Marquer tous les forums
comme lus

Sujets actifs du jour
Voir les nouveaux
messages depuis
votre dernière
visite
AccueilGinetteAlphéa Ney [Marchombre - Aequor]
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Forum RPG Ewilan école Merwyn RP Ellana Edwin Merwyn Vivyan Ts'Liches Marchombre Al-Poll All-Jeit Dessin Académie jdr Poésie RPG école médiéval fantasy Bottero jeu de rôle jeux de rôle RP forum quête monde salim duom
 

Partagez | 
 

 Alphéa Ney [Marchombre - Aequor]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Apprentie Marchombre
Messages : 61
Inscription le : 16/06/2011
Age IRL : 22


Voir le profil de l'utilisateur http://eclipse.eklablog.com/
MessageSujet: Alphéa Ney [Marchombre - Aequor]   Jeu 16 Juin 2011 - 17:19



Description générale

- Nom -

Ney

- Prénom -
Alphéa

- Race -

Demi-Faëlle

- Âge -
19 ans

- Classe (primaire) -
Marchombre
Description physique et mentale

- Description physique -
La première chose qui étonne chez Alphéa, se sont sans doute ses yeux. L'un brille d'un jaune orangé sauvage, l'autre montre un bleu vert serein. Héritage Faël, ses yeux sont assez grands et son visage est plutôt triangulaire. Ses oreilles sont légèrement effilées comme celle des Faëls, et elle est très petite comparé aux humains, mais cette différence de taille ne la diminue nullement tant Alphéa n'y fait pas attention. Elle paraît très frêle, et cela n'est d'ailleurs pas qu'une illusion : elle n'est pas très forte. En revanche, ses autres qualités physiques, excellentes, la compensent largement. Ses cheveux sont auburn et ondulés, et elle les porte généralement cours, mais peut aussi les laisser pousser de temps en temps. Alphéa porte des vêtements assez simples, en toile ou en cuir, souvent dans des tons sombres voir, quand elle est de mauvaise humeur, un peu plus clairs - oui, je sais, étonnant non - et elle ne se sépare jamais de son sabre, fixé dans son dos comme les Frontaliers. Elle a bien essayé le tir à l'arc et le maniement du poignard, mais si ces deux activités réussissent à éveiller son intérêt, elle continue de leur préféré la pratique du sabre. Au cas où vous ne le savez pas déjà, son sabre vient des Frontaliers et elle l'a toujours avec elle, fixé dans son dos la plupart du temps. Sa peau est, encore un héritage Faël, très foncée et ses formes sont quasi inexistantes, ce qui lui évite des regard louches de la part des hommes. Elle aime bien les foulards et autres couvre-chefs, sans cependant en porter tous le temps.

- Description du caractère -
Alphéa a un caractère plutôt atypique, c'est certain. Elle fait parfois preuve d'un manque d'attention sidérant. Par exemple, elle serait parfaitement capable de s'interposer dans un violent combat que toute personne sensée aurait plutôt éviter pour demander une direction ou même l'heure à un des protagonistes. Cette inattention révèle un caractère assez espacé de la réalité, dans le sens où l'idée de peur lui est complètement étrangère. Un brûleur lui fonce dessus? Ok, quel est le problème? L'éviter? Oui, bien sûr, elle va le faire, le choc serait un peu rude sinon, mais c'est pas la peine de se mettre dans des états pareil. Paradoxalement, elle a une excellente mémoire et n'oublie jamais un visage où un timbre de voix. Alphéa doit parfois affronter des périodes de stress qui peuvent durer quelques secondes ou plusieurs jours. Sans doute que cela vient d'un quelconque traumatisme eu durant son passé, mais Alphéa préfère tenter de s'en débarasser seule. Elle n'est pas particulièrement mystérieuse ou quoi, mais elle n'aime pas qu'on lui pose des questions, surtout quand elles sont indiscrètes. Par contre, elle s'intéresse beaucoup aux autres. La patience n'est pas sa tasse de thé, mais du sang froid, ça, elle en a. A moins que se soit de l'inconscience... Elle est très curieuse des autres et n'est pas franchement douée pour la lecture des corps et des tons. Même si quelqu'un lui gueule dessus, elle ne saisira pas forcemment qu'il vaut mieux qu'elle se taise, elle serait même plutôt du genre à se plaindre de l'excès de bruit. Elle tiens à son indépendance mais voyage avec plaisir avec d'autres personnes.

- Principales qualités -
Sociable - A beaucoup de sang froid

- Principaux défauts -

Accorde très peu d'attention à ce qui l'entoure - Contrôle mal ses périodes de stress - N'est pas très patiente (oui, on peut avoir du sang froid sans être patiente) - Manque totalement de prudence - Passe souvent beaucoup de temps à réfléchir sur des sujets sans intérêts

- Particularité(s) -
Ca vous étonne si je vous dis qu'Alphéa est métamorphe? Moi je suis sûre que ça doit vous surprendre, voir même que vous ne savez même pas de quoi il s'agit. Quelques éclaircissements s'imposent donc. Alphéa a passé plusieurs années de son enfance dans la Citadelle des Frontaliers, où elle a acquit son excellent maniement du sabre et son amour de ce dernier - a acquis son sabre tout cours d'ailleurs - et les Marches du Nord sont connues pour les phénomènes étranges qui s'y produisent. Lors d'une sortie en hiver, Alphéa s'est transformée en once. Elle avait 10 ans à l'époque. Etrangement, accepter qu'elle pouvait se transformer en panthère des neiges ne lui posa aucun problème. Contrôler cette particularité, en revanche, fut extrêmement long et difficile. Autre particularité, Alphéa a, toujours lors de son séjour dans les Marches du Nord, décidé d'adopter un louveteau dont les parents avaient été tué. Victimes d'un accident, les parents avaient réussis à protéger leur portée, mais le mauvais temps avait eu raison de plusieurs d'entre eux, et seul un était encore en vie lorsqu'Alphéa arriva sur les lieux. Elle aimait bien la nature, et surtout, elle avait bon coeur. L'animal lui faisait pitié, elle le prit sous son aile, elle était alors une adolescente. Aujourd'hui, Wika est une toute jeune louve du Nord, sauvage et libre, mais qui a noué d'étroits lien avec Alphéa. L'animal est habitué aux transformations en once de la jeune fille, et si, depuis que Wika a trouvé une meute de loups du Nord, elle s'est éloignée de la jeune femme, elle continue malgré tout très souvent de la suivre à travers l'Empire et même au delà. Elle ne répond pas aux ordres, même si Alphéa réussit désormais à la faire se tenir tranquille quand la louve décide de l'accompagner dans des lieux publics, et en cas de danger, l'une n'hésite jamais à venir au secours de l'autre. C'est d'ailleurs à cette occasion que Wika, après avoir appris à chasser au sein de sa meute d'adoption, finit par la quitter lorsqu'ils firent mine d'attaquer Alphéa, la prenant pour leur déjeuner.

- Capacité(s) -
Alphéa sait depuis longtemps qu'elle ne sera jamais une bonne éclaireuse, elle est trop rêveuse pour cela. Elle serait capable de paumer son sabre alors qu'il est déjà dans son dos, c'est dire... Par contre, hormis sa force quasi inexistante - bonjour la galère pour ouvrir les portes un peu trop lourdes - Alphéa a en revanche d'autres qualités particulièrement développées. En effet, elle est endurante vu qu'elle se déplace toujours à pieds, et sa rapidité et son agilité, héritages Faëls, surpassent ceux des êtres humains normaux, tout comme sa précision.

Vécu et situation sociale


- Situation familiale -
La mère d'Alphéa est une Faëlle tandis que son père est un Frontalier. Elle s'entend très bien avec eux deux et les a suivit durant plusieurs années dans leurs voyages jusqu'à prendre son indépendance et partir de son côté pour découvrir le monde à sa manière. Elle a aussi une petite soeur de 15 ans qui, elle, projette de devenir Frontalière malgré son hybridation, d'autant plus que découvrir Gwendalavir l'intéresse beaucoup moins et qu'elle est moins indépendante.

- Situation sociale -
Alphéa n'est pas riche, mais pas pauvre non plus. Son côté parfois très marqué de je-m'en-foutisme a laissé chez ceux qui l'ont connu un souvenir assez fort, et son apparence, singulière du fait de sa petite taille et de ses traits Faëls, attire souvent l'attention, mais à part cela, elle ne joue d'aucune renommée. Par contre, elle a plusieurs relations, parmi des Faëls comme parmi les Frontaliers.

- Histoire -
Je suis née dans la forêt de Baraïl. Enfin, c'est ce que ma mère m'a dit, moi, j'en sais rien. En plus, on a pas du y rester bien longtemps parce que mes premiers souvenirs, ils sont dans la Citadelle. Dès qu'ils ont pu, les Frontaliers m'ont appris à manier le sabre, autant dire que ça fait longtemps que je la manie, cette arme, j'en ai tenu une pour la première fois à 10 ans. Quand j'ai eu 7 ans, mes parents ont commencé à m'emmener voir l'Empire. La première fois, je crois que c'est parce que papa c'était un peu engueulé avec les Frontaliers, parce que je suis en partie Faël, une connerie comme ça. Perso, je trouve ça idiot, leurs discussions ne me feront pas devenir humaine! Ou alors ils étaient jaloux parce que les qualités offertes par mes origines me donnaient pas mal d'avantages en combat, je sais plus... Je m'en fous un peu à vrai dire. En tout cas, on est revenu à la Citadelle, et on repartait, et on revenait... J'aimais beaucoup cette façon de vivre. Pas que la Citadelle me gave, elle était très belle, tout ça, mais c'était super aussi de découvrir l'Empire. Vers 10 ans, j'ai découvert que je pouvais devenir panthère des neiges. Quand on habite dans un coin froid, je peux vous dire que ça aide! Je crois que ça devait être dans un Hiatus, un truc comme ça, vu qu'il s'y passe des choses bizarres. Je suis sûre de rien, j'ai autant de don qu'un caillou. En tout cas, ça m'a surpris, mais pas trop finalement. Après tout, qui se plaindrait de pouvoir se transformer? Par contre, j'en ai parlé à personne, si c'est pour que les Frontaliers fassent encore une crise de jalousie... J'plaisante, j'ai beau être très douée pour mon âge, dans un duel, je crois que je prendrais cher quand même. Enfin bref.

J'devais avec 15 ans quand j'ai commencé à demander mon indépendance. A force de voyager, j'avais compris comment me débrouiller seule, mes parents y avaient veillés. En plus, mine de rien, j'étais désormais autant once qu'humaine, et les onces, ça aime pas franchement la compagnie. Dommage, moi j'aime bien. Enfin bref, j'ai passé quelques années seule, me suis pris la réalité en pleine poire en découvrant que finalement, l'indépendance, c'est pas simplement le désir de se débrouiller seul, il fallait aussi savoir un tas de chose et savoir prendre des décisions, tout ça. Je suis revenue à la Citadelle pour clarifier un peu les choses, c'est là que j'ai trouvé Wika. J'avais quoi, 16, 17 ans? Elle, je lui donnais quelques jours, au max une ou deux semaines. Toute sa famille était morte, ses parents à cause d'une fichue avalanche, ses frères et soeurs à force d'attendre que leurs parents se relèvent pour s'occuper d'eux, sans comprendre qu'ils en étaient incapable. Vous savez, je suis pas très animaux, et puis mon côté once se méfiait des loups du Nord, mais j'ai eu pitié, qu'est-ce que vous voulez, alors j'ai recueillis la seule boule de poils qui avait survécu. Elle avait tenu bon avec l'espoir que ça servirait à quelque chose, j'pouvais pas la décevoir quand même. Les Frontaliers et mes parents étaient pas trop chauds quand ils l'ont appris, mais ils savent que y'a des choses dont j'décide seule. Ils se sont pas opposés à moi, et Wika a grandit. J'm'y connais pas en bestiaux j'ai dis, il n'empêche qu'elle a survécu. Bon, ok, avec les gens en général, elle est hyper farouche et pas franchement confiante, mais avec moi, elle est super, on s'est attachées l'une à l'autre. Même mon côté Once l'a acceptée. Après l'épisode de la meute, on s'est plus vraiment quittées, même si quand j'vais dans des villages, elle est obligée de s'éloigner un peu. En fait, ça nous gêne pas vraiment, on a chacune notre vie quoi. Sauf que bon, j'ai fini par être un peu désoeuvrée. C'est beau la curiosité, vouloir tout voir et tout savoir, tout ça, sauf que j'avais besoin d'un but plus précis. J'étais acceptée par mes proches, mon indépendance m'était acquise, j'faisais c'que j'voulais, ok, mais maintenant? Y fallait bien que je trouve quoi faire de ma vie. Jouer les soldats et devenir une Frontalière? Mouais. J'ai continué à prendre des cours auprès d'eux et aujourd'hui, il fait pas bon s'en prendre à moi je pense, et le combat, c'est bien sympa côté sensations, mais c'est un peu trop toujours la même chose quoi. Finalement, j'ai entendu parler des marchombres. On les dit libres, on les dits mystérieux, et plein d'autres choses. La liberté, ça me plait et ça plaît à ma partie once. Le mystère, je m'en fiche, mais pourquoi pas. Déjà que j'aime pas trop qu'on m'pose des questions... 'fin bon, ça m'donnait une perspective de carrière, même si j'pense pas que marchombre soit un métier, et comme ça a l'air de m'convenir, j'vais pas faire ma difficile.

Ah, j'oubliais, j'ai une p'tite soeur. Demi-Faëlle, comme moi, elle a quatre ans de moins que moi. On s'aime bien, mais elle est plutôt casanière. Elle ne nous accompagnait que rarement quand j'étais p'tite et qu'on partait de la Citadelle, et à coup sûr, plus tard, elle d'viendra Frontalière.


RPG
Pour une Académie, c't'une Académie... Plusieurs bâtiments s'élevaient, imposants, parfois assez élégants ou d'une efficacité simple, en tout cas, l'ensemble faisait immense et avait de la gueule. Comptez pas sur moi pour être plus précise, l'observation, ça a jamais été mon truc. Si j'me transformait, ça s'rait sans doute mieux, quoique l'once s'intéresse pas trop aux constructions humaines, elle les évite plutôt, mais c'pas le plus important non? En plus, j'préfère pas que les gens sachent que j'peux me transformer. J'ai mes p'tits secrets, comme tous le monde.

Bref, une fois le p'tit tout d'horizon fait, j'me décide à m'approcher. J'ai grandis à la Citadelle, j'ai l'habitude des trucs impressionnants. Quoique... Si j'étais vraiment si peu impressionnable, j'me s'rais pas arrêtée, non? Ah la la, ce que je peux passer des heures sur des trucs futiles, c't'impressionnant! Peut-être que c'parce que mon côté once, lui, l'est pas trop habitué à ce genre d'endroits. Je suis pas toujours très sûre que l'once est moi, on soit vraiment qu'un, parfois, c'est comme si on était deux.

Donc, l'Académie. J'y entre en détaillant vaguement ce qui m'entoure, même si je sais pas si ça me servira à quand chose. C'est que j'peux avoir une super mémoire quand j'veux, sauf que j'veux rarement. Le coin est sympa, ça doit être ça qui m'a touché. J'me sens pas oppressée là-dedans, comme c'est le cas dans certaines tavernes - c'que les panthères des neiges aiment pas les lieux clos. D'un autre côté, j'suis encore à l'extérieur, c'est pas génial pour juger de l'intérieur, mais c'est l'impression qu'ça donne. C'est espacé entre les bâtiments, et ça j'aime bien, même si en cas de déluge, t'a intérêt à courire vite. Ceci dit, j'suis pas sûr que ça soit assez grand pour que Wika puisse s'y ballader sans problème. Bah, j'verrais ça avec ceux qui s'occupent de c't'endroit. Mes sens, meilleurs depuis que j'me transforme, m'indiquent la présence d'une écurie et de pas mal de monde. Je sais monter, mais je préfère le faire sans l'équipement, la scelle, les étriers et tout le bazar. Hors, comme y paraît que c'est pas conseillé et que de toute façon j'préfère marcher, on m'a pas confié d'cheval. Y'a du monde aussi, c'est pas désert. Tant mieux, ça f'ra d'la discussion. Les villes, c'est triste quand c'est désert, c'est la nature qu'est faite pour être réduite en présence humaine. Comme ça, pas d'problème, quand on veut être seul ou qu'on veut causer, on sait où aller.

Un panneau m'indique que j'suis à l'Académie de Merwyn. Oui, j'sais lire, même que j'aime bien écrire sur des prétendus sujets débiles ou inutiles. Rien n'est idiot dans ce monde, sinon ça existerait pas! J'décide de suivre l'allée qui passe de l'entrée à un bien beau bâtiment. J'croise des gens en passant que j'salue par politesse. La méchanceté gratuite, c'est pas trop mon truc. Quand j'entre, bizarrement, j'trouve qu'une personne. Pas le choix, j'avance vers lui et lui d'mande :

- B'jour, c'est ici qu'on peut dev'nir marchombre? J'm'appelle Alphéa, et ça m'intéresserait.


Autres
- Comment avez vous connus ce forum ?
Par un partenariat (celui avec Le Pacte des Marchombres VS l'Ordre des Mercenaires)

- Autre chose à nous dire ?
santa

avatar

Intendant de l'Académie
Messages : 552
Inscription le : 13/07/2008
Age IRL : 77


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Alphéa Ney [Marchombre - Aequor]   Jeu 16 Juin 2011 - 21:47

Bonjour et bienvenue à l'Académie de Merwyn, m'dear ! Enfin on se connait déjà un peu, mais les formalités pompeuses, le dépoussiérage de Jehan, toussa toussa...

Je n'ai pas grand-chose à redire à ta fiche après les modifications illicites et privées qu'on a bossées ensemble sur la Chatbox, sinon que je voulais juste te rappeler d'essayer de pas trop insister sur le loup, parce que ça reste rare un loup qui s'attache à un humain, surtout un humain qui sent comme un ennemi naturel du loup. Donc voilà voilà, quoi, je pense pouvoir te faire confiance pour ne pas te demander de changer, mais de faire attention à ne pas abuser du loup. Very Happy

Y'a quelques petites fautes éparses au niveau des accords de participes et de choses mineures comme ça, c'est pas dramatique mais je pense qu'avec de l'attention tu peux épurer et encore améliorer ton Rp déjà d'excellent niveau O/

Tu es validée, bienvenue parmi nous !
RP :

Jehan s'était arrêté en plein milieu du hall, les bras chargés de parchemins, la mine pensive. Qu'était-il parti faire, déjà ? Il n'en avait pas le moindre commencement d'idées. Allait-il prendre les escaliers ? Descendre aux cuisines ? Sortir ? Prendre une des nombreuses salles ou couloirs du rez de chaussée ? Admirer la porter ou la tapisserie du coin ? Et puis c'était quoi ces parchemins déjà, qu'il serrait par rouleaux dans ses bras ? Il n'osait poser la pile précaire sur un des meubles du hall pour les examiner, par peur de ne pas pouvoir les reprendre tous dans les bras après. Cruel dilemme. Autant rester là et attendre que quelqu'un lui rappelle ce qu'il était en train de faire, qui il était et où il allait. Tout un programme.
Heureusement, on vint vers lui rapidement, une tête inconnue qu'il ne connaissait pas (logique Arrow ) mais qui semblait savoir ce qu'elle voulait, elle. Une nouvelle, donc. Il prit son ton de Répartisseur en Chef, ravi qu'on lui ait de nouveau trouvé un but dans l'existence, et redressa le torse :

- Vous êtes tombée sur la bonne personne, Miss Alphéa, puisque je suis l'Intendant de cette Académie. Comme vous pouvez le voir, je ne suis pas dans les conditions idéales pour vous accueillir, mais vous m'avez l'air assez civilisée pour que je n'aie pas besoin de poser des questions sur votre régime alimentaire ou vos préférences de chaussettes. Bienvenue parmi nous.

Il s'inclina légèrement, jusqu'au point critique où la gravité risquait de faire tomber les parchemins, puis se redressa et poursuivit du ton de celui qui connait son métier :

- Je vous vois bien entrer dans notre fière maison Aequor. Interprétez le comme vous l'entendez, et n'hésitez pas à me contacter plus tard si vraiment ce choix ne vous convient pas. Vos camarades vous aideront à trouver vos marques, et vous dirigeront vers les maîtres marchombres pour commencer votre apprentissage. Ma porte est toujours ouverte aux questions, même les plus saugrenues, jeune fille.

Sur ces entrefaites, il lui adressa quelques formules de politesse, un à dieu bien ficelé, et s'éloigna, venant subitement de se rappeler que ces manuscrits étaient destinés à Edel et concernaient d'ennuyeux rapports d'arrivage d'armes et de matériel pour sa garde.



_______________
Jehan Hil' Jildwin, Intendant de l'Académie de Merwyn, personnalité multiple et indivisible.
avatar

Apprentie Marchombre
Messages : 61
Inscription le : 16/06/2011
Age IRL : 22


Voir le profil de l'utilisateur http://eclipse.eklablog.com/
MessageSujet: Re: Alphéa Ney [Marchombre - Aequor]   Ven 17 Juin 2011 - 0:11

Merci à vous deux! ^^ Je réponds pas au RP, je pense que c'est bon comme ça vu que Jehan se barre u___u

Jehan Hil' Jildwin a écrit:
Je n'ai pas grand-chose à redire à ta fiche après les modifications illicites et privées qu'on a bossées ensemble sur la Chatbox, sinon que je voulais juste te rappeler d'essayer de pas trop insister sur le loup, parce que ça reste rare un loup qui s'attache à un humain, surtout un humain qui sent comme un ennemi naturel du loup. Donc voilà voilà, quoi, je pense pouvoir te faire confiance pour ne pas te demander de changer, mais de faire attention à ne pas abuser du loup.

Alphéa ne sent pas vraiment comme un ennemi naturel du loup, et il y a été habitué très tôt si bien qu'il ne la considère pas comme les autres humains ou Faëls mais plutôt comme un loup Mais merci de ta confiance, je vais essayer de... bah, de pas trop en faire ^^"


_______________
Baisse d'activité pour cause de beaucoup de boulot (enfin, à cause des études quoi), encore pardon!
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Alphéa Ney [Marchombre - Aequor]   



 
Alphéa Ney [Marchombre - Aequor]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires
-
» *Armurerie Marchombre*
» Un marchombre, ça s'entraîne comment ?
» Vers la cité volante du nord
» Marchombre [Ekira Til' Likira + Val Kiryia ]
» Zoanne Lil'Ayaân [Maître Marchombre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Académie de Merwyn :: Arrivée à l'Académie :: Présentations - Répartitions :: Présentations terminées-