Marquer tous les forums
comme lus

Sujets actifs du jour
Voir les nouveaux
messages depuis
votre dernière
visite
AccueilGinetteExcusez-moi, les Plaines de Shaal, c'est par où ? [Terminé]
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Forum RPG Ewilan école Merwyn RP Ellana Edwin Merwyn Vivyan Ts'Liches Marchombre Al-Poll All-Jeit Dessin Académie jdr Poésie RPG école médiéval fantasy Bottero jeu de rôle jeux de rôle RP forum quête monde salim duom
 

Partagez | 
 

 Excusez-moi, les Plaines de Shaal, c'est par où ? [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Berger
Messages : 14
Inscription le : 17/03/2011
Age IRL : 38


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Excusez-moi, les Plaines de Shaal, c'est par où ? [Terminé]   Jeu 17 Mar 2011 - 22:23


    Pesel se releva en titubant, encore un peu sonné. il porta la main à sa tempe, où du sang séché était accroché, seul souvenir de sa chute avec un vieux mal de crâne qui traînait derrière ses oreilles. Il observa les environs : une ruelle. Aucun problème. Une ruelle ? Mais alors il était en ville ! Oubliant sa migraine aussi soudaine qu'éphémère, il courut jusqu'à l'angle de la rue pour découvrir Al-Poll, sous le ciel qui se colorait d'un lever de soleil. Il regardait devant lui l'animation, les rues qui prenaient vie peu à peu, les étals qui s'installaient et les volets qui s'ouvraient. Puis, d'un coup, ce fut comme un signal.Dans le quartier, une cloche sonna six fois. Aussitôt, un flot improbable de personnes, plus qu'il n'en avait jamais vu, sortirent de chaque maison, de chaque rue adjacente. Et lui restait debout, comme un rocher au milieu d'une tempête, ou plus probable, comme un berger un peu pommé n'ayant jamais vu la ville. Un ouvrier portant une planche manqua de lui rentrer dedans, il faillit passer sous les sabots d'un cheval, et il s'arrêta pendant cinq bonnes minutes devant l'étal d'un camelot.Enfin, ivre de découvrir tant de nouvelles sensations, il décida qu'il était temps de s'offrir un petit remontant. Il rentra dans la première auberge qu'il vit, une certaine Auberge du Siffleur. Quoi de plus approprié ?Mais avant de commander quoi que ce soit, il se rendit compte d'une chose ; il n'avait pas pris sa bourse. Logique. Il y avait peu de chance qu'un des siffleurs en train de paître lui demande de lui payer un verre. Il poussa donc un grand soupir et s'affala sur la chaise la plus proche, tentant de résumer les évènements. Il était dans une ville inconnue, loin de chez lui, on le croyait sûrement disparu, et pour couronner le tout, il n'avait pas d'argent."La situation aurait put être pire, il aurait pu pleuvoir" pensa-t-il, tentant de positiver malgré tout. Et alors que ces mots traversaient son esprit, le tonnerre retentit dans le matin.Génial.


Spoiler:
 



Acier
Messages : 154
Inscription le : 08/12/2007
Age IRL : 26


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Excusez-moi, les Plaines de Shaal, c'est par où ? [Terminé]   Dim 20 Mar 2011 - 2:09

A peine arrivée à l’académie, je ressentais déjà le besoin de me rendre à Al-Poll faire une petite balade, comme autrefois. N’ayant pas de cour aujourd’hui, j’ai donc décidé de laisser tomber mes entrainements quotidiens pour une journée et de filer en ville. Tout en marchant dans les rues, je remarquais que le ciel était gris, des nuages menaçant promettaient de la pluie. La seule journée ou je pouvais sortir et il faisait mauvais. Si ce n’était pas de la malchance ça ! Je me rassurais en me disant qu’il y avait plus malchanceux que moi dans ce bas monde. Heureusement, mon grand manteau me protègerait de la pluie si pluie il y avait. C’est en entendant le tonnerre gronder que je me résignais à me rendre dans une auberge afin de prendre un verre. J’entrais dans le premier qi se présenta sur mon chemin, l’Auberge du Siffleur. Drôle de nom pour une auberge mais ma foi elle pouvait bien s’appeler autrement ça ne m’aurait pas déranger. En entrant, je détaillais les personnes présentes et captait plusieurs regards sur moi. Ou plutôt des regards sur l’épée que je portais dans le dos et mes deux dagues fixées dans mes bottes dont le manche dépassait. Quoi ? Ils n’avaient jamais vu une femme armée ou quoi ? J’ignorais tous les regards et m’installa a une table. Puis mon attention se porta sur un homme, assis sur une chaise l’air dépité. Il était dans un sal état. Je pus remarquer qu’il avait été blessé à la tête. Se serait-il battu ? Ou alors cet homme aura fait une mauvaise chute. Quoi qu’il en soit, il n’était pas d’ici et ça se voyait ! Comme ça se voyait qu’il n’avait pas d’argent sur lui. Avec un soupir, je commandais deux verres d’une boisson assez forte et en apporta un à l’homme qui n’était pas très loin de ma table. Pourquoi cet acte de générosité, je n’en savait rien moi-même, mais ce gars avait sacrément besoin d’un remontant.

-Laissez-moi deviner...vous n’êtes pas d’ici je me trompe ?

Je lui tendis le verre, avec un petit sourire en coin.


_______________


Une vie ne vaut rien, mais rien ne vaut une vie.

Berger
Messages : 14
Inscription le : 17/03/2011
Age IRL : 38


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Excusez-moi, les Plaines de Shaal, c'est par où ? [Terminé]   Dim 20 Mar 2011 - 11:57

    Tandis que le berger se lamentait sur son sort, une jeune femme entra dans l'auberge, s'attirant les regards d'une bonne partie de l'assemblée. Pas celui de Pesel, en tous cas. Il était plongé dans ses pensées, cherchant un quelconque moyen de se sortir de cette sale situation. Donc l'irruption d'une cliente supplémentaire de l'auberge lui passait largement au dessus de la tête. Du moins jusqu'à ce que ladite jeune pose devant lui un verre remplit à ras-bord d'un étrange liquide ambré.
    - Laissez moi deviner... Vous n'êtes pas d'ici, je me trompe ?

    Dans un premier temps, il ne sut pas quoi répondre. Il avait devant lui une aventurière, soit l'incarnation même de ce qu'il fuyait : l'étranger. Lui qui avait toujours considéré qu'une vie sédentaire et tranquille était ce qu'il y avait de mieux, il se trouvait face à une jeune femme armée jusqu'aux dents, mais qui en plus n'avait pas l'air mécontente de sa situation.
    Dehors, l'un de ces orages d'été commença, passant au-dessus de la ville en déchaînant sa colère, juste pour rappeler au monde que le soleil n'était pas la seule météo à laquelle ils avaient le droit en Gwendalavir.
    Bref, Pesel était bel et bien en territoire étranger. Il ne savait pas trop quoi répondre, alors il se contenta de balbutier une phrase.
    - Euh... oui oui, c'est exact. Je viens d'une petite ferme, un peu loin.
    Il saisit le verre, le vida d'un coup, faisant dans le même temps tomber avec grand fracas sa houlette qui était appuyée contre la table. Il la ramassa précipitamment, avant de la poser sur ses genoux, pour se rendre compte qu'ainsi, elle empêchait les gens de passer à droite ou à gauche de la table. Il jeta un regard plein d'espoir vers la porte, mais le déluge ne le laisserait pas quitter l'auberge si facilement.

    Il décida donc d'engager la discussion. Avec une étrangère, pour ne rien gâcher. On aura tout vu. Vu comme elle était armée, il n'avait aucune garantie qu'elle ne lui saute pas à la gorge pour l'étriper sauvagement. Dans les histoires qu'il entendait, cela se passait comme ça. Il prit donc un air assuré, avant de rétorquer :
    - Mais vous non plus vous n'avez pas l'air du coin, non ?



Acier
Messages : 154
Inscription le : 08/12/2007
Age IRL : 26


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Excusez-moi, les Plaines de Shaal, c'est par où ? [Terminé]   Lun 11 Avr 2011 - 16:25

[HJ désolé du retard, pas mal d'exams a préparer --' ]

Etrangère...c’est un terme que j’avais souvent entendu à mon égard à la citadelle des frontaliers. Mon père avait beau être natif de las bas, je n’avais pas été élevé dès mon enfance las bas, alors forcément, j’ai fait quelques...jaloux dirons-nous. Je regardais l’homme que j’avais en face de moi. Il n’avait pas l’air d’un guerrier, il ressemblait d’avantages à ces personnes qui prônaient une vie tranquille, sans violence. Tout le contraire de moi en fait. Si je ne maniais pas les armes tous les jours, ça n’allait pas. Il venait d’une ferme un peu plus loin ? Alors j’avais raison, il ne voyait pas la ville très souvent. Je souriais a sa question, je n’allais pas lui sauter sur ce brave homme, je n’avais aucune raison de faire cela, bien que d’autres ne se serait pas gêner.

Non vous avez raison...à l’origine je suis d’Al Jet, j’ai passé toute mon enfance las bas...Mon père étant frontalier je suis allé vivre las bas pendant quelques années, et maintenant me voilà à l’académie pas très loin d’ici...

Pourquoi je lui disais tout ça ? J’en savais rien du tout, peut-être parce que j’avais envie de lui accorder ma confiance.

Et vous ? Qu’est ce qu’il vous est arrivé ?

C’était clair qu’il n’était pas venu ici de son plein grès.


_______________


Une vie ne vaut rien, mais rien ne vaut une vie.

Berger
Messages : 14
Inscription le : 17/03/2011
Age IRL : 38


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Excusez-moi, les Plaines de Shaal, c'est par où ? [Terminé]   Ven 29 Avr 2011 - 19:39

Spoiler:
 

    - Et vous ? Qu’est ce qu’il vous est arrivé ?

    Pesel cligna des yeux plusieurs fois. Il ne savait pas trop par quoi commencer. Il avait tout d'un coup la bouche sèche, et la tête qui tournait un peu. On aurait dit qu'il réalisait tout d'un coup ce qui lui arrivait. Il avait un peu fui les évènements, mais cette jeune femme le mettait au pied du mur. Il prit soudain conscience de sa situation, perdu au milieu d'une ville qu'il ne connaissait pas, loin de chez lui, face à une femme plus armée qu'un Raï, et sans le moindre sou.
    Il déglutit avec effort, son sang battant à ses oreilles, étouffant son ouïe. Il avait l'impression d'être dans une bulle, avec sa vision qui se rétrécissait peu à peu. Il souffla deux coups, tandis que la jeune femme en face de lui le regardait avec des yeux de merlan frit. Il saisit son verre pour le porter à sa bouche, mais se rendit alors compte qu'il était vide. Il ne savait même pas par où commencer. Il ferait mieux de s'expliquer à lui-même où il était avant même de pouvoir en parler à quelqu'un d'autre.

    Qui il était ? Pesel Huhl. Jusque là, pas trop de souci.
    Que faisait-il ? Hmm, dans la vie ou en ce moment ? Parce que d'habitude il se baladait de colline en colline, sans se soucier ni du lendemain, ni de la ville. En ce moment, ilé tait perdu en plein milieu d'Al-Poll ; en plein milieu de nul part quoi. Il n'avait aucune idée de l'endroit où pouvait se trouver la ferme au milieu des campagnes environnantes, et encore moins de comment sortir de la ville. Il jeta un regard légèrement affolé autour de lui, et aperçut que la pluie tombait encore de façon très drue à l'extérieur. Soudainement, l'auberge lui sembla menaçante. Il eut l'impression que le sourire de la femme en face de lui était carnassier, comme celui d'un prédateur. Les ombres à la limite de sa vision se tordirent comme dans un spasme d'agonie, et il sentit une sueur glacée lui couler le long du dos. Le tonnerre gronda, hurlant sa haine au jeune berger perdu bien loin de ses pâturages.
    Pesel prenait le contrecoup de tout ce qui lui était arrivé dans les dernières heures. Une course effrénée avec des Raïs, une chute qui aurait du être mortelle... Et enfin il se réveillait là, au milieu de la ville, pour se retrouver ici dans une auberge. Il se leva d'un coup, renversant sa chaise, et rattrapant machinalement sa crosse. C'en était trop pour l'esprit du simple fermier.
    Sur le visage de la jeune femme se peignit un air étonné. Oui, c'est ça, elle veut ta mort. Cours Pesel, cours si tu tiens à ta pauvre vie qui perd tout son sens. Il se précipita vers la sortie, bousculant sans même s'en rendre compte les clients qui étaient là. Peu lui importait, tant qu'il réussissait à s'enfuir de là.
    Lorsqu'il passa en dessous de lui, le siffleur de l'enseigne lui adressa un sourire comme une lune, assortie de magnifiques dents humaine. On dirait que le coup sur la tête, associé au verre d'alcool fort, n'avait pas fait bon ménage avec le traumatisme d'une attaque de Raïs et le fait de se retrouver perdu loin de chez soi. La bête grimaçait, lui offrant le plus beau rictus que le monde ne verrait jamais, à l'exception bien sûr de celui du chat du Cheschire. Mais bien sûr, Pesel au Pays des Merveilles. Dans une minute, il allait se mettre à rétrécir.

    La pluie le trempa jusqu'aux os, traversant ses vêtements comme s'il n'en avait pas portés. Peu lui importait, car la flamme de sa panique le réchauffait aussi efficacement que n'importe quel manteau de fourrure. Il courut dans les rues que la pluie avait vidées, dérapant dans les flaques en formation, s'affalant dans la boue. Enfin, il s'arrêta, à bout de souffle. Perdu dans le pays, perdu dans la ville. Perdu dans sa tête ?
    Non, pas encore. À chaque expiration, il se raisonnait un peu plus. Un. Deux. Trois. Voilà, comme ça, peut-être réussirait-il à se calmer. Peu à peu, la pression redescendit, et il réalisa à quel point il avait été idiot. Il avait un toit et de la boisson, et maintenant il n'avait plus rien. Enfin, au moins, avec ce qu'il pleuvait, il ne risquait pas de mourir de soif. Restait maintenant à trouver quelqu'un qui puisse le sortir d'ici, et le ramener à l'extérieur de la ville.

    Et pendant ce temps, l'orage continuait, se moquant du petit fermier à ses pieds.



Berger
Messages : 14
Inscription le : 17/03/2011
Age IRL : 38


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Excusez-moi, les Plaines de Shaal, c'est par où ? [Terminé]   Lun 2 Mai 2011 - 23:30

Suite ici.

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Excusez-moi, les Plaines de Shaal, c'est par où ? [Terminé]   Aujourd'hui à 6:51



 
Excusez-moi, les Plaines de Shaal, c'est par où ? [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires
-
» [1st Rp] Petite aventure dans les plaines
» Sur les plaines arides (fini)
» Le vent de sang qui vient des plaines plombe nos vies de son danger |Fini|
» Lïsa, guerrière des plaines.
» Tempête dans les Vastes Plaines (PV Marcus Archéon)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Académie de Merwyn :: L'Empire de Gwendalavir :: La cité d'Al-Poll et ses environs :: La rue marchande-