui déplaire. Laver la volière de fond en comble était déjà suffisamment pénible comme cela.
Une fois qu'elle fut sûre que toutes les cages étaient impeccable, Lyu s'accorda un moment pour s'entrainer à appeler différents oiseaux de la volière. Elle laissa Plume de côté, mais fut surprise de voir que Noisette lui répondait presque à chaque fois, tout comme Brume. En revanche, elle eut beau jouer des pieds et des mains, Hook ne voulut rien entendre. Elle n'osa pas essayer avec Sharo ou un autre vautour, étant toujours un peu intimidée par ces grands oiseaux, mais tenta sa chance, sans succès, avec les rapaces les plus grands, qui, le plus souvent, restaient perché au sommet sans en descendre. Au bout d'une longue heure, Lyu finit par abandonner, et préféra ranger les bureau de Gareth. Elle remit tous les livres à leur place sur l'étagère. Dans la salle des soins, elle changea le bandage du siffleur qui s'y trouvait toujours.
Puis elle pénétra dans la petite tour réservée aux pigeons voyageurs, en prenant bien soin de fermer la porte derrière elle. Il suffisait qu'un seul rapace ne parvienne à entrer pour qu'il fasse un massacre. Ce qui était le dernière chose dont elle avait besoin.
Elle versa le contenu d'un cas de grain dans leur mangeoire, et vérifia qu'ils disposaient toujours d'eau. Puis, contente de son travail, elle reprit son gant, et retourna dans la pièce principale. Elle tourna de nouveau son attention vers les couple de chouette Harfang au-dessus d'elle, bien décidée à parvenir à la faire voler.

[rp terminé, donc Wink ce fut avec beaucoup de plaisir, un grand merci à toi hug]


_______________
Une aube parmis les plumes... [Terminé] Petitechouette
Une aube parmis les plumes... [Terminé] Url%5D
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Une aube parmis les plumes... [Terminé]   Une aube parmis les plumes... [Terminé] Icon_minitime



 
Une aube parmis les plumes... [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires
-
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» Caution : Chemical hazard. [Terminée.]
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Doux moment en forêt (PV Yuko) [Hentaï] [Terminé]
» [Validée]Saya Nishikata [Terminée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Académie de Merwyn :: L'enceinte de l'Académie et ses alentours :: Les alentours de l'Académie :: Le lac-