Marquer tous les forums
comme lus

Sujets actifs du jour
Voir les nouveaux
messages depuis
votre dernière
visite
AccueilGinettePunition pour une meuchante mais alors très meuchante marchombre [Inachevé]
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Forum RPG Ewilan école Merwyn RP Ellana Edwin Merwyn Vivyan Ts'Liches Marchombre Al-Poll All-Jeit Dessin Académie jdr Poésie RPG école médiéval fantasy Bottero jeu de rôle jeux de rôle RP forum quête monde salim duom
 

Partagez
 

 Punition pour une meuchante mais alors très meuchante marchombre [Inachevé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Locktar Hil'Guidjek

Primat de Teylus et Maître d'Armes
Messages : 634
Inscription le : 26/11/2008
Age IRL : 30


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Punition pour une meuchante mais alors très meuchante marchombre [Inachevé]   Punition pour une meuchante mais alors très meuchante marchombre [Inachevé] Icon_minitimeSam 17 Avr 2010 - 23:28

Locktar était assis près de la fontaine de la cour centrale de l'académie. Depuis son retour d'Al-Jeit, il essayait de comprendre ce qui se passait. Il avait ressentit la tension chez certains professeurs. L'ambiance n'était vraiment pas la même. Il y avait vraiment un problème et Locktar était bien décidé à en savoir plus. Il avait donc décidé de ne pas raser la barbe qui avait poussé lors de son voyage à Al-Jeit. Il l'avait juste taillé un peu, tout comme ses cheveux. Il ne ressemblait plus à celui qui avait quitté l'académie plus d'un mois plus tôt. Il avait énormément changé. Sa façon de s'habiller avait changée. Il portait désormais une chemise noir avec des reflets violets, légèremment déboutonnée pour laissé apparaitre son améthyste. Son pantalon et ses bottes étaient aussi sombre que la nuit. Sa lourde protection de fer au bras droit pouvait soit faire peur soit le trahir pour ceux qui le connaissaient mais il ne pouvait l'enlever. Cette protection lui assurait que son bras ne se retrouverait pas une fois de plus en sang. Sa blessure du passé n'était pas totalement refermée, et elle resterait ainsi durant toute sa vie. Locktar le savait mais il vivait avec.

Il se trompait peut être sur la situation à l'académie. Peut être que les élèves et les professeurs avaient changés suite à la mort de Valen, peut être qu'il n'y avait rien d'étrange. Locktar ne voulait pas prendre de risque. Il avait donc décidé de changer son nom pour être sûr de ne pas être reconnu. Roltorian! Il se faisait désormais appelé Roltorian. Ce nom, il ne l'avait pas inventé. C'était celui de son défunt frère. Il s'était engagé en tant que garde et depuis, Locktar surveillait. Plus les jours passaient et plus ses soupsons augmentaient. Il avait l'impression que les élèves avaient peur de se parler, que certaines personnes faisaient peur aux autres. Il avait voulu se renseigner mais il ne voulait pas se trahir.

S'il était assis sur un banc près de la fontaine, c'était pour son nouveau métier de garde. Il avait entendu parler qu'une jeune élève de Felixia avait écrit de la poésie marchombre sur les murs du Hall de l'académie. Slynn Ar'Kriss l'avait punit et lui avait imposé le nettoyage de la confrérie d'Eoliane pendant une semaine. Cette jeune élève avait apparemment besoin de quelqu'un pour la surveiller. Locktar s'était immédiatement proposé. Le guerrier avait une grande confiance vis-à-vis des marchombres. Pour lui, ils étaient des personnes qui ne pouvaient trahir l'Harmonie. Si cette jeune élève avait écrit de la poésie marchombre, Locktar pourrait en savoir plus sur ce qui se passait dans cette académie. Si elle lui disait qu'il n'y avait rien de changer, il dévoilerait sa véritable identité au grand jour et il reprendrait son rôle d'élève.

Voilà une petite dizaine de minutes qu'il attendait. Mais qu'est ce qu'elle faisait cette Felixia? Comment s'appelait-elle déjà? La mémoire n'était vraiment pas le fort de Locktar. Ca commençait par un C, il en était sûr. Charvin? Non c'était pas ça. Chalwin? Oui, ça ressemblait à ça. C'était peut être pas le nom exact mais ça ressemblait beaucoup. Pour le prénom, c'était même pas la peine de chercher, Locktar l'avait oublié. Pourvu qu'elle se présente avec son prénom et son nom quand elle viendrait sinon, il aurait un problème pour la reconnaître.


_______________
Il est plus facile de faire la guerre que la paix

Punition pour une meuchante mais alors très meuchante marchombre [Inachevé] Sign_l10





Spoiler:
 
Ichel Calwin

La Brute Marchombre
Messages : 897
Inscription le : 26/05/2009
Age IRL : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Punition pour une meuchante mais alors très meuchante marchombre [Inachevé]   Punition pour une meuchante mais alors très meuchante marchombre [Inachevé] Icon_minitimeMar 20 Avr 2010 - 21:57

Ichel avait eu du mal à sortir de son lit douillet surtout pour aller faire des travaux de nettoyage à Eoliane. Elle c'était pris une douche rapide, c'était habillé, enfila une botte et batailla pour trouver la deuxième. Finalement elle la trouva à l'autre bout du dortoir des félixias. Elle était prête à y aller, mais d'abord se dirigea vers la volière pour passer récupérer Windfire, son aigle. Elle avait besoin de lui aujourd'hui, car elle aurait plutôt voulu se faire rabrouer par Arro que de nettoyer. Elle aurait voulu apprendre, mais elle assumait se qu'elle avait commis. Elle ne se sentirait jamais coupable.
La veille, on lui avait dit qu'un garde la surveillerait au cas où elle déciderait de commettre une autre infraction ou chose du genre. Voilà qu'ils lui collaient un homme qui n'allait pas la lacher d'une semelle, la journée commençait bien pour elle. Malheureusement ils ne lui avaient pas donné son nom, elle savait juste où l'attendre. Soudain une chose lui vint à l'esprit, et si l'homme ne question était un mercenaire ? C'était sans doute le cas, peut-être avaient-ils des soupçons par rapport à la résistance ? Le cerveau d'Ichel marchait à une vitesse folle plus elle s'avancait de la cour de la fontaine. Elle n'avait aucune idée de se qu'il allait lui faire si c'en était bien un, elle essayerait de se défendre comme elle le pourrait. Depuis, son aigle se trouvait perché sur son épaule droite. Elle le regarda et lui demanda comme elle avait l'habitude de faire quand elle doutait.

- Qu'est-ce que tu en pense toi ?

L'oiseau la regarda avec ses yeux noir cendre, elle s'attendait évidement à une réponse comme celle-ci, mais pour elle c'était le seul moyen pour rester avec une part de son frère. Communiquer avec l'oiseau qu'il lui avait offert, c'était comme s'il était là et qu'elle lui parlait. Bizarrement, parfois elle trouvait des réponses dans le regard de son aigle, dans ses plumes aussi. Et là, il lui en avait offert une. La marchombre savait se qu'elle allait faire. Pour le remercier, elle le caressa avec une grande douceur. Il s'envola pour montrer qu'il était content, mais Ichel le rappella très vite car ils s'approchaient de la fontaine, la fille entendait déjà ses clapotis.

La jeune marchombre entra enfin dans la cour et vit un homme, plus de vingt ans, assis près de la fontaine et vu qu'il n'y avait que lui dans les parages, ce devait être lui l'homme qui l'escorterait. Elle s'approcha un peu et pu mieux l'appercevoir. De taille moyenne, il avait des yeux marrons et des cheveux de la même couleur. Son visage était marqué par les expériences qu'il avait vécu durant ces quelques années. sûrement à cause de la bataille contre les raïs, si il était déjà là. Elle continua d'avancer, toujours Windfire sur son épaule qui surveillait l'homme, et s'arrêta enfin devant lui. A présent ils se regardèrent et Ichel rompit le silence.

- Salut ! Je suis Ichel Calwin, tu dois sûrement être l'homme qui doit m'accompagner jusqu'à Eoliane ?


_______________
Loving can hurt, loving can hurt sometimes, but it's the only thing that I know, when it gets hard, you know it can get hard sometimes, it is the only thing that makes us feel alive ▵ ©endlesslove.
there's always another secret


ÂneArc-En-CielAdorable ♥
Locktar Hil'Guidjek

Primat de Teylus et Maître d'Armes
Messages : 634
Inscription le : 26/11/2008
Age IRL : 30


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Punition pour une meuchante mais alors très meuchante marchombre [Inachevé]   Punition pour une meuchante mais alors très meuchante marchombre [Inachevé] Icon_minitimeSam 24 Avr 2010 - 20:24

Quelqu'un s'approcha. Locktar leva immédiatement la tête. Une jeune élève. Felixia à la vue de sa bague. Etait-ce la marchombre qu'il devait surveiller? Surement car elle attendait une réaction de la porte du guerrier. Elle portait un aigle sur son épaule. Locktar ne put s'empecher de sourir. Il adorait les aigles. Il en "possédait" un lui aussi. Ou plutot, il avait soigné l'aile d'un petit aigle blessé et depuis, ils étaient devenu amis et le rapace venait régulièrement le voir.

- Salut ! Je suis Ichel Calwin, tu dois sûrement être l'homme qui doit m'accompagner jusqu'à Eoliane ?

Ichel Calwin! Oui, c'était bien elle qu'il devait accompagner à Eoliane. Il tenterait de se souvenir de son nom. Locktar, lui, n'allait pas se présenter. Il ne voulait pas utiliser son faux nom pour d'innocents élèves mais il ne voulait pas non plus avouer son vrai nom à la marchombre de peur qu'elle soit de mèche avec une quelconque conspiration contre l'académie. Après tout, peut être que Slynn Ar'Kriss n'avait rien à voir avec ce qu'il ressentait depuis son retour à l'académie. C'était peut être qu'une poignée de professeurs tentait de prendre le contrôle de l'académie maintenant que Valen était mort. Locktar s'imaginait tout, mais ce qui prédominait, c'était vraiment le pire.

- Oui, c'est bien moi qui te surveillerait pendant que tu accompliras ta punition. Avant toute chose, j'aimerais que tu demandes à ton aigle de s'envoler et de s'éloigner de nous. Même si j'adore les rapaces, tu n'as pas besoin de ton oiseau pour nettoyer Eoliane.

Locktar remarqua rapidement que ça ne faisait pas du tout plaisir à la jeune fille de laisser son oiseau partir. Ou peut-être que c'était simplement le fait d'obéir qui ne lui plaisait pas. En tout cas, au bout de quelques minutes, le rapace s'envola. Locktar la conduisit alors vers les écuries. Il voulait utiliser Pur-Flocon pour aller à Eoliane. Le destrier blanc était largement capable de soutenir le poids des deux personnes. Le cheval aussi banc que la neige fut heureux de retrouver son maître. Locktar le caressa doucement. Il le sella. Il invita la marchombre à monter derrière lui et ils partirent tout deux en direction d'Eoliane.

Sur le chemin, plusieurs questions taraudaient Locktar. Le jeune guerrier était très curieux. C'était parfois un défaut mais régulièrement c'était une grande qualité. Il décida donc de poser ses questions à la jeune Felixia.

- Dis-moi jeune fille, pourquoi as-tu écris ta poésie marchombre sur le hall de l'académie? Généralement, les marchombres se servent de la tour marchombre pour s'exprimer.

Il sentit rapidement que la jeune fille hésitait. Elle devait imaginer qu'il dirait tout à la Magister de l'académie.

- Ne t'inquiète pas. Je ne dirais absolument rien à la Magister. J'ai pas envie d'entendre l'excuse que tu as donné à Dame Ar'Kriss, je suis certain que ce que tu lui as dit était totalement faux. Tu peux vraiment tout avouer, j'ai fait beaucoup d'idioties dans ma vie, je ne te jugerais pas pour tes actes, crois-moi.

Les yeux rivés devant lui pour guider son destrier, Locktar ne pouvait pas se retourner pour observer la marchombre. Ca le gênait beaucoup, il aurait aimé lire les sentiments de la Felixia sur son visage. Là, il lui serait incapable de savoir si elle allait mentir ou non.


_______________
Il est plus facile de faire la guerre que la paix

Punition pour une meuchante mais alors très meuchante marchombre [Inachevé] Sign_l10





Spoiler:
 
Ichel Calwin

La Brute Marchombre
Messages : 897
Inscription le : 26/05/2009
Age IRL : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Punition pour une meuchante mais alors très meuchante marchombre [Inachevé]   Punition pour une meuchante mais alors très meuchante marchombre [Inachevé] Icon_minitimeJeu 13 Mai 2010 - 19:07

L'inconnu aquiesca, mais quand il lui demanda, ce qui équivalait plutôt à un ordre, de faire s'envoler son aigle, elle bouillonna de l'intérieur. Ellle n'aimait pas beaucoup qu'on lui donne des ordres, mais là elle n'avait pas tellement le choix, elle était déjà dans une position plutôt délicate. Elle le fixa d'un regard foudroyant, celui qui n'est pas pareil à une invitation, puis elle regarda son ami et lui intima de s'envoler. Elle regarda de nouveau l'homme pour lui faire un léger sourire disant : *alors, tu es content ?* .
Au bout d'un moment, il l'entraina vers les écuries où il prit un cheval d'un blanc pur. Ichel avait elle-même un étalon, mais elle ne pensait pas qu'il l'autoriserait de monter, de peur qu'elle s'échappe. Il la fit monter dessus, derrière lui et elle fut bien obligé de s'agripper à lui pour ne pas tomber quand il élanca sa monture.
Ils galopèrent un moment comme cela et Ichel pouvant appercevoir une partie du visage de l'inconnu, distinguait quelques signes de troubles. Elle en eu la confirmation quand il la questionna. Pourquoi dans le hall de l'Académie et pas dans la tour marchombre ?? Ca tombait sous le sens, mais elle ne voulait pas lui parler, pas à lui. Sûrement un allié des mercenaires qui allait tout rapporter à ses amis. Ils parviendraient à connaître l'existence de la résistance et les académiciens ne pourrons jamais reprendre leur école bien aimée. Elle n'avait pas confiance en lui du tout et elle n'allait pas tarder à le lui faire comprendre.

- Ah bon, et comment je peux en être sûre ??

Elle ressenti la réaction de l'homme par le biai ses bras, elle eut une petite conviction qu'il n'était pas comme elle se l'imaginait, mais comment en être vraiment sûre ? Une petite voix dans sa tête lui disait non, mais son coeur lui disait oui. L'homme avait quelque chose de rassurant et elle décida de lui demander quelque chose avant de tous lui raconter.

- Je vous raconterais tous se que je sais, si vous me dites votre nom, mais faites attention, je saurais si vous mentez !

Elle n'en était pas si sûre qu'elle le saurait, mais elle l'avait dit avec une telle conviction qu'il ne pouvait que la croire. De toute façon il ne voyait pas son visage.


_______________
Loving can hurt, loving can hurt sometimes, but it's the only thing that I know, when it gets hard, you know it can get hard sometimes, it is the only thing that makes us feel alive ▵ ©endlesslove.
there's always another secret


ÂneArc-En-CielAdorable ♥
Locktar Hil'Guidjek

Primat de Teylus et Maître d'Armes
Messages : 634
Inscription le : 26/11/2008
Age IRL : 30


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Punition pour une meuchante mais alors très meuchante marchombre [Inachevé]   Punition pour une meuchante mais alors très meuchante marchombre [Inachevé] Icon_minitimeVen 14 Mai 2010 - 6:59

Je vous raconterais tous se que je sais, si vous me dites votre nom, mais faites attention, je saurais si vous mentez !

- Rolto.......

Instinctivement, il avait voulu utiliser le nom de son frère. Le nom qu'il utilisait depuis son retour à l'académie. Il s'était retenu. Devait-il tout avouer à cette apprentie marchombre? Locktar avait toujours fait confiance aux arpenteurs de la Voie. Non seulement parce qu'ils le fascinait mais aussi parce que le guerrier savait que les marchombres étaient fidèles à leur engagement. Les trahisons de soldats et de guerriers étaient monnaie courante mais il n'avait jamais entendu parler de traitres parmi les marchombres. Locktar n'était pas dupe. Il se doutait bien que la Guilde de l'Harmonie gardait secret les tourments qu'elle subissait. Il devait forcément exister des traitres marchombres mais ils ne devaient pas être nombreux.

Même si Locktar faisait confiance aux marchombres, il hésitait à tout dévoiler. Il risquait gros si la Felixia ne savait pas tenir sa langue. La prison au mieux. La mort dans le pire des cas. C'était mieux qu'il garde le silence. Pourtant, il voulait savoir. Tout ce mystère que la jeune fille mettait autour de ses actes était étrange. Elle était trop prudente. Locktar se doutait bien que si la marchombre avait été une simple rebelle à l'autorité académicienne, elle aurait continué à lancer son excuse, criant haut et fort que le guerrier se trompait, que ce qu'elle avait dit à Slynn était la pure vérité. Mais là, elle était prête à tout avouer à condition de connaître l'identité de Locktar. Pourquoi? Ce qu'elle avait concernait peut-être ce que le guerrier avait ressentit depuis son retour d'Al-Jeit. Cette ambiance lourde, cette tension entre élèves et même entre professeurs. Cette marchombre pouvait certainement éclairer la lanterne du Corbac. Mais le guerrier pensait toujours aux risques. La marchombre ne connaissait peut être pas son nom et un garde qui s'appelle Locktar ne l'aurait pas gêné, mais le guerrier pensait à sa réputation. Le Corbac s'était rendu tristement célèbre dans l'académie. Il était le Bruleur des Corbac. L'élève qui faisait perdre des dizaines de points à sa maison. De plus, même si la marchombre n'avait pas entendu parler du Bruleur des Corbac, elle pouvait avoir entendu parler de Locktar suite à l'attaque de l'académie. Le guerrier avait disparu sans donner de raison. Comment la direction de l'académie avait justifié l'absence du Corbac? Il ne le savait. Etait considéré comme mort? Avait-il reçu un hommage de la part des élèves et des professeurs? Rien, il ne savait absolument rien sur ce qui s'était passé pendant qu'il était à Al-Jeit.

Pendant qu'il se posait de multiples questions, Pur-Flocon avait conduit ses deux cavaliers à Eoliane. Locktar stoppa son cheval dans la cour de la confrérie et il attendit que la Felixia descende avant de l'imiter.

- Locktar........ Locktar Guidjek........ C'est mon nom.

Il avait laché son nom. Maintenant, le sort était jeté, comme on disait. Il ne pouvait plus revenir en arrière. Il n'avait pas osé regarder la marchombre pendant son aveu. Il était face à son destrier donc dos à la Felixia. Ce fut à cet instant qu'il plongea son regard dans les yeux de la jeune fille. Elle était surprise. Il avait mis tellement de temps à avouer son nom qu'elle ne devait plus s'attendre à connaître l'identité de celui qui allait la surveiller.

- Viens, installe toi ici, on a des choses à se dire avant que tu n'ailles nettoyer la confrérie.

Il désigna un banc et ils s'installèrent tout les deux. Locktar n'osait plus ouvrir la bouche désormais. Son nom disait-il quelque chose à Ichel? Il allait bientot savoir en tout cas.


_______________
Il est plus facile de faire la guerre que la paix

Punition pour une meuchante mais alors très meuchante marchombre [Inachevé] Sign_l10





Spoiler:
 
Ichel Calwin

La Brute Marchombre
Messages : 897
Inscription le : 26/05/2009
Age IRL : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Punition pour une meuchante mais alors très meuchante marchombre [Inachevé]   Punition pour une meuchante mais alors très meuchante marchombre [Inachevé] Icon_minitimeSam 15 Mai 2010 - 16:24

L'inconnu avait ésité avant de dire un nom. Ichel savait grâce à la réaction du garde, grâce à sa retenue, que se n'était pas vrai. Elle était pratiquement sûre qu'il allait tenter d'utiliser un faux nom et cela se confirmait. La félixia avait senti le coeur de l'homme battre plus fort que normalement quand il l'avait prononcé. Il mentait. Elle en était à présent sûre et certaine. Elle n'était pas prête de parler et cela l'homme s'en était rendu compte. Ils avaient continué leur route en silence, on pouvait distinguer rien que le bruit des sabots du cheval et du vent.
Ils arrivèrent bientôt à Eoliane et décendirent de la monture. L'homme était de dos et bizarrement, il lâcha :

- Locktar........ Locktar Guidjek........ C'est mon nom.

Maintenant elle en était sûre, elle pouvait lui faire confiance, car à présent elle savait qui il était. Il l'emmena vers un banc et Ichel marqua un grand sourire sur son visage, qu'il ne distingua pas, heureusement.
Locktar Guidjek. Elle en avait entendu parler à l'Académie, mais il n'était pas sensé être un garde. Autrefois il était élève, avant l'attaque. Il était réputé pour faire perdre énormément de points à Corbac, il lui semblait que c'était dans cette maison qu'il était avant. Elle aimait bien les gens avec un caractère de cochon, enfin, un personne qui sait s'amuser de temps en temps. Il avait l'air sympa, mais pour le moment se n'était pas le sujet de la discution.
Depuis qu'ils s'étaient assis, elle observait la magnifique monture blanc neige du certain Locktar. Elle tourna la tête pour planter son regard noisette dans ceux du jeune homme.

- J'ai entendu parler de toi. Tu n'est pas un vrai garde, n'est-ce pas ?

Le tutoiement était venu naturellement et son regard s'enfoncaient encore plus dans les yeux de Locktar, comme si elle voulait lire en lui. Elle ne s'attendait pas spécialement à une réponse et elle n'en voulait pas tellement, car de toute façon elle la connaissait.

- Peu importe. Je sais que je peux te faire confiance, tu n'es pas là pour éliminer l'Académie.

Elle s'arrêta encore, mais cette fois ci c'était pour regarder si personne ne les écoutaient. C'était apperement le cas, alors elle commença enfin son histoire.

- Bon, ouvres bien tes oreilles, je ne le répèterais pas deux fois. Tu as sans doute remarqué les étranges phénomènes qui se produisent en ce moment dans l'Académie ? Les professeurs stressés, les élèves qui se retournent toutes les deux minutes pour voir s'ils ne sont pas observez, ou divers choses plus étranges les unes que les autres. Eh bien...

Silence. Un homme de la confrérie passa juste devant eux, les bras chargés de livres en tout genres. Ichel savait qu'elle s'apprêtait à donner une information capitale et elle esperait ne pas s'être trompée sur la personne. Elle esperait de tout son coeur et de son âme qu'il était bien celui qu'il prétendait être, il en valait de la vie des académiciens.

- Eh bien, mon message sur le mur s'adressait aux mercenaires, qui ne sont pas assez intelligent pour comprendre de la poésie marchombre d'ailleurs. Je l'ai écrit pour les avertir que ce n'est pas fini, car... ils sont dans... l'enceinte. Ils tienne les professeurs en laisse ! Ils contrôlent tout !

Sa dernière phrase avait été prononcée avec une telle haine qu'elle s'impréssionnait elle-même. A présent elle croisait les doigts pour que son instinct ne se soit pas trompé, que ce Locktar puisse les aider.


_______________
Loving can hurt, loving can hurt sometimes, but it's the only thing that I know, when it gets hard, you know it can get hard sometimes, it is the only thing that makes us feel alive ▵ ©endlesslove.
there's always another secret


ÂneArc-En-CielAdorable ♥
Locktar Hil'Guidjek

Primat de Teylus et Maître d'Armes
Messages : 634
Inscription le : 26/11/2008
Age IRL : 30


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Punition pour une meuchante mais alors très meuchante marchombre [Inachevé]   Punition pour une meuchante mais alors très meuchante marchombre [Inachevé] Icon_minitimeMer 19 Mai 2010 - 23:13

Ils controlent tout! Trois mots lourds de sens, trois mots qui résonnaient dans la tête de Locktar sans relâche. Pendant quelques secondes, le guerrier avait pensé que la marchombre allait mentir. Désormais, il était sûr que ce n'était pas un mensonge. C'était impossible que ce soit un mensonge. Il y avait tant d'excuses plus crédibles que celle-ci. Il fallait vraiment avoir une imagination débordante pour inventer une telle histoire. De plus, il avait sentit la haine dans la voix de la jeune marchombre.

C'était donc cela. Le Chaos avait fait main basse sur l'académie. Voilà pourquoi Locktar avait ressentit une telle tension quand il était rentré de son voyage. Le guerrier se leva de rage. Il serrait les poings. Son gant de fer craquait.

- Le Chaos! Je me débarasse d'un mercenaire et j'en retrouve d'autres sur ma route. Je n'arrive pas à y croire.

Il frappa du poing contre le mur de l'un des bâtiments. Sa rage était immense. Il maudissait les fils du Chaos. Il avait tué Rigden mais il n'était pas débarassé des mercenaires pour autant. C'était donc eux qui avaient mis en place l'attaque. Logique après tout. Les Raïs n'étaient pas assez organisés pour avoir l'idée de mettre en place ce plan.

- Julia avait raison. Si j'ai survécu à l'attaque des Raïs, ce n'était pas du hasard. Le Chaos me trouvera sur sa route, quoi qu'il fasse, je serais là.

Il se retourna vers Ichel.

- Comment as-tu découvert tout ça? Es-tu la seule à être au courant? Que font les mercenaires dans l'académie? Ils se contentent de tenir en respect les professeurs ou ils font d'autres choses?

Il marqua une pause dans son flot de questions. La rage l'avait poussé à parlé vite sans réfléchir. Il devait se calmer et reprendre tranquillement son discours.

- Désolé de te poser tant de questions. Le Chaos m'a déjà pris un frère et une petite amie. J'ai tué celui qui a fait celà. Je pensais que je serais libéré du Chaos mais je me trompais lourdement. Aujourd'hui, je vais continuer le combat. Je vais t'aider dans ta tâche. Pour cela, il faut que tu m'en dises plus. Je suis que tu n'es pas seule à t'être rendu compte de ce qui se passait. Parle-moi, tu peux me faire confiance.

Il présenta son bras droit protégé par une protection de fer.

- Sous cette protection, une cicatrice se cache. Lourd souvenir de mon affrontement avec un mercenaire. Si tu me fais pas totalement confiance pour tout me dévoiler, je peux te montrer ma cicatrice si jamais ça peux t'aider à me faire confiance.


_______________
Il est plus facile de faire la guerre que la paix

Punition pour une meuchante mais alors très meuchante marchombre [Inachevé] Sign_l10





Spoiler:
 
Ichel Calwin

La Brute Marchombre
Messages : 897
Inscription le : 26/05/2009
Age IRL : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Punition pour une meuchante mais alors très meuchante marchombre [Inachevé]   Punition pour une meuchante mais alors très meuchante marchombre [Inachevé] Icon_minitimeLun 7 Juin 2010 - 22:33

Ichel n'avait jamais vu quelqu'un poser autant de questions. Il avait l'air très affecté par cette attaque, un frère et une petite amie. Elle savait se qu'il ressentait, elle avait perdu ses parents et son frère avait disparu.
On pouvait voir toute la rage du garçon dans un simple regard et ça, la marchombre savait le distinguer. Elle avait envie d'aider Locktar et en même temps, il fallait être el plus possible au courant pour que le combat soit presque sûr de le gagner. Elle regarda le garde et lui dit :

- Pas si vite avec les questions, je suis marchombre, mais il faut y aller mollo.

Ichel verifia qu'il n'y avait personne, se rapprocha et commença par la première réponse.

- Je te fais confiance, je n'aimerais pas que ta cicatrice te rappelle de mauvais souvenirs et moi, les yeux d'une personne sont le meilleure moyen de savoir si la personne en questin ment et dans les tiens, je ne distingue que la vérité, avec un grand V.

Ichel ne savait que faire, mais se qu'elle connaissait c'était la sincerité de l'homme. Elle devait lui donner toutes les informations possibles.

- Comment je l'ai découvert, peu importe, les autres informations sont plus capitales.

Elle le regarda dans les yeux pour voir si son regard n'avit pas changer, si on n'y distinguait pas de victoire. Rien. Rien qu'un homme qui voulait se vanger et délivrer l'Académie. La fille se rasseiréna (euh, je sais pas si on dit ou écrit comme ça ^^).

- Bon. Nous avons une résistance interne que nous avons mis en place, mais ne sommes pas beaucoup é en faire parti, environ six ou sept. C'est déjà cela. Je ne sais pas se que veulent les mercenaires, mais je pense qu'ils ne sont pas là juste pour maitriser une poignée de professeurs et quelques élèves.

La jeune marchombre vit arriver du coin de l'oeil un autre rêveur, mais il ne faisait que passer son chemin. Il fallait être prudent, il devait sans doute y avoir des mercenaire ici aussi.

- Il doit se tramer quelque chose, mais dit moi, comment comptes-tu te débrouiller ? Il faudrait un espèce de plan ingénieu, non ?


_______________
Loving can hurt, loving can hurt sometimes, but it's the only thing that I know, when it gets hard, you know it can get hard sometimes, it is the only thing that makes us feel alive ▵ ©endlesslove.
there's always another secret


ÂneArc-En-CielAdorable ♥
Locktar Hil'Guidjek

Primat de Teylus et Maître d'Armes
Messages : 634
Inscription le : 26/11/2008
Age IRL : 30


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Punition pour une meuchante mais alors très meuchante marchombre [Inachevé]   Punition pour une meuchante mais alors très meuchante marchombre [Inachevé] Icon_minitimeMar 8 Juin 2010 - 6:59

Comment il allait faire? C'était une bonne question. Sept personnes, c'était trop peu pour lutter contre le Chaos. Il faudrait une armée de soldats aguerris pour cela. Locktar avait quelques notions de commandement. Il avait lutter aux côtés de formidables meneurs d'hommes. Il était capable de diriger cette résistance mais qu'allaient-ils bien pouvoir faire? Il fallait des renseignements pour agir. Le nombre de mercenaires dans l'académie par exemple. Il fallait aussi connaître le nom des professeurs qui étaient mis au respect par les mercenaires. Locktar connaissait les agissements des kidnappeurs. Pour s'assurer de la bonne conduite d'une personne, il fallait s'emparer d'une âme innocente. Un père, une mère, un enfant était des exemples faciles. Il y en avait tant d'autres. Le guerrier se doutait que certains professeurs ne pouvaient se battre contre le Chaos de peur de perdre une personne qui leur était proche. Locktar réfléchissait également aux personnes qu'il pourrait contacter pour le soutenir dans la lutte contre le Chaos. Elera, Arro, c'était deux personnes en qui il avait confiance. C'était deux marchombres aussi. S'ils apprenaient que les mercenaires s'étaient emparés de l'académie, ils l'aiderait sans problème. Mais il y avait un problème aussi. Elera et Arro pouvaient être tenu en respect par les mercenaires. Arro avait une femme et Elera avait un apprentit. Les fils du Chaos les avaient peut-être capturés. Le Corbac rageait. Que pouvait-il faire? Dans une telle situation, on ne peut avoir confiance en personne. Toute personne est un ennemi potentiel. Locktar avait l'habitude de lutter seul. Face à un seul mercenaire, c'était facile. Mais face à plusieurs, le guerrier avait besoin d'aide. De toute l'aide possible et immaginable.

- Je suis prêt à t'aider. Si vous n'avez personne pour vous venez au combat, je serais ravi de prendre la tête de votre résistance. Si tu connais les noms des personnes qui la compose, tu vas devoir me les donner tout de suite. Je connaitrais peut-être certain d'entre eux.

En y réfléchissant bien, Locktar se disait qu'il pouvait être un atout pour la résistance. Il était arrivé un mois après la bataille. Il était payé pour surveiller l'académie. Il ne devait pas être sous la surveillance des fils du Chaos. Ou alors, ils ne devaient pas le surveiller activement. Les sept membres de la résistance devaient forcement être surveiller. La confiance n'était pas une vertu au sein du Chaos. Chaque élève et chaque professeur devait être surveillé. Même ceux qui étaient dans l'impossibilité d'agir à cause de prisonniers. Locktar avait bien fait de ne pas raser sa barbe. S'il s'était présenté sous son vrai nom, il aurait été tué ou kidnappé. Les mercenaires devaient savoir que Locktar Guidjek avait fuit pendant le combat. Un garde nommé Roltorian, ils s'en moquaient. Du moment qu'il faisait bien son boulot, les mercenaires n'avaient pas à s'occuper de lui. Le guerrier pouvait sortir de l'académie à sa guise. Avec l'aide de Mérustis, le patron du Dragon Vert, il allait certainement pouvoir retrouver ceux qui avaient fuit de l'académie lors de la bataille contre les Raïs. Locktar le savait, il n'avait pas été le seul à partir. Il avait vu des ombres quitter l'académie au pas de course mais le Corbac aurait été incapable de dire qui il avait vu.

- J'ai aussi besoin de savoir si des élèves ont mystérieusement disparu. On t'a peut-être dit qu'ils étaient mort. Je dois connaître leur nom. Je suis certain que le Chaos a capturé des élèves pour que les professeurs ne luttent pas contre eux. Il doit y avoir des personnes qui ont fuit aussi de cette académie. J'imagine que les autorités de l'académie ont prétendu que ces personnes étaient mortes ou qu'elles avaient disparu à cause des Raïs. Tous les noms que tu peux me citer pourrait aider la résistance à renvoyer le Chaos loin de l'académie.


_______________
Il est plus facile de faire la guerre que la paix

Punition pour une meuchante mais alors très meuchante marchombre [Inachevé] Sign_l10





Spoiler:
 
Ichel Calwin

La Brute Marchombre
Messages : 897
Inscription le : 26/05/2009
Age IRL : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Punition pour une meuchante mais alors très meuchante marchombre [Inachevé]   Punition pour une meuchante mais alors très meuchante marchombre [Inachevé] Icon_minitimeJeu 10 Juin 2010 - 21:35

Ichel ne savait pas si elle pouvait lui dire un détail aussi important que leur visite dans les cachots, ils avaient obtenus des informations capitales, qui pourraient bien les aider pour la suite, il ne fallait pas tout précipiter. Attendre. Voilà se qu'il fallait faire. Attendre la suite des événements et voir s'il était à cent pourcents digne de confience, même si elle la lui avait pratiquement donné. La confiance c'était une valeur en laquelle Ichel tenait vraiment et elle ne la donnait pas à n'importe qui, donc cet homme ne l'avait pas reçu pour rien. Il était de leur côtés.
La marchombre leva les yeux et senti pour la première fois un vide autou d'elle depuis le début de la journée. Un vide qu'elle n'avait pas l'habitude d'avoir, bizarrement elle ne l'avait senti que au moment où elle avait levé les yeux, qu'au moment où elle ne regardait pas le ciel. Son aigle. Elle ne l'avait jamais quitté aussi longtemps ou bien il n'était pas bien loin. Là ils étaient à quelques kilomètres de l'Académie et l'aigle ne les avait pas suivi. Faisant mine d'oublier les ordres de l'homme, elle pinça ses lèvres et émit un petit bruit strident que seul Windfire pouvait distinguer. L'homme n'avaitapparement pas tilté.
Durant son petit arrêt, elle avait écouté son interlocuteur. Il voulait prendre la tête de la résistance. Ichel eut un petit doute qui se dissipa rapidement. Pourquoi les mercenaires enverraient-ils un homme dans leur résistance et surtout comment l'auraient-ils su ? Tous les membres de la résistance étaient des personnes de confiance, personne ne les auraient trahi. Son doute n'était pas assez grand pour que l'on en prenne compte. Le nom des personnes. Elle en avait peut-être retenu quelques uns, mais sûrement pas tous. Ils étaient trop compliqués pour qu'elle puisse s'en rappeller entièrement. Enrevanche, elle était sûre de trois ou quatre des personnes. Donc déjà environ la moitié.

- Euh l'identité des membres de la résistance, je ne suis pas sûre de me souvenir de toutes, mais je ferais de mon mieux. Ceux dont je suis sûre c'est la bibliothécaire Khelia Talan, de Halina Nilsan et de Lorek Gil'Galesh que j'ai mis au courant un peu plus tard. Sinon, il y avait un certain Hao je ne sais plus quoi et une Hestia K quelque chose.

Elle pensait n'avoir oublié personne, puis quelqu'un lui revint à l'esprit. Une personne qu'elle aurait préféré oublié, surtout l'odeur deses pieds.

- Ah oui, il y a encore quelqu'un, mais je ne sais pas si on peut vraiment le compter comme un membre de la résistance, je ne crois même pas qu'on lui en a parlé. Il se nomme Xzar.

Là, elle n'avait oublié personne. Enfin, elle l'espérait. Malheureusement, le garde avait atteint le sujet qu'Ichel voulait éviter. Les disparus ou morts, donc prisonniers. Elle avait vaguement entendu parler de quelques élèves et professeurs, mais les noms réstaient presque invisibles dans sa tête, quelques lettres résistaient encore. Elle ferma les yeux pour mieux se concentrer, remettre les lettres aux bons endroits. Soudain, certains noms se dévoilèrent. Elle ouvrit instantanément les paupières et en fit directement part à l'homme.

- Je crois que je me souviens de quelques personnes qui se sont fait passées mortes ou disparues. Il y avait... une certaine Tifen, une... En... Ah, Enoriel. Et... il me semble qu'il y avait... oui !! Ciléa Ril'Morienval !

La jeune fille hésita avant de donner un dernier prénom qu'elle n'avait pas oublié, elle l'avait rencontré en personne, certes de derrière un mur, mais ils s'étaient parlés et la discution n'avait rien eut d'anodin.

- Il y a aussi Kirfdéin Starkhoz. Voilà, je ne me souviens pas d'autres personnes.

Kirfdéin. Elle lui avait promit de le sortir et elle ferait tout son possible pour le faire, quand elle promettait des choses, elle le faisait. Elle souffrait pour lui, rester enfermé comme cela.


_______________
Loving can hurt, loving can hurt sometimes, but it's the only thing that I know, when it gets hard, you know it can get hard sometimes, it is the only thing that makes us feel alive ▵ ©endlesslove.
there's always another secret


ÂneArc-En-CielAdorable ♥
Locktar Hil'Guidjek

Primat de Teylus et Maître d'Armes
Messages : 634
Inscription le : 26/11/2008
Age IRL : 30


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Punition pour une meuchante mais alors très meuchante marchombre [Inachevé]   Punition pour une meuchante mais alors très meuchante marchombre [Inachevé] Icon_minitimeVen 11 Juin 2010 - 18:46

Tifen et Enoriel. Deux maîtres de l'académie. Deux personnes proches de Valen. Son assistante et sa soeur. Etaient-elles mortes comme lui en tentant de le défendre? Avaient-elles fuit en voyant que le demi-faël était tombé sous les coups des Raïs? Si les mercenaires avaient pris le contrôle de l'académie, Locktar était certain qu'ils n'avaient pas avoué que les maîtres de l'académie avaient fuit. C'était mieux de faire croire qu'ils étaient morts. La rebellion ne pouvait se mettre en place ainsi. Le doute ne s'insinuait pas dans l'esprit des élèves. La vigilance était endormie. Le troisième nom ne lui disait rien. Il n'avait croisé aucune ciléa. C'était le quatrième nom qui le fit réagir. Kirfdéin. Le garçon aux cheveux blancs qu'Elera lui avait présenté. Son apprentit. Locktar avait plaisanté sur lui quand il avait revu la marchombre. Elle n'avait pas parlé de lui au passé. Il n'était pas mort donc. Il aurait fuit? Sans sa maître marchombre? C'était surprenant. Aurait-il été fait prisonnier? La réaction d'Elera serait ainsi logique. Son apprentit serait menacé par les mercenaires? Elle serait donc au courant de tout? Mais pourquoi n'avait-elle rien dit? Locktar serait resté à Al-Poll pour l'aider discrètement. Il ne serait pas partit pendant 1 mois complet pour revoir ses parents. La chose était faite désormais. Locktar était de retour désormais et il allait lutter. Les noms qu'elle avait cité ne lui disait rien mais ce n'était pas grave. Il n'avait pas besoin de les connaître pour les aider. Edel serait surement là pour les secourir aussi. Sa haine contre les mercenaires la pousserait à les faire fuir de l'académie.

- Je vois, je te remercie de m'avoir renseigner. Je vais réfléchir à des plans pour vous aider. Maintenant, il va falloir quand même rentrer dans la confrérie. Tu as une punition. Ca m'embete de te faire subir cela mais on est obligé. Si les mercenaires apprenaient que tu ne leur avait pas obéit, tu aurais des problèmes et moi aussi.

Il laissa Ichel passé devant lui et il la suivit vers Eoliane. Locktar prit les renseignements auprès d'un rêveur. Le vieil homme lui indiqua des endroits que la marchombre devrait nettoyer. Le guerrier donna les instructions à la jeune femme. Pendant plusieurs minutes, Locktar resta à observer Ichel vacquer à ses occupations. Tâche ingrate. Regarder les autres travailler, ce n'était pas dans les habitudes de Locktar. Soudain, alors qu'il regardait autour de lui en entendant un petit bruit, il vit un groupe de personne qui tentait de se faire tout petit. Discrétion. Pourtant, Locktar eut le temps de reconnaître une personne. Non, il devait se tromper. Ce n'était pas possible. Ichel et Locktar venait de parler de cette personne. Tifen Layan à Eoliane? C'était quasiment impossible. Il devait voir.

- Ichel, suis-moi. Je crois que ce qui va se passer peut être très intéressant.

Locktar suivit le groupe qui venait de rentrer dans un dortoir de l'académie. Il ne chercha même pas à savoir si Ichel le suivait. Il devait savoir si c'était bien Tifen qu'il avait vu. Si c'était le cas, la résistance donc Ichel avait parlé pourrait avoir un soutient indéniable. Il entra sans frapper dans la chambre. Trois personnes étaient face à lui. La première, il ne la connaissait pas. Une jeune femme plus jeune que lui. Les deux autres, il les connaissait. Il les avait déjà vu. Le premier, car c'était un homme, il lui avait parlé une fois dans l'infirmerie de l'académie. Einar Soham. Un Lupus. La deuxième, c'était bel et bien Tifen Layan. Elle n'était donc pas morte. Les mercenaires avaient bel et bien mentit. Ichel se présenta derrière lui.

- Ichel, je te présente une aide pour ta résistance. Voici Tifen Layan et Einar Soham.


_______________
Il est plus facile de faire la guerre que la paix

Punition pour une meuchante mais alors très meuchante marchombre [Inachevé] Sign_l10





Spoiler:
 
Ciléa Ril'Morienval

Sentinelle
Messages : 426
Inscription le : 09/05/2008
Age IRL : 27


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Punition pour une meuchante mais alors très meuchante marchombre [Inachevé]   Punition pour une meuchante mais alors très meuchante marchombre [Inachevé] Icon_minitimeDim 13 Juin 2010 - 0:25


Fleur. Les yeux verts tombèrent sur un bouton fragile, frémissant d’avoir passé l’hiver, cherchant apparement l’opportunité d'un rayon de soleil pour s’ouvrir enfin. Les doigts graciles vinrent l’arracher rageusement de terre, otant tout espoir d’éclosion à l’unique plante présente dans la grotte La fleur retomba morte, à côté de la jeune femme nerveuse et d’un petit rongeur que la situation ne semblait pas inquiéter. Le printemps naissant aurait du pourtant former une esquisse de sourire, une lueur d’espoir chez cette jeune fille au noble rang. Au lieu de ça, l‘eau qui stagnait le long des parois , la rendait plus anxieuse que jamais.

Un mois était passé depuis l’unique rencontre Syra, devant la grotte. Un mois que le chuchoteur s’était tu.

L’air humide de la caverne lui avait fait traversé une longue semaine de fièvre et de délires ou elle s’était sentie glisser vers la mort. La proximité de cette éventualité ne l'avait même pas éffrayer sur le moment. La mort lui semblait hautement préférable à la souffrance physique, à la honte d’apparaitre faible aux yeux de tous. Maintenant, la folie passée, il en était autrement. Elle avait retrouvé ce qu’on appeler bassement, instinct de survie qui connotait trop à son gout l’idée de bête sauvage. Contraire à l’image qu’elle avait d’elle-même. Non. Elle l’aurait nommé volonté, tout simplement. Volonté qu’elle avait heureusement retrouvé avec toute sa dignité dans les quelques mots de son Maitre. Dans son nouveau statut, dans les possibles de son avenirs…

Du moins, cette rencontre, ces promesses semblaient n’être que vieux souvenirs à mesure que le temps passait. Seul le chuchoteur la raccrochait à cette espoir aux cheveux de lune.

«  Maya. »

Feulement discret de ses lèvres sèches. Comme quelqu’un qui manquerait d’eau, qui se raccrochait à une seule goutte. A l’autre bout de la caverne Einar et Tifen ne semblait pas l’avoir enttendu , trop acaparée qu’ils étaient, l’un par sa douleur, l’autre en tentant de la partager, compatissante.

C’était le matin même que l’évenement était survenu. Les deux élèves s’entrainaient avec Tifen. Mais même à deux contre un, la chantelame ne semblait jamais être en dificulté. Einar n’était pas un redoutable adversaire même s’il commençait à prendre de l’assurance et les coups de la dessinatrice, encore faible ne l’aidait pas beaucoup . Il avait fini par glisser dans la boue et tomber sur son bras droit . Ciléa avait d’abord étouffé un rire narquois en voyant le roturier s’étaler par terre, douce vengeance pour l’avoir surpasser dans l’art du combat. Suprème plaisir de voir le médiocre homme du peuple retrouver la place qui était la sienne. Cependant le bras était cassé, et si on pouvait donné des herbes pour soigner la fièvre, seuls les rêveurs étaient capable de ressouder les os. Valen avait déclaré qu’Einar devait se rendre discrètement à Eoliane et qu’il lui fallait une protection. Il avait immédiatement connsentit que Tifen l’accompagne et avait finalement acceptée que la felixia soit du trajet. L’argument du don, y était pour beaucoup.

Ciléa se leva, frotta les quelques petits bouts de terre humide qui osaient se coller à ses mains et se dirigea vers ses compagnons, faisant comprendre qu’elle était prête. Ainsi se déroulait la cohabitation avec les autres. Le terrain d’entente avait était trouvé depuis longtemps. Ciléa n’échangeait que peu de mots mais supportait leurs présence; Distante sans laisser parraitre son insolence, même pendant les entrainements avec Tifen.
---
On les pressa à entrer, les bouches se taisaient, mais tous savaient qui ils étaient. Tifen surtout, avait été portée disparu et son visage commençait à se faire une réputation autour de l’académie. Pourtant inutile de craindre les rêveurs, ses êtres pacifiques étaient réputés pour leur neutralité et ilsne se seraient pas risquer à pencher pour un coté du conflit. Soigner, là s’arretait leurs missions. On les conduisit dans ne salle aux murs démunis, leur conseilla de patienter en attendant qu’un des guerrisseur vienne s’occuper d’eux. Ciléa jeta un coup d‘œil à ses compagnons quand la porte se referma, ressemblant douloureusement à une grille de prison. Ce n’était pas des reveurs qu’elle se méfiait non…Mais des autres « malades », personnes qui se trouvaient dans Eoliane. Ils ne devraient pas s’attarder longtemps.Comme pour lui donner raison la porte s’ouvrit à toute volée. Ciléa était prête, le moindre geste suspect et l’inconnu qui avait l’air de tout sauf d’un rêveur recevrait une flamme dans la tête. Elles luis dévoraient les mains, étaient inscrites dans l’imagination. Ses flammes. Comme sont mur, elle avait à peine à cligner des yeux et elles seraient là. Instruments divin de sa puissance. Pourtant les mot calmèrent ses ardeurs. Pas des ennemis..Un autre embryon de la résistance peut-être, ou bien un piège.
Il fallait se méfier de tout .

« Ciléa Ril’Morienval, enchantée. Murmura -la jeune noble en le fusillant du regard. Et à qui avons-nous…L’honneur?

Qu’il ai omis prononcer son nom l’avait blessé dans son orgueil, elle en oubliait toute prudence; ne pas délivrer son identité, toute convenance qui aurait du lui dicter de laisser Tifen parler la première. La fille derièrere l’homme ne lui était pas inconnue,les yeux verts se posèrent sur la bague et un vague souvenir vint éclairer sa mémoire.

« Ichel Calwin… Les cadavres de Felixia sont donc si vite oubliés »

Ses yeux remontèrent jusqu’à ceux de la jeune fille, elle l’avait croisé plusieurs fois puisqu’elle partageait le même dortoir. On s’écartait trop spontanément de Ciléa pour qu’elle ne l’ai jamais regardé. Et quel roturier aurait osé daidaigner sa présence? Pourtant, elle ne l'avait pas nommé.
 
 
[Je ne me rappelais plus exactement ce qu'on avait dis...S'il y a le moindre soucis, j'édite, bien sûr =)] 
 
 
 



_______________
Spoiler:
 


Punition pour une meuchante mais alors très meuchante marchombre [Inachevé] Bancil16

{-Ciléa Ril'Morienval-} {-Lohan Gayana-} {-Ganabiön d'Illuminée-}
Einar Soham

Apprenti Chantelame
Messages : 312
Inscription le : 22/12/2008
Age IRL : 26


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Punition pour une meuchante mais alors très meuchante marchombre [Inachevé]   Punition pour une meuchante mais alors très meuchante marchombre [Inachevé] Icon_minitimeSam 26 Juin 2010 - 3:26

Si un des peintres de la cour d’Al-Jeit devait dessiner une allégorie de la honte et de l’accablement, il aurait été inspiré par la silhouette affaissée d’Einar Soham, alors que les trois résistants entraient dans la cour d’Eoliane. Il était la raison pour laquelle deux personnes qu’il avait appris à respecter et aimer s’exposaient au danger des Mercenaires ; plus que tout, cette pensée pesait lourdement sur ses épaules et courbait son échine. La douleur lancinante qui le vrillait des ongles à la clavicule était une maigre punition à côté de la honte qui le tourmentait.
Il lui avait fallu moins d’un mois au sein du groupe pour être à nouveau le boulet qui leur ceignait la cheville.
Et comment ?
En glissant, oui madame, en g-l-i-s-s-a-n- t ! L’acte eut été héroïque s’il s’était agi de glisser sur le sang d’un ennemi moribond, la bave d’un Ours Elastique agonisant ou le venin d’un Ts’liche qui trépassait. Mais non. Il avait choisi la flaque de boue du coin, celle qui jouxtait l’entrée de la Grotte aux Chantelames ; cette flaque, formée des pluies de l’avant-veille, n’hébergeait pas même l’écosystème putréfié d’une flaque qui a roulé sa bosse et connait son métier. Non, cette flaque avait –la traître- attendu qu’Einar y posât le pied pour se faire glissante et retors, et l’amener contre bas. Le coude du jeune Lupus avait évidemment choisi ce moment pour adopter l’angle le plus approprié à l’accident, et émis un son des plus écoeurants lorsqu’il avait rendu l’âme.

Le souvenir de cette chute ravivait en Einar la douleur cuisante de l’instant qui avait suivi. A la pensée de s’être roulé en pleurant dans la boue en tenant son bras cassé, le rouge colorait ses joues déjà enflammées. Personne ne l’avait cru lorsqu’il avait exprimé sa souffrance par reniflements souffreteux ! Personne n’avait pris la peine de s’enquérir de sa santé, et chacun l’avait invectivé de sa maladresse et de son manque de retenue… Et maintenant, comme si cela ne suffisait pas, Valen avait chargé Tifen et Ciléa de l’emmener à Eoliane, de peur que l’infection ne le gagne. Il mettait leurs vies et leurs couvertures à tous en danger, et en souffrait.

Le pauvre jeune homme ne portait aucune attention à ceux qui les entouraient et les croisaient à Eoliane : des capuchons sur jambes, qui marmonnaient et gesticulaient dans leur bure. Il n’avait rien qui l’intéressait dans les rêveurs. Ces bonhommes allaient peut-être le soigner, mais il les craignait déjà. Et si on l’attachait à la table, si on le bâillonnait pour étouffer ses piaillements douillets, si on lui saisissait qui un poignet, qui une épaule, et qu’on tirait dessus pour remettre l’os ?
Rien qu’à cette pensée, les forces le quittèrent et ses jambes manquèrent de se dérober sous lui. Heureusement que la nuit était là, sinon les moqueries auraient fusé de son teint soudain pâles et des larmes enfantines qui coulaient sans retenue sur ses joues…
Dans la pièce où on les conduisit en attendant la torture ultime, le jeune Lupus s’installa dans un coin, espérant qu’on l’oublie. Il imaginait déjà le dédain de Tifen s’il ne retrouvait plus l’usage de son bras droit : certes, il était gaucher, mais l’art chantelame se basait aussi sur l’ambidextrie, et là, il était franchement mal parti.

Perdu dans ses considérations autocentrées, il fut pris de surprise lorsque la porte s’ouvrit sur un homme taillé comme une armoire, robuste comme un buffet faël. Au bruit du battant, il émit un petit couinement de souris, qui fut suivi d’un mouvement de recul quand son imagination s’emballa : LUI, son médecin ?! Ce.. cet... homme allait toucher son maigre bras cassé de ses énoormes paluches ?! Rien qu’à cette pensée, il manqua défaillir.
Dissimulé derrière Tifen, préférant encore assumer sa peur plutôt qu’affronter sa hantise, Einar observa l’inconnu qui se dirigeait vers eux, tandis que Ciléa prenait la parole. Un lecteur averti aura remarqué que toute la dignité de néo-Chantelame avait fondu depuis l’incident qui lui avait couté un coude, et Einar était retourné son caractère lâche et infantile. Qu’il ne s’inquiètât pas, cela n’allait pas durer. Car en effet, après quelques instants à être scrupuleusement absent de la conversation, le Lupus reconnut, derrière leur interlocuteur, la silhouette de l’être aimé (N°2948, certes, mais.) : Ichel Calwin.

Oubliant toute peur, il se leva, incapable de prononcer le moindre mot. Si Ichel était encore vivante en compagnie de Locktar –qu’il avait à la longue fini par reconnaitre- c’est qu’ils ne courraient aucun risque. Il allait s’élancer pour enlacer son amie, mais la douleur qui maintenait son bras et tordu le long de son corps le ramena à des considérations plus bassement matérielles. Les larmes aux yeux, il interrompit grossièrement tout échange qu’il y avait eu sans qu’il ait écouté, pour demander à Ichel, la voix faible :


- Ichel… ? Que fais-tu là ? Tu vas bien.. ? Et l’Académie, comment est la situation, comment as-tu réussi à t’enfuir ? Que fait Locktar avec toi ?

Le flot de questions qui se déversait de sa bouche fut brutalement coupé par l’arrivée silencieuse d’un rêveur encapuchonné. Son regard trahissait son angoisse profonde aux traitements des rêveurs, mais il ne pouvait rien dire, ils étaient tous rassemblés là pour qu’il se fasse soigner, après tout. Ses yeux couleur de boue allaient de l’un à l’autre, cherchant quelque réconfort sans en trouver. Le rêveur s’approchait inexorablement de sa position, position qui d’ailleurs reculait de manière proportionnelle à l’avancement du capuchon sinistre. Il allait mourir, c’était certain, si ce rêveur posait ses sales pattes sur son bras amoché…

- … Au secours ?



_______________
Punition pour une meuchante mais alors très meuchante marchombre [Inachevé] Einar_10

Punition pour une meuchante mais alors très meuchante marchombre [Inachevé] 3o85xwQRevDua9RXqw     Punition pour une meuchante mais alors très meuchante marchombre [Inachevé] Volovent

Marlyn Til' Asnil | Duncan Cil' Eternit | Einar Soham | Shannon Seng
Ichel Calwin

La Brute Marchombre
Messages : 897
Inscription le : 26/05/2009
Age IRL : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Punition pour une meuchante mais alors très meuchante marchombre [Inachevé]   Punition pour une meuchante mais alors très meuchante marchombre [Inachevé] Icon_minitimeLun 28 Juin 2010 - 16:55

Ichel maudissait tout se qui revenait de près ou de loin au nettoyage, car malencontreusement elle venait de mettre la main dans une grande tache d'un liquide qu'elle n'avait toujours pas réussi à identifier. Le sol était encore plus sal que le dessous du ventre d'un raï. C'était un endroit où l'on devait soigner et l'igniène n'était pas très bien tenue. Locktar ne voulant pas attirer les soupcons des mercenaires, avait quand même conduit Ichel dans une grande salle qu'elle était censée faire briller de fond en comble. Elle lui avait répondu qu'elle était du même avis et que de nettoyer n'était pas si terrible que ça. Mensonge. Elle n'appréciait pas trop ça. La jeune fille terminait de récurer le sol et allait bientôt s'attaquer aux vitres. Malheureusement elle devait à chaques reprises recommencer à nettoyer, car des personnes passaient et repassaient par là. Cela commencait à chauffer ses nerfs. Quand elle se leva pour se diriger vers les fenêtres, elle appercut un groupe de trois personnes accompagné d'un rêveur. Elle crut reconnaître le jeune homme qui se trouvait au milieu, mais ce n'était sûrement qu'un simple mirage. Ce ne pouvait pas être possible. Elle avait rêvé. La jeune marchombre retourna à ses affaires, quand quelques minutes plus tard, Locktar l'appella.

- Ichel, suis-moi. Je crois que ce qui va se passer peut être très intéressant.

Intéressant ? Qu'est-ce qui pouvait bien être intéressant, cette petite troupe ? Elle laissa choire son éponge et son sceau et suivi le garde. Ils suivirent les trois inconnus de loin et les virent dispparaître dans un dortoir. Locktar se précipita à leur suite et sans frapper, entra lui aussi. Ichel était seule dehors, mais ne tarda pas à le rejoindre. Quand elle entra elle vit deux filles. Elle ne les connaissait pas, ou peut-être avait-elle croisé l'une d'entre elle un jour. Dans l'Académie. Etait-elle une élève ? Locktar les connaissait apparemment, Tifen Layan et l'autre jeune fille se présenta d'elle même : Ciléa Ril'Morienval. Ce nom lui disait quelque chose, mais sa mémoire ne lui donna pas la réponse qu'elle cherchait. Le deuxième nom que prononca Locktar rendit Ichel muette. Avait-il dit le nom qu'elle avait entendu ? Einar était donc en vie ?! Elle remarqua soudain une silhouette qui bougea derrière les deux filles. Il se leva péniblement, il était blessé. Quand il dépassa une d'elle, elle le reconnu immédiatement. C'était bien lui. Elle n'arrivait pas à prononcer le moindre mot, il en prononca avant qu'elle put s'avancer. Des questions. Que des questions. Après sa tirade, elle le fixa droit dans les yeux comme pour vérifier qu'elle ne rêvait pas. Elle fit un pas.

- Oui, je vais très bien, mais et toi,... qu'est-ce que... qu'est-ce que tu fais ici... enfin, tu...

Ichel n'arrivait pas à formuler une phrase complête tellement elle était désarconnée. Avant même qu'elle puisse commencer à parler, un rêveur entra dans la salle. Il prit son temps pour examiner Einar, mais ne tarda pas à le soigner. Il sorti en proférant quelques mots. Pendant ce temps, Ichel pu se ressaisir et quand le rêveur fut sorti, elle se précipita vers Einar et se jeta sur lui pour le serrer dans ses bras. Comme elle n'avait pas une force sur-humaine, elle ne risquait pas de lui faire mal. Elle ne l'avait pas vu depuis leur première rencontre et son odeur l'avait manqué. Elle se redressa et le regarda dans les yeux. Avec un grand sourire jusqu'aux oreilles, elle lui chuchota rien que pour lui :

- T'as interêt à ne plus me faire le coup de je-disparait-pour-ne-plus-revenir. T'as compris ?

Puis, elle se leva, se mit face aux deux files, qui ne comprenaient sûrement rien à se qu'elles venaient de voir, et avec son sourire légendaire leur dit :

- Enchantée, je suis Ichel Calwin.



[ Seulement la n°2948 ? tu me prends pour qui ? Punition pour une meuchante mais alors très meuchante marchombre [Inachevé] Icon_cool ]


_______________
Loving can hurt, loving can hurt sometimes, but it's the only thing that I know, when it gets hard, you know it can get hard sometimes, it is the only thing that makes us feel alive ▵ ©endlesslove.
there's always another secret


ÂneArc-En-CielAdorable ♥
Tifen Layan

Maître chantelame et marchombre
Messages : 1043
Inscription le : 26/02/2007
Age IRL : 27


Voir le profil de l'utilisateur http://magiccandle.hotgoo.net
MessageSujet: Re: Punition pour une meuchante mais alors très meuchante marchombre [Inachevé]   Punition pour une meuchante mais alors très meuchante marchombre [Inachevé] Icon_minitimeLun 28 Juin 2010 - 21:31

De l'air, enfin. Tifen revivait, depuis qu'ils avaient quitté la grotte. Bien sûr, ils étaient recherchés. Bien sûr, le voyage entre la grotte était risqué. Bien sûr, ils pouvaient tomber sur une patrouille de mercenaires du Chaos à chaque détour du chemin. Mais cela n'empêchait pas la jeune femme d'apprécier chaque molécule d'air qui emplissait ses poumons au rythme régulier de sa respiration. Le soleil resplendissait dans le ciel printanier, chassant les nuages et séchant les flaques de boues qui stagnaient ici ou là, souvenir des dernières pluies. Les insectes bourdonnaient, les parfums diverses et variés des fleurs écloses ici ou là emplissaient l'air, tandis que les pollens se laissaient porter par la brise. Les écureuils courraient de branche en branche, fuyant à l'approche du petit groupe, et les oiseaux pialaient à qui voulait l'entendre la présence des intrus, entre deux gazouillements joyeux.

L'atmosphère de la grotte semblait si terne et irrespirable à coté que Tifen se demanda comment elle avait pu y rester enfermée si longtemps sans sortir plus que le strict nécessaire imposé par le ravitaillement. Louée soit la blessure d'Einar qui lui permettait de voyager jusqu'à Eoliane et de quitter la monotonie de leur refuge, même si la situation devait être très désagréable pour son apprenti. Chaque bruit, chaque feuille, chaque mouvement attirait le regard de la marchombre, qui peinait à se concentrer uniquement sur leur trajet et ses risques. Fort heureusement, le voyage jusqu'à Eoliane se fit sans encombre. Un rêveur les fit entrer et les guida jusqu'à une pièce, et Tifen prit alors conscience de l'ampleur qu'avait eu l'attaque de l'Académie sur les environs.

Des couloirs entiers se taisaient lorsqu'ils les traversaient, les rêveurs baissaient ou tournaient la tête sur leur passage. Valen l'avait bien avertie que les mercenaires les feraient rechercher et que leurs visages ne pourraient pas passer inaperçus dans les alentours de l'Académie, la chantelame n'aurait jamais pu croire que ces recherches puissent avoir un tel impact, même ici à Eoliane, dans une confrérie de rêveurs dont la neutralité était connue par tous. Elle resta donc méfiante, ils n'étaient pas les seuls à avoir recours au soin des rêveurs, il fallait éviter qu'un blessé de passage puisse les reconnaître. Sitôt que la porte se referma derrière eux, elle garda la main sur son sabre, prête à dégainer à la vue d'un intrus qui ne serait manifestement pas rêveur. Ainsi, aux aguets dès que la poignée s'abaissa, elle ne prit pas garde à Einar qui se dissimula dans son dos. L'homme qui apparut dans l'entrebâillement de la porte n'avait pas la carrure ni la tenue d'un rêveur, et l'arme chantelame quitta en partie son fourreau dans un chuintement, avant que la jeune femme ne stoppe son geste, reconnaissant l'individu.

Locktar.

Que faisait-il là ? Il n'avait pourtant pas l'air blessé. Une fille se présenta derrière lui, que Tifen reconnut vaguement comme une élève de l'Académie, jusqu'à ce que Locktar la nomme. Ichel, qu'elle reconnaissait maintenant comme une apprentie marchombre évoquée une fois par Arro, lorsqu'ils avaient parlé de leurs cours. C'était peut être elle, la blessée, et Locktar était chargée de l'accompagner. Ou pas. Tandis que la jeune femme se perdait dans ses suppositions pour justifier la présence du guerrier, Ciléa se présenta, et Einar se jeta sur Ichel, l'assommant d'une foule de questions. Ladite Ichel semblait particulièrement surprise de voir le Lupus et ne répondit pas immédiatement aux questions, pour le plus grand désarroi de la marchombre qui se posait les mêmes questions, enfin pour la partie concernant l'Académie.

Cela dura jusqu'à l'entrée d'un rêveur, où il perdit soudainement toute assurance. Voyant son élève reculer au fur à mesure que le soigneur encapuchonné s'approchait de lui, Tifen posa une main rassurante sur son épaule gauche. Ainsi donc il était rêveurophobe... comme quoi, même après avoir vécu plusieurs semaines dans une grotte avec des personnes, on pouvait toujours en apprendre sur eux. Dès qu'il fut soigné, son apprenti fut capturé par une Ichel légèrement quasi surexcitée, et la jeune femme s'écarta pour les laisser à leurs retrouvailles. Il ne fallait pas être Merwyn pour comprendre que le Lupus comptait beaucoup pour la demoiselle Ichel. Se tournant vers Locktar, qui ne prêtait guère attention aux retrouvailles des deux élèves, la marchombre l'interrogea :


- Alors ? Tu as des nouvelles de l'Académie ? Et que faites-vous ici, l'un de vous a été blessé ? Et...

Tifen ne finit pas son début de phrase, ne sachant pas comment la continuer. Tant de questions se bousculaient dans son esprit. Elle voulait tellement savoir. Ca faisait trop longtemps qu'elle demeurait dans l'ignorance à propos de la bataille, à laquelle elle n'avait pas assisté. Enfin, grâce à cette rencontre inopinée, elle allait obtenir d'autres informations que les maigres renseignements qu'elle avait pu recevoir des habitants de la grotte.

Avec un peu de chance, elle aurait peut être même des nouvelles d'Ambre. Depuis le temps qu'elle espérait que tout aille bien pour sa sœur de cœur, la chantelame attendait avec impatience la réponse de Locktar. Le guerrier avait peut être plus de renseignements que les réfugiés de la grotte, et il pourrait lui dire si l'affrontement avait fait des victimes, et lesquelles, avec un peu de chance. En tout cas, Ichel portait sa bague de Felixia, ce qui signifiait qu'ils n'étaient pas en situation de fuite, sans quoi la Felixia cacherait certainement cet élément trop visible, qui indiquait au premier coup d'œil qu'elle était élève à l'Académie, comme l'avaient fait Ciléa et Einar. Pourvu qu'ils aient des informations à leur donner...



_______________
o0° On a toujours le choix. Il suffit de faire le bon °0o
Punition pour une meuchante mais alors très meuchante marchombre [Inachevé] Sign2010
Locktar Hil'Guidjek

Primat de Teylus et Maître d'Armes
Messages : 634
Inscription le : 26/11/2008
Age IRL : 30


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Punition pour une meuchante mais alors très meuchante marchombre [Inachevé]   Punition pour une meuchante mais alors très meuchante marchombre [Inachevé] Icon_minitimeLun 28 Juin 2010 - 22:44

Locktar se présenta à la dénomée Ciléa. Son vrai nom, pas celui qu'il donnait à l'académie. Elle était en présence de Tifen Layan, elle ne pouvait être du côté du Chaos. De plus, elle faisait partit de la liste qu'Ichel avait donné. Elle avait fuit de l'académie. Une ennemie du Chaos donc. Einar semblait mal en point, voilà au moins qui justifiait leur présence en ce lieu. Un rêveur vint rapidement soigner le jeune lupus et il repartit aussitôt. Tant mieux. Il n'y aurait pas d'oreilles indiscrètes. Locktar se doutait que la suite de la conversation ne devait pas tomber dans toutes les oreilles. Ichel étreignit Einar. Bon, inutile de faire les présentations. Ces deux-là se connaissent.

- Oui, j'ai des nouvelles de l'académie. Le contraire sera surprenant étant donné que je suis encore là-bas. Mais je t'avouerais que je n'aurais pas su grand chose sans ma rencontre avec Ichel.

Autant tout expliquer en partant du début. Même si pour cela, il devait avouer sa fuite.

- Je vais tout t'expliquer en commençant par l'attaque des Raïs. Je n'ai pas assisté à tout le combat. Quand j'ai vu Winry s'effondrer, je me suis enfuit pour la secourir. Par la suite, je suis partit un mois à Al-Jeit. J'avais besoin de m'éloigner de l'académie. J'avais appris la mort de dizaines d'élèves et surtout de Valen. Je ne pouvais rester en ce lieu. Quand je suis revenu, comme tu peux le voir, ma barbe avait poussée. J'ai ressentit une bien étrange atmosphère au sein de l'académie, j'ai donc décidé de me présenter sous un faux nom et me faire engager comme garde. Je voulais en savoir plus cette ambiance étrange. J'espérais que ce ne soit du qu'au deuil qui frappait l'académie. Je m'imaginais plein de choses mais j'étais loin de la réalité. Il n'y a que depuis quelques minutes que je sais que l'académie est sous le contrôle des mercenaires. Ils cachent bien leur jeu. Les professeurs sont pieds et poings liés. Je suis certain que le corps enseignant est parsemé de mercenaires. Il y avait de nouveaux visages à la tête des cours. Le Chaos possède un moyen de pression. Ils ont des otages dans les cachots de l'académie. L'apprenti d'Elera fait partit des noms qu'Ichel m'a nommé. L'ambiance est lourde à l'académie. Le brouhaha qui remplissait les couloirs habituellement à totalement disparu. Il y a des chuchotement mais c'est tout. C'est une grande tristesse qui s'est emparé de l'académie. Il faut absolument que cela finisse. Crois-moi, c'est difficile à vivre là-bas.

Locktar s'arrêta quelques secondes. Il était sûr d'avoir oublié un détail mais quoi? Il avait pourtant tout dit de ce qu'il venait d'apprendre. Ah non, le voilà le détail.

- Les noms qui apparaissent sur les listes de morts sont faux, j'en suis sûr désormais vu que ton nom fait partit d'une de ses listes. Je suis sûr qu'il y a une bonne dizaines d'élèves qui ont fuit l'académie et qui ont peur d'en revenir. Soit par honte, soit parce qu'ils savent ce qui se trame au sein de l'académie. Si on arrivait à les rassembler, on aurait plus de force pour chasser ce maudit Chaos.

Quand Ichel lui avait tout raconté, Locktar s'était sentit un peu seul face à l'immense Chaos. Le groupe de résistance d'Ichel était bien maigre. Maintenant qu'il discutait avec Tifen, c'était bien différent. Si ces trois-là étaient en vie, il y avait donc un espoir de rassembler une plus grande troupe pour chasser le Chaos de l'académie.

- Et de votre côté, que s'est-il passé? Vous avez un campement pas loin? C'est un combat qui as mis Einar dans cet état? Etes-vous seuls?

Locktar espérait qu'il y ait d'autres personnes en compagnie de Tifen. Il y aurait moins de travail dans la recherche de fuyards. Un plan germait doucement dans l'esprit du guerrier. Après cet entretien, il allait rencontrer le groupe de résistance dont Ichel faisait partit. Ils avaient déjà fait un excellent travail en si petit comité. Avec du soutient, les mercenaires n'avaient qu'à bien se tenir.


_______________
Il est plus facile de faire la guerre que la paix

Punition pour une meuchante mais alors très meuchante marchombre [Inachevé] Sign_l10





Spoiler:
 
Ciléa Ril'Morienval

Sentinelle
Messages : 426
Inscription le : 09/05/2008
Age IRL : 27


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Punition pour une meuchante mais alors très meuchante marchombre [Inachevé]   Punition pour une meuchante mais alors très meuchante marchombre [Inachevé] Icon_minitimeMer 30 Juin 2010 - 17:00

Un regard à peine aux touchantes retrouvailles des deux roturiers gémissants. Un hochement de tête, saluant le nom du combattant. Une méfiance certaine pour le rêveur qui mettait un peu trop de temps à son gout pour sortir de la pièce. Ciléa écouta. Puis Locktar se mit à parler, délivrant des informations d’une importance capitale. Une résistance à l’interieure de l’académie alors! Une occasion innespérée d’organiser la reprise du batiment, d’enfin, sortir de cette grotte insalubre et vivre à l’air libre. Elle n’en pouvait plus! Elle ne pouvait plus vivoter dans ce petit interieur sombre et humide, dans la peur d’être découvert à chaque seconde. Il fallait agir, maintenant. A l’interieur de l’académie, la menace de dissolution de la résistance interne devait être plus vive, encore, du fait de la proximité des mercenaires. Elle n’avait plus aucune méfiance envers l’ex corbac. Après réflexion, elle se souvenait de lui. La bete noirs des corbacs quand ses histoires de points avaient encore de l’importance. Ils auraient pu les trahir mais l’apprenti marchombre de chez Felixia semblait être trop attachée à Einar pour que Ciléa doute de leur fidélité…

« Nous ne sommes pas très nombreux, Locktar fit-elle lentement. Mais le Magister est non loin d‘ici, bien vivant . Nous avons trouver refuge avec lui. Nous trois et sa sœur, qui est maintenant completement rétablie de sa blessure. Il ne m’a pas parlé d’autre embryon de resistance mais je ne sais pas tout « 

Regards vers Tifen.Valen lui faisait confiance, elle était chantelame. Elle devait en savoir plus que Ciléa sur les plans de son ancien maitre.Existait-il d’autre petit groupe de résistance aux alentours? La dessinatrice n’en savait rien.


« Nous ne sommes que cinq, donc mais le nombre ne fait pas tout et le seigneur Til’Lleldoryn est au moins un symbole . S’il arrive vivant dans l’académie et qu’il encourage les élèves à se battre pour sa cause, nul doute que certains rejoignerons nos rangs…Mais de mon avis, il faut agir vite. Toute nos sortie sont de plus en plus dangereuses et nous n’aurons pas deux occasions de joindres les deux resistance. Notre seule chance de liberer l’académie se présente ici et maintenant. Nous devons prendre des décisions le plus vite possible »

Elle savait que ce n’était pas à elle de prendre les devants, qu’il aurait été hautement préférable que le Magister se trouve ici. Que le plan d’attaque élaboré par quatre élèves et un maitre qui n’avait jamais pris le commendemant d’un groupe pouvait s’avérer catastrophique. Mais elle en était sur pourtant. Il devait saisir cette chance là avant qu’il ne soit trop tard. La perspective de se battre, encore une fois, ne lui était pas agréable, mais il lui semblait pour l’instant que c’était la seule plausible…De toute façon, pour l’instant les combats faisaient parti d’un hypothétique futur qui ne la touchait pas vraiment…Alors.

« Le temps nous ai compté, maitre lay. Tifen, de nous tous, c’est vous qui avez le plus d’expérience. Nous devons rapidement élaborer un plan…En espérant bien sur, que vous êtes tous d’accord pour prendre une décision maintenant »

L’avis grand nombre, à vrai dire, elle n’en avait que faire. Mais il faudrait bien que tout le monde se range de ce coté si elle voulait espérer sortir de cette grotte, un jour. Autant se montrer complaisante.

« Le plus embarassant reste les otages continua-t-elle. Sacrifier quelques élèves pourrait être le prix à payer pour la libération de l’académie entière. Mais s’il pouvait en être autrement…Trop de vie ont déjà était retirée pendant la première bataille . »

Elle sentit dans sa bouche les phrases hypocrites coulaient comme du miel. Qu’importait quelques vies, en effet. La libération des prisonniers était surtout égal à des lames en plus pour soutirer l’académie des mains chaotiques.


_______________
Spoiler:
 


Punition pour une meuchante mais alors très meuchante marchombre [Inachevé] Bancil16

{-Ciléa Ril'Morienval-} {-Lohan Gayana-} {-Ganabiön d'Illuminée-}
Ichel Calwin

La Brute Marchombre
Messages : 897
Inscription le : 26/05/2009
Age IRL : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Punition pour une meuchante mais alors très meuchante marchombre [Inachevé]   Punition pour une meuchante mais alors très meuchante marchombre [Inachevé] Icon_minitimeDim 11 Juil 2010 - 20:25

Ichel s'était assise sur le lit, son esprit courant de pensée en pensée, écoutant d'une seule oreille se que les autres se disaient. Si Valen Til'Lleldoryn en personne était bien vivant, que cette Tifen avait été suposément morte et qu'elle était là devant elle ce n'était pas pour rien. Elle pouvait lui faire confiance. Locktar la connaissait, donc pas de doutes, il était lui aussi digne de confiance. Einar, elle le connaissait, mais c'était cette Ciléa qu'elle avait peut-être vue une seule fois, en coup de vent dans l'Académie à ses débuts. Elle pouvait très bien être de mèche avec les mercenaires, mais un doute planait. Si elle était dans la résistance externe et qu'elle était mercenaire elle aurait déjà averti le chaos. Elle était du bon côté. Elle pouvait tout leur dire.
Ichel avait les yeux rivés vers le sol.

- Je... Je ne vous ai pas tout dis.

Tous les regards se tournèrent vers elle. Une lueur d'inconpréhension et d'espoir pouvait se sentir dans leurs yeux.
Long silence.
Ichel n'avait pas encore bien accepté se qui c'était passé et elle n'avait surtout pas oublié la phrase du mercenaire qui les avait poursuivi. Elle l'avait hantée durant tout ce temps, dans tous ses rêves elle l'entendait. Que pouvait-elle signifier. Voulait-il retrouver tous les résistants ? Etait-ce une ruse ? Ou par bonheur, avait-il trahi le chaos ? Elle ne le savait pas et cela la torturait. Elle avait laissé une amie et deux promesses. Des promesses qu'elle allait tenir coûte que coûte. Le silence devenait pesant. Un silence qu'Ichel faisait durer pour réfléchir aux mots qu'elle utiliserais, se qu'elle dirait et se qu'elle garderait pour elle. Elle pouvait sentir quatre paires d'yeux braqués sur elle. Elle sentait leur envie de savoir.

- Je ne savais pas si je devais te le dire Locktar, se sont des informations trop importante pour les divulguer à n'importe qui. Je préférais ne pas te les donner immédiatement, mais maintenant que je sais que je peux avoir entièrement confiance en vous tous, je suis prête. Mais à une seule condition. Pas de sacrifices.

Elle avait prononcé cette dernière phrase en regardant Ciléa. Quand elle eu la conviction qu'ils avaient bien tous compris ses exigences, elle se leva et regarda tour à tour chaqune des personnes présentes avant d'attaquer son récit.

- Avec un ami, Lorek Gil'Galesh, nous avions décidé de faire un petit tour et j'ai eu envie d'aller voir à quoi ressemblait les sous-sols. C'était idiot sur le moment, mais après réfléction, c'était la meilleure idée que j'ai eu de toute ma vie, je vous l'assure. Dans un couloir, nous avons fait la rencontre d'ne autre amie, Halina Nilsan. Elle nous raconta se qu'elle venait faire ici. Elle voulait faire la rencontre de prisonniers des mercenaires. Oui, les prisonniers sont enfermés là-bas, juste sous nos pieds. Quand nous dormons, ils souffrent.

Nouveau silence. Silence prière. Silence pensée.

- Mais nous avons encore fait la rencontre de quelqu'un, un dénommé Xzar. Nous avons ensuite posé un pot de vin dans lequel nous avions versé un somnifer. Deux gardes maladroits en ont bu et se sont immédiatement assoupis. Nous avons eu de la chance qu'ils soient aussi bêtes. Après avoir bien marcher, sans rencontrer âme qui vive, nous avons entendu une voix. Un garçon, la vingtaine. Il se trouvait de l'autre côté du mur. C'était un prisonnier.... Kirfdéin Starkhoz. C'est comme cela qu'il s'appelle. Il était encore assez apte à nous donner des renseignements.

La jeune marchombre avait de la peine à se remémorer en détails se qu'il leur avait dit, elle mit quelques minutes pour s'en rappeller assez clairement. Les informations étaient très peu constructives, mais c'était déjà ça. Ils avaient eu la chance de trouver l'endroit où logeaient les prisonniers.

- Il nous a confier qu'il avait entendu des cris, des hurlements, donc qu'il y a d'autres personnes, torturées sans doute. Il est surveillé, mais il ne sait pas à quoi ressemble son géolier. En revanche, il a pu nous dire qu'il a eu au minimum trois personnes qui sont venues dans sa cellule.

Silence. Avait-elle oublié quelque chose ? Elle n'en était pas sûre. Elle ferma les yeux et se remémora la scène dans sa tête, les bruits, les odeurs, les voix... Voilà. Elle avait trouvé. Levant la tête, elle recommenca son récit.

- Il a entendu des bruits d'armes, des hommes armés sont à proximité. Deux ou trois hommes, plus ou moins. Ah oui, j'allais oublié. Il n'a pas pu nous dévoiler le trajet qui mène à sa cellule. Voilà.


_______________
Loving can hurt, loving can hurt sometimes, but it's the only thing that I know, when it gets hard, you know it can get hard sometimes, it is the only thing that makes us feel alive ▵ ©endlesslove.
there's always another secret


ÂneArc-En-CielAdorable ♥
Einar Soham

Apprenti Chantelame
Messages : 312
Inscription le : 22/12/2008
Age IRL : 26


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Punition pour une meuchante mais alors très meuchante marchombre [Inachevé]   Punition pour une meuchante mais alors très meuchante marchombre [Inachevé] Icon_minitimeJeu 5 Aoû 2010 - 21:09

Il aurait voulu dire un mot. Même plusieurs. Même beaucoup. Voire un véritable flot de paroles qu’il ne retenait que parce que depuis dix minutes, les circonstances s’évertuaient à lui clouer le bec, de manière toujours plus inventive.
Déjà, le rêveur. Ce grand échalas en bure, dont le but était de provoquer des crises cardiaques avec son scapulaire miteux et ténébreux, avait le visage couvert par une capuche peu avenante. Et il avait de grosses mains moches, en plus. La main de Tifen lui tenait si fermement l’épaule qu’il ne put plus reculer. L’angoisse le tenait toujours, avant même qu’il comprenne que c’était déjà fini, que la douleur de son bras avait disparu et que le rêveur était déjà parti. C’était tout ? Mais avant qu’Einar ne se pose de questions métaphysiques sur la valeur temporelle d’un acte douloureux, une masse joyeuse lui sauta dans les bras, ce à quoi il répondit par un petit bruit étranglé, et une étreinte encore plus chaleureuse. Ichel lui avait manqué, il ne pouvait le nier, et la savoir là dans un moment de grand stress comme celui-ci lui permit de retrouver un semblant de dignité.

Qui ne dura qu’un instant. Car, alors qu’il allait répondre aux questions d’Ichel qui le concernaient et tenter une réponse aux autres, une véritable tempête parolière s’empara de tout le monde. Et pire que tout : Ichel ne lui accorda plus la moindre parcelle d’attention, tournée vers les autres, exposant ses détails sur la bataille, l’occupation, la découverte des prisonniers, un potentiel plan d’attaque, bref, beaucoup de choses. Il n’eut pas le temps de placer un seul mot, ni de répondre à la question de Locktar, ni celles des autres. Certes, il ne savait pas grand-chose, moins que les gens comme Tifen et Ciléa qui s’étaient bien plus impliqués que lui, mais.

Il s’était rapproché sans faire attention de Locktar, qui écoutait les propos d’Ichel avec circonspection, comme s’il les avait déjà entendus. Profitant de leur mise en plan commune, il lui répondit à voix basse à ce qu’il était le seul à demander comment il avait été blessé, lors d’une chute pendant un entraînement, et comment il ressentait ce stupide accident. Malheureusement pour lui, le Corbac qui avait sûrement un buffet breton dans son arbre généalogique ne lui accorda pas la moindre petite attention. Ce qui frustra beaucoup le petit Lupus.

Le silence saisit la pièce comme la nuit tombait sur les derniers rayons de soleil. Après les déclarations glauques d’Ichel, tout le monde se regarda dans le blanc des yeux pendant de très longues minutes ; Tifen semblait trop plongée dans ses réflexions pour les aider. Echafaudait-elle un plan ? Einar commençait à s’impatienter. Et l’inquiétude l’avait gagné, comme tout le monde ; il n’aimait pas l’idée de sacrifier des élèves qui avaient souffert pendant de longs mois en attendant qu’on les délivre, et encore moins de les considérer comme des pertes nécessaires. Il y avait forcément un moyen…
D’une voix peu assurée, il prit la parole dans le silence de plomb, s’attirant le lourd regard de tout le monde :


- Avec ce qu’Ichel vient de nous dire, y’a vraiment aucun moyen de sauver les prisonniers ? Je veux dire… On n’est pas obligés de les sacrifier, ils ont défendu l’Académie comme nous tous et ne méritent pas la mort, après ce qu’ils ont subi. C’est notre devoir de les sauver aussi, sinon on vaut pas mieux que les Mercenaires…

Sa voix avait flanché pendant qu’il parlait. Il allait certainement passer pour un sentimental, mais chaque mot qu’il disait était empreint de sincérité. Il tordait nerveusement ses mains, un peu anxieux de reprendre la parole, mais comme le silence se prolongeait, sa voix résonna à nouveau :

- On va pas se battre comme on apprend dans les cours de Civi’, on est pas assez nombreux. Si les résistants de l’intérieur nous ouvrent les Portes, on peut attirer l’attention de pas mal de Mercenaires et ça permet à certains d’aller sauver les prisonniers, non ? Il doit pas y avoir des légions entières de Mercenaires, et si on agit vite, on a une chance… non ?



_______________
Punition pour une meuchante mais alors très meuchante marchombre [Inachevé] Einar_10

Punition pour une meuchante mais alors très meuchante marchombre [Inachevé] 3o85xwQRevDua9RXqw     Punition pour une meuchante mais alors très meuchante marchombre [Inachevé] Volovent

Marlyn Til' Asnil | Duncan Cil' Eternit | Einar Soham | Shannon Seng
Ciléa Ril'Morienval

Sentinelle
Messages : 426
Inscription le : 09/05/2008
Age IRL : 27


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Punition pour une meuchante mais alors très meuchante marchombre [Inachevé]   Punition pour une meuchante mais alors très meuchante marchombre [Inachevé] Icon_minitimeDim 15 Aoû 2010 - 11:48

Ciléa hocha lentement la tête devant le « pas de sacrifices«  d‘Ichel, contrainte de passer pour quelqu‘un de relativement humain. En dessous, elle bouillonait. Ce n’était peut-être pas la bonne solution en effet mais cette mascarade de pitié et de bonté digne de héros d’histoires fabuleuses lui était fortement agaçante. Le brave Einar qui refusait de laisser les otages en patures en mercenaire, n’avait-il pas déjà condamner les elèves pendant qu’ils se sauver de l’académie? Et maintenant, il se ravisait, guidé par un semblant de sens moral. Par..devoir?

Le petit discours d’Ichel ne lui fit aucun effet. Si ce n’est la satisfaction de savoir ou se trouvait les prisonniers. Ciléa garda le silence comme les autres, feignant la mine accablée qui semblait de mise dans ses conditions.

C’est Einar qui rompit la prière muette . La solution qu’il proposait tira une grimace à la dessinatrice. Elle n’était pas encore maitresse de toutes ses expressions et cette grimace, indice de sa faiblesse passé l’incita plus de prudence qu’elle n’en avait fait preuve jusque là.

« C’est dangereux, marmonna-t-elle. Tu prétends savoir le nombre de mercenaires infiltré à l’académie mais qui sait combien d’élèves de professeurs se sont raliés à eux? Qui sait combien les sous sols peuvent contenir d’hommes? Avez-vous concience que s’ils sont trop nombreux nous nous ferons massacrés et les otages ensuite? »

Se scinder en deux groupes lui paraissait diminuer passablement leur chances de réussites. Mais elle savait aussi qu’en temps qu’élève qui se soucier plus que tout de la santé de ses camarades elle devait plier dans le sens d’Ichel et d’Einar. Au pire, si les choses tournaient mal, elle pourrait peut-être se réfugier sous la protection de Maya. Si les autres étaient prets à risquer leur vie, pourquoi pas, alors…

« Mais ça semble être la seule solution si nous voulons délivrer les prisonniers finit-elle par avouer…Il faudra quelques membres de la resistances interne pour nous ouvrir les portes, d’autre se tiendrait prêt à descendre aux cachot…Je penses que nous nous occuperons de ralier les différent groupe de resistance externe . D’informer de notre plan et de la date de l ‘attaque… »

Tout cela allait si vite. Ce plan de fortune, élaboré en quelques minutes, pourrait il servir un projet aussi immense que la libération de l’académie?

« Nous pourrions passer par la poterne du jardin…Elle est moins bien gardés que la porte principale, et éloignerait les mercenaires des cachot un maximum. » Ajouta-t-elle après réflexion.

Restait encore à voir comment la resistance allait s’organiser à l’interieur mais ça n’était plus de son ressort…
 
 


_______________
Spoiler:
 


Punition pour une meuchante mais alors très meuchante marchombre [Inachevé] Bancil16

{-Ciléa Ril'Morienval-} {-Lohan Gayana-} {-Ganabiön d'Illuminée-}
Einar Soham

Apprenti Chantelame
Messages : 312
Inscription le : 22/12/2008
Age IRL : 26


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Punition pour une meuchante mais alors très meuchante marchombre [Inachevé]   Punition pour une meuchante mais alors très meuchante marchombre [Inachevé] Icon_minitimeMar 24 Aoû 2010 - 4:54

Encore un long silence ?
Soit tout le monde était victime d’une fatiguite aigüe, soit lui-même avait une capacité bizarre qui le rendait muet quand tout le monde parlait et lui offrait des neurones quand le reste du monde se réfugiait dans les bras de Morphée. Enfin, soit, le résultat était le même : personne ne parlait, tout le monde se regardait d’un air fatigué, comme s’ils espéraient que l’Académie allaient se libérer d’un coup et qu’ils n’auraient pas à mettre leur vie / intégrité mentale en danger pour elle.
Bande de siffloteurs vaporeux du bulbe ! Fallait se bouger, là !
Nerveux, ne tenant pas en place, Einar faisait les cent pas, sa silhouette passant devant Ichel, Tifen, Locktar, les autres, Ichel, Locktar, Tifen, les autres, Ichel, Locktar, Tifen, les autres… et caetera, et caetera. Come on, il avait même pas vingt ans, et personne n’avait de meilleure idée que lui ?
Mais il voulait répondre aux premiers propos de Ciléa, qui l’avaient choqués par leur cruauté, leur.. insensibilité ?

- Et tu préfères vivre ta vie en sachant qu’il y a des gens torturés sous le niveau du sol ? J’serais prêt à sacrifier ma vie pour tenter de les délivrer, nos amis !

Bon, ok, c’était pas vrai. Mais ça, personne était censé le savoir, hein ? Et puis, il avait vraiment un cœur d’or, c’était juste les tripes qui suivaient pas la cadence… Mais il y avait forcément plein de solutions, le monde était plein de solutions qui n’attendaient que d’être choisies. Même quand y’avait pas de problème à résoudre.

- On sait pas non plus combien de Mercenaires ont trahi, ni même si quelqu’un de chez nous a vraiment cédé… Et puis si les Marchombres y vont, personne les verra, c’est quand même leur but dans la vie aux Marchombres de pas être vus, non ?

L’entrevue trainait en longueur et n’apportait plus rien. Tout le monde avait eu les nouvelles de l’Académie, et maintenant que les grosses idées étaient mises au point et les liens établis, ils pouvaient facilement élaborer les détails chacun dans leur coin, et communiquer les dates par différents intermédiaires…

- On se battra pas forcément à un contre cent… Les élèves verront ce qu’on essaie de faire et se battront aussi, et il n’y a pas des milliers de Mercenaires à l’Académie, ça reste une école, pas une forteresse. On peut y arriver. J’l’espère vraiment. Mais… ce soir, j’crois qu’on a tout dit. On est tous vannés.

Il espérait que cette conclusion ferait bouger les choses. Ou au moins, terminerait l’entrevue, qu’ils puissent tous aller se reposer, et préparer la reprise…



_______________
Punition pour une meuchante mais alors très meuchante marchombre [Inachevé] Einar_10

Punition pour une meuchante mais alors très meuchante marchombre [Inachevé] 3o85xwQRevDua9RXqw     Punition pour une meuchante mais alors très meuchante marchombre [Inachevé] Volovent

Marlyn Til' Asnil | Duncan Cil' Eternit | Einar Soham | Shannon Seng
Ichel Calwin

La Brute Marchombre
Messages : 897
Inscription le : 26/05/2009
Age IRL : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Punition pour une meuchante mais alors très meuchante marchombre [Inachevé]   Punition pour une meuchante mais alors très meuchante marchombre [Inachevé] Icon_minitimeDim 12 Sep 2010 - 18:06

Les idées fuyaient son esprit, elles glissaient entre ses mains. Ichel ne savait comment faire pour libérer les prisonniers sans qu'il y ait trop de morts. La libération était quelque chose de très complexe. Il fallait être rapide, précis, efficace, posséder un plan sans failles. Tout cela restait très délicat et ce dernier était pratiquement jamais possible. Une faille existait toujours et des gens arrivaient souvent à les percer.
C'était bien beau de concevoir des plans, mais tout se jouerait à ce moment là, la libération des prisonniers, la récupération de l'Académie et la découverte de leurs motivations.
Ils perdaient du temps dans leurs longs silence, alors Ichel se décida enfin et rompu le silence.

- Je suis d'accord avec Einar, la liberation reste possible. Ils ne sont pas des miliers juste pour une école.

Elle s'arrêta, repris son souffle et exposa ses idées.

- La libération des prisonniers va avec la bataille décisive ! On ne pourra pas les libérer sans que les mercenaires ne se doute de quelque chose. Il faudrait que tout se passe se jour-là. La récupération de l'Académie et la libération.

Ichel savait que cela n'allait pas s'organiser en une soirée, mais il fallait le faire le plus rapidement possible. Elle décida de se donner à cent pour cents.

- La nuit. Il faudrait que cela se passe la nuit, pour être ombres parmi les ombres. Einar a raison, des marchombres pourraient se faufiler en premier pour la discrétion, ensuite quand l'extérieur sera dégagé et après que l'un des marchombres soi revenu, les guerriers et dessinateurs peuvent se faufiler jusqu'aux sous-sols, pendant que d'autres sillonnent l'Académie et surveille l'entrée des cachots. L'entrée de Ciléa a l'air d'être libre. En revanche, je redoute qu'après notre intrusion les mercenaires aient sûrement redoublé la surveillance des sous-sols. Là, la bataille commence.

La marchombre s'était exprimé le regard dans le vague et venait enfin de lever les yeux pour observer la réaction des autres.

- Ce n'est bien sûr qu'une simple proposition, on peut la changer et on le fera sûrement car je ne suis pas stratège de naissance. Je ne pense pas que mon plan soi extrêmement redoutable. Au contraire, il est très simplet.

Un éclair traversa soudain l'esprit d'Ichel et un bref sourire illumina son visage. Un souvenir oublié qui avait jailli de sa mémoire au moment opportun. Dès qu'elle s'en était souvenue une lueur d'espoir naquit dans ses yeux noisettes. Un rayon de soleil dans les tristes nouvelles de la journée. Sans attendre davantage, elle s'exclama :

- Par les entrailles de mes ancêtres ! J'avais oublié ! Je viens de me souvenir de quelque chose de très important ! Nous avons un allié dans le camps ennemi. Je ne m'en souvenais que vaguement car il me l'a murmurer durant un court instant, mais il me l'a bien fait comprendre. Un des mercenaires est de notre côté !

Le nom de l'homme fuyait encore son esprit. Fugace, rapide, il se faufilait entre ses pensées, ne voulant se faire trouver. Il jouait à cache-cache avec Ichel. Mais cette dernière était plus forte qu'il ne le pensait. Elle réussi enfin à le dénicher. Sauf que ce n'était pas un nom.

- Il ne m'a pas vraiment dit son nom, mais il m'a dit que le fantôme nous soutenait et que l'on pouvait le contacter dans le bureau du trésorier.






_______________
Loving can hurt, loving can hurt sometimes, but it's the only thing that I know, when it gets hard, you know it can get hard sometimes, it is the only thing that makes us feel alive ▵ ©endlesslove.
there's always another secret


ÂneArc-En-CielAdorable ♥
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Punition pour une meuchante mais alors très meuchante marchombre [Inachevé]   Punition pour une meuchante mais alors très meuchante marchombre [Inachevé] Icon_minitime



 
Punition pour une meuchante mais alors très meuchante marchombre [Inachevé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires
-
» J’embrasse mon rival, mais c’est pour l’étouffer ? Colin
» Un jour spécial pour quelqu'un de spécial
» BADMOONZ 3000 pts pour tournoi Haguenau 2010
» Moments difficiles pour nos vieillards!
» News Orks pour Apocalypse... Stompas plastiques?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Académie de Merwyn :: L'enceinte de l'Académie et ses alentours :: La Confrérie d'Eoliane :: Les jardins-