Marquer tous les forums
comme lus

Sujets actifs du jour
Voir les nouveaux
messages depuis
votre dernière
visite
AccueilGinetteEwald Damodred [Guerrier]
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Forum RPG Ewilan école Merwyn RP Ellana Edwin Merwyn Vivyan Ts'Liches Marchombre Al-Poll All-Jeit Dessin Académie jdr Poésie RPG école médiéval fantasy Bottero jeu de rôle jeux de rôle RP forum quête monde salim duom
 

Partagez | 
 

 Ewald Damodred [Guerrier]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Ewald Damodred [Guerrier]   Mer 7 Déc 2011 - 14:52

Description générale

- Nom -

Mon véritable nom est Logan Damodred, un nom que j'ai abandonné depuis que je suis devenu Logan Damodred Vil' Paendrag ou plus simplement Logan Vil' Paendrag. Il m'arrive d'utiliser parfois un alias, Ewald Damodred.

- Race -

Je suis d'ascendance humaine... pour autant que je puisse en juger.

- Age -

Je ne connais pas mon âge véritable. Je dois avoir entre 25 et 30 ans.

- Classe -

Je suis un chevalier.


Description physique et mentale

- Description physique -

Je vois dans le miroir l'homme marqué et prématurément vieilli que je suis. La barbe noire que j'aime à porter m'aide à dissimuler une vieille cicatrice. J'aime mes longs cheveux, noirs de jais, que j'attache par commodité. Je pense que mon apparence me vieillit considérablement, mais j'aime le charme qu'elle me confère. Que dire d'autre? Je suis grand, plus grand que la plupart des hommes, et mon existence martiale a contribué à me muscler. Je vois dans le miroir un chevalier au charme ténébreux. Je vois un homme de gris vêtu, gros anthracite pour être exact. De longs et amples vêtements comme je les aime, mais pratiques néanmoins. En permanence, je sens le poids de mon épée peser sur ma hanche gauche. Une arme ancienne frappée des armes de l'Empire qui appartint à mon mentor. Comme tout homme d'armes prévoyant, je possède également une dague comme arme secondaire.

- Description du caractère -

Qui suis-je? Un homme d'honneur, je pense. Peut-être aussi un solitaire réservé qui a du mal à se confier. Pourquoi? J'ai passé la majeure partie de mon existence à ne compter que sur moi-même. Une chose est certaine, je n'aime pas parler de moi. Au contraire, je me complais dans le silence, j'écoute, j'observe, et je patiente. Ce sont ces qualités qui m'ont permis de survivre dans les rues d'Al-Vor. Ou est-ce que je crois depuis des années? Je suis persévérant et, si j'avais une devise, elle serait : " Si tu baisses les bras, prépare-toi à enlacer la mort. "

- Principale(s) qualité(s) -

Ma meilleure qualité? J'ai appris à me servir de mon esprit davantage que de mes muscles. Je ne suis pas plus habile ou plus intelligent qu'un autre, j'ai simplement appris à me servir de mes talents et ressources.

- Principal(s) défaut(s) -

Mon défaut? Je suis un animal blessé, non un animal social. Je ne me tourne pas vers les autres. Je n'ai confiance qu'en moi-même.

- Particularité(s) -

Mon pendentif est un lacet de cuir auquel est suspendu un anneau. Pas n'importe quel anneau, un anneau d'argent gravé au nom de Logan Damodred. Je l'ai depuis toujours. Voilà pourquoi je crois que mon nom réel est Logan Damodred.

- Capacité(s) -

Je ne suis pas particulièrement agile ou particulièrement fort, mais je suis très endurant et persévérant. Lan Vil' Paendrag disait que j'excellais à l'épée pour un roturier, il disait que j'avais la grâce mortelle d'un chevalier. Il m'avait appris à tirer à l'arc, je ne me débrouillais pas mal avec pour tirer du gibier... sans être néanmoins un bon archer. En dépit de ses leçons, je suis demeuré un piètre cavalier, je préfère de loin me déplacer sur mes propres jambes. Mes autres talents et connaissances sont éclectiques : comme tout enfant des rues, je sais me faire discret, voler une bourse, ou crocheter grossièrement une serrure. Je sais coudre et travailler suffisamment le cuir pour réparer mes maigres possessions. Je connais nombre de choses apprises en écoutant ou en observant. Je ne sais pas vraiment lire ou écrire, j'ai appris à feindre de le savoir et à signer mon nom, quel qu'il soit.

Savoir inutile pour un soldat, Lan m'a appris à danser et à jouer de sa flûte. Il tenait à ce que je reçoive l'éducation commune à la noblesse tant que je voyageais avec lui, celui lui permettait de se concentrer, de ne pas penser : il était hanté par ses trop nombreuses années de guerre.


Vécu et situation sociale

- Situation familiale -

A ce que je sais, je suis un orphelin, un enfant de ce monde. J'ignore ce qu'il est advenu de ma famille. Ma seule famille fut Lan Vil' Paendrag.

- Situation sociale -

Ma situation sociale? Je suis un errant, un vagabond, un enfant des rues qui se fait passer pour un chevalier. Mon existence est dure. J'aspire à devenir un officier de la Légion Noire pour toucher une solde confortable et enfin mener une existence posée.

- Histoire -

Comment un orphelin, un enfant des rues devient-il un chevalier? C'est l'histoire de ma vie. Mes souvenirs les plus lointains remontent à mes errances dans les rues d'Al-Vor. J'ignore pourquoi, je ne me souviens pas de ma famille. Mes possessions se résumaient à cet anneau d'argent, à ce que je portais sur moi, et à mon nom : Logan Damodred. J'ignore combien d'années j'ai passé à survivre de la rapine et de coups fourrés, tant elles parurent interminables. Ce ne furent pas des années joyeuses. J'étais seul, méfiant, et constamment aux aguets. Au moindre faux pas, j'étais à la merci de criminels ou de gardes impériaux.

Un jour, un vieil homme prit pitié de moi. Il se nommait Lan Vil' Paendrag. Le vieux chevalier me saisit de sa poigne d'acier, me mit en selle en me couvrant de sa cape, et me permit d'échapper aux gardes qui me poursuivaient après que j'eus volé la bourse d'un noble. Lan fit de moi le fils qu'il n'eut jamais : il me nourrit, me logea, m'enseigna ce qu'il savait de la vie et du maniement des armes. Il était un vieil amer et désabusé, mais ma présence à ses côtés lui rendit le sourire. Du moins, une fois qu'il fut parvenu à vaincre ma méfiance et à gagner difficilement ma confiance. Lorsque je lui demandais pourquoi il m'avait pris sous son aile, il répondait inflexiblement qu'il avait vu mon coeur au lieu de voir mes actes. J'avais alors à peu près une douzaine d'années selon lui. Notre existence était nomade, parfois difficile, mais nous étions soudés et notre compagnie mutuelle compensait ce quotidien ardu. Lan mourut dix ans plus tard en mission. Nous protégions une caravane de marchands qui tomba dans une embuscade. Le vieux loup, ainsi qu'il s'appelait lui-même, tua, non sans peines, plusieurs attaquants avant de tomber, victime de son grand âge. De ce jour où j'héritais de sa fidèle épée et de sa vieille armure, je devins le chevalier Logan Damodred Vil' Paendrag. J'avais alors une vingtaine d'années.

J'ai longtemps pleuré la mort de Lan. Je compris seulement l'amertume et les regrets qu'il avait tiré de son existence. Survivre seul n'est pas vivre. Je compris que je devais renoncer à ces errances sans but et sans fin. J'ignorais que faire, moi, l'enfant des rues solitaire. Un jour, me rendant à Al-Jeit pour la première fois, j'eus la révélation de mon existence en voyant un soldat de la Légion Noire. Sacrifier une existence solitaire à mon souverain et à mon pays, je pouvais le consentir. Je passai les sélections, je donnai le meilleur de moi-même, j'échouai. L'officier impérial en charge des sélections perçut ma détermination et sut que je n'avais rien à attendre de la vie après mon échec. Il me prit à part et me proposa d'intégrer la Légion en qualité d'officier de rang inférieur à une condition : infiltrer l'Académie de Merwyn sous la couverture d'un étudiant et fournir des informations sur ce qu'il s'y passait.

Je n'avais rien à perdre, j'acceptai. L'officier m'avait pourtant signifié que la moindre traîtrise au cours de cette mission serait punie de mort. Il était sérieux, il avait les moyens d'infliger une telle sentence, il pouvait me traquer dans tout l'Empire. Il connaissait ma véritable identité, il savait que Logan Damodred Vil' Paendrag n'était pas recensé dans la généalogie des Vil' Paendrag - Lan ne m'avait jamais adopté officiellement - et il aurait dû me punir pour ce crime. Ma vie était entre ses mains. Mon existence avait enfin un but.


RPG

J'arrivai devant les portes de l'Académie de Merwyn, terme de mon voyage. Je suis Ewald Damodred et je viens étudier dans cette prestigieuse école dans l'espoir d'atteindre le niveau nécessaire pour intégrer la prestigieuse Légion Noire. Une variation de la vérité qui se cachait derrière les véritables raisons de ma venue en ce lieu.

L'endroit respirait une étonnante sérénité. Jamais je n'avais perçu cela ailleurs. Je ne me laissais pas troubler, je devais parvenir à intégrer les rangs des étudiants. Je croisais un étudiant, je demandais mon chemin. Courtois, le jeune homme me conduisit à l'Intendant, tout en me faisant la conversation. Je répondais laconiquement. Oui, je souhaitais étudier les armes. Non, je ne suis pas originaire d'Al-Poll. Cette conversation banale me lassait, je souhaitais m'enfermer dans le silence, seul avec mes pensées. Soudainement, sans savoir comment je parvins là, je me trouvais dans les appartement de l'Intendant. L'homme respirait une excentricité et une prestance qui ne me mettaient pas à l'aise. Face à ce paon, je me faisais l'effet d'un chien des rues malingre et crotté. Comme toujours, je cachais mes sentiments derrière ma façade taciturne. La main sur la poignée de mon épée, je m'inclinai de manière martiale :


- Seigneur, je me nomme Ewald Damodred. Je sollicite l'honneur d'étudier les armes dans cette académie afin d'atteindre un niveau suffisant pour intégrer la Légion Noire. Je n'attends rien de la vie et je n'ai pas d'autres faveurs à demander.

J'avais rarement parlé autant depuis la mort de Lan.


Autres

- Comment avez vous connus ce site ? Google.

- Autre chose à nous dire ? 4, 9, 2, 7, 5, 3



avatar

Intendant de l'Académie
Messages : 552
Inscription le : 13/07/2008
Age IRL : 77


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Ewald Damodred [Guerrier]   Jeu 8 Déc 2011 - 21:11

RP

Tout était trop calme. Le silence obscurcissait l'atmosphère, clouait la vivacité naturelle des murs de pierre, froissait les douces et fines oreilles de cet intendant tellement surmené que l'absence de bruit lui causait d’indicibles angoisses. Quoi ? Aucune demande hargneuse du cuisinier qui n'avait jamais assez de vivres ? Aucune réclamation de ce concierge grincheux qui lui rendait visite toute les 5 minutes ? Aucun élève apeuré venu le voir après s'être fait viré de cours, en attendant le juste courroux du noble Jehan ? Aucune pille de papier s'effondrant sous le vent du soir alors que le dessus du tas portait la mention " à faire hier" ? Tout cela était d'une étrangeté qui confinait à la folie douce, et c'est dans une détresse sourde et sournoise que le sieur Jehan Hil' Jildwin attendait, assit à son bureau, les main jointe en un délicat entremêlement de doigts magestueux, que le pire arrive.

Car le pire arrive toujours après la tempête non ?

Plusieurs heures minutes , il resta ainsi, son ventre se parant d'une boule de fonte qui lui obstruait la gorge, la nuque grattant d'un désagréable frisson, l'ongle à la bouche afin de le ronger exhalant une odeur de papier et d'encre fraiche.

Soudain, le drame. Les yeux fixés sur la poignée de porte en laiton, il l'a vit s'abaisser en crissant.

Ses cheveux se dressèrent sur sa tête et une goutte de sueur froide cavala le long de sa colonne, tandis qu'il sautait sur ses pieds. Un homme entra dans la pièce, ténébreux au possible. Son air grave annonçait surement une mort quelconque. Jehan devint blanc comme un linge lorsqu'il pensa à sa maman, sa délicieuse maman qu'il n'avait pas revu depuis... depuis longtemps quoi. Il se tordit les mains avec force, mais avant qu'il ne puisse exprimer ses inquiétudes, le nouveau venu prit la parole d'une voix terne, presque autant que l'éclat de ses yeux, bien que sa carrure lui conféra cette aura particulière des hommes de combat.

Un soupire de soulagement intense s'échappa de ses poumons, qu'il tentât de cacher sous une toux peu discrète. Mais qu'il était donc bête de s’emmurer lui-même dans ses superstitions de tempête, de calme et de temps qui passe-sans-que-le-moindre-evenement-ne-vienne-marquer-cette-journée-normalement-épuisante-d'angoisse ! Finalement, une journée pouvait bien se passer tout en étant vide et agréable !

Il reprit contenance rapidement, lissa sa veste et fit un signe de tête au nouveau venu avant de s’installer à son bureau. Il croisa ses doigts sous son menton, analysant la dégaine du combattant. D'une voix posée, quoique légèrement tremblante encore, il annonça :


- Certes, certes.

Bon, ce n'était pas grand chose. Il continua donc :

- Je ne vois aucune objection quant à votre intégration dans cette Académie. En revanche, il n'est pas commun de voir une personne de votre... âge prendre le chemin des études, ceci simplement pour vous prévenir que la plupart des Académiciens que vous cotoirez seront globalement plus jeune que vous. Ceci étant dit, je vais vous répartir.

Il réfléchit un instant pour fixer son choix. Enfin, il reprit la parole :


- Vous serez donc dans la maison des Kaelem et dormirez dans les dortoirs prévus à ce groupe. Tenez.

Il lui tendit la légendaire bague rouge, puis le congédia d'un signe.

Lorsqu’il fut à nouveau seul, ce fut pour se dire qu'il allait profiter de cette journée puisqu'elle avait bien commencer. Ce fut juste avant qu'un oiseau de petite taille mais terriblement excité ne vienne s’engouffrer par la fenêtre et, après lui avoir plongé dans l'oeil, ne lui lâche une fiente peu ragoutante sur ses baux cheveux lustrés.





_______________
Jehan Hil' Jildwin, Intendant de l'Académie de Merwyn, personnalité multiple et indivisible.
 
Ewald Damodred [Guerrier]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires
-
» Thornac, le Nain guerrier
» Tralïn- guerrier nomade grand tueur d'orque
» Le Retour du Guerrier
» Arkh [Guerrier]
» Gwendal LeGrand, Fils du guerrier elfe Otomaî Dûltan .

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Académie de Merwyn :: Partie présentations et répartitions :: 2011-