Marquer tous les forums
comme lus

Sujets actifs du jour
Voir les nouveaux
messages depuis
votre dernière
visite
AccueilGinetteTu t'es vu quand t'as bu? [Terminé]
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Forum RPG Ewilan école Merwyn RP Ellana Edwin Merwyn Vivyan Ts'Liches Marchombre Al-Poll All-Jeit Dessin Académie jdr Poésie RPG école médiéval fantasy Bottero jeu de rôle jeux de rôle RP forum quête monde salim duom
 

Partagez | 
 

 Tu t'es vu quand t'as bu? [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Maître des écuries
Messages : 165
Inscription le : 26/04/2010
Age IRL : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Tu t'es vu quand t'as bu? [Terminé]   Mar 5 Avr 2011 - 20:59

Claryse n'avait jamais aimé les fêtes. Elle avait toujours dit que c'était pour les nazes, ceux qui ne savaient pas quoi faire de leur vie, ceux qui attendaient les grandes occasions pour s'amuser. Elle n'avait pas que ça à faire que s'amuser, pas que ça à faire que jouer les belles Dames. Ou l'élégante et polie Maître des Ecuries. Les mondanités lui filaient la chair de poule et elle ne se sentait bien que dans un environnement normal. Pour elle, normal signifiait odorant la paille et les chevaux ou alors calme et reposant. Tout ce Bal tournait en rond. Pourquoi fêter une bataille? Pourquoi se réjouir d'avoir tué ses ennemis? Se croyaient-ils à l'abri de tout? Le sanglant épisode d'un mois plus tôt ne leur avait-il pas prouvé qu'ils avaient d'autres choses à faire? Elle ne savait pas, comme reconstruire tout ce qui avait-été détruit, respecter les morts ou aider ceux qui avaient été traumatisés par cette barbarie? Elle-même avait encore ces images qui tournaient en boucle dans sa tête. Film muet ou sonore qui lui, la dégoûtait. L'horreur humaine n'avait pas de fin. La marchombre n'arrivait pas à oublier cette nuit-là et l'horreur ressentie. 'Fin, elle ne voulait pas vraiment oublier, elle voulait se souvenir de ce sentiment pour qu'elle n'en soit plus jamais la cause. Elle arrivait juste à le mettre sur pause ce film, y faire abstraction.


Elle entendait les éclats de voix et de rires. De ce lieu stratégique, elle entendait assez bien la musique sans avoir à parler aux gens. Heureusement, les professeurs n'avaient pas l'obligation d'être présents à la réception et elle avait pu rester dans sa bulle rassurante. La foule l'oppressait et les mondanités l'ennuyaient. Faire semblant d'être heureux était une telle perte de temps surtout quand toute votre attitude clame le désintérêt. Il y en avait de plus en plus incapables de percevoir ces expressions pourtant explicites selon elle. Faire comme si c'était mentir. L'expérience lui avait montré qu'elle ne savait pas aussi bien mentir qu'elle le pensait alors elle ne voulait pas s'engager dans une conversation sans saveur. Ne pas devenir fade. Invisible et impalpable pourquoi pas mais pas la fadeur. Elle n'aimait pas être obligée de faire ce qu'elle n'aimait pas.


Après cette courte explication quant à sa non-participation à l'évènement national, entrons dans le vif du sujet.


Claryse était couchée entre deux colonnes du portique est. Pour être précise, entre la 8ème et la 9ème en partant des jardins. Le dos appuyé sur la 9ème. Passons. Elle écoutait la musique entraînante populaire qui lui parvenait atténuée aux oreilles. Allez savoir pourquoi, cela lui donnait envie de danser. S'afficher devant tout le monde surtout pas. L'esprit de fête l'envahissait un peu surtout depuis qu'elle avait demandé au cuisinier tout à l'heure de lui concocter un cocktail sucré. Il avait ronchonné, prétendant que c'était pas son boulot et que c'était au Bal qu'il fallait qu'elle s'adresse puis elle l'avait eu. Il était si bon, elle pourrait continuer de vanter intérieurement les mérites de cet homme. Frais et délicieux. Légèrement excitant.


Elle tapa le rythme de la chanson tout en sirotant sa boisson. Elle appréciait les bonnes choses de par son éducation, et c’était pareil pour l’alcool. Adossée contre la pierre comme elle l’était, elle se sentait bien mais tentait de refouler une part d’elle-même qui aurait bien aimé s’amuser un peu. L’autre se disait qu’elle n’avait pas que ça à faire et qu’elle allait devoir choisir entre continuer de se laisser bercer pas la musique ou aller dormir. Elle avait du sommeil en retard. Ou alors, elle devrait peut-être préparer son projet qui allait aboutir bientôt, du moins elle l’espérait. Elle ferma alors les yeux quelques instants profitant de la paix qui régnait dans cette enfilades de colonnes. La musique était entrainante, entêtante et attirante.


Peut-être devrait-on dire enivrante?


_______________
Le plus beau, le plus charmant, le plus séduisant c'est bien évidemment Kylian ♥
"Obsessed by a fairytale, we spend our lives searching
for a magic door and a lost kingdom of peace"

Eugene O'Neil




Clarysse Vornang ... Halina Nilsan alias Nymphe Nadorable Nordique I love you
avatar

Mercenaire du Chaos et Maître de la boutique du Talion
Messages : 306
Inscription le : 06/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu t'es vu quand t'as bu? [Terminé]   Mer 6 Avr 2011 - 17:34

On dirait pas comme ça, hein, mais un sac rempli de bouteille, c’est lourd !
Boarf, c’est pour la bonne cause !

-Les poneys chaaaantent et daaaansent….et j’suis pas un poney, parce que j’fais pas d’caca papillon…


Et oui, l’alcool monte dangereusement à la tête. Très dangereusement.
Il valait mieux pour Elio que personne ne le voit dans cet état. Car c’était pitoyable, complètement pitoyable.
Il titibua tant bien que mal vers le portique est, où il s’écroula à terre. Fort heureusement il réussit à sauver le précieux sac, préférant s’éclater le visage contre la pierre plutôt que de casser les bouteilles !
En relevant son visage bouffi il s’aperçut qu’une jeune fille le regardait, hésitant visiblement entre le fou rire et l’inquiétude.


-B’soir…


Il se mit à rire, seul, et sans savoir pourquoi. Il rampa à terre pour rejoindre la fille. S’approchant d’elle, il la fixa.

-T’pas moche.

Elle avait un joli visage ovale, très bien encadré par ses cheveux courts. Et ses petits yeux noisettes qui le fixaient était bordés de grands cils noirs qui lui donnaient un regard captivant.

-Ou alors j’suis vraiment bourré…


Vu l’expression qu’elle tira, il venait de se tromper sur le compliment. Non, parce que c’était un compliment, hein !
Elle allait fuir, elle aussi. Ils fuyaient tous dès qu’il s’agissait de le connaitre. La preuve, il se fuyait lui-même.
Il poussa le sac vers la jeune fille, et s’installa à côté d’elle. Il sortit avec un grand cri de triomphe une bouteille de pur-feu, l’alcool le plus fort de tout Gwendalavir.
Il dévissa avec difficulté le bouchon, avant de porter le goulot à ses lèvres. Il vacillait, mettant presque plus d’alcool par terre que dans sa bouche grand ouverte.
Sentant encore le regard de la fille sur lui, il s’arrêta.


-‘Fait, t’es qui toi ?


Il s’approcha de son visage, comme obnubilé de ses yeux vitreux.

-Est-c’que t’es un poney ?


Il reprit, plus sérieux encore si cela pouvait être possible.


-Nan, parce qu’il existe des poneys. Si si, j'te jure! C’est roooose, ou bleuuu, parfois jaune ! Touuuutes les couleurs. Et ils sont gentils. Ils font des cacas papillons ! T’as déjà fait des cacas papillons, toi ? Et des pets paillettes ? Tu fais des pets paillettes ?

Non non, il ne rigolait pas. Il était bien sérieux.
Elera devait être un poney. La voilà la solution ! Elera était un poney ! Et les poneys n’aiment pas les hommes méchants comme lui ! Les poneys ne tuent pas leurs pères !
Soudain le visage de la fille lui revint en mémoire.


-Héééé mais j’sais ! T’es l’amie des poneys ! J’t'ai déjà vu à l’écurie.


Il hocha la tête rapidement, faisant secouer ses mèches blondes.


-Le mien c’est Eolwyn. Mais c’pas un poney, lui, il est comme moi. Pis il sait pas faire les pets paillettes ! Ah ça non !


Il pointait son doigt en l’air le faisant bouger ridiculement pour dire « non » avec son corps. Il riait, aux éclats. Oui oui, Elio riait.
Il loucha sur sa bouteille déjà à moitié vide. Regarda la fille.


-T’en veux ?

Il lui tendit la bouteille.

-Profite. C’est la touuuute première fois que j’offre un truc à…à…c’quoi ton nom déjà ?


La nuit promettait d’être longue. Très longue.
Et riche en poneys.



_______________

                 Et toi, Invité, veux-tu connaitre mon histoire ?

                           Gérant de l'Arma Gauche et du Talion


avatar

Maître des écuries
Messages : 165
Inscription le : 26/04/2010
Age IRL : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu t'es vu quand t'as bu? [Terminé]   Jeu 7 Avr 2011 - 18:55

Claryse sursauta quand elle entendit un bruit derrière elle, interrompue dans une de ses éternelles réflexions métaphysiques. La cause ? Une chanson étrange, un bruit de chute et de trucs en verre qui s’entrechoquent. Elle regarda d’abord d’un air hagard la forme -humaine ?- qui rampait très élégamment dans sa direction tenant fermement contre sa poitrine un sac. Le jeune homme –puisque s’en était un- la salua et elle sentit les vapeurs d’alcool l’entourer. Les machins en verre étaient donc des bouteilles et lui semblait bien imbibé. Elle hésita entre rire et le raisonner : il abimait son foie et demain ne se souviendrait plus de rien. M’enfin, il avait l’air de s’en foutre et de bien s’amuser avec ses délires étranges et son rire même s’il elle n’avait pas compris toute la phrase.


Elle eut un petit sourire lorsqu’il continua et se renfrogna à la reprise de son compliment. Il se croyait tombeur lui ? Avec ses cernes et traits creusés et maigre comme un clou ? Il nageait dans ses vêtements d’une propreté douteuse. Il avait de longs cheveux blancs et des yeux bleus que l’on aurait pu qualifier de beaux s’ils n’avaient pas été dilatés et injectés de sang, par l’alcool présumait-elle. Elle le regarda engloutir une énorme lampé d’alcool et en fit profiter le sol par la même occasion. Quel gâchis… Elle n’arrivait pas à voir ce qu’il y avait de marqué dessus. Sentant son regard ou alors en mal de communication, il lui demanda qui elle était. Elle ouvrit la bouche pour lui répondre mais il embraya tout de suite sur son délire. Ahah ! Elle comprenait mieux la chanson - ?- maintenant. Des poneys roses… Mais oui c’est ça. Et ils font des cacas papillons ? Super ! ça va aller vieux… Il disait ça avec un si grand sérieux qu’elle ne pouvait pourtant s’empêcher de sourire.


La petite marchombre vit son cerveau embrumé mouliner dans le vide et réfléchir. Il eut l’air d’avoir une révélation en la reconnaissant. L’amie des poneys… Mais bien sûr. Ah ! Eolwyn. Il continua, l’empêchant de décrocher son attention de son histoire si…captivante ? Alors eux deux n’étaient pas des poneys ordinaires. Ah non, son poney n’était pas un poney mais était comme lui… Hum, ça demandait une trop grande réflexion pour qu’elle analyse le délire psychotique du jeune homme. Elle regarda son propre verre vide alors qu’il regardait le sien et se dit qu’il était plus alcoolisé qu’elle ne l’aurait cru. A sa grande surprise, il lui proposa de boire avec lui et lui tendit sa bouteille. Elle devait avouer que ça la tentait bien : s’amuser et ne penser à plus rien. Et puis, si elle faisait quoi que ce soit d’honteux, aucuns d’entre eux de s’en souviendrait. Elle réfléchissait trop et posa son verre vide par terre.


-J’accepte avec plaisir !


Elle saisit la bouteille et l’observa un quart de seconde, notant que c’était du pur feu de bonne qualité. Il l’avait peut-être volée, se dit-elle en portant le goulot à ses lèvres. Elle allait être impliquée dans cette histoire ! Et puis zut hein ! Ce soir, la prof’ serait indisponible. Elle grimaça lorsque le liquide traça un trait brûlant sur son gosier lorsqu’elle avala. C’était plus agréable qu’elle l’aurait imaginé, ça réchauffait et ses vapeurs commencèrent à atteindre son cerveau. Elle en prit une seconde gorgée et rendit sa bouteille au garçon. Elle allait laisser à l’alcool le temps de faire son effet. La discussion en deviendrait tout à coup plus marrante. En attendant, elle lui répondit :


-Claryse. Et toi, Monsieur Poney ?


Elle reposa sa tête contre la pierre en le regardant, il prit une gorgée avec difficulté et lui repassa la bouteille. Le manège se répéta quelques instants puis la brunette commença à se sentir bizarre. Le monde devint flous sous ses yeux mais elle était toujours aussi consciente. Elle avait l'impression de se sentir plus en forme, plus à l'aise face à un inconnu. Elle sourit et se demanda si toute la soirée serait comme ça. Elle découvrait le terme "pompette". A quand le "déchirée"? Peut-être qu'elle verrait des poneys magiques elle-aussi !


-Oulah ! Pourquoi t'es tout brouillé? J'ai pas bien brancher le décodeur? Tu m'excuses Monsieur Flou mais j'ai soif !


Elle lui chipa la bouteille des mains et la finit cul sec. Pour sa défense, des témoins confirmeront qu'elle était presque vide. Et oui, c'est chimique: l'alcool ne désaltère pas, il donne soif ! Claryse Vornang allait vivre la soirée la plus folle de sa vie.



_______________
Le plus beau, le plus charmant, le plus séduisant c'est bien évidemment Kylian ♥
"Obsessed by a fairytale, we spend our lives searching
for a magic door and a lost kingdom of peace"

Eugene O'Neil




Clarysse Vornang ... Halina Nilsan alias Nymphe Nadorable Nordique I love you
avatar
Ultra BG

Ultra BG
Messages : 251
Inscription le : 27/06/2010
Age IRL : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu t'es vu quand t'as bu? [Terminé]   Sam 9 Avr 2011 - 13:44

    Encore tout enjoué par sa brève, mais néanmoins riche en émotion, intervention au bal, Kylian se dirigea en fredonnant vers le lieu de son tour de garde. Naturellement c'était un coin éloigné au possible des festivités, ridiculement barbant à surveiller puisque rien n' était susceptible de s' y passer - Evidemment les réjouissances c' était de l' autre côté- mais il n' avait pas vraiment le choix. Au fur et à mesure qu' il se rapprochait du lieu sur lequel il était censé rester le reste de la soirée et de la nuit, sa bonne humeur décroissait, fondait même comme neige au soleil. Génial, à ce rythme la il finirait déprimé voir dépressif avant même de l' avoir atteint. Ralentissant de plus en plus en grimpant les marches, le jeune garde traînait les pieds, boudeur. Il n' avait vraiment, mais alors VRAIMENT pas envie de réaliser ce tour de garde aux horaires minables, surtout tout en sachant que les 98% des résidents de l' académie étaient en ce moment même en train de s' éclater au bal qui se tenait quelques pas plus loin dans les jardins et auquel il aurait bien aimé participer un peu plus longtemps. Sauf qu' il n' avait pas le choix.

    Le jeune homme parvint finalement bon gré mal gré à son lieu de résidence du soir et s' y posta avec résignation. La première chose qui le frappa fut le silence. Un silence agacant, vide de sens, tout comme prévoyait d' être sa soirée.
    Trop bien...
    Il observa rapidement les alentours sans convictions et s' adossa à la muraille derrière lui en soupirant.
    Cela faisait à peine quelques minutes qu' il était la et il en avait déjà marre. Difficile de tenir toute une nuit dans ces conditions, sans même Locktar pour lui tenir compagnie, cette soirée risquait d' être soporifique.
    Non seulement il s' ennuyait à mourir mais en plus il avait faim.
    Hey mais.. ?
    Petite lueur d' espoir, maigre consolation à sa morosité: Il n' avait qu' a redescendre au bal pour piquer un truc à manger ! Ca ne durerait que 5 pauvres petites minutes et puis ca l' occuperait un peu.

    Cette perspective en tête, Kylian bondit sur ses pieds et se dirigea de bon coeur vers le lieu de l' animation, dévalant les marches avec entrain. Il avait l' impression de retrouver sa bonne humeur au fur et à mesure qu' il se rapprochait des jardins et, quand il cru entendre les premiers sons des musiciens, il retrouva complètement le sourire.
    Bon, il n' était pas censé s' attarder, encore moins y rester n' empêche que...
    Il allait devoir faire attention aussi à ne pas se faire repérer par une personne qui connaisse sa position et sa supposé activité du soir, il ne fallait surtout pas qu' Edel soit au courant ! C' était certes un pauvre et bref petit passage, n' empêche qu' il devrait être la haut à l' heure qu' il était ! Bon, il allait devoir faire attention et pour cela, autant éviter au possible les lieux trop bondé. Il n' avait qu' a passé par le portique et le tour serait joué !
    Le jeune homme bifurca à la première intersection et se dirigea vers celui ci.

    Heeeeeeeeee...!?
    Kylian hésita entre se pincer, s' enfuir en courant ou encore se mettre à rire. Il ne fit aucun des trois et observa les deux individus à quelques mètres de lui qui ne semblaient pas du tout l' avoir remarqué et pour cause, ils ne semblaient pas vraiment très frais.
    Elio et...La marchombre !?
    Finalement, le jeune homme haussa un sourcil et se dirigea vers eux en souriant. Tant pis, il irait chercher à manger plus tard, il n' avait pas si faim que ça à la réflexion.


    - Bha alors ? On attend pas les copains pour s' amuser ?

    Il s' approcha d' Elio les yeux brillants et lui chipa la bouteille des mains avant de la porter à ses lèvres. L' alcool lui brûla la gorge et il n' en avala que deux grosses gorgées avant de parvenir à stopper le flux.
    La vache ! Ca arrachait ce truc ! Il commencait direct avec du pur feu lui ?
    Grimaçant de surprise face au gout très alcoolisé de l' alcool en question, Kylian reposa la bouteille au sol.


    -Bha putain t' es pas un p' tit joueur toi !

    Et puis il l' observa et l' écouta. La pupille dilatée, un discours un peu con, il rigolait pour rien, pas de doute possible, il n' en était pas à sa première bouteille.

    *Tu m' étonnes qu' il puisse boire ca comme ca, il est déjà complètement arraché ! *

    Il avait pourtant quelque chose de changé. Était-ce ses grosses cernes sous les yeux ? Ou bien cette courte pilosité de gars mal rasé ? Peut être, peut être pas.
    Kylian se mit à rire et lui répliqua, taquin.


    - Depuis quand les prisons de Gwendalavir organisent des journées portes ouvertes pour les taulards ?

    Il le regarda et lui sourit, il était vraiment heureux de le retrouver. Puis il jeta un coup d' oeil à la marchombre, assise face à lui un petit sourire en coin.

    Comme on se retrouve...




_______________
avatar

Mercenaire du Chaos et Maître de la boutique du Talion
Messages : 306
Inscription le : 06/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu t'es vu quand t'as bu? [Terminé]   Sam 16 Avr 2011 - 15:59

La dénommée Claryse accordait à présent sa vitesse de grandes gorgées à merveille à celle d’Elio. Elle promettait l’amie des poneys ! Mais elle ne tenait pas grand-chose, dès les premières gorgées elle vacilla, et eu un hoquet démontrant bien que la demoiselle n’avait pas l’habitude de se frotter à un alcool si fort.
Ah les poneyttes, j’vous jure !
Sa phrase suivante prouva la démonstration précédente. Même ivre, l’ancien corbac ne se trompait jamais sur les autres. Leurs masques étaient tellement faciles à déchiffrer.
Mais bon. Là, il se bourrait la gueule, donc, on s’contente de déchiffrer s’ils tiennent l’alcool ou pas, et pis c’est tout, hein !

Un fou rire le prit, sans aucune raison valable, tandis qu’il ingurgitait de nouvelles doses de pur feu.


-Hééé Claryse Poneytte. Moi c’est Elio. Et même que…


Il rota bruyamment.


-…et même que j’suis un trèèèès mauvais garçon !


Il rit bêtement, s’approchant de la marchombre avec des yeux qui se voulaient dragueurs, mais qui n’atteignaient pas vraiment leurs buts.

- Bha alors ? On attend pas les copains pour s' amuser ?


Le jeune homme sursauta à la voix bien connue de son ami.
Kylian !
Kylian était venu faire la fête avec lui ! Et il n’était pas acoquiné de l’autre cruche de rêveuse ! Son p’tit garde à lui, rien qu’à lui !
Il se laissa chiper la bouteille, bien parce que c’était lui, hein !


-Haaan, mon poney préféré !


Mon étalon, oui.


-Bha putain t' es pas un p' tit joueur toi !
dit-il après avoir bu quelques gorgées de femme.

Comprenant à peine le compliment de son ami, l’apprenti guerrier lui renvoya un regard plein de sous-entendu.

-T’as devant toi l’étalon, chef des poneys et poneyttes !


D’un geste, il attira le garçon à lui, afin qu’il les rejoigne, de près. Son regard dilaté couvait amoureusement le garde.

- Depuis quand les prisons de Gwendalavir organisent des journées portes ouvertes pour les taulards ?


Il souriait, et putain de bordel, qu’est-ce qu’il pouvait aimer son sourire à lui ! ça lui donnait envie de l’choper, ce sourire, de le prendre entre ses dents et ses lèvres, et d’le garder, pour toujours.
Il désigna Claryse du doigt, qui profitait de l’instant pour rattraper son retard sur le guerrier.


-Elle…c’est Claaaaryyyyssssse, reine de Poneys !

Il s’approcha de l’oreille de Kylian, mais ne parvint pas pour autant à chuchoter.

-Elle sait faire des cacas papillons, et des pets paillettes !

Il ouvrit de grands yeux admiratifs.

-Tu sais faire ça, toi ?

Il lui prenait la main, mort de rire.

-Parce que moi…j’suis pas un poney. Et j’fais pas des paillettes.

Il regarda ses deux acolytes, l’air soudain abattu et la voix plus rauque que jamais.

-J’sais faire que du sang…


Il prit une autre bouteille, et la but du quart cul-sec, oubliant de suite ce qu’il venait de dire.
Il fixa Claryse et lui dit, tout sourire, et légèrement rougi :


-Lui, là, Kylian, c’est à moi ! Vas pas y foutre tes sabots comme l’autre poneytte rêveuse, okay ?


Et instinctivement, enfin, si on peut vraiment parler d’instinct vu l’état de notre noble héros, il posa une main d’emprise sur la cuisse du garde.
Propriété privée, qu’on soit clair.


Il se passa quelques petites secondes, durant lesquelles il ne réalisa toujours pas que son ami était sobre, puis il eut comme une révélation.

-Hééé les poneys ! ça vous dit on fait un streap poker ?! Le poney à poil à perdu !

Puis, légèrement plus sérieusement. Mais alors, très légèrement.

-ça a des couilles, un poney ?





[Désolé de la grossièreté, mais c’est Elio. Et Elio ivre xD]


_______________

                 Et toi, Invité, veux-tu connaitre mon histoire ?

                           Gérant de l'Arma Gauche et du Talion


avatar

Maître des écuries
Messages : 165
Inscription le : 26/04/2010
Age IRL : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu t'es vu quand t'as bu? [Terminé]   Jeu 21 Avr 2011 - 23:58

C’était fou comme il riait souvent le mec devant elle, il partait quand l’envie lui prenait dans un fou-rire extravaguant qui lui faisait briller les yeux et ingurgiter encore plus d’alcool. Son humeur était instable et bizarre mais c’était sûrement dû aux quantités astronomiques de pur feu qu’il avait dans l’estomac. Soudain, il furent interrompus par une remarque ironique provenant d'un voix qu'elle connaissait trop bien à son goût. Elio, puisque Monsieur Poney avait enfin un nom, salua l’arrivée du clown avec une exclamation enjouée. Et merde ! Il voulait pas la laisser tranquille le roux ? Pour une fois qu’elle passait une bonne soirée, il fallait encore qu’il s’incruste ! Il la suivait partout ou quoi ? N’avait-il pas compris qu’elle ne le combattrait pas et que son petit sourire n’arrivait pas à la désarmer ? Encore que… Etait-ce l’alcool ou son état d’esprit actuel qui la rendait à fleur de peau ? Elle réalisait alors, qu’il était beau ce gus... Elio fut son sauveur d’idées malsaines et elle pouffa lorsqu’elle l’entendit le surnommer étalon. Ou du moins, elle cru qu'il était en train de l'appeler ainsi. Oui, vous avez bien lu : Claryse pouffa: elle ne le considérait pas trop comme un cheval aussi noble mais plutôt comme un poney normal ou alors croisé avec l’âne. Ce croisement expliquerait son entêtement quasiment animal.


Elle se pencha alors sur la question plus intensément pour déterminer à travers le brouillard alcoolisé quel animal conviendrait le mieux au mec-au-nom-inconnu. C’est fou comme l’alcool peut faire partir dans des débats inutiles avec soi-même. La sangsue lui plaisait bien mais bon c’était un peu moche comme bestiole et lui il avait un peu plus la classe que ça. Le chien, qui avait jailli au détour d’une de leur passionnante conversation, lui semblait être un animal être trop fidèle et noble pour un fourbe menteur dans son genre. Et puis la souris de leur première rencontre c’était révélée plus maligne que le chat et était moins discrète que ne l’est le rongeur. Elle chercha quel animal pouvait avoir une aussi mauvais foi que lui lorsqu’il était partit la dernière fois mais ne trouva pas, ça devait être une de ses caractéristiques propres et inimitables. Après avoir passé en revue, le coq, la chèvre, le paon, le renard, le lapin, le cochon, le poisson, l’ours, le singe, le cerf, l’escargot et un certain nombre de croisements impossibles elle revint un peu déçue sur son idée du départ mélangée à un autre animal. Si l’on pouvait croiser un âne avec un renard, ça donnerait un rouquin buté, rusé mais agaçant, et qui semblait en apparence mignon. Et puis, une carotte suffisait à la faire avancer. Dans son cas actuel, la promesse d'un combat permettait qu'il la laisse en paix.


Concentrée comme elle l’était sur ce sujet tellement intéressant, elle avait raté une partie de la conversation tout aussi passionnante entre les deux gars. Elle fut tirée de se rêverie par Elio qui l’alpagua pour lui dire de pas toucher à son Kylian. Alors comme ça l’animal mutant avait un nom? C’était plutôt bizarre de connaitre enfin ce qu’il lui avait tu avant. Il perdait son grade, l’inconnu qui ne l’était plus, et n’allait pas être content qu’elle puisse enfin l’appeler par son prénom. Personellement elle s’en foutait pour l’instant mais tout renseignement pourrait être utile ultérieurement. Elle déclara en saisissant la bouteille dans les mains de son Poney préféré et en buvant goulûment une nouvelle gorgée :


-Aucune chance t’inquiètes pas ! J’suis pas zoophile !


Et elle eut un grand sourire énigmatique devant la tête étonnée des deux z’amoureux. Bah oui, elle en avait déduit qu’ils étaient ensemble puisque l’un tenait la cuisse de l’autre avec un air possessif sur le visage. A vrai dire, elle n’y réfléchit pas longtemps, trop occupée à boire à la bouteille puis à compter les étoiles dans le ciel en chuchotant, le nez en l’air. Ne vous y trompez pas, c’était super intéressant pour quelqu’un qui est en train de prendre sa première vraie cuite.


Un. Deux. Trois... Treize... Dix-huit. Dix-neuf. Vingt… Trente-deux…


Elle en était à quarante-neuf points brillants dans le ciel estival nocturne quand le plus bourré d’entre eux fit une proposition de jeux. Elle devait bien avouer que le nom semblait présager quelque chose de marrant qu’elle aurait envie d’oublier le lendemain. Elle ne savait pas pourquoi elle pensait ça… Ah oui, peut-être le ‘à poil’ utilisé dans cette exclamation enjouée, ou alors c’était son sens de l’observation de marchombre. Elle reconnut intérieurement qu’elle ne voyait actuellement pas grand-chose d’intéressant et qu’elle n’en n’avait rien à foutre de décrypter quelques réactions ce soir. L’air un peu coupable, elle déclara :


-J’veux bien mais… j’sais pas jouer à ton strip-machin. Vous m'expliquez les Poneys?


Elle s’étouffa avec l’alcool qu’elle était en train de boire à la question suivante. Oui, en effet, elle avait piqué une bouteille du blond dans son sac parce qu’elle en avait marre d’attendre que ça fasse le tour et puis, ça lui occupait les mains. Elle ne réalisait pas que tout ce qu’elle était en train de boire risquait de la rendre vraiment mal et de lui faire faire des choses qu’elle ne voudrait peut-être pas. Tout ce qu’elle voulait pour l’instant, c’était s’amuser. Elle réfléchit alors intensément, comme si sa réponse avait vraiment une importance quelconque puis éclata de rire en imaginant ce qui pourrait bien remplacer les attributs masculins dans un délire de Poney, paillettes et papillons. Ne trouvant pas rationnellement quelque chose qui conviendrait, elle préféra observer la réaction du rouquin et attendre bien gentiment en sirotant son pur feu une explication sur le jeu. L’alcool n’avait pas encore atteint la zone du cerveau qui l’empêcherait de réfléchir et lui permettrait d’entrer dans le monde des Poneys bourrés.



_______________
Le plus beau, le plus charmant, le plus séduisant c'est bien évidemment Kylian ♥
"Obsessed by a fairytale, we spend our lives searching
for a magic door and a lost kingdom of peace"

Eugene O'Neil




Clarysse Vornang ... Halina Nilsan alias Nymphe Nadorable Nordique I love you
avatar
Ultra BG

Ultra BG
Messages : 251
Inscription le : 27/06/2010
Age IRL : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu t'es vu quand t'as bu? [Terminé]   Dim 24 Avr 2011 - 20:28

    A la seule vue de la mine étonnée de son ami, Kylian ne pu s' empêcher de sourire. Qu' est ce qu' il était content de le voir celui la ! Il avait l' impression que ça faisait une éternité qu' ils ne s' étaient pas croisés ! Et puis quel accueil il lui réservait ! Il n' avait vraiment pas de quoi se plaindre, L'intervention d' Elio venait tout à coup de redorer son morne début de soirée.
    Poney ? Il avait bien dit poney ?
    Bon, il n' était pas trop sure du terme dont-il l' avait qualifié mais cela avait tout l' air d' être un compliment alors il était content. En plus il avait dit "préféré" alors peut importe ce qu' il était si il était "son préféré", c' est toujours bien un préféré nan ? angel
    Ce ne fut que lorsqu' Elio l' attira à lui avec un regard pour le moins... étrange que le jeune homme comprit qu' il n' avait finalement pas si mal entendu.
    Deux yeux brillants aux pupilles dilatés qui semblaient le caresser du regard, Kylian en eut des frissons. La façon dont il le regardait...La vache c' était puissant. Personne ne l' avait jamais regardé de manière aussi profonde, surtout pas un homme, s'en était désarmant.
    Il se tourna brusquement de l' autre coté pour lui présenter son acolyte de beuverie du soir.

    Alors Claryse était son nom hein ? C' était assez étrange de pouvoir enfin mettre un nom sur la marchombre, de pouvoir lui coller une étiquette comme pour tous les autres hommes. Claryse. Ca sonnait tellement humain ! Mais était-elle réellement humaine ? Les marchombres étaient-ils d' authentiques êtres humains ? Il peinait à le croire et à vrai dire ne les avait jamais considéré comme tel. Ils étaient des dieux, des dieux tout puissants au summum de l' harmonie, à la plus haute place sur l' échelle humaine, la perfection à l' état brute. Et c' est bien connu, même au plus haut, s' il n' est plus possible de monter, il est toujours possible de descendre. Et plus on est monté haut, plus dure sera la chute.
    Il le savait, il y arriverait, cette chute, il saurait la provoquer.
    En attendant...


    - Enchanté Claryse ponette, heureux de te rencontrer.

    Grand sourire hypocrite.

    Il se rapprocha de lui comme pour lui murmurer une confidence à l' oreille, excepté le fait qu' il ne baissa pas son timbre de voix. Kylian l' écouta en souriant, il était décidément vraiment pas frais.
    Mais où est ce qu' il était aller chercher tout ca ?
    Et il lui prit la main, le regard émerveillé par les prouesses dont semblait être capable la ponette face à eux. En guise de réponse, Kylian ne pu s' empêcher d' éclater de rire et d' adresser un regard en coin à l' équidé femelle l' air de dire " Ah ouais ? tu sais faire ca toi ? " .
    Bha, après tout c'tait une marchombre et les marchombres peuvent tout faire c' bien connu !

    Brusque changement d' attitude. De "joyeux et survolté" il passa à "abattu et sombre". C' était assez dingue cette capacité qu' il avait de passer du coq à l' âne comme ca ! 'Fallait croire que l' alcool renforçait son coté lunatique. N' empêche, c' était bizarre...
    Il n' eut toutefois pas le temps d' analyser plus l' attitude de son ami qui avait très vite déchanté et s' était réapproprié une bouteille de pur feu qu' il avala avec avidité.
    Modération n' était pas son ami il fallait croire, et à l' autre ponette non plus apparemment. Bha, tant qu' ils ne lui vomissaient pas dessus.

    Kylian était encore un peu dans ses pensées en train de rire gentiment de l' état des deux pochtrons qui lui tenait compagnie lorsqu' Elio reprit de nouveau la parole.
    Eeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeh !??? Mais de quoi il parlait ? Y' foutre ses sabots comme qui ?
    Il se tourna vers lui le regard un peu étonné mais flatté à la fois.
    " Vas pas y foutre tes sabots ", ca sonnait comme un ' Pas touche" ca non ? Elio possessif ? Quoi que ca n' avait rien de désagréable au contraire, 'appartenir' à quelqu’un avait finalement quelques chose d' assez...attisant ?
    N' empêche qu' il manqua de sursauter lorsqu' il sentit sa main se poser sur sa cuisse.
    Frisson jusque dans sa nuque.
    Kylian jeta un coup d' oeil à son ami qui ne semblait pas gêné le moins du monde, normal, tout à fait normal.
    Oui sauf que non, pas normal chez lui, pas normal du tout. Qu' il lui prenne le bras ok,ca ne lui aurait rien fait, qu' il l' ait décoiffé ou que sais-je ok ca passait ! Mais la, une main sur la cuisse ! Elio avait-il conscience qu' il était un homme et que se genre de geste avait pour répercussion un peu plus qu' une simple 'main posée' ? En l' occurrence non, sinon il ne l' aurait jamais posée la ! Ou alors...
    Nononononon ! Stop stop stop Kylian ! Déjà qu' il avait bien du mal à rester de marbre avec un Elio aussi enflammé à ses cotés mais alors s' il commençait en plus à se mettre des idées pas très nets en tête alors la c' était foutu il résisterait pas bien longtemps !
    Avec en plus le fait qu 'Elio soit vraiment, mais alors vraiment bien foutu, il ne fallait pas grand chose pour que son esprit débridé se mette en marche.
    En plus, il semblait pas décidé à la bouger sa main.


    *Elio rhaaaa Elio, A quoi tu m' fais penser la ? ><*

    ...
    Un strip keuwaaa ?
    Mmmh la bonne idée qu' il avait la. Pour peu qu' ils étaient déjà tous les deux déchirés, il ne serait pas trop difficile de tricher sans se faire remarquer. Et qui dit triche dit Victoire assurée ! Et qui dit victoire assurée dit Elio & Claryse à poil ! Héhéhé c' était très très bon tout ca. En plus ils n' étaient pas tellement vêtu hum.
    Grand sourire jovial.


    -Ouaiiiiis ! Moi je marche !


    Coupé par le questionnement d' Elio, Kylian lui susurra alors à l' oreille, taquin, petit coup d' oeil à Claryse, elle ne les regardait pas.

    - J' suis un poney non ? Tu veux vérifier ?

    Il lui mordilla légèrement le cartilage avant de se redresser suite aux paroles de la marchombre qui semblait avoir refait surface.

    Elle savait pas y jouer ! Mais ctait simple pourtant ! Il suffisait de.
    Ah merde... Des cartes.
    Il jeta un regard consterné à la marchombre, puis à son blondinet.
    Pour jouer il fallait des cartes et à moins que l' un de ses compatriotes n'en cache un paquet dans ses poches, il voyait mal comment s' en procurer un.


    - Mais à moins que l' un d' entre vous ne cache des cartes dans ses manches j' vois mal comment on peut faire.

    Illumination.

    - Oh ! Je saiiis ! On à qu' à faire un.. Mmmmmh - I leva les yeux au ciel pour réfléchir- Strip...-cul sec !? On fait des tournées de cul sec et le premier qu' en peux plus, HOP ! Il se désappe !

    Très fier de sa trouvaille, Kylian les considéra les yeux brillants. En plus, il partirait avec un avantage, étant le seul à ne pas avoir bu de la soirée il devrait normalement tenir le plus les cul-sec ! Quoi que... A la réflexion... Ils étaient bourrés et quand on est bourré, même l' alcool le plus fort passe sans soucis alors finalement... Bha ! Leurs foies ne seraient peut être pas de cet avis qui sait ! Et puis tant qu' à faire, autant jouer sans tricher. En tout cas, il avait hâte de commencer.

    En scène les poneys, faites péter les vêtements !




_______________
avatar

Mercenaire du Chaos et Maître de la boutique du Talion
Messages : 306
Inscription le : 06/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu t'es vu quand t'as bu? [Terminé]   Jeu 5 Mai 2011 - 12:44

Ponette ne savait pas jouer ? Nan, mais quelle pucelle celle là ! Elle sortait d’où ? Nan mais je rêêve quoi !
Il lui décerna un regard de pitié, faussé par les grimaces de l’alcool.


-T’sais quoi, la vierge ponette, c’pas compliqué, t’as juste à finir à poil…

S’ensuivit un regard plus qu’équivoque. Bon ce n’était pas la plus désirable des filles, hein. Mais c’est toujours mieux que rien. Histoire de s’rincer l’œil un bon coup. Déjà que la gorge était bien imbibée, autant se noyer !

L’enthousiasme de Kylian lui tira un grand sourire niais et d’extase.
Toi, par contre, c’est juste indispensable que tu t’foutes à poil, mon beau…
Quoi que. Après, résister serait très très dur, déjà qu’habillé il lui provoquait des réactions dans les muscles, mais alors là…
Le susurrement du garde dans son oreille le fit tressaillir, et il se redressa, tentant tant bien que mal de se contrôler. Dis pas des choses comme ça, grand fou !
Il sentit sa langue approcher son oreille et Kylian lui mordilla le cartilage, transformant Elio en un grand brasier sur le point d’exploser. Il ferma les yeux, et se mordit la lèvre, résistant à l’envie de lui sauter dessus, là maintenant, sans faire attention à la ponette innocente.

L’euphorie retomba d’un coup à l’annonce de l’élément manquant. Et merde ! Les cartes !
Non, mais quel con franchement, de ne pas y avoir pensé plus tôt !
Bon, d’accord, Elio ne pouvait pas deviner qu’il serait rejoint par deux poneys lors de sa nuit d’ivresse, mais…Quand même, quoi.

C’est alors que le roux eut la trouvaille du siècle ! Strip-cul sec ! Mais c’était génial ! Et avec ce jeu, aucune chance que le beau garde ne gagne, ni la donzelle ! Il était le meilleur pour encaisser et avait déjà une bonne longueur d’avance sur eux. Les culs secs ne lui faisaient plus rien, ça coulait comme de l’eau dans sa gorge. Miss Ponette n’avait pas l’habitude de l’alcool : parfait pour la dévergonder, à poil c’est plus rapide comme méthode ! Et son beau garde…sobre comme il était, les culs secs seraient durs…et donc les vêtements tomberaient très vite…Parfait ! La soirée parfaite !

L’apprenti guerrier se pencha vers Kylian, remontant légèrement sa main sur la cuisse de son partenaire de jeu.


-Mais t’es un p’tit génie, toi…

Il pressa sa main, exerçant une pression non anodine.


-Les poneys ont p’tètre des couilles, finalement…

Devant l’embarras de Kylian il explosa de rire, retira sa main, et prit une bouteille.


-L’honneur aux grands !
Brailla-t-il.

Il prit le bouchon de la bouteille, qui leur servirait de doseur. Non parce que le cul sec à la bouteille, ça irait bien trop vite, et il n’y aurait pas assez de bouteilles après !
Versant abondamment le liquide, jusqu’à en foutre presque plus à côté, il leva son verre.


-Amiiiiiiiis Poneys, leveeez vos verrreeeeuuh !!!


Alors qu’il commençait une chanson à boire, ses amis le suivirent en prenant d’autres bouchons-verres.


-Et santé !

La boisson forte traversa sa gorge à une rapidité telle qu’il n’en sentit pas le goût, mais discerna une forte brûlure dans ses organes. Dieu que c’était bon !
Ils continuèrent ainsi, s’enivrant, gardant un œil sur celui qui craquerait en premier.
Voyant que la femelle avait du mal, il s'approcha d'elle.

-Attends, j'vais t'apprendre un truc, minette! C'est tout en chanson!

Il lui prit la main, et la fit se lever.

-Amiiiie Claryyysse lève ton verre! Et surtout ne le renverse pas! ça risque pas!

Il se tortillait, se préparant à la chorégraphie endiablée.

-Mais avaaaant de le boireeeuuh! Porte le au frontibus...

Il porta son verre au front, suivi de la ponette.

...au ninsibus...

Hop, le verre au nez...

...au mentibus...

Au menton...

...au ventribus...

Au ventre...Et attendez le meilleur...

...au sexibus...

Au sexe, oui oui, Elio le fit, et avec une certaine grâce...Puis d'une main il aida Clarysse à amener son verre jusqu'à ses lèvres.

...et aglouaglouaglouaglouaglouaglou...

Et dès qu'elle eut fini son verre, il reprit de plus belle.

-Elle est des noootres euuh, elle a bu son verre comme les autreuuuh! C'est une ivrogneuuuh, ça se voit rien qu'à sa trogne!

Fier de lui, il applaudit après avoir bu son propre verre. Alors qu'il décerna un regard à son autre ami,
il ne loupa pas un signe de faiblesse chez son roux préféré. Et oui, les premiers cul-secs, c’est dur !
Il lui sauta dessus, se dressant à califourchon sur lui.


-Hop hop hop, beau mec ! J’t’ai vu !


Kylian voulut nier, mais Elio l’en empêcha en posant un doigt sur ses lèvres.


-Chuuut, t’es cuit.

Il pianota de ses doigts le torse de son ami.


-Va falloir enlever ce truc…il gêne…


Ni une, ni deux, il dessapa la chemise de garde, se retournant vivement vers Clarysse.


-Toi t’en profite pas pour boire sans nous, hein ?!


Sur ses mots, une main sur le col du roux qu’il finissait de retirer, il attrapa la bouteille et but une gorgée plus conséquente que celle des bouchons, cul sec.
Cul sec qu’il ne put finir, tant un hoquet le prit, et qu’il dut tout recracher par terre.
Sous les regards amusés de ses amis de boisson, il grogna.

-Et meeerde…


_______________

                 Et toi, Invité, veux-tu connaitre mon histoire ?

                           Gérant de l'Arma Gauche et du Talion


avatar

Maître des écuries
Messages : 165
Inscription le : 26/04/2010
Age IRL : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu t'es vu quand t'as bu? [Terminé]   Dim 8 Mai 2011 - 23:07

Le rouquin ne sembla pas si choqué que ça de la question du blond et lui mordilla l’oreille. Namého ! Elle n’était pas là pour tenir la chandelle elle, elle était là pour se bourrer la gueule et déconner et puis, c’était elle qui était la première arrivée alors hein euh… Ils devraient calmer leurs ardeurs les deux gugusses et lui expliquer calmement comment on jouait. Le but semblait donc d’être le dernier tout nu. Hum. Heureusement qu’elle était bourrée sinon elle se serait sentie obligée de critiquer ce jeu qui témoignait d’un manque cruel de maturité. Mais vu dans l’état qu’elle était, elle se disait qu’après tout, ça ne devait pas être si dur de garder ses vêtements à leur place. Ah ?! Puisqu’ils n’avaient pas de cartes, ils ne pouvaient pas s’amuser ? C’est à ce moment que remonta du tréfonds de sa conscience le sens du mot poker comme jeu de cartes utilisé dans les tavernes et établissements de jeux. Donc, quand on perdait, on retirait un vêtement ? Etrange coutume qu’ont les humains pour se connaître… Nous autres Poneys, on a pas besoin de ça. Elle eut alors une chanson dans la tête et se mit à fredonner doucement :


-Il nous en faut peu pour être heureux, vraiment très peu pour être heureux. Il faut se satisfaire du nécessaire ! Un peu d’eau fraiche et de verdure que nous prodigue la Nature, quelques rayons de miel et de Soleil. Oh oui ! Il en faut peu, vraiment très peu pour être heureux. Chassez de votre esprit tous vos soucis. Prenez la vie du bon côté, riez, sautez, dansez, chantez et vous serez un Poney très bien léché !


Elle fut interrompue dans ses gammes par un braillement du côté du Poney Elio qui lançait un cri de ralliement pour leur tournée de cul-sec. Celui qui défaillait retirait quelque chose. Elle n’avait pas beaucoup de marge en vérité pour ne pas finir tout de suite toute nue. Elle préféra ne pas y penser et prit un bouchon qui se transformait en verre pour l’occasion, le leva en criant elle aussi un santé enthousiasmé ! Ah, si ça chère mère la voyait dans cet état, elle en ferait une crise cardiaque. Elle ne s’en remettrait jamais : sa fille en train de se saouler en compagnie de deux garçons aux intentions indéterminées et sans manières. Elle réalisa alors, grâce aux vapeurs de l’alcool qu’elle ne lui manquerait pas et que sa mort ne serait pas une grosse perte pour elle. Ils enchainèrent les tours et alors que le liquide se dirigeait maintenant vers ses veines, elle se sentait de moins en moins maître d’elle-même. Elle tangua un peu, le sol lui paraissait de travers. Ou alors, peut-être était-ce elle qui n’était pas droite ? Le blond le remarqua et se mit en tête de la motiver. Il la fit se lever et ils entamèrent une chanson idiote qui la rendit étrangement euphorique. Elle suivit à la lettre les consignes avec un grand sourire, marqua un infime arrêt pour le dernier avant de le suivre à son tour et de finir par engloutir la boisson. Elle applaudit avec Elio puis resta debout pour continuer de chantonner ce que le blond venait de lui apprendre.


Elle eut un petit sourire satisfait quand l’étalon se fit prendre mais préféra ignorer la scène licencieuse qui se déroulait juste à côté d’elle. Il commençait à faire chaud non ? Elle ne put s’empêcher de jeter un coup d’œil sur la musculature du roux. Hum, s’il n’était pas autant un crétin, elle aurait vraiment eu envie d’être à la place de son Poney préféré. Qu’elle en profite pour boire sans eux ? Comment dire… Elle avait déjà du mal maintenant à suivre le rythme imposé par le jeu qu’elle n’allait pas s’amuser à boire dans son coin au risque de devoir se déshabiller. Elle le rassura en lui tirant la langue. Puis il but une grosse gorgée à même la bouteille et s’étouffa avec. Elle se retint de rigoler alors qu’à son tour, le garde profita de la situation pour rendre à l’autre la monnaie de sa pièce en lui retirant sa chemise. Pourquoi, depuis qu’elle était ivre avait-elle l’impression que tous les garçons étaient mignons ? Elle n’était pas comme ça habituellement, les hommes avaient plutôt tendance à la dégoûter. L’alcool la dévergondait vraiment.

Les deux compères la regardèrent fixement. Elle eut dans un premier temps, une hésitation : et si elle fuyait? Elle n’aimait pas qu’on la regarde alors là c’était un peu trop. Puis l’autre partie d’elle-même prit le dessus : Rien à foutre ! Elle descendit donc le bouchon/verre d’un seul coup. Elle ne sentit pas tout de suite l’effet mais comme elle était debout, elle dut chanceler vers un pilier pour se retenir et ne pas tomber par terre. Devait-elle prendre ça pour une défaillance et donc retirer quelque chose ou alors ne pas en prendre compte? Des sourires narquois la dissuadèrent de ne rien faire et elle retira donc son pantalon puisque sa tunique était longue et dissimulait jusqu’à ses cuisses. Elle posa avec une précaution exagérée le pantalon par terre, manquant de s’écrouler. Enervée, elle regarda par terre, pointa son doigt comme pour engueuler un gamin et s’exclama avec virulence :


-Mais t’vas t’arrêter de tanguer le sol ?! J’ai pas envie de me péter quelque chose ce soir ! A part le foie bien sûr ! T’as compris ?


Satisfaite de la non-réponse, elle s’en désintéressa pour revenir à la situation actuelle. Elle regarda d’un air un peu dépité la baisse d’ambiance puisque les mecs s’admiraient mutuellement. La brunette entendit alors de la musique vivante et dansante en provenance du Bal et ne put s’empêcher de danser. Elle se sentait libérée, comme une gamine qui s’en fiche de ce que l’on peut penser d’elle. Elle se laissa entrainer par le rythme, virevoltant et sautant. Elle voulut attirer dans la danse le Poney et l’Etalon mais en réalité ne sut pas vraiment s’ils se mirent à bouger avec elle ou s’ils ne firent que la regarder ou encore se draguer dans un coin. Elle ne ressentait plus son instabilité passée et s’en servait pour danser et onduler. Elle était complètement ailleurs, ses yeux regardaient le ciel tandis que tout son corps bougeait. Comme dans une transe. Elle n’était pas possédée, juste dépossédée de la part d’elle-même qui se retenait tout le temps, qui l’empêchait de faire tout et n’importe quoi. Ceci était en partie dû à son enfance, dans ses belles robes qu’il ne fallait pas qu’elle salisse en allant aux écuries avec son père et son frère, elle restait dans la maison à regarder sa mère. Pour pouvoir sauter dans les flaques d’eau ou jouer dehors, elle devait frauder. Cela l’avait rendue méfiante, réservée et peu bavarde. Elle demanda à la volée :


-C’est le tour à qui ?


Comme elle se fichait royalement de la réponse, elle attrapa au passage d’un mouvement une bouteille et engloutit une longue gorgée de boisson avec délice. Cela lui brûla le gosier à nouveau. Elle avait l’impression que les premiers cul-secs étaient beaucoup plus difficiles que les suivants. Ou peut-être était-ce parce qu’elle commençait à s’amuser. Elle prit les mains de ses compagnons et les entraîna dans une ronde endiablée sans se soucier de leur avis. Elle n'était pas qu'un peu imbibée.



_______________
Le plus beau, le plus charmant, le plus séduisant c'est bien évidemment Kylian ♥
"Obsessed by a fairytale, we spend our lives searching
for a magic door and a lost kingdom of peace"

Eugene O'Neil




Clarysse Vornang ... Halina Nilsan alias Nymphe Nadorable Nordique I love you
avatar
Ultra BG

Ultra BG
Messages : 251
Inscription le : 27/06/2010
Age IRL : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu t'es vu quand t'as bu? [Terminé]   Dim 15 Mai 2011 - 1:07

    Tout joyeux de son illumination subite, Kylian regardait à tour de rôle les deux poneys dans l'attente de leur approbation. Il n'eu pas à patienter très longtemps et sa super idée eu l'air de faire l'unanimité puisqu' immédiatement après qu'il leur ait fait partager, la ponette entama une chanson plutôt singulière dont il ne connaissait absolument pas l'origine mais qui semblait acquiescer sa proposition. Sinon pourquoi ce serait-elle mise tout à coup à chanter ?...Parcequ'elle avait trop bu pardi. Peut être qu'elle ne l'avait pas écouté en fait, elle n'en avait peut être même rien à cirer ! Mais peut importait finalement puisque ca revenait au même, qu'elle ait suivi le fil de la conversation ou non elle devrait dans tous les cas se plier aux règles du jeu et enlever un vêtement au moindre signe de faiblesse et si elle ne le faisait pas, alors ils s'en chargeraient.
    En parlant d' Elio, lui aussi lui fit savoir son approbation et d'une manière bien plus... Intime.
    Sa main précédemment posée sur sa cuisse remonta lentement jusqu'à son entre-jambe. Kylian frémit suite à l’ascension de celle ci qui glissait dangereusement de plus en plus haut. Bordel comme si le simple contact de sa main 'suffisait pas ! Il fallait maintenant qu'il remonte jusqu'...
    Figé, le garde se sentit envahi par cette fulgurante chaleur qu'il ne connaissait que trop bien pour se savoir inapte à l'ignorer. Il brûlait littéralement, de l’intérieur comme de l’extérieur, sentant son coeur battre dans sa tête et sa température grimper à une allure bien trop folle. Le garde grimaça, merde il...
    Ce fut cet instant que le blondinet choisit pour exploser de rire et -enfin- retirer cette main tortionnaire.
    C'était chaud, très chaud même, quelques secondes de plus et il n'aurait plus répondu de ses actes.

    Tandis qu'il se remettait vainement de son coup de chauffe, Elio interpella la ponette qui faisait je-ne-sais-quoi un peu plus loin. Celle ci rappliqua dans l'instant et ils commencèrent enfin le jeux, présidé par le plus achevé des trois. A sa suite, Kylian attrapa un bouchon-shooter et le remplit grassement avant de brailler un "
    Santé ! " et de laisser couler le liquide entre ses lèvres.

    L'alcool lui brula la gorge, enflammant ses entrailles instantanément. Il ne s'appelait pas "Pur-Feu" pour rien celui la. Ils se jetèrent tout trois des regards mi-suspicieux mi-amusés avant d’enchaîner les cul-sec en veillant à bien surveiller le moindre petit signe de défaillance susceptible de provenir de l'un ou de l'autre.
    Merde, c'était vraiment pas facile finalement, il avait la gorge en feu et avait bien du mal à avaler ses verres avec la même rapidité qu' Elio. Mais non, il ne pouvait pas perdre, pas en connaissant le prix que lui rapporterait sa victoire.
    Une déflagration de chaleur l'emporta à cette pensé et l’anesthésia de la brûlure de l'alcool avant que le blondinet ne s'approche de la ponette pour l'encourager dans son élan en se tortillant, il devait préparer quelque chose.
    Kylian étouffa un rire avant de finalement les rejoindre sur leur lancée, mort de rire à chacune des paroles de la chanson. Et tellement mort de rire qu'il s'étouffa avec cet ultime cul-sec, toussotant pour évacuer le liquide qui lui bloquait la gorge.
    Il jeta un coup d'oeil aux autres, Claryse était encore en train de boire quant à Elio, il ne l'avait sans doute pas vu, en bref, il était sauv...

    Et non.
    Elio lui bondit dessus, se plaçant à califourchon sur lui sans y ressentir la moindre gène.
    Un peu dégoûté de s'être fait cramer et encore plus d'avoir été le premier à faillir, Kylian tenta de démentir.

    - Hey nan pas du tout ! C'est juste que je...

    Il plaça son doigt sur sa bouche et Kylian sentit de nouveau ce frisson glisser jusqu'à son ventre. Et il s'amplifia davantage lorsqu' Elio commença à déboutonner sa veste de garde. Jetant un coup d'oeil à Claryse lorsqu'il la mentionna, Kylian ne pu s’empêcher de sourire en la voyant chantonner toute seule comme une gamine. Il reporta ensuite son attention sur le poney à cheval sur lui qui s’agrippa à son col avant d'attraper une bouteille proche et d'en avaler de longues gorgées. Non non, ce n'était absolument pas contradictoire avec ce qu'il venait de demander à Claryse.
    Mais le poney échoua dans sa tentative d'absorption de boisson et il recracha tout au sol.

    Un petit sourire en coin étira les lèvres du garde et il lorgna sur la chemise face à lui avant de regarder son ami dans les yeux dans un haussement de sourcil annonciateur.
    Tu ne t'en tireras pas comme ça...
    Kylian fit glisser lentement ses mains de son ventre jusqu'au haut de sa poitrine avant de commencer à deboutonner sa chemise, prenant bien soin de toujours garder ses doigts en contact avec son corps jusqu'au dernier bouton. Il posa ensuite ses mains contre sa peau nue, les remontant jusqu' à ses épaules tout en appréciant le contact avec ses muscles contractés, le sourire aux lèvres.


    * Tu le sens hein ? Ce frisson incontrôlable, le même que celui que tu m'as fait subir.*

    Il accompagna ensuite la chemise dans sa descente le long de ses bras, attendant que le tissu touche enfin le sol pour pouvoir se reculer et lui adresser un petit sourire satisfait. 'Pas qu'il était collé à lui mais presque.

    Devant lui, Ponette Claryse se mit à marmonner toute seule. Interloqué par cette façade de sa personnalité qu'il ne connaissait pas, le garde la regarda un peu étonné, suivit très vite par le deuxième homme de la soirée. La ponette se stoppa tout à coup, comme prise en flagrant délit et les observa les yeux ronds.
    Il ne la lâcha pas des yeux - la scène était vraiment trop comique pour ça- et assista à son brusque revirement de pensées, elle se lâcha et s'enfila un cul sec aux allures de provocation du genre J'men-tape-de-vous-moi-j'bois-comme-un-trou-et-j'vous-emmeeeeeeeeerde.
    Oula il commençait à dériver sérieux lui.
    N’empêche que ce fut le verre fatal pour cette pauvre ponette qui vraisemblablement non habituée aux méfaits de l'alcool se mit à tanguer dangereusement et ne dut son salut qu' au poteau auquel elle réussit à se raccrocher tant bien que mal.
    Grand sourire moqueur.

    Comme ca, ils étaient tout les trois au même niveau. Quoi qu'eux avaient moins de vêtements à retirer. Oui mais lui il avait perdu le premier alors ca compensait. Bon. Voila.
    Claryse enleva donc son pantalon.
    Tiens, lui il aurait pas commencé par enlever ca, oui mais lui il était pas habillé pareil, Oh et puis finalement on voyait pas grand chose sa tunique était trop longue, ca devait être pour ca, Bordel mais pourquoi il réfléchissait autant sur un sujet aussi minable et n'ayant même pas besoin d'être débattu ?
    Mettons ca sur le coup de la fatigue. Mais non pourtant il était pas fatigué ! Alors de.. l'alcool ? Impossible, il tenait mieux que ça quand même !
    Désillusion...
    Rhoo et puis c'est pas comme si il était bourré non plus, il avait juste un petit coup de chauffe voila tout.
    Petit coup de chauffe ou non, le garde explosa complètement de rire lorsque la marchombre manqua de s'écrouler au sol en déposant son pantalon, plié à la perfection, et parla à celui ci comme à un être humain avant de s'en aller danser comme si de rien n'était.
    Décidément, cette ponette était bien surprenante !
    Il la regarda faire quelques pas avant de retourner son attention sur le blondinet, toujours à cheval sur lui. Il ne voulait pas bouger ? Très bien, mais sa ne serait pas lui qui craquerait le premier enfin... Il essaierait quoi...
    Sans se gêner, Kylian glissa un regard appréciateur de haut en bas sur le buste dénudé de l' Adonis face à lui. Y'avait pas à dire il était vraiment bien foutu.
    Pour un mec.
    Oui, un MEC, pas une FILLE. Or les MECS ne matent pas d' autres MECS ils matent les FILLES.
    Ouais bon bon... Mais il était quand même sacrément bien foutu.


    Le garde posa ses deux mains à plats sur le ventre du blondinet et minauda, provoquant.


    - J'savais pas que ca avait des muscles pareils un poney. - Il releva la tête vers lui et s'attira son regard, un sourire innocent au bord des lèvres - Ca doit être pour ca qu' on veut tout l'temps les caresser.


    Petit sourire en coin.
    La il l'allumait vraiment et pas qu'un peu.

    Finalement, prise dans son euphorie la ponette les attrapa tout deux pour les entraîner avec elle, d'ailleurs son pauvre poney manqua de tomber en arrière tant elle n'avait pas fait attention à sa position au moment où elle l'avait agrippé.
    Mort de rire une fois de plus, Kylian la suivit, à demi courbé pour essayer de calmer son hilarité. Ce n'est que lorsqu'il reprit son souffle qu'il se rendit compte de ce pourquoi elle les avait amené à elle.
    Hey ! Mais non ! Il voulait pas danser lui ! Et puis il avait soif tient.
    Aussi il voulut attraper la première bouteille à sa portée pour se désaltérer mais Claryse fut plus rapide. Boudant le temps qu'elle finisse ses gorgées, Kylian lui prit finalement la bouteille des mains avant de rassasier sa soif.
    Brusquement il se redressa, regardant à tour de rôle Claryse, le goulot, le goulot, Claryse. Le garde plissa les yeux et commença alors une réflexion des plus...poussées.


    -Claryse à but dans cette bouteille et j'ai juste après but dans cette même bouteille,, nous avons donc tout les deux posés nos lèvres dessus. Si on considère que pour faire un bisou il faut toucher les lèvres de l'autre avec les siennes alors J'AURAIS EMBRASSE CLARYSE INDIRECTEMENT ?

    Il lui jeta un regard mi-horrifié mi-surpris mi-heureux ( Autant dire un truc bizarre)
    Non mais quand même quoi ! C'était vraiment trop bizarre, non ?


    [Désolé ca n'avance pas trop T_T Si j'retrouve l' inspiration divine cette nuit j'édite ca demain o/ ]



_______________
avatar

Mercenaire du Chaos et Maître de la boutique du Talion
Messages : 306
Inscription le : 06/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu t'es vu quand t'as bu? [Terminé]   Dim 29 Mai 2011 - 10:27

Elio observait, hilare, la petite Clarysse qui s’adressait avec un sérieux déroutant au sol.
Bah ouais, ma jolie, ça tangue ! C’est ce qu’on appelle les effets inbésiradles, non indisérable, heu indasirable, non plus. Ah indésirables, de l’alcool !
Puis elle se mit à danser, et là, mais alors là, il se moqua royalement de sa gueule. Elle était presque mignonne comme ça. Presque. La dose qu’elle venait d’ingurgiter la rendait tout de même un peu ridicule. Et il n’oserait pas, à présent, se regarder dans une glace, sous peine de prendre un fou rire tout seul pour se foutre de sa propre gueule.

Mais il ne put se concentrer sur la ponette d’avantage. Les mains brulantes de Kylian s’affairait sur son corps, l’achevant de la terrible punition de n’avoir pas supporté le dernier cul-sec. Il se redressa de tout son corps, se contractant au contact empli d’envie de son ami.

*Merde merde merde, c’quoi ça ?! Arrête çaaa putain !*


Mais le garde ne semblait pas avoir envie d’arrêter, et prenait soin de le toucher avec ardeur à chaque bouton dégrafé.
Il put toutefois rabattre ses yeux imbibés d’alcool sur Claryse qui venait de faire la maligne, mais qui avait échoué. Elle n’enleva que son pantalon, et malgré de très jolies jambes, on ne voyait rien à cause de la tunique.

-C’est d’la triche !
Grommela-t-il pour lui-même.

Il admira toutefois la ponette de réussir à plier impeccablement son pantalon, tout en manquant de se vautrer contre le sol, ce qui fit rire aux éclats son garde.

-Rah, les nanas ! Rit-il à son tour.

Sa réplique se transforma en une respiration appuyée lorsqu’il sentit les deux paumes de Kylian se poser sur son torse. Fébrile, il était complètement fébrile, était-il donc fou de le tenter ainsi ?!

Ca doit être pour ca qu' on veut tout l'temps les caresser.


Et voilà, trop tard. Il fallait absolument qu’il se dégage de ce corps d’Apollon ou il allait vraiment craquer. Ça faisait mal et un bien énorme à la fois en bas de son ventre. Un bien énorme qui incitait Kylian à continuer, encore et encore.
Mais NON ! C’était un homme. Un HOMME ! Et son ami, qui plus est.
Ils avaient une fille à moitié dépoilée à côté, et il fallait qu’il regarde…Kylian.

Ce fut justement Clarysse qui le sauva de la situation gênante en le levant pour l’entrainer dans une danse des plus ridicules. Ce fut pour cette unique raison, et l’alcool aidant un peu, avouons-le, qu’il accepta d’entrer dans son jeu. Dans son crâne étourdi, il cherchait toutefois une vengeance pour rendre Kylian encore plus mal.

*Tu veux jouer ? Jouons.*

Ils dansaient, attrapant au passage des bouteilles dans leur ronde, quand le garde eut une réflexion tombée du ciel.
Elio jeta un coup d’œil amusé à Clarysse, qui elle aussi semblait tenter de comprendre le charabia du rouquin.
Il attrapa donc la jolie ponette par la taille, la serrant contre lui.

-Moi j’te prouve mieux. Rit-il.

Sa main glissa sans gêne sur la cuisse découverte de la marchombre, et il l’embrassa soudainement. Là, comme ça.
Il se dégagea, tout sourire.

-J’ai embrassé Clarysse.


Puis il se posta tout contre le torse de son ami, plaquant sa main sur les attributs de monsieur, avant de lui rouler une pelle monumentale.
Tout fier il se dégagea à nouveau.


-Je t’ai embrassé.

Bras ouverts, il invita les deux jeunes gens à s'embrasser.

-Donc tu as embrassé Clarysse.


Oui, oui, je suis trèèès fier de moi.

Il but lui-même à sa santé, s’étouffant à nouveau ayant pris le cul-sec complet de la bouteille. Ah bah oui bouteille et bouchon c’pas la même dose !
Il haussa les épaules, ne se souciant qu’à peine si les poneys avait remarqué son exploit, et quitta son pantalon, se retrouvant en caleçon. Caleçon qu’il trouva étrangement trop serré. L’alcool fait prendre du bide ?

-Ouuuuups,
rit-il bêtement.

Il les dévora tout deux du regard, pouffant comme un con.

-Bah quoi, personne ne m’embrasse, moi ?
Pourquoi t’es tout rouge Kylian ?
Hééé Clarysse, c'est plus le lac des cygnes, mais le lac des poneys! Hahahahaha!




[Pareil, c'est court, et tout, désolé :/ Elio commence à manquer d'originalité...L'alcool n'aide pas, faut dire Rolling Eyes]


_______________

                 Et toi, Invité, veux-tu connaitre mon histoire ?

                           Gérant de l'Arma Gauche et du Talion


avatar

Maître des écuries
Messages : 165
Inscription le : 26/04/2010
Age IRL : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu t'es vu quand t'as bu? [Terminé]   Ven 17 Juin 2011 - 18:41

Alors qu’elle avait embarqué ses deux nouveaux copains dans une danse, s’amusant comme une petite folle, le roux se planta tout à coup au milieu de la salle/du couloir/ du lieu où ils étaient et se mit à faire un truc trop fou qu’elle ne savait plus faire : il réfléchit. Impressionnée par son talent elle attendit avec impatience le fruit de son intense massacre de neurone par brûlures au troisième degré. Elle fronça les sourcils en suivant son raisonnement puis termina par une grimace de dégoût. Elle ne voulait pas être embrassée par un garçon comme lui. Il avait beau être super musclé et drôle, elle avait toujours à l’esprit que c’était un crétin de première qui ne voulait qu’une chose lui passer une lame à travers le corps. Les risque du métier de marchombre diront certains. Il eut lui aussi un regard bizarre pas facile à analyser surtout avec les yeux rendus vitreux par l’alcool. Elle abandonna l’idée de le comprendre ce soir et soudain, on l’attrapa à la taille. Le blond la serra contre lui et releva ce qu’il semblait imaginer être un défi de Kylian : il glissa sa main baladeuse sur sa cuisse puis l’embrassa. Keuwaaaaaaah ?


Elle se dégagea un peu gênée alors qu’il s’éloignait, immédiatement attiré par son autre proie. Celle qui voulait réellement saisir, celle qu’il convoitait depuis son arrivée et même depuis plus longtemps que cela. Elle se souvint alors de la réputation du demi-faël blond aux yeux d’un bleu sensé être envoûtant. Peu fréquentable, chieur, macho, cherche toujours la bagarre, moqueur et gamin selon certains. Elle ne savait pas d’où tout cela revenait mais elle se rappelait une discussion entre deux filles aux écuries qui parlaient de lui. Ça ne collait pas du tout à l’image qu’elle avait de lui maintenant. Il n’avait pas le profil de celui qui tombe amoureux d’un garçon et… oh ! L’embrasse à pleine bouche. Elle se mit à sourire, chacun son tour mon coco sauf que moi son baiser ne m’a pas embrasé. Alors que toi, tu deviens aussi rouge qu’un coq ! Tu riais quand t’as vu ma tête estomaquée après que l’autre là m’ait roulé une pelle mais maintenant c’est à moi ! Mouhahaha…


Elle passa immédiatement à autre chose quand son ami Poney à la robe et aux crins gris clairs, fit une proposition complètement idiote et qu’elle voulut refuser. Trop tard, l’autre Poney-Etalon l’embrassa avant qu’elle ne puisse s’y opposer. Et merde, qu’est-ce qu’ils avaient tous ce soir ?! Ce fut expéditif et rapide fort heureusement. Le roux semblait quelque peu… gêné par la tournure que prenaient les événements. S’approchant de l’autre gugusse, elle le pointa du doigt.


-T’en as d’autres des idées débiles comme ça ? rouspéta-t-elle en rigolant à moitié. Puis elle eut trente secondes d’intense non-réflexion et se corrigea l’air enjoué: Nan, en fait garde-les pour toi, on les utilisera plus tard !…


Claryse regarda le distributeur de bisous qui avait l’air vraiment très content de lui, avec son sourire satisfait et sa nouvelle longue rasade d’alcool. Alcool qu’il ne supporta pas évidemment. Il retira son pantalon sans, pour une fois, l’aide de son copain chamboulé et se retrouva… Euuuh… C’est l’alcool ou ?... Ah non, il était bien en caleçon… Nan mais ça devenait n’importe quoi tout ça, elle voulait pas du tout du tout qu’ils finissent les attributs à l’air ces deux-là ! Elle ne survivrait pas à une telle vision d’horreur et de désolation. Dixit l’esprit tourmenté en embrumé d’une bourré qui admire les muscles d’autres bourrés. Il pouffa tout seul avant d’enchainer les questions pendant que Claryse buvait une gorgée de pur-feu pour se remettre les idées en place ou plutôt, pour les déranger encore plus. Si elle était encore plus déchirée, elle ne réaliserait peut-être plus à quel point la situation était déshonorante, débile, inutile, gamine et lourde. Elle trouverait comme Elio ça suuuuuuuper drôle et pourrait bien s’amuser. Parce que là elle trouvait vraiment que ça dérapait trop. C’était beau l’innocence diront certains.


-Nan mais va moins vite quand tu… poses des questions !... Mon cerveau veut pas suivre !


Puis, comme pour donner tort à son affirmation, elle se colla au chef des Poneys multicolores et bravant toute rationalité, fit galoper ses doigts de son bas ventre à sa gorge sur sa poitrine dénudée. La petite marchombre conclue le voyage en lui rendant son baiser de tout à l’heure avec la fougue de celle qui ne contrôle plus grand-chose. Elle s’écarta souplement, fidèle à sa Voie et leur envoya un grand sourire mi narquois, mi fière d’elle. Vous ne vous y attendiez pas à celle-là, n’est-ce pas ? Ils réalisaient que l’alcool la dévergondait, la rendait vraiment différente de son état sobre. C’était pas mal en fait d’embrasser les garçons et ses lèvres avaient le goût du Pur-feu, c’était marrant comme impression. Claryse, qui avait depuis plusieurs minutes la bouteille dans les mains en but une autre gorgée et parvint à ne pas s’étouffer et à rester stable. Ahah ! Elle progressait ! Elle lui répondit morte de rire :


-Ce serait même la flaque aux Poneys vu notre état !


Elle enchaîna par un petit tour sur elle-même pour illustrer son propos : sur la pointe des pieds avec les mains au-dessus de la tête comme pour les danseurs de ballet classieux. Elle avait assisté petite à un spectacle de ce genre avec sa mère et s’y était endormie. Et puis, sa mère aurait voulu que comme sa petite sœur, elle apprenne à danser comme un Lady de la noblesse mais Claryse avait fait sa tête de nœuds et avait tenu une dizaine de cours avant de ne plus y aller du tout. L’adulte responsable avait finalement abandonné, sa fille ne se marierait, à l’évidence, jamais à un Noble. Tiens, c’était étrange qu’un pas de danse complètement saugrenu fasse remonter des souvenirs de la sorte. A moins que ce soit l’alcool ? Elle regarda en coin les z’amoureux qui se faisaient, on dirait, les yeux doux et compris quelque chose de super méga important.


Il lui fallait une stratégie pour empêcher les deux gugusses à passer leur temps à se câliner dans un coin. Vous demanderez sûrement pourquoi. C’est très logique. S’ils faisaient mumuse tous les deux, elle se retrouverait toute seule. Plus de copains Poneys avec qui s’amuser. Elle risquait de broyer du noir et de connaître le sens d’avoir l’alcool triste. CQFD. Il fallait donc à tout prix qu’elle les occupe. Elle fit une drôle de tête, signe d’une grande concentration et de connections nerveuses mises à mal par l’alcool. Lorsqu’elle eut une idée qu’elle jugea potable, elle retint un EUREKA alors qu’on aurait pu voir une ampoule s’allumer dans sa tête si elle était un personnage de bandes-dessinées. Elle reprit avec un beau sourire enjôleur (ou pas d’ailleurs) la bouteille des mains du Poney-Etalon et déclara :


-Eh amis Poneys, je vous annonce que c’est la dernière bouteille : Si vous la voulez, il va falloir m’attraper !


Bon, ce n’était pas tout à fait vrai : pendant qu’ils avaient le dos tourné, elle avait caché la bouteille pleine qui restait hors de leur vue mais bon, si elle se faisait prendre elle pourrait toujours la ressortir pour les narguer. Claryse lança un « Nananananère » retentissant avant d’éclater de rire et de guetter leurs réactions pour savoir quand commencer à courir. Est-ce que les loques allaient pouvoir ou vouloir répondre à son défi et jouer le jeu ?



_______________
Le plus beau, le plus charmant, le plus séduisant c'est bien évidemment Kylian ♥
"Obsessed by a fairytale, we spend our lives searching
for a magic door and a lost kingdom of peace"

Eugene O'Neil




Clarysse Vornang ... Halina Nilsan alias Nymphe Nadorable Nordique I love you
avatar
Ultra BG

Ultra BG
Messages : 251
Inscription le : 27/06/2010
Age IRL : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu t'es vu quand t'as bu? [Terminé]   Sam 9 Juil 2011 - 2:15

    Kylian redressa la tête, assez fier et tout autant étonné de sa réflexion que ses amis poneys.
    Il savait pas vraiment d'où elle pouvait bien venir celle la mais en tout cas elle était ultra interessante, non mais vraiment quoi ! Il venait juste de découvrir un truc super-méga-important ! Parceque oui si on considérait que c'tait comme s'ils s'étaient embrassés et bien c' est... Enfin non du coup ! Embrassé la bouteille ! Ah mais non, ca marchait pas puisque c'était la bouteille qui... Eh ! Il faisait quoi lui la bas !? Pourquoi il venait d'attraper ponette Clarysse par la taille ? Elle avait faillit tomber ? Haha ponette bourrée ! Et, hum, la petite main sur la cuisse, y'en avait un qui se faisait plaisir la.

    Ah.
    Ah bha il l'embrassait.

    Le garde le regarda s'emparer de ses lèvres sans le quitter des yeux un seul instant, hypnotisé par la scène aussi inattendu que captivante, un petit sourire étonné au coin des lèvres. S'il s'était attendu à ca. En même temps ponette Claryse ne semblait pas au premier abord être le genre de fille à se laisser faire aussi facilement mais finalement... Finalement elle était plutôt fêtarde, ou plutôt bourrée à la réflexion mais ca revenait au même point de toute façon, s'il n'y prenait pas garde il allait presque finir par lui éprouver de la sympathie tient !
    Son blondinet s'écarta de sa conquête, triomphant, avant de se rapprocher de lui déterminé à obtenir ce qu'il souhaitait.

    Sans une once d'hésitation il se jeta sur lui, lui dévorant littéralement les lèvres et - comme si ca suffisait pas- plaça sa main à l'endroit même ou il brûlait de désir. C' était sauvage, foudroyant, passionnel, et bordel ce que la température grimpait vite. La vache, si Elio n'avait pas finalement mit à l'échange, ca n'aurait pas été lui qui aurait été capable de le faire.
    Il y était pas allé de main morte ce con. Putain quel merde, il était en feu maintenant et ca allait être d'autant plus dur de réussir à se calmer en sachant de quoi il était capable avec sa langue. Merde. Mais non il ne craquerait pas, il ne devait pas craquer ! Du moins en théorie. Il ne lui laisserait pas une victoire aussi facile, quoi que la ça commençait sérieusement à devenir difficile, enfin, tant qu'il ne se désapait pas plus...

    Invité du geste par le kaelem, le garde s'approcha de la marchombre pour l'embrasser. Bon ce ne fut pas tout à fait le même genre que celui d'avec Elio mais il fallait dire qu'il l'inspirait plutôt bien son p'tit blond et que même une beauté comme Clarysse -marchombre de surcroît- avait bien du mal à rivaliser avec sa gueule d'ange et son petit sourire narquois.
    Toujours est-il que si elle ne fut pas fâchée de la tournure qu'avait prit les évènements, elle prit quand même le temps de s'en plaindre auprès du blondinet en riant. Du blondinet pas de lui, à savoir que c'était un peu à cause de lui qu' Elio avait eu cette idée géniale mais qu'elle rendait Elio totalement responsable... C’était toujours bon à savoir.
    Elle se stoppa tout à coup et sembla happé dans une profonde réflexion. Intéressé par sa subite poussée d’intelligence, Kylian la regarda avec ce regard curieux et ébahi qu'on parfois les gamins face à un numéro de cirque. Qu'allait-elle donc pouvoir bien leur sortir comme truc intelligent ?
    Finalement, elle revint parmi eux le sourire au lèvres. Kylian ne pu s’empêcher d'éclater de rire - pour rien- devant les fruits de sa réflexion. Une nouvelle idée géniale ? Oh oui oh oui !

    Surement dans le but de fêter cette super nouvelle idée, Elio s'empara d'une bouteille qui traînait la et se l'enfila sans réfléchir, ou du moins en partie, puisque le poney ne pu terminer ce qu'il avait entreprit de faire. Kylian ne calcula même pas ce que cela allait entraîner et se contenta de rire de plus belle jusqu' à ce qu'il se retourne dans la direction de son poney.
    Gargl...
    Le garde cessa soudainement de rire et buta sur la vision qu'il avait face à lui et le moins qu'on puisse dire c' est qu'il beuga un bon moment. Ah le voir le détailler de la sorte, il devait passer pour le pire des pervers, bon c'était pas totalement faux mais par la Dragonne ! Il en avait des bonnes raisons pour être hypnotisé de la sorte.
    Ah...ah putain... Ce mec était juste...Orgasmique.
    Le rouge lui monta tout à coup au visage, pas vraiment du à de la gêne mais plutôt à un violent coup de chauffe. Oui parceque le bel homme était non seulement beau et en caleçon mais par dessus tout il semblait pour le moins à l'étroit dans le seul bout de tissu qui recouvrait son corps.
    Il l'aurait bouffé.

    Sauf que Claryse s'en chargea avant lui et, sans doute pour répondre à sa demande de tendresse, la ponette enragée sauta sur son Appolon et lui roula une pelle magistrale tout en tripotant son corps indécent.
    Grognement interne.
    Elle avait beau être la reine des ponette et pouvait faire des cacas papillons et des pets paillettes, Elio c'était SON poney alors qu'elle vienne pas l'caresser plus longtemps que nécessaire hein, sinon il se transformerait en Dark poney.
    Et c' est donc frustré comme jamais d'avoir été prit de vitesse par la ponette que Kylian les observa, un arrière gout amer dans la bouche - non non c'était pas l'alcool cette fois ci -.
    Et puis c'était quoi ce sourire tout fier qu'elle osait lui adresser après s'être amusée avec ces lèvres qu'il convoitait. Ngrr elle avait gagnée une bataille mais pas la guerre. C'est donc en maugréant intérieurement qu' elle avait ' pas l'droit' que Kylian se saisit de la bouteille bue précédemment par Elio pour lui même effectuer la même erreur et essuyer ses lèvres d'un revers de main. Le liquide lui brûlait toujours la gorge mais il avait l'impression de moins ressentir la douleur, elle était beaucoup plus supportable, voir très agréable à la réflexion. Et puis, même s'il ne comprit absolument pas le rapport entre les paroles de Claryse et leur état actuel il se mit à rire sans autre raison valable qu'elle semblait être drôle puisque Dame Ponette semblait être plongée dans une véritable euphorie suite à ses propres paroles.

    Détournant finalement son attention de la ponette qui avait entreprit une nouvelle danse ridicule, Kylian se retourna sur son blond, debout à quelques pas de lui et planta ses yeux dans les siens un petit sourire aux lèvres, ne cachant rien de l'attirance qu'il avait pour lui. Et visiblement cela ne semblait pas lui déplaire d'être observé de la sorte puisque l' Adonis ne lâcha pas son regard, s'en amusa même ?
    Dans un petit sourire, le garde s'approcha de lui jusqu' à le coller tout en l'obligeant à se reculer jusqu'à se qu'il se retrouve acculé contre le mur, une main à coté de sa tête et l'autre placée entre son corps et son bras, aucune fuite possible. Dans un sourire satisfait, il prit un malin plaisir à glisser son visage rendu sombre par l 'absence de lumière contre celui du kaelem, ses lèvres effleurant presque les siennes sans jamais les toucher, se jouant de leur tentation. La voix rendu legerement rauque par le désir et sans cesser son petit manège, le garde lui susurra.


    - Tu veux qu'on t'embrasse hein...

    Cette fois ci ses lèvres frôlèrent les siennes, toujours plus brûlantes avant qu'il ne lui murmure à l'oreille.

    - Mais la question c' est... Où ?

    Le garde écarta alors son visage du sien pour descendre son regard plus bas, désignant sans aucun doute possible ce à quoi il faisait allusion. Et, comme pour lui prouver une seconde fois, au cas où son regard n'aurait pas été suffisant, plaça son visage au creux de son cou pour entendre son souffle tandis que ses deux mains glissaient le long de sa poitrine, son torse, son ventre puis son bas ventre sans la moindre gène.
    A vrai dire, il l'aurait bien amené dans un coin sombre pour lui faire des choses interdites, la, tout de suite, maintenant mais c' était bien plus drôle de le voir souffrir avant, bien que du coup lui aussi se faisait du mal mais il faut dire qu'en cet instant la logique n'était pas trop son fort. Aussi, il s'écarta d' Elio, un sourire narquois au coin des lèvres. Ce fut cet instant que Claryse choisit pour débarquer, une bouteille à la main et la mine réjouie. Le garde lui adressa un petit rictus désapprobateur tout en jetant un oeil à l'endroit au bouteilles.


    - Tu t'fous d'ma g...

    Plus rien.

    Kylian regarda vainement Claryse d' un air desesperé avant de soudainement se détourner vers Elio l'air de n'en avoir rien à faire.


    * On la chope et elle est à nous ca marche ? *

    Puis, sans prévenir il bondit à sa poursuite. Il la manqua de peu, elle conservait encore quelques réflexes malgré l'alcool la marchombre ! Ou peut être était-ce lui qui perdait les siens c'était à voir. Loin d'abandonner - La dernière bouteille quoi ! - le garde cavala à sa suite en la menaçant à coup de " Reviens ici saleté ou je te transforme en saucisse ! " et de " Rends caaaaaa face de goule ! " tous plus effrayants les uns que les autres.
    Mais malgré tous ses efforts pour l'attraper, la reine des ponette lui filait toujours entre les doigts et puis, qu'est ce qu'il fichait son poney ? Pourquoi ne venait-il pas l'aider à s'emparer de la traîtresse qui avait kidnappé la dernière bouteille ? C' est en se retournant rapidement tandis que la voleuse tentait de s'échapper par les escaliers qu'il s'assura que son poney était sur le coup.

    - La hauuuut !

    Se sentant surement prise au dépourvu devant leur alliance ou leur élan de tactique - si d'alliance et de tactique on pouvait qualifier un désastre pareil- , Ponette Claryse tenta de leur échapper en galopant à l'autre bout de l'étage, sentant que le moment était venu, le garde se jeta sur elle.

    - Attention ! La ! Une araignée géante !

    Et, par je ne sais quel miracle, il réussit à lui ôter la bouteille tant désiré des mains et sans plus réfléchir la porta à ses lèvres pour essayer d'en boire un maximum possible. C'était la dernière, autant essayer d'en tirer un maximum profit ! Sauf qu'il finit néanmoins par avaler de travers, oubliant totalement le sort réservé au perdants, et du se stopper dans son élan tandis que quelqu’un en profitait pour lui voler de nouveau.
    Waow, la cette fois il s'en était envoyé pas mal et le garde sentit l'alcool se répandre dans tous ses membres, surtout ses mains en fait, avant de papillonner des yeux un peu assommé pour finalement reprendre autant contenance que lui permettait son état et de réagir - un peu en retard certes-.


    - Hey !





_______________
avatar

Mercenaire du Chaos et Maître de la boutique du Talion
Messages : 306
Inscription le : 06/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu t'es vu quand t'as bu? [Terminé]   Jeu 21 Juil 2011 - 15:41

-Des idées débiles ? Comment ça des idées débiles ?

Un pied à droit, un pied à gauche. Un pied à…gauche ? Non, droite.


-Mais elles sont géniiiiaaales mes idées, naméo !


Un pied à gauche, un à droite, un à…


-Redis encore une fois, mais UNE seule fois que mes idées sont débiles et je t’arrache la crinière du cul ! C’est compris ?

Droite droite gauche droite ?
BAM ! Ah non, ça ne devait pas être ça !


Etalé par terre, Elio se releva avec l’étrange impression de ne plus sentir la douleur.
Par contre, il sentit très bien les doigts de la ponette galoper sur son corps et le magnifique roulage de pelle qui en suivit. Bien entendu, afin de ne pas vexer la belle, il lui rendit l’honneur de ne pas la repousser, bien du contraire.

Ne comprenant pas trop la suite des paroles de la seule fille du trio, il jeta un regard en coin à Kylian qui semblait…jaloux ?
Tout sourire il bomba le torse, espérant avoir bien interprété l’air boudeur de son ami. Il en eut la confirmation lorsque le garde se planta, face à lui, les yeux dans les yeux.
Mais ce n’était pas le simple regard de « je te regarde de mon air vide et complètement bourré, histoire de voir si je suis capable de communiquer sans ouvrir ma bouche trop pâteuse et avec un cerveau hors service ». Non non. C’était le regard envoutant, débordant d’envie et qui en disait long sur les envies qui traversaient le pantalon de son partenaire de jeu.
Elio en fut troublé, d’autant plus qu’il aurait pensé possible les liens entre les pantalons, genre fils conducteurs d’envie, s’il avait encore son pantalon. Mais il ne l’avait plus, et le problème, c’est que ça allait directement au caleçon et que…

GLOUPS.

Il affrontait tant bien que mal le regard de son séducteur, s’en amusant, mais trépignant sur place. L’instant était particulièrement gênant, intime.
Bon d’accord, à ce stade de l’ivresse, l’intimité n’était même plus une option possible, mais quand même !
C’était plus que ça. Il y avait un truc, et un truc qui existait depuis plus longtemps que les premières gorgées d’alcool dans le gosier d’Elio.

*Mais bordel, tu vas m’embrasser, oui ou merde ?* Grogna intérieurement le blond alors que son ami jouait à frôler ses lèvres sans jamais les toucher vraiment.


- Tu veux qu'on t'embrasse hein...


Le blondinet hocha frénétiquement la tête avec un grand sourire niais.


-Owi owi owi ! *.*


-Mais la question c' est... Où ?


Le rouge monta jusqu’aux oreilles du garçon quant au regard assez équivoque, même avec la quantité d’alcool dans le sang.
Il n’était pas sérieux ?
Les lèvres se nichant dans le cou du guerrier lui prouvèrent du contraire et son corps s’embrasa. Il se laissa se pâmer sous les caresses excitantes de son ami, songeant à l’attirer dans un coin sombre, mais ils furent interrompus par la ponette.


-Quoiiiiiiii ?!

Il se dégagea de suite de Kylian pour sonder les dires de la fille. La dernière bouteille ?! Déjà ? Mais la nuit ne faisait que commencer !
Il tendit la main, comme s’il pouvait réellement penser que Clarysse allait lui donner la dernière précieuse bouteille.
En effet, elle partit en courant, les narguant ouvertement
.

-Attends que j’te chope, toi !


Il s’élança dans la course à la belle (bouteille, pas fille, hein ! Arrow ), heureux de trouver en cela un nouveau jeu, certes moins brutal que celui qui consiste à taper sur Locktar, mais à ce stade de la nuit, tout aussi amusant avec Kylian.
Il eut la vague conscience du risque d’être pris dans un tel état d’ébriété par un adulte en courant ainsi dans les couloirs, mais elle fut vite partie dans le coin du cerveau où il n’avait plus accès désormais. Le coin sobre. Prouvez donc son existence ! Vous avez 4h.

Il courrait, comme un con. Hurlant à l’abordage et d’autres conneries dans le genre, persuadé d’être dans le bon chemin pour récupérer sa bouteille.
Oui, mais voilà, Elio courrait dans le sens opposé de la ponette, aussi ne risquait-il pas de la rattraper de si tôt. Mais chut, il ne faut surtout pas le lui dire, cela risquerait de le vexer !
Par chance elle monta, tout comme il venait de le faire et ils se croisèrent. De fait, il la bloqua dans ses mouvements, et elle dut faire demi-tour, permettant à Kylian de choper la bouteille.

-Viiiictoiiiiiire ! Hurla-t-il sans mentionner le fait que tout cela n’était que pur chance venant de sa part.

Il fixa Kylian qui pour fêter leur supériorité sur la gente féminine buvait….TOUT CE QUI RESTAIT, le sale INGRAT et RADIN !

-Hééééééé !


Sa protestation s’étouffa dans un grand éclat de rire en voyant son ami tenter de digérer les grammes. Il se glissa derrière lui, pris à deux mains le pantalon qu’il tira avec force pour le faire descendre. Puis, il piqua la bouteille-précieuse, profitant de la surprise de son ami.

Il monta sur deux marches d’escalier pour se mettre en hauteur. Il montra du doigt la bouteille.


-Elle m’aime comprenez-vous, elle est fatiguée et veut aller se coucher avec son blond préféré !

Il offrit un sourire coquin aux deux autres. Et il désigna du doigt le rouquin.


-Lui aussi il est fatigué et veut aller se coucher avec moi…qui vais-je choisir ? La bouteille ou…..Hééééééé !


Indigné, il regardait avec de grands yeux Clarysse qui avait à présent...une DEUXIEME bouteille en main !


-Ouuuuuuh la menteuse, elle est amoureuuuuuuseuuuh !





_______________

                 Et toi, Invité, veux-tu connaitre mon histoire ?

                           Gérant de l'Arma Gauche et du Talion


avatar

Maître des écuries
Messages : 165
Inscription le : 26/04/2010
Age IRL : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu t'es vu quand t'as bu? [Terminé]   Lun 8 Aoû 2011 - 19:14

Ils se mirent donc à lui courir après avec force cris et braillements d’indignation. Heureusement que l’ensemble du corps professoral et des élèves se trouvait à l’extérieur pour le bal sinon ils risquaient un bon gros remontage de bretelle… Quoi j’ai pas de bretelles ?! Mais on s’en fout, cours plutôt ! Claryse était morte de rire alors que le poney roux inventait des menaces plus imagées les unes que les autres et que le poney blond ne les suivait plus mais criait aussi fort que son camarade. Elle grimpa les marches d’un escalier deux à deux pour se retrouver… nez à nez avec Elio. Tentant un demi-tour acrobatique, elle se prit les pieds dans une marche et permit à Kylian de lui piquer sa bouteille. Son équipier poussa un cri de victoire retentissant suivit par de l’agacement puisque le roux était en train de s’enfiler le reste de la bouteille dans son coin ! Oh, elle ne le pensait pas aussi radin ! Elle au moins, elle leur avait dit que c’était la dernière bouteille. Enfin, c’est vrai qu’elle avait menti mais bon hein, la fin justifie les moyens !


Elle le vit manquer de s’écrouler sous la quantité d’alcool ingurgitée et profita de l’interruption « viens là que je te baisse ton pantalon mon roudoudou d’amour » pour dévaler les escaliers d’une glissade parfaite, retomber sur ses pi… ah non, sur ses fesses et atteindre la dernière bouteille discrètement. Lorsqu’elle revint au pied de l’escalier, elle remarqua que le petit blond avait récupéré la bouteille des mains de son n’amoureuuuux et qu’il clamait haut et fort qu’il était temps d’aller se coucher mais qu’il ne savait pas avec qui : sa bouteille ou le rouquin. Il finirait sûrement avec les deux vu son charisme de bourré. Elle s’indigna bruyamment:


-Eeeeeh ! Et moi, je ne peux pas dormir avec toi ?! En plus, j’ai un argument de choc !


Dit-elle en montrant sa bouteille encore pleine alors que celle que le poney avait était maintenant presque vide avec un sourire qui se voulait ravageur. Si c’est pas le meilleur argument au monde ça ! Comme pour témoigner du caractère temporaire de la proposition, elle l’ouvrit et en but une longue rasade. Elle en oublia que le jeu n’était pas terminé et qu’elle n’allait pas en supporter autant d’un coup. Chose promise, chose due, elle sentit le sol bouger sous ses pieds puis se dérober sous son poids et elle n’évita une chute ridiculement idiote que par ses réflexes de marchombre. Elle ne fit donc que lamentablement tanguer sur place pendant un laps de temps puis elle se rétablit en s’appuyant contre le mur. Elle vit les deux regards qui la fixait en se marrant et avec un gros " Et meeeeerde !! " qui ne lui ressemblait pas elle retira sa tunique, se retrouvant cette fois-ci vraiment à moitié nue. Heureusement que les sous-vêtements féminins de l’époque étaient moins explicites qu’ils ne le sont maintenant. Oh ! Qu’en dirait sa pôvre mère ?! Elle ferait une crise cardiaque la vieille pensa-t-elle. Ils se retrouvèrent donc tous les trois dans la même situation et s’était… comment dire… déstabilisant pour quelqu’un de l’extérieur. Elle, elle s’en foutait royalement d’être dans cette tenue face à deux gamins en pleine puberté. Tant qu’elle s’amusait et qu’elle pouvait boire !


-Nan, je suis pas amoureuse. Même que je serai JAMAIS amoureuse ! L’amour c’est pour les nuls ! Le sexe c’est mieux ! ( :arrow : )


Complètement défoncée, elle leur tira farouchement la langue en ajoutant d’un air qui se voulait sérieux mais sa phrase finit dans un grand éclat de rire d’une gaminerie étourdissante.


-Par contre vous vous êtes bien partis pour lier amour et partie de jambe en l’air ! Hahahaha !...


Fière de sa répartie du tonnerre et de l’air bizarre des deux garçons, elle réfléchit comment s’occuper encore puisqu’aucun d’entre eux n’avait lancé de nouveau jeu… Et elle n’avait pas envie de finir à dormir toute seule avec sa bouteille pendant que les zozos se ploteraient pas loin. Elle poussa un profond soupir de presque résignation parce que son cerveau n’arrivait plus à suivre toutes ses envies. Claryse se sentait soudainement bien seule dans ce monde de brutes. Elle chuchota un « Mon Précieuuuux ! Toi seul peux me comprendre… » alors que les deux Poneys faisaient je ne sais quoi en haut de l’escalier. Elle eut soudain une idée toute nulle pour s’occuper avec eux :


-Hé dites, ça vous dit pas un action/vérité ou même pas cap ?


Ils la regardèrent de travers. Qu’est-ce qu’elle avait à les déranger au moment-clef ? semblaient-ils ruminer. Oui, elle était très douée pour faire chier les gens quand elle était fortement alcoolisée. Et elle touchait le carton avec eux. Elle les observa d’un air boudeur, ils sont vraiment barbants à vouloir toutes les trois minutes se sauter dessus…


-Z’êtes que des nuls, d’façons ! Même pas cap de venir jouer avec moi !


La technique sembla fonctionner puisqu’ils se décollèrent l’un de l’autre après avoir échangé un regard. Ils devaient avoir deviné qu’elle ne tiendrait plus longtemps et qu’elle allait s’écrouler par terre bientôt. Elle décida arbitrairement qu’elle commençait et demanda au roux pour la forme :


-Vérité, action ou même pas cap ? Elle enchaîna à toute vitesse sans écouter sa réponse : Vérité ! Alors… T’as déjà embrassé un autre Poney que Poney en chef ?


Elle tourna immédiatement la tête vers l'autre Poney et décida comme pour Kylian que c'était encore à elle de lui poser un question pour que l'autre ne fasse pas tout seul son intéressant comme d'habitude et que le Poney Elio participe. Elle demanda donc :


-Elio, action vérité ou même pas cap? De la même manière que pour Kylian, Clarysse ne tint pas compte de l'avis d'Elio et décréta: Vérité, okayyyyy ! Hum ! T'as eu combien de Poneys avant le Poney Alezan detoncoeur ?


Les deux autres pouvaient donc réaliser que l'alcool le lui faisait penser qu'à leur couple si bien assortis et que, de plus, elle ne connaissait même pas les règles du jeu qu'elle venait de proposer à la ronde. Et qu'elle avait une furieuse envie de connaître leurs quatre vérités inutiles. On a la honte jusqu'au bout ou on ne l'a pas du tout.


[ C'est pas glorieux...Vive l'alcool Rolling Eyes J'ai édité pour qu'Elio soit pas trop à la ramasse !
]


_______________
Le plus beau, le plus charmant, le plus séduisant c'est bien évidemment Kylian ♥
"Obsessed by a fairytale, we spend our lives searching
for a magic door and a lost kingdom of peace"

Eugene O'Neil




Clarysse Vornang ... Halina Nilsan alias Nymphe Nadorable Nordique I love you
avatar
Ultra BG

Ultra BG
Messages : 251
Inscription le : 27/06/2010
Age IRL : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu t'es vu quand t'as bu? [Terminé]   Dim 14 Aoû 2011 - 18:04

    Une protestation étouffé parvint à ses oreille sans qu'il ne puisse en découvrir ni l'origine, ni même la raison pour lequel elle avait été lancé. Quoi que si, en fait il s'en doutait un peu, il avait une petite idée, toute petite, coincée entre sa capacité de réflexion et sa connaissance des évènements récents, en détaillé : Qu'il était en train de s'enfiler le reste de la bouteille d'une seule traite. Mais niveau réflexion la, c'était pas vraiment le moment puisque la fin de la bouteille était bien plus loin qu'il ne l'avait prévu et il avait beau boire, boire et re-boire, il n'en voyait pas la fin. Aussi il craqua. Bouteille: 1 / Kylian: 0
    L'éclat de rire de son blondinet lui parvint comme dans un rêve et il ne capta même pas que son pantalon c'était soudainement retrouvé au sol, trop occupé à ressentir les effets de sa beuverie qui faisait maintenant vibrer tous ses muscles intérieurement. Sympas comme sensation, un peu bizarre mais sympas.

    Ce n'est que lorsqu'il se rendit compte qu'on lui avait dérobé la bouteille précieuse des mains qu'il revint parmi les poneys et remarqua qu'elle était désormais entre les mains de son blond qui exhibait un grand sourire de vainqueur deux marches plus haut.
    Le garde tenta de faire un pas dans sa direction, n' y parvins pas, un truc bloquait ses pieds. Tiens on aurait dit un pantalon.
    ...
    Eh mais... C' était son pantalon ! Mais comment il ? Oh en fait non il n'en avait rien à faire, la vie avait son lot de mystère et celui ci en ferait désormais partie Arrow.
    Et puis Elio commença à parler et le garde l'écouta le plus sérieusement du monde.
    Kylian haussa un sourcil. Heiiiin ? Il voulait déjà aller se coucher ? Mais y' commençait juste à s'amuser !
    Petit sourire coquin.
    Un sourire étira ses lèvres et son regard se fit de braise. Finalement si c'était pour ça il ne voyait absolument aucun inconvénient à aller se coucher, maintenant même ?
    Et puis qu'il le choisisse ou non, il ne dormirait de toute façon pas seul ce soir, la seule question demeurant encore étant: Y aurait-il la bouteille en plus oui ou non ?

    Le regard scandalisé d' Elio lui fit tourner la tête et c'est avec une surprise presque blasée qu'il découvrit Claryse ponette en BAS des escalier tenant fermement une DEUXIÈME bouteille à la main.
    Sérieux, depuis quand les marchombres savaient-ils faire des pas sur le coté et dessiner des bouteilles de pur feu ?
    Abandonnant l'idée de comprendre le comment du pourquoi - de toute manière il y était déjà résigné depuis l'épisode du pantalon qui descend tout seul - le garde offrit son plus beau sourire à la ponette plus bas, le genre de sourire charmeur mignon et ridicule qui ne signifie qu'une seule chose : "
    Donne moi ça tout de suite %*@£# !"
    Faisant fit de sa tentative de corruption, ponette Claryse entama la bouteille avec volonté. Un peu trop de volonté même en fait. La Marchombre tangua comme si elle se trouvait sur une chaloupe lancé en pleine tempête et n'évita la chute que miraculeusement avant de finalement se prendre plus ou moins le mur.
    Le garde ne pu s’empêcher d'exploser de rire malgré ses brèves tentatives pour se retenir avant qu'elle ne commence véritablement à tanguer. Il faut dire que désormais il ne suffisait de pas grand chose pour que le garde rit au éclat.
    Se retenant à la balustrade histoire de ne pas tomber dans les marches pour cause de ' violent fou rire', le garde sécha brièvement des larmes de rire avant de se retourner vers son poney, toujours deux marches plus haut, qui lui aussi peinait à reprendre contenance. Il lui sourit et chercha à attraper son poignet pour le faire descendre de son piédestal. Une fois arrivé à son niveau, il fut prit d'une furieuse envie de se jeter sur lui et de le dévorer sans la moindre pudeur - Il avait qu' à pas le tenter aussi à être aussi... aussi... aussi Elio ! - mais la déclaration de Claryse l' en empêcha temporairement puisqu'il leva brusquement les bras en l'air en faisant le V de la victoire tout en hurlant.


    - OUAIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIS !!! \o/

    Elle reprit, et Kylian trouva dans ses mots une formidable opportunité pour reprendre son petit jeux avec Elio. Bon il s'était pas attardé sur tout les mots aussi " partie de jambes en l'air " ça suffisait amplement, le reste... Il avait décidé de ne pas y faire attention.
    Oubliant totalement ponette Claryse plus bas il se retourna, tout doucereux vers l'objet de ses convoitises, une main posée innocemment sur sa poitrine et ses doigts glissant naïvement dans son cou.


    - Mmh t' as surement raison mais je crois qu'il... - ses doigts remontèrent plus haut dans son cou jusqu' à effleurer son visage tandis que sa mains glissa plus bas sur son ventre sans franchir la limite, tentatrice. - Va préférer la bouteille à moi.

    Approchant son visage du siens il lui souffla à l'oreille.

    - C'est bien dommage d'ailleurs.

    Il s'humecta lentement les lèvres avant de lui murmurer, toujours au creux de l'oreille.

    - Il risque d'avoir froid tout seul cette nuit.

    Il termina sa réplique en lui mordillant sensuellement le cou avant que ponette Claryse ne les rappel à l'ordre.

    Le garde tourna la tête dans sa direction en haussant un sourcil. Un quoi ?
    Action il était en pleins dedans la, Vérité il avait une putain d'envie d'envoyer valser le dernier bout de tissu qui recouvrait le corps de son poney, quant au même pas cap...
    Bien décider à reprendre la ou il en était, Kylian commença à retourner son entière attention sur son blond avant d'être coupé une seconde fois. Il se stoppa de nouveau, se tourna vers elle et plissa les yeux. Elle les mettait au défis ? Parfait, elle allait voir de quel bois ils chauffaient ! C'était pas une petite ponette qui allait faire la loi naméoh :na:.

    Le garde se sépara d' Elio et tout deux descendirent pour répondre de cette affront.
    Il serait le premier ? Très bien.

    - Act...

    Heuu... Bon tant pis, va pour vérité puisqu'elle semblait en avoir décrété ainsi.
    Le garde s'assit en tailleur à ses cotés, la partie pouvait commencer Cool.

    Kylian la regarda de manière soupçonneuse. Heu... Mais elle était nulle sa question !
    Il regarda tour à tour Elio puis Claryse qui semblait tout les deux attendre sa réponse avec le plus grand intérêt. Bhe... z' étaient con ou quoi ?


    - Bha bien sur !

    Il les regarda à nouveau, attendant l'éclair de génie qui leur fairait briller les yeux de compréhension. Il ne vint pas et il se sentit alors obligé de leur expliquer.


    - Bha j' ai embrassé Ponette Claryse aussi !

    Il se tourna vers Claryse, riant à moitié.

    - Tu t'souviens plus ? Tu veux que j'te remontre ?

    Devant sa négation il se tourna vers son poney tout attentif à sa réponse - malgré le fait qu'il ait déjà totalement oublié la question qu'elle lui avait précédemment posée- et il reprit, tout sourire, ne comprenant absolument pas que ce n'était pas vraiment la réponse désirée.

    - Bon à toi.

    En cet instant d'euphorie partagée, rien n'aurait pu venir entailler véritablement sa bonne humeur. Et puisqu'il savait pas encore pour Elera.

    ***

    Il se tourna vers Elio, le regard flamboyant.


    -Action ?

    Sentant surement le coup foireux, Ponette Claryse grommela quelque chose comme quoi il devait lui poser une question à elle. Le garde haussa un sourcil puis réfléchit quelques secondes à un autre truc que ce qu'il avait prévu pour son poney. Un petit sourire étira ses lèvres. Ah oui ? Elle voulait qu'il lui pose une question ? Très bien, elle l'aurait cherché.

    - Cap de te taper le plus de mecs possible en un temps réduit ?


[J'édite au besoin ! ]


_______________
avatar

Mercenaire du Chaos et Maître de la boutique du Talion
Messages : 306
Inscription le : 06/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu t'es vu quand t'as bu? [Terminé]   Jeu 27 Oct 2011 - 11:48

Il y a un truc qui bouge dans mon…Tanpalon ? Mais…où est mon patanlon ?
Qu’est-ce que ? J’suis en…comment qu’on appelle ça, déjà ?

-Niiiéé les poneys euuuh…


J’ai l’impression que c’est d’plus en plus dur de parler. C’grave docteur ?
Rah, pis j’ai la bouche toute paaateuse ! J’mâche en espérant que ça ira mieux, mais…ça fait quedaaaal !

Je sais juste qu’il y a un truc qui m’fait vachement plaisir. On dirait la main de Kylian….Qu’est-ce qu’elle fout sur ….
Raaaah, mais ne l’enlève pas merde !

Le jeu de quewaaa ?

-Owiiii j’vais tous vous poiler !


Pourquoi est-ce que je ris aussi bêtement ? On dirait…un imbécile heureux !


-Hum ! T'as eu combien de Poneys avant le Poney Alezan detoncoeur ?


La question mit un temps interminable à monter jusqu’au crâne. Je ne la comprenais pas trop trop. Poney Alezan de mon cœur ? Pas d’doutes, c’est Kylianichou d’amour I love you
Combien d’poneys ?

Heu….ils ont des sexes les poneys ?

-Ben poneys….jamais. Ponette…j’en ai eu qu’une.


Je me sentais rougir, révélant pour la première fois mon impuissance, et mon inexpérience en matière de filles et garçons.
Mais bref, personne n’a rien remarqué, on n’a pas écouté ma réponse et hop on passe à mon amour !

L’action dans le regard de feu de Kylian me fit me redresser et me sentir un peu plus en moyen de mes capicatés, heu cipacatés…non…merde comment qu’on dit déjà ?

Mais la Ponette jalouse le coupa dans son élan, et je fus tout triiiiste de ne pas pouvoir me coller à mon nammmouuurueuux !

Ça commençait vraiment à tourner méchant. J’pige plus rien, mais alors rien des tout !
Et ça fait un peu beaucoup plus mal aussi.
J’ai sommeil, j’veux pouvoir dormir, mais j’ai peur de pas m’réveiller après. Pis j’vais louper le namoureux nu !

Han le gage de Clarysse est trop siiiimple.
Bah ben quoi be hou ? !

Je me levais, retombais à quatre patte, et me trainais jusqu’à poser ma tête sur l’entrejambe de Kylian.


-Toi plouch moi, plouch elle, et moi j’chui touch cheul….

Ça tourne vraiment trop. Je pars là.


Trou noir.

Gros gros trou noir.



_______________

                 Et toi, Invité, veux-tu connaitre mon histoire ?

                           Gérant de l'Arma Gauche et du Talion


avatar

Maître des écuries
Messages : 165
Inscription le : 26/04/2010
Age IRL : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu t'es vu quand t'as bu? [Terminé]   Mar 1 Nov 2011 - 22:13

Claryse avec une impatience non feinte les réponses à ses questions. En vérité, elle trépignait réellement. Comme une gamine dans une échoppe de jouets. Comme la gamine un peu gâtée qu’elle avait été les premières années ou plutôt comme ça sœur avait toujours été. Sa sœur était une princesse qui ne demandait qu’à être aimée. Et elle était plutôt belle. La jeune marchombre se demanda avec un stoïcisme qui ne lui était pas habituel si sa gueule d’ange et ses bonnes manières ne lui avaient pas attirés des ennuis maintenant qu’elle n’était plus là pour la protéger de la vraie vie.

Lorsqu’elle entendit la première réponse du Poney Kylian, elle fronça les sourcils, elle ne comprenait pas bien, qu’est-ce qu’il attendait pour leur dire des noms, des révélations croustillantes qu’elle aurait oublié le lendemain ? Elle se tourna vers le blond pour voir s’il avait lui-même compris quelque chose. Il faisait lui aussi une tête bizarre. Puis il leur expliqua avec un grand sourire qu’il l’avait déjà embrassée elle ! Elle mit un peu de temps à digérer l’info, comme si son cerveau ne comprenait plus tous les mots qu’il recevait. Comme si le signal était brouillé et qu’il lui fallait un complexe décodeur pour tout déchiffrer ! Elle se sentait un peu mal soudainement. Elle eut un haut le cœur sans conséquence puis se recomposa un air frustré pour répondre à la proposition de l’Alezan. Fallait bien qu’elle montre qu’elle n’était pas d’accord pour ce défilement.


-Naaaan tu tricheuh !! Raconte !! Elle entama un petit chant complètement inutile et donc personne n’avait rien à faire, Je veux des potins ! des potins ! des potins ! Et non, je ne veux pas de bisouuuuuus !


Elle tint la note assez longtemps, histoire de tenter de les faire chier mais sans grand effet. Elle tangua un peu puis s’écroula volontairement par terre en se disant qu’elle ne tomberait ainsi, pas plus bas. Elle reprit ses esprits –ou pas- lorsque le poney gris répondit à la question. Oh une seule ponette ! C’était plutôt choupi tout ça ! Elle se demanda un court instant comme un poney pouvait parler puis se souvint qu’elle-même parlait. Ce qui signifiait que les Poneys pouvaient parler. A moins qu’eux trois soient des poneys spéciaux avec des capacités de la mort qui tuent ? Mais comment allait-elle intégrer cette idée dans son cerveau malmené? C’était au tour de Kylian qui se mit à regarder Elio avec un air vicieux qui ne lui plut pas du touuuut ! Elle grommela plus ou moins intelligemment :


-Nan mais attends j’sais pas trop à qui s’est que tu dois poser une question… J’crois que ce serait mieux si tu me demandais à moi quoi…


Il obéit à regret et réfléchit assez longtemps à un truc à lui faire faire. Puis il sourit machiavéliquement et elle regretta un peu de ne pas l’avoir laissé faire des trucs moches avec l’autre truc là-bas qui semblait plutôt mal en point. Elle rougit un peu beaucoup. C’était quoi cette action de merde ? Elle ne pouvait décemment pas refuser, ce serait lâche. Et puis ça serait avouer qu’elle était complètement une merde un drague et autres jeu de charme. Et même dans son état, elle refusait de s’avouer vaincu face à ce minable d’étalon de bas étage. Claryse lui sourit en retour et répondit avec détermination :


-Bien sûr que je suis cap ! Pourquoi, pas toi ?... Tu ne me battras pas…


Enfin, il n’était pas nécessaire qu’elle rajoute cette provocation mais ça l’occupait et bon ça obligeait le roux à devoir se taper lui aussi des nanas pendant un court temps. Cela ferait une belle compétition entre eux deux avant de devoir le massacrer à coups de couteaux. Elle était trop une ouf’, de toutes façons, il n’avait aucune chance de la battre. Elle allait le réduire en bouillie ! De la compote de poney ! Alors que cette image lui passait devant les yeux, elle remarqua le manège d’Elio. Il tenta de se relever, chancela, tomba à quatre pattes et se traîna jusqu’à Kylian. Il baragouina un truc en posant sa tête sur lui tout en se couchant à moitié. Et il s’effondra. L’instant d’avant il parlait et l’instant d’après, il était allongé par terre, comme endormi. Elle fronça de nouveau les sourcils. C’est fou comme ça aidait à réfléchir ce mouvement !


-Eh dis, Kylian, tu crois qu’il dort ? C’est comment les rêves d’un Poney ?... Tu sais toi ?


En vérité, elle se foutait un peu. Elle se sentait mal, la marchombre avait du mal à retenir ses haut le cœurs des plus en plus fréquents. La jeune femme soupira bruyamment. Elle se rapprocha un peu d’eux deux et de son tas de fringues par terre. Elle en fit une boule qu’elle posa à côté d’elle. Puis elle se releva, tant bien que mal pour aller vomir un peu plus loin. Elle s’essuya la bouche et revint se coucher par terre. Elle ferma les yeux et déclara d’une voix pateuse :


-Je crois que j’ai avalé un truc pas bon au banquet de ce soir ... J’me sens pas très très bien… Je crois que je vais dormir un peu. On continuera de jouer après s’tu veux….


Puis elle leva une paupière et dit :


-J’suis super gentilleuh, j’te laisse ma bouteille…


Elle s’endormit au moment même où le bruit d’une bouteille qui roule s’arrêta.

***

A son réveil, Claryse était désorientée. Le jour lui donnait mal au crane. D’ailleurs, elle s’inquiéta de cette douleur lancinante qui lui vrillait le cerveau et le ventre. Elle ouvrit prudemment un œil, se demandant pourquoi elle ne sentait pas ses draps sur elle et pourquoi elle avait froid. Quel était ce trou noir dans sa tête concernant la soirée d’hier ? Elle réussit enfin à distinguer des formes. Elle se trouvait au milieu d’un champ de bataille ou quoi ? Il y avait des fringues partout, des cadavres de bouteilles vides et deux corps endormis l’un sur l’autre. On était quel jour ? La marchombre tenta de se relever, tangua, y arriva en se tenant au mur. Elle avait tellement mal à la tête et puis c’était quoi cette sensation dans le ventre. Elle comprit quand elle vomit à côté d’une autre flaque à l’odeur étrange.


Elle se rapprocha des deux endormis, pour voir leur tête. Claryse faillit s’étouffer et tomber sur les fesses. Nan mais qu’est-ce qu’elle foutait à dormir par terre à côté de l’espion roux et de l’élève blond chiant ? C’est alors qu’elle réalisa qu’elle connaissait leurs noms : Kylian et Elio. Et merde, pourquoi ils étaient à moitié à poil, entortillés tous les deux ? Elle sut alors qu’elle l’était aussi, à moitié nue. La jeune femme se précipita sur son tas de vêtement et les enfila avec maladresse. Puis elle saisit une bouteille et la renifla pour tenter de faire remonter des souvenirs. Cela n’eut pas l’effet escompté. Elle eut encore plus mal au crâne, comme si les vapeurs d’alcool pouvaient lui rappeler de mauvais souvenirs.


Elle se dirigea vers la sortie. Elle n’arrivait plus à réfléchir, c’était trop dur. Claryse lança un dernier regard en arrière, à la masse des deux corps avant de retourner à ses appartements pour y dormir le plus longtemps possible et prendre une loooongue douche. Elle avait une démarche un peu bancale et priait pour ne croiser personne. Lorsqu’elle se rendormit dans des vrais draps, elle rêva qu’elle pariait qu’elle pourrait coucher avec n’importe qui. Elle ne voulait pas que que ce soit vrai. Vraiment pas.



_______________
Le plus beau, le plus charmant, le plus séduisant c'est bien évidemment Kylian ♥
"Obsessed by a fairytale, we spend our lives searching
for a magic door and a lost kingdom of peace"

Eugene O'Neil




Clarysse Vornang ... Halina Nilsan alias Nymphe Nadorable Nordique I love you
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Tu t'es vu quand t'as bu? [Terminé]   



 
Tu t'es vu quand t'as bu? [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires
-
» Timidité quand tu nous tiens ! [Terminé]
» [#12] Hiver, quand tu nous tiens. [Terminé]
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?
» Quand l’État est en faillite, la Nation est en péril
» A QUAND UN NOUVEAU DEPART POUR EVITER UN AUTRE 29 FEVRIER ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Académie de Merwyn :: Aile ouest de l'Académie :: Le rez-de-chaussée :: Le portique ouest-