Marquer tous les forums
comme lus

Sujets actifs du jour
Voir les nouveaux
messages depuis
votre dernière
visite
AccueilGinette[Cours de Combat] Tu entres, tu avances et tu sors. C'est facile voyons ! [Terminé] - Page 2
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Forum RPG Ewilan école Merwyn RP Ellana Edwin Merwyn Vivyan Ts'Liches Marchombre Al-Poll All-Jeit Dessin Académie jdr Poésie RPG école médiéval fantasy Bottero jeu de rôle jeux de rôle RP forum quête monde salim duom
 

Partagez | 
 

 [Cours de Combat] Tu entres, tu avances et tu sors. C'est facile voyons ! [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar

Apprentie Légionnaire
Messages : 557
Inscription le : 03/07/2009
Age IRL : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Cours de Combat] Tu entres, tu avances et tu sors. C'est facile voyons ! [Terminé]   Lun 16 Jan 2012 - 18:47

Halina observa la scène avec détachement, comme devant un film. Elle vit la gamine répondre au professeur en inventant un nom qu’elle ne comprit pas mais qui lui sembla bien compliqué. Ne perçut pas l’origine des rires étouffés qui retentirent ensuite autour d’elle. C’était certainement drôle. Entendit le maître leur proposer un autre exercice : tenter le mode peur ou le niveau 3 en mode combattant. Mauvaise idée. Elle ne bougea pas. Armes autorisées. Inconnu. Assistant inutile. Puis, la Première Gardienne passa par là. Elle ne l’avait que croisé dans les couloirs ou dans les alentours et elle ne la connaissait donc pas vraiment. Elle ne fit que la saluer d’un signe de tête lorsque son regard fit le tour du groupe. La femme, qui semblait être la chef de Lian, lui ordonna de faire le parcours en double et au niveau 4. Cela la fit sourire de savoir que le garçon devait enfin rendre des comptes à quelqu’un. Il n’était pas aussi indépendant qu’il le racontait. Le maître semblait lui aussi se réjouir de la nouvelle. Le garde allait peut-être enfin déchanter. Mais ce furent eux qui cessèrent de sourire alors que celui du garde s’agrandit. Il n’était évidemment pas volontaire. Faudrait-il toujours le materner ce roux ? Elle retint un soupir, il ne la faisait pas rire.


La gamine Teylus entra en courant dans le Labyrinthe au niveau trois. Elle en ressortit plus tard, drapée dans sa dignité et dans son bout de tissu qui la protégeait du froid. Halina n’avait vraiment pas envie de se relancer dans l’obscurité du bâtiment. Et, en même temps, elle était intriguée par le mode peur autant qu’il l’effrayait. Et le niveau 3 ne lui apprendrait rien de plus. Elle se connaissait. Elle savait comment cela se passerait si elle rentrait. Ce serait identique au précédent avec simplement quelques chutes et bleus en plus. Ca elle, n’en avait pas envie. Par contre, de plus en plus, elle se demandait si elle n’allait pas tenter le mode peur. Elle savait ce qui l’y attendrait et rien que d’y repenser, elle se sentait mal. Mais il faudrait bien qu’un jour elle se mette face à ses peurs et les affrontent.


Lya fut la plus courageuse et elle aussi devait certainement savoir ce qui se matérialiserait dans la pièce. Halina elle-même le savait. Il fallait bien, qu’elle s’en sorte. Même si, Lya ne devrait pas avoir à affronter cette peur seule. Il faudrait que quelqu’un lui parle. Qu’elle raconte cet évènement à une personne qui pourrait l’aider. La guerrière avait essayé mais l’avis d’une amie est bien moins efficace que celui d’un inconnu ou d’une connaissance. Lorsqu’elle la vit ressortir, la guerrière eut un pincement au cœur. Elle se releva et vint s’assoir à ses côtés alors qu’Hestia entrait à son tour, au niveau trois. Par sa simple présence silencieuse, elle lui montra qu’elle n’était pas seule. Qu’elle serait toujours là si elle en ressentait le besoin. La guerrière Aequor ressortit épuisée et se posa sur une pierre. Il y eut une autre entrée en niveau trois, comme si la peur de la marchombre les avait tous effrayés. Il en ressortit peu après, trempé jusqu’aux os.


Einar ne rentra pas dans le Labyrinthe comme on aurait pu s’y attendre, il alla parler avec le Maître d’armes. Il posa une question qu’elle n’avait même pas envisagée en voyant Lya sortir. Pourtant, c’était exactement ce qu’Elle lui avait fait lorsque Halina s’était retrouvée en face d’elle. Jouer avec ses peurs et ses sentiments. Manipuler les gens. Elle écouta sa réponse, qu'elle trouva intelligente mais ne commenta pas. Puisque le cours était fini et que les élève partaient, elle allait enfin, avoir la force de tenter cette épreuve qu'elle fuyait depuis un certain temps.


-Excusez-moi Monsieur, demanda-t-elle en s’approchant de Tolkor, serait-ce possible que je fasse le mode peur ? Si ça ne vous dérange pas, hein… Sinon, je reviendrai demain.


Elle pria pour qu’il ne refuse pas, pour que son courage ne flanche pas. S’il ne lui répondait pas à l’affirmative, elle ne reviendrait pas. Mais il acquiesça. Halina ne s’occupa pas du Maître d’armes, s’il ne la voyait pas ou s’il la voyait, tant pis. Toute l’Académie ou presque connaissait son histoire et ils devaient ce douter des fantômes qu’elle allait affronter. Elle sourit pâlement à Lya qui se levait pour partir et s’engouffra dans ses propres ténèbres. Elle resta un temps sur le seuil, le temps de se concentrer et de respirer profondément comme elle l’avait appris. Elle avança, lorsqu’elle ouvrit les yeux, il n’y avait que le noir et cette sensation écrasante. L’odeur du renfermé, celle de sa propre peur et de l’humidité. Sa prison. Halina tomba au sol, refusant de croire qu’elle était de nouveau enfermée. Elle tenta de se convaincre en cherchant les bords, ceux du Labyrinthe. Mais non, elle était réellement enfermée. Sa prison faisait exactement la bonne taille, les murs lui semblaient aussi rugueux et humides que dans son souvenir. Par contre, elle était seule. Kirfdéin n’était pas là. Et elle comprit soudainement pourquoi lorsqu’elle entendit ses cris. Ceux qui la hantaient. Sa douleur.


Halina se recroquevilla, se boucha les oreilles. Pourquoi lui infligeait-on ça à nouveau ? Elle n’était pas prête ! Soudainement, de la même manière qu’ils étaient apparus, ils s’éteignirent. La laissant dans le silence. Même le silence était le même. La respiration saccadée, elle se releva, prête à affronter ce qui viendrait après. Parce qu’au fond d’elle-même, elle le savait. La porte s’ouvrit sur une autre salle. Plus lumineuse, toute aussi connue. Elle fut éblouit un instant avant de discerner ce qui s’y passait. L'oeil la fixait. Ce bleu qui la transperçait. C’est à ce moment qu’elle vit le corps immobile et traumatisé de Kirfdéin. Merde, ça ne se passait pas comme ça normalement ! La machine s’emballait, ses cauchemars prenaient vie. Elle ne put même pas tomber à genoux alors que les larmes coulaient sur ses joues. Les deux mercenaires la tenaient fermement. Elle ne se souvenait plus du moment où ils étaient arrivés derrière elle. Puis une phrase déclarée d’une voix teintée de cette fausse complicité, de mépris et de condescendance :


-C’est ta faute, déclara la Mentaï tout sourire.


C’est alors que le Trésorier entra dans la pièce, il traînait un nouveau corps sans vie. Ichel. Elle se débattu, hurla, cracha sur Marlyn. Les deux paires d’yeux vitreux la fixaient. Comme posant une dernière question : ce « Pourquoi ? » qui résonnait presque dans sa tête. Halina ferma les yeux. Les ferma très fort pendant de longs instants où le fil de son cauchemar continuait. Puis elle les rouvrit, ignorant le spectacle macabre qui se déroulait devant elle. Elle approcha son visage du mercenaire qui tenait son bras droit, puis de l’autre, du Trésorier et d’Elle et criant, les yeux embués :


-Disparait ! Disparaissez ! Vous n’existez même pas ! Vous êtes mes cauchemars ! Vous êtes ma peur ! Je n’ai pas peur de vous. Vous n’avez tué personne. Vous n’aurez plus jamais d’emprise sur ma culpabilité. Vous... Vous n’êtes que pur produit de mon Imagination ! Disparaissez !...


Elle se convainquait elle aussi en même temps. Elle reprenait de la force. Elle n’était pas sûre de croire ce qu’elle racontait. Tout semblait si réel, si intense. Les sons, les odeurs, les couleurs, tout correspondait. Elle s’attendait à tout. Et surtout à ce que la Mentaï éclate de rire en la mettant à nouveau dans ce cachot. Elle avait évidemment toujours peur mais elle la refoulait car au fond, elle savait que tout était faux. Comme pour lui donner raison, la scène s’effaça et elle tomba à genoux, le va les yeux au plafond en se disant que celui qui avait inventé ça devait être un gros sadique qui ne l’avait même pas essayer. Elle était bouleversée et avait les jambes qui tremblaient lorsqu’elle ressortit du Labyrinthe.



[ Si ça dérange qui-que-ce-soit, dites-le moi et j'éditerai ! Smile ]



_______________

             
"Obsessed by a fairytale, we spend our lives searching
for a magic door and a lost kingdom of peace"

Eugene O'Neil

Spoiler:
 


Halina Nilsan ... Clarysse Vornang
avatar

Marchombre
Messages : 426
Inscription le : 20/11/2009
Age IRL : 22


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Cours de Combat] Tu entres, tu avances et tu sors. C'est facile voyons ! [Terminé]   Lun 16 Jan 2012 - 22:07

Lya était toujours assise dans l'herbe humide et glacée. Elle ignorait les élèves qui continuaient d'entrer et de sortir du le labyrinthe un par un. Les fesses par terre, les jambes croisées, les coudes sur les genoux et les joues dans les paumes de ses mains, elle voyait et revoyait la scène qu'elle venait de revivre. Son esprit la mélangeait avec l'épisode qui s'était déroulée plusieurs mois auparavant. Parfois elle tuait. Parfois elle était tuée. Encore et encore. Sans cesse. Les images tournoyaient dans son esprit, tourbillon infernal dont elle ne parvenait à sortir. Pourtant, Lya en avait parlé, avec Halina. Elle s'était sentie mieux après. Beaucoup mieux. Libérée. Mais elle se rendait compte seulement maintenant que les paroles échangées cette nuit-la n'avaient fait qu'agrandir sa cage immatérielle. Que c'était à elle d'en sortir, de la supprimer. Mais la jeune marchombre ignorait comment.

Halina justement. La Teylus était venue s'asseoir à ses côtés, silencieuse. Compréhensive. Inutile de parler. Elles l'avaient déjà fait. La présence de la guerrière à ses côtés aida Lya à revenir à la réalité. Elle releva les yeux qui fixaient aveuglement des brins d'herbes encore recouverts de givre pour suivre ce qui se passait. Locktar, précédé d'Einar, choisit cet instant pour sortir de la salle de commande. Lya se sentit rougir. Elle avait momentanément oublié la présence du maître d'arme qui observait du haut de son abri tout ce qui se déroulait dans le labyrinthe. Qui avait donc assisté à son échec. La Kaelem rougit encore plus lorsqu'elle se souvint que Selhan aussi se trouvait dans la petite cabane de bois. Elle adressa une prière silencieuse à la Dame pour que l'assistant ne vienne pas lui parler. Elle avait besoin de tout, sauf de ça. Les joues de Lya prirent carrément une teinte tomate lorsque Locktar attira sur elle l'attention de tous après avoir annoncé la fin du cours. Inutile d'en rajouter. La Kaelem sentait désormais des regard curieux peser sur ses épaules. Ces regards qui se font croire inquiets mais dont l'unique intérêt est de connaitre ce qui s'est passé afin de pouvoir aller le ragoter dans toute l'académie. En se levant, et d'une toute petite voix, Lya répondit:


- Je... j'vais y aller. Mais j'vais bien. C'est juste qui fait froid et j'ai p't'être pas assez déjeuné.

Lya avait l'impression de ne jamais avoir inventé de pires excuses de toutes sa vie. Elle croisa le regard d'Einar et lui adressa un demi-sourire. Elle ne le connaissait pas. Mais il semblait être plus observateur que ce qu'on pouvait penser au premier abord. Il était sortir de la cabane juste derrière le maître d'arme. C'était donc qu'il avait remarqué que quelque chose n'allait pas. Elle s'approcha et lui glissa, dans une tentative pour le rassurer et se rassurer elle-même par la même occasion:

- j'te jure que ça va. C'est juste que... c'était un peu violent la-dedans. Mais j'vais m'en remettre. Pas de soucis.

Et alors que tous les élèves s'éloignaient déjà, par groupes bavards ou seuls, Halina entra à son tour dans la labyrinthe. Et pour clore ce qui avait été commencé, elle choisit le mode peur. Lya aurait voulu l'en empêcher. Elle savait, comme elle avait su pour elle, face à quoi la guerrière allait se retrouver. Mais c'était à elle de choisir, et la Kaelem ne pouvait pas l'en empêcher. Elle aurait seulement aimer avoir le temps de la conseiller avant qu'elle n'entre. Tant pis, elle attendrait dehors. Les secondes s'égrainèrent lentement, laissant défiler les minutes plus lentement encore. Enfin, Halina fini par sortir, plus ou moins dans le même état que Lya un peu auparavant. La Kaelem resta elle aussi silencieuse face au désarrois de son amie. Ça allait passer. Ça mettrait du temps, mais ça finirait par aller mieux. Et un jour, si personne ne venait s'infiltrer dans leurs esprits respectifs, leur cage n'existerait plus, à l'une comme à l'autre. En attendant, elles allaient se poser un peu dans la Grande Salle, boire quelque chose de chaud. Un thé ou un café. Elles discuteraient un peu avec d'autres, riraient, vraiment ou faussement selon l'humeur. Puis elles récupéreraient leurs affaires, poseraient leur tasse sur un plateau et fileraient à leur prochain cours en attendant que la journée passe.
En attendant que le temps passe.



_______________
 
avatar
Ultra BG

Ultra BG
Messages : 251
Inscription le : 27/06/2010
Age IRL : 23


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Cours de Combat] Tu entres, tu avances et tu sors. C'est facile voyons ! [Terminé]   Lun 6 Fév 2012 - 23:10

    Le silence attentif s'était bien vite transformé en un brouhaha sourd après la proposition du maître d'arme. Apparemment le mode peur inquiétait plus qu'il n’intriguait, à moins qu'une telle réaction de masse ne soit du au niveau 3 ce à quoi il doutait fortement.
    Les élèves se jaugeaient, se questionnant tous entre eux dans un joyeux fouillis sur le nouveau mode proposé par Locktar.
    Le mode peur. Qu'est ce que c'était que ce truc encore ? Bien que les élèves semblaient plus ou moins anxieux à ce sujet, tous semblaient véritablement comprendre à quoi de niveau faisait référence, tout du moins ce à quoi ils pouvaient s'attendre à trouver à l’intérieur. Le garde cru même entendre des termes comme "sphère graphe" ou encore " rentrer dans le cerveau", termes qui n'avaient pour lui pas la moindre signification. Les sphères graphes étaient utilisées en matière de dessin non ? Il ne voyait pas vraiment le rapport avec le cours actuel de combat, quand au 'rentrer dans le cerveau' encore une peur débile d'un poltron qui croyait surement encore que les chauves souris dévoreuses de cerveaux existaient. Ridicule.

    Agacé de ne rien comprendre au mystère du labyrinthe et encore moins à ce prétendu mode peur, le garde grommela. Et puis, qu'est ce qu'ils avaient tous à flipper comme ça ? Ce n'étaient que des combattants et des bestioles qui se trouvaient la dedans, ce n'était pas comme si il allait vraiment y avoir une personne qui allait se promener dans leur souvenirs pour y pécher des informations hein !
    Le "redoublant" s’exprima et le garde le regarda de travers. Ah ? C'était pas un redoublant lui ? Mais alors c'était qui ? & qu'est ce qu'il fichait ici ? Ce ne serait pas... Noooon...
    Son... assistant ?
    Le garde sourit. Sérieusement, son assistant ? Alala ! Mais si c'était vraiment ca il allait bien rigoler !

    La jeune fille rousse se leva d'un pas décidé et se planta devant le labyrinthe "Le mode peur s'il vous plait".
    Aaah, en voila une qui avait un peu de cran tient au milieu de toutes ces lavettes !
    Elle entra dans la bâtisse tandis que Locktar disparaissait à son tour dans la salle de contrôle. Au fait, pourquoi y avait-il besoin d'une salle de contrôle puisqu'il ne s'agissait que de Regis et de quelques bebettes pas trop méchantes ?
    Le garde fut soudainement prit d'un doute, un énorme doute. Il jeta un coup d'oeil à la gamine, constatant qu'elle n'avait que des bleus. Pouvait-elle vraiment ne s'en être sorti qu'avec des bleus si on trouvait la dedans des animaux un peu dangereux ? C'était bizarre, vraiment bizarre. Et puis cette histoire de sphère graphe aussi, ca le titillait un peu. La dernière fois qu'il avait entendu parler de ce terme c'était lors d'une mission qui consistait justement à aller les dérober à un convoi et quel convoi... Vu l'excellente défense qui avait été mise en oeuvre pour les protéger, ce genre d'objet devait avoir une grande valeur ou une très grande force. Il ne savait pas vraiment comment cela fonctionnait et n'avait pas demandé non plus. C'était comme ca que les mercenaires fonctionnaient, ils faisaient ce qu'on leur demandait de faire sans poser de question et tout allait pour le mieux, poser des questions étaient le meilleur moyen pour que l'on se méfie de vous et ceux qui s'y étaient intéressés d'un peu trop près avaient mystérieusement disparu les mois qui suivaient.
    Il savait qu'il s'agissait de sorte de perles pour augmenter le pouvoir de dessin et ca lui était suffisant. Du moins, jusqu’à maintenant.

    Kylian se tourna vers Halina qui l'ignora le plus royalement du monde. Le garde ne pu réprimer un sourire. Princesse Halina était de retour ? A moins que ce ne soit du à son mauvais caractère. Bah, ce n'était pas très grave et puis, cela lui donnait bien d'autres occasion pour venir l'ennuyer, elle devait bien se douter que ca n'en finirait pas la.
    La jeune fille au bandeau sortit finalement du labyrinthe, toute pâle. Elle avait perdu de se superbe. Elle s'assis l'écart sans un mot, rejoint très vite par Halina.
    Le garde se détourna des deux jeunes filles et observa les élèves suivants entrer à leur tour dans le labyrinthe. Le niveau 3, évidemment. Le retour de Lya avait fait peur et son silence sur les évènements encore plus, ca promettait.
    Kylian soupira, il ne restait finalement plus grand monde autour du labyrinthe et le nombre de volontaires s'étaient amenuisé au fur & à mesure des passages et le fait est qu'il s'ennuyait un peu.
    Elio et Shawna lui manquait, il ne les avaient pas vu depuis un moment et leur non présence ce cours le rendait un peu nostalgique. Affronter ce labyrinthe était une chose mais entrer dans la gueule du loup avec eux aurait pu se révéler particulièrement amusant, une autre fois peut être.

    Les parcours s'étaient enchaînés sans qu'aucune autre personne n'opte pour le mode peur jusqu'à ce que Locktar annonce la fin du cours. Tandis que les élèves se retiraient vers la chaleur de l'académie, Halina se releva et entra dans le labyrinthe, demandant au mode peur ce qui étonna le garde au plus haut point et suscita son intérêt. Eh bien, elle était plus courageuse qu'autrefois, à moins qu'elle ne se surestime, encore, comme cette fois la où il avait du la tirer des griffes d'un énorme ours élastique.
    Suspect et assez curieux de sa réaction le garde attendit son retour.
    Pendant ce temps la Einar ressortit de la salle des commandes et parti rejoindre Lya qui n'avait pas bougé. Très vite, Halina ressortit, au moins aussi pâle que Lya et les jambes flageolantes.
    Eh bien, ce mode peur c'était quelque chose...
    Lya se releva et toutes deux elles levèrent le camp. Resté seul sur le sol gelé, Kylian regarda le maître d'arme qui l'observa de la même façon. On dirait bien que c'était à son tour de jouer les héros...


    - Ouais ouais, ca va, j'ai compris...

    Dans un soupir, le garde se releva en s'étirant et, sans se presser il s’avança vers l'entrée de l'édifice. Une entrée normale pour ce genre de bâtisse, pas le moindre grognement ou autre sifflement silencieux. Rien de particulièrement effrayant à vrai dire si ce n'était la hauteur des murs assez imposante.
    Kylian jeta un dernier regard à la salle de contrôle dans laquelle devait très certainement se trouver Locktar avant d'avancer dans le labyrinthe.

    Un pas, deux pas, trois pas, et toujours aucun signe de vie d'une quelconque bebette qui serait tenter de venir s'amuser avec lui. Elles étaient plus loin sans doute, après tout, il n'était qu'au début.
    Alala, s'il fallait en plus qu'il parte les cherch...AIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIE !!!!!!
    Un projectile sortit de nul part venait de lui exploser l'épaule gauche. Sans lui laisser le temps de comprendre, une flèche apparut -elle aussi- de nul part fila en direction de sa tête et il ne réussit à l'éviter que par réflexe. A peine eu t-il le temps de se redresser que ce fut le tour d'une lame de tenter de lui voler sa tête. Le garde plongea au sol et, plus rien.
    Kylian, fort de cette constatation grimaça avant de se relever le plus doucement possible. Des pièges, des pièges qui s'activaient surement avec les mouvements.
    Grommellement, le garde leva la tête vers la où devait se trouver la salle des commandes, du moins il l'imaginait les murs étant bien trop haut pour lui laisser l’opportunité de vérifier avant de hurler dans cette direction.


    - T'aurais pu m'prevenir, abrutis !

    Son épaule le lançait. Se faire blesser dès le début, surtout sur son coté dominant n'était pas très malin et il aurait préféré éviter ça, enfin, maintenant il était prévenu. Et de moins bonne humeur du coup.
    S'obligeant se concentrer, le garde repris sa route, attentif au moindre craquement susceptible d'annoncer un piège, pièges qui ne tardèrent pas. Une pluie de flèches, de pierres et de briques en tout genre le cueillirent à chaque virage mais ce fut cette toute petite marche qui se glissa entre ses foulées qui parvint à le faire chuter. Dos au sol, il put observer avec effroi une lame absolument énorme glisser à toute vitesse vers lui, bien décidée à le couper en deux. Il roula sur le coté, la sentit froler son bras droit et, se refusant à regarder quel genre de truc pouvait bien faire le bruit qui se rapprochait dans sa direction, il bondit sur ses jambes et trottina vers la sortie le plus rapidement que lui permettait sa concentration à éviter les pièges tout en avançant.
    Au détour d'un virage, les pièges se firent moins nombreux, moins dangereux aussi, plus prévisible. Kylian tacha de ne pas se déconcentrer, à tout les coup c'était un truc pour justement qu'il pense à autre chose et qu'hop ! Une lame vienne le raser de près, ce qui était absolument hors de question. Aussi, pris dans sa concentration il ne nota le brouillard qui s'installait que lorsqu'il fut assez épais pour l’empêcher d'observer à plus de 4 mètres de distance. Sans s'en formaliser, et pensant qu'il s'agissait d'un brouillard naturel, il n'y prêta pas attention jusqu'à ce que les pièges cessent absolument tous et qu'il n'y eu plus qu'un silence de mort pour l’accueillir.

    La, il se mit à flipper un peu.

    Freinant la cadence à cause de la brume, le garde continua prudemment. Des sifflements et des râles sourds accompagnaient ses pas, d'abord presque inaudible jusqu'à ce qu'il ne puisse plus les ignorer. Et il les vit. Les corps de ces hommes aux visages flous, tout comme l'était sa mémoire, qui se tordaient de douleur, imploraient à l'aide, rugissaient de douleur. Des corps qu' IL avait mutilé en les blessant gravement, souvent à la limite de la mort, mais sans jamais la provoquer, les laissant baigner dans la souffrance et une torture de supplicié.
    Le coeur de Kylian s’accéléra et se serra, il était terriblement mal à l'aise, cette situation ne lui plaisait pas, mal alors pas du tout. Sans doute n'était ce qu'une illusion auquel tous les élèves avaient eu droit, mais la coïncidence était bien trop troublante pour qu'il ne puisse passer outre.
    Réquisitionné par l’affolement de son coeur, son attention n'était plus et ce qui devait arriver arriva. Un poids se propulsa contre son abdomen ne lui permettant de n'éviter qu'à moitié les griffes de métal qui entamèrent son bras droit. De surprise et de douleur le garde gronda.
    Merde, il s'était fait avoir. Quel con, mais quel con ! Il le savait pourtant qu'il ne fallait en aucun cas se déconcentrer !

    La réactivation des pièges lui permit de se reconcentrer et de tacher d'oublier les lamentations et les cris de douleurs tout autour de lui, même quand les corps se mirent à tenter de l'embrocher à leur tour.

    *Se concentrer sur ses gestes, faire abstraction de ce qui se passe autour, juste se concentrer, pivoter à droit, esquiver, glisser sur la gauche, se rabattre.*

    La tache était éprouvante et vraiment difficile mais toutes les années passées à commettre des horreurs au nom du Chaos servirent pour une fois à quelque chose. Ne plus penser, faire à l'instinct, réagir à ce qui se passait, se transformer en machine sans réflexion lui aurait une fois encore permis de garder l'équilibre et la stabilité dans son esprit en évitant de sombrer dans la peur et les gestes inconsidérés qu'elle faisait toujours faire.



    Essoufflé, le garde se courba, les mains sur les genoux, tachant de reprendre son souffle. Ce labyrinthe c'était quelque chose, loin de ce à quoi il s'attendait au départ. D'un oeil, il vit Locktar venir vers lui et il se redressa lentement.

    - Pfiuuuuuuuuuu Si j'vais su que 4 murs pouvaient cacher autant de truc ! Je verrais plus les remparts de la même manière maintenant.

    Il lui sourit.

    [J'ai volontairement pas trop insisté sur le mode "peur" pour cette fois pour ne pas que Locktar découvre -tout de suite ?- qu'il fait partit du Chaos mais comme d'habitude, si ca ne convient pas, j'édite ^^ ]



_______________
avatar

Primat de Teylus et Maître d'Armes
Messages : 632
Inscription le : 26/11/2008
Age IRL : 28


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Cours de Combat] Tu entres, tu avances et tu sors. C'est facile voyons ! [Terminé]   Mar 14 Fév 2012 - 22:20

COURS TERMINE

Je posterais rapidement un nouveau cours (quand j'aurais plus autant de retard angel)



_______________
Il est plus facile de faire la guerre que la paix







Spoiler:
 
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Cours de Combat] Tu entres, tu avances et tu sors. C'est facile voyons ! [Terminé]   



 
[Cours de Combat] Tu entres, tu avances et tu sors. C'est facile voyons ! [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires
-
» Cours de combat à main nue à l'Académie des Voleurs Patentés (seulement pour les VP de 13 à 15 ans)
» Un cours de combat rapproché pour un repentis [PV:Leiko]
» Cours de combat avec les Trois Drôles de Dames
» Un cours de combat pour un blondinet...
» Cours de combat (armes rapprochées) - Groupe 1 -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Académie de Merwyn :: L'enceinte de l'Académie et ses alentours :: L'enceinte de l'Académie :: Le labyrinthe-