Marquer tous les forums
comme lus

Sujets actifs du jour
Voir les nouveaux
messages depuis
votre dernière
visite
AccueilGinetteAislinn Callahan [Terminée]
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Forum RPG Ewilan école Merwyn RP Ellana Edwin Merwyn Vivyan Ts'Liches Marchombre Al-Poll All-Jeit Dessin Académie jdr Poésie RPG école médiéval fantasy Bottero jeu de rôle jeux de rôle RP forum quête monde salim duom
 

Partagez | 
 

 Aislinn Callahan [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Aislinn Callahan [Terminée]   Mer 27 Avr 2011 - 16:52

Description générale

- Nom -
Callahan

- Prénom -
Aislinn

- Race -
Humaine

- Âge -
17 ans

- Classe -
Marchombres

Description physique et mentale

- Description physique -
Grande, élancée et brune, c'est ce qu'on remarque en premier quand on jette un coup d'oeil à Aislinn. Quand elle était jeune, Ash était toujours un peu énervée par sa grande taille. Même à une dizaine d'année, elle dépassait d'une tête la plupart de ses camarades ... Maintenant qu'elle a réussi à se fondre dans la masse, elle n'a plus ce souci en tête.
Si on l'observe plus attentivement, on observe que ses yeux gris légèrement tirés en amande lui donnent un air innocent ; son nez un peu retroussé ; et ses lèvres fines peuvent s'étirer en un sourire aussi diabolique qu'irrésistible. Elle aime attacher ses cheveux noirs en une tresse bien serrée, car elle ne supporte pas d'avoir les cheveux voletant dans son visage. On lui a souvent dit qu'elle faisait plus âgée que son âge, et on peut confirmer cette affirmation en lui jetant un simple coup d'oeil ! Elle en a surpris plus d'un en disant qu'elle avait seulement 17 ans. Aislinn possède des courbes normales, ni trop développées ni pas assez à son goût et sa taille fine et ses membres musclés sont en partie dû au sport qu'elle pratique !

- Description du caractère -
Bavarde, c'est sûrement ce qu'on remarque en premier au niveau de son caractère ! Toujours en train de parler à droite et à gauche sur n'importe quel sujet de conversation, ce qui a le don d'exaspérer la plupart des gens. Elle sait cependant se taire quand il le faut, signe qu'elle sait écouter. Aislinn est d'une grande bonté naturelle, même si elle ne s'en rend même pas compte parfois. Très généreuse envers les autres, elle sait aussi les respecter autant qu'il le faut, pas plus et pas moins. Assez spontanée, elle ne réfléchit pas parfois avant de parler et s'en est mordue la langue plus d'une fois ! C'est ce qui l'embête le plus chez elle. Un autre point négatif, elle a du mal à faire confiance aux gens. Ou plutôt, il faut que les autres gagnent sa confiance définitivement pour qu'elle leur fasse confiance à son tour. Assez prudente envers les gens, elle ne refuse pourtant pas d'aller escalader quelques rochers pour avoir la meilleure vue, ou de se balader dans la forêt le soir quand elle n'arrive pas à trouver le sommeil. Si elle a conscience du danger, elle a tendance à l'ignorer ce qui inquiète ses parents adoptifs. Aislinn peut aussi changer d'humeur très facilement, passant d'un aspect à l'autre de son caractère ...


- Principales qualités -
Respectueuse - Protectrice - Habile

- Principaux défauts -
Spontanée - A du mal à faire confiance aux gens - Bavarde

- Particularités -
Pas vraiment de signe particulier

- Capacités -
Aislinn est très douée dans tout ce qui est escalade. Elle a passé son enfance à grimper sur les rochers et a vite découvert que l'escalade des arbres ou des toits n'était pas plus difficile ... Difficile de la battre quand il s'agit des hauteurs !

Vécu et situation sociale

- Situation familiale -
Ash a été adoptée dès son plus jeune âge. Elle n'a pas de frère, ni de soeur. Ses parents adoptifs gèrent une auberge au bord du lac Chen.

- Situation sociale -

- Histoire -
Je me recroquevillai et m'appuyai contre le mur. Les informations sont venues dans ma tête aussi rapidement qu'un Gobeur d'Ombreuse avalerait un insecte. Et maintenant, il me fallait faire le tri parmi toutes les infos que j'avais reçue. En soupirant, je m'adossais au rocher qui était derrière moi et, fermant les yeux, je me préparai à l'explosion de souvenirs qui n'allait pas tarder à arriver ...

"""


La douceur des lèvres sur mon front. Une voix douce qui me chantait une berceuse d'une voix vibrante d'mépris et de tristesse. Je ne voyais pas son visage, mais il ne pouvait être que beau et doux, et il m'arrivait de l'imaginer, ou de le voir en rêve. Mes yeux étaient fermés, mais j'écoutais autant que je le pouvais et cette chanson m'atteignait en plein coeur. Bercée par cette voix de mon enfance, je me sentis partir ... partir ... et sombrer dans l'inconscience.

"""


J'ouvris les yeux. Il était tôt encore, le soleil venait juste de se lever. Je m'étirai et descendis souplement de mon lit. L'auberge était encore endormie et aucun bruit ne venait troubler ce silence, hormis le clapotis de l'eau toute proche et quelques voix qui passaient dehors. Je descendis l'escalier sur la pointe des pieds sans pouvoir éviter quelques grincements cependant. Pourtant je n'avais pas peur, je savais que personne ne me gronderait pour être sortie aussi tôt. D'ailleurs ici, j'avais le droit d'aller où je voulais. Quand je voulais. Papa disait que j'étais trop jeune, mais Maman le rassurait d'une voix douce et il se contentait de sourire. J'ouvris la porte et goûtai avec plaisir le soleil sur ma peau et la brise fraîche sur mon visage. Je marchai pendant quelques minutes, à peine deux et parvint à mon endroit préféré ici. Un petit endroit juste au-dessus de l'eau où personne ne venait jamais car il était trop escarpé pour la plupart d'entre eux. Mais il suffisait pourtant d'escalader la petite paroi rocheuse et de la parcourir sur la longueur. On arrivait alors à mon endroit favori, entouré de rochers avec une vue d'ensemble sur le lac, et on pouvait presque tremper les pieds dans l'eau. Je trouvai mes prises habituelles et arrivais sur le rocher d'un bond. Je me laissai glisser le long de celui-ci pour me recroqueviller à son pied. Je remontai mes genoux contre ma poitrine et appuyai mon menton dessus. Serrai les paupières. Fort.

"""


" Dépêche-toi Ash, ou c'est toi qui va tomber ! "

Je bondis sur le rocher le plus proche, et jusqu'au suivant, puis éclatai d'un rire frais. Je vis Etan tressaillir devant moi, puis esquisser un sourire.

" On n'ira nulle part comme ça ! Laisse-toi battre, ce sera plus facile ! " lançais-je pour le tenter.

Bien sûr que non, aucun de nous deux n'allait se laisser battre aussi facilement. Je l'observai un moment, tâchant de savoir quelle manoeuvre il allait tenter.

Etan était mon meilleur ami et je passais mes journées avec lui à m'amuser au bord du lac, quand je n'étais pas obligée d'aller aider mes parents à l'auberge. Notre jeu favori était de se balader sur les rochers en essayant de faire tomber l'autre à l'eau.

Je plissai les paupières, et soudain esquivai sur la droite alors qu'il bondissait sur moi.

"""


Adoptée. Tu as été adoptée.

Ce sont les mots exacts sortis de la bouche de ma mère. De celle que je croyais être ma mère. De celle qui avait été ma mère.

Je me recroquevillai et m'appuyai contre le mur. Les informations sont venues dans ma tête aussi rapidement qu'un Gobeur d'Ombreuse avalerait un insecte. Et maintenant, il me fallait faire le tri parmi toutes les infos que j'avais reçue ...

Mes parents habitaient Al-Poll. Je me sentais attirée par cette ville, j'avais l'impression que j'avais le devoir d'y aller ...

"""

Al-Poll.
La cité du Nord se tenait juste devant moi, et je fus obligée de la reconnaître très belle. Une fois dans la ville, j'errais dans les rues, puis finissais par m'arrêter dans une auberge qui m'avait semblé correcte. Et puis la journée du lendemain, écrasante. J'avais fait la plupart des rues de la ville, m'étais renseignée dans des auberges, en vain. Aucune trace de mes parents. Je commençais à ressentir la fatigue, la tristesse et la déception de mon voyage.

Et puis cette fameuse soirée. Qui avait compensé tout le reste, bien qu'elle eut été riche en émotions, plus fortes les unes que les autres. J'étais sortie dans les rues un soir, pour encore essayer de trouver la moindre trace de mes parents. Quand j'avais fini, énervée, que je n'avais aucune chance de les retrouver, j'avais pris la direction de l'auberge en projetant de repartir, malheureusement, quelques jours plus tard pour rentrer à Al-Chen. J'avais pris un raccourci pour rentrer, qui me faisait passer dans des petites rues. Et ils étaient apparus devant moi. Je savais qu'il y avait des brigands dans toutes les villes, mais me retrouver devant eux ne m'empêchait pas de me sentir vraiment prise au piège, sans aucune issue. Ils m'avaient abordée, naturellement. Et moi je réfléchissais au moyen de m'échapper. Je regardais les petites maisons qui bordaient la rue, en me demandant si c'était faisable.

* Après tout, les maisons, c'est comme les rochers ... Ce sont de gros rochers ... * avais-je pensé pour me rassurer.

Puis j'avais bondi d'un coup, tentant le tout pour le tout. Mon pied avait pris appui sur l'attache de la gouttière, que je sentis partir en arrière à cause de mon poids mais j'avais eu le temps d'agripper le bord du toit et me hissai rapidement sur celui-ci. Un simple coup d'oeil en arrière m'apprit qu'ils n'avaient pas bougé, et que la voie était libre. J'avais couru aussi vite que j'avais pu sur ce toit de tuiles. La descente avait été facile. La même chose à l'envers. Puis, hors d'haleine, j'étais arrivée devant un grand bâtiment, qui était la fameuse Académie, j'allais le savoir bientôt. La cheville foulée, une coupure à la main et à bout de souffle, je m'étais écroulée sur les marches. Et avait découvert l'Académie.



RPG

Citation :
L'Intendant de l'Académie, Jehan Hil' Jildwin, se tenait devant moi. C'était un personnage qu'on avait dit impressionnant, et je me rendis compte de la vérité de ces dires au moment où il était apparu devant moi. Mais le terme qui m'était venu le plus facilement à l'esprit en le voyant était rusé. Ironique. Presque tout, dans ses gestes et son visages me faisaient penser à quelqu'un de malicieux. Il se tint devant moi quelques instant en me détaillant avant que je prenne la parole d'un ton hésitant.

J'étais arrivée durant la nuit dernière, épuisée, avec une cheville foulée et une vilaine blessure à la main que je m'étais faite durant mon escalade de toits nocturne. Ma cheville me faisait vraiment mal et, j'avais essayé, bien entendu, de faire quelques pas pour essayer de rejoindre l'auberge à pieds, mais je n'avais réussi qu'à boitiller sur quelques centimètres avant de me dire, vaincue, qu'il serait plus prudent de rester ici, d'autant plus que je ne savais pas où je me trouvais et qu'il n'y avait pas grand monde dans les rues pour m'indiquer mon chemin ... La nuit était passée remarquablement lentement, puisque je n'avais presque pas dormi, restant sur la défense, au qui-vive. Même si cela ne m'avait pas déplu (j'adorais l'escalade sous toutes ses formes), mon état physique pourtant peu détérioré m'empêchait de recommencer. Mais à ma grande surprise, les portes du bâtiment qui se trouvait derrière moi s'étaient ouvertes bien plus tôt que je ne m'y attendais, et il en étais sortit des personnes devant lesquelles j'avais eu du mal à détourner le regard, tellement ils étaient gracieux et avaient une démarche presque féline. Je ne savais pas qui ils étaient, mais je sentais qu'il ne fallait pas leur manquer de respect ... Et puis tout à coup je me souvins. On m'en avait parlé quand j'étais petite. Je levais le regard vers le magnifique bâtiment, et reconnut l'Académie de Merwyn, ce grand dessinateur.
Le lieu m'apaisait et me plaisait, mais je ne m'attendis pas à voir un homme sortir de cette bâtisse pour se diriger vers moi. Il me détailla des pieds à la tête, et j'avais la nette impression qu'il pouvait comme, lire en moi. J'ignorais qu'il avait assisté à mon escapade nocturne. Il me fit un bref sourire, si ç'en était un, et me fit signe de le suivre. Je me levai malgré les protestations de ma cheville et serrai les dents en parcourant les couloirs à la suite de cet homme qui se déplaçait, lui, sans aucun bruit. Des couloirs, des portes, des escaliers, des couloirs, des portes, des escaliers ...
Il s'arrêta devant une porte, frappa, attendit une réponse qui ne tarda cependant pas à venir et me fit entrer.

J'ouvris de grands yeux en entrant dans la pièce. Elle était vraiment lumineuse, mais je ne saurais dire ce qui m'avait vraiment surprise. Pourtant, elle ne comportait pas de décoration particulière, juste un bureau normal. Normal ... Je la parcourus du regard avant de m'arrêter sur la silhouette qui venait vers nous. L'homme en noir se tenait un peu en retrait et me laissait devant, ce qui me mit légèrement mal à l'aise. Mais j'oubliais aussitôt pour me concentrer sur l'homme qui s'était arrêté de marcher.

L'Intendant de l'Académie, Jehan Hil' Jildwin, se tenait devant moi. Il se tint devant moi quelques instant en me détaillant avant que je prenne la parole d'un ton hésitant.

« Je suis à l'Académie de Merwyn, n'est-ce pas ? »

Je ne savais si j'avais été trop imprudente et si j'étais autorisée à prendre la parole. Mais je voulais tellement avoir raison, et savoir que mes premières hypothèses étaient justifiées. Je n'avais pas beaucoup entendu parler de cette académie, si ce n'est qu'elle avait été fondée par Merwyn, bien sûr. Mes parents adoptifs n'en parlaient guère mais l'air qu'ils prenaient pour en parler était suffisamment explicite pour moi. Un air rêveur, admiratif, presque respectueux. Maintenant que j'y étais, je les comprenait beaucoup mieux. Rien que l'endroit était écrasant. Les personnages, aussi. Ceux que j'avais vu sortir, les très peu nombreux que j'avais croisé dans les couloirs menant à cette pièce et enfin l'Intendant.

Justement, j'attendais qu'il me réponde ou qu'il me fiche à la porte ...


Autre

- Comment avez vous connus ce site ?
En cherchant un RPG sur les mondes d'Ewilan et le pacte des marchombres ^^

- Autre chose à nous dire ?
/




avatar

Intendant de l'Académie
Messages : 552
Inscription le : 13/07/2008
Age IRL : 76


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Aislinn Callahan [Terminée]   Dim 1 Mai 2011 - 23:22

[HRP : Très bonne fiche, à laquelle je n'ai absolument rien à redire ! En temps ordinaire, je t'aurais répartie directement, mais comme tu as une arrivée à l'Académie originale et inhabituelle, je pense que je peux me permettre de développer un peu. Very Happy ]

- Vous pouvez sortir, Kylian, merci de m’avoir amené notre jeune amie.

Le garde faisait décidément du zèle depuis qu’il avait été réprimandé pour ses mauvaises actions. Jehan le regarda partir, et quand ils furent seuls, se tourna vers la visiteuse impromptue. Elle avait l’air en cavale, vu ses cheveux emmêlés, le fait qu’elle n’ait pas d’affaires sur elle, qu’elle ait les genoux sales et se tienne bizarrement. Bah, ce n’était pas rare de trouver des gens à la porte de l’Académie qui demandaient asile pour quelques jours. En vérité, les hauts murs de l’Académie en décidaient plus d’un à y chercher protection plutôt que dans la ville basse, et l’Intendant pouvait le comprendre. Il y avait toujours un lit pour les invités de passage, et de la place pour les nouveaux élèves. C’était le but de Merwyn lorsqu’il avait fondé l’Académie, il y a de ça quelques années : que tout le monde puisse y entrer, sans discrimination.

- En effet, jeune fille. Et j’en suis le digne Intendant, Jehan Hil’Jildwin, et comme vous pouvez le deviner, c’est moi qui me charge des inconnus qui apparaissent entre nos murs.

Il pouvait lui demander ce qui s’était passé, mais il ne doutait pas que si c’était quelque chose de grave, comme une invasion de Siffleurs enragés, il finirait forcément par le savoir. Non, plutôt rester diplomatique – il en allait de l’image de marque de cette école. Il n’avait aucune raison de la renvoyer hors de l’enceinte ; elle n’avait pas l’air d’être un Mercenaire du Chaos sanguinaire venu chercher vengeance, mais plutôt d’une élève potentielle.

- On m’a rapporté que vous avez été trouvés par notre jeune garde alors que vous dormiez sur les marches, blessée. Je peux vous proposer de rester ici quelques temps, si vous le souhaitez. Nos portes sont toujours ouvertes pour ceux qui en ont besoin.

Il fit une pause. Lui proposer maintenant ? Pourquoi pas. Elle n’était pas sur ses listes de répartition, mais ce n’était pas rare, et il saurait s’arranger pour faire changer les registres.

- Bien entendu… je peux aussi vous proposer un engagement plus permanent. Vous êtes jeunes, et vous avez l’air débrouillarde, ou c’est un cadavre qu’on m’aurait apporté ce matin. Que diriez-vous de sortir de ce bureau en tant qu’élève de l’Académie de Merwyn ? Nous enseignons à tous, des guerriers aux marchombres en passant par les dessinateurs, les érudits, ou les rêveurs.




_______________
Jehan Hil' Jildwin, Intendant de l'Académie de Merwyn, personnalité multiple et indivisible.
Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Aislinn Callahan [Terminée]   Lun 2 Mai 2011 - 16:03

  • Je souris avec soulagement en entendant son offre de rester quelques jours parmi eux, pour me remettre un peu sur pieds. En même temps, j'hésitais à accepter, malgré l'envie qui montait en moi de rester ici, rien que pour quelques jours. Mais il était vrai que j'avais déjà une chambre à l'auberge, que mon cheval y était resté et mes affaires également ... Il était plus raisonnable - enfin, dans un sens non médical - que j'y retourne, et ce dès maintenant. J'ouvris la bouche et m'apprêtais à lui faire part de ma décision, mais, après une petite hésitation, il continua sur sa lancée et me surprit encore une fois.

  • Je buvais ses paroles, malgré moi. Marchombres, dessinateurs, rêveurs ... Je n'en savais pas beaucoup sur eux, mais déjà leur nom me faisait rêver. Les marchombres, surtout. Mes parents adoptifs m'en avaient également parlé et dès mon plus jeune âge, je me surprenais à m'imaginer marchombre. Je savais que j'avais envie de rester, je le sentais dans tout mon être. Mais en étais-je capable ? Je pensais bien que ce serait dur, et que la proposition de l'Intendant n'était pas à prendre à la légère. Mais j'en avais tellement envie ... Et puis, quand on veut, on peut, après tout ! C'était une maxime qui avait guidé mon enfance, que me disais toujours mon père quand j'hésitais à prendre une décision ou à faire quelque chose. Alors j'allais, une fois de plus, la mettre en application, pour quelque chose qui allait peut-être changer ma vie, pour cette fois. Mais que je ne regretterais pas, je le savais.

  • J'offris un grand sourire à l'Intendant qui était resté silencieux pendant que je réfléchissais à sa proposition. Un sourire heureux, décidé et prometteur.

    « Eh bien .. J'accepte votre deuxième proposition. »
  • Maintenant que j 'avais décidé de rester, je n'en avais qu'encore plus envie de commencer à apprendre dans cette Académie, à découvrir ce que je ne savais pas et apprendre, tout. Je lui posai néanmoins une deuxième question, pour avoir quelques explications et qu'il comprenne le sous-entendu de la voix que je choisissais.

    « Comment sont organisée les ... formations ? Par exemple, si je veux suivre un enseignement marchombre, comment est-ce que cela se passe ? »
  • Je lui adressai un petit sourire gêné, car cela devait être énervant de tout ré-expliquer de l'Académie, des formations et des groupes pour chaque personne qui arrivait à l'improviste, comme moi. En même temps, je ne pus m'empêcher de jeter un regard incrédule autour de moi, et par les fenêtre du bureau de l'Intendant. J'allais rester ! J'allais vivre ici ! J'étais ici "chez moi". Cela me semblait impossible, et j'étais un peu triste de quitter ma famille adoptive qui avait tant fait pour moi. Mais cela ne me semblait pas un hasard si je devais rester ici, à Al-Poll. Peut-être que j'allais retrouver mes parents ? Qui sait.

  • L'Intendant me sourit et me répondit, comme tout à l'heure, avec l'air de celui qui a des heures devant lui.


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Aislinn Callahan [Terminée]   



 
Aislinn Callahan [Terminée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires
-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Académie de Merwyn :: Partie présentations et répartitions :: 2011-