Marquer tous les forums
comme lus

Sujets actifs du jour
Voir les nouveaux
messages depuis
votre dernière
visite
AccueilGinetteChantez mes lames! Chantez pour que je puisse apprendre! [Terminé]
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Forum RPG Ewilan école Merwyn RP Ellana Edwin Merwyn Vivyan Ts'Liches Marchombre Al-Poll All-Jeit Dessin Académie jdr Poésie RPG école médiéval fantasy Bottero jeu de rôle jeux de rôle RP forum quête monde salim duom
 

Partagez | 
 

 Chantez mes lames! Chantez pour que je puisse apprendre! [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Apprenti Chantelame
Messages : 75
Inscription le : 30/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Chantez mes lames! Chantez pour que je puisse apprendre! [Terminé]   Jeu 23 Déc 2010 - 5:51

Zéphyr avait décidé d'être seul aujourd'hui.
De se consacrer à son apprentissage, d'essayer d'atteindre le niveau des légendaires chantelames. De ses pères aussi, les Frontaliers.
Il commençait à peine à oublier les évènements de la reprise de l'Académie. Ils avaient gagnés et c'était certes une bonne nouvelle, mais par Zéphyr s'était trop emporté. Il avait fait un véritable carnage. Aucun mercenaire qu'il avait affronté n'avait survécu, et celà il l'avait fait pour protéger la personne qui lui était le plus cher au monde.
Il voulait protéger Hestia. De toute son âme, avec la force de ses bras, et celle de son coeur.
Pourtant, le lendemain de la reprise de l'Académie, quand il avait dégainés ses lames, qui lui avait tant servi la veille, désireu d'entendre leurs chant, elles étaient restés muettes. Comme si elles s'étaient endormies.
Il avait perdu l'âme de ses sabres.
Le Demi-Faël avait expliquer à Hestia son besoin d'aujourd'hui, qui était celui de s'entraîner, et elle devait se reposer. Car même si la bataille était finie, la guerre ne serait jamais terminée. Zéphyr devait retrouver les âmes de ses armes avant que les Mercenaires ne reviennent.
Il avait surtout besoin de solitude.

Vêtu de son uniforme et armé uniquement de ses deux sabres, le Frontalier, commença par s'étirer dans des gestes qui allaient éveiller son corps, réveiller son coeur et faire circuler son sang plus vite.
Il commença par courir, pendant près d'une heure et ce fut à ce moment qu'il commença à manquer de soufle. Mais voulant dépasser ses limites, il continua, pendant encore une demi-heure et s'effondra alors qu'il allait entamer sa deuxiéme heure d'échauffement. Voyant qu'il était couvert de sueur et que son uniforme était trempé, le Guerrier l'enleva et l'envoya au loin.
Se mettant à plat sur le sol, les mains sous les épaules et il commença à faire des pompes.
Il en fit une centaine avant de s'effondrer.
Pour la deuxième fois.

Après d'autres échauffements, Zéphyr dégaina ses lames sans bruits et se relança dans la danse mortelle qui l'avait caractérisé pendant la bataille. Mais quand ses lames commencèrent à frapper le mannequin, il commença à frapper plus fort, sans s'en rendre compte. Et ses frappes devinrent presques floues tellement le Demi-Faël accélérait ses mouvements.
Le mannequin de paille et de bois explosa très vite sous la pression des mouvements de son adversaire.

Zéphyr serra les poings.
Il n'avait plus aucun contrôle de ses mouvements. Il n'arrivait plus à mesurer sa propre force.
Il pouvait blesser Hestia ainsi, et tout ceux à qui il tenait.
Une phrase qui revenait souvent dans son esprit, mais qui avait route son importance.
Le mental détruit et blessé, le corps ne tarda pas à s'effondrer et le Demi-Faêl lacha ses sabres.
Il se prit son viage avec ses mains.
Pour cacher sa rage.

-Pourquoi? Pourquoi je n'y arrive pas!!!


_______________
avatar

Maître chantelame et marchombre
Messages : 1043
Inscription le : 26/02/2007
Age IRL : 25


Voir le profil de l'utilisateur http://magiccandle.hotgoo.net
MessageSujet: Re: Chantez mes lames! Chantez pour que je puisse apprendre! [Terminé]   Jeu 6 Jan 2011 - 21:10

Un pas. Un autre. Légèrement hésitant, perdu. Comme les pensées de la jeune femme, qui laissait distraitement courir ses doigts le long du mur. Khan faisait des aller-retours autour d'elle, comprenant mal son manque de réactivité et de motivation. Les traces de la bataille étaient encore visibles dans ce couloir, même si ce n'était rien comparé aux dortoirs brûlés ou au hall détruit. Et tous ces morts. Une fois de plus, elle avait tué. Tué pour sauver sa vie, tué pour protéger les élèves, tué pour sauver l'Académie. Ce n'était pas la première fois qu'elle le faisait et ça ne serait sans doute pas la dernière, mais ça n'enlevait rien à la sensation d'amertume qui revenait rien qu'à l'idée. Cette bataille avait été un vrai carnage, mais l'intervention des rêveurs faisait qu'elle n'en gardait qu'une grande cicatrice lui traversant le dos, la faisant encore grimacer lors de mouvements trop brusques.

C'était d'ailleurs pour ça qu'elle se dirigeait vers la salle d'armes, à la base. A la fois pour que son dos se réhabitue à l'entraînement, mais aussi parce que les exercices qu'elle avait répété pendant tant d'années lui permettraient de se changer les idées. Elle n'avait pas revu Ambre, mais savait grâce à Khan que sa soeur de coeur était en vie. Une bonne, même excellente nouvelle, mais l'ancienne Lupus n'avait pas su rendre visite au plus vite à Ambre. Elle y avait pensé, elle voulait aller la voir, mais au moment de partir vers le dortoir des Corbacs, les évènements précédant son arrivée à l'Académie lui revinrent à l'esprit. Elle était partie au Rentaï. Elle était absente lorsque les mercenaires avaient pris l'école de Merwyn. Elle avait été absente plusieurs mois, et était revenue en ayant échoué. Le Rentaï lui avait refusé la greffe. Elle n'était pas une marchombre à part entière, parce qu'elle était aussi chantelame. Et Ambre n'avait jamais vraiment apprécié Valen. Qui pouvait savoir comment elle réagirait en apprenant que Tifen n'était pas considérée comme une marchombre par le Rentaï, qu'elle n'avait pas reçu la greffe, qu'elle était devenue « trop » chantelame ?
Lâchement, la jeune femme avait tourné les talons vers la salle d'armes pour réfléchir. Elle irait voir Ambre, mais pas maintenant. D'abord prendre un peu de temps pour retrouver ses marques dans l'Académie, trouver les écrits sur les chantelames et leur art rédigés par Valen, poursuivre la formation d'Einar en lui trouvant un sabre adéquat, découvrir les nouveaux élèves arrivés à l'Académie pendant son absence. Tant de choses à faire.

Poussant la porte de la salle d'arme, Tifen s'aperçut qu'elle était déjà occupée par un élève à la bague verte et la peau sombre, sans doute un Faël. Il se tenait la tête dans les mains, la jeune femme ne pouvait doncpas voir son visage, mais elle n'avait pas l'impression de le connaître. Tout au plus, elle l'avait croisé pendant la bataille, mais comment se souvenir d'un visage au milieu des combats et des morts ? Quoiqu'il en soit, l'élève n'avait pas l'air au meilleur de sa forme, ce qui pouvait se comprendre, la bataille était encore bien présente dans tous les esprits. Tifen entra donc dans la pièce, fermant la porte après le passage de Khan, et s'approcha de l'élève au sol.


- Tu as un problème ? Je peux t'aider ?


_______________
o0° On a toujours le choix. Il suffit de faire le bon °0o
avatar

Apprenti Chantelame
Messages : 75
Inscription le : 30/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Chantez mes lames! Chantez pour que je puisse apprendre! [Terminé]   Ven 7 Jan 2011 - 7:01

Zéphyr se dégoutait de lui même.
Il butait sur un simple echec.
Pourtant, il en avait connu des ces fautes qui pouvaient empecher un homme d'avancer sur le chemin de leur vie. Quand il n'avait pas réussi à mettre la dixiéme flèche au centre de la cible, dans la Forêt de Baraïl, sous la tutelle de sa mère. Lorsqu'il n'était pas arrivé à défaire le Frontalier qui lui servait de professeur et d'adversaire, lorsqu'il n'était arrivé à appliquer une botte parfaite lors d'un duel, quand il bloquaient sur des phrases sybillines dont le sens lui échappait... et tant d'autres moments, ou ses capacités ne lui avaient servies à rien. Il avait du apprendre, encore et encore. Ou affiner ses propres talents qui n'étaient pas encore assez aiguisés.
Zéphyr connaissait la valeur de l'echec.

Mais il n'en avait jamais connu un tel effondrement.
C'était la première fois que ses sabres, ses compagnes d'armes, lui faisaient défaut.
Zéphyr se sentit abandonné, perdu. Il faillit sombrer dans l'iconscience, quand une main, douce et forte, sans doute celle d'une femme maîtrisant la voie des armes,lui permit de reprendre conscience.
Le Demi-Faël quitta l'abri que formait ses mains pour essayer de regarder la nouvelle arrivée.
Mais son regard croisa celui du Tigre en premier. Un regard puissant, celui d'un animal possédant une force monstrueuse. Il y vit pitié mais aucune compassion.
Ce fut ce regard qui poussa Zéphyr à se relever.

Il se redressa, pour croiser le regard de la jeune femme. Elle était aussi grande que lui, sa peau mate s'harmonisait très bien avec ses longs cheveux noirs, mais ses yeux étaient d'une couleur qui lui rapellait les sombres ébènes, de la forêt de Baraïl. Zéphyr sécha ses larmes et rengaina ses lames. Il
salua poliment d'un geste de la tête et l'examina en profondeur. Il observa le corps souple et fin, comme celui d'une marchombre, mais il y avait quelque chose en plus chez elle qui intriguait le jeune homme. Une sorte d'empreinte qui portait la signature des Frontaliers. Elle était particulière.

-Mon problème? Je n'entends plus le chant de mes lames, mais sinon tout va bien. Quand à votre proposition de m'aider... à moins que vous ne soyez Chantelame... je ne vois pas trop ce que vous pourriez faire.

Son ton avait été calme; même si sa voix était un peu rauque sur le coup. Il avait répondu aux questions de la jeune femme qui étrangement lui semblait famillière.

-Mais j'en oublie les bonnes manières. Je suis Zéphyr, Zéphyr Sil'Faërun.


_______________
avatar

Maître chantelame et marchombre
Messages : 1043
Inscription le : 26/02/2007
Age IRL : 25


Voir le profil de l'utilisateur http://magiccandle.hotgoo.net
MessageSujet: Re: Chantez mes lames! Chantez pour que je puisse apprendre! [Terminé]   Lun 10 Jan 2011 - 22:05

Zéphyr. Zéphyr Sil'Faërun. Un nom de noble, et à en juger par sa taille, l'élève qui lui faisait face était sans doute un demi-Faël. Ou alors, les Faëls avaient bien changé par rapport à ses souvenirs. Enfin, il convenait de se présenter également, ce que fit la jeune femme.

-Tifen.... Tifen Layan

Légère pause. Comme un test discrètement lancé. Tiqueras-tu sur mon nom, Zéphyr Sil'Faërun ? Ou ne prêteras-tu aucune attention au fait que je sois roturière ? Certains nobles placent tant de fierté dans cette simple particule, confer Ciléa et son comportement pendant leur cohabitation. Fais-tu partie de ceux là ? D'un autre coté, son interlocuteur était demi-Faël, ce qui serait plutôt moyen pour quelqu'un souhaitant se vanter de sa généalogie. Affaire à suivre.
Il n'entendait plus chanter ses lames. Intéressant. Et il cherchait un chantelame. Coup de chance, il faut croire. Valen n'avait pas formé beaucoup d'élèves, elle devait même être la seule maître chantelame. Par contre, Valen lui avait caché l'existence de techniques permettant de faire chanter des armes qui ne soient pas chantelames. Ou bien le Lupus avait déjà suivi en partie cette formation. Il faudrait se renseigner. Chercher dans le bureau de Valen. Non, le bureau qu'elle allait devoir occuper prochainement, mais cela lui semblait impossible de le considérer comme le sien. Les traités chantelames étaient sans doute quelque part là bas. Ou dans la grotte, si Valen avait voulu les garder en lieu sûr lors de la prise de l'Académie. A vérifier.

Malgré sa répugnance à retourner dans la grotte pour le moment. Les parois de ce lieu qu'elle appréciait pourtant tant avant étaient devenues presque oppressantes au bout de quelques mois. Trop gris, trop terne, trop sombre, trop fermé, trop. Elle n'avait jamais autant ressentit cette sensation d'enfermement depuis... depuis la cave et son enfance. Au moins, à l'Académie, elle était libre de sortir à sa guise en dehors des heures de cours. Et parfois même pendant, il n'était pas rare que Valen l'envoie dans les montagnes, ou que les leçons d'Ena se déroulent sur les toits de l'Académie ou d'Al-Poll. Et ses envies de sortir étaient encore moins contrariées depuis qu'elle avait fini son apprentissage et qu'elle n'avait eu que quelques leçons de maniement des armes et d'enseignement marchombre à donner.
Il faudrait voir Ena, d'ailleurs. Savoir si elle accepterait de lui confier un nouvel apprenti, étant donné que Kyla et Winry avaient fait leur chemin. Ou si elle refuserait, sous prétexte que le Rentaï lui avait refusé la greffe et qu'elle était devenue maître chantelame. Lui annoncer son échec, à elle aussi. Enfin, Ena s'en doutait peut-être. Valen avait comprit immédiatement et Ena avait aussi été son maître, même si elle n'avait jamais été aussi proche d'elle que de Valen. Sans doute parce que la marchombre devait gérer toutes les aspirants à la Voie de l'Académie, quand Valen n'avait que peu d'apprentis. D'un autre coté, elle devait aussi continuer la formation d'Einar, et profiter d'avoir quitté la grotte pour l'entraîner dans de nouvelles conditions.

Mais s'il fallait y retourner, s'il fallait rentrer dans la grotte pour chercher ces maudits manuscrits tant indispensables, elle le ferait. Et n'en mourrait pas, après tout. Se laissant glisser à terre, Tifen s'installa en tailleur et invita Zéphyr à se placer plus confortablement que debout. Un sourire.


- Raconte-moi.

Pas plus de précision. Tu cherches un chantelame ? Raconte-moi si tu penses que j'en suis une. Ou si tu veux en parler, simplement. Ou pas. Raconte si tu le souhaites, même si je ne te confirme pas de manière claire et nette que je pourrais t'aider. Choisis.



_______________
o0° On a toujours le choix. Il suffit de faire le bon °0o
avatar

Apprenti Chantelame
Messages : 75
Inscription le : 30/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Chantez mes lames! Chantez pour que je puisse apprendre! [Terminé]   Mar 11 Jan 2011 - 6:52

La jeune femme se présenta, avec un ton poli et simple, presque amical. Bien sur, il avait remarqué qu'elle n'était pas noble, mais il n'était pas comme Lothan, un Lupus, qui considérait de haut tout ceux qui n'était pas noble. Au contraire, déjà que Hestia n'était pas noble et qu'il l'aimait de tout son coeur, mais aussi que du fait, que lorsqu'il était à la Citadelle et que plusieurs Frontaliers n'étaient pas nobles, et que la plupart lui avaient mise des raclées mémorables lors des entraînements, Zéphyr en était venue à respecter ceux qui avaient des talents cachés, mais qui ne pouvaient l'exploiter. C'était d'ailleurs l'une des raisons qui avait poussé Merwyn à créer l'Académie. Pour fournir un enseignement juste et équitable pour tous. Et puis même si chez les Nobles, le talent du Dessin était extrêmement développé, c'était la plupart de ces "roturiers" qui fournissait à Gwendalavir, la totalité de son économie.
Et puis, on ne juge pas un livre à sa couverture.

Chez Tifen, chaque parole était un mélange de mystère et de surprise. Un ensemble typiquement marchombre, mais qui semblait être marqué par une empreinte plus martiale, beaucoup moins subtile que celle de ceux qui voulaient marcher sur la brume. Serait-elle Chantelame? La réponse à ce qu'il cherchait? A ses désirs les plus profonds? A sa volonté de se battre jusqu'au bout? Zéphyr avait toujours voulu suivre l'enseignement Chantelame, car c'était un enseignement qui lui convenait mieux que celui brutal des Frontaliers. Il y avait une certaine souplesse, une telle harmonie dans cet art, qui plaisait à Zéphyr.
Tifen se glissa sur le sol pour se retrouver en tailleur. Zéphyr l'imita avec la même souplesse, tentant de copier la grâce marchombre de Tifen, sans pouvoir l'atteindre. Et puis elle lui demanda de raconter.

Une simple invitation, que Zéphyr s'empressa d'accepter. Il raconta tout, depuis son arrivée à l'Académie. C'était inutile qu'il s'étende sur son passé et ce n'était pas la période qui le concernait. Sa rencontre avec Hestia, qui fut un moment de bonheur intense, aussi de l'incident à la taverne du Siffleur, ou, simplement parce que Hestia avait été blésée, il avait faillit détruire une partie de la Taverne dans sa rage incontrôlable. Zéphyr parla aussi de leurs moment d'amours avec sa raison de vivre.
Il parla aussi de la reprise de l'Académie, selon lui, de la folie qui s'était emparé de Zéphyr, et il raconta, s'épancha, laissant ses pensées devenir des mots. et il raconta aussi la raison pour laquelle il était devenu complètement incontrôlable. Il avait voulu sauver Hestia. Et c'était pour sa que ses lames ne chantaient plus. Elle avaient perdu confiance en lui et maintenant refusaient de l'accompagner dans sa danse.


-Voilà ce qui m'arrive. Maintenant, qui est tu vraiment? Tifen... Marchombre peut être, j'en voie l'empreinte de cet enseignement, mais il y à autre chose. Chantelame peut être?



_______________
avatar

Maître chantelame et marchombre
Messages : 1043
Inscription le : 26/02/2007
Age IRL : 25


Voir le profil de l'utilisateur http://magiccandle.hotgoo.net
MessageSujet: Re: Chantez mes lames! Chantez pour que je puisse apprendre! [Terminé]   Mer 12 Jan 2011 - 20:35

Tifen écouta, sans un mot. Attentive, elle laissa Zéphyr parler, lui raconter. Son arrivée à l'Académie, Hestia, une autre élève qu'elle ne connaissait pas. Une de plus, parmi tous les nouveaux qu'avait accueilli l'école de Merwyn pendant son absence. La manière dont il avait vécu la reprise de l'Académie, et les combats meurtriers. La fureur qui l'avait guidé, la rage dans sa façon de combattre. Sa perte de contrôle, ses lames qui s'étaient tues. La jeune femme le laissa dire, s'exprimer, poser des mots sur ses sentiments. Ses doigts se glissèrent par habitude dans les poils de Khan qui s'était allongé majestueusement à ses cotés, et elle attendit quelques secondes lorsque le Lupus conclut son récit, laissant les derniers sons s'estomper définitivement.

- Tu vois juste.

Tu as de la chance, Zéphyr Sil'Faërum. Quel était le pourcentage de chances que la personne qui ouvre en premier la porte de la salle d'armes soit celle que tu cherches ? Les chantelames ne courent pas les couloirs, à l'Académie. Et les courraient encore moins avant la reprise. Se rendant compte que sa réponse pouvait paraître succincte au possible, la jeune femme ajouta, avec un sourire amusé

- J'ai effectivement suivi ces deux enseignements, jusqu'à leur terme. Est-ce que cela suffit à dire qui je suis, je l'ignore. Mais ça fait partie de ce que je suis.

Enfin, jusqu'à leur terme, ça restait à prouver. Autant Ena considérait sans doute qu'elle n'avait plus rien à lui apprendre, autant Valen avait sans doute encore bien des choses à lui enseigner. Même s'il lui avait dit lors d'une conversation qu'il estimait qu'elle était devenue une chantelame à part entière, et qu'il lui avait confié la formation d'Einar. Puis ses pensées se redirigèrent vers le récit que Zéphyr lui avait fait, et le silence reprit place. Pas le genre de silence tendu et méfiant, mais un silence pensif, apaisant. Un silence qu'on écoute en laissant son esprit vagabonder et faire son chemin.

Dans quelles conditions pourrait-elle devenir aussi incontrôlable ? Elle ne ressentait pour personne les sentiments qu'éprouvait Zéphyr pour Hestia. Ou Arro pour Kushumaï. Elle les avait vus, ses deux anciens camarades de Lupus, lors de leur mariage. Elle les avait connu avant, ils avaient partagé la même salle commune, les mêmes dortoirs. Elle avait entendu Arro lui parler de sa belle en se rendant à leurs cours communs, elle avait vu ses yeux pétillants, lorsqu'il lui en parlait. Le sourire niais qui étirait inconsciemment ses lèvres, et qui s'élargissait lorsque les deux se retrouvaient. Tifen n'avait rien connu de cela, elle n'avait jamais rencontré quelqu'un pour qui elle éprouvait ce genre de sentiments.

D'un autre coté, elle avait Ambre. Sa sœur d'armes, sa sœur de cœur, sa sœur. Qui lui manquait, qu'elle n'avait pas vu depuis trop longtemps, mais dont elle redoutait aussi la réaction. Elle n'avait pas donné de nouvelles depuis de longs mois, elle avait échoué face au Rentaï, elle n'avait pas été là, à ses cotés leurs de la prise de l'Académie. Elle avait Khan, et le lien qui les unissait. Lien qui restait toujours aussi présent, même s'ils avaient été séparés lorsqu'elle rongeait son frein dans la grotte Chantelame. Et qui ne cessait de s'accroître maintenant qu'ils étaient à nouveau ensemble. Mouvement de tête du tigre dans sa direction, comme s'il suivait le fil de ses pensées et approuvait. Elle avait ses amis, tous ceux qu'elle avait rencontrés à l'Académie et qui avaient avancés chacun sur leur chemin, suivant leur voie. Elle se battrait pour eux, ferait n'importe quoi pour leur venir en aide, pour les sauver. Mais rien ne justifierait de tomber dans une rage incontrôlable, du moins le croyait-elle.

Tifen observa alors le demi-Faël, plongea son regard dans les yeux violets de son interlocuteur. Faisant immédiatement le rapprochement avec ceux d'Ambre, bien que leur couleur ne soit pas strictement identique en les regardant avec attention. Mais la coïncidence suffit à lui tirer un sourire.


- Pour quoi te bats-tu, Zéphyr ?

Pourquoi, pour quoi ? Quelles sont les raisons qui te poussent à dégainer tes lames ? Qui te poussent à avancer sur la voie des armes, voire à avancer tout simplement. Pourquoi ?



_______________
o0° On a toujours le choix. Il suffit de faire le bon °0o
avatar

Apprenti Chantelame
Messages : 75
Inscription le : 30/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Chantez mes lames! Chantez pour que je puisse apprendre! [Terminé]   Jeu 13 Jan 2011 - 15:21

Tifen était Chantelame.
Ces simples mots redonnèrent de l'espoir à Zéphyr qui cherchait plus que tout au monde, un maître de cet art. Il avait tellement envie d'emprunter cette voie, et ce sentiment était déjà présent lorsqu'il avait entendu parler de Valen, le Grand Chantelame.
De plus, il avait déjà expérimenté le style des Frontaliers et Zéphyr n'aimait pas cette idée que des gens puissent vivre que pour être des armes. Pour lui, les armes n'étaient que des moyens pour tendre vers un but, une harmonie.
Comme les Marchombres, qui essayaient d'atteindre ce même but, mais par des moyens différents.
Tout moyen était bon pour atteindre un but, si celà pouvait servir l'Harmonie.
Le Chaos n'était qu'un début, mais ne pouvait devenir une fin en soi.
Mais rien ne prouvait que Tifen allait le former, et celà emplissait le Demi-Faël de doutes. Et il détestait le doute.

Le tigre regarda Tifen, comme s'ils échangeaient leurs pensées, mais c'était un lien emphatique, et non le Don des Dessinateurs qui était utilisé. C'était une bête magnifique, qui exprimait la sauvagerie, et aussi la force sous contrôle. Tout n'était qu'harmonie dans ces muscles fins, qui roulaient sous ce pelage, dans ces pattes puissantes et dans le corps entier de l'animal. Il surprit un sourire de Tifen qui le regardait. Il savait ou son regard s'était posé, dans ses yeux Améthystes. Mais c'était plus curieux que ce que le regard du Lupus provoquait chez les autres.
Il semblait lui évoquer un souvenir.
Elle lui posa une question.
Pourquoi se battait-il?


-Je me bat pour tendre vers l'Harmonie. Se battre pour quelqu'un est un concept noble, surtout pour protéger quelqu'un de cher. Mais outre celà, je me cherche à travers la danse de mes lames. Qui suis-je? Un tueur? Une arme vivante au service de Gwendalavir? Un étudiant? Un homme? Un Faël? Je me cherche et je trouve des réponses. La vie n'est elle donc faite que par la force de nos choix, ou alors tout est-il décidé à l'avance? Je veux savoir ce qu'est la vie, et mes lames semblent pouvoir m'apporter cette réponse.
Certes, je ne suis pas Marchombre, mais j'ai le même but.


Voilà tout était dit. Voilà ce qui semblait être une réponse, mais tout était si embrouillé que même Zéphyr si perdait un peu. Les mots ne valaient pas la compréhension que pouvaient partager deux combattants. Il espérait que Tifen avait comprit.
Zéphyr dégaina ses lames muettes et les montra à Tifen tout en se relevant. Il la regarda et ferma les yeux.
Il s'ouvrait aux ténèbres.


-Puisque vous êtes venue en salle d'armes, que diriez vous d'un duel?



_______________
avatar

Maître chantelame et marchombre
Messages : 1043
Inscription le : 26/02/2007
Age IRL : 25


Voir le profil de l'utilisateur http://magiccandle.hotgoo.net
MessageSujet: Re: Chantez mes lames! Chantez pour que je puisse apprendre! [Terminé]   Sam 15 Jan 2011 - 16:11

Quelques instants pour le Lupus, le temps qu'il réfléchisse et lui fasse part de sa réponse. Réponse intéressante sur bien des points. Déjà, sa formulation était légèrement hésitante, et quelque peu embrouillée. Ce que Tifen pouvait comprendre sans mal, une telle question lui aurait également posé problème sur certains éléments de réponse. Eléments sur lesquels elle n'aurait pas su mettre de mots. Il se questionnait. Un autre point à remarquer. Il avait conscience que l'on ne peut jamais être certain de notre nature. Que quelques soient les certitudes, les doutes et les échecs font partie de la vie. Inutile de foncer en ligne droite pour finir dans un mur, mieux valait le contourner, quitte à aller plus lentement. Voire à revenir en arrière pour mieux repartir.

Elle ne nota pas sa vision un peu superficielle de la voie marchombre. Il ne suivait pas cet enseignement, inutile de le reprendre à ce sujet, ni de lui expliquer les multiples et divers fondements de la voie des chevaucheurs de brume. Mais elle retint particulièrement son désir d'harmonie. Rares étaient les guerriers qui cherchaient à atteindre ce but, et ainsi rares étaient les guerriers qui faisaient de bons chantelames. Cela faisait partie des points qu'elle avait longuement discutés avec Valen, quand ils commençaient à théoriser.

Zéphyr semblait être digne de l'enseignement qu'il aspirait à suivre, digne d'être un chantelame. D'un autre coté, il avait visiblement déjà suivi une formation assez remplie qui risquait de l'influencer lors de son apprentissage. Mais il cherchait l'harmonie. Et Tifen avait des clés qui pouvaient l'aider à avancer. Cela ne lui coûterait rien d'essayer, de tenter de le guider sur la voie qu'il voulait suivre. Et sa formation serait sans doute moins longue que celle d'Einar, pour qui il fallait partir ex nihilo. Et elle n'aurait pas non plus de mal à gérer deux apprentis. Il faudrait lui proposer, même si la jeune femme se doutait déjà de la réponse que lui ferait le Lupus. Lupus qui se leva, émit l'hypothèse qu'elle était venue pour se battre, et lui proposa un duel. Elle sourit, amusée en notant qu'il était repassé au vouvoiement, et l'observa dégainer ses lames avec une aisance qui, elle le savait, ne s'acquérait qu'avec l'expérience.


- On peut venir à la salle d'armes sans volonté de combattre, tu sais. D'ailleurs, tu peux le constater, je n'ai pas mon sabre.

Ce qui ne veut pas dire que je suis totalement désarmée, je ne suis pas stupide. Mais tu t'en doutes peut-être, Zéphyr. Ou pas. Bien sûr, cela ne justifiait pas tout non plus, et Tifen aurait très bien pu accepter malgré ça. Mais elle connaissait ses limites, celles de son dos qui ne cachait pas son mécontentement. Et elle n'était pas inconsciente au point de désobéir volontairement aux recommandations maintes fois répétées par les rêveurs. Du moins à certaines. Eviter en tout cas tout exercice susceptible d'anéantir les soins réalisés sur la blessure. Il fallait cependant voir le bon coté des choses, et garder à l'esprit que sans l'intervention des rêveurs venus aider l'Académie, elle ne serait sans doute pas debout à l'heure actuelle. Il n'y avait donc aucune raison de se plaindre. Elle précisa tout de même pour le Lupus :

- Rares sont les personnes qui cherchent le combat quelques jours après une bataille aussi sanglante que celle de la reprise de l'Académie. Mais certains lieux ont une âme, un caractère, en quelque sorte. Ils ne peuvent pas être réduits à quatre murs et un toit.

Elle marqua une pause, ignorant si le Demi-Faël suivait le fil de son idée. Après tout, elle ne savait pas exactement depuis combien de temps il était à l'Académie, ni si l'école fondée par Merwyn avait déjà pris une importance particulière à ses yeux. Puis elle se décida à ajouter :

- Si tu veux tout savoir, je venais avant tout pour méditer. Et je pense que cet exercice ne te ferait pas de mal non plus, pour mieux cerner la provenance de ta rage au lieu de massacrer des mannequins - sourire franchement amusé, et regard visant les miettes de bois et de paille qui trônaient - Qu'en dis-tu ?



_______________
o0° On a toujours le choix. Il suffit de faire le bon °0o
avatar

Apprenti Chantelame
Messages : 75
Inscription le : 30/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Chantez mes lames! Chantez pour que je puisse apprendre! [Terminé]   Lun 17 Jan 2011 - 18:37

Zéphyr acquiesça.
Il suivait parfaitement le raisonnement de Tifen, dont les mots trouvaient un écho harmonieux en lui, mais pour lui, se battre n'avait pas seulement le but de blesser ou de montrer sa supériorité, mais de s'ouvrir.
A ses propres forces, à ses propres faiblesses.
À l'harmonie des armes, à celle de l'excellence de soi.
Essayer d'atteindre la perfection.
Et avoir le pouvoir de la dépasser.
Et aller encore plus loin.

Suite à la proposition de Tifen, le Demi- Faël rengaina ses lames d'un seul geste.
Un geste qu'il avait répété à l'infini, jusqu'à ce qu'il devienne naturel. Le chuintement feutré, ainsi que le coulissement naturel, aussi fluide que de l'eau, que produisit ses lames le rassura quand à l'état physique de ses lames. Malgré la violence de ses coups, ses lames étaient encore parfaites, terriblement affutées, et dont le tranchant était encore sur. Puis, il dégrafa sa ceinture et la déposa soigneusement à ses pieds. Bien que torse nu, il ne fit pas un seul geste pour récupérer son uniforme, ni une chemise. Le Lupus prit une serviette et essuya la sueur de son front.
Il se rassit aux cotés de Tifen, dans la position du tailleur.
Et il ferma les yeux.

Il fit le vide dans sa tête, comme s'il était dans un état de rage, mais qu'il contrôlait.
Par contre, l'obscurité présente dans son coeur lui fit peur.
Le Chaos tourbillonnait dans son esprit, agressait et empêchait l'Harmonie présente de se retrouver et de coordonner son esprit avec son coeur, pour qu'ils agissent à l'unisson du corps.
Dans un même rythme, dans une même perfection.
Zéphyr se rendit compte qu'il pouvait bouger dans le monde de son esprit, essayer de contrôler ses gestes.
Et il plongea à travers le Chaos des Ténèbres.

La Chute sembla durer une éternité, et ce fut le temps qu'elle dura.
Zéphyr plongeait au travers du Chaos, se nourrissant de sa force, de ce qu'il lui manquait lorsqu'il était arrivé à l'Académie.
La force inhérente aux Frontaliers.
Et la chute continua, alors que les Ténèbres continuaient à emplir le Coeur du Demi-Faël.
Elles essayaient de le submerger.
Ce fut à ce moment qu'il trouva la Lumière...
Zéphyr ouvrit les yeux.

-J'ai vaincu mes Ténèbres..., murmura t-il.



_______________
avatar

Maître chantelame et marchombre
Messages : 1043
Inscription le : 26/02/2007
Age IRL : 25


Voir le profil de l'utilisateur http://magiccandle.hotgoo.net
MessageSujet: Re: Chantez mes lames! Chantez pour que je puisse apprendre! [Terminé]   Mer 19 Jan 2011 - 21:04

Fort bien. Voyant que le Demi Faël s'était réinstallé et avait commencé sa méditation, Tifen se concentra à son tour sur ses pensées. Son regard fit le tour de la salle, se posant parfois sur une fissure du mur. Tant de souvenirs. Il y en avait eu, des combats, dans cette pièce. Des entraînements, des affrontements contre des mercenaires, des barricades pour résister à un assaut. Slynn Ar' Kriss. Grimace. La jeune femme se laissa tomber sur le dos, bras derrière la tête. Bien positionné à plat, c'était un peu moins douloureux. Puis elle se plongea dans la contemplation du plafond et des nombreuses poutres qui le soutenait. L'une d'entre elles était d'ailleurs assez amochée, peut-être un souvenir des anciennes batailles. Au dessus se trouvaient certains appartements, dont ceux qu'elle avait occupés à une époque, au troisième étage. Mais le plus impressionnant restait encore le silence. La respiration du Lupus et celle plus discrète de Khan accompagnaient la sienne. Aucun bruit ne venait des étages, ce qui pouvait se justifier, les appartements étaient rarement occupés au cœur de la journée. Mais les couloirs étaient silencieux, et quelques rares bruits de pas venaient troubler le calme total. Parfois accompagnées de discussions inaudibles dont le contenu était filtré par la porte fermée de la salle d'armes.

Où était passée l'Académie bruyante et agitée qu'elle connaissait ? Certes, la bataille était encore proche et les esprits marqués par les combats, mais Tifen avait l'impression que ce quasi silence ne gênait personne, comme si la plupart des élèves y était habitué. Et ça, c'était si difficile à concevoir, par rapport à l'école animée et joyeuse qu'elle avait toujours connu. Ca avait quelque chose de triste. De tellement triste. Académie ne devrait jamais rimer avec silence. Mais peut être que des festivités allaient être organisées pour fêter la victoire sur le Chaos, et que les choses pourraient revenir à la normale après. La chantelame espérait, car elle n'était pas non plus certaine de savoir rester si l'Académie conservait cette atmosphère presque pesante. D'un autre coté, c'était l'Académie. Sa maison. Et elle venait tout juste de rentrer, elle n'avait même pas eu le temps de revoir ses amis.

Qu'étaient devenus Arro et Khelia ? Avaient-ils trouvé des apprentis ? D'après les bruits de couloir, Khelia avait participé activement à la résistance depuis la bibliothèque, dont elle avait l'air d'avoir prit la responsabilité. Arro avait-il prévu de partir avec sa belle, ou bien restait-il pour quelque prétexte ? C'était tellement étrange de se dire qu'ils avaient fini leur formation, qu'ils n'avaient en théorie plus rien à faire ici. Qu'ils étaient une vieille génération errant dans les couloirs avec des excuses d'enseignement ou de poste quelconque. Et Ambre ? Elle devait avoir également fini sa formation, désormais. Ou pas. Tifen voyait mal sa sœur de cœur rester ici pour une raison peu valable si elle pouvait partir et voyager. Donc si elle était encore à l'Académie, soit Ena ne lui avait pas encore accordé le statut de marchombre, soit elle était restée pour l'attendre, mais ça serait assez surprenant. Il faudrait peut-être lui poser la question, quand elle oserait aller la voir. Enfin, de toute façon, elle ne comptait pas fuir sa sœurette toute sa vie pour une simple histoire de montagne. Prendre son courage à deux mains et y aller, dès qu'elle aurait le temps. Sans se rajouter d'échappatoires pour retarder ce moment. Elle avait déjà affronté pire qu'une conversation.

Zéphyr n'avait toujours pas bougé quand la jeune femme rebascula en position assise, et elle se décida à attendre patiemment. Après tout, même si sa notion du temps restait assez vague, ça faisait quelque temps qu'il était plongé dans ses pensées et ne tarderait peut être pas à en ressortir. Elle passa les doigts dans le poil fauve de Khan et se laissa porter par le silence, jusqu'à ce qu'elle remarque une modification dans la respiration du Lupus. Un regard lui permit de confirmer son impression, il venait d'ouvrir les yeux. Un murmure, auquel elle répondit par un sourire paisible.


- Félicitations.

Le Demi-Faël avait compris l'exercice, c'était un bon début. Un premier pas. Même si bien d'autres restaient à parcourir. Les ténèbres évoluaient, se transformaient au fil des évènements, fluctuaient aussi rapidement que les jours qui passent. On ne vainc pas vraiment ses ténèbres, on les repousse passagèrement, on les oublie, on les croit parties. Alors qu'elles restent tapies jusqu'au moment qu'elles jugent opportun, et elles ressurgissent alors qu'on les croyait, à tort, anéanties. D'autres exercices s'imposeraient, mais pas forcément maintenant. Il faudrait aviser en temps et en heure.



_______________
o0° On a toujours le choix. Il suffit de faire le bon °0o
avatar

Apprenti Chantelame
Messages : 75
Inscription le : 30/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Chantez mes lames! Chantez pour que je puisse apprendre! [Terminé]   Ven 21 Jan 2011 - 9:06

Zéphyr sourit de sa réussite, mais quelque chose ternissait sa joie.
Les ténèbres qu'il avait affronté en son for intérieur avaient été, certes, vaincues, mais elles étaient quand même puissantes.
Beaucoup trop puissantes.
Il se souvenait des légendes qui parlaient de Guerriers ayant sombrés dans les Ténébres de leur coeur. Le Résultat n'était jamais très reluisant. Ils devenaient presque tous fous, avec des envies de Destruction. Mais Certains se servaient de leurs Ténébres pour servir la Lumière ou L'Harmonie.
Le Demi-Faël les avait vaincu avec une brutalité peu coutumière, en cherchant la Lumière au plus profond de l'Obscurité, tout en absorbant les ténèbres, se nourrissant de la puissance qui lui manquait, en laissant les Ténèbres l'envahir. On dirait qu'il était bien un Demi. Fait d'une partie d'Ombre et de Lumière, Demi-Faël, Demi-Homme. Heureusement que ce n'était pas Demi-Raïs, ou Demi-Ts'lich, sinon, il n'aurait jamais pu rencontrer les gens formidables qui se trouvaient sur sa voie. Que se soit Hestia, Tifen, ou même Lothan pensa le jeune Lupus avec un sourire.

Mais maintenant qu'il avait une chance de devenir Chantelame, allait-il la saisir?
La question ne se posait pas.
C'était l'une des meilleures initiatives, qu'il pouvait prendre.

Maintenant que le jeune homme les avait battus pour le moment, qu'allait t-il faire? Il le savait, mais il hésitait sur le coup. Est-ce que Tifen allait agréer à sa demande? Allait-il pouvoir réaliser ce qu'il voulait être, en venant à l'Académie? Son but et son désir intense de devenir Chantelame. Être un Guerrier tout en ayant enfin atteint sa quête d'Harmonie. La Lame qu'il allait devenir se devait d'être formée. Et il devait demander à Tifen qu'elle le forme.
Pour devenir Chantelame.


-Tifen... j'aimerais te demander si tu pouvais m'enseigner les voix des Chantelames....



_______________
avatar

Maître chantelame et marchombre
Messages : 1043
Inscription le : 26/02/2007
Age IRL : 25


Voir le profil de l'utilisateur http://magiccandle.hotgoo.net
MessageSujet: Re: Chantez mes lames! Chantez pour que je puisse apprendre! [Terminé]   Mer 26 Jan 2011 - 0:03

Ca y est. Il s'était lancé, il avait posé la question qui flottait entre eux depuis qu'il savait qu'elle était chantelame. Tifen savait que ce moment devait arriver, qu'à un instant la question de sa formation allait être lancée. Elle ignorait cependant s'il aurait le cran de lui demander, prenant en même temps le risque qu'elle refuse, ou si elle allait devoir lui proposer de devenir son élève. Il avait donc eu ce courage, malgré l'hésitation qu'elle pouvait sentir dans sa voix.
Elle pouvait lui enseigner, c'était certain. Elle avait reçu l'enseignement adapté, elle avait le temps, elle avait toutes les ressources nécessaires à la formation du Lupus. Le voulait-elle ? Elle n'avait rien contre, c'était indéniable. Cela ne lui ferait pas de mal d'avoir un nouvel élève, elle pourrait varier les exercices, aborder avec lui certains aspects de la voie qu'elle ne pouvait pas encore traiter avec Einar. Restait à savoir si elle lui répondait immédiatement. Quelques instants s'écoulèrent. Ses doigts continuèrent à courir dans le poil de Khan, tandis qu'elle réfléchissait. Dévoiler sa réponse maintenant, ou attendre encore un peu. Et si elle le faisait patienter, elle avait bien une idée de la manière d'orienter la conversation, mais comment allait-il réagir face à son silence ?

Finalement, la jeune femme éluda simplement la question. Elle savait que sa réponse avait de l'importance pour le Demi-Faël, mais elle devait d'abord discuter de quelques points avant de lui dire qu'elle acceptait de le former. Cela permettrait de voir comment il réagirait face à l'incertitude. Et après tout, elle le connaissait à peine, même si elle avait déjà dans l'idée qu'il ferait un bon élève. Cependant, il fallait aussi revenir sur la séance de méditation. Il avait certes compris l'exercice, mais en avait-il tiré les conclusions adéquates ? Tifen n'en était pas certaine, alors qu'il s'agissait d'une étape importante. Elle demanda donc, consciente qu'elle ne prononçait pas les paroles tant attendues par le Lupus :

- Quelles conclusions peux-tu faire à propos de ce temps de méditation ?

Tu as compris comment effectuer l'exercice, mais as-tu appréhendé le but de cette leçon plus importante qu'elle n'y paraît ? Qu'as-tu compris en affrontant tes ténèbres ? Qu'en as-tu retenu ? Et que feras-tu si je te confronte à nouveau à elles, en te laissant dans le doute ? Assise en tailleur, la jeune femme ne fit pas un geste pour se relever et planta son regard dans celui du Lupus. Attendant une réaction, une réponse de sa part.



_______________
o0° On a toujours le choix. Il suffit de faire le bon °0o
avatar

Apprenti Chantelame
Messages : 75
Inscription le : 30/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Chantez mes lames! Chantez pour que je puisse apprendre! [Terminé]   Dim 27 Fév 2011 - 11:55

Pourquoi Tifen ne répondait-elle pas tout de suite? Un simple oui ou un non aurait suffit. Zéphyr baissa la tête, comme s'il était déçu par la réponse de Tifen. L'était-il réellement? Non, bien sur. Il s'attendait à ce que Tifen le teste. Ou serait l'intérêt de l'exercice? Ou du moins est-ce que Zéphyr avait compris tout l'intérêt de cette méditation, de cette plongée aux sein de ses propres ténèbres?
Zéphyr comprit soudain que la seule choses qui lui avait permis de vaincre le Chaos de son coeur était ses principes et ses valeurs. Principes Faëls et Valeurs Frontalières.
Ces deux parties de son âme étaient aussi aiguisés que les sabres que le jeune homme maniait avec aisance.
Ses lames, les avatars de la moralité du jeune Demi-Faël, avaient défendu Hestia et tant d'autres élèves de l'Académie, lors de la reprise.
C'était peut être cette fidélité à ses principes qui lui avait permis de faire chanter ses lames, tout le temps, à tout les moments.
Ses principes devenaient presque sacrés à ses yeux d'améthystes.

La vie n'était dictée que par ses principes et sans eux, elle se montrait d'une monotonie presque insipide.
A cause de la longue vie qui lui était promise, il savait que Hestia mourrait bien avant lui. C'était la malheureuse dureté de la vie des Demi-Faëls, mais même s'il était destiné à rester seul, il ne contenterait pas de se retirer dans les forêt de Baraïl ou dans la Citadelle, mais il irait explorer la forêt d'Ombreuse, ou partirait de l'autre côté de l'Océan des Glaces, ou encore plus loin au sud, en dépassant les îles alines et découvrant d'autres horizons.
Parce qu'il serait en manque de vivre.
A tout jamais.

Zéphyr dégaina ses lames dans un seul geste, tout en se concentrant sur sa fidélité à ses principes.
Ses oreilles pointues frétillèrent en entendant le chant de ses sabres et le sourire revint.
Enfin, ses lames étaient prêtes.
Mais lui, l'était t'il vraiment?
Son coeur lui soufflait que oui, mais une petite voix lui disait qu'il valait mieux attendre et il rengaina ses lames, qui chantèrent avec encore plus de figure.
Il réfléchit dans l'instant à la question de Tifen.
En fait, il connaissait la réponse dés le moment ou ses lames avaient recommencées à chanter.
Mais réfléchir était toujours un bon moyen de se ressourcer.


-Cet exercice m'a permit de me recentrer sur moi, sur mes principes, sur ce qui faisait la solidité de mon coeur et de mon être. Le chaos doit être maîtrisé avec la patience de l'Harmonie, pour produire un résultat de maîtrise et de perfection. J'avais perdu de vu mes principes, je m'était perdu et mes lames refusaient de chanter.
Maintenant, je me suis trouvé et mes lames rechantent
.

Zéphyr sourit, content de sa réponse.



_______________
avatar

Maître chantelame et marchombre
Messages : 1043
Inscription le : 26/02/2007
Age IRL : 25


Voir le profil de l'utilisateur http://magiccandle.hotgoo.net
MessageSujet: Re: Chantez mes lames! Chantez pour que je puisse apprendre! [Terminé]   Dim 6 Mar 2011 - 18:45

Attente patiente, la jeune femme laissa au Lupus le temps de réfléchir, de se concentrer. Elle retint un sourire en le voyant dégainer ses lames et en entendant leur chant. Il avait compris. Compris le but de la méditation, tiré les conséquences adéquates, obtenu le résultat attendu. Du bon travail. Tifen écouta ensuite son explication, qui n'était en soit pas vraiment nécessaire puisque la réponse flottait déjà dans l'air depuis que l'élève avait fait chanter ses lames.
Se releva souplement. Elle avait déjà fait son choix, et la réponse du Demi-Faël la confortait sur ses positions. Sourire

- Bien.

Pause, elle laissa le mot raisonner dans la salle d'armes déserte, emplir l'espace puis s'éteindre pour faire place au silence.

- Tu devrais aller te reposer, profiter du reste de la journée, de l'Académie maintenant qu'elle est libérée.

Nouvelle pause, quelques pas en direction de la porte.

- Bienvenue parmi les chantelames, Zéphyr

Sans laisser au jeune homme le temps de répondre, Tifen se glissa hors de la salle, Khan sur les talons, laissant la porte légèrement entrouverte, invitation silencieuse au Demi-Faël s'il souhaitait la rattraper pour la questionner ou simplement discuter. Le tigre accéléra le pas sitôt sortit de la pièce, elle capta par une pensée qu'il allait chasser et le regarda filer dans les couloirs, effrayant un ou deux élèves qui se jetaient contre le mur à son approche. Il la rejoindrait plus tard quand il le souhaiterait, elle n'était pas forcément au meilleur de sa forme pour chasser et Khan n'avait de toute manière pas besoin d'elle. L'ancienne élève de Lupus laissa donc ses pas la guider tranquillement à travers les couloirs vers l'extérieur, perdue dans ses pensées, un léger sourire flottant inconsciemment sur ses lèvres. Les chantelames ne s'éteindraient pas avec Valen, elle y veillerait. Formerait Einar, donnerait à Zéphyr les clés nécessaires pour parfaire l'entraînement guerrier qu'il avait déjà reçu. Et après... L'Académie était grande, elle trouverait peut être d'autres élèves. Ou ailleurs en Gwendalavir, qui sait ? Le monde est vaste, elle avait tout son temps.



[RP terminé]


_______________
o0° On a toujours le choix. Il suffit de faire le bon °0o
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Chantez mes lames! Chantez pour que je puisse apprendre! [Terminé]   



 
Chantez mes lames! Chantez pour que je puisse apprendre! [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires
-
» Zeït. « Mourir c'est revivre, alors je te tuerai jusqu'à la fin, pour que tu puisse voir un autre lendemain. »
» Retour au pays [PV Kanoë]
» (n°16) Félin... pour l'autre [PV Shalimar] TERMINÉ
» la musique envoûte ...
» La cs Flash cherche un pokémon pour utilisation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Académie de Merwyn :: Aile ouest de l'Académie :: Le rez-de-chaussée :: La salle d'armes-