Marquer tous les forums
comme lus

Sujets actifs du jour
Voir les nouveaux
messages depuis
votre dernière
visite
AccueilGinetteLev Mil'Sha [Dessinateur]
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Forum RPG Ewilan école Merwyn RP Ellana Edwin Merwyn Vivyan Ts'Liches Marchombre Al-Poll All-Jeit Dessin Académie jdr Poésie RPG école médiéval fantasy Bottero jeu de rôle jeux de rôle RP forum quête monde salim duom
 

Partagez | 
 

 Lev Mil'Sha [Dessinateur]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Etincelle
Messages : 123
Inscription le : 12/05/2011
Age IRL : 25


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Lev Mil'Sha [Dessinateur]   Jeu 12 Mai 2011 - 21:51

Nom
Mil ' Sha

Prénom
Lev

Race
Humain

Age
23 ans

Classe
(mais carrément !) Dessinateur


Description physique et mentale



Description physique

Lev est beau, c'est un fait. Mais sa beauté, même si objectivement peu discutable, recèle tant d'asymétrie qu'elle ne peut qu'être dérangeante. Une auréole de cheveux noirs lui ébouriffent la tête et tracent volontiers quelques cicatrices charbon sur ses joues pâles, tout en dégoulinant dans sa nuque, sans toutefois déborder plus bas que les 3 premières vertèbres. S'associant au tableau noir et blanc, deux yeux d'un bleu très intense, yeux hérités de son père et qu'il partage avec sa soeur, Marlyn, s'ourlent d'une frange soyeuse et fournie de longs cils presque féminins, lui donnant un regard ambigu, à mi chemin entre la caresse amoureuse et l'éclat vicieux de l'océan sous jacent. Son nez est droit, légèrement relevé à son extrémité, tandis que ses lèvres, fines, un peu trop, se plissent souvent pour ne former qu'une ligne très mince reliant ses hautes pommettes entre elles d'un pont de chaire contrariée, triomphante, ou joyeuse. L'angle de sa mâchoire, visible, contraste avec la longueur de ses cils de manière très masculine, cela associé à son cou musclé et à sa nuque droite. Asymétrique ai-je dit ? Oui, car si le profil de notre homme semble tout à fait normal et plutôt séduisant, il n'en reste pas moins que de face, l'on remarque plus ou moins consciemment qu'e son oeil droit est plus haut que le gauche et que sa pommette gauche est plus basse que la droite. Cette déformation est toutefois très légère et, sans être repérable au premier abord, donne un aspect de Lev un peu anormal, quelque chose de plus ou moins diffus qui attire le regard pour trouver ce qui cloche, tout cela encore accentué par son attitude changeante et quelque peu psychotique. S'ajoute à cela une bouche très mobile, dont les côtés peuvent presque se dissocier et aggraver encore la difformité sous jacente de son visage qui n'en conserve pas moins un charme propre et indiscutable.
Son allure ensuite, est sans conteste celle d'un noble. Élevé dans une bonne famille aux fières traditions aristocratiques, il en conservera les stigmates même après les avoir tous tués. Le dos droit, le menton dressé et fier, il abordera la rue avec un sourire arrogant ou séducteur, en fonction des situations. Il pourra cependant remarquablement bien se fondre dans son environnement, et tant qu'on ne l'abordera pas, il arrivera relativement à passé inaperçu. De silhouette souple et musclée, environ 1m80 pour 65 kg, il n'hésite pas à jouer de la séduction de son corps et de ses remarquables yeux bleus. Ses muscles sont bien dessinés mais ne dépassent pas la moyenne lui conférant une force acceptable même si peu conséquente, qu'il compense largement avec son don du dessin.
De longues mains élégantes aux doigts fins complètent le tableaux, mains qu'il trouve trop féminines à son goût, et qu'il garde donc le plus souvent dans ses poches.
N'oublions pas, enfin, une habitude aussi détestable pour les autres qu'agréable pour lui qui consiste à tordre toute partie de son corps pouvant provoquer un bruit de craquement, son qu'il aime par dessus tout.


Description mentale

L'esprit de Lev est un tortueux labyrinthe, aux zones trop sombres pour être analysées. Héritier d'une lignée plus ou moins consanguine depuis des générations, l'esprit du jeune homme est affectés de certains troubles sociaux, le plus souvent, mais aussi personnels comme une paranoïas aussi spontanée qu'intense, le poussant à des actes dangereux et violents. Très lunatique, ce qui l'entoure régit directement son attitude et ses modes de pensées, le poussant à devenir complètement différent d'une minute à l'autre. Il souffre également d'une psychopathie chronique, se traduisant par un une annihilation complètes de sentiments pour ses victimes, ainsi qu'un total désintérêt de l'autorité le poussant à des actes sauvages uniquement motivés par ses pulsions primaires. Oui, Lev peut être un vrai monstre, mais il peut également être un modèle de gentillesse et de loyauté, du moment que l'on ne le contrarie pas. Le soucis est qu'il ne tolère que très peu la frustration, frustration à l'origine, finalement, de tous ses troubles psychiques. Avec le temps, comprenant qu'il ne serait jamais libre de faire ce qu'il veut s'il se faisait remarqué, il acquit la faculté de gérer des situations dangereuses, pour ne pas se faire surprendre ou avoir. Il n'est pas vraiment méticuleux, non, il n'a pas assez de patience pour réfléchir à tous les détails d'une opération, mais il est doué d'un instinct particulier qui lui permet de se sortir de la plupart des situation embarrassantes. En outre, s'il n'a aucun sentiment pour les gens en général, il sait que les gens en ont, eux. Il a donc un gros penchant pour la manipulation, jouée préférentiellement sur une séduction, assez primaire à l'origine, puis de plus en plus sophistiquée à mesure de ses expériences passées. Mais s'il manipule les gens pour parvenir à ses fins, il aime également le mal pour le mal, et jouer de son pouvoir pour le simple plaisir de le sentir brûler en lui.
Associé à ses penchant, un don du dessin développé en fait un homme dangereux, aux pulsions violentes, sans compassion et sans la moindre idée des notions sociales nécessaires à toute personne pour vivre en communauté : Lev veut, Lev prend.
Cependant, même si Lev est un être torturé, au delà des notions de bien et de mal, il sait se faire discret et apprécie à sa juste valeur les rêveries nées de ses fantasmes, ce qui lui suffit dans la plupart des cas et l'empêche d'en faire un tueur en série. 90% de ses actes barbares se déroulent dans sa tête, dans n'importe quel endroit, en présence ou non d'un tiers, ce qui lui donne un regard particulièrement effrayant lorsque ses fantasmes sont écœurant au regard des normes sociales. Même si Lev aime la souffrance, l'imaginer lui suffit en général, et il ne lutte pas pour en avoir plus, si cela signifie le mettre en danger.
A ne pas oublier ensuite la remarquable loyauté qui peut être la sienne, mais seulement dans des cas très particuliers. En effet, il se lasse très vite des gens, et s'il peut leur témoigner un amour infini lorsqu'il ne fait que les imaginer ou qu'il ne les a vu qu'une fois, il peut totalement virer de bord et devenir un vrai salaud lorsque la personne le déçoit, ce qui arrive immanquablement au regard de ses attentes affectives. Toutefois, si la personne cible parvient à s'adapter au psychisme de Lev, elle pourra en faire ce qu'elle veut. Le problème est que Lev, tout en étant mentalement dérangé, est quand même doué d'une intelligence subtile et plus ou moins instinctive des relations, ainsi que d'un esprit critique qu'il met à profit pour ne pas se laisser manipuler (oui, parce que le faire aux autres c'est cool, mais c'est très désagréable sur soi).
Vous l'aurez compris, Lev est un sociopathe en liberté, mais il est également avide d'apprendre à utiliser son pouvoir, pour le simple plaisir de l'utiliser, et d'une grande humanité dans ses bons jours.


Principales qualités


heu... Beau ? Oui, enfin, il utilise aussi relativement bien son don du dessin, encadré très tôt qu'il a été par ses parents. Son analyse à montré un cercle de pouvoir très important, ainsi que deux cercles de taille plus réduite de créativité et de volonté, la créativité étant la plus grosse, et parfaitement centrée, sans doute grâce à sa prédisposition aux divagations quotidiennes. Le cercle de volonté lui, est plus petit et décentré, sans trop toutefois handicaper la capacité de pouvoir global.
Il est doué d'un instinct particulièrement utile pour se sauver des situations embarrassantes nées du passage à l'acte de certaines de ses pulsions. Il possède également une intelligence particulière des relations, lui permettant de se jouer des sentiments des autres. Très loyal, mais de manière rarissime.

Principaux défauts

La liste est déjà plus longue. S'il on commence par les plus softs, c'est un manipulateur, séducteur, asocial, mais sachant paraître le contraire, et un psychopathe. Il vit au détriment des autres, tout en laissant paraître le contraire, ce qui réussit ou non, séduit les jeunes femmes, les jeunes hommes également, mais ne va que très rarement jusqu'à l'acte physique en lui-même. Il a développé très jeune un penchant morbide pour tout ce qui peut provoquer un son en se brisant, jouissant juste en l'imaginant de situations où, de ses mains, il casse des objets ou des animaux.
Manque singulièrement de concentration, ce qui l'empêche de faire des projets à long termes, d'entreprendre de longues actions qui demandent de la préparation, ou encore d'être aussi assidu qu'il aurait du l'être dans son apprentissage.

Capacité


Sait se fondre dans son environnement. Son don du dessin est assez développé pour lui permettre de réussir un petit pas sur le côté, chose qu'il a déjà faite avec relativement peu de temps mais un énorme effort de concentration.
Commence à connaître certaines parties des corps à briser pour provoquer une mort immédiate, aptitude née de sa détestable tendance à torturer les petits animaux susceptibles de se briser.


Particularité


Possède les mêmes yeux que sa sœur.
A la manie de toujours faire craquer ses articulations, que se soit les doigts, les poignets, le dos ou le cou (ou encore le deuxième orteil du pied gauche). Peut faire craquer à peu près toute les parties articulaires de son corps.
Aime le bruit de toute chose qui se brise ou qu'il casse lui même, avec une net préférence pour ce qui est vivant à la base.
A développé sa perception des pouvoirs des autres dessinateurs, jusqu'à pouvoir en déterminer la signature par les spires, ce qui lui permet de n'oublier aucun des dessinateurs qu'il a déjà rencontré, même si sa mémoire lui fait souvent défaut. D'après lui, ce serait du à la taille du cercle de pouvoir de chaque personne, taille qu'il saurait repérer entre chaque, comme une oreille absolue pour les spires, même si cette capacité est loin d'être aussi fine qu'il voudrait qu'elle soit.
Son visage est légèrement asymétrique, son oeil droit plus haut que le gauche, et sa pommette gauche plus basse que la droite.
Sait remarquablement bien siffler mais chante vraiment très mal.
À parfois des réminiscences de son passé oublier. Il les prend comme telle, bien que ce ne soit que des rêves pour ses parents.
Situation familiale

Fils adopté de la famille Mil'Sha. A une petite soeur dans cette famille. Jumeau biologique de Marlyn Til'Asnil.
A tué toute sa famille adoptive. Ses parents biologiques sont morts.




avatar

Etincelle
Messages : 123
Inscription le : 12/05/2011
Age IRL : 25


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Lev Mil'Sha [Dessinateur]   Lun 23 Mai 2011 - 11:52

Situation sociale

Vagabond orphelin.

Histoire

Lev est et à toujours été un petit garçon particulier. Il apprit vite à cacher ses penchants pour la torture mais ne pu se débarrasser de son tic à faire craquer ses articulations. Ses parents ont toujours été d'une grande gentillesse à son égard, ainsi que d'une non moins grande sévérité, comme se le dois toute bonne éducation. Mais ils l'aimaient, c'est un fait. À l'âge de ses 13 ans, il eu une petite sœur et s'appliqua à s'occuper d'elle comme se doit de le faire tout bon grand frère, ce que ses parents approuvèrent. Il lui laissèrent donc plus de liberté à l'avenir, ce dont il profita jusqu'à l'extrême. Il a donc eu une éducation ferme et complète, même s'il montrait souvent une concentration faible et très lunatique. La seule matière dans laquelle il excellait était le dessin, mais il n'était vraiment mauvais qu'en histoire. Les dates c'est affreux. Et les problèmes, aussi, en maths.

Mais il avait de gros soupçons sur son identité. Ces rêves qu'il faisait souvent, sa différence si notoire avec ses parents qui étaient blonds, vraiment blond, tout comme sa petite sœur... Il essaya d'en parler avec ses parents, quelques semaines avant ses 20 ans, mais ceux-ci restèrent évasif, tout en essayant de le convaincre qu'il se faisait des idées et que ses réminiscences n'étaient que des rêves. Ce mensonge apparent, le premier véritable de la part de ses parents, lui fit comprendre qu'il n'obtiendrait rien s'il se fiait aux autres. Il décida donc de forcer ses parents à tout lui avouer.

Ce qu'il fit le jour même de ses 20 ans. Il retourna chez lui après une de ses nombreuses ballades dans Al-Jeit, ligota ses parents avec son don du dessin, et les emmena dans la cave de la maison. Ses parents étaient terrorisés de voir enfin les sombres penchants de leur fils, ainsi que la profondeur monstrueuse de ses vices et de son esprit rongé par le mal. Pour faire bonne mesure, il alla cherché sa petite sœur qui se défendit un peu, puis l'amena, ligotée elle aussi, avec ses parents.

S'ensuivit un interrogatoire aussi bref qu'intense. La séance ne dura pas plus d'une heure avant que les langues ne se délient, surtout grâce au fait que Lev torturait sa petite sœur devant ses parents. Ils lui déballèrent enfin la vérité, se bousculant l'un l'autre pour lui donner le plus de détails possibles et pour qu'enfin s'achève le supplice pour leur petite fille.

Lev aurait bien été adopté. Il aurait été le fils de Moore et Deltan
Thanaveys, deux dessinateurs au grand pouvoir qui faisaient partis d'un rassemblement de dessinateurs, dessinateurs qui s'étaient réunis entre eux voilà des générations et des générations. Ils participaient à une sorte d'expérience qui visait à amplifier le pouvoir du don par leur descendance qui était le fruit de l'union de deux dessinateurs. De génération en génération, la génétique aidant, même s'ils ne le savaient pas, des dessinateurs de plus en plus puissants virent le jour, mais ils étaient également de plus en plus étrange, car les unions étaient presque toutes consanguine du fait de la proximité et du dogme d'excellence prôné par Le Village. Lev naquit ainsi dans cet environnement particulier, avec une grande prédisposition au dessin. En même temps que sa soeur jumelle, Marlyn.

À ce moment du récit, Lev partit dans des rêveries dignes des plus grand écrivains. Il imaginait une sœur courageuse et belle, quelqu'un qui le comprendrait et qui serait pour lui un double féminin, une personne à aduler, une personne qui le protégerait et envers qui il serait d'une loyauté sans borne. Mais il s'obligea à se concentrer pour savoir comment tout cela avait fini.

Ses parents reprirent : Le problème avec Le Village était que toute cette masse de dessinateurs, même si la plupart n'étaient pas vraiment puissant, avait attiré l'attention des autres par leur pouvoir qui rayonnait dans les spires, à fortiori à cause de leur rassemblement au même endroit. Les gentils et les méchants donc furent mit au courant de la situation, mais pas de bol, les méchants agirent en premier. Une armée de mercenaires du chaos appuyée de la plupart des mentaïs de l'empire débarquèrent dans le village et mirent à sac toute la population, ne laissant aucun survivants. Mais les parents des de nos deux enfants étaient parmi les meilleurs dessinateurs. Ils décidèrent donc d'envoyer leurs enfants à des personnes de confiance. Ils commencèrent par Lev qui était une sorte de "chouchou" de la petite famille : il prirent leur temps, pour effacer ses souvenirs, sans tout détruire pour autant, leur orgueil voulant que le petit garçon se rappelle d'eux tout de même, même si seulement dans ses rêves. Il ;'envoyèrent chez une famille de sympathisants non dessinateurs, un couple bourgeois résidant à Al-Jeit : les Mil' Sha. Cependant, le chaos était aux portes, et la bataille était imminente : elle déclencha toute sa fureur alors que seul le petit avait été évacué. Pressés par le temps, les parents ne prirent pas autant de précautions avec Marlyn et l'envoyèrent à la va vite, brûlant le moindre de ses souvenirs dans l'action. Elle disparu, et personne ne découvrit ses origines.

Lev était heureux, il savait la vérité. Mais il ne pouvait pas laisser sa famille adoptive en vie après ce qu'il leur avait fait subir. Il mit le feu à la maison, afin de brûler les corps et de faire en sorte que personne ne sache que c'était lui le meurtrier : il comptait sur les flammes pour être l'alibi de sa folie, et sur le fait qu'il s'était lui-même blessé pour paraitre avoir miraculeusement survécu au terrible incendi.. La famille Mil'Sha disparu donc du registre des vivants. Il s'en fut alors à travers l'empire, et finit par glaner quelques informations sur une certaine Marlyn Til'Asnil, responsable d'une attaque chaotique sur la grande Académie de Merwyn. Il s'y rendit donc, faute d'autres information, faute d'autre destination.





Partie RP

C'était enivrant. Sa vie avait basculée, mais il ne songeait pas à s'en plaindre, au contraire, il avait l'impression qu'enfin il en prenait vraiment le contrôle. Il savait en lui même qu'il avait un destin particulier, loin de la vie fadasse des habitant des villes, il était puissant, et son avenir se colorait d'un rouge passion magnifique. Bon, ses débuts en avaient foutu un coup à son euphorie quand, après la première journée de cheval (équidé qu'il avait acquis en quelques minutes sur un marché douteux) il n'avait pu dormir sur le dos.

Dormir à même le sol était bien moins confortable que dans ses rêveries aventureuses, mais il s'en était contenté après avoir dessiné un matelas de plume qui avait disparu au bout de 10 minutes, ce qui valu au cheval placide un coup de poing dans les flancs. La première semaine fut certainement la plus dure. Il n'était jamais sortit de chez lui autrement qu'en ville pour ses petites affaires personnelles.

Mais Lev était débrouillard, il appris vite à se fondre dans le décor, sans pour autant le rendre plus confortable, et grâce à son don du dessin, il parvenait à attraper quelques menus animaux qu'il faisait craquer dans tous les sens avant de les dépiauter et de les manger. Ces moments là étaient jouissifs, et lui permettaient de se préparer sereinement à la soirée qui approchait, ou à la journée qui continuait.

Cependant, s'il appris à aimer cette toute nouvelle liberté, il acquis une haine vicérale pour toutes les petites bêtes qui faisaient de sa vie un enfer : moustiques, tiques, bestioles rampantes, bourdonnantes, urticantes, voir même létales. Le monde était inhospitalier : le sol était trop dur, le vent trop froid, l'eau trop trouble, la nuit trop noire. Mais, et contre toute attente au regard de sa personnalité, il se lassa de frapper son canasson pour se défouler, et appris à accepter les coups du sorts lorsqu'il ne trouvait pas à manger ou que les arbres ne protégeaient pas son sommeil. Malgré sa complète inexpérience, il réussit par miracle à éviter toutes les embuches qui auraient pu naître d'un tel voyage, il ne fit aucune mauvaises rencontre, et s'abstint de dormir dans les auberges, puisque sa famille décédée ne l'était que depuis quelques semaines. Il s'arreta néanmoins à Al poll pour s'habiller correctement (il n'avait pas eu la présence d'esprit d'emporter assez de rechanges lorsqu'il était partit, ce qui faisait de lui à ce stade un épouvantail à l'odeur plus que douteuse. Il dessina quelques pièces d'or pour payer l'habilleur, et s'en fut avec ses quelques possessions sous le bras.

Puis il arriva à l'Académie. C'était un lieu grandiose, éloquent aux courbes pures et rudes des montagnes environnante : il n'aimait pas du tout. Il se sentit tout de suite mal à l'aise avec le lieu qui, de par sa prestance et sa sérénité, lui rappelait trop la nature qu'il avait du affronter : il gardait envers elle une rancune tenace.

Son visage se tordit néanmoins d'un sourire en imaginant que sa sœur avait posé les pieds au même endroit que les sabots de son cheval. Il le fit avancer à coup de talon pour passer le portail ouvert. Un garçon d'écurie s'approcha alors qu'il allait pénétrer dans une cours au centre de laquelle trônait une magnifique fontaine.


- Vous devez amener votre cheval à l'écurie et continuer à pied monsieur.

Le jeune homme devait être un peu moins âgé que lui. Il baissa les yeux, dédaigneux et l'imagina rouler sous les sabots d'une dizaines de chevaux qui le piétineraient. Un éclat torve s'alluma dans ses yeux bleus. Le garçon baissa les yeux, et bredouilla quelques mots incompréhensibles.

- Je vais où je veux avec mon chevaltien, d'ailleurs à y réfléchir, il ne lui avait pas donné de nom.

- Je... c'est interdit. Descendez, et je vous indiquerez le chemin à suivre.

Sans avertissement Lev donna soudain un coup de pied dans la poitrine du jeune homme, le faisant tombé par terre sur les fesses. Il lui rit au nez et s'éloigna avec son cheval, heureux de sa toute puissance en ce lieu inconnu.
Cependant, un problème se présenta à lui : La porte n'était pas assez large pour lui permettre de passer sur le dos de son cheval, elle était à moitié fermée. Bougonnant, il descendit donc et donna une tape sur la croupe de son cheval pour qu'il aille où bon lui semblait. Il en trouverait bien un autre en temps voulu.

Aucune indication. Personne pour l'accueillir. Ses manières de noble refirent surface, et c'est d'un air hautain qu'il erra dans les couloirs, fulminant contre l'hospitalité négligente des lieux. Il finit par trouver le bureau de l'intendant, et entra, après avoir toqué, faute d'autre idée.

C'était un capharnaüm sans nom. Il s'appuya contre la porte pour ne pas souiller ses nouvelles chausses de poussière et du gâteau à la fraise à moitié entamé qui gisait devant la pointe de ses souliers. Face à lui, le visage défait, se tenait un homme aux cheveux noirs et à l'air un peu trop... étrange. Il releva le nez, croisa les yeux du bonhomme, et lança, sans beaucoup de politesse. Son voyage le laissait épuisé et il n'avait plus la force d'être mielleux.


- Je veux suivre les cours de dessin. Que dois-je faire ?

Il passa ses mains dans son dos, et fit craquer ses phalanges. Le bruit ne résonna que très faiblement dans la pièce, tant le bazar amortissait les sons.




Comment avez vous connu ce site

Remise en place du dentier, redressement de colonne vertébrale courbée, lunettes en place, voix bégayante
: C'était il y a fort longtemps mon petit.


Autre chose à nous dire affraid

==> j'ai craqué... Je pouvais pas attendre pour la finir cette fiche :3


_______________
Spoiler:
 


J'aurais du sang sur les doigts
et l'éclat de tes yeux vides
comme antichambre au trépas
de mon âme impavide




Lev Mil'Sha
// Anaïel // Miaelle Campbelle



avatar

Etincelle
Messages : 123
Inscription le : 12/05/2011
Age IRL : 25


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Lev Mil'Sha [Dessinateur]   Lun 23 Mai 2011 - 14:19

Une autre partie du rp sur laquelle je m'étais trop amusée pour ne pas la mettre quelque part :3 pour ceux qui veulent ^^



Spoiler:
 



_______________
Spoiler:
 


J'aurais du sang sur les doigts
et l'éclat de tes yeux vides
comme antichambre au trépas
de mon âme impavide




Lev Mil'Sha
// Anaïel // Miaelle Campbelle



avatar

Intendant de l'Académie
Messages : 548
Inscription le : 13/07/2008
Age IRL : 76


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Lev Mil'Sha [Dessinateur]   Jeu 26 Mai 2011 - 21:28

[ Je n'ai évidemment rien à redire à la présentation en elle-même I love you Tu es validé petit frère d'amûr ]

Oh so busy. Pour pas changer.
Et comme toujours, ses phases de travail acharné s’associaient à des phases de bordel désorganisé. Logique : il n’avait pas le temps de flâner pour ranger son bureau ni l’envie de le faire, la tête pleine qu’il était à ce qui était, pour la plupart du travail, pour le reste officieux des mots croisés ou des sudoku- ou quelque jeu papier anachronique qu’il était susceptible d’inventer dans sa démiurgitude.
Donc forcément, qui dit bordel dit plumes cassées un peu partout, plats à moitié finis sur les chaises –i l n’avait pas le temps ni l’envie de les redescendre, et quand le cuisinier venait se plaindre qu’il commençait à être à court de petites cuillers, il prenait les déchets, donc pourquoi se déplacer lui-même ? Bref son bureau était un vrai capharnaüm. Mais who cares, il ne comptait recevoir personne aujourd’hui.

Et ce fut évidemment aujourd’hui que des coups furent frappés à sa porte, et avant même qu’il eut put décliner l’invitation ou ranger un peu le véritable bazar qui trainait sur les fauteuils. Un jeune homme entra, l’air de savoir apparemment ce qu’il voulait et sans cette habituelle bouille perdue que faisaient généralement les nouveaux arrivants. Un ancien ; ou un capricieux. Sûrement un noble, vu le port de tête et le dos droit – et le regard dédaigneux qui fusa vers son environnement de travail. Jehan retint un soupir intérieur et leva le nez du parchemin qu’il était en train de rédiger, pour le placer dans la pile haute de ce qui étaient encore à faire.

- Dire s’il vous plait, pour commencer. Puis me donner votre nom, et vous calmer, je vous rappelle que vous vous adressez à l’Intendant de l’Académie. Après, vous vous assirez –là où vous pouvez- et on verra ce qu’on peut faire.

Il avait parlé d’un ton autoritaire d’adulte, celui qu’il n’employait que très rarement, mais qui avait été réveillé par la journée relativement infernale, l’environnement hostile de son propre bureau qui vomissait le désordre, et les attitudes hautaines d’un jeune homme qui n’avait même pas pris la peine de décliner son nom, ou une quelconque formule de politesse. Jehan le regarda plus précisément. Remarqua l’éclat assez inhabituel de ses yeux, même s’ils n’étaient pas fixés sur lui. De jolis yeux d’ailleurs, même si le bleu n’était pas sa tendance personnelle préférée. Il fronça des sourcils .

- Se connaîtrait-on, par le plus grand des hasards ? Vous me rappelez vaguement quelqu’un. Mais ce n’est sûrement pas le cas, ça n’a pas d’importance.

Il fit un geste ennuyé de la main comme s’il chassait physiquement sa question de ses pensées.



_______________
Jehan Hil' Jildwin, Intendant de l'Académie de Merwyn, personnalité multiple et indivisible.
avatar

Etincelle
Messages : 123
Inscription le : 12/05/2011
Age IRL : 25


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Lev Mil'Sha [Dessinateur]   Ven 27 Mai 2011 - 11:42

Lev tiqua. Il était habitué à la sévérité de ses parents, mais également à leur amour inconditionnel. La phrase de l’intendant résonna dans ses oreilles comme un pavé jeté contre une vitre. Dégringolant, les morceaux de verre carillonnaient et le douchaient froidement de son égo surdimensionné. Il lui fallait un temps d'adaptation tout de même, un temps pour se remettre à l'esprit les mœurs sociales et ne pas agir comme un rustre au risque de se faire repérer. Ce qui arrivait avec l'étrange bonhomme aux cheveux défaits. Il soupira. Rester seul pendant plusieurs semaines, à faire ce qu'il voulait quand il voulait, avait accru sa propension à l'égoïsme, tout en lui faisant oublier les qualités de base de la séduction, à savoir la flatterie, le sourire, la gentillesse et la serviabilité. Mais là il était vraiment, vraiment trop fatigué.

Changer de comportement d'une seconde sur l'autre était dangereux et amenait à suspecter l'état psychologique de la personne. Il en avait déjà fait l’expérience, mais il l'avait déjà oublié. C'est donc inopinément qu'il se composa un sourire avenant, un peu honteux et soumis, pour séduire l'homme en face de lui. Il prit la parole d'une voix plus douce, le remort en suintant comme le coulis du gâteau en face de ses pieds.


- Pardonnez-moi Messire. J'arrive d'un long voyage, depuis Al... Vor. Je vous prie de m'excuser pour ma conduite.


Il ne cessait pas de tripoter ses mains. Lorsqu'il le remarqua, il les mit dans ses poches avec un sourire éteint. Ses propres paroles lui semblaient fausses, son mensonge plus que visible. Il aurait besoin d'un sérieux entrainement pour qu'on ne le remarque pas.


Il fit un clin d'oeil à l'intendant, façon de dire "c'est pas grave, j'ai l'habitude du bazar comme tout adolescent ou jeune homme qui se respecte", ce qui n'était pas complétement faux. Il pris une pile de livres et de feuilles maculée d'un liquide collant qui lui tirèrent presque une grimace de débout, et il les déposa sur une autre pile en équilibre précaire. Enfin il s'assit, du bout des fesses, sur la chaise poussiéreuse.


- Je me nomme Lev Til' Naveys et j'ai le don du dessin. Mon pouvoir n'est pas très grand (sourire intérieur) mais j'aimerais le développer dans votre Académie. Sa renommée a convaincu mes parents, et j'en ai profité pour me confronter à la vie en plein air pendant le voyage. Je suis arrivé il y a peu.


Mais aux paroles suivantes de l'homme, le visage de Lev se crispa, le déformant un peu plus. Un mélange étourdissant de sentiments le prit au ventre, mêlant la terreur, la joie, l'anticipation, la fierté, la détresse et l'envie. L'intendant faisait-il référence à sa soeur ? Faisait-il référence à sa seule famille ? Mais c'était somme toute assez improbable. Marlyn, si elle était vraiment venue ici, était bien jeune, et le temps avait filé depuis. Jehan pouvait-il se souvenir ? Lev s’excita sur sa chaise, tout en essayant de se contraindre au calme. Pour se faire, il continua, ses mensonges venaient de plus en plus facilement, et cela le calmait.


- c'est peu probable, Messire, c'est la première fois que je voyage, surtout si loin de chez moi.


Il se redressa et fit craquer son dos.


- Acceptez vous mes excuses ? Si oui, que dois-je faire pour participer aux cours de dessin ? Comment l'Académie fonctionne t-elle ?

Sa crise était passée. Son visage était avenant à nouveau, n'était-ce l'éclat luisant de ses yeux bleus qui fixaient L'intendant comme s'il était la voie de la sagesse. Scrutateur, il ne perdait pas des yeux le moindre geste de l'homme brun.



[OMG j'ai pas pu m'empêcher de poster... au fait, j'arrive pas à agrandir l'avatar, même en mettant sur un autre site =/ ]



_______________
Spoiler:
 


J'aurais du sang sur les doigts
et l'éclat de tes yeux vides
comme antichambre au trépas
de mon âme impavide




Lev Mil'Sha
// Anaïel // Miaelle Campbelle



avatar

Intendant de l'Académie
Messages : 548
Inscription le : 13/07/2008
Age IRL : 76


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Lev Mil'Sha [Dessinateur]   Lun 20 Juin 2011 - 19:57

Jehan ne décrispa pas des masséters pendant quelques minutes, qu’il employa à étudier le jeune homme devant lui tandis qu’il notait mentalement ses excuses, sa nervosité, et son insolence qui suait par tous les pores de sa peau d’ange. Ils savaient tous les deux que les excuses servaient seulement à négocier habilement un retour aux propos plus sociables, et qu’il n’était pas nécessaire que le jeune homme soit sincère. Après tout, la noblesse se complaisait dans l’hypocrisie et s’en sortait très bien, et il n’avait aucun intérêt personnel ou professionnel à le relever. Aussi continua-t-il d’écouter, les yeux dérivant parfois vers les parchemins qui attendaient qu’il y jette un œil, et il poussa un soupir intérieur à l’idée qu’il devrait passer une bonne partie de la nuit à terminer cette paperasse interminable et chronophage.
Un noble, donc, et qui venait développer son Don du dessin. Rien d’étonnant jusque là. Il poussa même un soupir de satisfaction en entendant qu’il ne possédait pas un don particulièrement puissant. Il ne manquait plus qu’un noble lunatique qui usait d’un immense pouvoir pour faire régner la terreur parmi ses petits camarades. Ou d’un noble incontrolable qui devenait déviant à cause d’un don trop puissant, ça ne serait pas la première fois que ça arrivait…

Pourquoi cette réaction à sa question somme toute assez anodine ? Jehan se redressa sur son fauteuil, le regard alerte. Avait-il affaire à quelqu’un de plus important qu’il ne croyait, ou était-ce juste la fatigue et le manque de sommeil qui lui faisaient imaginer des choses qui n’existaient pas vraiment ? Après tout, des gens un peu bizarres, un peu déséquilibrés, un peu fou dingos, c’était le commun des mortels à l’Académie de Merwyn, alors un de plus ou de moins.. Il serait quand même à surveiller, apparemment. Jehan n’arrivait pas à mettre le doigt sur ce qui le dérangeait chez lui, d’autant que des gens à cheveux noirs, c’était la mode en Gwendalavir, et qu’il n’était pas très bon physionimiste. Un cousin éloigné d’Halina Nilsan, peut-être ? Ou de cette gamine qui lui courait dans les jambes, Miaelle quelque chose, là, et dont il ne savait que faire. Il pourrait peut-être lui refiler la garde, si ça c’avérait vrai ? Non, non, ne pas précipiter les choses.


- Je n’ai pas pour habitude de refuser des excuses, ni de mettre ma vie en danger pour le faire, aussi tout malentendu est-il réglé entre nous, jeune Lev. L’Académie fonctionne selon un système de maisons, des sortes de mini communautés à l’intérieur de l’ensemble. Vous serez assigné à la maison Kaelem, et vous devrez dormir dans le dortoir qui se situe au quatrième étage de l’aile principale. Pour les cours de dessin, il vous suffit de vous présenter au professeur, Dame Myra Ril’ Otrin, et vous pourrez vous organiser avec elle pour le suivi de vos cours. Une dernière chose : le don du Dessin, employé dans de mauvais desseins, est néfaste. Tout abus est sévèrement puni à l’Académie, j’espère que vous comprendrez. Nous avons déjà eu des… petits soucis avec des dessinateurs trop négligents par le passé, mais vous n’êtes pas de cette catégorie-là, n’est-ce pas ?

Question plus rhétorique qu’autre chose, pour délimiter l’autorité à laquelle le jeune homme impétueux voulait se soumettre s’il ne voulait pas, penaud, retourner dans les jupes cousues d’or de sa mère, toute influente qu’elle fût. Autant faire peur dès le départ, plutôt que de tenter de rattraper des tragédies. Ou de ternir la réputation de l’Académie par de sombres secrets, comme il l’avait appris à ses dépens.

- Vous savez où me trouver si jamais vous avez une question à me poser, ou besoin d’aide pour prendre vos marques. Bonne journée.




_______________
Jehan Hil' Jildwin, Intendant de l'Académie de Merwyn, personnalité multiple et indivisible.
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Lev Mil'Sha [Dessinateur]   



 
Lev Mil'Sha [Dessinateur]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires
-
» [Artwork]Cherche très bon dessinateur
» Calmes et remous d'un Dessinateur pas ordinaire
» Guide du Dessinateur en herbe
» Dream of Ewilan
» Dessins de Kana, ou plutot les Horreurs de Kana...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Académie de Merwyn :: Arrivée à l'Académie :: Présentations - Répartitions :: Présentations terminées-