Marquer tous les forums
comme lus

Sujets actifs du jour
Voir les nouveaux
messages depuis
votre dernière
visite
AccueilGinetteVolez, volez chers amis [Terminé]
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Forum RPG Ewilan école Merwyn RP Ellana Edwin Merwyn Vivyan Ts'Liches Marchombre Al-Poll All-Jeit Dessin Académie jdr Poésie RPG école médiéval fantasy Bottero jeu de rôle jeux de rôle RP forum quête monde salim duom
 

Partagez | 
 

 Volez, volez chers amis [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Maître fauconnier
Messages : 164
Inscription le : 16/05/2011
Age IRL : 22


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Volez, volez chers amis [Terminé]   Jeu 25 Aoû 2011 - 17:35

Les bruits des plumages arrivaient déjà aux oreilles de Gareth. A peine franchissait-il les premières marches que les volatiles dont il s’occupait commençaient à s’impatienter. Dès que son pied touchait la première dalle menant vers la volière, il était sûr de les entendre piailler. Le fauconnier s’était levé plus tôt que prévu ce matin afin d’entraîner les ailes de deux oiseaux qu’il avait retrouvé depuis quelques jours. Un faucon crécerelle et une chouette effraie.
La chouette, venant sans doute d’apprendre à voler, s’était sûrement ramasser contre un arbre ou autre, car le fauconnier l’avait trouvé à terre inconsciente. Il l’avait alors ramenée afin de la soignée. Il n’avait pas pu s’en empêcher comme à chaque fois. Il aimait bien trop ces bêtes pour les laisser mourir seules.
Puis, le lendemain, dans un sentier de montagne, il vit un reflet non loin de lui. Sur un rocher en amont. Il s’était alors approché, curieux de connaître l’origine de la lueur et fut surpris de découvrir un faucon crécerelle. Le pauvre avait une aile cassée et encore conscient de se qui l’entourait, avait commencé à paniquer dès qu’il avait croisé le regard de Gareth. Il s’était donc agenouillé, s’était approché doucement et lorsqu’il s’était retrouvé à sa hauteur l’avait pris délicatement dans les mains. Un point de pression et l’oiseau s’était endormi. Comme la chouette, il l’avait emmenée avec lui. Malheureusement pour lui, il n’était que comme ça avec les animaux. Les être humains, il n’avait pas cette faculté d’approche. Il n’était pas aussi doué.

Le jeune homme franchit enfin la porte de la volière. Les piaillements s’intensifièrent encore et encore. Ils avaient faim. Cela se comprenait, plus aucune nourriture n’était visible. Il alla donc chercher les grains qu’il disposa rapidement dans chaque bol, puis alla voir quelques uns de ses protégés avant de se diriger vers l’infirmerie qu’il avait vaguement aménagée. Les deux volatiles étaient là, remis ou presque de leur aventures. Prenant deux cages, il mit chaque oiseau dans l’une, quelques grains et après les avoir soigneusement accrochées dans son dos, il ressortit de la volière en fermant soigneusement la porte derrière lui. Cela faisait longtemps que son apparition n'avait pas été aussi courte.

Il sortit bien vite des remparts de l'Académie et se dirigea vers les montagnes. Là bas il serait tranquille. Cela faisait une trotte, mais marcher, il aimait ça. Ça le détendait un peu. Une trentaine de minutes s'écoulèrent lorsqu'il atteignit enfin le début des versants des montagnes. Il grimpa encore quelques mètres, puis se stoppa sur un plateau de plus d'un hectare. Gareth avait le vertige, alors il ne s'aventurait que très rarement sur des plateaux de moins de ce diamètre. Il se stoppa vers une pierre posée contre la paroi et posa les lourdes cages de fer. Les oiseaux commençaient à s’impatienter. Enfin il allait pouvoir s'amuser. Le faucon crécerelle savait déjà voler au contraire de la chouette. Il prit donc d'abord le faucon. Il resta patiemment sur le bras du fauconnier sans s'envoler. Gareth avait eu énormément de difficulté pour réaliser un tel exploit dans la volière tout d'abord. Mais à force de persévérance et de confiance, il y était parvenu.

Allant se poster au centre du plateau, le fauconnier abaissa son bras. Il appréhendait le premier vol. Toujours. Lorsqu'il leva net son bras, le faucon prit son envol. Malheureusement, avec près d'une semaine dans une volière cloué au sol, ses ailes s'étaient alourdies. Le volatile ne fit alors que planer et retomber sur ses serres. Gareth le siffla, de la viande séchée dans la main. Le faucon s'approcha alors et revint se poser sur le gant de Gareth après avoir avaler la viande d'un trait. Le deuxième essai fut aussi infructueux. Le troisième tout autant, mais ce fut le quatrième qui mit la puce à l'oreille du jeune homme. Le faucon avait posé un regard intense à la chouette, comme s'il l'attendait. Et si il essayait de les faire voler tous les deux ? Peut-être se motiveraient-ils mutuellement après avoir vécu une semaine côte à côte ? Il enfila son deuxième gant avant de prendre la chouette effraie sur ce dernier. Les deux volatiles sur les poignets, il se remit au centre. Le silence et le vent jouaient ensemble une mélodie qui appelait au vol et lorsque le fauconnier releva ses bras, le doux son du plumage frôlant les vents atteignit ses oreilles. Ils volaient. Ils volaient ensemble, côte à côte. Gareth poussa un cri perçant. Cri de joie. Le faucon crécerelle n'avait tout simplement pas envie de s'envoler sans la petite chouette. Miraculeux. Jamais le fauconnier avait réussit un tel exploit. Un faucon solitaire et une chouette orpheline. Gareth les observa voleter au dessus de lui, les yeux comblés.


_______________
Ronronner sur les genoux de Kylian ♥

Ne chuchotez plus le mot MAGIE, grognez-le !
avatar

Assistant du Maître d'armes
Messages : 234
Inscription le : 09/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Volez, volez chers amis [Terminé]   Jeu 25 Aoû 2011 - 19:13

Selhan avait décidé d'aller à l'Académie après plusieurs jours à réfléchir, après les évènements sur les toits, après avoir perdu l'amour de Lya, il voulait aller de l'avant et peu importe le prix qu'il devait payer, peu importe le fait qu'il reverra surement Lya là-ba sil devait y retourner pour se construire une nouvelle vie, pour devenir quelqu'un qui ne marche pas dans l'ombre. Il le devait pour honorer ses parents et redoré le blason de sa famille. Il pourra dire à sa soeur de recrier haut et fort son nom de famille, que plus rien ne pouvait les effrayer.

C'est peut être en faire un peu trop tout sa? Juste pour trouver un post de garde, d'assistant ou de professeur à l'académie? Oui mais c'était mieux qu'assassin... sa ne pouvait que être mieux. Il parti alors de sa chambre d'auberge en direction de l'académie dans l'intention de trouver un fameux Locktar lui avait-on dit.

Enfin c'est ce qu'il pensait faire puis finalement, il était tellement tot que quand il sorti de l'auberge, il faisait encore nuit... Quel heure était-il? Le jeune homme avait-il mal dormi pour se réveiller alors qu'il faisait encore nuit? Bizard tout sa... Il ne se démoralisa pas et parti finalement en direction des montagnes histoire de pouvoir observer le levé d'une jour, une chose qu'il appréciait beaucoup. Il irait à l'académie dans le courant de la journée.

Il était parti avec Aslan, son étalon de 15ans, celui qui apartenait autrefois à son maître. Arriver au pied des montagnes, l'ex-assassin descendu du cheval et commenca à grimper dans la pénombre, la pénombre était le mot juste car la lune et les étoiles éclair tout de même un peu la nuit froide. Le cheval parti un peu plus au nord pour chercher surement une prairie ou manger, le jeune homme savait qu'il pourrait compter sur Aslan s'il avait besoin.

Il fini par s'installer sur une roche qui faisait quelques mètres carré, peu être quatre ou cinq mètre carré à plus de 400mètres du sol, il était déjà monté beaucoup plus haut mais ce coup si il voulait juste profité du levé du jour pas faire de l'exercice. Il laissa donc ses pieds baloter dans le vide pendant qu'il observait les étoiles disparaitre une à une et le soleil pointer le bout de son nez.

Il faisait jours quand il observa une personne en contre bas. Un homme était arrivé au pied des montagnes. Il l'avait vu arriver de très loin, il faut dire qu'ici la vue était degagé et il n'y avait pas l'ombre d'un arbre... Mais à l'inverse pour voir un homme perché à plus de 400mètres il ne suffit pas d'une bonne visibilité il faut deja pensé à regardé à cet endroit et la cape de Selhan l'aidait aussi à passer inapercu ici. C'est pour cela que Gareth ne vi pas l'homme qui l'observait et commencer à essayer de faire voler ses oiseaux.

L'ex-assassin avait finalement compris ce que transportait cet homme, des cages avec des oiseaux dedans mais quel type d'oiseaux pouvait bien faire ce déplacé un homme à pied jusqu'ici? Il eut sa réponse en voyant les rapaces prendre leur envole. Oui c'était des rapaces, ils étaient très beau, vu de si haut, ils paraissaient plutot petit, tout les deux avaient des ailes gris-marron sur le dessus.

Après un petit moment, Selhan décida de descendre de son perchoir, déjà car il allait devoir aller à l'académie à un moment ou un autre et en plus car il aimerait bien parler à cet homme pour savoir comment il arrivait à apprivoiser un rapace comme ceux là. Ils étaient vraiment jolie, l'ex-assassin ne s'y connaissait pas vraiment mais il aimait bien ces deux volatiles. Il descendi les 400 mètres en moins de temps qu'il lui en avait fallu pour monter.

Arriver sur le plateau, il pu voir que les deux rapaces étaient totalement différent, un qui était gris-marron presque partout et l'autre devait être une chouette, il le vi à la forme de la tête. Enfin il observa l'homme, il parraissait plus jeune que lui et il était un peu plus petit aussi. Il s'approcha et s'adressa à lui.

- Désolé de te dérangé, j'étais en train d'observer la vue quand je t'ai vu avec ces rapaces. Ils sont apprivoisés?

Il regarda les deux rapaces puis ajouta pour Gareth.

- Je suis Selhan Til' Silhan, je viens souvent ici pour observer le paysage. Tu viens d'où comme sa? Je t'ai vu arrivé en marchant avec les deux cages.

Il attendit la réponse du jeune homme en contemplant la chouette, il l'a trouvait très jolie comme celle d'Harry Potter...


_______________


La mort n'arrive jamais par hasard.

Où que je sois, si j'y suis, la mort y est aussi.

A l'inverse, où que tu sois, si la mort y est, j'y suis aussi.

Mais si je ne suis pas là avec toi, il n'est pas dit que tu ne meurt pas.

Ma protection sera ta seule dévotion.


La méditation est noble, le courage est fort, la confiance est suprême
mais seule la mort règne.


Où que tu aille je te suivrait les yeux fermés parceque si j'ai confiance alors mon âme et mon instinct me guiderons mieux que mes yeux... Sache le!
avatar

Maître fauconnier
Messages : 164
Inscription le : 16/05/2011
Age IRL : 22


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Volez, volez chers amis [Terminé]   Ven 26 Aoû 2011 - 15:36

Les deux rapaces revinrent se poser sur le plateau. Le premier vol après une semaine sans agiter les ailes était toujours le plus court. Le temps d’habituer les articulations et ils pourraient enfin se jouer des vents comme ils le faisaient. Gareth mit une main dans sa poche, frôla un morceau de viande séchée et s’apprêtait à en prendre deux lorsqu’il sentit une présence inconnue. Il se retourna le temps d’apercevoir la silhouette d’un homme. Bien bâti, il portait une cape blanche, mais malgré cela on pouvait deviner des cheveux brun-noir. Comment était-il arrivé là ? Question idiote, certes, car le fauconnier aussi était bien arrivé ici par un moyen quelconque, mais là n’était pas la question. Gareth pourtant très observateur ne l’avait pas repéré, ni senti, ni entendu. L’inconnu était bien sûr arriver des hauteurs, donc pour le voir il ne fallait pas y penser, mais Gareth aurait dû l’entendre.
L’étranger se tenait devant lui et l’aborda. Apprivoisés ? Pour qui prenait-il Gareth ? Pour rien au monde il apprivoiserait un animal. Quoi qu’il soit. Enlever la liberté aux seuls êtres vivants qui connaissent sa vraie signification ? Jamais. Il en rêvait trop pour l’ôter à ces amis. Oui, les rapaces étaient ces *amis*. Certes, cela ne serait peut-être pas le bon mot pour l’inconnu, mais il l’était pour le fauconnier. Pour le métamorphe qu’il était.

- Tu ne me dérange pas.

Il se retourna vers les rapaces et leur brandi deux morceaux de viande. Un dans chaque main. Lorsqu’ils les virent, ils s’envolèrent bien vite pour atterrir sur les bras du fauconnier.

- Apprivoisés ? Non, ils ne le sont pas. C’est une sorte de pacte. Je ne sais pas si tu vois se que je veux dire, mais je les ai soignés et ils ont donc plus ou moins confiance en moi. Les oiseaux fonctionnent différemment. Ils ont d’autres lois. D’autres codes.

Les seules fois où Gareth arrivait à en placer une, les seules fois où il arrivait à approcher quelqu’un qu’il ne connaissait pas, c’était lorsqu’il parlait de sa passion. Les oiseaux. Si l’étranger… Ah, il avait un nom. Selhan Til’Silhan. Si ce Selhan était arrivé comme ça, sans rien dire, il n’aurait pas su quoi dire, quoi faire. Trop timide. Mais il l’avait abordé autrement.
L’homme était donc là bien avant que le fauconnier arrive. Cela expliquait pourquoi il n’avait perçut aucun changement. Mais pas pourquoi il ne l’avait pas sentit.
Il regarda les volatiles toujours perchés sur ses bras, puis les refit décoller. Ce n’était pas parce qu’un inconnu venait troubler sa journée qu’il devait cesser toute activité. Cela lui permettait aussi de ne pas perdre ses moyens. Les volatiles revinrent sur les gants.

- Gareth Wilth. Je viens de l’Académie de Merwyn, elle se trouve là-bas.


Il se tourna dans la bonne direction et fit un signe de tête avant d’enchaîner. Il avait remarqué le regard que l’homme n’avait pas cesser de poser sur les oiseaux.

- Tu dois avoir une raison pour venir troubler la remise en forme de mes rapaces ?




_______________
Ronronner sur les genoux de Kylian ♥

Ne chuchotez plus le mot MAGIE, grognez-le !
avatar

Assistant du Maître d'armes
Messages : 234
Inscription le : 09/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Volez, volez chers amis [Terminé]   Sam 27 Aoû 2011 - 16:11

L'homme avait l'air très courtoie, il avait commencé par dire que Selhan ne dérangeait pas, un bon point, certains n'auraient pas hésité à dire que oui il dérangeait. Il s'appelait donc Gareth et en plus venait de l'académie?? Waouh c'était vraiment une grosse coïncidence, voila quelqu'un avec qui il pourrait savoir où se trouvait les appartements de sir Locktar machin chose... il avait oublié son nom... c'est pas grave son prénom devait simplement suffir.

- Enchanté Gareth, moi je viens d'Al-Poll enfin... j'ai couché là-bas cette nuit.

Il eut un sourire, ba oui il n'avait pas vraiment d'endroit où il venait, si on parlait se sa naissance ce devait être Al-Jeit sans nul doute, mais aujourd'hui? Il vivait là où il en avait envie... un arbre, une auberge, une grotte... peu importait... Il repris donc pour s'expliquer.

- C'est une bonne surprise pour moi de savoir que vous venez de l'académie, j'ai participé au bal il y a peu de temps en la compagnie de Lya Dinal, une élève, et j'ai croisé des personnes qui m'ont dit que je pouvait m'adresser à Locktar. J'aimerais trouver un travail à l'académie mais je ne sais pas vraiment où trouvé ce dénommé Locktar.

Il regarda les rapaces s'envoler, puis un court instant plus tard venir se reposer sur le gant. Ils étaient vraiment impressionnant, même s'il avait vu des rapaces plus grand que sa dans sa vie, cela avaient quelque chose de particulier.

- Je ne connais pas très bien les rapaces mais n'est-ce pas une chouette? Elle est très jolie. Et son compagnon à coté? Quel type de rapace est-ce?

Il faisait un peu son curieux mais il avait ses raisons, d'abord il aimait beaucoup ces oiseaux et en plus il avait compris dès le départ que ce fameux Gareth était à l'aise en parlant de ses rapaces. Il continuait donc la conversation dans ce sens.

- Pour ma part je n'ai qu'un seul animal à qui je laisse aussi pas mal de liberté...

L'ex-assassin fit un bruit fort et aigu... quelques minutes plus tard un magnifique étalon pointait le bout de son nez au loin. Il arriva finalement à leur hauteur au pas.

- Il s'appel Aslan, il a plus de 15 ans maintenant c'était le cheval de mon maître.

Le jeune homme arreta de parler pour ne pas trop monopoliser la parole et laisser Gareth sexprimer lui aussi.


_______________


La mort n'arrive jamais par hasard.

Où que je sois, si j'y suis, la mort y est aussi.

A l'inverse, où que tu sois, si la mort y est, j'y suis aussi.

Mais si je ne suis pas là avec toi, il n'est pas dit que tu ne meurt pas.

Ma protection sera ta seule dévotion.


La méditation est noble, le courage est fort, la confiance est suprême
mais seule la mort règne.


Où que tu aille je te suivrait les yeux fermés parceque si j'ai confiance alors mon âme et mon instinct me guiderons mieux que mes yeux... Sache le!
avatar

Maître fauconnier
Messages : 164
Inscription le : 16/05/2011
Age IRL : 22


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Volez, volez chers amis [Terminé]   Dim 28 Aoû 2011 - 20:59

Gareth ne connaissait pas encore bien les habitants de l'Académie, professeurs comme élèves. Il n'était pas là depuis bien longtemps et avec sa timidité il n'avait pas encore réussit à se faire quelques connaissances ou amis dans le meilleur des cas. Il n'avait rencontré en tout et pour tout que deux personnes. Et oui, c'était très peu. Et pour tout arranger l'une des deux personnes n'était autre que l'intendant. Tout le monde le connaissait. L'autre était une jeune femme nommée Alphéa. Mais un fait étrange c'était passé avec elle. Il n'avait ressenti qu'une seconde de timidité. Il avait découvert la raison que peu de temps après. Elle était comme lui. Lui était comme elle. Semi-humain, semi-animal. Métamorphe. Le court moment qu'ils avaient partagés avait été un des meilleurs de sa vie. Il n'avait pas été le seul.
Donc Gareth ne connaissait pas cette fameuse Lya Dinal. Une élève sûrement, il connaissait la plupart des noms des professeurs et n'avait pas connaissance d'une nouvelle venue. Oui, se devait être une élève. Sans aucun doute.

Alors comme ça, ce Selhan voulait rencontrer Locktar Guidjek ? Trouver du travail. En tant qu'assistant du maître d'armes ? Si c'était le cas, il allait sûrement prendre des cours avec lui. Quel drôle de situation pour rencontrer son futur professeur. Si professeur il voulait être. Sinon, il y avait bien garde, il y en avait plus depuis l'attaque des mercenaires. Beaucoup plus. Mais il ne voyait pas se que l'homme voulait tenter. Peut-être les deux, tout était possible. Mais quelle étrange coïncidence qu'il veuille rencontrer le maître d'armes lorsque lui-même, Gareth, avait prévu d'aller lui parler dans la semaine. Quelle hilarante situation. Le fauconnier s’apprêtait à répliquer après que les rapaces soient revenus sur ses gants une quatrième fois, mais Selhan le devança.

- Oui, c'est une chouette effraie. Elle est encore jeune et ne sait voler que depuis quelques semaines. L'autre, c'est un faucon crécerelle. C'est étrange que tu ne le connaisse pas, car c'est le rapace qui apparait le plus souvent dans les zones habitées.

Il n'a qu'un seul animal. Gareth ne considérait pas les oiseaux dont il s'occupait comme les siens. Loin de là. Il essayait juste de les comprendre et de leur parler. Comme à un ami. Jamais il dirait qu'un volatile lui appartient, car l'oiseau est au ciel. L'oiseau est l'enfant des nuages. L'homme fit un bruit, puis quelques minutes plus tard un étalon arriva à leur hauteur. Aslan. L'étalon était bien vieux pour la corpulence qu'il possédait et surtout son ouïe. Certes, les animaux possèdent des oreilles bien plus performantes que les êtres humains, Gareth était bien placé pour le dire, mais l'âge trompait rarement. Même pour les bêtes.
Le fauconnier s'approcha du cheval après avoir fait décoller les rapaces. Mais cette fois il les laisserait plus longtemps dans les cieux. Mais lorsqu'il arriva à la hauteur de l'étalon, ce dernier émit un bruit. Infime. De peur ? Gareth ne prit pas le temps de l'analyser. Il s’avança encore un peu, mais cette fois-ci le cheval se cabra. Il émit un hennissement strident en s'enfuyant du côté d'où il était arrivé. Le fauconnier fronça les sourcils. Pourquoi s'était-il enfui ? Après une réflexion plus que courte, il découvrit l'origine de sa fuite. Son odeur. Son odeur de puma.




_______________
Ronronner sur les genoux de Kylian ♥

Ne chuchotez plus le mot MAGIE, grognez-le !
avatar

Assistant du Maître d'armes
Messages : 234
Inscription le : 09/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Volez, volez chers amis [Terminé]   Lun 29 Aoû 2011 - 12:04

Etrange... C'est la première fois que Aslan réagissait comme cela... Pourtant ce cheval avait dejà pas mal vécu et il avait pratiquement toujours été gentil et doux, sauf quand le danger approchait, il pouvait sentir le danger et prévenir Sernan quand il était jeune puis Selhan par la suite... Quel danger avait-il senti quand cet homme avait approché? L'ex-assassin ne comprenait pas ce qui c'était passé, cette scène qui s'était produit en moins d'une minute venait de mettre quelques doutes sur ce dénommé Gareth... Pour pas laisser le silence trop long Selhan reprit la parole...

- C'est la première fois qu'il réagit comme sa... bizard... peut-être qu'il n'apprécie pas vos rapaces... enfin bref sinon pour ce qui est du faucon, je ne suis pas très adepte des zones habités donc la faune qui l'entoure ne m'es pas très connu.

Et oui... il fallait dire ce qui était, Selhan avait vécu pendant longtemps très souvent loin des villes et village, seul dans la nature a revenir dans tel ou tel ville juste pour dormir dans une auberge et obtenir un contrat, le réaliser, prendre le butin et partir... Mais soit, un faucon crecerelle... il s'en rappelera dorénavant.

- Dite moi... je ne voudrais pas vous déranger de trop mais quand vous aurez finis avec vos rapaces, seriez vous d'accord pour m'enmener voir Locktar? Si toutefois vous savez où le trouver à l'académie...

Effectivement, maintenant que Selhan, par simple hasard, avait trouvé quelqu'un qui faisait parti de l'académie... il fallait qu'il demande le chemin pour aller voir Locktar... il ne pouvait pas rester à rien faire dans son coin pendant que le monde bougeait autour de lui... il avait envie de faire quelque chose, se rendre utile... Et puis c'était l'occasion, travailler à l'académie, de faire connaissance avec plein de personnes et sortir un peu de sa solitude. Lya l'avait sorti de la solitude mais son absence commencait à être pesante il fallait qu'il rencontre du monde à présent.


_______________


La mort n'arrive jamais par hasard.

Où que je sois, si j'y suis, la mort y est aussi.

A l'inverse, où que tu sois, si la mort y est, j'y suis aussi.

Mais si je ne suis pas là avec toi, il n'est pas dit que tu ne meurt pas.

Ma protection sera ta seule dévotion.


La méditation est noble, le courage est fort, la confiance est suprême
mais seule la mort règne.


Où que tu aille je te suivrait les yeux fermés parceque si j'ai confiance alors mon âme et mon instinct me guiderons mieux que mes yeux... Sache le!
avatar

Maître fauconnier
Messages : 164
Inscription le : 16/05/2011
Age IRL : 22


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Volez, volez chers amis [Terminé]   Lun 29 Aoû 2011 - 21:16

Le cœur de Gareth se mit soudainement à battre la chamade, car il se rendit compte que le silence s'était installé entre lui et Selhan. L'homme se posait des questions sur les causes de la fuite de son étalon. Il avait certes bien raison, mais cela ne rassurait en aucune manière le fauconnier qui lui n'avait aucune envie que l'homme découvre son autre moitié. Strictement aucune envie. Personne ne devait savoir pour son pseudo don, mais l'homme paraissait douter un peu de l'honnêteté du fauconnier. Il avait bien des raisons pour le craindre. Gareth ne contrôlait pas encore exactement ses métamorphoses plutôt aléatoires. Pour le plus grand soulagement du fauconnier, Selhan reprit la parole bien assez vite.

- Oui, c'est sans doute l'odeur perpétuelle de mes rapaces qui me suit sans cesse. Mes vêtements et ma peau en sont imprégnés.

Un itinérant ? Non, sûrement pas. Il n'avait pas la tête de quelqu'un qui se déplace en groupe. Un vagabond ou bien un voyageur ? Peu importe. Il n'avait pas l'air très méchant de prime abord. Un débrouillard sans doute. Un solitaire.
Gareth regarda ses rapaces toujours dans le ciel qui paraissaient plutôt fatigués. Il était temps de les rentrer, ils devaient se reposer. Demain il reviendrait pour un autre essai. Sans parler, il se retourna et deux viande sèches dans les mains, il siffla les rapaces qui vinrent sans se faire prier. Lorsqu'ils furent tous les deux posés, le fauconnier se dirigea vers les cages dans lesquelles il les déposa délicatement. A présent fermées, il les remis sur son dos et se remit face à l'homme qui l'avait interrompu dans sa journée.

- Il n'y a pas de problème, je devais m'y rendre aussi dans la semaine et en t'y accompagnant j'en profiterais pour lui parler.

Sans prendre le temps d'attendre une seconde de plus, il commença à marcher. Le voyage de retour allait durer un peu plus longtemps, mais il sentait le silence s'installer doucement. Un voyage long et insupportablement silencieux. Les deux hommes marchèrent durant près de dix minutes sans parler, en observant le paysage qui défilait devant leurs yeux. Des flancs de montagnes caillouteux, ils passèrent aux plaines recouvertes d'herbe haute, parfois moins, d'arbrisseaux et autre. Le ciel avait changé depuis le matin. De bleu océan, il avait revêtu ses couleurs grises fades d'automne. L'hiver approchait et les feuilles commençaient à se répandre sur le sol. Gareth allait bientôt pouvoir se dégourdir les pattes dans la froide neige hivernale. Que du bonheur. Peut-être demanderait-il à Alphéa de l'accompagner ? Si elle le voulait.

Le fauconnier regarda Selhan qui marchait à ses côtés et se rendit compte qu'il n'avait fait que de le vouvoyer au contraire de lui, qui avait adopté le "tu" naturellement. Il fallait qu'il arrange ça et même sa timidité ne l'en empêcherait pas. Il en avait plus qu'assez qu'elle frêne tout se qu'il voulait entreprendre. Trop longtemps elle l'avait envahit. Trop longtemps il l'avait écouté. Trop longtemps il s'était promis de la battre sur son propre terrain. Il était temps de changer les choses. Une nouvelle vie allait avec les changements. Et le silence ne pouvait plus durer.

- Alors comme ça tu va postuler pour un travail à l'Académie ? Tu sais déjà lequel ? Nous travaillerons peut-être ensemble...

Gareth se rendit compte que Selhan ne savait pas du tout se qu'il faisait à l'Académie de Merwyn et donc ne pouvait comprendre la phrase qu'il venait de prononcer. Ou peut-être que à moitié.

- Excuses moi, je n'me suis pas bien présenté. Je suis le fauconnier de l'Académie et donc un professeur pour certaines occasions... Ah, et il faut qu'on passe d'abord à la volière.

Silence.

- Tu peux me tutoyer.




_______________
Ronronner sur les genoux de Kylian ♥

Ne chuchotez plus le mot MAGIE, grognez-le !
avatar

Assistant du Maître d'armes
Messages : 234
Inscription le : 09/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Volez, volez chers amis [Terminé]   Mer 31 Aoû 2011 - 9:37

L'odeur des rapaces? Oui cela pouvait être une explication fort logique, son cheval n'avait jamais été confronté à des rapaces d'aussi prêt... mais bon... Selhan ne voyait pas comment des oiseaux pouvait effrayé son cheval qui l'avait soutenu lors de bataille contre des mercenaires... cet étalon avait connu des dangers bien plus grand que des rapaces... tout cela était vraiment, vraiment bizard...

Lui aussi devait aller voir Locktar, voila une chance qui l'ai rencontré, cela epargnera à l'ex-assassin de devoir chercher partout dans l'académie pour voir ce monsieur. Ils se mirent donc en route pour rejoindre l'académie. Selhan c'était aperçue que son cheval le suivait... mais de loin... quelque chose clochait réellement avec cet homme... mais bon pourquoi avoir autant peur? Aslan savait très bien que l'ex-assassin pouvait le défendre contre une seul personne assez aisément avec ses lames. en regardant plus attentivement la taille et la musculature de l'homme qu'il suivait, il n'y avait vraiment pas de quoi avoir peur... non pas que ce dernier ne pourrait pas le blesser mais dans la logique des choses il ne devrait pas avoir de mal à le garder à distance avec ses sabres.

Le silence s'installa au fur et à mesure qu'ils avancaient même le vent ne faisait plus de bruit, ou presque plus. Sa devenait... pesant. Enfin Gareth repris la conversation.

- Effectivement je voudrais postuler à l'académie... j'ai de très bonne notion de combat donc je pensais à un travail comme professeur de combat ou dans ce genre là. On m'a dit que Locktar pourrait me renseigner sur les post à pourvoir à l'académie, je verrais bien ce qu'il m'en dit.

L'homme précisa au passage qu'il pouvait le tutoyer et qu'il était le fauconnier de l'académie, enfin il dit qu'il fallait passer à la volière avant. Sans doute pour déposer ses rapaces avant d'aller voir Locktar.

- D'accord pour le tutoiement, tu doit passer par la volière pour y déposer les rapaces? Il n'y a aps de soucis on peut faire un crochet de toute façon je suis pas spécialement pressé.

Un sourire se dessina sur les lèvres de Selhan, c'est vrai après tout il avait attendu longtemps avant de faire le choix de venir travailler à l'académie alors un peu plus ou un peu moins. Puis une idée lui vint en tête... si lui travaillais à l'académie, il pourrait demander à sa soeur de venir étudier ici, si c'est ce que les parents des deux jeunes gens avaient voulu, ce rêve pouvait ce réaliser à présent. Il l'inviterais dès qu'il en aura l'occasion.


_______________


La mort n'arrive jamais par hasard.

Où que je sois, si j'y suis, la mort y est aussi.

A l'inverse, où que tu sois, si la mort y est, j'y suis aussi.

Mais si je ne suis pas là avec toi, il n'est pas dit que tu ne meurt pas.

Ma protection sera ta seule dévotion.


La méditation est noble, le courage est fort, la confiance est suprême
mais seule la mort règne.


Où que tu aille je te suivrait les yeux fermés parceque si j'ai confiance alors mon âme et mon instinct me guiderons mieux que mes yeux... Sache le!
avatar

Maître fauconnier
Messages : 164
Inscription le : 16/05/2011
Age IRL : 22


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Volez, volez chers amis [Terminé]   Sam 3 Sep 2011 - 18:27

Professeur de combat. Lorsque Gareth disait "travailler ensemble", cela ne voulait pas forcément dire en tant qu'enseignants. Selhan, s'il devenait l'assistant du maître d'arme, pouvait sans doute lui donner des cours. Le fauconnier serait peut-être mal à l'aise maintenant qu'il le connaissait en dehors. En dehors étaient deux mots bien trop fort pour qualifier leur relation. Bien trop. Ils ne se connaissaient même pas. Seul les prénoms avaient étés prononcés, sans penser aux activités pratiquées. Mais le fauconnier ne se sentirait tout de même pas à son aise.

- Oui, c'est sans doute le plus qualifié pour te répondre. En ce moment il a trop d'élèves sur les bras, alors je crois que tu risque plus de le soulager.

La porte marquée du grand " T " de la timidité venait d'être franchie. Plus rien ne retenait le jeune homme, car le pas était passé. Pour cette fois. Car personne ne savait se qu'il adviendrait des prochaines rencontres. Personne. Mais pour l'instant, il avait réussit, enfin.

- Oui, je ne vais pas les emmener chez Locktar Guidjek. Il n'est pas si patient que ça, à se qu'on m'a dit. Et ces deux intrépides ont besoins de repos.

La discussion ne dura que quelques temps, puis le silence revint en force. Heureusement pour les nerfs des deux hommes, l'Académie apparut enfin dans leur champ de vision. Grandes enceintes et immenses tours en perspective. Un chef d’œuvre d'un grand dessinateur et de talentueux architectes. Gareth n'avait pas besoin de préciser le nom du bâtiment au loin, il sentait que Selhan l'avait deviné. Quelques enjambées et une dizaines de minutes plus tard et les portes se dressaient enfin devant eux. Gareth en ouvrit une et proposa d'entrer au futur résident de l'Académie. Ce n'est qu'en voyant l'étalon au loin qu'une idée lui vint à l'esprit.

- Nous avons une écurie, mais je pense que ton étalon préfère être dehors à se que j'ai compris ?

Il attendit la réponse de Selhan, puis celle ci étant positive, ils laissèrent le cheval qui s'éloigna. Gareth était fasciné par la liberté de mouvement que lui laissait son maître. Cette liberté animale était plutôt rare et le fauconnier en était attristé. Mais savoir qu'il restait encore des personnes qui la faisait vivre remplissait son cœur de joie.
Après quelques couloirs traversés, des colonnes contournées et des escaliers montés, ils arrivèrent enfin au troisième étage de l'aile est. La volière n'était plus très loin et les piaillements pouvaient déjà se faire entendre. Et lorsqu'ils mirent les pieds dedans, celui-ci s’intensifia. Gareth se dirigea vers le fond sans se soucier de Selhan. Il avait tendance à oublier son entourage lorsqu'il pénétrait dans la tour. Mais une fois les deux rapaces déposés dans leur cage respective et après avoir déposé ses outils dans un coin, il se retourna. Mais Selhan avait disparu. Pourtant il sentait sa présence dans la tour. Peut-être en haut ? Derrière les cages en pleine observation des différents oiseaux occupant la pièce ou bien derrière la porte ? Ne supporterait-il pas les piaillements des oiseaux ? Gareth prit tout de même la peine de l'appeler, peut-être répondrait-il.

- Selhan... ?





_______________
Ronronner sur les genoux de Kylian ♥

Ne chuchotez plus le mot MAGIE, grognez-le !
avatar

Assistant du Maître d'armes
Messages : 234
Inscription le : 09/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Volez, volez chers amis [Terminé]   Dim 4 Sep 2011 - 1:22

L'académie était enfin en vue. Cela allait peut-être raviver la conversation car le silence était présent depuis un petit moment maintenant. Cela faisait déjà quelques mois que Selhan connaissait l'académie de Merwyn mais il était toujours autant emerveillé en la voyant de loin il repensait aux splendides constructions de sa ville natale. D'ailleur de penser à Al-Jeit luif it se poser une question. De quel ville venait ce cher Gareth? De quel origine était-il? Etait-il assez proche pour déjà poser une question telle que celle-ci? Il ne savait pas trop et la gardait en tête pour plus tard. L'homme lui proposa de mener son cheval à l'écurie. L'ex-assassin n'eut pas besoin de répondre par la négative, il était clair qu'Aslan était suffisament libre pour ne pas avoir besoin d'écurie, cette liberté Selhan y tenait car c'est ce qui créait le lien de confiance qu'il y avait entre lui et son animal et c'est ce qui lui permettait de faire beaucoup de chemin à dos de cheval alors qu'il n'a que des notions de base pour monter un étalon.

Il pénetrèrent dans l'académie et se retrouvèrent dans la tour du fauconnier. Il y avait des rapaces un peu partout, le jeune homme ne suivait plus Gareth, il s'attardait sur tout les animaux qu'il voyait, ils étaient magnifique, il regarda chaque rapace un par un, chacun avait sa particularité, son caractère qui faisait qu'il était unique. Selhan voudrait bien se réincarner en animal, il ne croyait pas forcément en la réincarnation mais si ça existait alors il aimerait surement être un aigle ou un autre animal libre comme des rapaces. Soudain l'appel de son nouvel ami, si l'on pouvait dire ainsi, le tira de ses pensés. Il était monté sans trop s'en apercevoir, il redescendit et lui répondit.

- Oui je suis ici, désolé j'étais admiratif devant les rapaces, ils sont magnifiques. Dit moi, tu est d'origine de quel ville ou région? J'avais cette question dans la tête car personnelement je viens d'Al-Jeit et l'architecture de cette académie me fait vaguement penser à l'architecture de la capitale.

Il regarda une dernière fois les rapaces puis sortis de la tour accompagné de Gareth une fois que celui-ci répondit à sa question.

- Bon maintenant allons voir ce cher Locktar, passe devant je te suis.

Il laissa Gareth prendre les devant et le suivis en prenant soin de repérer les couloirs et escalier ce coup si pour pas se perdre le prochain coup qu'il viendrais voir cet homme qu'il n'avait jamais vu encore. Il espérait qu'il soit plus gentil que Jehan, bien que l'intendant ai des fait qui joue en sa faveur pour avoir des doutes envers Selhan...


[ on continu dans les appartements de locktar? Wink ]


_______________


La mort n'arrive jamais par hasard.

Où que je sois, si j'y suis, la mort y est aussi.

A l'inverse, où que tu sois, si la mort y est, j'y suis aussi.

Mais si je ne suis pas là avec toi, il n'est pas dit que tu ne meurt pas.

Ma protection sera ta seule dévotion.


La méditation est noble, le courage est fort, la confiance est suprême
mais seule la mort règne.


Où que tu aille je te suivrait les yeux fermés parceque si j'ai confiance alors mon âme et mon instinct me guiderons mieux que mes yeux... Sache le!
avatar

Maître fauconnier
Messages : 164
Inscription le : 16/05/2011
Age IRL : 22


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Volez, volez chers amis [Terminé]   Dim 4 Sep 2011 - 15:13

[ Voilàààà !! c'est ici la suite : Par ici les amis !! =) ]




_______________
Ronronner sur les genoux de Kylian ♥

Ne chuchotez plus le mot MAGIE, grognez-le !
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Volez, volez chers amis [Terminé]   



 
Volez, volez chers amis [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires
-
» Mes chers amis, je pars. Je vous aime mais je pars, vous n'aurez plus d'Kinder... ;-;
» Un triste jour mes chers amis...
» Haïti : les enfants de l'apocalypse..CHERS AMIS CESSONS LA POLITIQUE INHUMAINE
» Bonjour chers amis !
» Chers amis, hissons nos couleurs. | BLAKE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Académie de Merwyn :: L'Empire de Gwendalavir :: La cité d'Al-Poll et ses environs :: Au pied des montagnes-