Marquer tous les forums
comme lus

Sujets actifs du jour
Voir les nouveaux
messages depuis
votre dernière
visite
AccueilGinetteAux premières lueurs de l'aube... [Terminé]
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Forum RPG Ewilan école Merwyn RP Ellana Edwin Merwyn Vivyan Ts'Liches Marchombre Al-Poll All-Jeit Dessin Académie jdr Poésie RPG école médiéval fantasy Bottero jeu de rôle jeux de rôle RP forum quête monde salim duom
 

Partagez | 
 

 Aux premières lueurs de l'aube... [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Apprentie fauconnier
Messages : 76
Inscription le : 11/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Aux premières lueurs de l'aube... [Terminé]   Mer 25 Avr 2012 - 13:32

Lyu sortit du dortoir sur la pointe des pieds. Les volets n'étaient pas ouverts, et elle n'y voyait pas grand chose. Elle abaissa la poignée de la porte le plus lentement possible, évitant de réveiller ses camarades. La dernière fois, cela avait tourné à un massacre au polochon clairement en sa défaveur, et elle préférait autant que cela ne recommence pas. Elle descendit les escaliers tout en nouant ses deux couettes, et faillit glisser sur un chiffon sale qui trainait sur le sol. Pestant contre ceux qui ne rangeaient jamais leurs affaires, elle passa en coup de vent dans la salle des eaux, en profita pour prendre rapidement une douche glacée – pas le temps d'attendre que ça chauffe- puis se rhabilla en vitesse.
En courant, elle dévala les trois étage qui séparaient son dortoir de la cour principale, franchit le portique est à toute vitesse et remonta quatre à quatre les escaliers menant à la volière, envoyant au diable celui qui avait eu la bonne idée de mettre la volière à l'autre bout de l'Académie. Parvenue en haut de la tour. Le cœur battant, elle appela :

- Il y a quelqu'un ?

Pas de réponse. Elle appuya sur la poignée. Fermé à clé. Un sourire fendit ses lèvres. Gagné ! D'une main tremblante, elle sortit de sa poche le double des clés qu'elle avait discrètement vol... euh... emprunté à Gareth la veille. La porte s'ouvrit dans un grincement, et elle pénétra dans la volière. Vide. Gareth devait encore dormir. Bon, vu l'heure, disons... matinale, c'était assez normal. Mais s'il la trouvait là, elle allait se retrouver de corvée pour toute la journée. Ce qui ne faisait pas partie de ses envies pour l'instant. Il faisait encore nuit, et seule la pâle lueur de l'aube naissante laisser deviner que le soleil était sur le point de se lever. Allez, elle faisait deux ou trois corvées pour se donner bonne conscience, et elle y allait... Elle sortit de leurs caisse deux chouette hulotte, qu'elle nourrit distraitement, puis nettoya leur litière de la nuit. Au début, elle rechignait à le faire, mais avec l'habitude, c'était devenu une tâche habituelle, presque agréable. Lyu récupéra une vieille pelle dont elle se servit pour nettoyer le petit bassin au centre de la volière (les rapaces avaient toujours le chic pour y faire tomber leur viande et leurs plumes, comme s'ils le faisaient exprès...), puis ouvrit son placard, et enfila son gant et sa sacoche. Elle prit le temps de faire le plein de viande, puis retourna au centre de la volière, hésitante. Elle aurait pu sortir Plume (après tout, c'était son oiseau, Gareth ne pourrait pas lui reprocher de lui faire un peu prendre l'air...), mais ce dernier somnolait encore sur son perchoir, et le petit faucon était particulièrement de mauvaise humeur lorsqu'on le réveillait trop tôt. Après quelques secondes d'hésitation, elle opta pour un hibou petit-duc, une jeune femelle assez docile avec laquelle elle avait déjà eu l'occasion de travailler. Après un rapide contrôle, elle la mit sur son poing et lui donna un petit bout de viande. Puis, en faisant très attention de ne pas se casser la figure dans les escaliers un peu tordus de la tour, elle redescendit.
Elle avait prévu d'aller s'entrainer dans les jardins, mais en passant sous le portique est, s'arrêta. Il ne fallait pas qu'elle s'éloigne trop, où elle perdrait un précieux temps lorsqu'il lui faudrait remonter. La cour de la fontaine, alors ? Non, trop de monde. Elle s'assit sur le rebord d'une marche et caressa gentiment le ventre de sa chouette. L'air frais des nuits d'hiver vint caresser son visage. Elle aimait ces instants silencieux où elle n'avait pour seule compagnie que ses oiseaux. Elle appréciait la solitude, et le silence...

- Tu veux voler un peu, ma jolie ?


En guise de réponse, la femelle étira ses deux longues ailes. « Je prend ça pour un oui... » pensa Lyu en se relevant. Elle fit quelques pas et leva le poing.
- Allez !
Brume prit son envol en soulevant en tourbillon de vent. Ses puissantes ailes la menèrent jusqu'à une colonne de pierre joliment ornées de symboles divers et variés. Peut-être des écritures, d'ailleurs. Lyu n'en savait rien. Elle avait vaguement appris à lire, mais elle avait encore du mal à différencier les lettres de symboles sans signification.
D'une main, Lyu sortit de sa sacoche un petit morceau de viande.

- Allez, Brume !

Normalement, le hibou était censé revenir. Mais il se contenta de s'installer plus confortablement et d'ébouriffer ses plumes. Lyu réitéra son ordre, une fois, deux fois, trois fois, dix fois. Sans succès. Brume se contentait de la regarder en clignant des yeux. On aurait dit qu'elle la narguait -c'était d'ailleurs peut-être le cas-.
La jeune fille considéra avec attention la colonne lisse, dépourvue de la moindre aspérité qui aurait permis de l'escalader. Lyu n'était pas particulièrement grande. Bon, d'accord. Elle était même carrément petite. Et si la danse l'avait rendue bien plus souple et agile que la plupart des filles de son âge, elle était loin des prouesses dont étaient capables certains.
Au loin, le ciel s'éclaircissait. Il ferait bientôt jour. Lyu s'assit en tailleur au pied de la colonne. Il n'y avait plus qu'à attendre qu'elle se décide...


Maître Marchombre
...Je crois?
Messages : 1292
Inscription le : 17/04/2007
Age IRL : 25


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Aux premières lueurs de l'aube... [Terminé]   Ven 4 Mai 2012 - 12:28

Arro, habituellement cloué dans son lit, avait décidé de sortir de sa chambre et de se permettre une petite balade revigorante. Le jeune homme marcha donc dans les couloirs vides. Oui, car aucun élèves idiots ne se lèveraient aussi tôt... Ou pas. Notre héros avançais entre les murs qu'il connaissait par coeur, cherchant un petit truc intéressant à faire ou autre chose. Il se sentait bien, c'était une bel matinée, le soleil était encore loin dans l'horizon et projetait une couleur rosée sur les sols éclairés par ses rayons. L'homme s’arrêta pour contempler quelque secondes ce beau paysage. Il passa devant les classes fermées, les appartements résonnant de ronflements et autre bruits du genre. Avec sa grâce habituel, il traversa l'aile principale et, enfin, il arriva au portique Est.

Un de ses endroits préférés, surtout pour les poutres sur lequel il aimait s'allonger et regarder les élèves inconscient de sa présence et du potentiel danger qu'elle engendrait. Car le marchombre avait la mauvaise habitude de surgir devant ou derrière vous et vous faire avoir la plus puissante crise cardiaque de votre vie. Il peut aussi surgir et faire le pitre pour disparaitre aussitôt. Un vrai bout en train... Cela lui a, d'ailleurs, causé quelque problèmes, surtout quand certain professeurs "trop vieux pour ces conneries" se baladant sur l'avenue frôlèrent la mort car notre ami était apparu sans crier gare. Il y eu quelque remontrances, mais Arro s'en sortie... Comme toujours ! Et c'est depuis ce temps que le marchombre choisi avec soin ses victimes.

Bref, revenons à nos Arro. Le jeune homme décida de grimper et d'attendre une victime prochaine. Prenant un brin d'élan il sauta sur le mur, ses pieds s'accrochèrent sur le mur et le propulsa vers le haut, il reprit appuie de la même manière et attrapa la poutre pour se soulever et s'installer tranquillement, attendant qu'un élève innocent s'approche. Pour ce faire, il prépara son activité de patience favorite : la sieste ! Bon c'était pas une vraie sieste, juste une petite somnolence. En tout cas, ça lui ferait passer le temps.
Enfin presque, car quelques minutes plus tard, quelqu'un s'approchait, revenant apparemment de l'aile est. Intéressant, qui pouvait être là, à cette heure ? Arro se pencha, c'était une jeune fille, il lui donnait treize voir quatorze ans, d'après sa taille. Elle avait les cheveux noirs d'encre. Apparemment elle était dans la maison Kaelem. Elle était accompagnée d'un hibou. Le marchombre ne pût observer son visage, vu qu'elle lui tournait le dos... Grosse erreur ! L'homme s'apprêtait à descendre lorsqu'elle lança l'oiseau pour voler. Il s'arrêta dans son mouvement, observant l'animal prendre son envol.

Comme il était jaloux de ces belles bêtes pouvant s'en aller dans les airs. Même s'il touchait par moment cette sensation, jamais ce ne sera comme eux, qui sont parfaitement libre. Après quelque tourbillon, l'oiseau, s'installa sur la colonne central, regardant sa maitresse avec un air de défis. Enfin, la jeune demoiselle voulu faire revenir le hibou nommé Brume. Mais le bel oiseau n'entendit rien. Il resta sur place narguant sa propriétaire. Elle tenta encore plusieurs fois, mais rien ni fis. Pour finir elle alla s'installer en tailleur devant la colonne, attendant que son oiseau exécute son ordre.

C'est le moment que choisi Arro pour finir de descendre en toute discrétion de son perchoir. S'approchant en observant la scène burlesque entre les deux amis, il se pencha au-dessus de la demoiselle, la faisant sursauter et se présenta.


-Eh ! Salut toi.... Je m'appelle Arro ! Tu as des problèmes avec ton oiseau... Brume c'est ça ? Je peux t'aider si tu veux !

Le jeune homme s'approcha de la colonne. Il la regarda de plus près, cherchant un passage simple sur cette structure quasi lisse. Trouvant d'infimes prises sur le cylindre, il y posa ses doigts et se prépara à escalader.

[HRP : Désolé pour le retard ! Voila et si y'a des truc qui te dérange, n'hésite pas, je peux éditer.]


_______________
Arro Skil'Liches / Silind Frandrich / XDieu / Tarus Tal'Oursian / Lyuuna Sil'Celim

Apprentie fauconnier
Messages : 76
Inscription le : 11/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Aux premières lueurs de l'aube... [Terminé]   Sam 5 Mai 2012 - 8:24

Que ressentez-vous lorsque, alors que vous vous croyez seul dans un couloir désert, un homme tombe littéralement du plafond ? Le réflexe de Lyu fut humain. Elle sursauta, et laissa échapper ce qui ressemblait à un couinement de souris.
Il lui fallut un certain temps avant d'identifier le garde de l'Académie. Elle en connaissait la plupart -de vue, en tous cas-, à force de les croiser dans les couloirs et de les saluer. Mais Arro n'était pas connu pour être très présent. Où très visible. Lyu ne l'avait entr'aperçu qu'une ou deux fois, traversant un couloir en vitesse ou perché sur une poutrelle au-dessus d'un chemin (quand on est spécialiste des oiseaux, on passe beaucoup de temps le nez en l'air). D'après ce qu'on lui avait dit, il était également Marchombre.

Marchombre... Quel enfant n'avait jamais rêvé d'intégrer la guilde un jour ? En Gwendalavir, les Marchombres étaient aussi craints que respectés. Lorsqu'elle était petite, elle jouait souvent au Marchombre avec son petit frère. Cela consistait en tout et pour tout à se faufiler hors de la maison en pleine nuit pour chiper des fruits dans le verger du voisin. Lyu sourit à cette pensée. Que son enfance lui semblait lointaine...

La jeune fille réalisa soudain que le garde lui proposait d'aller chercher son oiseau. Lyu pesa un instant le pour et le contre, partagée entre son égo, qui lui soufflait qu'elle était tout de même fauconnier (enfin, apprentie), et qu'elle aurait dû être capable de le faire redescendre sans aide, et son horloge interne, qui lui hurlait que Gareth allait arriver d'ici très peu de temps et qu'elle allait passer un sale quart d'heure.

Elle examina de nouveau la colonne. Non, elle ne pourrait jamais l'escalader. Le marchombre en serait-il capable ? Après tout, c'était bien pour cela qu'ils s'entrainaient... Mais tout de même...

- (color=darkblue)J'avoue que ce ne serait pas de refus, murmura Lyu en rougissant, comme si elle avait honte d'avouer qu'elle ne se sentait pas capable de rappeler Brume elle-même.(/color)

Elle recula de quelques pas.

- Enfin, si vous n'avez rien d'autre d'urgent à faire, ajouta-t-elle aussitôt.

Lyu ne voulait surtout pas déranger le garde. Enfin, s'il était en train de ronfler au sommet d'une poutre, ce devait être qu'il n'était pas très occupé... Et puis vu l'heure, disons... matinale, ce n'était pas comme s'il y avait grand monde à garder.
La jeune apprentie leva un regard intéressé. Elle était curieuse de savoir comment le marchombre allait s'y prendre pour escalader cette colonne aussi lisse. Elle ne connaissait personne qui en aurait été capable. D'un autre côté, elle ne connaissait aucun Marchombre.

- Une fois que vous serez en haut, indiqua Lyu, il vous suffira de la lâcher. Elle devrait redescendre...

Puis elle s'éloigna encore de quelques pas, sans pouvoir s'empêcher de poser un regard admiratif sur le marchombre.


Maître Marchombre
...Je crois?
Messages : 1292
Inscription le : 17/04/2007
Age IRL : 25


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Aux premières lueurs de l'aube... [Terminé]   Sam 19 Mai 2012 - 23:16

Arro regarda la colonne qui lui faisait face. Parfaitement lisse de loin, mais si on s'approchait on pouvait remarquer qu'elle était composée de plusieurs morceaux, collés entre eux par une sorte de ciment discret. Un homme expérimenté aurait même pu remarquer les petites aspérités que donnait cet empilement. Mais aucune personne n'aurait pu réussir à les utiliser pour escalader. Sauf que notre héros n'était pas quelqu'un de normal, non, il était marchombre. Qu'importe la gravité ! Qu'importe que la colonne soit lisse ! S'il souhaitait la monter, il la monterait ! Il était libre de faire ce qu'il voulait et rien ne l'empêcherais de l'être.
Arro attrapa la première prise d'une main, appuya sur un pied et se lança sur la prochaine aspérité et la crocheta de sa deuxième main. Il avança de plus en plus loin. Le jeune homme flottait sur la paroi. Il appréciait le contact froid de la pierre contre ses doigts et le vent chaud qui balayait doucement ses cheveux. Son écharpe longue claquait doucement derrière lui. L'homme s'amusait beaucoup et lorsqu'il arriva au bout, trouva qu'en fait le pilier fut plutôt simple à escalader. Il avait déjà grimpé sur des surfaces bien plus compliqué, mais il n'allait pas se plaindre.
Le marchombre était au sommet, face à deux grands yeux jaune et inquisiteur. Le hibou le regardait, d'un air plutôt étonné. Il pensait que personne ne pouvait venir le déranger et avait choisi spécialement cette place la pour ça... Mais voilà qu'un malotru venait l'emmerder dans sa petite pause en plein air.
L'homme assura sa prise avec sa main gauche et tendit la droite vers l'oiseau. L'ovipare s'écarta de la main, mettant ses pattes sur le coté. Arro retenta une deuxième fois, avec un air malicieux cette fois si. De nouveau le Hibou s'écarta, pour revoir encore l'humain l'assaillir. Au final il tenta encore de se décaler, sauf qu'un petit problème se posa, ses deux pattes se retrouva dans le vide.
Il tomba sur quelque mètre avant de s'envoler et de se dire qu'il était surement mieux avec sa maitresse que là-haut avec un fou pareil. Brume descendit et atterrit sur le bras de la demoiselle. Arro entama une désescalade agile et arriva rapidement sur le sol. Il s'approcha de la demoiselle.

-Bien voilà. Il est descendu comme promis ! Sinon, je ne crois pas connaitre ton nom ? Et tuttoie moi s'il te plait, je ne suis pas assez vieux pour ça !

Le marchombre sourie et regarda Brume qui, l'air méfiant, le dévisageait.

[HRP : Désolé de mon retard =) édition à volonté si besoin]


_______________
Arro Skil'Liches / Silind Frandrich / XDieu / Tarus Tal'Oursian / Lyuuna Sil'Celim

Apprentie fauconnier
Messages : 76
Inscription le : 11/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Aux premières lueurs de l'aube... [Terminé]   Mer 30 Mai 2012 - 18:03

Lyu observa la marchombre escalader la colonne avec une admiration non dissimulée. Devenir marchombre était pour elle un rêve d'enfant. Rêve qui ne se réaliserait jamais, elle le savait. Elle avait trouvé son bonheur ailleurs.
La jeune kaelem dût se dévisser le cou pour s'apercevoir que le jeune garde, qui semblait se jouer de toutes les lois de la physique, avait atteint le léger rebord où était posé Brume. À toute vitesse, Lyu réenfila son gant et sortit un bout de viande. Si son rapace se décidait à quitter son perchoir, autant que cela ne soit pas pour filer sur la colonne d'en face.
Après deux échec, le marchombre parvint à déloger l'oiseau de son abris. Lyu s'empressa de le rappeler, et de le replacer sur son gant. Après une hésitation, elle lui offrit un morceau de viande. Après tout, ce n'était pas parce que le volatile avait passé dix minutes sur une poutrelle qu'elle devait le priver de nourriture.

- Je m'appelle Lyu, répondit la jeune fille à la question du garde.

Elle inclina légèrement la tête, se souvenant que c'était ainsi que son oncle lui conseillait de saluer les adultes dont elle n'était pas certaine du rang. Pour les plus importantes, il fallait se mettre à genoux, mais la jeune fille se voyait mal s'agenouiller sur un sol pavé, à cinq ou six heures du matin avec un hibou sur le bras.

- Je... je suis heureuse de vous... de te rencontrer, se reprit la kaelem en rougissant. Je suis l'apprentie du maître fauconnier... et... Je suis arrivé ici il y a moins d'un mois...

Brume laissa échapper un petit cri, sans quitter le jeune homme des yeux. Il n'avait pas l'air d'avoir beaucoup apprécié d'avoir été jeté dans le vide. Lyu sourit en le caressant. Le petit-duc était adorable... et très rancunnier. Il ne risquait pas d'oublier cela de sitôt !
Soudain, Lyu entendit deux élèves passer derrière elle en discuttant, et elle sursauta. L'Académie commençait à se réveiller. D'un autre côté, elle avait déjà eu l'occasion de remarquer que les professeurs ici avaient une prédilection pour les cours « À l'aube ». Voire avant.
Lyu se mordit la lèvre.

- Si jamais vous... enfin tu... croises Gareth Wilth...tu ne lui diras pas, si ?


À sa tête on devinait sans peine que son professeur allait la passer par le fenêtre de la volière s'il apprenait que son élève avait décidé d'aller faire des heures supplémentaires, et de surcroît de laisser son oiseau se promener sur les poutres du portique.

- Au fait, je ne connaît pas votre... ton nom non plus...


[Pardon du retard ^^" C'est assez chargé en ce moment... Édition à volonté Smile]


_______________


Maître Marchombre
...Je crois?
Messages : 1292
Inscription le : 17/04/2007
Age IRL : 25


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Aux premières lueurs de l'aube... [Terminé]   Ven 1 Juin 2012 - 0:09

L'homme s'amusait de voir la courbette maladroite que fit Lyu. Il n'avait pas l'habitude que les personnes s'inclinent devant lui. Après tout, il n'inspirait pas un respect a tout le monde et ne s'enorgueillissait pas d'être un noble. Pour lui ces conventions ne voulaient pas dire grand-chose. Il les connaissait bien sûr, mais ne les appliquait qu'en cas de nécessite. Arro n'aimait pas les lois d'une étiquette. C'était contre-productif pour un marchombre. Elle lui donna son nom et pour lui faire plaisir, l'homme s'inclina respectueusement.

-C'est un plaisir de te connaître Lyu. Et toi aussi Brume.

L'oiseau planta ses grands yeux interrogateurs dans les yeux profonds du jeune homme, avant de hululer joyeusement et de s'ébrouer. Il admirait l'animal intérieurement. Le maître souris. Elle lui énonça ensuite ce qu'elle faisait ici. Arro tapota l'épaule de la demoiselle.

-Et bien, jeune dame, tu as choisi une des plus belles voies du monde... Être autant proche des oiseaux c'est presque comme voler.

L'homme parlait d'un ton rêveur. Il s'imaginait, avec des ailes, voletant au-delà des limites des cimes des arbres, plus loin que Gwendalavir même. Le marchombre voulait aller aussi haut, voir plus que le Dragon lui-même ! Voir quelles impressions cela fait de se déplacer contre les courants aériens, de comprendre les vents, d'utiliser ce savoir pour voler. Peut être, un jour, en chevauchant la brume... Peut être, dans un futur très lointain. Arro écoutait avec la demoiselle sa crainte pour Gareth dû au fait qu'elle avait fait sortir son oiseau sans la permission du fauconnier.


-Ne t'inquiète pas ! Sur ma parole, ton maître n'en saura rien, du moins de ma bouche. Peut être que les oiseaux sont bavards avec lui ! Il recèle peut être quelque pouvoir cacher, lui permettant une telle communion !

Il était évident que c'était peu probable. Mais cela amusait beaucoup le marchombre de se poser des questions sur les potentiels dons que les gens pouvaient avoir, ou obtenir. Par exemple, lors de ses vagabondages spirituels, il avait déduis que Duncan pouvait lire très rapidement, ou que ces bésicles lui permettait de voir à travers les murs. Une autre fois, il avait imaginé que Locktar avait la possibilité de devenir plus gros et grand qu'il n'était déjà. C'était un jeu assez distrayant, quand il n'avait rien à faire. Mais s'il était sur d'une chose, c'est que sa patronne, appeler aussi Edel, avait accès à une réserve d'énergie incommensurable pour parvenir à surmonter les soucis que lui causaient ses fonctions et quelques-uns de ses gardes.

C'est alors que Lyu eu une demande étrange, voilà qu'elle lui redemandait son nom. Un son cristallin sortit des lèvres du marchombre, qui vous emplissaient le coeur et vous le remplissait de joie. Il riait doucement.


-Et bien ma chère, aurais-tu la mémoire courte ? Je t'ai déjà donné mon nom plus haut. Mais pour te rafraichir tes souvenirs défaillant, je m'appelle Arro Skil'Liches, Marchombre, uns des gardes de l'Académie et bien d'autres choses plus emmerdantes et plus pompeuses les unes que les autres.

L'homme posa une main sur son coeur et parodia une courbette. Et il reprit avec douceur :

-Si cela ne te dérange pas, je te demanderais - en plus de ne plus me vouvoyez - de ne plus t'incliner devant moi. Ne te considère pas comme inférieur à certain personne qui n'ont de nobles que le nom. Je suis sûr que tu as plus de distinction qu'eux.

L'homme s'installa sur le muret et proposa à Lyu d'en faire autant.

-Cela te tente de partager ton histoire avec moi ? Et peut-être j'en ferais de même avec la mienne !


_______________
Arro Skil'Liches / Silind Frandrich / XDieu / Tarus Tal'Oursian / Lyuuna Sil'Celim

Apprentie fauconnier
Messages : 76
Inscription le : 11/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Aux premières lueurs de l'aube... [Terminé]   Dim 3 Juin 2012 - 14:39

Lyu porta ses mains à sa bouche, rouge de honte.

- Oh... je... excusez... excuse-moi ! Je n'ai aucune mémoire, je suis désolée !


Ses pommettes avaient pris la couleur de deux tomates. Bien mûres, les tomates. Lyu s'en voulait. Pourquoi n'arrivait-elle jamais à se souvenir de rien ?
Arro la fit asseoir sur un petit muret, et Lyu en profita pour retirer Brume de son poing. Elle la posa à côté et se débarrassa du gant. Tout en gardant une main prudente sur les jets, ces grandes lanières de cuir qui permettaient de tenir les oiseaux. Il était hors de question qu'elle demande au marchombre de jouer les alpinistes une seconde fois.

- Je suis née dans les montagnes, commença Lyu, d'une voix mal assurée.


Elle avait toujours l'impression de déranger. Une personne aussi importante qu'un marchombre, de surcroit garde de l'Académie, avait sans doute mieux à faire que d'écouter le récit d'une jeune élève.

- Mes parents possèdent un élevage de siffleur dans la chaîne du Poll... Mon petit frère vit là-bas aussi... il doit avoir...

Elle compta rapidement sur ses doigts :

- Huit ans, je pense... je ne l'ai jamais vraiment connu... Quand j'ai eu dix ans, mes parents m'ont envoyé chez mon oncle... Enfin, en réalité, c'est le frère du neveu de la grande-tante d'un cousin germain d'une amie de la mère de ma cousine. Mais je l'appelle mon oncle pour gagner du temps.

Elle laissa échapper un petit rire enfantin, et passa ses doigts fins entre les plumes de son hibou.

- Je l'aime beaucoup... Et je crois qu'il m'aime aussi. C'est grâce à lui que j'ai appris à lire et à écrire... à monter à cheval et un petit peu la fauconnerie, aussi.


Ses yeux étaient perdu dans les nuages, et un sourire naquit sur ses lèvres. Elle réalisait ô combien ces années étaient remplies de bons souvenirs.

- J'étais vraiment heureuse, là-bas. Mais quand j'ai fêté mes quatorze ans, j'ai voulu aller dans un endroit où il y aurait de vrais professeurs pour m'apprendre la fauconnerie. C'est comme ça que je suis arrivé ici.

La kaelem se leva, souriant toujours.

- Et v... toi ? D'où est-ce que tu viens ? Comment est-ce que tu es devenu marchombre ? C'était difficile ? Tu es marié ? Tu as des enfants ?

Comme souvent lorsqu'elle rencontrait de nouvelles personnes, Lyu passait d'une extrémité à l'autre : d'une enfant timide, elle devenait un moulin à parole, agissant comme si elle connaissait son interlocuteur depuis toujours.


_______________


Maître Marchombre
...Je crois?
Messages : 1292
Inscription le : 17/04/2007
Age IRL : 25


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Aux premières lueurs de l'aube... [Terminé]   Mer 6 Juin 2012 - 21:18

Arro écouta attentivement l'histoire de la jeune demoiselle... Ainsi elle ne connaissait pas son frère. Le marchombre se demandait si cela la troublait... Ne pas connaître sa fratrie reste assez terrible, trouvait-il. Il avait une jeune soeur qui lui manquait d'ailleurs beaucoup... Il sourit lorsque Lyu lui expliqua qui était vraiment son oncle... En effet c'était plus simple que de dire « frère du neveu de la grande tante d'un cousin germain d'une amie de la mère de ma cousine ». C'est alors qu'elle lui partagea sa volonté de connaître, à son tour, la vie de l'homme. Poliment, il commença par un avertissement.

-Avant de commencer, je veux juste te dire que je ne passerais pas au-dessus des moments tristes de ma vie. N'en sois pas choqué, j'aime raconter ce qui m'a poussé à être ce que je suis.

Une ombre passa sur son visage, mais le marchombre l'effaça rapidement et débuta son récit :

-Je suis née près près de Al-Chen, dans un manoir entre la Forêt Ombreuse et le Lac. J'ai vécu une jeunesse assez tranquille avec mes deux parents. Même si mon père, étant marchombre, n'était pas tout le temps là.

Un sourire commença a apparaître sur ses lèvres.

-Lors de mes huit ans, mes parents ont adopté une petite fille, qui avait été récupéré par un groupe d'Itinérant, elle avait trois ans. Depuis c'est ma petite soeur et on l'a nommé Estt. On nous a donné à nous deux la même éducation, très proches de la nature, en particulier des loups. D'ailleurs notre blason en est un.

Arro se sentait divaguer, partir loin, se revoir dans son enfance, chahuté avec sa soeur. Il se reprit rapidement.

-L'attitude libre de mon père m'a toujours fasciné. C'est comme ça que j'ai voulu devenir marchombre. Lors de mes treize ans, il m'a emmené voir un de ses amis, Anaikaïn. Après une sorte de test, cet homme m'a pris sous son aile, pendant que mon père, lui aussi, prenait un apprenti. Très vite je me suis lié d'amitié avec le jeune garçon qu'il entraînait. C'est après deux ans d'entraînement que j'ai recroisé Riakku, mon ami. Il avait beaucoup changé, il était devenu plus sombre... Et il venait de tuer mon maître.

Le jeune homme se crispa et soupira.

-Je ne sais toujours pas pourquoi d'ailleurs. Mais dans un sens, je devrais le remercier, car s'il n'avait pas commis cet acte horrible, je ne serais pas venu à l'Académie. Bref, les derniers mots de mon maître fût un conseil et un don. Il me demanda de rencontrer Ena Nel'Atan, ici, et il me donna cette dague. Apparemment, l'arme ne raterais jamais sa cible. Mais je crois juste qu'il était assez fort pour ne jamais faillir dans son lancé.

Il sortit la sus-cité dague et joua un peu avec.

-Enfin bon, je me suis retrouvé ici à mes quinze ans. Un an plus tard, j'y rencontrais Kushumaï, lors d'un épisode désastreux à la cascade, on s'est tous les deux déclaré l'un à l'autre... Et lors de mes dix-huit ans, je lui ai fait ma demande. Nous sommes aujourd'hui mariée... La seule ombre à ce tableau remonte maintenant à un an et demi quasiment, voir plus. C'était lors de la prise de l'Académie. Je ne sais pas si tu as vécu ce drame. Mais bref, ce fut une période de noir complet et difficile à vivre...

Arro se crispa involontairement... Tout le monde savait ce qu'il s'était passé... Mais c'était toujours douloureux de parler de ce moment.

-Le plus problématique fut pour ceux dont des proches avaient été pris en otage... Kushu... Faisait partit des capturés. Elle était enceinte de quelques mois, mais ça ne l'a pas empéchée d'être torturé... Et de faire une fausse couche.

Il retint le flot de larme qui lui montait aux yeux, ses poings s'étaient crispés.

-On ne sors jamais indemne d'une telle épreuve, jamais...

Le jeune homme avait le souffle court, il se retenait de pleurer et ses dents étaient complètement close. Intérieurement, il maudissait Marlyn et se jurait que la prochaine fois qu'il la rencontrerait, ce serais pour un dernier combat.

-Voilà, mon histoire peut te paraître triste, mais au final, j'ai connu plus de moment de joie que de peine. Je ne suis pas à plaindre

Arro poussa un long soupir, puis changea de sujet d'une voie douce.

-Tu te plais ici au moins ? Gareth est un bon prof ? Enfin si t'as des soucis avec quelqu'un, il ne faut pas hésiter à demander, y'a plein d'âme charitable ici bas.


_______________
Arro Skil'Liches / Silind Frandrich / XDieu / Tarus Tal'Oursian / Lyuuna Sil'Celim

Apprentie fauconnier
Messages : 76
Inscription le : 11/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Aux premières lueurs de l'aube... [Terminé]   Lun 11 Juin 2012 - 17:35

Lyu n'en croyait pas ses yeux. Jamais elle n'aurait cru qu'une vie puisse être si compliquée... et si douloureuse ! Elle avait eu vent de la prise de l'Académie par les mercenaires du chaos, mais elle ne savait pas à quel point certains en avait souffert.

- Ta femme... Kushumaï... Elle est toujours en vie, n'est-ce pas ?


Laissant Brume de côté sur le mur, la jeune fille se rapprocha du garde et pris une de ses mains entre les siennes.

- Je suis tellement désolée...

Elle trouvait étrange que ce soit elle, la petite fille, qui réconforte un adulte, mais fit comme si de rien n'était. Elle savait reconnaître quelqu'un qui souffrait, que ce soit de maladie ou non, et elle savait parfaitement qu'Arro souffrait.

- Tu n'as pas le droit d'être triste, lui dit-elle de son innocente voix de petite fille. C'était il y a très longtemps. Toi et ta femme, vous avez souffert, et elle beaucoup plus, mais c'est fini, maintenant. Tu dois regarder devant, et pas derrière. Vous pourriez avoir un autre enfant...

Lyu ne savait pas quoi dire. Elle était touchée par la détresse de cet homme, mais se trouvait mal placée pour lui remonter le moral.

- Pour commencer, tu dois arrêter de penser à ça. Il faut que tu acceptes de vivre ! Tu es encore encore jeune, tu peux faire beaucoup de choses !

La Kaelem repensa à son propre passé. Comme il paraissait paisible, à côté ! À part le jour ou elle avait appris que le fils de son voisin était mort, alors qu'elle l'aimait en secret depuis toujours, Lyu n'avait pas connu de grand bouleversement ou de tristesse... Plutôt une sorte de mélancolie permanente, faites de rêves impossibles et de soucis d'enfant. Mais son innocence et sa joie de vivre avaient eu vite fait de balayer tout cela.

- À quand remonte la dernière fois que tu t'es amusé ? Je veux dire, vraiment amusé, pas fait semblant...

Elle cherchait quelque chose pour lui changer les idées sans l'exaspérer, et doutait que si courir après les papillons pouvait l'occuper pendant des après-midi entière, le marchombre apprécie autant. Le regard de la jeune fille se posa soudain sur son hibou, qui, faute de travail, somnolait sur le muret.

- Veux-tu essayer de faire voler Brume ?

Elle retira son gant et le lui tendit, en même temps que la sacoche.


_______________


Maître Marchombre
...Je crois?
Messages : 1292
Inscription le : 17/04/2007
Age IRL : 25


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Aux premières lueurs de l'aube... [Terminé]   Dim 17 Juin 2012 - 15:36

Arro souriait. La Kaelem n'avait pas réellement compris ce qu'il voulait dire. Sa vie avait eu des moments tristes certes, mais très peu, vraiment très peu. Il n'avait pas tout de suite tilté quand Lyu pris une de ses mains et s'excusant. D'ailleurs le marchombre lui lança un regard d'incompréhension. Pourquoi demandait-elle pardon ? Elle n'avait rien fait et n'avait absolument rien à voir avec ses malheurs. Il se retint de rire quand la fille lui interdit d'être triste.. L'élève était si innocente que cela rendait son discours vraiment mignon. L'apprentie fauconnier lui donna un conseil qu'il utilisait depuis bien longtemps. Toujours regarder en avant, le passé reste le passé, le futur reste à construire. Il le savait parfaitement qu'il avait beaucoup de choses à faire dans sa vie, qu'il n'était qu'à l'aube d'une légende que lui-même ne percevait pas. Puis vint une question simple, le marchombre n'eut pas besoin d'y réfléchir, la réponse était déjà trouvée. Et finalement elle lui proposa de faire voler le hibou, Brume. Avant d'accepter une offre si généreuse l'homme prit la peine d'expliquer quelque chose à la Kaelem.

-Merci pour tes conseils, jeune dame, ils sont profondément utiles, mais je ne suis pas triste, loin de là. J'ai souffert, mais certain souffre plus que moi. J'ai déjà laissé ces problèmes derrières moi. Chaque jour, j'avance vers un futur plus lumineux. Si je t'ai raconté ces passages malheureux, ce n'est pas pour me plaindre, mais simplement parce qu'une vie n'est pas simple, elle est une route qui fait des tours, des détours et des tonnes d'embûches se trouvent sur la voie.

L'homme prit une respiration profonde et continua :

-La dernière fois que je me suis amusé était il y a quelques minutes, sous tes yeux ébahis. Lorsque j'ai escaladé cette colonne. Je profite de chaque instant de ma vie et quelque seconde de défis me font le plus grand bien. J'étais heureux de rendre service et de sentir mon corps répondre à chacun de mes ordres.

Arro fit jouer ses poignets et craqua ses doigts.

-Mais je veux bien essayer de faire voler ton oiseau. Je suis même intrigué par Brume.

Le marchombre attrapa le gant et la sacoche. S'il avait bien compris, il fallait enfiler la protection pour que les serres de l'oiseau ne lui déchire pas la peau et la viande contenue dans le sac était pour attirer l'animal. L'homme enfila le vêtement en cuire et s'éloigna un peu du rebord sur lequel ils étaient assis. Il ouvrit le cabas et en sortir un morceau sanglant. Il le tendit et tenta d'attirer Brume. Bien sûr, le vil piaf ne le regarda même pas, occupé à pioncer. Arro voulu jeter un regard interrogatif à Lyu, histoire de comprendre, mais décida qu'il allait faire sortir le hibou de sa torpeur d'une façon arroesque, dirons-nous. Il rangea la chair dans le sac et de la main non ganté, sortit sa légendaire flûte de pan. L'homme prit un air machiavélique et souffla dans un tube en bois de toutes ses forces. Le son qui en sortit fût horrible, il aurait vrillé les tympans du Dragon s'il était passé par là. D'ailleurs si cet être fantastique volait par-dessus l'Académie, Arro ne serait certainement plus de ce monde... Brulé ou gobé tout simplement... Triste fin pour un marchombre. Remarque, peut être qu'avec ce repas de fortune, le Dragon aurait eu une indigestion et serait mort d'intoxication alimentaire... Et cela aurait une fâcheuse incidences sur le futur... Genre pour Ewilan et sa bande... Non mais sans Dragon, imaginez toutes les répercutions qu'il y aurait ? Ce serais désastreux, affreux... Mais tellement plus fun ! ... Je m'égare pardon. Donc Arro fit un bruit immonde, qui aurait pu énervé un ours élastique... D'ailleurs s'il y en avait eu un à ce moment #BAAF. Reprenons donc, le son strident eu pour effet de réveiller l'oiseau somnolent tranquillement et regarda avec colère la source du bruit. Le marchombre lui tira la langue, pour peut que l'oiseau comprenne... Et, oh grand malheurs pour l'homme, Brume vit bien qu'un bêta ce foutait de sa tronche. C'est donc en colère que le hibou pris son envole et commença à poursuivre le marchombre, qui était déjà parti en courant, riant comme un enfant, heureux que sa pique ai marché.



_______________
Arro Skil'Liches / Silind Frandrich / XDieu / Tarus Tal'Oursian / Lyuuna Sil'Celim

Apprentie fauconnier
Messages : 76
Inscription le : 11/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Aux premières lueurs de l'aube... [Terminé]   Mer 20 Juin 2012 - 15:46

Surprise, Lyu éclata de rire. À force de voir Gareth faire voler ses oiseaux comme s'il s'envolait lui-même, elle avait finit par oublier à quel point la fauconnerie était difficile pour ceux qui n'en avaient jamais fait.
Arro se débrouillait pourtant très bien. On le sentait un peu hésitant sur sa position, et il n'avait pas su attirer l'attention de Brume, mais cela mis à part, il faisait un fauconnier parfait. Sa technique pour attirer le hibou était un peu... particulière, mais si drôle !
Riant toujours, Lyu siffla rapidement Brume, soucieuse d'éviter au marchombre une course-poursuite dans les couloirs. Être poursuivi par un minuscule hibou risquait de ternir quelque peu sa réputation de féroce guerrier...
La jeune fille n'avait plus son gant, aussi se contenta-t-elle se reposer Brume sur le mur. Il était possible de porter un oiseau sur le poing sans gant en cuir -elle avait déjà vu Gareth le faire- mais d'une part, cela faisait mal, et d'autre part, si le rapace paniquait et resserrait sa prise, il pouvait lui broyer le bras. Ce qui ne faisait pas du tout partie de ses projets immédiats.

- Tu t'en sors très bien ! Il faut juste que tu y croies ! Tu ne peux pas forcer l'oiseau à venir. Il faut qu'il en ait envie !

Pour illustrer ses propos, Lyu recula de quelques pas, puis émis un long sifflement. Brume ne releva même pas la tête, pas du tout interessée, mais Lyu savait qu'elle l'avait entendue. Elle leva son bras, et, faute de viande, se contenta de siffler de nouveau. Cette fois, le hibou darda sur elle son regard perçant, et Lyu inclina légèrement la tête, levant son bras un tout petit peu plus haut.
L'oiseau s'envola, dirigé droit sur Lyu, qui privée, de gant, ne pouvait toujours pas l'accueillir. Au dernier moment, cette dernière abaissa son bras, et fis claquer sa langue dans un petit bruit sec, accompagné d'une rotation du poignet.
Bon, elle prenait des risques. Brume était un des oiseaux avec lequels elle s'entendait le plus, mais rien ne l'empêchait de retourner sur sa colonne et de ne plus en bouger.
Chance ou travail ayant porté ses fruits, brume comprit les ordre de son fauconnier à la perfection, et retourna se percher sur le muret.

- Tu vois ? C'est une danse. Un bal que tu dois mener avec ton oiseau.

Cela lui paraissait tellement simple, à elle, qu'elle oubliait souvent que tout le monde ne s'entrainait pas à la fauconnerie. Elle-même était encore incapable de réaliser ce genre d'exercice avant son arrivée à l'Académie, qui remontait à quelques semaines seulement. Gareth se révelait un excellent professeur...
Lyu sourit au marchombre, puis lui indiqua :

- Lève ton bras. Un peut plus haut... Parfait ! Ne bouge plus !

L'élève se rapprocha du muret, et siffla une nouvelle fois. Puis, une fois qu'elle fut sûre qu'elle avait l'attention de son oiseau, elle lui cria un ordre bref accompagné de quelques gestes,a fin d'être sûre qu'il comprenne. Elle savait que Gareth voulait qu'elle parvienne à se débarasser des mots et des gestes pour faire voler ses rapaces, mais cela se révélait plus difficile que prévu. Elle avait déjà du mal à appliquer cette consigne lorsqu'il s'agissait de faire venir Plume -son propre oiseau- vers elle, alors de là à y réussir au moment d'envoyer un oiseau qu'elle ne connaissait que très peu vers une autre personne...
Heureusement pour elle, Brume avait décidément l'air de bonne humeur. Elle atterit sur le gant d'Arro sans faire d'histoires, ce qui était plutôt une bonne chose, bien qu'elle le dévisageage avec un air un peu rancunnier. Lyu sourit.

- Tu peux lui donner à manger, si tu veux... Si tu le fais, tu passera pour elle du statut « arbre » à « distributeur potentiel de nourriture ». Pas mal, non ? Une fois qu'on a nourri un oiseau, il s'en souviens toute sa vie...

La kaelem sourit en voyant Brume lorgner vers la sacoche remplie de viande que portait Arro.

- Et une fois que tu l'auras nourrie, chaque fois que tu la croisera, elle t'attaquera pour voir si tu n'as pas quelque chose à lui donner... Et ce, jusqu'à la fin de ta vie...

Puis Lyu, souriante, désigna la flûte de pan qu'Arro portait toujours à sa ceinture.

- Tu sais en jouer ?

[désolée, désolée ^^"je sais que je t'avais promis de te répondre hier mais...]


_______________


Maître Marchombre
...Je crois?
Messages : 1292
Inscription le : 17/04/2007
Age IRL : 25


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Aux premières lueurs de l'aube... [Terminé]   Mer 27 Juin 2012 - 22:50

L'homme était bouche bée face à l'impressionnante facilité qu'avait Lyu pour contrôler Brume. Que cela sois dû à la chance, au bon vouloir du hibou ou tout simplement à l'entrainement, Arro s'en fichait. C'était juste magnifique de les voir jouer ensemble comme dans un bal. Les yeux pétillant d'étoile, il obéi à la Kaelem en tendant son bras un peu haut. Elle fit quelque mouvement et lança un ordre bref à son oiseau qui se mit à s'envoler vers le marchombre. L'homme ne fit aucun pas en arrière, mais rien qu'à en voir les yeux courroucé qui se dirigeait vers lui, l'envie lui effleura l'esprit. Il l'éjecta aussitôt... Il n'allait pas donner ce plaisir a Brume. Arro se retint in-extremis de lancer un « booh » en prenant un air effrayant lorsque l'oiseau se posa sur son bras. Ils s'échangèrent un regard, le hibou s'ébouriffa un peu et lorgna sur le sac de viande. Le marchombre écoutait attentivement ce que disait Lyu... Distributeur potentiel de nourriture, il tendit un morceau de viande, histoire de faire la paix, pendant que la Kaelem continua son discours. A cet instant le visage d'Arro, pourtant joyeux, se figea dans une moue reflétant ses pensées. Cela ressemblait à un ai blasé du genre « Et merde... Qu'est-ce que j'ai fait pour mériter ça ? ». Il regardait désespérément ce morceau de chaire partir dans le bec de l'oiseau... Trop tard, maintenant, à chaque fois qu'il croiserait ce piaf, il se ferait attaquer... POURQUOIIIII ?

Il rendit rapidement Brume à sa propriétaire avec le gant et tout le tralala qui allait avec. Ce faisant, Lyu posa une question qui fit sourire le marchombre... S'il savait en joué... De sa flûte ? Ah, elle allait bien le découvrir. Quittant son air un peu blasé, il prit un petit air comique et fit une parodie de courbette en lançant :


-Et bien Damoiselle, voyez-vous, je m'en sers avec brio dirais-je. Je suis d'ailleurs étonné que vous n'ayez jamais entendu parler de sa musique brillante qui retentit au niveau des portiques.

L'homme s'amusait à jouer un rôle qui lui allait à merveille. Continuant sur sa lancé, il fit quelques petites cabrioles amusante et sortit sa flute de sa ceinture. L'oiseau lui lança un regard courroucé... Genre si tu oses me refaire le même coup je te bute... Souriant de toutes ses dents, il lança :

-Ne vous inquiétez pas, dame Brume, je suis sûr que, cette fois si, cela va vous plaire.

Le marchombre jonglait joyeusement avec sa flûte. Il la lança un peu plus haut, tourna sur lui-même, se plaça, une jambe tendue vers l'arrière, l'autre plié en avant et rattrapa l'instrument.

-Mais rien que pour vous, juste pour vous deux, mademoiselle et... hibou. Je vais vous faire un petit concert privé !

Il se releva rapidement et porta les tubes à sa bouche. Un clin d'oeil vers l'animal, il souffla rapidement. Une note claire et courte retentit. L'homme bougea sa flûte, posa ses lèvres sur un autre morceau de bois. Une nouvelle note un poil plus grave sonna. Le rythme s'accéléra doucement... Puis subitement. L'air était entrainant et joyeux. Les sons sifflotait dans l'air, vibrant soigneusement. D'un coup on entendit comme un bruit, cristallin, étrange au milieu de cette musique rafraichissante. Ce petit son disparut aussi vite qu'il était venu. Quelque notes sifflèrent puis il revint, plus prononcé, plus long. Il ressemblait comme a... Comme a... Un rire, oui c'était ça, un rire. Puis en vint d'autre, grave, aigüe, chaud, froid, mais toujours entraînés par la musique qui sortait de la flûte. C'était comme un poème dont les mots étaient ces rires et clamait la bienfaisance de ces petits tintements. Une ode, oui c'est ça, Arro jouait sa célèbre « Ode au rire ». L'air autour de lui vibrait de mille couleurs musicales, c'était tellement prenant que même l'instrumentaliste ne put s'empêcher de battre la cadence joyeusement avec son pied. La musique augmenta, pris des ampleurs magiques. Tout le portique Est retentissait sous l'appel de la flûte de pan du marchombre. Puis après l'apothéose, un déclin sensible se fit entendre, les rires disparurent un à un, la musique se fit lente. Puis avec une douceur infini, l'air s'arrêta, laissant une sorte de bien être insondable, d'un plaisir infime. Lâchant sa flute, il se pencha en avant, saluant un public imaginaire :

-Merci, merci... Je vous adore.

Il envoyait des baisers sur des femmes virtuelles, recevait des fleurs fantômes. Il s'inclinait, se relevait puis recommençait.

-Surtout, n'oubliez pas de venir nous voir pour nos spectacles journaliers aux portiques Est et Ouest ! J'espère vous revoir souvent !

Une dernière courbette avant de se relever et de sourire à la jeune dame.


_______________
Arro Skil'Liches / Silind Frandrich / XDieu / Tarus Tal'Oursian / Lyuuna Sil'Celim

Apprentie fauconnier
Messages : 76
Inscription le : 11/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Aux premières lueurs de l'aube... [Terminé]   Sam 30 Juin 2012 - 11:06

Le sursaut qu'eut le marchombre en apprenant qu'à présent Brume allait l'attaquer à chaque fois qu'elle le croiserait n'échappa pas à Lyu. Elle même avait longtemps regretté d'avoir offert un bout de siffleur à un aigle, un des meilleurs chasseurs de la volière de son oncle. Dès lors, elle ne pouvait plus passer devant lui sans qu'il ne lui déchiquète l'épaule, ou tout autre partie du corps susceptible de contenir une autre part de viande. D'ailleurs, Brume dévisageait à présent Arro avec un air nouveau, et ce dernier s'empressa de la lui rendre. Puis il s'inclina malicieusement devant elle, sortant sa flûte de pan. En fouillant dans sa mémoire, Lyu se souvint brusquement qu'en effet, il lui était déjà arrivé d'entendre de la musique en passant sous les portiques, mais qu'elle avait pris cela pour le fruit de son imagination, ou une autre lubie de leur extravagant intendant.
Puis le marchombre porta l'instrument à ses lèvres, et d'un seul coup, Lyu n'eut plus envie que de rire et de danser. La mélodie était entrainante, et la jeune Kaelem se leva pour danser. Elle avait suivi, alors qu'elle vivait encore avec son oncle, de nombreuses heures de cours, mais cette musique lui rappelait plutôt les grandes fêtes que son oncle organisait dans son domaine, en été, seule saison ou la neige ne recouvrait pas le sol. Elle n'avait que dix ou onze ans, à l'époque, mais son oncle la présentait avec beaucoup de fierté à tous les nobles de passages, et elle avait le droit de rester éveillée un peu plus tard.
Lorsque le marchombre s'arrêta de jouer, il flottait dans l'air une indéfinissable sensation de bonheur, et Lyu aurait aimé danser encore. Arro la salua, ainsi que tout un public invisible, et Lyu se promit de revenir trainer du côté des portiques le plus souvent possible.
C'est un rayon de soleil qui la fit brusquement revenir à la réalité. Il faisait presque jour, à présent, et des élèves commençaient à descendre les escaliers pour aller prendre leur petit déjeuner. Lyu se mordit la lèvre.

- Je suis désolée, mais je vais devoir y aller... Gareth ne va pas tarder, et s'il me trouve ici, je vais me faire tuer...

À sa grande surprise, le marchombre lui proposa alors d'aller faire un tour dans le parc, du côté de la cascade, pour aller pêcher. Lyu réfléchit quelques secondes. Gareth ne pourrait pas lui en vouloir d'être allé « s'entrainer » un peu plus loin dans le parc. Et cette invitation était un excellent prétexte pour échapper à ses corvées de la matinée. Son entrainement du jour n'était prévu que pour l'après-midi, elle avait donc tout son temps. Il faisait beau, et la jeune fille aurait donné n'importe quoi pour passer encore un peu de temps en compagnie du marchombre.

- Attend-moi une minutes, cria-t-elle en s'engouffrant dans les escaliers, je reviens !


Après avoir gravis les quatre étages à toute vitesse, elle s'engouffra dans la volière, et reposa Brume dans sa caisse. Gareth n'était pas encore là, et tout était calme. La majorité des oiseaux dormaient encore, mais certains commençaient à voler d'un bout à l'autre. Par réflexe, Lyu vérifia que tous étaient à leur place et avaient de quoi manger, remplissant une gamelle ou deux. Elle fit un tour par la pièce reservée aux pigeons, nota au passage que quelqu'un avait envoyé une lette à Al'Jeit, et ouvrit un silo de grains. Puis elle réfléchit un instant. Il existait deux sortes de rapaces pêcheurs. Les pygargues à tête blanche et les balbuzards pêcheurs. Après un rapide « Amstramgram » pour départager les deux espèces, Lyu siffla Zéphyr, un tout jeune balbuzard, dont Gareth n'avait fait l'acquisition que cette année. Puis elle redescendit les escaliers quatre à quatre.

- Ne t'inquiète pas, rit-elle en voyant Arro détailler son nouveau rapace avec méfiance. Zéphyr est beaucoup moins grincheux que la dame de tout à l'heure... Et puis comme ça, moi aussi je pourrais t'apprendre à pêcher !

Zéphyr ébouriffa ses plumes et entrouvrit le bec, apparemment avide d'aller retrouver l'eau et les poissons.

--> cascade, donc Smile


_______________

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Aux premières lueurs de l'aube... [Terminé]   



 
Aux premières lueurs de l'aube... [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires
-
» Aux premières lueurs du matin... [Pv Joshua]
» Les premières lueur de l'aube, renouveau infini //feat my lovely waaaall//
» [#13] Premières sortie, un nouvel ami ? [Terminé]
» Entrainement aux premières lueurs du jour... [P.V.: Annie]
» Le bon coin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Académie de Merwyn :: Aile est de l'Académie :: Le rez-de-chaussée :: Le portique est-