Marquer tous les forums
comme lus

Sujets actifs du jour
Voir les nouveaux
messages depuis
votre dernière
visite
AccueilGinetteL'élève rencontre son maître [Inachevé]
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Forum RPG Ewilan école Merwyn RP Ellana Edwin Merwyn Vivyan Ts'Liches Marchombre Al-Poll All-Jeit Dessin Académie jdr Poésie RPG école médiéval fantasy Bottero jeu de rôle jeux de rôle RP forum quête monde salim duom
 

Partagez
 

 L'élève rencontre son maître [Inachevé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Ewald Damodred
Anonymous

Invité

MessageSujet: L'élève rencontre son maître [Inachevé]   L'élève rencontre son maître [Inachevé] Icon_minitimeDim 11 Déc 2011 - 16:42

Je sortais du bureau de Jehan Hil' Jildwin, l'Intendant de l'Académie, avec une certaine satisfaction. L'homme aurait pu m'éconduire, il m'avait intégré aux élèves de la Maison Kaelem. Mon premier réflexe : aller me présenter au Maître d'armes de ces lieux. J'attendais de lui qu'il fasse de moi un bretteur avec un niveau suffisant pour passer les épreuves de recrutement de la Légion Noire. Officiellement du moins. Officieusement, je n'avais pas la moindre idée quant à savoir vers qui me tourner. Je me perdis dans les couloirs de l'immense construction. Je croisai un élève, je lui demandai mon chemin.  Je suivis les instructions à la lettre. J'étais fatigué par la longue route parcourue à pieds ce matin. Je ne renonçais pas, j'ignorais où se trouvait mon logis de toutes manières.  

Je parvins devant une porte massive, renforcée de clous d'acier. Une inscription mentionnait : " Locktar Guidjek, Primat de Teylus et Maître d'armes ". Je soupirais d'aise, j'avais trouvé ses appartements. J'avoue, je me sens oppressé par ce nouveau monde qui s'ouvre à moi, je ne le connais pas, je m'avance en aveugle. Un sentiment familier, un vieux compagnon de voyage que je n'appréciais pas. Néanmoins, je lui concédais son utilité, un homme qui a peur ne jettera pas sa vie aux orties.  Une brève inspiration. Je frappe à la porte. Une réponse? Je suis chanceux, le Maître d'armes se trouvait encore dans ses appartements. J'entre à son invitation et j'observe l'homme. Une stature herculéenne : l'homme serait capable de me briser les os de ses seules mains. Instinctivement, je réfléchissais à la manière la plus pertinente de l'affronter. C'était plus fort que moi, un vieux réflexe hérité de mes années d'errance dans les rues d'Al-Vor. Je m'incline pour le saluer, à la mode militaire. Je pris la parole , la gorge sèche. Je n'aime pas parler :


- Salutations, Maître Guidjek. Je me nomme Ewald Damodred, élève nouvellement intégré à la Maison Kaelem. Si je remets ma vie entre vos mains, saurez-vous faire de moi un soldat de la Légion Noire? J'ai échoué à passer leurs épreuves de recrutement, je n'ai rien à attendre de la vie.

Locktar Hil'Guidjek

Primat de Teylus et Maître d'Armes
Messages : 634
Inscription le : 26/11/2008
Age IRL : 30


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'élève rencontre son maître [Inachevé]   L'élève rencontre son maître [Inachevé] Icon_minitimeDim 11 Déc 2011 - 19:21

Au départ, c'était prévu que Locktar passe dans son bureau pour préparer son prochain cours. Donc, le maître d'armes s'était logiquement installé derrière son bureau. Il avait baillé et mis sa tête dans sa main pour tenter d'éloignement ce coup de fatigue..... en vain. Et oui, le maître d'armes s'était endormit sur son fauteuil. Finit les plans pour un nouveau cours. Finit le travail. Bonjour la sieste. Il faut dire qu'il dormait peu depuis quelques temps. Le stress de son mariage qui approchait, de régulières insomnies, du travail qui parfois le faisait terminer assez tard et ses propres entrainements car faire des cours ne signifiait pas qu'il devait se reposer sur ses lauriers et ne plus entrainer son propre corps. Oui, de nombreuses choses étaient réunies pour le fatiguer et l'empêcher de bien se reposer. Locktar avait pourtant l'habitude des mauvaises nuits quand il avait parcouru Gwendalavir mais il n'avait certainement jamais du en cumuler autant de suite, car c'était bien la première fois qu'il s'endormait sans l'avoir voulu. Le spectacle aurait été beau si quelqu'un s'était montré dans le bureau sans y être invité.

Heureusement, la politesse régnait à l'académie. Le maître d'armes fut réveiller en sursaut par des coups frappés contre sa porte. Locktar mit quelques secondes pour émerger un peu de sa torpeur puis pour gommer sur son visage toute trace de sommeil. Il termina en ouvrant un cahier choisit au hasard dans son bureau pour genre "je suis occupé depuis super longtemps, même pas le temps pour se reposer". Puis, finalement, il invita la personne à entrer. Un homme. Il paraissait avoir une trentaine d'années, voir plus. Son corps trahissait un solide entrainement aux armes. Il ne portait pas l'uniforme réglementaire de l'académie mais la bague des Kaelems brillait à son doigt. Certainement un nouvel élève fraichement arrivé qui n'avait pas eu le temps de se changer. Elève? A plus de trente ans? Alors soit son apparence le vieillissait soit il s'y prenait vraiment tard pour débuter ses études.

Le maître d'armes l'invita à s'asseoir.

- Salutations, Maître Guidjek. Je me nomme Ewald Damodred, élève nouvellement intégré à la Maison Kaelem. Si je remets ma vie entre vos mains, saurez-vous faire de moi un soldat de la Légion Noire? J'ai échoué à passer leurs épreuves de recrutement, je n'ai rien à attendre de la vie.

Gros niveau d'espérance. Locktar, qui avait pourtant un bel ego avant d'arriver dans l'académie, n'avait jamais tenté les épreuves de sélection des légionnaires noirs. La peur d'échouer ou la certitude de ne pas convenir? Il n'en savait rien mais il ne regrettait pas. Aujourd'hui, il était heureux à sa place, c'était ce qui lui convenait.

- N'est ce pas un peu excessif de mettre votre vie dans mes mains? Tout comme le fait de n'attendre plus rien de la vie. Je comprends votre envie de devenir légionnaire noir et je ferais tout ce qui est en mon pouvoir pour vous aider à atteindre votre but. Mais je sais que la selection est rude.

Il marqua une pause.

- Et puis, il y a d'autres plans de carrière intéressant en dehors de la légion noire. Mais en tout cas, je vais essayer de vous entrainer comme il faut pour que l'empereur soit fier de vous. Il vous suffira de vérifier le panneau d'affichage du hall pour connaître les endroits où je fais mes cours.


_______________
Il est plus facile de faire la guerre que la paix

L'élève rencontre son maître [Inachevé] Sign_l10





Spoiler:
 
Ewald Damodred
Anonymous

Invité

MessageSujet: Re: L'élève rencontre son maître [Inachevé]   L'élève rencontre son maître [Inachevé] Icon_minitimeMer 14 Déc 2011 - 14:09

Avais-je réellement quelque chose à attendre de la vie? Je me tus, je me fermai, et je me souvins. La mort de Lan Vil' Ablar. Le vieux chevalier agonisant de ses blessures et de son âge avancé, je le voyais respirer comme un soufflet de forge alors qu'il venait de terrasser un brigand qui attaquait la caravane que nous protégions. Il avait frappé violemment son assaillant à la tête et lui donna le coup de grâce une fois à terre avant de s'appuyer sur sa fidèle épée, fatigué et à bout de souffle. Péniblement, il parvint à estoquer un homme qui se ruait sur lui dans l'espoir dans l'achever. Lan tomba alors à genoux, peinant à respirer, et s'éteignit. Son coeur n'avait pas supporté les efforts soutenus qu'il avait dû fournir pour tenir debout et se battre. Et moi? J'étais couvert de sang, physiquement indemne, mais paralysé par cette vision ralentie qui s'offrait à moi : la mort de Lan. Je pensais le vieux chevalier éternel, tant il paraissait robuste pour un guerrier de son âge. Le Vieux Loup n'était plus. Je me rappelle à peine de la rage qui m'envahit : j'avais saisi son épée, la dégageant d'un cadavre encore chaud, et je m'étais rué dans la mêlée en hurlant. Que fis-je? Je ne sais pas. Mes souvenirs sont brumeux. Je reprends mes esprits à la fin de l'affrontement : à califourchon sur un mort, l'épée de Lan entre mes mains ensanglantées, le regard vitreux d'un mort au visage mutilé par mon acharnement à le marteler de coups. Ce n'était pas la première fois que je tuais, mais jamais je ne l'avais fait de manière aussi violente et brutale. Je me rappelle du dégoût qui m'envahit, je lâchai l'épée, je vomis tout ce que mon estomac contenait, et je pleurai toutes les larmes de mon corps en tremblant spasmodiquement. Je ne voulais plus vivre, tant je me détestais alors.

Retour au présent. Je regarde Maître Locktar, las et fatigué. Avais-je pensé que cet homme me comprendrait? Je le présume et j'ai eu tort, il ne semble pas comprendre qu'une personne ne connaissant que mort, misère, et solitude ne puisse rien espérer de la vie. A moi de le lui faire comprendre. Je ne veux plus vivre seul, je ne veux pas mourir anonymement. Un homme ne peut pas lutter constamment seul tout au long de sa vie.


- Ma vie durant, j'ai tué, volé, et lutté pour survivre. Vous connaissez l'aisance d'un maître d'armes de l'Académie de Merwyn, je n'ai connu que la misère. Une chambre et un repas dans un auberge sont un luxe à mes yeux. Un luxe pour un enfant des rues, un errant, un mercenaire. Tout ce que je sais faire, c'est survivre et tuer. Pensez-vous que quiconque puisse espérer quelque chose de la vie à ma place? Je suis las de tuer, mais servir dans l'armée est la seule voie que je connais pour espérer mener une existence moins misérable. La Légion Noire est composée des meilleurs soldats de l'Empire, je les rejoindrai. Pour une fois dans ma vie, je veux parvenir à quelque chose...

Silence. J'ignore ce qu'il m'a pris, j'ai parlé de manière véhémente. Je crois que j'approche du terme de ma route. Si je ne peux changer ma vie, j'y mettrai un terme. Chaque jour qui passe, je me sens toujours plus tendu, las, en guerre avec moi-même. J'ai besoin d'un mentor, d'un ami, d'un confident. Mais, à qui faire confiance? Je sais que l'officier recruteur de la Légion Noire m'utilisera pour parvenir à ses fins, quelles qu'elles soient. Je ne suis même pas certain qu'il respecterait notre marché en m'intégrant dans la Légion Noire une fois ma tâche finie. Je sais ce que je suis : un sans-nom sacrifiable avec un pied dans la tombe, un désespéré opportuniste qui attrapera la première branche venue, pour peu qu'elle lui permettre de se tirer du gouffre. Je n'aime pas qui je suis, je ne suis pas en paix avec moi-même, mais la vie est à ce prix pour moi.

- Excessif, pensiez-vous? Je doute que vous le pensez encore. Ou alors, vous n'avez jamais connu la misère ou le désespoir de votre vie, Maître d'armes. Je suis prêt à payer le prix fort pour une autre vie, pour une vie meilleure.

J'ajoutai dans mon esprit : pour ses raisons, je suis un homme dangereux. J'espérais que Maître Locktar soit un homme d'honneur et de coeur qui m'aide et me comprenne. Il paraissait avoir mon âge, remarquais-je, il aurait pu être un fidèle compagnon d'infortunes. Le destin sépare les personnes et se plait à tirer les fils : j'étais un désespéré sans rien à perdre, il était un précepteur visiblement satisfait et heureux de l'existence qu'il menait.  Pouvait-il exister une plus grande différence? Ce siège sur lequel j'étais assis me mettait mal à l'aise, je ne m'y sentais pas à ma place, mais j'en avais besoin. Les plus endurcis des corps ont besoin de repos, eux aussi.

Locktar Hil'Guidjek

Primat de Teylus et Maître d'Armes
Messages : 634
Inscription le : 26/11/2008
Age IRL : 30


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'élève rencontre son maître [Inachevé]   L'élève rencontre son maître [Inachevé] Icon_minitimeDim 1 Jan 2012 - 22:59

Locktar manqua de répondre vivement à l'encontre d'Ewald mais il se retint de justesse. Le nouvel élève ne jugeait que sur ce qu'il voyait. Oui, l'ancien Corbac était aujourd'hui maître d'armes et il avait le bonheur de connaître une vie d'aisance mais ce n'était pas pour autant qu'il avait vécu dans le luxe. Il n'avait pas eu de manque mais sa vie n'avait pas été luxueuse pour autant. Quand il avait été enfant, il n'avait pas une grande garde robe. Quelques tenues et très rapiécées, il fallait l'avouer, étant donné que Locktar participait à de nombreux combats de rues dans sa jeunesse. Et forcément, les combats de rues, on n'en sort pas sans dommages, qu'ils soient physiques ou vestimentaires. Inutile de préciser que Locktar avait reçu une belle remontrance à chaque fois qu'il avait ramené ses habits déchirés, mais sa mère se calmait fort heureusement rapidement.

Locktar vivait dans la ville du luxe et pourtant, il n'avait jamais été riche. Quand il déambulait dans les rues marchandes, il voyait tout un monde de luxe qui détonnait complètement par rapport à ce que lui vivait chaque jour. Pourtant, Locktar avait su apprécier tous ces magasins de luxe, car souvent, les marchands, trop raffinés pour se salir les doigts, avaient besoin d'une main d'oeuvre. C'est ainsi que Locktar gagnait un peu d'argent, pas énormément, mais en conservant précieusement les pièces d'or qu'il obtenait, il avait réussit un jour à s'acheter de beaux habits neufs. Lorsqu'il quitta l'académie pour entrer dans l'armée, il se trouva une petite maison bon marché qu'il paya avec son salaire. Mais, ce fut vraiment en devenant un mercenaire (sans majuscule :na:) qu'il commença à bien vivre. Les nobles qu'il protégeait payaient bien.

Aujourd'hui, il n'avait plus cette inquiétude. Il était nourrit et logé aux frais de l'académie. Sa vie s'était grandement amélioré depuis qu'il avait posé les pieds à l'académie de Merwyn.

- Votre comportement reste excessif à mes yeux. Vous liez votre vie à la décision des recruteurs de la Légion Noire est une bêtise pour moi. S'ils vous refusent malgré ce que je vais vous enseigner, vous mettrez fin à vos jours?

Locktar aussi avait poursuivit une quête avec pour seul but de devenir le meilleur. Mais contrairement à Ewald, il n'avait mis sa vie dans aucune autres mains que les siennes. Il s'était entrainé dans les académies de Gwendalavir, en attendant de se sentir prêt pour se venger. Mais pourtant, même s'il aimait la vie qu'il avait maintenant, grâce à ce voyage, il trouvait tout de même qu'il avait commis une belle folie à l'époque. Mais il referait tout en tous points identiques s'il avait les moyens de reven- ir en arrière.

- C'est une bêtise, je vous dis. Mais après tout, ce n'est pas mon problème. Vous ferez ce que vous voudrez quand vous sortirez de l'académie. Peut-être que vous comprendrez qu'il y a d'autres moyens que la Légion Noire pour avoir un métier respectable.

D'un geste de la main, Locktar fit comprendre à son nouvel élève qu'il était temps de partir désormais. La prochaine fois qu'ils se reverraient, ça serait certainement dans un cours, ou à la rigueur, ils se croiseront dans l'un des nombreux couloirs de l'académie.


_______________
Il est plus facile de faire la guerre que la paix

L'élève rencontre son maître [Inachevé] Sign_l10





Spoiler:
 
Ewald Damodred
Anonymous

Invité

MessageSujet: Re: L'élève rencontre son maître [Inachevé]   L'élève rencontre son maître [Inachevé] Icon_minitimeLun 9 Jan 2012 - 2:39

- Pardonnez mon agressivité et mes excès, maître Locktar. Mon jugement est biaisé par l'épuisement et le deuil.

Je me devais de l'admettre, le maître d'armes avait raison sur ce point. A ce que j'avais entendu dire par Lan, il arrivait que les vétérans les plus endurcis cèdent mentalement une fois soumis à une pression trop importante. Je me voyais comme endurci par les épreuves, non à tort au vu de mon vécu. Se pouvait-il que je traverse l'une de ces fameuses crises? Ou était-ce simplement que j'avais seulement besoin de repos? Le temps le dirait, je suppose. Je poursuivis :

- Cela ne se reproduira pas. Je vous retrouverai donc demain à l'entraînement. A ce sujet, il vous intéressera probablement de savoir que j'ai été formé aux armes par un chevalier, ancien officier des armées impériales. Je suis un vétéran de plusieurs batailles contre les Raïs, je sais ce qu'est tuer un homme de ses propres mains. Je n'ai pas appris à danser avec une épée, j'ai appris à frapper pour tuer.

Je le salue à nouveau de manière martiale et je sors abruptement. J'étais pour le moins contrarié qu'il se permette de me juger. Peut-être était-ce inévitable? J'étais venu voir un maître d'armes, non un philosophe. Locktar Guidjek me paraissait peut-être direct et obtus, mais il me donnait l'impression de connaître son sujet. Il me paraissait être un vétéran des armées impériales. Du moins, avait-il la coupe de cheveux typiques des soldats : courte et pragmatique. S'il ne fut pas soldat, il fut mercenaire. J'avais suffisamment fréquenté d'anciens soldats et des mercenaires pour savoir en reconnaître un quand je le vois. Il y a des regards, des manières, ou d'autres menus détails qui ne trompent jamais. Peut-être a-t-il raison, peut-être existe-t-il d'autres métiers honorables pour un homme d'armes. Néanmoins, j'avais reçu la seule formation que Lan connaissait dans la voie des armes : celle d'un aristocrate, celle d'un officier des armées impériales.

Il ne m'en avait rien dit, mais j'avais fini par constater que je me battais de manière un peu plus élégante que des soldats de métier. Cette élégance mortelle que les aristocrates aiment à rechercher pour se distinguer des roturiers. Jamais il ne l'avait rendu officiel, mais Lan Vil' Paendrag avait fait de moi son fils adoptif et m'avait éduqué comme tel lorsqu'il me prit sous son aile. Je savais qu'il aurait aimé m'apprendre à lire, mais les livres étaient un luxe qu'il ne pouvait s'offrir. Nous nous comprenions, lui et moi : nous étions tous deux des solitaires, des déshérités. Ce que maître Locktar ne semble pas comprendre, c'est qu'en devenant un officier de la Légion Noire, je recevrai le titre de chevalier, j'accèderai à la noblesse, et je passerai ce legs à mes héritiers lorsque mon heure sera venue. Je veux des enfants, je veux leur donner une meilleure vie que la mienne.

Las, je me dirige vers les dortoirs, que je peinerai à trouver, personne ne me les ayant indiqués. Je pense trop, j'espère trop, je sens ma vulnérabilité, la fragilité de mes illusions et de mes espoirs. Pourtant, malgré toute cette confusion en moi, je souris. L'Académie de Merwyn - je le sais - est un marche-pied vers une vie meilleure. A moi de saisir ma chance et réaliser mes espoirs!


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: L'élève rencontre son maître [Inachevé]   L'élève rencontre son maître [Inachevé] Icon_minitime



 
L'élève rencontre son maître [Inachevé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires
-
» Par une froide nuit d'hiver - 8112 ,Décembre [Pv Kaneki Satsuya][Inachevé]
» Tir à l'arc, toujours plus loin... (RP inachevé)
» À la recherche d'un ange [PV Shae][Inachevé]
» Entraînement à l'arc (RP inachevé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Académie de Merwyn :: Aile ouest de l'Académie :: Le premier étage :: Les appartements de Locktar et Edel Hil'Guidjek-